RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
Nous avons besoin de monde dans à Dorne, dans les IDF, dans le Val et le Bief ! Points à la clé !

Une nouvelle édition de la Gazette a été publiée !! Vite allez la lire
La prochaine MAJ aura lieu le 29 & 30 septembre !

Partagez | 
 

 [FB] Premier réveil d’une nouvelle vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dame de Bel Accueil
avatar
Dame de Bel Accueil
Valar Dohaeris


Ft : Lana Parrilla
Multi-Compte : Rhaegar Targaryen // Tyrion Lannister // Ellaria Sand
Messages : 635
Date d'inscription : 04/02/2018

MessageSujet: [FB] Premier réveil d’une nouvelle vie   Lun 3 Sep - 15:28

Premier réveil d’une nouvelle vie
An 299 - Lune 12 - Semaine 2 ° Feat. Desmond Mallister


La luminosité matinale avait commencé à avoir le dessus sur l’obscurité de la nuit dans mes appartements. Cette douce clarté m’éveilla et j’ouvris des yeux encore ensommeillés sur la vaste pièce qui constituait ma chambre à coucher…et que j’allais à présent partager jusqu’à la fin de mes jours avec l’homme qui, au vu de sa respiration, dormait encore profondément à mes côtés. Je me tournais vers lui, en prenant soin de ne pas bouger trop brusquement et l’observais dormir, les mains sous mon oreiller.

Quelle chose étrange de voir cet homme que j’ai connu enfant à mes côtés et de me dire que depuis hier soir, nous étions mariés. Ma relation avec Desmond Mallister avait totalement changé depuis ces quelques heures. D’ami et de compagnon de jeux d’enfance, le voilà propulser au rang d’époux et d’amant. J’avais déjà refusé un mariage ; je savais que le prochain que père m’annoncera sera définitif. J’avais eu longtemps peur d’apprendre le nom de cet homme. De quelle région viendrait-il ? Serait-il grand ? Fort ? Quelle sera sa couleur de cheveux ? Serait-il plutôt bavard ? Renfrogné ? Rieur ? Le satisferais-je ou irait-il voir ailleurs ? Toutes ces questions me taraudaient l’esprit depuis longtemps et je n’en avais soufflé mot à personne, par même à Lady Desmera, ma meilleure amie, par corbeaux, ni même Lady Marianne, pourtant toute proche de moi et dont la présence et l’écoute étaient toujours si bénéfiques pour moi. Heureusement, en apprenant qui j’allais épouser, la plupart de ces questions trouvèrent leurs réponses…sauf une…la dernière.

Je n’avais pas revu ni même reparlé réellement avec lui depuis mon dernier voyage à Salvemer, avant de me rendre pour deux ans dans le Bief. Beaucoup de choses ont dû se passer dans sa vie entre 295 et 299. Peut-être en aimait-il une autre mais son sens du devoir l’obligeait, comme moi, à se marier avec moi. Il avait semblait plutôt heureux mais peut-être n’était-ce qu’une façade ? Je tentais de calmer mes angoisses en écoutant sa respiration calme et restais un moment à le regarder dormir paisiblement.

Finalement, je décidais de me lever, en prenant bien soin de faire le moins de bruit possible pour ne pas le réveiller. J’écartais les draps et fus de suite saisi par la fraîcheur de la chambre. Le feu aurait besoin d’être ravivé mais ce n’était pas à moi de le faire et je n’allais pas faire appel à un serviteur maintenant. Pieds nus, je me levais et passais instantanément ma longue chemise de nuit blanche pour cacher ma nudité et m’enveloppais d’un de mes longs châles noirs posés sur un fauteuil devant l’âtre de la cheminée. Un bref coup d’œil vers le lit. Desmond dormait toujours. Je me servis une coupe d’eau fraîche et allais près d’une des fenêtres. Ecartant doucement les lourdes tentures noires et blanches aux contours d’or rappelant les couleurs de notre blason, j’observais la vie qui lentement reprenait son cours en contrebas, dans la cour intérieure. Des serviteurs s’affairaient à chercher de l’eau fraîche et du bois pour raviver les cheminées du château. D’autres revenaient les bras chargés de paniers contenant de la nourriture ou du linge propre. Partout autour des remparts, les blasons Vance et Mallister flottaient au vent. La journée sera belle, au vu du ciel qui doucement se dégageait des brumes matinales. Je commençais d’ailleurs à apercevoir les murs d’Atranta, de l’autre côté de la Néra. Mes yeux retombèrent sur la cour et mes lèvres se fendirent d’un léger sourire en voyant père, accompagné d’Emphyria, marchant ensemble dans la cour pour sa promenade matinale. L’air frais du matin m’éveille l’esprit… avait-il coutume de dire.

Soudain, j’entendis du mouvement derrière moi. Je me retournais et vis que Desmond m’observait depuis notre lit. Son regard sur moi me gêna un peu et je rabattis plus fermement mon châle sur mes épaules. Je bus une gorgée d’eau et fis quelques pas vers lui dans cette semi-clarté qui éclairait mes appartements.

Bonjour Desmond. dis-je avec un sourire. Je n’arrivais plus à dormir et je ne voulais pas te réveiller. Tu dormais si bien… Ce n’est pas moi qui t’ai réveillé j’espère ?
(c) sweet.lips


[1]



   
Liane & Desmond

House Vance & House Mallister Unified
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier de Bel-Accueil
avatar
Chevalier de Bel-Accueil
Valar Dohaeris
Ft : Clive Owen
Messages : 158
Date d'inscription : 27/08/2018

MessageSujet: Re: [FB] Premier réveil d’une nouvelle vie   Mar 4 Sep - 11:27

Premier réveil d’une nouvelle vie
An 299 - Lune 12 - Semaine 2 ° Feat. Desmond Mallister


N'avait-il jamais embrasser les bras de Morphée avec une telle sérénité ?  Ah n'en point douter. Desmond, chevalier de la Maison Mallister, bien loin de briguer plus honorable titre dans la lignée familiale, ne pouvait que trouver le sommeil le plus salvateur qu'il soit après avoir passer l'anneau au doigt de l'héritière de Bel-Accueil. Mariée à l'une des plus influente demoiselle du Conflans, il vivait les prémisses d'un bonheur qu'il espérait partagé. Liane, son amie d'enfance, cette jeune femme qui a mesure du temps ne l'avait laissé indifférent et dont les sentiments avaient quelques peu prit une tournure inattendu. Amour inavoué, son destin s'était finalement lié à elle par un heureux concours de circonstance et, il n'était pas dupe,  par un savant jeu d'alliance.

Bien évidemment, le couple avait consommé le mariage la nuit venue, comme l'exigeait la tradition et Desmond avait enfin pu savourer son trophée, cette chair qu'il avait tant désiré depuis la sortie de son adolescence. Liane de Vance, cette jeune fille devenue femme au caractère bien affirmé qui sublimait ses atours physique tentateur. Que rêver plus bien union ? Nu sous les couverture de la chambre maritale, Ser Desmond Mallister dormait donc à point fermé, les traits de son visage serein et apaisés tandis que son époux le contemplait. Figé dans ce tableau d'exception, il rêvait encore de leurs ébats de la veille, certe timide mais bien réelle, se rappelant à la douceur de la peau laiteuse de sa mie, des dessins aphrodisiaque de ses courbes,  jusqu'à... jusqu'à ce que cette scène ne soit irradiée d'une étrange clarté, d'une intense lumière blanche qui brouilla ses douces pensées et le reveillèrent enfin.

Clignant des yeux, le beau brun quittait ce petit nuage cotonneux pour réaliser que l'aube était arrivée. Instinctivement, alors que sa tête était encore posée sur son oreiller, il porta son attention vers cette source de lumière et l'instigatrice de son retour à la réalité. Devant la fenêtre, dos à lui, Liane observait la cours en contre bas, l'occasion pour Desmond de savourer sa silhouette dont les rayons du soleil venaient révéler ses contours à travers le blanc immaculé de sa chemise de nuit. Aurait-il pu rester ainsi des heures à la contempler, seulement, l'inconfort de sa position l'avait contraint à se redresser et prendre appui sur ses avant bras. Trahissant son observation de l'être élu par ces mouvements dans la couche, le chevalier admira alors dans toute sa beauté la réaction alerte de sa compagne qui fit volte face dans l'instant. Mais s'il ne boudait nullement son plaisir de la dévorer des yeux, cette dernière s'en montra gênée au point de chercher à se dissimuler sous ses étoffes, réaction humaine qui provoqua un léger sourire à la commissure des lèvres du beau brun.

Silencieux, ne quittant sa posture presque théâtral, il laissa alors Liane réduire la distance qui les séparait. Lui souriant chaleureusement en retour, Desmond la trouvait des plus adorable à ainsi s'inquiéter de son état. Levant un bras dans sa direction, il l’incitait à s'asseoir près de lui alors qu'il n'était vêtu que d'une couverture masquant sa virile intimité d’Apollon. Offrant aux regard de l’héritière de Bel-Accueil les traits ciselées de son athlétique corps masculin, il lui donna finalement la réplique sur un ton des plus rassurant.

- Bonjour Liane. Crois-tu que je pourrais t'en vouloir après une telle nuit à tes cotés ? Voyons! J'ai à présent bien des impératifs. Que dirais ton père s'il savait que son gendre se levait au zénith ? Bien que nous ayons le droit de profiter de nos premières heures de mari et femme.

L'observant longuement, il se mordille la lèvre inférieure non sans rajouter, taquin.

- Et puis après tout, attend-il sans doute que je lui offre une descendance ? J'aurais au moins se prétexte de quitter tardivement notre couche. N'est-il pas ?

Soucieux de la bonne santé de son épouse et alliée d'importance pour sa Maison, il rajouta d'un ton faussement inquiet en posant son attention sur son châle.

- Aurais-tu froid ? Veux-tu que je fasse quérir un domestique pour allumer l'âtre ? Ou préférerais-tu voir ton époux quitter ses draps dans son plus simple apparat pour s'en charger personnellement ?

Il y avait dans sa déclaration l'esquisse d'un sous entendu. Mais sa voix, posé, sereine, rendait incapable Liane d'en percer les réelles intentions. Quelle âtre évoquait-il ? Quel feu désirait-il raviver ?

(c) sweet.lips


[1]



 
Liane & Desmond

House Vance & House Mallister Unified
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame de Bel Accueil
avatar
Dame de Bel Accueil
Valar Dohaeris


Ft : Lana Parrilla
Multi-Compte : Rhaegar Targaryen // Tyrion Lannister // Ellaria Sand
Messages : 635
Date d'inscription : 04/02/2018

MessageSujet: Re: [FB] Premier réveil d’une nouvelle vie   Mar 4 Sep - 16:02

Premier réveil d’une nouvelle vie
An 299 - Lune 12 - Semaine 2 ° Feat. Desmond Mallister


Desmond me tendit le bras, m’invitant à le rejoindre à ses côtés. Son regard et surtout la façon qu’il avait de me regarder parvenait à me déstabiliser. Il fallait que je me fasse à cette idée qu’à présent, nous n’étions plus uniquement de simples amis d’enfance. Timidement, je rejoins la distance qui me séparait de lui et m’assis à ses côtés, enserrant et mon châle et ce qu’il restait d’eau dans ma coupe. Liane c’est ridicule…Il t’a vu nue la nuit dernière et tu fais ta mijaurée maintenant…. Je bus une gorgée de ce liquide frais et essayais de me détendre…mais mes yeux tombèrent sur son corps que les draps ne masquaient plus et je détournais vivement le regard. Non pas que je n’appréciais pas ce que je voyais, mais je me trouvais dans une situation totalement inédite et inconnue. La dernière fois que je m’étais retrouvée seule avec un homme en pareille situation remontait à des années de cela, lorsque, après la victoire de la coalition royale sur la première rébellion de Balon Greyjoy, nous fêtions nos actions et la fin de la guerre à Atranta et que je me suis retrouvée, saoule tout comme mon cousin et amant d’une nuit, Ronald Vance, dans les écuries. Je n’ai gardé quasiment aucun souvenir de cette nuit et « première fois », si bien que pour moi, la véritable « première fois » avait été cette nuit, avec Desmond. Il avait semblé apprécier notre nuit de noce, ce qui ne fus pas mon cas, trop anxieuse et ne sachant pas réellement ce que je devais faire. Mon expérience avec les hommes se bornent aux belles paroles et à l’usage de mes charmes, rien de plus, pas même un baiser volé échangé dans un recoin sombre d’un couloir.

La plaisanterie de Desmond eut quand même le résultat de me faire sourire. Je baissais la tête vers mon verre, rougissante tant je pouvais sentir son regard bleu sur moi :

Je suis soulagée que cette…nuit t’ait plu. Je…Je ne savais pas…et bien…je ne savais pas vraiment quoi faire…C’est un domaine je crois où il me reste encore bien des choses à apprendre. finis-je en souriant timidement.

Encore ?! Tu t’excuses ENCORE ?! A peine mariée que de voilà déjà devenue fleur bleue comme ces femmes dont tu te moquais dans le temps… Ressaisis-toi bon sang !! me hurlais une voix dans mon esprit. Mais elle n’eut pas l’ascendant sur mon comportement de jeune mariée et à la place, un léger rire s’échappa de ma gorge :

Je pense qu’en tant que jeunes mariés, nous avons bien tous les droits…Au moins aujourd’hui ! répondis-je, non sans croiser son regard bleu où je vis briller la même lueur de désir que celle que je vis la veille au soir. Pendant un instant, au lieu de détourner le regard, mes yeux restèrent accroché aux siens et je me perdis dans cet océan de bleu qui me dévisageait d’un air taquin jusqu’à ce que ce soit lui qui ne détourne le regard et reporte son attention sur mon châle. Je finis mon verre d’eau et le posais sur la table de chevet à côté du lit lorsque sa question me désarçonna tant que je faillis manquer la table et laisser tomber le verre sur le parquet de ma chambre. Etait-il sérieux ?! Son visage semblait l’être en tout cas, mais ses yeux exprimaient un autre message. Le temps que je comprenne et me voilà aussi rouge qu’une tomate trop mûre ! Un sourire se forma sur mon visage mais (ENFIN !!) ma répartie reprit le dessus sur cette femme mijaurée que je ne reconnaissais pas :

L’idée me tente vraiment de t’observer ainsi peu vêtu à l’œuvre avec le reste de braise de la cheminée ! Mais sois prudent… Je ne voudrais pas qu’une flammèche mette en péril le souhait de mon père de devenir grand-père… ! répondis-je en gloussant avant de reprendre d’un air plus sérieux : Mais avant cela, je dois absolument te poser une question…Elle me taraude depuis que je sais le nom de celui que je vais devoir épouser…

Cette question était pourtant parfaitement claire dans mon esprit, mais elle était extrêmement difficile à dire à voix haute… Je me triturais les doigts, me les tordant nerveusement…Lances-toi…tu ne peux plus faire demi-tour maintenant… Pour une fois, j’écoutais cette voix :

Desmond, nous ne nous sommes pas vus depuis fin 295… S’écrire de temps en temps…Alors que nous avons presque passé toute notre enfance ensemble…C’est insuffisant pour moi… Nous voici quatre ans plus tard…et mariés…parce que nous le devions, pas parce que nous le voulions… Je me dis…enfin…peut-être que durant ces quatre années, tu as rencontré une autre femme…quelqu’un que tu aimes vraiment et que tu aurais même voulu épouser si tu avais pu… Mais ton rang t’a obligé à m’épouser moi…Enfin voilà…je ne peux décemment pas croire qu’un homme avec autant de charmes que toi n’a pas attiré les regards des femmes…Dis-moi…Je te promets de ne pas le prendre mal, au contraire. J’apprécierai ta franchise…. Puis je rajoutais, plus sur le ton de la plaisanterie :Et ne dis pas que tu n’avais d’yeux que pour les navires et la mer. Je connais ton amour pour ces deux choses-là… !
(c) sweet.lips


[2]



   
Liane & Desmond

House Vance & House Mallister Unified
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier de Bel-Accueil
avatar
Chevalier de Bel-Accueil
Valar Dohaeris
Ft : Clive Owen
Messages : 158
Date d'inscription : 27/08/2018

MessageSujet: Re: [FB] Premier réveil d’une nouvelle vie   Mer 5 Sep - 13:46

Premier réveil d’une nouvelle vie
An 299 - Lune 12 - Semaine 2 ° Feat. Desmond Mallister


Desmond accueilli son épouse tout à côté de lui sur la couche. Mais force est de constater qu'elle transpirait de timidité, le beau brun semblait ne plus reconnaître la jeune femme. C'était à la fois déroutant et attendrissant de voir que leur changement de rapport, de relation destabilisait à ce point son amie d'enfance devenue femme. Sans complexe, le chevalier lui offrait, avec une pointe de pudeur, son plus simple apparat et s'il sentait ce malaise chez l'héritière de Bel-Accueil, il se décida bien vite à détendre l'atmosphère par une pique des plus plaisante qui provoqua naturellement le plus agréable des sourire sur le joli minois de sa femme.

Malgré cela, Liane restait empruntée, fuyant son regard non sans toutefois poser ses prunelles sur l'objet du délit de cette nuitée. Un délit ? Pas vraiment, car leur union était à présent officielle et les époux avaient, comme le voulait la coutume, consommé leur mariage. Retenant bien malgré lui un pouffement de rire en entendant la réplique de la Vance quand à son éducation encore à faire dans l'art de leurs intimes échanges. Un forme d'excuse bien mal dissimulée qui était bien loin de caractériser la personnalité qu'arborait d'ordinaire cette créature atypique. Peu désireux de couper la parole à son épouse, Ser Mallister s'étendit de tout son long non sans maintenir le contact visuel avec Liane, lui offrant avec inadvertance les vallons ferme de son musculeux fessier. Lui accordant gain de cause quand à ce privilège de pouvoir ne respecter aucun protocole de levée durant les quelques jours qui suivirent leur cérémonie d'union, il lui décocha alors un sourire discret révélant ses dents blanche alors qu'elle s'empourpait, comprenant enfin l'allusion, ce message subliminal qu'il lui avait glisser avec espièglerie.

Allait-elle enfin laisser tomber cette satanée attitude prude et oisive ? Il l'espérait et ne fut guère déçu d'enfin la voir reprendre contenance. A sa réplique délicieusement piquante, Desmond ria de bon coeur, accompagnant ainsi le subtile et tendre gloussement de son aimée. Seulement cette scène au parfum de légèreté qui semblait réconcilier leur complicité d'antan, ne fut que de courte durée, le trentenaire contraint bien malgré lui de garder ses lèvres closes à l'énoncé d'une question lourde de sens qui semait le doute dans l'esprit de sa compagne. Par les Sept Couronnes ! Pourquoi Diantre s'immiscer sur un tel sujet dès l'aube qui puis est !  Ah c'était bien là l'apanage de la gente féminine que de briser un moment devenu complice par ce genre d'interrogation à la fois gênante et... dont aucune des réponses que l'on pouvait en tant qu'homme proposé, ne la satisferait.

De tout temps l'homme était bien différent de la femme, lui plus direct, elle plus consensuel, lui ne réfléchissant pas le moins du monde à l'importance des mots choisit, elle capable de monter sur ses grands chevaux au moindre petit grain de sable. Desmond devait pourtant lui donner la réplique et la rassurer, cela faisait parti de ses devoirs d'époux. Seulement il devait peser chaque mot ! Peut être ne me croirez-vous pas seulement l'exercice du jour était mille fois plus difficile à réaliser que s'il participait à un Conseil de Guerre !  Qui l',eut cru n'est ce pas ?

Se raclant la gorge, Desmond cherchait à garder un attitude des plus sereine et détendue face à cette interrogation qui semblait ronger Liane et dont sa clôture plus légère ne détendait qu'en apparence seulement l'atmosphère privé des appartements du couple. Il lui fallait se montrer un fin stratège et après un court silence, le représentant de la Maison Mallister vint lentement glisser tout contre son épouse. Lui décochant l'un de ses plus beau sourire charmeur, une pointe énigmatique, il la bascula bien malgré elle sur les draps de la couche maritale, l'enroulant dans cette dernière avec malice avant de la surplomber de son corps d'Apollon, son torse venant se frotter de façon presque autoritaire à la poitrine de Liane dissimulée sous sa chemise de nuit et son châle. Plongeant ses lacs océans sur elle, il lui accorda quelques aveux alors qu'une de ses main venait lui caresser tendrement la joue.

- Je ne vais certainement pas te mentir en te disant que je n'ai pas eu quelques aventures durant ce laps de temps. Mais si tu veux que je sois totalement transparent avec toi... je dois t'avouer avoir pensé à toi durant ces éphémères plaisirs de la chair.

Baissant le regard, il dessina du bout de l'index le pulpeux des lèvres de son épouse, rajoutant avec toute franchise.

- Si je te disais que... cela fait bien longtemps que je nourri des sentiments pour toi, me croirais-tu Liane? Les quelques femmes qui ont pu partagé ma couche n'ont jamais voler mon coeur... il t'était dédié et je dois bien te concéder que cet accord entre nos deux Maisons étaient tombé à point nommé. Je n'aurais pu espérer tel destin et pardonne-moi mais je me devais de taire mon amour pour toi car tu le sais aussi bien que moi, l'intérêt de nos familles prime sur nos propres envies.

C'était dit, Desmond venait de tout lui avouer, sans fioriture, même s'il trouvait de bon ton de ne pas lui énumérer avec qui il avait pu coucher. Serait-elle sensible à ses mots ? Après tout, ils étaient mari et femme, ce genre de secret n'avait plus sa place dans cette nouvelle sphère commune. Venant alors cueillir ses lèvres des siennes, il enfouilli alors son visage dans sa nuque, respirant à plein poumon les effluves qui émanaient de la peau de sa compagne, puis dans un souffle, aux creux de son oreille, il acheva sa prise de parole.

- Pardonne-moi de ne pas m'être préservé pour toi, seulement comme tu le dis, ces longues séjours sur les Mers... cette frustration de ne pouvoir te prendre pour acquise... Mais à présent, je serais ton obligé dans cette chambre jusqu'à mon dernier souffle de vie sur cette terre.

S'était-il montré assez convainquant ? Il s'avouait intérieur qu'il était bien plus facile de convaincre des chef de guerre qu'une femme, qui puis-est, celle qui partagerait son quotidien et le ferait s'élever en seigneur, un jour.

(c) sweet.lips


[2]



 
Liane & Desmond

House Vance & House Mallister Unified
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame de Bel Accueil
avatar
Dame de Bel Accueil
Valar Dohaeris


Ft : Lana Parrilla
Multi-Compte : Rhaegar Targaryen // Tyrion Lannister // Ellaria Sand
Messages : 635
Date d'inscription : 04/02/2018

MessageSujet: Re: [FB] Premier réveil d’une nouvelle vie   Jeu 6 Sep - 11:24

Premier réveil d’une nouvelle vie
An 299 - Lune 12 - Semaine 2 ° Feat. Desmond Mallister


J’attendais avec impatience une réponse de sa part. J’en étais presque venue à retenir ma respiration. Si j’avais épousé un parfait inconnu que je n’appréciais pas, je n’aurais jamais eu une telle considération à son égard et n’aurais pas posé cette question. Mais je connaissais Desmond, l’aimais beaucoup et n’avais aucune envie de le voir souffrir de cette situation. Et comme il n’était pas du genre à exposer ses sentiments, je n’avais eu d’autres choix que de lui demander tout haut son ressenti sur cette situation. Cependant, je ne m’étais absolument pas préparée à entendre de telles choses de sa part.

Sans le quitter des yeux, je le laissais venir tout contre moi, impatiente et presque anxieuse d’entendre sa réponse alors qu’il semblait si calme et si serein…Un charmant sourire finit par apparaître sur son visage, sourire auquel je répondis avant d’émettre un léger hoquet de surprise lorsqu’il me bascula sur le lit. Je ne m’y attendais pas du tout mais je finis par en rire alors qu’il m’empêchait de faire le moindre mouvement en s’étendant de tout son long et en pesant de tout son poids sur moi. J’étais à sa merci et lorsque mes yeux trouvèrent les siens, d’un bleu sombre comme la mer bordant Salvemer et que je sentis sa main sur ma joue, mon rire cessa aussitôt et je redevins sérieuse, attendant son verdict des plus inattendus. Et pourtant, ce qu’il commençait pas m’avouer ne m’étonnais pas. Desmond avait tout de l’homme fort, le parfait chevalier dont rêvent ces dames et jeunes filles en lisant leurs contes romantiques ou en dansant aux sons d’une balade amoureuse. Ses yeux et son sourire avaient dû en faire craquer plus d’une, cela j’en étais consciente et ses mots vinrent confirmer mes pensées. Mais ce qui vint après me laissa réellement sans voix. Il avait pensé à moi dans de pareils moments ?! J’avais de la peine à y croire et en doutais presque…avant que son discours ne prit une tournure qui me fit comprendre que non, il était on ne peut plus sérieux.

Mes yeux semblèrent bloqués sur la contemplation de ce regard bleu et de ce visage qui avait tant mûrit et changé tandis que son index dessinait le contour de mes lèvres. Un fossé inconnu dans le partage de nos sentiments venait de m’être dévoilé. Je l’ai souvent dit et pensé ; j’aimais beaucoup Desmond…Mais lui m’aimait. Il ne m’aimait pas bien, ni beaucoup…Il m’aimait et depuis des années apparemment. Moi qui pensais pourtant n’être pour lui qu’une amie d’enfance et une personne qu’il apprécie, j’étais en réalité bien plus que cela à ses yeux. Et cela me laissa littéralement sans voix. C’était bien la première fois de ma vie que je ne trouvais rien à dire, rien à répondre, moi qui avais pourtant toujours réponse à tout. J’ouvris la bouche, voulant répondre quelque chose, n’importe quoi tant que je ne restais pas silencieuse. Mais les mots restèrent bloqués au milieu de ma gorge et Desmond m’empêcha de toute façon de lui donner la moindre réponse car ses lèvres vinrent trouver les miennes, un contact différent pour moi de ceux de la veille et de cette nuit, à présent que je savais les sentiments que son coeur nourrissait pour moi depuis des années. Hier, ce n’était qu’un échange habituel et naturel entre époux et épouse. Un devoir plus qu’autre chose. Maintenant, je me rendais compte que, pour lui du moins, c’était loin d’en être un. C’était plutôt une délivrance, une envie longtemps refoulée car impossible à assouvir qu’il pouvait à présent enfin laisser s’exprimer librement. Ses lèvres quittèrent les miennes et son visage vint se blottir au creux de ma nuque, me murmurant son engagement et sa fidélité à l’oreille.

A défaut de trouver encore les mots justes après de telles paroles et confessions, je levais ma main gauche, libre du poids de mon époux, et vins enfouir mes doigts dans sa chevelure noire. Partageais-je ses sentiments ? Je m’interrogeais en silence tandis que mes doigts caressaient ses cheveux, les quittant parfois pour courir le long de son dos. Soudain, on frappa à la porte. J’entendis une voix d’homme m’annonçant qu’il venait raviver le feu de mes appartements. Je tournais la tête et regardais la porte d’un air exaspéré. Ce n’est vraiment PAS le moment !

Plus tard ! lui lançais-je d’une voix forte.

Desmond bougea légèrement tandis que j’entendais les pas du domestique s’éloigner dans le couloir. Je tournais alors mon visage vers lui et plaçais ma main gauche sur son visage, caressant sa peau de mon pouce :

Vous me surprenez, Ser Desmond. Ainsi dont, j’ai votre préférence, moi qui ne vous pensais qu’épris que de vos navires et de vos voyages en mer… Sans parler que vous me laissez totalement sans voix. Vous êtes le premier à réussir cet exploit ! dis-je en riant légèrement avant de reprendre, parlant à voix basse :Tu n’as rien à te faire pardonner. Nous n’étions pas engagés ; tu ne me devais rien mais je suis très flattée d’avoir tout de même été dans ton esprit dans ces moments-là. Maintenant…Je ne peux pas te dire, là tout de suite, que je partage tes sentiments. Je t’aime beaucoup, c’est vrai mais quelque chose me dit qu’avec le temps, le « beaucoup » disparaîtra pour un simple « Je t’aime » bien plus fort. lui confiais-je en souriant. Je quittais un court instant ses yeux pour regarder vers l’âtre de la cheminée où ne subsistaient plus que quelques faibles braises. Un sourire espiègle naquit sur mes lèvres et je retournais mon regard vers lui, enroulant mes bras autour de ses épaules et de sa nuque :

Maintenant, occupes-toi de ce feu…Mais d’abord…Embrasses-moi. soufflais-je.
(c) sweet.lips


[3]



   
Liane & Desmond

House Vance & House Mallister Unified
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier de Bel-Accueil
avatar
Chevalier de Bel-Accueil
Valar Dohaeris
Ft : Clive Owen
Messages : 158
Date d'inscription : 27/08/2018

MessageSujet: Re: [FB] Premier réveil d’une nouvelle vie   Ven 7 Sep - 22:34

[
Premier réveil d’une nouvelle vie
An 299 - Lune 12 - Semaine 2 ° Feat. Desmond Mallister



Instant ô combien important pour les deux époux. Bousculant les codes, l'Héritière de Bel-Accueil venait bien malgré elle de pousser le chevalier à lui ouvrir son coeur et même son âme en quelque sorte. Oui, elle avait été la seule à faire chavirer le coeur de ce Mallister et ce malgré cette puissante amitié qu'ils avaient pu entretenir depuis leur plus jeune âge. D'ailleurs, était-il devenu éperdument amoureux de Liane pour son unique beauté ? Non, c'était bien une sommes de détails qui avaient conquis Desmond, seulement était-il le lieu et l'heure de philosopher ? Si le bellâtre masquait son inquiétude quand à la réaction que pouvait avoir son épouse, un simple regard posé sur lui, ce simple silence aussi intense qu'électrisant qui succédait les aveux du trentenaire, acheva de balayer tout doute.

Liane semblait touchée, et l'exprimait alors en venant plonger une de ses main dans la crinière de son mari. Elle semblait le croire et s'en montrait sensiblement réceptive au point de désirer en savourer cet instant à même la couche. Un instant brisé par un pauvre domestique qui s'était trouvé au mauvais moment au mauvais endroit. Seulement Liane n'était pas prête à être déranger et l'exprima avec force et vigueur, provoquant un espiègle sourire sur le visage du futur père de ses enfants. Un sourire qui disparut bien vite lorsqu'il fut à nouveau la proie des attentions de la sulfureuse jeune femme. Entretenant le tactile, elle prit enfin la peine de répondre à son Apollon. Ne lui tenant rigueur de ces impairs en plaisir de la chair, l'Héritière lui accordait volontiers qu'il était en quelque sorte le premier être humain à lui clouer le bec !  Un exploit à la croire et ce n'était pas tout, car si elle semblait surprise et touchée par cet aveux, restait-elle lucide sur ses propres sentiments qui n'étaient encore partagés. Comment lui en vouloir ?

A sa façon, la verbe digne de son ranget de son éducation, avec ce soupçon e "sensibilité", elle lui confiait l'espoir que le temps panserait cette divergence de sentiment. Se faisant, elle transpirait d'espièglerie en reportant un bref instant son attention sur la chemin puis sur son époux, l'enlacant de ses bras en lui donnant son accord pour raviver les flammes de l'âtre, réclamant une dîme de passage. Plein d'entrain, Desmond inclina lentement la tête sur le coter, cueillant ses lippes tout en soulevant les draps pour unir son bas ventre avec le bassin de sa femme.

- Ferais-je des exploits pour conquérir ton coeur comme tu as pu conquérir le mien. Ce sera ma plus Grande Bataille sur les Mers de notre Union.

Ses mains à la fois fermes, rugueuses et délicates à la fois, vinrent gravirent pieds, puis mollets et enfin cuisses légèrement galbées de Liane avant de venir se saisir avec détermination de ses hanches. Vigueur bien vite retrouvée en son bas ventre, il lui murmura de son glaive de chair contre sa toison son invitation à la luxure, rajoutant comme pour justifier son acte.

- Que direz-tu de prouver à Père que son beau fils est aussi vigoureux sur un navire qu'entre tes cuisses. Plus tôt lui offrirons-nous un petit fils, plus tôt sera-t-il convaincu de mon amour et mon allégeance pour ta Maison. Je veux me savoir le sang tout autant des Vance que des Mallister.

Prétexte pour une ébat matinal mais etait-ce ce que sa compagne désirait, elle qui se voyait à présent, chemise de nuit retroussée ! Apposant un suçon dans un endroit discret de la clavicule droite de Liane, Desmond lui sussura fiévreusement.

- Il y a des âtres qui ne se font point attendre. Et d'autres... qui requiert devoir et honneur!

(c) sweet.lips



[3]



 
Liane & Desmond

House Vance & House Mallister Unified
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: [FB] Premier réveil d’une nouvelle vie   

Revenir en haut Aller en bas
 
[FB] Premier réveil d’une nouvelle vie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une nouvelle lune s'offre à moi [Réveil]
» Un réveil difficile et un nouveau point de départ. [Libre à un membre de Fairy Tail]
» Rouzier désigné Premier ministre
» Petite nouvelle du Renard
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: Westeros :: Le Conflans-
Sauter vers: