RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Toutes les nouveautés de la MAJ sont à retrouver ici ! Une visite amicale 3725701551
La dernière édition de la Gazette est disponible par ici Une visite amicale 3725701551
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)

Partagez
 

 Une visite amicale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Noble
Arya Stark
Noble
Valar Dohaeris
Une visite amicale Tumblr_ov2zovJfD41veh63co4_400
Ft : Maisie Williams
Multi-Compte : Boadicée Sand - Edrick - Sacha
Messages : 526
Date d'inscription : 08/08/2017

Une visite amicale Empty
MessageSujet: Une visite amicale   Une visite amicale EmptyJeu 18 Avr - 20:39

Une visite amicaleJ’observais le mester installer avec précaution l’attelle qu’il m’avait confectionné après beaucoup de précaution et d’études pour s’assurer de me préserver de la moindre douleur et de la moindre gêne. Ce n’était pas forcément très agréable à porter, mais… en tout cas, au moins je pouvais me déplacer plus facilement, mais toujours avec beaucoup de précautions. Enfin, c’était mieux que rien après tout. Je me sentais toujours plus vivante puisque je pouvais me déplacer un peu. Pas trop longtemps parce qu’il fallait que je me repose rapidement, sinon cela faisait très mal. Au moins, les balafres de mon visage avaient guéri. Je ne portais plus mon masque. C’était… un avantage.

J’avais quitté un peu ma chambre pour une pièce un peu à l’écart pour profiter de la vue sur le Nord avec quelques livres près de moi pour m’occuper. Mon regard dérivait souvent sur mes armes, mais pour l’instant je ne reprendrais pas l’entraînement. Histoire de ne pas me blesser inutilement, le mester m’avait prévenu, il faudrait du temps. Seul mon genou avait encore vraiment besoin de temps, mon épaule allait mieux comparé au reste ainsi que les autres blessures du torse. Mais c’était le genou. Je tournais doucement les pages du livre que je lisais. De l’histoire. Des stratégies de combats, tout ça… Je relevais la tête en entendant frapper. Le mester entra avant de me déclarer que quelqu’un voulait me voir. Après une hésitation j’acceptais en poussant un peu la lampe que j’avais rapproché pour lire sans me fatiguer. Je me préparais un peu mentalement en repoussant le livre et en caressant Nymeria qui s’était redressé pour poser sa tête sur mes genoux.

Je restais très surprise en voyant un jeune homme aux cheveux blonds entrer dans la pièce. Alors ça ! Si je m’y attendais ! Jojen Reed ! J’aimais beaucoup ce jeune garçon qui avait l’âge de Sansa, mais avec qui je m’entendais bien. C’était toujours ça de pris. Je fis un grand sourire en le voyant sans pour autant me lever. Je voulais reposer ma jambe au maximum. J’aurais quand même préféré qu’il ne me vît pas ainsi, mais ce n’était pas grave. J’avalais ma salive avant de parler.

« Salut Jojen ! C’est un plaisir de te voir. Assieds-toi. »

Je lui désignais une chaise près de moi avec un sourire en l’observant.

« Quel bon vent t’amènes ? Les marais sont gelés ? »
© 2981 12289 0


Award 2018:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héritier
Jojen Reed
Héritier
Valar Dohaeris
Ft : Thomas Brodie-Sangster
Multi-Compte : Aucun
Messages : 37
Date d'inscription : 14/04/2019

Une visite amicale Empty
MessageSujet: Re: Une visite amicale   Une visite amicale EmptyJeu 18 Avr - 23:26

Une visite amicale

"La véritable amitié ne gèle pas en hiver."



Jojen Reed & Arya Stark

La nouvelle était parvenue jusqu'aux oreilles du jeune Jojen. Pas de visions lui permettant de prévoir ce danger pour son amie, simplement des ouïe dires, des informations: la deuxième fille des Stark avait été blessée par des loups. Le jeune héritier de Fort-Griseaux avait attendu d'être sûr que l'état de la lady, bien qu'elle détestait être appelée comme ça, s'améliore avant de demander à pouvoir se diriger vers Winterfell pour s'enquérir de ses nouvelles. Le seigneur du Neck, son père, lui demanda tout en connaissant déjà la réponse pourquoi le jeune homme n'avait pas voulu se présenter au mariage de Sansa Stark et qu'il décidait maintenant de sortir des marais pour s'aventurer chez les loups. Le jeune homme lui répondit alors avec calme qu'il ne voulait pas importuner la jeune femme qui devait se montrer sous un jour plus "Sudiste" au Conflans, et que les Paludiers n'étaient pas le meilleur exemple de cela, et qu'il pensait bien plus être à sa place à Winterfell qu'à Corneilla.

Enfin, après quelques jours, il arriva avec sa petite délégation au château de ses Suzerains et se présenta, pour peu qu'il ait encore besoin de le faire. certains villageois le dévisageaient lui et ses habits verts comme à chaque fois qu'il sortait du neck. même au Nord, ils étaient uniques, et c'était une chose à laquelle il s'était habitué. Alors qu'ils lançaient des regards intrigués, le jeune homme continua sa marche et arriva enfin vers le Mestre. Aussi étrange que cela puisse paraître, le jeune homme inclina légèrement la tête en signe de respect envers le vieil homme avant de lui dire la raison de sa venue et qu'il souhaiterait voir "Lady Stark." La formulation était on ne peut plus claire, selon lui. Sansa n'était pas ici, tout comme Catelyn, et il n'y avait donc qu'une seule personne qui pouvait répondre à ce nom à ce moment précis.

Après quelques minutes à attendre, le Mestre revint vers lui et l'emmena devant une salle pour enfin ouvrir la porte. Derrière cette dernière se tenait Arya assise à côté de livres et la tête de sa louve posée sur ses genoux. La jeune demoiselle ne se fit pas prier avant de l'inviter à s'asseoir à côté d'elle en lui demandant quel bon vent l'amenait. Si les marais étaient gelés? La question tira un léger sourire narquois aux lèvres du jeune Reed qui répondit alors tout simplement tout en s'asseyant.

"Les marais se portent... Du mieux qu'ils peuvent. Les habitations et les mangroves empêchent qu'ils stagnent et les habitants sont habitués à survivre. Non, j'ai entendu dire qu'une certaine Lady avait fait une mauvaise rencontre avec des loups, je suis donc venu voir si elle se portait bien." Dit-il en haussant légèrement les épaules, faisait mine de parler de quelqu'un d'autre qu'elle. Il avait toujours été plus posé qu'elle, moins aventurier mais n'avait jamais été surpris par son envie d'apprendre à manier les armes. Dans le Neck, c'était un fait commun, tout le monde était armé de lances et d'arcs pour pouvoir chasser et subsister à ses propres besoins. Au contraire, il avait même été surpris la première fois qu'on lui expliqua qu'au Sud, il était presque inconcevable qu'une femme puisse se battre à l'égale d'un homme. D'un autre côté, il plaignait celui qui ferait l'erreur de sous-estimer sa sœur à cause de cela.

"C'est étrange de vous voir avec des livres à la main. Enfin... Au moins ce n'est pas du tricot." Dit-il en voyant les thèmes des bouquins entourant la jeune fille. "Je me serai dit que les morsures de ces loups vous avaient inoculé un étrange mal... Mais vous faites bien." Lâcha-t-il. il se doutait que son amie voulait déjà pouvoir courir et s'entraîner, mais il ne fallait pas brûler les étapes après ce dont elle revenait. Faire de l'exercice maintenant pouvait empirer certaines blessures qui pourraient ne jamais se guérir à nouveau. Bien sûr, il n'avait pas relevé qu'elle l'avait tutoyé. Cela ne le perturbait plus le moins du monde et il s'était accommodé du franc-parlé de la jeune Stark.

DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noble
Arya Stark
Noble
Valar Dohaeris
Une visite amicale Tumblr_ov2zovJfD41veh63co4_400
Ft : Maisie Williams
Multi-Compte : Boadicée Sand - Edrick - Sacha
Messages : 526
Date d'inscription : 08/08/2017

Une visite amicale Empty
MessageSujet: Re: Une visite amicale   Une visite amicale EmptyVen 19 Avr - 7:50

Une visite amicaleC’était toujours plus ou moins difficile pour moi d’accepter que des gens me voient dans cet état, mais pas le choix parfois. Puis je me sentais de plus en plus forte, et le jeune homme blond était un ami de longue date. Et Jojen… la relation était particulière, je ne saurais pas vraiment dire pourquoi, enfin si peut-être, c’était l’un des rares garçons qui ne s’était jamais moqué de moi ou me dire que j’aurais dû faire de la couture ou du tricot. Et puis quoi encore ? Non, avec Jojen c’était aussi très taquin on aimait s’envoyer des piques au visage plus par plaisanterie que par véritable dispute ou je ne sais quoi. Je l’invitais à s’asseoir près de moi. Je souris à sa remarque. Machinalement je l’avais invité à s’asseoir du côté où mon visage n’avait pas souffert. Pour le préserver d’une vision peu… ragoûtante. Machinalement je l’avais tutoyé :

« Tant mieux si les marais se portent bien. Je ne vois pas de quelle lady tu parles, il n’y a pas de lady ici. »

Je détestais qu’on me nomme Lady. C’était véritablement… Pas une insulte, mais un truc que je n’aimais pas du tout. Entre ma sœur et moi, c’était ma sœur la lady. Moi, c’était les armes pas la couture ou le tricot. Et même dans cet état je préférais me couper les mains que de faire ça. Je caressais doucement le livre que j’avais commençais à lire. Les loups, j’en faisais encore des cauchemars de cette attaque. Mais, pas le choix, il fallait vivre avec. Je touchais l’attelle du bout des doigts avant de déclarer :

« Tutoie-moi Jojen, s’il te plaît, nous sommes seuls après tout. Dis-toi que le jour où je ferais du tricot et de la broderie de bon cœur… Tu pourras m’achever. Mais bon, comme tu vois, je continue à m’instruire dans le thème des armes… Tant mieux si tout va bien de ton côté. Mais… Ça fait plaisir de voir un visage ami, tu as de la chance, j’ai refusé les visites pendant un long moment. Le voyage n’a pas été trop pénible ? »

Avec la neige, le vent… tout ça. Mais je savais que Jojen était quelqu’un de fort et d’intelligent. Il n’y avait pas eut trop de problème puisqu’il était devant moi. Je détallais à nouveau le jeune homme. C’était moi ? Où il y avait quelque chose de changé en lui ? Aucune idée. C’était peut-être une tromperie de ma part. Je n’en savais trop rien. Je bougeais légèrement ma jambe et Nymeria quitta mes jambes pour aller voir Jojen, elle l’aimait bien. J’avalais ma salive avant de reprendre la parole :

« Qu’est-ce que tu me racontes de beau ? Tu fais du patin dans les marais ? Tout le monde va bien chez toi ? »

Autant se renseigner un minimum quand même.
© 2981 12289 0


Award 2018:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héritier
Jojen Reed
Héritier
Valar Dohaeris
Ft : Thomas Brodie-Sangster
Multi-Compte : Aucun
Messages : 37
Date d'inscription : 14/04/2019

Une visite amicale Empty
MessageSujet: Re: Une visite amicale   Une visite amicale EmptyLun 22 Avr - 19:03

Une visite amicale

"La véritable amitié ne gèle pas en hiver."



Jojen Reed & Arya Stark

Il n’y avait pas à dire, la jeune fille l’avait échappé belle. Jojen se doutait bien du courage qu’il lui fallait pour accepter d’être vue en si mauvaise posture, affaiblie et meurtrie. En un sens, il était flatté qu’elle fasse cela pour lui. D’un autre côté, il avait estimé lui-même laisser quelques jours à la Stark pour se remettre de ses émotions et reprendre des forces avant de venir lui imposer sa présence. Bien qu’il appréciait les piques amicaux qu’il se lançait, il ne pouvait pas s’empêcher de s’inquiéter pour son amie qu’il avait bien faillit perdre parce qu’elle était trop aventurière. Mais était-ce une raison pour lui faire la morale ? Pas vraiment, elle l’avait appris à ses dépens et remuer le couteau dans la plaie ne serait que pure stupidité. Lorsqu’il vit que sa petite réflexion vexa légèrement la jeune fille, il lâcha un léger sourire moqueur avant de dire.

« Non, en effet. Peu de « Lady » peuvent se targuer d’avoir survécu à une meute de loups. » Dit-il étouffant un rire. Après tout, le plus grave était passé, sa vie était hors de danger et si elle gardait des cicatrices, au moins n’était-elle pas handicapée de façon définitive. Cependant, son mental semblait encore en proie à la peur de ce qu’elle avait subit au vu de sa façon de toucher son attelle, comme se remémorant l’attaque subite avant de continuer à parler au jeune blond. Elle lui demanda de la tutoyer vu qu’ils n’étaient qu’entre eux et répondit sur le ton de l’humour en ce qui concernait la couture et le tricot. Enfin, elle admit qu’il ait eu de la chance qu’elle ait décidé d’accepter la visite de quelqu’un ce jour, lui demandant si la route n’avait pas été trop pénible.

« Laisse-moi au moins voir ce que tu auras cousu avant de t’achever. Qui sait, ça me donnerait peut-être une bonne occasion de rire. Mais oui, je suis bien heureux de voir que cette attaque ne t’a pas sapé ton enthousiasme pour les armes et l’aventure. Mais fais-moi plaisir, ne prends pas trop de risques avant d’être complètement rétablie. » Dit-il sur un ton inquiet et bienveillant à la fois. Il hésita un instant avant de poser une main amicale sur l’épaule de la jeune Stark puis continua. « Le voyage a été aussi pénible que peut l’être un voyage en hiver, mais c’est toujours mieux que de s’inquiéter de l’autre bout du Nord pour une amie, tu ne crois pas ? Et puis de la chance ? Peut-être… Je me suis dit qu’il valait mieux te laisser un peu de repos avant de t’importuner et c’est ce que j’ai fait. Je suis déjà bien content que tu ne m’en veuilles pas de ne pas être venu plus tôt. » Dit-il presque dans un léger rire soulagé.

Enfin, la jeune fille lui demanda s’il faisait du patin dans les marais et si tout le monde allait bien chez lui. La question lui tira encore une fois un sourire. Peut-être était-il celui qui allait le plus mal dans sa famille avec les quelques visions qui gâchaient certaines de ses nuits avec des images dont il se passerait bien. Quant aux patins…

« C’est plutôt Meera qui fait du patin. Moi je dois apprendre à gérer les marais et avec l’hiver les conseils se font de plus en plus récurrents. Je dois assister à tout ça et aux demandes des paludiers. Rien de très amusant mais au moins j’ai les anecdotes de Meera pour me changer les idées. La dernière fois elle a réussit à faire fuir un Lézard Lion avec son trident. C’est ce qu’elle m’a dit mais c’est possible qu’elle en rajoute un peu. Sinon mon père et ma mère se portent bien, même s’ils s’affairent énormément entre l’indépendance des îles de fer qui ont toujours lorgné sur le Neck et la frontière Sud qui pourrait profiter de l’Hiver pour grappiller un peu de terrain… Et toi ? Mis à part ta mésaventure, tu ne t’ennuies pas de trop ? Tu as des nouvelles de tes frères et sœurs ?» Demanda-t-il avec sympathie envers la jeune demoiselle de Winterfell.

DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noble
Arya Stark
Noble
Valar Dohaeris
Une visite amicale Tumblr_ov2zovJfD41veh63co4_400
Ft : Maisie Williams
Multi-Compte : Boadicée Sand - Edrick - Sacha
Messages : 526
Date d'inscription : 08/08/2017

Une visite amicale Empty
MessageSujet: Re: Une visite amicale   Une visite amicale EmptyLun 22 Avr - 20:25

Une visite amicale« Peu ? Tu peux dire aucune même. »

Je souris et se faisant étirant les cicatrices de mon visage. Cela me faisait toujours étrange de sourire à nouveau… Dans le sens ou avant, pendant ma convalescence, même de minuscule mouvements des joues et de la mâchoire me faisaient horriblement mal à cause des plaies ouvertes sur mon visage. Je redécouvrais, d’une certaine manière, le plaisir de sourire, de manger ou d’avoir des expressions faciales. C’était quelque chose… presque d’incroyable. Incroyable… peut-être comme ma guérison et l’espèce de miracle qu’avait réussit à faire Sansa. C’était pas trop mal… Je l’avais sans doute chassé en criant ensuite, mais au moins… Elle avait réussi, en parlant sans la moindre censure ou tromperie, à me réveiller. Mais là… Autant me couper la langue avant que je n’avoue quoi que ce soit.

Je ris à la remarque de Jojen sur la couture. Il le savait pourtant, que la seule Aiguille que je maniais sans difficulté c’était mon arme et rien d’autre ! Les travaux d’aiguilles m’ennuyaient au plus haut point et j’avouais ne faire aucun effort. Non, je n’étais pas une gemme contrairement à Sansa dans ce domaine-là. Je restais toute surprise de ce que fit le blond, mais je ne repoussais pas sa main, et viens même doucement poser ma valide dessus. J’avalais ma salive avant de déclarer :

« Ne t’inquiètes pas. Les armes resteront toujours mon objectif. Et je prends tout le temps qu’il faudra pour consolider mes blessures avant de reprendre l’entraînement. Mais je ne peux pas me permettre de ne pas étudier en attendant ! Il faut bien que je peaufine mes compétences d’une manière ou d’une autre. Alors… j’étudie la théorie comme je peux ! »

Je l’écoutais raconter son voyage en silence. Je serrais doucement sa main pour lui montrer mon affection. J’étais pas douée pour les exprimer. La colère oui… L’amitié, c’était un peu plus compliqué. Je détournais le regard pour tenter de me préserver d’un rougissement stupide.

« Oui, c’est vrai… Merci Jojen… d’être venu… et d’être là. »

Il fallait vraiment que je me prépare à dire merci et à accepter plus facilement mes émotions. Je préférais changer un peu de sujet en le taquinant sur le marais et le patin. Même si je me doutais que ce n’était pas toujours aussi simple, la vie dans les marais n’était pas simple. Je gardais sa main dans la mienne avant de sourire en l’écoutant. Je souris un peu. Meera, elle avait l’air vraiment incroyable, je lui avais déjà un peu parlé, mais c’était comme les Mormont, j’aurais aimé vivre là-bas. Je tentais de le rassurer.

« Ne t’inquiète pas pour les Fer-nés. Robb ne vous laissera pas tombé. Les Stark seront là pour vous. Oh… tu sais… l’ennuie… Je me dis qu’après avoir trois lunes, ou peu s’en faut, à fixer le plafond… On a une autre notion de l’ennui. J’arrive à m’occuper avec les livres… mais l’action me manque… »

Je tendis la main pour attraper la hanse en céramique de la cruche pour nous servir deux coupes de lait. Pas de vin, j’étais encore bien trop jeune… puis bon. Je repoussais doucement ma louve qui se leva pour aller dégourdir ses pattes dehors. Je la suivis des yeux en tendant de mon autre main la coupe de lait à Jojen. Je tenais  toujours sa main dans la mienne. Elle était chaude… c’était tellement agréable.

« J’aimerais visiter tes marais un jour… Je suis sûre qu’ils ont un certain charme. »

Comme leur propriétaire. Non mais Arya ! On se calme ! On respire un peu, je préférais fixer la lumière de la lampe pendant un instant avant de sourire un peu plus.

« Tu aurais pus faire sonner le clairon pour ta venue… Je crois que même avant je t’aurais reçu. »

C’était Jojen après tout, pas n’importe qui.
© 2981 12289 0


Award 2018:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héritier
Jojen Reed
Héritier
Valar Dohaeris
Ft : Thomas Brodie-Sangster
Multi-Compte : Aucun
Messages : 37
Date d'inscription : 14/04/2019

Une visite amicale Empty
MessageSujet: Re: Une visite amicale   Une visite amicale EmptyMar 23 Avr - 18:45

Une visite amicale

"La véritable amitié ne gèle pas en hiver."



Jojen Reed & Arya Stark

En l’entendant parler de sa convalescence et de ses futurs entraînements une fois qu’elle serait remise, Jojen ne put qu’apprécier la fougue dont faisait encore preuve son amie. Décidément, elle était inarrêtable. Alors qu’elle répondait qu’aucune autre dame n’avait pu survivre à une attaque de loup, il répondit en haussant les épaules avec une fausse hésitation sur le visage.

« Ho, je me disais que dans les anciens temps il pouvait bien s’en trouver quelques unes, mais je veux bien te croire sur parole si tu me jures qu'aucune autre n'a réussi cet exploit. Tu risques d'entrer dans les légendes, alors? Arya Stark la petite survivante, ça sonne bien.»

Le jeune homme fut surpris de voir la petite louve poser sa main sur la sienne, ce qui était assez différent de son comportement habituellement plus sauvage mais pas dénué de sens quand on savait ce qu’elle avait vécu peu de temps auparavant, sachant que sa famille n’était pas là et qu’elle devait se montrer forte. Après tout, un peu de gentillesse ne lui ferait pas de mal.

« Et pour la théorie, c’est une bonne idée. De toute façon, la force sans le savoir ne mène jamais qui que ce soit très loin. On a rarement vu une brute sans cervelle devenir un grand chevalier, tout au mieux un simple bourreau. » Dit-il alors comme pour appuyer la décision de son amie. Après tout, combien d’histoires et de légendes tournaient autour de ce simple fait : l’intelligence l’emportait souvent contre la brutalité, et Jojen avait pris ça comme un fait. Une bonne stratégie et une vision claire des compétences de chacun pouvaient bien plus facilement mener à la victoire qu’une simple attaque en force. Comme certains le disaient dans le Neck, une simple flèche tue aussi bien qu’une épée à deux mains. Enfin, la jeune fille le remercia d’être venu, chose à laquelle il ne s’attendit pas vraiment et le surpris, lui faisant hausser un sourcil avant qu’elle ne redirige la conversation vers les marais. Là c’était bien plus habituel, ils voguaient en terrain connu. Lorsqu’il expliqua les divers problèmes géopolitiques du marais malgré lui, la jeune fille lui dit que les Stark ne les laisserait jamais tomber et que Robb les aiderait en cas de soucis.

« Ho pour ça je ne m’en fait pas, ce n’est pas dans l’esprit du Nord de laisser ses alliés se débrouiller seuls face à une menace. Et il en va de même si jamais vous avez besoin d’aide, Les paludiers seront toujours là, même si on peut ne pas les voir. » Dit-il avec un léger sourire malicieux. Son peuple était habitué à se cacher, à se dissimuler dans les forêts et les marais pour tendre des embuscades aux plus téméraires qui venaient chez eux ou tout simplement pour chasser leur nourriture. Aussi se disait-il qu’on voyait bien souvent leurs flèches avant de voir leurs visages, ce qui n’était pas vraiment faux. Quand la jeune Stark lui dit qu’elle voudrait visiter les marais un jour, il répondit machinalement.

« Voilà une autre bonne raison de vite te remettre sur pieds, alors. Par contre il faudra faire attention, même les fleurs peuvent surprendre chez nous. C’est assez rare qu’une fleur porte le nom de « sanguinaire », mais dans le Neck, elle est assez commune. » Les mœurs des personnes vivant dans les marais étaient bien différentes de celles des autres. Ils vivaient dans un endroit hostile et s’en accommodaient. Beaucoup se moquaient d’eux mais rares étaient ceux qui pourraient y vivre ne serait-ce qu’une semaine sans se faire empoisonner ou dévorer par la faune ou la flore locale qui semblait à la fois venir d’une autre époque, mais aussi s’être imprégnée de la magie des anciens temps.

Enfin, la jeune fille lui fit plaisir en disant qu’elle aurait sûrement accepté de le voir avant s’il avait fait sonner le clairon. Il était toujours bon de se savoir apprécié de personnes que l’on considérait comme proches. Cependant, même si elle disait cela, le jeune homme ne l’aurait pas fait, et il le savait très bien, trop soucieux de ne pas gêner le rétablissement de la petite louve.

« J’aurai pu en effet, mais qui me dit que tu n’aurais pas essayé de te lever pour paraître en meilleur état que tu ne l’étais ? J’étais déjà inquiet pour toi, je n’allais pas en plus m’ajouter de la culpabilité en sachant que ma présence aurait pu empirer ton état, tu ne crois pas ? »

DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noble
Arya Stark
Noble
Valar Dohaeris
Une visite amicale Tumblr_ov2zovJfD41veh63co4_400
Ft : Maisie Williams
Multi-Compte : Boadicée Sand - Edrick - Sacha
Messages : 526
Date d'inscription : 08/08/2017

Une visite amicale Empty
MessageSujet: Re: Une visite amicale   Une visite amicale EmptyMar 23 Avr - 19:34

Une visite amicaleJe ris à sa remarque sur une légende autour d’Arya la survivante. Je secouais la tête. Avant que j’ai une légende sur moi… Je déclarais avec le sourire :

« Mouais ! J’ai plus tendance à croire qu’il y aura en légende celle de « Arya ou la fille qui ne savait pas être prudente ! »

Entre Bran et moi… C’était difficile de savoir qui était le plus difficile à préserver de blessures ou autre. Je crois cependant qu’il fallait éviter de faire un concours pour éviter de nous faire étriper par notre mère… ou je ne savais quoi. Puis même, pour nos santés cela valait mieux. Histoire de rester en vie et de ne pas causer plus de peine à notre famille qu’elle n’avait déjà subit. Dans un geste amical j’ébouriffais ses cheveux blonds quand il confirma que mon choix était le bon.

« Avec nos statures de brindilles, nous sommes obligés de nous servir de nos têtes, sinon… vu les statures de nos amis nordiens, je crois que nous pourrions ouvrir tout deux une taverne et faire des tourtes ! »

Je souris quand il m’affirma le soutiens du peuple des marais soutiendrait mon frère. C’était une chose que je craignais : que mon frère Robb n’ait pas assez de soutiens dans le Nord. Au moins, nous pouvions compter sur le peuple des marais. C’était cela de prit. Mais aussi des Mormont, des Manderly et des Omble. Ce n’était pas rien. Je ris à nouveau lorsqu’il évoqua ses marais. Je secouais la tête amusée et me mâchouillais un instant la lèvre.

« Bah ! Écoute ! Rien ne vaut l’aventure pour se remettre sur pieds ! Puis avec toi et Meera j’aurais les meilleurs guides au monde non ? »

Je lui tirais la langue amusée avant de dire que j’aurais aimé le voir un peu avant. Tant pis. Je rougis un peu à sa remarque avant de hocher la tête. C’était vrai… que j’aurais forcé ! Sans aucun doute. Je lui souris un peu avant de hocher la tête.

« Tu me connais un peu trop bien Jojen Reed. »

J’observais un instant la fenêtre. Le temps était relativement potable aujourd’hui. Et j’en avais marre d’être enfermé. Je posais ma coupe pour attraper mes béquilles. J’avais envie de prendre l’air.

« Tu m’accompagnes aux Bois Sacrés ? J’ai le droit d’aller dehors, mais pas toute seule. »

Mère avait fait renforcer la sécurité autour de Bran et moi. Comme-ci nous étions de précieuses gemme. Quoi que… C’était sans doute le cas. Je soufflais la lampe, histoire de ne pas mettre le feu, avant de tenter de me draper dans ma cape. Je n’avais nullement envie de faire du patin avec ma jambe, mais bien prendre l’air avec un ami dans le bois Sacré… Je n’osais pas lui demander de m’accompagner à la crypte quand même. J’aurais aimé… mais non. Et j’avais du mal à mettre ma cape.
© 2981 12289 0


Award 2018:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héritier
Jojen Reed
Héritier
Valar Dohaeris
Ft : Thomas Brodie-Sangster
Multi-Compte : Aucun
Messages : 37
Date d'inscription : 14/04/2019

Une visite amicale Empty
MessageSujet: Re: Une visite amicale   Une visite amicale EmptyMer 24 Avr - 22:11

Une visite amicale

"La véritable amitié ne gèle pas en hiver."



Jojen Reed & Arya Stark

Au moins sa camarade avait-elle bien pris sa remarque sur son possible futur titre. Ca pour être imprudente… Il fallait dire qu’elle battait des records avec son jeune frère qui grimpait partout où il pouvait. Jojen ne pouvait même plus se dire qu’avec de la chance, rien de grave ne leur arriverait, mais avec cette attaque de loups, la chance n’était vraiment pas de leur côté. Cependant, la remarque de la jeune fille lui tira un léger sourire.

« Peut-être qu’Arya l’imprudente fera plus attention dorénavant, alors. » Dit-il avant que son amie ne le relance sur leurs statures faisant qu’ils devaient se servir de leurs cervelles contrairement à nombre de guerriers vigoureux présents dans le Nord et sûrement dans d’autres régions de Westeros. Là-dessus, il ne risquait pas de la contredire. Même dans le Neck, certains le prenaient pour un freluquet avant qu’il ne fasse preuve de son esprit tactique et de sa vision globale des choses. Lui ce n’était pas sa force qui lui permettait de survivre, mais son intelligence, et peut-être même qu’elle était bien plus utile que le simple fait d’être une montagne de muscle.

« Une taverne ? Je suis presque sûr qu’un tavernier ferait mieux d’être assez costaud pour calmer les soldats qui viennent boire chez lui jusqu’à ne plus se contrôler. Puis les tourtes… Il faut savoir cuisiner. » Ce qui n’était clairement pas son fort. Il savait chasser et se nourri de choses plus ou moins ragoutantes et les chauffer, mais de là à tenir une auberge à base de soupe aux cuisses de grenouilles ou de lapin fraîchement chassé. Et le jeune homme se doutait bien que son ami n’était pas une cuisinière de talent, à moins qu’elle ait des dons insoupçonnés.

Le soutien qu’il avait affirmé aux Stark semblait faire plaisir à Arya, et c’était tout naturel. Après tout, le nouveau Suzerain de Nord avait été élevé au Sud par les Targaryens, et au vu des dernières tensions politiques avec ces derniers, il devait bien y avoir quelques maisons qui devaient émettre des doutes sur Robb. Jojen quant à lui s’en accommodait. Le jeune homme semblait n’avoir jamais oublié sa famille et avait l’avantage de savoir comment fonctionnaient les autres royaumes et leurs politiques, ce qui pouvait lui permettre plus facilement de négocier et de jouer leur jeu. En soit c’était une expérience bonne à prendre même si cette dernière venait de la défaite de la Rébellion de Robert Baratheon. Enfin, la jeune fille semblait ne pas se démonter à son envie de visiter les marais, expliquant qu’elle aurait les meilleurs guides avec Meera et lui. Il était vrai qu’ils avaient tendance à connaître la géographie des lieux et à souvent se balader à deux dans les marais, mais rien n’y était prévisible, il valait donc mieux être à l’affût que de se baser sur des connaissances pré-établies.

« Même si on peut être de bons guides, il y aura toujours une dose de surprise, crois-moi. Tu connais la rumeur qui dit que Fort-Griseaux se déplace ? Ce n’est pas une simple rumeur, elle est on ne peut plus vrai. » Dit-il sur un ton légèrement mystérieux, comme lorsqu’on lui racontait des histoires effrayantes. Il se doutait que cela ne ferait pas peur à son amie, bien au contraire, car comme elle l’avait dit, il la connaissait trop bien.

« C’est peut-être aussi que tu es trop prévisible ? » Dit-il en rigolant, lançant un petit pique à son amie avant qu’elle ne lui demande de l’accompagner aux bois sacrés. Il était logique qu’elle ait envie de sortir. Elle n’avait jamais vraiment tenu en place, alors là qu’elle avait une occasion de se balader… Jojen se leva alors puis acquiesça avec un sourire. Il termina sa coupe de lait avant de la reposer.

« Eh bien qu’attendons-nous alors ? » Dit-il alors, se demandant si la jeune fille pouvait marcher seule où si elle préférait qu’il lui serve de soutient pour marcher, tendant alors la main qu’elle prendrait ou non selon ce qu’elle voulait. Après tout, elle l’avait dit elle-même, elle ne voulait pas être une Lady et sûrement voudrait-elle faire la forte pour sortir un peu.

DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noble
Arya Stark
Noble
Valar Dohaeris
Une visite amicale Tumblr_ov2zovJfD41veh63co4_400
Ft : Maisie Williams
Multi-Compte : Boadicée Sand - Edrick - Sacha
Messages : 526
Date d'inscription : 08/08/2017

Une visite amicale Empty
MessageSujet: Re: Une visite amicale   Une visite amicale EmptyMer 24 Avr - 22:51

Une visite amicale« Sans doute. J’ai le crâne épais, mais quand je retiens une leçon, je la retiens. »

Déclarais-je en portant ma coupe à mes lèvres pour boire une longue gorgée de lait. Du vrai lait. Pas du lait de pavot, je détestais ça, et même au cœur de la souffrance j’avais eu du mal à accepter d’en boire préférant encore souffrir que sentir son goût trop sucré dans ma bouche et me sentir totalement engourdie. C’était pour m’empêcher de souffrir bien sûr… Mais j’avais préféré souffrir que de ne plus rien sentir. J’avais déjà le corps engourdi par le froid de la tristesse. Je préférais plaisanter sur nos statures pour éviter de tomber dans le patosse et la tristesse. Je ris à sa remarque à nouveau et glissais une mèche derrière mon oreille.

« Boh, un bon coup de cruche en céramique sur le crâne puis tu le traînes dehors… Oui… bon… la cuisine c’est le plus difficile… On trouvera quelqu’un ! »

Je ris en nous imaginant gérer un comptoir et une auberge, à vendre des tourtes. Ridicules ! Il faudrait des tartes en forme de loup et de lézard-dragon. Ça serait très amusant, et on pourrait raconter nos aventures pour gagner quelques sous en plus. N’importe quoi Arya… N’importe quoi. L’ennuie et le plafond de ta chambre t’avais donné vraiment des idées étranges ! Je l’écoutais parler de chez lui et haussais un sourcil surpris avant de sourire.

« Tu me donnes envie de repartir avec toi juste pour voir tout ça ! »

L’immobilité et rester des heures durant au même endroit… me donnait maintenant envie de bouger. C’était bien pour ça que je voulais aller au bois sacré. Puis avec Jojen je savais que je ne risquais pas de chute. Il saurait me préserver de cela. Je levais les yeux au ciel face à la remarque du blond

« Que tu crois Jojen ! Que tu crois. Je pourrais encore bien te surprendre ! »


Je finis maladroitement d’attacher ma cape pour me couvrir avec soin. Manquerait plus que j’attrape froid… Là le mester allait m’enfermer dans ma chambre. Il fallait bien que je me prépare avec soin pour éviter cela. Une blessure suffisait, pas la peine de rajouter une maladie en plus. Je restais surprise quand il me tendit la main… pour m’aider à marcher je suppose… Après une fraction d’hésitation, je lui pris la main. C’était plus rassurant de sentir une main m’aider à tenir, qu’un simple bout de bois que je glissais sous mon autre bras. J’espérais juste ne pas être toute rouge. La situation était tout à fait normale ! Je souris.

« Que tu te mettes en route ? »

Je lui fis un clin d’œil amusé avant de me mettre à marcher lentement. Je prenais mon temps pour ne pas avoir à la jambe. Prendre son temps… Dire que j’apprenais la patience de la sorte. Par contre, maintenant je me rendais compte du nombre d’escaliers dans Winterfell… Enfin, il fallait juste avaler sa salive serrer les dents et y aller doucement. Je sentais ma main se serrer légèrement autour de celle de Jojen en descendant les marches. Je me retiens de pousser un petit soupir de soulagement quand on arriva dans la cours. Je ne lâchais pas la main de Jojen, histoire de ne pas faire comme-ci j’avais des patins et glisser sur les plaques de glace ou de neige. Je me mis à guider Jojen vers le Bois Sacré..
:copyright: 2981 12289 0


Award 2018:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héritier
Jojen Reed
Héritier
Valar Dohaeris
Ft : Thomas Brodie-Sangster
Multi-Compte : Aucun
Messages : 37
Date d'inscription : 14/04/2019

Une visite amicale Empty
MessageSujet: Re: Une visite amicale   Une visite amicale EmptyLun 29 Avr - 19:40

Une visite amicale

"La véritable amitié ne gèle pas en hiver."



Jojen Reed & Arya Stark

La tête dure ? Ca il ne pouvait pas le nier, son amie était une fieffée têtue qui ne déviait jamais ni de ses buts, ni de ses idéaux, et en soit c’était aussi pour ça qu’il l’appréciait, il valait mieux qu’elle ne change pas. Ce serait ennuyeux de la voir devenir conciliante et encline à ne plus s’affirmer comme elle l’avait toujours fait, aussi capricieux cela pouvait-il paraître. Lorsqu’elle expliqua qu’il suffisait d’un coup de cruche pour se débarrasser d’un client gênant en auberge mais que la cuisine était un domaine où tous les deux pêchaient par leur incapacité, il rigola aussi, avant de dire.

« Sinon, pour les plus réticents, Hodor pourrait nous être d’une grande utilité. Ne serait-ce que par sa présence… » Il fallait dire qu’il en imposait le bougre malgré le fait qu’il soit un faible d’esprit à l’air penaud. Sa statue laissait clairement croire qu’il pourrait vous écraser la soupière bien qu’il ne ferait pas de mal à une mouche. Alors qu’il lui racontait quelques anecdotes sur les marais, le jeune homme sourit en voyant la mine intriguée de la jeune Stark. Il avait capté son attention et ce n’était pas quelque chose de difficile vu l’aventurière qu’elle était. En soit, ça lui faisait du bien de voir que certaines personnes au Nord ne prenaient pas les paludiers pour des sauvages et leurs histoires comme des sornettes. Il avait moins l’impression d’être incompris, d’être à part.

« Et on t’accueillera comme il se doit. Tu pourras même venir avec tes frères. Par contre je ne suis pas sûr que Sansa soit ravie à l’idée de patauger dans les marais… puis elle va avoir d’autres choses à faire, maintenant. » Maintenant qu’elle n’était plus à Winterfell, maintenant qu’elle se rapprochait de son rêve d’être une dame du Sud. Jojen ne se moquait pas d’elle, non, au contraire. Il était ravi pour elle qu’elle puisse enfin accomplir son rêve, ce qu’elle voulait faire depuis toute petite, elle qui se voyait déjà être une petite princesse. Par contre imaginer Arya dans la même situation lui donnait une envie folle de rire. Elle, en robe avec des motifs en tricot et autres voiles ? A devoir parler noblement à table ? Ce serait un véritable fiasco, se disait-il.

Lorsqu’il lui tendit la main pour partir vers le bois sacré, il remarqua un instant d’hésitation chez la louve. Sûrement parce qu’elle voulait faire la forte se dit-il, sans vraiment remarquer le teint légèrement rosé des joues de la fille. Après tout, la douleur pouvait amener de la fièvre, aussi petite soit-elle. Ce n’était rien de particulier, rien qui n’ait de rapport avec lui, si ? En tout cas, il l’aide à descendre les escaliers doucement, sans la brusquer. Il ne fallait pas qu’elle tombe. Ca lui faisait bizarre d’ailleurs d’agir elle comme avec une chose fragile, prête à se caser à tout instant, mais il valait mieux. Peu importait qu’elle soit vexée dans son amour propre, tant qu’il n’était pas responsable d’une aggravation de la blessure de la jeune fille. Enfin, à partir de la cour, c’est elle qui le guida lentement vers les bois, vers lesquels ils ne tardèrent cependant pas à arriver.

Là, devant le Barral, Jojen se tut un instant. Le problème n’était pas sa piété extrême, mais le simple fait d’être posée devant un symbole des anciens dieux lui rappelait son don qui lui gâchait certaines nuits. Il ne le maudissait pas, il l’acceptait, mais se retrouver face à tout ce que cela représentait le mettait face à des responsabilités qu’il considérait encore comme gênantes. Combien de fois Meera lui avait dit que rien n’était inéluctable ? Qu’il avait le pouvoir de changer ce qu’il voyait, que c’était pour ça que ses dons existaient. Lui d’un autre côté avait trop de fois vu ses rêves s’accomplir qu’il avait finit par croire en leur caractère fataliste. Secouant la tête pour chasser ces idées noires de son esprit, il regarda alors son amie, sa main toujours dans la sienne avant de lui dire. « Tu veux t’asseoir au pied du Barral ? Ou continuer à marcher un peu ? » Demanda-t-il, souhaitant que la jeune Stark soit franche avec lui. Il enchaîna alors sur d’autres questions. « Sinon, tu as des nouvelles de ta famille ? Comment se portent tes frères et sœurs ? » continua-t-il, espérant que les réponses seront joyeuses.

DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noble
Arya Stark
Noble
Valar Dohaeris
Une visite amicale Tumblr_ov2zovJfD41veh63co4_400
Ft : Maisie Williams
Multi-Compte : Boadicée Sand - Edrick - Sacha
Messages : 526
Date d'inscription : 08/08/2017

Une visite amicale Empty
MessageSujet: Re: Une visite amicale   Une visite amicale EmptyLun 29 Avr - 22:09

Une visite amicale« Ahaha ! C’est vrai que Hodor est impressionnant ! »

Déclarais-je en joignant mon rire au sien. J’aimais bien Hodor, il était tout simple d’esprit bien sûr, mais on aurait pas meilleur garde du corps… S’il restait plus ou moins silencieux. Parce que… HODOR tout le long cela pouvait un peu taper sur les nerfs au bout d’un moment. Mais il restait un bon gros géant que j’aimais beaucoup. Même si j’étais ravie de pouvoir marcher seule et ne pas avoir besoin qu’on me porte. C’était déjà ça de positif. J’étais préservé d’un handicap trop lourd. C’était déjà bien. Je souris quand il affirma que je serais accueilli comme il se doit chez lui. Je lui fis un clin d’œil, amusée.

« Comme une petite louve sauvage ? Oui, Sansa va rester dans le conflans. Il faut des Tully à Vivesaigue comme dirait ma mère. Enfin, elle reste relativement encore dans le Nord, alors tout va bien. Mais je m’assurerais que son Corbac de maris la traite bien, sinon j’irais moi-même lui botter les fesses. »

Dit la fille avec un genou en moins pas capable de marcher sans cane. Et le Corbac… Je savais que je ne devrais pas l’appeler comme ça, mais c’était plus fort que moi. Une corneille… Fallait pas me chercher aussi ! Puis c’était un gamin, plus vieux que moi, mais c’était de la pure mauvaise foi, j’aurais aimé que Sansa reste à Winterfell. Qu’on m’arrache le moindre membre de ma famille me faisait gronder. Je me levais pour guider le blond jusqu’au bois sacré et j’avais hésité à prendre sa main… Mais j’avais fini par lui prendre. Elle était chaude. Je marchais moi-même lentement à cause de mon genou. Je n’aimais pas devoir faire ça… Mais… Pas le choix. J’avais eu assez mal.

Je respirais avec plaisir le froid qui gifla mes joues. Ça faisait du bien après des heures et des lunes entières couchée dans son lit. J’avançais jusqu’au Barral et le regardais avec attention, sentant son regard me transpercer, je ne bougeais plus. Est-ce que mon père m’avait vu tombé ? Qu’avait-il pensé à cet instant ? Si il avait été là… Rien ne cela se serait passé… Je n’aurais pas quitté Winterfell le cœur empli d’une peine trop forte et que j’avais besoin de soulager dans une course effrénée. Je reviens un peu à la réalité et regardais avec attention Jojen.

« Non. Marchons. »

J’avais plus envie de marcher que de m’asseoir. Pour l’instant, j’avais envie de bouger. Des nouvelles de ma famille ? Je souris un peu en marchant lentement dans la neige, le menton toujours droit, je ne regardais pas au sol.

« Un peu, de ce que je sais tout le monde va bien, ma sœur est heureuse, Bran cherche un chevalier… C’est égoïste… mais je préférais qu’il rentre à la maison… Et qu’il fasse ses armes ici. On est meilleurs guerriers que ces sudistes. »

Bran et Sansa pouvaient être similaires quand il s’agissait d’idéaliser le sud. Jamais je ne comprendrais leur amour et le besoin d’avoir des titres à ne plus savoir quoi en faire. Le calme des bois avait un effet étrange sur moi. J’observais Jojen avec attention et avalais ma salive avant de préparer le terrain.

« Jojen ? Ce que je vais te dire, tu promets de ne pas le répéter ? »

J’avais besoin de parler à un ami sans aucune censure et dans le bois sacré personne ne nous couperait. J’attendis qu’il me le promette avant de prendre une profonde inspiration.

« Tu sais… j’en ai voulu au mester d’avoir obéit à ma mère… de m’avoir sauvé et de ne pas juste… m’avoir laissé rejoindre mon père. J’en voulais à tous… je me sentais tellement… faible… comme une céramique brisée. Je voulais être toute seule… J’ai repoussé tout le monde… Enfin… j’ai essayé… Disons qu’ils ne sont pas très coopératifs pour me laisser déprimer seule… »

J’eus un petit rire accompagné d’un sourire, mais les larmes ne montèrent pas. Je repris.

« Finalement, je crois que je leur dois des excuses à tous… Parce que j’ai voulu abandonner, je leur ai fait de la peine… Parce que… Je voulais rejoindre mon père et que j’en voulais au monde… de ce qui était arrivé… »

Je laissais ma voix mourir sans rien tenter. J’avais du mal à expliquer ce que je ressentais… Et cela depuis toujours… Et je crois que je m’en voulais vraiment de ce que j’avais fait subir à ma famille… Mais c’était à Jojen que je le disais, je ne savais pas pourquoi. Je lui faisais confiance.
:copyright: 2981 12289 0


Award 2018:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héritier
Jojen Reed
Héritier
Valar Dohaeris
Ft : Thomas Brodie-Sangster
Multi-Compte : Aucun
Messages : 37
Date d'inscription : 14/04/2019

Une visite amicale Empty
MessageSujet: Re: Une visite amicale   Une visite amicale EmptyJeu 2 Mai - 0:34

Une visite amicale

"La véritable amitié ne gèle pas en hiver."



Jojen Reed & Arya Stark

Alors qu’ils s’amusaient sans se moquer de la carrure imposante d’Hodor, les deux jeunes continuaient d’avancer vers les bois sacrés. Arya semblait rassurée que sa grande-sœur puisse tout de même revenir assez souvent à Winterfell même si elle était déjà prête à partir à l’assaut du Nerbosc si ce dernier faisait quoi que ce soit à sa sœur. Cette simple remarque lui fit cependant réfléchir à une toute autre personne à qui il souhaitait faire regretter ses actes. Un jour ou l’autre il y arriverait, il fallait juste être minutieux, patient, mais ça viendrait. Il ne laissa cependant rien paraître, assez doué à ce jeu depuis qu’il devait dissimuler ses visions, dont une bien particulière qu’il avait caché même à sa famille.

« Sauvage ? Certains nous appellent comme ça aussi, donc c’est fort probable, oui. Tu ne serais pas dépaysée, dans ce cas.» Dit-il avec un sourire. Les paludiers étaient mal vus par certains, appréciés par d’autres, mais rarement entièrement compris, rarement ils sortaient de chez eux car, en un sens, ils étaient les protecteurs de la frontière du Nord, ils avaient été rattachés à eux et aux Stark il y avait des siècles de cela et jamais n’avaient rompu ces engagements, jamais ils n’avaient faillit. Autant dire qu’il ne serait pas le premier à agir contre cette règle. « Et si jamais son mari ne la traite pas comme il faut, je pense bien que Robb ou même Jon ne laisseront pas cela passer non plus. » Tout comme lui accessoirement. Il ne serait peut-être pas d’une grande aide tout seul, il ne connaissait pas les coutumes du Sud aussi bien que Robb et n’était pas un aussi bon guerrier que Jon mais il n’admettrait pas qu’une amie soit isolée et maltraitée, captive d’un mariage qui se passerait mal.

Lorsqu’il lui proposa, tout en se doutant de la réponse, de se poser un peu, elle répliqua qu’elle préférait marcher encore un peu avant d’enchaîner sur sa famille, expliquant que Bran cherchait un chevalier pour être écuyer et apprendre les arts de l’épée, chose qui semblait la gêner, voulant sûrement que son frère reste avec elle, expliquant aussi que le Nord était composé de meilleurs guerriers que le Sud.

« Il est vrai que nous avons de fiers guerriers aguerris, mais je comprends aussi Bran. Quelque fois, sortir de ce que l’on connait et expérimenter les arts de l’épée d’une autre région ou leur politique peut-être instructif, autant dans les relations diplomatiques qu’en cas de conflit. Tu sais ce qu’on dit : Pour gagner un combat, le mieux est de connaître et comprendre son ennemi. » Non pas qu’il comptait rentrer en conflit avec le Sud, mais comprendre ses voisins était aussi une bonne chose et il en était persuadé. Même si cela n’était pas l’objectif premier de Sansa et Bran, il demeurait que cela était un fait qui serait utile au Nord et qu’il ne fallait pas négliger. D’un autre côté, il comprenait aussi Arya car lui-même n’avait pas envie de voir sa sœur partir il ne savait où avec il ne savait qui.

Enfin, lorsqu’ils arrivèrent devant le Barral, la jeune louve lui fit faire la promesse que rien de ce qu’elle dirait ici ne devrait arriver à l’oreille de qui que ce soit. Le jeune homme acquiesça et lui dit « Bien sûr, je te le promets. » ne sachant pas vraiment à quoi s’attendre, mais il savait très bien que chacun avait ses secrets, lui le premier, et pour les garder, il était plutôt doué. Et enfin, la petite Arya se confia. Elle lui expliqua qu’elle s’en voulait d’avoir eu des idées noires après son attaque, qu’elle avait voulu rejoindre son père, qu’elle en avait voulu à sa famille de l’avoir sauvée et qu’elle s’en voulait maintenant pour ça. Pourtant elle ne pleurait pas, au contraire, elle riait et souriait tristement de sa culpabilité, expliquant qu’elle leur devait sans doute des excuses.

« Sans doute oui mais… je crois qu’ils comprennent aussi. Il savent ce que tu as enduré et l’ont vécu avec toi, donc je ne suis pas sûr qu’ils t’en veuillent. Puis malgré tout, tu as lutté même si tu voulais abandonner, tu continues à lire des livres sur les arts militaires, tu ne t’es pas laissée abattre. Je pense que tu es bien plus forte que ne le crois toi-même. » Dit-il avec un léger sourire compatissant envers son amie. Il se tourna alors vers le Barral, se remémorant les propres moments de sa vie. « Tu sais, quand j’étais plus jeune, je suis tombé malade. La fièvre des marais, une maladie très rare comme tu peux t’en douter… Et dont peu de personnes ressortent vivant. C’était affreux, la fièvre me faisait délirer, je voyais les visages inquiets de tout le monde, à moitié endormi j’entendais les soigneurs dire à mes parents qu’ils ne devaient pas se faire trop d’espoir et moi… Je voulais juste que ça se termine, que cette douleur s’arrête. Mais j’ai tenu bon. Bien sûr ça fait mal d’entendre sa sœur pleurer le soir ou de voir sa mère retenir ses larmes, mais… Je pense qu’il faut être bien plus courageux pour se relever après ça et continuer à se battre. Après tout, si toi ou moi n’avions pas survécu, on ne pourrait pas parler aujourd’hui, tu ne crois pas ? » Dit-il avec un léger sourire qui se voulait rassurant. Il n’aurait pas voulu que son amie se laisse abattre mais il voulait lui expliquait qu’il comprenait ce qu’elle avait ressentie, qu’elle n’était pas seule là-dedans, qu’il n’était pas étrange d’avoir voulu abandonner, tout simplement.

DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noble
Arya Stark
Noble
Valar Dohaeris
Une visite amicale Tumblr_ov2zovJfD41veh63co4_400
Ft : Maisie Williams
Multi-Compte : Boadicée Sand - Edrick - Sacha
Messages : 526
Date d'inscription : 08/08/2017

Une visite amicale Empty
MessageSujet: Re: Une visite amicale   Une visite amicale EmptyJeu 2 Mai - 7:27

Une visite amicale« C’est peut-être là-bas que je devrais demander à Robb de m’envoyer ! »

Déclarais-je un peu trop vite au blond. Je ne me rendis pas compte du sous-entendu que cela pouvait avoir. Ce n’était pas grave. Les Paludiers. Rien que pour découvrir cette terre je voulais y aller. Puis j’aurais sans aucun doute un très bon guide avec Jojen. Le meilleur qui soit. Je souris un peu à sa déclaration sur Sansa et ses protecteurs.

« Rare sont les personnes dans le Nord qui le toléreront et qui laisseront faire ça. Rien qu’en la mémoire de notre père. »

Mon regard glissa vers la crypte pendant une seconde et je restais silencieuse. Je repris un peu ma contenance une fois dans le bois Sacré. Là à nouveau je parlais de Bran et ses rêves de devenir chevalier. Je réfléchis à ce que venait de me dire Jojen en rajustant ma prise sur ma béquille avant de hocher la tête.

« Je n’avais pas vu les choses sous cet angle… Puis s’il reste proche de Sansa il pourra aussi veiller sur elle… Tu n’as pas tort, c’est aussi une bonne chose. »

Il fallait que j’arrive aussi à m’en convaincre… J’avais du mal à accepter que la meute se disperse. Je grondais de cette situation. Profitant de la complicité que j’avais avec Jojen je m’ouvris à lui après qu’il m’ait juré de ne rien dire. C’était un peu ma seule condition. Mais je savais qu’il était un être fiable que les mots que je lui glissais à l’oreille n’iraient pas se balader ailleurs. Et se fut à son tour qu’il me rassura. Je sentis mes doigts se serrer un peu autour des siens dans une étreinte silencieuse pour le remercier. Je ne savais pas pour sa maladie, et je le regardais avec surprise avant de sourire.

« C’est vrai… Heureusement que tu es là, qu’est-ce que je ferais sans toi ? »

Je me tournais en entendant un petit froissement et observais ma louve venir en silence. Je passais ma main dans sa fourrure sans rien dire pendant un instant observant la neige se remettre à tomber doucement.

« Tu restes combien de temps ? »

Je savais qu’il était arrivé aujourd’hui… Et je n’avais pas envie qu’il reparte trop vite. Je repensais aussi à la conversation que j’avais eu avec Meera au même endroit presque une année plutôt. Que le temps passait vite…

« Au fait, Meera était heureuse d’aller au mariage de Sansa ? »

J’avais du mal à imaginer Meera heureuse d’y aller. Peut-être que je me trompais, je n’en savais que trop rien. Et j’étais heureuse que ça soit elle qui y soit allé en me laissant la compagnie de Jojen à qui je tenais toujours la main.confiance.
:copyright: 2981 12289 0


Award 2018:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héritier
Jojen Reed
Héritier
Valar Dohaeris
Ft : Thomas Brodie-Sangster
Multi-Compte : Aucun
Messages : 37
Date d'inscription : 14/04/2019

Une visite amicale Empty
MessageSujet: Re: Une visite amicale   Une visite amicale EmptyDim 5 Mai - 13:52

@Jojen Reed a écrit:
Une visite amicale

"La véritable amitié ne gèle pas en hiver."



Jojen Reed & Arya Stark

Lorsque la jeune louve dit que Robb devrait l’envoyer dans le Neck, le jeune homme détourna rapidement le regard avant de dire en rigolant « Je ne sais pas si mon père prend des écuyères, ce n’est pas trop dans les traditions familiales… Mais on peut toujours demander. » Façon pas si subtile que ça d’esquiver les possibles sous-entendus de ce que venait de dire la jeune fille. Même s’il l’appréciait énormément de par la complémentarité de leurs caractères pourtant opposés, il ne savait pas ce qui était prévu, ce que Robb ordonnerait à sa petite sœur ou même si son père lui laisserait le choix de celle qui régnerait à ses côtés sur le Neck une fois que lui-même ne sera plus de ce monde. Autant de choses qui faisaient qu’il ne valait mieux pas laisser des sous-entendus pareils filtrer en dehors de leurs discussions et qu’il valait mieux en rire que de prendre tout cela au sérieux. Cependant, Jojen espérait que le nouveau Suzerain du Nord fasse le bon choix quant au futur de son amie. Elle serait malheureuse dans le Sud, à porter des robes, à devoir suivre une étiquette qu’elle détestait, à être loin de sa famille. Si une chose pouvait bien entâcher la confiance que plaçait Jojen chez Robb, c’était cela. Après tout, s’il était incapable de cerner les besoins de sa propre famille, alors comment le pourrait-il pour toute une région ? Mais il ne servait à rien de faire des hypothèses à ce niveau là car rien n’était encore fait. Ils étaient jeunes et qui savait ce que les années leur réservait ?

Lorsque la jeune fille lui dit qu’en effet, peu de personnes dans le Nord laisseraient passer une quelconque maltraitance en l’égard de la fille de Ned Stark, il ne put qu’acquiescer. Beaucoup de maisons étaient fidèles aux Stark et les farouches guerriers du Nord savaient protéger les leurs quand ces derniers étaient en danger, et Sansa aurait toujours un endroit où revenir si il lui arrivait quoi que ce soit, et cet endroit était la plus grande région de Westeros où toutes les portes de tous les forts lui seraient sûrement ouvertes. Le jeune vervoyant vit le regard d’Arya glisser vers les cryptes. Un autre endroit qui ne le terrifiait pas, qui ne le terrifiait plus. Il avait vu la mort en face dans les derniers instants de sa fièvre. Quelques fois, il espérait que les dires de Meera étaient vrais, que toutes les prophéties pouvaient être modifiées avec un peu de volonté. Quelques fois il se disait aussi que si le destin était modifiable, peut-être cela pouvait-il devenir pire que ce qu’il avait vu ? Fallait-il accepter ou se battre ? Ses convictions étaient souvent changeantes à ce niveau là, mais la mort en elle-même ne l’effrayait plus vraiment, il s’en était accommodé, elle faisait partie de lui, après tout. Enfin, la petite Stark commença à essayer de se rassurer avec ses mots, exprimant qu’elle comprenait ce qu’il voulait dire, et que le jeune Nerbosc pourrait aussi protéger Sansa. Enfin, lorsqu’il la réconforta du mieux qu’il put sur ses sentiments de culpabilité quant à vouloir abandonner après l’attaque des loups, il ne put s’empêcher de sourire alors qu’elle demandait ce qu’elle ferait sans lui.

« Ho, je ne sais pas… Lire des récits de grande bataille et t’entraîner à l’épée ou à l’arc ? Tu es sûrement l’une des filles les plus indépendantes que j’ai croisé, tu t’en sortirais très bien sans moi, tu ne crois pas ? Puis tu as Nymeria, aussi. »

Alors qu’il prononçait le nom de la louve, la neige recommença à tomber légèrement et cette dernière approcha à pas feutrés vers sa maîtresse qui la caressa avec gentillesse. Le silence s’installa quelques instants avant que la jeune fille ne renchérit, lui demandant combien de temps il comptait rester et si Meera était heureuse d’être allée au mariage de Sansa. Jojen haussa rapidement les épaules suite à la première question.

« Peut-être quelques jours. Les chevaux doivent se reposer et l’hiver est assez rude. Je pourrais aussi en profiter pour lire certains livres dans votre bibliothèque, la nôtre est moins fournie… » Dit-il machinalement. Il était vrai qu’il aimait lire et il lui semblait avoir déjà fait le tour plusieurs fois des œuvres installées à Fort-Griseaux. De plus, n’ayant pas de mestre à portée, les questions les plus pointues restaient souvent sans réponse. Enfin, il n’allait pas avouer qu’il comptait principalement rester pour ne pas laisser son amie seule à ruminer sur ses blessures. « Et pour Meera… Elle était contente de revoir Sansa… Par contre devoir aller dans le conflan pour ça et mettre une robe c’était autre chose. Je crois bien qu’elle m’a maudit quelques fois avant de partir, vu que j’ai préféré venir ici. Enfin, je suppose qu’elle ne m’en tiendra pas rigueur trop longtemps et qu’elle me demandera de tes nouvelles aussitôt rentrée. » Dit-il avec un sourire malicieux. Il connaissait sa sœur mieux que personne, et même si elle avait été revêche à l’idée de devoir partir loin du Nord et de lui, cela lui faisait un petit entraînement à la vie en société et elle ne serait pas seule. De plus, il savait très bien qu’elle n’en viendrait jamais à le haïr pour cela et que leur complicité n’était plus à prouver.

DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noble
Arya Stark
Noble
Valar Dohaeris
Une visite amicale Tumblr_ov2zovJfD41veh63co4_400
Ft : Maisie Williams
Multi-Compte : Boadicée Sand - Edrick - Sacha
Messages : 526
Date d'inscription : 08/08/2017

Une visite amicale Empty
MessageSujet: Re: Une visite amicale   Une visite amicale EmptyDim 5 Mai - 14:33

Une visite amicaleJe ris à mon tour à sa remarque sans avoir compris le sous-entendu que j’avais fais, et qu’il avait fait. Je glissais une mèche derrière mon oreille en secouant la tête.

« C’est Bran qui veut être chevalier ! Pas moi. Mais pourquoi pas si ça me permet d’être la première femme écuyer ! Mais attends que mon genou soit en meilleur état. »

Enfin, j’observais le lieu, détendue. Le Bois Sacré m’aidait à être plus détendue et plus calme. C’était plus agréable. Qu’être enfermée entre quatre murs. Quand j’avais pu sortir de ma chambre j’avais réclamé le Bois Sacré et la Crypte. Retrouver les Anciens Dieux et mon père. Pour m’excuser au près de lui. J’avais eu presque l’impression de revivre quand j’avais pu retrouver ces deux lieux. C’était sans doute stupide, mais j’étais bien ici. Et j’étais bien avec le jeune homme blond. Je ris à sa déclaration et secouais doucement la tête avant de frotter délicatement la fourrure de Nymeria. C’était aussi elle qui m’avait préservé de la mort. En passant une main nue dans sa fourrure on pouvait sentir quelques cicatrices sur sa peau. Je finis par déclarer :

« Lire oui, mais j’ai encore un peu de temps avant les entraînements. »

Elle se hissa sur ses pattes arrières pour venir enfouir sa truffe dans mon cou. Je m’appuyais un peu plus lourdement sur ma cane avant de la repousser doucement après une petite caresse. Je me sentis presque soulagée d’apprendre qu’il restait quelques jours. Amusée je lui donnais une petite tape sur l’épaule.

« Eh bien nous lirons ensemble. Cela fera une ambiance de folie ! »

Je ne pus que rire en imaginant Meera en robe. Cela serait extraordinaire à voir. Mais j’étais contente de voir qu’il avait préféré me voir qu’aller voir ma sœur. Jalousie… Moi jalouse ? C’était faux. Je ne voyais pas pourquoi je disais ça. Je souris amusée

« J’imagine très mal Meera en robe ! Sachant qu’elle n’aime pas ça ! Même moi au mariage je crois que je ne me serais pas mise en robe… Sauf menace de ma mère. Tu aurais préféré aller au mariage toi ? »

Je sentis une petite boule au creux de mon ventre. Est-ce qu’il aurait préféré aller au sud ? J’espérais que non en réalité… Je savais que Meera pouvait être une vraie enfant parfois. Je me souvenais très bien de la bataille de boule de neige que nous avions fait dans la cours. Nymeria repartit dans les bois et j'observai avec attention Jojen.

« Et toi ? T'as pas un petit secret à me dire ? »

Secret contre secret ? S'il ne voulait rien dire je me moquerais gentiment de lui mais ce n'était pas très grave.
:copyright: 2981 12289 0


Award 2018:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

Une visite amicale Empty
MessageSujet: Re: Une visite amicale   Une visite amicale Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Une visite amicale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Visite médicale des femmes n° 2 infirmière Sate
» Rene Preval en visite au Venezuela et ensuite aux USA
» Visite au château d'Ambleville
» Une visite inattendue [PV Kira]
» Avenir de l'amicale des Rôlistes de Miramas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: Westeros :: Le Nord :: Winterfell-
Sauter vers: