RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Toutes les nouveautés de la MAJ sont à retrouver ici ! Myrielle ϟ A lion still has claws 3725701551
La dernière édition de la Gazette est disponible par ici Myrielle ϟ A lion still has claws 3725701551
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)

Partagez
 

 Myrielle ϟ A lion still has claws

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Dame
Myrielle Lannister
Dame
Valar Dohaeris
Myrielle ϟ A lion still has claws Tumblr_or06sftHBk1qhut37o6_r1_250
Ft : Jodie Comer
Messages : 65
Date d'inscription : 16/04/2019

Myrielle ϟ A lion still has claws Empty
MessageSujet: Myrielle ϟ A lion still has claws   Myrielle ϟ A lion still has claws EmptyVen 19 Avr - 13:43

Myrielle Lannister

A lion still has claws




feat. Jodie Comer

Prénom Nom : Myrielle Lannister Date et lieu de naissance : An 275, lune 7 Statut de sang : Noble Statut social : Lady de Salvemer Situation maritale : Mariée à Patrek Mallister Allégeance : Son époux, comme il se doit, mais toujours sensible aux intérêts de son sang, donc également Tywin Lannister Particularité : A été retenue en otage à la suite de la prise de Salvemer par les fer-nés, est depuis sujette à des angoisses nocturnes et à de la claustrophobie.

caractère

raffinée orgueilleuse loyale égocentrique cultivée hautaine tenace manipulatrice charmeuse gâtée


Votre personnage a-t-il confiance en la politique du Roi Rhaegar ?

Lorsque l'on naît fille, le Destin ne nous pousse pas à nourrir ce type de réflexion politique... Lorsque l'on naît Lannister, l'on fait la politique... Myrielle se trouve donc quelque part entre les deux. Elevée pour avant tout tenir son rang, jamais elle n'avait eu à poser un regard quelconque sur la politique des Targaryen, et si quelqu'un lui avait demandé son avis -ce qui n'arriva jamais- il est probable qu'elle n'en aurait eu aucun... Cependant, l'âge adulte et son mariage la firent entrer dans le jeu des alliances. Et la prise de Salvemer par les Fers-Nés, bien malgré elle, dans le jeu des trônes... Pendant six mois, sa vie ne tînt qu'au souffle, à la volonté, à la parole de Rhaegar. Elle avait pu observer de près le Dragon dans toute sa magnificence à l'époque où elle officiait comme dame de compagnie auprès de la princesse Rhaenys. Et pendant ces six mois, elle n'a cessé de croire fermement que Rhaegar agirait en parfait souverain. Ce que tout souverain ferait. Et opposerait une fin de non-recevoir aux Greyjoy, signant ainsi son arrêt de mort. Et lorsque toutes les larmes se furent taries, Myrielle s'était résolue, convaincue de périr en martyr, pour la grandeur de Westeros, faisant honneur à son rang et à son sang. Mais Rhaegar fléchit. Et depuis ce jour, même si elle lui doit la vie, son amertume est grande. Qu'a valu son sacrifice? Une tempête de feu, de sang et de larmes sur les impudentes Iles de Fer? Les Greyjoy se sont vus récompensés de leur indépendance si chère. Et, comme il était prévisible, ces hommes sans honneur continuent à défier les puissances de Westeros. Elle espère que désormais le souverain des Sept Couronnes, piqué par l'affront, n'hésitera plus à abattre son bras vengeur sur les Fer-Nés, comme il a déjà pu le faire par le passé. Elle œuvrera en ce sens autant qu'il sera en son pouvoir de le faire.

Quel a été l'impact du retour de la magie sur votre personnage ?

Dragons, Marcheurs Blancs, Change-Peaux... Comme tous les enfants de Westeros, nobles ou nés dans la fange, Myrielle a entendu bien des contes, et bien des chants de ménestrels à leur sujet. Puis l'on grandit, et à la lumière des jours adultes, on sourit à leur évocation. "Des fables pour jouer à se faire peur" pensait-elle. Le spectacle qu'offrit la comète de 299 fut grandiose et si la jeune femme se plut à le contempler, jamais elle n'y vit autre chose qu'un prodige céleste comme l'on en voit qu'un seul dans une vie d'homme. Le retour de la magie? Cela ressemble fort à des racontars de paysans, bien heureux de trouver enfin une cause à leur misère, à leurs mauvaises récoltes, à une épidémie un peu trop virulente. Bien sûr, il y a bien eu ce rêve... Plusieurs rêves, en réalité. A chaque fois le même, pendant des jours avant l'attaque de Salvemer. Des corbeaux, aux grandes ailes noires qui obscurcissaient entièrement le ciel, et recouvraient tout Salvemer dans un brouhaha assourdissant de croassements et de plumes froissées. Depuis sa captivité sur les Iles de Fer, les nuits de Myrielle sont indéniablement troublées. De là à y voir l'empreinte de la magie? C'est un pas que la lionne n'oserait franchir, les mettant sur le compte de l'épreuve passée, tentant de se persuader en vain que "cela passera". Elle n'a d'ailleurs pas jugé opportun d'en parler à qui que ce soit.

Derrière l'écran

Semper Eadem La trentaine 3/7j J'accepte le règlement et la mise en danger de mort de mon personnage


Tellement ravie de rejoindre Dracarys après des mois de zieutage acharné à la recherche du perso idéal. Je crois l'avoir trouvée...  Myrielle ϟ A lion still has claws 2735284673 Alors, j'allais oublier de me présenter: mon petit nom IRL c'est Anne et je suis prof d'Histoire-Géo dans le secondaire depuis 2011. Je fais du RP depuis presque 15 ans, mais depuis 2016 et la naissance de ma fille j'avais dû complètement arrêter, on va dire que j'ai pris un congé parental vis à vis du RP! Razz Ca me manque trop, alors je vais tâcher de trouver un peu de temps dans mon agenda de Wonder-Woman pour ma passion de toujours...  Myrielle ϟ A lion still has claws 2133385655   Cookies et poutous sur vous!  Myrielle ϟ A lion still has claws 1137962543

DRACARYS, avatar par Coatlicue, icone par lochiels



Lioness

- Wild for to hold, though I seem tame -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame
Myrielle Lannister
Dame
Valar Dohaeris
Myrielle ϟ A lion still has claws Tumblr_or06sftHBk1qhut37o6_r1_250
Ft : Jodie Comer
Messages : 65
Date d'inscription : 16/04/2019

Myrielle ϟ A lion still has claws Empty
MessageSujet: Re: Myrielle ϟ A lion still has claws   Myrielle ϟ A lion still has claws EmptyVen 19 Avr - 13:43

Histoire

   
Lady Myrielle Lannister, épouse Mallister

   


   

   

Extrait de la généalogie Lannister


En la lune 7 de l'an 275 est née Myrielle Lannister. Troisième enfant et deuxième fille du seigneur Stafford Lannister, fils de feu Jason Lannister, fils de Gerold, et de son épouse Myrranda, née Lefford de la Dent d'Or. L'enfant est viable, elle et la mère se portent bien.

Les pluies de Castamere


An 289 Lune 6 - quatorze ans

Les ruines qui se profilaient dans le lointain étaient enveloppées de brume. Des lambeaux s'accrochaient aux tours démantelées comme autant de lugubres bannières. C'était le paysage pour lequel Daven nous avait tirées, Cerenna et moi, de notre tente au petit matin. Sur notre visage, la fatigue du long trajet que nous avions déjà entamé une dizaine de jours auparavant et il nous en restait à peu près autant autant à accomplir pour nous rendre à Falaise, siège de la maison Fléaufort. Les Iles de Fer venaient d'être vaincues par le Roi Rhaegar et ses alliés. Plus que tout autre les Lannister -que la branche de mon père devait représenter pour l'occasion- trouvaient justice à l'issue d'un affrontement qui leur avait, une fois encore, coûté beaucoup. Et plus que tout autres, ils tenaient à festoyer et à célébrer l'échec des Greyjoy, dans la cité des Fléaufort qui se tenait à quelques encablures à peine de Pyk. Comme si le son de leurs coupes entrechoquées, de leurs chansons et de leurs rires pouvaient franchir ce bras de mer et narguer les Fer-Nés.
Cette perspective me réjouissait car l'on m'avait enseignée depuis que j'avais l'âge de comprendre combien l'honneur est un bien précieux à défendre, et combien celui des lions était chatouilleux. Mais, puisqu'il faut être totalement honnête, j'étais par dessus tout heureuse de retrouver mon oncle Lefford et mon frère Daven avec qui nous achevions la route jusqu'à Falaise et qui devaient eux-aussi participer aux festivités.


Etait-ce le crachin qui nous glaçait le dos et faisait frissonner notre épine dorsale? Daven se retourna vers nous, un sourire énigmatique sur son visage bravache:

-Castamere... Venez, mes soeurs.

Tandis que Cerenna et moi échangions un regard, Daven avait déjà lancé sa monture au triple galop. Je m'élançais à mon tour pour ne ralentir qu'au pied des vestiges de remparts noircis, à demi effondrés.  Daven était déjà à l'intérieur des ruines, sa voix raisonnait dans la grande salle qui n'avait plus d'autre voûte que le ciel bas et ses nuages gris:

-N'en avons pas assez entendu parler? N'avons-nous pas été bercés de cette complainte? Il fallait que je les vois de mes yeux...

La veille au soir, notre convoi avait rejoins celui de la Dent d'Or qui avait déjà dressé le campement dans cette plaine. Les retrouvailles avec notre oncle Léo et notre frère Daven avaient duré jusque tard et dans l'obscurité de cette nuit sans lune je n'avais pas compris où nous avions posé nos tentes. Les occasions de réunir notre fratrie se faisaient trop rare depuis le départ de Daven pour La Dent d'Or. Il avait six ans alors. Ce jour-là, en avait dix-sept, Cerenna venait de fêter ses dix-neuf. Quant à moi, j'achevais ma quatorzième année et j'étais avide de liberté.
Tandis que notre sœur tardait, je le rejoignais d'un pas léger, tentant de dissimuler ma couardise dans ce lieu sinistre, si loin des nôtres. Je savais depuis de nombreuses années me composer un air sûr en toutes circonstances. Un art qui j'avais appris en observant les dames de cour qui m'entouraient à Castral-Roc. Ma propre mère, notamment, qui ne trahissait jamais ses sentiments, bons ou mauvais, tant que des yeux inopportuns pouvaient la voir.

Daven, juché en conquérant sur une roche orpheline, me tendit une main que je saisis avec excitation pour me hisser à ses côtés. De là, je lui adressais un sourire rayonnant, teinté d'un air de défi, tel qu'il en était toujours entre nous. Puis, comme pour faire écho à ses précédentes paroles, je me mis à chantonner la rengaine que nous connaissions tous dans l'Ouest et qui s'était ancrée, semblait-il pour toujours, au nom des Lannister. Puis, je relevais mes jupes, tandis que les notes s'échappaient de ma gorge avec plus de gaieté qu'elle n'en était originellement pourvues, je bondissais de pierres en pierres avec l'agilité du chat, dans un froufrou de taffetas et un ruissellement de boucles dorées.
Derrière nous, Cerenna resserra autour de ses épaules les pans de sa cape.

-Je n'aime pas cet endroit, rentrons au camp.

Puis, tandis que j'atterrissais devant une grille sombre aux lourds barreaux, mon ronronnement mélodieux mourut subitement. Mon pas s'était fait prudent, mesuré. Mon cœur se mit à battre plus fort dans ma poitrine, l'eau semblait avoir déserté ma bouche. Derrière cette grille, des escaliers inondés aux eaux mortes et noires. Elles me happaient irrésistiblement tandis que je craignais ce qui pouvait se cacher dans leurs profondeurs. Un souffle vint caresser ma nuque et me fit sursauter:

-As-tu vu un des noyés, ma soeur? Aux armes des Reyne ou des Tarbeck?

Devant ma mine déconfite et pâle, Daven pouffa et tandis que je le repoussais vivement, autant de peur que vexée d'avoir vu ma superbe si savamment composée balayée en une seconde. Nous engageâmes alors une course-poursuite dans les ruines que Cerenna ne rejoignit pas, préférant tourner les talons pour nous attendre auprès de sa monture. Elle était comme cela ma sœur, elle semblait faite pour la grâce uniquement. Si douce, si tendre, si raffinée... autant que Daven était féroce, superbe et arrogant. Quant à moi, j'avais pris un peu de chacun de ces aînés offerts en modèle.

Plus tard, tandis que je m'arrêtais dans une niche pour reprendre mon souffle, mon regard fut attiré par un reflet écarlate dans l'ombre, juste à mes pieds. Je me penchais pour en découvrir l'origine. Mes doigts rencontrèrent un métal froid et sale que j'examinais avec curiosité. Une bague en or. Sertie d'une pierre couleur de sang que je jugeais être un grenat. Une bague lourde et épaisse. Une bague d'homme à n'en point douter. Bien trop grande pour mes doigts de pucelle, je parvins toutefois à la chausser sur mon pouce, avec un plaisir non dissimulé.
Elle ne m'a jamais quittée depuis ce jour comme la fierté d'être une Lannister, et dans les heures les plus sombres  je m'y suis accrochée. Comme une promesse. Celle du juste châtiment qui frappe celui qui accule le lion féroce.

De retour sur le dos de ma monture, je me hâtais pour rejoindre le campement que l'on commençait déjà à lever. Mais avant, je jetais un dernier regard à la forteresse déchue sans réprimer un sombre sourire. J'avais quatorze ans, je n'avais jamais connu autre chose que le confort du luxe, mais je savais que ce qui se tramait au dehors, dans le vaste monde, était dur, violent et sans pitié.

Et les Lannister m'avaient déjà appris comment traiter avec mes ennemis.

Lionne parmi les Dragons


An 299 Lune 12 - vingt-quatre ans

-Majesté, avec votre permission, j'aimerais me mettre à la harpe.

La princesse Targaryen tourna son regard vers moi. J'avais posé son ouvrage de broderie sur les genoux dans l'attente de sa réponse. Lorsque Rhaenys opina du chef, je me se levais pour rejoindre l'imposant instrument qui trônait au milieu des appartements de la princesse. Le temps était maussade ce jour-là, l'orage couvait, et il faisait si sombre à l'intérieur du Donjon Rouge que les chandelles avaient été allumées un peu partout. L'humeur des dames de la princesse en pâtissait lui aussi. Les conversations enjouées et les rires avaient laissé la place à des travaux d'aiguille silencieux et appliqués. Je leur préférais la musique et le chant depuis toujours. Si les dons existent on m'avait toujours dit que je possédais celui-ci.

Voici près de cinq ans que je me trouvais à Port-Réal, dont quatre passés au service de la jeune princesse Targaryen. J'aimais peu cette ville et cette vie. La princesse Rhaenys ne manquait ni d'intelligence, ni de conversation, ni de considération à l'égard de ses dames de compagnie, la faute de cette mélancolie n'était pas à lui imputer. Mais la vie au palais des Targaryen avait tout d'une cage, et qu'importe si les barreaux en sont dorés... Pourtant, c'est la tête plein d'espoir, de rêves et d'ambitions que j'avais posé mes malles au Donjon Rouge. Je devais cette opportunité plus à son oncle Tywin qu'à mon père qui n'avait pas le quart de la longueur de vue de son suzerain.

Il avait sécurisé pour moi une place de dame de compagnie auprès de la princesse Rhaenys Targaryen. A mots couverts, il m'avait laissée entrevoir la possibilité d'une union avec le jeune Dragon, Aegon. Il n'avait pu sceller l'union entre sa fille Cersei et Rhaegar à l'époque de ses fiançailles, il lui restait encore une carte à abattre avec sa nièce et le fils du Roi. Peut-être avait-il su déceler mon ambition. Une ambition qui faisait partie intégrante de la culture et de l'éducation Lannister. Peu importe la branche, l'ordre de naissance ou le sexe, tous les Lannister étaient une pièce sur l'échiquier du pouvoir.

Ainsi, je m'étais pliée avec zèle à la mission que le patriarche de Castral-Roc me confiait. En plus de me frayer un chemin jusqu'au trône, charge me revenait de rapporter tout ce que je pourrais voir ou entendre dans les couloirs, les coulisses, les alcôves du Donjon Rouge.
Réticente à ployer le genou devant qui que ce soit - et qui plus est à servir- j'avais cependant dû ravaler ma fierté pour ne pas déshonorer le nom des Lannister. Si le contact avec Rhaenys fut froid de prime abord, elle ne fut pas longue à révéler ses qualités et la lionne que j'étais fut prête à s'ouvrir davantage, autant que mon orgueil me le permettait. C'est pourquoi, dans mes missives ou mes rapports directs à mon oncle, je tâchais d'épargner toujours la princesse, omettant tout ce qui pourrait lui nuire directement.

Pendant des mois, j'avais déployé tous mes charmes à l'égard du prince Targaryen. Autant par piété familiale et par désir de la couronne que par réel intérêt pour le sujet qui était de six ans mon cadet. Ma position auprès de sa soeur devait me faciliter les choses, pourtant rien n'y fit. Sa coeur et son lit me restèrent clos et mes rêves de couronne rendus caduques... Lorsque finalement une Tyrell trompha là où une Lannister avait rendu les armes, le camouflet fut sévère, même des années plus tard. Je nourris dès lors une amertume profonde à l'égard du jeune couple, non point par dépit amoureux, mais bien par orgueil.

En fin de compte, ces années m'avait appris bien plus que je ne l'aurais imaginé, et dans des domaines que je n'aurais pu soupçonner. Je n'étais pas seule au service de la princesse, Rhaenys s'était entourée d'autres jeunes femmes issues de beaux lignages qui partageaient avec moi une vision aiguisée du monde. Il y avait les conventions bien sûr, il y avait les entraves indéniables que nous imposaient notre naissance et notre sexe, mais toutes nourrissaions un appétit féroce de liberté de l'esprit. Nos désaccords étaient parfois réels et profonds, la princesse avait su composer son entourage de personnalités aussi complexes que différentes mais aussi complémentaires à bien des égards.

Dans quelques mois à compter de ce jour, j'allais faire mon entrée dans le monde. Le vrai. La date de mon mariage venait d'être arrêtée, et il me revenait d'en informer Rhaenys. Un autre jour... Quand elle serait moins triste... En un sens, je ressortais grandie de cette expérience, plus forte de la confiance que je pouvais avoir envers le sexe féminin. La princesse avait porté haut notre parole auprès des plus puissants et avait obtenu des avancées majeures quant à nos droits.
Les hommes -seigneurs, mercenaires ou septons- détenaient le pouvoir dans ce monde, mais en partie et en apparence seulement.
Car nous avions aussi nos armes.
Redoutables.

Au-dessus du reste


An 300 Lune 8 - vingt-cinq ans

Ses yeux bleus ancrés dans les miens, de son haleine émanaient des effluves d'alcool. J'avais bu moi aussi, peut-être un peu plus que de raison, pour me donner du courage. Le coeur d'une lionne se doit d'être sans faille au moment de livrer l'ultime assaut...

La porte de notre chambre nuptiale venait de se refermer sur les invités qui nous avaient escortés jusqu'à la nuit de nos noces. L'union des Lannister et des Mallister s'étaient scellés devant les Dieux, le septon et nos familles, mais restait à convoquer l'Eternité. Dans cette chambre, je devais céder à Patrek Mallister mon bien le plus précieux. J'avais eu plusieurs mois -d'aucuns diraient toute une vie de jeune fille- pour me préparer à ce moment. J'avais demandé conseil aux femmes de ma famille, leur expérience vénérable de matrones. Mais là, ici, maintenant, prise au piège comme une bête aux abois, je devais faire face seule.

J’avais toujours rêvé d’un mariage avantageux et splendide. C’est bien là le seul rêve qu’on nous autorise à avoir. A l’exception de celui d’engendrer des fils, bien sûr. Je n’avais pas mis la main sur le jeune Dragon Targaryen, mais il n’occupait plus mes pensées. Je savais ce que le nom des Mallister valait dans le Conflans, et y compris dans l’Ouest. Aussi puissants que respectables, leur devise disait « Au-dessus du reste » et je pouvais aisément les faire miens. Ces noces garantissaient pour toujours l’alliance des Lannister et des Mallister, veillant de concert,  contre vents et marées, sur les tumultueuses Iles de Fer qui envoyaient régulièrement sur nos côtes leurs coques de noix et leur vermine.

Sentant ma lèvre inférieure sur le point de trahir mon émotion, je relevais le menton dans un air de défi. L'emblème de ma maison n'était pas une stupide Rose, encore moins une Truite ou une fichue Cuillère. Mon époux, l'homme à qui j'appartenais désormais, ne me verrait pas rougir comme une pucelle effarouchée. Je savais charmer, enjôler, faire la sotte même lorsque les circonstances l’exigeaient, mais dans cette union avec l’Aigle de Salvemer qui devait durer notre vie durant, je craignais de voir le feu qui couvait en mon sein s’éteindre sous les faux semblants. Cette première étreinte devait donner le ton de toutes celles à venir, de nos relations entre époux même. Je ne voulais pas qu’il me pense être une petite chose fragile entre ses doigts, qu’il pourrait manipuler selon son gré.

J’avais de la chance pourtant, ne cessait-on de me répéter. Bien plus que des jeunes femmes de mon âge. Là où elles sont contraintes d’étreindre de vieux barbons décatis, mon époux était jeune, vigoureux et bien fait de sa personne; là où leur mari pouvait se montrer indélicat et brusque, je lisais dans le regard du mien qu’il ne me prendrait pas comme une jument que l’on saillit. A ses doigts qui se refermèrent sur mes épaules, je sentais qu’il avait exploré bien d’autres corps avant le mien. Je durcis mon regard, sur la défensive, tous mes sens en éveil pour mieux appréhender cet inconnu qui me faisait face et à qui le Destin –ou plus exactement nos familles- m’avait liée. Plus encore que de livrer ma vertu, je craignais de lui céder ma vie, mon indépendance, ma liberté.

Alors qu’il esquissait un geste vers les liens qui refermaient ma chemise, d’instinct je me raidis. Sous mes pattes de velours, mes griffes se tenaient aiguisées. Patrek interrompit son geste. Je le vis hésiter. Se raviser. Puis, il souffla :

-Puis-je… ?

Des mots simples. Qui pourtant disaient tout. Avec cette question sans fard, mais pourtant à cet instant si cruciale, Patrek me laissait à voir toute sa droiture. Parce qu’il avait à cœur d’honorer cette union, de m’honorer moi et d’honorer sa famille, il n’exigeait pas. Il m’invitait à le suivre sur un chemin qu’il me plaisait d’emprunter aussi. Il avait fissuré mes défenses, et je me chargeais de les abolir. Au point de garder un souvenir ardent de cette première nuit.

L’amour aurait pu naître ainsi entre nous. Les voiles des Greyjoy, comme autant de nuages sombres venus du large, ne nous en laissèrent pas le temps.

Un Lannister paye toujours ses dettes


An 302 Lune 4 - vingt-sept ans

Mon corps se tétanise et mon cœur explose. Un cri déchire la nuit. Le mien. Je me redresse l’air hagard pour chercher un air qui semble me manquer. Il me faut quelques instants pour chasser la torpeur du sommeil et comprendre où je me trouve. Dans mes appartements, à Salvemer, dans mon lit. Mon cœur battant à tout rompre, ma tête s’effondre entre mes mains. Mes draps, mon corps, mon visage et jusqu’à mes cheveux sont humides de larmes et de sueur mêlées. Je me hisse hors de ma couche pour aller chasser mes tremblements au coin de l’âtre et y trouver la lumière qui apaisera ma terreur. Un verre de vin m’y aidera aussi sans aucun doute… Pour la cinquième nuit consécutive je ne dormirai pas.

Sur ma petite table j’aperçois la fiole de vinsonge que le mestre m’a donnée pour vaincre mes insomnies et mes terreurs. Je ne l’ai pas utilisé au coucher ce soir, peut-être aurais-je dû. Je crois devenir folle… Je pensais que le temps agirait comme un baume apaisant pour cicatriser mes blessures, mais à chaque nuit d’angoisse je vois bien qu’il n’en est rien. Pis encore, j’ai sur le cœur un poids qui ne me quitte plus jamais, un nœud au fond de ma gorge qui me donne envie d’hurler pour m’en défaire, mais ma voix reste désespérément brisée et je m’enferme dans la solitude de mon mal-être.

Un élan me pousse à aller frapper à la porte de mon seigneur pour trouver refuge à ses côtés, mais je crains d’y trouver  un inconnu… Il est des épreuves qui soudent les couples, d’autres qui les brisent. Si j’ai vu Patrek réprimer quelques larmes de soulagement à mon retour, le temps nous a inexorablement éloignés. Lui, le corps et l’esprit pleinement mobilisés à rebâtir le fief de ses ancêtres. Moi, libre de corps, mais toujours l’esprit enchaînés aux Iles de Fer. Lorsque l’attaque a eu lieu, nous en étions à peine à nous découvrir l’un l’autre. En l’espace de quelques jours, les Fers-Nés ont balayé ce lien ténu et fragile qui se tissait entre nous et nous ont changé à jamais. Ils ont mis à bas son père, sa cité et son honneur, Patrek a rebâti Salvemer la Désolée pierre après pierre et je le respecte pour cela. Mais, il n’a pas pris le temps, ou pas su comment me rebâtir, et mon for intérieur demeure un vaste champ de ruines.

A vrai dire, je ne lui en ai laissé guère entrevoir la possibilité. Tout dans Salvemer me rappelle ces jours funestes, les murs m’oppressent comme dans une prison. Ou un tombeau.  Je pars, je m’éloigne, je fuis autant et aussi souvent qu’il m’est possible de le faire poussé par ce qui me semble être mon instinct de survie. Je retourne auprès des miens : à Castral-Roc seulement je me sens en sécurité. Ainsi, après presque 13 lunes depuis mon retour, mes entrailles restent vides d’héritier pour la maison Mallister.
Ce matin, j’ai consulté le mestre. Après m’avoir longuement interrogée sur la fertilité des femmes de ma famille et sur l’intimité que le seigneur de Salvemer et moi entretenions, il a fini par laisser échapper un soupir. Puis, enveloppant mes mains dans les siennes, il a étrangement conclu par ces mots :

-Comprenez, madame. Dans la nature sauvage, on a déjà vu des lionnes refuser de mettre bas tant qu’elles estiment que le danger rôde…

L’exemple n’avait pas été choisi au hasard, et maintenant je comprenais son propos. Les Fer-Nés m’avaient-ils donc pris cela aussi ? La liste commençait à être longue…

Mon honneur d’abord, lorsqu’ils m’avaient enchaînée comme une esclave à la capitulation de Salvemer pour servir en guise d’otage ; ma dignité ensuite lorsqu’ils se gaussaient de me voir rendre mes tripes sur le pont de leurs infâmes navires ; ma liberté bien sûr, pendant six mois. Six longs mois ; ma servante enfin…

Mon cœur se serra de plus belle en songeant à cette dernière. Tyerne était entrée à mon service le lendemain de mon mariage avec Patrek. Fille du maître d'armes de Salvemer, un chevalier fieffé, elle était également la soeur de lait de Patrek, car sa mère avait fait fonction de nourrice pour le jeune seigneur. Dans cette nouvelle demeure qui allait être la mienne, elle me fut tout de suite avenante et agréable, se renseignant sur mes habitudes et mes préférences, soucieuse de me plaire et de me rendre l'austère forteresse plaisante et chaleureuse. Elle fut raptée avec moi, et si nous ne nous  connaissions pas quelques semaines auparavant, nous nous fûmes d’un soutien mutuel dans la captivité et l’épreuve. Ne me demandez pas de l’expliquer, mais les liens que nous avons tissés là-bas, à Pyk, lorsque tout semblait perdu, aux portes de ce qui était, peut-être, notre mort prochaine, sont profonds, indéfectibles.
Un matin, je les ai vus rentrer dans la pièce dans laquelle nous restions recluses la plupart du temps. Nos mains se sont serrées, pensant notre fin venue. Un Fer-Né venait la réclamer comme femme-sel. Demandant des explications, la seule qui me fut donnée tomba comme un couperet :

-Sa concubine.

Comme je sentais ses doigts se crisper autour des miens, je la faisais passer dans mon dos. Protection bien illusoire. On l’empoigna, on m’écarta. Et la porte se referma sur ses pleurs et sur mes cris de malédiction.

Je ne la revis plus, mais son souvenir me hante chaque jour. Quelle satisfaction pourrais-je trouver à ma liberté en sachant qu’une autre –qui aurait tout aussi bien pu être moi, en d’autres circonstances- en avait été privée sous mes yeux ? Son sexe en avait fait un butin de guerre. Le sort de Tyerne me hante, y songer me remplit autant de tristesse que de haine. Que ne donnerai-je pour voir les Iles de Fer emportées, englouties, par un océan de fureur ? Brûlées sous le feu vengeur des dragons que l’on dit revoir éclore ?

Aussi longtemps que je vivrai, il me restera des comptes à régler avec les Fer-Nés. Une dette de sang et d’honneur.
Et l’on sait comme les Lions du Roc sont toujours bons payeurs.

   
DRACARYS, gif par whiteprincessdaily



Lioness

- Wild for to hold, though I seem tame -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame
Daena Tyrell
Dame
Valar Dohaeris
Myrielle ϟ A lion still has claws C2ys
Myrielle ϟ A lion still has claws ScientificJoyousAmericanshorthair-max-1mb
Ft : rosie tupper
Multi-Compte : la cadette des chouettes, Shoren Mertyns
Messages : 174
Date d'inscription : 14/04/2019

Myrielle ϟ A lion still has claws Empty
MessageSujet: Re: Myrielle ϟ A lion still has claws   Myrielle ϟ A lion still has claws EmptyVen 19 Avr - 13:50

Semper Eadem? Genre... PRIPRI ? Myrielle ϟ A lion still has claws 3725701551
Tellement un bon choix de perso Myrielle ϟ A lion still has claws 1156090823 J'ai hâte de te voir développer ce personnage Myrielle ϟ A lion still has claws 1156090823
Et il nous faudra un petit lien en souvenirs des vieux temps Myrielle ϟ A lion still has claws 3725701551


call it a curse
or just call me blessed
if you can't handle me at my worst, you ain't getting my best.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roturière
Cassandre
Roturière
Valar Dohaeris
Myrielle ϟ A lion still has claws C2y8
Myrielle ϟ A lion still has claws Tumblr_na0zh20hiD1qeijvdo1_250
Ft : Eva Green
Messages : 362
Date d'inscription : 16/04/2019

Myrielle ϟ A lion still has claws Empty
MessageSujet: Re: Myrielle ϟ A lion still has claws   Myrielle ϟ A lion still has claws EmptyVen 19 Avr - 13:53

Je ne suis donc pas la seule à avoir zieuté frénétiquement ce forum à la recherche de la perle rare Myrielle ϟ A lion still has claws 1194520710

Bienvenue dans le coin jolie Myrielle ! Je te souhaite une rédaction inspirée Myrielle ϟ A lion still has claws 2462070376


I'm bleeding out +  Said if the last thing that I do Is to bring you down I'll bleed out for you So I bear my skin And I count my sins And I close my eyes And I take it in And I'm bleeding out... I'm bleeding out for you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Dragon Ensoleillé
Rhaenys Targaryen
Le Dragon Ensoleillé
Valar Dohaeris
Myrielle ϟ A lion still has claws C2yZ
Myrielle ϟ A lion still has claws 3162407052_1_6_8qCSp3WF
Ft : Bruna Marquezine
Multi-Compte : Alyx Lefford || Bethany Selmy || Wylla Manderly
Messages : 8154
Date d'inscription : 27/02/2015

Myrielle ϟ A lion still has claws Empty
MessageSujet: Re: Myrielle ϟ A lion still has claws   Myrielle ϟ A lion still has claws EmptyVen 19 Avr - 13:55

Mon ancienne dame de compagnie Myrielle ϟ A lion still has claws 77722156

Bienvenue officiellement parmi nous Myrielle ϟ A lion still has claws 1194520710
Si tu as des questions, tu as déjà trouvé la boite à MP de mon Alyxette Myrielle ϟ A lion still has claws 1194520710
Bon courage pour ta fiche Myrielle ϟ A lion still has claws 77722156

Je te propose aussi un parrainage si tu veux ? Myrielle ϟ A lion still has claws 2462070376 Et le guide du nouveau si c'est pas déjà fait Myrielle ϟ A lion still has claws 1411245795


The burning desire, To live and roam free, It shines in the dark, And it grows within me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Now and Always
Theon Greyjoy
Now and Always
Valar Dohaeris
Myrielle ϟ A lion still has claws C2yF
Myrielle ϟ A lion still has claws Tumblr_pqqpoaSQlG1qiyullo4_400
Ft : Marco Ilsø
Multi-Compte : Margaery Tyrell, Arys Manning & Alysanne Lefford
Messages : 298
Date d'inscription : 10/10/2018

Myrielle ϟ A lion still has claws Empty
MessageSujet: Re: Myrielle ϟ A lion still has claws   Myrielle ϟ A lion still has claws EmptyVen 19 Avr - 14:12

Bienvenue Smile
Bon courage pour ta fiche ^^


alaeon. THE ONLY PERSON I WANT TO PLEASE, IS YOU. I CANNOT FACE THIS WORLD WITHOUT YOU AND YOU'LL ALWAYS BE MY WIFE. MOTHER OF MY CHILDREN. ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur suzerain des îles de Fer
Balon Greyjoy
Seigneur suzerain des îles de Fer
Valar Dohaeris
Myrielle ϟ A lion still has claws C2ys
Myrielle ϟ A lion still has claws Giphy
Ft : Ray Stevenson
Multi-Compte : Aelinor Vanbois || Ynys Allyrion || Maege Mormont
Messages : 1370
Date d'inscription : 18/09/2017

Myrielle ϟ A lion still has claws Empty
MessageSujet: Re: Myrielle ϟ A lion still has claws   Myrielle ϟ A lion still has claws EmptyVen 19 Avr - 14:14

Myrielleeee je suis tellement contente de la voir jouée !! Myrielle ϟ A lion still has claws 2414428499

Il nous faudra un liennnn avec ma Aelinor, une ancienne dame de compagnie de Rhaenys. Quand Myrielle a été jouée j’en avais un ais on pourra en reparler. Et comme je suis sous la bouille de Balon peut-être qu’un petit lien sera possible Wink


Myrielle ϟ A lion still has claws Tumblr_ocllksIcl31ueyxfyo3_400
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame
Clarysse Varnier
Dame
Valar Dohaeris
Ft : Lily James
Multi-Compte : Neina
Messages : 289
Date d'inscription : 11/04/2019

Myrielle ϟ A lion still has claws Empty
MessageSujet: Re: Myrielle ϟ A lion still has claws   Myrielle ϟ A lion still has claws EmptyVen 19 Avr - 14:44

Bienvenue sur Dracarys ! Ce début de rédaction est très prometteur, j'ai hâte de lire ce que tu feras de ce personnage Wink
Bonne rédaction !


pray for your love
L'amour est un piège, quand il apparaît on ne voit que sa lumière, pas son ombre. Alors, tout devient qu'une sombre mélancolie (±) le son de l'âme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame
Sansa Nerbosc
Dame
Valar Dohaeris
Myrielle ϟ A lion still has claws C2yb
Myrielle ϟ A lion still has claws Tumblr_ozpe2gywdY1wpacxeo5_250
Ft : Sophie Turner
Multi-Compte : Alyssa Vanbois
Messages : 1574
Date d'inscription : 01/09/2017

Myrielle ϟ A lion still has claws Empty
MessageSujet: Re: Myrielle ϟ A lion still has claws   Myrielle ϟ A lion still has claws EmptyVen 19 Avr - 15:28

Welcome Myrielle ϟ A lion still has claws 3103746308

Myrielle ϟ A lion still has claws 1411245795Myrielle ϟ A lion still has claws 2462070376



❥ Sansa Stark
(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame
Cersei Lannister
Dame
Valar Dohaeris
Myrielle ϟ A lion still has claws C2yb
Myrielle ϟ A lion still has claws Tumblr_nfu0fq3tdG1tybli3o1_250
Ft : Lena Headey
Multi-Compte : Ramsay Bolton & Donnor Salfalaise
Messages : 752
Date d'inscription : 17/12/2017

Myrielle ϟ A lion still has claws Empty
MessageSujet: Re: Myrielle ϟ A lion still has claws   Myrielle ϟ A lion still has claws EmptyVen 19 Avr - 16:06

Bienvenue sur Dracarys Smile Ton pseudo me dit quelque chose on a déjà dû se croiser sur des forums historiques Myrielle ϟ A lion still has claws 1156090823


    Hear me Roar

    code broadsword.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Golden Leviathan
Alana Greyjoy
The Golden Leviathan
Valar Dohaeris
Myrielle ϟ A lion still has claws C2yb
Ft : Tamsin Egerton.
Multi-Compte : Tavish Cafferen
Messages : 1106
Date d'inscription : 18/11/2018

Myrielle ϟ A lion still has claws Empty
MessageSujet: Re: Myrielle ϟ A lion still has claws   Myrielle ϟ A lion still has claws EmptyVen 19 Avr - 16:07

Bienvenue sur Dracarys ! Et pareil que Cersei, j'ai l'impression d'avoir déjà croisé ce pseudo ^^
Bon courage pour ta fiche Smile


❝theon's greatest support❞ Dédale dit à son fils: ne vole ni trop haut, ni trop bas. Reste dans un espace intermédiaire, à mi-hauteur entre terre et ciel… Le jeune Icare fier de son vol audacieux abandonne son guide. Il brûle de sonder les célestes espaces et s’élance plus haut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bâtarde
Félicité Hill
Bâtarde
Valar Dohaeris
Myrielle ϟ A lion still has claws Tumblr_os9mg2JaWw1rpg4lyo4_r1_400
Ft : Nell Tiger Free
Multi-Compte : nop'
Messages : 193
Date d'inscription : 07/04/2019

Myrielle ϟ A lion still has claws Empty
MessageSujet: Re: Myrielle ϟ A lion still has claws   Myrielle ϟ A lion still has claws EmptyVen 19 Avr - 16:30

Bienvenue et bon courage pour la fiche ! Myrielle ϟ A lion still has claws 2133385655


FELICITE HILL
La bâtarde Lannister
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame de Bel Accueil
Liane Vance
Dame de Bel Accueil
Valar Dohaeris
Myrielle ϟ A lion still has claws C2yq
Myrielle ϟ A lion still has claws Tumblr_pnwqfa8JJ41rhgbqpo3_250
Ft : Lana Parrilla
Multi-Compte : Rhaegar Targaryen // Tyrion Lannister // Ellaria Sand // Lanna Cole
Messages : 1120
Date d'inscription : 04/02/2018

Myrielle ϟ A lion still has claws Empty
MessageSujet: Re: Myrielle ϟ A lion still has claws   Myrielle ϟ A lion still has claws EmptyVen 19 Avr - 17:14

Bienvenue par ici ma « belle-sœur » Myrielle ϟ A lion still has claws 2462070376 Je te souhaite bon courage pour ta fiche et ai hâte de pouvoir RP avec toi Myrielle ϟ A lion still has claws 1411245795


Destroyed Life
That's what true love is. It's sacrifice. It's giving up everything for the person you love. by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'arbre de Vie
Leeven Botley
L'arbre de Vie
Valar Dohaeris
Myrielle ϟ A lion still has claws Tumblr_plefew4K7P1u19i09o7_400
Ft : Imogen Poots
Multi-Compte : Dacey Mormont - Andar Royce - Azilys Serrett - Blurd Mervault
Messages : 829
Date d'inscription : 29/08/2016

Myrielle ϟ A lion still has claws Empty
MessageSujet: Re: Myrielle ϟ A lion still has claws   Myrielle ϟ A lion still has claws EmptyVen 19 Avr - 17:26

Bienvenue sur le fofo avec ce super choix de pv ^^



Myrielle ϟ A lion still has claws 44932d6c9b0e332e6319691920a201ac Myrielle ϟ A lion still has claws Tumblr_pbcrv49QKz1uhpdrfo5_r1_400
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héritière du Triton
Wynafryd Manderly
Héritière du Triton
Valar Dohaeris
Myrielle ϟ A lion still has claws C2yZ
Myrielle ϟ A lion still has claws 16c26ZaJ_o
Ft : Anna Popplewell
Multi-Compte : Asha, Lucas, Melara & Bryce
Messages : 8876
Date d'inscription : 22/08/2015

Myrielle ϟ A lion still has claws Empty
MessageSujet: Re: Myrielle ϟ A lion still has claws   Myrielle ϟ A lion still has claws EmptyVen 19 Avr - 20:17

Avec le descriptif je doute (parce que le pseudo ne correspond pas)... mais Kika c'est toi Myrielle ϟ A lion still has claws 2078511666 Myrielle ϟ A lion still has claws 1156090823 ? Si c'est pas toi, my bad, je suis quand même super contente de voir Myrielle débarquer ici Myrielle ϟ A lion still has claws 2414428499 bref officiellement bienvenue, bon courage pour ta fiche et à très vite en jeu Myrielle ϟ A lion still has claws 3725701551

edit: j'ai lu trop vite, j'avais pas vu le prénom Myrielle ϟ A lion still has claws 508272068 donc non ça n'est pas toi, mais c'est fou, l'âge, la maternité, le job, ça correspondait Myrielle ϟ A lion still has claws 508272068 pardon, brefeuh Myrielle ϟ A lion still has claws 3663664295



Our waters run deep
Don't make me sad, don't make me cry, sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why, keep making me laugh, let's go get high, the road is long, we carry on, try to have fun in the meantime

RALENTISSEMENT ADMINISTRATIF
merci de MP Alyx Lefford (sauf question IDF)
merci pour votre compréhension et patience
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

Myrielle ϟ A lion still has claws Empty
MessageSujet: Re: Myrielle ϟ A lion still has claws   Myrielle ϟ A lion still has claws Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Myrielle ϟ A lion still has claws
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» LAVINIA TYBURN ♠ « A lion still has claws. »
» Question...(armure lion)
» Entraînement de Nuage de Lion (PV Nuage de Lion)
» Ecthélion
» Un doux repos au zoo... avec un lion. (PV Cara Blackbird et Evan Burns)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: And now my watch begins :: You win or you die :: Présentations validées :: Ouest-
Sauter vers: