RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Toutes les nouveautés de cette 23e MAJ sont à lire ici Ici, nous tenons.  - Page 2 3725701551
La Gazette pour les lunes 7 & 8 est disponible par ici Ici, nous tenons.  - Page 2 3725701551
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)

Partagez
 

 Ici, nous tenons.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Roturier
Edrick
Roturier
Valar Dohaeris
Ici, nous tenons.  - Page 2 ZthySe8J_o
Ft : Sam Heughan
Multi-Compte : Boadicée Sand, Arya Stark, Sacha, Celesse Froideseaux
Messages : 864
Date d'inscription : 11/03/2017

Ici, nous tenons.  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ici, nous tenons.    Ici, nous tenons.  - Page 2 EmptyDim 3 Mar - 13:35

Je souris à l’ours avant de m’éloigner de nouveau seul pour discuter avec d’autres participants du mariage. Le bazar… avec les petits qui couraient partout, faisant tout tomber. J’avais l’impression d’être dans une bande d’ourson qui ne voulaient pas s’arrêter plus de quelques secondes. Je n’avais même pas fait attention au discours de Maege. Il fallait aussi dire que j’avais besoin de rattraper mes fils. Oui parce que mes filles étaient relativement sages, entre l’aînée et la petite dernière… Et merde ! Ils ne pouvaient pas arrêter de courir partout… Nous n’étions clairement pas trop de deux pour les attraper… En fait il en aurait fallut quatre pour réussir. À peine je détournais une seconde les yeux… OÙ EST BENJEN PAS LES ANCIENS ?!

Je fermais les yeux en soupirant en entendant le bruit d’une pile de bois qui tombe… Et… Je croisais le regard d’Alysane et hochais la tête. D’accord. Je me précipitais rapidement et attrapais au vol Benjen avant de pousser Jeor vers sa mère… Mais je fus une nouvelle fois plus rapide que lui et je les jetais comme des sacs à patates sur mes épaules en grondant comme un ours très mal léché. Je soupirais en les tenant fermement pour qu’il ne s’échappe plus. Je reviens vers leur mère en les tenant.

« Mais c’est pire que des chèvres ces deux-là ! Pour l’amour des anciens dieux ! Benjen je te jure que si tu ne te calmes pas je te colle des clochettes partout et je t’attache à un arbre pour le reste de la soirée ! »

C’était tellement rare que je haussai le ton que mon fils s’arrêta aussitôt et me regarda avec crainte. J’étais en colère contre eux. Je soupirais et les posai au sol avant de leur prendre la main.

« On va aller ranger vos bêtises tous les trois. »

Je souris piteusement à Alysane. Ces gosses. Je me penchais pour l’embrasser gentiment avant de tirer les petits pour qu’ils rangent avec moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'ours indompté
Jorelle Mormont
L'ours indompté
Valar Dohaeris
Ici, nous tenons.  - Page 2 Tumblr_ons97yIvyf1tmsfhoo2_400
Ft : Tamla Kari
Multi-Compte : Harlon / Maddy
Messages : 947
Date d'inscription : 29/06/2016

Ici, nous tenons.  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ici, nous tenons.    Ici, nous tenons.  - Page 2 EmptyVen 8 Mar - 16:42

L'an 302, lune 1, semaine 4

La quatrième fille de Maege avait ce regard qui ne trompait jamais, elle était dans une incompréhension la plus totale. Elle ne comprenait pas où voulait en venir Edrick au sujet de cette surprise et il ne l’aida pas à éclaircir sa pensée, car celui-ci garda le silence. Voulait-il parler des cadeaux que la maison Mormont allait offrir aux jeunes mariés ? Ou bien insinuait-il qu’elle préparer un mauvais coup ? Jorelle pouvait le concéder, très souvent, elle était la victime de son entêtement à foncer dans des situations délicates amenant souvent à des situations périlleuses. Mais au regard des invités et des personnes qui l’entouraient actuellement, elle était loin d’être la seule. Et comme-ci elle n’était pas assez dans le flou, il s’éloigna d’elle après avoir lui sourit, provoquant par la même occasion d’autres questionnements sans réponse. Est-ce délibéré de sa part de la laisser dans sa frustration ou était-il parti en l’observant lorgner les chopes ? Et finalement, est-ce que le trappeur ne se trompait tout simplement pas de Mormont ? Car pour le moment, c’était davantage son enfant qui créait un vacarme. Lorsque Jorelle avait enfin obtenu sa bière, elle avait été la spectatrice de cet accident malencontreux et comme la digne tante qu’elle était, elle étouffa un rire rauque.

Tout en observant Alysanne et Edrick tentant désespérément de calmer leurs progénitures, elle se rapprocha de Dacey pour lui murmurer à l’oreille :

- Rappelle-moi qui est l’ours aveugle dans la famille. Il a dû hériter ce côté gauche d’Edrick, souffla-t-elle en plaisantant.

Cependant, lorsqu’elle se retourna pour s’éloigner de son aînée, elle manqua de provoquer le même accident, mais au contraire de son neveu, Jorelle avait des réflexes. De sa main valide, elle avait maintenu le plateau pour qu’il reste stable, il n’y avait pas eu de véritable dégât dans les verres, mais elle avait été quelque peu éclaboussé. Et alors qu’elle essuyait rapidement les gouttes qui s’était déposées sur elle, la Mormont préféra censurer sa sœur avant que celle-ci lance une boutade :

- Ou pas, déclara-t-elle avec sa petite moue qui la caractérisait tant enfant.

C’est avec prudence qu’elle s’aventura dans la foule et arriva auprès des jeunes mariés. Sa sœur discutait avec l’aînée des Manderly, alors que sa mère se trouvait au côté de son… gendre et de Wylla. S’il y avait bien une chose que Jorelle ne faisait jamais, c’était de féliciter les jeunes mariées. À chaque mariage, elle se débrouillait pour que sa soit un de ses sœurs de le faire à sa place, mais à celui-ci, elle voulait faire une exception. C’était sa manière de soutenir le choix de Lyra et de lui montrer qu’elle faisait confiance en son jugement.

- Brandon…, elle avala difficilement sa salive tant cette action lui coûtait, ici, nous tenons et dorénavant, nous nous tiendront à vos côtés...

L’ours avait incliné légèrement sa tête, en signe de son respect qui apporta du poids à ce tout petit discours de bienvenu. Venant de Jorelle, cela était un véritable exploit, car il n’était pas aisé de l’obtenir, mais par amour pour les siens, elle était prête à faire beaucoup de concession. Et par-dessus tout, des efforts, même si ça lui brisait le cœur d’accepter le départ de sa sœur. En s’écartant légèrement, elle fit un sourire complice à Lyra, car elle savait que le message avait été transmis. Puis elle se recentra sur la personne qu’elle chercher à rejoindre depuis qu’Edwin était au lit, mais qui disparaissait souvent de sa vue.

- Je suis désolée Wylla, je n’ai pas réussi à te rejoindre plus tôt.  

La Mormont souri de bon cœur à sa mère, comme-ci elle avait terminé un périple, ce qui en soit n’était pas réellement faux. Jorelle profita que Brandon soit à l’écoute d’un des convives pour se pencher vers la sirène aux cheveux verts et sa génitrice :

- Est-ce que c'est bon pour les cadeaux ?  

Jorelle n’avait pratiquement que ça à la bouche, car sa responsabilité est bien trop grande comparée à celle de ses sœurs. Elle avait eu beaucoup de pression dans cette surveillance et Dacey, mère moralisatrice à ses heures, lui rappelait bien, par le poids de son regard, la tâche qui lui incombait. Veiller sur les cadeaux jusqu’au moment où le couple les aurait eus en main. Toutefois, Jorelle avait dû confier la statuette et l’arme pour mettre au lit Edwin, car oui, coucher un enfant aveugle avec un arc ce n’était pas pratique.

© Nalex



Farewell Mother

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héritière du Triton
Wynafryd Manderly
Héritière du Triton
Valar Dohaeris
Ici, nous tenons.  - Page 2 C71w
Ici, nous tenons.  - Page 2 Tumblr_pszb6xgzOO1wze9hq_1280
Ft : Anna Popplewell
Multi-Compte : Asha, Lucas, Melara & Bryce
Messages : 9189
Date d'inscription : 22/08/2015

Ici, nous tenons.  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ici, nous tenons.    Ici, nous tenons.  - Page 2 EmptyLun 11 Mar - 22:12


Ici, nous tenons
mariage de Lyra & Brandon


« L'Île-aux-ours | 302, lune 1, semaine 4 »

Wynafryd s’émervaillait du caractère courageux de la petite Maeve, ne manquant pas de complimenter la mère pour sa réussite dans ce domaine là. Il lui semblait que rien ne pouvait effrayer la petite Mormont, pourtant, Dacey avait eu la preuve du contraire et sa réflexion tira un éclat de rire joyeux à la Sirène. Elle s’apprêtait à répondre quand la voix de Maeve s'éleva à nouveau et lui fait renouveler son éclat. “En même temps je peux la comprendre ! Avec la nature luxuriante de votre île, il y a de quoi préférer être dehors plutôt qu’aux côtés d’un mestre ennuyeux. Cela s’arrangera probablement avec le temps.” dit-elle confiante. Elle n’avait pas vraiment d’expérience dans le domaine en tant que mère, mais elle se souvenait de ses premières leçons et de celles de Wylla… de véritables calvaires pour le lion Theomore ! “Elle a beaucoup d’esprit et de répartie, elle ira loin cette petite.” ajouta-t-elle en la regardant disparaître derrière les invités. Wynafryd continua d’échanger un peu avec le couple, commentant notamment le bonheur visible de Lyra, mais elle ne s’attarda pas trop, expliquant son besoin de retrouver sa propre petite soeur sans trop tarder. Après un dernier sourire chaleureux, elle s’éclipsa à son tour.

Après de nouvelles minutes de rechercher, l’aînée retrouva sa cadette aux cheveux criards et s’inquiéta de son état, juste après avoir salué Alysanne d’un sourire poli. Comme elle lui avait proposé d’aller officiellement féliciter Lyra et son époux, elle fut soulagée de voir Wylla enthousiaste à cette idée. Elle enroula donc son bras autour du sien et elles se mirent en marche jusqu’à la place d’honneur où était installé le jeune couple. C’est tout sourire que Wynafryd se présenta, laissant la plus jeune Manderly commencer. Les derniers mots de Wylla lui tirèrent un petit rire moqueur alors que son regard cherchait à croiser celui de Lyra d’une manière complice. Elle n’avait pas revu Maeve, mais elle avait vu l’aîné d’Alysane foncer sur un serviteur alors qu’elles progressaient ensemble vers la table. Non, les Mormont n’étaient pas de tout repos, mais c’était ce qui faisait leur charme et leur amitié si chère à ses yeux. Son regard se posa à nouveau sur sa sœur après avoir entendu la remarque de Lady Maege. “Merci de nous avoir invitées, nous sommes ravies d’être ici et de partager ce moment avec vous.” Puis elle se tourna à nouveau vers Lyra et Brandon. “Tous mes vœux de bonheur, puisse votre mariage être aussi heureux et baigné de bienveillance que cette soirée.” Elle hocha doucement la tête pour appuyer ses propos.

Puis comme Lyra s’était adressée à elle sur le ton de la confidence, elle se sentit embarrassée par la remarque de Lyra et prit un air confus. “Oh non, tout le monde l’a déjà oublié et n’a d’yeux que pour vous deux.” commença-t-elle doucement, bien que peu certaine de ses propos. Elle n’avait pas pris Vraël avec elle pour se faire remarquer, simplement, il était devenu un prolongation d’elle même et elle ne s’en séparait plus, pas si la chose pouvait être éviter. Elle assurait sa sécurité et lui la sienne, et tant que cela restait vrai, il restait à ses côtés. “Si cela peut me faire pardonner pour mon ombrage, je te raconterais tout ce que tu voudras, promis. Je te dois au moins ça.” finit-elle par dire plus bas à la simple attention de son amie. Lorsqu’elle se redressa, elle remarqua que Jorelle était également arrivée à la table pour les féliciter à son tour. L’instant d’après, elle était tournée vers Wylla, s’excusant et évoquant à voix basse les cadeaux qu’elle l’avait déjà entendue mentionner un peu plus tôt. Elle jeta donc un regard curieux à sa propre sœur, mais ne dit rien, laissant les deux amies terminer leurs manigances et autres arrangements. Si Jorelle et elle ne s’appréciaient guère, il lui était plaisant de savoir que la quatrième fille de Maege était toujours aussi proche de Wylla.

[4]
(c) DΛNDELION



Our waters run deep
Don't make me sad, don't make me cry, sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why, keep making me laugh, let's go get high, the road is long, we carry on, try to have fun in the meantime

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Brave Mermaid
Wylla Manderly
The Brave Mermaid
Valar Dohaeris
Ici, nous tenons.  - Page 2 C71o
Ici, nous tenons.  - Page 2 Tumblr_osv7ux4Wr71vqzdjoo5_r3_540
Ft : Freya Mavor
Multi-Compte : Alyx | Bethany | Rhaenys
Messages : 626
Date d'inscription : 06/06/2017

Ici, nous tenons.  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ici, nous tenons.    Ici, nous tenons.  - Page 2 EmptySam 23 Mar - 10:46


Ici, nous tenons
mariage de Lyra & Brandon


« L'Île-aux-ours | 302, lune 1, semaine 4 »

Maege leur annonça qu’elle était plus que les bienvenus et Lyra remercia les deux sirènes, s’excusant de ne pas avoir été là deux ans plutôt quand les choses n’allaient pas. Wylla entendait ces mots depuis deux ans, elle qui essayait d’aller vers l’avant, avait l’impression de retourner en arrière à chaque fois. De toute manière, son grand père n’aurait pas laissé une masse de nordien affluait en masse pour soutenir la sirène aux cheveux verts. Personne n’aurait pu rien faire. Désormais, il fallait allait de l’avant car c’était la seule manière pour la benjamine des Manderly d’aller mieux. Wylla eut un sourire polie pour remercier les mots prononcés par les ourses, laissant sa sœur répondre pour elles, plus habitué à ce genre d’exercice qu’elle. C’était elle la diplomate pas la folle tornade verte, si elle pouvait retenir avec beaucoup plus d’aisance le fond de sa pensée, elle restait toujours franche et honnête dans ses mots, elle n’arrivait pas encore à arrondir les angles.

Le petit groupe fut vite rejoint par Jorelle qui s’excusa auprès d’elle ne pas avoir fait pu faire plus vite. « Refais plus ça ou trouve-toi une autre personne pour faire le pied de grue dans ce genre d’évènement ! » bougonna la sirène, qui n’avait pas apprécié de d’attendre de trop longues minutes dans un lieu bondé, seule avec ses souvenirs et la peur au ventre. Alors quand elle demanda si c’était tout bon, Wylla hocha les épaules. « Je les ai laissées avec Alysane. » déclara-t-elle de façon nonchalante. Mais l’ourse avait visiblement disparu de l’endroit initiale où la sirène l’avait laissé. Les cadeaux y étaient peut-être toujours ? Elle n’en savait rien, ce n’était pas sa responsabilité, elle n’était pas une Mormont. Jorelle comme à chaque fois s’était imposé, sans lui laisser le choix, sans réfléchir aux conséquences. Si avant cela n’avait jamais gêné la jeune Manderly, elle était désormais différente, elle n’était plus intrépide et irréfléchie, cela lui avait trop couté la dernière fois. L’ourse ne l’avait visiblement pas compris encore, contrairement aux restes de la famille hôte. Dans ce tout ce joyeux capharnaüm, la sirène n’était pas sereine. Il y avait des mouvements brusques dû aux enfants qui courraient mais aussi aux habitants de l’île qui était relativement bourru et rustre. Sans parler du bruit entre rire, cri d’amusement et bavardage, le volume sonore n’avait rien d’agréable. La sirène n’était pas dans son élément, elle avait accepté de suivre Wynafryd car les Mormont étaient des amies. Mais elle se serait bien passer de la fête donner en l’honneur des mariés.

(c) DΛNDELION


true to our word
(c) MΛ☾ΛЯON

   

EN VACANCES JUSQU'AU 19/08 AU SOIR ! SI PROBLEME CONTACTER LES CORNEILLES OU LE BOTTINEUR !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier
Humfrey Swyft
Chevalier
Valar Dohaeris
Ici, nous tenons.  - Page 2 C71a
Ici, nous tenons.  - Page 2 Tumblr_pno4ckvQxc1y3aiq9o2_400
Ft : Tom Hughes
Multi-Compte : Aelinor Vanbois || Ynys Allyrion|| Balon Greyjoy
Messages : 617
Date d'inscription : 25/06/2017

Ici, nous tenons.  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ici, nous tenons.    Ici, nous tenons.  - Page 2 EmptySam 6 Avr - 23:05

La mère des Ourses savait se faire douce et aimante bien qu’au premier abord cela semblait difficile. La stautre de la Mormont ne laissait que peu de place aux doutes. Et pourtant, elle était aussi aimante et protectrice qu’elle était une guerrière acharnée et sauvage sur les champs de batailles. Mais en ce jour si particulier, lady Maege Mormont avait laissé derrière son âme guerrière et son armure. Elle n’était pas non plus réellement le seigneur de l’Île aux Ours. Non elle était avant tout et surtout une mère qui mariait pour la première fois de sa vie l’une de ses filles. Qui l’aurait cru que Maege Mormont célèbrerait chez elle un mariage et l’un de ses enfants qui plus est. Mais la Mormont n’y pensait pas. Non, elle pensait uniquement à Lyra, sa robe magnifique, son sourire, elle avait l’air réellement heureuse. Et puis son époux devant les Anciens Dieux était un homme bien, Maege le sentait et de toute façon elle ne lui laisserait pas réellement le choix.

Maege sourit à la réponse de Wynafryd Manderly. Les petites-filles de Wyman étaient chères aux yeux de la Mormont. Elle avait d’ailleurs assuré de tout son soutien au Lord lors de l’empoisonnement de la petite dernière de ses petites-filles. Le fait était rare, Maege n’aimait pas se mêler des affaires des autres seigneurs. C’était le meilleur moyen pour que les autres viennent faire des commentaires sur sa façon de gérer son île ou le fait que ses aînées n’aient pas encore de mari. Car si la légende voulait que les femmes Mormont soient unies à un Ours dans les faits, Maege savait très bien que la naissance de ses filles hors mariage pouvait faire grincer quelques dents. Et alors qu’elle posait un regard bienveillant sur la jeune mariée et son nouveau gendre, al Mormont se racla non sans en faire sursauter quelques inattentifs et écarta les bras, un sourire sur les lèvres laissant entrevoir sa dentition. « Mes chers invités, n’est-il pas l’heure de couvrir de notre affection ces jeunes mariés ? » lança alors Lady Mormont en digne maîtresse de cérémonie. Puis elle se tourna vers a fille et sorti d’on ne sait réellement où un collier qu’elle passa autour de son cou. L’ours ouvragé tenait dans ses pattes un petit écu aux armoiries des Norroît. Puis elle se tourna vers Brandon et lui tendit un étui où était ranger soigneusement une dague où l’Ours Mormont côtoyaient les armoiries de sa maison dans une gravure aussi simple que belle. « Lyra, Brandon, ce n’est pas là des présents d’un seigneur mais bien d’une mère à sa fille et à son fils. Vous faites désormais parti de la maison Mormont comme Lyra est entrée dans la maison Norroît en se liant à vous devant les Anciens Dieux. » déclara la mère des Ourse en embrassant sur le front et sa fille et son gendre, dans cet ordre parce que c’était ainsi. Quoi qu’il se passe, Lyra passerait toujours avant son époux tout comme chacune de ses filles, Dacey avant Dryn et Alysanne avant Edrick.



I have no Rival !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'oursonne
Marthe Mormont
L'oursonne
Valar Dohaeris
Ici, nous tenons.  - Page 2 1FhuL70W_o
Ft : Lola Flanery
Multi-Compte : Halys
Messages : 490
Date d'inscription : 11/05/2019

Ici, nous tenons.  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ici, nous tenons.    Ici, nous tenons.  - Page 2 EmptyLun 27 Mai - 7:29

Les
invité(e)s

Maison
Mormont

Ici, nous tenons !
  « Peut-être qu'ils se sont cachés ? C'est intelligent, un dragon, je crois.... » suggère-t-elle à sa voisine. Cela fait maintenant quelques longues minutes que Marthe disserte sur le retour des dragons, justement, avec Lyanna. À son humble avis, ces sublimes et inquiétantes créatures en avaient par-dessus la tête d'être montées par des albinos. Oh, elle ne juge pas. Elle les comprend, même. Elle ne voudrait pas non plus servir de monture à un Lézard. « Ils ont tout prévus !  » affirme-t-elle. L'Oursonne serait toutefois incapable d'expliquer plus avant la façon dont ils s'y sont pris pour leurrer l'ensemble de Westeros et faire croire à leur disparition. Mais, comme elle l'a dit : les dragons sont intelligents. C'est ce qu'elle a entendu en tout cas. Il y a un bref instant de flottement dans la discussion puis la gamine décoche un sourire à sa jeune tante : « N'empêche ils doivent être verts, les Targaryen ! Même le Nord a un dragon, maintenant... Moi j'dis : on déclare notre indépendance et on r'file une couronne à Robb ! » La proposition est acceptée par Lyanna et les deux gamines trinquent, complices, avant d'engorger un peu de leur jus de groseilles. « C'est laquelle, déjà, Wynafrid ? Celle avec les cheveux verts ou les cheveux bruns ? »  demande-t-elle par la suite à son aînée, attardant son regard un instant sur la crinière verdoyante. Elle n'a pas le temps d'entendre la réponse que Joer passe en courant à côté d'elle pour tenter d'échapper à Maeve. Ou à Benjen ? Difficile de dire qui poursuit qui dans ce capharnaüm et ce n'est pas sa petite taille qui l'aide à apprécier la situation. Elle en sait quand même assez pour confier, une fois n'est pas coutume, son ressenti à sa tante : « C'est tellement bête les garçons ! » Marthe lève les yeux au ciel pour donner plus de poids à ses propos tout en se gardant de préciser que ses frères, tout mâles qu'ils soient, restent adorables. La plupart du temps.

  « Ce n'serait pas une mauvaise idée ! » glisse-t-elle à son père, plus tard dans la soirée, lorsque ce dernier menace de barder Benjen de clochettes. Son imagination s'abreuve de cette idée et l'Oursonne ne tarde pas à rigoler. Après quoi elle laisse le trio se charger de mettre un peu d'ordre dans le carnage ambiant en se gardant bien de préciser que Maeve n'est pas tout à fait innocente dans cette histoire. L'enfant cherche naturellement du regard sa maman et se rapproche d'elle. Elle appuie sa tête sur son bras et lui désigne du menton les hommes de la famille se charger de leurs tâches domestiques. « On les a bien dressés, hein ?! » un clin d'oeil complice à sa génitrice et la voici de nouveau à déambuler parmi les convives à la recherche d'une discussion ou d'une présence susceptible d'égayer davantage sa soirée. Dans la foulée sa grand-mère lance le début de la valse des cadeaux. Un moment que Marthe attendait depuis le début de la soirée. Elle farfouille dans les poches de sa tunique et en tire deux petits objets en bois taillés par ses soins : un ours pour Brandon. Bon, un ours qui ressemble quand même beaucoup à un cheval mais... ce n'est pas si évident de sculpter du bois. Elle s'en est vite rendue compte. Et si elle avait été un peu moins fière elle aurait sûrement demandé à l'un des artisans du village de s'en charger à sa place. Mais ça n'aurait alors plus été un cadeau personnel. « C'est pour toi, Brandon ! » indique-t-elle en glissant l'esquisse d'ursidé dans la main de son nouvel oncle. « C'est un ours et... c'est moi qui l'ai fait ! » précise-t-elle, consciente de la pauvreté  de son œuvre. Elle toise le géant roux pour mieux le dissuader d'en dire du mal. A-t-il une idée du temps qu'elle a passé à faire cette chose ? « T'as intérêt à prendre soin de Lyra sinon je viendrai te botter les fesses ! » ajoute-t-elle dans son élan sur le ton de la plaisanterie. Brandon est maintenant de la famille et elle s'autorise donc à lui parler tout aussi librement qu'aux autres Ourses de l'ile. Elle se tourne ensuite vers sa tante et lui tend une petite bourse de cuir à l'allure... particulière et qui indiquera à la jeune mariée que c'est également l'enfant qui l'a confectionnée. À l'inverse de ce qu'elle renferme : « Des pointes de flèches ! » indique-t-elle à son aînée en guettant attentivement sa réaction, espérant découvrir un sourire se dessiner sur son visage. « C'est pour chasser ou... pour rappeler à ton époux qui commande ! » s'amuse-t-elle avant de retrouver un sérieux solennel. « Tu vas beaucoup me manquer ! » avoue-t-elle, refermant ses bras autours de la taille de sa tante. Marthe n'aime pas les adieux. Même s'ils ne sont que des « au revoir ». Elle décide donc de laisser sa place, prudemment, aux membres de la famille ou aux convives qui voudraient également honorer les mariés. « J'viendrai vous voir ! » promet-elle avant de disparaître dans la foule.


We are not a large house,
but we are a proud one


merciii:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ourse protectrice
Dacey Mormont
L'Ourse protectrice
Valar Dohaeris
Ici, nous tenons.  - Page 2 Tumblr_noien6xICr1se0lavo4_250
Ft : Bridget Regan
Multi-Compte : Andar Royce - Leeven Botley - Azilys Serrett - Blurd Mervault
Messages : 1414
Date d'inscription : 29/06/2016

Ici, nous tenons.  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ici, nous tenons.    Ici, nous tenons.  - Page 2 EmptyLun 3 Juin - 11:49

L'an 302, lune 1, semaine 4

Le désordre que pouvaient mettre des enfants et surtout sa propre fille. Lorsqu'elle souhaitait à Lyra d'avoir des enfants de la même, trempe que ceux d'Alysane et les siennes, c'était surtout parce qu'au final, leurs enfants, aussi caractérielle qu'ils pouvaient l'être, respirait la joie de vivre. Finalement, alors qu'Alysane alla dans un sens, elle l'écouta pour aller dans l'autre. Maeve était rapide et surtout avec ce don de se faufiler n'importe où pour disparaître, par malchance, il n'y en avait pas beaucoup parmi les convives qui avaient des boucles blondes et Dacey la repéra enfin, l'attrapant d'un geste rapide. Au même moment, elle remarqua qu'Alysane et Edrick avaient réussi à rattraper les autres. Se mettant à la hauteur de sa fille : 

- Il n'est pas l'heure à jouer, et surtout de tirer sur son cousin.


- Si, j'veux être aussi forte que Grand-ma, je dois m'entraîner.

Après un échange rapide avec sa fille, elle croisa la route de Jorelle, celle-ci lui souffla une phrase à l'oreille qui lui arracha un sourire. Quoique Dacey n'avait pas forcément le coeur à la fête, il lui était si plaisant d'avoir ce genre d'échange innocent. Jorelle resterait à jamais celle qui lui apportait, une bouffée d'air frais dans toutes les situations possibles. D'ailleurs, lorsque sa soeur après sa remarque fut à deux doigts de provoquer le même accident avec un serveur, il parut évident qu'un autre semblait tenir de sa tante, autre celle qui pour le coup, restait calme en tenant la main de sa mère. Voyant que sa fille commençait à se frotter les yeux, Dacey se décida qu'il serait mieux d'aller la coucher, elle aurait pu demander à une servante de le faire, mais cela n'était pas dans ces habitudes, elle tenait à tout partager avec ses enfants. Prenant, sa fille dans ses bras, elle se dirigea vers tout le groupe et croisa Marthe qui venait de le quitter. 

- Félicitations à vous deux pour cette union. 

Un sourire sur son visage, mais sa phrase paraissait tout de même assez froide en vue de l'air festif autour deux. Elle ignorait si sa soeur avait déjà reçu les cadeaux de leur part, mais finalement préféra dire au bout d'un moment :

- Si vous voulez bien me pardonner, je vais aller coucher cette petite !


Maeve avait la tête posée sur son épaule et ainsi ressemblait à une petite fille toute calme, bien loin de la scène qu'elle avait provoquée plus tôt. Là, sans protester, elle releva la tête et toute en disant en revoir de la main aux personnes autour d'eux, demanda à sa mère : 

- Guerrier peut venir, lui aussi veut entendre l'histoire sur les enfants verts. 

La réponse ne put être entendue du petit groupe, Dacey se dirigeant déjà vers la sortie de la grande salle pour emmener sa fille dans la chambre qui l'attendait. Elle comptait bien revenir ensuite, mais nul ne savait combien de temps cela prendra à sa fille pour s'endormir. 

:copyright: Nalex


For my mother, for my daughters, for my sisters, for my family and my people,  Here i stand

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gardienne des Ours
Alysane Mormont
Gardienne des Ours
Valar Dohaeris
Ici, nous tenons.  - Page 2 H0aLkHhc_o
Ft : Hayley Atwell
Multi-Compte : Marianne Harlton et Mary Mervault
Messages : 207
Date d'inscription : 13/07/2017

Ici, nous tenons.  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ici, nous tenons.    Ici, nous tenons.  - Page 2 EmptyVen 21 Juin - 11:06

L'an 302, lune 1, semaine 4

Le vacarme parvint à se tarir au moment où les enfants furent interceptés. Amenant quelques boutades de la part d’Alysane au sujet des enfants du rouquin, tous les deux s’entendirent par le biais de ce regard complice qu’ils se transmettaient l’un l’autre. Bien entendu, les petits n’étaient pas de leur reste tant leur désir de se chamailler dépassait le reste. Au moins ils respiraient la vie et d’une certaine manière ils faisaient entrer le Norroit dans cette famille qu’il devrait accueillir à son tour. Le géant resta impassible à moins qu’il ne s’agisse là d’une sorte d’amusement face à toute cette agitation. Maege en profita pour détourner l’attention, ramenant alors le vif du sujet au devant de la scène. Ceci eut pour effet d’accorder un intermède aussi bien à Dacey et Dryn qu’à l’Ourse et son rouquin pour tenter de remettre sur le droit chemin les petits démons. Benjen gigotait dans tous les sens, alors que Jeor cherchait probablement sa cousine pour se venger de cette histoire dont personne n’avait été témoin. L’évocation des clochettes fit rire de bon cœur la mère, qui lança un regard malicieux aussi bien à Edrick qu’à leur fille Marthe. Cette dernière ne tarda pas à approuver l’idée ce qui fit élever d’avantage son franc rire rauque qui dut probablement attirer l’attention de l’assemblée alentour. « Donne le p’tit bouc, j’me charge de le tenir hors d’atteinte. » Ses mains se tendirent en direction des bras qui maintenaient son fils alors que Jeor, de l’autre côté commencer à chouiner. Dire que le choix d’Alysane de préférer Benjen à Jeor à ce moment précis était anodin serait un mensonge. Elle connaissait très bien le petit rouquin et savait que d’ici une dizaine de minutes, malgré les bonnes volontés de son père ce dernier chercherait à revenir dans les bras de sa mère. Ce qui les ferait rire une fois encore.  Mais c’était sans compter les tentatives d’éducation du père envers ses fils, qui voulu avant tout ranger les dégâts causés par toute cette agitation. La mère se contenta docilement de relever ses larges épaules pour les laisser retomber, signe de son acceptation avant de finalement s’amuser à bercer sa fille contre son épaule. « Ils mériteraient même qu’tu leurs donnes une de tes sucettes. » s’amusa t-elle tout en bousculant avec amusement sa fille tout en passant son bras par-dessus des épaules pour la ramener à elle et la secouer sous cette même augure.

Mais rapidement le sérieux ne tarda pas à revenir, ramenant les invités à ce moment précis que l’Ourse détestait. Offrir des cadeaux pour un mariage… Cette cérémonie lui serait pour toujours un mystère tant elle ne parvenait pas à admettre les raisons pour lesquelles il était nécessaire d’offrir quelque chose vis-à-vis d’une nouvelle appartenance. C’était n’importe quoi. Soupirant d’agacement devant ce manège, elle se contenta de suivre docilement sa fille. Marthe lui renvoyait l’image de cette perfection qu’elle avait réussi à atteindre. Sa générosité, mais surtout son implication auprès de la famille, n’avait de cesse que de lui montrer qu’elle était une vraie ourse comme toutes les Mormonts ici présentes. Cela lui arracha un sourire alors qu’elle restait en retrait, lançant une œillade fraternelle à sa sœur, appuyant le désir de protection de Marthe à son égard. Alysane n’offrait rien, si ce n’était son consentement et son acceptation de voir sa sœur partir de l’île. C’était bien assez, tant elle était loin de se réjouir de cette idée. Pourtant, voir Lyra heureuse était surement l’une des plus belle choses qui lui avait été donné de voir. Silencieuse, elle secoua doucement sa fille en guise de fierté au moment où toutes les deux se retiraient pour laisser la place à Dacey et Jorelle. Et c’est en se retournant que la jeune femme put revoir le visage de la jeune Wylla accompagnée de sa sœur Wynafryd. « Nous n’oublierons pas vos gestes, sachez qu’vous s’rez toujours les bienv’nues ici. » son aveu s’accompagnait d’un sourire franc avant que sa tête s’incline de cette même manière franche et qu’elle entraîne sa fille vers le fond de la pièce. « S’tu veux rester tu peux, j’vais aller m’occuper d’tes frères. »

Ses yeux ne tardèrent pas à trouver les trois têtes qu’elle cherchait, l’amenant à rire une fois encore tant leur mine était pareille à celles d’un ours en train de bouder. « Z’avez fini ? » commença t-elle à demander avant que Benjen ne recommence avec son dialecte que lui seul connaissait. « Allez bouqu’tin au lit ! Y a assez eu de dégâts comme ça ! » Bien sûr Jeor fut le premier à revenir vers elle. « Tu dors toi aussi ? Ou tu restes ici avec Marthe ? » demanda t-elle à Edrick cette fois alors qu’elle chargeait ses bras du petit rouquin d’un côté et du brun de l’autre. Mieux valait s’effacer pour le reste de la soirée. Alysane avait vu Lyra heureuse, elle ne voulait pas en voir plus. C’était trop difficile pour elle dans la mesure où cela amenait le délai du départ à se rapprocher. Et puis les petits étaient une excellente excuse pour s’échapper. Visiblement, Dacey en faisait de même de son côté.


:copyright: Nalex


Ours grognon aux enfants mignons .Forte personnalité aux reflets argentés. Impatiente mais souriante, tu apportes la joie sous ton toit .Ours au fort caractère qui veille sur ses terres
merci Edrick
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'ours indompté
Jorelle Mormont
L'ours indompté
Valar Dohaeris
Ici, nous tenons.  - Page 2 Tumblr_ons97yIvyf1tmsfhoo2_400
Ft : Tamla Kari
Multi-Compte : Harlon / Maddy
Messages : 947
Date d'inscription : 29/06/2016

Ici, nous tenons.  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ici, nous tenons.    Ici, nous tenons.  - Page 2 EmptyJeu 11 Juil - 23:26

L'an 302, lune 1, semaine 4

Les danses se succédèrent sans aucune véritable harmonie et les verres se vidèrent dans de grands fracas, en d'autres mots, la fête battait son plein dans le donjon des ours du Nord. En se faufilant dans la foule, la quatrième fille de Maege avait observé ses visages réjouis qui lui souriaient aimablement, tous un peu rougit par la bière des Mormonts. Ils semblaient passer un bon moment en leurs compagnies, heureux de partager cet instant si béni par Lyra, si déchirant pour sa famille. Oui, les convives abhorraient ce même sourire d'enivrement qui les rendaient un peu niaient, tous, hormis la sirène à la chevelure olivâtre. Son amie lui adressait un sombre regard et déversa sa colère en mettant en avant l'absence de l'ours. En réalité, Jorelle n'avait pas eu l'impression d'avoir mis autant de temps à revenir, mais elle resta silencieuse, préférant se concentrer sur la mission qui était la sienne : les cadeaux. Toutefois, la surprise se lisait sur son visage, car elle s'attendait pas à être rabroué pour ça. Pour une fois qu'elle faisaient les choses correctement, elle avait simplement couché Edwin et échanger quelques phrases avec Edrick. C'était elle qui avait disparut après tout ! Et puis, si quelqu'un devait-être en colère, c'était bien elle, après tout, Jory lui avait confié les cadeaux et ils étaient à présent introuvables. Toutefois, elle resta calme.

- D'accord, prononça-t-elle non sans surprise et avec une lenteur qui ne lui ressemblait pas.  

L'ours avait des difficultés à retrouver ce lien qu'elle partageait avec Wylla, toute deux avaient vécues des épreuves qui les avaient marqués et ils semblaient que toutes les deux n'arrivaient plus à être en phase. Jory essayait d'être la personne que la sirène avait besoin, elle cherchait des mots qui ne lui venait pas et se sentait impuissante face à la souffrance de son amie. Et l'impuissance était un sentiment qu'elle ne gérait pas, sa longue période de rétablissement en avait été la preuve. Toutes deux s'étaient éloignés et ce n'étaient qu'à ce moment précis où elle saisissa toute la fragilité d'une amitié. Peut-être qu'elle finira par se briser si toutes les deux laissaient la situation se dégrader autant, car toutes les deux n'avaient pas été présentes pour l'autre durant leurs épreuves.

Jory n'était pas insensible à la tristesse qui ne semblait pas quitter la sirène, même à ce moment précis, elle percevait le mal-être qui l'habitait dans cette foule bruyante. Et alors, deux choix s'ouvraient à elle, soit elle cherchait coûte-que-coûte les cadeaux, surtout que sa mère appelait l'attention de tous pour en offrir, soit elle faisait quelques choses pour Wylla.

- Viens, j'ai quelques choses à te monter, dit-elle en lui prenant le bras.

Et sans même qu'elle puisse lui donner son accord, Jorelle l'entraîna avec elle en dehors de la grande salle. Plus elles montèrent les marches et plus les bruits de la grande salle s'amenuisaient. Tout en haut du donjon des ours, elle ouvrit la grande fenêtre qui fit entrer le froid mordant de l'hiver dans ce sombre couloir. En contre-bas, les bûchers construits ici-et-là ressemblaient à un tapis d'étoile et formaient ces mêmes constellations qu'elles pouvaient observer dans le ciel. Jorelle adorait cette vision, elle trouvait ça si apaisant et pensait que peut-être, c'était ça que Wylla avait besoin. D'un endroit où elle pouvait se recentrer.

Un peu plus loin, une faible lueur s'animait dans le couloir, la Fleurette tenait une bougie dans sa main et portait Edwin sur sa hanche. Les traits fatigués, il était emmitouflé dans une couverture, partagé entre l'envie de dormir et celle de pleurer. La Mormont tendit alors les bras et le récupéra pour le bercer à son tour. Et tandis que la Fleurette se dirigea vers les escaliers, Jory se mit à sourire :

- Lui aussi n'apprécie pas les grands rassemblements, elle fixait son regard bleuté dans le sien en gardant ce rictus chaleureux, trop d'agitation.

Edwin posa sa tête sur son épaule, il pouvait entendre les crépitements des feux qui brûlaient en bas et les sons lointains des chansons des villageois. Il ratait toute la beauté de ce spectacle, de leur danse, mais il pouvait en profiter autrement.

Alors que Jorelle faisait de son mieux pour renouer avec son amie, dans la grande salle, les convives continuaient à s'amuser, danser, boire et rire aux éclats. Ce mariage était digne d'une fête chez les Mormonts.
:copyright: Nalex



Farewell Mother

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

Ici, nous tenons.  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ici, nous tenons.    Ici, nous tenons.  - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Ici, nous tenons.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Ils font chier ces N... . Débarassons-nous en !
» Promenons-nous dans les bois... [Livre 1 - Terminé]
» Bienvenue chez nous
» Un nouveau depart [avec Ryu Shingen, si quelqu'un veut nous rejoindre il peut]
» Nous recrutons actuellement.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp terminés-
Sauter vers: