RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Toutes les nouveautés de la MAJ sont à retrouver ici ! Confidences silencieuses 3725701551
La dernière édition de la Gazette est disponible par ici Confidences silencieuses 3725701551
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
Partagez
 

 Confidences silencieuses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roturière
Sacha
Roturière
Valar Dohaeris
Confidences silencieuses Octavia-the-100-tv-show-39063000-500-225
Ft : Marie Avgeropoulos
Multi-Compte : Boadicée Sand/ Edrick/ Arya Stark
Messages : 836
Date d'inscription : 27/09/2017

Confidences silencieuses Empty
MessageSujet: Confidences silencieuses   Confidences silencieuses EmptyLun 15 Avr - 21:32

Bien cachée derrière le lit, entre le mur et le lit, si on savait où mettre la main, on pouvait attraper un petit carnet relié de cuir, enroulé dans une petite étoffe soigneusement noué autour du carnet. Encore, fallait-il savoir où mettre la main, où fouiller et où regarder. Qu’est-ce qui pouvait bien être inscrit dans ce carnet soigneusement caché ? Des plans secrets ? Des informations incroyables ? Rien qui aurait put intéresser des gens. Sauf… peut-être deux ou trois trop curieux. Si on ouvrait le petit carnet en cuir on tombait sur une écriture malhabile, écorchée de fautes. L’écriture d’une jeune fille hésitante et peu encore sûre de ses propres lettres. Le petit livre de Sacha.

Je sais pas trop pourquoi je fais ça… Je suis passée au marché tout à l’heure en me rendant dans les bas-fonds. Il m’a fait de l’œil, je sais c’est stupide, c’est qu’un bête carnet, il est même pas beau, juste du parchemin, relié de cuir. On en trouve partout. Même pas une jolie fermeture solide… Non, c’est juste du cuir, un lacet pour fermer… Et pourtant je l’ai pris. Puis moi qui déteste écrire… Me voilà entrain de noter dedans… Tu parles d’une logique… À qui je parle d’ailleurs ? À moi ? Ouais… pourquoi pas. Je suis vraiment nulle moi. Je peux pas parler aux gens autour de moi, il faut que je me parle dans un carnet. Au moins je m’entraîne à écrire, Lady Cersei sera contente. Bon… Par où je commence ? Si j’ai acheté ce truc c’est pour bien en faire quelque chose… Même si c’est pas trop tard pour arracher une page ou le jeter au feu… Ouais, non, j’en ai pas envie. Pourquoi j’y tiens déjà autant ? C’est bête. Bon… Essayons de nous organiser… Non, en fait non, j’ai pas envie que ça soit organisé. J’ai envie que ça soit comme dans mon crâne. Une vraie tempête…

*il y a quelques traces d’encre*

Je crois… Que je sais plus trop où j’en suis. Fin, je veux dire, on m’aurait dit il y a quelques années que je serais au service d’une des plus puissantes ladys de l’ouest. Je l’aurais jamais cru. Il s’est passé tellement de chose que moi-même j’en ai perdu le tracé. En tout cas… Y a une chose qui est sûr. C’est que j’ai peur de ce que je peux être. Je sais que je peux faire le bien tout ça. Mais… j’ai l’impression qu’au fond de moi… Y a toujours l’autre tarée. L’autre tarée… Dire que je parle de moi-même. Je saurais pas expliqué aux autres. Peut-être que je suis juste folle. Mais… Quand je me regarde dans le miroir ou dans l’eau, ou dans le reflet de ma lame… Je sais plus qui je dois voirs. La jeune femme qu’on veut me faire devenir, avec des valeurs, ou… l’autre chienne enragé prête à tuer pour un quignon de pain. Qui est-ce que je suis vraiment ? Quand je vais dans la rue, dans les bas-fonds… Je sens quelque chose battre en moi, je serais pas expliqué, je capte les gestes des gamins, je sens l’agressivité… Je pourrais presque grogner et me jeter dans une mêlée juste pour sentir mon poing s’écraser sur quelque chose et me sentir puissante… Montrer que j’ai besoin de personne pour vivre. Je le sais au fond de moi que je suis violente, qu’un rien peut me faire basculer, que tuer… bah je sais faire, que ça me fait pas peur…

Puis je regarde Lady Cersei, Je pense à Lady Marianne, à Félicité, à Ser Garlan, à Méliodas… Tous ceux-là… J’y tiens, j’y tiens fort à ces gens, plus qu’à ma propre vie. Je crois… que je pourrais mourir pour eux sans même hésiter. Fondre en moi-même, devenir ce chien enragé qui gronde en moi… Juste pour les protéger. Je crois que si une de ces personnes me le demandeaient. Je pourrais me jeter du haut d’une tour de Castral Roc ou du haut de la porte de la lune. Sans hésitation. Je leur dois beaucoup… Lady Marianne… Lady Cersei… Je me dis que si toutes ces personnes pouvaient regarder au fond de moi… Ça ferait longtemps qu’on m’aurait décapité pour que je ne morde pas un de mes maîtres.

Je crois… que j’ai peur de moi-même et de ce que je pourrais faire si je ne me contrôlais pas… S’ils savaient la vérité sur ce que je suis au fond… Je crois que tous me haïraient. On peut pas aimer un monstre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roturière
Sacha
Roturière
Valar Dohaeris
Confidences silencieuses Octavia-the-100-tv-show-39063000-500-225
Ft : Marie Avgeropoulos
Multi-Compte : Boadicée Sand/ Edrick/ Arya Stark
Messages : 836
Date d'inscription : 27/09/2017

Confidences silencieuses Empty
MessageSujet: Re: Confidences silencieuses   Confidences silencieuses EmptyDim 21 Avr - 11:34

La rue. Ça été un long moment ma maison. La rue, un endroit extérieur, froid, violent. Personne n’aimerait y vivre. Pourtant, parfois, ça me manque. C’est con, je sais. Personne aimerait vivre là-bas. Mais, ça m’a marqué ma vie là-bas. Vraiment. C’est peut-être horrible… C’est un monde qu’on peut pas expliquer, c’est pas un monde comme on dit de gamin. Gamin, c’est le nom qu’on donne, mais c’est tous des adultes, tous ou presque savent ce qu’ils font. Oui, je suis retournée dans la rue aujourd’hui encore. C’est toujours étrange. j’ai pas l’impression d’être à ma place au château. Dans la rue, je suis connue, un peu. Parce que je me bats comme toujours, je frappe, je cogne. Je sais pas. Je sais plus. Je ne sais pas si… on a un destin définit dés notre naissance, j’en doute, on est pas maître de ce qu’ils nous arrivent, mais on a tous une part de responsabilité, il ne faut pas blâmer que les sept.

Je crois, que lorsqu’on vit dans la rue pendant, pour l’instant la majorité de sa vie, ça laisse une marque, indélébile sur soi. Ça forge le caractère… Ça… fait quelque chose dans sa tête. Et on est plus jamais pareil. Je crois… qu’on a une sensibilité… différente quand on a vécu dans la rue… Quand je vois des cadavres, quand j’apprends en écoutant des choses horribles… Je sais pas… J’ai presque l’impression que c’est quelque chose de… normal ? C’est peut-être horrible, mais quand je sais… Je ne ressens rien, je regarde la scène… et ça ne me touche pas. Est-ce que j’ai encore vraiment une sensibilité à l’intérieur ? Est-ce que… quand on s’habitue à l’horreur… quand on est plus touché par elle… On est encore humain ? Voir le cadavre d’un enfant mort de froid, de faim… ou d’autre chose… Tué par d’autres… Et rien ressentir… Est-ce que… Je suis encore vivante à l’intérieur ? Voir une flaque de sang et quelqu’un à l’intérieur… J’ai l’impression de ne plus être… De n’être plus rien à l’intérieur, juste un… fantôme. Est-ce que… c’est possible d’être encore humain, quand l’horreur est devenue une habitude ? Quand l’horreur est quelque chose de normal pour soi ?

Et puis cette rage… Cette rage en soi. Est-ce que c’est encore humain ? Est-ce que j’ai encore le droit de respirer face à cette haine, cette violence qui a élu domicile en moi ? Qu’est-ce que je dois en faire ? C’est comme… un feu qui me ronge, que je ne maîtrise pas. Qu’est-ce qu’il se passerait si… je n’arrivais plus à maîtriser cette rage ? Si je blesse quelqu’un que j’aime. Si dans une fureur je blesse Félicité… Lady Cersei, Meliodas… ou d’autre ? Qu’est-ce que je dois faire avec cette rage ? Si elle explose… qu’est-ce que je fais ? Je sais que Lady Cersei me voudrais plus calme, plus… Je ne sais pas… plus quoi… Plus Lady ? Mais je ne peux pas. On m’a pas appris à être douce, gentille, gracieuse… Nan… Je n’arrive pas à maîtriser cet aspect-là… Peut-être que je suis faite pour… être violente ? Un monstre ? Que je n’ai plus le droit de m’émouvoir pour rien. Est-ce que cela m’empêche d’être heureuse ? Je ne crois pas… Mais est-ce qu’un monstre à le droit d’être heureux ? C’est aussi une bonne question…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roturière
Sacha
Roturière
Valar Dohaeris
Confidences silencieuses Octavia-the-100-tv-show-39063000-500-225
Ft : Marie Avgeropoulos
Multi-Compte : Boadicée Sand/ Edrick/ Arya Stark
Messages : 836
Date d'inscription : 27/09/2017

Confidences silencieuses Empty
MessageSujet: Re: Confidences silencieuses   Confidences silencieuses EmptySam 4 Mai - 11:23

Rah ! J’ai toujours dit à lady Cersei que les garçons ne m’intéressaient pas… Et pas qu’à elle d’ailleurs. À Félicité aussi… Et pourtant… Ce qu’il s’est passé il y a trois jours… Avec Ser Ashter… C’est… Pourquoi ?! Est-ce qu’il se moque de moi ? Il m’a envoyé une lettre si gentille presque le lendemain… Enfin, deux jours après… Je ne sais pas quoi penser… C’est un chevalier gentil, aimable, qui ne m’avait jamais véritablement fait d’avance ! Toujours gentils avec des mots d’encouragement quand on s’entraîne ensembles. Mais il est fiancé aussi… Est-ce que… Je n’ai pas eu l’impression, quand il m’a serré contre lui qu’il cherchait à profiter de quelque chose… Je me suis senti bien dans ses bras… J’avais envie d’y rester. Et j’ai presque envie de déchirer la page.

Ser Ashter… C’est étrange… J’ai été bien vraiment dans ses bras… Et je sentais encore ses doigts sur ma peau quand il m’avait caressé la joue. Autant dire que j’ai été gênée après. Mais pourquoi est-ce que j’arrête pas d’y penser ? Pourquoi ! J’ai envie de me donner des claques. J’ai pas le droit… C’est pas bien ! J’ai pas le droit d’être amoureuse… Ser Ashter m’a aussi donné son épée pour que j’en prenne soin… Ce que j’ai fait. Ce que je fais. Rah ! Mais pourquoi j’arrête pas de penser à son étreinte, à son baiser sur ma joue… Tout ça… Il faut que je cache aussi les lettres. Je n’ai pas envie… Pas envie d’arrêter de le fréquenter… Parce que j’aime passer du temps avec lui… Mais ce n’est pas bien… Qu’est-ce que je dois faire ? J’aimerais le revoir… Il ne faut pas que je pense à ça ! Vraiment pas ! J’ai pas le droit d’être amoureuse… Lady Cersei ne serait pas contente… ET je n’ai pas le droit de l’aimer, c’est un chevalier, un héritier… Peut-être qu’il joue avec moi ? Je n’en ai pas l’impression… Qu’est-ce que je devrais faire ? Je n’ai pas envie que Lady Cersei ou même Meliodas apprennent ce qu’il s’est passé… Est-ce que Félicité saurait tenir sa langue ? Est-ce qu’elle ne penserait pas qu’il joue avec moi ? Pourquoi est-ce qu’il a fait ça… ? J’ai envie à nouveau de sentir ce sentiment de sécurité…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

Confidences silencieuses Empty
MessageSujet: Re: Confidences silencieuses   Confidences silencieuses Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Confidences silencieuses
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp terminés-
Sauter vers: