RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
La 20e MAJ est terminée les nouveautés sont à lire par ici !
Nous avons besoin de monde dans le Bief, à Dorne et dans le Val ! Points à la clé !
Jusqu'à mercredi les votes aux tops sites, compte double !!
La dernière édition de la Gazette est disponible par ici

Partagez | 
 

 la rose et la louve [Margy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dame
avatar
Dame
Valar Dohaeris


Ft : Sophie Turner
Multi-Compte : Alyssa Vanbois
Messages : 892
Date d'inscription : 01/09/2017

MessageSujet: la rose et la louve [Margy]   Sam 20 Oct - 14:48


Chapitre 1

 Après que ma servante Serena ait fini de me coiffer, je me regarde dans le miroir. Je me trouve jolie, je la remercie puis je décide d'aller dans les jardins en compagnie de ma septa et de ma louve. Nous quittons alors mes appartements pour respirer l'air frais de Lestival.

Nous déambulons dans les couloirs puis nous arrivons dans les jardins. Je regarde le lieu en admirant toujours la beauté de cet endroit. Bientôt, je ne serais plus là. En effet, il me reste deux jours avant mon départ de Lestival avant de rejoindre Winterfell. Ai-je hâte de partir d'ici ? Bien sûr que non mais en même temps, il me tarde de rentrer à la maison et de pouvoir retrouver les Stark … Mère me manque. Je pense à elle et mon cœur se serre à l'idée que je ne pourrais plus la voir aussi souvent que je le souhaite lorsque je serais unie à Hoster. Oui, d'ici quelques lunes, je serais l'épouse d'Hoster, je quitterais Winterfell pour habiter à Corneilla pendant un moment. Ma septa me tire de mes pensées, elle me sourit. Je la regarde avec un sourire. Elle ne pourra plus être présente pour moi, elle devra me laisser partir pour la terre des Corneilles. Je pense alors à ma future demeure, Corneilla. C'est un endroit que j'apprécie mais jamais il ne remplacera Winterfell dans mon cœur. Comment oublier la maison où j'ai grandis ? Et puis, je ne serais plus en présence de ma mère, de mes frères et de ma sœur. Mais, ils seront toujours dans mon cœur … J'ose espérer qu'une fois unie à Hoster, je pourrais voir ma famille de temps en temps. Je ne dis pas tout le temps mais lors des grandes occasions comme le mariage de mon frère aîné Robb ou la naissance de mes neveux … Et puis, peut-être que je verrais Bran devenir un chevalier. Je pense maintenant à mon cadet, il est vrai qu'au début, j'étais plus ou moins distante avec ma fratrie mais grâce à Robb, tout a changé. Je me fais une promesse concernant mes enfants, je ferais tout pour qu'ils ne se détestent pas, ils seront aussi soudés qu'une meute.

Je pose mon regard sur les fleurs et je souris. Je vois plus loin la jeune princesse des roses, l'épouse d'Aegon Targaryen. La jeune rose est une amie depuis deux ans maintenant, nous correspondons régulièrement et nous ne sommes vues à deux reprises. La première, c'était au mariage princier de la princesse Daenerys Targaryen et de Bryden Nerbosc, mon futur beau-frère. Et, nous sommes revues ici à Lestival. Nous n'avons pas encore l'occasion de pouvoir parler seule à seule, on a toujours été occupée à vaquer à nos occupations. Je me tourne en direction de ma septa et je lui demande s'il est possible d'aller voir la princesse Margaery. La septa Mordane me fait signe que oui. J'offre un sourire sincère.

Peu de temps après, je me retrouve face à la princesse des roses, je lui souris. Elle est en compagnie de son chien et d'une personne que je ne connais point. Je fais une révérence à la douce Margaery.

Sansa -Votre Grace, je suis heureuse de pouvoir vous voir dis-je avec un sourire. Comment allez-vous lui demande-je avec douceur.

Après ma question, je me tais en attendant la suite. Je dois également lui demander des nouvelles de son époux. Ce dernier a été blessé lors des joutes et j'espère qu'il a pu se rétablir. Je regarde la rose avec un sourire. Je peux proposer à ma chère amie si elle souhaite passer un moment avec moi, je pense lui proposer de prendre une collation.

Sansa – Chère altesse, est-ce possible de marcher en votre compagnie puis prendre une collation si c'est possible bien entendue demande-je d'une voix douce.

J'aimerais avoir des conseils concernant mes noces avec Hoster, en effet, Margaery a toujours eu des bons conseils depuis le début. Elle m'a prodigué tant de conseils concernant ma relation avec ma sœur ou avec les autres … Elle est mon autre modèle. Je la regarde avec un sourire sur mes lèvres. Je prie dans ma tête pour qu'elle accepte et que nous pussions converser.

sansala rose et la louve
(c) ANAPHORE



❥ Sansa Stark
(c) ystananas

awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
and the rose blooms once more
avatar
and the rose blooms once more
Valar Dohaeris

Ft : Natalie Dormer
Multi-Compte : Le très secsy Arys Manning et la belle Alysanne Lefford
Messages : 517
Date d'inscription : 19/09/2017

MessageSujet: Re: la rose et la louve [Margy]   Lun 22 Oct - 16:57



Rose & Louve
Et laisse donc tomber le soir, celui qui me fait rentrer toujours plus tard. Et quand sauras-tu t'arrêter ? Tu ne peux me changer, un être cassé mais comprends enfin, je suis combustible, je ne peux arrêter, je suis pas docile. Mais laisse-moi tomber enfin et noyer ma peine, on se quittera demain. ► [Sansa & Margaery]
Margaery se sentait plus sereine alors qu'Aegon se remettait des blessures infligées par Ser Manning lors des joutes. Elle s'était vivement inquiétée de l'état de son époux lorsqu'elle avait vu ce dernier être désarçonné par le chevalier de la couronne et plus encore lorsqu'elle constata, depuis les gradins, qu'il ne reprenait pas conscience. En un instant, elle regretta de ne point l'avoir informer de son état, de les voir prendre de nouveau de la distance alors que leur voyage à travers Westeros les avait tant rapprochés. Elle s'était sentie une épouse indigne de douter, de lui en vouloir alors qu'il était inanimé sur le sol. Puis le mestre l'avait prévenu de la reprise de connaissance du prince, à peine une heure après sa chute et le voir avait apaisé les craintes de la jeune princesse qui avait sauté au cou de son mari, les larmes aux yeux. L'idée de le perdre l'avait ébranler et, même lorsqu'il fit son annonce retentissante, Margaery garda le regard droit, un visage impassible et bienveillant malgré le choc de la nouvelle: ils n'étaient qu'une seule âme, se répétait-elle en boucle, laissant les choix d'Aegon l'impliqué sans rechigner bien qu'elle se soit promis d'avoir une conversation sérieuse avec lui dès que Lestival serait plus calme. Ils avaient obtenus la royale permission de rester sur les terres de l'Orage le temps que les choses se calment, le temps de décider quelle serait leur vie désormais. C'était non sans quelques larmes que la jeune femme avait regardé son frère quitter Lestival avec son épouse et la délégation Tyrell, non sans inquiétude qu'elle vit le petit Erich dans les bras de sa tante, gagner les Eteules plutôt que Serena: une affaire dans laquelle elle se sentait bien trop impliquée affectivement pour se permettre de prendre part. Le départ soudain des Rowan l'avait profondément choqué, de même que la nouvelle des blessures auto-infligée de son amie. Un destin sombre s'ouvrait désormais à elle et Margaery ne pouvait que se sentir impuissante face à la machine politique et juridique qui se mettait en place autour des Caron et de la pauvre Abigaëlle.

Confiant la profondeur de ses doutes et de ses craintes au septon qui se trouvait auprès de la famille royale, elle avait trouvé dans ses conseils et sa sagesse une forme de sérénité et de repos et alors que Myrena nouait ses longs cheveux bruns en une tresse élégante, Margaery fit appeler ses dames de compagnie. Elinor apparut quelques instant plus tard suivie de près par Megga et Alla. Cette dernière, toujours un peu en retrait était doté d'un tempérament discret et timide bien éloigné de l'extravagance dont ses deux cousines honoraient la cour. « Mes chères, je me disais qu'il serait de bon ton de sortir un peu. » annonça Margaery d'une voix joyeuse tout en se retournant vers la fenêtre dans un bruissement de tissus et de boucles brunes. La neige arrivait, recouvrant Lestival d'une fine couche blanche qui disparaissait par endroit, victime de la chaleur généré par les corps qui la parcourait. « Bientôt tous les hôtes de notre Majesté auront quitté le château, allons leur rappeler à tous qu'il y a encore de très belles roses dans les bosquets de Hautjardin. » ajouta-t-elle avec un sourire taquin. Elinor gloussa aux mots de sa cousine et princesse et échangea avec Megga une oeillade complice. Margaery savait que ses deux cadettes aimaient attirer l'attention de la gente masculine. Depuis son mariage, les regards semblaient posés sur les trois petites Tyrell qui la suivait nuit et jour et ce n'était pas pour déplaire aux concernées même si la désormais Targaryen n'était pas certaine qu'Alla apprécie l'attention que lui valait sa place de dame de compagnie. Tandis que la cour des roses se précipitaient à la recherche de vêtements chauds pour affronter la brise hivernale, Myrena apporta à sa maitresse son manteau rehaussé de fourrure alors que cette dernière peinait à retenir le sourire amusé que lui provoquait la vision de trois jeunes filles impatientes de sortir. Margaery avait conscience de les avoir négligé ces dernières semaines. Ses cousines avaient toujours été loyales et sympathiques à son encontre mais les tensions qu'elle ressentait entre la découverte de sa grossesse et l'annonce surprenante d'Aegon ne lui donnait guère l'envie de bavasser avec les trois jouvencelles. Leurs robes à l'effigie de la maison Tyrell lui rappelait son foyer d'enfant, ses instants partagés avec Willos, l'aura protectrice de Garlan et la complicité qu'elle avait pu avoir avec Loras. Loras. Comme il lui manquait. Il aurait du être le parrain de son deuxième enfant, ayant cédé à Aegon l'envie de nommer son frère de coeur pour être celui de leur premier fils. Mais Gaemon n'avait pas survécu. Et Loras non plus. Il n'était que cendres éparpillé au quatre vents et, après bien des larmes et des discours dépressifs, Margaery se sentait désormais sereine. Loras était libre, comme il en avait toujours eu envie. Loras n'était pas une fleur, une rose éternellement figée au même endroit. Loras était un oiseau et son esprit demeurait dans son coeur pour toujours. Après un geste de remerciement pour sa chambrière, Margaery quitta ses appartements pour rejoindre l'extérieur où l'attendait Alla. A quelques mètres, Megga lançait sur sa cousine des boules de neige qu'Elinor tentait d'éviter en criant et en lui rappelant combien le tissus de sa robe était précieux et sensible à l'humidité. Arguments n'avaient, semblait-il, aucune valeur aux yeux de Megga qui continuait sa course poursuite tandis que la plus jeune demoiselle de compagnie restait auprès de Margaery. « Laissons ces deux là s'amuser un peu, viendrais-tu avec moi te promener dans un coin plus ... Calme ? » demanda-t-elle alors à la blonde qui hocha la tête avec un sourire doux. Mes demoiselles avaient rapidement compris qu'elle n'était pas dans son état normal et, à la faveur de la nuit et profitant de l'absence d'Aegon dans le lit de Margaery, les quatre cousines avaient passé la soirée ensemble, comme du temps de leur enfance, à se raconter leurs secrets. Ainsi, toutes trois connaissaient l'état de la princesse et le calme dont elle avait besoin pour mener sa grossesse à son terme. Prenant la laisse d'Alester, Margaery et Alla s'éloignèrent profitant d'un peu de silence et du paysage pour philosopher. Au bout d'une dizaine de minutes, alors qu'elles s'approchaient des parterres de fleurs délaissés pour l'hiver, une chevelure flamboyante apparue dans le champ de vision de l'ancienne dame Tyrell. Après une élégante révérence, la Rose reconnut la jeune Sansa. La petite soeur de Robb avait été une correspondante très intéressante mais elles s'étaient toujours manquées de peu, n'ayant l'opportunité de se parler malgré les évènements auxquels elles pouvaient assister. « Lady Sansa ! Quelle joie de vous voir. Je craignais que votre frère et vous ayez déjà quitter Lestival. » répondit la jeune femme aux salutations de la nordienne. Le visage juvénile de la louve de Winterfell la fit sourire: elles avaient souvent échangé autour de leurs fratries respectives et la bieffoise n'avait pas caché sa joie d'avoir, par son biais, l'impression de pouvoir prendre soin d'une petite soeur. Conseils et cadeaux avait été échangés et, même si leur correspondance avait patie de son accouchement et de la convalescence qui s'en suivit, Margaery était heureuse de pouvoir partager une vraie rencontre avec sa correspondante du Nord. « Bien sur avec plaisir. » répondit-elle à l'invitation avant de se tourner vers sa demoiselle de compagnie. « Alla, tu peux rentrer si tu le désire, nous nous retrouverons plus tard dans le château. » La petite blonde hocha la tête et, non sans une révérence, tourna les talons pour retrouver Megga et Elinor. Son attention se reporta alors sur Sansa. « Quelle joie de pouvoir enfin vous voir, ma chère. Votre frère m'avait dressé un portrait de vous mais je ne vous imaginais point une chevelure si magnifique. Vous me faites penser à un Lycoris. » dit-elle avec un sourire, remarquant, au loin, la septa de la nordienne. Elle même était libérée de la présence d'une nonne à ses côtés, sa dame d'honneur, sa tante Janna, faisant office de chaperon lorsqu'elle devait sortir en l'absence de son époux. Si un homme de sa garde avait accompagné Alla jusqu'aux cousines Tyrell, il en restait encore deux qui la suivait de plus ou moins loin, rodant dans son ombre comme la religieuse dans celle de la jeune femme. « Comment allez-vous très chère Sansa ? Lestival vous a-t-elle plut ? » lui demanda-t-elle tout en glissant son bras contre celui de la rousse, l'entrainant vers un chemin s'offrant à elles.
Sansa & Margaery || La rose et la louve [An 301 | Lune 12, semaine 3]







(Aergy) We’re not just royalty. We are more than an alliance. We love each other. And we always will.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame
avatar
Dame
Valar Dohaeris


Ft : Sophie Turner
Multi-Compte : Alyssa Vanbois
Messages : 892
Date d'inscription : 01/09/2017

MessageSujet: Re: la rose et la louve [Margy]   Sam 17 Nov - 17:11


Chapitre 2

 
Je me retrouve face à la princesse Margaery, je lui fais une élégante révérence comme me l'a appris ma septa. Je la salue puis je lui demande comment elle va. La belle rose parle. Elle dit qu'elle craignait de nous manquer. Je lui accorde un petit sourire.

Sansa – Je suis heureuse de pouvoir vous voir avant mon départ. Nous repartons à Winterfell dans deux jours … Je souris. Les dieux ont donc décidé que nous puissions nous voir et bavarder ensemble.

Je lui propose également si elle souhaite faire quelques pas en ma compagnie. Je dois avouer que parler avec la personne en face de nous est bien différent que d'écrire à cette même personne. Ce n'est pas le même effet. Mon sourire s'illumine quand la princesse accepte ma proposition. La douce rose parle avec l'inconnue. Cette dernière nous quitte. Je me demande qui est cette personne pour la brune. Est-ce une parente ? Une dame d'atour ?  En revanche, la princesse est protégée par des hommes aux livrées de la maison Targaryen. Ils sont un peu éloignés de nous.

Par la suite, la princesse me complimente. Je fronce les sourcils quand elle évoque un lycoris. Qu'est-ce que cette chose ? Un animal ? Une fleur ? Je me mordille les lèvres, honteuse de ne point connaître cette chose.

Sansa – Qu'est-ce qu'un lycoris ? Je dois avouer que je n'ai jamais entendu ce mot. Dis-je d'une voix douce.

Ensuite, la belle princesse me demande comment je me porte puis si j'ai aimé Lestival. Elle me glisse un bras contre le mien. Nous commençons alors à faire quelques pas. Je respire tout en réfléchissant avant de lui répondre.

Sansa – Je me porte bien, je dois avouer que je suis submergée par des sentiments contradictoires. En même temps, il me tarde de rentrer à la maison pour préparer mon mariage mais … Je n'ai pas trop envie de quitter Lestival. Je me tais. Mes yeux de jeune enfant ont été illuminé, j'ai bien aimé les joutes. Je dois avouer que j'aurais aimé que l'un de mes futurs beaux-frères puissent être le champion de ces joutes. Je souris. Et vous ? Comment allez-vous ? Comment se porte le prince Aegon ?

J'avais entendu une rumeur concernant le prince Aegon. Ce dernier aurait renoncé à devenir roi. S'il ne devient pas roi, Margaery ne sera jamais reine. Je regarde la jeune princesse. Elle aurait été une parfaite reine. La jeune femme est connue pour sa bonté et sa douceur.

Je pose mon regard sur le chien de la jeune femme. Lady quant à elle marche à quelques pas de moi. Elle doit préférer s'éloigner du chien. Je me concentre de nouveau sur la princesse. Elle est si belle, élégante.

Sansa – Bientôt je serais unie à Hoster Nerbosc … Il me tarde de devenir son épouse. Je la regarde.  Pourriez-vous me donner des conseils ? Lui demande-je avec douceur.

Je pense à mon fiancé. J'ai prévu de lui offrir un ouvrage que j'ai brodé avec Kylis mais également un autre objet plus personnel. En pensant aux cadeaux, je me demande quels genres de cadeaux que je vais recevoir lors de ce grand jour. Je me souviens de l'union de la princesse argenté et j'ai vu les présents qu'on lui avait offert. Je me concentre de nouveau sur la princesse.

Sansa – Pensez-vous que ce soit possible pour vous et le prince Aegon de venir pour mes noces ? Je serais heureuse de vous compter comme une invitée. Je souris. Ainsi qu'une amie. Je la regarde. Je sais que nous ne connaissons point depuis longtemps et que nous correspondons depuis deux ans. Mais, sachez que je vous considère comme une amie. C'est pour cette raison que j'aimerais savoir si vous pourriez être là lors de ce grand jour. Je respire. Je ne vous en voudrais point si vous ne pourriez point venir à cause des occupations liées à votre statut.

Je m'arrête et je vois un banc où je pourrais m’asseoir avec la jeune princesse. Je la regarde avec un sourire.

Sansa – Préférez-vous que nous prenons place sur ce banc ? Nous pourrions prendre une collation. À moins que vous préfériez que nous continuions de marcher ? Lui demande-je en la regardant avec un rictus sur mes lèvres rosées.

sansala rose et la louve
(c) ANAPHORE


Spoiler:
 



❥ Sansa Stark
(c) ystananas

awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: la rose et la louve [Margy]   

Revenir en haut Aller en bas
 
la rose et la louve [Margy]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Oscar et la dame Rose
» La fête de la rose à Chaalis
» Un rp avec une louve/sorcelière agile?
» Rose gage d'amour éternelle et des lys gage de tendresse [Viktor]
» Qui veut n'rp avec Sun, la louve à la queue de feu?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: Westeros :: Les terres de l'Orage-
Sauter vers: