RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Toutes les nouveautés de la MAJ sont à retrouver ici ! L'amitié n'a ni rang, ni frontière... 3725701551
La dernière édition de la Gazette est disponible par ici L'amitié n'a ni rang, ni frontière... 3725701551
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
Partagez
 

 L'amitié n'a ni rang, ni frontière...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bâtarde
Ellaria Sand
Bâtarde
Valar Dohaeris
L'amitié n'a ni rang, ni frontière... C2yq
L'amitié n'a ni rang, ni frontière... Tumblr_pnb45uKsCE1tsti4ko7_r1_250
Ft : Indira Varma
Multi-Compte : Rhaegar Targaryen // Liane Vance // Tyrion Lannister // Lanna Cole
Messages : 330
Date d'inscription : 13/08/2018

L'amitié n'a ni rang, ni frontière... Empty
MessageSujet: L'amitié n'a ni rang, ni frontière...   L'amitié n'a ni rang, ni frontière... EmptySam 12 Jan - 11:52



L'amitié n'a ni rang, ni frontière... ft. Tavish Cafferen


Ellaria avait fêté toute la nuit et une bonne partie du petit matin la victoire d'Oberyn et son titre de Reine d'Amour et de Beauté en compagnie de la petite délégation de Dorniens qui avaient fait le déplacement jusqu'à Lestival. Après avoir dansé, mangé et bu, peut-être sans modération pour ce dernier point, croisés des visages connus comme rencontrés de nouveaux, elle regagna, une ou deux heures avant l'aube, leurs appartements en compagnie d'Oberyn...Et comme elle le lui avait laissé sous-entendre durant la soirée, la place à un sommeil réparateur n'était pas pour tout de suite et tous deux s'endormirent alors que Lestival s'éveillait.

Ellaria ne rouvrit les yeux qu'après midi. Elle glissa sa main sur les draps, les yeux encore clos, à la recherche du corps de son amant mais elle était seule. Ouvrant les yeux, légèrement éblouie par la faible clarté de ce nouveau jour d'hiver, elle trouva un petit mot griffonné de la main d'Oberyn sur son oreiller:

"Suis parti à cheval avec nos filles. A ce soir mon amour.."

Elle sourit, plia le mot en deux puis en quatre et le posa sur sa table de chevet tout en se levant et en quittant le lit. Elle s'étira, fit un brin de toilette puis s'habilla chaudement, car bien que leurs appartements et l'intérieur du château étaient bien chauffés, Ellaria n'arriva pas à s'aclimater à ces températures hivernales des Terres de l'Orage. Un regard par la fenêtre lui montra pourtant une belle journée. Nul ciel gris et fermé aujourd'hui, mais un beau ciel bleu, du soleil et presque pas de vent, à en juger par les branches des arbres qui restaient assez immobiles pour une fois. Après avoir déjeuné de brioche au beurre et au miel et mangé quelques fruits, elle prit son thé dans un épais gobelet en bois, qu'elle demanda brûlant, passa son manteau, mit ses gants et son épaisse étole autour de ses épaules puis, son thé entre les mains, elle quitta les appartements prêtés au Prince Oberyn Martell et se dirigea vers l'extérieur.

Après une petite promenade dans les jardins, elle sortit de l'enceinte du château et alla vers l'espace réservé à l'entraînement des chevaliers. Elle s'assit sur un banc en pierre, au soleil, et regarda ceux qui s'entraînaient au combat à l'épée devant elle. Ils étaient six, trois paires de deux chevaliers plus ou moins du même âge. Elle n'en connaissait aucun mais porta son attention sur le duo le plus proche d'elle. Les observant tout en sirotant son thé, au soleil, elle tentait de suivre les échanges de coups, essayant de reconnaître les différentes parades et attaques qu'enseignaient Oberyn aux Aspics des Sables, mais elle n'en vit pas beaucoup ressemblant à l'art du combat rapproché de Dorne. Malgré tout, un jeune homme à la chevelure châtain eut le dessus sur son adversaire. Posant son thé sur le banc à sa droite, Ellaria l'applaudit brièvement:

Bravo Ser dit-elle, un petit sourire sur les lèvres.

Puis, elle reprit son thé et se levant, elle voulu continuer sa promenade lorsqu'elle s'aperçut que ce même chevalier qu'elle venait d'applaudir venait dans sa direction. Elle s'arrêta et le laissa venir à elle, sans se départir de son sourire amical.



An 301 - Lune 12 - Semaine 2 Lestival


©️ Halloween





The Sand Princess
I ask again, where does it end ? by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héritier
Tavish Cafferen
Héritier
Valar Dohaeris
L'amitié n'a ni rang, ni frontière... C2yb
L'amitié n'a ni rang, ni frontière... 1558772800-tumblr-me4u86q9s41qbkhhbo2-r1-250
Ft : Sam Claflin
Multi-Compte : Alana Greyjoy
Messages : 1027
Date d'inscription : 23/12/2018

L'amitié n'a ni rang, ni frontière... Empty
MessageSujet: Re: L'amitié n'a ni rang, ni frontière...   L'amitié n'a ni rang, ni frontière... EmptyLun 14 Jan - 22:50


L'amitié n'a ni rang ni frontière

Ellaria Sand & Tavish Cafferen
Lune 12, An 301



Le tournoi de Lestival touchait à sa fin, gagné par Oberyn Martell. Tavish était heureux d’avoir pu assister à ce grand événement dont on risquait de parler encore pendant très longtemps. Ces derniers jours, il avait eu l’occasion de faire connaissance avec de nombreux nobles de toutes les régions des Sept Couronnes. Certaines plus aimables que d’autres certes, mais il lui avait fallu faire preuve de diplomatie. Même si cette idée ne plaisait pas à tout le monde, un jour, il serait Lord de Bourgfaon, , et déjà, il devait se préparer à cette fonction qui lui incombait depuis peu. Cela ne faisait en effet qu’un an, précisément, qu’il est devenu un noble légitime de la maison Cafferen grâce à un décret signé de la main du roi Rhaegar Targaryen. Cet honneur lui conférait des droits mais aussi des devoirs, de cela il avait bien conscience. Lestival avait donc été l’occasion de  rencontrer du monde, de se faire connaître, de nouer des liens. Parmi ces rencontres, il y avait Tyrion Lannister, l’héritier de l’Ouest, un homme plein d’esprit et très intéressant. C’était riche d’une nouvelle amitié que Tavish reprendrait la route vers Bourgfaon car entre le Lannister et lui, le contact était vraiment bien passé. Ce n’était évidemment pas le cas avec tous. Pour certaines personnes, il restait un bâtard qui ne devrait pas porter le nom de sa maison. Les préjugés avaient la dent dure, même chez les plus jeunes, comme il avait pu le constater avec la jeune lady du nord ; Sansa Stark. Peut-être même que certains étaient plus virulents du fait de sa nouvelle position. Un bâtard qui réussit, cela ne fait forcément pas l’unanimité. Il était à prévoir qu’une telle ascension amène son lot de détracteurs.

Ironie pourtant, celui qui avait remporté le tournoi était le père de nombreuses bâtarde et sa reine d’amour et de beauté en était elle-même une. Evidemment, le dernier adversaire d’Oberyn Martell ayant été un orageois (il n'était autre que Bryce Caron), Tavish avait bien entendu espérer le voir gagner et honorer ainsi les couleurs de sa région. Cependant, l’image d’une Sand couronnée reine d’amour et de beauté devant toute la noblesse westerosi n’avait pas pu laisser indifférent le Storm qui sommeillait et sommeillerait toujours en lui.

Cet après-midi là, Tavish était en train d’affronter un autre chevalier dans un duel amical. Il avait réussi à parer toutes ces dernières attaques et le repoussait maintenant sans trop de peine. Deux derniers coups eurent conséquence de désarmer puis de faire chuter le chevalier adverse. Ser Tavish mit alors fin à l’assaut et après avoir salué les compétences de son opposant d’un « bien combattu, ser »,  tendit la main à ce dernier pour l’aider à se relever. C’est alors qu’il entendit des applaudissements suivis de félicitations. Tavish se retourna ; une lady était assise sur un banc, observant leur entraînement sans qu’il n’ait remarqué sa présence. Il la reconnut sans peine ; il s’agissait justement d’Ellaria Sand, la reine d’amour et de beauté de ce grand tournoi.

Avec le vacarme des épées et boucliers qui s’entrechoquaient autour de lui, Tavish choisit de répondre à la dornienne silencieusement d’une légère inclinaison de tête accompagné d’un sourire sympathique. L’adversaire de Tavish attira ensuite son attention en lui adressant quelques mots et lorsque l’orageois se retourna, ayant clôturé sa conversation avec le chevalier, Ellaria Sand était sur le point de quitter son poste d’observation. Tavish s’approcha alors de la dame. Il se devait de féliciter la bâtarde du Sud pour son titre. De plus, malgré les rancoeurs de l’Orage et de Bourgfaon envers la principauté de Dorne et ses multiples attaques passées, le jeune homme avait toujours éprouvé une certaine curiosité envers cette région du continent où les enfants illégitimes étaient traités avec plus de respect qu’ailleurs à Westeros.

- Merci pour vos encouragements, Lady Sand. C’est un honneur d’être applaudi par la reine du tournoi, dit-il pour lancer la conversation, un sourire avenant au coin des lèvres.
- Je me présente, Ser Tavish de la maison Cafferen, ajouta-t-il. Tout orageois que je suis, je ne peux que reconnaître que vous faites une magnifique reine d’amour et de beauté. Mes félicitations pour votre titre, dit-il. Ce n’était qu’un titre honorifique certes, mais bien des demoiselles aimeraient le porter et le fait qu'il finisse par échoir à une Sand...N'était ce pas en quelques sortes une victoire pour toutes les petites Sand, Storm, Waters ou Snow du royaume ?


Armes intactes Rêves brisés •
La vie, il l’avait remarqué, avait parfois un cruel sens de l’ironie. Autrefois, il devait se taire car il était un Storm. Aujourd’hui, il le devait parce qu’il était un héritier. 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bâtarde
Ellaria Sand
Bâtarde
Valar Dohaeris
L'amitié n'a ni rang, ni frontière... C2yq
L'amitié n'a ni rang, ni frontière... Tumblr_pnb45uKsCE1tsti4ko7_r1_250
Ft : Indira Varma
Multi-Compte : Rhaegar Targaryen // Liane Vance // Tyrion Lannister // Lanna Cole
Messages : 330
Date d'inscription : 13/08/2018

L'amitié n'a ni rang, ni frontière... Empty
MessageSujet: Re: L'amitié n'a ni rang, ni frontière...   L'amitié n'a ni rang, ni frontière... EmptyDim 3 Fév - 18:16



L'amitié n'a ni rang, ni frontière... ft. Tavish Cafferen


Ellaria le laissa venir à elle. Plus il approchait, plus elle pouvait mieux discerner son visage. Il lui semblait ne pas l'avoir vu jouter; elle ne reconnaissait ni ses traits, ni les couleurs qui étaient les siennes. Elle songea à sa dernière fille, Loreza. Ses leçons à elle était loin derrière elle désormais, mais elle aimait à se rafraîchir la mémoire en compagnie de sa fille, qui elle, était justement en plein apprentissage. C'est d'ailleurs ainsi qu'en se promenant avec elle à travers les tentes des invités, elle rencontra la charmante Lady Alysanne Lefford. Une belle rencontre qu'Ellaria n'oublierait pas...Peut-être celle-ci suivra-t-elle le même chemin? Ellaria remercia le jeune chevalier en lui offrant une petite révérence comme on le lui avait appris en présence d'un noble.

Enchantée de vous connaître, Ser Tavish. Il semble que je n'ai pas besoin de me présenter; le titre que m'a décerné le Prince Oberyn a suffisamment parlé pour moi! répondit-elle en riant légèrement. Ellaria en était effectivement très fière et plus encore, soulagée que l'amour de sa vie soit ressorti de ce tournoi avec de simples courbatures, des ecchymoses et une fatigue plus prononcée que d'habitude.

Merci pour ces compliments, Ser. J'en suis moi-même très honorée et, entre nous, assez fière que ce titre m'ait échu à moi, une simple bâtarde. Oserais-je vous confier que depuis ce jour, je me délecterais presque du regard rempli de jalousie que me jettent certaines de vos nobles dames? Cela me donne l'impression d'avoir été élevée au rang de vraie reine, moi qui suis née bâtarde !

Ellaria essaya de s'imaginer un instant être, en quelque sorte, annoblie de sorte de pouvoir porter le nom de son père. Lady Ellaria Uller Que de portes cela pourrait lui ouvrir... Elle qui rêvait encore et toujours de mariage, en portant le nom de son père, le mariage lui serait permit, et alors, quel serait son nom? Lady Ellaria Martell Cette pensée lui remplit le coeur d'un sentiment de tristesse mêlé d'amour. Elle savait qu'elle n'avait nul besoin de mariage pour être assurée de l'amour d'Oberyn. Cela ne restait, au final, rien d'autre qu'une simple cérémonie devant des Dieux qu'elle ne priait pas d'ailleurs. Mais qu'importe, elle ne pouvait s'empêcher d'y songer parfois...C'était plus fort qu'elle...Chassant cette pensée mélancolique de son esprit, elle s'adressa à nouveau à son interlocuteur:

Vos compatriotes de l'Orage ne semblent pas autant s'offusquer des bâtards que ceux de la capitale par exemple. A moins que je ne sois tombée que sur les plus compatissants et ouverts d'esprit, comme cela semble être votre cas, Ser?



An 301 - Lune 12 - Semaine 2 Lestival


©️ Halloween





The Sand Princess
I ask again, where does it end ? by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héritier
Tavish Cafferen
Héritier
Valar Dohaeris
L'amitié n'a ni rang, ni frontière... C2yb
L'amitié n'a ni rang, ni frontière... 1558772800-tumblr-me4u86q9s41qbkhhbo2-r1-250
Ft : Sam Claflin
Multi-Compte : Alana Greyjoy
Messages : 1027
Date d'inscription : 23/12/2018

L'amitié n'a ni rang, ni frontière... Empty
MessageSujet: Re: L'amitié n'a ni rang, ni frontière...   L'amitié n'a ni rang, ni frontière... EmptyMer 6 Fév - 9:07


L'amitié n'a ni rang ni frontière

Ellaria Sand & Tavish Cafferen
Lune 12, An 301


Tavish sourit quand Ellaria lui confia qu’elle se délectait presque des regards envieux des nobles dames sur son titre honorifique. Il comprenait parfaitement. Les regards que la noblesse westerosi accordait aux bâtards, quand elle daignait les regarder en face, étaient souvent empreints d’animosité et de mépris. Il en savait quelque chose. Porter un titre convoité par des nobles dames en étant une Sand…Cela devait être jubilatoire. Le chevalier pensa à sa petite sœur Shyra Storm. Pas sûr que cette dernière aurait pu se contenir et se montrer modeste si elle s’était trouvée à la place d’Ellaria, couronnée d’un tel honneur.

« Je comprends parfaitement », dit-il. « La noblesse du royaume ne traite pas les bâtards avec la plus grande courtoisie. C’est tout à fait légitime de vouloir profiter de ce titre honorifique si convoité par ces dames. »

Tavish laissa échapper un petit rire quand Ellaria supposa une tolérance plus grande envers les bâtards chez les orageois. L’Orage, bien traîter ses bâtards ? Peut être les Storm étaient ils mieux traités que les Flowers dans la plupart des cas, mais l’Orage n’était pas le Nord ou Dorne. Peu de Storm avait sa chance ou celle de Shyra. C’était vraisemblablement la deuxième proposition que lui faisait Lady Ellaria qui était la bonne et non la première ; elle devait avoir eu la chance de croiser des orageois plus ouverts d’esprit que la moyenne.

« Détrompez-vous ! Malheureusement, je ne pense pas pouvoir dire que les gens de ma région se montrent en général très tolérants avec les enfants nés illégitimes. Les préjugés sur les bâtards ont la dent dure dans l’Orage. Et j’en sais quelque chose ! Il serait en effet malvenu de ma part de regarder de haut les bâtards, Lady Ellaria. Je suis moi-même né Storm et j’ai porté ce nom jusqu’à l’année dernière, à vrai dire. », expliqua-t-il. Il n’était pas étonnant qu’Ellaria Sand ne soit pas au courant de son parcours. Ils ne provenaient pas de la même région, on pouvait même dire qu’ils provenaient de régions traditionnellement ennemies depuis la Conquête, et la maison Cafferen n’était qu’une maison mineure, bien loin de Dorne, tout au nord de la région orageoise.


Armes intactes Rêves brisés •
La vie, il l’avait remarqué, avait parfois un cruel sens de l’ironie. Autrefois, il devait se taire car il était un Storm. Aujourd’hui, il le devait parce qu’il était un héritier. 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bâtarde
Ellaria Sand
Bâtarde
Valar Dohaeris
L'amitié n'a ni rang, ni frontière... C2yq
L'amitié n'a ni rang, ni frontière... Tumblr_pnb45uKsCE1tsti4ko7_r1_250
Ft : Indira Varma
Multi-Compte : Rhaegar Targaryen // Liane Vance // Tyrion Lannister // Lanna Cole
Messages : 330
Date d'inscription : 13/08/2018

L'amitié n'a ni rang, ni frontière... Empty
MessageSujet: Re: L'amitié n'a ni rang, ni frontière...   L'amitié n'a ni rang, ni frontière... EmptyLun 11 Fév - 12:18



L'amitié n'a ni rang, ni frontière... ft. Tavish Cafferen


Ellaria croisa ses bras devant elle, frissonnant légèrement mais accordant toute son attention au jeune chevalier qui lui semblait très aimable et chaleureux. Son sourire était communicatif, car elle s’aperçut que depuis leur premier échange, elle n’avait cessé de sourire elle aussi. Cependant, la révélation sur son récent statut lui fit l’effet d’un choc. Elle n’aurait jamais songé que ce jeune homme soit né Storm et que le nom de son père ne lui ait été accordé si tardivement et récemment ! Elle en resta interdite pendant un long moment, sa bouche s’entrouvrant légèrement bien qu’aucun son n’en soit sorti. Finalement, elle parvint à retrouver suffisamment ses esprits pour articuler:

Et bien…Je me serais attendue à tout sauf à pareille explication, Ser Tavish. Voilà ce qui donne en effet une raison à votre amabilité à mon égard autre que la simple politesse.

Curieuse, elle aurait voulu en savoir plus. Comment était-ce arrivé? Quelles furent les raisons invoquées vraisemblablement devant le Roi pour permettre à un simple bâtard de se voir conférer le nom de son père? Peut-être même était-il à présent son héritier? Elle ne connaissait pas la maison Cafferen ni son Seigneur mais elle savait en revanche que l’Orage et Dorne ne partageaient pas vraiment de bonnes relations. Seulement, elle n’était pas le genre de femme à se soucier de la politique. Elle préférait bien mieux valoriser l’humain que cet aspect de la société qui la dépassait et à laquelle elle n’entendait tout simplement rien. Cependant, elle était curieuse de connaître la façon dont les bâtards sont traités sur ces terres et visiblement là encore, les deux régions étaient très différentes sur ce point:

Vraiment? Qu’entendez-vous par là? s’enquit-elle, curieuse. A Dorne, les moeurs sont plus légères et ouvertes sur ce point comme vous pouvez vous en douter. Pour ma part, je considère tous les Sand comme mes frères et soeurs, peut-être même plus encore que mon propre demi-frère, Ser Ulwyck Uller. Je pense qu’il est plus facile pour les Sand de pouvoir espérer une place dans ce monde, ou tout du moins à Dorne, par leurs seuls mérites et qualités tout en gardant son patronyme de Sand. Je suppose que pour vous, cela a dû être différent…Non pas que je remette en question vos qualités; je ne vous connais pas assez pour les juger, mais je crois savoir que pour être reconnu légitime par son père, il est nécessaire de s’adresser au Roi? Et d’avoir pour cela une bonne raison?



An 301 - Lune 12 - Semaine 2 Lestival


©️ Halloween





The Sand Princess
I ask again, where does it end ? by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héritier
Tavish Cafferen
Héritier
Valar Dohaeris
L'amitié n'a ni rang, ni frontière... C2yb
L'amitié n'a ni rang, ni frontière... 1558772800-tumblr-me4u86q9s41qbkhhbo2-r1-250
Ft : Sam Claflin
Multi-Compte : Alana Greyjoy
Messages : 1027
Date d'inscription : 23/12/2018

L'amitié n'a ni rang, ni frontière... Empty
MessageSujet: Re: L'amitié n'a ni rang, ni frontière...   L'amitié n'a ni rang, ni frontière... EmptyMer 13 Fév - 21:12


L'amitié n'a ni rang ni frontière

Ellaria Sand & Tavish Cafferen
Lune 12, An 301


Tavish comprenait l’étonnement de son interlocutrice. Il était assez rare que le fils bâtard d’un noble obtienne l’honneur d’une légitimation. Pour qu’une telle demande soit acceptée, il fallait avancer de bonne raison. Comme Tavish était le seul fils vivant de Lord Arstan après la mort de son épouse et de son  héritier nouveau-né étant décédé des suites de la peste rouge, la maison Cafferen aurait été menacée d’extinction si Rhaegar n’avait pas accepté que le jeune Storm porte le nom de Cafferen. De plus, la demande de légitimation avait été appuyée par le suzerain de l’Orage et Rhaegar avait été mis au courant des circonstances qui avait précédé la mort d’Alyssa Tudbury. Les Cafferen avaient également l’avantage de leur fidélité au roi Targaryen. En effet, les Cafferen avaient choisis le camp du dragon et non celui du cerf lors de la guerre qui avait opposé Rhaegar à Robert Baratheon. Le précédent seigneur de Bourgfaon, Erich Cafferen ainsi que son fils Byron avaient d’ailleurs péris lors de la bataille de Cendregué.

Aurait-il regardé les bâtards autrement s’il était né Cafferen et non Storm ? Tavish ne le pensait pas. La famille Cafferen n’était pas la plus intolérante envers les enfants illégitimes. Son oncle Erich avait certes été un peu plus distant, mais Tavish savait que cela n’était ue dans un but d’éducation, afin qu’il accepte la réalité de sa position de Storm. Son oncle ne l’avait pas pour autant privé d’une éducation et sa mère avait continué à vivre à l’intérieure des murailles du château où elle avait rencontré son père. Mais il bien est difficile de refaire l’histoire. La personnalité s’était développée autour de la réalité de son statut, sa tolérance et son ouverture d’esprit lui venait sans doute en grande partie de son propre vécu. Il aurait peut-être été bien différent s’il n’était pas né Storm. Il ne le saurait jamais.

Ellaria se montra curieuse de la situation des Storm et lui expliqua à quelles situations étaient exposés la plupart des Sand. Tavish comprenait le sentiment de fraternité qu’éprouvait Ellaria envers les autres Sand. Les bâtards vivaient dans un entre-deux, un pied dans la noblesse, l’autre dans la roture, et c’était une chose qui ne pouvaient que les rapprocher. Tavish éprouvait plus facilement une sorte d’amitié ou d’affection naturelle pour les autres bâtards que pour les nobles qu’ils ne connaissaient pas. C’est qu’il avait appris à se méfier des autres nobles, tout en restant avenant car on ne savait jamais à quoi s’attendre concernant l’ampleur de leurs préjugés sur les enfants illégitimes. Les bâtards étaient d’une certaine manière tous dans le même bateau, certains mieux lotis que d’autres.

Lorsqu’il était arrivé à Herbeval, au début, Tavish avait déploré l’animosité entre Dorne et l’Orage. Il se disait qu’il aurait préféré être écuyer à Dorne, même si cela lui était tout bonnement impossible et qu’il n’aurait probablement jamais osé formuler ce désir devant son père. A Bourgfaon, les dorniens n’étaient guère appréciés. C’était d’ailleurs souvent le cas dans l’Orage. Mais, Tavish était quelqu’un d’ouvert, tant que le dornien ou la dornienne en face de lui ne portait pas le maudit nom de Wyl.

« Je ne pensais pas porter un jour ce nom, pour être honnête. Tout d’abord parce que mon père n’était pas destiné à être Lord. Le Lord était mon oncle, qui est décédé à la bataille de Cendregué, tout comme son héritier, mon cousin Byron. Mon père est devenu Lord après ça mais son amour pour ma mère était très fort. Il se refusait au mariage car il n’aimait qu’elle. Elle lui a d’ailleurs donné un autre enfant, ma petite sœur Shyra. » Tavish pensa au fait qu’Ellaria était d’une certaine manière dans une situation similaire à celle de sa mère. Elle n’était pas une simple roturière, certes, mais Oberyn n’était pas marié et la présentait comme sa compagne officielle. « Ma mère est décédé suite à un autre accouchement qui fut difficile. Après son deuil, mon père a considéré l’idée du mariage car il savait que cela était nécessaire pour la pérennité de la maison. Son épouse a cependant enchaîné les fausses couches et quand elle a finalement mené une grossesse à terme, la peste était sur nos terres. Ma belle-mère est décédée peu après son accouchement, de même que mon demi-frère, l’héritier de mon père, qui était encore un nourrisson. Après cela, et étant donné que j’étais le seul autre fils de mon père, le roi a accepté de me légitimer. », expliqua Tavish. Il avait évidemment fait l’impasse sur le passage qui concernait son empoisonnement par Alyssa. En dehors de sa famille, de la familles Tudbury de Stannis Baratheon et de Rhaegar Targaryen, personne n’était au courant. « Enfant, j’ai parfois rêvé de porter ce nom mais, en toute sincérité, je n’y pensais plus quand je l’ai obtenu. J’avais accepté mon nom de Storm depuis longtemps et je m’imaginais davantage aider et conseiller le jeune frère que la vie me donnerait. Enfin ! Je suis bien sûr très reconnaissant au roi de m’avoir accordé cet honneur et j’essaie aujourd’hui de m’en montrer à la hauteur. », dit-il. Il sourit légèrement. L’histoire de sa légitimation n’était pas des plus joyeuses, même lorsqu’on l’épurait de certains évenements douloureux et il ne voulait pas que la conversation prenne une tournure trop négative. « J’ai souvent entendu parler de la vie des Sand. On la dit en effet plus douce que celle des Storm. Je n’ai cependant pas été le Storm le plus à plaindre. J’ai grandis au château avec mon père, tout comme ma sœur, j’ai reçu les enseignements que pourrait recevoir un fils légitime. Puis, j’ai eu la chance de suivre une formation de chevalier. Pourtant, en effet, les regards que portent de nombreux nobles de l’Orage sur les Storm sont emplis de mépris, je l’ai bien constaté lors de mes voyages dans ma région. Mais de mon expérience, la situation est pire encore dans le Bief, où j’ai été écuyer. Je plains les pauvre Flowers car la noblesse bieffoise n’est certainement pas des plus tendres envers eux. », expliqua Tavish. Il pensa à Elbois. Ils avaient passés toute leur adolescence ensemble. Ils s'étaient entraînés ensemble. Il le considérait comme un frère. Et pourtant, malgré leur amitié, Elbois n'avait jamais su mettre leur différence de statut de côté. Storm, l'avait-il toujours appelé lorsqu'il était écuyer. Et non Tavish, qui était pourtant son prénom.


Armes intactes Rêves brisés •
La vie, il l’avait remarqué, avait parfois un cruel sens de l’ironie. Autrefois, il devait se taire car il était un Storm. Aujourd’hui, il le devait parce qu’il était un héritier. 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bâtarde
Ellaria Sand
Bâtarde
Valar Dohaeris
L'amitié n'a ni rang, ni frontière... C2yq
L'amitié n'a ni rang, ni frontière... Tumblr_pnb45uKsCE1tsti4ko7_r1_250
Ft : Indira Varma
Multi-Compte : Rhaegar Targaryen // Liane Vance // Tyrion Lannister // Lanna Cole
Messages : 330
Date d'inscription : 13/08/2018

L'amitié n'a ni rang, ni frontière... Empty
MessageSujet: Re: L'amitié n'a ni rang, ni frontière...   L'amitié n'a ni rang, ni frontière... EmptySam 9 Mar - 12:20

Ellaria Sand ∞ Tavish Cafferen
L'amitié n'a ni rang, ni frontière
Ellaria fut captivée par le récit de sa nouvelle connaissance. Joignant les mains devant elle, lui conférant une posture sage et attentive à ce que lui racontait Tavish, elle l'écouta tout du long sans oser l'interrompre. Elle était presque gênée d'en apprendre autant et aussi rapidement de la part d'un homme qu'elle venait tout juste de rencontrer, qu'elle n'avait fait que féliciter pour son adresse durant son entraînement, sans forcément chercher à provoquer cette conversation. Etait-elle prête à se livrer à lui tout comme il avait eu la facilité à le faire envers elle? Quelque chose en elle lui soufflait pourtant de le faire. Le visage du jeune chevalier lui était très avenant tout comme l'était son comportement.

Quelle histoire, Ser ! Je ne m'attendais pas à ce que vous me parliez aussi ouvertement, alors que nous venons à peine de nous rencontrer. Je salue la confiance que vous mettez en moi. Et cela me montre aussi que, tout noble que vous ayez eu la chance de devenir et qui plus est Orageois, vous ne me prenez pas de haut. Vous n'oubliez pas d'où vous venez, preuve d'une grande maturité malgré votre jeune âge. dit-elle en lui souriant chaleureusement.

Elle n'avait pas rencontré beaucoup de bâtards légitimés dans sa vie. A bien y réfléchir, il semblait être le premier qui croisait sa route. Elle s'était toujours dit que, en-dehors de Dorne, les bâtards qui auraient cette chance en oublieraient le bas statut dans lequel ils sont nés et grandis. Ellaria avait donc la ferme conviction que, une fois légitimé, ils devenaient hautains, imbus de leur personne et dédaigneux de leurs semblables. Tavish lui démontrait aujourd'hui tout le contraire, et cela lui plaisait beaucoup. Elle se permit donc de rebondir sur la situation des Sand, comparée à celle, peu envieuse en effet, que lui dépaignait Tavish sur les Storm et les Flowers:

Je crois qu'en effet, heureux sont les bâtards nés à Dorne. Notre région fait preuve d'une grande maturité d'esprit à ce sujet. Les bâtards sont issus de l'amour et de la passion. Pourquoi donc les renier? Peut-être qu'ailleurs, cela reste effectivement mal vu et pire encore, lorsqu'ils sont le fruit d'un viol...Mais pareille chose n'existe pas dans notre Principauté...ou est tout du moins extrêmement rare. Mais nous partageons en tout cas une chose, Ser Tavish, poursuivit-elle, Nous avons eu la chance de grandir auprès de notre famille qui nous offrit protection et éducation pour faire de nous ce que nous sommes aujourd'hui. Je n'éprouve pas un fort attachement pour mon père. Lord Harmen est un homme assez dur mais je le respecte énormément pour m'avoir protégée, élevée et éduquée pendant mon enfance. et Grâce à lui, j'ai pu voyager dans le Bief et rencontrer le Prince Oberyn.

Elle sourit et émit un léger rire à ce souvenir: Je m'en souviens comme si cétait hier ! Et vous avez amplement raison au sujet des Bieffois et de ces pauvres Flowers! Je crois que c'est dans le Bief ou auprès des Bieffois que j'ai eu droit aux pires regards et commentaires acerbes sur mon passage. A force, ça en est devenu blessant, même pour moi qui ne suis pourtant pas du genre à faire attention à ce que les autres pensent de moi... Heureusement, mon chemin a croisé celui du Prince Oberyn et j'en ai vite oublié les méchancetés dites sur mon passage! Les Bieffois sont en effet les pires...Exceptée Lady Margaery. Cette jeune femme est la douceur et la gentillesse incarnée. Très ouverte d'esprit et pas rancunière, lorsque l'on sait que c'est à cause de mon compagnon que Lord Garlan Tyrell est resté handicapé !

Une soudaine bourrasque de vent fit voleté sa cape derrière elle. Elle rabattit ses bras autour d'elle et ramena la cape autour de ses épaules:

Enfin...notre cas est une histoire sans fin ! Mais dîtes-moi, Ser Tavish, vous n'êtes quand même pas venu seul ici? Votre famille vous accompagne?

code by Silver Lungs


The Sand Princess
I ask again, where does it end ? by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héritier
Tavish Cafferen
Héritier
Valar Dohaeris
L'amitié n'a ni rang, ni frontière... C2yb
L'amitié n'a ni rang, ni frontière... 1558772800-tumblr-me4u86q9s41qbkhhbo2-r1-250
Ft : Sam Claflin
Multi-Compte : Alana Greyjoy
Messages : 1027
Date d'inscription : 23/12/2018

L'amitié n'a ni rang, ni frontière... Empty
MessageSujet: Re: L'amitié n'a ni rang, ni frontière...   L'amitié n'a ni rang, ni frontière... EmptySam 9 Mar - 20:45



L'amitié n'a ni rang ni frontière

Ellaria Sand & Tavish Cafferen
Lune 12, An 301



Tavish n’avait eu aucun mal à expliquer à Ellaria Sand comment il en était venu à être légitimé. D’abord parce que son histoire ne lui faisait pas honte et son passé de Storm non plus. Ensuite, parce que la Sand dégageait une aura qui inspirait confiance.
« Je vous remercie mais il est tout à fait naturel à mes yeux que je garde en mémoire d’où je viens. De toute façon, je ne suis pas de ceux qui pense qu’être noble nous place au dessus des autres. », répondit Tavish au compliment d’Ellaria qui saluait sa maturité. Jamais il ne lui serait venu à l’esprit de mépriser bâtards ou roturiers tout simplement parce qu’il avait accédé à la noblesse. Il n’oublierait jamais d’où il venait et n’exercerait nulle censure sur son passé de Storm. D’ailleurs, les bâtards et les roturiers étaient parfois de bien meilleure compagnie que certains nobles hypocrites ou trop imbus d’eux-mêmes.

Tavish était tout à fait d’accord avec la gagnante du titre de reine d’amour et beauté ; ils avaient étés chanceux, non seulement d’être reconnus par leurs pères respectifs et d’avoir pu grandir auprès d’eux, mais également d’avoir bénéficié d’une éducation et d’une instruction. Tavish avait tout à fait conscience de cette chance. Il savait que s’il était né bâtard d’un autre seigneur, sa vie aurait pu être bien différente, son éducation moins poussée. De plus, sans le capital économique de sa famille, comment aurait-il pu entreprendre une formation de chevalier ?

Un sourire illumina le visage de la dame du sud alors que sa rencontre avec le prince Oberyn lui revint en mémoire. Tavish n’aurait jamais deviné que ces deux là s’étaient rencontrés dans le Bief, loin de Dorne. Ellaria disait avoir elle aussi remarqué, à l’occasion de ce voyage, à quel point les bieffois pouvaient être fermés d’esprit concernant les naissances illégitimes. La princesse Lady Margeary, lui confia-t-elle, faisait cependant une exception à la règle.

« Je n’aurais jamais imaginé que c’était loin de Dorne que vous avez rencontré le prince Oberyn. Comme quoi, le monde semble parfois bien petit ! », répondit Tavish. Les chemins d’Ellaria Sand et Oberyn Martell étaient peut-être destinés à se croiser. L'orageois fut pris d’une certaine curiosité et pensa à lui demander à quelle occasion elle s’était retrouvée dans le Bief  mais c’est à ce moment là qu’elle conclut le sujet en résumant que leur histoire était une histoire sans fin. Il répondit donc plutôt à la question qu’elle lui posait à son tour.

« En effet, ma famille m’accompagne. D’ailleurs, je pense que ma sœur serait très heureuse de faire votre connaissance et de pouvoir vous féliciter pour votre titre. », déclara-il. D’une certaine manière, sa victoire était une victoire pour toutes les bâtardes du royaume. Il imagina un instant le regard de triomphe que sa petite sœur aurait peut-être laissé transparaître si c’était elle, plutôt qu’une jeune fille noble, qui avait été couronnée de ce titre honorifique si convoité. « Elle n’est pas très loin, permettez vous que j’aille la quérir ? », demanda Tavish. L’autorisation d’Ellaria obtenue, Tavish retourna à l’entrée de la cour, où il avait vu Shyra pour la dernière fois. Celle-ci l’avait accompagné pour observer son entraînement et s’était finalement retrouvée à l’entrée des lieux, dans une conversation qui l’avait retardée. Alors que Tavish s’approchait de sa petite sœur qui fort heureusement se trouvait toujours au même endroit, celle-ci prenait justement congé de son interlocuteur.

« Et bien, cette conversation devait être fort intéressante ! », répondit Tavish. Il offrit un regard taquin à sa sœur tout en regardant l’homme avec qui elle parlait s’éloigner. « Encore un qui tombe dans tes filets ? », plaisanta-t-il.  
« Je te cherchais. Il faut que je te présente à quelqu’un », dit-il ensuite, plus sérieusement. Il offrit son bras à Shyra et la conduisit ensuite jusqu’à la dornienne la plus célèbre du tournoi. « Lady Sand, je vous présente ma petite sœur Shyra Storm », dit-il. Alors qu’il présentait à la dame du sud sa petite soeur, une certaine fierté se décelait dans le regard du chevalier de l’orage. Elle avait parfois un sacré caractère et pourtant qu’est ce qu’il pouvait être fier d’être son frère !
*

( HRP : @Shyra Storm te voilà introduite Wink j'espère que la manière dont j'ai amené les choses te convient Smile )

[2.1]


Armes intactes Rêves brisés •
La vie, il l’avait remarqué, avait parfois un cruel sens de l’ironie. Autrefois, il devait se taire car il était un Storm. Aujourd’hui, il le devait parce qu’il était un héritier. 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

L'amitié n'a ni rang, ni frontière... Empty
MessageSujet: Re: L'amitié n'a ni rang, ni frontière...   L'amitié n'a ni rang, ni frontière... EmptyMer 13 Mar - 1:08

L'amitié n'a ni rang, ni frontière...

   

   


   
Ellaria & Tavish & Shyra

   Près de l’entrée de la cour, un rire résonnait gaiement. Les longs cheveux bruns de Shyra ondulaient sur ses épaules, agité par la mélodie harmonieuse de ce rire sincère. La jeune femme souriait à son interlocuteur, les yeux brillants. Le tournoi de Lestival était soudainement devenu très intéressant.

Tavish et Shyra étaient partis ce matin-là ensemble, laissant Lord Arstan, leur père, continuer à socialiser avec d’autres Lords près de l’endroit de leur couchage. Des conversations politiques et des arrangements qui n’intéressaient pas l’orageoise. Alors lorsque son frère lui proposa de l’accompagner pour observer un de ses entraînements au combat, la jeune femme ne se fit pas prier.

La bâtarde de Bourgfaon se sentait particulièrement en beauté cette journée-là. Ses cheveux bruns tombaient sans effort et son visage irradiait de bonheur Ce séjour loin de la maison lui faisait un grand bien. Elle n’était pas noble, mais elle se sentait capable d’attirer les regards autant que les autres femmes de meilleures naissances.

Ils en étaient à franchir les portes de la cour, discutant avec animation, lorsque Shyra fut interceptée par un écuyer qui lui adressait le plus beau de sourire. Laissant son frère la devancer, elle partit à la rencontre de ce bel homme qui la dévorait des yeux.

Elle ne voyait pas le temps passer, mais s’imaginait bien que son frère devait avoir terminé son entraînement. Dommage, Shyra adorait voir Tavish s’entraîner. C’est lorsqu’elle le vit revenir dans sa direction qu’elle mit fin à la conversation avec l’homme, se laissant baiser la main avec un sourire gourmand sur les lèvres.

«Au plaisir de croiser votre chemin à nouveau…» Murmura-t-elle pour elle-même alors que son interlocuteur tournait de l’autre côté du mur de la cour.

Tavish était à sa hauteur et ne rata pas l’occasion de blaguer sur ce qu’il venait de voir. Elle lui donna un coup de coude, comme pour l’intimer à se mêler de ses affaires.

«Je ne place jamais de filet… Je ne suis pas un piège, Tavish… J’ai seulement hérité du même aura que maman… Impossible à ne pas remarquer.» Déclara-t-elle, faussement hautaine.

Elle prit le bras de son frère avec plaisir, appuyant brièvement sa tête contre l’épaule de Tavish, marque d’affection délicate et discrète. Elle était un peu triste d’avoir manqué la pratique de l’héritier de leur maison.

«Ah bon? De qui s’agit-il?» Elle était curieuse. «Dis-moi, tu as bien combattu, je suis navrée de ne pas été témoin de ton talent.»

Tavish n’eut nul besoin d’ouvrir la bouche pour que Shyra reconnaisse la magnifique dornienne devant eux. Il fit toutefois les présentations en bonne et dûe forme. La Storm fit une révérence élégante.

«Lady Sand, votre nouveau titre décrit à peine la beauté qui vous a été accordée.»

C’était une flatterie d’usage, mais elle n’en était pas moins vraie. Ellaria Sand était magnifique. Shyra était d’ailleurs très heureuse de voir une bâtarde se mériter pareil titre. En se relevant, Shyra se permit de rajouter :

«Il va sans dire que je transmets mes félicitations au Prince pour sa victoire lors du tournoi.»

Une fois redressé, un sourire encore plus sincère et accueillant peignait le visage du petit daim de Bourgfaon.

   

   
DRACARYS


HRP: Me voilà! Je suis contente que vous me preniez en plein milieu de ce rp!!
Revenir en haut Aller en bas
Bâtarde
Ellaria Sand
Bâtarde
Valar Dohaeris
L'amitié n'a ni rang, ni frontière... C2yq
L'amitié n'a ni rang, ni frontière... Tumblr_pnb45uKsCE1tsti4ko7_r1_250
Ft : Indira Varma
Multi-Compte : Rhaegar Targaryen // Liane Vance // Tyrion Lannister // Lanna Cole
Messages : 330
Date d'inscription : 13/08/2018

L'amitié n'a ni rang, ni frontière... Empty
MessageSujet: Re: L'amitié n'a ni rang, ni frontière...   L'amitié n'a ni rang, ni frontière... EmptyDim 31 Mar - 12:57

Ellaria Sand, Tavish Cafferen & Shyra Storm
L'amitié n'a ni rang, ni frontière...
Un sourire poli se dessina sur le visage de la bâtarde à la mention du Prince Oberyn et de leur rencontre, en-dehors de Dorne. Cela pouvait en effet étonné qu'ils ne se soient jamais croisé à Lancehélion ou aux Jardins Aquatiques, mais dans sa jeunesse, Ellaria n'avait que très rarement mis le nez hors des murs de Denfert. Ce fut ce premier et ô combien crucial voyage vers Corcolline, avec son père et son demi)frère qui lui ouvrirent non seulement les yeux sur le monde, mais aussi sur l'amour.

En effet, répondit-elle poliment.

La conversation dévia ensuite sur la famille de Tavish, comme Ellaria lui avait demandé s'il était venu à Lestival seul ou accompagné. Elle apprit donc que le jeune chevalier avait une soeur et que celle-ci serait heureuse de la rencontrer. Ellaria comprenait tout à fait pourquoi et n'eut pas besoin de demander plus d'explications sur cette joie que ressentirait la jeune fille. La légitimation n'avait été prononcée que pour Tavish, en sa qualité d'héritier de la maison de son père. Mais sa soeur, elle, devait certainement encore porter le patronyme Storm propre aux bâtards de l'Orage. Néanmoins, comme elle passait un très bon moment en sa compagnie, elle accepta avec plaisir de se voir présenter la soeur de sa nouvelle connaissance:

Ce serait un grand plaisir, Ser Tavish. Je vous attends ici. répondit-elle en s'asseyant sur un banc non loin de leur position, au soleil.

Alors qu'il la quittait pour aller chercher la demoiselle en question, Ellaria, ayant pris place au soleil loin de la réchauffer, ferma les yeux, gouttant aux rayons de soleil sur sa peau et songeant à ce qu'aurait été sa vie si elle avait préféré rester à Denfert plutôt que d'accompagner son père et son demi-frère dans le Bief. Aurait-elle finit par rencontrer le Prince Oberyn, elle qui aimait énormément sa petite vie tranquille à Denfert, se rendant de temps à autre chez ses amies, Ynys Ferboys ou chez Whissan Wyl. Peut-être bien qu'un jour ou l'autre, sa déesse aurait placé ses pas sur le chemin de la Vipère Rouge...Aurait-ce été plus rapide si elle avait été Ellaria Uller? Non...Du moins pas à Dorne où les bâtards jouissaient d'une toute autre liberté qu'ailleurs en Westeros...

Rouvrant les yeux, elle tourna la tête vers la gauche, entendant des bruits de pas qui se rapprochaient. En reconnaissant le visage de Tavish Cafferen, elle se releva, rabattant son manteau contre elle et alla à leur rencontre, tout sourire. Alors que Tavish faisait les présentations et que la jeune fille du nom de Shyra Storm lui offrait une gracieuse révérence, Ellaria nota une certaine note de fierté dans le regard de son frère lorsqu'il se posait sur sa soeur, qui semblait plus jeune que lui. Ellaria remercia alors à son tour la jeune Shyra en faisant à son tour une révérence devant elle:

Vous êtes très aimable, Lady Shyra. Je vous remercie et transmettrai vos félicitations au Prince Oberyn ce soir. déclara-t-elle. Au risque de ne pas paraître bien originale, permettez-moi de vous retourner le compliment que vous me faîtes, Lady Shyra.

Et en effet, la jeune Storm avait en elle une beauté fougueuse qui, à n'en pas douter, devait faire fondre les coeurs des hommes. Et elle était encore jeune; Ellaria ne douta pas un instant qu'elle deviendrait une belle femme, plus elle prendrait de l'âge. La bâtarde de Denfert se pencha légèrement vers la jeune fille et lui dit, sur le ton de la confidence:

Là d'où je viens, les Sand se considèrent tous comme des frères et soeurs. J'ai conscience que la chose est bien différente en-dehors de Dorne, mais peut-être pourrions-nous, vous et moi, faire un pied de nez à cette tradition? En quoi sommes-nous finalement différentes, vous et moi? Nous sommes des enfants illégitimes...Seul notre patronyme montre que nous venons d'une autre région. La différence s'arrête là. Qu'en dîtes-vous? avant de reprendre, plaisantant en regardant Tavish: Pensez-vous que nous devrions inclure votre frère dans cette avancée? C'est un Cafferen après tout... dit-elle, se retenant de rire.

code by Silver Lungs


HRP: moi aussi je suis très contente que tu nous rejoignes Shyra L'amitié n'a ni rang, ni frontière... 3992757740


The Sand Princess
I ask again, where does it end ? by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héritier
Tavish Cafferen
Héritier
Valar Dohaeris
L'amitié n'a ni rang, ni frontière... C2yb
L'amitié n'a ni rang, ni frontière... 1558772800-tumblr-me4u86q9s41qbkhhbo2-r1-250
Ft : Sam Claflin
Multi-Compte : Alana Greyjoy
Messages : 1027
Date d'inscription : 23/12/2018

L'amitié n'a ni rang, ni frontière... Empty
MessageSujet: Re: L'amitié n'a ni rang, ni frontière...   L'amitié n'a ni rang, ni frontière... EmptySam 4 Mai - 12:21


L'amitié n'a ni rang ni frontière

Ellaria Sand & Tavish Cafferen
Lune 12, An 301


« Dommage que tu n’as pas hérité de son humilité », répondit Tavish en plaisantant devant l’air faussement hautain pris par sa petite sœur. C’est pourtant humblement que sa sœur présenta ensuite ses félicitations à Lady Ellaria Sand, dont le titre obtenu de reine d’amour et de beauté était finalement presque une victoire pour tous les bâtards de Westeros.
Ellaria Sand retourna le compliment que lui fit  Shyra et si cela était certes poli, Tavish ne doutait pas qu’il y avait de la sincérité dans les propos de la dornienne. Sa petite sœur était en effet très jolie. Peut-être, qui sait, serait elle un jour couronnée reine d’amour et de beauté elle aussi ? Elle devrait, pour cela, avoir séduit au préalable un homme capable de jouter avec autant d’adresse qu’Oberyn de la maison Martell. Mais, les hommes sont parfois habités d’une force plus grande lorsqu’ils ont à cœur d’impressionner une belle femme. A cœur vaillant, rien d’impossible…
L’amante de la Vipère Rouge confia alors à Shyra qu’à Dorne, tous les enfants illégitimes, les Sand, se considèrent comme des frères et sœurs. Si cette tradition était propre à la province du Sud, elle proposa tout de même à la jeune Storm de se considérer comme telles, se demandant néanmoins si elles devaient inclure Tavish dans cette fratrie, étant donné qu’il avait troqué les armes brisées de Storm pour le noble blason officiel des Cafferen.

« Bien des nobles me considéreront toujours comme un bâtard, malgré ma légitimation,  et voilà que les bâtards me considèrent comme trop noble… », Il soupira d’un air théatral pour plaisanter. « Décidément, me voilà perpétuellement exclut des castes bien définies de notre société ! », déclara-t-il, toujours avec humour.
Il reprit plus sérieusement ensuite. « Je peux compter de véritablement amis parmi la noblesse de notre royaume. Des gens qui en dépit de leur statut, ne sentent pas en eux ce désir ardent de rabaisser les bâtards ou de leur rappeler qui possède le titre le plus élevé. Mais vous savez, je crois que de manière générale, je m’entendrais toujours mieux avec les bâtards qu’avec les nobles. Bien souvent, ils ont la simplicité en plus et l’hypocrisie en moins. »  C’était une petite confidence, qu’il ne pourrait pas exprimer à haute voix dans d’autres contextes. Ellaria Sand était cependant une femme qui inspirait la confiance. Une aura de bienveillance se dégageait de sa personne et cela, d’ailleurs, renforçait sa beauté.

Il y avait en effet des barrières que certains nobles n’étaient point prêt à laisser tomber. Il y avait des nobles pour qui il restait malgré tout un héritier de seconde classe, un parvenu. La noblesse est elle pourtant quelque chose qui se mérite ? Certains sont anoblis pour leurs hauts faits, certes. Mais la plupart  doivent leurs titres à un ancêtre très lointain, dont l’Histoire vogue entre mythe et faits historiques, et n’ont rien fait personnellement pour les gagner.
« Le prince et vous avez plusieurs enfants, si je ne me trompe pas ? », demanda Tavish. « Vous ont-ils accompagnés à Lestival ? »
HRP : Sorry c'est court et pas super  je trouve L'amitié n'a ni rang, ni frontière... 3663664295 J'ai eu un peu de mal à adapter du fait que Shyra est partie L'amitié n'a ni rang, ni frontière... 3663664295 J'espère que ça t'ira quand même L'amitié n'a ni rang, ni frontière... 2414428499

[7.4]


Armes intactes Rêves brisés •
La vie, il l’avait remarqué, avait parfois un cruel sens de l’ironie. Autrefois, il devait se taire car il était un Storm. Aujourd’hui, il le devait parce qu’il était un héritier. 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bâtarde
Ellaria Sand
Bâtarde
Valar Dohaeris
L'amitié n'a ni rang, ni frontière... C2yq
L'amitié n'a ni rang, ni frontière... Tumblr_pnb45uKsCE1tsti4ko7_r1_250
Ft : Indira Varma
Multi-Compte : Rhaegar Targaryen // Liane Vance // Tyrion Lannister // Lanna Cole
Messages : 330
Date d'inscription : 13/08/2018

L'amitié n'a ni rang, ni frontière... Empty
MessageSujet: Re: L'amitié n'a ni rang, ni frontière...   L'amitié n'a ni rang, ni frontière... EmptyJeu 16 Mai - 12:03

Ellaria Sand, Tavish Cafferen & Shyra Storm
L'amitié n'a ni rang, ni frontière...
Cette nouvelle rencontre avait quelque chose de rafraîchissant et d’agréable pour la dornienne. Elle vit de suite que cette jeune fille n’avait pas froid aux yeux, que son caractère devait fortement ressemblé au temps tumultueux qui peut parfois s’abattre sur les terres de l’Orage, terres portant un nom apparemment très indiqué, vu ce qu’elle avait déjà pu voir de ses propres yeux depuis qu’elle s’y trouvait. Mais à côté de cela, il lui sembla que Shyra avait quelque chose en elle, une chose invisible au regard mais que l’on pouvait ressentir pour peu que l’on prête un tant soit peu attention à l’aura qu’elle dégagea. Ne pouvant mettre un mot sur ce qu’elle ressentait, Ellaria songea soudain que peut-être cette aura provenait-elle de leur culte du Maître de la Lumière ? Voilà un Dieu qui était pour elle aussi étranger que le Dieu Noyé ou les Anciens Dieux du Nord. Même les Sept, à côté, étaient connus de la bâtarde, même si ce n’était pas eux qu’elle vénérait et priait chaque jour et chaque soir. Quoi qu’il en soit, elles conversèrent un moment toutes les deux, Ellaria jetant de temps à autre un coup d’œil rapide vers Tavish. Elle émit un petit sourire en coin à sa remarque qui tenait à moitié d’un constat véridique et à moitié de la plaisanterie.

Vous avez probablement et malheureusement raison, Ser Tavish, répondit-elle en haussant les épaules et en soupirant légèrement avant de rire franchement à sa remarque suivante : Voilà qui est bien vrai ! Peut-être devrions-nous alors nous éloigner pour vous laisser libre d’évoluer dans votre propre caste ? Celle des bâtards légitimés ?!, fit elle en enroulant son bras droit autour du bras gauche de Shyra, faisant mine de vouloir partir avec elle pour le laisser seul ici. Mais bien entendu, elle n’en fit rien et resta ainsi, bras-dessus bras-dessous avec la jeune Storm :

Heureusement qu’il en existe certains suffisamment ouverts d’esprit pour vous accorder leur amitié. Mais je vous l’accorde, la noblesse n’est pas tendre avec les gens comme nous, du moins celle en-dehors de Dorne. J’en sais quelque chose… reprit-elle, faisant indirectement allusion à sa vie auprès du Prince Oberyn. Elle aimait cette vie et ne l’échangerait pour rien au monde. Mais elle n’était pas friande des passages à la cour, préférant de loin se retrancher auprès de sa nièce de coeur que de devoir évoluer auprès des autres nobles de la cour. Mais je ne suis qu’à moitié d’accord avec vous, Ser Tavish, continua-t-elle. L’hypocrisie est une maladie répandue qui touchent autant les nobles que les bâtards. Quant à la simplicité, j’essaie de me convaincre qu’il doit bien exister en ce monde des gens bien nés qui malgré tout savent se montrer humbles tout comme il doit y avoir des bâtards nés dans des familles aisés qui aiment à se pavaner comme des nobles qu’ils ne sont pas et ne seront jamais devant leurs frères et sœurs Storm, ou Snow, ou Rivers ou peu importe quoi d’autre encore. J’espère seulement que vous croiserez les bonnes personnes dans votre vie et saurez reconnaître ceux qui valent la peine d’être connus et de leur accorder votre amitié, dit-elle avant de finir, posant sa main libre sur l’épaule de Shyra et regardant, tout à tour, le frère et la sœur : Et j’espère sincèrement faire partie de ces personnes-là…Pour vous deux.

Elle accompagna ses paroles et son geste d’un chaleureux sourire, qui n’irradia que plus encore sur son visage alors que la conversation dévia sur Oberyn et leurs enfants :

Oui nous l’avons toutes accompagné pour l’encourager et visiblement, cela a porté ses fruits ! Mes quatre filles sont ici ; quant aux quatre autres filles du Prince Oberyn, elles sont restées à Dorne mais nous nous écrivons régulièrement pour prendre de leurs nouvelles et leur donner des nôtres. Mes deux aînées sont sorties avec leur père mais je peux vous présenter mes deux plus jeunes filles si le coeur vous en dit ! Elles sont à l’étude avec leur précepteur ; une petite pause leur fera du bien !

code by Silver Lungs


The Sand Princess
I ask again, where does it end ? by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héritier
Tavish Cafferen
Héritier
Valar Dohaeris
L'amitié n'a ni rang, ni frontière... C2yb
L'amitié n'a ni rang, ni frontière... 1558772800-tumblr-me4u86q9s41qbkhhbo2-r1-250
Ft : Sam Claflin
Multi-Compte : Alana Greyjoy
Messages : 1027
Date d'inscription : 23/12/2018

L'amitié n'a ni rang, ni frontière... Empty
MessageSujet: Re: L'amitié n'a ni rang, ni frontière...   L'amitié n'a ni rang, ni frontière... EmptySam 25 Mai - 10:35


L'amitié n'a ni rang ni frontière

Ellaria Sand & Tavish Cafferen
Lune 12, An 301



Tavish rit en voyant Lady Ellaria faire mine d’emporter Shyra avec elle pour le laisser évoluer dans sa propre caste, comme elle le disait. La dornienne dégageait quelque chose de maternel et de doux. Cela rappela au chevalier orageois à quel point il aurait aimé que Shyra connaisse sa mère. Sans doute l’aurait-il vue alors partager des instants de complicités comme celui là. Il sourit. Le jeune homme acquiesa aux dires de la bâtarde de Dorne.

« Je suis d’accord avec vous. Et je vous le souhaite aussi, mais regardez nous déjà : un ancien Storm, une Storm et une Sand. La norme voudrait que les Storm se méfient des Sand et inversement et pourtant nous voilà tous les trois en train de discuter chaleureusement. », dit le jeune homme. Les deux provinces ne s’entendaient guère, l’Orage ayant subi l’insoumission des dorniens contre la couronne Targaryenne. A Bourgfaon, les dorniens n’étaient guère appréciés par la population. Tavish savait bien, par exemple, qu’il ne serait jamais question pour lui d’épouser une dornienne. Et pourtant, derrière les anciennes rivalités et les apparences, il savait qu’il pourrait plus facilement créer une amitié avec certaines dorniennes comme Ellaria Sand ou Boadicée Sand qu’avec certaines orageoises chez qui les préjugés étaient encore fort ancrés.

« Oh, ce serait avec plaisir ! », répondit Shyra lorsqu’Ellaria leur proposa de leur présenter ses deux plus jeunes petites Sand.

« Ainsi, voilà donc le secret de la Vipère Rouge ; en plus de ses talents en matière de manipulation de la lance, il bénéficie d’un véritable groupe de soutiens ! », s’exclama Tavish en souriant. « Ce serait pour moi aussi un plaisir de voir les deux petites qui par leur présence, ont portés chance à leur père. », ajouta-t-il. A nouveau, il se demanda comment les choses auraient-elles été si leur mère n’était pas morte un hiver en tentant de donner naissance à un troisième enfant qui porterait le nom de la tempête. Combien auraient-ils pu être dans la famille, si l’hiver n’avait pas été si meurtrier ? Et à nouveau,  l’hiver est là. Lestival et son tournoi apportait de la fraîcheur et de la joie à cette saison mais pourtant, le froid se faisait plus fort et les journées plus courtes. Foutue saison.

HRP : Désolé c'est un peu court, j'éspère que ça te convient malgré tout Smile



Armes intactes Rêves brisés •
La vie, il l’avait remarqué, avait parfois un cruel sens de l’ironie. Autrefois, il devait se taire car il était un Storm. Aujourd’hui, il le devait parce qu’il était un héritier. 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bâtarde
Ellaria Sand
Bâtarde
Valar Dohaeris
L'amitié n'a ni rang, ni frontière... C2yq
L'amitié n'a ni rang, ni frontière... Tumblr_pnb45uKsCE1tsti4ko7_r1_250
Ft : Indira Varma
Multi-Compte : Rhaegar Targaryen // Liane Vance // Tyrion Lannister // Lanna Cole
Messages : 330
Date d'inscription : 13/08/2018

L'amitié n'a ni rang, ni frontière... Empty
MessageSujet: Re: L'amitié n'a ni rang, ni frontière...   L'amitié n'a ni rang, ni frontière... EmptySam 1 Juin - 14:51

Ellaria Sand, Tavish Cafferen & Shyra Storm
L'amitié n'a ni rang, ni frontière...
Ellaria accueillit avec un grand sourire joyeux l'entrain que manifesta Shyra tout comme l'assentiment de son aîné. Elle vit sur leur visage et dans leurs yeux qu'il n'y avait là aucun signe d'une simple politesse, pour ne pas avoir à lui dire non, mais que tous deux étaient réellement enjoués à l'idée d'en apprendre plus sur la famille atypique qu'elle formait avec Oberyn, ses filles et ses belles-filles. Son bras toujours noué autour de celui de Shyra, elle glissa son autre bras libre autour de celui de Tavish et, bras-dessus, bras-dessous, elle au milieu, Shyra à sa droite et Tavish à sa gauche, elle les mena jusqu'au château où, en la qualité de Prince de Dorne, Oberyn Martell s'était vu octroyer de larges appartements pour accueillir sa grande famille. Brisant le silence poli qui s'était installé entre eux, elle leur demanda s'ils étaient déjà venu au château, étant donné que beaucoup des invités séjournaient plutôt en-dehors des murs du château de Lestival, avant de rajouter:

Vous verrez, c'est très beau à l'intérieur, mais rien à voir avec Lancehélion, les Jardins Aquatiques ou Denfert, mon fief de naissance. Disons qu'on sent la patte de votre région de l'Orage et celle de notre Roi.

Maintenant à l'aise à travers les escaliers, couloirs et étages que comportaient le château de Lestival, elle les guida jusqu'aux appartements des Martell, non sans s'arrêter de temps à autre pour qu'Ellaria puisse leur présenter une personne de sa connaissance croisée sur leur chemin. Devant la porte de leurs appartements, deux gardes à la livrée aux couleurs jaunes et oranges des Martell lui ouvrirent la porte en la reconnaissant, sans poser de questions au sujet de ses accompagnateurs étrangers. Ils pénétrèrent dans un grand salon au centre duquel, assise à la table qui leur servait aussi à prendre leurs repas, Dorea et Loreza étaient toutes concentrées sur leur lecture, leur précepteur allant de l'une à l'autre. A la vue de leur mère, les filles s'arrêtèrent et lui offrirent un grand sourire. Ellaria se permit alors de libérer les bras de Tavish et de Shyra pour s'approcher d'elles. Elle déposa un baiser dans leurs cheveux et congédia leur précepteur pour la journée. Les filles, voyant que leur mère n'était pas revenue seule, jetèrent un regard rempli de curiosité sur les deux nouveaux venus. Ellaria les fit se lever et s'approcher d'eux, une main posée sur leurs épaules frêles:

Dorea, Loreza, je vous présente Ser Tavish Cafferen et sa jeune soeur, Lady Shyra Storm. Lady Shyra, Ser Tavish, voici mes deux plus jeunes filles; Dorea et Loreza Sand.

Les deux filles les saluèrent comme on le leur avait appris puis Dorea, curieuse et peu farouche, demanda directement:

Si vous êtes frère et soeur, pourquoi vous n'avez pas le même nom? questionna-t-elle intriguée, déclenchant un petit rire chez leur mère.

code by Silver Lungs


The Sand Princess
I ask again, where does it end ? by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héritier
Tavish Cafferen
Héritier
Valar Dohaeris
L'amitié n'a ni rang, ni frontière... C2yb
L'amitié n'a ni rang, ni frontière... 1558772800-tumblr-me4u86q9s41qbkhhbo2-r1-250
Ft : Sam Claflin
Multi-Compte : Alana Greyjoy
Messages : 1027
Date d'inscription : 23/12/2018

L'amitié n'a ni rang, ni frontière... Empty
MessageSujet: Re: L'amitié n'a ni rang, ni frontière...   L'amitié n'a ni rang, ni frontière... EmptyLun 10 Juin - 20:23


L'amitié n'a ni rang ni frontière

Ellaria Sand & Tavish Cafferen
Lune 12, An 301

Dans l’Orage, il était plus courant de décrire les dorniens comme des gens sournois et vicieux que comme des gens chaleureux. Pourtant, Ellaria Sand n’avait rien d’une femme sournoise et faisait au contraire honneur à la réputation de chaleur du Sud que certains leur prêtaient. Elle semblait déjà avoir adopté le frère comme la sœur de la maison Cafferen en tant qu’ami et se montrait enthousiaste à l’idée de leur présenter ses plus jeunes filles.

Tavish acquiesa à la question d’Ellaria. La famille Cafferen n’était certes pas une grande famille de l’Orage mais ils avaient bénéficié de petits appartements au château étant donné la loyauté sans faille que leur maison avait témoigné à Rhaegar, les endeuillant pourtant de la perte d’un seigneur et d’un héritier. Arstan Cafferen n’était peut-être pas bien vu de tous mais il avait été un héros de guerre et un défenseur fidèle de la couronne Targaryenne.

« Shyra et moi n’avons jamais vu Dorne », répondit Tavish. « Je ne peux qu’imaginer Lancehélion ou les Jardins Aquatiques, selon les descriptions que l’ont en fait, mais ce que je peux dire en tout cas, c’est que ces descriptions donnent envie de s’y rendre. », dit-il. Et pourtant, représentant la maison des faons, ses armoiries désormais intactes et débarrassées de leur cassure originelle, Tavish doutait qu’il aurait un jour l’occasion de s’y rendre. On voyait mal un faon de la maison Cafferen se rendre à Dorne et se laissait séduire par sa beauté sudiste comme on voyait mal un Wyl se rendre à Dorne.

L’enfant légitimé et l’enfant illégitime d’Arstan Cafferen arrivèrent finalement dans les appartements qui avaient été octroyés aux Martell. Là, se trouvaient deux charmantes petites filles aux teint halés, occupés à apprendre leur leçon en compagnie de leur précepteur. Ellaria congédia celui-ci après avoir embrassé ses filles. Nul doute qu’Ellaria Sand était une mère aimante. Cela se voyait à la façon dont elle regardait ses filles.

Tout comme Ellaria, Tavish rit devant le franc parler de la plus âgée des petites filles qu’Ellaria venait de leur présenter.
« Je suis né Storm, comme ma sœur. Mais, il y a peu, le roi Rhaegar m’a légitimé, sans quoi ma maison se serait éteinte car mon père n’a pas d’autres enfants que nous deux. », expliqua-t-il. Il avait presque envie d’ajouter qu’il était toujours le même malgré ce changement de nom. En règle générale, il préférait tellement la compagnie d’autres Storm, Sand ou Flowers. C’était étrange de se dire qu’il n’appartenait plus à ce monde là désormais mais à un autre monde, de nature bien moins accueillante et bien plus hypocrite.

« Ce sont de très jolies jeunes filles que vous avez là, Lady Ellaria.»,
dit-il à l’amante de cœur d’Oberyn Martell. « Etant donné que vous possédez maintenant le titre de reine d’amour et de beauté, ne peut-on pas dire d’ailleurs que vos filles sont  les princesses d’amour et de beauté du tournoi ? », dit-il en souriant. Si les filles qu'il aurait peut-être un jour seraient de nobles naissances, il se disait qu'il préférerait malgré tout laisser leru franchise et leur audace s'exprimer comme celle d'une petite Dorea Sand ou d'une Shyra Storm, même si cela risquerait de lui apporter quelques problèmes diplomatiques, plutôt que de les élever à se taire et à jouer les dociles figurantes.

« Comment appelle-t-on les filles d’une reine sinon des princesses ? », répondit Shyra. « Alors, je crois bien que oui. En tout cas, je pense que ce titre vous irez très bien, mes lady », ajouta-t-elle en souriant aux deux petites filles. Le fait que les femmes de ce tournoi sont toutes des Sand plaisaient autant  à Shyra que si elles avaient toutes été des Storm. Sand, Storm, Rivers, Snow...Au final, ils étaient pareils. Membres d'une grande famille, comme l'avait dit Ellaria. Et le titre de la compagne d'Oberyn était une victoire qu'apprécierait sans doute toutes les filles illégitimes du royaume. Et en tant qu'ancien bâtard qui n'oublierait jamais d'où il venait, Tavish ne pouvait que l'apprécier aussi.
*

HRP : Si tu penses que les Cafferen n'auraient pas eu d'appartements à Lestival, signale le moi vu que tu joues aussi Rhaegar et je modifierais. J'étais vraiment pas sûre ^^"


Armes intactes Rêves brisés •
La vie, il l’avait remarqué, avait parfois un cruel sens de l’ironie. Autrefois, il devait se taire car il était un Storm. Aujourd’hui, il le devait parce qu’il était un héritier. 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

L'amitié n'a ni rang, ni frontière... Empty
MessageSujet: Re: L'amitié n'a ni rang, ni frontière...   L'amitié n'a ni rang, ni frontière... Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
L'amitié n'a ni rang, ni frontière...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Demandes de rang
» Demandez votre rang de padawan!
» Sam et Frodo ou une amitié malsaine ?
» Amitié de la délicieuse duchesse de Bouillon
» Il n'y a pas d'amis, que des moments d'amitié... J. Renard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: Westeros :: Les terres de l'Orage-
Sauter vers: