RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
La prochaine MAJ aura lieu le WE du 23/24 février
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !
La dernière édition de la Gazette est disponible par ici

Partagez | 
 

 Last day of the year ft Azilys

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La fille de la Dent d'Or
Alyx Lefford
La fille de la Dent d'Or
Valar Dohaeris


Ft : Hanna Mangan Lawrence
Multi-Compte : Rhaenys Targaryen || Bethany Selmy || Wylla Manderly
Messages : 5414
Date d'inscription : 27/08/2015

MessageSujet: Last day of the year ft Azilys   Dim 7 Oct - 20:55


Last day of the year
Azilys & Alyx| Dernier jour de l'an 301

Alyx s’était bien remise de son accouchement, elle avait encore quelques faiblesses physiques mais le moins qu’on puisse dire c’était que cela avait été complètement différent de la première fois. Si la douleur avait été insoutenable encore une fois, elle n’avait pas perdue autant de sang, elle n’avait pas ressenti cette envie de s’évanouir, elle était restée consciente du début à la fin.  Tout aurait pu être parfait, jusqu’au moment où le mestre annonça le sexe du nourrisson qui venait de naître. Une fille. Elle avait besoin d’un fils, pas d’une fille. La Dent d’Or, les Lefford avaient besoin d’un héritier. Mais les Sept semblaient jouer contre eux encore une fois, mettant au monde une petite fille. Heureusement pour la jeune mère, son enfant avait sur le sommet du crâne un léger duvet brun, héritage des Lefford. Ses yeux étaient clairs mais il était encore trop tôt pour dire s’il prendrait le bleu ou le vert. Mais elle n’en restait pas moins que c’était une petite fille. Comment allait réagir son père en apprenant la nouvelle ? Aucun corbeau ne s’était envolé pour Lestival, les deux Lefford étaient probablement sur la route du retour et ne devrait pas tarder à franchir les murs de la Dent d’Or. Et Alyx redoutait ce moment, ne pas connaître la réaction de son paternel sur le sujet la terrifiait au plus haut point. Elle se consolait avec le fait que sa tante serait probablement ravie de cette nouvelle et se ruerait sur l’enfant pour le prendre dans ses bras.

Une servante avait aidé la jeune femme à se déplacer jusqu’à un fauteuil prêt d’une cheminée où elle pouvait profiter d’un feu crépitant venant réchauffer la pièce et apporter un peu d’apaisement à l’héritière des Lefford. Elle avait recouvert le bas du corps de sa maîtresse par une couverture épaisse. Elle n’avait pas vu sa fille en ce jour, mais cela ne la dérangeait pas, elle n’avait pas cette fibre maternelle, pourtant elle appréciait ce petit bébé qui était sortie de son ventre et qu’elle avait baptisée Erena quelques jours après la naissance. Mais désormais elle prenait un peu de temps pour elle, pour se reposer, reprendre des forces et laisser le temps à son corps de retrouver sa silhouette d’antan. Son ventre était encore rond, signe que l’accouchement était récent, il dégonflerait au fils des semaines, si elle faisait attention à ce qu’elle mangeait et à ses activités plus physique qui pouvait entretenir son corps. Elle reprendrait probablement bientôt la danse afin de retrouver ses marques et ne pas paraître ridicule lors de sa prochaine sortie diplomatique. Pour l’équitation c’était différent, avec la neige et les sols gelés il était compliqué de pouvoir chevaucher de longues heures comme elle avait pu le faire durant l’été. Les chevaux n’appréciaient également que moyennement de sortir avec des températures si froides et des sols si durs. Alors elle devait s’adapter, adapter son quotidien au climat, à son environnement et à ses besoins.

Une servante vint à tirer la jolie brune de ses pensées, lui annonçant que lady Serrett désirait la voir. La Lefford lui ordonna de laisser passer son amie. Azilys était arrivée à la Dent d’Or avant son accouchement et l’avait accompagné pour cette fin de grossesse. Elle était venue avec ses jumeaux qui avait bien grandit, bien loin des nourrissons qu’elle avait pu voir deux années plus tôt. Le petit Albion était un enfant plein de vie et sa sœur était bien plus discrète. Mais ce n’était pas des enfants désagréable et turbulent, il recevait l’éducation des Serrett et seraient tous deux de fiers paons le moment venu.  Alyx accueillit donc son amie avec un léger sourire. Elle se redressa de son assise avec lenteur pour faire face à la Dame de Montargent.
« Comment vas-tu en cette dernière journée de cette année ? »


egotrip




Le temps irrevocable a fui, l'heure s'achève. Mais toi. Quand tu reviens, te traverse mon rêve, tes bras sont plus frais que le jour qui se lève. Tes plus clairs. A travers le passé ma mémoire t'embrasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Paon d'Argent
Azilys Serrett
Le Paon d'Argent
Valar Dohaeris


Ft : Jenna Coleman
Multi-Compte : Dacey Mormont - Andar Royce - Leeven Botley - Blurd Mervault
Messages : 807
Date d'inscription : 30/09/2016

MessageSujet: Re: Last day of the year ft Azilys   Lun 12 Nov - 16:55


Last day of the year
Azilys & Alyx| Dernier jour de l'an 301

Tout en examinant une lettre de son mestre, Azilys porta un regard à ses jumeaux qui s'amusaient calmement à l'autre bout de la pièce. Se voyage lui avait permis de passer beaucoup de temps avec eux et elle avait apprécié cela, même si c'était surtout leur nourrice qui s'occupait d'eux. Au début, elle ne pensait emmener qu'Alyzéa, voulant tester avec Alyx les dire de son mestre, de savoir si elle entendait vraiment rien. Bien sûr, cela aurait pu se faire à Montargent, mais elle n'aurait pas supporté le regard désapprobateur de son époux. Il n'acceptait pas cette différence, pourtant depuis sa naissance, ils avaient été mis au courant de ce fait, de ce risque et à présent, ils découvraient enfin ce que seraient les impacts sur la vie de leur enfant. Heureusement, la petite avait Albion, ils étaient unis, comme Azilys l'avait été avec sa sœur. C'est pourquoi, il lui fut impossible d'emmener Alyzéa sans la présence de son frère, sachant bien ce que ça faisait d'être séparé de son double. Il fut donc décidé que le paon d'argent partirait avec les aînés, tandis qu'Humfrey resterait à Montargent avec la dernière-née. Azilys s'était très vite remis de son accouchement, mais elle avait tout de même attendu quelques semaines avant de se rendre à la Dent d'Or.

Voyant que sa mère les regardait, Albion vint à lui faire un grand sourire ce qui poussa Azilys à les rejoindre. S'approchant doucement, cela lui fit un pincement au cœur de remarquer que sa fille s’aperçut de son approche au dernier moment, quand elle put la voir. De plus en plus, le verdict du mestre semblait réel et pouvait expliquer que la petite ne parlait pas. Se mettant à genoux, elle vint à tendre de ses bras pour qu'Alyzéa s'y installe et elle interrogea son fils, sur leurs jeux, lui pouvait répondre et la comprendre, mais les grands yeux bleus de sa fille la dévisageaient et lui déchirait, au final, le cœur. Ce fut son frère qui vint à sa rescousse, ce fut lui qui arriva à rentrer en communication avec sa sœur sans rien dire, rien que par des gestes. Là, Azilys réalisa qu'elle ne connaissait pas ses enfants, en tout cas, pas aussi bien qu'elle aurait pu le croire, mais c'était le prix pour être un bon seigneur. Elle remplissait son rôle de mère en les protégeant, en faisant en sorte qu'ils ne manquent de rien, qu'ils soient heureux. Embrassant le haut de la tête de sa fille, elle la reposa finalement et annonça à la nourrice qu'elle allait rendre visite à son amie. Oui, d'un coup, elle avait besoin de s'éloigner de cette scène, de cette conclusion qui venait de se nicher dans son esprit.

Parcourant les couloirs de la dent d'Or, elle s'arrêta quelques secondes à une fenêtre. La neige semblait prendre le contrôle, bien plus qu'à Montargent, au final. Azilys pouvait paraître sans crainte, mais elle craignait l'hiver, car c'était sa place de protéger ses terres, puis en hiver, ses hommes pourraient plus difficilement se rendre à ses mines. Azilys, c'était donc préparer à ses neiges qui arrivaient et elle espérait qu'un Humfrey ne fasse pas d'erreur durant son absence. Finalement, voyant une servante arriver vers elle, Azilys vint lui dire qu'elle souhaitait voir la fille du seigneur. Celle-ci la laissa rentrer et un sourire se dessina sur son visage. Alyx était bien installé auprès d'une cheminée.

« Comment vas-tu en cette dernière journée de cette année ? »

Restant debout, elle se rapprocha seulement du feu qui crépitait de la cheminée et vint à mettre en avant ses mains pour y ressentir la chaleur.

- Je suis heureuse de la voir se terminer en ta compagnie !

Il y a encore un an, elle vivait dans la bulle idyllique. Oui, elle se retrouvait heureuse en famille, auprès de son époux. Comment avait-elle pu se laisser aller aux sentiments ? Cette question vint à présent souvent s'imposer à son esprit, mais elle n'y trouve pas de réponse, hormis qu'elle devait faire en sorte que cela n'arrive plus, qu'Humfrey ne la rend pas de nouveau faible. Le feu, vint à lui rappeler l'image de la neige à la dent d'or et là, elle demanda : 

- Tu te souviens de ton dernier hiver ? J’essaie pour ma part, mais cela me paraît bien flou.

Cette question n'était pas anodine, car l'arrivée de l'hiver venait avec un autre sujet. L'hiver venait du Nord et il y avait une personne de son passé installé là-bas, une personne qu'elle voudrait oublier sans vraiment parvenir à le faire. D'un coup, elle laissa échapper ses pensées...

- Il y a quelques lunes, j'ai reçu une missive de la garde de nuit. Je pensais que cela venait de Tybolt, après deux ans et demi de silence, il aurait pu se dévoiler, mais il s'agissait du Lord commandant. J'ai donc cru qu'il m'annonçait la mort de mon frère, mais non, il voulait des renforts contre les sauvageons. Après une légère pause, elle vint à se retourner pour observer le visage de son amie. Le renfort que je pourrais lui envoyer au mur serait Humfrey, s'il gère mal Montargent en mon absence. Malheureusement, mes enfants sont encore jeunes, ils ne se souviendront pas de lui et seraient bien capables de l’idolâtrer.

egotrip




I have no rival
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La fille de la Dent d'Or
Alyx Lefford
La fille de la Dent d'Or
Valar Dohaeris


Ft : Hanna Mangan Lawrence
Multi-Compte : Rhaenys Targaryen || Bethany Selmy || Wylla Manderly
Messages : 5414
Date d'inscription : 27/08/2015

MessageSujet: Re: Last day of the year ft Azilys   Jeu 13 Déc - 19:57


Last day of the year
Azilys & Alyx| Dernier jour de l'an 301

La réponse de sa meilleure amie fit sourire Alyx, il était vrai que pour elle aussi, il n’y avait pas meilleure compagnie que le paon d’argent pour changer d’année et passer en l’an 302. Son époux était de bonne compagnie mais elle ne pouvait avoir les mêmes conversations qu’avec Azilys. Les deux femmes se comprenaient et avaient le même esprit aiguisé. Ce qui était loin d’être le cas pour Daven, il n’était certes pas un simple d’esprit mais il ne voyait pas les choses sous le même angle. Il les voyait avec un regard de guerrier, de chevalier et non pas avec les yeux d’un personnage politique. Une erreur pour un émissaire mais sa nomination était une erreur aux yeux de l’héritière de la Dent d’Or. Mais elle ne disait rien car c’était leur Lord Suzerain qui avait pris cette décision et ils ne pouvaient rien refuser au Vieux Lion.

La question d’Azilys força Alyx à réfléchir, à se souvenir. Mais elle avait été trop jeune. Elle n’était pas une enfant de l’été mais presque. Il était fort probablement que le dernier hiver soit en lien avec la mort de sa mère, mais elle ne pouvait l’affirmer ou l’infirmer. Elle se souvenait de cet évènement marquant dans sa vie de petite fille mais se rappeler de reste quand une telle chose était parvenue était compliqué pour l’esprit d’un enfant. La jeune femme secoua la tête à la négative.
« Je n’ai aucune souvenir, j’étais probablement trop jeune pour remarquer quoique ce soit. Je vais probablement découvrir ce qu’est vraiment l’hiver cette année. Comme ceux qu’on nomme les enfants de l’été. »

Mais l’hiver n’apportait pas que le froid et la neige à Westeros. Il y avait les vieilles histoires qui ressortaient, des histoires effrayantes sur des légendes oubliées et menaçant le monde des hommes. Etait-ce bien sérieux ? Alyx en doutait, pour elle le Mur au Nord de leur continent n’était là que pour protéger le monde civilisé du monde sauvage, d’un monde où aucun château ne se construit, ou la loi du plus fort règne, ou celui n’ayant pas le physique pour se nourrir et vivre finit par mourir. Les corbeaux reçus par la garde de nuit demandaient des renforts. Certains envoyaient des prisonniers, d’autres des vivres ou des armes et certains pensant que ce n’était rien d’important, ignorait simplement la lettre du Lord Commandant. Mais pour Azilys la garde de nuit avait désormais une autre signification. Elle était le refuge d’un homme lui ayant voler sa vengeance, un homme lâche ayant fui.
« C’est un risque oui, bien que je doute fortement de cela. S’ils deviennent de fiers paons à ton image, il n’y a aucune raison qu’ils idolâtrent un idiot, que ce soit leur géniteur ou non. L’absence d’un parent n’entraîne pas forcément une idolatration. Et tout dépend de ce que tu leur dis à propos de leur père. Loin de moi l’idée de t’encourager sur cette voie bien sur…mais…si un jour ta patiente atteint ses limites… »

Un léger sourire amusé étirait les lèvres d’Alyx. Elle n’encourageait nullement son amie à envoyer son époux au Mur, même si elle trouvait Humfrey idiot il possédait quelques qualités indéniables. Il aimait ses enfants et souhaitait protéger sa famille. Deux qualités qu’elle ne pouvait pas lui retirer malgré toute l’antipathie qu’elle lui portait.
« Sinon, comment tu t’en sors avec Alyzea ? »

egotrip




Le temps irrevocable a fui, l'heure s'achève. Mais toi. Quand tu reviens, te traverse mon rêve, tes bras sont plus frais que le jour qui se lève. Tes plus clairs. A travers le passé ma mémoire t'embrasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Paon d'Argent
Azilys Serrett
Le Paon d'Argent
Valar Dohaeris


Ft : Jenna Coleman
Multi-Compte : Dacey Mormont - Andar Royce - Leeven Botley - Blurd Mervault
Messages : 807
Date d'inscription : 30/09/2016

MessageSujet: Re: Last day of the year ft Azilys   Dim 30 Déc - 14:39


Last day of the year
Azilys & Alyx| Dernier jour de l'an 301

Il était rare qu'elle évoque Tybolt. C'était le sujet épineux qui faisait toujours mal, elle avait beau avoir entamé une nouvelle étape de sa vie, elle n'oublierait jamais ce qu'il lui avait fait et surtout qu'elle n'avait pas obtenu vengeance pour ses actions. Le mur, l'hiver, rien que ces mots venaient à lui faire penser à son frère, même le froid ne l'avait pas tué, il semblait immortel encore plus depuis qu'il était hors de porter. Finalement, elle évoqua l'idée d'y envoyer son époux, après tout, lui aussi se retrouvait plein d'honneur, cette place lui conviendrait totalement, mais s'imaginer qu'il deviendrait un héros pour ses enfants serait insupportable. Il fallait bien mieux qu'ils voient de leurs yeux ce qu'était leur père et malheureusement pour elle, c'était un père aimant, et non un père comme avait été Albéric avec ses enfants.

« C’est un risque oui, bien que je doute fortement de cela. S’ils deviennent de fiers paons à ton image, il n’y a aucune raison qu’ils idolâtrent un idiot, que ce soit leur géniteur ou non. L’absence d’un parent n’entraîne pas forcément une idolatration. Et tout dépend de ce que tu leur dis à propos de leur père. Loin de moi l’idée de t’encourager sur cette voie bien sur…mais…si un jour ta patiente atteint ses limites… »

Répondant au sourire de son amie, son regard était empli de malice. Même si elle n'irait sûrement jamais jusque-là, cela lui faisait simplement du bien de l'envisager. Venait s'installer en fin de son amie, Alyx vint à lui poser une question qui lui permettrait de venir à parler du service qu'elle aimerait obtenir de sa part : 

« Sinon, comment tu t’en sors avec Alyzea ? »

C'était la première fois qu'elle allait le dire à voix haute, en même temps, il lui était impossible d'évoquer ceci avec Humfrey. Si depuis sa fausse-couche, dont il ignorait l'existence, ils s'étaient éloignés, Alyzéa les divisait encore plus.

- Elle marche de mieux en mieux. C'est une enfant souriante, calme...quand je... Elle n'entendra sûrement jamais, n'apprendra pas à parler, enfin, c'est ce que dit mon Mestre. Humfrey l'a très mal pris, mais je pense qu'il dit vrai, cela expliquerait qu'Albion paraisse si en avance contrairement à elle.


Oui, pour finir, elle avait dit la vérité sans tourner autour du pot. C'était déjà assez difficile de l'avouer, même si elle avait été préparée dès l'accouchement que sa fille soit différente. Au moins, la fille d'Alyx semblait être une enfant en pleine forme et elle en était heureuse pour elle, mais après tout, elle-même avait deux enfants en bonne santé, mais c'était comme ci, l'état d'Alyzéa surpassait tout le reste.

- Il est étrange de se dire que notre suzerain méprise son héritier de par sa différence, alors que moi, c'est la différence de ma fille qui m'a fait sentir être mère. Albion est celui qui répondra à toutes mes aspirations, qui se devra d'être le seigneur de Montargent, Luciana sera une véritable femme de l'Ouest, et même si j'aspire au bonheur de tous mes enfants, je le souhaite encore plus pour Alyzéa. Je n'arrive même pas à imaginer un futur pour elle a part rester l'ombre de son frère, pourtant, je veux qu'elle brille comme tous les paons se doivent de le faire ! 

Se redressant légèrement, elle croisa le regard de son amie, une part d'elle ne voulait pas l'embêter surtout qu'elle venait d'être mère et c'était lui imposer des risques de voir son enfant différent, mais à la fois, elle savait que dans le cas inverse, elle aiderait Alyx sans la moindre hésitation : 

- J'aurais pu venir ici sans les jumeaux, mais j'avais dans l'idée qu'une fois que tu serais remise de ton accouchement, on pourrait tester si Alyzéa ne peut véritablement pas nous entendre...je ne pouvais demander ce service qu'à toi !

egotrip




I have no rival
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La fille de la Dent d'Or
Alyx Lefford
La fille de la Dent d'Or
Valar Dohaeris


Ft : Hanna Mangan Lawrence
Multi-Compte : Rhaenys Targaryen || Bethany Selmy || Wylla Manderly
Messages : 5414
Date d'inscription : 27/08/2015

MessageSujet: Re: Last day of the year ft Azilys   Jeu 10 Jan - 14:38


Last day of the year
Azilys & Alyx| Dernier jour de l'an 301

Alyx hocha la tête doucement. Reconnaître et avouer que son enfant était différent étaient compliqué. Et certaines différences plus visibles que d’autres. Alyzea avait la chance que son petit problème ne se voie pas au premier regard car ne n’était pas physique à proprement parler. C’était probablement plus aisé à accepter ainsi. Mais certains parents ne l’acceptaient jamais. Visiblement Humfrey faisait partie de ses parents qui refusaient de se rendre à l’évidence. Azilys semblait mieux le prendre, elle semblait même plus proche de sa fille que d’Albion bien que l’héritière de la Dent d’Or sentait que son amie aimait profondément chacun de ses enfants. Ce genre de problème était pourtant réellement handicapant dans le monde dans lequel elles vivaient. La Lefford le reconnaissait, elle pouvait se faire un jugement hâtif à cause d’une différence de ce genre. Mais connaissant l’enfant depuis sa naissance, l’avis de la jeune femme était relativement bienveillant envers la petite. Elle n’était toujours pas friande de la compagnie des jeunes enfants, elle passait elle-même très peu de temps avec sa propre fille, mais elle ne les fuyait pas et les accueillait avec autant de bienveillance dont elle était capable.
« Il est parfois compliqué pour certains parents de se rendre à l’évidence. Je suis quasiment sur que Daven réagirait comme Humfrey. »

Alyx sentait tout l’amour de son amie pour sa fille et tout son désir de la protéger de la dure loi qui régnait en dehors des murs de Montargent. Ce sentiment de protection, elle pouvait le comprendre. Erena avait le sang des Lefford et la jeune mère ne tolérerait pas que quelqu’un ne touche à un seul cheveu de sa fille. Elle était peut-être dénuée d’instinct maternelle mais pas du sens du mot famille. Elle protégerait son enfant envers contre tout, non par pure amour mais parce qu’elle portait le nom des Lefford.
« Nous sommes tous différents face aux différences des enfants. Alyzea ne présente aucune difformité physique, son problème est bien plus discret que le fils de Lord Tywin. Beaucoup de parents méprisent l’enfant difforme, personne ne veut un nain dans sa famille. L’image que cela donne n’est pas glorifiante. Lord Tywin a probablement vue une ombre et une faiblesse pour les Lannister lors de la naissance de Tyrion. Et nous connaissons notre suzerain, quand il se sent menacé, il ne fait pas dans sentimentalisme. Les hommes n’ont de toute façon pas le même rapport que nous avec les enfants. »

Bien que dans son propre cas, Daven était bien plus aimant et protecteur qu’elle sur Erena. Mais cela lui allait très bien, elle pouvait se consacrer à d’autres choses plus importante à ses yeux comme la gestion de la Dent d’Or en l’absence de son père. Bien que le mestre et les intendants fassent leur devoir correctement, Alyx préférait garder un œil dessus. Depuis une semaine, la jeune femme était bien moins présente dans la gestion mais dès qu’elle se sentirait plus en forme, elle reprendrait les choses en main et ferait en sorte que tout soit en ordre avant que son père ne rentre de Lestival.
Alyx répondit avec un léger sourire à son amie.
« Ça ne me dérange absolument pas, tu as bien fait. Et je suis sure que mon mestre pourra également confirmer tes doutes. Humfrey remettrait-il en doute la parole de deux mestres et la mienne ? »

Les Lefford n’avaient rien à gagner à déclarer qu’Alyzea ne pouvait pas entendre et que par conséquent qu’elle serait aphasique. Leur neutralité pouvait jouer en leur faveur à ce sujet pour convaincre l’époux du paon d’argent.

egotrip




Le temps irrevocable a fui, l'heure s'achève. Mais toi. Quand tu reviens, te traverse mon rêve, tes bras sont plus frais que le jour qui se lève. Tes plus clairs. A travers le passé ma mémoire t'embrasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Paon d'Argent
Azilys Serrett
Le Paon d'Argent
Valar Dohaeris


Ft : Jenna Coleman
Multi-Compte : Dacey Mormont - Andar Royce - Leeven Botley - Blurd Mervault
Messages : 807
Date d'inscription : 30/09/2016

MessageSujet: Re: Last day of the year ft Azilys   Mer 30 Jan - 16:37


Last day of the year
Azilys & Alyx| Dernier jour de l'an 301


Il n'était chose si aisé de demander de l'aide, mais elle savait qu'elle pouvait le faire auprès d'Alyx. Elle lui vouait une confiance entière et savait que si le verdict de son mestre se révélait véridique, elle serait présente pour la soutenir et l'aider à trouver des pistes pour donner une vie qu'une Serrett méritait, malgré le handicap qui sera le sien. Humfrey n'était sûrement pas encore prêt à envisager une vie différente pour Alyzéa, mais Azilys, elle avait besoin de savoir, mais surtout de prévoir, elle avait besoin de suivre une ligne directive, de ne pas laisser sa fille de côté par la simple raison qu'elle était différente et ne se retrouverait pas dans l'éducation de son frère et sa soeur.

« Ça ne me dérange absolument pas, tu as bien fait. Et je suis sure que mon mestre pourra également confirmer tes doutes. Humfrey remettrait-il en doute la parole de deux mestres et la mienne ? »

Un soulagement l'avait parcouru, même si elle savait qu'Alyx ne lui aurait rien refusé. Quand son amie vint à évoquer Humfrey et le faite de ne pas remettre en doute, les paroles de plusieurs personnes, elle leva les yeux au ciel. Comme souvent, elle venait à voir une comparaison en tête et ne put s'empêcher de la souffler à sa soeur de coeur :

- Un coq n'entend pas souvent raison, quand le jour se lève, il viendra toujours a sortir son cri strident bien inutile ! Mais oui, je vais avoir l'espoir qu'il ne reste pas buter à ce sujet surtout si d'autres rejoignent l'avis de mon mestre ! Se levant, elle alla ouvrir la porte et arrêta une servante : Dites à ma nourrice que je souhaite voir dame Alyzéa ! 

Elle laissa la porte entre ouverte, en l'attente de sa nourrice et vint se réinstaller face à son amie. Devoir tester son enfant lui procurait des noeuds d'estomac, comme si, tout le destin de sa fille se jouait en cet instant, alors que les dés s'étaient joués au jour de sa naissance. En l'attente de l'arrivée, elle vint à interroger son amie, à propos du nouveau père des lieux :

- Dis-moi, comment s'en sort ton lion avec la paternité ?

Azilys se souvenait très bien de l'effet de la fausse-couche sur Daven, il ne serait en rien étonnant qu'il soit un père protecteur envers sa fille unique, mais elle préférait l'apprendre de la bouche de la Lefford. Finalement, la porte vint à s'ouvrir et ce fut son fils qui apparut le premier, il avança directement vers sa mère et fit une révérence bien loin d'être parfaite pour Alyx, tout en la saluant. Azilys commençait déjà son éducation, malgré son jeune âge, il se devait de briller comme un Paon. En arrière-plan, se trouvait la nourrice qui tenait Alyzéa dans ses bras. Se levant, elle alla prendre sa fille et annonça :

- Nous tenons à être seule avec Alyzéa. Voyant le regard de son fils changer, elle lui annonça : Vous pouvez aller jouer avec votre nourrice, je vous accorde même un petit temps pour courir si vous le souhaitez.

Elle remarqua bien son hésitation, son regard insistant posé sur sa jumelle. Azilys pouvait le comprendre, elle savait ce qu'était vivre avec son double et comment il était difficile de s'en séparer, mais elle ne pouvait pas tester Alyzéa avec Albion dans la même pièce, son fils savait communiquer avec sa soeur sans dire un mot et cela fausserait tout. La nourrice vint à lui prendre la main et il se décida, sans dire mot, de la suivre. Finalement, elle posa sa fille au sol, celle-ci observait la pièce qu'elle n'avait jamais vue auparavant, le regard d'Azilys, lui se plongea dans celui d'Alyx : 

- Qu'est-ce qu'on peut faire pour tester son ouïe ?

egotrip




I have no rival
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Last day of the year ft Azilys   

Revenir en haut Aller en bas
 
Last day of the year ft Azilys
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» New year's day... pour les fans de U2...
» ONE YEAR ▬ discours d'un kangourou bourru
» Bloody New Year
» HAPPY NEW YEAR !
» [INTRIGUE] ... and a happy new year !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: Westeros :: Les terres de l'Ouest :: La Dent d'Or-
Sauter vers: