RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
La Gazette pour les lunes 8 & 9 est disponible par ici The ecstasy of gold | ft. Boadicée Sand [FB] 3725701551
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Conflans et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.
La MAJ aura lieu le week end du 23 et 24 novembre The ecstasy of gold | ft. Boadicée Sand [FB] 3725701551

Partagez
 

 The ecstasy of gold | ft. Boadicée Sand [FB]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

The ecstasy of gold | ft. Boadicée Sand [FB] Empty
MessageSujet: The ecstasy of gold | ft. Boadicée Sand [FB]   The ecstasy of gold | ft. Boadicée Sand [FB] EmptySam 23 Mar - 0:17

The ecstasy of gold

Boadicée Sand  ⚕ Arren Sand

Trois hommes s’affairaient autour d’un groupe de mules. Le plus âgé de tous tenait le licou de la bête à la tête du convoi; sa voix sonnait comme un clairon à chaque fois qu’il lançait ses ordres à l’arrière. Les deux autres étaient jeunes,  leur travail consistait avant tout à préserver l’ordre parmi les animaux têtus. Ils avançaient depuis l’aube en suivant des sentiers étroits et sur lesquels les sabots des mules glissaient par moments comme des patins; quand un voile de sable rouge masquait une roche polie par l’érosion. Le vieil homme était fébrile, ses yeux rougis par trop de soleil scrutaient avidement les ombres lointaines dans lesquelles il craignait de reconnaître une silhouette humaine. Son visage brillait de la même transpiration poisseuse qui collait ses vêtements à sa peau. La chaleur était étouffante, et le vent était à peine tiède. Comme mue par un réflexe, sa gorge maigre le fit déglutir, bien que la salive lui manquait terriblement. Mais la soif n’était rien, rien devant la l’anxiété qui tordait son ventre. “Plus vite! Nous aurons bientôt rejoint la Voie des Os!” Déclara-t-il d’une voix fiévreuse en se retournant. Dans un geste qui se voulait rassurant par sa banalité, il remis en place la frange blonde de la mule blanche qu’il tenait; sa main tremblait. Trop loin, trop fatigués, les jeunes hommes ne perçurent par la nervosité du muletier. Epuisés et les pieds douloureux, car leurs sandales s’étaient déchirées sur les roches, ils étaient loin de se douter de la tromperie que le vieillard s’évertuaient à maintenir pour ne pas risquer de les voir prendre tous les deux leurs jambes à leur cou. Car il avait surpris, plusieurs heures plus tôt, un panache de crins rouges qui s’était détaché d’un à pic tranchant, juste au dessus d’eux. Ses jambes le trahissaient de plus en plus, et il trébuchait souvent; si ceux qui les traquaient-car il ne doutait pas qu’ils fussent plusieurs- se décidaient à les attaquer, il savait qu’il serait incapable de fuir. Presque timidement, son regard se dirigea de nouveau vers l’arête en dent de scie, mais rien ne vint témoigner de la menace latente qui pesait sur le convoi. Le flanc de montagne sur lequel la petite caravane progressait était désormais tout entier baigné de lumière. Le soleil dornien se reflétait sur la robe de l’animal de tête comme sur un carreau de céramique. Ils étaient plus visibles qu’une perle entre les seins d’une femme, mais cela n’importait plus au vieil homme. Il accéléra encore, courant à moitié tout en tirant sur la longe de la mule pâle dont la tête grise se tendait, docilement, vers son maître. Derrière, les jeunes gens obligeaient le reste des animaux à adopter l’allure plus rapide, à force de coups sur leurs croupes et de sollicitations verbales. A la fin du sentier se trouvait la route. Sous le regard sévère des gardiens de la Voie des Os, le convoi ne risquerait plus rien, et son périple agité prendrait fin.
Du contrebas parvenait les cris des muletiers qui poussaient davantage leur bêtes alors que s’approchait la fin de leur voyage. Les appels de langues et les cris aigus rappelaient à l’homme juché sur un cheval alezan des souvenirs qui lui semblait appartenir à une autre vie. A ses côtés chevauchait un deuxième homme, vêtu du même uniforme de soldat. Sur l’harnachement de leurs montures et sur leurs vêtements, partout l’on pouvait voir le même reptile noir. En tendant le cou vers le rebord abrupt, Arren Sand pouvait voir le convoi, la bête de tête brillante comme une lampe se détachait particulièrement. “Quelle idée d’avoir un animal aussi voyant. Surtout pour un contrebandier.” Le cavalier au visage lui aussi masqué par un turban sombre s’était avancé à la hauteur du premier. “Je ne doute pas que cet animal doit être doué de nombreuses qualités. Certaines vieilles mules seraient capables de faire le chemin seules. Mais tu as raison. Cette robe n’est pas discrète.” “Ils n’étaient pas préparés à être suivis.” Un sourire vint faire briller le regard noisette du soldat, son attitude toute entière témoignait d’une décontraction qui contrastait avec la crainte qu’ils suscitaient chez ceux qu’ils suivaient depuis l’aube. De là d’où ils venaient, il n’y avait pas de censure en matières de contrebande, et bien souvent se confondaient les contrebandiers et les censeurs. Les deux cavaliers de Wyl, avec leurs armes à la garde aussi brillante que des gemmes, étaient trop grisés par leur filature qui prenait des allures de chasse pour s’être rendu compte qu’un autre larron s’était rajouté au tableau.

made by LUMOS MAXIMA
Revenir en haut Aller en bas
Bâtarde
Boadicée Sand
Bâtarde
Valar Dohaeris
The ecstasy of gold | ft. Boadicée Sand [FB] 190809040146206631
Ft : Jessica Chastain
Multi-Compte : Edrick, Arya Stark, Sacha, Celesse Froideseaux
Messages : 836
Date d'inscription : 11/09/2016

The ecstasy of gold | ft. Boadicée Sand [FB] Empty
MessageSujet: Re: The ecstasy of gold | ft. Boadicée Sand [FB]   The ecstasy of gold | ft. Boadicée Sand [FB] EmptySam 23 Mar - 11:09

The ecstasy of gold Je soulevais la selle pour la poser sur le dos de Galitaca qui commençait à s’impatienter. Elle savait très bien pourquoi je la préparais : j’allais sortir un peu seule avec elle pour profiter des terres des Ferboys. On n’avait nullement besoin de moi actuellement et mon père me l’avait reconfirmé que j’avais quartier libre pour la journée. Ce qui était très agréable. Et il était l’heure pour moi d’une petite balade à cheval, histoire de me vider la tête. Déjà qu’elle n’était pas bien pleine. Je tendis la main pour prendre mes armes. Mais ma main se referma sur le vide, surprise je levais les yeux pour croiser les gemmes bleus qui appartenaient à Edwyn. Il me sourit doucement et me les tendit. Je lui rendis son sourire. Délicatement il m’enlaça par-derrière et quelques-unes de ses mèches blondes glissèrent contre ma peau, je frémis et penchais la tête sur le côté. Je sentis ses lèvres frôler mon oreille.

« Tu feras attention ? Tu me le promets ?
- Promis. »

Je me retournais pour l’embrasser sur les lèvres et il s’écarta avec une lueur inquiète dans le regard. Jamais Edwyn ne ferait quelque chose pour m’empêcher d’être libre, mais il voulait me préserver de toute nouvelle chute et blessure. Mais il souhaitait jouer aujourd’hui. Et moi j’avais besoin d’être seule. Je sortis tranquillement ma jument, qui dansait presque sur place, pour la guider jusque dans la cours pour fixer mes armes à ma selle avant de grimper souplement sur ma jument. J’avais deux outres d’eau, mes armes et mes voiles pour me protéger du soleil.

D’un petit coup de talons je fis partir ma jument au trot et une fois sortie de la cours et des faubourgs de l’endroit je laissais filer les rennes pour que ma jument prenne le galop. Je ne l’encourageais que par signe et nullement par la voix, je ne voulais pas gaspiller ma salive dans des paroles que ma jument ne comprendrait pas. Je finis par la forcer à ralentir, elle avait beau être une jument du désert et posséder l’endurance qu’il fallait, je ne voulais pas la crever à la tache. Je tapotais gentiment son encolure avant de l’arrêter en voyant deux cavaliers au loin. Je fronçais les sourcils. Était-ce une tromperie du désert ? Un mirage. Pressant les genoux je remis en route ma jument au pas. En m’approchant je vis nettement qu’il s’agissait de cavaliers de la maison Wyl. Qu’est-ce qu’ils pouvaient bien faire ici ? Deux cavaliers… Était-ce vraiment des soldats de cette maison ? Et que faisait-il ici ? J’attrapais mon arc et une flèche que j’encochais sans bander mon arc.

« Et bien ser ! Vous êtes bien loin des terres des Wyl. Auriez-vous l’extrême obligeance de me dire ce que vous faites ici et vos noms ? »

Déclarais-je d’une voix forte. J’avais mon arc sur les genoux et je connaissais ma capacité à viser et à tirer en moins de temps qu’il ne le fallait pour le dire. J’étais à quelques distances pour plus de sécurité, mais quand même. Je fronçais les sourcils attentive au moindre de leur mouvement.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

The ecstasy of gold | ft. Boadicée Sand [FB] Empty
MessageSujet: Re: The ecstasy of gold | ft. Boadicée Sand [FB]   The ecstasy of gold | ft. Boadicée Sand [FB] EmptySam 30 Mar - 19:34

The ecstasy of gold

Boadicée Sand  ⚕ Arren Sand

Le soleil était écrasant. La chaleur des animaux qu’ils chevauchaient faisait transpirer les cavaliers à grosses gouttes, bien que ce climat était le seul qu’ils connaissaient. Calmes et agiles, les chevaux avançaient, leurs jambes se posants avec sûreté sur le sol inégal à chaque foulée. “Lorsqu’ils déboucheront sur la Voie, nous feront demi-tour.” Le deuxième acquiesça, en même temps qu’il se saisissait de la gourde accrochée à sa ceinture. L’eau chauffée par son propre corps ainsi que par le soleil s’écoula dans sa bouche et sur son menton en un mince filet tiède. Il ne bu qu’une gorgée, car rationner était le maître mot lorsqu’on s’aventurait dans le labyrinthe qu’étaient les sentiers méconnus des Montagnes Rouges. “J’imagine qu’on ne se reposera pas?” Le bâtard se tourna vers lui. “Si. Mais seulement une fois que nous aurons quitté ces terres. Cet idiot serait capable d’aller prévenir les soldats des Ferboys.” Lui dit-il en parlant du muletier qui poursuivait bonnant malant sa route, quelques dizaines de mètre en dessous d’eux. “Il sait qui nous sommes. Sinon il aurait déjà pris la fuite.” Ce fut au tour du Sand d’acquiescer. “Des voleurs n’auraient pas attendu qu’il arrive si près de la Voie des Os. Je ne pense pas qu’il aurait l’audace de dire au sentinelles Ferboys que nous sommes des Wyl, mais il prétendra avoir aperçu des brigands.” “Bien mal lui en coûterait de dénoncer les lords de Wyl.” “Il le sait aussi.” Cette filature n’était que la routine pour les cavaliers, bien qu’il fut rare qu’ils s’invitent dans un fief de façon clandestine, en particulier celui des Ferboys. Les Gardiens de la Voie des Os étaient en effet, aussi différents des Wyl qu’une souris pouvait l’être d’un serpent. Les uns appliquaient la loi avec autant de rigueur que les les autres s’employaient à la détourner, et la seule qualité que les Wyl avaient substitué à leurs voisins était leur loyauté dévouée aux Princes de Dorne. Si les deux dorniens n’avaient pas été si grisés par cette trop facile traque, ils auraient sans doute entendu la cadence- plus rapide que la leur- des sabots d’un autre cheval. Lorsque résonna la voix d’une femme, ils échangèrent un regard, leurs yeux étaient alors aussi écarquillés qu’ils étaient surpris. Plein de nonchalance, ils stoppèrent leurs montures et leur firent faire volte-face. Mais la jeune femme- car elle était indubitablement très jeune, presque une enfant à leurs yeux- ne portait pas le blason des Ferboys quand ses paroles laissaient penser qu’elle se proclamait de leur autorité. Sa peau claire pouvait la faire passer pour une dornienne rocheuse, mais sa chevelure aussi rouge que la robe du cheval sur lequel se dressait le bâtard était tout de même exotique pour cette région. Arren scrutait son visage, ses traits avaient retrouvé leur mine fermée. Les bras fins tenaient pourtant fermement l’arc déjà bandé. Aussi était-il peu avisé de faire le moindre mouvement brusque, sous peine de se retrouver embroché comme un gibier. “Tu n’es pas une sentinelle des Ferboys. En quoi cela t’importe que nous soyons ici et non pas plus au Nord? La Voie des Os passe aussi par les terres des Wyl.”

made by LUMOS MAXIMA
Revenir en haut Aller en bas
Bâtarde
Boadicée Sand
Bâtarde
Valar Dohaeris
The ecstasy of gold | ft. Boadicée Sand [FB] 190809040146206631
Ft : Jessica Chastain
Multi-Compte : Edrick, Arya Stark, Sacha, Celesse Froideseaux
Messages : 836
Date d'inscription : 11/09/2016

The ecstasy of gold | ft. Boadicée Sand [FB] Empty
MessageSujet: Re: The ecstasy of gold | ft. Boadicée Sand [FB]   The ecstasy of gold | ft. Boadicée Sand [FB] EmptySam 30 Mar - 20:24

The ecstasy of gold Je fronçais les sourcils lorsque les hommes se retournèrent. Allaient-ils tenter de préserver la réputation de la maison des Wyll ? Ou non ? J’étais dans mes droits puisque je le savais que j’étais sur les terres des Ferboys. J’étais contente de ne pas avoir sonné un clairon pour mon arrivée. Mais dans le même temps je n’avais pas été spécialement discrète. J’ignorais ce qu’il y avait en bas ou ce dont ils discutaient, mais cela semblait passionnant. Je gardais mon arc en main, j’étais préparée à tout ce qu’il pouvait se passer avec ces deux hommes. Je réfléchissais déjà au besoin de tuer ces deux hommes. Une flèche, un mort. C’était aussi simple que cela, j’étais une archère entraînée depuis longtemps, mes armes n’étaient plus à faire. Je redressai le menton et un mince sourire étira mes lèvres avant de déclarer d’une voix forte en soutenant leur regard :

« Je ne suis pas une sentinelle des Ferboys, mais je suis au service de Dame Ynys Allyrion, fille aînée des Ferboys ! Et je trouve cela étrange que deux cavaliers Wyll se trouvent loin sur les terres des Ferboys en train de regarder quelque chose avec beaucoup d’attention et ressemblant plus à deux bandits qu’à deux émissaires. Je répète ma question une deuxième et dernière fois. Que faites-vous ici ? Et qui êtes-vous ? »

Ils feraient bien de ne faire nulle tromperie à mon attention. Ma jument sentait ma tension et renâcla en secouant la tête dans un cliquetis de fer et de cuir et une envolée de crins blonds. La corde de mon arc se tendit lentement et quitta mes genoux. Lentement mais sûrement j’étais en train de passer en posture offensive. J’avalais ma salive en crispant lentement mes doigts sur la corde de mon arc. Mon regard parcouru rapidement leurs affaires d’un battement de cils. Ils étaient visiblement armés… Et je regrettais à cet instant ne plus avoir Loki, ma chienne. En cas de conflits, ses crocs faisaient des dommages considérables aux membres graciles des chevaux. Je ne voulais pas déclencher un conflit, mais si c’était deux brigands ayant volés réellement les affaires de gardes Wyll… En même temps ils paraissaient presque relativement nobles. Je ne savais pas réellement quoi penser. Au besoin je pouvais les tuer tous les deux d’une flèche. Mais il fallait que je sois sûre. S’ils attaquaient en premier… J’étais peut-être menaçante, mais c’était pour protéger les terres Ferboys.
© 2981 12289 0


Award:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

The ecstasy of gold | ft. Boadicée Sand [FB] Empty
MessageSujet: Re: The ecstasy of gold | ft. Boadicée Sand [FB]   The ecstasy of gold | ft. Boadicée Sand [FB] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
The ecstasy of gold | ft. Boadicée Sand [FB]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DORIAN&GOLD | You want to come with me? ... Not? Well...
» Docteur Omy et Miss Gold
» Nid de vipères (Nymeria Sand)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp abandonnés-
Sauter vers: