RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Toutes les nouveautés de la MAJ sont à retrouver ici ! Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy] 3725701551
La dernière édition de la Gazette est disponible par ici Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy] 3725701551
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)

Partagez
 

 Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Seigneur suzerain des îles de Fer
Balon Greyjoy
Seigneur suzerain des îles de Fer
Valar Dohaeris
Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy] C2ys
Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy] Giphy
Ft : Ray Stevenson
Multi-Compte : Aelinor Vanbois || Ynys Allyrion || Maege Mormont
Messages : 1321
Date d'inscription : 18/09/2017

Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy] Empty
MessageSujet: Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy]   Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy] EmptyVen 28 Déc - 23:25

Victarion Greyjoy, capitaine de la flotte de fer et conseiller auprès de son frère regardait au dehors. Croisant ses mains dans son dos, le plus jeune des Greyjoy se tourna enfin vers son frère. « Tu ne changeras jamais d’avis, Balon ? » Le roi des îles de Fer soupira d’exaspération. La réaction de Victarion n’était pas nouvelle. Il savait que son petit frère aimerait qu’il revienne sur sa décision de faire de Asha son héritière. Qu’il ait eu cette idée lorsque Theon était dans le Nord était une chose mais désormais il était revenu, il avait combattu pour l’Indépendance, il avait fait ses preuves. « Je ne reviendrai pas sur ma décision Victarion. Asha est et restera mon héritière il serait temps que tu l’admettes. Que Theon est fait ses preuves n’y change rien. Je ne peux pas… » Balon marqua un silence et fixa son frère. « Je ne peux pas… lui faire ça ! » lâcha le roi des Îles de Fer d’un ton sec et sans appel. Victarion regarda son frère et s’avança vers lui. Il posa une main sur son épaule et hocha simplement la tête. Il était sur le point de quitter les lieux lorsque l’aîné des deux frères ajouta brusquement. « Je ne fais que le protéger et Alannys ne le pardonnerait pas s’il disparaissait… à nouveau. »  Victarion s’arrêta net et se retourna. Les Greyjoy échangèrent un regard qu’eux seuls pouvaient comprendre. Victarion avait vu son frère pleurer une seule fois, le lendemain du départ de son fils pour le Nord. Ce jour-là Victarion avait vu son frère sous un nouveau jour. Balon n’était pas insensible il avait juste pris l’habitude de masquer tout signe de souffrance et de faiblesse.

Victarion quitta la salle des armes et Balon allait en faire autant lorsqu’i entendit du bruit. « Qui va là ? » questionna le Kraken de sa voix grave. Balon n’aimait pas les fouineurs et l’idée que quelqu’un ait pu entendre sa conversation avec son frère lui déplaisait fortement. Il fit alors volteface et se dirigea vers le bruit. « Montrez-vous avant que je ne vous passe au fil de mon épée ! » lâcha le roi des Îles de Fer. Balon Greyjoy fixait droit devant lui et attendait passivement que l’intrus se montre enfin. Il finit néanmoins par dégainer Noire Sœur. Et d’un pas lent il s’approcha jusqu’à distinguer une tignasse blonde qu’il reconnu tout de suite. « Lady Alana, vous… » Balon rangea immédiatement l’épée en acier Valyrien et fronça les sourcils. « Que faites vous ici, très chère belle-fille ? Et ne pouvez-vous donc point répondre. Pour un peu je vous faisais passer de vie à trépas. » Balon et son frère était entré dans l’armurerie persuadés qu’ils seraient seuls. Visiblement ils s’étaient tous les deux fourvoyés. Alana Greyjoy y était aussi et Balon se demandait ce qu’elle avait bine pu entendre de leur petite conversation pour le moins très privée.  Le Kraken inspira profondément espérant que sa belle-fille donnerait une explication pour le moins convaincante. Au quel cas, il en toucherait deux mots à son fils en personne.


Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy] Tumblr_ocllksIcl31ueyxfyo3_400
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Golden Leviathan
Alana Greyjoy
The Golden Leviathan
Valar Dohaeris
Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy] C2yb
Ft : Tamsin Egerton.
Multi-Compte : Tavish Cafferen
Messages : 1011
Date d'inscription : 18/11/2018

Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy] Empty
MessageSujet: Re: Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy]   Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy] EmptySam 29 Déc - 22:00

Les secrets de l'âme
An 302, lune 2


Malgré son ventre très arrondi et sa poitrine plus volumineuse en raison de sa 7ième lune de grossesse, Alana Greyjoy n’était pas particulièrement fatiguée. Elle se sentait même très bien, ce qui lui donnait l’espoir de connaître un accouchement moins douloureux pour son deuxième enfant que cela n’avait été le cas pour la première. La princesse des îles de fer avait toutefois veillé à s’installer confortablement, un coussin moelleux coincé dans le creux de son dos, afin de reprendre l’ouvrage sur lequel elle travaillait depuis plusieurs jours à ses heures perdues. Il s’agissait d’une chaîne de roses en tissus dans les tons ocre qu’elle confectionnait pour décorer l’une des robes les plus sobres de sa petite princesse. Comme souvent, elle cousait en compagnie de sa belle-mère Alannys. La petite Halena était assise à même le sol, en train de jouer, quand elle tira sur la robe de sa mère, la déconcentrant dans son travail, pour lui signaler dans une phrase dénué de verbe que l’absence de sa figurine préférée ; le petit cheval en bois sculpté. « Cheval pu là. », répéta-t-elle, une seconde fois. Alana déposa son ouvrage sur le meuble le plus proche et pris sa fille dans ses bras. « Où est ce que tu l’as rangé ? », demanda-t-elle à sa fille. La petite princesse des îles de fer ne semblait évidemment pas connaître la réponse à cette question et, comprenant qu’elle avait sans doute perdu son jouet, commença à s’agiter et à grimacer. « Halena, reste calme. On va le retrouver, d’accord ? »

La princesse des îles de fer se souvint alors avoir vu sa fille en possession de l’objet plus tôt dans la journée, quand elles avaient regardés ensemble Theon s’entraîner à l’arc. Alana était toujours impressionnée par les compétences d’archer de son mari. Le regarder s’entraîner ne consistait essentiellement qu’à l’observer réussir brillamment chaque tir, mais elle appréciait les moments qu’ils passaient à trois. Halena s’était bien amusée à applaudir son père et montrait une curiosité pour les arcs. Quand Theon avait rangé le sien dans l’armurerie, Halena avait tendu le bras, désireuse de le saisir et sans doute, d’imiter son père. Elle devait avoir laissé tomber son jouet à ce moment là.

Alana confia sa fille à la surveillance d’Alannys, qui était occupée comme elle à des travaux de coutures afin d’aller récupérer l’objet. Sa belle-mère se demanda si elle ne voulait pas plutôt rester assise et la laisser y aller, mais Alana déclina. Elle se sentait vraiment en bonne forme et avait une idée exacte de l’endroit où elle retrouverait l’objet perdu.
Arrivée dans l’armurerie, la princesse se baissa lentement et prudemment, gardant une main appuyée contre le mur, afin de récupérer l’objet. Elle se relevait ensuite avec la même prudence, s’aidant de sa main, quand elle entendit la voix de son beau-père et du frère de celui-ci. Elle pensa à manifester sa présence discrètement pour ne pas les interrompre mais ne pas non plus risquer de se mettre dans une situation embarrassante quand elle entendit Balon prononcer le nom de son époux. Bien sûr, la tentation d’écouter était dès lors bien présente et ce que l’entendit l’étonna au plus haut point. La princesse des îles de fer tâcha de rester statique, persuadée que le roi n’apprécierait pas d’avoir été entendu. Il valait mieux  pour Alana qu’il ignore sa présence.
Pour l’heure, Alana ne réfléchissait pas à la teneur de la conversation qu’elle avait surpris mais au moyen de ne pas se faire remarquer. Elle entendit des bruits de pas quitter l’armurerie, ignorant cependant qui de Balon ou de son frère Victarion avait pris congé des lieux. Il fallut malheureusement qu’un bruit la trahisse, son coude ayant vraisemblablement frôlé l’un des arcs rangés contre le mur sur lequel elle se tenait appuyé.

« Qui va là ! », s’exclama alors une voix qu’elle reconnut immédiatement comme étant celle de Balon. Quelle poisse…, pensa la princesse des îles de fer. N’ayant plus le choix, elle se retourna et s’avança pour faire face à son beau-père, qui avait déjà dégainé son épée.
« Montrez-vous avant que je ne vous passe au fil de mon épée ! », dit-il.

« Ce n’est que moi. », répondit Alana, levant légèrement les mains à hauteur de sa cou. Elle gardait l’une de ses mains fermées, le petit cheval de bois de sa fille s’y trouvant.

« « Que faites vous ici, très chère belle-fille ? Et ne pouvez-vous donc point répondre. Pour un peu je vous faisais passer de vie à trépas. »

« Pardonnez moi mon manque de réactivité, j’étais simplement surprise de ne pas être seule ici. Halena avait perdu ceci...», dit-elle en montrant le petit jouet en bois qu’elle était venue chercher. «Je suis simplement venue le chercher. », expliqua-t-elle. Elle garde le silence quelques secondes. « Bon et bien…Je ferais mieux de retourner auprès d’elle, elle m’attend avec la Reine... », dit-elle, espérant pouvoir prendre congé sans avoir à répondre à d’autres questions. Ce qu’elle venait d’entendre l’avait laissée pantoise et elle savait pertinemment que ce n’était pas quelque chose que son beau-père lui aurait confié à elle. Avec un peu de chance, peut-être pensait-il qu’il n’avait pas été entendu…En tout cas, si c’était le cas, elle ne le contredirait pas.


Made by Neon Demon


❝theon's greatest support❞ Dédale dit à son fils: ne vole ni trop haut, ni trop bas. Reste dans un espace intermédiaire, à mi-hauteur entre terre et ciel… Le jeune Icare fier de son vol audacieux abandonne son guide. Il brûle de sonder les célestes espaces et s’élance plus haut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur suzerain des îles de Fer
Balon Greyjoy
Seigneur suzerain des îles de Fer
Valar Dohaeris
Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy] C2ys
Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy] Giphy
Ft : Ray Stevenson
Multi-Compte : Aelinor Vanbois || Ynys Allyrion || Maege Mormont
Messages : 1321
Date d'inscription : 18/09/2017

Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy] Empty
MessageSujet: Re: Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy]   Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy] EmptySam 26 Jan - 20:24

Balon n’avait pas été très agréable avec sa belle-fille. Le Kraken n’aimait pas être pris sur le fait. Or c’était précisément le sentiment qu’il avait eu lorsqu’il s’était rendu copte que quelqu’un se trouvait non loin d’eux. Il aurait sans aucun doute été plus facile cela avait été un vulgaire homme à leur service ; L’homme serait alors probablement déjà mort emportant avec lui ce qu’il avait pu entendre de la conversation entre le roi des îles de Fer et le capitaine de la Flotte de Fer. Mais ce n’était pas le cas. Et il fallait dire que se rendre compte que la jeune femme avait pu l’entendre ne plaisait guère au roi des Îles de Fer qu’était Balon Greyjoy. Déjà avant lorsqu’il n’était encore que le suzerain des îles de Fer, Balon n’aimait pas qu’on l’espionne, volontairement ou non. Alors depuis qu’il était roi, c’était pire. Balon considéra le jouet en bois que tenait sa belle-fille entre ses mains. Puis il reporta son regard sur elle. « Et que faisiez ce jouet ici ? » questionna le roi des îles de Fer alors que l’épouse de Theon s’apprêtait à prendre congé. Elle devait retrouver Alannys mais Balon n’en avait pas fini. Le Greyjoy n’aimait pas se retrouver ainsi. Il se devait de rester le roi distant qu’il était. Il se devait de garder cette image de roi et d’homme presque insensible à ce qui l’entourait. Puis l’homme s’approcha de la porte et la referma avec une certaine délicatesse toute particulière.

Puis Balon se plaça juste devant sa belle-fille et la fixa. « Qu’avez-vous entendu ? » lâcha simplement le roi des îles de Fer. Ce n’était pas très délicat mais Balon était ainsi. Il ne l’avait jamais été et ne le serait jamais. Il n’avait pas envie de l’être de toute façon. Balon préférait aller droit au but. Il allait toujours à l’essentiel. Et il attendait avec une certaine impatience la réponse de sa chère belle-fille. La nouvelle princesse des îles de Fer avait probablement entendu une partie de sa conversation avec son frère Victarion et c’était bien là le problème. Balon avait confié une fois de plus des sentiments bien trop intime à son frère pour qu’une donzelle, quand bien même princesse et s belle-fille en apprenne le contenu. Baon porta sa main à sa ceinture où était ranger son épée et soupira. La discussion qui allait suivre ne l’enchantait guère mais le kraken se devait de l’avoir. Le sujet était trop important pour qu’il laisse repartir ainsi sa belle-fille.


Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy] Tumblr_ocllksIcl31ueyxfyo3_400
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Golden Leviathan
Alana Greyjoy
The Golden Leviathan
Valar Dohaeris
Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy] C2yb
Ft : Tamsin Egerton.
Multi-Compte : Tavish Cafferen
Messages : 1011
Date d'inscription : 18/11/2018

Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy] Empty
MessageSujet: Re: Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy]   Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy] EmptyDim 27 Jan - 16:55

Les secrets de l'âme
An 302, lune 2


Le regard que Balon Greyjoy portait sur sa belle-fille était froid et dur. Alors qu’Alana s’apprêtait à prendre congé, le roi du sel et du roc l’interrogea sur la présence du fameux jouet de sa fille en ces lieux. La soupçonnait-il de l’avoir volontairement espionné ? Il était difficile de le sonder ; son expression était presque toujours la même, son regard aussi. Alana le sentait suspicieux. Elle s’arrêta afin de répondre à son roi.

« Theon s’est entraîné à l’arc ce matin et je l’ai observé avec Halena. Elle semblait curieuse vis-à-vis de cette pratique. », expliqua-elle calmement. «  Je crois même qu’elle aurait souhaité pouvoir utiliser l’arc de son père. » Elle osa un léger sourire à cette évocation. Malgré l’impression de sérénité qu’elle renvoyait avec brio, Alana n’était pas à l’aise. Elle savait pertinemment qu’elle n’aurait pas dû entendre ce qu’elle avait entendu, que Balon Greyjoy ne l’aurait jamais voulu. « Elle a voulu toucher les arcs quand Theon a rangé le sien. J’ai supposé qu’elle avait probablement lâché son jouet à ce moment là. Et je ne me suis visiblement pas trompée. », poursuivit-elle.

Un silence s’installa. Il n’était pas aisé de deviner quelle était l’attitude idéale à adopter. Baisser les yeux donnerait une impression de respect mais aussi peut-être de culpabilité. Continuer de regarder son beau-père pourrait en revanche être interprété comme une attitude de provocation. Il fallait donc contrebalancer. La solution trouvée par Alana fut de ne pas baisser les yeux, mais d’esquisser un léger sourire, aussi serein en apparence que son explication précédente. La princesse des îles de fer n’espérait pas faire fondre la couche de glace qui imprégnait Balon Greyjoy et le rendre plus chaleureux, cela était peine perdue. Tout ce qu’elle espérait était de ne pas aggraver son cas en envoyant des signaux qui pourraient être traduits comme évoquant à tort culpabilité ou provocation.

La princesse des îles de fer avait le pressentiment que l’interrogatoire ne s’arrêterait pas là. Penser le contraire, c’était en effet mal connaître Balon Greyjoy. Le roi des îles de fer, cet homme imposant par sa stature comme par la légende qu’il incarnait déjà, se plaça juste devant l’épouse de son fils.

« Qu’avez-vous entendu ? », lâcha-t-il en la fixant. L’envie de répondre immédiatement par la négative était violente. Il était cependant nécessaire de réfléchir à la réponse qu’elle allait fournir. Evidemment, tout les signaux de la princesse était en alerte. Il fallait à tout prix éviter que son roi sache qu’elle avait surpris cette conversation si privée. Cependant, lui mentir était également dangereux. Il n’était pas que son beau-père, il était son roi et il semblait tenter de lire en elle, ce qui était pour le moins déstabilisant.
« Je ne faisais pas vraiment attention à ce que vous disiez. », dit-elle. Ce n’était pas tout à fait faux, du moins jusqu’à ce que le nom de Theon soit évoqué. Il était compréhensible qu’Alana cherche à s’en sortir d’une autre manière qu’en passant aux aveux. Balon pourrait-il croire cela ? Qu’elle n’avait pas prêté attention à ce qui se disait, alors qu'il savait que le nom de son époux avait été prononcé ? « Je comprends que ma présence ici puisse vous paraître suspecte, mais ce n’était qu’une simple coïncidence, je peux vous l’assurer. Je ne me permettrais jamais d’espionner un membre de cette famille, à moins bien sûr que mon roi me le demande. », ajouta-t-elle. La dernière partie de sa phrase était une simple manière de souligner sa loyauté envers son seigneur, bien que Balon ne soit pas dupe, et qu’il sache que la loyauté d’une épouse, Alana ne faisant sûrement pas exception, allait d’abord à son mari et seulement ensuite à son roi.


❝theon's greatest support❞ Dédale dit à son fils: ne vole ni trop haut, ni trop bas. Reste dans un espace intermédiaire, à mi-hauteur entre terre et ciel… Le jeune Icare fier de son vol audacieux abandonne son guide. Il brûle de sonder les célestes espaces et s’élance plus haut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur suzerain des îles de Fer
Balon Greyjoy
Seigneur suzerain des îles de Fer
Valar Dohaeris
Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy] C2ys
Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy] Giphy
Ft : Ray Stevenson
Multi-Compte : Aelinor Vanbois || Ynys Allyrion || Maege Mormont
Messages : 1321
Date d'inscription : 18/09/2017

Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy] Empty
MessageSujet: Re: Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy]   Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy] EmptyLun 25 Fév - 19:26

Le roi des Îles de Fer se faisait suspicieux. Il était curieux d’entendre la raison de l présence du jouet de sa petite-fille en ces lieux. L’armurerie n’était pas faite pour les enfants. Alors lorsque Alana lui confia que la petite fille avait voulu voir son père, Balon Greyjoy arqua un sourcil, l’air dubitatif. Et quand sa belle-fille avoua que la jeune Halena aurait presque voulu utiliser l’arc de son père, Balon laissa un rire sonore s’échapper de sa gorge. « Il manquerait plus que ça ! C’est une fille, pas un futur seigneur, ma chère. Veillez à ce qu’elle ne l’oublie pas lorsqu’elle sera plus grande. » répliqua le roi des Îles de Fer. Si Asha était son héritière, s’il l’avait endurcie et fait d’elle une guerrière, il n’en serait pas de même pour cette enfant. Asha était une exception, une simple exception forcée par le destin de la guerre.

Balon soupira et finalement reporta son attention sur un autre sujet bien plus important à ces yeux. Il voulait absolument savoir ce que sa belle-fille avait pu entendre de sa conversation avec son frère Victarion. Et le roi n’alla pas par quatre chemins. Il posa directement la question à Alana. La jeune femme sembla se défiler en lui répondant qu’elle ne faisait pas attention. Balon fronça les sourcils. Elle affirma que sa présence ici n’était que pure coïncidence. Balon voulait bien l’admettre mais cela ne répondait pas à sa question. « Vous ne me répondez pas ma chère ! » répliqua sèchement le roi des îles de Fer. Et lorsqu’elle sous-entendit qu’elle pourrait espionner un membre de la famille s’il lui demandait, Balon eut un rictus de désapprobation. Balon n’aimait pas l’espionnage, enfin lorsqu’il s’agissait de sa propre famille. La seule personne qu’il pourrait faire espionner était en réalité Euron Greyjoy. Ne serait-ce que pour connaître ses attentions.

« Ne dites pas d’idioties ! Aucun membre de cette famille sera espionné. Quant à ce que vous avez pu entendre, dites-le-moi tout de suite. » fit le Greyjoy en fixant sa belle-fille d’un air mauvais. Il n’aimait pas qu’on l’espionne ou que l’on surprenne ses conversations personnelles, surtout celles avec son frère. Mais ce qu’il détestait encore plus c’était lorsque l’on essayait de lui faire avaler des âneries. Et c’était ce que faisait la jeune femme devant lui. Elle le faisait probablement pour ne pas se mettre à dos son beau-père mais ce n’était pou ainsi dire pas la meilleure façon de faire.

(2)


Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy] Tumblr_ocllksIcl31ueyxfyo3_400
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Golden Leviathan
Alana Greyjoy
The Golden Leviathan
Valar Dohaeris
Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy] C2yb
Ft : Tamsin Egerton.
Multi-Compte : Tavish Cafferen
Messages : 1011
Date d'inscription : 18/11/2018

Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy] Empty
MessageSujet: Re: Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy]   Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy] EmptyJeu 28 Fév - 0:30

Les secrets de l'âme
An 302, lune 2


Le roi des îles de fer avait ri lorsqu’Alana lui avait expliqué pour quelles raisons sa fille avait été présente dans l’armurerie ce matin là mais son rire s’était accompagné d’une recommandation et celle-ci mettait en évidence la différence de point de vue entre le roi et son héritière. La princesse aux cheveux blonds se souvenait s’être disputée avec sa belle-sœur quand cette dernière lui avait fait part de sa vision de l’éducation que devrait recevoir Halena. Elle aurait souhaité qu’Asha soit là pour l’entendre. Elle aurait alors eu à se forcer à rester humble et à garder pour elle son air victorieux. Pourtant, au fond, l’avis d’Alana  concernant l’idée d’enseigner certaines pratiques guerrière à sa fille n’était pas si tranché. Elle n’aspirait absolument pas à la voir suivre l’exemple de sa tante, ça non.  Elle ne voulait pas que sa fille vogue vers maints dangers, prenant le risque de se faire tuer ou violer à plusieurs reprises avant d’avoir pu fêter ses dix-huit années. Cependant, elle n'était pas tout à fait opposée à l’idée d’apprendre à Halena à se servir d’un arc, sans pour autant la détourner de la vie qui était celle des femmes de leurs îles. Sur certains points, il serait possible de la convaincre. Après tout, certaines connaissances liées aux armes pourraient être utile à sa petite princesse mais Theon avait biens plus de chance de marquer des points à ses yeux dans ce domaine qu'Asha, dont elle peinait à supporter le caractère.
« J’y veillerais », déclara-t-elle toutefois.
Le rire de Balon n’avait duré qu’un bref instant. Il s’était ensuite évaporé pour laisser place aux questions. Et comme Alana tentait de fuir devant l’obligation de répondre, le regard du roi se fit plus dur et son ton se fit plus sec. Lorsqu’elle avait ajouté qu’elle n’espionnerait jamais quiconque dans cette famille, à moins que son roi ne lui ordonne, Alana avait espéré que Balon l’interprète comme une preuve de sa loyauté. Pourtant, cela ne semblait pas lui avoir plu. Il qualifia ses propos d’idioties, ordonnant qu’elle lui réponde sur le champ, perdant patience face à sa censure.  Le temps de la capitulation était venu, Alana le reconnaissait. Elle devait répondre et elle ne pouvait pas mentir. Si elle mentait, Balon s’en douterait et elle baisserait dans son estime. Cela était trop risqué, elle n’avait pas le choix.
Alana avait baissé les yeux mais elle sentait toujours le regard pesant, insistant et dur du kraken sur elle. Elle capitula dans un soupir.

« Je vous ai entendu dire qu’Asha resterait votre héritière, que vous ne reviendrez pas sur votre décision. Je vous ai également entendu dire que… » La première partie était plus facile à avouer que la seconde, Alana devinant sans peine que le roi des îles de fer ne serait pas du tout enchanté d’apprendre qu’elle l’avait entendu tenir des propos si intime. La princesse ravala sa salive et prit une inspiration. « J’ai également entendu la suite ; concernant Theon et Lady Alannys…», avoua-t-elle. Elle préférait ne pas reformuler ce qu’elle avait entendu pour ne pas rendre les choses plus gênantes encore ou risquer de déformer ses propos. Il saurait de tout évidence à quoi elle faisait allusion. « Cependant, je vous prie de me croire quand je vous dis que je n’avais pas du tout l’intention de vous écouter. C’est bien malgré moi que je vous ai entendu…J’ai pensé à me manifester tout de suite mais je ne voulais pas vous interrompre trop brusquement et ensuite...Il était déjà trop tard. J’en suis vraiment désolée, j’aurais dû vous prévenir directement de ma présence... », finit-elle par reconnaître d'un air gêné.



❝theon's greatest support❞ Dédale dit à son fils: ne vole ni trop haut, ni trop bas. Reste dans un espace intermédiaire, à mi-hauteur entre terre et ciel… Le jeune Icare fier de son vol audacieux abandonne son guide. Il brûle de sonder les célestes espaces et s’élance plus haut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur suzerain des îles de Fer
Balon Greyjoy
Seigneur suzerain des îles de Fer
Valar Dohaeris
Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy] C2ys
Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy] Giphy
Ft : Ray Stevenson
Multi-Compte : Aelinor Vanbois || Ynys Allyrion || Maege Mormont
Messages : 1321
Date d'inscription : 18/09/2017

Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy] Empty
MessageSujet: Re: Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy]   Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy] EmptyVen 1 Mar - 0:28

La Gêne pouvait visiblement se lire sur le visage d’Alana Greyjoy née Volmark et Balon s’en serait presque félicité si la situation était pour lui n’était pas autant désagréable. Il avait planté son regard dans celui de sa belle-fille. Il avait ri lorsqu’elle lui avait donné l’explication de la présence de sa fille dans l’armurerie. Mais au moins le message semblait être passé. Asha était l’exception et Balon ne voulait pas qu’une autre fille de la maison Greyjoy dirige son propre navire. On pouvait dire tout ce qu’on voulait sur le roi des Îles de Fer mais l’homme faisait toujours en sorte de protéger les membres de sa famille, du moins il s’échinait à le faire. Parfois il devait même agir contre eux pour les protéger et en quelque sorte c’était ce qu’il avait fait avec Euron. Nul doute que Victarion aurait un jour ou l’autre venger sa femme-sel et lavé son honneur. Or la seule pensée de perdre ses deux frères était insupportable au jeune suzerain qu’il était alors. Le Kraken avait préféré envoyer en exile son frère plutôt que de devoir régler un fratricide inévitable.

Préserver sa famille, c’était son objectif depuis toujours mais en faire autant avec ses secrets lui était vitale. Nul ne devait savoir les secrets de son âme hormis son frère Victarion. Il l’avait surpris la larme aux eux et dans un silence, le cadet avait juré à son aîné et seigneur de ne jamais rien dévoiler. Une promesse qu’il lui avait fait et qu’il tenait encore aujourd’hui. Mais ce secret était en passe d’être dévoilé. Alana avait surpris une partie de la conversation et Balon s’était dresser face à elle jusqu’à ce qu’elle cède enfin et rende les armes. La jeune femme avoua alors ce qu’elle avait entendu. Et comme une enfant pris la main dans le sac, elle jurait encore que ce n’était pas son attention. Le roi des Îles de Fer serra les poings, furieux. Son regard se fit encore plus noir que ce qu’il était à l’origine. Une main se leva et passa le long du visage de la Greyjoy aux cheveux blonds. Sans mot dire, le roi saisie la lampe qui vacillait doucement derrière elle. Et d’un geste vif il l’éteignit plongeant l’armurerie dans une semi paix-ombre qui aurait fait trembler le plus valeureux des hommes.

« C’est exact, Asha est et demeurera mon héritière. Je l’ai élevée de la sorte. C’est son héritage. » commença d’un ton sec le roi des Îles de Fer. Autant que les choses soient bien claires. Il ne comptait pas revenir sur sa décision. Quant au reste, les paroles de sa belle-fille lui avaient tiré un long soupire. Finalement, elle n’avait pas tout entendu. Mais il préférait s’assurer de ce qu’elle avait pu discerner de cette conversation. « Plus de tromperie, dites-moi ce que vous avez entendu au sujet de ma femme et de mon fils. Il me tarde d’avoir votre avis à ce sujet. » répliqua l’homme, sévère.

Las, Balon finit par aller s’asseoir sur u siège. Il ne quittait cependant pas Alana des yeux. Cette femme avait le sang des Forgefère et Balon n’avait pas oublié le passé commun de cette maison et de la sienne. La prudence était de mise.

(3)


Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy] Tumblr_ocllksIcl31ueyxfyo3_400
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Golden Leviathan
Alana Greyjoy
The Golden Leviathan
Valar Dohaeris
Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy] C2yb
Ft : Tamsin Egerton.
Multi-Compte : Tavish Cafferen
Messages : 1011
Date d'inscription : 18/11/2018

Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy] Empty
MessageSujet: Re: Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy]   Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy] EmptySam 2 Mar - 1:17

Les secrets de l'âme
An 302, lune 2


Alana fit un petit pas en arrière quand Balon la surprit en saisissant la lampe qui éclairait la pièce. Son bras était passé non loin du visage de la princesse et par réflexe, celle-ci avait posé une main protectrice sur son ventre arrondi. Elle savait que son beau-père ne lui ferait aucun mal, elle ne nourrissait donc aucune crainte concernant sa propre sécurité. Mais, Balon Greyjoy demeurait un homme impressionnant. Quiconque prétendait le contraire était soit malhonnête, soit fou. Avec ce très faible éclairage, Balon partageait une ressemblance avec le propre père d’Alana, Urras. L’expression qui se dessinait dans ce clair-obscure sur le visage du roi des îles de fer était cependant bien plus sévère que celle qu’elle revoyait dans les images mentales qu’elle gardait de son père. Urras Volmark était pourtant un homme parfois très dur, même avec sa fille mais il était aussi un père aimant, et c’était de son visage souriant qu’elle se souvenait le plus ainsi que, malheureusement, de ses traits fatigués, las, transformés, le jour de sa mort, quand il lui avait demandé de veiller à l’éducation des deux autres Volmark de la famille, à elle, son héritière qui possédait également le sang noir de leurs précieux ancêtres, en dépit de sa chevelure dorée héritée de sa mère Forgefer.

Le feu de la lampe l’avait légèrement éblouie en passant si près d’elle et une seconde plus tard, la pièce s’était retrouvée plongée dans une semi-obscurité peu rassurante. Le roi des îles de fer tentait-il de rendre la situation plus intimidante encore ?  Sa carrure, sa sévérité et la légende dont il était le héros suffisait pourtant à lui conférer une puissante aura. Il était le premier roi des îles de fer depuis très longtemps, le roi de l’indépendance enfin retrouvée. Et il ne tarda pas d’ailleurs à réaffirmer d’un ton sec que le nom de son successeur ne changerait pas.

Alana soupira légèrement lorsque Balon lui demanda à nouveau d’avouer ce qu’elle avait entendu, vaincue. Ne venait-elle pas de le faire ? Pourquoi insistait-il tant pour qu’elle explique les choses avec précision. La situation était oppressante et Alana avait hâte que cet entretien improvisé face à son roi se termine. Mais celui-ci avait pris place sur un siège. Visiblement, malgré l’impatience qui émanait de lui, il était prêt à accorder tout le temps nécessaire à la résolution de cette question. Elle aurait pu se sentir mal à l’aise d’être debout alors que son roi était assis face à elle, le regard du chef de famille étant par conséquent plus bas que le sien. Mais, même assis, Balon ne perdait rien de son aura intimidante.

« Je vous ai entendu dire que le fait que mon époux ait fait ses preuves ne modifierait pas votre décision, que vous ne faisiez que le protéger, que Lady Alannys ne pourrait supporter qu’il disparaisse à nouveau… » déclara-t-elle d’une voix cette fois plus claire et dépourvue d’hésitation, se voulant transpirante d’honnêteté. Alana avait bel et bien fait son deuil d’échapper à cette conversation embarrassante. Elle marqua une pause avant de répondre à la suite de la question de son roi. Aussi étonnant que cela puisse paraître, Balon lui avait demandé son avis à ce sujet et il attendait la suite. Elle l’avait visiblement déjà agacé en n’avouant pas tout de suite ce qu’elle avait décelé de leur conversation, il  était donc préférable qu’elle lui réponde d’emblée, plutôt que de tourner à nouveau autour du pot en se laissant le temps de réfléchir. Le leviathan avait à nombreuses reprises désiré voir un jour l’occasion se présenter de donner son avis à son roi sur ces questions d’héritage. Mais, alors qu’elle se trouvait devant le fait accompli, voilà qu’elle se sentait piégée. Ce n’était pas du tout comme ça qu’elle se représentait la scène de ce moment. Elle s’était imaginée pouvoir simplement glisser quelques phrases, un jour au l’autre, qui auraient fait honneur à son époux et à ses capacités. Là, elle ne maîtrisait rien. Elle était piégée dans un interrogatoire alors même qu’elle venait d’apprendre une information des plus étonnantes qu’elle n’avait pas encore pu étudier. Balon écartait Theon pour le protéger de cette fonction qui consistait son plus grand héritage ? Pour le protéger ? Jamais elle n’avait pensé qu’une telle préoccupation pouvait faire balancer le choix du roi des îles de fer. Il apparaissait comme un homme si froid et froid, il l’était tellement avec son fils. Alana avait toujours eu l’impression que d’une certaine manière, Balon reprochait à Theon cette vie dans le Nord dont il n’était pourtant pas responsable. Mais elle n’avait pas le temps de réfléchir à la révélation qu’elle avait surpris. Il lui fallait parler, et vite car Balon attendait qu’elle lui réponde. « Et bien…Asha a sans aucun doute prouvé sa valeur à maintes reprises et bravé de nombreux dangers pour son peuple. Elle sait naviguer, commander des hommes, prendre les armes, établir des stratégies de guerre. C’est une remarquable fer-née, personne ne peut dire le contraire. Nous connaissons tous sa valeur et ses qualités de leader. Et si Asha vous semble mieux convenir au rôle de future dirigeante des îles de fer que Theon…Je respecte votre décision et me soumet à  votre bon jugement. Je lui serais bien évidemment loyale, comme je vous suis loyale à vous, Lord Balon, et à la maison Greyjoy. », affirma-t-elle.  Elle fit une  courte pause puis reprit...

« D’un autre côté… » Oui, il y avait un mais et il aurait été sans doute hypocrite pour Alana de le nier. Balon lui avait demandé son avis et il semblait réellement l’attendre. La meilleure chose à faire était de tâcher de naviguer prudemment entre compliments à son époux et compréhension du choix de son roi. Si elle ne parlait pas avec une certaine honnêteté, elle pressentait que Balon pourrait le comprendre et n’apprécierait pas. Elle regrettait déjà d’avoir tenté de se défiler plus tôt alors qu’elle avait bel et bien pressenti que cela serait vain. Elle ne répéterait donc pas la même erreur. « Plus de tromperies », avait-il dit. Mais, elle devait bien sûr rester prudente dans ses propos. Elle ne pouvait lâcher sans détours le fond de sa pensée la plus profonde concernant la question de l’héritage des îles de fer. Elle marchait sur un lac gelé, dépourvue de patins pour dompter la glace. Il lui fallait redoubler de prudence et prier le Dieu-Noyé pour qu’elle choisisse les bons mots aux yeux de son beau-père. Avant de parler, il fallait que sa loyauté envers le roi soit bel et bien réaffirmée pour s’assurer que celui-ci ne voit absolument rien de très contestataire ou de rebelle dans ces propos. Alana était bel et bien fidèle au seigneur des îles de fer même si certes, en tant qu'épouse, sa loyauté première allait à son mari. L’accent ne devait cependant pas porter là-dessus mais plutôt sur son dévouement à la couronne du sel et du roc. Il fallait également qu’elle lui montre qu’elle connaissait sa place, sa place d’épouse, sa place de rôle secondaire qui n’avait d’ordinaire pas de mots à donner dans les affaires politiques et qu’elle s’en satisfaisait. Balon devait voir en elle humilité et loyauté. Humilité et loyauté. Elle prit une inspiration et se lança sans l’avoir trop fait attendre, ayant fait défiler pensées et prises de décisions à la vitesse de l’éclair dans son esprit. « Voilà près de trois ans que je suis l’épouse de votre fils… Je ne suis pas une guerrière, je ne suis pas un seigneur et je ne suis pas aussi bien placée qu’un homme tel que vous pour savoir ce dont les îles de fer ont besoin, de cela je suis pleinement consciente. Cependant, comme vous me demandez mon humble avis, mon avis le plus personnel, je vous réponds avec honnêteté que je trouve à votre fils de très nombreuses qualités qui ferait de lui un bon souverain pour nos îles et que je crois sincèrement en sa capacité à vous succéder. », répondit-elle. Elle avait failli ajouter « malgré le temps passé loin de chez lui » mais elle estima que cela serait une mauvaise idée. Les années passées par Theon à Winterfell n'était un secret pour personne. Il était évident qu'elle prenait cela en compte dans son argumentaire et il ne servait à rien d'évoquer ce fait, qui était sans aucun doute toujours très dérangeant pour le roi des îles de fer.  

Alana avait parlé avec une certaine aisance, comme la digne fer-née qu’elle était, tout en gardant un ton des plus respectueux et humble. Ayant terminé sa dernière phrase, elle baissa modestement la tête. Derrière le masque, une certaine anxiété l’avait gagnée. Elle pensait s’être montrée habile avec les mots, diplomate, et avoir agit de la meilleure des manières au vu de la situation. Elle avait reconnu les qualités d’Asha, sachant pertinemment que sa belle-sœur en possédait évidemment, mais surtout, sachant qu’il aurait pu être très maladroit de dire qu’elle voyait en Theon un bon roi des îles de fer sans avoir d’abord admis que le choix de son roi était également un choix tout à fait défendable et compréhensible, peut importe à quel point elle préférait le voir opter pour la seconde proposition. Maintenant, il n’y avait plus qu’à attendre pour savoir si elle s’en était bien sortie. Elle ignorait si le roi lui poserait d’autres questions ou lui demanderait de défendre son opinion sur Theon. Dans cette presque obscurité, elle leva brièvement les yeux, gardant toujours la tête inclinée. Balon était toujours assis. Il semblait avoir tout son temps. Il se pouvait que l’interrogatoire se poursuive encore un moment. Alana fixa à nouveau le sol et attendit. Elle ne pouvait rien faire d’autre.


❝theon's greatest support❞ Dédale dit à son fils: ne vole ni trop haut, ni trop bas. Reste dans un espace intermédiaire, à mi-hauteur entre terre et ciel… Le jeune Icare fier de son vol audacieux abandonne son guide. Il brûle de sonder les célestes espaces et s’élance plus haut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur suzerain des îles de Fer
Balon Greyjoy
Seigneur suzerain des îles de Fer
Valar Dohaeris
Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy] C2ys
Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy] Giphy
Ft : Ray Stevenson
Multi-Compte : Aelinor Vanbois || Ynys Allyrion || Maege Mormont
Messages : 1321
Date d'inscription : 18/09/2017

Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy] Empty
MessageSujet: Re: Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy]   Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy] EmptyJeu 14 Mar - 0:22

Le roi des Îles de Fer avait maintenant pris place sur un siège. Alors que le visage de sa belle-fille apparaissait sous un nouveau jour, ses boucles blondes faiblement éclairé, Balon Greyjoy scrutait ses moindres réactions. Le roi des îles de Fer voulait savoir ce qu’elle avait entendu et ce qu’elle avait déclaré juste avant ne lui suffisait pas. Le Kraken voulait savoir et il ne laisserait pas la femme de son fils omettre le moindre fait. Un soupire s’éleva dans l’armurerie lorsque Alana lâcha qu’elle avait entendu ce qu’il avait dit à son frère. Instinctivement, l’homme se redressa dans son assise pour aire face à la jeune femme. Elle en savait maintenant bien plus que n’importe quelle autre personne parcourant les couloirs de Pyk. Mais fort heureusement elle ne savait pas tout. Parce qu’entendre des paroles et voir l’âme d’une personne était littéralement différent.

Alors Balon Greyjoy avait habilement éloigner le sujet pour obliger sa belle-fille à répondre à une autre question. Si elle avait entendu ce qu’il avait dit, il était curieux de connaître son avis sur la question. Et le fait qu’elle ne soit en rien préparer à cela avait un petit goût… de victoire. La jeune femme était piégée dans une situation où elle s’était mise toute seule. La lampe derrière elle cilla un instant et Balon Greyjoy plissa un œil alors que la lumière venait l’éclairer avec un peu trop de violence. Le roi des îles de Fer écouta attentivement les premières paroles de la née Volmark. Elle parlait de Asha et reconnaissait ses capacités à mener les hommes. Elle affirma sans mal qu’elle respectait sa décision d’en faire son héritière et qu’elle lui serait loyale comme elle l’était envers lui. Le Kraken fixa sa belle-fille. Ce n’était pas pour l’impressionner mais plus pour l’inciter à en dire plus. Alors lorsqu’elle reprit la parole pour parler cette fois-ci de son époux, l’homme s’affala finalement dans son siège pour profiter de ce qu’elle avait à lui dire au sujet de Theon.

Les paroles de la Volmark étaient sincères, Balon le sentait. Qui aurait cru que Alana serait aussi attachée à son époux ? Après tout, ce mariage avait été davantage décidé par Alannys que par le suzerain qu’il était alors. Et il devait reconnaître que face à sa femme, il rendait les armes bien trop vite sonnant le clairon et la fin de toute discussion qu’il s’avait d’avance parfaitement stérile. Il ne pouvait rien refuser à la belle Harloi trop soucieux qu’il était de préserver cette paix de l’âme qu’elle semblait avoir retrouvé avec le retour de son dernier fils. « Theon a des qualités, mais il n’a pas été élevé comme un fer-né. Il lui faudra du temps… » commença l’homme dont la voix s’était élevée sans prévenir. « Mon fils est mon dernier fils, il n’a pas été élevé comme sa sœur. Asha connait la mer, Theon ne fait que l’effleurer. La mer est dangereuse, le Dieu Noyé peut nous rappeler à lui à tout instant. Et quant bien même son oncle l’a pris sous son aile, il n’est pas prêt. » reprit l’homme d’un ton calme. Il ne disait pas le fin mot de l’histoire. Il censurait volontairement le plus important, ses propres sentiments à l’égard de ce fils qu’il avait perdu bien jeune. Il s’était toujours protégé dès le début. En l’écartant aussi vite de lui alors que le Dragon le prenait, Balon avait fait en sorte de souffrir le moins possible. Là était son rôle de seigneur et de père. « Nous veillons sur nos enfants, ma chère, et vous en ferez bientôt autant. Pour l’heure elle est encore trop jeune pour vous causer ces tourments mais vous verrez… » finit par dire Balon Grejoy, roi des Îles de Fer.

(5)


Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy] Tumblr_ocllksIcl31ueyxfyo3_400
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Golden Leviathan
Alana Greyjoy
The Golden Leviathan
Valar Dohaeris
Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy] C2yb
Ft : Tamsin Egerton.
Multi-Compte : Tavish Cafferen
Messages : 1011
Date d'inscription : 18/11/2018

Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy] Empty
MessageSujet: Re: Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy]   Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy] EmptyMer 20 Mar - 10:39

Les secrets de l'âme
An 302, lune 2

La faible lumière diffusée par la lampe à huile n’était point suffisante pour éclairer l’appréhension sur le visage de la princesse blonde qui fixait le sol, ayant respectueusement incliné la tête en attente de la réponse de son roi. Alana Greyjoy avait ravalé sa salive, craignant de ne pas avoir trouvé les bons mots pour parler après que le roi eut exigé que cessent les tromperies. Mais quand la voix du roi kraken retentit à nouveau dans la pièce des armes, forte tel le clairon sur le champ de bataille, c’est avec un soulagement qu’elle l’accueillit.

La Volmark s’était préparée à devoir faire face à davantage de questions auxquelles sans doute, elle ne pourrait pas toujours répondre de la meilleure des manières. Car, bien sûr, elle n’était pas sans ignorer les faiblesses qui existaient également dans la défense des prétentions au le trône de grès de son époux lorsque que l’on comparait son parcours à celui d’Asha Greyjoy, cette belle-sœur bien difficile à supporter et à qui pourtant Alana ne pouvait se permettre de chercher des patins. Mais Balon ne l’interrogeait plus, il se contentait d’exprimer sa pensée sur laquelle il exerçait cependant une censure, Alana le comprit. Auprès de son frère, dans cette conversation qu’elle avait surpris, ce n’était pas le manque de préparation de Theon que le roi avait avancé pour justifier qu’il ne reviendrait jamais sur son choix mais bien le désir de le protéger et comme il l’avait déclaré, le désir de protéger Alannys.  

Peut-être que Theon n’était-il pas encore prêt, soit. Mais, la couronne de bois flotté ne menaçait pas d’être vacante dès demain... Et si Balon disait que Theon n’était pas encore prêt, alors cela signifiait-il qu’il pourrait un jour l’être, à ses yeux ? Que Balon pourrait peut-être, en réalité, revenir sur son choix d’héritier ?

Avec Victarion, Theon avait vogué vers ses premiers raids, ramenant gemmes et céramiques précieuses.  Il s’était également battu à Salvemer, contre l’impérialisme Targaryen. Mais il était évident qu’il ne connaissait pas aussi bien la mer que sa sœur Asha. Si Theon devenait roi, il serait peut-être un roi moins marin, moins navigateur dans l’âme que ceux qui l’avaient précédé. Mais si Asha devenait reine, elle apporterait elle aussi son lot d’originalité... Asha pouvait certes compter sur la loyauté de ses hommes, mais tous, sur les îles de fer, ne parvenaient pas à imaginer une femme siéger sur le trône de grès. Balon le savait bien, il ne pouvait ignorer ce fait. Quant à Theon, derrière sa susceptibilité parfois aiguë, il cachait un homme qui savait écouter les conseils et rester ouvert aux avis de ceux qui l’entouraient. Ainsi, Asha pourrait palier par exemple à ses faiblesses en matière de navigation, en le conseillant et en devenant peut-être un jour, sa capitaine de la flotte de fer ? Mais sa belle-sœur n’était point prête à laisser son héritage lui passer entre les doigts et à se ranger dans l’ombre de son frère…

Jusqu’alors, la princesse des îles de fer n’imaginait pas son beau-père vouloir préserver son fils en l’écartant du trône de grès et des responsabilités qui en découlaient. Malgré le profond respect qu’elle nourrissait pour son roi, elle l’avait toujours trouvé un peu injuste dans sa manière de traiter Theon, comme s’il lui reprochait ce temps passé dans le nord dont il n’était pourtant pas responsable. Ce désir de protéger ses enfants, elle pouvait déjà le comprendre dans une certaine mesure, ayant secondé sa mère dans l’éducation de ses frères comme son père lui avait demandé avant de rejoindre les demeures liquides du Dieu Noyé. Et pourtant, pour la vie de qui avait-elle le plus craint alors que faisait rage la bataille de Salvemer ? Pour celle de Theon, lui qui avait vécu si longtemps loin de la mer et de son dieu…

« Je n’en doute pas…Halena n’est pas tout à fait le premier enfant que j’élève, en réalité. »
, répondit humblement Alana, quand son beau-père lui prédit les tourments que pourraient lui causer ses enfants. Evidemment, son expérience en matière d’éducation n’était pas comparable à celle de Lord Balon, père de quatre enfants, dont deux fils disparus à la guerre, et un fils longtemps éloigné de lui. « J’ai déjà eu un petit avant-goût de ce qu’est l’éducation d’un enfant en secondant ma mère dans l’éducation de mes deux frères, après que mon père soit parti rejoindre les demeures du Dieu-Noyé », expliqua-t-elle. Le ton de sa voix montrait bien qu’elle parlait en toute modestie et ne prétendait pas du tout avoir une meilleure connaissance du sujet que son beau-père lui-même.

Sa main posée sur son ventre de femme enceinte, la princesse observa son roi. Elle commençait à ressentir l’envie de s’asseoir mais le seul siège restant, dans cette pièce qui n’était point propice à abriter réunions ou assemblées, se trouvait juste à côté du roi du sel et du roc. La princesse des îles de fer ne s’était encore jamais assisse aussi prêt du seigneur auquel elle devait allégeance, bien qu’il s’agisse de son beau-père, et elle ne se voyait pas lui demander de prendre place et ainsi suggérer qu’elle voulait voir cette conversation se poursuivre.
La Volmark ne demanda pas à Balon Greyjoy si les choses seraient différentes le jour où il estimerait Theon prêt. Elle était persuadée qu’il nierait cette possibilité, peut importe s’il le pensait véritablement ou non. Il valait mieux laisser au temps le soin de faire les choses plutôt que de lui réclamer de se prononcer à nouveau. Seul le temps pourrait éventuellement modifier l’opinion de Balon, le temps et le déroulement des événements qui l’accompagne…« Puis-je vous poser une question, Lord Balon ? », demanda calmement Alana. L’autorisation obtenue, elle poursuivit. « Asha peut compter sur la loyauté de biens des hommes et je pense bien sûr que votre peuple vous tient bien suffisamment en estime que pour mettre en doute vos décisions. Cependant, Asha demeure une femme…Avez-vous foi en l’acceptation de votre peuple à l’idée de voir votre fille siégé un jour sur le trône de grès ? Pensez vous que tous seigneurs des îles de fer puissent se rallier ensemble derrière sa gouvernance ? Je me suis déjà demandée quel regard vous portiez sur cette réticence chez certains hommes de nos îles à l’idée d’être dirigé par une femme et sur la problématique que cela pourrait entraîner. Ne doit on pas craindre que des clans se forment alors ? Que ce changement, que cette nouveauté dans l’Histoire de nos îles le jour où Asha vous succédera, ne motivent certains à s’opposer à la maison Greyjoy ? » Ce n’était pas sur le ton d’une argumentation ou d’un débat  qu’Alana avait parlé mais bien sur celui que l’on emploie lorsqu’on pose une simple question à laquelle on ne connait pas la réponse. Aucun soupçon de remise en cause du choix de Balon n’était perceptible dans sa voix. Rien d’autre sur son visage qu’un air de curiosité, voir de légère crainte à ce sujet. En réalité, même si elle était curieuse d'entendre la pensée de son beau-père à ce propos, ce n'était pas tout à fait innocemment qu'Alana évoquait ce problème...

[2.4]


❝theon's greatest support❞ Dédale dit à son fils: ne vole ni trop haut, ni trop bas. Reste dans un espace intermédiaire, à mi-hauteur entre terre et ciel… Le jeune Icare fier de son vol audacieux abandonne son guide. Il brûle de sonder les célestes espaces et s’élance plus haut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur suzerain des îles de Fer
Balon Greyjoy
Seigneur suzerain des îles de Fer
Valar Dohaeris
Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy] C2ys
Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy] Giphy
Ft : Ray Stevenson
Multi-Compte : Aelinor Vanbois || Ynys Allyrion || Maege Mormont
Messages : 1321
Date d'inscription : 18/09/2017

Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy] Empty
MessageSujet: Re: Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy]   Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy] EmptyMer 10 Avr - 23:55

Balon et Alana Greyjoy discutaient depuis un moment maintenant. L’homme avait surpris sa belle-fille alors qu’il finissait d’échanger avec son cadet. Victation était revenu, un peu à la charge, pour la énième fois au sujet de son neveu. Et une fois de plus, Balon avait avancé ses arguments. Il ne voulait pas revenir sa décision, il ne reviendrait pas dessus c’était un fait pas une discussion ouverte. De toute façon, Victation le savait, le Kraken n’aimait pas dévoiler une partie de son âme. Or c’était bien ce qu’il avait fait malgré lui. Alana avait surpris un pan de la conversation, il s’en rendait compte en lui demandant clairement ce qu’elle avait entendu. Et si la née Vomark avait pu espérer ne pas tout dévoiler à son royal beau-père, elle s’était lourdement trompée.

Désormais, la faible lumière e la lampe donnait à cette salle des armes une ambiance presque inquiétante. Fort heureusement pour la princesse, Balon s’était finalement assis sur un siège. Le sujet de la conversation avait légèrement dévié pour en arriver aux enfants. Et lorsque la princesse aux cheveux blonds reprit la parole pou expliquer que sa fille n’était pas le premier enfant qu’elle élevait, Balon ne pu réprimer un rire sonore. « Elever des frères et des sœurs ce n’est pas élever ses propres enfants, ma chère. » déclara d’abord le roi Kraken. Puis il réussit à se calmer et reprit. « Savez-vous combien sont les enfants Greyjoy de Quellon ? Victarion n’est pas mon seul frère. Les aînés ont parfois dû s’occuper et élever les plus jeunes. Mais ce n’est pas la même chose que d’élever ses propres enfants. Il n’y a pas cette inquiétude lorsqu’il s’agit des frères et des sœurs. Pas celle que l’on ressent pour nos propres enfants, princesse. Vous le comprendrez. »

Ses paroles avaient été posées. Sa voix forte mais douce si cela pouvait l’être pour celle du roi des Îles de Fer. Observateur silencieux, Balon ne manqua pas de remarquer la fatigue qui commençait à poindre sur le visage de sa belle-fille Et sans mot dire, il tira un peu le siège à ses côtés. Invitation subtile, silencieuse mais qui ne se refusait pas à s’asseoir. Alana n’osa surement pas s’asseoir parce qu’elle resta debout et finalement posa une question au roi. Ce dernier hocha simplement la tête en signe d’approbation. Alors la jeune femme se lança comme un enfant, ses premiers patins aux pieds sur la glace. Elle lui demanda ni plus ni moins s’il avait pensé aux réactions des différents seigneurs fer-nés lorsque sa fille monterait sur le trône de Grès. Et lorsque sa belle-fille eut fini, un léger et subtile sourire vint poindre aux creux des lèvres du Kraken. « Asha est une femme par sa nature mais elle a été élevée comme un capitaine. » Commença le souverain des Îles de Fer. Il y aura des résistances, sûrement. Mais j’ai fois en elle. Elle saura les rallier derrière elle. Non pas parce qu’il s’agit de ma fille, non pas parce qu’elle est mon héritière, mais parce qu’elle les comprend. Asha n’est pas l’homme qui se jette corps et âmes sans réfléchir. Elle le tient de sa mère. C’est en ce qu’elle est en quoi j’ai foi. Les hommes accepteront plus ou moins facilement mais son frère sera là pour l’aider, tel est sa place… » souffla le souverain en pensant à son fils. Theon était précieux, bien plus précieux que ce que tous pouvaient penser. Asha avait la connaissance des Îles, Theon celle du continent. Et à bine y réfléchir, Eddard Stark n’avait pas fait un si mauvais travail.

L’homme expira un soupir lorsqu’il dû aborder la question d’une possible opposition à la maison Greyjoy. Et puis un rire sonore s’échappa de sa gorge. « Une rébellion, qui oserait ? La maison Greyjoy était puissante bien avant que l’indépendance ne soit acquise. L’Histoire a déjà changé. Je leur ai donné l’indépendance. De toute façon, nous nous nous occupons nous même des rebelles et de ceux qui ne respect pas nos lois qu’importe qui ils sont… » lâcha le Kraken qui avait toute confiance en sa fille pour ramener dans le droit chemin les égarés en usant de la force s’il le fallait. Il l’avait fait lui-même d’une certaine façon en exilant son frère. Euron n’avait pas su comprendre les mots de son aîné et il en avait payé le prix.


Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy] Tumblr_ocllksIcl31ueyxfyo3_400
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Golden Leviathan
Alana Greyjoy
The Golden Leviathan
Valar Dohaeris
Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy] C2yb
Ft : Tamsin Egerton.
Multi-Compte : Tavish Cafferen
Messages : 1011
Date d'inscription : 18/11/2018

Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy] Empty
MessageSujet: Re: Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy]   Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy] EmptyVen 12 Avr - 21:59

Les secrets de l'âme
An 302, lune 2

Bien sûr, Alana savait qu’élever ses frères n’étaient pas la même chose qu’élever ses propres enfants. C’était bien pour cela qu’elle n’avait parlé que d’un avant-goût en matière d’éducation. Son beau-père l’avait-il entendu ? Peut-être pas, car il rit en lui rappelant que cela n’était point comparable. Il évoqua ses frères, dont il avait été lui aussi amené à s’occuper. Le roi des îles de fer semblait être un grand frère très respecté aux yeux de Victarion mais aussi d’Aeron, le cadet de la fratrie, devenu prêtre du Dieu-Noyé. C’était une fonction pour laquelle la princesse aux cheveux blonds, dans sa piété et sa foi fervente, avait du respect même si pour certains, les prêtres du Dieu avaient tout l’air de marginaux.

Ce lien si particulier, Alana le ressentait déjà vis-à-vis de sa fille mais aussi de cet enfant à naître qu’elle portait en son sein. Dès sa naissance, Halena était venue occuper une place incommensurable dans le cœur de sa mère. La princesse née Volmark ressentait pour sa fille cet instinct de protection indescriptible. Halena était une partie d’elle, une partie de Theon. Elle était le fruit d’une union qui certes, n’était que politique à l’origine et qui pourtant, très vite, était devenue sincère, même si ni l’épouse ni l’époux n’exprimaient souvent leurs sentiments à haute voix.

« C’est déjà le cas »
, confirma-t-elle. « Il est vrai que je ressens pour Halena un instinct d’une telle puissance que je n’en avais jamais ressenti autrefois et ce, depuis le jour de sa naissance. Je sais qu’il en sera de même pour l’enfant que je porte également. Ils sont ma priorité aujourd’hui », confia-t-elle. Et c’était bien ce que l’on attendait d’elle. Elle était une épouse et une mère. Elle ne pouvait avoir d’autres priorité que son époux et ses enfants, leur bien-être, leur protection. Elle restait aussi une Volmark, la sœur d’un seigneur de la maison du leviathan, mais désormais, elle était avant tout l’épouse d’un kraken et la mère de ses enfants.

La princesse écouta son beau-père lui parler de sa fille. Pourtant, ses doutes concernant la future position d’Asha ne se dissipait pas pour autant et ce, indépendamment de ses propres sentiments à l’égard de sa belle-sœur. Certes, Asha avait affronté bien des dangers et remporté le respect de ses hommes. Mais encore une fois, elle ne faisait pas l’unanimité et aux yeux d’Alana, cela n’était pas prêt de changer. Les mœurs des îles de fer étaient solides comme des gemmes encore ancrées dans la roche pourtant, face à ses détracteurs, Asha n’épargnait pas sa salive. Elle employait parfois des mots aussi aiguisés que des armes fraîchement aiguisées pour clouer le bec de ceux qui osaient lui tenir tête, Alana en savait quelque chose, et cela pourrait également se retourner contre elle. Car si dans ce monde impitoyable d’hommes, Asha avait besoin d’imposer qu’on la respecte, à la première erreur, ceux qui ne supportaient pas de voir une femme les diriger désignerait le genre de leur leader comme raison de son échec. Et de là, il en ferait propagande pour convertir les autres. Autrement dit, la fille du kraken n’avait pas droit à l’erreur. Or, les humains finissent toujours par commettre des erreurs. Et toute grande capitaine qu’elle était, Asha restait humaine et faillible.

Peut-être Balon Greyjoy préférait-il au fond ignorer ses éléments et se convaincre de la pleine capacité de son héritière désignée à gérer de telles situations. C’était une réaction qui pouvait se comprendre venant d’un père qui avait perdu deux fils dans une guerre qu’il avait lui-même engagée. Aux yeux de la née-Volmark, cependant, ce n’était pas à Theon d’épauler Asha dans l’exercice du pouvoir mais c’était au contraire le scénario inverse qui coulait de source. Le rôle d’une sœur était celui de soutenir son frère, comme le rôle d’une épouse était de soutenir son époux. Si Theon héritait du trône grès, la question de la réticence des fer-nés vis-à-vis de son genre ne se poserait pas. Quant à Asha, elle pourrait occuper une place presque aussi importante que celle de son petit-frère, si ce n’est que le titre et la lumière qui éclairerait cette position différerait...

« Pourquoi pas l’inverse ? », pensa donc Alana, mais elle exerça une censure sur ses mots, les empêchant fermement de franchir ses lèvres. Elle connaissait déjà la réponse que son beau-père formulerait. « Theon a grandi loin, il n’a pas été élevé en capitaine. Asha, si. » ; il ne servait donc à rien d’user sa salive. Tout ce que la princesse des îles de fer gagnerait à prendre la parole sur ce point, ce serait de risquer d’engendrer des soupçons sur sa loyauté et sur son respect des décisions de son roi.

« Une rébellion, qui oserait ? », avait-déclaré Balon, assurant que l’on saurait s’occuper des éventuels rebelles s’il y en avait. Le pouvoir de la maison Greyjoy avait pourtant déjà été mis en cause par le passé. Et la maison Volmark faisait partie de celles qui, il y a fort longtemps, avait regardé le trône de grès avec envie, complotant pour l’obtenir. Aux mots du roi des îles de fer, Alana ne pouvait donc qu’acquieser, ne désirant pas faire remonter les souvenirs de cette trahison lointaine liée au nom de sa famille à la surface. Après tout, Balon avait bel et bien accordé à son peuple l’indépendance tant désirée et cela avait sans aucun doute contribué les fer-nés à s’unir derrière la bannière de la seiche dorée sur fond noir. Asha bénéficierait sans doute de cet illustre fait, auquel elle avait activement participé, pour rallier les hommes à son commandement. Et pourtant, elle demeurait une femme. Et aux yeux d’Alana, c’était un élément non-négligeable.

« C’est vrai, Asha sait rallier les hommes à sa cause et elle a prouvé sa valeur. J’ose espérer cependant qu’ils ne seront pas nombreux à se montrer réticents à l’idée de l’avoir pour reine et que nous n’aurons pas à faire face à de telles oppositions… », dit-elle. « Après, cette guerre, notre indépendance obtenue, il serait souhaitable et bienvenu que les fer-nés s’unissent durablement et unanimement derrière notre bannière et que les îles de fer connaissent plus de tranquillité ».  Alana avait volontairement choisi de s’inclure dans ce pronom possessif. Par ce simple choix grammatical, elle faisait comprendre à son beau-père qu’elle était dévouée à sa nouvelle famille et qu’elle savait à qui sa loyauté première devait aller aujourd’hui. A son époux et à la maison Greyjoy. Toutefois, elle imaginait difficilement un conflit éclater entre Greyjoy et Volmark, étant donné les liens familiaux qui existaient maintenant entre ces deux maisons.  Lord Maron, son frère, était l’oncle d’une Greyjoy. Cela n’était pas insignifiant. « En tout cas, si c’est Asha que vous choisissez comme future reine, je la soutiendrais bien entendu comme je vous soutiens. Et je peux dire avec certitude qu’il en sera de même pour la maison de mon frère », ajouta-t-elle. Cela n'avait pas réellement besoin d'être dit. Balon Greyjoy devait se douter que les Volmark ne représentaient pas une menace pour les krakens, surtout pas après une telle alliance. Mais après tout, mieux vallait souligner sa loyauté une fois de trop que trop peu car dans l'Histoire de la famille Greyjoy, la maison du leviathan n'avait pas toujours eu le bon rôle. De toute façon, si Asha succédait à Balon, ce dernier ne serait plus là pour surveiller la force de sa loyauté à l'égard de sa belle-soeur...

[3.3]


❝theon's greatest support❞ Dédale dit à son fils: ne vole ni trop haut, ni trop bas. Reste dans un espace intermédiaire, à mi-hauteur entre terre et ciel… Le jeune Icare fier de son vol audacieux abandonne son guide. Il brûle de sonder les célestes espaces et s’élance plus haut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur suzerain des îles de Fer
Balon Greyjoy
Seigneur suzerain des îles de Fer
Valar Dohaeris
Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy] C2ys
Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy] Giphy
Ft : Ray Stevenson
Multi-Compte : Aelinor Vanbois || Ynys Allyrion || Maege Mormont
Messages : 1321
Date d'inscription : 18/09/2017

Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy] Empty
MessageSujet: Re: Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy]   Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy] EmptyMer 24 Avr - 23:49

Un fin sourire se dessina, discret, sur les lèvres de l’homme lorsque la princesse aux cheveux blonds affirma qu’elle avait déjà l’instinct d’une mère. Elle s’inquiétait déjà bien plus pour sa fille qu’elle n’avait pu le faire pour ses cadets. Du moins, c’était ce que le roi comprenait. Et cet aveu avait tiré ce maigre sourire de la bouche du roi Kraken. Il était à peine visible et c’était le plus important. « Ils devront le rester, ma chère quoi qu’il arrive, quoi qu’il advienne. Ils devront toujours rester votre priorité absolue. C’est notre devoir. » La remarque du roi était sans appel. Non pas parce qu’elle était ce qu’il désirait le plus, parce que c’était ce qu’il attendait de la femme de son fils ; mais parce qu’il le pensait sincèrement. Peu le savait, mais Balon n’avait de cesse d’agir pour ses enfants. Ces deux rébellions étaient pour eux, cette indépendance était pour eux. Tout cela, tous ces combats, il ne les avait menés que pour eux.  Alannys, le savait au fond, il en était persuadé, tout comme sa femme-sel. Elle avait su respect cet équilibre, être un soutien en mer comme l’était sur le roc la belle Harloi.

Puis le roi et la princesse échangèrent au sujet de Asha et Theon. Visiblement, Alana n’avait pas tout à fait la même vision des choses que son roi. Comment lui en vouloir ? Elle était l’épouse d’un homme qui n’hériterait pas de la couronne que portait son père sur la tête. Theon n’hériterait pas de Baon Greyjoy, c’était un fait et non une lubie ou une vue de l’esprit. Balon le déclarait et ne s’en cachait nullement. Il n’était pas de ceux qui faisait des tromperies. Et l’homme tourna la tête vers sa bru lorsqu’elle réaffirma qu’elle soutiendrait Asha s’il la choisissait comme héritière. « Le choix est fait depuis longtemps, ma chère. Et je ne reviendrai pas là-dessus, n’en déplaise à mon frère ou à votre époux. » répondit le roi Kraken d’un ton calme et serein. L’homme passa une main dans sa barbe et reprit toujours sur le même ton. « J’assume pleinement mon choix. Theon n’est pas mon héritier, i est le prince des Îles de Fer. Sa place est aux côtés de sa sœur. » Au plus près d’Asha, mais cela il ne le dit pas. L’heure de Theon arrivera, un jour il montera sur le trône de son père c’était certain. Asha n’avait pas d’époux, Balon n’avait pas souhaité lui en imposer un. Alannys s’était chargée de trouver une épouse pour leur fils, le roi s’était toujours bien gardé de s’immiscer dans la vie de sa fille. Du moins tant qu’il ne le jugeait pas nécessaire.

Finalement, l’homme se leva et s’approcha de la lampe dont la lumière vacillait dangereusement. Il se tourna vers la princesse et ajouta. « Vous feriez-mieux de rejoindre vos appartements. Vous en savez déjà largement bien plus que n’importe qui ici. Les seules autres personnes à connaître tout de moi ce copte sur les doigts de ma man. » Oui, seul Alannys, sa femme-sel et Victarion connaissaient les secrets de son âme. Et c’était déjà bien assez. Nul ne devait savoir les points faibles du roi Kraken. Sur ces quelques mots, Balon Greyjoy s’empara de la lampe et invita la jeune femme à quitter les lieux.


Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy] Tumblr_ocllksIcl31ueyxfyo3_400
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Golden Leviathan
Alana Greyjoy
The Golden Leviathan
Valar Dohaeris
Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy] C2yb
Ft : Tamsin Egerton.
Multi-Compte : Tavish Cafferen
Messages : 1011
Date d'inscription : 18/11/2018

Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy] Empty
MessageSujet: Re: Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy]   Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy] EmptyJeu 25 Avr - 19:35

Les secrets de l'âme
An 302, lune 2

Son devoir, Alana le connaissait. En épousant Theon Greyjoy, elle avait du offrir sa fidélité première à une autre maison que celle qui l’avait vue naître. Son rôle de femme-roc, elle l’avait revêtu dès l’instant où elle avait abandonné le nom de Volmark pour celui de Greyjoy, peu importe sa réticence de l’époque à l’idée d’épouser ce fer-né que certains considéraient comme un loup. Quand l’année suivante, elle avait donné naissance à leur premier enfant, à son rôle fondamental d’épouse s’était ajouté celui tout aussi significatif de mère. Et pas n’importe quelle mère…La mère d’une Greyjoy, qui bientôt, l’indépendance obtenue, devint une princesse. Bien sûr, Alana n’en oubliait pas ses frères auxquels elle était très attachée. Mais en quelques années, son rôle de sœur avait du faire de la place à deux autres rôles aussi essentiels que prenant ; celui d’épouse et celui de mère. Balon avait raison, ses enfants devaient être sa priorité. Alana ne l’ignorait pas et s’en montrait digne. Qu’il s’agisse d’Halena ou de l’enfant qu’elle portait en elle, la princesse aux cheveux blonds savait qu’elle les défendrait au prix de sa vie et qu’elle ferait tout pour assurer leur avenir. Ce devoir qui la liait tant à ses enfants était un devoir que l’on assimilait traditionnellement aux femmes, sur ces îles aux mœurs machistes. Et pourtant, Balon Greyjoy avait parlé de « notre priorité », témoignant ainsi de l’importance qu’il accordait à son rôle de père. Avant de surprendre cette conversation privée, Alana se serait demandée si en disant cela, il n’oubliait pas Theon. Car Balon lui avait toujours apparu comme un père très froid, témoignant de si peu d’intérêt pour ce fils qui avait grandi loin de lui. La née Volmark avait beaucoup de respect pour son beau-père,  cet homme qui avait réussi à rendre au fier peuple fer-né son indépendance et à les soustraire enfin de l’impérialisme Targaryen. Mais le leviathan n’était pas des plus admiratives de la manière dont Balon se comportait en tant que père, surtout avec son fils. Elle avait toujours eu l’impression que cet exil dans le Nord, Balon le reprochait à Theon, qui n’en était nullement responsable.  Or, ce qu’elle avait entendu suggérait une autre explication.

La princesse se contenta d’acquiescer en silence. Son roi n’avait pas de soucis à se faire. Ses enfants seraient toujours sa priorité.
Après qu’Alana eut réitéré sa loyauté envers l’héritier qui succéderait à Balon Greyjoy, celui-ci jugea bon de réaffirmer qu’il ne reviendrait pas sur sa décision et que la place de Theon était aux côtés de sa sœur, en tant que prince des îles de fer. Alana ne partageait pas ce point de vue, évidemment. Selon elle, Asha aurait du renoncer à sa position pour épauler son frère. Les mœurs des îles de fer était bien ancrée. Peut importe la loyauté qu’Asha avait gagné auprès de ses hommes, il resterait toujours bien des voix qui s’élèveraient contre une femme dirigeante de leurs îles. C’était plutôt à elle, en tant que grande sœur, d’épauler son frère et de le guider dans ce rôle qui aurait du lui revenir, si les Targaryen, les Stark et les Baratheon ne s’en étaient pas mêlés. Elle acquiesa cependant. Alana savait quand elle devait épargner sa salive, et à vrai dire, cela arrivait très souvent à Pyk. Dans son fief natal, Alana avait été étroitement mêlée à la politique, à la gestion de son héritage. Selon la volonté de son père, fier descendant des Chenu, elle avait veillé à participer activement à l’éducation de ses frères, et en particulier à celle d’Urron, le plus jeune, encore bébé à l’époque du siège de Pyk. Mais en se mariant, Alana était devenue une épouse. En privé, quand les portes étaient closes, elle donnait son opinion à Theon sur bien des sujets. En public, cependant, elle se contentait d’hocher la tête aux dires de son mari, témoignant ainsi du soutien qu’elle lui apportait et de la confiance dont celui-ci disposait. Puis, elle se taisait lorsque les hommes, et Asha, parlaient. Peu importe combien cela pouvait être frustrant, par moment.

« Bien. », dit-elle lorsque le roi lui enjoint de disposer. «  Je m’excuse encore d’avoir surpris des mots qui ne m’étaient pas destinés. J’espère ne pas vous avoir retenu trop longtemps. », déclara-t-elle poliment. Bien sûr, elle n’était nullement celle qui avait retenu le roi. Au contraire, c’était lui qui l’avait obligé à rester. Mais bien sûr, c’était une manière gracieuse de signifier qu’elle s’excusait si cette mésaventure l’avait mis en retard par rapport à ses autres occupations. « Mon roi. », salua-t-elle pour prendre congé.  La Volmark posa une main sous son ventre arrondi et  inclina respectueusement la tête tout en pliant très légèrement les genoux. Elle aurait exécuté une flexion plus marquée d’ordinaire, mais elle était enceinte alors on lui aurait d’ailleurs tout à fait pardonné qu’elle reste bien droite et se contente simplement d’incliner la tête. Ce genre d’exercice de politesse pouvait se révéler périlleux lorsque l’on portait un enfant.

Elle connaissait désormais des choses au sujet de Balon Greyjoy que la plupart ignorait, c’est ce qu’il lui signala. Il ne lui demanda cependant pas de se taire ou de tenir sa langue. Même si cela semblait couler de source qu’il ne voulait pas qu’elle répète ce qu’elle avait entendu, la princesse s’étonna que le kraken ne s’assure pas de sa censure par un serment ou une promesse. Car si elle était tout à fait fidèle et loyale à son seigneur, la loyauté première d’une femme-roc allait à son époux. Sans doute considérait-il qu’il y avait là une obligation tacite de silence. Alors, Alana pourrait-elle en parler à Theon ?

[3.4]


❝theon's greatest support❞ Dédale dit à son fils: ne vole ni trop haut, ni trop bas. Reste dans un espace intermédiaire, à mi-hauteur entre terre et ciel… Le jeune Icare fier de son vol audacieux abandonne son guide. Il brûle de sonder les célestes espaces et s’élance plus haut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy] Empty
MessageSujet: Re: Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy]   Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Les secrets de l'âmes [ft Alana Greyjoy]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ragots, secrets et retrouvailles [M., M-A., P-J.]
» Give All My Secrets Away ' Lily & Antigone
» Secrets du crépuscule (Zanzi')
» [Underland] Ce qui est rare est à moi et tes secrets seront miens ! [PV: James Wolf & Lena Carter]
» Les sombres secrets d'Albus Dumbledore

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp terminés-
Sauter vers: