RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Toutes les nouveautés de la MAJ sont à retrouver ici ! The Pretender & the Protector ft. Meliodas Trant 3725701551
La dernière édition de la Gazette est disponible par ici The Pretender & the Protector ft. Meliodas Trant 3725701551
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)

Partagez
 

 The Pretender & the Protector ft. Meliodas Trant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Knight of the West
Ashter Yarwyck
Knight of the West
Valar Dohaeris
The Pretender & the Protector ft. Meliodas Trant C2yn
The Pretender & the Protector ft. Meliodas Trant Tumblr_o1bjgubMPf1u0pfufo1_500
Ft : Heath Ledger
Multi-Compte : Lyanna Mormont
Messages : 334
Date d'inscription : 22/04/2019

The Pretender & the Protector ft. Meliodas Trant Empty
MessageSujet: The Pretender & the Protector ft. Meliodas Trant   The Pretender & the Protector ft. Meliodas Trant EmptyVen 31 Mai - 15:40



Knights of the West – Part 1


- Brave to death ! -



Ashter Yarwyck venait d’être nommé chevalier attitré de l’épouse de Tyrion. Cela faisait tout juste une lune qu’il occupait cette nouvelle fonction. Il avait du ainsi prendre quelques affaires et venir s’installer à Castral Roc. Même si Bulwark était proche, cela était plus pratique pour Ashter. Le courant passa tout de suite entre Walda et le chevalier, cela rendait la tâche plus agréable. Debout avant que le soleil ne se lève, comme à son habitude, le jeune Yarwyck s’entraînait déjà dans la cour. Il essayait avec joie sa nouvelle épée : Lion’s Tooth. Beren, son meilleur ami, lui apprit qu’il s’agissait d’une épée valyrienne. Elles étaient rares en Westeros et Ashter se sentit béni par les Sept qui, selon lui, venaient de lui faire un cadeau inestimable. Il y prenait tellement soin qu’on pourrait croire qu’il en oublia son ancienne épée qu’il tenait de son frère, Arthur. Que nenni. Il utilisait les deux, prenait soin des deux, et faisait attention aux deux. Ce matin-là, il s’exerça longuement au maniement de son épée valyrienne au terrain d’entraînement. Il était seul et cela lui convenait. Il était tôt, les gens ne s’affairaient pas encore dans les couloirs, dans la cour, sur les remparts ou autre. Il était tranquille. Cela aurait été la bonne heure pour se retrouver avec Sacha, la femme de ses pensées, la femme qu’il aimait, la femme qu’il osait aimer.

Il pensait à elle chaque jour. Il s’entraînait souvent avec elle et maintenant qu’il était à Castral Roc, il pourrait la voir plus souvent au grand détriment de son père, Weslar, cet horrible seigneur aux manigances cruelles. Marier son fils à une dame de l’ouest, c’était logique mais le marier pour l’éloigner de Sacha, ça, Ashter lui en voudra toute sa vie. Il aurait souhaité ne pas être l’héritier, pire, il aurait souhaité mourir à la place de son frère en ce jour terrible de l’année 300. Quoiqu’il en soit, c’était lui qui était revenu du Bief. C’était lui l’héritier des Yarwyck et le futur seigneur de Bulwark. Weslar devrait s’y faire. Quant à Ashter, il recourrait à divers stratagèmes pour voir Sacha, même quand il deviendra seigneur. En attendant, il continuait son entraînement, avec une épée faite pour cette fois, rangeant Lion’s Tooth dans son fourreau et la posant avec ses autres affaires. Il laissa alors sortir sa colère, sa haine envers tous ceux qui se mettaient en travers de sa route. Son père, Lady Cersei, Félicité, Meliodas et d’autres sûrement. Meliodas Trant, le mentor de Sacha, était un brillant guerrier. Ashter ne le détestait pas tant que ça. Même s’il faisait partie de ces personnes qui voyaient d’un mauvais œil son rapprochement clairement évident avec Sacha, Meliodas avait gagné le respect d’Ashter et le chevalier blond espérait que ça soit réciproque. Trant était un grand guerrier de l’Ouest. Ashter rêverait de lui arriver à la hauteur. C’est pourquoi, depuis sa toute première rencontre avec Meliodas, Ashter n’a eu de cesse d’essayer d’obtenir son respect, sa sympathie. Et il continuait à tout faire pour plaire à cet homme bien qu’il ne se faisait guère trop d’illusion sur la réussite de ses nombreuses tentatives.

Quelques minutes, heures passèrent, Ashter n’en savait rien, il ne faisait guère attention à l’heure. Il était concentré sur son entraînement quotidien du matin. Après quelques mouvements d’épées, quelques tirs à l’arc qu’il essayait de perfectionner, Ashter se remit à l’épée et eut, cette fois, un adversaire en chair et en os. Un jeune écuyer qui passait par là et qui admirait Ashter. Le jeune chevalier lui avait alors demandé s’il voulait s’entraîner avec lui, ce à quoi l’écuyer répondit positivement. C’est ainsi que les deux jeunes hommes s’entraînèrent ensemble dans un premier temps seul puis sous le regard de certains gens qui passaient, eux aussi, par là. L’écuyer semblait connaître de bons mouvements et Ashter le testa. Il était bien entraîné. Ce ne serait pas étonnant que cela soit Meliodas qui est entraîné ce jeune garçon. Et quand on parle du loup… Alors qu’Ashter et l’écuyer continuaient leur combat, le premier, bien que concentré, ne put faire abstraction à l’entrée de Meliodas Trant dans la cour d’entraînement. Cela faisait déjà quelques semaines qu’ils ne s’étaient pas croisés, quelques lunes même. Faisant mine de faiblir, Ashter prit par surprise le jeune écuyer qu’il fit tomber à terre tout en le désarmant. Il s’avança vers lui en positionnant son épée sur la gorge du jeune écuyer. Cela lui fit perdre de vue Meliodas mais Ashter savait qu’il n’était pas loin. Reportant son attention sur l’écuyer, il laissa tomber son épée, lui tendit la main et l’aida à se relever tandis que deux-trois personnes applaudissaient.

- Pas mal du tout, jeune homme. Un peu faible au niveau des jambes mais vous apprenez vite. Vous ferez un très bon chevalier de l’ouest. En récompense de ce moment agréable, voici pour vous.

Et le jeune Ashter Yarwyck donna au jeune écuyer un dragon d’or, ce qui l’émerveilla et le remplit de joie. De son côté, Ashter continua son entraînement un peu plus loin, entendant encore le jeune écuyer parler de la générosité de ser Ashter.

silver : Ashter Yarwyck

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noble
Meliodas Trant
Noble
Valar Dohaeris
The Pretender & the Protector ft. Meliodas Trant JWkp
Ft : Charlie Hunnam
Multi-Compte : Dryn Magnar
Messages : 320
Date d'inscription : 20/01/2018

The Pretender & the Protector ft. Meliodas Trant Empty
MessageSujet: Re: The Pretender & the Protector ft. Meliodas Trant   The Pretender & the Protector ft. Meliodas Trant EmptySam 1 Juin - 18:14

Travailler pour dame Cersei Lannister fut très certainement le plus grand honneur qu'on ait pu accorder à Meliodas au cours de sa vie. Le genre de privilège qu'il n'aurait jamais cru possible, ni même envisageable. Qui était-il pour servir une si grande dame ? Qui était-il pour ne serait-ce que lui adresser la parole ? Certes, notre homme s'était distingué par quelques faits d'armes au cours de la tentative de rébellion de Robert, mais cela remontait à quelques années déjà et, la maigre renommée qu'il avait pu obtenir lors de ces batailles avait finie par retomber doucement, le replongeant doucement dans l'anonymat. Qui pouvait bien se souvenir d'un homme tel que lui, alors que d'immenses guerriers avaient pu combattre au même endroit que lui. Le seigneur Barristan Selmy, le rebelle Robert, Ned et bien d'autres encore. Il n'était même pas le plus adroit des Trant, la comparaison avec son cousin, Meryn ne se faisait même pas, tant l'écart était insondable entre ces deux. Il est fort possible que, notre homme ait pu garder cette vision des choses, à travers les années, ne se rendant guère compte de l'épeiste qu'il était devenu. Sans pour autant atteindre la perfection et la sérénité du Hardi – après tout, qui le pouvait ? - l'orageois avait afiné sa maîtrise, jusqu'à devenir un combattant redoutable. Se tenant loin des lieux prestigieux, où il était persuadé de ne pas avoir sa place, Meliodas se perfectionna dans les bas-fonds de ce monde, enchaînant les contrats où la survie semblait être un pari des plus risqués. Les guerriers des montagnes rouges, les sauvageons du val, des fer-nés, des bandits en tout genre, ou même des protections de marchands en tout genre, le Trant avait survécu à tout cela, espérant un jour que, à sa manière, il puisse offrir un peu de prestige à sa maisonnée. Il n'y avait aucun doute que, jamais il ne pourrait égaler ce que pouvait apporter son cher cousin mais, grâce à cette dame de l'Ouest, le Trant put s'offrir ce qu'il avait toujours espéré : servir sa famille à sa façon. Que son nom puisse être connu et reconnu.

Ainsi, pour ne pas faiblir, pour ne pas mourir bêtement dans un caniveau et surtout, pour servir le plus longtemps possible cette grande dame qui avait porté son choix sur lui, Meliodas s'entraînait dès qu'il le pouvait. Quotidiennement s'il le pouvait. Le Maître d'armes du château était un partenaire intéressant, même s'il avait un peu trop tendance à vouloir corriger ce qu'il jugeait inadapté dans la posture de l'étranger, soupirant même quelques fois face à des parades, ou des assauts incongrus. Il y avait aussi un grand nombre de chevaliers en tout genre, majoritairement des nobles de l'Ouest, cherchant à bien se faire voir par leur famille suzeraine. Nombreux venaient en quête de renommée, espérant faire honneur à leur famille ou pourquoi pas obtenir un rôle au sein de la famille du Lion. L'écrasante majorité étaient des jeunes gens pompeux, certains de tout connaître, alors qu'ils n'avaient jamais vécu la moindre bataille, ayant passé une bonne partie de leur existence bien au chaud dans leur château, ne s'entraînant qu'avec des gardes et un maître d'épée bien trop conciliant. Ainsi, le garde du corps se faisait grand plaisir à s'entraîner avec ceux-ci, une partie d'entre eux semblaient ne voir que l'absence du titre de chevalier chez cet homme qui, bien entendu, prenait un malin plaisir à s'amuser avec eux lors d'une passe d'armes. Bien que, d'un œil extérieur cela puisse sembler cruel et enfantin, le Trant leur offrait une leçon de vie qu'ils n'avaient jamais eu. A sa façon, il leur transmettaient l'humilité et la remise en question. Les bonnes manières et la gentillesse n'avaient rien à faire sur un champs de bataille. Peut-être deviendraient-ils meilleurs après cela. Peut-être s'entraîneraient-ils de plus belle pour atteindre ce but qu'ils avaient de, tout comme lui, ajouter un peu de dorure à leur blason. A moins que, peut-être, nieraient-ils les fait, jugeant leur adversaire chanceux et loin d'être honorable. Ces derniers, nul ne pouvait faire quoi que ce soit pour eux.

C'est tout naturellement que, dès qu'il le pouvait, l'orageois se rendait dans la cours, espérant trouver un partenaire pour s'entraîner. De temps en temps, il supervisait l'entraînement de quelques écuyers, du moins, ceux qui voulaient bien l'écouter. En effet, bien que certains puissent avoir du respect pour cet étranger, d'autres le dénigraient, eux aussi, du fait qu'il ne soit pas chevaliers. Certains, encore, n'appréciaient pas ses méthodes, qui les faisaient drastiquement sortir de leur zone de confort. Autant ne pas perdre de temps avec eux, n'est-ce pas ? Ce jour-là, Meliodas s'était rendu dans la cours peut-être un peu trop tôt, n'y trouvant personne pour passer quelques heures à tâter de l'épée. Alors, plutôt que de tourner en rond à ne rien faire, il s'était rendu dans une taverne, une de celles où il avait l'habitude de se rendre pour dévorer un bon poulet rôtit, histoire de lui donner des forces pour la journée, mais aussi quelques bières avec certains habitués. Certains étaient déjà ivre mort, ayant sans doutes fait le tour des établissement la nuit précédentes, certains commençaient tout juste mais semblaient bien prompt à l'idée de rattraper leur retard. C'était avec ce genre de gens que le Trant aimait le plus passer de temps, les gens du peuple étaient des gens simples, la plupart du temps. Tout ce qu'ils souhaitaient c'était de survivre, être heureux et rares prenaient mal une phrase mal formulée, ou encore quelques mots bien trop familiers, bien au contraire.

Après avoir payé sa tournée, le blondinet fit remplir son outre de bière pour retourner jusqu'à l'a cour, le ventre plein, espérant trouver quelqu'un cette fois-ci et, au lieu de trouver une seule personne, Meliodas y trouva un petit groupe, semblant intéressé par un échange entre deux hommes. Il y avait un écuyer, un de ceux que notre homme avait l'habitude d'entraîner, un petit gars sympathique, motivé qui écoutait ce qu'on lui racontait. Son adversaire était le seigneur Ashter Yarwyck. Un chevalier que l'orageois n'appréciait pas. Pourquoi donc ? Tout simplement parce qu'il tournait un petit peu trop autour de Sacha et ça, le père qu'il était ne le voulait pas. La règle était pourtant simple, personne ne touche à sa fille. Personne. Encore moins à cet âge-là où l'on avait tendance à bien plus penser avec ce qu'il se trouvait sous la ceinture. Alors oui, il avait beau être un héritier d'une famille noble et tout ce qui s'en suivait, l'idée était inconcevable. Peut-être que l'étranger n'avait pas eu une éducation très poussée et, peut-être aussi qu'il n'était pas le plus malin des hommes mais, comprendre qu'un mariage entre une gamine des rues et quelqu'un de son rang était impossible, ça, c'était à sa portée. Que ferait-il, une fois son affaire conclue ? Il s'en irait, tout simplement. Souillant probablement d'autres jeunes femmes, à moins encore qu'il ne se contente de cette femme qu'on lui avait promise. Avec lassitude, le père protecteur regardait l'échange, tout en buvant goulûment dans son outre. Les jeunes gens autour de lui semblaient être impressionnés par la maîtrise du chevalier mais, l'écart de niveau entre les deux était tel qu'il n'y avait rien de bien glorieux à cet échange. Prenait-il du plaisir à se sentir si supérieur ? L'idée fit doucement sourire le spectateur.

Après quelques instants, le garçon se précipita sur ce qui lui sembla être une ouverture et finit le cul par terre, une épée sous la gorge. Comme pour faire bonne figure, l'héritier tendit sa main vers son adversaire pour l'aider à le relever tout en le complimenter, pour finalement lui offrir une pièce d'or. Meliodas ne put que soupirer en se frottant nerveusement l'arrête du nez, face à cette scène. Il voulait se faire passer pour le bon gars hein ? Ses pensées restèrent bloquées dans son esprit, mais il ne put s'empêcher de pousser ceux devant lui pour entrer dans le cercle et pointer du doigt le chevalier. « Pas b'soin de le materner, messiiiire. À être trop doux, on finit par s'faire éventrer face au premier brigand qui veut nous faire la peau. À trop les encourager ils vont prendre la grosse tête, s'penser intouchable et mourir comme des cons. » Un nouveau soupir, avant de se retourner vers la petite foule amassée autour d'eux. « Et ça vaut aussi pour vous là. Les combats gentillets à l'entraînement, ça vous prépare que dalle à la vraie vie. Vous pensez que si vous tombez sur un fer-né vous allez vous échanger des politesses ? Qu'il va se battre honorablement et vous relever ? Naan, il va juste vous planter sa hache dans vot'jolie p'tite tête et violer vos frangines. Mais vous avez raison, continuez à vous faire des courbettes pendant les combats. Si vous voulez combattre et mourir jeune, c'le meilleur moyen. » Relevant fièrement le menton, comme en guise de provocation, avant de relâcher un petit ricanement, il pointa du doigt l'homme défait. « Toi, gamin, tu t'précipites trop. T'as échangé suffisamment avec lui pour t'rendre compte qu'il est au-dessus d'toi, une ouverture comme ça, ça existe pas. La prochaine fois, essaie plutôt d'le prendre à son propre piège. S'il te laisse entrevoir une possibilité à gauche, tape à droite, tu veras la tête qu'il va tirer. » Riant ouvertement, s'imaginant le visage du Yarwyck déformé par la surprise, il tapa amicalement l'épaule du jeune homme.

Enfin, Meliodas se retourna vers le prétendant de Sacha et le pointa en agitant doucement son index de bas en haut. « Et vous heu … Ser … Marchand ? Vendeur ? Acheteur ? » S'arrêtant brièvement de parler, l'orageois se tapa le front tout en soupirant, mimant un air déçu et désolé. « Je le sais pourtant ! Rah ! Sur le bout de la langue ! Enfin, ser Yarwick. Que diriez-vous d'un petit échange ? Vous devez être fatigué de vous mesurer à des écuyers hen ? Qu'en dites-vous ? Puis, vos admirateurs ne doivent rêver que d'une chose, que vous prouviez votre supériorité en me faisant mordre la poussière. Hein ? » Sur ses derniers mots, notre ami se retourna vers le petit groupe pour les désigner de son menton, pour finalement se diriger vers un râtelier où, de la main gauche, il récupéra une des épées émoussées qui y étaient stockées. Il la fit tournoyer avant de soupirer un moment. « Sont toujours trop longues leurs épées, bordel ! » Un nouveau soupir, avant que son regard ne se relève vers le chevalier, un petit sourire sur le coin des lèvres. « Enfin, ça fera l'affaire. Rassurez-vous, mon jeune ami, je ne me servirai pas de mon épée personnelle. Il serait idiot de vous abîmer avant vos fiançailles. Que penserait dame Melleah Payne, si celle-ci venait à vous voir tailladé lors de votre première rencontre ? » S'avançant doucement vers lui tout en agitant nonchalamment sa lame, jusqu'à se positionner à quelques pas de lui et tendre sa lame vers lui. « Enfin, si, bien sûr, vous acceptez de faire, à un anonyme tel que moi, ne portant même pas le titre de chevalier, l'honneur d'un tel échange. »


The Pretender & the Protector ft. Meliodas Trant XWr6xqSL_o
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Knight of the West
Ashter Yarwyck
Knight of the West
Valar Dohaeris
The Pretender & the Protector ft. Meliodas Trant C2yn
The Pretender & the Protector ft. Meliodas Trant Tumblr_o1bjgubMPf1u0pfufo1_500
Ft : Heath Ledger
Multi-Compte : Lyanna Mormont
Messages : 334
Date d'inscription : 22/04/2019

The Pretender & the Protector ft. Meliodas Trant Empty
MessageSujet: Re: The Pretender & the Protector ft. Meliodas Trant   The Pretender & the Protector ft. Meliodas Trant EmptySam 8 Juin - 17:11



Knights of the West – Part 2


- Brave to death ! -



- Pas b'soin de le materner, messiiiire. À être trop doux, on finit par s'faire éventrer face au premier brigand qui veut nous faire la peau. À trop les encourager ils vont prendre la grosse tête, s'penser intouchable et mourir comme des cons.

Meliodas Trant. Pas un chevalier, un simple noble issu d’une maison plutôt prestigieuse de l’Orage. Ashter n’avait aucune haine envers cet homme. Mais cela pourrait arriver un jour. Meliodas et Ashter n’étaient pas les meilleurs amis du monde. Là où Ashter essayait en vain de gagner son respect et sa sympathie, Meliodas préférait le haïr, se moquer de lui, le ridiculisait à l’entraînement. Son rapprochement avec sa protégée, la jolie mais farouche Sacha ne lui plaisait guère. Cela ne plaisait d’ailleurs à personne et Ashter en était bien conscient. Il se disait lui-même que c’était de la folie mais quand il aimait une personne, qu’importe son origine sociale, religieuse ou géographique, il l’aimait pour ce qu’elle était et non ce qu’elle représentait. Et justement, ce qui posait problème c’est que Sacha ne représentait rien, comme tous les roturières et toutes les roturières de Westeros. Tandis que Meliodas effectua son monologue, Ashter ne savait plus où se mettre. Meliodas l’humiliait encore une fois. L’entraînement prenait une tournure plutôt inattendue pour Ashter qui fit, enfin, face au guerrier qui daignait le regarder dans les yeux.

- Et vous heu … Ser … Marchand ? Vendeur ? Acheteur ?

Ashter. Ser Ashter Yarwyck. Ce n’était quand même pas compliqué à retenir. Mais le chevalier savait qu’il le faisait exprès. Il affiche un sourire gêné, sentant sa rougeur monté au visage. Quelle humiliation. Qu’il en profite. Ashter était plutôt bon à l’épée et quand il ne retenait pas ses coups comme avec les écuyers, il pouvait faire mal. Il savait que Meliodas était très bon lui aussi mais puisqu’il voulait jouer, ils allaient jouer ensemble. Et Ashter n’eut pas attendre très longtemps pour trouver satisfaction.

- Que diriez-vous d'un petit échange ? Vous devez être fatigué de vous mesurer à des écuyers hen ? Qu'en dites-vous ? Puis, vos admirateurs ne doivent rêver que d'une chose, que vous prouviez votre supériorité en me faisant mordre la poussière. Hein ?

Ashter acquiesça, n’attendant plus qu’une occasion de le mettre à terre. Il se tenait prêt. Il regardait Meliodas se pavaner, prendre une épée, tournoyer et attendre un signe du chevalier, une réponse, lui qui s’était mu depuis son entrée en scène. Il détestait quand Meliodas faisait cela. C’était si humiliant, il ne savait vraiment plus où se mettre. Néanmoins, il acceptait volontiers un petit échange, au moins pour avoir l’occasion de se venger, de lui donner une bonne leçon. Après une énième réplique du guerrier, Ashter ne se démonta pas et rétorqua d’un ton assuré.

- J’accepte, Meliodas. Vous me semblez plutôt en forme aujourd’hui et sûr de vous, comme toujours. Cela me plaît et rendra le combat plus épique pour votre public.

Ashter leva se épée et commença quelques mouvements de mains. Il pointait son épée vers lui. Il faisait tout le temps cela quand il combattait ensemble. Combattait, oui. Entre Ashter et Meliodas, l’entraînement devenait un réel combat, sans conséquence lourde bien que parfois, leur corps était témoin de combats musclés qu’ils effectuaient ensemble. Ashter se positionna, face à Meliodas et sa lame levé. Que le combat commence ! Ils se toisaient comme deux lions qui voulaient se départager et prendre la place de leader. Ashter commença à marcher vers la gauche, l’épée prête, le regard ne quittant pas une seule seconde celui de Meliodas. Puis, il rompit le silence.

- Parce que vous comptez pour Sacha, j’essaierai de ne pas trop vous amocher.

Et sur ces mots, il avança de deux pas rapides et frappa l’épée de Meliodas, enchaînant directement par une attaque frontale. Le combat avait réellement commencé sous les applaudissements et encouragements de la foule qui n’attendait que ça, que Meliodas et Ashter s’affrontent, leur offrant ainsi un spectacle dès le matin

silver : Ashter Yarwyck
goldenrod : Meliodas Trant

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

The Pretender & the Protector ft. Meliodas Trant Empty
MessageSujet: Re: The Pretender & the Protector ft. Meliodas Trant   The Pretender & the Protector ft. Meliodas Trant Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
The Pretender & the Protector ft. Meliodas Trant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Trahison] - Fayom 27-05-1459 [coupable]
» [Stelt] Caserne des Soldats Protector
» [À préserver] Fiche RP à prendre facilement ici
» T'Challa - "The Black Panther has been the protector of Wakanda for generations. A mantle passed from warrior to warrior."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: Westeros :: Les terres de l'Ouest :: Castral Roc-
Sauter vers: