RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
La 20e MAJ est terminée les nouveautés sont à lire par ici !
Nous avons besoin de monde dans le Bief, à Dorne et dans le Val ! Points à la clé !
Jusqu'à mercredi les votes aux tops sites, compte double !!
La dernière édition de la Gazette est disponible par ici

Partagez | 
 

 Déjeuner entre princesse | Margaerys

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Dragon Ensoleillé
avatar
Le Dragon Ensoleillé
Valar Dohaeris


Ft : Bruna Marquezine
Multi-Compte : Alyx Lefford || Bethany Selmy || Wylla Manderly
Messages : 7205
Date d'inscription : 27/02/2015

MessageSujet: Déjeuner entre princesse | Margaerys   Lun 27 Aoû - 19:18



► Lestival | 301, lune 12, semaine 2
Déjeuner entre princesse
Rhaenys & Margaery Targaryen
Rhaenys s’était levée fatiguée ce matin-là.  Elle ignorait pourquoi mais mettait cela sur le dos de sa grossesse. La jeune femme avait parfois ce genre de journée de grande fatigue qu’elle n’arrivait pas à expliquer. Elle avait cherché un point commun à toutes ses journées elle n’en n’avait pas trouvé. Elle passait donc ce genre de journée à manger et à flâner pour se reposer et attendre que cette fatigue passagère ne s’estompe. Les joies de la grossesse…Un vrai calvaire parfois. Il était encore trop tôt pour sentir les bons côtés de ce ventre rond, l’enfant ne bougeait pas encore dans son ventre, ne se manifestait pas. La princesse attendait donc, prenant son mal en patience chose qui n’était pas vraiment dans son caractère. Mais elle n’avait pas le choix. C’était ainsi, la nature était faite de la sorte et elle devait se plier à cette loi de la nature plus forte qu’elle. Toutes femmes connaissant la grossesse étaient logées à cette enseigne.

Chaudement vêtue, le dragon ensoleillé s’était rendu dans les jardins de Lestival qui n’avait vraiment fier allure mais on voyait le travail en cours. Le côté hivernal permettait au lieu d’être calme et la fille du Roi serait donc au calme. Elle s’assit sur un banc pour soulager son dos et resta là à contempler le jardin. L’air froid la vivifiait, lui donnant l’impression d’avoir un petit regain d’énergie. Sa main était posée sur son ventre rond, elle avait ce geste depuis qu’elle était enceinte, un geste instinctif. Il y avait plein de chose qui avait changé en elle depuis que ce petit être s’était implanté en son sein. Elle n’expliquait pas ses changements mais le mestre lui assurait que tout était normal, que c’était le fait de devenir mère qui provoquait tous ces changements. Certains resteraient et d’autres disparaîtraient à la fin. Elle découvrait tous ces changements seuls, du moins jusqu’ici. Entourée de sa famille, désormais elle pouvait aller chercher conseil auprès de femme ayant déjà connu la maternité.

Son ventre gargouilla et la sensation de faim lui rappela qu’elle n’avait pas avaler grand-chose depuis le petit déjeuné. Elle se releva donc de sa petite pause hivernale et rentra dans les entrailles du palais en reconstruction. La jeune femme se dirigeait vers ses appartements quand elle croisa en chemin l’épouse de son frère, Margaery Tyrell désormais Targaryen. Rhaenys avait été dès première à encourager son frère à vivre son amour pour la rose, elle connaissait leur amour l’un pour l’autre et elle voulait que son petit frère soit heureux. Les relations entre la dragonne et la petite fille d’Olenna Tyrell étaient plus tendues, la fille du Roi et son sang dornien pouvait parfois se montrer désagréable envers la bieffoise, mais cela n’était jamais irrespectueux envers la femme de son frère, elle ne se le permettrait jamais connaissant le lien les unissant.
« Margaery, quelle bonne surprise ! Dites-moi, vous joindriez vous à moi pour le déjeuner ? »

Ce n’était pas dans ses habitudes, mais la princesse ne désirait pas déjeuner seul, elle avait donné à ses dames leur journée pour qu’elles puissent elles aussi profiter des festivités.

CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne





The burning desire, To live and roam free, It shines in the dark, And it grows within me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
and the rose blooms once more
avatar
and the rose blooms once more
Valar Dohaeris

Ft : Natalie Dormer
Multi-Compte : Le très secsy Arys Manning et la belle Alysanne Lefford
Messages : 515
Date d'inscription : 19/09/2017

MessageSujet: Re: Déjeuner entre princesse | Margaerys   Mer 5 Sep - 17:13

Rhaenys & Margaery

Déjeuner entre princesses


Myrena l'aida à se redresser, lâchant la cascade de boucles brunes qu'elle tenait depuis cinq minutes pour attraper les récipients dans lequel la princesse venait de rendre l'intégralité de son petit déjeuner. Discrète, la servante n'avait jusque là rien dit, restant une présence bienveillante et aidant la jeune femme à cacher sa condition jusqu'au moment de l'annoncer à son époux. Mais les choses n'allaient pas en s'arrangeant et si Margaery avait pu, jusque là, conserver la discrétion du mestre sur son état, nul doute que l'un ou l'autre finiraient par répandre la nouvelle avant qu'elle n'ait le temps de mettre la main sur son mari. Si Aegon et elle s'était retrouvé, les choses n'en demeuraient pas moins difficile dès lors qu'ils abordaient le sujet de Gaemon ou des multiples absences d'Aegon depuis leur arrivée à Lestival. Habituée à pouvoir profiter de la présence de son prince toute la journée, Margaery vivait moyennement bien de le voir s'absenter de jour comme de nuit sans plus d'égard à son encontre. Ses devoirs de prince l'appelaient auprès de son père, mais elle demeurait son épouse et une épouse qui se sentait délaissée ! Loin des rires et des jacassement de sa suite, Margaery préférait la solitude, le seul moyen également de pouvoir laisser aller les symptômes de sa nouvelle grossesse sans que quiconque n'en n'ait vent. Rajustant sa robe et son allure, l'ancienne Tyrell décida de sortir profiter de l'air frais et indiqua à sa servante de prévenir ses dames de compagnie qu'elle préférait rester seule. Prières et pensées, prétexta-t-elle pour filer. Oubliant son manteau dans ses appartements, la Rose fut forcée de rester à l'intérieur du château, parcourant les couloirs sans but réel. Elle s'arrêta devant une fenêtre et observa le paysage hivernal, imaginant le froid mordant qui la ferait frissonner. L'été semblait si loin à présent. Sa main descendit vers son ventre encore plat. Sa grossesse était nouvelle, il lui faudrait quelques lunes pour que cela commence à se voir mais la jeune femme redoutait les réactions. Après la mort de son fils, Margaery s'était considérablement renfermée sur elle même, interprétant les regard compatissants comme de la pitié, refusant d'être approchée et préférant rester seule. Même Aegon n'avait put lui tirer un mot et avait fini par l'envoyer, pour son propre bien, loin de Port-Réal. Aujourd'hui la bieffoise craignait que cela recommence. Une fausse couche était si vite arrivée ! Cet enfant qui grandissait en elle était promis à de grandes choses mais sa crainte que l'Etranger ne s"invite une fois de plus dans sa vie la paralysait. Entendant des bruits de pas, Margaery quitta la fenêtre du regard et aperçut Rhaenys venir vers elle. Elle avait longuement espéré avoir, avec la soeur aînée de son époux, les mêmes relations qu'elle entretenait avec Leonette. Elle avait été fort déçue de constater qu'il n'en était rien. Si la princesse dragonne encourageait le mariage d'amour qu'Aegon et elle avait fait, elle n'en demeurait pas moins froide avec elle. La bieffoise avait apprit à faire avec, refoulant sa déception pour se concentrer sur son couple, sur l'étiquette et sur tout ce qu'on attendait d'elle. D'aussi loin qu'elle se souvienne, elle avait toujours prit le dragon ensoleillé comme un modèle et même si cette dernière n'avait jamais été insultante, elle devait constater que même son mariage ne ferait jamais d'elle l'égal de la fille de Rhaegar. « Princesse Rhaenys. » salua-t-elle avec une légère révérence du fait de son état. Elle ne cacha pas sa surprise face à l'invitation de la jeune femme et un léger sourire naquit sur ses lèvres. « Avec plaisir. » Ses yeux se posèrent sur le ventre arrondis de la princesse. Voilà plusieurs lunes qu'elle avait rejoint la famille Royce et cette union semblait bénies par les Sept. Peut être serait-elle la meilleure des interlocutrices concernant le sujet qui la taraudait ? Tout en reprenant sa marche aux côtés de sa belle-soeur, Margaery demanda « Votre grossesse se déroule-t-elle comme vous l'espéreriez ? » pour entamer une discussion de femme à femme et faire oublier leurs origines respectives loin de jouer en faveur d'une amitié.
AVENGEDINCHAINS


(Aergy) We’re not just royalty. We are more than an alliance. We love each other. And we always will.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Dragon Ensoleillé
avatar
Le Dragon Ensoleillé
Valar Dohaeris


Ft : Bruna Marquezine
Multi-Compte : Alyx Lefford || Bethany Selmy || Wylla Manderly
Messages : 7205
Date d'inscription : 27/02/2015

MessageSujet: Re: Déjeuner entre princesse | Margaerys   Jeu 20 Sep - 10:14



► Lestival | 301, lune 12, semaine 2
Déjeuner entre princesse
Rhaenys & Margaery Targaryen
La rose du Bief accepta et Rhaenys put nettement voir la surprise sur le visage de l’épouse de son frère. A vrai dire, le dragon ensoleillé s’étonnait elle-même de sa proposition. Dorne et Bief ne faisait jamais bon ménage, c’était dans leur sang. Une haine ancestrale que se vouait les deux peuples et ayant hérité du sang trop dornien de sa mère, la jeune femme possédait cette légère animosité pour les gens originaires du grenier de Westeros. Lorsque que son frère lui avait confier son amour pour la fille de feu Mace Tyrell, la jeune femme avait appuyé les sentiments de son frère, l’avait encouragé à vivre sa passion car tel était la façon de faire à Dorne. Mais elle n’avait pas agi pour Margaery, juste pour le bonheur de son petit frère. Elle bénissait leur amour mais il ne fallait pas lui demander d’être une sœur pour la bieffoise, s’était bien trop lui demander. Cela faisait des années qu’elle ne répondait pas aux codes de la parfaite princesse Targaryen, ce n’était pas aujourd’hui que cela allait changer fort heureusement.

Les deux femmes se mirent en marche et la rose lui demanda comment se déroulait sa grossesse. Tout le monde avait cette question aux lèvres. Absente de la capitale depuis six lunes, personne ne l’avait revu depuis le début de sa grossesse même si ses corbeaux arrivaient de façon régulière à Port Réal. Certes c’était un soulagement de se dire, qu’elle n’avait plus à partager la couche d’un homme qu’elle n’aimait pas, mais se balader avec un ventre rond n’était pas non plus le premier désire d’une femme. Sa silhouette lui manquait depuis qu’elle prenait les formes d’une femme enceinte.
« Je ne m’attendais à rien du tout car je n’ai jamais eu personne pour me parler de ce genre de chose. Ce n’est guère agréable de se promener avec un tel ventre, de voir les gens vouloir le toucher en permanence, de s’extasier pour ce cadeau des dieux qui pourraient me couter la vie à la fin. Donc pour vous répondre…je pense que pour le moment tout se déroule sans complication apparente. »

Telle était les mots du mestre des Royce. La princesse s’était révélée piquante et railleuse comme souvent avec la bieffoise. Elle ne lui manquait pas de respect mais elle ne pouvait s’empêcher de faire des piques, lui rappeler de façon indirect qu’elle était orpheline de mère et qu’il s’agissait de sa première grossesse donc que personne ne pouvait la guider dans cette étape de sa vie, qu’elle découvrait tout cela seule sans vraiment savoir à quoi s’attendre.

Arrivée devant les appartements de la princesse, les gardes les laissèrent entrer et aussitôt Gella vint débarrasser sa maîtresse des couches inutiles qu’elle avait enfiler pour ne pas avoir froid dans sa promenade. Les appartements du dragon ensoleillé étaient bien chauffés et un feu ronronnait dans la cheminée, envoyant son éclat flamboyant se reflétait dans les pierres blanches des murs du palais. Elle informa sa servante qu’elle déjeunerait avec sa belle-sœur et la petite brune acquiesça et disparut après une révérence pour aller chercher un déjeuner pour les deux princesses. La fille du Roi alla s’assoir au près du feu et invita Margaery à faire de même.
« J’ai cru comprendre que vous aviez entreprit un voyage à travers Westeros avec Aegon. N’était-ce pas trop dure avec l’hiver ? »

CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne





The burning desire, To live and roam free, It shines in the dark, And it grows within me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
and the rose blooms once more
avatar
and the rose blooms once more
Valar Dohaeris

Ft : Natalie Dormer
Multi-Compte : Le très secsy Arys Manning et la belle Alysanne Lefford
Messages : 515
Date d'inscription : 19/09/2017

MessageSujet: Re: Déjeuner entre princesse | Margaerys   Lun 1 Oct - 11:22

Rhaenys & Margaery

Déjeuner entre princesses


Si elles avaient été plus proches, sans doute Margaery se serait-elle laissé aller à quelques sourire face à la description peu flatteuse que la princesse avait de sa grossesse. Si elle même avait ressentie une vivre joie lorsque, quelques lunes après son mariage, elle avait découvert l'arrivée d'un enfant, seule une femme enceinte pouvait connaitre les tracas d'une autre femme enceinte. De l'annonce officielle jusqu'à la perte de son bébé, l'ancienne Tyrell avait gardé un immense sourire aux lèvres et avait arboré sa grossesse comme un cadeau des dieux. Elle n'avait cessé ses visites dans les orphelinats de Port-Réal, laissant les pauvres enfants abandonnés toucher son ventre qui gonflait jour après jour. Elle riait des présents faits au petit prince ou à la petite princesse qu'elle attendait et partageait chaque instant avec son époux. Aegon semblait particulièrement heureux à l'idée d'être père, un sentiment qui avait touché la jeune femme lorsqu'il avait commencé, de lui même, à s'occuper de la chambre de leur enfant à naitre. Mais tout n'était pas rose tous les jours. Les nausées matinales, les sautes d'humeur incompréhensibles, la peur, l'irascibilité appartenaient aussi à ces quelques lunes si particulières dans la vie d'une femme. Si la Rose avait été enchanté de découvrir sa nouvelle garde-robe, conçue pour mettre en valeur son ventre rond sans pour autant la gêner au quotidien, elle avait rapidement déchanté en se rendant compte de toutes les difficultés qu'elle pouvait avoir à se déplacer, à faire ses promenades habituelles ou, tout simplement, à s'habiller. Un regard de compassion anima la brune qui, malgré tout amusée de la formulation de Rhaenys, se contenta d'acquiescer.  « Bénis soient les Sept. » La formule se voulait polie, bénédiction sur cet enfant que Margaery espérait venir au monde en bonne santé. Trop de malheurs avaient assaillis cette famille en si peu de temps. L'invitation lui réchauffa le coeur. A son encontre, Rhaenys n'était ni amicale, ni totalement hostile mais jamais elles n'avaient réellement eut le temps ou l'occasion de partager un moment ensemble. Les appartements de la princesse, à l'image de ceux qu'elle partageait avec Aegon, étaient splendide et chaleureux. La servante d'occupa de sa maitresse avant de venir vers elle, proposant de prendre le châle que la brune avait toutefois prit avec elle dans sa fuite. D'un signe de la tête, Margaery remercia la jeune femme mais préféra conserver l'étoffe qui venait enserrer ses bras comme une étreinte réconfortante. Elle suivit Rhaenys jusqu'au feu, allumé sans doute depuis bien longtemps mais parfaitement entretenu. Alors que la servante s'absentait, la princesse prit l'initiative d'une discussion légère, l'interrogeant sur son voyage à travers Westeros.  « Et bien, pour être tout à fait honnête, j'ai cru certains soirs que mes orteils ne repartiraient jamais avec moi le lendemain. Mais par chance je suis toujours entière. » dit-elle avec un léger rire. Elle était jeune lorsque le dernier hiver s'était achevé, laissant place à un été de presque une décennie. Si Margaery avait connu les hivers dans le confort de la grande salle de Hautjardin, elle devait avouer que les trajets n'avaient pas été évident à accomplir à mesure sur le couple princier remontait le continent. Ils n'avaient pas été jusque dans le Nord, le vrai, le dur. Si Aegon et Robb se considéraient comme frères, les actes de son oncle restaient dans les mémoires et la tentative d'empoisonnement du prince sur une enfant de la maison Manderly avait laissé une trace indélébile dans les relations que la couronne entretenaient avec ce royaume si particulier. Si Viserys avait été reconnu coupable, perdant l'ordalie de son procès, elle n'en demeurait pas moins interrogative. Cet homme si éclairé, si instruit, dont elle avait une très haute opinion était-il réellement capable de cela ? N'y avait-il pas, derrière ces accusations, quelques complots ou raisons cachées ? Mais elle avait tut ses doutes, publiquement silencieuse derrière son frère et son promis, faisant tout de même part de ses questions à Aegon lorsqu'ils avaient eut l'opportunité d'être seuls. Condamné à l'exil, elle n'avait revu Viserys depuis bien longtemps mais la sentence semblait loin d'être suffisante pour les nordiens qui, toujours glacials, paraissaient toujours en froid avec la Couronne. Par sécurité, ils avaient donc évité le Nord. Ainsi que Dorne. On jugeait ses origines trop dangereuse pour envisager un séjour dornien. Une décision qui l'avait exaspéré alors qu'elle gardait de ce royaume censé être l'ennemi historique de sa famille, une image de paradis exotique. « Mais je ne regrette nullement ce voyage, j'ai pu découvrir de fabuleux endroits qui m'étaient inconnus jusque là. » Elle poursuivit, sur un ton de confidence « Nous avons même eut l'occasion d'admirer de superbes paysages, lors de quelques chevauchées avec Aegon. » Fuyant le protocole, les tentes, la délégation les accompagnant. Tous deux, seuls comme lorsqu'ils se cachaient pour partager baisers volés et moments d'intimité avant leur mariage. « Est-ce que votre Altesse a déjà parcourut Westeros ? » demanda-t-elle alors. La servante finit par revenir, apportant avec elle de délicieuses odeurs qui appâtèrent la bieffoise avant que son coeur ne se soulève en signe de protestation. Une main pudiquement placée devant sa bouche et son nez, Margaery tenta de garder constance. Se reprenant, elle offrit un sourire contrit à sa belle-soeur. « La vie dans le Val vous plait-elle, princesse Rhaenys ? J'au ouïe dire que de magnifiques paysages s'offraient aux habitants de cette région. » En ligne de mire de cette phrase, les Eryés, domaine de la famille Arryn. Quel était le quotidien de cette princesse du Sud, si haut parmi les nuages ? Regrettait-elle sa vie passée ? Après un silence, la Rose, dont les mains se tortillaient sur le tissus de ses jupes finit par aborder le sujet qui lui tenait à coeur « Me permettez-vous une familiarité ? J'aurai besoin des conseils avisés d'une soeur. » Dénué de son ton si jovial et de son sourire de circonstance, la brune se montrait plus solennelle. Seule Rhaenys pouvait prédire quelle serait la réaction d'Aegon. La princesse avait été aux premières loges du drame qui s'étaient joué entre eux et seule elle semblait, aujourd'hui, à même de la rassurer.
AVENGEDINCHAINS


(Aergy) We’re not just royalty. We are more than an alliance. We love each other. And we always will.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Dragon Ensoleillé
avatar
Le Dragon Ensoleillé
Valar Dohaeris


Ft : Bruna Marquezine
Multi-Compte : Alyx Lefford || Bethany Selmy || Wylla Manderly
Messages : 7205
Date d'inscription : 27/02/2015

MessageSujet: Re: Déjeuner entre princesse | Margaerys   Mar 16 Oct - 21:19



► Lestival | 301, lune 12, semaine 2
Déjeuner entre princesse
Rhaenys & Margaery Targaryen
Margaery avait souffert du froid, tout comme Dorne, le Bief était bien souvent épargné par les températures glaciales dû à l’hiver. Alors dans le sang, les délicates roses craignaient le froid comme les brûlants soleils de Dorne. Mais visiblement son voyage lui avait plus, c’était au vu de ses dires son premier vrai voyage. Elle avait pris gout à la mission diplomatique d’Aegon, elle avait de toute manière reçu l’éducation pour. Elle deviendrait reine le jour où le père de la princesse rejoindrait sa défunte mère. Et son frère avait besoin d’une bonne reine à ses côtés et cela soulageait quelque peu Rhaenys de savoir l’épouse de son cadet ainsi prête pour ce rôle qui serait le sien dans plusieurs années. Et s’il y avait bien une chose que les deux femmes partageaient c’était l’affection qu’elle portait pour le prince héritier. C’était pour cette raison que le dragon ensoleillé avait poussé son petit frère à vivre son idylle avec la rose de Hautjardin.
« Alors je vous souhaite bienvenue dans votre nouveau quotidien et de vos nouvelles responsabilités. Cela risque de ne pas être votre dernière mission diplomatique. »

Concernant ses propres voyages, il ne restait à Rhaenys que trois régions à visiter désormais, si on oubliait le jeune royaume des Iles de Fer. Le Nord, le Bief et l’Ouest. La première région lui semblait bien inaccessible malgré Robb et Wynafryd présents sur ses terres. Viserys avait fait trop de dégâts et Aegon avait été incapable d’améliorer cela, et les avait même empirés. Alors la fille du Roi, n’y mettrait pas les pieds par égard envers ce peuple n’aimant pas sa famille. Concernant le Bief, ce n’était pas une région qu’elle était particulièrement pressé de visiter. Son sang de dornienne se refroidissait grandement à cette idée. Elle préférait encore affronter le froid claquant du Val et de Roches-aux-Runes.
« J’ai eu l’occasion de visiter le Conflans à deux reprises, pour le mariage de la princesse Daenerys et pour celui d’une de mes anciennes dames, lady Myrielle Lannister. J’ai bien évidemment pu contempler Lancehelion de mes propres yeux et aujourd’hui Lestival. »

Elle n’avait pas mentionné le Val vu qu’il s’agissait désormais de sa nouvelle demeure, si on pouvait appeler cela demeure. Rhaenys ne s’y sentait pas chez elle. Les gens de la maisonnée des Royce n’étaient pas austères à son encontre mais c’était beaucoup trop éloigné de la vie qu’elle avait eu à Port Réal. Trop calme, trop ennuyant, trop froid, trop humide, trop venteux. Rien n’allait dans le Val et elle n’arrivait pas à apprécier ces terres.
« Je n’ai rien vu de tel dans l’orage à part des terres sèches, froides, ravagés par les vents. Une région pas très agréable à part si on ne connait que cela. »

L’annonce de ce tournoi avait résonné comme une douce mélodie dans le cœur de la fille du Roi qui avait un prétexte pour quitter le Val, retourner près des siens et retrouver un peu sa vie d’autrefois, la vie qu’elle aimait.
Les iris sombres de la princesse devinrent encore plus noires à la demande de Margaery. Elles n’étaient point sœur, ce principe du Bief l’agaçait. Elle était belle-sœur un point c’est tout. Elle était l’épouse d’Aegon et rien de plus aux yeux de Rhaenys.
« Une sœur ? Je m’étonnerais toujours de ce principe sans aucun sens venant du Bief… mais soit… Qu’est-ce qui vous tracasse pour que vous me demandez à vous confier à…moi… »

C’était étrange, elles n’avaient rien en commun, Rhaenys prenait un malin plaisir à lui lancer des piques pour ce côté bieffois qu’elle n’aimait pas. De quoi avait donc besoin la princesse des roses ?


CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne





The burning desire, To live and roam free, It shines in the dark, And it grows within me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
and the rose blooms once more
avatar
and the rose blooms once more
Valar Dohaeris

Ft : Natalie Dormer
Multi-Compte : Le très secsy Arys Manning et la belle Alysanne Lefford
Messages : 515
Date d'inscription : 19/09/2017

MessageSujet: Re: Déjeuner entre princesse | Margaerys   Lun 5 Nov - 15:42

Rhaenys & Margaery

Déjeuner entre princesses


Margaery ne parvenait toujours pas à s'habituer à la différence qui existait entre son époux et l'aînée de ce dernier. Si Aegon avait hérité d'un physique typiquement Targaryen avec ses cheveux d'or et ses prunelles lavande, Rhaenys était le témoignage d'un mariage dorien, ressemblant à la défunte reine Elia de la maison Martell. Si elle reconnaissait, dans certaines mimiques, une forme de parenté - le sourire de Rhaenys n'était pas sans lui rappeler celui de son époux - elle devait admettre que cela jouait encore plus dans le sentiment de distance familiale que la bieffoise ressentait envers la princesse des Sept Couronnes. Cependant, jamais elle ne se serait risqué à faire une quelconque remarques envers l'absence de cohésion familiale qu'elle ressentait au sein de sa nouvelle maison: il lui semblait que les Tyrell agissaient comme un bosquet de fleurs, s'entraidant les uns les autres, gardant une racine commune qui, agissant comme un pilier, les réunissait tous autour d'une base commune. Et pourtant, il lui semblait que, dans l'effort de sa belle-soeur, elle trouvait un début de complicité. Elle se contenta d'un simple hochement de tête, laissant à son fort intérieur les vives marques d'intérêt dont elle avait l'habitude pour une attitude plus calme et moins envahissante.  « Nulle ne saurait égaler votre élégance dans cet art de la représentation. » se contenta-t-elle de dire, se souvenant des quelques apparitions de la princesse et du souvenir laissé par cette dernière lors du mariage de son oncle. Il était étonnant de voir combien la princesse des roses avait pu changé, dans son appréhension de l'étiquette et de ses obligations royales: autrefois impatiente de les exercer, elle se sentait aujourd'hui prisonnière de ce rôle de représentation qu'elle devait donner dès qu'elle quittait ses appartements. Appartements que son époux désertait depuis quelques temps et qui l'empêchait donc de se laisser aller à la confidence depuis son arrivée à Lestival. Sans doute la fatigue du à son état engendrait plus de frustration encore mais la jeune femme ne renoncerait jamais à cette place, pas même aujourd'hui qu'elle ressentait un besoin d'intimité conjugale. Elle écouta l'énumération de lieux de sa belle-soeur, se demandant si, tout comme elle, Rhaenys avait été émerveillée de découvrir le monde ou si d'autres centre d'intérêt l'occupaient. « J'aurais tant aimé assister aux mariage de mes anciennes suivantes ... » laissa-t-elle en suspend. Songeant à Abigaëlle et à son mariage avec Bryce Caron, elle avait assisté à l'union de ses cousines, mais les quelques demoiselles d'atour qui l'avaient rejointes peu avant son mariage étaient trop jeunes pour avoir un mariage de prévu ou elle n'avait tout bonnement pas pu s'y rendre. Elle se souvenait des jeunes femmes entourant la princesse et jalousait cette proximité entre elles. De vraies amies, tout comme elle aurait voulu pouvoir le dire de sa propre suite. Certes, elle adorait Megga, Alla et Elinor, mais elles étaient ses cousines et Margaery peinait encore à prendre ses marques dans ce nouveau rôle qui lui donnait encore plus d'ascendant sur sa propre famille. « Cependant, je vous rejoins sur votre vision de ces terres. Même si je trouve le château fort plaisant, je dois avouer que les promenades me manquent et avec cet hiver qui s'installe ... » Elle se sentait encore partir vers des discussions qui lui vaudrait une mine septique. Aussi cessa-t-elle de parler, légèrement gênée. Comment attirer l'affection d'une soeur qui ne semblait avoir que peu d'intérêt à votre encontre ? Elle eut un léger rire face au commentaire de Rhaenys sur sa demande. Elle avait toujours été élevé dans l'idée de traiter les épouses de ses frères comme des égales. Il n'y avait eut aucun soucis avec Lady Leonette, laquelle était plus qu'heureuse de pouvoir compter la Rose comme une petite soeur. De même, étant proche de Daena, son mariage avec Willos n'avait fait qu'accroitre la complicité entre les deux cousines. Seule Cersei Lannister lui avait donné du fil à retordre, difficultés qu'elle avait mis sur le compte de leur différence d'âge mais il semblait que cela était propre à sa région de voir le mariage de la sorte. Ses joues rougirent quelques peu et ses mains virent jouer avec le tissus de sa jupes. Le regard sombre de Rhaenys perturbait la princesse des roses qui, intimidée, perdait de son assurance passée. « Et bien ... Princesse Rhaenys ... » commença-t-elle, doutant soudainement que son interlocutrice puisse lui être d'une quelconque aide au final. « Je ... Vous connaissez mon amour pour votre frère, mon époux. » L'hésitation laissa place à ce qui tracassait la bieffoise depuis plusieurs semaines. « Et je sais combien Aegon vous aimes et vous admire. Aussi, je ne voyais que vous pour m'aider à y voir plus clair dans une affaire qui me tourmente. » Si elle avait annoncé la chose à quelques proches, seule Rhaenys semblait être en mesure d'imaginer la réaction que pourrait avoir le prince. « Comme vous le savez, mon époux et moi avons eut la joie d'être bénis d'un enfant à venir, voilà presque deux ans. Et vous connaissez aussi les tragiques circonstances dans lesquelles les Sept ont décidé de rappeler Gaemon à eux ainsi que la peine que cela nous causa. Aegon en a été particulièrement affecté. » Elle se souvenait du regard emplit de culpabilité de son mari lorsqu'il était revenu de son escapade dans l'Orage, apprenant la mort de son fils et la profonde mélancolie de son épouse. « De même, je ne doute pas que vous comprenez les raisons qui l'ont poussé à m'envoyer à Hautjardin ou encore les circonstances qui nous ont fait prendre la route. » Si la mission diplomatique n'avait pas eut le succès escompté le couple s'était, lui, considérablement rapproché. Un silence s'abattit sur la pièce et Margaery leva finalement son regard noisette sur sa belle soeur. « Je suis de nouveau enceinte. » finit-elle par confier, posant inconsciemment la main sur son ventre encore plat. « Mais je redoute la réaction d'Aegon. Moi même j'ai été choquée de la nouvelle et ... La disparition de notre premier fils est encore bien trop présente dans son esprit. De plus, il semble préoccupé ... » Son discours s'accéléra, en proie à toute l'émotivité de la jeune femme. « Je ne sais plus quoi faire. Dois-je attendre encore avant de lui annoncer ? Je ne voudrais pas ... Lui donner des espoirs qui seraient une nouvelle fois déçus ... » Tant de femme perdaient leur enfant avant la quatrième lune ...
AVENGEDINCHAINS


(Aergy) We’re not just royalty. We are more than an alliance. We love each other. And we always will.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Dragon Ensoleillé
avatar
Le Dragon Ensoleillé
Valar Dohaeris


Ft : Bruna Marquezine
Multi-Compte : Alyx Lefford || Bethany Selmy || Wylla Manderly
Messages : 7205
Date d'inscription : 27/02/2015

MessageSujet: Re: Déjeuner entre princesse | Margaerys   Lun 3 Déc - 20:53



► Lestival | 301, lune 12, semaine 2
Déjeuner entre princesse
Rhaenys & Margaery Targaryen
Les compliments que pouvait lui faire Margaery n’atteignait pas le dragon ensoleillé, on ne l’apprivoisait pas avec de belles paroles. Cela n’avait jamais été le cas. Mais elle se tut, ne répondant pas à la remarque sur ses capacités à rayonner lors des représentations officielles, car elle ne donnait qu’une image, l’image que le peuple et les vassaux de son père désirait voir. Une belle princesse, bien élevée, souriante et sensible sans être mijaurée. Mais Rhaenys était bien loin d’être celle qu’elle laissait apparaître et probablement que la princesse des roses commençait lentement à s’en aperçoive. Elle n’était pas celle qu’on pensait qu’elle était. Si au début c’était relativement compliqué pour la petite fille rebelle qu’elle avait été, petit à petit c’était devenue un jeu. Si parfois c’était ennuyant, à d’autres occasions c’était bien amusant.

Le dragon ensoleillé resta silencieux jusqu’à ce que sa belle-sœur commence à parole d’Aegon. Son comportement changea, elle devenait hésitante si peu sûre d’elle. La rose perdait soudainement toutes ses épines pour devenir vulnérable, si vulnérable que Rhaenys aurait pu faire un léger « bouh » pour qu’elle ne sursaute et commence à trembler. L’ancienne Tyrell remit la situation et la fille du Roi sentit venir la fin du monologue. Elle était de nouveau enceinte, portant le futur héritier du trône de fer. Pourquoi avait-elle peur ? De quoi avait-elle peur au juste. La Targaryen ne comprenait pas réellement les interrogations et les craintes de la rose. Cependant elle se retint de toute moquerie. Soumise aux mêmes affres de la sensibilité, la fille d’Elia Martell ravala ses remarques acides. Mais Margaery avait besoin d’être secoué et de se comporter en futur Reine, en Targaryen.
« Que quoi avez-vous peur au juste ? Vous vous compliquez la vie toute seule Margaery. Mon frère sera ravi à l’idée de devenir père et de savoir que vous attendez à nouveau un enfant. »

Rhaenys se pencha légèrement en avant.
« Aegon a tourné la page, il a fait son deuil. Oui perdre son enfant est une chose horrible que je ne souhaite à aucune mère. Mais il faut aller de l’avant car la vie ne s’arrête pas. Il a pleuré son fils, il a fait son deuil le temps qu’il fallait. Mais il est passé à autre chose car tel est son devoir, tels sont ses responsabilités. Ne pas s’arrêter à ce genre d’évènement, de continuer d’avancer et de continuer à être le futur Roi des Sept Couronnes car le royaume ne l’attendra pas. Et par de là de ça, nous avions tout deux d’autres préoccupation qui ont suivis ce drame. Il a suivi le protocole pour tout gérer. Il gardera toujours le souvenir de Gaemon dans son cœur, mais il ne laisse pas la tristesse s’emparer de tout son être. Vous devriez en faire de même en tant que future souveraine. Pensez-vous que ma mère s’est arrêté à la trahison de mon père lors de la rébellion ? Non, elle est allée de l’avant car telle était son devoir. Dites-le à Aegon rapidement. Je crains qu’il n’apprécie pas vraiment les cachoteries de ce genre ou que vous craignez ses réactions. Vous êtes sa femme, sa moitié et vous avez la chance d’avoir un amour réciproque. Ne le gâchez pas. »

C’était la seule chose qu’elle pouvait faire. Pousser la rose dans les bras du dragon. Elle avait encouragé Aegon à vivre son amour avec la Tyrell, désormais elle conseillait l’autre partie de ce couple. Telle était le rôle d’une grande sœur, veillez sur son petit frère et l’aider à être heureux.

CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne





The burning desire, To live and roam free, It shines in the dark, And it grows within me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Déjeuner entre princesse | Margaerys   

Revenir en haut Aller en bas
 
Déjeuner entre princesse | Margaerys
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Déjeuner entre collègues [PV : Sabrina Garrett]
» Un déjeuner entre copine | Eileen
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» Atelier de travail entre entrepreneurs dominicains et haïtiens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: Westeros :: Les terres de l'Orage-
Sauter vers: