RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.
Nous avons besoin de monde dans le Bief et le Val d'Arryn ! Points à la clé !
La dernière édition de la Gazette est disponible par ici We will whistle these two hymns Δ Andar/Maddy 3725701551

Partagez
 

 We will whistle these two hymns Δ Andar/Maddy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roturière
Maddy
Roturière
Valar Dohaeris
We will whistle these two hymns Δ Andar/Maddy Tumblr_pcbad5Bk0a1ryjyz8o1_540
Ft : Eleanor Tomlinson
Multi-Compte : Jo' / Harlon
Messages : 300
Date d'inscription : 25/06/2017

We will whistle these two hymns Δ Andar/Maddy Empty
MessageSujet: We will whistle these two hymns Δ Andar/Maddy   We will whistle these two hymns Δ Andar/Maddy EmptySam 15 Sep - 10:24

   
Andar  -  MaddyAnnée 301, lune 6, semaine 3
Il y avait quelques choses de triste dans cette maison perchée sur la côte de l’île, comme-ci le bonheur n'avait jamais imprégné ses murs. Ce foyer paraissait toujours être aussi froid, sans vie. Et pourtant, il y avait perpétuellement ses mêmes odeurs d'épices et de fleurs séchées, cette chaleur qui émanait d'un feu de cheminer ou d'un soleil levant, on pouvait même l'entendre chanter lorsque les planches de bois se mettaient à grincer. La maison en elle-même avait sa propre existence, indépendante des propriétaires actuels et dont les murs étaient les gardiens d'un vécu parfois oublié ou encore méconnu. Chaque soir, l’insulaire passait dans son allée, humait ses odeurs, inspectait d’un bref regard le potager. Souvent, elle l’observait de loin, restant parfois assise sur une pierre subissant l’érosion de l’air salé. Elle pouvait contempler ces enfants qui jouaient dans le jardin, courant après les poules et cette mère exténué, le nez plonger dans ses légumes, qui attendait patiemment son époux. La servante sans nom aimait les suivre du regard, justes quelques instants, car cela lui rappelait sa vie d’autrefois, une vie qu’elle aurait pu avoir dans cette demeure qui était autrefois la sienne. Lorsqu’elle avait fui au bras de son époux, Maddy avait trouvé ce coin de paradis, une vieille bâtisse en ruine, faisant face à l’immensité de l’océan, vestige d'un autre monde, une triste antiquité dénouée de toute vitalité ravagée par le temps dont personne ne souhaitait acquérir. Mais le jeune couple aimait cette demeure pour tout son potentiel et pour sa proximité de la plage.

Ce soir-là, Maddy était trop préoccupée par la lettre qu’elle avait reçue pour jeter un seul regard à son ancien domicile. Elle avait, comme à son habitude, emprunté le même chemin afin d’observer le coucher de soleil sur les dunes de sable. Cependant, bien qu’elle fût prise par ses rituels, ses pensées se dirigeaient vers Roches-aux-Runes et non sur la beauté du spectacle ou sur son enfant qui dormait au creux de ses bras. Un corbeau aussi noir que la nuit, portée par un vent d'est, avait atterrit un peu plus tôt sur les terres de la maison Descarpes. Un messager de bonne nouvelle, paraissait-il, mais ce n’était rien de tout cela. Cet oiseau aux serres acérées provenait de son père et sur ce bout de parchemin humidifié par le trajet, il y était écrit des mots inquiétants. Le fils de Yohn Royce avait subi une mauvaise chute, Andar avait glisser dans les escaliers. Il n’y avait pas plus d’information, le maître d’armes n’était pas un adepte des détails. Pourtant, il avait tenu à préciser qu’il irait bien d’ici quelques lunes et qu’elle ne devait pas s’inquiéter, mais si elle ne devait pas s’alarmer, alors pourquoi lui en parler ? Sam avait tenu sa promesse, il lui écrivait régulièrement, souvent pour ne rien dire en réalité et parfois, elle avait droit à ça.

Alors sans prendre le temps de vraiment y réfléchir, elle prit un bateau en compagnie de Rosenn, de sa nourrice ainsi que sa propre fille, en direction de sa deuxième demeure. Mylla était elle aussi une jeune maman, une servante qui avait accepté de suivre la rouquine pour une aventure de quelques lunes. Maddy avait négocié avec les marins qui vendaient les crabes à Roches-aux-runes afin qu’ils les amènent à destination. Après tout, c’était grâce à elle s’ils marchandaient avec la cuisinière de cette grande famille, ils lui devaient au moins ça. Pourtant, bien qu’elle ait quitté une nouvelle fois son île pleine de certitude, elle fut prise de panique lorsqu’elle posa le pied sur les planches craquantes du ponton. Elle avait fait un choix quelques semaines plus tôt, aucun Royce ne devait connaître l’existence de la petite Rosy. C’est pour cette raison que Mylla était présente, elle cacherait la présence de sa fille, habitant dans un village voisin. Maddy avait tout régler, il lui restait plus qu’à respirer et avoir confiance en son stratagème, mais l’angoisse s’était nichée au fond de son estomac tant elle avait peur d’être démasqué.

À l’image d’un éternel recommencement, Maddy n’avait pas envoyé de corbeau afin d’annoncer son retour. Elle était revenue, c’était tout. Cependant, ce n’est que le lendemain de son arrivée qu’elle décida de se rendre au château. Vêtue d’une nouvelle parure, sa chevelure attachée grâce à une broche qui lui fit offerte il y a bien longtemps, elle se regarda une dernière fois dans le reflet de l’eau. Son cœur s’accélérait à chaque fois qu’elle pensa à ses retrouvailles et encore davantage lorsqu’elle repensait à Robar. Avant de partir, elle embrassa sa fille qui dormait encore dans son panier et quitta la petite maison d'un ami de longue date. Et finalement, elle reprit ses anciennes habitudes en reprenant le même chemin, souriant au villageois et embrassant les personnes qui la reconnaissait.

Maddy s’infiltra discrètement dans la cour, faisant profil bas et retrouva quelques servantes qui explosèrent de joie en la voyant. Toutes discutèrent un moment, partagèrent les ragots du moment et parlèrent de l’épouse non désirée qui avait élu domicile à Roche-aux-runes, mais dont la présence n’était pas toujours au rendez-vous. La dragonne retournait régulièrement dans son donjon rouge. Et finalement, il vint le moment tant attendu, ses retrouvailles avec Andar qui était cloîtré dans sa chambre depuis quelques temps déjà. L’insulaire grimpait les marches, armé d’un plateau de nourriture et évitant à tout prix de croiser son père qui la sermonnerait sûrement, Robar qui la déstabiliserait, ainsi que Rhaenys. Après avoir presque couru, elle arriva devant la grande chambre du seigneur. Un endroit qu’elle ne fréquentait pas. L’ancienne servante toqua à la porte et sans attendre, elle y pénétra. Elle y vit un homme fatigué dans un lit défait. Et avant qu’il tourne la tête, elle s’avança afin de déposer son plateau sur sa table de chevet.

- Je vois que la cuisinière à fait votre plat préféré, il a fallu que vous tombiez dans les escaliers pour qu’elle vous gâte enfin.

...
©️ sumptuous reign.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le chevalier aux Runes
Andar Royce
Le chevalier aux Runes
Valar Dohaeris
We will whistle these two hymns Δ Andar/Maddy Tumblr_o8bhkc7fe41qczu73o4_540
Ft : Tom Burke
Multi-Compte : Dacey Mormont - Leeven Botley - Azilys Serrett - Blurd Mervault
Messages : 840
Date d'inscription : 29/07/2016

We will whistle these two hymns Δ Andar/Maddy Empty
MessageSujet: Re: We will whistle these two hymns Δ Andar/Maddy   We will whistle these two hymns Δ Andar/Maddy EmptyMer 17 Oct - 12:12

   
Andar  -  MaddyAnnée 301, lune 6, semaine 3
Une bonne nouvelle suivie d'une grande douleur. Il y a un peu plus d'une lune, le Mestre était venu le réveiller avec un message. Son ami était libéré, le soulagement se dessina sur son visage et c'était en voulant gagner son bureau avec empressement pour lui écrire de sa main que l'accident arriva. Loupant une marche, il vint à mal se réceptionner et dévala les escaliers. Aucun cri ne sortit de sa bouche, mais il eut l'impression d'avoir le souffle coupé. Téméraire, il vint à tenter de se relever, mais chuta directement et là, la douleur se réveilla de plus belle faisant accélérer son rythme cardiaque. Tout se passe très vite, le mestre vint à conclure qu'il avait la jambe cassée et qu'il se devait de garder le lit les prochaines semaines. Robar étant à Port-réal auprès de son épouse, il fut obligé de laisser Alys lui donner un coup de main pour la gérance du domaine. Elle se révéla plus que prometteuse dans les affaires et Andar sous l'influence du lait de pavot, n'était pas forcément en mesure d'être en tout état de ses moyens pour tenir Roche-aux-runes. Malheureusement, de par ce fait, il décida de par lui-même de ne plus prendre les concoctions du mestre, supportant la douleur quand il restait au lit, mais elle lui donnait le tournis quand il tentait de marcher un peu. Andar n'en pouvait plus de rester en arrière, et même si, il n'avait jamais autant profité de ses enfants qu'en cet instant, les nourrices lui emmenant très souvent à sa chambre. Lucas était un enfant calme qui était capable de rester près de son père durant des heures, mais ce n'était pas le cas d'Edmée, un baiser sur la joue et elle partait directement à l'aventure. Elle était la plus téméraire des deux. Angus, lui n'était encore qu'un bébé, pourtant déjà beaucoup reconnaissait en lui les traits physiques d'Andar.

Un matin passé en leur compagnie, cela ne l'aidait pas à se reposer, mais il préférait cela que de devoir lutter contre la douleur. Le mestre assistait vivement pour qu'il boive du lait de pavot, mais Andar se retrouvait bien plus têtue. Durant l'après-midi, il avait demandé à son épouse de venir voir avec lui pour les affaires du moment. C'était devenu son quotidien, la visite de ses enfants, celle de son épouse, celle du mestre et les servantes qui venaient s'occuper de lui. Aucun mouvement hors de sa chambre et le seul vent frais qui pouvait sentir, c'était quand sa fenêtre se retrouvait ouverte. Se relevant légèrement le dos, il savait qu'il serait bientôt l'heure de son repas et se préparait à cela. La lassitude s'était installée dans son regard, il voulait aller mieux, mais il trouvait cela long. 

Finalement quand la porte vint à s'ouvrir, il ne tourna pas de suite le visage vers celle qui venait d'entrée, même quand il entendit le bruit du plateau qui venait d'être posé sur la table de chevet. Pour le coup, le silence se retrouva brisé par une voix bien particulière qui vint de suite à lui réchauffer le coeur :

- Je vois que la cuisinière à fait votre plat préféré, il a fallu que vous tombiez dans les escaliers pour qu’elle vous gâte enfin.

Tournant le visage dans sa direction, il afficha un visage légèrement plus enjoué. Elle était la surprise du jour, celle qui venait de rompre son quotidien bien trop ficelé. Sacré Maddy ! Il ignorait les raisons de son départ et n'avait pas cherché à faire dire la vérité à son maître d'armes, pour dire vrai, il avait imaginé que c'était à cause de l'union de Robar et Rhaenys. Chacun à Roche-aux-runes connaissait leurs relations et il était compréhensible qu'elle ne puisse pas voir l'homme qu'elle aimait dans les bras d'une autre, même si leur relation à eux n'était que diplomatique. 

- Elle a compris que je n'avais nulle besoin de manger du crabe à chaque repas.

Là, il se redressa davantage, faisant bouger sa couverture qui laissa apparaître sa jambe blessée, recouverte encore d'hématomes, ainsi qu'une légère déformation. Finalement, il ajouta : 

- Il aura fallu que je me brise la jambe pour que Roche-aux-runes ait l'honneur de te revoir !

...
©️ sumptuous reign.


The Royce House faces adversity together and has never, they will remember.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roturière
Maddy
Roturière
Valar Dohaeris
We will whistle these two hymns Δ Andar/Maddy Tumblr_pcbad5Bk0a1ryjyz8o1_540
Ft : Eleanor Tomlinson
Multi-Compte : Jo' / Harlon
Messages : 300
Date d'inscription : 25/06/2017

We will whistle these two hymns Δ Andar/Maddy Empty
MessageSujet: Re: We will whistle these two hymns Δ Andar/Maddy   We will whistle these two hymns Δ Andar/Maddy EmptySam 20 Oct - 16:42

   
Andar  -  MaddyAnnée 301, lune 6, semaine 3
L'insulaire se figea dans une contemplation muette de l’homme qui lui souriait timidement. Il n’explosa pas de joie, pas comme elle l’aurait voulu du moins, mais elle pouvait sentir son étonnement et le bonheur de la retrouver. Un enchantement partagé par la jeune femme et qui, par mimétisme, fit apparaître sur son visage fatigué un rictus timoré. Depuis la guerre, Andar était un homme prostré dans l'a retenu, gardant la moindre de ses émotions sous clé, cachant aux yeux de tous ses plus belles qualités. Nonobstant, après des années d’entraînement, Maddy avait appris à lire ses comportements, ses gestes, son regard. Elle le connaissait si bien qu’elle était parfois étonnée, frustrée, de constater que le contraire n’était pas le cas. Du moins, c’est ce qu’elle pensait, puisqu’après tout, est-ce possible de connaître une personne à ce point ? Peut-être que cet homme mystérieux cachait bien son jeu… Dans tous les cas, il restait un havre de paix pour Maddy. Il était si reposant de se tenir à ses côtés, du moins pour cette jeune femme. Car son silence et son acharnement, à rester stoïque ne convenait pas à tout le monde. Finalement, peut-être qu’elle s’était habituée à sa façon d’être au monde et n’arrivait plus à se passer de son caractère taciturne et de ses piques dissimulés.

La servante avait souri docilement à ses réflexions, même si elle restait persuadée que la cuisinière avait réduit considérablement les repas à base de crabe. En effet, la vieille femme détestait cuisiner cet animal, c’était pour cette raison qu’il était souvent cru, déposé sur le coin de l’assiette ou cuit dans les potages. Cependant, Maddy était touchée par l’intention, même si elle ne vivait plus auprès d’eux, il continuait à honorer l’accord passé avec son île. C’est sans doute pour cette raison qu’elle s’était contenté de sourire. Un rictus qui se crispa légèrement lorsqu’il découvrit sa jambe couverte d’hématomes. Pour dire vrai, son visage se décomposa sous le choc.

- Par le roi Triton… Murmura-t-elle avant de se reprendre. J’ai entendu dire que votre jambe vous faisait souffrir, mais que vous refusiez de prendre du lait de pavot pour atténuer la douleur. Est-ce simplement des ragots ?

Maddy avait outrepassé ses droits due à son titre, mais ils n’en étaient plus là. La jeune femme avait adopté un comportement maternel à son égard, car c’était l’inquiétude qui l’avait fait revenir, prenant le risque de croiser la princesse et son chevalier servant, de dévoiler son secret. Et maintenant qu’elle était là, voyant l’état de sa jambe, elle l’était tout autant, mais son anxiété était traversée par de l’irritation. Il souffrait, mais ne se soignait pas. Quel sot.

- Andar… Vous ne pouvez pas vous infliger une tel supplice…

Durant une seconde, Maddy s’était demandé s’il se punissait encore. Cet homme était devenu un adepte de l’auto-flagellation. Mais que pouvait-il l’inciter à faire cela ? Hormis d’être soumis à une perte de contrôle dû au lait de pavot.

- Pourrais-je utiliser un de vos corbeaux ? J’aimerais écrire aux sorcières, enfin aux guérisseuses de mon île. Elles pourraient peut-être conseiller d’autres décoctions qui vous conviendrez mieux.

La jeune mère avait découvert leurs talents à la naissance de sa fille, sans elles, Rosenn n’aurait jamais survécu. Elle aurait perdu un autre enfant et en serait morte. Mady en était persuadé, car elle n’aurait pas pu y faire face, pas une nouvelle fois. Elle avait passé des jours en leurs compagnies, vivant auprès d’elles, observant la métamorphose des plantes en onguents. La servante avait beaucoup appris, mais cela ne signifiait pas qu’elle savait quoi utilisé dans sa situation, ni comment on préparait des pommades.

...
©️ sumptuous reign.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le chevalier aux Runes
Andar Royce
Le chevalier aux Runes
Valar Dohaeris
We will whistle these two hymns Δ Andar/Maddy Tumblr_o8bhkc7fe41qczu73o4_540
Ft : Tom Burke
Multi-Compte : Dacey Mormont - Leeven Botley - Azilys Serrett - Blurd Mervault
Messages : 840
Date d'inscription : 29/07/2016

We will whistle these two hymns Δ Andar/Maddy Empty
MessageSujet: Re: We will whistle these two hymns Δ Andar/Maddy   We will whistle these two hymns Δ Andar/Maddy EmptyLun 26 Nov - 21:37

   
Andar  -  MaddyAnnée 301, lune 6, semaine 3
Depuis sa chute malencontreuse dans les escaliers, Andar sentait les regards s’attarder sur sa personne, soit pour regarder sa jambe abîmée, soit pour observer ses traits fatigués. Il aurait pu s’y faire, après tout, n’était-il pas un des centres de l’attention dans ce château. Dès sa naissance, il avait eu une place particulière, fils aîné et héritier de sa maison, il s’était fait à ce regard omniprésent. Mais cette fois, c’était une attention singulière qui l’agaçait. Tous avaient une idée sur le comment faire pour aller mieux, mais il refusait de continuer à prendre le lait de pavot. Il avait résisté aux arguments éclairés du Mestre et aux supplications de son épouse. Cependant, Andar devait se l’avouer, il lui arrivait parfois de regretter sa décision, la douleur était si intense que ça en était difficile de tenir son engagement. Mais il tenait bon. En réalité, tant qu’il restait allongé, la souffrance était gérable, mais il ne pouvait pas être éternellement alité.

Heureusement, il avait de la compagnie, des journées qui se ressemblaient toute à vrai dire. Mais il eut aujourd’hui une belle surprise. Il ne connaissait pas les raisons du retour de Maddy, mais il était heureux de la retrouver. Et finalement, il se rendit vite compte qu’elle était comme les autres. Bien sûr, son attention était louable, mais elle refusait elle aussi d’accepter son choix. Et son mécontentement se lisait sur son visage.

- Ce qui me permettra de guérir ne sont pas des décoctions, mais bien de pouvoir remarcher et le plus rapidement possible, sans abuser d'aucune plante.

Andar avait bien perçu l’inquiétude dans sa voix, mais il ne pouvait pas se le permettre. Il devait garder les idées claires, quoi ce qu’il en coûte.

- et tu n'as pas besoin de me demander pour pouvoir utiliser l'un des corbeaux de Roches-au-runes !

Maddy avait peut-être décidé de quitter le domaine, mais ce château était aussi sa maison. Elle avait grandi en ce lieu, elle n’était peut-être pas de titre, mais peu lui importait. Elle était à sa place ici, mais elle ne s’en rendait pas encore compte.

- Tu comptes rester longtemps ?

Il souhaitait réellement qu’elle reste, mais il comprenait les motivations de son départ. Tout ce qu’il voulait pour le moment, c’était de profiter de sa présence.


...
©️ sumptuous reign.


The Royce House faces adversity together and has never, they will remember.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roturière
Maddy
Roturière
Valar Dohaeris
We will whistle these two hymns Δ Andar/Maddy Tumblr_pcbad5Bk0a1ryjyz8o1_540
Ft : Eleanor Tomlinson
Multi-Compte : Jo' / Harlon
Messages : 300
Date d'inscription : 25/06/2017

We will whistle these two hymns Δ Andar/Maddy Empty
MessageSujet: Re: We will whistle these two hymns Δ Andar/Maddy   We will whistle these two hymns Δ Andar/Maddy EmptyLun 17 Déc - 22:25

   
Andar  -  MaddyAnnée 301, lune 6, semaine 3
Le suzerain de Roche-aux-Runes, quoique dans un état plutôt pathétique, ne laissait aucune place à la discussion. Il refusait catégoriquement de l’aide. Pas de lait de pavot, pas de décoctions, rien qui pourrait lui être utile et atténuer sa douleur. Pour cette insulaire à la chevelure de feu, il était difficile d’observer ses refus multiples et de les accepter, c’était à l’encontre de son instinct maternel. Maddy avait toujours été ainsi, protègent les autres à la manière d’une mère, une attitude qui fut décuplée à la naissance de son petit garçon. Et même si cet homme avait refusé son conseil, la domestique ne fit qu’à sa tête. Il n’était pas le seul à être têtu. Lui était obstiné dans la douleur et le contrôle, elle l’était par son besoin pathologique qu’il soit en bonne santé et heureux. Malheureusement, Andar était le maître pour lui tordre les boyaux avec son autodestruction.

Une fois encore, à l’image d’une marâtre autoritaire, Maddy croisa les bras en fronçant les sourcils. S’il pensait la faire taire avec ce regard et ses paroles, il se mettait le doigt dans l’œil. Et pourtant, elle saluait son effort pour changer de conversation.

- Quelques semaines tout au plus. J’ai… des affaires urgentes qui m’attendent sur l’île de la sorcière.

En soit, elle ne mentait pas. Maddy avait réellement des affaires urgentes dans son autre demeure, elle avait commencé à faire l’école aux enfants qui habitait sur son île. Sans compter sur ses responsabilités parentales. Elle ne pouvait pas laisser sa fille éternellement cachée dans le village. Ce n’était pas sa conception d’une bonne éducation et d’une vie saine.

- Je sais de source sûre que votre douleur est si insoutenable que vous n’arrivez même pas à rester debout, alors comment pensez-vous recommencer à marcher ? Vous mettrez encore davantage de temps à redevenir l’homme que vous étiez. C’est indéniable !

L’insulaire maintenait sa tête de haute, certaine d’avoir raison. Puis elle détourna les talons et se dirigea vers le secrétaire du Royce. S’il lui avait permis d’utiliser un de ses corbeaux, il lui permettrait qu’elle utilise sa plume pour rédiger sa requête aux sorcières. L’écriture de la jeune femme n’était pas aussi belle que celle d’Ysilla, elle n’utilisait pas de courbe majestueuse, ni d’arabesque qui ferait pâlir un mestre, elle était fonctionnelle.  

- Ce n’est pas parce que le lait de pavot embrume le cerveau que toutes les plantes font de même. Elle marqua une légère pause avant de se retourner pour lui faire face. De toute manière, qu’avez-vous à perdre. Vous pouvez bien essayer non ?

La domestique sans nom faisait tout ce qu’elle pouvait pour gagner contre lui et calmer ses aigreurs d’estomac.

...
©️ sumptuous reign.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le chevalier aux Runes
Andar Royce
Le chevalier aux Runes
Valar Dohaeris
We will whistle these two hymns Δ Andar/Maddy Tumblr_o8bhkc7fe41qczu73o4_540
Ft : Tom Burke
Multi-Compte : Dacey Mormont - Leeven Botley - Azilys Serrett - Blurd Mervault
Messages : 840
Date d'inscription : 29/07/2016

We will whistle these two hymns Δ Andar/Maddy Empty
MessageSujet: Re: We will whistle these two hymns Δ Andar/Maddy   We will whistle these two hymns Δ Andar/Maddy EmptySam 29 Déc - 18:28

   
Andar  -  MaddyAnnée 301, lune 6, semaine 3

Andar restait intraitable sur le sujet de prendre des plantes pour aller mieux, pour lui, il en avait déjà prise assez et voulait retrouver l'esprit clair. Il souffrait certainement, mais il préférait vivre avec la douleur que d'avoir la tête vide. Il était vrai que son épouse s'occupait très bien de leurs terres, mais la place de seigneur était la sienne et il comptait très vite reprendre les affaires familiales. Donc, oui, même s'il appréciait Maddy, il n'émit pas une réponse favorable à sa demande, il ne voulait pas tester des plantes. Son mestre Helliweg s'y connaissait en médecine, alors s'il lui refusait ses tentatives de soins, Maddy était aussi vouée à échouer. En tout cas, il changea de sujet, lui demanda si elle comptait rester longtemps à Roche-aux-runes et bien qu'il remarqua ses airs contrariés en vue de sa précédente réponse, elle vint tout de même à répondre :

- Quelques semaines tout au plus. J’ai… des affaires urgentes qui m’attendent sur l’île de la sorcière.

Il hocha simplement la tête, ne cherchant pas lui soutirer plus d'informations, si l'envie lui venait de lui raconter ses affaires urgences, elle le ferait d'elle-même. Finalement, la jeune rousse repassa à l'attaque en grand désarroi d'Andar.

- Je sais de source sûre que votre douleur est si insoutenable que vous n’arrivez même pas à rester debout, alors comment pensez-vous recommencer à marcher ? Vous mettrez encore davantage de temps à redevenir l’homme que vous étiez. C’est indéniable !

Il aurait pu sourire face à tant d'impertinences. Maddy oubliait souvent qu'elle parlait à un seigneur et n'avait jamais peur de dire ce qu'elle pense, sauf que cette fois, elle touchait un sujet sensible qui ne laissait pas Andar dans le calme habituel qui le caractérisait. 

- Ce n’est pas parce que le lait de pavot embrume le cerveau que toutes les plantes font de même. De toute manière, qu’avez-vous à perdre. Vous pouvez bien essayer non ?

Se relevant davantage, le regard du Royce, ce fut d'un coup plus sévère. Là, il respirait toute la prestance d'un chef. Pas qu'il voulait la prendre de haut, mais sur ce sujet-là, elle avait été trop loin et si pour la faire changer de sujet, il se devait de lui parler comme un seigneur face à une servante, il le ferait.

- Je le refuse et je ne veux plus en entendre parler, le sujet est clos !

Comme pour lui prouver qu'elle se trompait, qu'il pouvait tenir debout sans que la douleur ne le fasse s'écrouler. Il se redressa posa un pied-à-terre, puis sa jambe cassa vint rejoindre l'autre plus difficilement. Quand, il se leva, sa tête se mit à tourner, mais il fit face et arriva à faire quelques pas avant d'aller s'installer dans un fauteuil. Il souffla, tentant de cacher la douleur qui le parcourra et une fois mieux installer, il souleva sa jambe pour l'avoir en hauteur grâce à un autre fauteuil. Il brisa enfin le silence, en demandant à Maddy : 

- As-tu vu Angus, mon dernier-né ?


...
©️ sumptuous reign.


The Royce House faces adversity together and has never, they will remember.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roturière
Maddy
Roturière
Valar Dohaeris
We will whistle these two hymns Δ Andar/Maddy Tumblr_pcbad5Bk0a1ryjyz8o1_540
Ft : Eleanor Tomlinson
Multi-Compte : Jo' / Harlon
Messages : 300
Date d'inscription : 25/06/2017

We will whistle these two hymns Δ Andar/Maddy Empty
MessageSujet: Re: We will whistle these two hymns Δ Andar/Maddy   We will whistle these two hymns Δ Andar/Maddy EmptyVen 18 Jan - 21:50

   
Andar  -  MaddyAnnée 301, lune 6, semaine 3
Durant des années, la jeune femme dénuée de titre avait pris différents rôles auprès de cette grande famille. Et tandis qu’elle sentait le regard perçant du seigneur lui brûler le dos, Maddy repensait à tout ce qu’elle avait été pour les membres de cette maisonnée. Au tout début, elle était l’inconnu qui hantait les falaises, une enfant dont on pouvait oublier le visage mais qui pourtant, au milieu des domestiques, était inratable. On ne voyait qu’elle tant sa chevelure de feu la distinguait des autres, mais même si elle n’était rien au regard de cette maison, elle fut élevée au rang d’amie. Le petit crabe n’était plus une étrangère un peu farouche venant d’une île sinistre, non, elle était liée à l’héritier des Royce, faisant d’elle une personne un peu plus importante que… Rien. Une promotion qui n’était pas donnée à tout le monde, une véritable chance, mais cela demandait beaucoup d’effort de sa part. Ce n’était pas toujours évident de tenir ce rôle, car il était le soleil promettant un avenir radieux et elle, une simple flamme de bougie vacillante au gré du vent.

Et puis un jour, il y eut cette grande bataille. Celle qui emporta tellement de vie que personne ne pourrait se rappeler du nombre exact, tout en étant sûr qu’il ne manque pas de nom dans la liste. Les enfants si protégés du monde extérieur dû alors affronter seul la perte d’une mère aimante. Dès cet instant, le petit crabe prit un rôle qui la dépassait entièrement pour son jeune âge, mais elle se comporta comme une maman pour ce bébé. C’est peut-être à ce moment précis où son caractère farouche s’était adoucit et qu’elle avait adoptés des caractéristiques maternantes. Ce n’est qu’à la fin de ce maudit conflit que Maddy fut une sœur de cœur.

Mais le rôle qu’elle n’aurait jamais pensé avoir était celui de soupirante d’un des leurs. Un beau jour, elle avait ouvert les yeux sur cet homme aux fossettes marqués et fut soudainement sous son charme. Souvent elle se demandait comment aurait réagi ce grand homme, Yohn Royce, s’il avait appris cette relation secrète. Aurait-il soutenu son fils ? Tant que tout reste secret et que tout cesse une fois qu’il serait marié ? C’était ce qui s’était passé de toute manière. Et qu’aurait-il dit en apprenant l’existence de sa Rosenn ? Et si Waymar était toujours présent, aurait-il rit en apprenant cette liaison improbable ? Aurait-il fini par dire : Je te l’avais bien dit.

Maddy avait été celle qui contrecarrait les plans machiavéliques d’un enfant capricieux, une écoute bienveillante, une amie, une conseillère, mais c’était la première fois qu’elle réalisait que tout ceci n’était que limité. Tout ce qu’elle pouvait être pour eux avait été autorisé. Sans cela, elle serait toujours ce rien qui qualifiait les gens comme elle. Il y avait un fossé entre les deux amis et Andar venait de lui rappeler la profondeur de celui-ci.

Le petit crabe avait alors arrêté d’écrire cette lettre pleine d’espoir, elle déposa délicatement la plume sur son secrétaire tout en zieutant discrètement l’avancé de son suzerain. Elle resta dans cette position inconfortable tandis que subtilement sa main cachée par son buste fit une boule du parchemin. Ce silence pesant, elle l’aurait rompu en un battement de cils si Andar ne lui avait pas rappelé sa place. Ce n’est que lorsqu’elle entendit de nouveau le son de sa voix que sa main, blanchit par la force excéder sur ses doigts, se détendit, laissant tomber cette boule de papier.

La jeune femme, ayant repris le visage d’une domestique bien élevé, se détourna de la fenêtre pour lui faire face. Elle n’avait pas gagné contre ses aigreurs d’estomacs. Le jeu était tronqué. Elle sentait dorénavant un poids sur sa poitrine, comme-si quelqu’un était assis dessus.

- Je n’ai pas encore eu ce plaisir.

Maddy avait souri, mais elle n’était pas assez bonne comédienne pour faire semblant que tout allait bien.

- J’aurais sûrement l’occasion de le rencontrer avant mon départ.

Mais alors qu’elle pensait à ce garçon, elle ne pouvait pas s’empêcher de penser à sa fille. Ils avaient à peu près le même âge. Est-ce qu'Angus avait les mêmes traits que son enfant ? Ce même chérubin qui ressemblait à Lucas.

- Lucas et Edmée ont dû bien grandir. Les enfants grandissent tellement vite.

Cette phrase était d’une banalité affligeante, mais Maddy ne savait pas quoi dire, ni quoi faire. Alors elle préférait d’opter pour la banalité plutôt que de quitter cette pièce en courant pour se cacher dans un placard.

...
©️ sumptuous reign.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le chevalier aux Runes
Andar Royce
Le chevalier aux Runes
Valar Dohaeris
We will whistle these two hymns Δ Andar/Maddy Tumblr_o8bhkc7fe41qczu73o4_540
Ft : Tom Burke
Multi-Compte : Dacey Mormont - Leeven Botley - Azilys Serrett - Blurd Mervault
Messages : 840
Date d'inscription : 29/07/2016

We will whistle these two hymns Δ Andar/Maddy Empty
MessageSujet: Re: We will whistle these two hymns Δ Andar/Maddy   We will whistle these two hymns Δ Andar/Maddy EmptyMer 30 Jan - 1:04

   
Andar  -  MaddyAnnée 301, lune 6, semaine 3

La fierté touchée, Andar s'était replié sur lui-même. Il refusait d'entendre raison sur son état de santé, la seule chose qui comptait était qu'il devait garder l'esprit clair et pour ce faire, il ne devait plus rien prendre pour soulager la douleur. Rares étaient les instants où il rappelait la place des domestiques, et surtout de Maddy, mais il n'en restait pas moins un seigneur qui n'aimait pas trop qu'on insiste sur un sujet qu'il estimait être clos. Il n'était pas idiot, il remarqua bien le changement de comportement de la fille de son maître d'armes, mais le seigneur ne pouvait pas revenir sur ces paroles, et même quand il remarqua cette boule tomber au sol, il ne dit rien, préférant simplement changer de sujet. Un sujet qui viendra à l'éloigner de la douleur qu'il ressentait à ce moment précis. Il avait cherché à prouver à Maddy qu'il était capable de se déplacer, mais le mal était bien encore là.

- Je n’ai pas encore eu ce plaisir.

Le petit Angus était encore petit, mais était robuste, physiquement, tous le comparaient à Andar, mais son héritier, lui n'avait pas hérité de ses traits physiques des Royces. Non, il était la preuve du sang Vanbois dans leur lignée, tout comme Robar.

- J’aurais sûrement l’occasion de le rencontrer avant mon départ.

Un froid s'était installé dans la pièce, Maddy restait à sa place, comme lorsqu'il était revenu de la guerre, ils avaient mis un certain temps pour apprendre de nouveau à se connaître et se refaire confiance. Aussi, loin, que remontaient ses souvenirs, elle avait toujours été son amie, sa complice des jeux interdit. C'était bien avant qu'il comprenne la différence entre les jeux d'enfants et d'adulte.

- Lucas et Edmée ont dû bien grandir. Les enfants grandissent tellement vite.

Voir Maddy rester stoïque, lui fit se dire que si Edmée réagissait de même, il s'épargnerait bien des soucis. Car, à ce jour, ce n'était pas une remontrance qui arrêtait sa fille. D'ailleurs, en y pensant, elle lui rappelait beaucoup Maddy, par cet élan de liberté, le même qu'Alys dans sa jeunesse, d'après ce que lui avait dit son épouse.

- Edmée devrait te plaire, elle aime courir, pieds nus, dans le château, elle ne supporte pas de porter des chaussures. Puis, je dois l'avouer que si un combat doit être déclaré contre Lucas, j'ai bien peur que mon héritier soit le perdant.

Pour une fois, c'était Andar qui venait à chercher à détendre l'atmosphère le premier, il vint même à proposer avec un geste de la main, que Maddy s'installe face à lui.

- Ils sont encore libres de leurs jeux, mais un jour viendra où ils devront être façonnés pour l'avenir qui les attend.

Comme lui-même avait été façonné, et comme toute enfant doit apprendre ou est sa place dans ce monde qui pouvait se montrer aussi beau que cruel. Plongé dans ses pensées, il devint nostalgique, Maddy se devait de repartir, mais elle manquait à Roche-à-runes, comme à chacun de ses habitants. Alors, il décida de se montrer sincère avec elle : 

- En tant que seigneur, je pourrais t'ordonner de rester en ce lieu, en tant que père, je serai plus en confiance si je te savais auprès de mes enfants pour veiller sur eux, mais en tant...qu'ami, je ne peux pas te retenir ici, si tu souhaites rester sur ton île natale, mais sache Maddy que tu auras toujours une place à Roche-aux-runes.


...
©️ sumptuous reign.


The Royce House faces adversity together and has never, they will remember.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roturière
Maddy
Roturière
Valar Dohaeris
We will whistle these two hymns Δ Andar/Maddy Tumblr_pcbad5Bk0a1ryjyz8o1_540
Ft : Eleanor Tomlinson
Multi-Compte : Jo' / Harlon
Messages : 300
Date d'inscription : 25/06/2017

We will whistle these two hymns Δ Andar/Maddy Empty
MessageSujet: Re: We will whistle these two hymns Δ Andar/Maddy   We will whistle these two hymns Δ Andar/Maddy EmptyLun 4 Mar - 12:14

   
Andar  -  MaddyAnnée 301, lune 6, semaine 3
La fille du maître d’arme avait oublié à quel point il était difficile d’être réprimandé de la sorte. Au sein de ce château, elle avait une place précaire, pas de titre, mais un rôle important. L’insulaire avait d’importantes libertés, mais se confrontait à d’importantes limites, devant se censurer elle-même. Il lui était difficile de savoir jusqu’où elle pouvait aller. Sur l’île, tout était différent. Bien sûr, elle n’avait toujours pas de titre, mais elle était liée par le sang, ce qui lui octroyait d’autres privilèges.

Maddy s’était murée dans le silence, ce que toute bonne servante aurait fait à sa place. Une situation incroyablement déplaisante, car le silence pouvait être angoissant. Elle aurait tant aimé quitter la pièce, se réfugier dans sa chambre ou alors dans ce placard poussiéreux. Cependant, elle était restée, attendant docilement qu’il tende la main vers elle, ce qu’il avait fait.

Andar avait brisé le silence qui la paralysait et orienta la conversation sur son jeune fils. Un sujet qui ne pouvait que l’attendrir, car les enfants avaient un effet cathartique sur elle. Et entendre qu’Edmée gagnerait contre son frère la fit sourire. Un léger rictus timide, mais assez large pour être visible à cette distance. Il était certain que cette petite fille lui plairait et au fond d’elle, elle espérait que sa petite tête blonde puisse se sentir suffisamment libre pour faire de même. Finalement, même si l’atmosphère était encore tendue, le seigneur de Roche-aux-runes lui fit signe de s’installer à ses côtés et elle s’exécuta.

Bien entendu, il réfléchissait comme un seigneur, mais Edmée et Lucas n’étaient encore que des enfants, il était beaucoup trop tôt pour que lui apprenne à manier des armes et qu’elle soit une dame convenable. Ils devaient encore être préservés et rester des enfants, autant de temps qu’ils leur étaient permis. C’est ce qu’elle aurait dit si elle n’avait pas été déjà rabrouée, à la place, elle ravala cette salive amère et changea de fusil d’épaule.

- Avec le temps, ils trouveront leurs places et le rôle qui leurs incombes, comme vous l’avez fait en étant jeune.  

Maddy avait simplement oublié, dans cette envie de rester neutre dans cette conversation, qu’il avait appris à être un homme dans les pires conditions possibles. Elle eut un pincement au cœur, pour lui et pour ce pauvre enfant. Finalement, il était peut-être préférable de ne pas avoir de titre. Tout deux semblaient être perdus dans leurs pensées, mais une fois encore, c’est Andar qui brisa le silence en déclarant :

- En tant que seigneur, je pourrais t'ordonner de rester en ce lieu, en tant que père, je serai plus en confiance si je te savais auprès de mes enfants pour veiller sur eux, mais en tant...qu'ami, je ne peux pas te retenir ici, si tu souhaites rester sur ton île natale, mais sache Maddy que tu auras toujours une place à Roche-aux-runes.

Tous ses mots l’avaient touché en plein cœur, c’était comme s’il avait lu dans ses pensées. Avait-il perçu ses divers questionnements sur leurs relations ? Si tel était le cas, il avait réussi à la rassurer et si son visage n’avait pas réussi à camoufler son émotion. Il avait flatté ses compétences maternelles et rien que cela lui faisait un bien incroyable. Il serait encore plus difficile de quitter cet endroit.

- Je suis heureuse de l’entendre, dit-elle la voix nouée par l’émotion, vraiment, mais je ne peux pas rester…  

Maddy devait rester forte, penser à son enfant, qu’elle vie aurait-elle dans ce château. Son père avait souffert de vivre dans l’ombre des autres descendants de son père, elle ne pouvait pas imposer ça à sa propre fille.

- Mais je reviendrais autant de fois que je le pourrais.  

Elle se mit à sourire, car si elle n’affichait pas ce doux visage, elle craquerait et laisserait filtrer toutes ses véritables pensées. Elle ne voulait pas repartir, même si elle aimait terriblement son île, elle avait besoin de se retrouver dans cet endroit. Car dès qu’elle se retrouvait auprès des Descarpe, cela signifiait qu’une seule chose, elle fuyait.

- Je vous ramènerais des paniers de crabes, j’ai cru entendre dire que votre consommation de crabe avait nettement diminué.  

Elle avait toujours ce sourire de façade, mais elle devait combler le vide, car elle avait peur que le sujet dérive sur la raison de son départ.

- J’ai commencé à apprendre aux enfants des villages à lire et à écrire. Ce sont eux mes affaires urgentes à régler. J’ai toujours eu ce projet en tête et sur l’île, c’était l’occasion.

...
©️ sumptuous reign.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le chevalier aux Runes
Andar Royce
Le chevalier aux Runes
Valar Dohaeris
We will whistle these two hymns Δ Andar/Maddy Tumblr_o8bhkc7fe41qczu73o4_540
Ft : Tom Burke
Multi-Compte : Dacey Mormont - Leeven Botley - Azilys Serrett - Blurd Mervault
Messages : 840
Date d'inscription : 29/07/2016

We will whistle these two hymns Δ Andar/Maddy Empty
MessageSujet: Re: We will whistle these two hymns Δ Andar/Maddy   We will whistle these two hymns Δ Andar/Maddy EmptyDim 17 Mar - 19:07

   
Andar  -  MaddyAnnée 301, lune 6, semaine 3

Il appartenait à chacun de trouver sa place, d'une manière ou d'une autre. Maddy avait raison, cela avait été son cas, et s'il pensait tout savoir de la vie avant la rébellion, le jeune écuyer, un peu trop sur de lui-même vint à découvrir ce qui se cachait réellement au fond de son âme. Malheureusement, il avait dû voir le pire pour se trouver et encore aujourd'hui, quoiqu'il essayait de vivre dans le présent, sa personnalité restait à l'image de ce qu'avait fait de lui les aléas des différentes guerres de la rébellion. Pensif, il vint à ouvrir son coeur à cette amie qu'il avait l'impression d'avoir toujours eu dans sa vie.

- Je suis heureuse de l’entendre,vraiment, mais je ne peux pas rester…Mais je reviendrais autant de fois que je le pourrais.  

Elle ne pouvait pas rester et Andar se disait que cela venait du mariage de Rhaenys et Robar. Elle était partie juste avant le mariage, cela semblait donc être logique. le Royce ne pouvait pas comprendre ce qu'elle vivait, mais il l'imaginait seulement.

- Je vous ramènerais des paniers de crabes, j’ai cru entendre dire que votre consommation de crabe avait nettement diminué.  

Son amie semblait avoir retrouvé son doux visage et lui releva les sourcils face à son dernier commentaire. Pour dire vrai, si Maddy provoquait un manque au château, c'était loin d'être le cas de ces crabes qu'elle aimait tant.

- J’ai commencé à apprendre aux enfants des villages à lire et à écrire. Ce sont eux mes affaires urgentes à régler. J’ai toujours eu ce projet en tête et sur l’île, c’était l’occasion.

La réputation de l'île aux sorcières n'allait pas s'améliorer si cela s'apprenait qu'une femme apprenait à lire aux enfants de l'ile, mais après tout, en cet endroit, il y avait bien pire, comme des pirates. Le visage plus sérieux, il répondit seulement : 

- C'est un beau projet !


Un projet qui ressemblait à Maddy ! Son père devait être fier de la femme qu'elle était devenue, aussi indépendante qu'aimante. Finalement, malgré la douleur que devenait de plus en plus fort, il ajouta : 

- Beaucoup d'élevé doivent te préférer à un mestre ! Au même moment, le mestre de Roche-aux-runes rentra dans la pièce. Sans vous vexer Mestre Helliweg

Ce même Mestre avait donné à tous les enfants Royce et comptait bien le faire avec la génération suivante : 

- Je n'ai eu que des élèves attentifs, malgré que je ne sois pas aussi avenant que notre chère Maddy. Croisant le regard de la jeune fille : je dois examiner la jambe du seigneur Royce, vous pourrez venir le voir un peu plus tard ! 

Le regard d'Andar croisa celui de Maddy. Il inclina la tête pour lui dire en revoir, il espérait qu'elle vienne le voir avant son prochain départ et surtout lui dit ce qu'elle pensait de ces enfants. 


...
©️ sumptuous reign.


The Royce House faces adversity together and has never, they will remember.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roturière
Maddy
Roturière
Valar Dohaeris
We will whistle these two hymns Δ Andar/Maddy Tumblr_pcbad5Bk0a1ryjyz8o1_540
Ft : Eleanor Tomlinson
Multi-Compte : Jo' / Harlon
Messages : 300
Date d'inscription : 25/06/2017

We will whistle these two hymns Δ Andar/Maddy Empty
MessageSujet: Re: We will whistle these two hymns Δ Andar/Maddy   We will whistle these two hymns Δ Andar/Maddy EmptyVen 12 Avr - 9:52

   
Andar  -  MaddyAnnée 301, lune 6, semaine 3
Jamais elle n’aurait cru qu’il lui serait aussi difficile de tenir sa langue, de faire disparaître un pan entier de son histoire. La fille du maître d’armes avait pourtant pris une décision et elle devait s’y tenir, car il était bien trop tard pour reculer. Toutefois, elle fit part d’une autre aventure qui lui tenait tout aussi à cœur. Dans ses veines, coulait le sang des Descarpe, mais aussi celui des villageois de l’île. Sa mère était la fille d’un simple pêcheur, lui-même enfant d’un pirate. Finalement, Maddy avait décidé de faire honneur à ses gênes en aidant tout ceux qui souhaitaient apprendre à lire et à écrire. Ça lui semblait si naturelle, si bien qu’elle n’avait pas perçu les regards de dédain de certains membres de sa famille. Elle était décidée à aider, à changer les choses, de reprendre le contrôle de sa vie. Alors quand Andar déclara que son œuvre était un beau projet, ça lui fit du bien. Il valorisait son choix et à sa manière, la soutenait.

Un sourire se dessina sur son visage. Par le roi Triton que ça serait difficile de repartir. Elle ne regrettait pas son choix de rester sur son île, elle se sentait tout aussi chez elle. La jeune femme s’était liée à ses sorcières qui lui apprenaient tellement de choses, sa foi en son roi Triton s’était renforcée, elle avait réussi à faire un peu de commerce avec quelques pirates qui s’était réfugié sur son archipel. Cette nouvelle vie, elle l’aimait tellement, mais ce château lui manquait, tout comme ses habitants. Et même ce vieux mestre Helliweg, qui venait de rentrer dans la chambre à un moment cocasse, lui manquait. Son regard croisa le sien alors qu’il venait de lui faire un compliment et le remercia par son simple sourire.

Bien qu’elle aurait souhaité rester un peu plus longtemps, elle devait laisser le mestre faire les soins de leur suzerain. Andar inclina la tête, un acte qu’elle imita. Elle allait le laisser se reposer, et ne reviendrait le voir que le lendemain. Maddy devait encore rendre visite à beaucoup de personne.


...
©️ sumptuous reign.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

We will whistle these two hymns Δ Andar/Maddy Empty
MessageSujet: Re: We will whistle these two hymns Δ Andar/Maddy   We will whistle these two hymns Δ Andar/Maddy Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
We will whistle these two hymns Δ Andar/Maddy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Musiques du film
» Plein de Chagrin |- Andar
» « Pernas são feitas pra andar » ft Kate.
» ✿ Maddy Bow/ L'histoire d'une vie
» With you tonight ► Talya & Maddy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp terminés-
Sauter vers: