RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
La 20e MAJ est terminée les nouveautés sont à lire par ici !
Nous avons besoin de monde dans le Bief, à Dorne et dans le Val ! Points à la clé !
Jusqu'à mercredi les votes aux tops sites, compte double !!
La dernière édition de la Gazette est disponible par ici

Partagez | 
 

 If I look back, I am lost (Rhaegar)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
and the rose blooms once more
avatar
and the rose blooms once more
Valar Dohaeris

Ft : Natalie Dormer
Multi-Compte : Le très secsy Arys Manning et la belle Alysanne Lefford
Messages : 515
Date d'inscription : 19/09/2017

MessageSujet: If I look back, I am lost (Rhaegar)   Mar 21 Aoû - 16:18

Rhaegar & Margaery

If I look back
I am lost


La nuit tombait sur Lestival, écourtant le jour de quelques heures depuis que l'hiver avait été officiellement annoncé. La brise légère avait laissé place à un vent que la bieffoise qualifiait de glacial et, à quelques endroits du royaume, arrivait les premières chutes de neige. Margaery n'était qu'une enfant lors du dernière hiver: elle n'avait que de vague souvenir d'étendues blanches et du confort du château familial. Cependant, c'était un hiver court, au contraire des prédictions concernant celui ci. On avait coutume de lui rappeler constamment, lorsque le sujet de la météo faisait surface, qu'un long été précédait souvent un hiver plus long encore ... Margaery, elle, n'avait pas d'avis sur la question, ce qui ne l'empêchait pas de prier pour que ce proverbe nordien ne se réalise pas. Déambulant à travers les tentes, elle tentait de se réchauffer en s'emmaillotant dans un épais manteau bleu marine rehaussé de fourrure blanche, cadeau de son époux pour leur voyage à travers Westeros. Lestival était le dernier point de leur long périple et la princesse s'impatientait déjà de retrouver les appartements de Port-Réal et le confort de la demeure royale qu'elle avait quitté près d'un an auparavant. Envoyée pour son propre bien à Hautjardin, la capitale du Bief avait été le premier point d'arrêt de son mari pour sa mission de reconquête charismatique du royaume. Fort aimée dans le fief natale, Margaery s'était pliée à l'exercice à grands coups de sourire et de signe de la main. Et puis, après plusieurs lunes de convalescence, elle avait quitté le château Tyrell et ne connaissait, depuis, que les courtes escales prévues par son royal époux, apparitions savamment calculées qui lui avait permit de retrouver le Aegon dont elle était tombée amoureuse, mais point de se reposer. La fatigue se lisait sur les traits de la jeune femme dont la pâleur du teint lui avait valut la visite du mestre royal dès son arrivée à Lestival. « Alester ... Ici ! » appela-t-elle avec autorité, rappelant à son pas, le joyeux chien offert par Leonette près de deux années auparavant. Jeune et intrépide, l'animal ne tenait pas en place, permettant à sa maitresse de s'éclipser pour de longues promenades qui lui faisait du bien et lui rappelait sa vie de jeune fille célibataire. Mais les chaudes journées de Hautjardin semblaient bien loin, effacées par les bourrasques hivernales qui s'infiltraient entre les tentes et venaient décoiffer sa chevelure brune. Replaçant une mèche, échappée de la lourde natte du jour, derrière son oreille, elle poussa un soupir en entendant Alester japper et se mettre à courir joyeusement. Elle accéléra le pas, trottinant derrière lui, cherchant à comprendre les raisons d'un tel engouement chez son chien et, au détour d'une tente, manqua de rentrer dans quelqu'un. Caressant Alester, le Roi, en personne, se trouvait face à elle, la lumière des astres et des torches se reflétant dans sa chevelure argentée. « Votre Majesté... » le salua-t-elle tout en effectuant une gracieuse révérence. Même s'ils appartenaient désormais à la même famille, devenant son père par alliance, il restait le Roi et, en dehors de l'intimité des appartements royaux, jamais Margaery ne se serait risquer à écorcher l'étiquette. « Quelle joie de vous voir. » ajouta-t-elle alors que, pour la première fois depuis son départ pour Hautjardin, elle faisait face à son beau-père. Quelle opinion avait-il d'elle à présent ? Avait-il reçut des lettres d'Aegon ? Savait-il ce qu'il s'était passé depuis qu'elle avait quitté la capitale ? Il n'était plus l'inaccessible souverain qu'elle avait connu lors de sa première visite à Port-Réal: les choses avaient changé, tout comme elle même n'était plus la même. Cependant, malgré l'assurance qu'elle arborait devant tous, elle se souciait de l'opinion de Roi à son sujet, après tout, elle était l'épouse de son héritier.  
AVENGEDINCHAINS


(Aergy) We’re not just royalty. We are more than an alliance. We love each other. And we always will.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi des Sept Couronnes
avatar
Roi des Sept Couronnes
Valar Dohaeris


Ft : Karl Urban
Multi-Compte : Liane Vance // Tyrion Lannister // Ellaria Sand
Messages : 1097
Date d'inscription : 27/12/2017

MessageSujet: Re: If I look back, I am lost (Rhaegar)   Ven 7 Sep - 13:38


If I look back, I am lost

An 301 - Lune 12 - Semaine 4
Feat. Margaery Targaryen


Le Conseil Restreint avait tenu sa réunion hebdomadaire aujourd’hui, mais au lieu de leur salle habituelle au Donjon Rouge, c’est dans une longue pièce encore sobrement décorée comme les travaux n’étaient pas encore terminés, que c’était tenu le Conseil. Le feu crépitait avec grand bruit dans les deux cheminées de cette vaste pièce et plusieurs fois, le regard violet du Roi tomba comme hypnotisé sur les flammes dansant dans l’âtre de la cheminée située en face de lui. Alors, tout ce qui l’entourait semblait disparaître et ne subsistait que le Roi-Dragon face au feu. Une fois, il eut même un sursaut tant il avait cru bel et bien voir un visage rougeoyant sortir des flammes et lui sourire. Il fut alors rappelé à la réalité par Illyrio Mopatis qui avait vu, comme certainement tous les autres membres du Conseil, que l’attention du Roi était ailleurs. Il les avait alors regardés comme si c’était la première fois qu’il se rendait compte qu’il n’était pas seul dans cette pièce. Il avait soupiré, s’était frotté le visage de ses mains comme pour chasser cette fugace vision et avait demandé d’ajourner le Conseil jusqu’au lendemain, car il ne se sentait pas bien. Tous se levèrent, excepté le Roi, qui demanda au Grand Mestre Pycelle de lui apporter dans ses appartements du vinsonge pour la nuit puis il se retrouva véritablement seul pendant quelques instants qu’il passa adosser à son haut fauteuil, les yeux fermés. Un bruit de pas s’approchant lui fit rouvrir les yeux. Ser Barristan était là, avec Ser Mandon Moore et Ser Meryn Trant.

Majesté, comme convenu, Ser Mandon et Ser Meryn me remplaceront jusqu’à l’aube, demain.

Rhaegar le regarda, interloqué : Co…Comment ?

Vous m’avez permis ce matin de dîner en compagnie des miens que je vois si peu. Si Sa Majesté a changé d’avis, je les préviendrais de ce pas de mon absence.

Oh oui…c’est vrai…Excusez-moi Ser, j’avais oublié. Allez-y et saluez Lady Jyana et son époux, Ser Arys, de ma part.

Barristan Selmy sourit et lui assura que ce serait fait avant de s’incliner et de partir. Rhaegar se leva peu de temps après le départ de son Capitaine de la Garde Royale et marcha d’un pas lent vers ses appartements, en vue du dîner. Il n’avait guère d’appétit en ce moment et ne se forçait à avaler la nourriture qu’on lui servait que par égard pour Rhaenys ou Alyria qui souvent dînaient en sa compagnie. Mais depuis le coup de massue reçu par l’annonce faite par son fils, Rhaegar était passé par tous les états d’âme. A l’incompréhension, suivi la colère - la rage même, puis la détresse et la tristesse. Aujourd’hui, Rhaegar se sentait vieux, fatigué, usé et surtout en perpétuel danger. Rares étaient désormais ceux sur lesquels il posait un regard où ne luisait ni soupçon ni méfiance. Alyria et leur nouveau-né, Rhaenys, Aegon, malgré sa décision, Barristan, Robb et Margaery étaient certainement les seuls à bénéficier d'un bouclier les mettant encore à l'abri des royales humeurs de Rhaegar. Avec le temps, la Rose Tyrell réussit à gagner la confiance et l’affection du Roi et cela n’était de loin pas uniquement dû à ses charmes et ses sourires. Il découvrit, depuis son mariage avec son fils, une jeune femme intelligente, cultivée, raffinée et de fort agréable compagnie, si bien qu’elle bénéficiait, au même titre qu’un membre de sa famille, de l’immunité quant aux sauts d’humeur du Roi, qui pouvaient parfois être violents. Mais en cet instant, rien, pas même les visages des êtres aimés, vivants ou morts, n’errait dans l’esprit du Roi. Il marchait dans les couloirs tel un mort-vivant, sachant juste qu’il devait se rendre de la Salle du Conseil à ses appartements privés, point.

Soudain, un chien fit irruption à quelques pas de lui. A nouveau, Rhaegar sursauta, reculant d’un pas face à cette apparition inattendue, ses gardes royaux lui demandant si tout allait bien. Mais il ne prit pas la peine de leur répondre car entretemps, son esprit avait reconnu l’animal pour être le chien de Lady Margaery. Seul son nom refusait de lui revenir à l’esprit. Il s’agenouilla en souriant, fait extrêmement rare, et caressant la bête qui se roulait sur le dos, lui présentant son ventre. Quelques instants plus tard, ce fut sa maîtresse qui les rejoint, non sans avoir failli le renverser, dans sa hâte de rattraper son chien. Elle le salua, accompagnant ses mots d’une gracieuse révérence. Rhaegar s’appuya sur ses genoux et se redressa :

Lady Margaery dit-il en inclinant légèrement la tête. Il semblerait que j’ai en ma compagnie quelque chose qui vous appartient. Comment s’appelle-t-il déjà ? demanda-t-il sur un ton léger, tandis qu’un sourire à peine visible accompagna la joie prononcée à haute voix de la Rose de le voir.

Je vous retourne le compliment de bon coeur, Lady Margaery. Votre compagnie est toujours un véritable ravissement pour moi. Il se rappela que ce soir, il dînerait vraisemblablement seul ; Rhaenys et Alyria dînaient de leur côté avec leurs propres connaissances et amis. Il fit donc la proposition suivante à la Tyrell devenue Targaryen :

Si le coeur vous en dit, joignez-vous donc à moi pour le dîner, que je prendrai seul ce soir…Et de vous à moi, je vous avoue volontiers qu’en pareils moments, je n’aime guère à me retrouver seul…Votre chien est le bienvenu également, bien entendu. rajouta-t-il non sans esquisser un sourire.



[1]


The Dragon
KING
DO WE WALK IN LEGENDS OR ON THE GREEN EARTH IN THE DAYLIGHT?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
and the rose blooms once more
avatar
and the rose blooms once more
Valar Dohaeris

Ft : Natalie Dormer
Multi-Compte : Le très secsy Arys Manning et la belle Alysanne Lefford
Messages : 515
Date d'inscription : 19/09/2017

MessageSujet: Re: If I look back, I am lost (Rhaegar)   Dim 16 Sep - 23:16

Rhaegar & Margaery

If I look back
I am lost


Elle se souvenait encore du jour ou, jeune fille ayant tout juste atteint l'âge d'être publiquement présentée à la cour, elle avait rencontré le Roi. Cet homme dont elle entendait tant parler à Hautjardin, pour qui son père avait une véritable loyauté et qui inspirait ses frères de ses exploits passés. Cette histoire romanesque d'amours interdits chuchotée entre les lavandières du château familial ou encore les talents de musicien dont certains invités faisaient part lors de banquets à ressasser leurs jeunesses ... Tout cela avait construit une image de Rhaegar Targaryen dans l'esprit de la Rose Tyrell mais c'était sur son fils et héritier que le regard de la jeune fille s'était arrêté. Aegon ressemblait en tout point à l'image romantique et épique qu'elle se faisait du Rhaegar des histoires de son enfance. Jusque là, son futur beau-père lui avait plutôt inspiré de l'admiration ainsi une pointe de crainte dans l'aura royale qui se dégageait de sa personne. Son séjour imprévu à Port-Réal, en tant qu'émissaire Tyrell aux funérailles de la Reine Mère lui avait fait prendre conscience de la vulnérabilité de cette famille couronnée. Invitée parmi les proches de la famille royale, elle avait concentré ses efforts à apporter amour et réconfort à son promis mais n'avait pas manqué de lire la peine sur le visage du Roi qui devenait, soudain, bien plus humain qu'il ne l'avait jamais été. A cet instant, ses yeux améthystes posés sur son chien, elle avait le sentiment de retrouver cette impression.  « Alester, votre Altesse Royale. En hommage au fondateur de la maison Tyrell. Il m'a été offert voilà quelques années par l'épouse de mon frère Garlan, Lady Leonnette. » Alester ne l'avait quasiment jamais quitté. Offert peu avant le départ du couple Tyrell pour le Conflans, Alester n'était qu'un petit chiot à qui Margaery avait tout passé. Il dormait à ses pieds, dans son lit, ou sur ses genoux en pleine journée. Sage, il n'aboyait que peu lors des voyages en carrosse et elle n'avait pu se séparer de lui que lors de son séjour à Port-Réal pour les funérailles de la reine Rhaella.  « Ce petit gredin est intenable depuis que nous avons atteint Lestival, j'espère qu'il n'a point déranger votre Majesté dans ses pensées ? » demanda-t-elle avec politesse, consciente qu'en ces temps troublés, les pensées du Roi devaient être à des sujets moins futiles que de jouer à la balle avec un chien. Elle dissimula son sourire derrière sa main, lorsqu'il partagea cependant son ravissement à la revoir. S'ils étaient à Lestival depuis quelques jours, elle n'avait pas une place suffisamment importante pour avoir quelques raisons de le voir seul à seul. Sa place était aux côtés de son mari et Aegon lui intimait souvent d'aller se promener ou de se reposer, ces temps ci. Jusque là, elle avait cru qu'il préférait s'entretenir seul avec son père, avec son frère du Nord ou juste bénéficier d'un peu de calme. Désormais, elle n'était plus sure de rien. « Alors j'accepte avec plaisir, mon Roi. » acquiesça-t-elle avec une joie non voilée. La solitude était plaisante au début de son séjour, mais elle devenait pesante avec le temps. Avait-elle réellement retrouvé Aegon ? Pourquoi lui avait-il caché pareille décision ? Tout se bousculait dans sa tête et ses promenades tournaient rapidement en introspection fâcheuse. Entamant une marche lente aux côtés de son beau-père, elle ne put s'empêcher d'être agréablement rassurée sur la relation qu'ils avaient fini par établir, après près de deux années de mariage avec son fils. Ce roi, autrefois inaccessible était devenu un soutien, un pilier, presque un père maintenant que Mace Tyrell avait disparu. Loin de s'offusquer que sa belle fille perde un fils, un héritier, le Roi s'était montré une oreille attentive et un réconfort rare pour la jeune princesse qui semblait n'avoir personne à qui se confier. Même sa mère, Alerie Hightower, ne pouvait comprendre ce qu'elle vivait. La veuve Tyrell avait mis au monde quatre enfants et si, aujourd'hui, seuls trois demeuraient vivants, le décès de Gaemon quelques jours après celui de Loras, avait mis le deuil de cette noble dame entre parenthèse. Rhaegar, lui, avait souvent perdu des êtres aimés. Et c'était cela qui avait permis à Margaery de supporter l'absence d'Aegon à ses côtés. « Votre Majesté éprouve-t-elle l'envie de partager ses doutes ? Je tâcherai de me montrer une oreille aussi attentive que la votre. » promit-elle avec un sourire mélancolique. La douleur s'apaisait de jours en jours mais Gaemon ne disparaitrait jamais de son esprit. Son dragon noir, un si beau bébé dont les cheveux, si fins, était d'un sombre si caractéristique à la famille Tyrell. Elle se doutait, qu'entre autres pensées, certaines concernaient un autre dragon, bien blond cette fois ci, dont la dernière annonce avait fait forte impression.
AVENGEDINCHAINS


(Aergy) We’re not just royalty. We are more than an alliance. We love each other. And we always will.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi des Sept Couronnes
avatar
Roi des Sept Couronnes
Valar Dohaeris


Ft : Karl Urban
Multi-Compte : Liane Vance // Tyrion Lannister // Ellaria Sand
Messages : 1097
Date d'inscription : 27/12/2017

MessageSujet: Re: If I look back, I am lost (Rhaegar)   Jeu 11 Oct - 13:45



If I look back, I am lost ft. Margaery Targaryen


Rhaegar hocha lentement la tête à l’évocation du nom du joyeux animal de compagnie de Margaery et également du nom de Leonette Tyrell :

Alester, bien sûr. Une charmante dame que Lady Leonette. Je me souviens avoir partager un moment des plus mélodieux avec elle, lors de votre première venue à Port-Réal. Nous sommes allés jouer de nos harpes sur la Colline de Visenya, devant le peuple. Cela me ramena des années en arrière… dit-il en souriant, l’air triste, avant de rajouter, nostalgique, comme pour lui-même : Une autre époque…plus heureuse…. Il se baissa et passa une main sur la tête et le dos d’Alester puis tranquillisa Lady Margaery au sujet de son remuant compagnon :

Au contraire, son apparition m’a ramené dans le monde réel. Mon esprit pense beaucoup trop ; c’est l’une des raisons pour lesquelles je ne puis parfois trouver le sommeil.

Il accueilli la réponse affirmative de sa belle-fille au sujet de son invitation à partager son dîner avec un chaleureux sourire et proposa son bras à la jeune Rose. Ainsi marchèrent-ils ensemble jusqu’aux appartements du Roi. Les gardes postés devant les lourdes portes de bois gravées en multiples endroits du Dragon Tricéphale leur ouvrirent l’entrée sur les appartements richement décorés du Souverain des Sept Couronnes. Ils se dirigèrent ensuite dans une salle attenante au vestibule dans lequel ils venaient de pénétrer et dans laquelle la table pour le dîner du Roi avait été dressée. En voyant Lady Margaery, les serviteurs s’empressèrent d’ajouter un couvert à la droite du Roi. Rhaegar désigna la chaise à sa droite de la main et attendit que son invitée soit assise pour à son tour prendre place. Immédiatement, un ballet de plats, chauds et froids, et de carafes de cristal contenant du vin de diverses régions de Westeros et de l’eau fraîche débuta sous leurs yeux. Rhaegar se fit servir un vin épicé de Dorne ainsi que du porc salé, accompagné de divers légumes et de pommes de terre fumantes. Il but une longue gorgée de vin et ferma les yeux un instant comme si ce liquide rouge et fort parfumé pourrait à lui seul laver son corps et son esprit de tous ses tracas et soucis. La voix de sa belle-fille le rappela à la réalité. Il rouvrit les yeux, posa sa coupe de vin et posa ses avant-bras sur les accoudoirs de son fauteuil en soupirant. Des doutes ? Oui assurément…Rhaegar doutait de l’avenir, désormais plus que jamais incertain. Il reposait à présent sur son jeune fils, encore un nourrisson, Aerion, lui qui avait placé tous ses espoirs en Aegon. Passé le temps de l’incompréhension et de la colère, il se trouvait à présent confronter à une incertitude la plus totale. Il n’en avait encore parlé à personne, pas même à ses plus proches confidents qu’étaient Jon Connington ou Barristan Selmy, ni même à sa fille. Seule sa nouvelle reine avait subi les foudres de sa rage, après l’annonce bouleversante de son fils. Et Dieux qu’il avait été cruel envers cette femme qui ne voulait alors être qu’une oreille attentive et une épaule pour lui… Que Margaery revienne sur ce sujet ne faisait que rouvrir la plaie dans son coeur, encore béante et douloureuse. Seulement maintenant, il n’y avait plus de colère. Juste une immense déception, un vide et un abattement dont il ne savait s’il allait pouvoir s’en remettre. Sa tête tomba en arrière et s’appuya sur le haut dossier de son fauteuil :

Vous êtes une jeune femme intelligente, Lady Margaery. Je pense que vous savez déjà ce qui me fait douter sur notre avenir à tous, y compris le vôtre. commença-t-il. Avec cette…décision…que je ne peux lui refuser, l’avenir du Trône de Fer et de la Maison Targaryen repose désormais sur un bébé. Un triste rire s’échappa de sa gorge et il se passa sa main droite sur son visage et dans sa barbe : Je n’ai pas été un père pour Rhaenys, ni pour Aegon, à une époque où j’aurais dû et pouvais encore être présent pour eux. Aujourd’hui, je vis des jours plus sombres encore que ceux qui virent grandir mes deux premiers enfants. Autrefois, j’avais encore de l’amour à donner. Aujourd’hui, mon cœur n’en est plus capable… Plus après ce que celui en qui je plaçais tous mes espoirs a pu me faire…

Il leva des yeux brillants de tristesse sur Margaery : Et vous ? Malgré votre jeune âge, vous avez-vous aussi votre part de tristesse. Je me doute que cette décision vous affecte tout autant et je le déplore…sincèrement.


An 301 - Lune 12 - Semaine 4 Lestival


©️ Halloween




The Dragon
KING
DO WE WALK IN LEGENDS OR ON THE GREEN EARTH IN THE DAYLIGHT?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
and the rose blooms once more
avatar
and the rose blooms once more
Valar Dohaeris

Ft : Natalie Dormer
Multi-Compte : Le très secsy Arys Manning et la belle Alysanne Lefford
Messages : 515
Date d'inscription : 19/09/2017

MessageSujet: Re: If I look back, I am lost (Rhaegar)   Ven 12 Oct - 13:55

Rhaegar & Margaery

If I look back
I am lost


Aborder le sujet de sa famille réchauffait le coeur de la jeune fille. Si elle avait été bien accueillie au sein de sa maison de son époux, elle devait admettre que Hautjardin, les Tyrell et leur quotidien lui manquait. Son bonheur conjugal ne parvenait à effacer les souvenirs d'enfant que Margaery gardait du fief familial et la nostalgie que lui inspirait le blason des Tyrell. Dans les premiers jours de leur mariage, Aegon lui avait dessiné ce qu'il nommait son blason personnel: la rose Tyrell était lovée dans contre le corps du dragon tricéphale de la maison Targaryen. Mais la prévenance de son époux n'avait pas entamé le mal du pays que la nouvelle princesse avait pu ressentir en voyant ses frères quitter Port-Réal pour reprendre leurs vies à Hautjardin, une vie où elle n'avait de place que celle d'une soeur lointaine. Ainsi, les lettres que Leonette lui envoyait régulièrement apaisait son mal du pays: elle lui racontait combien Mina grandissait vite, et les aventures de la nouvelle vie conjugale de Loras. A travers les mots de sa belle soeur, Margaery avait la sensation d'être un peu là bas, bien que toujours ici. Elle souriait à nouveau, tentait de se faire une place dans ce nouveau monde. Leonette avait permit une douce transition jusqu'à ce qu'Alerie, Janna et les cousines Tyrell arrivent, après le mariage de Willos. Retrouver Alester était comme ramener un peu de Hautjardin à la Capitale Royale et les rosiers qu'Aegon avait fait planter dans les jardins du château avait fini de conquérir une petite Rose déjà fort éprise de son prince. Revoir les Tyrell, à Lestival, avait été comme retrouver un peu de cette époque: son statut de princesse changeait des choses, mais elle restait la petite Rose des Tyrell, précieuse princesse du Bief et soeur bien-aimée de son suzerain. « Oui, j'ai été triste de ne point la voir malgré la présence de mon frère, son époux, parmi nous. L'on m'a dit que des obligations familiales la gardait à Hautjardin. » C'était tout ce que Garlan avait pu lui dire avant que ses obligations ne le dirigent vers la lices où il désirait s'entrainer avant le tournoi. Mina était encore petite et elle avait entendu dire que Leonette s'occupait énormément des enfants de la fratrie Tyrell. Néanmoins, elle aurait aimé la revoir. D'un pas constant, elle suivit l'allure du Roi, pénétrant dans les appartements du Roi qui, non loin de ceux qu'elle partageait avec Aegon, semblaient bien plus imposants. Le prince et elle refaisaient chambre commune depuis que leur voyage les avait de nouveau rapprocher et si la perte de Gaemon restait un sujet sensible, le couple semblait avoir retrouver sa complicité d'antan. Margaery détacha Alester qui commença son exploration des lieux tandis qu'elle confiait aux serviteur du roi, son manteau rehaussé de fourrure. L'animal trouva une place de choix près de la cheminée et, s'installant aux côtés de Rhaegar, sa maitresse trouva la sienne. Elle fut étonnée de la manière avec laquelle son beau-père se confia si rapidement. Il était vrai que la relation qu'ils avaient instauré suite à son dramatique accouchement avait permit d'abaisser certaines barrières que le protocole installait entre le Roi et sa cour. Même si cela faisait deux années qu'elle portait le nom de Targaryen, Margaery peinait à voir Rhaegar comme un membre de sa famille, comme un père puisque, désormais aux yeux des dieux, elle devenait sa fille par alliance. En hocha la tête à la remarque du Roi. « Je ne peux que partager votre sentiment. J'imagine sans peine la stupeur du père que vous êtes, imaginez la surprise de l'épouse que je suis. » Si l'assemblée avait été surprise des mots du prince héritier, ses proches l'avaient sans doute été davantage. La Rose ignorait si son mari avait mis quelqu'un dans la confidence: Robb, Rhaenys, ... Elle ne les avait aucunement observé lorsque le dragon avait fait l'annonce de son renoncement au trône. A vrai dire, elle n'avait pas été attentive à quoi que ce soit. Seul résonnaient dans son esprit les mots de celui qu'elle aimait, des mots lourds de conséquences pour lui, pour elle et pour l'enfant qu'elle attendait. Elle se montra cependant touché de la sollicitude du souveraine la concernant. « Plus que mon avenir incertain ... C'est les sentiments de mon époux à mon égard qui me provoquent des insomnies. Quel mari ne amoureux ne partage pas ce genre de décision avec sa femme ? » La rose ignorait quel constat la blessait le plus: celui des cachoteries d'Aegon au sujet de son renoncement ou l'idée que jamais elle ne deviendrait reine. Son prince, d'ordinaire si ouvert envers elle, lui partageant ses doutes et ses peines était devenu un autre homme depuis leur arrivée à Lestival. Elle ne le reconnaissait plus. Cependant, le Roi aussi changeait et soudain, les aveux, les regrets de Rhaegar envers sa famille prirent voix. Elle ne pouvait qu'imaginer la vie des enfants royaux, l'enfance de son époux, orphelin de mère très jeune alors qu'elle avait toujours pu compter sur sa famille pour l'encadrer, la protéger et se montrer présent. Il était trop tard pour Rhaenys. Il était trop tard pour Aegon. Chacun avait grandit, avait fait des choix. Avait construit un chemin que l'influence paternelle ne pouvait plus attendre. Mais il en était un que le Roi oubliait déjà. « Ne doutez point de vous, votre Majesté. Fatigue et lassitude se lisent sur votre visage et vous êtes encore sous le choc de l'annonce d'Aegon mais ... Aerion est un bébé. Il ne tient qu'à vous de ne pas reproduire vos regrets avec votre dernier fils. » Le désormais héritier de la couronne, un nourisson que personne n'attendait mais qui avait des chances de devenir Roi s'il n'était emporté par l'Etranger avant que son père n'exhale son dernier souffle. Une incommensurable pression devait s'exercer sur les épaules de la nouvelle reine, tout comme, pendant les dernières lunes elle même les avait ressentit. Donner un héritier garantissait la place d'une femme. Aerion était une nouvelle chance, une occasion de faire différemment à moins que ... « Ou avec votre petit-fils. » lâcha-t-elle, annonçant pour la première fois sa grossesse. Tous deux avaient été ravagés par les dernières lunes mais Margaery voyait en Aerion, en cet enfant qu'elle portait en son sein, l'espoir d'un futur meilleur. Une nouvelle génération de Targaryen dont dépendrait l'avenir.
AVENGEDINCHAINS


(Aergy) We’re not just royalty. We are more than an alliance. We love each other. And we always will.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi des Sept Couronnes
avatar
Roi des Sept Couronnes
Valar Dohaeris


Ft : Karl Urban
Multi-Compte : Liane Vance // Tyrion Lannister // Ellaria Sand
Messages : 1097
Date d'inscription : 27/12/2017

MessageSujet: Re: If I look back, I am lost (Rhaegar)   Lun 29 Oct - 12:35



If I look back, I am lost ft. Margaery Targaryen


S'avançant vers la table et son assiette, Rhaegar commença à découper sa viande en petits morceaux avant de les piquer délicatement de sa fourchette et d’en goûter les délicieuses saveurs. Les cuisines lui servaient toujours des plats que Sa Majesté appréciait et en ces temps troubles, ils redoublaient de rigueur et d’attention en veillant à toujours lui présenter les meilleurs mets. Mais ce soir, Rhaegar mangeait avant tout par automatisme, réflexe naturel plus que véritable envie. Dire qu’il savourait son repas aurait été exagéré. En revanche, alors que son regard fut attiré sur sa droite par Alester qui lui aussi, quémandait autant chez lui que chez sa jeune maîtresse, le droit de pouvoir participer au dîner, il constata qu’il était presque soulagé de ne pas être seul ce soir. Cette longue journée de travail l’avait laissé sans savoir ce qu’avaient prévu sa Reine ou sa fille, avec lesquelles il partageait d’ordinaire ses repas du soir. Avant son annonce aux si lourdes conséquences, le père et son héritier aimaient également à se retrouver ensemble mais ce dernier avait depuis soigneusement évité de croiser le chemin de son père le Roi. Et il vaut mieux qu’il en soit ainsi pour le moment… pensa Rhaegar. Alors, partager son dîner avec sa belle-fille qu’il avait appris à connaître et à apprécier lui convenait tout à fait.

Tout en mangeant, il écoutait les remarques et réponses de celle-ci. Il releva les yeux sur elle alors qu’elle lui laissait imaginer la stupeur dans laquelle cette nouvelle l’avait elle aussi plongé. Rhaegar savait très bien que par cette alléchante alliance et union, les Tyrell gagnaient énormément en influence et pouvoir, de voir ainsi la précieuse petite-fille de Lady Olenna en passe d’épouser le futur Roi des Sept Couronnes. Mais à présent, qu’était-elle finalement ? Rien de plus qu’une jeune femme de noble naissance ayant épousé un Prince Targaryen et qui avait hérité de son nom. Jamais elle ne serait Reine. Avant de mieux la connaître, Rhaegar l’aurait volontiers uniquement qualifié d’opportuniste à l’instar du reste de sa famille, qui ne recherche que l’avancement et se cache derrière de beaux sourires et de charmantes paroles. Mais leur vie commune à Port-Réal depuis leur mariage lui a fait découvrir une autre facette de Lady Margaery qui venait dissimuler ce qui la qualifiait peut-être bien aux yeux de certains. Et il avait appris à beaucoup apprécier ce qu’il avait découvert sur elle durant ce temps. D’un air résigné et compréhensif, le Roi-Dragon hocha silencieusement la tête et la laissa poursuivre, parlant cette fois des sentiments plus intimes et personnels qu’elle partage avec son fils.

Posant ses couverts sur le rebord de son assiette à moitié vide, il porta sa coupe de vin à ses lèvres et but une gorgée sans la lâcher de ses prunelles améthystes. Reposant sa coupe il répondit à ce sujet à sa belle-fille :

Je ne saurais le dire. Le Prince mon fils a pris tout le monde de court avec cette annonce, sachant pertinemment quel tremblement de terre cette nouvelle occasionnerait dans nos vies à tous. Il laissa planer son regard sur la jeune femme un instant : Vous l’aimez. Réellement et sincèrement. Je le sais et pour cela, je vous remercie, ma Dame, de ne pas voir en lui uniquement le Prince, mais également l’homme. Il est pour nous deux encore trop tôt pour pouvoir occulter ce sentiment de trahison qui blesse nos cœurs ; vous en tant qu’épouse et moi en tant que père. Parfois, le temps nous aide à mieux comprendre certaines choses, à les envisager sous une autre perspective. Peut-être en sera-t-il de même pour cette personne qui nous est chère…Ou était chère…

Est ? Etait ? Il ne savait à quel temps mettre ce simple verbe et cela le laissa un instant interdit. Il finit par noyer cette question dans le vin. Finissant sa coupe d’un trait, il tendit le bras et la main tenant celle-ci vers un des serviteurs présents dans la pièce, signifiant qu’il voulait la voir pleine à nouveau. Pendant que l’un de ceux préposés au vin obtempérait, la Rose tenta de le réconforter quant à son nouveau devoir de père envers Aerion. Il avait accueilli la nouvelle avec le sourire et une certaine joie ; cela il ne le remettait pas en question et était presque fier que sa nouvelle Reine lui donne de suite un nouveau fils. Mais il se souvenait encore de la joie qu’avaient procurée les naissances de Rhaenys et d’Aegon. Ce sentiment d’être comblé lorsqu’on lui avait mis dans les bras ces nouveau-nés. Il était encore jeune et son cœur pouvait encore se soigner de lui-même de son passé peu heureux. Mais aujourd’hui, à 42 ans, il n’avait plus rien en commun avec le jeune père qu’il fut alors et moins encore avec le Prince Rhaegar dont parlent les contes et les histoires racontées aux enfants sur le chevalier prestigieux que fut jadis l’actuel souverain de Westeros. Lorsqu’il avait pris Aerion dans ses bras et l’avait nommé ainsi, il n’avait alors rien ressenti de tout ce qu’il avait autrefois pu ressentir. Parviendrait-il à aimer cet enfant et à se rattraper avec lui de tout ce qu’il n’avait pas pu faire avec ses deux précédents enfants, aujourd’hui des adultes ? Lady Margaery en semblait presque persuadée, ce qui était loin d’être son propre cas. Elle est jeune. J’aurais répondu la même chose si j’avais eu son âge et que je me trouvais face à un moi-même plus âgé… A la place, il lui répondit par un léger sourire qui ne gagna toutefois pas ses yeux et répondit après avoir bu une nouvelle gorgée de vin :

Que les Dieux vous entendent, chère Lady Margaery.

Il reposa sa coupe de vin et s’attela à finir son assiette, quand bien même l’appétit ne lui était toujours pas venu lorsqu’il arrêta son geste, ayant peur d’avoir mal entendu. Un petit-fils ?? Levant un regard surpris vers sa belle-fille, il reposa ses couverts et avala ce qu’il avait en bouche :

Est-ce…Est-ce confirmé ? demanda-t-il, se rappelant soudain les temps difficiles que traversa Lady Margaery, temps qui les rapprocha alors beaucoup, elle et lui…



An 301 - Lune 12 - Semaine 4 Lestival


©️ Halloween




The Dragon
KING
DO WE WALK IN LEGENDS OR ON THE GREEN EARTH IN THE DAYLIGHT?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
and the rose blooms once more
avatar
and the rose blooms once more
Valar Dohaeris

Ft : Natalie Dormer
Multi-Compte : Le très secsy Arys Manning et la belle Alysanne Lefford
Messages : 515
Date d'inscription : 19/09/2017

MessageSujet: Re: If I look back, I am lost (Rhaegar)   Lun 5 Nov - 19:04

Rhaegar & Margaery

If I look back
I am lost


Elle écouta le Roi parler, partageant son avis, sa vision de l'acte du prince. La déception du père était à la hauteur de celle de l'épouse: en renonçant au trône, Aegon lui ôtait la possibilité de devenir reine, il remettait en cause tout ce qu'elle avait toujours désiré, imaginé. Elle rougit de cette pensée alors même que le Roi lui disait son admiration pour l'amour qu'elle portait à Aegon. Ses sentiments étaient sincères, certes, mais la position occupée par le Prince n'était pas négligeable et elle ne doutait pas que le soutien d'Olenna à l'union Targaryenne de sa petite fille ne soit basé que sur l'altruisme de la savoir heureuse en mariage. En offrant leur princesse adorée, les Tyrell espéraient un retour. De l'influence, ils en avaient obtenus mais Margaery préférait mettre cela sur le compte de la loyauté de sa maison à la Couronne que sur les répercussions de son mariage. Sa place lui permettait d'espérer offrir à ses cousines de meilleurs partis que les seigneurs de Bief, d'étendre la gloire des Tyrell par delà les frontières des Sept Couronnes. Accomplie dans son rôle de princesse, elle s'était investie aurpès des pauvres et des orphelins de la capitale, se montrait toujours souriante et optimiste au sein de la cour, amoureuse et passionnée au sein e son couple. Mais si, jusque là, elle se contentait d'être une jolie poupée enamourachée de son prince, elle n'en restait pas moins une ambitieuse. Seul son amour pour Aegon l'avait empêché de faire un scandale et de demander au Roi l'autorisation de repartir quelques temps avec les Tyrell. Margaery n'en avait pas fini avec cette histoire et elle était déterminée à sortir son épingle du jeu. Elle le devait pour elle, mais également pour sa famille. « Je prie pour que les Sept accordent à ma famille la même vision des choses que celles de votre Majesté. » Laissa-t-elle en suspend quelques instants. Si Alerie ne prendrait pas position, elle ne doutait pas que sa grand-mère ait, elle, un avis bien tranché sur la question. Son influence était grande et elle conseillait toujours Willos dont elle ignorait totalement les sentiments à l'égard de la nouvelle. « Je ne vous cache pas que les ambitions de ma chère grand-mère n'était point de me marier à un homme aux ambitions politiques instables. Quand à mon frère ... Willos a été profondément affecté par l'affaire du prince Viserys. J'espère de tout coeur qu'il ne prendra pas l'annonce d'Aegon comme un nouvel affront fait à la famille Tyrell, un nouvel abus de confiance ... » Elle se souvenait parfaitement du visage de son aîné lorsque le procès du frère du Roi s'était achevé avec l'exil de celui-ci. Elle savait que son frère tenait le prince en haute estime, partageant une amitié ainsi que des valeurs sur bien des sujets. Il s'était sentit trahi par l'issu du procès et la culpabilité du prince Viserys suite à l'ordalie et n'abordait guère, à présent, le sujet de son amitié passée avec le dragon en exil. Ce jour là, Margaery avait glissé un regard vers Daena, indéchiffrable dans sa robe verte. Ses mots, aujourd'hui, étaient peut être durs, mais ils exprimaient la crainte de la jeune princesse qui, tiraillé entre le partage de cette colère et l'amour l'inclinant à pardonner, se sentait profondément meurtrie et perdue. Préférant aborder un sujet moins sensible, Margaery profita de son conseil pour informer le Roi de sa grossesse. Une annonce qui semblait affecté le monarque qui cessa brusquement son repas. Elle eut un sourire pour sa question et, hochant la tête répondit « Oui, votre Majesté. Le mestre m'a confirmé ce que je pensais depuis quelques semaines: je porte à nouveau un enfant. » Ils savaient tous deux le sujet sensible. La perte de Gaemon avait été d'autant plus difficile pour la jeune femme que la nouvelle Reine portait également la vie. Si elle avait culpabilisé, dans un premier temps, de monopoliser l'attention de son beau-père alors même son épouse pouvait avoir besoin de lui, elle devait reconnaitre qu'il lui avait été d'une aide secourable dans les heures les plus sombres de son deuil, la soutenant même lorsqu'Aegon, rentré de son périple dans l'Orage, commençait lui même à honorer la mémoire de leur fils. Un bref instant, alors que son époux ne lui inspirait que colère et tristesse, elle avait regretté de ne point avoir été plus âgée, de ne point avoir pu être celle connaissant l'amour du romantiquement tragique Rhaegar Targaryen. Les histoires de son amour défendu pour une nordienne lui revenant en mémoire. Il ne lui apparaissait plus alors comme un père, un Roi mais bien comme un homme qui, tout aussi meurtri qu'elle, partageait un peu de sa peine. Ce moment de faiblesse fut passager mais la faisait toujours rougir quand elle y pensait, témoignant de la naissance d'une certaine intimité entre le monarque et sa bru. « Et je sens que c'est un petit garçon. » ajouta-t-elle avec un sourire empli de joie et de malice. Elle eut un regard tendre pour ce ventre qui, bientôt, s'arrondirait gentiment tout en posant ses mains sur son abdomen. Son regard se voilà, soudainement triste. « J'avais prévu d'en faire l'annonce à la fin du tournoi mais ... La préséance du à la position d mon époux m'en a empêché. Si seulement j'avais insisté ... Peut être a-t-il cru que notre mariage resterait infécond ? Peut être la mort de notre premier enfant ... » Elle tentait encore de chercher une explication à la décision de son mari, de comprendre ce qui l'avait poussé à faire une telle annonce sans même lui en parler. D'un geste de la main, Margaery dégagea de la main ces pensées comme si elles se tenaient, moqueuses, devant son visage. « Pardonnez-mois. Faiblesse de femme. » tenta-t-elle de se justifier avant de reprendre. « Je suis prise dans un océan de doute et de question: que va-t-il advenir de moi, de mon enfant maintenant que ce à quoi le destin nous préparait se voit disparu ? Devrons-nous vivre reclus ici, à Lestival, comme des nobliaux oubliés de tous ? » Elle qui avait été fille de suzerain, destinée à régenter un royaume entier, promise au titre de Reine des Sept Couronne ne devenait subitement qu'une princesse d'aparat que son époux délaissait pour elle ne savait quelle raison. Elle poursuivit. « J'aime Aegon, mais ce n'était point l'avenir que nous avions imaginé l'un avec l'autre et encore moins celui que j'ambitionnais pour mon enfant. » Son fils aurait du être Roi. Gaemon avait brièvement hérité du titre de son père, devenant ainsi prince héritier de la Couronne, second dans l'ordre de succession. Son enfant à naître n'apparaitrait même pas dans cela. Reposant son dos contre le dossier de la chaise, Margaery joua distraitement avec son assiette du bout de sa fourchette. « Pour la santé de mon enfant à naitre, je dois demeurer calme, éloignée de toute forme d'inquiétude. Inutile de vous dire que ... Il m'est compliqué de rester impassible. » Elle baissa les yeux sur ses genoux. « De plus ... Aegon n'est point encore au courant de ... Ma situation. » avoua-t-elle.
AVENGEDINCHAINS


(Aergy) We’re not just royalty. We are more than an alliance. We love each other. And we always will.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi des Sept Couronnes
avatar
Roi des Sept Couronnes
Valar Dohaeris


Ft : Karl Urban
Multi-Compte : Liane Vance // Tyrion Lannister // Ellaria Sand
Messages : 1097
Date d'inscription : 27/12/2017

MessageSujet: Re: If I look back, I am lost (Rhaegar)   Mar 20 Nov - 13:34



If I look back, I am lost ft. Margaery Targaryen


Rhaegar finissait les derniers morceaux de viande dans son assiette tout en écoutant sa belle-fille parler. De temps à autre, il hochait doucement la tête, signe qu’il comprenait au moins où Margaery voulait en venir. Certaines choses restaient cependant extérieures à son entendement, comme son intimité avec le Prince Aegon ou sa grossesse visiblement confirmée par Mestre Pycelle. Mais du reste, il était tout autant que Margaery en proie au doute et à l’incertitude quant à l’avenir de cette dernière, l’avenir de son enfant et l’avenir du royaume tout entier. Son assiette vide et Margaery ayant gardé le silence depuis un moment, il s’adossa au dossier de son fauteuil et prit son verre de vin dans sa main droite. Il en but une gorgée puis son regard tomba sur la Jeune Rose et il se rappela les mots qu’elle eut au sujet de sa grand-mère et de son frère aîné et Suzerain du Bief. Le Bief…Avec l’hiver, le grenier de Westeros qu’était cette région avait des chances d’être mise à contribution si celui-ci devait s’éterniser plus longtemps que ne l’avait prévu les érudits de Villevieille. La nouvelle d’Aegon sans parler de l’ordalie de Viserys ne jouait pas en faveur des Dragons aux yeux des autres maisons influentes dont les Tyrell faisaient plus que partie. Il conviendrait donc de traiter cette affaire avec prudence si un jour la Reine des Epines jugeait opportun de reconsidérer l’alliance des Roses et des Dragons. Mais comme ce jour n’était pas encore arrivé, mieux valait ne pas forcer le cours des événements et poursuivre le cours de leur vie et de leur alliance :

Ne nous tracassons pas pour des choses qui demeurent encore du domaine des suppositions. Si Lord Willos ou Lady Olenna estime qu’un entretien avec moi est nécessaire pour revoir les conditions de notre alliance, il va de soi qu’ils seront entendus et que l’heure sera au dialogue et aux négociations. Mais en ce qui me concerne, je ne vois pour l’instant nul raison de remettre en cause quoi que ce soit entre nos deux maisons, ma Lady. dit-il, finissant ses mots par un fin sourire qui se voulait réconfortant, ayant conscience des inquiétudes de sa bru.

Il fit négligemment tourner son vin dans sa coupe, goûtant à la joie que lui partageait Margaery, sur son enfant à naître. Cette joie qu’il lut sur son visage, dans ses yeux et sur son sourire lui arracha un léger rire et un sourire franc et chaleureux.

Mes félicitations dans ce cas. Je suis heureux pour vous…Pour vous deux et me sens honoré d’être informé de cet heureux événement avant votre époux ! Ne tardez toutefois pas trop à le lui dire !

Quelques notes légères de leur part à tous deux avant qu’il ne poursuive, sur un ton bien plus sérieux :

Vous n’avez pas à vous excuser, Lady Margaery. Pas devant moi en tout cas. Je ne sais encore quelles sont les raisons qui poussèrent mon fils à prendre cette décision fatale pour nous tous, mais je suis persuadé que vous n’êtes en rien responsable…De ce qu’il s’est passé avec votre premier enfant tout comme le fait qu’il sache votre nouvelle situation ne l’aurait sûrement pas fait changer d’avis…Je le crains…Je connais mon fils ; ou du moins pensais le connaître jusqu’à récemment. Il a été élevé dans le but de me succéder. Il était brillant dans tout ce qu’il entreprenait et faisait partie de mon Conseil Restreint… Non Lady Margaery. Les raisons de cette décision doivent être autrement plus graves pour l’y avoir poussé…

Son regard se perdit un instant dans la contemplation de son vin puis il retomba sur le visage juvénile de sa belle-fille, sur lequel toute trace de joie et de gaieté avait désormais disparu pour laisser la place au doute et à l’inquiétude. Il finit sa coupe de vin, claqua des doigts pour qu’on le serve à nouveau et, une fois la chose faite, il avança une main bienveillante vers celle de Margaery qui était la plus proche de lui :

Pour ma part ma Dame, vous avez plusieurs choix possibles. Vous pouvez choisir de rester aux côtés de votre époux. Sa place n’est désormais plus à la cour, du moins de façon permanente. Peut-être lui permettrais-je de demeurer à Lestival…ou à Peyredragon. Vous l’aimez et votre grossesse sera sûrement un élément qui vous rapprochera plus encore. Vous pouvez choisir de rentrer avec la cour à Port-Réal ou même de pousser votre route jusqu’à Hautjardin si le cœur vous en dit. Loin de moi l’idée même de vous séquestrer à mes côtés au vu de la tournure des événements ! Être entourée de votre famille vous fera peut-être du bien et vous aidera à y voir plus clair dans toute cette histoire…même si pour moi, vous faîtes également partie de notre famille car j’ai pour vous une grande affection, Lady Margaery.

Il serra délicatement la main de Margaery dans la sienne avant de la lui rendre et de s’asseoir à nouveau au fond de son fauteuil.

Quelle que soit votre décision, elle vous appartient. Mais si vous choisissez de rester auprès de mon fils, promettez-moi de venir me rendre visite au Donjon Rouge ou de m’écrire si vous ne le pouvez…Il semblerait que je me sois habituée à votre présence.. reconnu-t-il.



An 301 - Lune 12 - Semaine 4 Lestival


©️ Halloween




The Dragon
KING
DO WE WALK IN LEGENDS OR ON THE GREEN EARTH IN THE DAYLIGHT?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: If I look back, I am lost (Rhaegar)   

Revenir en haut Aller en bas
 
If I look back, I am lost (Rhaegar)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» if I look back I'm lost (mafalda)
» R.M.S TITANIC IS BACK!
» LOST LE RPG
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» I can't wait to kiss the ground, wherever we touch back down. [PV Willy]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: Westeros :: Les terres de l'Orage-
Sauter vers: