RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
La 20e MAJ est terminée les nouveautés sont à lire par ici !
Nous avons besoin de monde dans le Bief, à Dorne et dans le Val ! Points à la clé !
Jusqu'à mercredi les votes aux tops sites, compte double !!
La dernière édition de la Gazette est disponible par ici

Partagez | 
 

 Ici, nous tenons.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
L'ours indompté
avatar
L'ours indompté
Valar Dohaeris

Ft : Tamla Kari
Multi-Compte : Harlon / Maddy
Messages : 775
Date d'inscription : 29/06/2016

MessageSujet: Ici, nous tenons.    Mer 17 Oct - 0:33

L'an 302, lune 1, semaine 4

Malgré le froid persistant de l’hiver, la plupart des habitants vivant près de la maison des Mormont s’activait à l’extérieur, ils finissaient de préparer les festivités qui ne tarderaient pas à commencer. Toute la journée avait été paralysée par des chutes de neige intempestive, les flocons avaient transpercé l’épais brouillard du nord et avaient recouvert, par la même occasion, le sol boueux par un manteau blanc compact. Les insulaires étaient habitués à ces bourrasques de vent, mais le blizzard n’était pas adapté pour un mariage et encore moins à leurs invités. Bien sûr, c’était des nordiens qui vivaient dans les mêmes conditions qu’eux, mais leur barral n’était pas protéger, pas comme ceux des Starks du moins. Celui des Mormont était dissimulé par la forêt, il fallait arpenter les sentiers sinueux, s’enfoncer toujours un peu plus loin pour le trouver et sans l’aide d’un natif, les convives pourraient se perdre. Encore davantage sous le climat actuel. Alors tous avaient patienté que cela passe, mais la nuit était vite tombée. Cependant, la neige s’était interrompue sous un cri de joie.

Les sœurs Mormonts s’étaient réunies au dernier moment, aidant la belle Lyra à se préparer pour son mariage qui pour certaines, restait encore aux travers de la gorge. Tout avait été trop vite, à peine avait-elle parlé de cet homme qu’elle annonça ses fiançailles. Toutefois, Jorelle avait dû ravaler sa rancœur, son angoisse de perdre sa sœur pour se concentrer sur ce moment symbolique. Lyra était la plus douce des ours et cela lui était difficile de la laisser partir, mais Jory ne pouvait pas la retenir. Il était temps de la laisser vivre sa vie. Loin de l’île et de ses habitants.

Ce n’est qu’une fois prête que les filles sortirent de la chambre de Lyra et qu’elles rejoignirent leur mère en bas des grands escaliers de la demeure familiale. Elles partirent sans elle, la laissant auprès de Maege. Dehors, l’ambiance était réchauffée par les lueurs qui émergeaient de la cour et des villages environnants. Les décorations lumineuses dessinaient un chemin à emprunter et faisaient apparaître un magnifique panorama. Aux yeux de Jory, cela ressemblait à des centaines de petites étoiles éparpillées, comme un tapis de constellation. Elle retrouvait cette atmosphère féerique qu’elle affectionnait tant. Toutes les quatre prirent la route pour le barral, louvoyant entre les bûchers allumés ici et là et lorsqu’elles arrivèrent aux abords de la forêt, elles prirent les torches qui étaient tendues par les villageois. Ce mariage les rendait heureux, ils aimaient Lyra et ne souhaitaient que son bonheur. Et comme à leurs habitudes, ils participaient à tous les événements organisés par les Mormonts. Chacun d’eux portait une torche et était stationné dans le chemin menant au barral en fredonnant les mêmes mélodies, la lumière flamboyante permettait aux invités de trouver leurs routes et éloignaient les animaux sauvages. Ils veillaient que rien ne vienne interrompre la cérémonie. Jory trouvait cela magnifique et saluait chaleureusement tous ses hommes et femmes qu’elle croisait. Et au bout de chemin, les villageois firent remplacer par des bougies qui réchauffaient les convives.

Le visage du fiancé était tiré, comme s’il paniquait, mais il se métamorphosa à l’arrivée de Lyra. Jorelle pouvait distinguer l’étincelle qui avait parcouru son regard. Cet homme l’aimait vraiment. Durant toute la cérémonie, couvert par des bruits d’animaux sauvages, elle serra les dents pour ne pas lui ordonner de rester sur l’île, alors elle avait tenu la main de Lyanna qu’elle serra de temps en temps. Une main qui fut engourdit par le froid à la fin de celle-ci.

Sur le chemin du retour, l’insulaire prit le petit Edwin dans ses bras, n’y voyant rien, il allait ralentir le cortège qui était acclamé par les villageois en le refermant. Le petit garçon s’endormit dans ses bras, bercé par les éclats de rire de son aînée. Elle était si rayonnante que ça lui faisait mal. Lyra était trop heureuse pour une femme qui allait quitter sa famille. Et avant de rejoindre les convives dans la grande salle, Jorelle alla mettre au lit l’enfant qu’elle avait adopté. Depuis son accident, elle se comportait davantage comme une mère pour lui, mais n’était pas prête à le montrer aux personnes qui l’entouraient. L’insulaire alla descendre l’escalier, mais se fit arrêter par une de ses sœurs qui avaient eu la même idée qu’elle.

- On est bien d’accord qu’on offre toujours la statuette de la femme ours à Lyra et un arc à son… mari ? Elle avait hésité avant de prononcer ce mot si étranger pour cette famille. Je les ai confié à Wylla le temps de mettre Edwin au lit, alors si vous aviez changé d’avis, il faut que je la récupère discrètement.

Cette statuette était la réplique parfaite de celle qui ornait l’île, Jory étant la seule qui n’avait pas proposé d’idées de cadeaux, étant en charge de cacher les cacher. Une mission qu’elle avait réussie avec succès. La femme-ours pour qu’elle n’oublie pas ses origines et un arc pour qu’il se ridiculise devant Lyra. Personne ne l’égalait avec cette arme.

S’avançant un peu dans l’escalier, elle put voir par la fenêtre des villageois qui dansaient devant les bûchers, chantant leurs chansons qui aussi les leurs. De l’intérieur, on pouvait les entendre, mais il fallait tendre l’oreille pour comprendre les paroles qui était incompréhensible pour les non initiés. Mais plus elle descendait les marches et moins elle les entendait, alors elle ouvrit les grandes portes pour laisser leurs chants se mêler à la musique qui émergeait de la salle commune.

© Nalex


Only the Gods knows what's hiding in the darkness
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héritière du Triton
avatar
Héritière du Triton
Valar Dohaeris


Ft : Anna Popplewell
Multi-Compte : Asha, Lucas & Melara
Messages : 6890
Date d'inscription : 22/08/2015

MessageSujet: Re: Ici, nous tenons.    Mar 23 Oct - 11:27


Ici, nous tenons
mariage de Lyra & Brandon


« L'Île-aux-ours | 302, lune 1, semaine 4 »

Le voyage jusqu’à l’Île-aux-ours n’avait pas été de tout repos. Certains auraient même pu parler d’une véritable expédition de trois semaines. Il avait fallu que les deux soeurs Manderly quittent finalement Porte-Béline pour Blancport, laissant Sybelle chez les siens le temps de leur absence, de leur demeure ancestrale, elles avaient remonté la Blanchedague jusqu’à l’ouest de Winterfell, où il leur avait finalement fallu traverser le Bois-aux-loups. En plein coeur de l’hiver, les lieux n’étaient pas des plus rassurants, surtout avec les nouvelles de la recrudescence des attaques de sauvageons dans leur région, mais elles n’avaient guère d’autre choix pour pouvoir rejoindre Motte-la-forêt, puis l’île des Ourses Mormont. Mais les jeunes femmes avaient été sous bonne garde, accompagnées de Gyles qui dirigeait leur escorte militaire. Sans compter les quelques familles du Bois-du-loup qui avaient accepté de leur prêter quelques hommes supplémentaires pour faire le relais. Et il ne fallait évidemment pas oublier la présence de Vraël aux côté des Sirènes. Wynafryd avait longuement hésité à se faire accompagner de son dragon, de peur d’effrayer les habitants de l’Île-aux-ours, que Vraël soit moins contrôlable dans un environnement qu’il ne connaissait pas, mais elle l’avait vu s’adapter convenablement au voyage chez les Woolfield et plus le temps passait, moins elle parvenait à s’imaginer séparée de lui. Cela représentait un risque aussi bien pour elle que pour lui, elle en était certaine.

Mais cette expédition en avait valu la peine. Il avait suffit pour Wynafryd de profiter de l’accueil chaleureux des Mormont et de leurs gens, de voir sa si chère amie rayonnante pour oublier le manque de sommeil et l’inquiétude de la route. Toute la famille des ourses s’était donnée du mal pour décorer les lieux et rendre leur île on ne peut plus festive. Les sourires étaient sur toutes les lèvres, les enfants étaient joyeux et courraient dans tous les sens. C’était la deuxième fois que Wynafryd se rendait chez les Mormont et avec son oeil d’adulte, elle comprenait à présent l’amour que les ourses portaient à leur terre. C’était une petite bulle de paradis, accrochée dans la baie des glaces. Certes les conditions de vie étaient particulièrement rudes, mais le soutien entre tous les habitants de l’île, Mormont ou pêcheurs, réchauffait instantanément les coeurs. Face à ces éclats de joie et cette volonté de penser au meilleur, pour la première fois depuis un long moment, Wynafryd oublia toutes ses angoisses et ses questions existentielles. Il n’y avait plus qu’allégresse dans son coeur et son esprit. Elle était sincèrement heureuse de voir Lyra rayonnante, avec la possibilité d’épouser celui qui avait fait chavirer son coeur. Elle était heureusement d’être considérée comme faisant partie de leur famille, d’être assez chanceuse pour vivre cela à leurs côtés.

Alors que les convives quittaient peu à peu le lieu de la cérémonie pour rejoindre la grande pièce commune et festoyer dignement, Wynafryd se pencha vers sa soeur à côté de qui elle s’était tenu tout au long des voeux. “Je vais voir si Vraël va bien, je te rejoins à l’intérieur dans quelques instants, d’accord ?” Après avoir affectueusement caressé son épaule d’une main, elle avait relevé les bas de sa cape pour se déplacer plus facilement dans la neige. Pour éviter que son dragon ne soit trop effrayé et affolé par les mouvements d’une foule alcoolisée ou qu’à l’inverse les habitants ne soient trop effrayés par sa créature, elle avait convenu avec Dacey de l’enfermer dans une grande étable un peu à l’écart. Elle voulait s’assurer que des petits curieux n’essayaient pas de l’approcher en profitant de la situation. Cela pouvait être dangereux pour tout le monde. Heureusement, personne ne tournait autour de la petite bâtisse. Après quelques caresses et mots rassurants pour son dragon, elle referma soigneusement l’étable derrière elle pour rejoindre le coeur de la fête. Une fois dans la grande pièce, elle retrouva un large sourire alors que tout le monde lui en offrait un. On lui attrapa la main pour lui faire faire un tour sur un elle-même au rythme de la musique, lui tirant un éclat de rire. Elle s’excusa auprès du père de famille qui s’était proposé comme cavalier, cherchant sa soeur ou Dacey du regard dans l’ambiance fourmillante.
(c) DΛNDELION



Our waters run deep
Don’t make me sad, don’t make me cry, sometimes love is not enough and the road gets tough, I don’t know why, the road is long, we carry on. Come and take a walk on the wild side, let me kiss you hard in the pouring rain, choose your last words, this is the last time, 'cause you and I, we were born to die.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mère des Ourses
avatar
Mère des Ourses
Valar Dohaeris


Ft : Natalia Worner
Multi-Compte : Aelinor Vanbois || Ynys Allyrion|| Balon Greyjoy
Messages : 404
Date d'inscription : 25/06/2017

MessageSujet: Re: Ici, nous tenons.    Mer 31 Oct - 0:37

Le tournois de Lestival s’était achevé sur une victoire de la Vipère Rouge, le prince Oberyn Martell. Mais ce n’était pas cela que la mère des Ours avait retenu de ce voyage. Elle rentrait avec ses deux filles Lyanna et Lyra, et des fiançailles pour cette dernière. Tout avait été très vite, trop vite d’ailleurs à son goût. Sa petite Lyra, la plus douce de ses oursonnes allait se marier. Elle devrait alors quitter l’île et en cela, Maege n’était pas certaine d’être prête. Elle n’avait jamais rien imposé à ses filles. Elles étaient libres de se marier ou non même si bien sûr le fait qu’elles ne soient pas mariés ou du moins pas à un homme du continent permettait à Lady Mormont de les garder sur l’île.

La tristesse et la joie habitait le cœur de la mère alors qu’elle posait à nouveau les pieds sur son fief. Le voyage avait été long, trop long à son humble avis. Mais qu’importe, désormais toute son attention était tournée vers la cérémonie de mariage de sa fille. Un mariage en hiver, Maege en ragerait presque. Si cela n’avait pas été Lyra ou une autre de ses filles, elle aurait sûrement insisté lourdement pour que la date soit repoussée. Mais pour sa petite Lyra, Lady Mormont était prête à faire un effort et à demander à son peuple d’en faire un aussi. L’île serait bientôt en fête. Pour la première fois depuis des années, une Mormont allait se marier et ce n’était pas tous les jours que l’on pourrait assister à un tel événement. Pour l’occasion quelques amis étaient invités comme les membres des maisons Glover et Forrestier mais aussi Wylla et Wynafryd Manderly. Les deux sirènes seraient toujours les bienvenues sur l’île aux ours. Maege avait bien évidemment rapidement envoyé un corbeau à Lord Manderly après avoir appris la nouvelle concernant la jeune Wylla. Un tel acte ne pouvait rester impuni et l’exile du prince Viserys avait été un soulagement pour la mère. Mais depuis cet acte, la Mormont avait du mal à faire confiance aux Dragons, son regard sur les Targaryens s’en faisait plus méfiant malgré les paroles de ses filles au sujet notamment des enfants du roi.

Un soupire s’échappa de la bouche de l’Ourse lorsqu’elle y repensa. Puis elle secoua violement la tête pour chasser ses sombres pensées. Son regard se portait chacune des décorations de sa demeure en l’honneur des jeunes mariés. D’ici peu, Lyra ne porterait plus le nom des Mormont, du moins plus vraiment. Maege laissa un fin sourire filer sur ses lèvres et elle remonta le grand escalier pour se préparer pour al cérémonie. Elle savait Lyra entre les mains de ses sœurs et elle savait aussi qu’elle serait la plus belle. Puis une fois prête, elle redescendit et attendit au pied de l’escalier que ses filles descendent elles aussi. Maege accueillit ses filles tout sourire et resta un moment, seule avec Lyra alors que les autres filles Mormont partaient devant. Maege échangea quelques mots avec sa fille. Elle lui confia à quel point elle était fière d’elle, comme elle l’était de chacune de ses filles d’ailleurs, et elle finit par l’embrasser sur les deux joues avant de lui montrer le chemin qui la mènerait jusqu’au Barral. Plus tard, Maege lui donnerait son cadeau de mariage mais en attendant, elle l’accompagnait jusqu’à celui qui serait devant les anciens dieux son époux.  Et lorsque la cérémonie fut terminée, tout le monde alla se mettre au chaud dans la demeure des Mormont et sa grande salle, richement décorée pour l’occasion. La musique battait son pleins et au dehors, les villageois chantaient les chassons du Nord et de l’île aux Ours. Maege Mormont prit un vers et s’avança pari les convives. Elle invita d’un signe de tête Lyra et son époux à la rejoindre. Elle se calla entre les deux mariés et inspira profondément. « Aujourd’hui est un grand jour pour nous tous, mes amis. Aujourd’hui ma fille Lyra Mormont a épousé Brandon de la famille Norroit. Ils se sont unis devant les anciens Dieux. » Puis elle leva son verre bien haut, fit un pas en arrière laissant le couple aux milieux des convives. « Pour Lyra et Brandon ! » scanda la mère des ourses. Puis elle s’approcha de sa fille. « Félicitation, Lyra. » lui souffla-t-elle aux creux de l’oreille. Oui, Maege en était certaine, avec ce mariage la page du Chouca se tournait définitivement.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ourse protectrice
avatar
L'Ourse protectrice
Valar Dohaeris


Ft : Bridget Regan
Multi-Compte : Andar Royce - Leeven Botley - Azilys Serrett - Blurd Mervault
Messages : 1307
Date d'inscription : 29/06/2016

MessageSujet: Re: Ici, nous tenons.    Dim 2 Déc - 23:03

L'an 302, lune 1, semaine 4

La cérémonie avait été magnifique, une belle scène qui ne quitterait jamais son esprit, car c'était aussi le moment qui annonçait le départ de sa sœur. Oui, elle l'avait regardé s'unir au Norroit avec un pincement au cœur. La voir heureuse et surtout aimer, ne pouvait que la rendre heureuse, mais en même temps, elle n'acceptait pas son départ, les Mormont se devaient de vivre sur l'île-aux-ours, car là était leur place. Joany n'avait pas quitté ses bras, tandis que Maeve avait grimpé sur le dos de Guerrier et était bien plus concernée par l'Ours que par le mariage qui s'était déroulé près d'elle. Ayant suivant les pas de tous pour regagner la maison de sa famille, Joany n'arrêtait pas de se frotter les yeux, ils décidèrent avec Dryn qu'il valait mieux la coucher et Dacey voulait le faire. Prendre un peu de recul sur la fête. Montant les escaliers, elle ne s'attendait pas à croiser Jorelle qui vint à lui poser une question.

- Oui, nous lui offrons toujours, quoique je ne sache pas si mère n'a pas une autre idée, mais mieux vaut plusieurs cadeaux qu'aucun. Après une légère pause, elle continua : Je vais coucher Joany.

Là, elle continua de monter les escaliers et vint à changer l'enfant, avant de la mettre sous les grosses couvertures pour lui tenir chaud. Un baiser sur le front et Joany vint à rejoindre le monde des lèvres, tandis que Dacey vint à se dire qu'elle ne serait jamais prête à laisser ses enfants la quitter. Retournant dans la salle principale, elle entendit sa mère faire son petit discours, tandis qu'elle alla rejoindre Dryn. Voyant son regard loin d'être joyeux, il lui souffla à l'oreille :

- Tout ira bien pour elle !

Pour simple réponse, elle lui attrapa sa main, ayant besoin de ce contact pour se rassurer. Oui, sa sœur irait bien, elle se devait d'y croire, mais devoir la confier à cette famille n'était pas choses aisées, tout avait été tellement vite. Prenant un verre, elle le leva, car elle le devait à sa sœur et son époux. Puis, c'est à ce moment-là qu'elle croisa le regard de Wynafryd et vint à lui sourire, au même moment, sa petite boucle d'or vint à tirer sur la robe de la Manderly pour lui demander :

- Tu as rangé dragon ?


Dacey était trop loin pour entendre les paroles de sa fille, mais il lui était facile de deviner que le sujet était Vraël, sa fille ne voyait que par les animaux et si rien ne remplacerait Guerrier dans son cœur, le dragon occupait toutes ses pensées depuis l'arrivée des filles Manderly.


© Nalex


Torn heart, she leaves her family, for a mission she thought she would forget


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Ici, nous tenons.    

Revenir en haut Aller en bas
 
Ici, nous tenons.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Khadjiri ~ "De la mentalité nous tenons notre force." [100%]
» ce que nous faisons : les sauts en image
» Et si nous fermions la frontière avec la RD ?
» Il nous a quittés.
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: Westeros :: Le Nord :: L'île aux ours-
Sauter vers: