RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Toutes les nouveautés de la MAJ sont à retrouver ici ! [FB] La beauté d'une femme est une arme 3725701551
La dernière édition de la Gazette est disponible par ici [FB] La beauté d'une femme est une arme 3725701551
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)

Partagez
 

 [FB] La beauté d'une femme est une arme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dame
Alyssa Vanbois
Dame
Valar Dohaeris
[FB] La beauté d'une femme est une arme C2yb
Ft : Claire Foy
Multi-Compte : Sansa Stark
Messages : 623
Date d'inscription : 17/12/2017

[FB] La beauté d'une femme est une arme Empty
MessageSujet: [FB] La beauté d'une femme est une arme   [FB] La beauté d'une femme est une arme EmptyVen 15 Mar - 20:26


Chapitre 1


Quelques jours ont passé depuis que la Vipère Rouge a écrasé le Rossignol. J'ai bien fait de ne point parier sur Bryce Caron. J'aurais perdu et je n'aime pas du tout perdre. Oui, je déteste parier et de ne jamais gagner. Je chasse cette idée et je me laisse envahir par les souvenirs du tournoi de Lestival. J'ai soutenu mon neveu Robar Royce, or, ce dernier a perdu dès la première manche, je suis toujours contrariée que le meilleur chevalier du Val ait perdu ! Mais, mon cher Harrold n'a pas réussi à se glisser jusqu'à la victoire. J'aurai bien aimé qu'il couronne la jeune Eleyna Dondarrion reine de l'amour et de la beauté. J'aurais été fière que ma protégée, mon élève puisse porter ce titre … Mais, ce n'est pas le cas. En effet, la Vipère Rouge, le prince a donné le titre de la reine de l'amour et de la beauté à Ellaria Sand. Je n'ai jamais rencontré la dame qui a capturé le cœur et l'âme de la Vipère Rouge. Je n'ai jamais parlé à cette dernière. Je dois pourtant dire qu'elle est d'une beauté sans pareille. Elle a quelque chose que les autres femmes de Westeros n'ont pas.

Après avoir pensé à ce couple de dornien, je pose mon regard sur mes deux filles, les deux prunelles de mon existence. Elles sont mes joyaux de mon âme. Si je les perdra, je tomberais dans les abysses, je me laisserais engloutir par la pénombre pour ne jamais me réveiller. Oui, je me laisserais mourir pour ne jamais revenir. À quoi cela sert de vivre quand on a perdu tant de choses ? Mon époux est mort, mon enfant à naître n'a jamais vu le jour et mes deux fils sont morts. Mes filles sont mon oxygène et ma raison de vivre. Je dois les protéger contre les dangers qui pourront les faire souffrir, je serais prêtre à me battre pour elles. Elles sont ma chair et mon sang. La jeune Ysila mes faire rire, elle est différente de sa sœur. Les deux filles ont hérité de la chevelure blonde de ma mère mais elles sont le jour et la nuit. Si autrefois Ysila était bien sauvage, elle est devenue une pipelette. Ai-je été déçue que ce soit elle que la Princesse Margaery ait choisi comme dame de compagnie plutôt que sa sœur ? J'aurais bien aimé que ma chère Alys puisse briller à la cour mais je ne suis pas déçue du progrès de sa sœur. Ysila se conduit fort bien en société. Alys également … La pauvre enfant est devenue la seigneur d'Amberly à la place de son frère Robert. Ce n'était pas son rôle. Non, je voulais le meilleur pour elle. Hélas, je n'ai pas eu ce que je voulais pour elle. C'est pour cette raison que je souhaite qu'elle soit heureuse. Le bonheur plutôt la conquête du pouvoir ? Je ne sais pas encore. Je dois réfléchir aux alliances possibles pour mes deux perles.

Par la suite, je dis à mes filles que nous devons prendre l'air. Je ne souhaite pas m'éterniser dans cette tente bien longtemps. Les deux jeunes filles acceptent puis nous allons nous promener dans les jardins. Je continue de bavarder avec mes deux filles. Puis, nous prenons place sur un banc. Nous continuons de discuter puis j’aperçois au loin la jeune Ellaria. Je me lève et je décide d'aller à sa rencontre. Mes deux filles me suivent. Nous arrivons à la hauteur de la reine de l'amour et de la beauté. Je m’incline légèrement.

Elle est peut-être la reine de l'amour et de la beauté, mais, je dois respecter les règles de convenances. Elle est une enfant illégitime, je suis légitime. Je lui offre un sourire. Je vois qu'elle est accompagnée d'une de ses filles. Il me semble qu'elle a eu quatre filles d'Oberyn. Nous partageons un point commun, nous sommes mères.

Alyssa – Dame Ellaria, c'est un honneur pour moi de connaître la reine de l'amour et de la beauté. Je souris. Je suis Alyssa Vanbois, veuve de Steffon Rogers et voici mes deux ravissantes filles. Alys et Ysila.

Mes deux filles s'inclinent respectueusement devant la dame d'Oberyn Martell. Je continue de garder le sourire face à la dornienne. Je réfléchis puis je me dis que je pourrais l'inviter à marcher en ma compagnie. Ai-je peur des critiques si j'invite une bâtarde ? Au diable les vipères … Je fais ce que je veux et puis je pense qu'être agréable envers Ellaria n'est pas une mauvaise idée.

Alyssa – Dame Ellaria, cela vous gênerais de m'accompagner faire une balade dans les jardins ? Je sais que nous ne connaissons point mais je serais ravie de pouvoir bavarder avec vous. Je souris. Si le cœur vous en dit, nous pourrions échanger des conseils de beauté. Je dois trouver votre tenue d'une telle beauté.

Je ne mens pas, la tenue d'Ellaria la met en valeur. J'observe mes deux filles. Nos tenues ne sont point semblables à celle d'Ellaria. Je décide de me taire et de laisser la dornienne choisir. Je ne souhaite pas m'imposer à elle.

alyssala beauté d'une femme est une arme
(c) ANAPHORE



❥ Alyssa Vanbois
(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bâtarde
Ellaria Sand
Bâtarde
Valar Dohaeris
[FB] La beauté d'une femme est une arme C2yq
[FB] La beauté d'une femme est une arme Tumblr_pnb45uKsCE1tsti4ko7_r1_250
Ft : Indira Varma
Multi-Compte : Rhaegar Targaryen // Liane Vance // Tyrion Lannister // Lanna Cole
Messages : 327
Date d'inscription : 13/08/2018

[FB] La beauté d'une femme est une arme Empty
MessageSujet: Re: [FB] La beauté d'une femme est une arme   [FB] La beauté d'une femme est une arme EmptyDim 31 Mar - 19:52

Ellaria Sand & Alyssa Vanbois
La beauté d'une femme est une arme
Enfin une journée convenable pour la Dornienne ! Pour la toute première fois depuis leur arrivée, il n'y avait pas un souffle de vent, rendant de ce fait la température supportable pour la Sand, même si elle restait bien en-dessous de ce qu'elle était capable de supporter sans frissonner.

Viens avec nous maman ! la suppliaient en coeur Dorea et Loreza, qui se préparaient pour une promenade à cheval avec leurs soeurs et leur père.

Non mes chéries mais vous êtes gentilles de vouloir m'y convier. Vous allez à un rythme bien trop soutenu pour moi. Je vous retarderais. leur répondit-elle en caressant leurs joues rougies par l'excitation de ses longs doigts fins.

Et monter en croupe, derrière père? suggéra Dorea, bien décidée visiblement à ce que leur mère vienne avec.

Une idée tentante... lâcha Ellaria avec un sourire, Allez-y donc; il faut bien que quelqu'un reste ici pour vous accueillir à votre retour ! Filez ! Allez ! les encouragea-t-elle, non sans leur avoir déposer un baiser sur le front avant de les laisser partir. Faîtes attention à vous ! leur cria-t-elle, doutant presque qu'elles l'aient entendu...ou qu'elles feraient justement attention...Elles étaient les plus jeunes des Aspics des Sables et déjà désireuses d'agir comme leurs aînées. Du balcon de leurs appartements, Ellaria les observa se mettre en selle et leur envoya des gestes et des baisés de la main, heureuse pour elles de les voir passer du temps avec leur père et s'amuser. Ce dernier lui en envoya un en retour, en lui disant que la prochaine fois, il la forcerait à venir avec, peu importe ce qu'il devrait faire pour y parvenir. Cela fit rire Ellaria qui lui répondit qu'elle était bien curieuse de voir comment il s'y prendrait. Elle attendit qu'ils aient passé l'arche de pierre de la cour intérieure puis, au vu du beau temps, elle passa un manteau léger ainsi qu'un châle, le tout aux couleurs oranges, rouges et jaunes des Martell et sortit à son tour goûter à la douceur de cette belle après-midi d'hiver sur les terres de l'Orage.

Depuis qu'elle s'était vu attribuer le titre de Reine d'Amour et de Beauté, elle se faisait régulièrement aborder par des personnes qu'elles ne connaissaient absolument pas. Gênée au départ, se sentant bien plus à l'aise lorsqu'elle était au bras d'Oberyn, elle finit par s'y faire. Et aujourd'hui ne ferait apparemment pas exception à cette nouvelle routine qui était devenue la sienne, car à peine dehors depuis quelques minutes qu'une dame, accompagnée de ses filles, vint à elle et se présenta. Ellaria ne connaissait pas très bien la noblesse de Westeros en-dehors des maisons principales et, bien sûr, des maisons de Dorne, mais le nom de Vanbois lui disait quelque chose. N'était-ce pas une importante maison du Val? En revanche, elle ne connaissait pas le nom de Rogers, dont la dame était la veuve, selon ses dires. Etonnée qu'une dame de son rang vienne ainsi spontanément la voir alors qu'elles ne se connaissaient absolument pas, Ellaria se contenta de lui rendre son salut en s'inclinant à son tour:

L'honneur est pour moi, Lady Alyssa, Lady Alys, Lady Ysila, répondit-elle en s'inclinant également devant les filles d'Alyssa Vanbois. Ellaria prit le temps de les observer d'un peu plus près. Toujours méfiante et peu assurée dans la bonne conduite à adopter en présence de la noblesse, elle tenta de lire sur les visages de ces trois femmes, mais ne vit rien qui pouvait lui faire sous-entendre qu'elles pouvaient finalement se montrer mauvaises ou irrespectueuses envers elle. La proposition de la Dame étonna d'autant plus la bâtarde, qui ne put s'empêcher de cacher sa surprise avant de répondre, bégayant légèrement:

Oh...euh...Et bien, oui. Pourquoi pas Lady Alyssa. La Sand offrit un sourire aux trois femmes: Mais sauf votre respect Lady Alyssa, ma tenue n'a rien à envier aux vôtres. Elle est bien simple en comparaison ! déclara-t-elle, sincère en constatant les tenues des Dames de la Maison Vanbois. N'avez-vous pas peur que vos nobles amis et connaissances ne s'offusquent de vous voir en ma compagnie? Car toute Reine d'Amour et de Beauté que je suis, je n'en reste pas moins une bâtarde...Et je ne sais que trop bien comment nous sommes considérés...en-dehors de ma région natale. avoua-t-elle toujours aussi sincère.

code by Silver Lungs


The Sand Princess
I ask again, where does it end ? by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame
Alyssa Vanbois
Dame
Valar Dohaeris
[FB] La beauté d'une femme est une arme C2yb
Ft : Claire Foy
Multi-Compte : Sansa Stark
Messages : 623
Date d'inscription : 17/12/2017

[FB] La beauté d'une femme est une arme Empty
MessageSujet: Re: [FB] La beauté d'une femme est une arme   [FB] La beauté d'une femme est une arme EmptyMer 10 Avr - 19:33


Chapitre 2



Je suis près de celle qui détient le titre de la reine de l'amour et de la beauté. Il s'agit d'une dornienne, la concubine du Prince Oberyn Martell. La jeune femme est différente de l'ancienne détentrice du titre. En effet, la louve Lyanna Stark et Ellaria Sand. Si la première est d'une famille suzeraine et fille légitime, ce n'est pas le cas de la seconde. La dornienne est une bâtarde, elle provient d'une famille mineure ? Je ne sais plus les armes de la femme qui se trouve en face de moi. Et même, si elle est une bâtarde, elle est la concubine d'un prince et je n'ai pas envie de me montrer désagréable face à elle. Ai-je peur d'Oberyn ? Sans doute.

Je présente mes salutations à la mère des aspics des sables. Je me présente puis je fais de même avec mes deux filles. Les prunelles de mon âme, celles qui me permettent de continuer le combat. Sans elles, je ne pourrais pas supporter l'amère douleur d'avoir tout perdu. Mes enfants sont mes trésors, ils me sont plus précieux que ma propre vie. Quand l'un périsse, mon cœur se fissure en milles morceaux. De même, il m'est difficile de recoller les miettes de mon cœur après avoir perdu mon enfant mort-né et mes deux fils. Pourtant, les deux jeunes filles tentent de m'aider à aller mieux. Je chasse ces idées et je me concentre sur Ellaria. Ses vêtements différentes de la mode de l'Orage. Aurais-je aimé me rendre à Dorne ? Je ne sais pas si ma peau laiteuse aurait supporté l’écrasante chaleur de cette contrée. Je ne pense pas que je pourrais m'y rendre un jour. Il est vrai que j'ai voyagé, le Val, le Bief et Castral Roc. Il manque la contrée nordique ou Dorne. Et les îles de Fer ? Plutôt mourir que vivre enchaînée à un rocher de cette maudite île. Et puis, une dame ne pourrait pas supporter les conditions de ces barbares. Je préfère milles cent fois le mode de vie de ces sauvages de Nordiens ou les dorniens.

Puis, je fais une proposition à la reine de l'amour et de la beauté. Je lui demande si elle souhaite faire quelques pas en ma compagnie. En faisant cela, je pourrais mieux connaître celle qui partage le cœur de la Vipère Rouge. Par la suite, je continue mes mots en flattant mon interlocutrice. Mes mots ne sont pas traîtres. Je ne dis rien qui pusse être faux dans ma langue. Il est vrai que je peux être une couleuvre mais ce n'est pas le cas ici. Je regarde la dornienne avec un sourire en attendant sa réponse. J'écoute les paroles de la jeune femme. Elle accepte ma requête, mon visage garde le rictus. Ensuite, elle complimente nos tenues. À la fin, elle s'inquiète de mes proches amis concernant une promenade en sa compagnie.

Alyssa – Je suis ravie que vous acceptez Dame Ellaria. Je respire. Oh et bien, laissons parler. Les personnes ont souvent la langue d'une couleuvre et n'osent point le dire en face. Laissez les faire. Je la regarde. Je dirais que cela dépend des personnes Dame Ellaria. Certaines personnes sont plus ouvertes à fréquenter des personnes d'un milieu différent du nôtre. D'autres, ce sont le contraire. Si vous me permettez ma franchise Dame Ellaria, je n'aime pas spécialement les fer-nés. Ce sont des êtres que je n'aimerais ni voir ni rencontrer de ma vie. Ils sont perfides et cruels. Avez-vous déjà vu des fer-nés Dame Ellaria ?

Un fer-né ou un dornien ? Je préfère fréquenter un dornien qu'un fer-né. Il est vrai que les dorniens ne sont pas des tendres personnes pour certaines familles de l'Orage. Mais, les fer-né … Ce sont les pires. Je regarde la reine de l'amour et de la beauté. Peut-être que mes mots l'ont choqué. Mais, pourrais-je taire certains de mes  pensées ? Devrais-je tourner ma langue sept fois dans ma bouche ? Je ne pense pas que mes propos puissent être nocifs. Je respire puis je me concentre de nouveau sur la jeune femme. Il est vrai que je n'ai pas dit la vérité dans une partie de ma réponse. En effet, il m'arrive de mépriser certaines personnes, en particulier Maddy. La jeune femme est une servante … Je chasse ce visage de mon esprit.

Ensuite, ma fille Ysila se tourne vers la dornienne. Ma seconde fille a vécu quelques lunes auprès de  la Princesse Margaery. Sa sœur Alys n'a pas eu cette chance. Aurais-je pu me séparer d'Alys ? Je ne crois pas.

Ysila – Dame Ellaria, est-ce votre premier tournoi que vous avez assisté ? Dame notre mère était présente lors du tournoi d'Harrenhal. Elle sourit. Puis, elle la regarde avec douceur. Nous ne sommes jamais allées sur vos contrées. Est-ce possible de nous parler de Dorne ? Il me semble qu'il y a …Le palais Aquatique ? Elle se tourne vers moi.

Alyssa – Il s'agit du jardin aquatique, si ne me trompe pas, Dame Ellaria. J'ai entendu des merveilles sur ce jardin. Est-ce votre lieu favori à Dorne ? Nous n'avons pas de jardin aquatique sur nos contrées. Je dois dire que chaque demeure a quelque chose en plus. La nôtre a un jardin rappelant un labyrinthe. Il m'est arrivé de me perdre parfois quand je ne connaissais pas très bien Amberly. Le fief de mon feu époux … Dis-je avec un léger sourire et ancrant mon regard azur dans le regard de la brunette.

alyssala beauté d'une femme est une arme
(c) ANAPHORE



❥ Alyssa Vanbois
(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bâtarde
Ellaria Sand
Bâtarde
Valar Dohaeris
[FB] La beauté d'une femme est une arme C2yq
[FB] La beauté d'une femme est une arme Tumblr_pnb45uKsCE1tsti4ko7_r1_250
Ft : Indira Varma
Multi-Compte : Rhaegar Targaryen // Liane Vance // Tyrion Lannister // Lanna Cole
Messages : 327
Date d'inscription : 13/08/2018

[FB] La beauté d'une femme est une arme Empty
MessageSujet: Re: [FB] La beauté d'une femme est une arme   [FB] La beauté d'une femme est une arme EmptySam 20 Avr - 17:11

Ellaria Sand & Alyssa Vanbois
La beauté d'une femme est une arme
Ellaria était heureuse de constater que cette triple rencontre avait l'esprit ouvert. Elle accueillit la réponse de Lady Alyssa avec un sourire qui se transforma en un léger rire lorsqu'elle lui conseilla de laisser les autres penser ce qu'ils voulaient de ce petit groupe de femmes issues d'un milieu et d'un rang très différents.

Nous sommes d'accord sur ce point, Lady Alyssa. Pardonnez-moi, je reste toujours sur mes gardes lorsque je rencontre de nouvelles personnes au rang supérieur au mien. L'on m'a toujours appris de me montrer prudente avec cela lorsque je me trouve en-dehors de Dorne, bien plus tolérante quant aux enfants nés hors mariage comme moi. commença-t-elle. N'excusez pas votre franchise, ma Dame. Au contraire, je la préfère à l'hypocrisie qui est malheureusement souvent majoritaire parmi la noblesse. Je suis heureuse de voir que ni vous, ni vos filles j'en suis sûre, ne sont atteintes de cette maladie qu'est l'hypocrisie. En ce qui concerne les Fer-Nés, je n'en ai jamais rencontré mais je suis toujours partie du principe qu'il y a de la noblesse et de l'honneur en n'importe quelle région et culture. Il est vrai que j'ai plus souvent entendu parler de ce peuple en mal qu'en bien mais je pourrais vous dire qu'il y a des brutes également à Dorne ou même ici, dans l'Orage. Je ne serais donc pas fermée à rencontrer une personne de ces îles...si tant est qu'elle soit aussi ouverte d'esprit que je le suis ! Autrement, mon avis rejoindra sensiblement le vôtre, j'en suis sûre !

Elle s'était montrée franche elle aussi. Pourquoi devrait-elle forcément partager le point de vue d'une dame? Uniquement pour se faire bien voir? Elle était Dornienne...Si son père lui avait dit de se montrer plus prudente en-dehors de leur région, il ne lui avait certainement pas appris le mensonge ou la tromperie. Lord Harmen Uller était un modèle de droiture et sur ce point, ni elle, ni son demi-frère, Ulwyck, n'y avaient échappé.

Ellaria et les trois dames de la Maison Vanbois commencèrent à déambuler parmi les chemins et les autres spectateurs du tournoi de Lestival lorsque la jeune Lady Ysila la questionna sur son expérience en matière de tournois.

Non ma Lady. C'est le second auquel j'assiste. Le premier était il y a plusieurs années, à Corcolline, dans le Bief. C'est d'ailleurs là-bas que j'ai rencontré le Prince Oberyn, et non pas à Dorne comme beaucoup le pensent! Je n'ai fait qu'entendre parler de celui d'Harrenhal mais pas qu'en bien malheureusement. Peut-être Lady Alyssa pourrait-elle m'en dire davantage, vu que vous y étiez? Etait-ce donc aussi immense qu'on le dit? L'endroit je veux dire...

La Sand sourit légèrement face à la petite faute sur le nom des Jardins Aquatiques. Sa mère fut plus rapide qu'elle pour la reprendre: Les Jardins Aquatiques en effet, Lady Alyssa. Mais vous n'avez pas totalement tord, Lady Ysila, en parlant d'un palais car il y en a bien un! Est-ce mon lieu favori? Elle resta un instant songeuse. Les Jardins étaient en effet d'une grande beauté et d'une telle quiétude qu'à chaque fois qu'elle s'y rendait, c'est comme ressourcée et l'esprit serein qu'elle retournait à Lancehélion. Elle aimait d'ailleurs beaucoup la capitale de Dorne, mais aussi Denfert, son lieu natal, et Wyl aussi, et la Grâcedieu...Trop de lieux chers à son coeur pour n'en choisir qu'un.

C'est un endroit qui a beaucoup d'importance à mes yeux en effet. Mais je rejoins Dame votre mère, Lady Ysila; Chaque demeure dispose de son charme qui lui est propre. Et en cela, je connais bien trop de lieux différents à Dorne pour être capable d'en choisir un qui aurait ma préférence. Cela peut vous sembler stupide comme réponse, mais tant que je suis avec ceux que j'aime, n'importe quel lieu, même en-dehors de Dorne, aura une signification dans mon coeur et dans mon âme. Mais vous parlez d'Amberly, Lady Alyssa? Ou est-ce? demanda-t-ell, curieuse à son tour d'en apprendre plus sur ces élégantes dames.

code by Silver Lungs


The Sand Princess
I ask again, where does it end ? by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame
Alyssa Vanbois
Dame
Valar Dohaeris
[FB] La beauté d'une femme est une arme C2yb
Ft : Claire Foy
Multi-Compte : Sansa Stark
Messages : 623
Date d'inscription : 17/12/2017

[FB] La beauté d'une femme est une arme Empty
MessageSujet: Re: [FB] La beauté d'une femme est une arme   [FB] La beauté d'une femme est une arme EmptyLun 29 Avr - 22:54


Chapitre 3



Je converse avec la nouvelle reine de l'amour et de la beauté. C'est la première fois dans l'Histoire de Westeros qu'une bâtarde soit sacrée reine de l'amour et de la beauté. Je lui explique que les couleuvres pourront parler sur notre compte. Ensuite, je lui dis que certaines personnes sont plus ouvertes que d'autres concernant la bâtardise ou non d'une personne.  J'évoque également les fer-né que je n'aime pas tellement. Après tout, ils ont pillé dans le passé les côtes valoises … J'ignore si ces brutes vont recommencer leurs méfaits. Je m'excuse auprès d'Ellaria après lui avoir demandé si elle a déjà croisé la route de ces vils personnages.

La belle dornienne parle, je l'écoute. Elle dit qu'elle est toujours sur ces gardes quand elle rencontre du monde. Il est vrai que ce n'est pas facile pour elle d'être méfiante envers les personnes qu'elle croise. Elle préfère que je lui parle franchement plutôt que je lui mente. J'esquisse un sourire sur mes lèvres. Elle poursuit en parlant des fer-né. Ses mots sont remplis de sagesse, elle ne semble pas avoir de préjugé sur les gens. La dornienne mérite d'être reconnue.

Alyssa – Je vous remercie pour vos mots dame Ellaria. Il est vrai que j'essaye d'être le plus sincère quand je suis avec des gens.

En revanche, il est vrai que je peux écouter les ragots. Suis-je une femme à lancer une rumeur ? Non. Est-ce que je crois à certaines d'entre elles ? Certaines oui, d'autres non.  Ysila interroge Ellaria si ce tournoi est son premier qu'elle assiste. Je ne pense pas avoir aperçu le visage de la belle dame. Je l'aurai reconnu ! La dame de cœur de la vipère rouge prend la parole, elle explique qu'elle a assisté au tournoi de Corcolinne. C'était quand celui-là ? Je tente de me souvenir de la date de ce dernier. Or, la mémoire me fait défaut. La belle dame me demande concernant Harrenhal.

Alyssa – Je ne me souviens plus du tournoi de Corcalinne, pourriez-vous me dire la date ? Je soupire. Je dois avouer qu'Harrenhal était un grand tournoi, les plus valeureux chevaliers de Westeros ont joué dont votre compagnon. Je me souviens de son combat contre lord Willos Tyrell … Mais, surtout de la vaillance de notre roi.

Sans oublier qu'il a couronné Lady Lyanna comme reine de l'amour et de la beauté. Quand, j'ai vu qu'il a dépose les fleurs sur les genoux de la louve, je me suis sentie mal. Pourquoi elle ? Et, non son épouse. Je me souviens que j'avais vu le roi Rhaegar avec la louve … Je les avais surpris. Après le tournoi, il y a eu la guerre, la belle Lyanna a été enlevé par Rhaegar. Il est dit que le dragon a violé la jeune femme. Je chasse cette idée et je repose mon regard sur la dornienne.

Alyssa – C'était une autre époque Dame Ellaria. Dis-je d'une voix douce. Une époque lointaine ...


Par la suite, ma fille lance un autre sujet de conversation. Ce dernier concerne les jardins aquatiques. Je me souviens que qu'un prince dornien a construit ce palais pour une princesse. Je pose mon regard sur la jeune femme. Cette dernière exprime que les jardins sont un palais mais également un jardin. Elle semble hésiter concernant son lieu favori. Elle exprime qu'elle est bien avec les gens qu'on aime. C'est une belle pensée.

Alyssa – Vous avez raison, quand on est auprès des gens qu'on aime, on est heureux. Nos enfants, nos familles sont les personnes qui réchauffent notre cœur. Sans eux, je dirais que nous sommes des âmes qui errent sans but, des grains de sables dans un sablier. Je la regarde. Au sujet d'Amberly, notre domaine se trouve au bois-la-pluie. Le fief de mon feu époux possède un jardin en forme d'un labyrinthe. La demeure est une enceinte de pierre sombres en forme de losange. Je regarde Ellaria. Je reste silencieuse pendant quelques secondes. Je serais honorée qu'un jour, vous, vos filles et le prince Oberyn puissent venir chez moi. Rajoute-je d'une voix douce.

Nous continuons de marcher, j'observe les personnes. Elles semblent bien silencieuses quand on avance. Je pose mon regard en direction de la reine de l'amour et de la beauté.

Alyssa – Je me souviens que vous avez eu quatre filles, comment se nomment-elles ? Je la regarde. J'ai eu quatre enfants, mais, la peste a ôté la vie de mes fils. Je soupire. Mais, passons. Je rajoute un sourire.

alyssala beauté d'une femme est une arme
(c) ANAPHORE



❥ Alyssa Vanbois
(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bâtarde
Ellaria Sand
Bâtarde
Valar Dohaeris
[FB] La beauté d'une femme est une arme C2yq
[FB] La beauté d'une femme est une arme Tumblr_pnb45uKsCE1tsti4ko7_r1_250
Ft : Indira Varma
Multi-Compte : Rhaegar Targaryen // Liane Vance // Tyrion Lannister // Lanna Cole
Messages : 327
Date d'inscription : 13/08/2018

[FB] La beauté d'une femme est une arme Empty
MessageSujet: Re: [FB] La beauté d'une femme est une arme   [FB] La beauté d'une femme est une arme EmptyLun 6 Mai - 12:14

Ellaria Sand & Alyssa Vanbois
La beauté d'une femme est une arme
Ellaria commençait à se sentir à l’aise avec ces trois élégantes dames de l’Orage. Peu à peu, à mesure qu’elles déambulaient à travers la foule, elle parvenait à faire abstraction des regards désapprobateurs que lui jetaient certaines personnes, enviant son titre nouvellement reçu alors qu’elle n’était rien de plus qu’une bâtarde ayant réussi à gagner le lit d’un Prince…A moins que ces regards ne concernaient Lady Alyssa et ses filles, regards communiquant par là, pour ceux qui les connaissaient, leur mécontentement de les voir en compagnie des bas rangs de Dorne. Cependant, ils devinrent tous invisibles pour la Dornienne, qui n’accorda son attention plus qu’à ses agréables accompagnatrices au lieu de laisser son regard noir vagabonder sur les visages des autres. Après tout, n’avait-elle pas le droit, elle aussi, de fréquenter et de converser avec qui elle voulait en pareille occasion ? Ce genre de festivités sont faites pour favoriser le contact et les nouvelles rencontres. Qu’Alyssa et ses filles soient l’une d’entre elles remplissait le coeur d’Ellaria d’une douce allégresse.

La dame d’Amberly se montra très attentive à ses propos, hochant par intermittence doucement de la tête pour montrer qu’elle lui accordait toute son attention et ponctuant certains de ses propres commentaires par un sourire. En revanche, la bâtarde ne put s’empêcher de froncer légèrement les sourcils alors qu’Alyssa lui disait qu’elle essayait de se montrer le plus sincère possible avec les autres. Essayait ? Cela remit de suite le doute dans le coeur d’Ellaria qui se dit que peut-être se montrait-elle agréable avec elle par pure politesse, ou parce qu’elle voulait qu’on la voit, elle et ses filles, en la compagnie de la concubine du Prince Oberyn, de la Reine de l’Amour et de la Beauté.

N’essayez pas, ma dame. Soyez sincère et n’ayez que faire de blesser les autres. Vous encore plus que moi, de par votre statut de noble dame, pouvez vous le permettre je pense.

Peut-être avait-elle parlé avec trop de franchise, ou de manière trop directe, si bien qu’elle se reprit, ponctuant sa remarque suivante d’un chaleureux sourire :

C’était en 284. Mon premier voyage en-dehors de Dorne, répondit-elle, mais je peux imaginer que nul tournoi ne pourra jamais égaler celui que vous avez vu, à Harrenhal. Rien que l’immensité de la cité devait être impressionnante. Alors les affrontements sur place… Comment était-ce ? Si je peux abuser de votre mémoire Lady Alyssa, quel était l’affrontement qui vous a le plus marqué ?

La conversation dévie ensuite sur Dorne puis sur notre entourage, le bien le plus précieux au monde pour Ellaria. Et visiblement, Lady Alyssa partageait sa pensée et cela illumina le visage d’Ellaria d’un radieux sourire :

Je ne peux qu’être entièrement d’accord avec vous, Lady Alyssa, et je vous remercie pour votre charmante invitation. Elle vous honore, ma Dame. Je ne l’oublierais pas et espère pouvoir un jour venir vous voir avec mes filles et leur père.

Tout en continuant notre promenade, la fille naturelle de Lord Harmen Uller se rendit compte que tout ceux qu’elles croisaient, cessaient leurs conversations sur leur passage. Elle voulut demander pourquoi mais Alyssa la questionna sur ses enfants et parler des siens et de leurs décès. Choquée, Ellaria porta sa main droite sur son coeur :

Oh j’en suis triste pour vous ma Dame. Aucun parent ne devrait survivre à son enfant. Cela dû être un moment terrible pour vous. Vos filles ont dû vous aider à rester forte pour affronter pareille douleur. En tout cas, vous avez bonne mémoire, ma Lady. Le Prince et moi avons nommé notre première fille Elia, en l’honneur de sa douce et défunte sœur, feu notre Reine. Puis il y eut Obella, Dorea et Loreza. Elles viennent toutes fièrement compléter les rangs des Aspics des Sables pour la plus grande fierté de leurs parents…Quoique je suis toujours inquiète pour elles lorsque je les vois vaquer à leurs occupations, qu’elles soient mes filles ou mes belles-filles ! Mais dîtes-moi Lady Alyssa, je remarque que bon nombre de ceux que nous croisons restent muets le temps de notre passage. Vous êtes une noble dame et certainement connue sur les Terres de l’Orage et d’ailleurs. Je ne voudrais pas que ma compagnie vous soit néfaste, à vous ou à vos filles, dit-elle en se retournant vers elles.

code by Silver Lungs


The Sand Princess
I ask again, where does it end ? by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame
Alyssa Vanbois
Dame
Valar Dohaeris
[FB] La beauté d'une femme est une arme C2yb
Ft : Claire Foy
Multi-Compte : Sansa Stark
Messages : 623
Date d'inscription : 17/12/2017

[FB] La beauté d'une femme est une arme Empty
MessageSujet: Re: [FB] La beauté d'une femme est une arme   [FB] La beauté d'une femme est une arme EmptySam 11 Mai - 12:41


Chapitre 4



Nous parlons avec la jeune dame couronnée par le prince Oberyn. La belle dornienne est devenue la reine de l'amour et de la beauté car l'homme qu'elle aime a remporté la victoire. Il a écrasé Bryce Caron.  Je lui dis que j'essaye d'être sincère avec les personnes que je converse.  Je remarque que le visage de la belle dame change. Elle a tiqué sur le mot « essayer ». Elle fronce ces sourcils puis elle me parle. Je l'écoute.

Alyssa – Certaines vérités sont plus difficiles à dire que d'autres. Nous ne voulons point froisser les personnes. Il faut parfois être diplomate et éviter de déclencher des tensions inutiles. Je la regarde. Mais, pour ce qui est de vous, je suis contente de marcher avec vous ma dame. J'ai conversé avec d'autres personnes de votre rang comme Ser Tavish Cafferen ou la jeune Félicité Hill, servante de mon amie Lady Cersei Lannister. Mais, je trouve nos échanges intéressants, qu'en pensez-vous ma dame ?

Par la suite, la belle beauté dornienne me parle du tournoi où elle a rencontré le prince Oberyn. Elle a raison concernant la comparaison entre les tournois. Ils ne sont jamais les mêmes, les visages des convives vieillissent … Je souris à la dame.

Alyssa – Je vous remercie pour la date de ce tournoi. Je n'étais pas encore marié à mon feu époux mais peut-être que vous pourriez me parler de ce tournoi, si vous le voulez bien dis-je en plantant mon regard dans ses yeux. Puis, je souris. Harrenhal était majestueux, c'était si beau ! J'étais bien jeune à l'époque rajoute-je avec un rire, j'avais à peine douze ans. J'étais si impressionnée par tout ce faste ! Je dirais que j'ai aimé les prouesses de notre roi Rhaegar Targaryen contre Brandon Stark, le jeune loup , Arthur Dayne, l'épée du matin et enfin Ser Barristan Selmy. Mais, également des joutes du Prince Oberyn. Je me replonge dans mes souvenirs ancrés dans les méandres de ma mémoire. Mais, nous avions tous changé. Je la regarde. Avez-vous vu d'autres tournois en compagnie du prince Oberyn ?

Nous continuons de parler, nous abordons nos demeures. Je lui demande si elle souhaite venir visiter Amberly avec son compagnon et ses filles. Je serais heureuse de revoir une famille distinguée au sein de ma demeure. Je remarque le visage radieux de la dornienne. Comment fait-elle pour avoir autant de grâce ? Que fait-elle pour entretenir sa beauté ? Quels sont les produits qu'elle utilise ?

Alyssa – Vous me tiendrez au courant. Je souris. J'ai eu une missive d'une dame venant de Dorne, Lady Wyl. Un jour, peut-être que je visiterais votre contrée.

Puis, j'aborde les enfants. Nous voyons que des gens cessent de converser. Je respire et je continue de me concentrer sur les paroles de la jeune femme qui m'accompagne. La belle porte sa main sur son cœur droit. Pourquoi fait-elle ce geste ? Je ne dis rien. Elle dit qu'elle est triste pour moi. Elle a raison, la mort de mes fils a été fort pénible. Je la laisse parler.

Alyssa – Cet épisode a été fort pénible. J'aurai cru que mes fils puissent vivre … Un miracle de la part des Sept mais ils ont abandonné notre contrée. Je respire. Une larme coule le long de mes joues. Je suis une fervente de R'hllor maintenant. Je la regarde. Mes filles m'ont aidé, elles sont la lumière de mon obscurité, elles sont le phare de mon existence. Sans elles, je crains que je perdrais pied. J'observe mes filles, celles-ci rougissent. Je les regarde avec tendresse. Je suis ravie d'avoir une bonne mémoire concernant vos filles. C'est un bel hommage pour la reine Elia. Je n'ai jamais pu  avoir l'honneur de l'approcher. Je souris. C'est naturel de s'inquiéter des faits et des gestes de nos enfants. Ils ont grandi dans notre ventre et il est difficile de laisser faire leurs premiers pas sans nous. Je me mordille les lèvres. C'était un déchirement pour moi quand ma fille Ysila a fait ses premiers à la cour. Elle a été une suivante de notre princesse Margaery Tyrell. Je souris. J'avais si peur pour ma fille !  Mais, elle est de retour. Je continue de regarder les personnes. Il est vrai que ma famille Vanbois est issu d'un long lignage, mais, je ne suis pas offusquée d'être avec vous ma dame. Sinon, je ne me serais pas rapprochée de vous et je ne vous aurais pas parlé. Je plante mon regard azur dans le regard dans la dame. Les gens auront toujours de quoi raconter.

Je m'arrête et je regarde la jeune femme. Préfère-t-elle que nous quittons maintenant ? Je trouve que nos échanges sont si intéressants. J'entends qu'une jeune femme dire que je suis la tante de Robar Royce. Ce dernier est l'époux de la princesse Rhaenys. La nièce par alliance d'Ellaria Sand. Je respire.

Alyssa – Dame Ellaria, préférez-vous que nous conversons dans un endroit à l’abri de ces couleuvres ? Je me tais quelques secondes. Ou, montrons leurs que nous ne soyons pas gênées par leurs paroles acerbes ?

alyssala beauté d'une femme est une arme
(c) ANAPHORE



❥ Alyssa Vanbois
(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bâtarde
Ellaria Sand
Bâtarde
Valar Dohaeris
[FB] La beauté d'une femme est une arme C2yq
[FB] La beauté d'une femme est une arme Tumblr_pnb45uKsCE1tsti4ko7_r1_250
Ft : Indira Varma
Multi-Compte : Rhaegar Targaryen // Liane Vance // Tyrion Lannister // Lanna Cole
Messages : 327
Date d'inscription : 13/08/2018

[FB] La beauté d'une femme est une arme Empty
MessageSujet: Re: [FB] La beauté d'une femme est une arme   [FB] La beauté d'une femme est une arme EmptyJeu 30 Mai - 12:11

Ellaria Sand & Alyssa Vanbois
La beauté d'une femme est une arme
Lady Alyssa Vanbois était décidément pleine de conversation. Lorsqu'elle ne connaissait pas encore bien les personnes qu'elle rencontrait, Ellaria aimait bien plus écouter que parler. Et dans le cas présent, elle aurait pu écouter la Dame d'Amberly parler encore pendant des heures. La richesse de leur conversation allait de leur passé, aux tournois en passant par leurs enfants et, plus grave, les pertes d'une mère, ce qui toucha beaucoup la Dornienne. Oberyn avait perdu une de ses filles, Nyméria. Elle l'avait vu profondément touché et peiné de cette perte et, comme à son habitude, avait été d'un grand soutien pour lui, tout comme l'ont été chacune des Aspics, qu'elles soient de son sang à elle ou non. Alors lorsqu'elle tenta de se mettre à la place de cette charmant Dame, touchée d'ailleurs de reparler de ces décès car Ellaria nota qu'une larme s'était échappée et coulait lentement le long de sa joue, elle s'aperçut qu'elle aussi, aurait énormément de mal à s'en remettre. Dans ces moments-là, le soutien de son entourage n'est plus nécessaire; il est vital. Alyssa Vanbois a eu celui de ses filles pour passer par-dessus la vague de chagrin qui s'était abattue sur elle. Et si ces deux charmantes filles qui les accompagnaient n'avaient pas été là? Peut-être Ellaria ne parlerait pas avec elle aujourd'hui. Cette confession l'a troubla donc bien plus qu'elle ne l'aurait imaginé et, ne sachant quoi dire de plus pour lui prouver son empathie, elle se permit de poser délicatement sa main droite sur l'avant-bras gauche de la Vanbois, accompagnant ce geste d'un sourire se voulant aussi réconfortant et chaleureux que possible. Puis la discussion redevint plus légère et Ellaria apprit plusieurs choses de la part d'Alyssa et sur le passé de l'une de ses filles, Ysila. Elle se tourna donc vers cette dernière:

Oh vraiment? J'ai appris à connaître Lady Margaery à Lancehélion, lors du mariage de notre Princesse Arianne. Quelle charmante dame; cela a dû être un grand honneur pour vous, Lady Ysila et pour votre mère d'avoir pu côtoyer pareille jeune femme. Je l'apprécie beaucoup moi aussi. Etonnant n'est-ce pas? Qu'une Dornienne et bâtarde puisse apprécier une noble Dame du Bief?!

Elle poursuivit ensuite, s'adressant cette fois à nouveau à Alyssa Vanbois:

Vous me demandiez de vous parler du tournoi de Corcolline, ma Dame. Malheureusement je vais vous décevoir en vous disant que dans mes souvenirs, je ne me rappelle presque plus que de ma rencontre avec le Prince Oberyn, admirable comme toujours. Je pense que j'ai voulu oublié le reste. Voyez-vous, les Bieffois n'ont pas été tendres avec moi. Je crois qu'ils ont pris comme une insulte le fait que mon père soit venu avec ses deux enfants, l'un né dans le mariage et l'autre des fruits d'une passion passagère. Mais dès le moment où mon regard croisé celui du Prince Oberyn, tout disparu autour de moi. dit-elle, se souvenant avec nostalgie de ce moment où la Vipère Rouge avait tourné la tête vers elle, lorsque Lord Harmen Uller était venu lui présenter ses salutations et encouragements pour le tournoi. Une vague de chaleur lui monta aux joues rien que d'y repenser et elle s'employa donc à vivement changer de sujet: Que vous avez été chanceuse de voir tant de légendes de la chevalerie jouter en ce jour qui signait pourtant le début d'une guerre sanglante. Ser Arthur Dayne...J'aurais beaucoup aimé le connaître...En tout cas, les tournois sont vraiment des lieux étranges. On y croise de parfaits inconnus qui peuvent repartir en étant toujours, à vos yeux, de parfaits inconnus et d'autres en revanche, qui peuvent devenir de véritables amis. Comme Ser Tavish, que j'ai aussi croisé et qui m'a présenté sa soeur, Lady Shyra. Et comme vous aussi, mes Dames. Je remercierai ce soir ma déesse de Lys de vous avoir mises sur mon chemin.

Elle adressa à toutes trois une petite inclinaison de la tête tout en posant sa main droite sur son coeur, signe qu'elle chérissait ce moment en leur compagnie et qu'elle ne l'oublierait pas. J'espère bien que nous resterons en contact. Je compte un jour pouvoir honorer votre gentille invitation sur vos terres, Lady Alyssa.

Elle qui avait commencé cette conversation en doutant des intentions de cette femme et de ses filles, pensant à tord qu'elle ne lui adressait sa parole que pour pouvoir se montrer en compagnie de la Reine d'Amour et de Beauté du tournoi de Lestival, s'était finalement rendue compte qu'elles voulaient juste faire plus ample connaissance avec elle, sans arrière-pensée calculée comme c'était souvent le cas, dans la noblesse Westerosi en-dehors de la région de Dorne. Ce sentiment ne fit qu'accroître dans le coeur d'Ellaria à la mention de Lady Wyl, sa meilleure amie. Au final, tous les regards et chuchotements curieux sur leur passage disparurent aux yeux et aux oreilles de la Sand. Elle s'arrêta également, imitant l'arrêt marqué par la Dame d'Amberly et, joignant ses mains devant elle, elle secoua vivement la tête avant de répondre:

Aller nous cacher serait leur donner raison de murmurer sur notre passage ma Dame. Mais je dois vous dire, que le retour du Prince Oberyn et de plusieurs de mes filles ne devrait plus tarder maintenant. Peut-être pourrions-nous finir cette conversation sur le chemin du retour vers le château? Si vous voulez bien m'y raccompagner bien sûr. s'empressa-t-elle de rajouter.

code by Silver Lungs


The Sand Princess
I ask again, where does it end ? by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

[FB] La beauté d'une femme est une arme Empty
MessageSujet: Re: [FB] La beauté d'une femme est une arme   [FB] La beauté d'une femme est une arme Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[FB] La beauté d'une femme est une arme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Shaku | femme poisson | en cours
» L'écrivain Georges Anglade et sa femme sont morts dans le séisme
» Femme d'hier et d'aujourd'hui...
» Louise de Cherisey [UC]
» Isara, ou la femme venin [finie]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: Westeros :: Les terres de l'Orage-
Sauter vers: