RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Toutes les nouveautés de la MAJ sont à retrouver ici ! the wolf and the traveler [Torrhen Holt] 3725701551
La dernière édition de la Gazette est disponible par ici the wolf and the traveler [Torrhen Holt] 3725701551
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)

Partagez
 

 the wolf and the traveler [Torrhen Holt]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dame
Sansa Nerbosc
Dame
Valar Dohaeris
the wolf and the traveler [Torrhen Holt] C2yb
the wolf and the traveler [Torrhen Holt] Tumblr_ozpe2gywdY1wpacxeo5_250
Ft : Sophie Turner
Multi-Compte : Alyssa Vanbois
Messages : 1568
Date d'inscription : 01/09/2017

the wolf and the traveler [Torrhen Holt] Empty
MessageSujet: the wolf and the traveler [Torrhen Holt]   the wolf and the traveler [Torrhen Holt] EmptySam 6 Avr - 12:09


Chapitre 1

 
Un long voyage m'attend avant d'arriver à Corneilla, la demeure de mon fiancé. Il me tarde de le retrouver et de pouvoir célébrer notre union. Je suis heureuse d'être sa promise. En effet, la jeune corneille illumine ma journée quand je reçois une missive de sa part ou quand il est près de moi. Il me reste encore plusieurs semaines avant d'être unie avec Hoster.

Pour l'instant, je suis dans le carrosse avec dame ma mère, je regarde les paysages que je vois défilé sur mes yeux. Bientôt, je ne les verrais plus. Je quitterais le Nord pour habiter dans les Conflans. Oh, je ne dis pas que c'est un adieu définitif car je ne pense pas que mon époux et son père m'interdissent de retourner dans le Nord pour voir ma famille. Après tout, un jour, mon frère Robb épousera la jeune Omble à Winterfell. Et, je serais présente. Je continue d'observer les paysages qui me sont familiers.

Je repense aux moments que j'ai vécus dans la bâtisse de Winterfell. Il y a eu des bons moments, des souvenirs partagés avec ma fratrie ou encore des moments douloureux dont la mort de notre très cher père. J'ose espérer que je ne connaîtrais pas le deuil de nouveau … Je ne veux pas qu'une autre personne que j'aime puisse trépasser … Non, je veux connaître le bonheur et la félicitée. Mais, je sais qu'un jour ou l'autre, l'étranger ôtera la vie d'une personne. Je chasse aussitôt cette triste pensée de mon esprit et je continue de me concentrer au bonheur.

Une image flotte dans ma tête, il s'agit de ma sœur Arya. Cette dernière est restée à Winterfell en raison de ses blessures. J'aurais tellement aimé que ma cadette puisse être présente pour ce grand jour ! Elle aurait pu connaître la demeure de mon promis et puis si Lord Tytos aurait permis, j'aurais pu montrer la demeure de mère à Arya. Or, ma sœur ne peut pas venir … Mais, ma sœur m'a écrit une missive où elle me disait qu'elle viendrait me voir.

Il me tarde qu'elle me prévienne par missive qu'elle quitte Winterfell pour venir me voir. Quand Arya sera aux portes de Corneilla ou de Vivesaigues, je demanderais qu'on sonne les clairons pour célébrer l'arrivée de ma sœur. Et puis, Arya aura une chambre près de mes appartements, je m'occuperais de son séjour. Je veux que ce soit parfait pour elle ! Je pense à ma sœur et à notre dernière entrevue. C'était le jour de mon anniversaire … Je lui ai dit de ces choses … Je n'aurais pas dû tout dire … Pourquoi ai-je dit cela ? Je souhaite que ma sœur puisse revenir dans la lumière. Je ne veux pas qu'elle reste cloîtrée dans cette maudite chambre et qu'elle a des idées noires. Non, il est de mon devoir de l'aider ! Je ferais tout pour elle ! Mais, j'avoue que j'ai du mal à lui communiquer mes idées. Je respire de nouveau puis je me tourne vers ma mère. Je ne lui ai pas dit pour mon entrevue avec ma sœur. Elle a d'autres soucis à se préoccuper … Je souris à ma sœur puis il est temps pour nous de descendre du carrosse et de dégourdir nos jambes.

Quelques minutes plus tard, je m'éloigne du campement accompagnée de Lady, de ma septa et des soldats pour faire quelques pas. Je converse avec ma septa au sujet de mon mariage. Je l'écoute attentivement. Puis, je vois Torrhen Holt. Je décide de me rapprocher de lui et de pouvoir converser. Il est vrai que je n'ai jamais eu la chance de parler avec lui. Je sais qu'il est parti à Lys. Je souris avant d'arriver vers lui.

Sansa – Lord Holt, c'est un plaisir de vous voir. Dis-je en souriant. Comment allez-vous ? Poursuis-je. Est-ce que le voyage se passe bien ? Demande-je d'une voix douce.Je le regarde dans les yeux

Puis, mon regard se porte sur Lady. Elle se rapproche de mon interlocuteur. Puis, elle tend son museau pour que ce dernier puisse la caresser. Je regarde ce tableau puis je regarde de nouveau Torrhen.

Sansa – Lady aimerait que vous la caressez. Rajoute-je d'une voix douce. Cela vous générait de faire quelques pas avec moi. Si cela ne vous dérange pas. Je ne souhaite point vous déranger. Dis-je en souriant et en ancrant mon regard Tully dans son regard.

sansathe wolf and the traveler
(c) ANAPHORE



❥ Sansa Stark
(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noble
Torrhen Holt
Noble
Valar Dohaeris
Toujours Alerte !
Ft : Dan Jeannotte
Messages : 341
Date d'inscription : 23/12/2018

the wolf and the traveler [Torrhen Holt] Empty
MessageSujet: Re: the wolf and the traveler [Torrhen Holt]   the wolf and the traveler [Torrhen Holt] EmptyDim 7 Avr - 17:27

The Wolf and thvoue Traveler

Année 303, Lune 3 - Convois nordien vers Corneilla



Wynafryd Manderly & Torrhen Holt


Le voyage pour la demeure des Nerbosc promettait d'être encore long. Il appréciait faire partie du convois. Cela, il le devait en grande partie à Lady Wynafryd Manderly. Il était assit sur une souche d'arbre, a quelques dizaines de mètres du campement. Il s'occupait de son arme, une épée dont il était en train d'aiguiser la lame avant de la recouvrir de liquide huileux afin d'en préserver la brillance et le tranchant mais aussi de permettre de mieux la faire coulisser dans son fourreau. Des gestes que tout homme d'armes connaissaient bien. Savoir entretenir son équipement était la base car on ne savait jamais vraiment quand serait la prochaine fois qu'on l'utiliserait. Puis cela lui permettait également de passer un peu de temps seul, bien qu'il appréciait plutôt la présence d'autres jeunes hommes nobles du Nord.  Ce fut néanmoins dans ce genre de moment solitaire que les gens prennent un malin plaisir à venir vous déranger pour briser votre solitude. La responsable n'était autre que Lady Sansa de la maison Stark, la jeune dame que le convois accompagnait jusqu'à ses noces.  Elle n'était néanmoins pas seule. Elle était accompagnée de gardes mais aussi d'une femme, qui à en juger par son accoutrement, devait être une Septa, une femme qui avait vouée sa vie au culte des Sept. Elle s'adressa à lui pour lui poser les questions d'usages. La politesse manquait souvent d'originalité et ne sortaient pas des sentiers battus.

- Je me porte, ma foi, fort bien. Le voyage est lent mais se déroule sans accroc. Vous devez être Lady Sansa ? Nous ne nous sommes jamais parlé avant. J'espère que pour vous aussi, cette longue procession, se déroule à merveille.

Il n'avait pas remarqué la présence du Direwolf tout de suite. Ce fut seulement lorsqu'il fut à quelques mètres de lui et que ce dernier tendit le museau pour respirer son odeur que le jeune s'en rendit compte. Il la laissa le flairer avant de porter une main affectueuse sur son front et de la caresser entre ses deux oreilles au moment même ou la dame à la chevelure de feu l'invitait à le faire. Elle lui demanda de faire quelque pas en compagnie et le jeune homme ne pouvait refuser. Il rangea le liquide, se saisit du flacon après avoir remit l'épée dans son fourreau. Il se leva calmement et accompagna donc la future mariée. Lady Sansa était une très belle jeune femme. Un regard enchanteur, une peau de lait et une chevelure rousse et longue. Le genre de dame dont les rhapsodes chanteraient assurément la beauté pendant des années. Beaucoup diraient que son futur époux était un homme chanceux.

- Que me vaut l'honneur de votre intérêt ?

Jusqu'ici, elle n'avait pas daignée lui accorder la moindre attention ce qui était plutôt étrange. Peut-être que Lady Wynafryd avait tenu à ce qu'elle fasse la connaissance du natif de la Sentinelle ? Il ignorait jusqu'à qu'elle point son amie était proche de la jeune Stark. Sa question était simple, franche et méritait d'être posée. Torrhen avait toujours un peu de mal à embarrasser de la politesse habituelle de la noblesse même s'il commençait à peine à s'y refaire. Il le fallait bien puisqu'il risquait de fréquenter de plus en plus ce milieu.


DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame
Sansa Nerbosc
Dame
Valar Dohaeris
the wolf and the traveler [Torrhen Holt] C2yb
the wolf and the traveler [Torrhen Holt] Tumblr_ozpe2gywdY1wpacxeo5_250
Ft : Sophie Turner
Multi-Compte : Alyssa Vanbois
Messages : 1568
Date d'inscription : 01/09/2017

the wolf and the traveler [Torrhen Holt] Empty
MessageSujet: Re: the wolf and the traveler [Torrhen Holt]   the wolf and the traveler [Torrhen Holt] EmptyMar 16 Avr - 11:13


Chapitre 2

 

Je décide d'aller à la rencontre du fils de Walton Holt. Je n'ai jamais rencontré Torrhen. Non, jamais. Pourquoi venir vers lui ? Je souhaite converser avec lui. Après tout, nous faisons un long voyage en direction de Corneilla. Pourquoi ne pas rencontrer les nordiens que je n'ai jamais eu la chance de connaître ni d'aborder ? Bientôt, je ne verrais plus ces visages. Je présente mes salutations au jeune homme. Je l'interroge sur sa santé ainsi que sur le voyage.

L'homme me répond. Il dit qu'il se porte bien mais que le voyage est lent. Un sourire s'orne sur mon visage. Il est vrai que le voyage est long. Il me tarde de me trouver à Corneilla et de pouvoir me marier avec Hoster. Je pense à mon fiancé et à notre conversation dans les jardins ainsi qu'à nos missives. Mon regard se porte de nouveau sur le jeune homme. Il continue de parler. Il demande si je suis Sansa Stark. Il est normal qu'il ne puisse pas me connaître, nous n'avons jamais échangé avant ce jour-là. Je respire et je continue de le regarder.

Sansa – Je suis heureuse que vous portez bien Lord Holt. Il est vrai que le voyage est long mais il nous reste quelques étapes avant d'arriver à Corneilla. En effet, je suis Lady Sansa de la maison Stark. Dis-je avec un léger sourire sur les lèvres. J'étais bien jeune quand vous avez quitté notre contrée pour d'autres. Je continue de le regarder. Je me porte bien, j'apprécie ces moments où on fait une halte pour que nous puissions nous reposer. Je respire. Le voyage se déroule à merveilles, je vous remercie. Il me tarde de rejoindre Corneilla et de pouvoir me marier rajoute-je d'une voix douce. Mais, les paysages nordiques resteront gravés dans ma mémoire.

Je regarde ma louve se rapprocher de la sentinelle.  L'homme commence à caresser la petite soyeuse de Lady. Je dis au jeune homme que Lady souhaite qu'il la caresse. Je lui demande s'il souhaite faire quelques pas avec moi. Il est vrai que c'est peut-être une demande étrange pour quelqu'un qui ne m'a jamais abordé. Mais, je me dis que je pourrais mieux le connaître ainsi que connaître ses voyages à Essos. Mon aîné range la fiole qu'il avait dans ses mains. Il range son épée dans le fourreau. Une pensée s'installe dans mon esprit. Ma sœur ne pourra jamais devenir une guerrière. Elle est blessée, elle ne pourra jamais entendre les clairons sonnés sur un champ de bataille pour se battre nos ennemis. Je continue de penser à ma sœur, j'ose espérer qu'elle pourra se rétablir vite et pouvoir me revoir prochainement. Quand je serais arrivée à Corneilla, je me promets de lui écrire une missive. Est-ce que je dois lui parler de mon mariage ? Je ne sais pas encore. Je ne veux pas la contrarier en lui parlant de mon bonheur de jeune fille. Pauvre Arya …

Mes yeux se portent de nouveau sur Torrhen, nous avons commencé à marcher, entouré des gardes, de ma septa et de la louve. Lady est placée devant nous, je la regarde marcher sur la neige. Aimera-t-elle les paysans conflannais ? Est-ce qu'elle arrivera à se faire une place dans cette contrée ? Je me tourne vers Torrhen quand celui me demande pourquoi ai-je voulu converser avec lui. Une question directe qui vaut une réponse honnête et directe.

Sansa – Il est vrai que ma demande peut paraître étrange. Je sais que j'aurais pu venir vous voir plus tôt, je m'excuse de ne point l'avoir fait plus tôt. J'essaye de converser avec les nordiens que je connais avant que je réside à Corneilla mais également de rencontrer quelques nordiens que je n'ai jamais eu la chance d'aborder jusqu'à ce grand jour. Nous n'avons jamais pu nous voir avant, c'est une chose corrigée maintenant. Si je viens aujourd'hui vers vous, c'est parce que je souhaite vous connaître. J'ai entendu que vous avez voyagé à Essos et d'autres contrées. Longtemps, j'ai toujours voulu aller dans le Sud et chaque fois que je rencontrais une personne qui venait d'ailleurs de Winterfell et du Nord, je lui posais des questions sur les lieux qu'elle a visités. Est-ce que cela vous générait de me parler de ces contrées ? Des paysages que vous avez aimés ? Les personnes que vous avez rencontrées ? Je sais que c'est une requête étrange que je vous demande mais si vous ne souhaitez pas le faire, je comprendrais. Je souris.

Je regarde le jeune Holt. Je ne sais pas quoi penser de lui, c'est trop tôt pour se forger un avis sur un homme qu'on connaît à peine. J'espère que ma demande ne va point le contrarier. Je souris et je continue d'avancer avec l'escorte. Ma louve s'arrête quelques instants, je me baisse et je la caresse avec affection. J'observe le paysage avec un sourire et je me tourne vers Torrhen. Le nord me manquera, il est vrai mais je sais que je serais heureuse dans les Conflans avec la Corneille. Ma corneille.

sansathe wolf and the traveler
(c) ANAPHORE



❥ Sansa Stark
(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noble
Torrhen Holt
Noble
Valar Dohaeris
Toujours Alerte !
Ft : Dan Jeannotte
Messages : 341
Date d'inscription : 23/12/2018

the wolf and the traveler [Torrhen Holt] Empty
MessageSujet: Re: the wolf and the traveler [Torrhen Holt]   the wolf and the traveler [Torrhen Holt] EmptyMer 17 Avr - 21:34

The Wolf and thvoue Traveler

Année 303, Lune 3 - Convois nordien vers Corneilla



Wynafryd Manderly & Torrhen Holt


La rouquine semblait contente que le Holt se portait bien. La jeune femme reconnut facilement leur différence d'âge ce qui rappela à Torrhen qu'il avait raté pas mal d'événements et de perspectives de connaissances sociales. Un mal pour un bien car il avait pût acquérir sur les routes et par les voyages des apprentissages bien éloignés de la vie de château. Elle semblait pressée de se marier. Il n'avait jamais compris cela. Peut-être parce qu'il n'avait jamais été vraiment amoureux ou, plus simplement, parce qu'il aimait sa liberté plus que tout. Lorsqu'elle évoqua les paysages de son enfance, le jeune homme en fit de même.

- J'ai parcouru bien des lieux du monde connu et pourtant aucun paysage ne me semble plus réconfortant que ceux des terres qui m'ont vu naître. Le Nord a un charme indéniable pour qui sait l'apprécier.

La fille de Ned Stark expliqua ensuite qu'elle souhaitait rencontrer des nordiens qu'elle ne connaissait pas. C'était compréhensible. Elle allait vivre à Corneilla après son mariage ce qui signifiait qu'elle n'aurait plus beaucoup d'occasions, sauf exception, de passer du temps en compagnie de personne du Nord. Elle désirait également en apprendre plus sur Essos et les endroits qu'il avait visité.

- Il est vrai que mes pas m'ont conduis dans des endroits lointains dont vous avez seulement entendu parler par votre Mestre ou imaginer par des lectures dans la bibliothèque de Winterfell. Je n'ai pas eu l'occasion de visiter tout le continent de l'Est. Quels sont les endroits dont vous voulez que vous parle ?

En effet, ses questions devaient être plus précises afin qu'il puisse y répondre au mieux. Parler d'endroits spécifiques étaient plus simples que de parler de globalité. Essos lui faisait penser un peu à Westeros pour les différences culturelles qui peuplait ce continent. Par contre, il y avait bien plus d'ethnies différentes sur le continent de l'Est. Pour la jeune louve qui n'avait pas du connaître grand chose d'autre que le Nord, n'importe quel coin du monde connu devait lui sembler totalement exotique. Il y avait aussi cette innocence propre à la jeunesse également. La jeune femme ne lui donnait pas l'impression d'avoir beaucoup vécu. Le mariage y remédierait certainement. Se réjouissait-elle vraiment de ses noces comme une jouvencelle emprunte d'amour ou n'était-ce en réalité qu'une simple façade ? Le jeune homme ne préféra pas le demander par politesse. Il ne la connaissait pas et malgré son impulsivité, il trouvait que cela ne se faisait pas de vexer la mariée pour qui on se déplaçait en convois.

- J'ai hâte de revoir le Conflans. Le chevalier qui m'a formé en est originaire. Je ne pense pas que j'aurai le temps de lui rendre visite mais sait-on jamais. Vous ne serez pas loin du Nord. Vous étiez vous déjà rendue dans la région des rivières par le passé ?

Parfois, les jeunes mariés étaient présentés dans le château de l'une des deux maisons. Il était donc possible que Lady Sansa ait rencontré son prétendant dans son milieu naturel. Il ne s'était pas vraiment renseigné sur le sujet. C'était son père qui l'avait envoyé rejoindre ce convois. Le natif de La Sentinelle ne se trouvait pas ici de sa propre initiative mais cela ne lui déplaisait pas et lui avait déjà permis de faire des rencontres intéressantes.


DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame
Sansa Nerbosc
Dame
Valar Dohaeris
the wolf and the traveler [Torrhen Holt] C2yb
the wolf and the traveler [Torrhen Holt] Tumblr_ozpe2gywdY1wpacxeo5_250
Ft : Sophie Turner
Multi-Compte : Alyssa Vanbois
Messages : 1568
Date d'inscription : 01/09/2017

the wolf and the traveler [Torrhen Holt] Empty
MessageSujet: Re: the wolf and the traveler [Torrhen Holt]   the wolf and the traveler [Torrhen Holt] EmptySam 27 Avr - 12:32


Chapitre  3

 

Je commence à discuter avec le brun en face de moi. Il est plus âgé ! Je ne sais pas son âge mais je sais que j'étais bien jeune quand il est parti loin de nos terres nordiques. Je le questionne sur sa santé ainsi que sur le voyage. Je lui confie que j'ai hâte de me marier. Pourquoi une grande hâte ? Je souhaite retrouver mon fiancé, mon futur époux … Et, de vivre à Corneilla. Il est vrai que les nordiens me manqueront. Je ne nie pas ce fait mais je dois voler de mes propres ailes. Par la suite, le jeune homme parle. Je l'écoute. Il est vrai que le Nord a son charme. Je me souviens de mon voyage à Blancport … Je ne pourrais pas oublier les paysages du fief de la Sirène de Blancport. Aussitôt, le visage de mon amie s'interpose à moi. Il faudrait que je trouve du temps pour pouvoir converser avec elle. La jeune femme est venue m'accompagner pour ce grand jour, je suis heureuse qu'elle soit là. Elle a toujours été des bons conseils pour moi. J'espère qu'elle pourra connaître le bonheur. Je désire que Wyanfryd puisse être heureuse. Je repose mon regard sur l'ambassadeur des Holt.

Sansa – Je suis d'accord avec vous. Le Nord, Winterfell sera toujours chez moi. Je ne pourrais pas oublier cet endroit qui m'a vu naître et grandir. Et même si je quitte le Nord, je ne suis pas loin … Je suis à deux lunes de voyage.  En revanche, je n'ai jamais mis les pieds dans votre demeure … Je souris. Le seul voyage que j'ai fait dans le Nord, c'est à Blancport.

Par la suite, je lui explique pourquoi je souhaite discuter avec les nordiens. Après tout, je serais bientôt une résidente de la contrée du Conflans. Je souris à cette future perspective. Je pense également à la future demeure que j'aurais avec Hoster. Il s'agit de Vivesaigues, l'ancien fief de ma mère. Je continue de parler à Torrhen, je lui explique que j'ai envie de connaître les contrées qu'il ait vu à Essos. Je crois que c'est le premier nordien qui a pu visiter l'autre contient. Aurais-je envie d'aller aussi loin ? Oh non ! Je souhaite aller qu'au Sud ! Peut-être le Bief ou Port-Réal. Et Dorne ? Je ne pense pas que mon teint de porcelaine pourrait supporter la chaleur écrasante de Dorne. Je me souviens également de la proposition de mon amie Walda Lannister. Peut-être qu'avec Hoster, nous pourrions séjourner chez les Lions. Il me tarde de revoir la lionne et de revoir ses petites filles, surtout ma petite protégée, la gemme qu'elle m'a confié. Je respire et je me concentre sur mon interlocuteur. Il s'exprime de nouveau. Dans ses paroles dites, il me questionne sur ce que je souhaite savoir.

Sansa – Avez-vous vu la cité de Lys ? Braavos ? Myr ? Comment sont les paysages ? La nourriture ? Est-ce que vous avez gardé des objets de ces lieux ? Comment sont les gens ? Demande-je au jeune homme.

Puis, Torrhen me dit qu'il a hâte de retrouver les Conflans. Il poursuit en m'expliquant qu'il avait été l'écuyer d'un chevalier originaire des rivières.

Sansa – Quel est le chevalier que vous avez servi ? Demande-je en regardant Torrhen. Peut-être qu'il sera présent lors de mes noces. Je ne sais pas quels membres des maisons conflannaises viendront au mariage. Je respire. Je regarde le paysage puis je reviens sur Torrhen. Oui, j'ai rencontré mon fiancé lors du mariage de la Princesse Daenerys et lord Bryden. Je souris. Est-ce que vous avez déjà séjourné chez les Nerbocs ?

Nous continuons de marcher, je regarde la neige qui tapisse le sol. J'ai connu ces paysages toute ma vie. Je sais que nous sommes en hiver, oui, je suis une mariée de l'hiver et je suis née lors d'une saison hivernale. Je soupire. Je me demande quand l'hiver prendra fin et que le printemps sera là.  Puis, Lady s'arrête de nouveau. Je la regarde avec tendresse. Elle est le lien qui m'unit aux Stark. Si elle meurt, je perdrais une partie de moi-même. Je pense à ma famille. Je suis triste que ma sœur et mes frères ne soient pas là.  Jon est resté à Winterfell, Arya est blessée et Rickon est trop jeune pour quitter notre demeure. Heureusement que Bran et Robb sont là. Je continue de penser à notre meute. Si l'un d'eux venait à mourir, je serais triste … Je ne suis pas sûre de me remettre de mon chagrin. Je prends une longue inspiration.

Sansa – Pardonnez-moi cette nouvelle question personnelle, comment sont vos relations avec vos frères et sœurs ? J'avale ma salive. Je me suis disputée avec ma sœur deux jours avant mon départ, je n'aime pas la voir ainsi. Je le regarde avec des yeux tristes. Arya a été attaqué par une meute de loups … Elle garde des cicatrices sur son corps et je crains qu'elle continue de s'enfermer dans cette maudite chambre. Elle est une guerrière ma sœur … C'est une guerrière, elle va s'en sortir mais je ne sais pas quoi faire la concernant.

Dois-je continuer à lui parler de ma sœur ? Je me mordille les lèvres gênée par mes paroles concernant la cadette des Stark. Je ne devrais pas m'épancher de la sorte.

Sansa – Je sais que nous ne connaissons guère Lord Holt … Je vous prie de m'excuser d'agir de la sorte. Je ne souhaite pas vous accabler de mes sentiments vis-à-vis de ma cadette … Je respire doucement.

sansathe wolf and the traveler
(c) ANAPHORE



❥ Sansa Stark
(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noble
Torrhen Holt
Noble
Valar Dohaeris
Toujours Alerte !
Ft : Dan Jeannotte
Messages : 341
Date d'inscription : 23/12/2018

the wolf and the traveler [Torrhen Holt] Empty
MessageSujet: Re: the wolf and the traveler [Torrhen Holt]   the wolf and the traveler [Torrhen Holt] EmptyDim 28 Avr - 12:24

The Wolf and thvoue Traveler

Année 303, Lune 3 - Convois nordien vers Corneilla



Wynafryd Manderly & Torrhen Holt


La jeune femme commença à lui parler de ses propres voyages et de son attachement dans le Nord. La pauvre n'avait pas connu grand chose d'autres que Winterfell et il se demandait toujours pourquoi elle tenait tant à partagée cela avec un parfait inconnu. Le stress du voyage et des noces, probablement.

- Notre château est plus que modeste. Vous ne ratez rien. Je me suis moi même rendu à Blancport plusieurs fois dans ma vie. C'est une ville intéressante. Il est normal d'entretenir de bonnes relations avec ses proches voisins.

Elle le questionna ensuite sur ces voyages. Il était triste de constater qu'elle ne verrait jamais les cités qu'elle venait de nommer. Il était plus agréable de parler de ce genre de choses autour d'un feu, dans le confort d'une tente plutôt qu'ici en pleine nature mais enfin soit. Ce que mariée voulait, Torrhen le pouvait.

- Je n'ai pas mis les pieds à Myr mais j'ai pu voir Braavos et Lys. La première est une citée très hétéroclite. On la dirait surgie des eaux. Que dire l'immense statue qui la surplombe. Le Titan est majestueux vu de loin mais de près, l'on peut constater les affres du temps. C'est d'ailleurs, je pense, dans cette cité, que j'ai vu le plus de bateaux et ô combien différents.

Vint ensuite le moment de parler de la cité qu'il connaissait mieux pour y avoir passé un long moment : Lys.

- Lys est une citée étrange. Les gens ressemblent beaucoup aux Targaryen de par leur apparence. Ils aiment s'habiller de couleurs vives. Leur cuisine est particulière et je ne prendrai pas le temps de vous énumérer les bizarreries que l'on peut y manger mais je l'ai trouvé plutôt délicieuse. Contrairement à Braavos, l'esclavage y est de nature courante. Je vous tairai d'ailleurs, pour protéger vos jeunes oreilles, la nature des esclaves les plus répandus de ces contrées. Je ne voudrai pas vous indisposer.

La rouquine le questionna ensuite sur le chevalier qu'il avait servit. Elle avait sans doute besoin de rêver et de penser à des aventures. Sa vie devait sembler bien terne en comparaison de celle du natif de la Sentinelle.

- Ser Pat. Vous ne devez sans doute pas l'avoir rencontré. Il a cessé ses activités pour se consacrer à l'élevage porcin dans le Conflans. M'étonnerais fortement qu'il se rende à vos noces. Sauf peut-être pour amener quelques jambons. Je pense, si ma mémoire est bonne, y avoir séjourné une nuit mais c'était il y a bien des années. Vous ne deviez même pas être encore capable de vous tenir sur vos jambes.

Elle commença ensuite à lui parler de ses problèmes avec sa sœur comme si Torrhen était un expert des disputes féminines. Encore deux minutes supplémentaires et la future mariée allait lui demander des conseils en broderie. Il prit une longue inspiration avant de lui répondre sur un ton franc.

- L'entente est dirais je, cordiale. Avant de revenir, je n'avais plus revu mes frères depuis des années. J'ai du retisser des liens avec eux, petit à petit. Ce fut plus simple avec leurs enfants. Quant à votre sœur, je ne la connais pas et ne pense pas être à même de juger son comportement. Si c'est une guerrière, je suis d'avis de l'aider à développer ce tempérament. Trop étouffer quelqu'un finira par créer plus de problèmes. Cependant comment s'est-elle retrouvée assaillie par des loups. Si vous voulez mon avis, vous feriez mieux de lui écrire une lettre une fois arrivée à Corneilla. Dîtes lui ce que vous ressentez et laissez parler votre cœur.


DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame
Sansa Nerbosc
Dame
Valar Dohaeris
the wolf and the traveler [Torrhen Holt] C2yb
the wolf and the traveler [Torrhen Holt] Tumblr_ozpe2gywdY1wpacxeo5_250
Ft : Sophie Turner
Multi-Compte : Alyssa Vanbois
Messages : 1568
Date d'inscription : 01/09/2017

the wolf and the traveler [Torrhen Holt] Empty
MessageSujet: Re: the wolf and the traveler [Torrhen Holt]   the wolf and the traveler [Torrhen Holt] EmptySam 4 Mai - 11:44


Chapitre  4

 

Le jeune Holt me parle de sa demeure. Je n'ai jamais mis les pieds chez lui, je ne pense pas que j'aurais l'occasion de le faire un jour. Après tout, je vais quitter le Nord pour vivre heureuse à Corneilla avec la troisième Corneille. J'écoute attentivement les paroles de l'homme.

Sansa – Vous avez raison, nous devons tous entretenir de bonnes relations avec nos voisins. Je rajoute quelques secondes après. La demeure de Lady Wynafryd est d'une telle beauté, j'ai aimé chaque instant de mon séjour mais j'étais triste que la Sirène de Blancport ne soit point là quand j'étais là. Je souris. En tout cas, ce séjour comme celui que j'ai passé à Corneilla ou à Lestival seront gravés dans ma mémoire. Et comme je l'ai dit, les paysages du Nord seront toujours présents dans mon esprit. Quand je reviendrais dans ma contrée natale, mon cœur sera joyeux. Mais, je pense que n'importe où j'irais, il aura toujours une part du Nord. Je le regarde. Lady est bien plus qu'un animal de compagnie, elle est mon lien avec le Nord. Elle est le symbole de ma famille. Je souris et je regarde tendrement ma louve. Et même, si je suis loin de ma demeure, Lady m'aidera à avoir quelque chose de ma demeure. Si des personnes prennent des objets pour se souvenir de leurs demeures, j'ai Lady. Elle est mon lien avec Winterfell, le Nord et les Stark comme je l'ai dit. Je souris. Et vous ? Avez-vous eu un objet pour vous souvenir de votre maison quand vous étiez parti loin de chez vous ?

Je le questionne sur des lieux d'Essos. Je n'aurais jamais la chance d'aller là-bas. Enfin, pourquoi j'irais là-bas ? Je n'ai pas forcément envie de quitter Westeros ! Et puis, j'aimerai aller à Hautjardin, à Port-Réal … Oui, j'aimerai séjourner sur les terres natales de mon amie la princesse des roses. Je repose mon regard azur sur le jeune homme. Le nordien explique qu'il n'est jamais allé à Myr. Mais,  les anciens et les nouveaux dieux lui ont permis de poser les pieds sur le sol de Bravos et de Lys. Il évoque la statue de Bravos, il est explique celle-ci est imposante mais qu'elle garde les stigmates du temps qui passe.  Nous, les êtres qui respirent nous faisons que passer sur cette terre. Les monuments sont là pour perdurer sauf si une catastrophe survient et détruit cette chose. Je continue d'écouter les paroles du jeune homme. Il me parle de cité de Lys. Ainsi, les lysiens ressemblent aux Targaryen. Sont-ils blonds avec les yeux améthystes comme la famille régnante ? Il poursuit son récit, il ne peut pas me relater les différents plats de cette cité. Là-bas, des personnes sont esclaves. Comment est-ce possible ? Mes sourcils froncent légèrement.

Sansa – Je vous remercie pour le récit de votre voyage. Peut-être que vous pourriez me décrire les couleurs dominantes de ces deux cités ? Est-ce que le bleu était dominent ? Ou, on avait une profusion de couleurs ? Je me tais quelques secondes. Quant aux plats, peut-être que vous pourriez me parler de ceux que vous aimez ? Est-ce qu'ils étaient épicés ? Et, les desserts ? Sont-ils extravagants ?

Est-ce que je voyais Essos comme quelque chose d'exotique ? Peut-être. J'interroge mon interlocuteur sur son chevalier. Torrhen explique que celui qu'il l'a pris en écuyage est devenu éleveur de porcin. Pourquoi un vaillant chevalier a décidé de faire cela ? Je ne préfère pas relever cette information ni demander le pourquoi et le comment. Je me contente de sourire.

Par la suite, j'évoque les relations fraternelles et dont celles que j'ai avec ma sœur. Je le questionne sur celles qu'il entretient avec sa fratrie. Je le laisse me répondre.

Sansa –  Je ne souhaite pas vous parler de chiffon ni de quenouille, ce sont des affaires des dames et je ne pense pas que ce genre de conversation puisse vous plaire. Je m'excuse de vous avoir demandé vos relations avec votre fratrie ainsi que d'avoir écouté mes plaintes vis-à-vis de ma sœur. Je l'observe quelques secondes. Puis, je reprends. Vous avez raison, mais, ma sœur est invalide. Elle ne peut pas trop se déplacer. Son genou lui fait mal. Je ne sais pas s'il existe quelque chose pour qu'elle puisse marcher ou encore monter sur une monture … Comment peut-elle devenir une guerrière si elle ne peut pas monter à cheval ni qu'elle ne peut pas manier une arme ? Je le regarde avec une once d’inquiétude dans mes yeux. Elle rêve tant de devenir une guerrière mais ceci n'est plus le cas, elle est devenue une infirme … Je ne veux pas qu'elle perde espoir en ses rêves. Je suis désolée de vous parler de cela, vous, un étranger que je ne connais que depuis quelques secondes … Mais, lord Holt, est-ce que vous avez vu une invention pouvant aider ma sœur ? Soyez cette lumière qui puisse l'aider à se relever. Je respire. J'ai déjà écris une missive à ma sœur … Mais, quand nous arriverons à Corneilla, je lui écrirais une missive.

Nous continuons de faire quelques pas puis j'arrête. Peut-être que nous devons rentrer avant que mère et Robb s'inquiètent. Je suis pourtant bien entourée mais je ne peux pas m’éloigner trop longtemps.

Sansa – Peut-être que nous devrions refaire le chemin inverse …


sansathe wolf and the traveler
(c) ANAPHORE



❥ Sansa Stark
(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noble
Torrhen Holt
Noble
Valar Dohaeris
Toujours Alerte !
Ft : Dan Jeannotte
Messages : 341
Date d'inscription : 23/12/2018

the wolf and the traveler [Torrhen Holt] Empty
MessageSujet: Re: the wolf and the traveler [Torrhen Holt]   the wolf and the traveler [Torrhen Holt] EmptyMar 7 Mai - 22:35

The Wolf and thvoue Traveler

Année 303, Lune 3 - Convois nordien vers Corneilla



Wynafryd Manderly & Torrhen Holt


La jeune femme renouvela à nouveau son attachement pour le Nord et évoqua rapidement Blancport. De ce que Torrhen comprit, elle pensait qu'elle emmenait un peu du Nord avec elle en la personne de son Direwolf. Le natif de la Sentinelle n'avait rien à offrir à ce propos à la jeune dame. Il n'avait jamais été très attaché aux biens matériels.

- Je n'ai jamais porté beaucoup d'amour ou d'affection pour les objets. Je n'avais emmené avec moi que mes vêtements qui se sont avérés trop court au fil du temps.

Sa réponse semblait peut-être austère mais elle avait le mérite d'être franc. Il ne voyait nul besoin d'inventer quelque chose pour relancer le sujet. Elle le questionna ensuite sur Lys. C'était plutôt étrange cet attrait pour des contrées aussi exotiques. Lys semblait parfois être le total opposé de la rigidité du Nord.

- Lys est une profusion de couleurs criardes. Ils produisent d'excellents vin blancs. Leur desserts sont comme vous l'avez dit « plutôt extravagants ». Ils aiment beaucoup cuisiner avec du fromages blancs. Ils mangent par exemples beaucoup d'olives, des lamproies et des escargots. Les épices sont assez prisées mais tout le monde n'a pas la chance d'en manger. Je sais que l'on en consomme à Westeros mais j'appréciais particulièrement ceux de Lys. Ne me demandez pas plus de détails, je suis un homme d'arme pas un cuisinier.

La Stark s'excusa pour ses questions un peu indiscrète. Peut-être était-elle simplement mal informée. Torrhen ne s'en formalisa pas. Elle lui narra ensuite l'infirmité de sa sœur. Ses peurs allaient autant de son état que de des craintes que la rouquine nourrissaient pour les ambitions de cette dernière. Il était déjà difficile pour une femme de s'ériger en guerrière face aux hommes pour des questions de mentalité. Si elle présentait en plus un handicap, cela risquait tout bonnement de devenir mission impossible. Le jeune homme réfléchit quelques secondes pour formuler une réponse.

- Le mestre de Winterfell a t-il décrété qu'elle serait toujours infirme ? Sa santé ne s'améliorera pas ? Je n'ai malheureusement pas de solutions miracles à vous donner. Peut-être pourriez vous vous rendre à la Citadelle. S'il y a bien des personnes capables d'envisager une solution. Peut-être en existe-il déjà une dans un de leurs vieux écrits. Ne perdez pas espoir et garder le contact. Parfois, les mots ont plus de forces que les actes. Ils peuvent servir de force, surtout lorsqu'ils proviennent d'un proche, de la famille.

La marche les avait déjà éloigné du camp et la future mariée demanda s'il ne valait mieux pas rebrousser chemin. Craignait-elle quelque chose ? De se perdre dans la végétation ? Elle ressemblait quelque peu à un petit oiseau apeuré. Pourtant l'oiseau était bel et bien entrain de quitter son nid.

- Nous pouvons retourner plus près du camp si vous le désirez. Nous ne risquons pas de nous perdre. Je pense que mon sens de l'orientation et le flair de « Lady » nous permettrai de retrouver le camp facilement. Puis le convois ne risque pas de s'envoler sans vous. C'est quand même pour vos noces que nous faisons le déplacement ha ha ha !


DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame
Sansa Nerbosc
Dame
Valar Dohaeris
the wolf and the traveler [Torrhen Holt] C2yb
the wolf and the traveler [Torrhen Holt] Tumblr_ozpe2gywdY1wpacxeo5_250
Ft : Sophie Turner
Multi-Compte : Alyssa Vanbois
Messages : 1568
Date d'inscription : 01/09/2017

the wolf and the traveler [Torrhen Holt] Empty
MessageSujet: Re: the wolf and the traveler [Torrhen Holt]   the wolf and the traveler [Torrhen Holt] EmptyDim 12 Mai - 10:24


Chapitre  5

 
Je converse avec le jeune nordien. Je lui parle de mon attachement pour le Nord et que j'ai visité la demeure de Blancport. Je me souviens de ce séjour. La jeune Wylla Manderly a été souffrante, c'est à cause du lézard comme dirait ma sœur … Je n'arrive pas à croire que le Prince est coupable de ce méfait. Je pense à ma rencontre avec le Prince Viserys … C'était il y a bien longtemps. Je demande au Holt si elle avait des reliques pour se souvenir de son foyer. Moi, j'ai Lady. Je l'écoute avec attention. Il n'a pas d'objets. Oh … Il est vrai que certaines personnes ne sont pas attachées à des choses si futiles … Je ne rajoute rien face aux paroles de Torrhen.

Je le questionne sur Lys. Pourquoi cette soif de savoir ? Car, je n'irais jamais visiter ces contrées. Pourquoi ne pourrais-je pas questionner les gens qui viennent de loin ? Je me souviens de ma rencontre avec Arys Manning ou avec Edwyn Cendregué et de sa compagne Boadicée Sand. J'ai toujours interrogées les gens qui n'étaient pas du nord. Il faut dire que le Nord est si rigide … Si … Différent de tout. Ai-je l'âme d'une voyageuse ? Je veux juste voir le sud, les contrées de Hautjardin, Castral Roc ou encore le Donjon Rouge. Et, Dorne ou les îles de Fer ? Je ne pense pas que j'aimerais le climat chaud de Dorne … Après, qui voudrait inviter la fille de Ned Stark à Dorne ? Et, les îles de Fer ? Comment pourrais-je vivre là-bas ? Ils ont capturé mon beau-frère … Je ne pourrais jamais pardonner ce geste à ces crapules ! Qu'ils pourrissent … Et puis, je n'ai pas forcément envie de revoir Theon. J'étais impressionnée de voir sa sœur quand elle a ramené Lyra à la maison. Et puis, je n'ai pas envie d'être la femme sel d'un barbare. Le soleil de Winterfell, la rose de l'Hiver ne peut pas vivre dans cette contrée. Et puis, je ne pense pas qu'un fer-né pourra se rendre dans les Conflans sans risquer l'ire des Conflannais. Que ferais-je si je voyais un fer-né dans les Conflans ? Que ferais-je si un conflannais se rapproche dangereusement de ma future demeure ? Je fuirais. Je ne désire pas être captive des fer-né. Et puis, comment pourraient-ils aller à Corneilla sans se faire prendre ? Non non, ils ne viendront jamais. Je regarde de nouveau Torrhen. Le nordien me parle de Lys. J'imagine le récit de ses voyages.

Sansa – Oh ! M'exclamais-je émerveillée après ses derniers mots. Je ne doute pas que vous soyez un homme d'arme. Excusez-moi ma question sur la cuisine. C'était futile de ma part. Je souris. En revanche, avez-vous assisté à des divertissements là-bas ? Un tournoi ? Une fête ? Ou un mariage ? Je respire. Le seul tournoi que j'ai vu, c'était à Lestival. Je vous l'ai dit quelques instants plus tôt. J'ai vu des hommes se battre, j'avais si peur pour mes beaux-frères. C'est la vipère rouge qui a gagné ! J'aurais tant aimé que ce soit un conflannais qui puisse couronner leur épouse comme reine de l'amour et de la beauté.

Nous parlons de la famille, je m'excuse de mes paroles indiscrètes sur sa famille. Puis, je lui avoue que ma sœur est blessée. Elle ne pourra plus monter à cheval … Elle est clouée dans un lit. Je me souviens que je n'étais pas gentille avec elle. Je lui ai dit de se bouger alors qu'elle ne peut pas. Elle ne pourra plus faire ce qu'elle souhaite … Oh Arya, pardonnes-moi … Pardonnes-moi ma guerrière, ma sœur.  Il parle. Il me questionne sur l'infirmité de ma sœur. Le sera-t-elle ? Je fronce les sourcils. Je tente de me souvenir des paroles du mestre concernant l'état de handicap de la louve sauvage. Non, il a rien dit. Mon dieu … Et si Arya restait ainsi toute sa vie ? Je refuse qu'elle ne puisse pas bouger. Je soupire. J'ose espérer que mon demi-frère puisse l'aider … Elle a toujours été proche de Snow. Elle a toujours été gentille avec lui. Je pense à ma fratrie  qui ne sont pas venus à mon mariage. Arya, Rickon et Jon … Trois loups. Je n'ai jamais été proche de Rickon, il faut dire que le dernier louveteau a une tendance à me coller ! Et puis, il est si pénible ! Il me salit mes robes. En revanche, j'aurais aimé qu'Arya soit là. Elle n'aurait pas aimé porter une robe, je le sais … Mais … Elle manque. Je chasse ces idées pour continuer d'écouter les paroles sortant de la bouche du nordien.

Sansa – Le mestre n'a rien dit si ma sœur pourrait remarcher. J'ose espérer qu'elle puisse sortir de sa chambre. En effet, je pourrais demander à la Citadelle s'il existe un livre concernant une invention pour qu'une guerrière puisse réaliser son rêve. Je souris. Je pense l'écrire de nouveau, elle m'a dit qu'elle viendrait me voir à Corneilla ! Quand elle sera là, je ferais sonner le clairon pour accueillir ma guerrière. Mais, il est possible que j’attends une éternité pour qu'elle me vienne me voir … Je le regarde. Elle compte pour moi. Elle a toujours été très protectrice envers moi. Je me suis mal conduite avec elle.

Ensuite, je demande au jeune homme si on peut retourner au camp. Je ne pense pas qu'il me menace. Il a l'air gentil. Il ne fera pas mal à une mouche. Pourquoi le ferait-il ? Il y a Lady avec nous, ma septa et des gardes. Il ne me touchera pas. Je souris. Le nordien me répond.

Sansa – Il est vrai que ne soyons pas perdus grâce à vous deux. Nous pouvons continuer à marcher. Je me tais quelques secondes. Qu'allez-vous faire après mon mariage ? Demande-je curieuse.

Mais, j'ignore ce que je peux dire au jeune nordien. Nous marchons puis le vent souffle. Un silence s'installe entre le voyageur et moi-même. Que dire ? Je regarde les paysages nordiens. Je vois des individus au loin. Sommes-nous trop éloignés du camp ? Mon cœur bat à une allure folle . Je regarde apeurer Torrhen.

Sansa – On devrait rentrer, je ne souhaite point que Mère soit furieuse contre moi car je suis restée trop éloignée. Il ne va tarder à faire nuit …

sansathe wolf and the traveler
(c) ANAPHORE



❥ Sansa Stark
(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noble
Torrhen Holt
Noble
Valar Dohaeris
Toujours Alerte !
Ft : Dan Jeannotte
Messages : 341
Date d'inscription : 23/12/2018

the wolf and the traveler [Torrhen Holt] Empty
MessageSujet: Re: the wolf and the traveler [Torrhen Holt]   the wolf and the traveler [Torrhen Holt] EmptyDim 12 Mai - 12:18

The Wolf and thvoue Traveler

Année 303, Lune 3 - Convois nordien vers Corneilla



Wynafryd Manderly & Torrhen Holt


Les derniers propos de la Stark lui confirma qu'il s'agissait encore là plus d'une enfant que d'une femme. Elle portait encore en elle trop de traces de ce côté fleur bleue qu'adoptait souvent les jeunes femmes de la noblesse. Si elle arrivait à ressentir la peur pendant un tournois alors qu'elle n'était pas en lice, cela voulait tout dire. Fragile petite chose que cette dame à la rousse chevelure.

- J'ai assisté à quelques tournois en effet à Westeros. Cela dit, j'ai pu découvrir plusieurs festivités Lysienne lorsque je servais une famille là bas. Ils ont le goût de la fête, de l'alcool et des plaisirs charnels. Beaucoup plus sur ce point que dans nos contrées. Je ne vous en dirai pas plus pour ne point vous choquer.

Le but n'était pas de faire fondre en larme la jeune dame ou de la rendre rouge comme une pivoine avec des anecdotes grivoises. Elle ne lui donnait pas l'impression d'être assez forte ou ouverte d'esprit pour accueillir ce genre d'histoires. Dans quelques années peut-être mais pour l'heure ce n'était pas du tout le cas. Elle lui donnait cette impression d'être une fille que l'on avait couvé et que l'on lâchait dans la nature pour affronter le monde extérieur. La suite de ses propos lui prouva quand elle avoua ne pas avoir questionner le mestre sur le sujet de l'infirmité de sa sœur dans la durée.

- Mal conduite ? Cela arrive de temps en temps. Rien n'est jamais tout rose avec la famille mais les liens du sang perdurent toujours malgré les conflits. C'est dans l'adversité que l'on s'en rend compte. Enfin c'est ce que je crois ha ha ha !

Si l'on pouvait prêter une qualité à la fille de Winterfell c'était bien sa curiosité. Elle était bavarde, plus que la plupart des dames encore. Certaines pouvaient s'avérer être de vraie pipelettes. En réalité, elle lui donnait plus l'impression de venir d'un autre endroit que le Nord. C'était certes un jugement hâtif mais il valait ce qu'il valait. Elle le questionna sur son avenir après le mariage et le jeune homme répondit rapidement. Il n'avait rien à cacher.

- Je verrais bien. Je rentrerais sûrement dans le Nord. J'irai peut-être rendre visite au Chevalier avec qui j'ai parcouru les routes des années durant vu qu'il vit à présent dans le Conflans. Je n'ai pas vraiment dressé de plan. Je prend les choses comme elles viennent pour le moment.

Il avait approximativement la position de la maison de Ser Pat mais cela ne voulait pas dire qu'il arriverait à la trouver. Puis il se passerait encore plein de choses d'ici le mariage. Les choses pouvaient encore évoluer. Il voyait inutile de lui demander ce qu'elle ferait elle. Tout le monde savait qu'une épouse devait s'appliquer à jouer son rôle de femme et enfanter. Il se demanda si elle était prête pour cela. Les cérémonies du coucher, l'acte de procréation ce ferait beaucoup à encaisser mais elle n'était pas la première ni la dernière à s'y contraindre. Dans la nuit tombante, le calme de la forêt se fait ressentir. Le Natif de la Sentinelle trouvait cela apaisant. Il distinguait des silhouettes au loin mais rien d'inquiétant. Pourtant, la dame à la chevelure de feu ne semblait pas rassurer.

- Moi qui pensait que les louves aimaient chasser de nuit. Peut-être n'y en a t'-il qu'une seule dans cette forêt.

Le jeune homme flatta le haut du crâne de Lady dans un geste amical. La présence de l'animal lui semblait moins assommante que celle de l'aînée des filles Stark.

- Rentrons, je ne voudrais pas inquiéter dame votre mère. Je n'aimerai pas que vous attrapiez des cheveux blancs avant votre mariage. La couleur actuelle vous va si bien.


DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame
Sansa Nerbosc
Dame
Valar Dohaeris
the wolf and the traveler [Torrhen Holt] C2yb
the wolf and the traveler [Torrhen Holt] Tumblr_ozpe2gywdY1wpacxeo5_250
Ft : Sophie Turner
Multi-Compte : Alyssa Vanbois
Messages : 1568
Date d'inscription : 01/09/2017

the wolf and the traveler [Torrhen Holt] Empty
MessageSujet: Re: the wolf and the traveler [Torrhen Holt]   the wolf and the traveler [Torrhen Holt] EmptyJeu 16 Mai - 12:06


Chapitre  6

 

Je questionne mon interlocuteur sur les tournois. Il me révèle qu'il a assisté à de nombreux tournois. De même, il me parle des festivités de Lys. Je n'ose pas imaginer les sous-entendus grivois sur celles-ci. Je suis une jeune fille pure et innocente. Je me contente de sourire et de hocher ma tête. Que lui demander de plus ? Je ne sais pas.

Par la suite, nous abordons un sujet, celui de ma sœur et comment je me suis mal comportée avec elle. Oh Arya … Je lui ai dit des vilaines choses. Je ne voulais pas lui faire mal … Je me suis excusée par une missive et elle m'a répondu. Mais est-ce suffisant ? Je ne sais pas quand je pourrais voir ma sœur avant longtemps. Je dois écrire une missive à Jon pour voir comment se porte notre sœur. J'ose espérer que Jon pourra aider ma sœur …  Torrhen me demande par rapport à ma conduite. Un sourire léger naît sur mes lèvres. Il dit que les relations fraternelles ne sont jamais roses. Oh c'est vrai … Je me suis disputée avec ma sœur de nombreuses fois, je rapportais les nombreux secrets de ma sœur à mes parents ! Je n'ai plus fait depuis la mort de mon père ou des petits secrets bien mineurs. Je pense encore à ce fils du boucher … Ma sœur était proche de lui. Je n'aimais pas qu'elle le fréquente. Je le trouvais … Trop pouilleux ! Je repose mon regard de nouveau sur le jeune Holt.

Sansa – Je lui ai dit des choses que je n'aurais pas dû alors qu'elle est infirme. Je voulais juste qu'elle retrouve cette flamme … Cette envie de vivre. Je soupire. Enfin, les relations entre frères et sœurs ne sont jamais simples mais nous sommes du même sang et de la même chair. Un loup solitaire se meurt mais s'il est avec sa meute, il ne mourra pas.

Je l'interroge au sujet de ce qu'il fera après mon mariage. Curieuse ? Un peu trop. C'est un mauvais défaut. Mais, j'ai soif de connaître plein de choses. Je continue de regarder Torrhen. L'ambassadeur de sa famille me répond à mon interrogation. Je hoche la tête. Ensuite, je remarque qu'il fait nuit. Il est temps pour nous de rentrer au campement. Il dit qu'il connaît qu'une louve.

Sansa – Je n'ai jamais appris à chasser. Lady non plus.

Il caresse le haut du crâne de ma louve. Je regarde le spectacle entre lui et ma louve. Ma chère lady semble apprécier ce contact. Puis, il dit que nous allons rentrer . Il craint que ma chevelure soit parsemée de fils d'argent.  Diantre ! Je ne veux pas avoir des cheveux blancs avant bien des années !


Sansa – Oui, rentrons. Je plonge mon regard dans celui du jeune homme. Je vous remercie pour cet échange Lord Torrhen. Je m'excuse de vous avoir déranger avec mes multiples questions sur vos voyages et sur ma relation avec ma sœur. Je souris.  

Nous continuons à marcher. Je regarde le paysage. Bientôt, je quitterais le nord. Je respire, je me demande comment sera ma vie là-bas. Serais-je heureuse ? Oui, je serais heureuse avec Hoster. Je ne doute pas de cela. Nous sommes près du campement. Je me tourne une dernière fois sur le jeune homme.

Sansa – Nous reverrons dans les jours prochains, je vous souhaite une bonne soirée Lord Torrhen. J'ose espérer que le voyage se passera bien et que nous n'aurons point d'encombre … Je souris.

Spoiler:
 

sansathe wolf and the traveler
(c) ANAPHORE



❥ Sansa Stark
(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

the wolf and the traveler [Torrhen Holt] Empty
MessageSujet: Re: the wolf and the traveler [Torrhen Holt]   the wolf and the traveler [Torrhen Holt] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
the wolf and the traveler [Torrhen Holt]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Team Aura (pv : Red Wolf )
» Rp avec Thunder Wolf ?
» Wolf, Jude Wolf.
» [Underland] Ce qui est rare est à moi et tes secrets seront miens ! [PV: James Wolf & Lena Carter]
» You hunted me down like a wolf, a predator ▷ 16/10 | 20h45

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp terminés-
Sauter vers: