RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
Nous avons besoin de monde dans à Dorne, dans les IDF et le Bief ! Points à la clé !

Une nouvelle édition de la Gazette a été publiée !! Vite allez la lire
Toutes les nouveautés de cette 19e MAJ sont disponibles ici

Partagez | 
 

 For the woman i love (Betharys)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Héritier
avatar
Héritier
Valar Dohaeris

Ft : François Arnaud
Multi-Compte : Margaery Tyrell & Alysanne Lefford & Theon Greyjoy
Messages : 294
Date d'inscription : 08/12/2017

MessageSujet: For the woman i love (Betharys)   Mar 21 Aoû - 20:18

Bethany & Arys

For the woman i love


Arys déposa un baiser sur le front de Jyana et la regarda partir, sourire aux lèvres, vers son frère aîné. Alors qu'il entrait de nouveau sous la tente, il songea combien son épouse avait besoin de ce moment de solitude avec cet aîné qu'elle voyait trop peu. Lui même ignorait comment serait sa vie, une fois que Zhoe partirait loin de Noirport pour fonder sa propre famille, alors il tâchait de se montrer compréhensif, grinçant des dents, un peu jaloux, de se voir ainsi voler l'attention de sa belle, par le seigneur des Eteules. Cependant, il s'agissait de la famille de Jyana, elle se montrait d'une incroyable patience avec le mauvais caractère de Lord Manning, il lui faudrait tenter de faire également plus ample connaissance avec les Selmy. Enfant, Arys n'avait que ce nom là à la bouche, jamais il n'aurait pensé épouser une Selmy, jamais il n'aurait pu imaginer se marier avec la petite nièce de l'homme qu'il admirait. Barristan Selmy était un modèle pour le chevalier mais Noirport était bien loin des Eteules et les rencontres s'étaient faites rares ces dernières années. Dans la tente, une servante débarrassait la table du repas qu'ils avaient partagé. Il y faisait bien meilleur qu'à l'extérieur ou les brises hivernales semblaient s'infiltrer sous chaque morceaux de tissus pour vous geler jusqu'à l'os. Assise près du berceau improvisé, Lady Bethany Selmy observait la petite Lyessa que Jyana et lui était venus présenter au couple Selmy. Le bébé dormait à poings fermés, une bénédiction pour Arys dont l'instinct paternel se transformait en panique totale quand l'enfant se mettait à pleurer. En cela, le calme de Jyana faisait son admiration et il se promettait, chaque jour, d'apprendre de ses gestes pour devenir un meilleur père. « Elle ne se réveillera pas avant plusieurs heures. » constata Arys, habitué aux horaires de sieste de sa progénitures. Il ne connaissait pas vraiment Bethany: bien sur, il en avait entendu parler mais ils n'avaient que rarement eut l'occasion d'échanger réellement. Elle était née Caron de Serena, sur les terres de l'Orage, et il la savait avoir été longtemps l'émissaire de son frère et seigneur des terres familiales. Il savait également que Jyana lui portait une affection particulière, qui semblait réciproque, et qu'elle était plutôt fragile, mais jamais il ne se serait risquer à poser quelque question que ce soit sur ce sujet à son épouse: il était des domaines réservés aux femmes. Dans l'impossibilité d'être présente à leur mariage, à Noirport, ils avaient - ou plutôt Jyana avait- reçut ses félicitations par corbeaux et ce n'était que lors de l'union d'Ilyn Selmy à cette femme qu'il avait enfin pu mettre un visage sur ce nom dont il entendait si souvent parler. Ils avaient quasiment le même âge, à quelques lunes près, et le léger arrondis de son ventre sous sa robe laissait sous entendre qu'ils partageraient, bientôt, un autre point commun. « Désirez-vous du thé ma dame ? Avec des températures si basses, il vous faut faire attention à vous. Je ne désirerai pas me mettre votre époux à dos pour avoir négliger votre santé. » dit-il avec un sourire. Du haut de ses trente-deux hivers, Ilyn Selmy semblait toujours aussi impressionnant aux yeux d'Arys: sans doute car ce dernier avait courtisé sa petite soeur alors que lui même serait prêt à étouffer celui qui oserait poser son regard sur Zhoe ? Il l'ignorait. Toujours était-il que, face à une femme enceinte, Arys retrouvait ses habitudes. Il s'était montré des plus attentifs aux besoins de son épouse durant sa grossesse, et ne pouvait s'empêcher de penser que Bethany, plus que l'épouse d'Ilyn, devenait une soeur par alliance. 
AVENGEDINCHAINS


(jyarys)We lie beneath the stars at night, our hands gripping each other tight. You keep my secrets hope to die, promises, swear them to the sky.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le rossignol de l'Orage
avatar
Le rossignol de l'Orage
Valar Dohaeris


Ft : Kate Beckinsale
Multi-Compte : Rhaenys Targaryen || Alyx Lefford || Wylla Manderly
Messages : 1782
Date d'inscription : 16/10/2016

MessageSujet: Re: For the woman i love (Betharys)   Lun 27 Aoû - 15:08


For the woman I love
Arys Manning & Bethany Selmy

« Lestival | 301, lune 12, semaine 2 »

Les yeux verts de Bethany restaient rivés sur le petit corps endormis dans son berceau. Sa nièce par alliance, ce petit bébé de huit lunes qui avait empli de joie une amie chère à son cœur. Elle n’arrivait pas à dévier son regard d’elle. Aurait-elle la chance de pouvoir tenir son propre enfant dans ses bras ? Même si c’était en bonne voie avec son ventre arrondis, l’oragoise connaissait les risques, connaissait sa capacité à être émotive et sensible aux émotions trop forte. Par deux fois, elle avait perdu ses bébés, né trop tôt et mort avant d’avoir pu sortir de son ventre. Elle priait tous les jours les Sept de lui accorder les joies de la maternité, elle priait comme elle n’avait jamais prié. Refusant de se tourner vers le Dieu Rouge, restant fidèle à la foi des Sept qui l’avait guidé depuis sa naissance. Les dieux avaient été cruels envers elle mais Jyana avait été la preuve que les choses pouvaient tourner et devenir en sa faveur. Si son enfant naissait en bonne santé alors sa malédiction serait finie et elle pourrait gouter au bonheur d’être une mère.

La voix d’Arys Manning, époux de Jyana la sortie de sa contemplation et de ses pensées à la fois remplis d’espoir et sombre. Un léger sourire étira les lèvres de la jeune femme. L’enfant dormait paisiblement et visiblement elle allait rester ainsi durant pas mal de temps. Regarder un enfant dormir était un cadeau précieux et la douce trentenaire ne s’en laissait pas. Cependant elle dut lever les yeux vers le père de la jeune Lyessa, ce dernier venait de lui proposer un thé. Il était vrai que les boissons chaudes étaient soudainement redevenue très à la mode avec l’arrivée de l’hiver mais cela permettait de réellement se réchauffer de l’intérieur. Bien qu’il ne faisait pas froid sous la tente des Manning, la Selmy n’était pas contre une bonne boisson chaude.
« Se serait avec plaisir ser. Mais je pense que vous auriez plus de soucis à vous faire avec mon frère plutôt qu’avec mon époux ! »

Bethany avait dit cela sur un ton léger, amusé. Bryce avait toujours été protecteur envers sa famille, elle savait à quel point elle était importante pour lui, et à quel point il ne désirait que son bonheur. Il avait accepté qu’elle épouse Ilyn car c’était un mariage d’amour qui la rendait heureuse. Il n’y avait rien de politique pour les deuxièmes noces de la jeune femme. En épousant feu ser Alan Swann, elle avait réalisé son devoir. Plus rien ne l’obligeait à recommencer et Bryce le premier. Mais la savoir heureuse avec un homme dont il était l’ami, le rassurait et il avait accepté. Et Bethany était heureuse dans sa nouvelle vie de Dame des Eteules. Il ne lui manquait que les joies de la maternité pour que tout soit parfait.
« Mais ne vous faites pas de soucis sur ma santé. Le froid est le cadet de mes soucis. »

Son dos était toujours sa principale préoccupation. Victime de ses caprices et de ses tensions. Un jour tout allait plutôt bien, un autre elle devait rester clouer au lit. Un destin compliqué mais qui auquel elle s’y était faites au fil des années.

(c) DΛNDELION



Que serais-je sans toi qui vins à ma rencontre, que serais-je sans toi qu'un cœur au bois dormant. J'ai tout appris de toi jusqu'au sens du frisson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héritier
avatar
Héritier
Valar Dohaeris

Ft : François Arnaud
Multi-Compte : Margaery Tyrell & Alysanne Lefford & Theon Greyjoy
Messages : 294
Date d'inscription : 08/12/2017

MessageSujet: Re: For the woman i love (Betharys)   Mar 4 Sep - 17:00

Bethany & Arys

For the woman i love


Les amoureux de bons vins avaient protesté à l'approche de l'hiver et à la grimpée des prix des liqueurs et autres nectars délicatement alcoolisés. Si Arys avait râlé de voir son confort s'agrémenter de boissons chaudes, il remerciait aujourd'hui les Sept de pouvoir se réchauffer et redécouvrait des mets et des liqueurs qu'il n'avait pus touché depuis le début du Long Eté. Arys offrit un sourire à son invitée et fit demander deux tasses bien chaudes à une servante de la maison Manning. Il eut un petit rire à l'ajout de la dame. Il était vrai que Bryce Caron jouissait d'une réputation dépassant les frontières de l'Orage. Celui qu'on nommait "L'Orangé" était connu pour être un jouteur particulièrement doué et un seigneur très respecté à Westeros. « Il vrai que je n'aimerai me retrouver l'ennemi de Lord Caron. » admit-il, main devant lui comme pour signaler sa reddition. « Il est vrai que vous êtes fort bien entourée, Lady Bethany. Peut même l'une des femmes les mieux protégée de tout l'Orage. » ajouta-t-il avec un sourire. L'amour d'un frère était inconditionnel. Il savait qu'il pourrait lever une armée s'il arrivait quoi que ce soit à Zhoe. Bryce Caron ne devait sans doute pas être si différent ... Il hocha la tête à sa dernière remarque, il avait apprit qu'elle avait une santé fragile mais n'en demanda pas plus. La servante revint avec un plateau et disposa, sur une table d'appoint, deux belles tasses fumantes. Arys en observa les volutes quelques minutes et décida à briser le nouveau silence. « Tout de même, ma dame ... Faîtes attention à vous. Il serait regrettable qu'il vous arrive quoi que ce soit de fâcheux à cause de cet hiver qui arrive. » Il ne désirait pas être de mauvais augure, mais c'était une fièvre qui avait emporté sa propre mère. Lady Manning avait toujours été de faible constitution. La naissance de Godric avait été particulièrement difficile et celle de Zhoe l'avait considérablement affaiblie. La petite fille n'était qu'un nouveau né, enfant d'un automne bien trop court. Elle se promenait dans les jardins de la demeure, sa fille entre les bras et avait attrapé froid. Un mal dont elle ne s'était pas relevé. Arys, déjà marqué par les combats de la rébellion Baratheon, n'avait été que plus meurtri par la perte de cette femme qui lui était si chère. Cette mère qui temporisait les colères paternelles et atténuait les attentes du seigneur de Noirport envers son héritier. Dès lors, c'était son oncle, Bowen, qui s'était interposé, prenant l'enfant sous son aile et lui faisant voir du pays. Mais Bowen n'était plus non plus ... « Tout à fait entre nous, même si je ne le montre pas, je m'inquiète énormément pour mon épouse et notre fille. » dit-il tout en attrapant la tasse dans laquelle il se plongea pour se délecter d'une gorgée chaude et mentholée. « Jyana a été tellement affectée par la mort de son père, Lord Selmy ... Et son accouchement. Cela fait peut être huit lunes mais s'il devait lui arriver quoi que ce soit, je crois que j'en mourrais. » C'était la première fois que l'héritier déclarait sa flamme pour son épouse à quelqu'un d'autre que la brune en question. Les mots doux restaient du domaine privés et Arys, en tant qu'homme, n'avait pas été éduqué pour être sentimentaliste. « Quand à Lyessa, c'est encore un bébé. Un mestre m'a dit une fois qu'ils étaient bien plus fragile que nous aux infections en tout genre. » Il était encore jeune à cette époque, et s'était interrogé lorsque Zhoe avait été victime d'une forte fièvre. Si elle en avait réchappé grâce au bon soin d'un mestre appelé pour l'occasion, le vieil homme lui avait expliqué que peu d'enfant en bas-âge se remettaient de poussée de fièvre aussi forte. Ainsi, même s'il adorait sa fille et que la perspective de la perdre l'angoissait au plus haut point, il tentait de garder cela en mémoire pour ne pas s'effondrer si malheur devait advenir. « Votre famille a-t-elle été également endeuillée par l'épidémie de peste rouge ? » demanda-t-il alors, ses pensées revenant au père de Jyana qui reposait, désormais, auprès de son oncle. « Pardonnez-moi, ma question était fort indiscrète. » concéda-t-il rapidement pour qu'elle ne se sente pas obligée de répondre en ravivant des souvenirs douloureux.
AVENGEDINCHAINS


(jyarys)We lie beneath the stars at night, our hands gripping each other tight. You keep my secrets hope to die, promises, swear them to the sky.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le rossignol de l'Orage
avatar
Le rossignol de l'Orage
Valar Dohaeris


Ft : Kate Beckinsale
Multi-Compte : Rhaenys Targaryen || Alyx Lefford || Wylla Manderly
Messages : 1782
Date d'inscription : 16/10/2016

MessageSujet: Re: For the woman i love (Betharys)   Lun 10 Sep - 20:50


For the woman I love
Arys Manning & Bethany Selmy

« Lestival | 301, lune 12, semaine 2 »

Un sourire amusé s’inscrit sur le doux visage de Bethany aux mots de son interlocuteur. La notoriété de Bryce n’était plus à faire, reconnu dans tout l’Orage, et visiblement certains chevaliers des régions voisines avaient entendus parlé de son frère. Un homme respecté et puissant sur ses terres, fin stratège qui se faisaient respectés de tous. Et il valait mieux s’en faire un ami qu’un ennemi. Peut-être l’un des principaux défauts de l’Orangé, n’avoir aucune pitié pour ses ennemis. Il pardonnait facilement mais comme tous il avait ses limites, et les franchir n’offrait jamais rien de bon. Mais Beth était humble et elle ne se considérait pas mieux entouré que d’autres dames de son rang. Juste aimé par ses proches.
« Vous dites cela car ce sont des noms que vous admirez et craignez de par leur réputation mais je vous assure ser Arys que je ne suis pas l’une des dames les mieux protégés de l’Orage. Je suis comme tous les autres, mon époux pait des soldats pour assurer ma protection quand je me déplace, comme tous les autres ladys. »

Et quand on connaissait véritablement Ilyn, il n’était pas homme à vouloir faire du mal à une mouche. Il était chevalier, savait se battre mais il n’irait jamais à tuer quelqu’un pour s’en être prit à elle. Il le maîtriserait pour le mener devant la justice mais faire couler le sang n’était pas propre à Ilyn. Bryce lui le pouvait, dans un excès de colère, pour la protection des siens et l’honneur entourant le nom des Caron. Il ne l’avait jamais fait mais elle le savait capable d’une telle chose sans la moindre hésitation.

Du thé brûlant arriva et Beth referma ses mains autour de la porcelaine pour laisser la chaleur se diffuser en leur sein. Elle se demandait bien ce qu’avait bien pu raconter Jyana à Arys sur sa santé pour que l’homme s’inquiète autant pour elle. Elle n’était nullement sujette à des maladies, grâce aux Sept, les dieux lui avaient épargnés ce fardeau en plus de son dos. Elle n’était pas connue pour attraper le premier rhume qui passait ou attraper la fièvre. Elle avait survécu à la peste, sa santé n’était pas si fragile.
« Vous vous faites beaucoup de soucis pour une femme que vous ne connaissez pas ser Arys. J’ai connu d’autres hivers, j’ai connu bien pire qu’un simple hiver. Je n’attrape pas de maladie facilement. Les dieux m’ont donné une bonne santé et je les en remercie. »

Il devrait plus s’inquiéter pour sa fille, les enfants étaient bien plus sujet à subir les conséquences de la rudesse du froid, surtout les bébés. Tant que l’adolescence n’était pas arrivée, la mort par le froid guettait le début de la vie des hommes. Mais il lui confirma qu’il s’inquiétait aussi pour Lyessa mais également pour son épouse.
« Un sentiment légitime dû à l’amour que vous leur portez à toutes les deux. Vous vous souciez de leur bien-être et elles en sont très chanceuse. Et vous, vous êtes chanceux qu’elles y soient sensibles. Tous les mariages arrangés n’ont malheureusement pas une si belle finalité… »

Comme Bryce et Abigaëlle. Malgré la naissance d’Erich les choses ne s’étaient pas arrangés, pourtant Bryce s’était adoucit, mais rien à faire. Bethany ne comprenait pas pourquoi son frère se heurtait à un mur et pourquoi sa belle-sœur refusait d’ouvrir son cœur et d’essayer d’apprendre à connaître l’homme derrière son époux et toutes les subtilités qu’il y avait à être un Caron. Rien n’y faisait et désormais, elle n’avait que peu d’espoir que les choses évoluent entre les deux. Les épreuves que la famille avait traversées comme la peste rouge, ne les avait pas rapprochées pour autant alors que Beth et Bryce s’était soutenue plus que jamais, faisant leur deuil ensemble. Repenser à Rolland n’était pas forcément chose aisé mais les larmes s’étaient taris dans ses yeux verts malgré la mélancolie que provoquait le souvenir de ce frère qu’elle avait chérie.
« Comme bien des familles de l’Orage nous n’avons pas été épargné. Nombreux sont les gens de notre maisonnée à avoir succomber, serviteurs, soldats, palefrenier…Mais nous avons perdu mon demi-frère, Rolland. Il n’a pas pu rentrer à temps avant que Bryce n’ordonne la mise en quarantaine de la forteresse. Une bien sombre période pour l’Orage mais également pour les terres voisines, ma belle-sœur, lady Abigaëlle, a perdu son père dans la maladie. Mais il me semble que votre famille aussi n’a pas été épargné, votre oncle a péri sur nos infortunés terres ? »


(c) DΛNDELION



Que serais-je sans toi qui vins à ma rencontre, que serais-je sans toi qu'un cœur au bois dormant. J'ai tout appris de toi jusqu'au sens du frisson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héritier
avatar
Héritier
Valar Dohaeris

Ft : François Arnaud
Multi-Compte : Margaery Tyrell & Alysanne Lefford & Theon Greyjoy
Messages : 294
Date d'inscription : 08/12/2017

MessageSujet: Re: For the woman i love (Betharys)   Ven 5 Oct - 15:07

Bethany & Arys

For the woman i love


Le sourire de la dame le tranquillisa. Elle était bien mieux née que lui. Bien que chevalier, appartenant à une noble famille, les Manning restait une maison mineure quand les Caron possédaient un grand pouvoir au sein des terres de l'Orage. La dernière chose qu'il souhaitait était de brusquer la brune qui dégageait une aura de noblesse comme peu de femme en possédait.  « Hum ... Vous avez sans doute raison ... Il faut dire, j'ai grandis avec les histoires d'hommes tels que votre frère. Aussi, lorsque je fus en âge de prendre modèle, les talents de jouteur de Lord Caron ont tout de suite éveillé mon intérêt. » De quelques années son aîné, la réputation de Bryce Caron n'était plus à faire parmi les chevaliers en devenir: tous ne rêvait que d'une chose, égaler les talents de l'Oranger de Serena pour attirer l'attention royale. Une opportunité que peu raterait à quelques jours du grand tournoi auquel tous deux participaient. Cependant, humble, la jeune femme lui fit part de son étonnement quand à la sollicitude qu'il lui témoignait. Prenant un air faussement blessé, Arys commenta « Oh vos mots me blessent Lady Bethany ! » Son tempérament taquin était bien connu de son épouse mais peu de l'extérieur, avec un sourire, il ajouta « N'appartenons-nous pas à la même grande et belle famille unissant les terres de la Couronne et celles de l'Orage ? » Manning et Selmy. Deux familles dont les domaines étaient bien éloigné mais que la présence Jyana réunissait dans un intérêt commun. Arys n'avait pas caché à son épouse l'importance d'une telle alliance. Si leur mariage n'était nullement affaire politique, il fallait renforcer les liens d'amitié entre leurs deux maisons pour se soutenir en cas de besoin. Résolu à ne pas laisser l'Orageoise lui prêter d'intention, il ajouta « Plus sérieusement, j'ai à coeur de protéger les dames qui sont en ma compagnie. Mon épouse ne me pardonnerait jamais qu'il vous arrive quelque chose durant son absence alors que j'étais présent. » Son épouse serait bien capable de le laisser dormir avec son cheval si d'aventure Bethany se trouvait prise de fièvre. S'il ne craignait pas sa femme, Arys savait qu'elle pouvait se montrer redoutable dès lors qu'on touchait à ceux qui lui était cher: il plaignait d'avance Corlys qui, dans une lettre, lui avait adressé ses voeux de trouver pour Lyessa, un parti parmi les nobles famille de Westeros. A peine huit lunes et la petite devenait déjà l'objet des convoitises et des ambitions de son grand père ... Arys s'était débarrassé de la lettre, persuadé que Jyana ne prendrait pas bien cette tentative de main mise sur la future héritière de Noirport encore dans au berceau. Il hocha la tête à la remarque de la Selmy, songeur ... « Je suis cependant loin d'être parfait vous savez ... » Il n'avait jamais vraiment parler à son épouse de sa réputation avant leurs fiançailles et était soulagé que personne n'ose lui en parler avant lui. Cependant, comment annoncer pareille chose à sa femme ? Soupirant, il continua « J'ai longtemps refusé le mariage et je sais que mon statut d'homme et d'héritier m'a permit de retarder cela autant que je le pouvais. » Privilège masculin que de pouvoir refuser une union bien que quelques fils n'ait d'autre choix que de suivre les ambitions de leur père. Les femmes, elles, ne pouvaient qu'obéir au chef de famille. Sans doute était-ce pour cela qu'il s'était tant inquiété du bien-être et de la volonté de Jyana d'être à Noirport à ses côtés avant leur mariage. « Je vais vous faire une confidence, mais je vous fais confiance, cela ne dois pas sortir de cette tente. » Il ne s'était jamais confier sur le sujet, mais les mariages arrangés étaient loin d'être un concept qu'il appréciait. Cela pouvait blesser tant de monde et les épousés n'étaient majoritairement jamais heureux dans une telle union. « Lorsque je n'étais encore qu'un fougueux jouvenceau à peine capable de tenir une épée, mon oncle, qui m'emportait partout avec lui, m'a emmené auprès d'une famille dont il était très ami. Mon coeur était encore jeune, à cette époque, et désireux d'être aimé d'une dame et je me suis entiché d'une des filles de la famille et j'ai connu la joie d'un amour juvénile réciproque. Je prévoyais de l'épouser lorsqu'elle a été promise à un autre. Cela a détruit mon coeur autant que le sien. Je me suis alors toujours promis de ne jamais me laisser aller aux sentiments et de ne point accepter d'union que je n'ai moi même arrangé pour mon propre bien. » Ils avaient échangé par lettre pendant quelques temps, aujourd'hui, il ignorait ce qu'elle devenait. S'il avait été marqué par cette histoire, cela appartenait à un passé révolu qu'il ne regrettait nullement. Il n'échangerait sa vie actuelle pour rien au monde. « Jyana ... Jyana est une femme exceptionnelle. Si j'admirais son esprit et sa beauté, je vous avoue que j'étais loin de penser pouvoir, un jour, ressentir pareil sentiments à nouveau. Et il se trouve que depuis nos fiançailles, jamais plus aucune femme n'a eu raison de mon coeur. » Leur histoire avait quelque chose de beau, bien que leur mariage ait été hâté par leurs besoins respectifs: elle de prendre époux avant que sa réputation ne s'ébruite à Noirport, lui de se marier pour assoir son statut d'héritier. Une union qui leur avait permit de se connaitre et de se découvrir jusqu'à les mener jusqu'ici, parents d'une petite fille, récupérant peu à peu le pouvoir sur le fief de Noirport. « Nous avons eut la chance de nous découvrir des points communs, des sentiments réciproque dans une union visant à marier deux vieux enfants célibataires. Votre union avec Lord Ilyn est bien plus romantique que la mienne. » Il la savait veuve mais ignorait tout de ce premier mariage. Comme beaucoup de dame, elle avait sans doute du être mariée pour conclure quelques alliance entre Serena et un territoire allié. Arys ne pouvait que remarquer la tendresse qui se lisait dans le regard d'Ilyn quand il parlait de sa femme. Si son beau-frère était impressionnant, Arys ne pouvait qu'être heureux que cette union puisse être célébrée, offrant un vrai mariage d'amour aux deux jeunes gens. « Je prie pour qu'elle vous rende, si je puis me permettre, bien plus heureuse que votre premier mariage, ma dame. » la complimenta-t-il, espérant ne pas se montrer trop familier. La conversation dériva sur les malheurs qui avaient accabler l'Orage l'an passé. Le chevalier fut touché d'entendre pareille disparition au sein de la famille de Bethany « Quelle tristesse que pareille histoire ... J'espère que votre frère n'aura pas souffert de cette décision trop longtemps. Être un seigneur peut être une charge lourde pour l'âme. » Si une rivalité l'avait opposé à son cadet, il n'imaginait ce que cela devait être de sonner la quarantaine de son château en sachant son frère à l'extérieur en des temps si troubles. Son regard se voila et il hocha la tête, soudainement plus sérieux « Vous êtes bien informée ... Nous vivions dans le bonheur de la venue prochaine de Lyessa lorsque la nouvelle est arrivée: mon oncle Bowen avait été contaminé et est décédé très rapidement. Il ... Il avait un amour particulier pour les terres de l'Orage et une amitié solide avec la famille Connington de la Gyffonnière. Aujourd'hui, je suis heureux qu'il ait trouvé la paix là bas. Et puis, comme vous le savez ... Notre beau-père commun, Lord Arstan ... Jyana était inconsolable. » La mort de Bowen avait mis les Manning a rude épreuve: le frère du seigneur laissait derrière lui une épouse et deux enfants. Sa perte avait été d'autant plus difficile à accepter qu'elle avait eut lieu loin de Noirport, loin de la famille. Quelques jours plus tard, une funeste nouvelle avait à son tour éprouvé Jyana. Une tristesse qu'il imaginait sans peine partagé avec son aîné. « J'imagine que cela n'a pas été simple pour votre époux ? » Lui qui avait perdu sa mère quand il était adolescent ressentait encore le poids de la perte d'un parent.  
AVENGEDINCHAINS


(jyarys)We lie beneath the stars at night, our hands gripping each other tight. You keep my secrets hope to die, promises, swear them to the sky.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le rossignol de l'Orage
avatar
Le rossignol de l'Orage
Valar Dohaeris


Ft : Kate Beckinsale
Multi-Compte : Rhaenys Targaryen || Alyx Lefford || Wylla Manderly
Messages : 1782
Date d'inscription : 16/10/2016

MessageSujet: Re: For the woman i love (Betharys)   Mar 23 Oct - 18:08


For the woman I love
Arys Manning & Bethany Selmy

« Lestival | 301, lune 12, semaine 2 »

Les terres de l’Orage fournissaient à chaque génération des chevaliers émérites et qui arrivait à se forger une réputation par-delà leur frontière. Barristan apportait une certaine renommé au Selmy de par sa position auprès du Roi, Bryce avait une bonne réputation également et personne ne pouvait nier que Robert Baratheon avait été un grand guerrier avant de tomber sous l’épée de Rhaegar Targaryen. Si la région de la chevalerie était le Bief, l’Orage fournissait des chevaliers avec des entraînements de qualités, les rendant dangereux sur le champ de bataille. Alors qu’Arys ait eu vent de tous les exploits des chevaliers orageois n’étaient pas si étonnant, c’était un honneur d’entendre de tel parole en revanche.

Durant un court instant, Bethany eut peur d’avoir froisser l’héritier de Noirport, mais le sourire qui vint s’afficher sur lèvres quelques instants plus tard, la rassura et calma les battements de son cœur qui s’était mis à accélérer doucement. Il était visiblement taquin mais savait bien vite reprendre son sérieux et la suite fit naître un rayon d’amusement sur le visage de la jeune femme. Il était vrai que Jyana avait beaucoup de caractère et contrairement à son frère, elle n’était pas aussi douce. N’hésitant pas à user des mots pour se faire entendre et obtenir ce qu’elle désirait.
« Je vous rejoins sur cela, Jyana a un caractère bien trempé qu’il faut éviter de se mettre à dos. »

Beth avait pu la voir à l’œuvre avec Nephelie Selmy, cousine d’Ilyn. Une jeune femme au caractère capricieux et qui ne semblait pas apprécier le frère et la sœur. Elle avait tenté quelque fois avec l’épouse de son cousin mais elle avait tapé dans le vide, Beth n’étant pas sensible à ce genre d’enfantillage. Mais elle savait que cela n’aurait pas été le cas avec Jyana et visiblement les deux femmes s’étaient mis des bâtons dans les roues durant de longues années durant. Désormais, chacune était mariées et vivait loin l’un de l’autre laissant les Eteules dans une douce tranquillité.
Arys commença à se soucier au rossignol. Bethany était surprise par cela, ils ne se connaissaient pas vraiment mais elle ne prenait pas ombrage de cela. Elle écouta en silence les mots de l’époux de sa belle-sœur.
« Personne n’est parfait ser Arys, et heureusement sinon le monde serait bien morne. »

Elle hocha légèrement la tête à sa requête. Il lui conta une partie de son histoire, comment il était tombée amoureux d’une femme qu’il ne put avoir, son chagrin d’amour, son cœur blessé, refusant toutes les alliances et mariages, jusqu’à ce que sa route rencontre celle de jolie brune aux yeux sombres. Jyana l’avait visiblement envouté, laissant ses charmes naturels œuvrer sur le chevalier des Manning. Et au fils des lunes, il avait succombé à la Selmy qu’il avait fait sienne. Bethany savait les sentiments de sa belle-sœur pour Arys. Ils formaient un beau couple. Elle rigola légèrement quand il lui annonça que son union avec Ilyn était bien plus romantique.
« Je trouve que votre mariage avec Jyana est romantique. Vous vous aimez sincèrement l’un l’autre et ça se voit. Combien de couple peuvent réellement prétendre à tant de sincérité dans leurs sentiments l’un envers l’autre ? Très peu. J’ai eu la chance de pouvoir épouser l’homme que j’aimais car c’était mes secondes noces. Lors de mes premières, je ne connaissais même pas l’homme que j’allais épousé. Il s’avère que les dieux nous ont été favorable comme ils l’ont été pour vous et Jyana. Et avec Ilyn nous sommes plus vieux que vous deux. Notre devoir est un peu différent tout comme les exigences qu’on attend de nous. »

Elle avait eu de la chance que Bryce ne la force pas à se remarier après sa période de deuil. Il aurait pu mais ne l’avait pas fait, et cela lui avait permis d’épouser l’homme dont elle était tombée amoureuse et qui lui avait permis d’oublier son défunt époux. Désormais elle n’aspirait qu’au bonheur et pouvoir enfin fonder une famille.
« Je l’espère de tout cœur également… »

Les Selmy comme les Caron avaient trop souffert ses derniers temps, alors elle espérait que les dieux leur accorderaient un peu de paix. Ils étaient après tout rester fidèles aux Sept alors qu’une bonne partie des terres de l’Orage se tournait vers le dieu Rouge.
« Bryce s’en ai remis, ce n’est pas la première fois malheureusement que notre famille est frappée par une épidémie violente. On peut dire dans un sens que nous avons été chanceux qu’elle n’emporte qu’un seul dès notre cette fois et pas…huit personnes comme la dernière fois. Nous tentons bien souvent de surmonter le deuil par un épisode heureux ensuite. Pour nous, cela a été mon mariage avec Ilyn et je pense que cela l’a aidé aussi à surmonter la perte de son père. Après il fallait laisser le temps agir pour diminuer notre peine et apprendre à vivre avec. Et nous essayons de lutter contre le désespoir de la mort par l’espoir de la vie. »

Un léger sourire étira les lèvres de Bethany tandis qu’une de ses mains se posa sur son ventre rond. Quelques temps après la peste, Jyana avait donné naissance à Lyessa et désormais c’était elle-même qui attendait la venue d’un enfant. Cela avait rempli de joie Ilyn. Lutter contre le malheur par le bonheur. Du moins quand cela était possible.


(c) DΛNDELION



Que serais-je sans toi qui vins à ma rencontre, que serais-je sans toi qu'un cœur au bois dormant. J'ai tout appris de toi jusqu'au sens du frisson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: For the woman i love (Betharys)   

Revenir en haut Aller en bas
 
For the woman i love (Betharys)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» NY Times: The Woman Who Would Be Haiti's Next President
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Presentation of the Red Woman

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: Westeros :: Les terres de l'Orage-
Sauter vers: