RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

La prochaine soirée CB aura lieu dimanche 8 septembre en fin de journée
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
La Gazette pour les lunes 7 & 8 est disponible par ici Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... 3725701551
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.

L'hébergeur des images du forum rencontre quelques soucis, il est possible que des images aient sautés !
Cela reviendra dans les prochains jours/heures !

Partagez
 

 Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Dame
Clarysse Varnier
Dame
Valar Dohaeris
Ft : Lily James
Multi-Compte : Neina
Messages : 395
Date d'inscription : 11/04/2019

Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... Empty
MessageSujet: Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai...   Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... EmptyVen 12 Avr - 0:47

Clarysse Varnier

Toute résignation peut s’avérer plus douce qu’amère




feat. Lily James

Prénom Nom : Clarysse Varnier née de la Nouë Date et lieu de naissance : A Herbeval, an 280 Statut de sang : Petite noblesse ambitieuse Statut social : Lady Situation maritale : Mariée à l’héritier Varnier Allégeance : famille Tyrell Particularité : Pépite de pureté, dévote de la Jouvencelle

caractère

Douce Révérencieuse Attentionée Timide Respectueuse Distraite Pieuse Craintive Juste Résignée


Votre personnage a-t-il confiance en la politique du Roi Rhaegar ?

Clarysse a la chance de pouvoir ne pas s’inquiéter de politique. Elle fait partie des nobles, mais elle connaît davantage les besoins et les aspirations des habitants d’Herbeval que les alliances familiales, qu’elle a juste appris par cœur car c’est ce que fait une dame (- et encore, il se pourrait que son frère connaisse plus les familles des sept couronnes qu’elle). La petite noblesse a le nez dans les territoires que les grands ne voient pas. Mais, ils agissent en leur nom avec une droiture irréprochable. Ainsi, élevée dans une famille qui a toujours soutenu les Tyrell, elle suit cette trajectoire. Puisque les Tyrell ont été fidèles aux Targaryen, Clarysse ne perçoit pas comment on peut critiquer leur politique et envisager de leur ravir le trône. Elle possède une vision manichéenne de la rébellion qu’elle n’a pas connue car elle n’était qu’un bambin. Pour elle, c’est une histoire qu’on apprend par cœur pour en faire tirer des leçons aux enfants. Les sept ont placé le monde sous leur jugement. La couronne est une stabilité qui maintient la paix et si les hommes doivent être jugés, elle est persuadée que cela ne se fera pas ici-bas.  La famille Targaryen est une valeur plus qu’une famille. D’ailleurs, elle les idéalise car elle n’est jamais allée à Port-Réal. Si les Tyrell devait trahir, elle ne saurait plus quoi penser. Il y a quelque chose d’intouchable qui se dégage de la couronne, comme de la foi.

Quel a été l'impact du retour de la magie sur votre personnage ?

Dévote, Clarysse a souvent cru enfant, quand elle devait faire face à l’adversité, notamment lors de la mort de son père, que la Mère lui parlait. Elle a souvent imaginé voir des signes divins, tout en restant détachée et en prononçant ces mots « seuls les dieux savent… ». Alors, la jeune dame d’Herbeval ne se moque pas de ceux qui sont un peu superstitieux. Peut-être ont-ils besoin de croire en l’arrivée de dragons pour que leur vie prenne un sens. Ce n’est pas son cas, elle veut croire que ce qu’elle observe. La magie est une possibilité qu’elle n’écarte pas, mais qu’elle trouve surfaite. Pourtant, elle se dit que si cette magie était bien présente, pourquoi serait-elle sur terre ? Ne serait-ce pas les dieux, seuls, qui doivent faire usage de magie ? Pourquoi certains en seraient-ils capables ? Ont-ils un lien fort avec le Père… Ou l’Etranger ?  Serait-ce une épreuve humaine ? Clarysse croit en la foi qui peut se manifester en des transes, rêves et, peut-être, miracles. Mais, elle croit aussi au jugement divin et au fait que les dieux soient sans pitié. Elle aimerait croire également en la magie. Cependant, quelque chose lui dit de s’en méfier aussi.

Derrière l'écran

Kurara 23 ans plusieurs fois par semaine J'accepte le règlement et la mise en danger de mort de mon personnage


J’ai longtemps rp mais maintenant ça doit bien faire trois ans que j’ai arrêté. J’espère ne pas être trop rouillée et j’ai hâte de découvrir cet univers basé sur Game of Throne mais qui conserve son originalité. Je suis vraiment impressionnée par le côté complet de Dracarys et les possibilités qu’il donne aux joueurs avec ces nombreuses familles et rôles possibles. En tout cas, j’ai hâte de voir comment va se passer l’hiver par ici…

DRACARYS, avatar par Indi icone par CRÉDIT?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame
Clarysse Varnier
Dame
Valar Dohaeris
Ft : Lily James
Multi-Compte : Neina
Messages : 395
Date d'inscription : 11/04/2019

Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... Empty
MessageSujet: Re: Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai...   Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... EmptyVen 12 Avr - 0:48

Histoire

Prise dans l’étau de ronces






La Douce,
« Les Andals ont pu donc s’installer dans le Bief, en paix avec les rois Jardiniers. Ils ont livré le culte des sept à ces gens qui vivaient dans un temps où la magie propageait guerre et chaos. Les sept ont apporté la lumière dans la région. »

« Les sept ont apporté la lumière dans la région ! » répéta naïvement l’enfant assise sur la monture de son lit, en levant les bras au ciel et en prenant une voix gutturale qui ne correspondait pas avec son visage angélique.
La nourrice décocha un sourire à la fois agacé et attendri par cette enfant de six ans aux boucles d’or. Elle se délecta du spectacle de la voir se jeter en arrière pour effectuer une galipette sur son lit. La jeune dame du château avait un côté espiègle parfois, mais très vite, elle savait se comporter en une parfaite enfant sage. « Miss Clarysse, avez-vous salué votre frère ce matin ? »
La petite acquiesça et, comme poussée par une force totalement différente que le petit diable qui l’avait habitée quelques minutes auparavant, elle se mut avec grâce hors de son lit.

Clarysse de la Nouë était la seule fille d’une fratrie de quatre enfants. Une petite perle à la belle chaîne qu’avaient construite ses parents. Elle aimait observer avec son frère Orys, leur aîné, Elbois, qui devait apprendre tout ce qu’un bon lord devait savoir. Depuis son plus jeune âge, la petite de la Nouë admirait son grand-frère. Elle avait une certaine tendance à lui coller au basque ou à se fondre dans son ombre. Auparavant, elle était constamment suivie de son autre frère Orys, qui partageait la même passion. Mais très vite, lui aussi fut appelé à la même éducation.
Pendant très longtemps, la jeune Clarysse demeura la fille chérie de ses parents. Elle développa une relation particulièrement fusionnelle avec sa mère qui l’initia à tout ce qu’une dame devait savoir. Ce n’était pas difficile pour cette petite frimousse blonde d’intégrer tout ce que sa mère comptait lui enseigner pour faire d’elle la parfaite dame de château. L’histoire, pour la conversation, la broderie, pour le passe-temps, le goût, pour le minois, la discrétion pour la coquetterie, l’art de la table pour la réception, et surtout la piété car nous sommes tous des enfants de la Mère. La jeune enfant prenait du plaisir à cet enseignement. Il était difficile de penser qu’elle ne remplirait pas les devoirs de son rang. La seule initiative que prit Clarysse dans sa vie était de se trouver une passion pour le jardinage. Elle ne tenait pas un potager, loin de là. Une parcelle florale lui avait été dédiée à sa naissance, et en sachant que ses fleurs lui avaient été destinées, elle avait demandé au jardinier d’Herbeval de lui apprendre à planter des jacinthes pour ses frères. « Ils survivront toujours à chaque hiver comme cela… Comme la jacinthe. » Avait-elle dit, le regard empli de conviction. Alors, vinrent vite s’ajouter aux quelques bulbes qu’elle planta un vaste tapis de dahlias, glaïeuls et autres plantes que les cours de suzerains prises pour leur table et réception. Clarysse s’adonnait à cette passion depuis l’âge de six ans et aimait la composition florale.
Son enfance fut particulièrement aimante et insouciante. Elle était une petite-fille facile à vivre qui semblait aussi avoir un certain monde intérieur. Peut-être était-ce sa prédisposition naturelle, ou était-ce dû à son enfance qui se déroulait sans aucune accroche ? Pas capricieuse pour un sou, elle prenait modèle sur ses suzerains qui savaient se faire aimer. Néanmoins, elle conservait une décence outrageuse et une fierté qui aurait pu paraître hautaine si elle ne possédait pas grâce et douceur.
Clarysse avait conscience de la chance qu’elle avait de vivre dans cette famille. La piété familiale lui avait enseigné l’humilité. D’un autre côté, son père aimait rappeler lors des repas combien il fallait remercier le Père miséricordieux pour lui avoir permis de garder sa vie après la bataille de Cendregué. Une chance qu’il soit tous réunis après cette vaine rébellion. Ses frères arboraient des mines admiratives, quant à la jeune enfant, elle baissait la tête dans son assiette et se sentait pleine de gratitude. Il est vrai qu’il y a très peu de chose que la petite noble ne prenne pas au premier degré. Souvent, quand elle faisait cette mine introvertie, sa mère posait sa main sur la sienne pour voir de nouveau s’illuminer un sourire juvénile sur son visage.

La Faute,
L’enfance de la petite de la Nouë se déroulait sans encombre ou presque. Il y a de ces moments qui se sont passés à la genèse de son existence et qui marque l’âme au fer rouge. Clarysse possède un de ces moments.

Elle emmenait son frère Orys, le tenant par la main alors qu’il n’avait que trois ans, dans le sanctuaire d’Herbeval. Il s’agissait d’un sanctuaire sobre, mais tout du moins coloré avec goût au niveau de certains vitraux. Sinon, il était simplement composé de sept autels qui possédaient leur petite statue du dieu représenté. Ils étaient rentrés seuls, alors qu’ils étaient censés jouer en attendant que la nourrice revienne les chercher. Pleine de bonne volonté, la jeune Clarysse montrait un à un les sept à son petit-frère qui marchait maladroitement à ses côtés. Ses yeux ahuris étaient plus impressionnés par l’aventure que par ce que déblatérait une grande-sœur qui s’ennuyait. Le doigt de la petite de la Nouë désignait la statue de la Jouvencelle quand la voix de la nourrice retentit : « C’est là que vous étiez, chenapans ! »
Surprise, l’enfant se retourna et dans son élan fit tomber la statue de la Jouvencelle. Clarysse ne se souvient plus vraiment du bruit sourd que fit la déesse se brisant en morceau sur le carrelage. Pourtant, dans ses cauchemars, un vague écho de ce son qui résonnait dans tout le sanctuaire lui est resté.
On avait beau expliqué à la jeune enfant que ce n’était qu’une représentation, un réceptacle pour que la déesse puisse, si elle le voulait, communiquer avec nous à travers cette statue. Elle demeurait inconsolable. Si la déesse avait été dans cet ouvrage, l’avait-elle tuée ? Seul Elbois réussit plusieurs heures plus tard à redonner le sourire à sa sœur en lui proposant une partie de cache-cache qui sécha les larmes de la petite.
Mais, depuis ce jour, Clarysse a toujours eu le sentiment d’avoir quelque chose à expier.
Elle n’en devint que plus dévote.

La Pénitence,
Elle était une adorable jeune fille de quatorze ans quand le drame arriva. Son petit monde était si bien agencé que voir les choses changer fut assez traumatique. Une révolution à lui tout seul.

Elle se souviendra toujours de ce jour où elle vit sa mère plaquer la main devant sa bouche pour ne pas crier la douleur qu’elle ressentait à cet instant. Elle observait depuis l’entrebâille de la porte de sa chambre le mestre et sa mère avoir cette conversation. Comme toute femme convenable, sa mère finit par plaquer sa main sur son abdomen pour soulager cette souffrance qui lui avait traversé le corps pour ne laisser plus que transparaître une certaine droiture. Seul l’humidité de son regard la trahissait. Ce jour-là, elle n’avait pas été assez discrète car sa mère et le mestre tournèrent la tête vers elle. Elle n’avait pourtant émit aucun son, peut-être le froissement de sa robe ? Sa mère se dirigea vers elle pour la serrer dans ses bras. A cet étreinten Clarysse comprit : « C’est à cause de la maladie de père que vous pleurez ? »
Jamais la famille de la Nouë n’avait été aussi affectée. Herbeval portait le deuil de son seigneur avec une profonde sincérité. La jeune fille ne supportait plus de voir les habitants lui lancer un regard plein de compassion. Tous savaient à quel point cette famille avait été unie. Les enfants du seigneur devaient être accablés… Il s’agissait de la vérité, mais l’adolescente ne supportait plus qu’on le lui rappelât sans cesse. Elle qui était souvent à coller ses frères, ne supportant pas bien la solitude, se cloîtrait désormais dans des contes qu’elle trouvait dans la bibliothèque familiale. Elle s’évadait dans son jardin où elle planta un cornouiller sanguin le lendemain du jour fatidique où son père mourut. Il y eut un avant et un après l’année 294.

De chagrin, sa mère mourut un an plus tard. Le déchirement fut double.

Le Beau garçon,
Fort heureusement, il y avait une personne qui était là depuis le début. Son père avait, en remerciement à lord Arstan Cafferen de lui avoir sauvé la vie pendant la bataille de Cendregué, pris son fils bâtard comme écuyer au château. Le jeune garçon était arrivé à Herbeval et a éveillé dès les premiers jours l’intérêt de Clarysse. Elle ne l’avouera jamais, évidemment. Mais l’entrée du jeune homme dans son château a produit chez elle une envie de voir plus loin que les murs de cette maison qu’elle aimait tant. Bien entendu, elle savait qu’il s’agissait d’un fils illégitime et pour la famille de la Nouë, ce genre de vie en-dehors du Sept est une honte. Pourtant, ce dénommé Tavish allait être le protégé de la famille. Face à cette incompréhension, la jeune fille avait décidé de ne pas trop se coller à ce garçon. Pourtant, elle l’observait de loin. Tout cela ne paraissait pas forcément étrange, tout le monde au château savait que Clarysse était du genre à passer son temps à observer son frère. Elle l’avait déjà fait enfant, cette manie lui reprenait. Cependant, personne ne se doutait que, lorsqu’elle se mettait dans un coin de la cours, elle dévorait des yeux l’ami de son frère : ce Tavish. D’une timidité maladive, elle rougissait quand elle était aperçue. Mais tous se dirent que c’était son tempérament. Pour aller même plus loin, la petite fille qu’elle était, puis la jeune fille, évitait Tavish dans les premiers temps. Elle demeurait cordiale avec lui, mais se montrait aussi retenue qu’une jeune fille noble le pouvait.
Alors, quand elle se retrouvait assise à pleurer dans sa parcelle de jardin et qu’elle vit qu’une paire de chaussure s’était avancées vers elle, elle fut émue de voir ce beau jeune homme en levant la tête. Il avait su où elle était partie cacher ces émotions disgracieuses sur son visage. La mort de son père était un chagrin qu’elle dissimulait. Gênée, elle s’était frottée ses yeux et ses joues. « Qu’est-ce que tu fais là ? »
Tavish semblait savoir où était sa place et n’avait pas importuné plus longtemps la sœur du nouveau lord d’Herbeval. Pourtant, depuis qu’elle avait été découverte par le bâtard de Bourgfaon, au début très embarrassée, Clarysse se rapprocha de lui. Elle lui découvrait plus facilement des sourires. Un matin, elle se surprit à le saluer au même titre que son frère, alors qu’elle passait devant leur entraînement. Sa voix claironnante qui s’était dit que ce jour serait encore un jour à passer sans son père, avait dans une bonne humeur forcée, pour ne pas perdre la face, lancé un : « Bonjour Elbois, bonjour Tavish ». Elle se souvient être rentrée rouge comme un pivoine. Elle prenait plus ses aises. Clarysse avait fini par essayer de se montrer forte depuis le décès de son paternel. Elle avait pris la place d’une mère qui ne semblait jamais vraiment se remettre de la perte de l’homme de sa vie. La jeune fille, devenant femme, avait mis un point d’honneur à être présente pour Orys et Syméon. Jamais personne ne pourrait lui reprocher de s’être laissée aller au désespoir. Souvent, quand sa mère arpentait le château et qu’un serviteur cherchait à lui soutirer un ordre, Clarysse accourait pour prendre le bras de sa mère et trancher pour elle. Pour cette femme qui avait connu le bonheur d’être la dame d’un lord qui l’avait aimé, le deuil n’avait pas tous les jours été facile.

Si elle avait pu tenir ainsi, la jeune dame d’Herbeval en remerciait Tavish. Le Storm s’était trouvé être une personne souriante, avenante et attentionné à son égard. Il savait utiliser le bon ton quand la situation devenait pesante. Clarysse avait appris à rire derrière sa main à ses plaisanteries. Au départ, ce côté plus décontracté qu’il pouvait avoir par rapport à elle la vexait quand il dédramatisait le ton ou la taquinait. A vrai dire, la jeune fille n’avait pas l’habitude de l’ironie ou du jeu. Pourtant, elle finit par sourire à ce ton même si elle n’avait pas toujours la bonne répartie. L’adresse des mots ne se trouvait pas être son for. Un jour, elle se rendit compte qu’elle en venait même à se montrer prévoyante envers ce jeune homme, à la même enseigne que ses trois autres frères. Ce rapprochement atteignit son parachèvement quand elle l’invita dans sa parcelle de jardin : « C’est ici que je me retire pour m’adonner à des travaux qui me permette de me vider l’esprit. ». Elle n’avoua pas que face à la destruction de son petit univers, elle se réfugiait plus dans ce coin d’Herbeval plutôt qu’au sanctuaire comme sa mère. Dans ce modeste jardin entretenu par les mains délicates d’une dame, les fleurs bourgeonnaient et la vie semblait moins pesante. « J’essaie chaque jour de faire un bouquet pour Père et je le pose sur la table. Comme cela, c’est comme s’il était avec nous. Sauf qu’aujourd’hui, c’est Elbois qui préside. ». Elle soupira. « Je suis heureuse que mon frère t’ait pour ami. »
Ce jeune homme ne pouvait pourtant pas rester éternellement à Herbeval. Il repartit. Il le fallait bien. Il était chevalier et pouvait poursuivre de plus grands rêves désormais. Cette séparation, Clarysse se garda bien de le montrer, mais elle le vécut comme un nouveau déchirement. Heureusement, elle aimait son château et était heureuse de pouvoir y rester. Il s’agissait de son unique consolation. « Ecris-moi. » Avait-elle dit avec un petit sourire et le regard baissé. Mais, elle aurait voulu pleurer et le supplier de lui écrire. Ce qu’elle ne fit pas. Ce « s’il te plaît » ou « je t’en prie » resta cloisonné sur le bout de ses lèvres. Tavish était décidemment la seule personne qui lui donnait envie de voir autre chose que ce cocon qu’elle s’était tissée à Herbeval.

Les jours s’écoulèrent et, finalement, Clarysse avait l’impression de pouvoir surmonter cette distance avec ce garçon qui avait vécu dans sa fratrie sans être son frère. Pourtant, un jour, une lettre lui était adressée. Inutile de décrire le baume au cœur qui envahit la jeune femme quand elle reçut sa première lettre de Tavish. Il allait pouvoir être fait émissaire. Elle s’empressa de lui répondre et de le féliciter. Il le méritait, avait-elle ajouté. A distance, à travers un parchemin et de l’encre, il était bien plus facile de se montrer douce et chaleureuse envers le bâtard Cafferen. Sa prose lui laissait plus de liberté que les gestes d’une dame du Bief. Après un échange épistolaire plus long, elle se surprit même à commencer à écrire : « Mon bien aimé Tavish, Ne t’en fais pas pour ta belle-mère, elle doit reposer en paix comme son enfant. Cependant, concernant l’autre sujet que tu as abordé. On dit que les fidèles de R’hllor brûlent des humains. Enfin, ce sont des légendes. Je suis inquiète pour toi, je sais que tu as été très malade, comme tu me l’as écrit dans tes lettres précédentes, cependant, une hérésie ne te sauvera pas. Le Ferrant saura réparé ton mal. ». Elle leva sa plume. La jeune dame d’Herbeval se surprit à ne pas être en colère face à la déclaration de conversion de Tavish. Elle resta pensive. Ses lettres la faisaient rêver et elle avait l’impression que tout cela était irréel. Après avoir reformulé son papier, elle ajouta « Tu resteras toujours le Tavish que j’ai connu ici à Herbeval. Tu nous manques. ». Clarysse mit un certain temps avant de répondre à son ami. Il venait de lui annoncer qu’il allait embrasser une hérésie et elle se rendait compte qu’elle souhaitait plus le comprendre que le blâmer. Rejeter ce jeune homme lui semblait inconcevable. Ses sentiments avaient évolué. Elle en prit pleinement conscience. Ainsi, un mois s’écoula entre sa déclaration de conversion et la lettre aimante qu’elle lui envoya en retour.

Clarysse ne savait pas si elle devait être heureuse ou nerveuse. Revoir ce jeune homme alors que leur relation avait évolué à distance la troublait. Pourtant, leurs retrouvailles furent si rapides que la jeune fille ne put parler à l’homme qu’elle avait découvert à travers le tracé des mots. Elle savait qu’il s’était entretenu avec son frère. Ils dinèrent ensuite tous ensemble, elle ne vit pas plus Tavish le lendemain. Puis, il partit avec un au revoir trop officiel à son goût. Autant dire qu’elle fut brisée. Les premières émotions adultes que reçut Clarysse ne furent nullement attisées ni assouvies. Des mois passèrent avant qu’elle ne reçoive une lettre de Tavish qui se disait très occupé. La jeune bieffoise vécut comme une pointe au cœur ces nouvelles. Mais à la fois, ce fut un soulagement. Elle répondit qu’elle comprenait le plus cordialement possible, ne laissant rien paraître à son trouble. Alors que le corbeau partait, elle descendit dîner avec ses frères. Elbois évoqua le fait qu’elle était en âge de se marier et qu’il espérait qu’elle plaise à un noble de haut rang. Elle prit sur le ton de la plaisanterie cette déclaration et lança : « Pourquoi pas Tavish Cafferen. Il a un haut-rang désormais. ». Son frère lui expliqua qu’il avait l’ambition de renforcer ses liens avec l’aristocratie bieffoise afin d’élever la maison de la Nouë. La jeune fille pâlit. Encore plus quand elle attendit encore des mois pour avoir un mot de celui auprès duquel elle concevait un avenir en dehors d’Herbeval.


La Résignation,
« Ser Tavish, Ne vous excusez pas pour votre temps de réponse, je le conçois tout à fait au vue du nombre de responsabilités qui vous sont échues. Sachez que je partage mon bon sentiment envers vous et que tout se passe bien à Herbeval. En effet, mes jonquilles ont éclos il y a quelques semaines. Elles se fanent déjà. Moi aussi, mon frère cherche à me marier. Je suis heureuse d’apprendre que vous ferez l’orgueil de votre famille vous aussi. J’ai rencontré de nombreux lords ces dernières semaines. Il y en a un qui est présent au château depuis déjà cinq jours. Ethan de la maison Varnier. Il vit non loin du détroit de Mander, à quelques lieux de l’océan. Sa place s’appelle Midburg. Il y aurait des marées salants non loin. Ils sont très riches grâce à cela et d’autres choses. Enfin, je ne fais que répéter ce que j’ai ouïe dire. J’ai toujours été plus fascinée par l’Est que l’Ouest. J’aurais aimé voir les terres de l’Orage ou la capitale. En outre, Herbeval me convenait bien. Je prie pour votre salut. Avec toute mon affection. Clarysse de la Nouë. »
Elle observa longuement l’horizon dans lequel avait disparu le corbeau avec cette dernière lettre.

Quelques semaines plus tard, les fiançailles sont annoncées officiellement et la date du mariage arrêtée. La deuxième lune de l’an 302, Clarysse a vêtu l’habit blanc pour se présenter devant les Sept. Elle avait la gorge amère quand elle prononça les sept noms. Un goût de sel empli sa salive et son regard n’arrivait pas à se plonger dans celui d’Ethan de dix ans son aîné. Il serrait sa main qu’elle sentait fragile. Ce qui est dit devant les Sept est irréversible. « Sinon tu parjures. S’en est fini. Résigne-toi. » Se dit-elle.
Parfois, elle se demandait ce qui se serait passé si on lui avait appris à ne pas se comporter comme une fille modèle. Si elle avait demandé à Elbois un regard sur son mariage. Mais comment le concevoir ? Tout devait être si parfait sous le ciel bleu d’Herbeval. Voilà qu’on l’avait amené dans une région tout aussi claire, mais plus venteuse. Les champs de fleurs avaient laissé place aux marées salants et aux claques de l’océan.



La Jouvencelle,
« Herbeval ou Tavish ». Avait-elle pensé alors que l’héritier Varnier l’aidait à s’allonger sur la couche nuptiale.
Un autre déchirement. Encore et encore, on lui arrachait les liens du bonheur. Pour quelqu’un qui ne connut que peu l’adversité, cela semblait effroyable. Elle avait déjà goûté l’insouciance, elle voulait retrouver cet état d’épanouissement.
Les serviteurs murmuraient que la nouvelle dame Varnier était mélancolique. La douce et enjouée Clarysse était demeurée à Herbeval. Elle ne laissa plus Ethan Varnier partager sa couche. Elle prétextait malaise, problèmes et maladies pour éviter que cela se reproduise. Agacé, son jeune époux avait lancé d’un ton cinglant : « On m’a appris les manières d’un gentilhomme, je ne vous ferais aucun mal, ma dame. Mais songez à votre devoir. Retournez à Herbeval voir votre frère, j’irais au mariage de la jeune Stark et de Nersboc.Quand je reviendrais, je ne vous laisserais pas le choix à être encline à me faire un héritier. »

A jamais. Je ne pourrais plus supporter redevenir une mariée. Mon frère, garde moi auprès de toi… Je prie les Sept chaque jour pour qu’il ne revienne pas. Mais, je le sais, je l’ai entendu au son de sa voix. Il reviendra et je devrais aimer cette personne. Ne pouvais-je pas garder mon insouciance de Jouvencelle ? Désormais je suis apeurée… comme un oiseau en cage. Je prie les dieux pour que mon tourment s’apaise.



DRACARYS, gif par CRÉDIT?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A Heart of Oak
Jacaerys Velaryon
A Heart of Oak
Valar Dohaeris
Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... C716
Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... Blason-velaryon-2014-v01-256px
Ft : Rupert Young
Messages : 326
Date d'inscription : 02/03/2019

Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... Empty
MessageSujet: Re: Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai...   Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... EmptyVen 12 Avr - 2:08

Bienvenue petite pépite de conformisme religieux Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... 1411245795 courage pour ta fiche !



A heart of oak and we will rule again ! Oak my friends ! Oak is the new Valyrian Steel. Throw an arrow the oak will stop her. Plan an invasion, without oak you'll drawn. Nowadays you want you need the oak.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame
Shoren Cafferen
Dame
Valar Dohaeris
Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... C2ys
Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... Tumblr_n2ggfyyJNy1qmpmh6o2_r1_250
Ft : sarah bolger
Multi-Compte : la peste du Bief, Daena Tyrell
Messages : 334
Date d'inscription : 03/03/2019

Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... Empty
MessageSujet: Re: Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai...   Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... EmptyVen 12 Avr - 7:14

Rho, une Clarysse Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... 3725701551 Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... 3725701551 Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... 3725701551 Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... 3725701551 Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... 3725701551

J'ai hâte de découvrir d'avantage ton personnage Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... 1156090823


of Fawnton
the little owl
UNE CHOUETTE EST PLUS SAGE QU'UN HIBOU

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier
Humfrey Swyft
Chevalier
Valar Dohaeris
Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... C71a
Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... Tumblr_pno4ckvQxc1y3aiq9o2_400
Ft : Tom Hughes
Multi-Compte : Aelinor Vanbois || Ynys Allyrion|| Balon Greyjoy
Messages : 627
Date d'inscription : 25/06/2017

Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... Empty
MessageSujet: Re: Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai...   Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... EmptyVen 12 Avr - 7:18

Bienvenuee ma belle tu va faire des heureux Smile bon courage pour le reste de ta fiche



I have no Rival !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Now and Always
Theon Greyjoy
Now and Always
Valar Dohaeris
Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... C71t
Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... Tumblr_oomo9elHy61reqy6xo5_250
Ft : Marco Ilsø
Multi-Compte : Margaery Tyrell, Arys Manning & Alysanne Lefford & Robar Royce
Messages : 356
Date d'inscription : 10/10/2018

Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... Empty
MessageSujet: Re: Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai...   Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... EmptyVen 12 Avr - 7:36

Bienvenue Wink
Tu fais une heureuse (une grosse chanceuse super heureuse ^^)
Bon courage pour la rédaction de ton histoire


aleon (+) The first time I saw Winterfell, it looked like something that had been here for thousands of years, and would be here for thousands of years after I was dead. I saw it and I thought, ‘Of course Ned Stark crushed our rebellion and killed my brothers.’ We never stood a chance against a man who lives here.  ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... Empty
MessageSujet: Re: Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai...   Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... EmptyVen 12 Avr - 7:47

Oh une bieffoise Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... 3992757740

Welcome à toi Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... 1411245795Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... 3992757740
Revenir en haut Aller en bas
Le Dragon Ensoleillé
Rhaenys Targaryen
Le Dragon Ensoleillé
Valar Dohaeris
Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... C71o
Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... Tumblr_owphwcI07Y1tk3ugyo5_400
Ft : Bruna Marquezine
Multi-Compte : Alyx Lefford || Bethany Selmy || Wylla Manderly
Messages : 8215
Date d'inscription : 27/02/2015

Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... Empty
MessageSujet: Re: Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai...   Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... EmptyVen 12 Avr - 8:47

Bienvenue parmi nous Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... 1411245795

Désires-tu un parrainage pour t'aider à te retrouver sur le forum ? Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... 2462070376
Je te laisse le guide du nouveau au cas où Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... 1411245795

Je me permets de changer ton pseudo pour te mettre le nom de Varnier à la place de de la Nouë car les Varnier sont une maison bien plus importante que les de la Nouë donc Clarysse doit obligatoirement prendre le nom de son époux Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... 1411245795

Si tu as des questions n'hésite pas Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... 1411245795
Bon courage pour ta fiche Smile


The burning desire, To live and roam free, It shines in the dark, And it grows within me.
En ralentissement, merci de votre compréhension
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame
Clarysse Varnier
Dame
Valar Dohaeris
Ft : Lily James
Multi-Compte : Neina
Messages : 395
Date d'inscription : 11/04/2019

Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... Empty
MessageSujet: Re: Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai...   Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... EmptyVen 12 Avr - 8:59

Merci à tous pour vos messages de bienvenue ! Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... 2742334016

Rhaenys - Bonjour, merci beaucoup, c'était une erreur d'inscription !
J'ai envoyé une question à ton compte Alyx Leford.
Je serais aussi intéressée pour un parrainage parce que c'est vrai que le forum est très complet et j'aurais peut-être quelques questions.



pray for your love
L'amour est un piège, quand il apparaît on ne voit que sa lumière, pas son ombre. Alors, tout devient qu'une sombre mélancolie (±) le son de l'âme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roturière
Maddy
Roturière
Valar Dohaeris
Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... Tumblr_inline_p93z8pl7BS1ucuavm_250
Ft : Eleanor Tomlinson
Multi-Compte : Jo' / Harlon
Messages : 372
Date d'inscription : 25/06/2017

Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... Empty
MessageSujet: Re: Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai...   Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... EmptyVen 12 Avr - 9:15

Bienvenue sur le forum What a Face


Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... Tumblr_pksi3xcZK31qhb6pqo4_400Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... Tumblr_op6gbp5gFL1rchkzlo1_400
And I was never sure whether you were the lighthouse or the storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héritier des Terres de l'Ouest
Tyrion Lannister
Héritier des Terres de l'Ouest
Valar Dohaeris
Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... C71Y
Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... Tumblr_pntgngyYAB1sm47nro5_500
Ft : Peter Dinklage
Multi-Compte : Rhaegar Targaryen // Liane Vance // Ellaria Sand // Lanna Cole
Messages : 649
Date d'inscription : 25/04/2018

Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... Empty
MessageSujet: Re: Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai...   Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... EmptyVen 12 Avr - 9:57

Bienvenue chez nous et bon courage pour ta fiche Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... 2414428499


The Little LionOh, “Monster.” Perhaps you should speak to me more softly then. Monsters are dangerous...

ACTUELLEMENT EN RALENTISSEMENT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
still the same
Tavish Cafferen
still the same
Valar Dohaeris
Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... C71a
Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... Tumblr_inline_p7zl7hD70G1rabgte_250
Ft : Sam Claflin
Multi-Compte : Alana Greyjoy & Taena Merryweather & Lysa Arryn.
Messages : 1219
Date d'inscription : 23/12/2018

Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... Empty
MessageSujet: Re: Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai...   Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... EmptyVen 12 Avr - 10:45

Clarysse Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... 3725701551 Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... 3725701551 Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... 1156090823 Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... 1156090823 Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... 1156090823

Je suis très contente de voir ce lien tenté ! ** En plus ça tombe super bien avec Elbois qui vient d'arriver lui aussi **
Bienvenue sur Dracarys et bonne chance pour la rédaction de ta fiche Smile ! N'hésite pas à venir me trouver en mp si tu as la moindre question Smile J'ai hâte de voir ce que tu vas faire avec ce perso, merci de le tenter Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... 3725701551 Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... 1156090823 Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... 1156090823


Ser Tavish •
La vie, il l’avait remarqué, avait parfois un cruel sens de l’ironie. Autrefois, il devait se taire car il était un Storm. Aujourd’hui, il le devait parce qu’il était un héritier. 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héritière du Triton
Wynafryd Manderly
Héritière du Triton
Valar Dohaeris
Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... C71w
Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... Tumblr_pszb6xgzOO1wze9hq_1280
Ft : Anna Popplewell
Multi-Compte : Asha, Lucas, Melara & Bryce
Messages : 9672
Date d'inscription : 22/08/2015

Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... Empty
MessageSujet: Re: Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai...   Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... EmptyVen 12 Avr - 10:59

Officiellement bienvenue par ici Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... 1156090823 j'aime beaucoup ton choix d'actrice Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... 2462070376 (même si elle ressemble un peu trop à l'ex-femme d'un autre de mes persos Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... 2397634754 ) en tout cas ça fait plaisir de voir le Bief se repeupler un peu Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... 2414428499
Bref ma collègue a déjà tout dit donc je te souhaite simplement bon courage pour la fin de ta fiche Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... 3992757740



Our waters run deep
Don't make me sad, don't make me cry, sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why, keep making me laugh, let's go get high, the road is long, we carry on, try to have fun in the meantime

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... Empty
MessageSujet: Re: Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai...   Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... EmptyVen 12 Avr - 11:12

Bienvenue à toi Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... 1156090823 et bon courage pour la redaction de ta fifiche! Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... 1960165969
Revenir en haut Aller en bas
Dame
Cersei Lannister
Dame
Valar Dohaeris
Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... C71a
Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... Tumblr_mtswxhEGBA1qa1id2o8_250
Ft : Lena Headey
Multi-Compte : Ramsay Bolton & Donnor Salfalaise
Messages : 777
Date d'inscription : 17/12/2017

Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... Empty
MessageSujet: Re: Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai...   Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... EmptyVen 12 Avr - 12:31

Bienvenue sur Dracarys :D
Contente de voir le Bief se repeupler Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... 1156090823


    Hear me Roar

    code broadsword.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... Empty
MessageSujet: Re: Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai...   Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai... Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Clarysse Varnier :: Les rêves sur le quai...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Une séparation au quai de gare. [Feat Ayame & Nyo]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: And now my watch begins :: You win or you die :: Présentations validées :: Bief-
Sauter vers: