RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Toutes les nouveautés de la MAJ sont à retrouver ici ! The pain she caused us {Bethany} - Page 2 3725701551
La dernière édition de la Gazette est disponible par ici The pain she caused us {Bethany} - Page 2 3725701551
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)

Partagez
 

 The pain she caused us {Bethany}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Le rossignol de l'Orage
Bethany Selmy
Le rossignol de l'Orage
Valar Dohaeris
The pain she caused us {Bethany} - Page 2 C2yZ
The pain she caused us {Bethany} - Page 2 Tumblr_ohbizwHeJ11u0tzzto2_r1_500
Ft : Kate Beckinsale
Multi-Compte : Rhaenys Targaryen || Alyx Lefford || Wylla Manderly
Messages : 2041
Date d'inscription : 16/10/2016

The pain she caused us {Bethany} - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: The pain she caused us {Bethany}   The pain she caused us {Bethany} - Page 2 EmptyVen 1 Mar - 18:19


The pain she caused us
Bryce Caron
& Bethany Selmy


« Les Éteules | 302, lune 1, fin semaine 1 »

Aussitôt ses mots franchirent de ses mots, que la jeune femme les regretta en voyant le regard de son aîné. Elle ne voulait pas le blesser ou l’attrister en lui rappelant que désormais sa vie à elle était aux Eteules aux côtés d’Ilyn. Elle était l’épouse du seigneur des lieux, il était de son devoir de rester à ses côtés, d’arrêter de voyager à travers leur région ou dans les régions voisines pour faire honneur aux noms des Caron. La brune posa sa main sur le bras de son aîné, plongeant ses iris verdoyantes dans le regard bleuté de son aîné.
« Tu t’en sortiras à merveille, je n’en doute pas un seul instant Bryce. Il t’aime plus que tout et tu représentes tout pour lui désormais. »

Bryce eut un moment d’absence, laissant Bethany rappelait à l’enfant ce qui l’attendait chez lui à Serena, cette forteresse qu’il appellerait bientôt maison. Et quand son père confirma, l’enfant ne fut plus que joyeux car il repartit dans ses exaltations dont seul lui avait le secret, laissant un sourire attendrit étirer les lèvres de la dame des Eteules.

La question de son frère lui fit relever les yeux, elle resta, un moment, silencieuse. Même si elle se sentait parfaitement chez elle, aux Eteules. Le château dans lequel elle vivait n’avait rien à voir avec la forteresse de son enfance. C’était deux bâtisses différentes, de monde différents. Elle venait d’une maison dont la puissance se voyait à des milles et elle se retrouvait dans une maison mineure de leur terre. Les choses étaient différentes et pourtant la simplicité lui plaisait. Pas qu’elle se soit habitué à un luxe particulier, les Caron ne vivaient pas comme les Lannister ou les Tyrell. Mais la vie était différente. Bethany ne pouvait déclarer que Serena ne lui manquait pas, le sang des rossignols coulait dans ses veines, elle serait toujours attirée par les tours qui chantent de son enfance. Mais elle se plaisait quand même aux Eteules.
« Serena restera à jamais dans mon cœur, c’est la demeure de mon enfance, d’une grande partie de ma vie d’adulte. Je ne peux te dire que ça ne me manque pas. Mais je me plais ici, c’est différent mais le changement ne m’a jamais dérangé. »

La jeune femme avait tout ce dont elle avait besoin dans sa nouvelle maison. Ilyn veillait à ce que son épouse ne manquait de rien, prévenant comme toujours quand il s’agissait d’elle. Alors à part le chant des rossignols dans les buissons, rien ne lui manquait réellement.
« Je crains que ce qu’il me manque le plus n’est pas déplaçable. Mais ne t’en fais pas, je saurais encore plus apprécier le chant des rossignols quand je serais de passage à Serena. Le chant d’un perroquet est beaucoup moins agréable et bien plus folklorique. »

Parfois l’envie d’étranger Pouic la démangeait. Ce perroquet était un enfer sur terre et malheureusement relativement attachant. Elle comprenait pourquoi Ilyn ne l’avait pas laissé à Essos même s’il était embarrassant plus qu’autre chose dans certaines situations.

Erich qui n’avait plus l’attention des deux adultes, commença à râler tout en agitant ses petites mains. Mais il cessa bien vite quand une boule de plume multicolore vint se poser devant l’enfant pour commencer à faire le pitre, provoquant le rire de l’enfant. Beth soupira en levant les yeux au ciel.
« Comment veux-tu que les rossignols ne me manquent pas quand j’ai…cette chose à longueur de journée… »

Derrière eux, Ilyn grommela quelque chose d’inaudible dans sa barbe de trois jours en entendant les paroles de sa femme. La jeune femme se pencha légèrement vers son frère :
« S’il veut l’embarquer… il peut, on viendra le chercher plus tard ! »

(c) DΛNDELION



Que serais-je sans toi qui vins à ma rencontre, que serais-je sans toi qu'un cœur au bois dormant. J'ai tout appris de toi jusqu'au sens du frisson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sire des Marches
Bryce Caron
Sire des Marches
Valar Dohaeris
The pain she caused us {Bethany} - Page 2 C2yZ
The pain she caused us {Bethany} - Page 2 FK0xSfQc_o
Ft : Jonathan Rhys Meyers
Multi-Compte : Wynafryd, Asha, Lucas & Melara
Messages : 161
Date d'inscription : 13/10/2018

The pain she caused us {Bethany} - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: The pain she caused us {Bethany}   The pain she caused us {Bethany} - Page 2 EmptyMar 5 Mar - 21:46


The pain she caused us


« Les Éteules | 302, lune 1, fin semaine 1 »

Bryce se contenta de répondre à sa soeur avec un sourire teinté de tristesse. Il avait la chance d’avoir son fils en vie, il ne voulait pas s’en plaindre, pas à Beth, pas avec ce qu’elle venait de vivre, encore une fois. Mais les nouvelles conjectures l’avaient fait réfléchir à sa vie jusqu’à maintenant, aux choix qu’il avait fait. Il avait aimé Erich dès que son ex-femme lui avait annoncé sa grossesse. Il avait accueilli la nouvelle d’un coeur joyeux. Et s’il n’avait jamais rien fait qui puisse mettre en doute l’amour qu’il avait pour lui, jusqu’à présent, Bryce n’avait pas été le père le plus démonstratif. Occupé par ses fonctions, et avec une mère qui semblait particulièrement mielleuse, il avait naturellement pris le rôle du parent le plus strict. Probablement parce que c’était aussi ce qu’il avait connu durant son enfance, pour être né l’héritier comme Erich. Mais si aujourd’hui le Caron venait à sermonner son premier né, il n’aurait aucun jupons dans lesquels se cacher et évacuer sa peine. Bryce allait devoir redoubler de précautions et jongler entre diverses influences. Il voulait qu’Erich se sente aimé et soutenu, mais il voulait également en faire un homme bien, qui saurait prendre ses responsabilités, pas un gamin capricieux et égoïste.

Et comme le Sire des Marches évoquait leur maison natale, bien qu’elle ne représentait plus le foyer de Bethany, il lui proposa de lui faire envoyer ce qui lui manquait le plus, pour améliorer son bien-être aux Éteules. Une nouvelle fois, l’aîné offrit un simple sourire en réponse à la réplique de sa soeur, mais il n’y avait plus aucune mélancolie dans ce sourire. C’était de la fierté, tout simplement. Beth avait raison, elle s’était toujours adaptée à tout et relevée chaque fois plus forte après les obstacles semés sur sa route par les Sept. Il était vrai qu’il semblait impossible de trouver un lieu où Bethany ne finirait pas par trouver quelque chose de positif, suffisamment pour pouvoir dire qu’elle s’y plaisait. Non, les Éteules n’étaient pas Serena, mais au moins ici elle pouvait compter sur Ilyn et les regards qu’il posait sur elle ne trompait pas. C’était un grand soulagement pour le Caron de savoir sa soeur entre de si bonnes mains, chérie et heureuse. C’était lui qui faisait son foyer, pas ces murs, aussi grands ou étroits qu’ils pouvaient l’être. “Même s’il l’était, je crois que je ne m’en séparerais pas, il me permet de savoir que tu reviendras.” déclara-t-il doucement. Ca n’était qu’à moitié vrai. Si se séparer de l’arbre aux rossignols lui permettait d’assurer le bonheur et la santé de sa sœur, il l’aurait fait après une seule seconde de mélancolie. “Peut-être pourrez-vous changer l’emblème des Selmy d’ici quelques générations, si Pouic laisse une grande impression.” ajouta-t-il sur le ton de la plaisanterie. Les Swyft de l’Ouest avaient bien un coq, les Cargylle de la Couronne avaient bien eu une oie, eux avait des rossignols, pourquoi pas un perroquet alors ?

Comme si le fameux volatile avait senti qu’on parlait de lui, il ne tarda pas à venir se planter devant Erich qui commençait à s’impatienter du manque d’attention que lui accordait Bryce et Bethany. La remarque de cette dernière sur Pouic lui tira un rire amusé. “Je suis certain que s’il n’était plus là, il viendrait à te manquer ! Ne crois-tu pas que lorsque les rossignols chantent l’été alors que le soleil n’est même pas encore levé je n’ai pas envie de les étrangler parfois ? Mais c’est une présence qui nous rassure autant qu’elle peut nous agacer parfois…” relativisa-t-il doucement. Non, il préférait laisser le perroquet à sa sœur plutôt que de devoir le supporter durant le voyage et surveiller le comportement parfois brusque d’Erich à l’égard de l’oiseau. “Mais il sera toujours le bienvenue à Serena lorsque vous viendrez nous voir.” conclut-il avec un sourire. Et la petite famille continua ainsi de discuter de choses et d’autres, jouant momentanément avec Erich et Pouic lorsqu’ils réclamaient de l’attention, jusqu’à ce que la journée soit assez avancée pour qu’il soit bientôt l’heure du repas. “Tu n’es pas trop fatiguée ? Je peux te le confier ? J’aimerais organiser deux trois affaires avant de manger ? Je pense que nous partirons un peu avant le milieu de semaine prochaine, si cela te va ?” Cela représentait encore au moins deux nuits sur place. Bryce se sentait mal de laisser sa sœur, mais il la voyait déjà remonter la pente et surtout bien épaulée. De son côté, Serena attendait son retour depuis bien plus longtemps que prévu. Il se leva, caressa affectueusement le crâne de son fils, puis déposa un baiser sur la tempe de sa cadette.

[2]
(c) DΛNDELION



NO SONG SO SWEET

awards:
 


RALENTISSEMENT ADMINISTRATIF
merci de MP Alyx Lefford (sauf question IDF)
merci pour votre compréhension et patience
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
The pain she caused us {Bethany}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Crise du Pain !!!!
» [RP] Boulangerie chez Lina et Arnoldo "L'amour du pain"
» (aria) a queen will always turn pain into power
» Peut-on se passer de la farine de blé ?
» MICHE DE CAMPAGNE EN COCOTTE.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp terminés-
Sauter vers: