RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Toutes les nouveautés de la MAJ sont à retrouver ici ! a woman's face is her work of fiction (daena) 3725701551
La dernière édition de la Gazette est disponible par ici a woman's face is her work of fiction (daena) 3725701551
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)

Partagez
 

 a woman's face is her work of fiction (daena)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Dame
Daena Tyrell
Dame
Valar Dohaeris
a woman's face is her work of fiction (daena) C2ys
a woman's face is her work of fiction (daena) ScientificJoyousAmericanshorthair-max-1mb
Ft : rosie tupper
Multi-Compte : la cadette des chouettes, Shoren Mertyns
Messages : 165
Date d'inscription : 14/04/2019

a woman's face is her work of fiction (daena) Empty
MessageSujet: a woman's face is her work of fiction (daena)   a woman's face is her work of fiction (daena) EmptyDim 14 Avr - 14:57

Daena Tyrell
tower of roses



feat. Rosie Tupper

Prénom Nom : Une rose, elle ne l'est que de nom, et pourtant, elle en porte les épines telles la plus précieuse des parures: Daena Tyrell, Seigneuresse du Bief. Date et lieu de naissance : C'est une nuit de l'an 283, lorsque la deuxième lune se montrait dans toute sa splendeur, qu'elle a poussé son premier cri (283, lune2, semaine 2). Statut de sang : Descendante des nobles Roi de Hightower d'antan, c'est du sang noble des plus purs qui coule dans ses veines. Et si ce titre depuis très longtemps ne court plus dans la famille, son ascendance récente reste tout de même des plus élogieuse, car de la main du Roi, elle est la petite-fille. Ou plutôt, était, avant que le patriarche des Hightowers ne soit remplacé dans ses fonctions. Statut social : C'est du si flatteur titre de Lady Tyrell et Seigneuresse de Hautjardin qu'elle s'orne depuis quelques  années déjà. Situation maritale : De l'infirme, elle en est la compagne et le soutien - ou du moins, est-ce là l'image si flatteuse dont Lord et Lady Tyrell tentent de séduire leur invités. Une illusion qui ne saurait tromper leurs proches, que trop conscients que derrière les agréables façades se cache une bien autre réalité. Épouse de la moins éblouissante des roses, elle ne l'a jamais espérée être - et pourtant, c'est depuis plus de deux ans qu'elle est mariée à Willos Tyrell. Allégeance : Épouse et mère de roses, c'est à la maison de Tyrell que va son allégeance - du moins, lorsque les intérêts de ces derniers ne sont pas en conflit avec les siens. Particularité : Aussi innocente qu'est son apparence, aussi vénéneuses sont ses épines. Langue fourche, elle cache derrière son visage de porcelaine que se cache une bien plus sombre personnalité.

caractère

charismatique manipulatrice envoûtante capricieuse intelligente vénéneuse excellente comédienne ambitieuse irascible entêtée méfiante piquante fière intrigante raffinée


Votre personnage a-t-il confiance en la politique du Roi Rhaegar ?

Si ennuyeuse est la politique - ou du moins, est-ce là ce qu'aimait faire croire Tour, car lorsqu'une mot ennuyée déformais son visage de porcelaine à la simple notion de ce mot, son esprit était en alerte. Et alors qu'elle feint de ne s'intéresser uniquement aux belles parures et charmants Seigneurs, elle ne fait pourtant qu'assimiler ces nouvelles pour, un jour, pouvoir s'en servir. Car dans ce jeu de pouvoir, la Tour, alors que simple dame de parage de sa cousine, espère bien en tirer son épingle du jeu. Et de son ambition, ce ne sont nuls autres qu'un prince Targaryen qui en est la cibles. Un parti qui, dans son esprit du moins, est des plus atteignables pour elle, petite fille de la main du Roi - et puis, elle ne serait pas la première Hightower a devenir un dragon par alliance, n'est-ce pas? Et si, telle une enfant gâtée, la Tour ne voyait dans les intrigues de Port Réal uniquement une occasion de s'élever encore d'avantage dans la hiérarchie du Royaume, loin d'elle fut l'idée même de critiquer un Roi à la cour duquel sa famille prospérait - du moins, en publique, car rares sont ceux qui, en privé, soient épargnés par sa langue de vipère.

Pourtant, voilà deux ans déjà que sa position en matière de politique se voit changée. De son propre échiquier du pouvoir, la Tour n'en est plus la pièce centrale, et désormais ce n'est plus uniquement à son propre bien qu'elle doit penser, mais également à celui de son fils et de cette région dont un jour il deviendra le seigneur. Et ces dernières lunes, les nouvelles perçues de Port Réal deviennent de plus en plus inquiétantes. Dans les ombres, les rumeurs circulent sur ces humeurs changeantes du Roi, allant même jusqu'à évoquer paranoïa et instabilité... Des rumeurs que peut-être elle aurait pu ignorer, si son propre grand-père de la crise de paranoïa du Roi Dragon n'en aurait pas payé les frais. Un renvoi de sa position en tant que main du Roi, voilà une bien maigre récompense pour ses années de service - mais surtout un bien dur coup à la fierté des Hightower, et même du Bief en général, qui désormais trouve son influence au sein du Conseil Restreint reposant uniquement sur les épaules de Paxter Redwyne. Des nouvelles inquiétantes, qui désormais ne peuvent même plus être estompés par l'espoir de voir une Bieffoise assise aux côtés du Trône de Fer, maintenant que le Prince héritier a renoncé à ce qui lui revenait de droit. Alors, sous l'aile de la Reine des Epines, la Tour devenue Rose observe, jauge, espérant qu'à son retour des Conflans, Garlan saura leur apporter de plus fraîches nouvelles - tout en doutant qu'avec sa naïve bonté, son beau-frère ne sache réellement leur apporter son aide.


Quel a été l'impact du retour de la magie sur votre personnage ?

La magie - une histoire tout droit sortie de l'esprit asséché de sa septa, voilà ce qu'était l'opinion de la Tour durant de bien nombreuses années. Il y a également eu ces rumeurs de nécromancie autour de sa famille, mais là encore, l'épouse Tyrell était bien longtemps persuadée qu'il s'agissait là d'une simple légende créée par des vieillards qui, en haut de leur tour, avaient inhalé bien trop de vapeurs lors de leurs insensées tentatives d'alchimie. Des sujets qui, retranscrits sur d'anciens parchemins, formaient une bien amusante lecture à Daena et son jumeau durant leur enfance.  Une certaine fascination même, puisqu'un jour de lune noire, les Tours jumelles même ont tenté de récréer un de ces si noirs rituels - sans le moindre succès, bien évidemment, si l'on ignore que, des jours durant, ils ne cessaient de regarder au-delà de leur épaules, craignant de voir y apparaître ces fantômes qu'ils ont appelé. Du haut de leur sept ans, ces anciens rituels leur ont paru des plus intrigants... avant de ne devenir un unique sujet de ridicule seulement une dizaine de lunes plus tard. Et pourtant, avec ces étranges événements des dernières années lui rappelle plus que jamais ces histoires qu'elle croyait depuis longtemps avoir oublié. Cette comète rouge. Le prince Aegon traversant le feu sans en garder la moindre séquelle. Si elle aurait encore pu mettre le dernier événement sur le compte de rumeur et d'une trop fleurissante imagination, le fait qu'elle l'ait entendu des lèvres d'une de ces rares personnes possédant son entière confiance lui ôte cette possibilité. Et même si tant elle aimerait prétendre le contraire, il est indéniable quelque chose se trame. Quelque chose que la raison seule ne saurait expliquer.


Derrière l'écran

Julia/indi toujours pas prête à l'avouer  a woman's face is her work of fiction (daena) 1194520710 le plus souvent possible J'accepte le règlement et la mise en danger de mort de mon personnage


Rien n'a changé depuis la dernière fois, si ce n'est que je me suis découvert une passion pour les Tyrells qui va au-delà de la Reine des Épines  a woman's face is her work of fiction (daena) 1194520710 .

DRACARYS, avatar par balaclava, icone par tumblr


call it a curse
or just call me blessed
if you can't handle me at my worst, you ain't getting my best.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame
Daena Tyrell
Dame
Valar Dohaeris
a woman's face is her work of fiction (daena) C2ys
a woman's face is her work of fiction (daena) ScientificJoyousAmericanshorthair-max-1mb
Ft : rosie tupper
Multi-Compte : la cadette des chouettes, Shoren Mertyns
Messages : 165
Date d'inscription : 14/04/2019

a woman's face is her work of fiction (daena) Empty
MessageSujet: Re: a woman's face is her work of fiction (daena)   a woman's face is her work of fiction (daena) EmptyDim 14 Avr - 14:57

Histoire
We light the way





« Regarde ce que j'ai trouvé. » Un malicieux sourire se dessine sur les lèvres de la fillette au visage de poupée,  alors que de derrière son dos, elle sort un de ces anciens ouvrages que son grand-père aime tant étudier en compagnie de Malora. « De la magie. » Les pupilles de la fillette brillent, alors que sa main se renferme autour de celle de son jumeau. Tant d'années se sont écoulés sans que ne retentissent les rires d'enfants dans la Tour de cette noble famille de Vieilleville - et pourtant, depuis sept ans, les lamentations des pertes passées se sont tues: après deux enfants n'ayant survécu leurs naissances de quelques semaines seulement, voir  lunes, enfin la maison des Hightower avait raison d'espérer de nouveau. Si frêles à leur naissance, les deux jumeaux se sont comme aucun autre accrochés à la vie. Et, de cinq longues années durant, ont-ils été les enfants uniques, gâtées aussi bien de part leur mère tant accablée par ses pertes précédentes que par leur père, ravi de voir sa lignée perpétué. Aujourd'hui déjà, de grands espoirs sont placés sur eux - mais de cela, ils sont encore bien loin de se douter, eux qui vivent une enfance des plus insouciantes. « Viens, sinon mestre Damon nous trouvera. » Main dans la main, une fois de plus les jumeaux se cachent pour échapper aux si ennuyeux cours que leur dispense le mestre au sujet des différentes familles du Royaume. Et si, en soit, cela n'est point nouveau, aujourd'hui au moins, ils ont une distraction des plus passionnantes: un vieil ouvrage de nécromancie volé de la bibliothèque privé de leur grand père, un parmi tant d'autre qui donne à leur famille une certaine réputation - et qui fascine au plus haut point les jumeaux. Enfin, du moins Dorian, car après leur petit rituel pourtant raté, des semaines s'écoulent durant lesquelles le sommeil n'échappe à Daena, bien trop terrifiée par ce - ou ceux - qui pourrait bien se cacher dans les ombres pour fermer l’œil.  Et pourtant, telle une mode, futile et passagère, cette étrange fascination pour la magie hantant sa famille depuis tant de générations s'estompa. Trop ancré dans le réel, et dans ce que ses propres yeux pouvaient voir, rapidement elle relargua ces croyances au rang de sottes superstitions, sans même se douter une seule seconde que, une dizaine d'années plus tard, de telles récits allaient une fois de plus chambouler sa vie.


297

Debout à une fenêtre de la haute tour,  elle observe emplie de nostalgie les navires s'éloigner vers des cieux inconnus. Voilà plusieurs semaines déjà que Baelor a quitté Vieilleville par cette même voie. Quelques semaines que la jeune Tour a bien du mal à voiler cette nostalgie qui s'empare de son âme. Sans cesse l'image de celui qui autrefois a été un otage de sa famille ne cesse de hanter son esprit. Son premier amour, aussi futile qu'il n'a été innocent - et douloureux. « Tes soupires sauraient attendrir même la Jouvencelle en personne . » lança une voix mi-amusée, mi-sérieuse, et peu d’instants plus tard, une main effleura délicatement les hanches de la jeune femme et la fit tressaillir, avant que cette présence si familière ne finisse comme à son habitude par dessiner un sourire sur ses lèvres. Bien des années se sont écoulés depuis, qu'inconscients, les jumeaux ne sont aventurés dans ces si vieilles coutumes familiales. Mais si désormais ces aventures enfantines font parti d'un ancien passé, les lunes et années écoulées n'ont su porter atteinte à cette proximité qui les lie ou cet tendresse qu'ils éprouvent pour l'un pour l'autre. « Qu’y a-t-il donc pour te troubler l’esprit de la sorte, petite sœur ? » Un léger sourire se dessina sur le visage de la jolie brune. Comment faisait-il pour toujours provoquer une telle réaction chez elle, ou même pour toujours apparaître au bon moment ? Voilà certainement une des nombreuses qualités de son frère qu'elle appréciait tant. Et pourtant, c'est avec une moue qui déforme son visage de cire lorsqu'enfin elle se tourne vers son frère. « Et pourquoi demandes-tu puisque tu  t'apprêtes à  m’abandonner ? » N’allait-il pas pas partir, sortir et la laisser seule à s’ennuyer ? Demain, il quittait la demeure familiale pour parfaire sa formation de chevalier auprès d'une autre noble famille. « Quel frère serais-je pour abandonner ma sœur adorée ? » répondit-il sur un ton amusé, tout en serrant tendrement la main de la jolie brune. « Et même, tu seras certainement bien trop occupé à faire trembler les murs  de Hautjardin pour remarquer mon absence. Bientôt, tu mèneras les petits Tyrells par le bout de leurs nez. » Avec tendresse, il pose ses lèvres sur la tempe de sa jumelle, tel pour faire oublier cette référence au caractère tant marqué de cette dernière. Enfants tant désirés et surtout tant attendus, les deux jumeaux durant de bien longues années ont si peu eu l'habitude d'entendre le simple mot non. Et lorsque ce dernier avait finalement été prononcé, la petite Tour a fini par apprendre d'imposer sa volonté par bien d'autres moyens. Et d'ici peu, elle aussi quitterait cette tour où elle était princesse - de cœur, à défaut de l'être de titre - pour rejoindre la compagnie de sa cousine à Hautjardin.

fin 298
« Je ne puis te croire. Notre oncle, attaché à son lit par la fer-née... » Tant incrédules elles sont, ses paroles, et pourtant, l'absence du moindre gêne ne détruit que trop aisément cette illusion d'innocence qui toujours accompagne la Tour au visage angélique. Sous ce masque de pieuse innocence qui semble inscrite dans chacun de ses traits, la fille d'innocente n'est plus. « Et si je te le dis. » Et au rire de la  jeune Tour se joint celui de son jumeau, alors que, leurs têtes brunes collées l'une à l'autre, doucement ils avancent dans les rues de Vieilleville. « Ah, qu'aurais-je aimé voir le visage de grand-père devant un tel récit! Son fils retrouvé attaché dans son propre lit, et sans le moindre vêtement.» Et en compagnie de son frère, elle rit la Tour, elle a qui ces derniers jours que trop souvent le sourire semble échapper. Voilà plusieurs lunes déjà que l'ancien otage des Hightower a annoncé son retour à Vieilleville, dans l'espoir de présenter son fils à la famille de cette insignifiante épouse morte en couche. Mais si Daena s'est pourtant convaincu de la mort d'anciennes infatuations, la seule vision de Baelor a fait remonter en elle bien des émotions  contradictoires... mais voilà un sujet auquel elle ne préfère pas y penser. Elle qui tant espère de part un éventuel futur mariage élever encore d'avantage son rang ne peut jeter son dévolu sur un fer-né. Sa raison le sait - mais son cœur semble sourd à ce sujet. « On pourrait presque développer un respect nouvellement trouvé pour les fer-nés, ou du moins leur représentante, si elle aurait eu meilleur goût que d'humilier un Hightower. » Car plus d'une simple visite de Baelor à la famille qui autrefois l'a maintenu otage, ainsi qu'à la famille de sa défunte épouse, l'arrivée des fer-nés a pris une dimension politique bien plus grande de par la présence de la fille de leur suzerain. Asha Greyjoy, celle qui avec tant de facilité a humilié l'un des leurs, alors qu'elle était censé représenter sa maison dans le Bief. Après tant de destruction lors de la rebellion de Balon, une rencontre amicale entre une Greyjoy et une famille du Bief risque bien d'entrer dans les livres d'histoire... à espérer pour Humfrey que certains détails seraient omis dans le récit des mestres.



« On peut sentir la puanteur à bien des miles. » fronçant son fin nez, la Tour laissa retomber les rideaux, voilant une fois de plus identité des passagers de la noble carrosse au monde entier. Assise aux côté de sa cousine, la jeune Hightower s'apprêtait pour la première fois que de se rendre à Port-Réal - une occasion dont elle n'a jusqu'ici uniquement pu rêver, mais qui, enfin, semblait devenir réalité. Son regard ambitieux posé bien au-delà des frontières de sa région natale, elle espérait bien tirer son épingle dans le jeu des plus grands - et qui aurait bien pu s'opposer à elle, petite fille de la main du Roi, et descendante d'une des plus riche maisons des Sept Royaumes, si ce n'est unique maison dont la richesse pouvait rivaliser celle des Lannisters? Et pourtant, les lunes passées à Port Réal furent pour la jeune Tour avant tout une longue période d'apprentissage. Si avant même son envoi à Hautjardin pour rejoindre le service de sa cousine, on avait déjà veillé à développer son sens de la politique, ce fut pour autant ces temps passés au contacts des si importants pions sur l'échiquier du pouvoir qui d'avantage affûta son sens des intrigues. Elle qui a toujours tant aimé répandre son venin pour causer problèmes à ceux qui avaient eu le malheur de contrarier l'enfant gâté,  apprit à en faire de même avec bien plus de finesse - après tout, face à ce visage d'ange, digne de la plus dévote des septas, qui y suspecterait une jeune femme aussi intrigante qu'ambitieuse? Ici plus que jamais, elle apprit à jouer de son si doux minois pour endormir tout soupçon. Là-bas, à la capitale, c'est d'amitié qu'elle se lie à l'impétueux descendant de dragons, Viserys, avant de devenir son amante peu plus tard.


fin 299

« Que tu es magnifique. » C’est avec une douceur si peu habituelle que la brune remet en place une mèche rebelle de son amie. « La cour entière sera à tes pieds – et Aegon aura bien du mal à suivre les paroles du Grand Mestre, et encore plus à détourner son regard de toi. Et qui pourrait le blâmer. »
Ces lèvres qui tant aiment répandre le vénin aujourd’hui s’étirent en un sourire véritable. De toutes les personnes dans son entourage, cette cousine si chère à son cœur est bien la seule à pouvoir se vanter de rester épargné par la vipère de Vieilleville. Et ce en dépit de ce cœur rongé de jalousie. Ambitieuse, la jolie tour a bien espéré à coups de séduction et d’intrigues parvenir à décrocher une place aux côtés d'un des plus grands des Sept Royaume. Une ambition qui a toujours semblé des plus  réalistes pour elle, descendante d’une des plus riches maisons des Sept Couronnes. Une maison ayant déjà vu plus d’une membre grimper les marches du pouvoir pour s’asseoir aux côtés du Trône de Fer… mais hélas, dans cette quête, c’est sur le mauvais cheval qu’elle a misé. Ainsi, c’est le si impétueux dragon argenté qu’elle a jeté son dévolu peu après son arrivée à Port Réal dans la suite de Margaery. Une erreur de jugement qui lui coûta des plus chères. Non seulement son amant était-il alors déjà fiancé à une autre, mais, son père apprenant de cette relation, la força à retourner dans cet exil que sa famille appelait maison. Officiellement, c’est une mère malade que l’on prétexta pour raison de ce retour précipité – mais si en publique, les Hightower s’efforçait d’étouffer toute potentielle rumeur, dans la haute tour qu’est la leur, les reproches résonnèrent. Mais malgré sa disgrâce aux yeux de son paternel, son nom de Hightower et la richesse que ce dernier impliquait, ne faisait pas moins d’elle un pion d’importance dans l’échiquier du pouvoir bieffois. En négociations avec la tant réputé Reine des Épines, Baelor Hightower parvint à arranger une union des plus avantageuses pour sa maison : celle de faire de sa fille aîné la future suzeraine du Bief. Que cette dernière n’éprouve que mépris pour la Rose brisée au caractère tant ennuyeux n’avait que trop peu d’importance. Les ombres planantes d’une union qui, que trop bientôt, devait se produire. Après le mariage de sa cousine, la jolie brune reprendrait la route vers le Bief, où moins dans moins de deux lunes, elle deviendrait l’épouse du boiteux – et est-ce uniquement grâce à cette alliance future qu’elle a reçu l’autorisation que de se rendre de nouveau à Port Réal. Enfin… Cette union, ainsi que le récent exile de celui qui, dans le passé, a été son amant. Qui sait, peut-être l’a-t-on inconsciemment forcé à quitter un bateau destiné à couler ? Après tout, avec son titre de prince, Viserys a perdu ce qui, dans un premier temps, a tant attiré la Tour. Sa raison lui dictait la véracité de cette pensée, et pourtant, son mépris envers son père ne faisait que grandir avec chaque lune qui inlassablement rapprochait cette union si peu désirable aux yeux de la jeune femme. Forcée d'abandonner un homme, non, un prince qu'elle appréciait pour un estropié si ennuyeux, voilà bien un geste qu'elle ne risque pas de pardonner si vite à son père.
Tentant de refouler ces images de ce qui aurait pu, et ce qui allait, être la jolie brune s’approcha de sa cousine pour la serrer dans ses bras.
« Si peu de nous ne peuvent prétendre à ce bonheur qu’est le tien, et personne ne le mérite plus. » lui souffle-t-elle, et devant le regard que Margaery lui lance, elle ne peut s’empêcher d’ajouter « Oui oui, je sais, Willos est un homme bien. Un homme pieux et généreux. Mais le bien est d’un tel ennui. »
Combien de fois sa cousine ne lui a vanté les valeurs de son frère aîné, suivant sans doute un vain espoir que de concilier la tour avec l’alliance à venir. Mais sur ce point du moins, les efforts de Margaery sont peine perdu, car voilà bien des années déjà qu’une mésentente cordiale règne entre le Seigneur des Roses et l’ambitieuse tour. Entre eux, l’ambiance est électrique, et les piques plus blessantes les unes que les autres fusent à chacune de leurs rencontres. Et si ces joutes verbales sont d’un divertissement certain pour la jeune femme, le boiteux du Bief  n’en reste pas moins à ses yeux un parti bien loin d’être désirable – et ce même malgré les richesses et le prestige des Tyrells. Et lorsque moins de deux lunes plus tard, Willos enveloppe devant l’assemblée entière ses frêles épaules du manteau aux couleurs des Tyrells, elle a bien du mal à garder son visage de marbre – et pourtant, ce n’est encore rien contre l’effort que lui  demande de traverser le Septuaire aux côtés de cet époux lourdement appuyé sur sa canne…  




300, Lune 9

Lourdement appuyée sur le dos de son siège, la si récente seigneuresse du Bief luttait contre cette fatigue tirant sur ses paupières. Depuis quelques jours déjà, les nouvelles leur parvenant des Îles boucliers semblent porter atteinte à sa santé, habituellement si inébranlable. La pensée même que ces sauvages de fer-nés ne déferlent sur les côtes bieffoises semble bien suffisante pour lui retourner l’estomac… et alors que la jeune Tour lutte contre une nouvelle vague de nausées, un nom prononcé de la triste voix de sa cousine attire son attention. La si sotte enfant, à peine plus âgée qu’elle-même lorsqu’elle était entrée aux services de Margaery, aujourd’hui encore semblait bien avoir du mal à garder le silence – tout comme de retenir ses larmes, semble-t-il.
« La pauvre Elyana… je ne puis cesser de penser à elle… c’est si horrible ce qui lui est arrivé… »
Et si le sort de leur lointaine cousine était des plus regrettables, les lamentations incessantes de sa petite cousine depuis le moment  même où on leur avait porté la nouvelle de l’enlèvement de cette dernière commençait à sérieusement lui taper sur les nerfs.
« Au moins, aura-t-elle désormais une histoire intéressante à raconter. Elle était toujours d’un si grand ennui. »
« Daena !! Comment peux-tu dire une telle chose ?! »  
« Ce n’est pourtant pas si compliqué, tante. »
« Une de tes propres dames d’atour capturées par ces barbares – cela te laisse-t-il donc si indifférente ? »
« Bien sûr que non ! »
Cinglante, la voix de la Dame des lieux fend les lieux, alors que cette dernière se lève. Pourtant à la tête du Bief depuis si peu de temps, la situation dans laquelle son fief se trouve est bien loin de la laisser indifférente – et la simple idée qu’en ce moment même, son époux négocie pour acheter le départ de ces hordes de sauvageons la rend malade. Dans tous les sens du terme. Si un Suzerain ne peut même pas protéger ses propres terres et ceux qui les habitent, peut-il réellement s'appeler leur Lord? Que fait-il, si ce n'est montrer signe de faiblesse, en négociant avec de tels sauvages? Et malgré toute sa rage, elle ne peut s'empêcher de se demander si l'ancienne pupille - ou plutôt otage - de leur famille a été de ceux qui ont attaqué leur région...
Et est-ce là sans même parler du triste sort qui sans doute attendait Elyana Serry: retournée auprès de sa famille pour y célébrer un mariage, elle se trouve désormais face à un bien plus funeste destin… Ses fines lippes pincées, sa main appuyé sur ce ventre qui tant semble rebeller ces derniers  jours, la Dame des Roses quitte son siège pour aller prendre l’air sur le balcon, bien loin de se douter que n’est là uniquement un début. Que les mauvaises nouvelles ne feraient que continuer à déferler sur les Hautjardiniens. Que seulement quelques jours plus tard, ce serait la mort même de non pas une rose, mais bien deux roses qui ferait planer le voile noir du deuil sur le rosier tout entier. En premier, ce fut le si célébré chevalier des roses qui enfourcha sa monture pour une dernière chevauchée vers d’autres cieux. Emporté par la peste rouge alors qu’il espérait rejoindre son amant, il ne tarda pas à être rejoint par son propre neveu, ce prince tant espéré, mêlant écailles de dragons et parfum de roses, emporté par l’Etranger avant même de n’avoir pris sa première respiration. Et alors que le rosier entier pleurait encore ses roses fanées, personne ne sembla remarquer qu’à la branche principale venait de s’ajouter un nouvel bourgeon, bien frêle et cryptique encore.


301

« Lady Daena, vous ne devriez pas… laissez-moi donc vous aider. » Du noir voile du deuil, même les quatre écoulées depuis ces funestes nouvelles qui tant ont abattu les Tyrells n’ont su défaire l’emprise que ce dernier a sur Hautjardin. Et alors que les souvenirs des morts continuent de hanter les couloirs et de marquer de tristesse les traits des Roses, chaque lune ne fait que d’avantage souligner que la vie continuaient. Le Rosier peut-être a été taillé, et pourtant, même en plein hiver, il bourgeonne, et pas uniquement une fois.  Car si le ventre habituellement si plat de la Dame des Roses n’est pas le seul à s’arrondir un peu plus à chaque lune. Le temps de Loras peut-être terminé, mais la Rose continuerait à vivre à travers de cet enfant à naître comme elle le faisait déjà aux travers de son premier fils. Une pensée si utopiste est peut-être confortant pour Willos, mais les pensées de la jolie brune sont bien autrement occupées. Une main posé sur ce ventre rond qui, plusieurs lunes avant d’arriver à son terme incommodait déjà tant, elle finit par se lever. Et si ses gestes depuis  quelques temps commencent à être moins gracieuses, le regard lancé à la servante n’est pas moins impérial.
« Tu ne désires qu'aider, n'est-ce pas? En tant que dévoué servante des roses » Et alors cette douceur et innocence depuis toujours inscrits sur ses fins traits désormais se reflètent, son regard, lui, trahissent son agacement. « Vois-tu cette porte? » La porte en question n’est nulle autre que celle séparant ses appartements de celui de son époux. « Si cela est ton souhait que de te rendre indispensable, c’est là que tu devrais aller. C’est mon époux l’infirme, et non pas moi. »  Et alors qu’elle quitte la chambre, les masques s’abaissent. « Tache de t’en souvenir. » siffle-t-elle, visiblement mal luné après une autre nuit que trop peu reposante. Et si l’enfant quelque peu trop agité y est certainement pour quelque chose, ce sont avant tout ses inquiétudes pour une bien autre Rose qui agitent son esprit. Plusieurs lunes après la tragique perte de son enfant à naître, Margaery vient aujourd’hui à Hautjardin. Pour se ressourcer, disait-on. Et si est-ce là une nouvelle qui en temps normal aurait ravi la Tour des Roses qui, pour rien au monde, ne manquerait une occasion de revoir sa si douce amie, aujourd’hui cette simple pensée que trop l’inquiète.
« Et qui est-ce donc qui a jugé bon que de faire venir ici Margaery, afin que les ventres ronds de ses belles-sœurs ne lui rappellent que d’avantage ce qu’elle a perdu ? » Sa langue claque contre le palais, alors que doucement, inquiétude pour son amie ne se transforme en agacement sur l’investigateur d’une telle visite.
« Son mari, me semble-t-il. Mais le prince appréciera certainement que d’entendre votre avis Daena. »
« Lady Olenna. »
De tous les habitants de Hautjardin, voilà certainement le seul devant lequel la Tour du moins tentait de contrôler sa langue de vipère. Peut-être est-ce là car leurs joutes verbales, elle ne peut tout simplement pas les gagner. Peut-être est-ce également car l’aînée des Roses possède ce que si peu d’autres peuvent se vanter d’avoir : son respect. Du jeune couple des Roses, elle en est la conseillère, le soutien – et malgré toute cette fierté qui bien souvent lui a déjà joué des tours, la Tour n’a point de mal d’avouer que, de cette dernière, elle a encore tant de choses à apprendre. Mais pour l'instant encore, c'est ce petit être qui grandit dans son ventre qui semble demander tout son attention, jusqu'à la laisser alitée près d'une lune durant avant de ne pointer le bout de son nez. De longues semaines, durant lesquelles on raconte que serviteurs et filles de compagnie lançaient des dés pour déterminer le malheureux qui devrait affronter la Tour à laquelle hormones et cet inconfort de fin de grossesse conféraient une humeur exécrable.

« Ma Dame, voici votre fils, comme vous l'avez demandé. »
Plusieurs lunes se sont écoulées. De lunes que la Tour a bien craint ne jamais voir, quand allongée dans son propre sang, elle se battait pendant près d'une journée entière pour mettre au jour celui qui, un jour, hériterait du domaine des Roses.  Et si aujourd'hui c'est un sourire aux lèvres qu'elle prend dans ses bras la petite Rose aux boucles brunes des Tyrells, et qu'avec tendresse  elle pose ses lèvres sur le front du petit Mattis, que trop rapidement elle tend de nouveau la petite rose à sa nourrice. Sans doute son coeur aurait-il du être en peine à la simple idée de laisser derrière elle son fils pour se rendre au tournoi de Lestival - et pourtant, c'est de libération que ce dernier chante. Enfin peut-elle de nouveau quitter cette demeure où, même toujours entourée de nombreuses personnes, elle se sent plus isolée que jamais. Un fait que même la naissance de Mattis n'a su changer. Pourtant, cet enfant qui tant l'a fait souffrir lors de sa venue au monde, elle l'aime - à sa manière - et gare à celui qui trop s'approche de la petite rose, car il risque bien de crocs et griffes de sa mère. Mais pour les lunes à venir, elle le laisse sans grande peine aux soins de soins de Lady Olenna et des nourrices pour enfin goûter de nouveau à l'air de la cour et ces intrigues qu'elle aime tant. Là, au milieu des autres grandes maisons et des intrigues, doucement, elle se sentait revivre - et ce d'autant plus en entendant la bonne nouvelle que Margaery s'était tant donné de mal à voiler depuis plusieurs lunes déjà. Une nouvelle tant espérée pour les Tyrells qui espéraient voir un rameau du Rosier un jour s'asseoir sur le Trône - mais hélas, bien rapidement la joie d'une telle annonce faite en tout confidence, fut voilée par une bien plus sombre annonce: le Prince Aegon, ce prince dorée que murmures nommaient le Prince promis, renonça à tout droit d'un jour s'asseoir sur le Trône de ses aïeuls. Une décision des plus incompréhensibles, qui de plus met la douce Margaery dans une position bien délicate... mais en cette fin d'année 301, cela ne semble finalement être que la première d'une longue série de mauvaises nouvelles.

« Lady Daena, un corbeau a porté mot de votre famille en votre absence. »
A peine ses pieds ont-ils de nouveau touchés la terre ferme de Hautjardin après ce long voyage depuis le royal tournoi, que le mestre l'accueille déjà de telles paroles.
« Des nouvelles de mon frère? »
De son jumeau, le récent séjour à Lestival n'a fait que renouveler la grande proximité. Et si quelques semaines à peine se sont écoulées depuis la séparation des jumeaux de la Tour, la jeune femme déjà se languit de nouvelles de la part de ce frère resté à la Cour royale, auprès de leur illustre grand-père.  
« Oui my Lady, mais je crains qu'elle ne soient point bonnes. »
Et alors que son ventre se noue d’appréhension, ses doigts avec impatience déroulent le parchemin que l'on lui tend.
Ma si chère soeur,
C'est avec peine que je t'écris aujourd'hui. Et alors que ma plume ne juche ces quelques mots sur le papier, autour de moi tout est en arroi, car chère soeur, nous quittons Port Réal. La place autrefois privilégié de notre famille à la Cour royale n'est plus: le Roi vient de remplacer notre grand-père au conseil restreint. Ma seule consolation est d'ainsi te revoir plus tôt que je ne l'aurais espéré.

Ton dévoué frère,
Dorian Hightower
D'un geste irrité, les doigts de la belle froissent le parchemin. Cette place au conseil restreint, depuis tant d'années a-t-elle été la fierté de sa famille. Et tant ont-ils espéré la garder - que ce soit Leyton ou un de ses nombreux fils la main du Roi. Hélas, cet ambitieux espoir désormais est réduit à néant - tout comme l'influence des Hightower dans les affaires du Royaume. Désormais, c'était une famille d'une rivalité que même les liens du mariage n'ont apaiser, qui était l'unique représentant du Bief au conseil restreint. Un fait que, si sans doute il dérangeait au plus haut point la Suzeraine du Bief, ne troubla que trop peu le Vieil Homme de Vieilleville, qui enfin, put de nouveau s'enfermer dans les plus hautes chambres de sa tour où, en compagnie de sa fille Malora, il consultait ces livres d'alchimie et recueil de sorts qui le fascinaient au point de lui faire oublier les problèmes bien plus réels qu'étaient ceux de son domaine. Du Bief. Du Royaume.

302
« Continuer à la soutenir serait folie. Tu ne puis te permettre de laisser toute - l'amitié - que tu lui portes obscurcir ton jugement. Je la savais sotte, et pourtant, jamais me suis-je autant trompé : elle l'est encore d'avantage que je ne le pensais. »
Tant la dureté de ces paroles contraste-t-elle avec la douceur de ces paroles, ou ce visage qui semble être l’incarnation même de l’innocence.  Avec délicatesse, les doigts de la Tour parcourent le plumage luisant du faucon fermement posé sur sa main. Deux ans se sont écoulés depuis leur mariage. Deux années que les piques volent à Hautjardin. Car si les jeunes époux sont parvenus à trouver un certain terrain d'entente lorsqu'il s'agit des affaires du Bief, en privé cette mésentente cordiale qui rythme leur relation depuis bien des années déjà que trop souvent ne réapparaît. Et même la naissance de leur fils près d'une année auparavant ainsi que la découverte d'une passion commune pour ces fiers prédateurs du ciel que Willos élève avec fierté, n'a su combler leur différents. Un mariage mal assorti, ils l'ont toujours été - et pourtant, ce dernier n'est rien comparé à celui qui aujourd'hui occupe leur esprit: celui d'Abigaëlle Rowan, une si chère ami à l'un, et cousine à l'autre. Une petite sotte, rien de plus, dont l'union si mal arrangée qu'elle ne s'est soldée par un geste des plus désespérés. Un acte de folie, a-t-on clamé, se servant de cela pour dissoudre ce mariage. Et si celle condamnée à vivre chez les sœurs du silence lui est liée par le sang, la Tour pourtant est bien incapable d’en ressentir la moindre compassion à son sujet. Jamais n’a-t-elle apprécié la si ennuyeuse petite Rowan – contrairement à son époux à elle, d’ailleurs. Mais peu importe l'attachement que Willos a pu avoir dans le passé pour cette femme - peut-être même plus que la simple amitié toujours prétextée ? Elle se l'est toujours demandé - maintenant que Roi et Grand Septon ont tranché dans cette affaire, il est temps de mettre tout attachement passé, ou présent, de côté. Et si Willos peut-être n’apprécie point le dédain avec lequel la jeune Tour parle d’Abigaëlle, le conseil qu’elle lui donne, pourtant, il ne doit que trop bien le connaitre, a-t-il sans doute également du l’entendre des lèvre de la fameuse Reine des Épines. Ces soixante-dix ans révolus depuis bien des années déjà, la Grande Dame de Hautjardin continuait à conseiller les récents suzerains du Bief, continuant à l'ombre leur formation en matière de politique et d'intrigues. Et c'est avant tout la Tour qui profite de cet enseignement: doucement, celle qui autrefois répandait venin et intrigues par pure envie de distraction apprend à en faire de sorte d'une manière encore plus efficace. Sous la tutelle de la Reine des Épines, la petite Tour croît, pour un jour devenir une digne remplaçante de cette grande Olenna.

Et alors que le couple suzerain si désuni tente de naviguer leurs terres au travers de ces temps troubles, la rose une fois de plus fleurit: près de 5 semaines se sont écoulées depuis la dernière fois que la suzeraine du Bief a saigné. Une nouvelle qui aurait du l'emplir de joie, mais qui à la place l'angoisse au plus haut point. De sa dernière grossesse, elle n'en est sortie vivante de justesse, et lors de celle-ci, la chance n'est plus de son côté?

Spoiler:
 

DRACARYS, gif par tumblr


call it a curse
or just call me blessed
if you can't handle me at my worst, you ain't getting my best.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éminence dorée
Kevan Lannister
Éminence dorée
Valar Dohaeris
a woman's face is her work of fiction (daena) Giphy
Ft : Rhys Ifans
Multi-Compte : Jacaerys Velaryon
Messages : 87
Date d'inscription : 14/04/2019

a woman's face is her work of fiction (daena) Empty
MessageSujet: Re: a woman's face is her work of fiction (daena)   a woman's face is her work of fiction (daena) EmptyDim 14 Avr - 15:16

Rebienvenue petite chouette a woman's face is her work of fiction (daena) 2414428499
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame
Daena Tyrell
Dame
Valar Dohaeris
a woman's face is her work of fiction (daena) C2ys
a woman's face is her work of fiction (daena) ScientificJoyousAmericanshorthair-max-1mb
Ft : rosie tupper
Multi-Compte : la cadette des chouettes, Shoren Mertyns
Messages : 165
Date d'inscription : 14/04/2019

a woman's face is her work of fiction (daena) Empty
MessageSujet: Re: a woman's face is her work of fiction (daena)   a woman's face is her work of fiction (daena) EmptyDim 14 Avr - 15:22

Merci vieux lion a woman's face is her work of fiction (daena) 1156090823


call it a curse
or just call me blessed
if you can't handle me at my worst, you ain't getting my best.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bâtarde
Félicité Hill
Bâtarde
Valar Dohaeris
a woman's face is her work of fiction (daena) Tumblr_os9mg2JaWw1rpg4lyo4_r1_400
Ft : Nell Tiger Free
Multi-Compte : nop'
Messages : 182
Date d'inscription : 07/04/2019

a woman's face is her work of fiction (daena) Empty
MessageSujet: Re: a woman's face is her work of fiction (daena)   a woman's face is her work of fiction (daena) EmptyDim 14 Avr - 15:28

Rebienvenue et bon courage pour la fiche ! a woman's face is her work of fiction (daena) 2133385655


FELICITE HILL
La bâtarde Lannister
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame
Sansa Nerbosc
Dame
Valar Dohaeris
a woman's face is her work of fiction (daena) C2yb
a woman's face is her work of fiction (daena) Tumblr_ozpe2gywdY1wpacxeo5_250
Ft : Sophie Turner
Multi-Compte : Alyssa Vanbois
Messages : 1568
Date d'inscription : 01/09/2017

a woman's face is her work of fiction (daena) Empty
MessageSujet: Re: a woman's face is her work of fiction (daena)   a woman's face is her work of fiction (daena) EmptyDim 14 Avr - 16:02

re-welcome à toi a woman's face is her work of fiction (daena) 2414428499a woman's face is her work of fiction (daena) 1411245795



❥ Sansa Stark
(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame de Bel Accueil
Liane Vance
Dame de Bel Accueil
Valar Dohaeris
a woman's face is her work of fiction (daena) C2yq
a woman's face is her work of fiction (daena) Tumblr_pnwqfa8JJ41rhgbqpo3_250
Ft : Lana Parrilla
Multi-Compte : Rhaegar Targaryen // Tyrion Lannister // Ellaria Sand // Lanna Cole
Messages : 1106
Date d'inscription : 04/02/2018

a woman's face is her work of fiction (daena) Empty
MessageSujet: Re: a woman's face is her work of fiction (daena)   a woman's face is her work of fiction (daena) EmptyDim 14 Avr - 16:07

Re-bienvenue à toi et bon courage pour ta fiche a woman's face is her work of fiction (daena) 1411245795


Destroyed Life
That's what true love is. It's sacrifice. It's giving up everything for the person you love. by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

a woman's face is her work of fiction (daena) Empty
MessageSujet: Re: a woman's face is her work of fiction (daena)   a woman's face is her work of fiction (daena) EmptyDim 14 Avr - 16:20

Re-bienvenue a woman's face is her work of fiction (daena) 1156090823 Une Tyrell a woman's face is her work of fiction (daena) 1379299478 bon courage pour ta fifiche! *a la bouche qui saigne,en bonne dornienne *
Revenir en haut Aller en bas
Roturière
Sacha
Roturière
Valar Dohaeris
a woman's face is her work of fiction (daena) Octavia-the-100-tv-show-39063000-500-225
Ft : Marie Avgeropoulos
Multi-Compte : Boadicée Sand/ Edrick/ Arya Stark
Messages : 824
Date d'inscription : 27/09/2017

a woman's face is her work of fiction (daena) Empty
MessageSujet: Re: a woman's face is her work of fiction (daena)   a woman's face is her work of fiction (daena) EmptyDim 14 Avr - 16:33

Le bief revient à la vie ! Rebienvenu à toi ! Au plaisir de se croiser peut-être en rp ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héritière du Triton
Wynafryd Manderly
Héritière du Triton
Valar Dohaeris
a woman's face is her work of fiction (daena) C2yZ
a woman's face is her work of fiction (daena) 16c26ZaJ_o
Ft : Anna Popplewell
Multi-Compte : Asha, Lucas, Melara & Bryce
Messages : 8779
Date d'inscription : 22/08/2015

a woman's face is her work of fiction (daena) Empty
MessageSujet: Re: a woman's face is her work of fiction (daena)   a woman's face is her work of fiction (daena) EmptyDim 14 Avr - 16:34

Rebienvenue a woman's face is her work of fiction (daena) 2462070376 j'avoue que je n'arrive à voir que l'innocence de Rosie pour le moment, pas vraiment les épines donc j'ai hâte de voir en RP ce que ça donnera a woman's face is her work of fiction (daena) 1194520710 en tout cas, j'avais un lien (après un RP) avec l'ancienne Daena, donc si tu veux en parler, je suis dispo, sinon on pourra attendre ta validation a woman's face is her work of fiction (daena) 1411245795



Our waters run deep
Don't make me sad, don't make me cry, sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why, keep making me laugh, let's go get high, the road is long, we carry on, try to have fun in the meantime

RALENTISSEMENT ADMINISTRATIF
merci de MP Alyx Lefford (sauf question IDF)
merci pour votre compréhension et patience
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noble
Torrhen Holt
Noble
Valar Dohaeris
Toujours Alerte !
Ft : Dan Jeannotte
Messages : 341
Date d'inscription : 23/12/2018

a woman's face is her work of fiction (daena) Empty
MessageSujet: Re: a woman's face is her work of fiction (daena)   a woman's face is her work of fiction (daena) EmptyDim 14 Avr - 16:42

Bienvenue a woman's face is her work of fiction (daena) 802748295
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
and the rose blooms once more
Margaery Targaryen
and the rose blooms once more
Valar Dohaeris
a woman's face is her work of fiction (daena) C2yF
a woman's face is her work of fiction (daena) Tumblr_ocoxkiIxFi1ry79y6o4_250
Ft : Natalie Dormer
Multi-Compte : Arys Manning & Alysanne Lefford & Theon Greyjoy
Messages : 773
Date d'inscription : 19/09/2017

a woman's face is her work of fiction (daena) Empty
MessageSujet: Re: a woman's face is her work of fiction (daena)   a woman's face is her work of fiction (daena) EmptyDim 14 Avr - 17:39

Re Bienvenue Smile
Après avoir conquis le coeur de Tavish, c'est le mien que tu viens soudoyer :3

Ravie d'avoir enfin ma meilleure amie (et sister par alliance) de joué ! :3


aergy. And I'd choose you ; in a hundred lifetimes, in a hundred worlds, in any version of reality, I'd find you and I'd choose you. ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Golden Leviathan
Alana Greyjoy
The Golden Leviathan
Valar Dohaeris
a woman's face is her work of fiction (daena) C2yb
Ft : Tamsin Egerton.
Multi-Compte : Tavish Cafferen
Messages : 1075
Date d'inscription : 18/11/2018

a woman's face is her work of fiction (daena) Empty
MessageSujet: Re: a woman's face is her work of fiction (daena)   a woman's face is her work of fiction (daena) EmptyDim 14 Avr - 17:52

Rebienvenue sous un autre visage fiancée d'un autre moi Razz Je valide ce choix de perso et j'ai hâte de voir ce que tu vas en faire **


❝theon's greatest support❞ Dédale dit à son fils: ne vole ni trop haut, ni trop bas. Reste dans un espace intermédiaire, à mi-hauteur entre terre et ciel… Le jeune Icare fier de son vol audacieux abandonne son guide. Il brûle de sonder les célestes espaces et s’élance plus haut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le bourgeon cristallin
Marianne Harlton
Le bourgeon cristallin
Valar Dohaeris
a woman's face is her work of fiction (daena) QjvdqGSM_o
Ft : Sophie Rundle
Multi-Compte : Alysane Mormont et Mary Mervault
Messages : 4028
Date d'inscription : 13/05/2015

a woman's face is her work of fiction (daena) Empty
MessageSujet: Re: a woman's face is her work of fiction (daena)   a woman's face is her work of fiction (daena) EmptyDim 14 Avr - 18:41

Mow t'es aussi chou qu'avec ma petite sœur a woman's face is her work of fiction (daena) 1156090823. Excellent choix dont je suis certaine que tu incarneras à merveille a woman's face is her work of fiction (daena) 2742334016. Re bienvenue dans le Bief cette fois et courage pour la rédaction de ta fichette a woman's face is her work of fiction (daena) 3992757740.



Whiteheart
I'll take you back to the start ☽ Tell me your secrets and ask me your questions .Oh let's go back to the start.Running in circles; coming in tails ,heads on a silence apart .Nobody said it was easy, it's such a shame for us to part. Nobody said it was easy, no one ever said it would be this hard. Oh take me back to the start.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mère des Ourses
Maege Mormont
Mère des Ourses
Valar Dohaeris
a woman's face is her work of fiction (daena) C2ys
a woman's face is her work of fiction (daena) 8poe
Ft : Natalia Worner
Multi-Compte : Aelinor Vanbois || Ynys Allyrion|| Balon Greyjoy
Messages : 575
Date d'inscription : 25/06/2017

a woman's face is her work of fiction (daena) Empty
MessageSujet: Re: a woman's face is her work of fiction (daena)   a woman's face is her work of fiction (daena) EmptyDim 14 Avr - 18:45

Re bienvenueeeee amuse-toi bien avec la petite Daena Tyrell


a woman's face is her work of fiction (daena) Tumblr_mk6tlyDOMy1qg0u4go2_250
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

a woman's face is her work of fiction (daena) Empty
MessageSujet: Re: a woman's face is her work of fiction (daena)   a woman's face is her work of fiction (daena) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
a woman's face is her work of fiction (daena)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» G20, des mesures adoptées pour faire face à la crise
» Presentation of the Red Woman
» [Mission D] - Pile, Chat Saignant. Face, Chat Saignant Epicé
» Seul... face à une mer de cadavres [PV Noah]
» [UPTOBOX] The Woman [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: And now my watch begins :: You win or you die :: Présentations validées :: Bief-
Sauter vers: