RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Toutes les nouveautés de la MAJ sont à retrouver ici ! Un peu de Dorne à Lestival… 3725701551
La dernière édition de la Gazette est disponible par ici Un peu de Dorne à Lestival… 3725701551
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)

Partagez
 

 Un peu de Dorne à Lestival…

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bâtarde
Ellaria Sand
Bâtarde
Valar Dohaeris
Un peu de Dorne à Lestival… C2yq
Un peu de Dorne à Lestival… Tumblr_pnb45uKsCE1tsti4ko7_r1_250
Ft : Indira Varma
Multi-Compte : Rhaegar Targaryen // Liane Vance // Tyrion Lannister // Lanna Cole
Messages : 346
Date d'inscription : 13/08/2018

Un peu de Dorne à Lestival… Empty
MessageSujet: Un peu de Dorne à Lestival…   Un peu de Dorne à Lestival… EmptyMer 22 Aoû - 15:30

Un peu de Dorne à Lestival…
An 301 - Lune 12 - Semaine 4 ° Feat. Rhaenys Targaryen

Loreza! Attends! Il fait froid! Tu vas attraper la mort si tu sors comme ça !

Ellaria l’emmitoufla rapidement dans un épais manteau et lui noua un châle en laine autour du cou et des épaules.

Voilà ; maintenant tu peux y aller. dit-elle en déposant un baiser sur le front de la plus jeune des filles d’Ellaria et d’Oberyn. Ce dernier avait promis à sa fille de passer du temps avec elle aujourd’hui. Comme il n’y avait pas de joutes ni de spectacles, il décida de l’emmener faire une balade à cheval autour de Lestival et, si le temps restait aussi clément, peut-être iraient-ils plus avant sur les Terres de l’Orage. Après lui avoir promis de rentrer au coucher du soleil, chose qui avait lieu vraiment trop tôt pour la Dornienne avec cet hiver, ils s’embrassèrent et se souhaitèrent mutuellement une bonne journée. Et elle sera bonne, Ellaria le savait et s’en réjouissait d’avance. Elle allait enfin pouvoir passer plus que quelques instants avec celle qu’elle considérait comme sa véritable nièce par alliance ; Rhaenys. Se détachant de l’étreinte de son amant, Ellaria lui assura qu’elle lui transmettrait comme promis le bonjour de son cher oncle. Puis Oberyn et Loreza la laissèrent seule dans leurs appartements et partirent pour leur journée d’excursion et de découverte. Ne restaient avec Ellaria que deux gardes de la Maison Martell, les autres accompagnant le Prince et sa fille. A son tour, la bâtarde de Denfert se prépara à sa propre journée. Si sa robe était toute à la mode et aux couleurs de Dorne et des Martell, celle-ci était dissimulée sous un long par-dessus épais, ainsi qu’un châle brodé de soleils d’or barrés de lances. Elle prit ses gants au cas où la Princesse et elle sortiraient se promener plus tard dans la journée puis quitta ses appartements, suivis de sa petite escorte.

Dans les couloirs du château, elle croisait surtout des nobles de la cour qu’elle avait l’habitude de voir au Donjon Rouge. A force, certains avaient fini par être aimables avec elle et la saluaient poliment. Mais pour d’autre, elle était encore et toujours une intruse, une femme de vile naissance qui n’avait pas le moins du monde sa place parmi eux. Cependant aujourd’hui, elle n’allait pas s’en formaliser. Au contraire, Ellaria souriait tout en marchant et en saluant ceux qui la reconnaissaient ou qui la saluaient sans la connaître, la prenant pour une noble Dame de Dorne. Très vite, elle vint à croiser de moins en moins de monde pour finir par se retrouver presque seule dans l’aile du château réservée à la famille royale. Ellaria se présenta au garde posté devant les appartements de Rhaenys :

Ellaria Sand. Je suis attendue par la Princesse.

Il lui dit de patienter un moment pendant qu’il allait prévenir la Princesse de sa présence. De son côté, Ellaria demanda à ses accompagnateurs de rester en-dehors de la pièce et qu’elle n’aurait probablement plus besoin de leurs services avant ce soir, lorsqu’elle s’en retournerait rejoindre Oberyn et Loreza. Soudain, la porte s’ouvrit et il lui fut permis d’entrer. Il régnait une douce chaleur à l’intérieur et Ellaria donna son châle et son par-dessus ainsi que ses gants à la servante qui se proposait de la débarrasser. Elle la remercia et, alors que la servante s’eclipsait, Rhaenys fit son apparition depuis la pièce d’à côté ; sa chambre probablement. Immédiatement, le visage d’Ellaria s’illumina d’un radieux sourire :

Rhaenys ! dit-elle en allant vers elle, la serrant dans ses bras, familiarité qu’elle ne se permettait que lorsqu’elle était seule avec la fille du Roi. Ellaria se dégagea un peu de cette étreinte et prit le visage de sa nièce entre ses mains fines : Toujours plus belle à chaque fois que nous nous voyions ! Je suis si heureuse de te voir,  ma chérie !
(c) sweet.lips


[1]


The Sand Princess
I ask again, where does it end ? by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Dragon Ensoleillé
Rhaenys Targaryen
Le Dragon Ensoleillé
Valar Dohaeris
Un peu de Dorne à Lestival… C2yZ
Un peu de Dorne à Lestival… 3162407052_1_6_8qCSp3WF
Ft : Bruna Marquezine
Multi-Compte : Alyx Lefford || Bethany Selmy || Wylla Manderly
Messages : 8185
Date d'inscription : 27/02/2015

Un peu de Dorne à Lestival… Empty
MessageSujet: Re: Un peu de Dorne à Lestival…   Un peu de Dorne à Lestival… EmptyMer 19 Sep - 18:46



► Lestival | 301, lune 12, semaine 4
Un peu de Dorne à Lestival
Rhaenys Targaryen & Ellaria Sand
Rhaenys était allongée dans son lit, dans une tenue beaucoup trop légère pour les froides températures de l’hiver qui régnait sur les Terres de l’Orage. Ses doigts caressaient la peau tendue de son ventre arrondis par cinq lunes de grossesse et le début d’une sixième. Elle se demandait à quoi pouvait ressembler l’enfant qui grandissait dans son ventre. Si c’était une fille ou un garçon. D’après Alyria se serait un petit garçon car le ventre de la princesse restait haut malgré son poids. Mais il n’y avait aucune certitude dans ces observations. Le jour de la naissance serait le seul moment de certitude pour connaître le sexe de l’enfant, un jour que le dragon ensoleillé redoutait. La crainte d’avoir hérité des difficultés de sa mère pour donner la vie planait dans son esprit, elle y pensait tous les jours. Si sa santé n’avait rien à voir avec feu la Reine Elia Martell, ce genre de chose était tout autre, résultant beaucoup du physique. Un physique que la jolie brune partageait avec sa mère que trop bien. Bien sur, si les choses se compliquaient lors de son accouchement elle demanderait à ce que la vie de son enfant soit sauver plutôt que la sienne mais cela l’effrayait néanmoins.

Gella pénétra dans la chambre de sa maîtresse qu’elle n’eut pas besoin de réveiller, elle alla donc écarter les lourds rideaux de velours sombre bloquant la lumière du jour. La luminosité vint faire cligner plusieurs fois la princesse des yeux avant que ses iris ne s’habituent aux rayons du soleil qui perçait timidement derrière les nuages blancs. Comme à son habitude, la servante commença à s’afférer autour de la princesse, faisant la conversation à Rhaenys. Mais aujourd’hui, la jeune femme n’avait guère envie de sortir de ses draps et d’enfiler une robe épaisse qui viendrait la protéger du froid. Elle avait envie de flâner, de ne rien faire en particulier. Mais la petite brune originaire du Culpucier lui rappela qu’elle devait voir sa tante Ellaria un peu plus tard dans la matinée. Le nom de la dornienne redonna un peu de force à la jeune femme qui se redressa avant de sortir du lit. Le dragon ensoleillé se mit devant sa coiffeuse et Gella commença à discipliner l’épaisse chevelure sombre de la fille du Roi qui passait un linge légèrement humide sur son visage afin de finir de se réveiller complètement.

Une fois un peu plus fraîche, elle alla enfiler sa maudite robe hivernale qui vint lui serrer la taille et le ventre, ce qui était fort désagréable dans son état. Des coups fut frappés à la porte de ses appartements avant qu’un garde lui annonce la venue de la concubine de la vipère rouge. Rhaenys ordonna qu’on fasse rentrée et Gella alla de suite prendre la cape et les gants de la dornienne tandis que la fille du Roi émergeait dans le petit salon adjacent à sa chambre. Un doux sourire illumina son visage en voyant la svelte silhouette de sa tante. Elles allèrent s’enserrer dans le bras l’un de l’autre avant qu’Ellaria ne prenne son visage entre ses mains, laissant les yeux de Rhaenys devenir légèrement rieur.
« Et moi donc ! J’ai l’impression que cela fait une éternité que je ne t’ai pas vu ! »

Au moins six lunes malheureusement. Six lunes qu’elle avait passé dans le Val, loin des siens, loin de la capitale, loin de cette vie qu’elle aimait plus que tout. Heureusement qu’elle avait ses dames de compagnie, elle en avait profité pour rendre visite à Aelinor chez les Vanbois qui était enceinte à ce moment-là. Sa dame n’avait par ailleurs pas pu être présente à cause de son accouchement trop proche de la date des festivités.
« Gella apporte nous quelque chose à grignoter, je meurs de faim ! »

Un problème supplémentaire dû à la grossesse, elle devait manger pour deux et avait bien trop souvent faim. Elle faisait cependant attention à ce qu’elle mangeait mais les fringales étaient fréquentes et n’ayant pas encore prit le premier repas de sa journée, la princesse mourrait littéralement de faim.

Rhaenys entraîna donc sa tante vers des fauteuils confortables disposé autour d’une table en bois finement travailler en attendant que sa servante revienne avec un plateau rempli de nourriture pour satisfaire l’appétit de sa princesse.
« Comment va Loreza ? Contente d’avoir vu son père jouter ? »

CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne




The burning desire, To live and roam free, It shines in the dark, And it grows within me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bâtarde
Ellaria Sand
Bâtarde
Valar Dohaeris
Un peu de Dorne à Lestival… C2yq
Un peu de Dorne à Lestival… Tumblr_pnb45uKsCE1tsti4ko7_r1_250
Ft : Indira Varma
Multi-Compte : Rhaegar Targaryen // Liane Vance // Tyrion Lannister // Lanna Cole
Messages : 346
Date d'inscription : 13/08/2018

Un peu de Dorne à Lestival… Empty
MessageSujet: Re: Un peu de Dorne à Lestival…   Un peu de Dorne à Lestival… EmptyMar 27 Nov - 12:09



Un peu de Dorne à Lestival ft. Rhaenys Targaryen


La joie de Rhaenys de la voir parvint enfin à réchauffer véritablement le coeur et l'esprit d'Ellaria qui, malgré la présence de ses filles, belles-filles et d'Oberyn, peinait à survivre à Lestival avec ce temps beaucoup trop hivernal pour elle. Ellaria considérait Rhaenys comme sa véritable nièce, peu importe leurs statuts si différents. La main droite d'Ellaria vint se poser sur la joue gauche de la fille d'Elia Martell, un geste presque maternelle:

Oui, plus depuis ton mariage à Port-Réal. Ton départ nous a laissé un grand vive...à Oberyn et à moi. Mais n'y pensons plus ! Nous sommes enfin réunis !

Le temps que Rhaenys demande à une jeune femme répondant au nom de Gella de leur apporter de quoi manger fut mit à profit par Ellaria pour observer un peu plus la Première-Née du Roi. Elle semblait aller bien, du moins extérieurement, ce qui rassura un peu la bâtarde de Denfert. Elle sourit à son impatience de pouvoir manger et la suivit jusqu'aux confortables fauteuils près d'une table en bois:

Les joies de la grossesse...Nous passons toutes par là je te rassure. Moi c'était les dattes...et le miel lorsque j'étais enceinte de Loreza... Je n'en étais jamais rassasiée ! confessa-t-elle sur le ton de la plaisanterie tout en s'asseyant.

Il faisait bon dans les appartements de la Princesse. Elle aurait presque pu oublier que dehors, le ciel était constamment gris, que le vent malmenait bien trop souvent ses châles lorsqu'elle mettait le nez dehors, accrochée au bras d'Oberyn comme si elle allait s'envoler à la moindre bourrasque un peu plus forte que les autres et qu'aujourd'hui, en plus, il pleuvait depuis le lever du jour... Elle s'installa confortablement et répondit à sa nièce de coeur:

Rien ne peut arrêter l'impatience et la joie d'un enfant, pas même ce temps maussade et triste. Loreza va très bien. Elle est heureuse de revoir ses autres soeurs, les plus âgées qui étaient restées jusqu'à présent à Dorne. Et puis...Voir les prouesses de son père... Elle en est si fière qu'elle s'est maintenant mis en tête de jouter, lorsqu'elle sera plus grande. Cela fait bien rire son père et ses soeurs. Elia l'encourage même dans cette voix mais moi...Déjà qu'il faut que je prenne sur moi lorsque je les vois toutes s'entraîner, imaginer ma petite dernière sur la lice...Après les chutes que j'ai vu... ça commence à faire beaucoup trop pour une mère !

Ellaria sourit et soupira en même temps. Elle n'avait rien contre le mode de vie des Aspics des Sables; au contraire, elle était même fière de voir ce que des femmes pouvaient faire avec des armes même mieux encore que certains soldats de Dorne. Mais Loreza était encore sa petite fille et comme ses trois soeurs avant elle, Ellaria avait du mal à la voir encore autrement que comme une enfant. Ladite Gella revint sur ses entrefaits avec un plateau rempli de gourmandises sucrées, de fruits et d'une boisson chaude dont les vapeurs de plantes embaumaient la pièce. Ellaria la remercia d'un sourire silencieux et se saisit de ce qui semblait être une tranche de gâteau aux fruits confits:

D'ailleurs en parlant de chute...Celui qui te sert d'époux en a fait une bien belle, de chute ! Est-ce donc ça? La fierté du Val et des Royce en ce qui concerne la chevalerie?! Elle eut un rire moqueur et un geste dédaigneux: Une honte oui... Je n'aime pas ce jeune coq vantard sur le papier, mais avec deux mains gauches en matière de chevalerie et de maniement des armes... Je prie ma bienfaitrice déesse que ta chère mère n'est pas vu cette farce...Ou si elle l'a vu, que cette cuisante défaite l'ait au moins diverti ! Ton oncle ne partage pas mes pensées à ce sujet...pour une fois que nous avons des avis divergents!

Ellaria fit un petit clin d'oeil à Rhaenys, puis prit une bouchée de ce gâteau, dans lequel elle retrouva les fameuses notes de miel dont elle fut dans le passé anormalement si friande !



An 301 - Lune 12 - Semaine 4 Lestival


©️ Halloween




The Sand Princess
I ask again, where does it end ? by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Dragon Ensoleillé
Rhaenys Targaryen
Le Dragon Ensoleillé
Valar Dohaeris
Un peu de Dorne à Lestival… C2yZ
Un peu de Dorne à Lestival… 3162407052_1_6_8qCSp3WF
Ft : Bruna Marquezine
Multi-Compte : Alyx Lefford || Bethany Selmy || Wylla Manderly
Messages : 8185
Date d'inscription : 27/02/2015

Un peu de Dorne à Lestival… Empty
MessageSujet: Re: Un peu de Dorne à Lestival…   Un peu de Dorne à Lestival… EmptyMar 27 Nov - 12:43



► Lestival | 301, lune 12, semaine 4
Un peu de Dorne à Lestival
Rhaenys Targaryen & Ellaria Sand
Si la capitale avait laissé un grand vide dans le cœur de la belle princesse, sa présence ou plutôt son absence de Port Réal avait également laissé un vide chez de nombreuses personnes. Cela serrait le cœur de la jeune femme qui n’avait pas encore l’impression de se sentir chez elle à Roche aux Runes malgré les efforts des Royce. Elle ne s’habituait pas à cette vie trop calme, trop plate. A ce climat austère avec des vents froids, humides qui venaient balayer les terres du Val car le domaine se trouvait non loin de la côte. Pour sûr, Daenerys s’y serait retrouvé dans cela car le climat de Peyredragon était dans ce même registre. Mais les Sept avaient fait les choses autrement. Alors Rhaenys grelotait de froid face à l’humidité et Daenerys se retrouvait perdue dans le Conflans. Heureusement Lestival était là pour rassembler et réunir sa famille en un et même lieu. Ce qui n’était pas arrivé depuis plusieurs lunes pour ne pas dire années.

Ellaria confessa que durant ses grossesses, elle avait également un appétit développer notemment par rapport aux dattes et au miel. Rhaenys n’avait pas de mets qui la faisait salivé plus que d’autres, mais elle avait bien souvent envie de frais et de sucrée. Malheureusement l’hiver ne lui permettait pas d’avoir des fruits frais et juteux pouvant assouvir ses envies, elle se consolait avec des pâtisseries et du thé ou quelques fruits sécher.
« C’est quand même effrayant toutes ses pulsions étranges que je peux avoir. Je ne m’y attendais pas…Je ne m’attendais pas à grand-chose de toute manière. »

Elle avait dit cela d’un ton léger, elle n’avait jamais personne pour lui parler des affres de la grossesse et de leur déroulement. Elle avait un peu discuté avec Alyria mais la nouvelle Reine avait découvert cette condition que très récemment et son témoignage n’était pas fait d’expérience comme pouvait l’être celui de sa tante. Mais étant loin, il était bien compliqué de parler de ce genre de chose par corbeaux. Le dragon ensoleillé tentait de prendre cela du bon côté, avec le sourire mais elle devait bien avouer que certains jours, son moral n’était pas au beau fixe et la grossesse lui pesait.

Le récit d’Ellaria sur Loreza fit rigoler la fille du Roi, elle était amusée des réactions de sa jeune cousine. Elle était un vrai aspic des sables malgré son jeune âge, téméraire et fonceuse. Si Rhaenys avait eu une mauvaise expérience avec Nymeria, elle n’avait pas eu d’a priori sur ses autres cousines des sables et la petite Loreza la faisait craquer. La jolie brune n’avait pas beaucoup côtoyé d’enfant mais à chaque fois, elle était fascinée et attendrie par leur visage innocent et plein de joie de vivre.
« On n’a pas vu de femme jouter sur ce tournoi si cela peut te rassurer. J’aurais bien aimé voir une femme démonter un chevalier mais malheureusement ce n’est pas demain que cela arrivera. Donc je pense que tu peux encore dormir l’esprit tranquille. Loreza ne risque pas de charger une lance à la main avant longtemps. »

Gella arriva apportant boisson chaude et douceur et Rhaenys prit un thé et un fruit séché qu’elle mordit avec gourmandise en appréciait le gout sucré de l’aliment. Ellaria aborda un sujet qui fit grimacer la princesse. Robar et sa prestation. Heureusement sa tante semblait du même avis qu’elle sur le sujet.
« Il m’a fait honte, le soit disant meilleur chevalier du Val. Une chose est sûre, son égo en a pris un cout et il ne risque pas de fanfaronner de sitôt. Je me ferais un plaisir de lui rappeler sa désastreuse humiliation alors qu’il portait les couleurs de la fille du Roi. Ser Durran aurait dû porté mes couleurs, lui au moins n’a pas failli à la tâche. »

Son chevalier avait brillé et aurait pu briller plus encore si la colère de la repêche de Brynden Nerbosc ne s’était pas emparé de lui. Son bouclier lige avait réussi à se déboiter l’épaule dans son dernier assaut face à ser Arys Manning, le forçant à déclarer forfait par la suite. Rhaenys était toujours en colère contre son père à ce sujet mais elle ne pouvait pas changer les choses à part ruminer l’injustice qui avait eu lieu à ses yeux.
« Mais nous ne pouvons pas annuler ce qui a été fait. Surtout pas maintenant que je suis enceinte. Cela scelle mon mariage de façon définitive… »

CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne





The burning desire, To live and roam free, It shines in the dark, And it grows within me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bâtarde
Ellaria Sand
Bâtarde
Valar Dohaeris
Un peu de Dorne à Lestival… C2yq
Un peu de Dorne à Lestival… Tumblr_pnb45uKsCE1tsti4ko7_r1_250
Ft : Indira Varma
Multi-Compte : Rhaegar Targaryen // Liane Vance // Tyrion Lannister // Lanna Cole
Messages : 346
Date d'inscription : 13/08/2018

Un peu de Dorne à Lestival… Empty
MessageSujet: Re: Un peu de Dorne à Lestival…   Un peu de Dorne à Lestival… EmptyVen 28 Déc - 13:22



Un peu de Dorne à Lestival ft. Rhaenys Targaryen


Ellaria hocha silencieusement la tête à l’aveu de sa nièce de coeur. Attendre la vie l’avait perturbé elle aussi lorsqu’elle attendait Elia. Vers qui pouvait-elle se tourner pour trouver quelque réconfort face à toutes ses craintes, angoisses et questions qui l’assaillaient durant ces neufs mois de grossesses ? Vers personne d’autres que le Mestre du Prince Doran qui suivait sa grossesse. Or, tout homme de science et de savoir qu’il pouvait être, Ellaria aurait adoré pouvoir se confier à une femme qui avait elle aussi connu avant elle les tracas de la grossesse. Et c’était visiblement aussi ce qui manquait à Rhaenys. Malgré le ton léger de cette dernière, Ellaria se pencha vers elle et posa sa main sur celle de la Princesse qui se trouvait à sa portée :

Je sais ce que c’est. J’ai connu ce que tu traverses. Et la nouvelle épouse du Roi qui a été si présente pour toi ? Même si c’est encore très récent pour elle, sa Grâce peut sûrement te soutenir dans cette épreuve comme elle l’a toujours très bien fait, dit-elle en lui souriant chaleureusement. Je peux t’épauler aussi si tu le souhaites ; après tout, il semblerait que notre retour à Dorne va devoir attendre…

Et cette perspective ne l’enchantait pas le moins du monde. Elle suivait Oberyn. Elle allait là où il allait, cela a toujours été ainsi et le sera toujours. Mais elle n’aimait pas la capitale. Elle s’y sentait oppressée et constamment mal à l’aise. Sa seule réjouissance serait de pouvoir passer plus de temps avec l’aînée du Roi, qu’elle aimait comme si elle était sa véritable nièce. Elle exerça une légère pression sur la main délicate de celle-ci puis se radossa contre le canapé, partageant peu de temps après le rire de la Princesse au sujet de la participation des femmes dans ce genre de tournoi.

Qui sait de quoi le futur sera fait, ma chérie ? Regarde ce que tu as récemment accompli au sujet de l’héritage des femmes ! Je suis sûre que pour certaines maisons, cela représente un grand bond en avant. Au rythme où vont les choses, je serais peut-être encore de ce monde lorsque la première femme foulera les sables des joutes, à cheval, lance et bouclier aux mains ! fit-elle en riant à son tour.

Leurs rires furent interrompus par l’arrivée de Gella, qui leur porta de quoi se restaurer…et se réchauffer ! Elle se fit servir un thé tout comme Rhaenys et prit un petit cake aux amandes et au miel. Elle but une petite gorgée mais la boisson était si chaude qu’elle lui brûla la langue. Elle la reposa sur la petite table en face d’elle et grignota son cake, un air espiègle dans le regard tandis que Rhaenys exprima sa honte au sujet de son époux. Ellaria ne pouvait qu’approuver ses paroles, paroles qu’elle ponctua d’un léger hochement de tête.

Hélas oui, il est désormais ton époux et tu portes son enfant, répondit-elle après avoir avalé un petit morceau de cake. Elle soupira avant de poursuivre : Je suis vraiment triste que tu n’aies pas connu la fougue et la passion de l’amour avant ce mariage. Ton rang est envié de beaucoup de jeunes filles mais celles qui ont un peu d’intelligence verront qu’il n’y a pas grand-chose à t’envier, au final… Avant ton mariage, j’ai prié ma bienfaitrice Déesse de l’amour de se pencher sur toi et de bénir ton union ne serait-ce que d’un léger attachement… Mais c’était avant de vous voir l’un à côté de l’autre…J’ai alors de suite compris qu’Elle ne répondrait pas à mes prières. Pourquoi bénir un couple lorsque tout les oppose ?

Elle prit une nouvelle bouchée de cake, puis se pencha en avant pour reprendre son thé, dont elle espérait qu’il avait un peu refroidi depuis :

Ser Durran…Bel homme en plus d’être doué. Je comprends pourquoi il te sert de bouclier-lige…

Le regard d’Ellaria se mit à briller d’une lueur espiègle :

Si j’avais été à ta place, je crois que j’aurais bravé les interdits pour l’amener à réchauffer mon lit par des jours et surtout des nuits comme ceux que nous avons depuis un moment !, fit-elle, sur le ton léger de la plaisanterie.


An 301 - Lune 12 - Semaine 4 Lestival


©️ Halloween




The Sand Princess
I ask again, where does it end ? by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Dragon Ensoleillé
Rhaenys Targaryen
Le Dragon Ensoleillé
Valar Dohaeris
Un peu de Dorne à Lestival… C2yZ
Un peu de Dorne à Lestival… 3162407052_1_6_8qCSp3WF
Ft : Bruna Marquezine
Multi-Compte : Alyx Lefford || Bethany Selmy || Wylla Manderly
Messages : 8185
Date d'inscription : 27/02/2015

Un peu de Dorne à Lestival… Empty
MessageSujet: Re: Un peu de Dorne à Lestival…   Un peu de Dorne à Lestival… EmptyLun 7 Jan - 19:29



► Lestival | 301, lune 12, semaine 4
Un peu de Dorne à Lestival
Rhaenys Targaryen & Ellaria Sand
Se faire épauler dans une grossesse n’était pas chose facile. Rhaenys se sentait profondément seule. La princesse n’avait pas encore pleinement confiance en Alys Royce, l’épouse d’Andar. Bien que la brune s’était lié d’une affection particulière pour la petite Edmée, la jeune femme n’arrivait pas à aller chercher conseil auprès de la Dame de Roche aux Runes. Et avec ses trois enfants, elle avait probablement mieux à faire que d’aider une jeune princesse découvrant les joies de la grossesse. Quant à sa mère de cœur, la Reine, elle était bien loin et avec de nombreuses autres préoccupations comme son fils et la santé mental de son époux. Le dragon ensoleillé secoua légèrement la tête négativement avec un triste sourire aux lèvres.
« Alyria me serait d’un soutien précieux, mais je sais qu’elle a de nombreuses autres préoccupations bien plus importante que mes inquiétudes et mes questionnements. Et par corbeaux ce n’est pas forcément très aisé. Les choses évoluent si vite. Le temps d’obtenir une réponse que le problème serait ailleurs. J’essaierais de rester à Port Réal quelques semaines lors du retour avant de rentrer dans le Val et attendre la venue de mon enfant. Je serais ravi de recevoir tes conseils avisés pendant ce petit laps de temps, du moins si Loreza accepte de me prêter sa mère quelques instants ! »

Rhaenys tentait d’égayer l’ambiance. Elle avait souvent rêvé du moment où elle pourrait être mère, elle avait toujours cru que cela ne serait qu’effusion de joie. Mais la réalité était tout autre. Les contre coup de la grossesse l’agaçait, avoir un ventre rebondis était handicapant. Seul la perspective de pouvoir serrer un enfant dans quelques lunes dans ses bras réchauffaient le cœur de la dragonne. Alors elle tentait de se focaliser sur autre chose même si ce n’était pas forcément des plus aisé. Elle aurait aimé voir les conséquences de son projet au tournoi, malheureusement il n’y avait rien eu. Restant dans les règles classiques. Il y avait bien eu un chevalier mystère un peu frêle mais comme son identité était resté mystérieuse, il était impossible de dire si une femme se cachait derrière le heaume.
« Nous verrons bien ! »

Les iris sombres de la fille du Roi brillèrent. Une flamme de passion qui animait son cœur avec la même intensité qu’un an plus tôt. Mais cette dernière était légèrement ternie par la mélancolie. Elle avait mis fin à tout cela pour honorer ses vœux.
« Il est vrai que beaucoup idéalise mais c’est plus un calvaire qu’autre chose. Mais je suis loin d’être la princesse dès plus parfaite. Mes anciennes dames de compagnie le savent bien. Ne blâme pas ta bienfaitrice… Elle n’y est pour rien, ce mariage était voué à l’échec le jour même où nous nous sommes rencontrés à Lanchelion. Mais je ne suis qu’une femme devant obéir à son père qui plus est le Roi. Et c’est bien parce que c’est lui que j’ai prononcé mes vœux sans bronché. Mais dans mon malheur, j’y vois du positif, j’aurais pu avoir un laideron. Au moins physiquement il n’est pas repoussant ! »

C’était bien la seule chose qu’ils se trouvaient l’un à l’autre, bien que cela leur coutait de le reconnaître. Robar était loin d’être repoussant et c’était peut-être l’une des choses qui leur avait permis de faire le devoir conjugale aussi aisément.
« Je ne doutais pas de ses prouesses, il aurait dû porter mes couleurs… »

Rhaenys manqua de s’étouffer avec son thé à la remarque de sa tante. Si seulement elle savait la vérité.
« Hum…Je ne dirais pas le contraire… » souffla-t-elle les joues légèrement rougissante.

CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne





The burning desire, To live and roam free, It shines in the dark, And it grows within me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bâtarde
Ellaria Sand
Bâtarde
Valar Dohaeris
Un peu de Dorne à Lestival… C2yq
Un peu de Dorne à Lestival… Tumblr_pnb45uKsCE1tsti4ko7_r1_250
Ft : Indira Varma
Multi-Compte : Rhaegar Targaryen // Liane Vance // Tyrion Lannister // Lanna Cole
Messages : 346
Date d'inscription : 13/08/2018

Un peu de Dorne à Lestival… Empty
MessageSujet: Re: Un peu de Dorne à Lestival…   Un peu de Dorne à Lestival… EmptySam 2 Fév - 13:18



Un peu de Dorne à Lestival ft. Rhaenys Targaryen


Ellaria vit le sourire de résignation de sa nièce de coeur et cela l'attrista. Et dire que de nombreuses jeunes filles rêveraient d'être à sa place ne serait-ce qu'une journée, pour voir comment cela est, d'être une Princesse et qui plus est, l'aînée du Roi. Mais Ellaria voyait, elle, l'envers de la médaille, qui était loin d'être aussi glorieux qu'on pouvait le croire. La vie de Rhaenys était exempt de liberté et même pour les choses de la vie, comme une grossesse, elle était, finalement, aussi seule que n'importe quelle autre femme qui n'aurait personne à qui se confier sur ce sujet si délicat. Ellaria se pencha vers elle et posa sa main droite sur la main de Rhaenys qui se trouvait le plus à sa portée:

Mes filles comprendront. Elles sont grandes maintenant et toutes suivent les pas de leurs aînées. Même Loreza. Elle quémande toujours sa mère mais bien moins qu'il y a ne serait-ce que deux années... Et comme nous rentrons nous aussi à Port-Réal, si tu as besoin de moi, je serai là pour t'aider ma chérie. dit-elle d'une voix réconfortante.

Ellaria écouta ensuite Rhaenys parler de son mariage. Il est vrai qu'elle n'était pas du tout du genre à dire oui à tout et aussi facilement. En cela, Ellaria reconnaissait bien la part Dornienne qui était en elle. Elle ne savait de quel Martell cela pouvait provenir. D'Oberyn peut-être? Elia était toujours si douce et si gentille et Doran si mesuré qu'elle avait déjà songé que ce caractère bien trempé qui était le sien ne pouvait provenir que du second frère de sa mère, ce qui la faisait toujours sourire. Ellaria rit au commentaire sur la beauté de Robar Royce:

Beau peut-être, mais ignorant, sans aucun doute. Il ne sait pas la chance qu'il a de t'avoir pour épouse, et je ne parle pas du fait que tu sois l'aînée du Roi... Ellaria but une gorgée de thé avant de poursuivre, l'air taquin: Enfin...La chance...Si ma tornade de nièce arrive suffisamment à calmer son tempérament de feu! Elle finit ce qui lui restait de thé, posant la coupe sur la table devant elle, avant de reprendre, redevenant sérieuse: Tu aimes ton père, ça je le sais. Je crois bien que ses enfants sont tout ce qui lui restent d'amour en ce monde...

Ellaria ne connaissait pas le Roi; elle savait de lui ce qui était de notoriété publique. Si certains, même à Dorne, ne l'appréciait guère pour sa trahison envers Elia, la bâtarde de Denfert ressentait pour cet homme plus de pitié que de rancoeur. Elle se gardait bien de l'évoquer tout haut, surtout devant Oberyn, mais son coeur bon et de nature aimante ne pouvait arriver à ressentir de la colère, de la rancoeur ou de la haine trop longtemps, elle qui avait toujours été entourée d'amour, plus encore depuis sa rencontre avec le Prince de Dorne et les quatre enfants qu'il lui avait donné. Rhaenys avait sûrement des gens qui l'aimait autour d'elle, mais cela ne rendait pas son quotidien plus lumineux pour autant hélas.

La conversation devint plus légère lorsqu'elle tomba sur Ser Durran Cressey. Ellaria l'avait qualifié de bel homme, ce qu'il était réellement; ce n'était pas là une flatterie. Mais il lui sembla que Rhaenys était elle aussi sensible à ce charme que dégageait le chevalier. Elle sourit mais ne voulut pas la mettre plus mal à l'aise. Elle hocha simplement la tête et lui fit un clin d'oeil complice avant de tourner son regard vers l'une des fenêtres. La nuit commençait déjà à tomber et Oberyn rentrerait bientôt. Ellaria se leva et s'assit à côté de Rhaenys. Replaçant une mèche des cheveux de la Princesse derrière son oreille, elle lui prit les mains et lui proposa:

Pourquoi ne viendrais-tu pas dîner un soir avec nous, avant que nous repartions? Cela ferait plaisir à ton oncle et aux filles, de t'avoir égoïstement rien qu'à nous toute une soirée.


An 301 - Lune 12 - Semaine 4 Lestival


©️ Halloween




The Sand Princess
I ask again, where does it end ? by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Dragon Ensoleillé
Rhaenys Targaryen
Le Dragon Ensoleillé
Valar Dohaeris
Un peu de Dorne à Lestival… C2yZ
Un peu de Dorne à Lestival… 3162407052_1_6_8qCSp3WF
Ft : Bruna Marquezine
Multi-Compte : Alyx Lefford || Bethany Selmy || Wylla Manderly
Messages : 8185
Date d'inscription : 27/02/2015

Un peu de Dorne à Lestival… Empty
MessageSujet: Re: Un peu de Dorne à Lestival…   Un peu de Dorne à Lestival… EmptyLun 18 Fév - 21:03



► Lestival | 301, lune 12, semaine 4
Un peu de Dorne à Lestival
Rhaenys Targaryen & Ellaria Sand
La princesse eut un doux sourire sur le visage face à la réponse de sa tante. Elle aurait un soutien et une oreille attentive sur sa condition pour les semaines à venir et cela lui réchauffer le cœur de ne plus à devoir se sentir seule face à la grossesse. C’était une responsabilité à part entière de devenir mère et Rhaenys ne voulait pas prendre cela à la légère, elle voulait aimer cet enfant et faire tout comme il faut pour qu’il soit en bonne santé et ne manque de rien. Et cela commençait pas la grossesse, mais sans conseil réconfortant ce n’était pas une chose aisée. Sa mère n’était plus là pour l’aider, Alyria trop occupé avec ses fonctions et Aerion, Alys…la fille du Roi ne connaissait pas assez sa belle sœur pour aller l’embêter avec ces détails. Heureusement, grâce à la présence d’Oberyn à Port Réal, elle pourrait désormais compter sur sa tante pour la soutenir dans cette nouvelle étape de sa vie.

La brune eut une légère grimace au fait qu’être l’aîné du Roi était une chance. Elle ignorait si ça l’était ou non. Mais elle était heureuse que la loi de Dorne ne s’applique pas à Westeros, le droit d’ainesse n’attirait pas Rhaenys. Elle ne voulait pas de la couronne de son père. Etre une princesse était suffisamment compliqué alors Reine ?! Elle n’y pensait même pas, cela la ferait probablement mourir d’ennuie.
« Je ne sais pas si on peut dire qu’être l’aîné du Roi est une chance. Je suis simplement contente de ne pas subir le droit d’ainesse de Dorne ! Je porterais terriblement mal la couronne ! »

Un léger voile de tristesse traversa les iris sombres de la fille du Roi. L’état de son père l’inquiétait et il était la raison pour lequel elle s’attarderait à Port Réal. Aider et apporter un peu de paix à son père car il semblait en avoir cruellement besoin. Même si l’injustice dont il avait fait preuve lors du tournoi restait toujours au travers de la gorge de la jeune femme, elle ne lui en tenait pas rancune.
« Son état m’inquiète, j’espère que ma présence à la capitale lui apportera un peu de paix à son esprit tourmenté. Même loin Viserys arrive encore à le rendre malade. »

Parfois elle se demandait si son père n’aurait pas mieux fait de prononcer la sentence réserver aux actes de haute trahison. Au moins cela aurait enlever un peu de tourment à la personne la plus importante de Westeros. Alors si elle, en tant qu’enfant, pouvait aider son père à aller un peu mieux, à l’apaiser, lui apporter un peu de joie et de bonheur, le faire sourire quelques instants, elle en serait des plus heureuses et pourrait retourner dans le Val l’esprit plus tranquille afin d’attendre la venue de son enfant.
Un sourire amusée naquit sur les lèvres de Rhaenys à la proposition de sa tante. Il était vrai qu’elle apprécierait un moment passer avec le couple dornien qu’était son oncle et sa tante, deux personnes qu’elle affectionnait grandement.
« Ce serait avec grand plaisir que je me laisserais kidnapper l’instant d’une soirée avec vous. »

Cela sembla convenir à la dornienne qui laissa sa nièce se reposer de sa journée.


CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne





The burning desire, To live and roam free, It shines in the dark, And it grows within me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

Un peu de Dorne à Lestival… Empty
MessageSujet: Re: Un peu de Dorne à Lestival…   Un peu de Dorne à Lestival… Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Un peu de Dorne à Lestival…
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Game of Thrones Pro Tour (Milieu de la saison 3)
» 298 - Lune 12 - Semaine 2 - Jour 4 - DORNE
» Sous le soleil de Dorne, les araignées dansent !
» [Fléaufort] Le fils perdu et la perle de Dorne
» Relations personnelles et diplomatiques de la Régente de Dorne - Nymeria Martell

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp terminés-
Sauter vers: