RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Toutes les nouveautés de cette 23e MAJ sont à lire ici Les tourments d'une mère [Solo dans un premier temps] 3725701551
La Gazette pour les lunes 7 & 8 est disponible par ici Les tourments d'une mère [Solo dans un premier temps] 3725701551
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)

Partagez
 

 Les tourments d'une mère [Solo dans un premier temps]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dame
Cersei Lannister
Dame
Valar Dohaeris
Les tourments d'une mère [Solo dans un premier temps] C71a
Les tourments d'une mère [Solo dans un premier temps] Tumblr_mtswxhEGBA1qa1id2o8_250
Ft : Lena Headey
Multi-Compte : Ramsay Bolton & Donnor Salfalaise
Messages : 741
Date d'inscription : 17/12/2017

Les tourments d'une mère [Solo dans un premier temps] Empty
MessageSujet: Les tourments d'une mère [Solo dans un premier temps]   Les tourments d'une mère [Solo dans un premier temps] EmptyJeu 30 Mai - 20:34

Les tourments d'une mère
Solo -

Il n’y avait pas plus grand bonheur que celui d’être mère. Chaque matin, elle se levait et allait embrasser ses chers petits. Elle les regardait dormir, touchait leurs petites mains au moment où les premiers rayons du soleil s’engouffrait dans la chambre. Ses enfants étaient sa fierté, son bonheur à chaque instant. La vue de Tywell et Tybolt lui apportait un plus gros réconfort, ils étaient des jumeaux et lui rappelaient ce lien si particulier qu’elle même avait pour son frère Jaime.
Ce matin là, quand la lumière s’infiltra dans la chambre des jumeaux et que le premier ouvrit les yeux, ce bonheur avait un goût plus intense. Loren allait bientôt arriver et Cersei aurait ses trois fils réunis. A un an, les jumeaux étaient des bébés vifs, qui adoraient la présence de leur mère et encore plus faire tourner en bourrique leur monde. A leur disposition, ils avaient deux nourrices, ainsi Cersei était certaine que l’un des jumeaux n'échappera à la vigilance de personne.
La Lionne observa le réveil de ses petits, les embrassa tous les deux et donna ses premières directives. Elle voulait que tous les deux soient vêtus comme des princes pour la venue de leur frère aîné. Elle quitta sa chambre et alla se préparer, mettant une robe rouge et or à l’effigie des Lannister. La mère de famille rayonnait.

Il fallait être mère pour savoir la souffrance que cela faisait d’être séparé de son enfant. Quand Loren fut à sa vue, Cersei se précipita jusqu’à lui et le serra contre son coeur, respirant le parfum de ses magnifiques cheveux blonds. Elle les caressa et sourit en voyant son visage d’enfant et son grand sourire. Son coeur fut comblé quand il l’appela maman et qu’il lui dit qu’il l’aimait. La plus grande crainte de Cersei avait été que son fils l’oubli et pourtant, il était là, comme au premier jour et il tenait toujours autant à sa mère. Joana Lannister avait raison, un lien entre une mère et son enfant était inviolable. En voyant son fils, Cersei put que constater qu’il était en bonne santé et que son éducation avait été parfaite. Elle remercia Garlan et Leonette pour cela.
Pendant que ses invités allaient se reposer, Cersei conduisit son fils aîné auprès des jumeaux. Quelle joie de les voir jouer ensemble. La Lionne pouvait voir que Loren prenait son rôle de grand frère à coeur et qu’il prenait grand soin à assister ses frères dans leurs jeux. Cersei les regarda s’amuser et refusa d’être dérangée par quiconque, voulant profiter de chaque instant avec ses fils. Durant cette première journée, Cersei voulut s’occuper elle-même de Loren, le baignant, le nourrissant et le bordant pour aller dormir. Elle lui raconta même une histoire racontant la gloire de son grand-père Tywin Lannister. Après un dernier baiser pour ses trois fils qui étaient maintenant au pays des rêves, elle rejoignit ses invités dans la salle des banquets.
Le repas fut joyeux, simple mais raffiné, réunissant Tyrell et Lannister. Cersei avait toujours eu des rapports assez compliqués avec les membres de sa belle-famille, mais cette fois-ci son comportement était différent. Elle voyait moins Leonette comme une petite dinde, mais plus comme une mère, une femme avec qui elle partageait un point commun, celui d’aimer ses enfants. Elle écouta donc sa belle-soeur parler des enfants et de la vie dans le Bief. Puis vint le sujet des noces de Hoster Nerbosc et de Sansa Stark qui se termina avec l’empoisonnement du suzerain du Conflans. Cersei écouta avec intérêt les discours à propos de cet évènement. Elle était curieuse de connaître la suite qui y sera donné.

La soirée se termina. Tout le monde alla se coucher et Cersei se rendit immédiatement dans ses appartements pour revêtir sa robe de nuit. Elle se coucha tout en pensant aux rires de ses fils. La lady ne fit aucun rêve cette nuit-là, dormant avec un certain apaisement. Dans sa chambre, Vaelarr dormait également paisiblement. Son dragon avait grandi, il avait la taille d’un petit chien et il volait. Cersei le sortait régulièrement dans une petite crique pour qu’il puisse se dégourdir les ailes à l’abri des regards.
Comme d’habitude, la Lionne s’attendait à ouvrir les yeux aux premières lueurs du soleil, mais ce ne fut pas le cas cette nuit. Elle se réveilla en sentant une main se poser délicatement sur son épaule et une personne lui intimer de se réveiller. Cersei se redressa brusquement, il faisait nuit et la pièce était seulement éclairée par une bougie. Sentant sa maîtresse réveillée, Vaelarr grogna et étira ses ailes.

Que se passe-t-il ? Pourquoi me réveilles-tu en plein milieu de la nuit ? “ Demanda Cersei à l’attention de Jocelyn Swyft.
Madame, venez vite, votre fils Tybolt n’est pas bien.” Répondit la jeune femme apeurée de révéler cette nouvelle à sa maîtresse.

Made by Neon Demon


    Hear me Roar

    code broadsword.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame
Cersei Lannister
Dame
Valar Dohaeris
Les tourments d'une mère [Solo dans un premier temps] C71a
Les tourments d'une mère [Solo dans un premier temps] Tumblr_mtswxhEGBA1qa1id2o8_250
Ft : Lena Headey
Multi-Compte : Ramsay Bolton & Donnor Salfalaise
Messages : 741
Date d'inscription : 17/12/2017

Les tourments d'une mère [Solo dans un premier temps] Empty
MessageSujet: Re: Les tourments d'une mère [Solo dans un premier temps]   Les tourments d'une mère [Solo dans un premier temps] EmptyJeu 13 Juin - 17:39

Les tourments d'une mère
Solo -

Son visage se décomposa immédiatement à l’entente des mots de sa servante. Après toute cette joie, voilà que le sort venait encore la frapper. Comme pour tout ce qui concernait ses enfants, Cersei ne put feindre l’inquiétude. Elle se leva brusquement de son lit, ne prenant pas la peine de prendre une robe de chambre, sortant dans les couloirs froids du château en simple robe de nuit. Éclairée à la lueur d’une bougie, on aurait pu penser à une apparition macabre tellement elle était blanche et mortifiée par l’inquiétude. Pas maintenant, pas alors qu’elle venait à peine de retrouver Loren. La servante avançait au-devant, tenant elle aussi une bougie et elle poussa la porte de la chambre des jumeaux. Tous les deux étaient en train de pleurer, mais les pleurs de Tybolt était très différent de ceux de son frère. L’enfant pleurait de douleur. Cersei n’écouta que son coeur de mère et se précipita vers son enfant pour le prendre dans ses bras, mais la servante la retient par le bras, la peur était présente sur son visage.

Madame ne vous approchez pas, il est couvert de pustules, c’est peut-être la peste.” Insista la servante tout en tremblant de peur.
Cersei la repoussa et la gifla pour son impertinence. Comment pouvait-elle se permettre de l’empêcher de prendre son enfant ? Ainsi personne n’avait consolé Tybolt depuis tout à l’heure ? Elle les ferait chatier. Elle les ferait fouetter pour leur cruauté. Cersei se dépêcha de prendre son fils. Elle ne pouvait pas le laisser pleurer. Elle ne pouvait pas le laisser dans un tel état sans qu’il ne sente les bras de sa mère.
Eloigne toi d’ici espèce d’idiote si tu crains pour ta vie. Tu es renvoyé ! Mais avant cela, demande à un garde de faire venir le mestre.” Le regard furieux de Cersei tomba sur les nourrices des jumeaux. Ces deux imbéciles étaient cachées dans la pièce, s’éloignant des enfants comme s’ils avaient la peste. Elle ne fit aucun commentaire, il allait sans dire qu’elle serait toutes les deux renvoyées.
En attendant le mestre, Cersei garda contre elle son petit Tybolt. Il hurlait toujours et Cersei sentait son petit corps brûlant de fièvre. Malgré les cris, elle parvenait à percevoir quelques difficultés de respiration de la part de l’enfant. La Lionne se leva et se dirigea vers Tywell. Elle avait tout de suite compris que son autre enfant n’était pas malade, il pleurait seulement de peur à force d’entendre son frère hurler. Elle prit son autre enfant contre elle, celui-ci la regardait avec inquiétude et se blottit dans sa robe. Cersei devait rester forte. Elle était terrorisée en entendant son fils pleurer ainsi, mais elle ne devait pas flancher, elle ne devait pas lui montrer qu’elle avait peur, sinon, cela serait la fin.
Après un temps qui lui avait paru interminable, le mestre entra dans la pièce, muni de ses remèdes. Il analysa rapidement la situation et s’approcha de la lady.

Lady Cersei, posait le jeune lord Tybolt pour que je puisse l’examiner. Je regarderai ensuite lord Tywell, même si je doute qu’il soit frappé du même mal que son frère.
Cersei posa son fils sur le lit et alla prendre cette fois-ci Tywell qui regardait intrigué la scène. La blonde observa avec attention le mestre, mais un cri sortit de sa gorge quand elle vit des marques qu’elle attribua dans un premier temps à la peste. Mortifiée, elle regarda la mestre qui examinait les différentes masses qui peuplaient le cou de son enfant.
Mestre…” Fut le seul mot qui franchit la barrière de ses lèvres. Elle ne savait plus quoi dire ni quoi faire. Elle était complètement démunie.
Ma lady, c’est un cas de scrofule assez virulent. Ce que vous voyez là sur son cou, ce sont des ganglions lymphatiques. C’est la première fois que je vois cela chez un enfant de son âge. Les ganglions vont continuer à gonfler et se transformer en abcès. Je vais tenter d’endiguer la propagation et empêcher la putréfaction. Cependant, votre fils a déjà de la fièvre, ce qui me fait penser que l’infection a déjà pris part de son corps. Si vous me donnez votre accord, je pourrais saigner lord Tybolt, mais chez un enfant aussi jeune, je crains que cela ne soit efficace…
Cersei n’écouta plus la suite, elle était comme paralysée. Elle ne sentit pas l’homme prendre Tywell et l’examiner. Tout ce qu’elle voyait, c’était son fils malade, avec ces ganglions. Tout ce qu’elle entendait, c’était les hurlement de son fils et elle ne pouvait pas les soulager.
Une main froide se posa sur la sienne qui était tout aussi glacée. Cersei leva les yeux vers le mestre qui avait reposé Tywell dans ses bras.
Ma lady. Votre second fils n’a rien, je vous encourage à l’envoyer dans les appartements de lord Loren où il pourra se reposer.” La lady hocha simplement de la tête et le mestre fit un signe aux nourrices d’emmener l’enfant. Une fois ses bras libérés, Cersei se pencha sur Tybolt et déposa un baiser sur son front.
Je vais administrer un onguent pour les ganglions et lui donner un breuvage pour faire baisser sa fièvre.” Il regarda inquiet la mère de famille et son enfant. Cersei leva les yeux vers lui et posa la question qui lui brûlait les lèvres.
Mestre, mon fils va guérir n’est-ce pas ? On ne meurt pas de la scrofule.” La Lionne voulait avant tout se rassurer dans ses paroles, Tybolt devait guérir, il ne pouvait en être autrement.
Ma lady. Lord Tybolt vient seulement d’avoir un an. Je doute que son corps supporte une telle épreuve.” Cersei ferma les yeux et posa son front contre celui de son enfant. Des larmes s'échappaient, sans qu’elle ne puisse les retenir et coulèrent sur le visage en pleur et souffrant de son fils.
Guérissez mon fils où je vous promet une mort lente et douloureuse.” Ajouta simplement Cersei sur un ton froid. Elle ne proféra plus aucune parole, laissant le mestre agir dans ses soins. Son silence était angoissant pour le mestre qui expliquait chacun de ses gestes. Tout ce qui comptait pour Cersei, c’était son fils. Si elle le pouvait, elle aspirait sa douleur, mais elle ne pouvait le faire. L’attente était longue et quand son fils s’endormit après que le mestre lui ait administré un breuvage pour la fièvre, elle commença à prier les Sept, implorant leur pitié. Pleurant pour qu’on ne lui arrache pas encore un être qu’elle aimait.


Made by Neon Demon


    Hear me Roar

    code broadsword.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame
Cersei Lannister
Dame
Valar Dohaeris
Les tourments d'une mère [Solo dans un premier temps] C71a
Les tourments d'une mère [Solo dans un premier temps] Tumblr_mtswxhEGBA1qa1id2o8_250
Ft : Lena Headey
Multi-Compte : Ramsay Bolton & Donnor Salfalaise
Messages : 741
Date d'inscription : 17/12/2017

Les tourments d'une mère [Solo dans un premier temps] Empty
MessageSujet: Re: Les tourments d'une mère [Solo dans un premier temps]   Les tourments d'une mère [Solo dans un premier temps] EmptyJeu 27 Juin - 20:40

Les tourments d'une mère
Solo -

Le teint pâle tel celui d’une morte. Des yeux cernés, révélateurs d’un sérieux manque de sommeil. Des mains tremblantes montrant l’affaiblissement du corps. Ceux qui venaient voir Cersei Lannister au chevet de son fils peinait à la reconnaître. Depuis trois jours, Tybolt Tyrell était malade. L’enfant respirait douloureusement, il souffrait de ses ganglions infectés qu’aucun cataplasme ne parvenait à guérir et il délirait à cause de la fièvre. L’enfant allait mourir, c’était ce que le mestre ne cessait de répéter, voulant faire entendre raison à sa mère, mais Cersei avait fini par le chasser. Elle refusait d’accepter. Elle ne voulait plus de ce charlatan au chevet de son précieux petit ange. Elle n’avait pas hurlé sur cet incapable. Elle l’avait toisé, son dragon à ses côtés, qui ne quittait plus sa maîtresse et elle lui avait ordonné de se montrer menaçant. La frayeur dans le regard, le mestre avait quitté la chambre, disant à tous que Cersei avait perdu l’esprit.
Etait-elle devenue folle ? Ses propres mots de tête et sa peine lui disait que par moment elle perdait l’esprit. Nuit et jour, elle veillait. Elle consolait l’enfant qui pleurait ou hurlait. Elle le berçait contre elle, renouvelant inlassablement les cataplasme, hydratant l’enfant, tentant de lui donner du bouillon ou du lait chaud. Tybolt se nourrissait peu. Par moment, elle pensait que la fièvre allait se passer, elle pouvait même déceler l’ombre d’un sourire sur son adorable visage défiguré par la maladie, mais quelques heures suivantes, la maladie gagnait du terrain. Cersei ne savait plus quoi faire à part prier. Vaelarr était à ses côtés, attendant sagement, posant sa tête écailleuse contre sa mère. Il cherchait à la consoler et si personne ne l’avait conduit jusqu’à la chambre de Tybolt, il était certain qu’il aurait mis le feu à Castral Roc. Cersei avait compris qu’il ressentait sa détresse, c’était pour cela qu’elle acceptait l’animal dans la chambre de son fils. Les serviteurs venaient lui apporter sa viande fraîche. Il mangeait, puis revenait aussitôt vers Cersei. Deux jours et demi qu’il était là et lui-même affichait une mine déprimée. Il n’allait plus voler, comme s’il attendait que sa mère redevienne comme avant.

L’enfant dormait. Cersei épongea son front, serrant de sa main libre la main du petit garçon, pour lui montrer qu’elle ne le quittait pas. Une fois cela fait, elle retira le cataplasme du cou de son fils. Les ganglions étaient purulents et dégageait une mauvaise odeur. Une odeur de mort pensant-elle subrepticement. Non. Tybolt vivrait. Il devait vivre. Elle ne supporterait pas une autre mort, pas après Jaime. Elle renouvela le cataplasme et reprit la main de l’enfant. Elle y déposa un baiser et pria la Mère pour sa miséricorde. Que les Sept viennent en aide à son fils. Qu’ils le guérissent. Sa tête lui tournait. Elle était épuisée, mais elle devait rester forte pour son enfant. Elle ne pouvait pas faiblir, par maintenant.
Quelques heures plus tard. La nuit était en train de tomber. Une servante vint offrir un repas à Cersei, reprenant celui du midi, qu’elle n’avait pas toucher. Cersei ne la regarda même pas, toutes ses pensées allaient vers son fils. Il n’y avait que lui en ce moment. La mère le regardait, ne perdant aucune seconde. Elle voulait s’imprégner de tous ses traits.
La lune était visible dans le ciel quand l’enfant se mit à hurler, réveillant Vaelarr qui venait de s’assoupir et qui grogna. Cersei se précipita sur l’enfant, elle entra dans le lit et le prit dans ses bras, berçant l’enfant. Les pleurs continuèrent. Il souffrait. C’était des pleurs de souffrances et Cersei ne parvenait pas à lui ôter. Elle avait envie de pleurer, d’accompagner son fils dans sa souffrance, mais elle ne pouvait pas. Elle devait être forte. Elle devait être rassurante. Elle lui baisa le front. Supportant leurs pleurs et les cris de l’enfant. Prenant sur elle pour ne pas flancher. Elle avait peur. Peur de perdre son enfant et rien qu’à cette idée, elle avait envie de hurler. Tybolt continuait de pleurer, mais de ses petites mains il tenait les vêtements de sa mère, cherchant sa protection. Cersei ne pouvait rien faire. Elle était impuissante. Démunie. Une unique larme quitta sa joue et alla se nicher dans les cheveux de son enfant. Que quelqu’un lui vienne en aide.
Made by Neon Demon


    Hear me Roar

    code broadsword.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roturière
Sacha
Roturière
Valar Dohaeris
Les tourments d'une mère [Solo dans un premier temps] Tumblr_p5c4xwbH1w1vhtjdso1_500
Ft : Marie Avgeropoulos
Multi-Compte : Boadicée Sand/ Edrick/ Arya Stark/ Celesse Froideseaux
Messages : 922
Date d'inscription : 27/09/2017

Les tourments d'une mère [Solo dans un premier temps] Empty
MessageSujet: Re: Les tourments d'une mère [Solo dans un premier temps]   Les tourments d'une mère [Solo dans un premier temps] EmptyVen 28 Juin - 9:38

« Laissez-moi rentrer ! »

Cela faisait plusieurs heures que je tentais de rentrer dans la chambre de Tybolt. J’avais peut-être réussi à trouver quelqu’un pour l’aider. J’avais parcouru de long en large tout Castral Roc et ses alentours pour sauver l’enfant. Même si j’en avais pas l’air, je tenais aux enfants de Lady Cersei, j’adorais passer du temps avec eux et les cris de douleur de l’enfant me glaçaient le sang. Je tenais entre mes doigts son petit soldat de bois articulé que j’avais fait faire pour son anniversaire. Par tous les dieux, je ne le laisserais pas mourir sans n’avoir rien tenté ! Même si j’avais une confiance limite en ce Qyburn, il valait mieux tenter le tout pour le tout. Je ne pouvais pas le laisser mourir. J’en avais vu assez crever dans la rue, dans les bras de leur mère pour ne pas tenter quelque chose…

Et l’homme attendait encore dans la cours en bas, je l’avais ramené sur la croupe de ma jument aussi vite que possible. Un mestre viré de la citadelle affirmant qu’il pouvait faire quelque chose. Il pouvait bien essayer… Cela serait à peine moins inutile que l’autre mestre. Et donc les serviteurs m’interdisaient d’entrer, sauf qu’il fallait que je parle à Lady Cersei. Voilà beaucoup trop longtemps que je négociais et ça commençait sérieusement à m’agacer ! Je finis par repousser méchamment le serviteur qui essayait de me retenir et rentrais de force dans la pièce. L’ambiance me calma immédiatement. Je m’avançais vivement vers Lady Cersei et m’inclinais devant elle avant de déposer le jouet près du petit garçon.

« Lady Cersei ? J’ai peut-être trouvé quelqu’un pour aider Tybolt. Il s’appelle Qyburn et c’est un mestre défroqué de la citadelle. J’ai pas totalement confiance en lui… Mais il dit qu’il peut aider votre fils, mais je ne peux me porter garante de sa réussite ou de ses méthodes il m’a rien expliqué. Mais… au vu de la situation… Je l’ai ramené il est en bas dans la cours. Je vous l’amène ? »

On ne pouvait pas faire grand-chose… Autant tout tenter pour sauver son fils. Je soutiens son regard, prête à courir pour ramener l’homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame
Cersei Lannister
Dame
Valar Dohaeris
Les tourments d'une mère [Solo dans un premier temps] C71a
Les tourments d'une mère [Solo dans un premier temps] Tumblr_mtswxhEGBA1qa1id2o8_250
Ft : Lena Headey
Multi-Compte : Ramsay Bolton & Donnor Salfalaise
Messages : 741
Date d'inscription : 17/12/2017

Les tourments d'une mère [Solo dans un premier temps] Empty
MessageSujet: Re: Les tourments d'une mère [Solo dans un premier temps]   Les tourments d'une mère [Solo dans un premier temps] EmptySam 20 Juil - 17:46

Les tourments d'une mère
Solo -

Elle allait perdre son fils, comme elle avait perdu Jaime. Non, elle ne pouvait pas le perdre, pas Tybolt, pas sa chair, pas son sang. L’enfant hurlait et l’esprit de la Lionne commençait à dériver petit à petit. Elle serrait l’enfant contre elle, chantant la chanson qu’il adorait, murmurant les paroles, se voulant réconfortante, mais rien de tout cela pouvait calmer la douleur de Tybolt. Les Sept ne répondaient pas à ses appels, les mestres préféraient dire que son fils allait mourir. Personne. Elle était seule avec son fils et son dragon et personne ne venait sauver son fils.
Il y eut du bruit. Quelqu’un était-il entré dans la pièce ? Quelqu’un avait-il outrepassé l’ordre de la Lionne de ne laisser entrer que les personnes capable de sauver son petit ? Elle leva les yeux, perdu dans ses pensées, pour voir le visage grave de Sacha qui une nouvelle avait désobéit. Cersei l’écouta à peine, elle entendit seulement les mots “mestre”, “confiance” et “aider”. C’était tout ce qu’il lui fallait dans son grand désespoir. La blonde hocha simplement la tête et la jeune fille sortit de la chambre. L’enfant continuait de hurler et les mains de sa mère tremblait, elle sentait que l’heure de Tybolt était pour bientôt et elle ne pouvait se résigner.
La porte s’ouvrit de nouveau, Sacha entra en compagnie d’un homme à la robe de couleur noir. L’homme était grand, quoique légèrement voûté, ses cheveux étaient grisonnants. Cersei ne sut pourquoi, mais aussitôt elle vit que cet homme cachait derrière sa robe une grande intelligence, il avait le regard doux qui la mit aussitôt en confiance. L’homme ne perdit pas de temps, il s’approcha d’elle, avec douceur il regarda les plaies du petit Tybolt. Il leva les yeux vers la lady et posa sa main sur son épaule avec beaucoup de douceur.

Ma lady, je peux soigner votre fils, mais il va falloir nous laisser seuls.” Il la regardait de ses yeux doux et pénétrant. “ Essayez de vous reposer un peu, ou allez sortir votre dragon, il doit en avoir grand besoin également.” Il jeta un regard furtif vers Vaelarr, comme s’il côtoyait depuis toujours une telle créature et reporta très rapidement son attention sur Cersei. La Lionne posa délicatement ses lèvres sur le front de son fils et le mit dans les bras de l’homme. Elle se redressa avec beaucoup de difficulté du lit et quitta la pièce entraînant dans son sillage Sacha et Vaelarr.

Tu restes avec moi.” Disait la lady sur un ton froid envers la jeune fille. “ Si mon fils meurt, crois-moi tu subiras le même sort que cet homme.” Elle marcha silencieusement dans le couloir et poussa la porte de ses appartements qu’elle avait quitté quelques jours auparavant. De là, Vaelarr se dirigea aussitôt vers la terrasse et prit son envol au beau milieu de la nuit, bien trop heureux de pouvoir se dégourdir les ailes. Cersei de son côté alla vers une petite table et versa deux coupes de vin. Elle désigna la première à Sacha et prit la seconde avant de s’installer dans un fauteuil. La ferma les yeux et avala une gorgée de vin. Le sort de son fils n’était plus entre ses mains et cela la tuait à petit feu. Elle ne savait pas ce qui allait advenir de son fils et si cet homme allait effectivement pouvoir le guérir.
Où as-tu trouvé cet homme ?” Demanda la lady à Sacha.



Made by Neon Demon


    Hear me Roar

    code broadsword.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roturière
Sacha
Roturière
Valar Dohaeris
Les tourments d'une mère [Solo dans un premier temps] Tumblr_p5c4xwbH1w1vhtjdso1_500
Ft : Marie Avgeropoulos
Multi-Compte : Boadicée Sand/ Edrick/ Arya Stark/ Celesse Froideseaux
Messages : 922
Date d'inscription : 27/09/2017

Les tourments d'une mère [Solo dans un premier temps] Empty
MessageSujet: Re: Les tourments d'une mère [Solo dans un premier temps]   Les tourments d'une mère [Solo dans un premier temps] EmptySam 20 Juil - 21:54

Mais… Mais… C’est qu’il m’avait suivi ! Enfin, ça n’avait pas d’importance, il fallait juste qu’il soigne le gamin… Il ne le soignait pas… je le tuais moi-même. De mes propres main. Je sortis silencieusement de la pièce, prête à foncer chercher quelque chose à manger à la lady… Qui m’ordonna aussitôt de rester avec elle. J’obéis en courbant la tête et hochais la tête. Sa promesse sous-entendait « Si mon fils meurt, dis adieux à la vie dans la plus horrible des manières. ». J’étais d’accord. Je la suivis dans ses appartements et l’observant avec attention. Au premier signe de faiblesse j’étais prête à bondir pour la récupérer et l’aider. Je fermais soigneusement la porte derrière nous et m’avançais en silence en rajustant presque nerveusement les manches de ma chemise. En temps normal elle aurait remarqué que c’était plus qu’une vielle chemise et que les manches étaient trop courtes. Je l’observais se verser une coupe de vin et pris docilement celle que la lady me demandait de prendre. Je tournais le regard vers le dragon qui s’envola et souris légèrement en le regardant. J’avais appris à l’aimer même s’il m’avait mordu. Je posais la coupe de vin sans y toucher, pas qu’il n’était pas bon… C’était que je n’avais pas vraiment mangé et je préférais garder les idées claires. Où est-ce que j’avais dégoté ce mester défroqué ? Je détournais légèrement le regard avant de revenir vers la lady.

« J’ai fait… peut-être une trentaine de fois le tour de tout Castral Roc pour le trouver, ainsi que de ses environs. Je l’ai trouvé dans une taverne entrain de prendre son repas et de discuter avec une femme pour soigner son enfant. J’ai posé des questions et j’ai parlé de votre fils, il a dit qu’il acceptait de tenter… Mais je ne sais pas quelle méthode il peut utiliser ou comment il va faire… Il n’a rien voulu me dire. Et je n’ai trouvé personne d’autre avec l’espoir de sauver votre enfant. Je suis désolée d’avoir tant tardé… »

Mais j’avais fait de mon mieux, je m’inclinais à nouveau devant elle, toujours bien droite sans avoir bu une goutte. C’était mieux comme ça. Cela ne servait à rien de demander ce qu’elle souhaitait : c’était évident : un fils en bonne santé. Pour l’instant il fallait attendre le mester.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame
Cersei Lannister
Dame
Valar Dohaeris
Les tourments d'une mère [Solo dans un premier temps] C71a
Les tourments d'une mère [Solo dans un premier temps] Tumblr_mtswxhEGBA1qa1id2o8_250
Ft : Lena Headey
Multi-Compte : Ramsay Bolton & Donnor Salfalaise
Messages : 741
Date d'inscription : 17/12/2017

Les tourments d'une mère [Solo dans un premier temps] Empty
MessageSujet: Re: Les tourments d'une mère [Solo dans un premier temps]   Les tourments d'une mère [Solo dans un premier temps] EmptyDim 28 Juil - 16:45

Les tourments d'une mère
Solo -

Cersei était angoissée, elle ne savait pas comment allait son fils et surtout ce que cet homme pouvait lui faire. Seule en compagnie de Sacha, elle avait plus qu’à attendre que le temps s’écoule et que l’homme vienne la retrouver pour lui annoncer si Tybolt allait vivre ou s’il avait rendu son dernier soupir. Elle ferma les yeux, ne voulant pas penser à cette seconde hypothèse. Elle ne pouvait pas concevoir la mort de l’un de ses enfants.
Pour penser à autre chose et briser le silence, elle demanda à Sacha comment elle avait rencontré cet homme, qui était comme sorti de nulle part. La jeune fille lui rapporta avoir fait plusieurs fois le tour de Castral Roc et de ses environs, avant de trouver l’homme dans une taverne. L’homme avait accepté de tenter de sauver le petit garçon, sans en dire plus. Il était leur unique espoir. L’autre mestre les avait laissé tomber, condamnant le petit garçon, lui tenterait le tout pour le tout et s’il réussissait, il en serait grandement récompensé.

Ce n’est rien.” Elle avait essayé, elle avait voulu l’aider en conduisant cet homme jusqu’ici, elle avait fait bien plus que n’importe qui dans ce château. “ Si cet homme parvient à guérir mon fils, tu peux considérer que tu as retrouvé ma confiance.” Elle ne dit rien de plus, préférant se murer de nouveau dans le silence.
Les heures s’écoulèrent lentement. Cersei ne parvint pas à s’endormir, elle préférait attendre encore et encore. Son corps était faible, son esprit entièrement tourné vers son fils. Avec tout cela, elle n’avait même pas pleinement profité du retour de Loren. Cela faisait des jours qu’elle n’avait pas serré ses autres enfants contre elle, mais elle ne le pouvait pas, sa priorité actuellement était son enfant malade.
Avant le lever du soleil, Vaelarr revint. Il avait volé longuement, chassé sa propre nourriture, profitant ainsi de l’obscurité et il était revenu comme d’habitude auprès de sa mère. De sa tête pleine d’écailles, il se frotta contre la jambe de Cersei comme pour lui donner du courage. Cersei caressa machinalement sa tête, tout en le regardant et ensuite Vaelarr se nicha sur son tas de coussin et il s’endormit. Son dragon était plus serein et cela questionna Cersei, sentait-il quelque chose ?
Le jour était désormais levé quand une servante osa entrer dans les appartements de lady pour lui apporter de quoi manger. Cersei ne s’était pas nourrie depuis quelques jours et on pouvait voir que ses joues s’étaient creusées. Cependant, elle ne toucha pas à sa nourriture, elle était incapable de penser à autre chose que son fils. Que pouvait bien faire ce Qyburn ? Durant les heures qui suivirent une violente migraine arriva, en raison du manque de sommeil et de nourriture. Alors que le repas du midi venait de se terminer, Cersei entendit la voix de Loren dans les couloirs. Son coeur se mit à battre à la chamade. Elle devait aller voir ses autres enfants. Difficilement, elle se releva et entraîna dans son sillage Sacha qui lui tenait le bras. La lady entra dans la chambre que Loren partageait désormais avec Tywell et se força à sourire pour ne pas effrayer ses enfants. Son aîné vint entourer de ses bras ses jambes et Cersei se mit à genoux pour le serrer contre elle. Tywell suivit le mouvement, trop heureux de retrouver sa mère, mais cela brisa le coeur de la Lionne quand il la regarda et prononça le nom de son frère. Lady Leonette se trouvait également dans la pièce en compagnie de la petite Mina. Elle interrogea Sacha discrètement pour lui demander des nouvelles du troisième enfant. Cersei resta là et regarda ses enfants jouer. Elle parla seulement à ses fils et sourit de temps en temps.
Deux heures plus tard, on frappa à la porte, une servante se dirigea vers Cersei et lui murmura que l’homme en noir voulait la voir dans la chambre des jumeaux. La blonde jeta un regard vers Leonette et Sacha, un regard inquiet, comme si elle craignait qu’on lui annonça le pire. Sacha vint vers sa maîtresse et la conduisit jusqu’à la chambre de Tybolt. Là Cersei vit Qyburn au chevet de l’enfant, posant un nouvel onguent sur ses ganglions. L’enfant dormait et Cersei pouvait voir sa poitrine se soulever, signe qu’il était toujours en vie. Elle soupira de soulagement et se dirigea jusqu’au lit de l’enfant, baisant son front qui n’était plus chaud.

Ma lady, je suis parvenu à faire baisser la fièvre. Normalement votre fils ne devrait plus en faire, mais je vais continuer à surveiller cela. Ses jours ne sont plus en danger. Par contre, je suis au regret de vous annoncer que je ne pourrais point supprimer les cicatrices sur le bas de son visage et son cou. Elles s’atténueront avec le temps, mais elles demeureront.” Il parlait doucement, tout en posant son regard compatissant sur la lady.
Cersei accusa le coup. Son fils resterait défiguré, mais peu lui importait, il serait toujours en vie. Ses cheveux seront toujours là, son regard sera toujours aussi doux. Quelques cicatrices n’étaient rien en comparaison avec la vie.
Vous avez sauvé mon fils et je vous en serai éternellement reconnaissante.” Elle posa sa main sur celle de l’homme. “ Si vous n’avez nulle part où aller, vous pourrez rester à Castral Roc, vous serez mon mestre personnel et celui de mes fils, mais nous en parlerons plus tard, une fois que tout danger sera écarté pour mon enfant.
Ma lady, si vous me permettez, vous devriez vous reposer maintenant et manger. Cela n’aidera pas vos enfants si vous tombez à votre tour malade.” Ajouta l’homme qui se promettait d’étudier la proposition de la Lionne.
Cersei fit un simple sourire et retira sa main de celle de l’homme. Elle se penchant et déposa un baiser sur le front de son enfant.
S’il se passe la moindre chose, faites-moi appeler.” Elle se leva et rejoignit ses appartement.
Je te remercie Sacha, tu seras récompensé pour ton geste.” Disait-elle en se tournant vers la jeune fille. “Va te reposer.” Elle se détourna de la brune non sans lui avoir fait avant un sourire et elle alla s’installer dans son lit, là où le sommeil parvint enfin à la trouver.




Made by Neon Demon


    Hear me Roar

    code broadsword.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

Les tourments d'une mère [Solo dans un premier temps] Empty
MessageSujet: Re: Les tourments d'une mère [Solo dans un premier temps]   Les tourments d'une mère [Solo dans un premier temps] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Les tourments d'une mère [Solo dans un premier temps]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Créer/rejoindre/faire évoluer une guilde
» Caroline K. Forbes ~ Tomber amoureux tout est dans le premier mot.
» LA TARTE AUX EPINARDS (comme celle de ma mère)
» 01. Faut pas pousser mémé dans les orties !
» Tomber dans le panneau [Quête solo]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp terminés-
Sauter vers: