RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Toutes les nouveautés de la MAJ sont à retrouver ici ! You are my only friend 3725701551
La dernière édition de la Gazette est disponible par ici You are my only friend 3725701551
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)

Partagez
 

 You are my only friend

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roturière
Sacha
Roturière
Valar Dohaeris
You are my only friend Octavia-the-100-tv-show-39063000-500-225
Ft : Marie Avgeropoulos
Multi-Compte : Boadicée Sand/ Edrick/ Arya Stark
Messages : 838
Date d'inscription : 27/09/2017

You are my only friend Empty
MessageSujet: You are my only friend   You are my only friend EmptyJeu 13 Sep - 16:02

Je parai avec difficulté l’attaque de l’autre écuyer avant de le repousser. Je transpirais plus qu’un phoque. Ça faisait dix bonnes minutes qu’on combattait et je savais que Félicité était là ! C’était hors de question que je perde ce combat ! Pas devant ma meilleure amie ! Et puis quoi encore. Je repoussai à nouveau une attaque. Il fallait que je mette fin rapidement à mon combat. Sinon j’allais perdre. Je fendis brusquement en avant et d’un mouvement vif passai mon épée sous la sienne et la fis voler plus loin. La pointe de la mienne se posa sur la gorge de mon adversaire. J’étais essoufflée et l’armure d’entraînement pesait lourd sur mes épaules. Mon adversaire leva les mains et s’inclina. J’avais réussis ! Gui ôta son heaume et je décidai puisqu’il avait ôté son heaume que le combat était finit et je baissai mon épée avant de serrer la main de mon adversaire.

Je posai mon épée sur le râtelier et ôtai enfin mon heaume. J’avais les cheveux luisant de transpiration. Les armures d’entraînements étaient toutes cabossées, normal, on ne donnait pas des armures neuves pour l’entraînement. Je m’aspergeai d’eau fraîche avant d’en boire une longue lampée. Ça faisait du bien ! Je secouai la tête comme un chien pour enlever l’eau de mon visage et me l’essuyai d’un geste brusque. Bon maintenant… Ôtons l’armure et la côte de maille ! Gui me donna une tape sur l’épaule avec un sourire :

« Tu veux de l’aide ?
- Ouais. »

Il me donna un coup de main pour ôter une partie de mon armure, je finis seule, et je fis craquer mon dos : ma chemise était salie à cause de l’armure et de la côte de maille et tâchée de transpiration. Bien ! Je me remis un peu d’eau sur la figure avant de finalement regarder autour de moi. C’était un des autre écuyers qui m’avait dit qu’il y avait mon amie. Ma petite déesse de la chance. Où était-elle ? Je soupirais et finalement me laissai tomber sur un banc en me massant les épaules. Aie, Gui avait tapé comme un sourd j’aurais des bleus, quoi que moi aussi… Je fermai les yeux en profitant de la fraîcheur du temps. Ça faisait du bien. J’avais les jambes trop lourdes pour me déplacer pour l’instant. J’attendrais puis je partirais à la recherche de Félicité. Je me demandais où elle était… Peut-être que j’étais aveugle. C’était possible aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

You are my only friend Empty
MessageSujet: Re: You are my only friend   You are my only friend EmptyMar 18 Sep - 15:49

You are my only friend

citation cool ici



Sacha et Félicité

Souvent, l'après-midi, quand Cersei ne lui confiait aucune tâche, Félicité se rendait sur le lieu d'entrainement des écuyers pour passer un peu de temps avec Sacha. Leur retour à Castral Roc n'avaient pas changé leurs habitudes. Félicité avait amené avec son petit tambour pour broder. Cela lui occupait les doigts pendant qu'elle regardait. Mais devant l'intensité du combat, elle ne lâchait pas des yeux son amie. Gui était violent mais Sacha se défendait bien. La jeune bâtarde l'admirait. Jamais, elle, n'aurait pu être aussi forte et se défendre ainsi. Elle enviait parfois Sacha. Elle avait un tel talent pour le combat, il lui arrivait de battre des garçons. Aujourd'hui, ce fut le cas par exemple. Par une botte rapide, Sacha arriva à bout de son adversaire. L'épée à la gorge, Gui reconnut sa défaite et ils partirent tous les deux vers l'autre bout de la salle d'entrainement pour se rafraîchir. Félicité profita de ce moment pour s'clipser. Elle voulait faire une petite surprise à son amie.

Quand elle revint, Sacha venait de s’asseoir sur un banc. En vrai, s’asseoir était un bien grand mot, elle s'était plutôt effondrée dessus. Elle semblait exténuée et Félicité se félicita d'avoir eu cette idée. Cela lui ferait surement plaisir. Elle attendit quelques instant tout sourire puis se plaça devant son amie.

- Hé ! Tu me cherchais? J'ai vu tes yeux allant de droite à gauche.

Félicité adorait taquiner Sacha. Elle ne pouvait s'en empêcher. Et puis Sacha ne s'en privait pas non plus. Les deux jeunes filles étaient très complices.

- Tiens, je t'ai rapporté quelques douceurs de la cuisine.

Elle posa à leur pied le panier qu'une servante avait remplie pour deux. N'ayant jamais eu une attitude trop hautaine avec qui que ce soit, les domestiques acceptaient souvent de lui rendre des petits services sans conséquences. Des portions supplémentaires de nourritures, une fleur d'une composition pour ses cheveux. Des petites attentions qui lui mettaient toujours du baume au coeur. Elle attrapa un des petits gateaux qu'elle grignota du bout des dents.

- Tu t'es bien battu, personne ne peut te résister, comme toujours !, s'exclama-t-elle en lui donnant un petit coup d'épaule.

DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Roturière
Sacha
Roturière
Valar Dohaeris
You are my only friend Octavia-the-100-tv-show-39063000-500-225
Ft : Marie Avgeropoulos
Multi-Compte : Boadicée Sand/ Edrick/ Arya Stark
Messages : 838
Date d'inscription : 27/09/2017

You are my only friend Empty
MessageSujet: Re: You are my only friend   You are my only friend EmptyMar 18 Sep - 18:22

Honnêtement… je n’en pouvais plus ! Et je savais très bien que j’allais devoir remettre ça, ce n’était pas rien un entraînement pour devenir chevalier. Je travaillais cent fois plus que les autres pour réussir à faire tout ce que je voulais. Je me mesurais aux garçons parce que je n’avais que ça sous la mains, et cela me convenait très bien, et honnêtement, je m’en sortais pas si mal ! Je ne gagnais pas à chaque fois, mais à chaque fois je donnais du fils à retordre à mon adversaire : mon style venait de plusieurs chevaliers, de plusieurs expériences, alors… J’avais toujours deux ou trois mauvais tour dans ma botte. Je sursautais en voyant une jolie petite blonde se planter devant moi. Je souris avant de secouer la tête.

« Vilaine ! J’ai crus qu’on m’avait mentit ! On m’a dit que tu étais là, j’enlève mon casque… pouf ! Tu n’es pas là ! »

Ma petite déesse de la chance, qui avait un panier en main. Où était-elle donc allée ?! Je poussais un petit cris de joie en voyant les biscuits. Ma meilleure amie était parfaite ! Je me poussai un peu pour lui laisser un peu plus de place sur le temps en volant un biscuit pour le coincer entre mes dents. Et Félicité manqua de me le faire sauter d’un coup d’épaule. Je me vengeai en lui ébouriffant les cheveux tout blonds de mon amie. Je croquais mon gâteau en riant.

« Oh si ! Il y a deux personnes qui me résistent ! Lady Cersei ! Et une certaine petite blonde qui m’achète à grand coup de gâteau ! Tu le sais ça que je vais travailler encore plus pour éliminer tout ce que tu me fais manger ! Puis bon, il faut bien que je travaille encore plus si je veux un jour porter les couleurs d’une certaines petite blonde ! »

Je la chatouillai gentiment avant de croquer un autre gâteau. Ils étaient bons ! Oui je voulais porter les couleurs de Félicité, mais je n’étais pas assez forte pour avoir encore l’honneur de les porter. Je repoussai en arrière des mèches de cheveux qui s’échappaient du lacet de cuir qui les tirait en arrière. Je le détachais avant de le tendre à Félicité : j’avais les bras lourds ! Je préférais qu’elle m’attache les cheveux.

« Ils sont tellement longs ! J’te jure Féli, si j’avais pas la menace de coups de fouet d’Lady Cersei… Ça ferait longtemps que j’les aurais coupé ! »

Courts, comme les autres écuyers. Ils me gênaient et je continuais toujours à demander régulièrement à Lady Cersei de me laisser les couper courts. Échec, à chaque fois ! Et en plus j’étais fatiguée, si bien que mon vocabulaire et ma manière de parler s’en faisait ressentir. Je penchai la tête en arrière pour laisser Félicité avoir accès à ma tignasse pour l’obliger à se tenir tranquille. C’était bien la seule avec qui je ne râlais presque jamais quand elle me coiffait ou me choisissait une robe. Je soupirai longuement

« Rappelle moi POURQUOI les femmes portent les cheveux longs. C’n’est pas pratique… Tu brode quoi d’ailleurs en ce moment ? »

Je fermais les yeux en profitant des doigts agiles de Félicité sur mon crâne : j’adorais quand elle me touchait le crâne : je fondais à chaque fois ! Elle touchait mon crâne, je me détendais immédiatement. Très pratique avant les grands événements. Peu discret, mais pratique, il fallait le reconnaître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

You are my only friend Empty
MessageSujet: Re: You are my only friend   You are my only friend EmptyJeu 27 Sep - 17:33

You are my only friend

citation cool ici



Sacha et Félicité

- Oh arrête, tu sais très bien que ce n'est pas pareil. Tu ne peux pas me battre s'il n'y pas de combat entre nous,  asséna Félicité en tirant la langue. Et puis, tu t'es vu? Tu es toute en muscles, tu ne vas pas me faire croire qu'un malheureux gâteau va t'engraisser au point de rassembler à une barrique !

Heureusement de Cersei ne la voyait pas. Avec Sacha, la jeune bâtarde avait tendance à se laisser un peu plus aller. Elle se comportait un peu moins dignement, tellement elle se sentait libre. Elle parlait sans trop réfléchir, parfois trop fort. Dans ce coin du château, heureusement, elle pouvait se le permettre. Personne ne faisait attention à elle, ou alors, il n'aurait pas l'occasion de rapporter ses faits et gestes à Lord Tywin ou Cersei. Si bien que quand Sacha se mit à la chatouiller, elle rit aux éclats, faisant se retourner quelques écuyers qui se trouvaient encore là. Félicité était très sensible et Sacha le savait, elle ne manquait pas une occasion de la chatouiller. Elle s'arrêta cependant vite, préférant finalement les gâteaux. La "torture" terminée, Félicité se ré intéressa à son gâteau également tout en regardant Sacha. Elle sentait son épuisement. Cela se voyait à sa manière de défaire le lien de cuir qui retenait sa chevelure.

- Oh rien de bien intéressant, un mouchoir, mais c'est plus pour m'occuper les doigts.

Ces derniers avaient trouvé une nouvelle occupation. Ils jouaient entre les mèches de Sacha pour les démêler, et détendre par la même occasion son amie. Félicité adorait lâcher ses cheveux le soir, le sentiment de fourmillement que cela faisait, comme si chaque petit poil sur sa tête était doté d’une vie et d'un mouvement qui lui était propre. Elle espérait que Sacha ressentirait le même bien être. Ce devait être le cas au vue de comment elle commençait à s'avachir sur la petite blonde, les yeux fermés le visage apaisé.  

- Une belle chevelure, longue et soyeuse, c'est un signe d'élégance, de grâce, c'est pour cela que les femmes ont plus tendance à les laisser pousser. Mais tu sais, les cheveux longs ne sont pas l'apanage des femmes, les hommes les portent aussi parfois. C'est vrai qu'ici c'est moins fréquent, mais j'ai vu quelques chevaliers du Bief aux cheveux qui feraient pâlir certaines de mes cousines.

Félicité laissa échapper un rire, mais guère joyeux car un de ceux auxquels elle pensait n'était autre Ser Loras. Ses boucles semblaient si soyeuses, si souples, elles ne ressemblaient en rien à ceux d'un homme. Et pourtant, c'était bien un homme. Même si Cersei ne l'appréciait pas trop, et qu'elle n'avait pas eu vraiment l'occasion de le côtoyer, Félicité aimait bien Ser Loras et avait été attristé par sa mort. Il était comme il était, distant avec son épouse, mais il n'avait rien d'un rustre. Au fond de son cœur, Félicité était convaincue que c'était un homme bien. Sinon, Sacha ne l'aurait pas autant pleuré.

Sentant de plus en plus le poids de son amie sur elle, la respiration de Sacha se faisant de plus en plus lente et régulière, Félicité voulut revenir sur une question qui la gênait toujours un peu.

- Pourquoi tiens-tu tant à porter mes couleurs? D'autant que je n'en ai pas vraiment, mes couleurs sont celles des Lannisters et sachant que tu es au service de Cersei, tu les portes déjà?

C'était une question que Félicité n'avait jamais vraiment osé aborder alors que Sacha le lui disait souvent. Depuis qu'elles étaient devenues amies, la jeune apprentie chevalier ne cessait de répéter "un jour je porterai tes couleurs". Félicité avait toujours laissé filer ne sachant pas trop comment réagir, mais elle voulait saisir sa chance aujourd'hui, peut-être parce qu'au fond, il y avait une infime possibilité que Sacha n'ait rien entendu et se soit assoupie.

DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Roturière
Sacha
Roturière
Valar Dohaeris
You are my only friend Octavia-the-100-tv-show-39063000-500-225
Ft : Marie Avgeropoulos
Multi-Compte : Boadicée Sand/ Edrick/ Arya Stark
Messages : 838
Date d'inscription : 27/09/2017

You are my only friend Empty
MessageSujet: Re: You are my only friend   You are my only friend EmptyJeu 27 Sep - 18:08

« Gnagnagna… Il y a bien des choses avec lequel je ne craque pas ! Regarde la couture ou la broderie ! Tu n’as jamais réussis à m’en faire faire plus de quelques minutes. Je n’ai jamais terminé la moindre broderie ! Mais tu sais que j’engraisse très vite ! Y’a qu’à voir quand Ser Garlan m’a sorti d’la rue, bon d’jà j’avais du mal à manger, mais l’peu que j’mangeais, j’engraissai vite. Alors si, j’fais gaffe ! Puis… qu’du muscle… »

Je louchai sur ma poitrine avec une grimace. Beaucoup trop grosse selon moi. Je ne portai pas toujours un corset sous mes chemises, préférant simplement bander ma poitrine pour qu’elle ne bouge pas et ne me gêne pas durant mes activités, mais parfois je devais en porter. Surtout pour des cours de danse affreux. Un simple mouchoir… Connaissant mon amie cela allait finir en petite œuvre d’art. C’était un fait : jamais Félicité n’avait put me motiver à finir la moindre broderie. J’étais plus à l’aise à travailler un peu le cuir. Je n’étais pas la meilleure loin de là, mais disons que je m’amusais.

J’étais toujours entrain de fondre sous les doigts de ma petite blonde, un grand sourire béa au visage . Je retiens un soupire. Élégance… et grâce. Excusez moi… J’étais quand même une gosse de la rue, l’élégance et la grâce… disons que je le jetais par dessus mon épaule. Je pinçai les lèvres quand elle me parla des hommes du bief. Deux hommes se dessinaient devant mes yeux. Ser Garlan, mon héros, maître et digne de figurer dans un panthéon … Et Ser Loras. Je l’avais pleuré. Beaucoup, parce qu’il avait toujours été bon avec moi, gentil, et c’était un excellent chevalier. Seulement la seule témoin de mes sanglots avait été Félicité : j’avais pleuré des heures dans ces bras me sentant coupable, à juste titre selon moi, de la mort de Ser Loras.

« Grâce et élégance… Rappelle moi… Lady Cersei n’arrête t-elle pas de dire que j’ai la grâce et l’élégance d’une vache ? »

Sauf pour les danses de taverne. J’eus un sourire en pensant à la soirée où Lady Cersei s’était une nouvelle fois fâchée contre moi. C’était lors de son retour dans l’Ouest, dans une auberge, un palefrenier m’avait invité à danser, à la manière des paysans « T’veux d’ser brunette ? », avec les cheveux encore pleins de pailles, sa chemise tachée, un tableau des plus magnifique. Et j’avais dis oui. On avait dansé des danses très simples de paysans avec d’autres de ses ami.e.s et il m’avait offert une bière avant que je ne retourne m’asseoir. Et incendier, mais c’était une autre histoire.

Alors que j’étais plus ou moins en train de m’endormir, Félicité parla à nouveau. Je me tournai brusquement vers Félicité un peu surprise par sa question. Et aussi écarlate. Disons que je ne m’y attendais pas.

« Bah… je sais pas ? … Fin… J… J’veux dire… T’es ma meilleure amie… La première et la seule qu’j’ai et que j’veux… Puis… les couleurs des Lannister… et d’lady Cersei oui… Mais c’pas les tiennes à toi. Tu sais … Enfin… RAH ! Tu sais que moi et expliquer c’que j’ai dans la tête… »

Je secouai la tête une mine un peu contrariée sur le visage. Ce n’est pas contre elle, c’est contre moi. Je savais que j’étais une idiot incapable de véritablement communiquer, ou parler avec intelligence malgré mes efforts. Et ne pas pouvoir expliquer à Félicité quel honneur serait-ce pour moi de porter ses couleurs et gagner un duel pour elle… C’était compliqué. Je lui tournai à nouveau le dos pour lui laisser à nouveau libre accès à mes cheveux.

« Fais attention, à force de me papouiller je vais m’endormir ! Et t’sais bien la tête de mes rêves. »

En ce moment beaucoup de cauchemars. J’avais des périodes de sommeil plus ou moins calme, mais là c’était un festival de cauchemars plus violent et désagréable les un que les autres. Je finis par reprendre tout doucement.

« Au fait Félicité, comment tu fais pour te glisser dans ma chambre et y déposer tous les jours des fleurs ? C'est adorable de ta part, mais je me demande bien comment tu fais ! »

Depuis quelques jours : j’avais des fleurs sur mon lit le soir quand j’y retournais. Et ça ne pouvait être que ma meilleure amie. Personne d’autres n’avait l’utilité ou l’intérêt de m’en offrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

You are my only friend Empty
MessageSujet: Re: You are my only friend   You are my only friend EmptyLun 8 Oct - 16:17

You are my only friend

citation cool ici



Sacha et Félicité

Sacha ne supportait décidément pas son côté féminin. Cela avait dû être difficile pour elle quand elle était plus petite. Elle en parlait peu mais elle s'était parfois confiée à Félicité sur cette vie dans la rue et de la nécessité de ne pas montrer sa vraie nature pour protéger sa vie et sa vertu. Cela devait être un véritable enfer. Heureusement maintenant, elle pouvait être les deux. Continuer sur la voie des chevaliers en étant écuyer, car elle excellait dans ce domaine et en même temps, se permettre quelques instants plus "fille". A Castral Roc, elle était en sécurité, Félicité en était persuadée.

- Tu sais que cousine Cersei dit ça pour te taquiner et te faire réagie. Tu as un potentiel énorme Sacha. Si elle se comporte comme ça avec toi, c'est parce qu'elle voit tout ce que tu pourrais faire, j'en suis sûre. Elle est très douée pour ce genre de chose.

Il était vrai que Cersei ne se serait jamais encombrée de Sacha si elle ne voyait pas en elle quelque chose en plus. Sa cousine était une femme bonne et charitable, mais aussi intrigante. Ainsi, même si Félicité adorait Cersei, elle ne se faisait pas d'illusion, elle gardait Sacha près d'elle pour une raison. Elle ne savait pas encore exactement laquelle mais elle aurait mis sa main à couper qu'elle détectait chez sa jeune amie un potentiel hors du commun.

Félicité avait posé sa question sur le désir de Sacha de porter ses couleurs, convaincue que son amie s'était assoupie. Mais, elle avait parfaitement entendue. Elle se retourna pour lui donner sa réponse les yeux dans les yeux, non sans que ses joues se colorent de manière ostensible. Puis elle se retourna, un peu bourrue et toute gênée car elle n'avait pas trouvé les mots. Félicité s'en voulut d'avoir posé la question. Cela avait créé une atmosphère lourde et mal-aisante. Encore une fois, elle aurait mieux fait de se taire. Elle prenait vraiment trop de liberté avec Sacha et cela finirait par lui faire perdre son amie. Elle ferait mieux de se comporter comme toujours, avec dignité et discrétion. Mais elle ne pouvait s'en empêcher, Sacha faisait tomber toutes ses barrières.

Au bout des plusieurs minutes, Sacha lui demanda d'arrêter avant qu'elle ne finisse vraiment par s'endormir. Cela ramena le sourire à Félicité et dissipa sa gêne.

- A vos ordres chevalier! Est-ce que vous souhaitez que je vous rattache les cheveux pour ne pas être gênée?

Maintenant que les papouilles de crâne étaient terminées, les mains de Félicité devaient trouver une nouvelle occupation. Impossible pour la jeune fille de ne rester sans rien tenir. Elle rechercha dans son petit sac sa broderie. Elle n'avait vraiment rien d'exceptionnelle. Un mouchoir avec des feuilles bien vertes, synonymes du printemps qu'elle attendait déjà désespérément. Pourtant l'hiver avait débuté il n'y pas si longtemps. Félicité n'aimait vraiment pas l'hiver. La vie perdait ses couleurs, les gens devenaient mornes, il faisait froid, non ce n'était pas une saison pour elle. Après un petit moment de silence, Félicité éclata de rire, un rire franc qui résonna dans la pièce.

- Tu oses vraiment demander comment? J'ai grandi ici ! Le château a beau être grand, je le connais comme ma poche. Je sais à peu près quand tu n'es pas là, alors aller cueillir des fleurs et les déposer, c'est un jeu d'enfant.

Elle ne se moquait pas de son amie, loin de là. Après tout, sa question, bien qu'absurde aux oreilles de la bâtarde était légitime. Elle se permettait de lui apportait quelques fleurs en cachette. Ce n'était rien de plus que des fleurs sauvages, qu'elle cueillait aux abords de Castral Roc. Elle ne s'aventurait pas trop loin. Elles étaient fraiches, colorées, parfois parfumées. Mais ce genre de fleurs ne dure guère longtemps une fois coupée. C'est pourquoi Félicité en déposait tous les soirs de nouvelles. A chaque fois qu'elle venait les changer, les fleurs de la veille étaient déjà toute fanées.

- Je vais ça pour te faire plaisir, égayez un peu tes journées, et aussi pour me rappeler un peu le Bief. Mais je ne pourrais bientôt plus le faire. Il y a de moins de fleurs...

Encore cet hiver qui lui pourrissait la vie. Elle ne pourrait bientôt plus profiter des fragiles fleurs des champs et donc ne plus égayer la petite chambre de son amie. Cela l'attristait beaucoup, mais malheureusement, on ne contrôle pas les saisons.


DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Roturière
Sacha
Roturière
Valar Dohaeris
You are my only friend Octavia-the-100-tv-show-39063000-500-225
Ft : Marie Avgeropoulos
Multi-Compte : Boadicée Sand/ Edrick/ Arya Stark
Messages : 838
Date d'inscription : 27/09/2017

You are my only friend Empty
MessageSujet: Re: You are my only friend   You are my only friend EmptyLun 8 Oct - 20:21

Je levai les yeux au ciel amusée en me retenant de secouer la tête. Cersei avait beau avoir le flair d’un chien à truffes, ou d’un cochon à truffes, elle était parfois d’un casse pieds incroyable !

« Ah… Je n’ai pas envie de savoir danser, de savoir coudre ou je ne sais quoi ! Puis soyons sérieuses ! Je suis ridicule et quand je danse et quand je porte une robe ! Et j’ai du potentiel à m’attirer des ennuis et la rendre folle de rage. Même quand je ne le veux pas ! »

Je ris à nouveau en pensant à la fois où j’avais dissimulé une petite blessure et où elle avait piqué une crise me menaçant de me renvoyer à la rue. Il fallait véritablement que parfois elle se calme un peu ! Ce n’était pas très grave comme blessure et je n’avais pas voulu l’inquiéter. Et puis… je savais très bien ce qu’elle allait faire. La preuve elle l’avait fait ! Enfin, c’était une période qui était derrière nous deux. Du moins c’était l’impression que j’avais. Peut-être que ce n’était pas vrai ? Je n’aimais pas trop réfléchir à ça, c’était compliqué. Je gloussai un peu face à sa remarque. Chevalier… Pourquoi pas… N’importe quoi !

« Hey ! Je n’ai rien d’un chevalier. Enfin, pour l’instant. Je te dirais plus volontiers : taille ça que je retrouve ma coupe hérisson, mais je n’ai pas envie de subir quelques coups de fouets de la part de ton adorable cousine ! Alors oui, attache les moi simplement. »

J’observai Félicité broder avec attention. Si je détestais faire ça, j’aimais bien la regarder, ça me faisait du bien. Je finis par lever les yeux vers les autres qui se battaient. J’apprenais aussi comme ça. Mon esprit vola vers mon passé alors que je revoyais les visages de mes anciens frères. J’espérais qu’ils allaient bien avec cet hiver qui arrivait. Je sentis ma gorge se serrer comme à chaque fois que je pensais à eux. Félicité me sauva de mes pensées sombres, comme quoi je les avais abandonné, que si ils étaient morts c’était ma faute, je souris gentiment avant de lui ébouriffer les cheveux pour la taquiner.

« Oui j’ose ! j’aime tout savoir ! Mais ça me fait plaisir ne t’inquiète pas. Tu as tellement peur que tu m’en mets deux fois plus pour me préparer ? La rose d’hier était très jolie. Moi… c’est le Conflans qui me manque en ce moment… »

J’avais des périodes où mon chez moi me manquait plus que d’autres. Félicité savait que c’était en rapports avec ceux que j’avais laissé derrière. Ce n’avait pas été une décision facile à prendre, mais… Ils m’avaient tellement poussé à dire oui. J’avais eu la chance de ma vie, et Tromp’d’pomme avait dit qu’il me planterait si je disais non. Le choix était vite fait. Mon regard se porta à nouveau sur les affrontements des garçons. Je vis quelques regards sur nous ainsi que deux garçons chuchoter. Je glissai à mon amie.

« Tiens, deux nouvelles victimes de votre beauté Lady ! Je vais finir par mordre s’ils te regardent trop longtemps ! »

Je n’aimais pas vraiment que les garçons regardent de trop près ma Félicité. J’avais toujours peur pour elle qu’une mauvaise idée ne leur traverse la tête. Avec les hommes on ne pouvait jamais savoir… Je fronçais les sourcils en les voyant toujours chuchoté sans nous lâcher des yeux.

« Non mais je vais finir par aller les corriger moi ! Ils n’ont pas à te détailler comme un bout de viande ! »

Je me fâchai très vite quand il s’agissait de Félicité. Contrairement à moi. On pouvait me faire beaucoup de remarques, j’avais appris à m’y faire, mais il ne fallait pas toucher à mon amie. Et puis quoi encore ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

You are my only friend Empty
MessageSujet: Re: You are my only friend   You are my only friend EmptySam 10 Nov - 20:50

You are my only friend

citation cool ici



Sacha et Félicité

- A entendre ton rire ce n'est pas si terrible. Tu crois que moi je ne suis pas ridicule et maladroite quand j'apprends à monter à cheval.

Elle ne lui parla que de ce point. Son entrainement avec Meliodas étaient encore à ses balbutiements et lui comme elle ne voulaient pas que s'ébruite le fait qu'elle apprenait à se défendre un temps soit peu. Elle ne serait jamais aussi douée que Sacha avec une épée, mais Meliodas lui avait juré que grâce à lui, elle saurait surprendre et se défendre si elle se retrouvait en difficulté face à un homme. Félicité en parlerait en temps voulu à Sacha.

Mais là n'était pas le sujet. Encore une fois, Sacha tiqua sur le mot chevalier qu'elle venait de prononcer pour la taquiner. Décidément, cela la gênait encore. Félicité lui attacha les cheveux en silence puis reprit son ouvrage sans broncher jusqu'à ce que la conversation dérive sur les fleurs offertes par Félicité.

Sauf que quelque chose clochait. Deux fois plus, qu'est-ce qu'elle entendait par là? Et puis, jamais Félicité n'avait déposé de rose. Quelqu'un d'autre s'amusait à amener des fleurs dans la chambre de son amie, et le faisait donc après son passage. Elle voulait lui faire remarquer sa non-participation à ce cadeau parfumé, mais Sacha avait pris en grippe les écuyers venue s’entraîner à leur tour. Certes, le regard se faisaient insistants sur les deux jeunes filles mais ils étaient loin.

- Tant qu'ils restent là-bas, ça ne me dérange pas, alors laisse les tranquille.

Le regard des garçons ne gênaient pas outre mesure Félicité. Ce n'était pas toujours un plaisir d'être détaillée comme un simple morceau de viande, mais en tant que femme, c'était malheureusement son lot, et elle devait s'y habituer. Tant que ces mâles restaient à distance et ne l'importunaient pas, ils pouvaient imaginer ce qu'ils voulaient, cela ne l'atteindrait pas. Mais Félicité eut une idée. Ils n'était pas beaucoup plus âgés qu'elle et ne faisaient pas partie de ses cousins. Ils étaient donc des écuyers d'autres familles, elle pouvvait se permettre une petite plaisanterie.

- Et puis, je pense avoir un moyen de les faire arrêter, lança-t-elle à Sacha avec un clin d'oeil. Messieurs, plutôt que regarder en ce moment une jeune demoiselle à sa broderie, travaillez votre technique. Lord Tywin Lannister n'accepte pas dans ses rangs une bande de tire-au-flanc. Et je pense que vous ne voulez par le décevoir ou apporter la honte sur vos familles.

Aussitôt les garçons baissèrent les yeux et se mirent au travail, de manière bien plus acharnée qu'elle ne l'aurait voulu. Cela la fit pouffer avant d'éclater d'un rire sonore, encore une fois. Décidément, elle passait ses meilleurs moments avec Sacha. Depuis que les deux jeunes filles étaient amies. Félicité avait trouvé une joie de vivre. Elle qui avait toujours mélancolique et solitaire s'était découverte taquine et espiègle. Elle se sentait plus épanouie depuis. Sacha était tellement importante pour elle maintenant.

Toujours à son broderie, souriant encore de sa blague, Félicité réfléchissait à ce que lui avait confié Sacha sur la rose dans sa chambre. Elle arrêta son travail quelque seconde mais ne le lacha pas des yeux.

- Tu as parlé d'une rose tout à l'heure et de deux fois de fleurs que d'habitude.

Elle leva de le regard faire son amie. Elle était beaucoup trop inquiète. Elle devait en avoir le coeur net.

- Tu sais hier je ne t'ai apporté que des fleurs des champs. Les roses sont trop compliquées à trouver dans la nature ici. Depuis combien de temps tu as le double de cadeau comme ça?

Si Sacha avait un galant, elle devait savoir à tout prix depuis quand il se manifestait ainsi. Félicité allait mener son enquête pour savoir si ses intentions étaient bonnes... Nul ne ferait de mal à son ami.

DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Roturière
Sacha
Roturière
Valar Dohaeris
You are my only friend Octavia-the-100-tv-show-39063000-500-225
Ft : Marie Avgeropoulos
Multi-Compte : Boadicée Sand/ Edrick/ Arya Stark
Messages : 838
Date d'inscription : 27/09/2017

You are my only friend Empty
MessageSujet: Re: You are my only friend   You are my only friend EmptySam 10 Nov - 21:17

Je levais les yeux au plafond en souriant. Félicité ne savait pas monter à cheval. Je me débrouillais pas aussi bien à cheval qu'à l'épée, mais je me débrouillais bien. Surtout avec Helios la jument que m'avait offert en cadeau Lady Cersei. Félicité c'était autre chose. Je haussai les épaules.

« Faut bien savoir rire d'soit ! J'me sais ridicule en robe et quand j'danse ! Puis t'es pas autant ridicule que moi à ch'val. T'as juste encore un peu de mal. Ça arrive à tout le monde »

Je haussai un sourcil alors que mon amie m'affirma que cela ne la dérangeait pas qu'on la détaille de la sorte. Si elle cela ne la gênait pas, moi ça me mettait en colère ! Mon amie n'était pas un bout de viande ! Et j'avais envie de me lever pour leur mettre un coup de poings dans le nez. On ne regardait pas de la sorte mon amie ! Elle était bien plus que ça ? J'ouvris la bouche pour dire que j'allais quand même leur toucher deux mots quand Félicité me devança. J'échangeais un regard avec elle avant d'exploser de rire en me tenant les côtes. J'adorais cette fille. Leur tête et l'aplomb de ma petite blonde ! Je riais à en pleurer ! Je m'arrêtais et essuyai mes yeux en gloussant.

« J'vais finir par moi aussi y retourner s'tu parles comme ça ! T'es vraiment la meilleure ! »

Je passai mon bras autour de ses épaules pour la tirer vers moi et lui embrasser la joie avec amitié. J'observais avec attention ses doigts agiles broder et je me détendai doucement en souriant. Ça faisait du bien. Surtout que j'allais bientôt reprendre l'entraînement ! J'allais rouiller sinon et c'était hors de question ! Je fronçai les sourcils en voyant ses doigts se stopper et je cherchais son regard. Mes sourcils se froncèrent en l'entendant parler de la rose. J'opinai du chef en remuant le nez. Merde. Ce n'était pas elle ? Oups ! Boulette ! Je me grattai la nuque en réfléchissant avant de répondre.

« Oui y avait tes jolies fleurs et une rose. Rouge la rose. J'sais pas trop depuis quand ça dure c'deux cadeaux. Une lune peut-être ? Quelque chose comme ça. J'toujours pensé qu'c'etait que toi. Et honnêtement c'doit être une farce pour voir si j'tombe dans l'panneau à voir qui est ce charmant et intriguant fleuriste ! T'as pas à t'inquiéter. On doit juste m'faire une farce. C'pas quelque chose de sérieux t'as bien vu à quoi j'ressemble p'tite princesse !»

Et pour ponctuer mes dires je fis une grimace affreuse à la " p'tite princesse" pour la rassurer. On devait vouloir me faire tourner en bourrique et me faire croire que j'avais un prétendant. Dommage je savais ce que je Valais et qui j'étais ! Donc la farce tombait à l'eau.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

You are my only friend Empty
MessageSujet: Re: You are my only friend   You are my only friend Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
You are my only friend
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Goodbye my friend
» HEAVENSBEE ► hello darkness, my old friend
» take a ride with my best friend. 25 oct. (19h)
» add me as your friend - irène
» A friend in need is a friend indeed [Lucrèce]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp abandonnés-
Sauter vers: