RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
La 20e MAJ est terminée les nouveautés sont à lire par ici !
Nous avons besoin de monde dans le Bief, à Dorne et dans le Val ! Points à la clé !
Jusqu'à mercredi les votes aux tops sites, compte double !!
La dernière édition de la Gazette est disponible par ici

Partagez | 
 

 Deux loups loin de leur demeure d'hiver [PV Robb]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dame
avatar
Dame
Valar Dohaeris


Ft : Sophie Turner
Multi-Compte : Alyssa Vanbois
Messages : 892
Date d'inscription : 01/09/2017

MessageSujet: Deux loups loin de leur demeure d'hiver [PV Robb]   Lun 10 Sep - 13:32


chapitre 1

Les jours défilent mais ne se ressemblent jamais. Hier n'est jamais comme aujourd'hui et demain ne sera jamais comme aujourd'hui. Oui, chaque jour apporte quelque chose de nouveau et de différent de la veille.

Je repense aux derniers jours depuis que je suis à Lestival, depuis quelques semaines, je suis à Lestival en compagnie de mon frère et de sa fiancée. À l'occasion de ce tournois, j'ai rencontré Lady Margot Lannister mais j'ai pu revoir avec plaisir la jeune Boadicée et sa petite fille . De même, avec Kylis, nous avons avancé l'ouvrage que nous confectionnions pour Hoster. J'ai hâte de savoir ce que pense mon promis de cet ouvrage.

Mon ventre crie famine, ceci me tire de mes pensées. Je demande alors à une servante d'aller me chercher de quoi de me nourrir. Elle disparaît pendant quelques minutes. Durant ce temps, je pense à mon frère. Nous avons prévu de nous promener dans les jardins dans la journée puis de souper ensemble. Rien que lui et moi. Deux Stark de Winterfell dans les contrées de Sud … Cela faisait longtemps que deux loups n'étaient pas descendu dans le Sud … Depuis cette terrible tragédie où le roi fou a brulé mon oncle et mon grand-père. Pourquoi étais-je attirée par ces contrées sudistes ? Je me pose rarement la question. Il est vrai qu'autrefois, quand, j'étais qu'une petite louve, je voulais quitter cette bâtisse sinistre et gêlée qu'est Winterfell … Et puis, mon avis sur la question a évolué concernant cette demeure ancestrale. Là-bas, j'ai mes racines de louve … Mais, le Sud a toujours cette attraction pour moi. Je dois avouer que j'ai toujours voulu visiter les Conflans, le Bief et la capitale. Pour les Conflans, c'est chose faite puisque je suis allée là-bas pour les noces princières … Et j'habiterais là-bas quand je deviendrais l'épouse d'Hoster. Pour le Bief et la capitale,  je n'ai pas encore vu ces deux endroits. Peut-être qu'un jour, j'irais.

Je continue de penser à ces régions qui me fascinent. Puis, je pense que je suis heureuse d'être ici, à Lestival. Il est vrai que le paysage diffère du Nord ou encore des Conflans. Je souris puis je vois la servante apporter des mets pour mon second repas de la journée. Je souris à ma septa, celle-ci pose son ouvrage sur la table basse et nous levons en direction de la table. Après être installée, nous mangeons les mets proposés. Je repense à la bière, en effet, lors d'une conversation avec Kylis, cette dernière a parlé de cette boisson que les femmes peut boire. Je n'ose pas demander à ma septa si je peux le faire. Peut-être devrais-je demander à quelqu'un d'autre concernant ce breuvage.

Quelques instants plus tard, ma septa et moi, nous avons terminé le repas, nous quittons la table et nous allons nous asseoir sur les fauteils. Nous discutons jusqu'à l'arrivée de mon frère. Je dois avouer que j'ai hâte de pouvoir retrouver mon frère ! J'ignore encore de quoi nous allons parler mais ça sera un moment que je ne pourrais pas oublier.

Par la suite, mon frère entre dans mes appartements, je me lève de mon assise et un grand sourire s'étire sur mes lèvres. Je me rapproche de mon frère.

Sansa -  Bonjour Robb ! Dis-je en conservant le même sourire sur mes lèvres. Comment vas-tu ? Demande-je en ancrant mon regard dans ses yeux bleus de Tully. Je suis heureuse que nous puissions faire cette promenade et ce repas.

À la suite de mes mots, je regarde ma louve, celle-ci se lève et s'approche de moi. Je me baisse pour  la caresser.  Puis, mon regard se porte de nouveau sur mon frère. Est-ce que nous allons rester dans les jardins ou au contraire nous irons également nous ballader dans les rues du marché ? Je ne sais pas encore, nous verrons bien.  

J'ai tellement de choses à dire à mon frère, mes rencontres avec des personnes comme les retrouvailles avec d'autres. Je lui accorde un sourire complice. Nous commençons à quitter les appartements et à déambuler dans les couloirs.

Sansa – Depuis que je suis ici, j'ai fait quelques rencontres. J'ai rencontré Lady Margot Lannister, est-ce que tu l'as connais ? Demande-je en le regardant.  Et, toi ? Comment se passe ton séjour ? Je lui pose cette question en ancrant mon regard dans ses yeux. Est-ce que tu as repris tes entraînements ?


Je pense à ma sœur. Que fait-elle maintenant ? Est-ce qu'elle fait son entraînement avec aiguille ? Arya est la guerrière de la famille et je suis la lady. Après ces quelques pensées, je repose mon regard sur mon frère.

Sansa – Tu sais Robb, je suis heureuse que nous soyons ici, je sais que je te l'ai déjà dit et je m'excuse de le rabâcher, mais, tu ne sais pas à quel point que je suis heureuse d'être là avec toi. Je lui offre un sourire sincère. Merci mon frère. Je le regarde. Bientôt je ne serais plus à Winterfell mais même si je ne suis plus là, tu me promets que nous pourrions nous écrire ?

Je pense à ce futur mariage. Je ne serais plus dans le Nord mais dans le Conflans … Je serais l'épouse d'Hoster mais je ne pourrais jamais oublier mes racines nordiques. Comment pourrais-je oublier tout ces moments que j'ai vécu dans cette bâtisse ? Certes, à certains moments, je voulais fuir cet endroit mais ça restera toujours mon foyer. On m'a dit une fois qu'une maison est qu'une maison mais si on les membres de notre famille autour, ceci constitue un foyer. Il ne faut donc pas s'attacher à un lieu mais aux personnes qui nous accompagnent. Donc si je poursuis ce raisonnement, même si je ne suis plus à Winterfell, les Stark me suivront toujours car ils resteront gravé dans mon cœur. Oui, ma famille sera toujours présente dans mon esprit.


sansadeux loups loin de leur demeure d'hiver
(c) ANAPHORE


(3)



❥ Sansa Stark
(c) ystananas

awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Wolf Lord
avatar
The Wolf Lord
Valar Dohaeris

Ft : Richard Madden
Multi-Compte : Edwyn Cendregué
Messages : 1799
Date d'inscription : 24/02/2017

MessageSujet: Re: Deux loups loin de leur demeure d'hiver [PV Robb]   Jeu 20 Sep - 17:54

Deux Loups loin de leur demeure d'Hiver

Winter is coming



Sansa Stark & Robb Stark

Robb était plus heureux de revoir le Sud qu'il n'aurait bien voulu l'admettre. Enfin, pour être plus exact, ce n'était pas tant le Sud que ces personnes qui avaient marqué son enfance, qu'il se réjouissait de revoir. Les Targaryen, cette seconde famille qui avait toujours montré de la bienveillance à son endroit, des personnalités aussi prestigieuses que Willos Tyrell ou encore Oberyn Martell, qu'il avait plaisir à revoir. Bien sûr, tout était différent, maintenant qu'il était passé de otage royal à seigneur suzerain du Nord et chef de la maison Stark. On le regardait différemment dans les couloirs de Lestival qu'à Port-Réal, et cela était sans doute pour le mieux. De plus, il venait en tant que chef d'une délégation nordienne, composée entre autres de sa jeune soeur, la petite Princesse chérie du Nord, ainsi que de sa fiancée, l'intelligente et droite Kylis.

Bien sûr, ce retour dans le Sud ainsi que le tournoi de Lestival ne devaient pas le faire dévier aussi bien de ses devoirs de Seigneur du Nord que de Lord en mission diplomatique pour sa région. Il passait donc plusieurs heures par jours dans ses appartements, à étudier divers rapports et à envoyer des missivies en divers endroits des Sept Couronnes. Il tentait également de se ménager un peu de temps pour s'entraîner en compagnie du Prince Aegon, comme durant leur enfance commune.

Mais bien sûr, pas question de laisser les Nordiennes seules, et Robb passait invariablement un peu de temps avec Kylis et Sansa. L'une découvrait le Sud pour la première fois, l'autre faisait face aux immenses différences entre Corneilla et Lestival. Il faisait de son mieux pour les accompagner, sachant que l'une d'entre elles devrait bientôt faire sa vie dans le Sud, au côté des Nerbosc. Robb avait rencontré le promis de sa jeune soeur, il lui semblait faire l'effet d'un jeune homme érudit et profondément bienveillant envers Sansa, et à ce titre ne pouvait que recevoir sa bénédiction, ce dernier ayant largement outrepassé cette méfiance enfantine du Jeune Loup pour les nouveaux suzerains du Conflans. Tout du moins Sansa deviendrai Dame du château ancestral de leur mère, et cette idée demeurait pour lui une forme de réconfort, qu'importe que ce soit sous le nom de Nerbosc et non de Tully.

Robb avait d'ailleurs prévu de passer un peu de temps avec sa jeune Soeur après le déjeuner, qu'il avait passé dans ses appartements à lire les rapports qui lui arrivaient chaque jour du Nord. Sansa, après tout, méritait bien son attention. De l'enfant qu'il avait rencontré lors de son premier voyage dans le Nord, elle était passée à une jeune femme à la beauté toujours plus radieuse et au sourire toujours plus doux. Pourvu que Hoster Nerbosc se rende compte de sa chance.

Le Seigneur de Winterfell se fit annoncer, puis introduire dans les appartements que la famille royale avait bien obligamment mis à la disposition de Sansa, après l'heure du déjeuner. En apercevant sa soeur qui le saluait, Robb eut également un sourire tandis qu'il s'adressait également à elle:

-Bonjour, ma chère Sansa. J'espère que tu passes une bonne journée?

Il suivit ensuite la jeune femme dans les couloirs, la laissant raconter les rencontres qu'elle avait pu faire depuis son arrivée à Lestival. Il l'écoutait en souriant tendrement.

-Non, je n'ai pas cet honneur, mais je ne doute pas que si elle a ton amitié, elle mérite entièrement la mienne.

Robb ne ressentit pas le besoin d'expliciter à Sansa les relations pour le moins tendues qui pouvaient le lier au seigneur de la maison Lannister, Lord Tywin en personne. Après tout, les choses s'estompaient doucement grâce à l'héritier de l'Ouest, Tyrion, et une amitié entre les deux jeunes Dames ne pouvait pas être dommageable.

-Oui, j'ai pu reprendre les entraînements avec le Prince Aegon. Je vois également nombre de personnes, et je continue de travailler pour notre maison. Quoi qu'il en soit, je suis content de revoir des personnes avec qui j'ai passé une bonne partie de ma jeunesse.

La jeune Lady le remercia encore une fois pour cette occasion de visiter le Sud et lui demanda s'ils pourraient s'écrire quand elle aurait quitté Winterfell. Robb eut un autre sourire attendri en la direction de sa cadette.

-Ma chère Sansa, tu sais qu'il n'est nul besoin de me remercier. Je savais que cela comptait pour toi, et j'ai promis à notre Mère de veiller sur toi. Je suis ravi que cela te plaise et corresponde à tes espoirs.

Sansa pouvait être la Margaery Tyrell du Nord, et cela ne faisait aucun doute quand on voyait tous les regards qui se retournaient sur son passage, son élégance et la douceur de ses paroles. Il lui manquait peut-être un léger sens politique, qui demeurait l'apanage que sa presque belle-soeur la Princesse des Epines, mais elle partageait nombre d'autres qualités avec sa soeur.

-Sansa, ton mariage ne signifie en aucun cas que nous perdrons le contact. Nous nous écrirons aussi souvent que tu le voudras, et puis tu pourras nous rendre visite à Winterfell avec ton époux! Et puis nous vous rendrons visite à Corneilla, puis à Vivesaigues.

La perspective de ce mariage, si elle n'annonçait sous les meilleurs auspices, réveillait tout de même en Robb une pointe d'inquiétude, celle du grand frère protecteur qui n'avait eu au final que peu d'occasion d'être le chevalier de sa soeur cadette.

-J'espère de tout coeur, d'ailleurs, que ce projet de mariage, te sied, ma chère soeur. Les alliances sont une chose, mais je me refuse de te laisser dans une noce qui ne te plairait pas. N'hésite pas à être franche, Sansa, es-tu heureuse ainsi?

Robb lui proposa son bras tandis qu'ils bifurquaient dans la direction des jardins du château. Les Nerbosc avaient toujours semblé parfaitement clairs et bienveillants dans leurs intentions vis-à-vis de Sansa et des Stark, néanmoins la parole de cette dernière serait toujours la plus importante pour Robb en la matière. Et jusqu'à l'arbre-coeur, quand le Nordien guiderait Sansa vers son futur époux, il s'assurerait de son consentement plein et entier à ce qui était en train de se jouer entre Nord et Conflans.

DRACARYS


Leo:
 


Awards 2018:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame
avatar
Dame
Valar Dohaeris


Ft : Sophie Turner
Multi-Compte : Alyssa Vanbois
Messages : 892
Date d'inscription : 01/09/2017

MessageSujet: Re: Deux loups loin de leur demeure d'hiver [PV Robb]   Mar 9 Oct - 20:52


chapitre 2

Après avoir salué mon frère, ce dernier me sourit. Je le regarde en gardant mon sourire. Voir mon frère me remplit de joie, je suis si heureuse de le voir aujourd'hui et de pouvoir passer quelques heures en sa compagnie. Le jeune loup me rend mon salut et me demande si ma journée se passe bien.

Sansa – Elle se passe bien, je te remercie mon frère et la tienne ? Demande-je en le regardant dans les yeux.

Par la suite, nous quittons mes appartements et je commence à lui raconter mes rencontres avec diverses personnes. Je lui souris. J'ai besoin d'avoir son avis concernant mes fréquentions, s'il juge qu'une personne est mauvaise pour nous, alors, je n'irais pas vers elle. Je ne veux pas faire de tord à ma famille. Jamais.  J'écoute mon frère concernant mon amitié avec la jeune Margot Lannister.  Il approuve cette relation amicale. Je lui fais un sourire chaleureux.

Après ceci, je demande s'il a repris ses entraînements. Je sais que mon frère s'entraîne avec le prince Aegon.  J'écoute les paroles de mon frère concernant son entraînement. Je suis heureuse qu'il retrouve des visages familiers.

Quelques minutes plus tard, je change de sujet et je renouvelle mes remerciements à mon frère concernant mon séjour à Lestival. C'est grâce à lui si je suis là. Je ne pourrais jamais l'oublier. Je regarde mon frère. De nouveau, j'entends les paroles de mon frère, je sais qu'avec lui, je ne risque rien. Les méchants ne me feront point de mal en sa présence, il est le soleil qui éclipse les vilains nuages gris. Mon frère est mon héros, il est le chevalier qui me protégera contre les mauvaises personnes. Après quelques longues minutes de silence, je lui réponds avec un sourire.

Sansa – Je sais qu'avec toi, nul ne pourra me faire du mal. Tu es mon guerrier comme notre petite sœur. Vous êtes mes deux guerriers. Dis-je en souriant.

Par la suite, j'évoque mon mariage. Je demande à mon frère si nous pouvons nous écrire. Je ne veux pas rompre ce contact avec lui ni avec les membres de ma famille. Ma mère, mes frères et ma sœur vont me manquer et j'ose espérer que je pourrais les revoir et pouvoir correspondre avec eux … Je ne veux pas les perdre. J'en mourrais si je perds ce contact avec eux.

Robb - Sansa, ton mariage ne signifie en aucun cas que nous perdrons le contact. Nous nous écrirons aussi souvent que tu le voudras, et puis tu pourras nous rendre visite à Winterfell avec ton époux! Et puis nous vous rendrons visite à Corneilla, puis à Vivesaigues

Les mots de mon frère me touchent. Il a raison, je lui souris. Il arrive à me rassurer … Est-ce qu'Hoster arrivera à rassurer mes peurs enfantines ? Je l'ignore … J'ai peur de l'avenir. Bien que j'apprécie Hoster, j'ai peur de notre futur. Peur qu'il arrive des malheurs à nos futurs enfants.  Et si je mourrais en couche ? Et si mes enfants mourraient avant terme ? Mère n'a jamais perdu de bébé, enfin, je n'ai pas le moindre souvenir de ça. Je chasse ces idées et je regarde mon frère.

Sansa – Oui … Tu as raison. Nous serons toujours unis quelque soit la distance qui nous séparera. Je plonge mon regard dans le sien. Je lui souris.

Quelques minutes plus tard, Robb parle de nouveau. Je l'écoute sans rien dire. Je reste attentive aux mots de mon frère aîné. Il me demande si je suis heureuse, je veux le rassurer sur la question de ce mariage. Je ne mentirais jamais à mon frère et à mon seigneur. Il me propose son bras et nous continuons de marcher. Pendant quelques minutes, je réfléchis à mes paroles puis je décide de me lancer dans ma réponse à mon frère.

Sansa – Robb, je prie de croire que ce mariage me réjouit. Hoster n'est pas le chevalier de mes rêves mais j'aime quand il me raconte des histoires des livres qu'il a déjà lu. J'aime l'entendre parler, je dois avouer que quand je l'écoute, mon cœur s'emballe et mes yeux s'illuminent à chacun de ses récits. Je me tais quelques secondes. J'en suis sûre que si nous avions des enfants, il sera un excellent conteur pour eux. Je me mordille les lèvres. Pardon … C'est futile cette pensée. Mais, pour revenir à ta question, oui, je suis heureuse de ces futures noces. En revanche, ce qui me fait peur … Je le regarde dans les yeux. C'est ma séparation avec notre famille, mon frère. Je redoute ce moment où je devrais vous dire adieu … Mais, je le ferais car je suis Sansa de la maison Stark, digne fille de notre père et de notre mère. Je ferais tout pour être heureuse dans les Conflans même si j'ai peur d'être là-bas. Je respire. J'ai peur du jugement mon frère, de ce que pense les gens …

Après ces mots, je m'arrête et je serre la main de mon frère. Je le regarde avec le dévouement d'une sœur à son frère. Je lui souris. Et, je repense à ma famille, chacun de mes membres de ma famille sont importants. Mes parents sont les astres tandis que ma fratrie sont les étoiles, moins importantes en apparence mais en réalité, ils sont aussi importants que mes parents. Sans ma fratrie, je ne serais pas celle que je suis.

Par la suite, je me souviens d'un échange avec ma sœur au sujet d'Hoster. Je regarde mon frère et je lui souris.

Sansa – Pardonnes-moi mon frère, j'ai eu un souvenir d'une conversation avec notre jeune Arya. Notre petite sœur m'a dit lors de nos adieux que j'étais mordu d'Hoster … Je ne sais pas si je ressens de l'amour. Comment sait-on qu'on aime mon frère ? Je le regarde dans les yeux.

sansadeux loups loin de leur demeure d'hiver
(c) ANAPHORE



❥ Sansa Stark
(c) ystananas

awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Wolf Lord
avatar
The Wolf Lord
Valar Dohaeris

Ft : Richard Madden
Multi-Compte : Edwyn Cendregué
Messages : 1799
Date d'inscription : 24/02/2017

MessageSujet: Re: Deux loups loin de leur demeure d'hiver [PV Robb]   Mar 20 Nov - 19:11

Deux Loups loin de leur demeure d'Hiver

Winter is coming



Sansa Stark & Robb Stark

Plus il côtoyait Sansa, plus Robb était certain de la beauté de son âme. Certes, elle avait quelques comportements d'une petite fille trop gâtée, cela pouvait se sentir notamment dans sa façon de parler à Jon ou aux domestiques de Winterfell. Néanmoins, et ceci mis à part, tout en elle respirait une certaine bienveillance et l'élégance qui lui avait été inculquée par Dame sa mère. Alors oui, elle n'avait pas tout à fait les pieds sur terre, mais en même temps, qui pourrait seulement lui reprocher?

Ils arrivèrent tout doucement dans les jardins, profitant de l'air frais mais doux qui caressait leurs visages. Même l'Hiver, dans ce Sud lointain, semblait moins puissant que les rafales glacées et enneigées qui pouvaient parcourir les landes du Nord. Pourtant, il était bien présent, et le temps était loin pour le Jeune Loup de la chaleur estivale, si ce n'était étouffante, qui régnait entre les murs de Port-Réal.
Comme il avait pu souffrir du froid lors de son retour à Winterfell!Le manque d'habitude l'avait glacé jusqu'à l'os, sans qu'aucune fourrure ne puisse lui apporter le moindre réconfort. Heureusement, la force de son sang avait fini par reprendre le dessus, et après quelques lunes, il s'était fait à ce climat bien différent que celui dans lequel il avait grandi. Quand bien même l'Hiver demeurait rude à chaque instant.

Le Jeune Loup sourit en s'entendant qualifier de guerrier par Sansa, tout comme Arya. A n'en pas douter, la petite Louve serait à son tour une grande combattante, malré tous les efforts de Dame leur mère pour empêcher cela. Robb demeurait plus conciliant que Catelyn à ce sujet, ne souhaitant pas contrarier la nature profonde de sa soeur cadette, et conscient que cela serait sans doute vain.

La conversation dériva cependant rapidement vers les fiançailles de Sansa, et vers son mariage qui approchait. En effet, il leur faudrait bientôt se rendre à Vivesaigues pour célébrer les épousailles de la jouvencelle avec Hoster Nerbosc. Robb avait sûr observé le jeune garçon d'un oeil vigilant, le soumettant intérieurement au plus rude des examens. Il était rapidement arrivé à la conclusion que le jeune Conflanais, certes loin des rêves de chevalerie de Sansa, était un jeune garçon aimable et courtois, tout à fait adapté à la douceur de sa soeur cadette. De plus, le caractère avenant et élégant des Nerbosc avait bien aidé à apaiser les relations entre eux et la maison suzeraine du Nord, quand bien même les griefs étaient profonds. Cela gênait profondément Robb de devoir utiliser sa jeune soeur comme un pion nécessaire à l'apaisement de la région. Néanmoins, il n'avait été prêt à accepter définitivement cet état de fait que quand il s'était assuré du bonheur de Sansa.

-Corneilla n'est pas Dorne ou le Bief, les distances ne sont pas si grandes avec Winterfell. Nous pourrons nous échanger beaucoup de corbeaux, et se voir régulièrement.

Elle semblait se réjouir de ce mariage, ce qui soulageait grandement Robb, qui avait perdu un certain nombre de nuits de sommeil à imaginer ce qu'il aurait fait si, malgré la nécessité de cette alliance, Sansa dans son malheur l'avait supplié de n'en rien faire.

-Je suis sûr que tu seras très heureuse dans le Conflans. N'oublie pas que tu es à moitié Tully, et que tu appartiens à cette terre autant qu'au Nord de notre père. Tu seras chez toi là bas, ne laisse jamais rien ni personne tenter de te persuader du contraire.

Robb eut un sourire pour Sansa, néanmoins ses yeux conservèrent une lueur déterminé. Qu'il entende le moindre mot sur sa situation, et il traverserait la route Royale au triple galop pour la sortir de là.

C'est alors qu'une question pour le moins complexe quitta les lèvres roses de la petite Louve. Comment sait-on quand on aime? Instantanément, le coeur du Nordien se serra alors que, sans l'avoir demandé, l'image de Wynafryd s'invoqua instantanément derrière ses paupières. Il demeura silencieux quelques instants, le temps pour lui de surmonter la vague de mélancolie qui s'était saisi de lui.

-Quand on aime, on ne se pose même pas la question. Si tu aimes quelqu'un, ma chère soeur, cela s'exprime parle fait que tu souhaites passer du temps avec lui, que tu imagines un avenir partagé avec tendresse, que tu souhaites partager des choses avec lui...Peut-être n'aimes-tu pas encore Hoster au sens le plus fort du terme, après tout vous ne vous connaissez pas encore tant que cela, néanmoins je vois avec quelle douceur tu parles de lui,et je suis sûr que cela viendra en temps et en heure. Nul besoin de brusquer les choses entre vous.

Il songea à Lady Kylis l'espace d'une seconde. La demoiselle était intelligente et vive, néanmoins quand on parlait d'amour, c'était encore et toujours le portrait de la Sirène qui apparaissait dans son esprit.

-Ce que tu dois garder avant tout à l'esprit, Sansa, c'est que tu es importante et que tu dois prendre soin de toi. A Winterfell, Corneilla ou Vivesaigues, je suis sûre que tu seras dévouée à ton époux, mais n'oublie jamais de penser à toi. Tu sais que c'est ce que notre Père aurait voulu pour toi.

Une autre vague de mélancolie passa entre eux alors que l'image presque sacrée de Lord Eddard passait entre eux. Avoir retrouvé la coupable de ce meurtre ignoble n'avait jamais apaisé la douleur d'aucun des Loups de la meute, et Ned Stark demeurait bien présent à l'esprit de chacun.

DRACARYS


Leo:
 


Awards 2018:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Deux loups loin de leur demeure d'hiver [PV Robb]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Deux loups loin de leur demeure d'hiver [PV Robb]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Deux loups, deux Feuilles
» La dernière boutade du Moqueur [PV | Xanthe]
» Deux loups dissimulés dans l'obscurité. [Abandon]
» Quand Deux Loups se retrouvent Face à Face...[Livre II - Terminé]
» Une bosse, des cendres et deux loups... ( pv Kagy )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: Westeros :: Les terres de l'Orage-
Sauter vers: