RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

La prochaine soirée CB aura lieu dimanche 8 septembre en fin de journée
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
La Gazette pour les lunes 7 & 8 est disponible par ici [FB] La valeur n'attend point le nombre des années (Ft. Boadicée) 3725701551
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.

L'hébergeur des images du forum rencontre quelques soucis, il est possible que des images aient sautés !
Cela reviendra dans les prochains jours/heures !

Partagez
 

 [FB] La valeur n'attend point le nombre des années (Ft. Boadicée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

[FB] La valeur n'attend point le nombre des années (Ft. Boadicée) Empty
MessageSujet: [FB] La valeur n'attend point le nombre des années (Ft. Boadicée)   [FB] La valeur n'attend point le nombre des années (Ft. Boadicée) EmptyJeu 14 Mar - 16:34

La valeur n'attend point le nombre des années




Oberyn & Boadicée

Le soleil était à son zénith lorsqu'Oberyn émergea finalement de ses quartiers. Torse nu et visiblement complètement désintéressé de l'avis d'éventuels spectateurs, il s'étira à la manière d'un félin avant de plonger sa tête dans une vasque d'eau translucide et de faire ses ablutions du matin. Il se fendit d'un clin d’œil lorsque le regard d'une servante aux joues cramoisies se perdit quelque part au niveau de son torse. Il s'en retourna ensuite dans sa tente. Il haussa les épaules à la vue du véritable capharnaüm qui se présenta à ses yeux encore fatigués. On aurait dit un des fameux bordels de Port-Réal tellement l'endroit semblait remplis de corps entrelacés. Le Prince s'approcha du lit et s'allongea au-dessus d'Ellaria, son amante de cœur. Il déposa quelques baisers sur ses épaules dénudées, dégageant délicatement son visage de ses cheveux bouclés. Il resta quelques instants contemplatif, s'estimant chanceux de partager sa vie en sa compagnie. Son regard se posa ensuite sur sa tunique jaune à motif dont il s'empara avec dextérité, soulevant légèrement un jeune homme encore endormi dont il admira une énième fois le corps d'esthète. Oberyn s'habilla et sortit finalement de sa tente, une simple épée à la ceinture et sans escorte.

Cela faisait trois jours que le tournoi avait débuté et le Prince de Dorne n'avait pas encore eu l'honneur d'être appelé à jouter. Il ne serait convoqué que le dernier jour, généralement réservé aux têtes de liste. S'il était motivé à trouver qu'il était le meilleur et à faire briller le soleil de Dorne, Oberyn commençait à trouver le temps long. Une petite ballade « matinale » lui ferait assurément du bien avait-il pensé en se lançant à travers l'immense par-terre de tentes bariolées aux couleurs de toutes les contrées de Westeros. Il laissa les Sept guider ses pas et tourna probablement en rond, buvant et mangeant aux grés des diverses tables, saluant les quelques personnes qu'il tenait en haute estime, ignorant copieusement le reste de la populace plus intéressée par son nom que par sa personne. Après une bonne heure à déambuler dans un brouhaha sans nom, il se retrouva presque à son point de départ, une zone affectée aux dorniens. Une zone qu'il avait choisi d'occuper en compagnie d'Ellaria alors qu'il aurait facilement pu prétendre à mieux en sa qualité de conseiller du Roi. Ce genre de considération n'avait que peu d'importance à ses yeux de toute manière. Son regard se posa sur une bannière qu'il connaissait que trop bien, celle des Allyrions de la Grâcedieu.

Oberyn connaissait bien Ryon Allyrion, Seigneur de la Maison éponyme et conseiller de son frère Doran. Il s'agissait d'un homme de confiance des Martell et en tant que tel, était considéré comme un ami. Malheureusement l’épouse de ce dernier, Ynys, bien qu'étant une amie intime d'Ellaria possédait une certaine haine à son égard à l'instar de tous les héritiers Ferboys. A raison d'ailleurs, puisqu'Oberyn avait tué dans son jeune temps, le très vieux lord de la maison Ferboys de l'époque, l'arrière-grand-père de la génération actuelle. Si le Prince avait payé pour cet affront, son propre frère l'ayant forcé à un exil temporaire, ses sentiments à l'égard de cette maison était encore ambigus. Il n'avait pas de dette à proprement parler mais se montrerait probablement sous un bon jour lorsqu'il faudrait les écouter ou leur venir en aide. Alors qu'Oberyn ressassait le passé, il fut interrompu par la sortie d'une petite rouquine qui vint se poster en garde devant la tente. Le Prince avait déjà croisé cette femme et se rappela à grands renforts de mémoire, qu'elle était au service de Dame Ynys. Son œil brilla alors d'un éclat rare et ses lèvres fines s'étirèrent dans un sourire rappelant celui d'un enfant sur le point de faire une bêtise.

Oberyn s'approcha à grands pas de la charmante rouquine dont il avait oublié le nom. Il sortit son épée de son fourreau et prit l'air menaçant avant de s'exprimer sur un ton qui se voulut volontairement moqueur. Le jeu était de moindre qualité et un œil averti aurait vite fait de repérer la supercherie. Néanmoins les intentions étaient fortes et la pression réelle.

La famille Allyrion n'a plus les moyens d'embaucher de vrais gardes ? Ils sont tombés bien bas. Un femme en plus. Tss. Fit-il en reluquant Boadicée de bas en haut pour la soupeser comme il le ferait pour une fille de joie. Du gâchis. Défendez-vous jeune fille. L'invectiva-t-il finalement avant d'entamer les hostilités par un coup de taille visant l'épaule de son adversaire.


DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Bâtarde
Boadicée Sand
Bâtarde
Valar Dohaeris
[FB] La valeur n'attend point le nombre des années (Ft. Boadicée) 190809040146206631
Ft : Jessica Chastain
Multi-Compte : Edrick, Arya Stark, Sacha, Celesse Froideseaux
Messages : 818
Date d'inscription : 11/09/2016

[FB] La valeur n'attend point le nombre des années (Ft. Boadicée) Empty
MessageSujet: Re: [FB] La valeur n'attend point le nombre des années (Ft. Boadicée)   [FB] La valeur n'attend point le nombre des années (Ft. Boadicée) EmptyJeu 14 Mar - 18:53

J’étais ravie d’être au tournoi avec Lady Ynys… C’était surtout parce que j’avais pu retrouver Edwyn. Je lui avais sauté au cou pour l’embrasser quand je l’avais vu. Sarelya avait été heureuse de le revoir, bien qu’un peu plus sur la défensive, cela faisait longtemps qu’elle ne l’avait pas vu. Mais pas sauvage elle s’était vite réhabituée. L’un des rares à faire la gueule depuis qu’Ed était revenu, c’était bien mon père. Il fallait dire que les deux étaient à couteaux tirés. De toute manière, c’était hors de question que je censure mon amour pour mon blond de compagnon, tout ça pour préserver je ne sais quoi avec mon père. Je n’aimais pas les tromperies dans les sentiments. J’aimais Edwyn et je n’allais pas le cacher. Je voulais bien éviter de déclarer aux dorniens qu’il était bieffois, pour sa survie cela valait mieux. Je restais un moment avec lui, dans ses bras, alors que je donnais tranquillement le sein à ma fille. Tout comme son père, la petite avait des gemmes à la place des yeux. Je confiais Sarelya à son père pour la journée pendant que je me préparais et cachai mes treize armes sous mes vêtements.

J’écoutais au loin les premiers clairons de la journée. Je souris en regardant Edwyn s’occuper de Sarelya. Je crois que je pouvais gaspiller des litres de salive à discuter avec elle. Si on avait été dans le Nord, elle pourrait être un peu plus grande, j’aurais pu lui apprendre à faire du patin. Enfin, il était l’heure pour moi de descendre pour reprendre mon travail. Je me retiens encore un moment pour voir Edwyn allumer une lampe en céramique pour raconter une histoire d’ombres à ma fille. Je secouais doucement la tête avec un sourire avant d’aller prendre mon poste.

Je me glissais sous la tente des Allyrion pour discuter un peu avec mon père. Toujours d’aussi bonne humeur… C’était un plaisir de travailler avec lui. Je passais à nouveau l’ouverture de la tente pour regarder autour de moi. Encore une journée debout à attendre. Boh… Au moins j’avais un salaire et une vie des plus agréables, je n’avais pas à m’inquiéter pour mes enfants. Un mouvement attira mon attention et je fronçais les sourcils. Le Prince Oberyn ? Je l’avais plusieurs fois vu de loin. Armé et semblait déterminé à attaquer. Avait-il trop bu ? Sa démarche était nette, droite… Non… Pourquoi alors ?

Euh… oui. Je fronçais davantage les sourcils en glissant une main sur le manche d’une de mes deux dagues attaché au bas de mon dos. Tsss… Il devait avoir prit quelque chose pour agir de la sorte. Je fis simplement un pas de côté pour éviter l’attaque du prince. Il était vif, il fallait le reconnaître, mais j’allais lui montrer que je n’étais pas une simple femme. Et que si j’étais garde, c’était que je le valais bien. Je frappais avec le manche de ma dague vers le côté du visage du prince. Mes lames étaient acérées et curieusement… tuer le prince de dorne… C’était moyen pour rester en vie après. Je montais soigneusement ma garde pour me protéger prête, je lançais une pique :

« Prince Oberyn, c’est un honneur de vous rencontrer en de telles conditions ! »

Je pivotais à nouveau pour toujours protéger l’entrée de la tante. Lady Ynys n’était pas là. Mais ce n’était pas une raison. Je ne dis rien focalisée, j’étais prête à bondir. Le blason des Wells était une panthère bleue sur fond sable. Très bien : je serais une panthère tout simplement. À voir si le prince était aussi vif que la vipère. Qu’est-ce qu’il attendait en faisant ça ? Je n’en avais aucune idée. Et ça… c’était mauvais


Award:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

[FB] La valeur n'attend point le nombre des années (Ft. Boadicée) Empty
MessageSujet: Re: [FB] La valeur n'attend point le nombre des années (Ft. Boadicée)   [FB] La valeur n'attend point le nombre des années (Ft. Boadicée) EmptySam 23 Mar - 9:29

La valeur n'attend point le nombre des années




Oberyn & Boadicée

Le Prince de Dorne hocha la tête de contentement après le premier échange. Tout l'honneur est pour moi, jeune fille. Cette dernière se battait bien. Cela augurait que du bon. Ce n'était pas tant sa technique qui impressionna Oberyn mais la capacité de cette dernière à prendre les bonnes décisions dans l'instant. L'instinct guerrier était un concept galvaudé. Si certains se montraient naturellement enclins et doués pour le combat, la qualité d'un guerrier se mesurait surtout à l'entrainement qu'il avait reçu. Cette jeune femme possédait un bon instinct et les bases lui avaient été inculquées avec discernement. Elle lui rappelait quelqu'un aussi bien physiquement que dans sa gestuelle. Il mit son bras en opposition pour protéger sa tempe du coup de garde de son adversaire.

Vous m'êtes familière jeune fille. Vous êtes une élève de Lord Wells de la Gracedieu ? Une parente peut être ? fit-il en pivotant dans une athlétique arabesque. Ses filles, les Aspics des sables lui avaient longuement évoqué leurs jeux chez les Allyrion et avaient même reçus des enseignements de cet homme de grande valeur. Oberyn l'avait même rencontré à plusieurs reprises lors de ses visites à Ryon, le lord de la Gracedieu et un ami fidèle des Martell.

Oberyn attaqua Boadicée dans un large mouvement de taille horizontale. Il visait le bassin de son adversaire et cherchait visiblement à l'éloigner de l'entrée de la tente. Il n'avait rien contre Ynys bien au contraire et se demandait si cette inimitié légendaire n'était finalement pas qu'une mauvaise interprétation des regards noirs de la descendante Ferboys. Entout cas, le Prince de Dorne était impatient de voir comment la jeune femme allait réagir à sa question, à sa contre-attaque et plus largement si elle était capable de tenir une conversation en se battant. Ce n'était pas donné à tout le monde !

Oberyn ne se donnait clairement pas à fond. Le maniement de l'épée n'était pas son fort, ni un style tout en puissance qu'il affichait lors de ce combat. L'évaluation de la jeune garde d'Ynys suivait son cours et révélerait peut être son lot de surprises. Comme quoi agir comme un lunatique sur un coup de tête afin de combler un ennui profond, pouvait avoir du bon !

DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Bâtarde
Boadicée Sand
Bâtarde
Valar Dohaeris
[FB] La valeur n'attend point le nombre des années (Ft. Boadicée) 190809040146206631
Ft : Jessica Chastain
Multi-Compte : Edrick, Arya Stark, Sacha, Celesse Froideseaux
Messages : 818
Date d'inscription : 11/09/2016

[FB] La valeur n'attend point le nombre des années (Ft. Boadicée) Empty
MessageSujet: Re: [FB] La valeur n'attend point le nombre des années (Ft. Boadicée)   [FB] La valeur n'attend point le nombre des années (Ft. Boadicée) EmptySam 23 Mar - 11:50

La valeur n'attend point le nombre des années J’avais l’impression que le prince adorait ce qui était en train de se passer ! Même si je ne comprenais toujours pas pourquoi il faisait ça. Était-ce une tromperie ? Un sort qui dansait devant mes yeux ? Mais pourquoi ? Vouloir déclencher un conflit interne à Dorne ? Je n’étais pas sûre de moi. Mais en tout cas, je ferais tout ce que je pouvais pour le vaincre sans le tuer. Rien que pour préserver ma propre vie… Cela serait mieux. Il avait protégé sa tempe. Très bien, j’allais le vaincre sans le tuer et sans qu’il ne s’approche de dame Ynys. J’avais été préparer par mon père pour vaincre parfois sans tuer.

Je le suivis du regard sans le lâcher du regard une seconde. Son élocution était parfaite, je ne voyais nulle salive rougeâtre sur ses lèvres pouvant indiquer qu’il mâchait ou avait prit une plante étrange. Alors pourquoi tirer les armes pour m’attaquer de la sorte sans aucune sommation ? C’était de plus en plus étrange… Peut-être qu’il ne pouvait plus attendre les clairons indiquant le début de sa joute ! Mais, dans ce cas-là… pourquoi se jeter sur moi ? Peut-être que cela avait un rapport avec la maîtresse que je servais ? Je répondis à sa question sans ciller :

« Je suis la fille bâtarde de Loryn Wells, il n’est point lord mais simplement chevalier.»

Et excellent maître d’armes bien que remarquablement dur envers sa propre fille. Et encore aujourd’hui. Enfin, en cet instant c’était aussi important de penser à cela qu’à choisir la couleur de la prochaine céramique dans la salle d’eau. Coup de taille. Au bassin. Mais c’était hors de question que je le laisse s’approche de la tente de Lady Ynys. Tant pis si j’étais blessée dans la manœuvre, je protégerais ma maîtresse.   Je reculais pour me mettre à distance d’un bas, je sentis la pointe déchirer légèrement le lin de ma chemise. Il faisait plus frais ici, si bien que ce n’était pas les soieries de Dorne que je portais mais bien du lin.

Il avait ouvert sa garde sur le côté par le coup de taille. Je me déplaçais vivement, toujours en protégeant l’entrée de la tente. Je pivotais mes hanches et ma jambe se leva pour venir frapper avec le genou au niveau des côtes pour le repousser et à nouveau je me replaçais devant la tente.

« Puis-je vous aider prince Oberyn ? Souhaiteriez-vous parler à mon père ? Ou au Lord Ryon ? Ou à Lady Ynys ? »

Je me demandais bien ce que l’une des gemmes pouvait vouloir faire actuellement ? Je n’étais pas spécialement une combattante extraordinaire. Je fronçais légèrement les sourcils en tentant de le frapper dans les articulations pour lui faire lâcher ses armes. Je finis par déclarer :

« Chercheriez-vous un compagnon d’entraînement Prince ? »

J’aimerais savoir pourquoi je me battais. Surtout avec le prince.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

[FB] La valeur n'attend point le nombre des années (Ft. Boadicée) Empty
MessageSujet: Re: [FB] La valeur n'attend point le nombre des années (Ft. Boadicée)   [FB] La valeur n'attend point le nombre des années (Ft. Boadicée) EmptyDim 24 Mar - 22:43

La valeur n'attend point le nombre des années




Oberyn & Boadicée

Son large coup de taille n'avait pas atteint sa cible mais Oberyn ne s'en offusque pas bien au contraire. Son but n'était pas de briser les côtes de son adversaire du jour. Il apprécia néanmoins l'esquive de la jeune garde, consciente de ses propres armes. Elle n'avait aucune chance de bloquer une épée avec ses dagues. Maître Wells avait fait du bon travail. Le Prince tiqua lorsque la dénommée Boadicée la reprit sur le statut de son père. Pour quelqu'un qui se considérait comme un érudit, cela faisait pas très professionnel. A sa décharge, cela faisait des années qu'il n'avait pas mis les pieds à la Gracedieu. Sa jeune adversaire lui donnait une raison supplémentaire de s'y rendre. Sa contre-attaque ne se fit pas attendre.

Boadicée profita de son mouvement ample pour se placer sur son flanc et lui lancer un coup de genou. Oberyn n'avait d'autre choix que d'esquiver à l'opposé, laissant par la même occasion son adversaire reprendre sa position devant l'entrée de la tente. Il hocha la tête en guise d'appréciation et reprit une position plus neutre, son épée pointée vers le bas. Il se déplaça en arc de cercle devant elle à la manière d'un prédateur avant que la jeune garde ne lui demande ce qu'il fichait ici. Le Prince de Dorne resta quelques instants immobile avant de finalement relâcher ses épaules et la tension de son corps. Son petit jeu semblait sur le point de se terminer. Du moins sous cette forme volontairement étrange.

Vous auriez pu jouer le jeu un peu plus longtemps non ? commença-t-il légèrement défait. Comment je pourrais tester vos réactions en combat réel si vous ne croyez plus qu'il s'agit d'une véritable agression. enchaîna-t-il avant de prendre la tangente et de se diriger un peu plus loin vers un lopin de terre assez dégagé. Suivez-moi jeune fille.

Oberyn avait depuis longtemps deviné qu'Ynys ne se trouvait pas dans cette tente. Leurs échanges auraient depuis longtemps dû attirer les occupants du logement de fortune. Cela l'arrangeait. Par contre, tout ce boucan avait attiré les badauds et les curieux qui formaient à présent une petite foule. Le Prince de Dorne n'en avait visiblement rien à faire et se déplaça devant un rangement d'armes en bois. Il hésita quelques instants avant de prendre son arme préférée, une pique dornienne. Il fit un signe de la main à Boadicée. Votre maniement de la dague est approprié. Une arme de choix qui vous va bien. Vous êtes capable de plus ? Choisissez une autre arme. fit-il en se plaçant au milieu du terrain vague, faisant virevolter sa pique tel un vétéran.

DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Bâtarde
Boadicée Sand
Bâtarde
Valar Dohaeris
[FB] La valeur n'attend point le nombre des années (Ft. Boadicée) 190809040146206631
Ft : Jessica Chastain
Multi-Compte : Edrick, Arya Stark, Sacha, Celesse Froideseaux
Messages : 818
Date d'inscription : 11/09/2016

[FB] La valeur n'attend point le nombre des années (Ft. Boadicée) Empty
MessageSujet: Re: [FB] La valeur n'attend point le nombre des années (Ft. Boadicée)   [FB] La valeur n'attend point le nombre des années (Ft. Boadicée) EmptyLun 25 Mar - 10:07

La valeur n'attend point le nombre des années Je restais sur mes gardes même lorsqu’il baissa sa garde et pointa son épée vers le sol. Non. Je gardais ma garde bien en place prête à répliquer à la moindre trace de tromperie. J’étais tendue comme la corde d’un arc mon regard rivé sur le prince, mon cœur battait avec violence contre mes côtes, pas que je sois essoufflée, mais inquiète de la situation. Je haussais un sourcil face à sa déclaration, jouer le jeu ? C’était vraiment un entraînement ? Ah… Ben… J’avais eu de la chance de le deviner… Il semblait presque déçu. Je n’allais quand même pas m’excuser ! C’était hors de question quand même. Je restais très surprise de la raison de son agression. Je rangeais soigneusement mes dagues avant de déclarer :

« Et bien en me demandant un entraînement sans me retenir ? »

J’avais été préparé à affronter beaucoup de chose, dont des combats non préparé… Mais il fallait avouer que se retrouver en face d’un prince qui voulait visiblement votre peau, sans raison aucune… C’était relativement perturbant ! Enfin… pourquoi pas. Je jetais un œil à la tente, bon, si j’étais là, mon père devait être proche de lady Ynys, je devais pouvoir y aller sans crainte. Je suivis donc le prince vers un espace plus dégagé. Ah… Il voulait qu’on continue. Soit. Pique dornienne… Mes armes de prédilection étaient l’arc et les dagues… Bien sûr… pas d’arc dans le choix proposé… Épée, hache, fléau… J’avalais masalive en observant le choix qui se présentait à moi. Bien… Nous allions faire avec ce que j’avais sous la main. Mes doigts s’enroulèrent autour du pommeau d’une épée.

Je la soulevais sans efforts et fis quelques gestes avec. Je savais la manier… Mais ce n’était nullement mon arme favorite. Mais contre le prince de Dorne… Je n’allais pas tenter de manier la pique. C’était aussi utile que de sonner le clairon lorsque les paysans se levaient. Je gardais en main l’épée. Pas trop le choix. Je me mis en garde devant le prince, quelque peu gênée par cette arme que je n’appréciais guère. Je répondis enfin à sa question.

« Donnez-moi un arc et je serais bien meilleure qu’avec n’importe quelle autre arme. »

J’étais capable de tirer sur un pot en céramique alors que j’étais sur le dos de ma jument lancé au galop. L’arc pour moi était comme une seconde nature, une extension de mon corps. Comme sûrement la pique l’était pour le prince. Non, clairement je n’allais pas m’amuser à me battre à la pique face à lui. Je tenais à préserver une once d’amour propre en moi. Mais avec ses armes d’entraînement, j’aurais moins peur de le blesser. C’était déjà ça. Mais définitivement, entre mes dagues et cette épée, je préférais mes dagues dont je sentais la douce étreinte à certains endroits de mon corps.
© 2981 12289 0


Award:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

[FB] La valeur n'attend point le nombre des années (Ft. Boadicée) Empty
MessageSujet: Re: [FB] La valeur n'attend point le nombre des années (Ft. Boadicée)   [FB] La valeur n'attend point le nombre des années (Ft. Boadicée) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[FB] La valeur n'attend point le nombre des années (Ft. Boadicée)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» valeur en point
» (SDA) Gondor 500 points
» Amdur et Baralshéon
» Tournoi SDA le 17/01/2010 aux JFJ10
» mes créations au point compté

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp abandonnés-
Sauter vers: