RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
La prochaine MAJ aura lieu le WE du 23/24 février
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !
La dernière édition de la Gazette est disponible par ici

Partagez | 
 

 The She-wolf and the Lion hearted girl (Sansa & Walda)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dame
Walda Lannister
Dame
Valar Dohaeris

Ft : Tamzin Merchant
Multi-Compte : Hoster Nerbosc
Messages : 325
Date d'inscription : 11/03/2018

MessageSujet: The She-wolf and the Lion hearted girl (Sansa & Walda)   Ven 5 Oct - 20:58

The She-wolf and the Lion hearted girl

   
Lestival | An 301, Lune 12

   


   
Sansa Stark & Walda Lannister

     L'air de l'après-midi était frais et agréable. Le soleil, pâle en ce début d'hiver, n'en réchauffait pas moins quiconque se trouvait à portée de ses rayons. Bien que les tentes de voyage soient larges et le mobilier apporté confortable, Walda trouvait étouffant de demeurer à l'intérieur de ce dôme de tissus sans la moindre ouverture. Elle avait décidé de sortir et de profiter des jardins du château de Lestival. Les jumelles, bien couvertes, jouaient sur une couverture de laine avec des petits animaux en bois. Elles babillaient de manière tout à fait adorable, si bien que Walda ne se lassait pas de les observer. Sa broderie n'avait pas avancé d'un point mais cela n'avait aucune importance. Son travail d'aiguille pouvait attendre. Ses filles grandissaient si vite qu'il lui semblait parfois qu'entre le matin et le soir elles avaient déjà changé. La jeune mère les couvait du regard, s'amusant à retrouver ses traits ou ceux de Tyrion dans leurs visages. A un moment Daena fronça les sourcils et elle ressembla tant à son père que Walda éclata de rire. Les deux petites filles s’arrêtèrent dans leur jeu et tournèrent un regard interrogateur vers leur mère. Walda se pencha en avant et se mit à leur chatouiller le ventre ce qui causa leur hilarité à toutes les trois.

"Allons marcher" proposa-t-elle.

Le petit groupe se mit en route, Lelia dans ses bras, Daena dans ceux de leur nourrice et deux serviteurs fermant la marche. Ils admirèrent les dernières feuilles dans les arbres et celles qui jonchaient le sol tel un tapis de cuivre et d'or. La robe bleu azur de la dame de Castral Roc contrastait magnifiquement avec la palette automnale qui l'entourait. Lelia manifesta son envie de descendre de ses bras et Walda la posa délicatement au sol tout en lui tenant les mains. La petite fille se dandina quelques instants puis entreprit de marcher. Lorsqu'elle sentit que sa fille était stable, Walda la lâcha et la contourna pour lui faire face quelques pas plus loin, l'encourageant en tapant dans les mains. La fillette accéléra sa démarche pour rejoindre sa mère qui s'accroupit pour l'accueillir dans ses bras. Quand les petites mains potelées touchèrent ses doigts, elle la souleva de terre et la fit tournoyer tout en la félicitant. Les deux sœurs avaient fait leurs premiers pas quelques semaines avant leur voyage pour Lestival. Daena voulut imiter sa sœur. Elle tenait la main de sa nourrice et avançait avec assurance. Elle était plus chancelante une fois seule mais elle avait suffisamment d'équilibre pour avancer vers sa mère. Cette dernière se pencha pour lui attraper la main mais la fillette ne lui accorda pas un regard et vint se blottir quelques pas plus loin dans les jupes d'une autre.

La lumière de l'Ouest, intriguée et amusée, se tourna pour faire face à celle qui lui avait ravi l'attention de sa fille. Il s'agissait d'une jeune fille, plus jeune qu'elle-même mais plus grande en taille. Son physique était si caractéristique qu'elle sut immédiatement à quelle maison elle appartenait. La maison Tully n'était plus les suzerain du Conflans mais chaque habitant du Trident savait reconnaître une Truite. Ossature fine, yeux bleus et surtout chevelure auburn. Elle était belle comme tous les Tully. Une beauté saisissante qui vous laissait sans voix les premiers instants. Surtout pour ceux et celles qui n'avaient guère l'habitude de côtoyer la beauté voire même comme Walda qui fréquentait quotidiennement des laiderons. Non pas qu'elle accordait une grande importance à la perfection physique mais elle s'étonnait de la persistance de la beauté parmi la descendance des Tully et de la laideur parmi les Frey. Qui était donc cette gracieuse jouvencelle ? Lord Hoster Tully n'était plus, de même que son héritier Edmure Tully qui n'avait laissé aucune descendance aussi il devait s'agir de l'enfant des deux Tully restantes. Lady Lysa n'avait enfanté qu'un fils de Jon Arryn. Lady Catelyn avait en revanche donné moult fils et filles à Ned Stark. Deux filles pour être précis. La plus âgée se nommait Sansa et la plus jeune Arya. D'après son âge Walda en déduit qu'elle était Sansa Stark.

"Bien le bonjour ma lady. Veuillez excuser ma fille Daena, je crois que la beauté de votre robe l'a détourné de sa trajectoire. Voici mon autre fille Lelia. Permettez moi enfin de me présenter, je suis Walda Lannister née Frey. Ravie de vous rencontrer."
   

   
DRACARYS


the lions of the rock
You set off a dream in me getting louder now. Can you hear it echoing? Take my hand. Will you share this with me? 'Cause darling without you all the stars we steal from the nightsky will never be enough, towers of gold are still too little, these hands could hold the world but it'll never be enough.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame
Sansa Stark
Dame
Valar Dohaeris


Ft : Sophie Turner
Multi-Compte : Alyssa Vanbois
Messages : 1042
Date d'inscription : 01/09/2017

MessageSujet: Re: The She-wolf and the Lion hearted girl (Sansa & Walda)   Lun 29 Oct - 13:10


chapitre 1

 Je brode en compagnie de ma septa, cet ouvrage que je suis en train de broder est pour la jeune Kylis. En effet, cette dernière épousera mon frère Robb et je me suis dis que je pourrais confectionner un petit quelque chose pour celle qui m'aide dans mon ouvrage pour mon fiancé. Je pose mon ouvrage sur la table et je souris à ma septa. Je contemple mon œuvre, au centre, je peux distinguer un géant, celui-ci fait référence à la maison de la douce Kylis ainsi qu'un loup à ses côtés. Ce dernier symbolise la maison Stark. Je continue d'observer mon œuvre et je questionne ma septa au sujet de celle-ci. Cette  femme qui me conseille depuis mon plus jeune âge me fait une proposition. Elle me suggère de broder autour du géant et du loup, des motifs floraux. Je souris et j'acquisse de la tête. Puis, quelques secondes plus tard, je lui demande si nous pouvons continuer cette broderie le lendemain car je souhaite me promener dans les jardins. Ma chère septa accepte ma proposition. Je fais signe alors à un serviteur de cacher précieusement le cadeau pour celle qui deviendra l'épouse de mon frère.

Nous quittons mes appartements avec ma septa et ma louve. Lady n'est jamais loin de moi, je dois avouer que quand elle n'est point présente auprès de moi, la peur s'installe dans mes entrailles … J'ai besoin que ma louve soit là pour me rassurer. Je souris à Mordane, nous déambulons dans les couloirs du château. Je salue quelques personnes avec courtoisie puis je continue ma marche en direction les jardins. Arrivée là-bas, je contemple les lieux, c'est toujours un plaisir de regarder les compositions florales. Dans le Nord, nous n'avons pas de jardin mais une serre, c'est également un des endroits que je préfère dans ma demeure. Je pense à Winterfell, bientôt, je quitterais la demeure de mes ancêtres pour m'installer à Corneilla auprès de la famille de mon époux. Je prends une profonde inspiration et je chasse cette idée. Je me concentre de nouveau sur ma septa puis je laisse mon regard se porter sur l’environnement qui m'entoure.

Soudain, quelqu'un se blotti dans ma robe. Je m'abaisse et je vois une adorable petite fille accrochée à mon vêtement. Je regarde l'enfant, elle doit être perdue. Où est sa mère ? Je souris à la jeune fillette, je ne sais pas son âge et je ne suis pas sûre qu'elle puisse comprendre mes paroles. Mais, je ne peux pas la laisser toute seule. Je prends une profonde inspiration avant de lui parler.

Sansa – Bonjour à vous adorable enfant, où est votre mère ? Demande-je avec douceur dans ma voix.

Je me redresse après avoir parlé à la petite. Par la suite, une femme croise mon regard. Cette dame est entourée d'une fillette, est-ce la sœur de l'autre demoiselle ? Je regarde attentivement les deux fillettes, elles se ressemblent. Ce sont des jumelles, un sourire naît sur mes lèvres. Je regarde la mère des deux petites. Elle est ravissante parée de ces beaux atours. La jeune femme s'excuse pour le comportement de son enfant, je souris. Je n'en veux pas à cette adorable enfant d'être venue me voir. Par la suite, la mère présente ses deux fillettes ainsi qu'elle-même. J'ai face à moi, la jeune Walda, une conflannaise.

Sansa – Bien le bonjour à vous Lady Walda. Je ne prends pas ombrage que votre adorable enfant soit venue auprès de moi pour contempler ma robe dis-je avec un sourire. Je suis enchantée de faire votre connaissance ainsi qu'à vos vos filles, elles portent des prénoms charmantsrajoute-je en la regardant. Lady Sansa Stark.

Je regarde les deux petites filles, belles comme le jour. Je me demande si ces deux jeunes bambins se disputent ou non. En effet, quand j'étais petite, je me chamaillais avec ma sœur … J'aimais jouer un peu avec ma petite sœur.

Sansa – Lady Walda, souhaitez-vous marcher en ma compagnie avec vos petites filles ? Ainsi, nous pourrions mieux nous connaître. Je souris. Et si vous le souhaitez, nous pourrions prendre une collation.

Je cherche du regard ma louve, je lui fais signe de se rapprocher de nous. Je regarde la jeune mère et ses filles. Lady se couche à mes côtés, la petite fille n'a pas encore rejoint sa mère.

Sansa – Lady ne vous fera point de mal, elle est douce. Je regarde Lady Walda. Vos filles et vous-même pouvez caresser ma louve. Lady ne mord pas sauf si je lui en donne l'ordre. Dis-je pour rassurer la jeune mère.


J'attends la réponse de la jeune mère de famille pour savoir si je dois continuer la marche avec ou sans elle. J'observe les jumelles, aurais-je la joie d'avoir des enfants ? Je ne sais point. Je dois avouer que cela me fait peur.

sansathe she-wolf and the lion hearted girl
(c) ANAPHORE



❥ Sansa Stark
(c) ystananas

awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Dame
Walda Lannister
Dame
Valar Dohaeris

Ft : Tamzin Merchant
Multi-Compte : Hoster Nerbosc
Messages : 325
Date d'inscription : 11/03/2018

MessageSujet: Re: The She-wolf and the Lion hearted girl (Sansa & Walda)   Sam 15 Déc - 10:52

Une véritable dame. Lady Sansa de la maison Stark. Elle parlait avec une voix calme et son ton était des plus aimables, sans paraître familière elle savait mettre à l'aise. Walda préférait ce genre de dame, agréable et bienveillante comme lady Sansa, plutôt que froide et distante comme Cersei. Une dame de coeur plutôt qu'une dame de pique. Après tout elle était la lumière de l'Ouest et la lumière apportait chaleur et réconfort. Elle devait faire honneur à ce surnom.

Certaines personnes n'aimaient pas les enfants. D'autres n'aimaient que les leurs. Certains ne les trouvaient intéressants qu'à partir d'un certain âge, appréciant une maturité qu'ils ne possédaient pas dans leur jeune âge. Et d'autres ne parvenaient pas à trouver le moindre intérêt aux petites têtes blondes même devenues adultes quand bien même ils étaient pères ou mères. Walda s'était longtemps demandé si ses parents n'appartenaient pas à cette dernière catégorie. S'ils ne faisaient pas d'enfants parce que c'était l'impératif d'un mariage mais sans posséder la fibre parentale. L'amour de Steffon et de Roslin avait pallié à la carence affective dont elle souffrait. Les Frey était une famille mais ils ne s'aimaient pas. Pour faire simple les Frey n'aimaient personne pas même leur propre sang.

"Lady Sansa." dit-elle en effectuant une petite révérence.

La demoiselle de Winterfell l'invita avec beaucoup de grâce à se promener avec elle et de prendre ensuite une collation. Walda demeura quelques instants interdite, stupéfaite, les yeux grands ouverts. Quel grand honneur lui était accordé ! Elle ne parvenait pas à croire qu'elle allait passer du temps en compagnie de la fille de feu Ned Stark, la soeur de Robb Stark suzerain du Nord. Sans aucun doute car elle se considérait encore comme la petite Walda Frey, arrière-petite-fille d'une maison dépréciée, noyée dans une foule de descendants. Elle oubliait trop souvent qu'elle était désormais Walda Lannister, épouse de l'héritier des terres de l'Ouest, la future dame de Castral Roc, la coeur de lion, la lumière de l'Ouest.

"Votre invitation est acceptée avec joie. Vous êtes très courtoise et j'apprécie à sa juste valeur l'honneur que vous nous faites." répondit-elle avec la diplomatie dont elle était capable. "Lady Sansa nous invite à nous promener avec elle. Nous avons beaucoup de chance." expliqua-t-elle à ses filles.

Les jumelles étaient sans doute trop jeunes pour comprendre le privilège mais Walda mettait un point d'honneur à stimuler ses enfants par la parole et les actions.

La louve de compagnie s'approcha à la demande de sa maîtresse. Quel étrange tableau ! Un animal sauvage. Non pas un animal, une créature. Les direwolves ressemblaient à s'y méprendre a des loups mais ils n'en étaient pas. Ils étaient bien plus. La louve était encore jeune, elle était petite, de la taille d'un chien. Elle semblait calme et obéissants. Douce comme sa maîtresse qui leur proposa d'ailleurs de caresser la créature. Daena semblait très intéressée et s'assit à côté pour caresser le canidé qui s'était couché. Walda, fascinée, désirait elle aussi approcher la louve. Elle posa Lelia au sol et s'accroupit, prit la main de sa fille pour la guider. La fourrure était douce mais aussi épaisse. Le pelage d'hiver.

"Avez-vous déjà donner l'ordre de mordre ?" osa-t-elle demander. "Lady semble en effet très gentille. Merci de nous avoir permis de la caresser."

La dame de Castral Roc se releva et prit Lelia dans ses bras.

"Avez-vous envie de porter Daena ?" proposa-t-elle.

Sa fille semblait avoir un coup de coeur pour lady Sansa mais elle ne voulait pas l'obliger.

"Qu'avez-vous pensé du tournois ? Aviez-vous un favori ?"


the lions of the rock
You set off a dream in me getting louder now. Can you hear it echoing? Take my hand. Will you share this with me? 'Cause darling without you all the stars we steal from the nightsky will never be enough, towers of gold are still too little, these hands could hold the world but it'll never be enough.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame
Sansa Stark
Dame
Valar Dohaeris


Ft : Sophie Turner
Multi-Compte : Alyssa Vanbois
Messages : 1042
Date d'inscription : 01/09/2017

MessageSujet: Re: The She-wolf and the Lion hearted girl (Sansa & Walda)   Jeu 27 Déc - 14:02


chapitre 2


Je fais face à une dame que je ne connais point encore mais je présume que c'est la mère de ce cher ange qui est près de moi. Peu de temps après, la jeune femme se présente, il s'agit de lady Walda Lannister, l'épouse de Lord Tyrion. Mon frère Robb m'a déjà parlé de l'héritier de la maison Lannister, je l'ai aperçu rapidement mais je n'ai pas encore eu le loisir de parler avec lord Tyrion. Je lui parle ensuite en me présentant. La demoiselle fait une révérence.

Peu de temps après, je demande à la mère si elle souhaite marcher en ma compagnie. De même, je lui propose de prendre une collation avec moi. Je me dis que si nous marchons ensemble, nous pourrions mieux nous connaître et puis devenir amies. J'ai peu d'amies venant d'autres régions que celle du Nord. Je regarde la jeune en attendant qu'elle accepte ma requête. La douce Walda me répond, elle accepte avec joie ma demande. Mes yeux s'illuminent. Puis, elle s'adresse à ces deux enfants.

Sansa – Je suis ravie que vous acceptez Lady Walda. Dis-je avec un sourire franc.

Par la suite, ma louve se rapproche de nous après que je l'ai interpellé. La louve s'allonge en attente qu'on la caresse. Je reprends la parole et je leur propose de caresser ma louve. Je vois la petite Daena s’asseoir près de Lady. Sa sœur jumelle est sur le sol, les trois femmes caressent Lady. Ma compagne nordique semble ravie de se faire cajoler par le trio. Je souris en contemplant ceci. Ensuite, Walda me demande si j'ai déjà ordonné l'ordre à Lady de mordre quelqu'un. Elle me remercie par la suite.

Sansa – Non, jamais. Je souris. Personne ne m'a fait du mal pour l'instant. Je remercie les anciens et les nouveaux dieux de veiller sur moi et sur ma famille. Je la regarde. Lady a aimé se faire caresser par vous, je crois qu'elle vous apprécie ainsi que les petites.

Ensuite, la mère récupère la petite Lelia dans ses bras. Elle me demande si je souhaite porter Daena. J'offre un rictus remplis de tendresse à ce bout de chou. Je repose mon regard sur la mère de la petite lionne.

Sansa – Bien sûr, je ferais attention qu'elle ne tombe pas.

Je m'avance vers la petite puce puis je la prends dans mes bras, je  me tourne en direction de Lady Walda. Cette dernière me demande ce que je pense du tournoi et si j'avais un favori. Je respire puis je regarde la jeune lionne.

Sansa –  Pour vous répondre à votre première question, c'était mon deuxième voyage loin des terres nordiennes et je dois avouer que mes yeux ont brillé. C'était mon premier tournoi et j'ai adoré chaque moment ! Mais, je dois vous avouer que j'ai eu que certains hommes puissent périr en joutant. Je souris. J'ai soutenu mes deux futurs beaux-frères, Lord Bryden et ser Lucas Nerbocs et vous Lady Walda ? Qui avez-vous soutenu ? Qu'avez-vous pensé de ce tournoi ? Dis-je avec un sourire.

Nous marchons quelques pas puis je m'interroge sur certains points, je regarde Lady Walda ainsi que la petite Lelia. Je respire avant de lancer un autre sujet de conversation.

Sansa – Lady Walda, puis-je vous questionner sur les terres conflannaises ? Je vais bientôt séjourner à Corneilla avec mon époux Lord Hoster puis j'irais vivre à Vivesaigues. Je ne suis jamais allée aux Jumeaux lors de mon précédant séjour. Pourriez-vous me parler des terres de votre arrière grand-père Lord Walder Frey ? Demande-je avec douceur. De même, comment s'est passé votre installation dans les terres de l'Ouest ? Le climat ne doit pas être le même que celui des Conflans. Je souris. Est-ce que cela vous gênerais de me parler de la façon dont vous êtes acclimatée dans votre nouvelle demeure. Je cherche à avoir des conseils. Je souris. Je veux rendre fière les Nerbocs et les Conflannais, je souhaite être agréable avec ces derniers. Je la regarde en gardant mon sourire au coin de mes lèvres.

En effet, quand  j'habiterais là-bas, je porterais des tenues conflannaises en adaptant avec le climat hivernal, ma coiffure ne sera plus celle d'une nordienne mais d'une conflannaise. Même si mon allure n'est plus celle d'une nordienne, je resterais nordienne dans mon coeur. J'aurais toujours quelque en moi qui ressemble à la fille de Ned Stark.
Puis, mon regard s'attarde sur la jeune Daena. Elle s'est blotti dans mes bras et je m’aperçois qu'elle dort. Un véritable ange. Je ne souhaite pas la réveiller, je cherche du regard s'il y a un banc pour que nous puissions nous asseoir avec Lady Walda.

Sansa – Souhaitez-vous que nous trouvons un banc ? Je ne souhaite pas réveiller votre adorable fille en marchant. Dis-je avec douceur. Je souris. Vos filles sont charmantes Lady Walda.

Un jour, je serais mère. Mère des fils et des filles d'Hoster. Nos fils seront des chevaliers ou des érudits tandis que nos filles broderont. Je pense à ce futur si doux, si ensoleillé. Je respire puis je repose mon regard de nouveau sur la jeune lionne. Mais, je continue de penser à ce futur avec Hoster. J'ai peur de ne point pouvoir porter la vie dans mes entrailles ou que nos enfants ne puissent pas vivre. Je me souviens des paroles de Lady Marianne, ma future belle-soeur, je respire et je me dis que tout ira bien. Je ne dois pas penser au négatif mais au positif.

sansathe she-wolf and the lion hearted girl
(c) ANAPHORE



❥ Sansa Stark
(c) ystananas

awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Dame
Walda Lannister
Dame
Valar Dohaeris

Ft : Tamzin Merchant
Multi-Compte : Hoster Nerbosc
Messages : 325
Date d'inscription : 11/03/2018

MessageSujet: Re: The She-wolf and the Lion hearted girl (Sansa & Walda)   Ven 28 Déc - 23:32

The She-wolf and the Lion hearted girl

 
Lestival | An 301, Lune 12

 

 
Sansa Stark & Walda Lannister

   
Elle sentait qu'elles allaient être amies. Cela ne s'expliquait pas, c'était une intime conviction. Nul besoin de l'exprimer à voix haute cela se ressentait avec le cœur. Et elle était certaine que Lady Sansa partageait les mêmes sentiments.  Un coup de foudre amical. Cela avait quelque chose d’exaltant, se retrouver face à face et savoir dès le départ que vous alliez être amies. Oui c’est vous, ce sera vous.

L’invitation à marcher ensemble puis à prendre une collation lui fit grandement plaisir. Les voyages lui avaient fait faire de nombreuses rencontres mais elle ne pouvait pas dire qu’elle avait beaucoup d’amies. Elle se sentait seule à Castral Roc. En dehors de son cher et tendre Tyrion, elle ne se sentait pas capable d’accorder sa pleine confiance. Cersei connaissait tout le personnel et elle avait un entourage fidèle, comme Jocelyn Swift, Félicité ou Sacha. Walda ne possédait pas cela bien qu’elle n’ait pas renoncé à constituer un réseau de gens de confiance.

La louve était docile. Presque un animal domestique. Presque. Mais à son âge et avec lady Sansa comme maîtresse, l’illusion était permise. Elle n’avait jamais mordu qui que ce soit. Parce que Sansa ne lui en avait jamais donné l’ordre. Cette dernière remerciait les dieux, anciens et nouveaux, pour veiller sur elle. Assurément elle était bénie des dieux. Les nouveaux l’avaient faite issue de grandes familles, belle et talentueuse, promise à un grand avenir. Les anciens l’avaient liée à une des plus rares créatures de la terre, devenue quasi-légendaire.

« Qui voudrait vous faire du mal lady Sansa ? Vous êtes très aimée. » déclara-t-elle avec sincérité.

Lady Sansa affirma que sa louve avait apprécié leurs caresses. Effectivement l’animal ne semblait pas se forcer à rester couché. Sa position ne démontrait pas de la soumission mais plutôt de la complicité.

« C’est un honneur d’être appréciée par un animal aussi prodigieux. Cela doit être réconfortant pour vous de l’avoir à vos côtés. »

La demoiselle du Nord accepta de porter Daena et promis de ne pas la laisser tomber. Walda sourit, amusée à cette promesse. Porter un enfant, même tout jeune, n’était pas aussi compliqué que cela pouvait paraître. Et il y avait de très faibles probabilités que l’on fasse tomber un bébé.

«  Vous vous en sortirez très bien. Daena est âgée d’un an maintenant, elle sait se tenir correctement. Vous verrez, cela est facile. » la rassura-t-elle.

Une petite jumelle chacune dans leurs bras, elles se mirent en marche. Elles discutèrent du tournoi. A cette occasion lady Sansa avoua qu’il s’agissait de son deuxième voyage hors des terres du Nord mais surtout son premier tournoi. Walda avait à peu près son âge quand elle avait assisté à son premier tournoi, de moindre ampleur cependant.

« Pour mon premier tournoi, j’étais comme vous, j’avais très peur. D’après ce qu’on m’a dit les accidents graves sont rares. Mais même en le sachant, je tremble parfois. Les frères Nerbosc sont très doués. Ser Lucas se rendait souvent aux Jumeaux en tant qu’émissaire. Il s’est toujours montré fort courtois à mon égard. Pour le tournoi je n’avais pas particulièrement de favori mais j’ai souhaité la victoire de mon cousin ser Harrold Hardyng. Je ne suis pas une férue des joutes, je préfère les festivités qui en découlent comme les banquets et les bals. »

Ses futurs beaux-frères ? Mais oui bien sûr ! Elle était fiancée à Hoster Nerbosc, le troisième fils de lord Tytos Nerbosc. Tyrion lui avait parlé de ces fiançailles et la future installation du couple dans l’ancien fief de la maison Tully. Heureusement que son cher et tendre époux la tenait informée de la politique des Sept Couronnes, autrement elle se retrouverait coupée de toute actualité. Lady Sansa lui demanda conseil pour s’habituer et se faire accepter au mieux des habitants du Conflans, sa future demeure. Changer de demeure n’était pas chose aisée mais la difficulté devenait plus grande quand on changeait de région.

« Les habitants du Conflans ont encore beaucoup de respect pour la maison Tully. Vous serez bien accueillie, en tant que fille de lady Catelyn Tully. Il vous faudra cependant être prudente avec la maison Bracken. Il y a toujours eu une vive rivalité avec la maison Nerbosc. Les Jumeaux est une demeure imposante et riche grâce à son passage payant. Le Conflans est une région où il fait bon vivre. Les hivers sont plus doux que dans le Nord mais je vous conseille de bien vous couvrir, à cause de l’humidité. Pour ma part je ne sais pas si je me suis bien acclimatée. Castral Roc est une demeure somptueuse et les terres de l’Ouest une région agréable. Mais être la nouvelle dame d’une région inconnue est une tâche complexe. Le seul conseil que je peux vous donner est celui que j’ai reçu de mes proches : restez vous-même. Il n’y a aucune raison que l’on ne vous apprécie pas si vous montrez de la bonne volonté. Croyez-moi, je suis passée par les mêmes inquiétudes mais il n’y a pas de recettes miracles. Tout se passera bien. »

Elle voulait la rassurer. Bien sûr elle ne pouvait garantir que tout se passerait bien, la vie était imprévisible, tout le monde le savait. Mais il ne servait à rien d’angoisser et de redouter les éventuelles mésaventures. Cela ne les empêcherait pas de se produire, voire pire, cela pourrait les provoquer à force de les redouter. Trop s’inquiéter pouvait nous rendre nerveux, prompt à la panique et plus apte à commettre des erreurs. Les deux femmes conversaient de sujets sérieux mais leurs propos n’avaient aucune incidence sur le sommeil des jumelles. Les deux petites s’étaient endormies. Lady Sansa demanda à chercher un banc pour ne pas réveiller sa fille.

« Il en faut plus pour réveiller un nourrisson. Ils dorment plus profondément que nous les adultes. Nous serons plus à l’aise sur un banc, vous avez raison. Je vous remercie pour mes filles. J’espère qu’elles grandiront en bonne santé. »
 

 
DRACARYS


the lions of the rock
You set off a dream in me getting louder now. Can you hear it echoing? Take my hand. Will you share this with me? 'Cause darling without you all the stars we steal from the nightsky will never be enough, towers of gold are still too little, these hands could hold the world but it'll never be enough.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame
Sansa Stark
Dame
Valar Dohaeris


Ft : Sophie Turner
Multi-Compte : Alyssa Vanbois
Messages : 1042
Date d'inscription : 01/09/2017

MessageSujet: Re: The She-wolf and the Lion hearted girl (Sansa & Walda)   Dim 13 Jan - 16:38


chapitre 3



De ma vie de jeune jouvencelle, je peux dire que je compte mes amies sur les doigts de la main. Du côté du nord, je peux citer Jeyne Poole, Beth Cassel, Wynafryd Manderly et ma future belle-soeur Kylis Omble. De même, je considère la princesse Margaery comme une amie, un modèle. Par la suite,  dans le Conflans, ma future belle-soeur la douce et noble dame Marianne Harlton. Et de l'Ouest ? Je dirais que Walda deviendra une amie. Oui, je suis persuadée que ma rencontre avec la lionne débouchera sur une amitié solide. Je commence à parler avec cette dernière. Je lui ai permis de caresser Lady. La jeune mère me demande qui peut me faire du mal. Je réfléchis pendant quelques secondes.


Sansa – Toutes les personnes qui souhaitent détruire les Stark ou les Nerbocs. Je suis qu'une faible femme … Je suis la cible de ces personnes mais les Anciens et les Nouveaux Dieux me préservent de rencontrer ces personnes.

Je souris à la jeune femme puis elle reprend la parole. Je l'écoute avec douceur. Je pose mon regard sur ma louve. Sans Lady à mes côtés, je serais triste. Ma louve est une relique de mon ancienne vie heureuse avec mon bien-aimé père. Je prends une profonde inspiration.

Sansa – Oui, je me souviendrais toujours quand j'ai vu Lady pour la première fois. Elle était si petite. Mes yeux brillent. Elle a bien grandit. Père nous a dit que si nous voulions garder les louveteaux, il fallait s'en occuper. Depuis ce jour, je veille aux besoins de ma louve. C'est un plaisir pour moi de la nourrir, de la nettoyer et de brosser son pelage d'hiver … Je la regarde. Avez-vous un animal de compagnie ?

L'épouse de Lord Tyrion me demande si je souhaite porter la petite Daena. J'accepte avec plaisir mais je crains de la faire tomber. Je ne veux pas que la douce petite ait mal. Je fais part de mon impression à la mère de cet adorable enfant. L'ancienne Frey me dit que sa fille a un an et que je me débrouille très bien.

Sansa – Je vous remercie. Est-ce difficile le rôle de mère Lady Walda ? Je dois avouer que je me pose cette question car je serais bientôt mariée … Et je souhaite devenir mère. Enfin, donner des fils et des filles à mon futur promis quand les dieux jugeront que ce soit possible.

Par la suite, nous parlons du tournoi. Je lui dis que j'ai soutenu mes deux futurs beaux-frères. La belle parle à son tour. Elle m'explique qu'elle a déjà été spectatrice d'un tournoi. Ensuite, elle me parle de Ser Harrold Hardying. Je souris puis je la regarde avec gentillesse.

Sansa – Quel a été votre premier tournoi Lady Walda ? Je souris. Ser Lucas Nerbosc m'a aidé à me repérer dans le château de Corneilla. Avez-vous déjà séjourné à Corneilla ? Je la regarde. Je garderais toujours dans ma mémoire que ser Lucas Nerbosc a respecté sa promesse. Il m'avait promis d'aller voir Vivesaigues et je me suis rendue là-bas avec lui et mère dis-je avec des yeux émerveillés. C'est vrai que le château était en ruine mais j'étais émue de me rendre sur les terres de mère. J'ancre mon regard dans celui de la jeune dame.

Par la suite, je lui demande des conseils pour les habitants du Conflans. Je souhaite qu'ils soient fiers de moi. Je ferais tout pour m'adapter dans cette nouvelle région . Et même si j'abandonne mes tenues nordiennes, je resterais toujours une Stark. J'aurais Lady avec moi. Walda me dit que je dois me méfier des Bracken. Je fronce les sourcils. Pourquoi sont-ils en guerre avec les Nerbocs ? Ensuite, la jeune  femme me dit que je dois rester moi-même. Je souris.

Sansa – J'appliquerais vos conseils Lady Walda, je vous remercie dis-je avec un sourire sincère. En revanche, je ne me souviens pas des raisons pour lesquelles les Bracken et les Nerbocs ne sont pas en bons termes. Pourriez-vous me l'expliquer en quelques mots ? Je la regarde. Je vous promets de bien me couvrir. Je pourrais essayer de me confectionner quelques robes. On dit que je suis habile de mes mains. Je l'observe. Est-ce que vous confectionnez des œuvres ? Demande-je avec un rictus sur mes lèvres.  Mais en tout cas, je serais heureuse de vous voir sur vos terres ou que vous venez sur les miennes, enfin, si nos époux sont d'accord et si vous le désirez.

Ensuite, je propose à la jeune femme de nous asseoir car je ne souhaite point réveiller le bel ange endormi. La petite Daena a la tête posée contre moi. Je peux écouter les battements de son petit cœur innocent. Faites que cette petite et sa sœur ne connaissent pas trop vite la douleur de perdre un membre de leur famille. Je pose mon regard de nouveau sur Lady Walda. Elle prononce quelques mots.

Sansa – Je le pense sincèrement Lady Walda. Je la regarde. Avez-vous eu d'autres enfants ? Demande-je avec douceur dans la voix.

Puis nous arrivons près du banc, je souris à la mère et je m'assois avec délicatesse pour éviter que la petite se réveille. Je regarde l'enfant. Je dépose un baiser sur son front. Serais-je aussi maternelle avec mes enfants ? Tant de questions sans réponses.

Sansa – Est-ce qu'il y a un sujet que vous aimerez aborder ? Si j'en lance un, je crois que je vais vous questionner sur votre enfance, sur vos goûts et j'ai peur d'être un moulin à parole ! Dis-je avec un petit rire.

sansathe she-wolf and the lion hearted girl
(c) ANAPHORE



❥ Sansa Stark
(c) ystananas

awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: The She-wolf and the Lion hearted girl (Sansa & Walda)   

Revenir en haut Aller en bas
 
The She-wolf and the Lion hearted girl (Sansa & Walda)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fiche technique de Lion Damon [ Validée ]
» Team Aura (pv : Red Wolf )
» London Stiller...she's a special girl
» [vente] R armure lion
» Heartbreaker version girl [Finish]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: Westeros :: Les terres de l'Orage-
Sauter vers: