RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Toutes les nouveautés de la MAJ sont à retrouver ici ! Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha  3725701551
La dernière édition de la Gazette est disponible par ici Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha  3725701551
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)

Partagez
 

 Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Dame
Cersei Lannister
Dame
Valar Dohaeris
Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha  C2yb
Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha  Tumblr_nfu0fq3tdG1tybli3o1_250
Ft : Lena Headey
Multi-Compte : Ramsay Bolton & Donnor Salfalaise
Messages : 788
Date d'inscription : 17/12/2017

Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha  Empty
MessageSujet: Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha    Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha  EmptyJeu 9 Aoû - 18:40

le sacrifice d'un enfant
avec Sacha -

Elle serrait contre son sein l’œuf de dragon. Tourmentée par ses songes, Cersei ne parvenait plus à se rendormir, ses pensées étaient incohérentes. La Lionne cherchait une logique à tout cela. Ses rêves étaient de nature véridique, Cersei avait le sentiment que tout ceci était un message pour l’alerter d’un danger. A travers ses songes, Cersei avait fini par comprendre de nombreuses choses. Elle avait compris que sa vengeance envers les Targaryen ne pourrait jamais se faire. Les Dragons étaient puissants, Rhaegar était sur le trône depuis de nombreuses années, il avait deux fils et il était tout aussi certains qu'il aurait une descendance de son ainé qui avait épousé Margaery Tyrell. Leur descendance était assurée et jamais Cersei ne pourrait les éliminer. C’était peine perdu. La prophétie de Maggy la Grenouille qui lui avait assuré la couronne était fausse. Cersei avait eu trois enfants, mais elle n’était pas reine, elle était loin de la Couronne et elle aurait d’autres préoccupations à Castral Roc. Le domaine des Lions était sa demeure depuis quelques lunes. Cersei s’y était de nouveau installée en compagnie de ses trois enfants et de sa suite, elle s’était sentie pour le mieux, jusqu’à ce soir.
Les hurlements de ses enfants résonnaient encore dans son esprit. Cersei avait toujours en mémoire le silence après l’ouverture des portes. Elle se voyait encore tomber à genoux dans cette rivière de sang, devant les corps sans vie de ses chers petits. La Lionne sentait encore sa voix se briser à force de hurler sa peine. Dans ses songes, le sang avait maculé sa robe et chaque parcelle de sa peau. Ses petits, ses pauvres petits. Puis, il y avait eu ce rire, tout droit sorti des ténèbres. Ce rire qui appartenait à Tyrion. Il avait commandité son malheur, il était le valonqar, celui qui causerait sa perte. En entendant ce rire, Cersei s’était réveillée brusquement et depuis, elle ne cessait de repenser à ces rêves. Son œuf de dragon contre elle, elle avait finalement pris la meilleure des décisions.

Cersei Lannister s’était endormie sur l’un des fauteuils de sa chambre. Quand elle se réveilla, elle avait les yeux rougis, ses joues possédaient encore les traces des larmes qu’elle avait versé, mais la Lionne ne se formalisa pas de tout cela. Une petite créature était délicatement lovée contre sa poitrine. Cersei n’eut aucun mouvement de recul, elle comprit aussitôt ce qu’il en était quand elle vit le trou dans la coquille de son œuf. Cette nuit, alors qu’elle dormait, son œuf de dragon avait fini par éclore. Surprise dans un premier temps, elle passa un temps quasi interminable à contempler le bébé dragon endormi. Cersei savait que ce n’était pas anodin s’il avait éclos la nuit où elle avait pris une décision importante. Ce dragon était venu au monde, grâce au sacrifice qu’elle était en train de faire. Au bout d’un moment, sentant le cœur de sa maîtresse battre de plus en plus vite, le dragon se réveilla. Il se redressa sur ses petites pattes et regarda celle qui lui avait permis de vivre. Cersei caressa du bout des doigts la tête de l’animal, il claqua en retour des dents, ce qui fit sourire la Lionne.

« Vaelarr, toi aussi tu seras mon enfant et je ferai également tout pour te protéger. » Elle déposa un baiser sur le haut de la tête de son bébé dragon et elle commença à mettre en place sa stratégie pour que personne ne soit au courant de la venue au monde de cette créature extraordinaire.

*

1 semaine plus tard

« Chère lady Olenna,
Je vous envoie ce corbeau pour vous annoncer que votre arrière-petit-fils Loren est en route pour le Bief, sous bonne garde et en compagnie de sa gouvernante et serviteur. J’aime mon fils, mais il est autant un Tyrell qu’un Lannister. Il a besoin de connaître sa famille et également qui était son père, dont il ne se souvient malheureusement pas. Je sais que vous lui parlerez régulièrement de lui et saurais faire en sorte que mon fils n’oublie pas son père. Comme vous pourrez le voir, c’est un enfant plein qui du haut de ses deux ans aime bouger. Je vous conseillerai donc vivement de lui faire faire de l’exercice et de lui trouver un jeu compagnon avec qui il pourra jouer. Vous le constaterez également, Loren possède le regard de son père et également les boucles de ses cheveux, j’espère que cette ressemblance vous incitera à aimer et protéger cet enfant comme le fils de Loras et non à le voir pleinement comme un Lannister, dont il possède de nombreux traits. Je vous recommande mon fils, à vous et à lady Leonette dont la jeune fille Mina est très proche en âge de Loren. Je sais qu’elle saura lui apporter tout ce dont il a besoin et je lui demande vivement de m’envoyer régulièrement des corbeaux pour m’informer de sa bonne santé et de ses progrès.
Si tout se déroule bien, Loren sera auprès de vous à la prochaine lune. Je vous informe également que mes autres fils Tywell et Tybolt se portent bien, vous aurez l’occasion de les revoir durant mon prochain séjour dans le Bief.
Que les Sept vous protègent en cet Hiver.
Lady Cersei Lannister. »


La lettre était partie le jour même de la naissance du dragon. Cersei avait informé tout le monde que son cher fils, son précieux Loren repartirait dans le Bief pour vivre en compagnie de la famille de son père. Cette décision étonna tout le monde, mais Cersei n’apporta pas plus d’explications. Néanmoins, tout le monde remarqua que la Lionne avait fait mettre des gardes devant les portes de la chambre de ses trois enfants et qu’elle avait également interdit quiconque d’entrer dans sa chambre, même les servantes. Durant cette semaine, Cersei avait été très mystérieuse, elle passait son temps en compagnie de ses fils et quand elle ne le faisait pas, elle s’isolait dans sa chambre. C’était dans ce lieu que la Lionne gardait son quatrième enfant, son Vaelarr comme elle l’avait nommé. Cersei le protégeait comme ses autres enfants, comme s’il était un précieux trésor.
Durant cette semaine, la Lionne avait organisé le départ de son fils, choisissant les gardes qui l’escorteraient avec le reste de sa suite, inscrivant sur un parchemin les nombreuses recommandations qu’elle faisait à lady Leonette. Cersei faisait en sorte de rester occuper et de ne pas penser à ce départ qui lui brisait le cœur. Certaines nuits, elle allait dormir dans auprès de son ainé, le serrant affectueusement contre elle pour qu’il n’oublie pas la chaleur maternelle. La Lionne savait que loin d’elle son ainé serait corrompu par les Tyrell. Elle n’avait pas le choix, il lui était tellement précieux qu’elle serait capable de tout pour le protéger de la menace que représentait Tyrion. Son frère était un fin stratège, il avait dû comprendre les ambitions de sa sœur et aussi qu’elle ferait valoir son droit sur Castral Roc au nom de ses fils. Le nain avait dû comprendre qu’elle ne renoncerait pas, d’où l’avertissement qu’elle avait reçu en rêve. Cersei avait gagné un autre enfant, mais elle perdait le plus précieux d’entre eux. Au fur et à mesure que les jours s’étaient écoulés, son cœur avait fini par se briser.

Ce fut en toute intimité que Loren Tyrell quitta Castral Roc durant le troisième jour de la lune onze et de la semaine trois. Après avoir dit au revoir à son oncle, sa tante et ses nièces, l’enfant avait rejoint sa mère pour dire au revoir à ses petits frères, puis ensemble, entourés de Sacha et de la gouvernante du petit, ils avaient pris le chemin du parvis de Castral Roc. Loren avait compris les paroles de sa mère, cette dernière lui avait expliqué de nombreuses fois qu’il allait rejoindre Hautjardin pour retrouver son autre famille, les Tyrell. L’enfant n’avait cependant pas compris qu’il serait séparé de sa mère, c’était pour cela qu’il marchait joyeusement, sa main contre la sienne jusqu’à l’équipage qui les attendait. Le cœur serrait, Cersei regardait droit devant elle et ne croisait le regard de personne. Puis, les portes s’ouvrirent et la lumière de cette journée hivernale vint à eux. L’équipage était prêt, il ne restait plus qu’à mettre le jeune Loren et sa gouvernante à bord. Cette dernière, tout comme Sacha se mirent à l’écart, pour laisser un peu d’intimité à la mère et l’enfant pour cet au revoir. Cersei s’agenouilla devant le petit garçon de deux ans et caressa ses belles boucles blondes. L’enfant lui fit un sourire et la mère déposa un tendre baiser sur sa joue et le serra contre elle. C’était trop pour la Lionne que seuls ses enfants pouvaient ébranler, elle craqua.
« N’oublie pas Loren, n’oublie jamais que ta mère t’aime et qu’elle ferait n’importe quoi pour te protéger. N’oublie jamais tout l’amour que je te porte. Nous viendrons te voir prochainement avec tes frères. » Elle le serra un peu plus contre elle, tenta vainement de masquer ses larmes. Elle se redressa et indiqua à la gouvernante que c’était bon. Si elle s’attardait plus longtemps, Cersei n’était pas certaine de pouvoir le laisser partir.
Loren Tyrell finit par comprendre qu’il partirait cette fois-ci sans sa mère, il serra ses petites mains contre le tissu de la robe pourpre de Cersei, alors que sa gouvernante cherchait à l’arracher à elle. Le petit se mit à pleurer et à crier « mère » quand on le fit monter dans l’équipage. Cersei réprima un sanglot quand elle l’entendit l’appeler et tenta de masquer sa douleur. Elle ordonna immédiatement à l’équipage de se mettre en route. Droite, elle regarda son enfant partir et resta silencieuse jusqu’à ce que l’équipage ne soit plus en vue. Se séparer de son précieux fils était la pire douleur qu’elle ait connu à ce jour, mais elle n’avait pas le choix, c’était pour son bien, elle ne pouvait pas se permettre de voir l’enfant disparaître sous les coups de son frère. Quelques traces de larmes étaient visibles sur ses joues quand Cersei se tourna vers Sacha.
« Viens Sacha, nous devons parler. » Son visage était froid et s’il n’y avait pas eu cette démonstration de peine au moment du départ de Loren et les traces de ses larmes, on aurait pu croire que Cersei était inébranlable.





Made by Neon Demon


    Hear me Roar

    code broadsword.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roturière
Sacha
Roturière
Valar Dohaeris
Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha  Octavia-the-100-tv-show-39063000-500-225
Ft : Marie Avgeropoulos
Multi-Compte : Boadicée Sand/ Edrick/ Arya Stark
Messages : 881
Date d'inscription : 27/09/2017

Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha  Empty
MessageSujet: Re: Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha    Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha  EmptyJeu 9 Aoû - 19:27

Je frappais de toutes mes forces le mannequin d’entraînement en poussant un cris de rage venant du plus profond de mes entrailles. L’acier Valyrien trancha net le bois qui tomba au sol dans un bruit sourd. D’un geste du poignet j’essuyai la sueur qui coulait dans mes yeux en essayant à nouveau de me canaliser. J’étais toute seule, comme à chaque fois que je maniais Dent de Lion. La bande qui cachait son pommeau était maculée de traces brunâtre et d’autre d’un rouge passé des traces de transpirations et d’ampoules éclatées à force de la manier. J’allais devoir la changer. Comme les autres j’avais appris que Lady Cersei allait laisser partir son fils aîné dans le Bief sans que pour autant je n’en sache pas plus. Je poussai un profond soupire en me laissant tomber sur le sol pour entretenir mon épée avec des gestes attentionnés. Je n’aimais pas ça. Pas ça du tout. D’un geste machinal je laissais quelques noisettes tomber au sol en appelant mon écureuil qui se faufila jusqu’à moi avant de grimper sur mon épaules, noisette entre les pattes. Qu’est ce qui arrivait à Lady Cersei ? Ce n’était pas dans ses habitudes de passer tout son temps avec ses enfants ou de s’enfermer dans sa chambre. Donnant une nouvelle noisette à Reil je lui grattai doucement la tête. Non, il y avait quelque chose d’étrange et l’incompréhension mêlé à l’inquiétude me remplissait de rage. Je finis de nettoyer mon épée et de changer la bande qui garnissait son pommeau pour le maintenir caché, avant de retourner dans ma chambre. Et comme tous les jours depuis le début de cette lune, je trouvais une petite branche fleurie sur mon lit, j’aurais pus croire que c’était Félicité, mais elle m’avait assuré que ce n’était pas elle. Je glissais les fleurs avec les autres dans un petit vase et m’affalais sur mon lit avec un soupire.

Le jour du départ de l’enfant arriva et je sentis mon estomac se nouer. Je revêtis une tenue sombre et passais mon épée avant de relever mes cheveux en une longue queue de cheval. Je descendis à tout allure, tenant dans ma main droite une petite bourse contenant un petit présent pour le petit garçon. Je l’avais fais faire en secret. J’arrivais à mon poste et me mis au même niveau que la gouvernante à qui je glissais la petite bourse. Dedans ? Un petit pendentif à tête de lion et un jouet en bois peint représentant un lion. Je fixais le dos de Lady Cersei sans parler, sans même bouger, ma main posée sur le pommeau de mon épée, pour une fois exposée au grand jour. Même sans le voir, je devinais la douleur de la lady, je n’avais sans doute pas éprouvé la même, mais pour moi elle faisait écho à celle que m’avait secoué le jour où j’avais quitté mon village pour rejoindre Ser Garlan. Certes je n’étais qu’une espèce de gardienne pour les huit autres gosses, et pas leur mère, mais j’avais souffert de les quitter malgré leur promesse que tout irait bien.

La gouvernante me donna une petite tape sur l’épaule et s’approcha de l’enfant qui s’accrochait à sa mère en pleurant. Je ne lâchais pas la scène des yeux ma main gauche serrant à m’en garder une cicatrice le pommeau de l’arme dans ma paume. L’enfant fut bientôt dans le carrosse et il partit, je restais immobile parfaitement droite, trois pas derrière Lady Cersei sans rien dire. Avais-je le droit de dire quelque chose ? J’en doutais. Je soutiens son regard lorsqu’elle se tourna vers moi. Elle avait pleuré. Mais ce n’était que quelque traces externes de la douleur interne qui devait la ronger. Son masque de fer s’était formé et s’il avait plu personne n’aurait pus se douter qu’elle avait pleuré. J’inclinai la tête lorsqu’elle se tourna vers moi, mais soutiens son regard.

« À vos ordres Lady Cersei. »

Je la suivis dès qu’elle se mit en route et notai machinalement que maintenant je la dépassais de quelque centimètres. Tant mieux ? J’étais censé être une guerrière. J’avais l’impression d’être l’ombre de lady Cersei, et une ombre de forte méchante humeur, à l’image de sa maîtresse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame
Cersei Lannister
Dame
Valar Dohaeris
Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha  C2yb
Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha  Tumblr_nfu0fq3tdG1tybli3o1_250
Ft : Lena Headey
Multi-Compte : Ramsay Bolton & Donnor Salfalaise
Messages : 788
Date d'inscription : 17/12/2017

Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha  Empty
MessageSujet: Re: Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha    Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha  EmptyDim 9 Sep - 22:19

le sacrifice d'un enfant
avec Sacha -

Laisser son enfant vivre loin d’elle était la pire des décisions que Cersei ait eu un jour à prendre. Son cœur souffrait de cette séparation et ses larmes marquaient encore ses joues. C’était un jour de deuil pour la Lionne. Un jour qui signifiait que Loren ne serait jamais pleinement un Lannister et deviendrait un Tyrell. Sous le joug d’Olenna Tyrell, l’enfant deviendrait comme toutes ces roses et il n’aurait pas la hargne des lions, ni l’esprit de conquête de sa mère. Pour Loren, Cersei était capable de tout, pour qu’il vive en toute sécurité, elle acceptait le fait qu’il doit s’éloigner d’elle. Par cet acte, Cersei espérait pouvoir se battre pour son fils et ainsi lui offrir Castral Roc. La demeure de ses ancêtres devait lui revenir, elle devait être transmise à un fils Lannister qui avait tous les atouts de cette famille. Son fils était cette personne. En voyant ses doux cheveux blonds et son regard si semblable à celui de Jaime, Cersei n’avait aucun doute, son fils régnerait sur Castral Roc. Comme son noble grand-père, Loren se battrait pour la grandeur de la famille des Lions. Cet éloignement était un lourd sacrifice pour Cersei, mais elle ne serait pas séparée de lui trop longtemps. Comme l’avait stipulé Olenna Tyrell, elle allait devoir revenir passer quelques lunes dans le Bief pour que tous ses enfants connaissent leurs origines. La vieille rose n’avait pas hésité à rappeler à Cersei que ses enfants étaient des Tyrell et non des Lannister. Cersei n’avait rien rétorqué, pour elle, ceci n’était qu’une formalité. Plus tard, quand la vieille femme serait morte, elle pourrait aller à sa guise où cela lui chantait.
L’équipage s’éloignait et le cœur lourd Cersei regardait son enfant partir loin d’elle. Loren ne l’avait jamais quitté jusqu’à ce jour. Il avait toujours été à ses côtés et ne plus voir son joli petit visage serait comme un deuil pour la Lionne. La perte de Loren lui rappelait celle de Jaime. A nouveau son cœur connaissait la souffrance et la blonde commençait à regretter ce choix. Elle pouvait toujours rappeler l’équipage, elle pouvait toujours courir jusqu’à son fils pour le prendre dans ses bras et calmer ses pleurs. Cependant, elle ne pouvait pas faire cela. Garder son fils à Castral Roc, c’était le mettre en danger. Tant que Tyrion serait en vie, il serait une menace pour son fils. Tant que ce nabot foulerait cette terre, elle ne pourrait pas avoir Loren à ses côtés.
L’équipage n’était plus visible et son petit ange se trouvait désormais loin. Cersei finit par se détourner et indiqua à sa protégée Sacha de la suivre. Cersei savait qu’elle pouvait faire entièrement confiance en cette jeune fille. Sacha lui devait beaucoup et elle s’était montrée loyale depuis le début de leur rencontre. Cela faisait maintenant plus de deux ans que Sacha se trouvait à ses côtés. La petite sauvage, qu’elle avait recueillie, avait beaucoup grandi et elle avait fini par avoir des manières plus présentables. Bien entendu, sa nature revenait souvent au grand galop, mais Cersei avait toujours la foi de corriger la petite Sacha en la rappelant constamment à l’ordre.

Après avoir traversé les nombreux couloirs de Castral Roc, Cersei et sa protégée entrèrent dans les appartements de la lady. Ceux-ci étaient en désordre et pour cause, la Lionne refusait qu’une servante y mette les pieds quand elle ne s’y trouvait pas. Son étrange comportement en avait interpelé plus d’un et tous se demandaient quel secret la Lannister pouvait bien cacher. Ce matin, les servantes n’avaient donc pu faire le lit de la lady et encore moins ranger ses vêtements. Cersei en avait cure, elle avait un bien très précieux à protéger. Tout en laissant Sacha dans la chambre, elle pénétra dans la salle d’eau attenante et retrouva son petit Vaelarr. Le petit dragon rouge aux cornes et aux ailes noirs était endormi, blotti confortablement dans un amas de drap. Le dragon se réveilla en sentant sa mère à ses côtés et il dressa joyeusement sa tête. Cersei le prit dans sa main et le prit contre elle. La Lionne quitta la pièce et revint dans la chambre pour présenter son dragon à Sacha.

« Tu as dû te poser de nombreuses questions sur mon comportement de ces derniers jours. Tu vas pouvoir trouver une bonne partie de tes réponses. Sacha, je te présente Vaelarr. » Elle positionna le dragon de façon à ce qu’il puisse faire face à la jeune fille, tout en ne lâchant pas l’animal des yeux. Vaelarr serait son réconfort après la perte de Loren.

Made by Neon Demon


    Hear me Roar

    code broadsword.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roturière
Sacha
Roturière
Valar Dohaeris
Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha  Octavia-the-100-tv-show-39063000-500-225
Ft : Marie Avgeropoulos
Multi-Compte : Boadicée Sand/ Edrick/ Arya Stark
Messages : 881
Date d'inscription : 27/09/2017

Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha  Empty
MessageSujet: Re: Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha    Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha  EmptyLun 10 Sep - 7:53

Je suivis sans prononcer le moindre mots. Ce n’était clairement pas à moi de parler en première. Je me demandais tout de même ce qu’il pouvait bien se passer dans la tête de Lady Cersei pour qu’elle se sépare ainsi de son fils. C’était à ne plus rien à y comprendre. Et je connaissais lady Cersei depuis deux ans, certes ce n’était pas long, mais assez pour savoir qu’elle cachait quelque chose et que je sentais que cela n’allait pas me plaire. Un peu comme la fois où elle m’avait fait enfiler presque de force une robe pour une soirée à Hautjardin et où elle m’y avait traîné pour je ne sais plus qu’elle raison. Résultat j’avais passé la soirée à fuir tout ceux voulant danser avec moi.

Je haussais un sourcil surpris devant l’état des appartements de la lady et fermai avec soin la porte derrière moi. Par les Sept… Qu’avait-il bien put se passer ici pour que tout soit dans cet état ? Quand je pensais que moi ma chambre devait être impeccable… Là… il y avait des robes un peu partout, le lit n’était pas fait et le ménage n’avait pas été fait depuis au moins une semaine… Depuis que Lady Cersei était étrange. Était-elle entrain de devenir folle ? Je n’étais pas des plus à l’aise dans cet environnement… Je fis un tour sur moi-même attendant que la lady blonde revienne. J’écarquillai les yeux en voyant ce qu’elle tenait dans les mains et je ne pus m’empêcher

« Putain de bordel de suceur de queue de vieux boucs précoces ! »

Je restai plantée devant la lady à fixer… Vaelarr. D’accord. Un dragon. Un dragon. Un dragon. J’ai appris à gérer beaucoup de chose dans ma vie… Mais un dragon, rouge aux ailes et aux cornes noirs qui avait l’air très mignon, c’était une autre paire de manche. Je me giflais mentalement pour arrêter de rester les bras ballants et de réactiver mon cerveau. Donc… La raison de son état étrange ? Donc, cela faisait une semaine qu’elle était ainsi, son œuf avait donc éclot il y a une semaine. Si cela expliquait qu’elle n’ait pas fait ranger son appartement… Cela expliquait BEAUCOUP moins le départ de Loren… Je m’approchai d’un pas de la bestiole sans la lâcher des yeux. Donc, maintenant, en plus de deux lady et deux gamins, j’avais un dragon à surveiller. Pourquoi ma vie ne pouvait-elle pas se simplifier au lieu de se complexifié ? Hein ? Les sept… juste une fois ?  Je pris une profonde respiration avant de soutenir à nouveaux les yeux verts de la lady.

« J’imagine qu’il est né il y a une semaine et que vous vous êtes débarrassé des coquilles de l’œuf. Et que votre étrange comportement à avoir avec une volonté de le cacher à tout prix à lord Tyrion ? Et de ce fait l’état de vos appartements, dire que je n’ai même pas le droit à un livre qui traîne. Mais cela ne m’explique pas votre volonté à envoyer Loren à Hautjardin. »

Un dragon… Je le fixai, toujours étrangement fascinée par ce petit être. Je mourais d’envie de le toucher pour m’assurer qu’il était bien réel, cependant, sans avoir reçu l’autorisation de Lady Cersei avant, mes mains restaient sagement sur mon épée et le long de mon corps. Pourquoi je sentais que cette histoire allait être simple encore ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame
Cersei Lannister
Dame
Valar Dohaeris
Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha  C2yb
Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha  Tumblr_nfu0fq3tdG1tybli3o1_250
Ft : Lena Headey
Multi-Compte : Ramsay Bolton & Donnor Salfalaise
Messages : 788
Date d'inscription : 17/12/2017

Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha  Empty
MessageSujet: Re: Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha    Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha  EmptyLun 22 Oct - 22:07

le sacrifice d'un enfant
avec Sacha -

La perte de Loren était douloureuse pour Cersei. Même s’il était toujours en vie, la Lionne avait conscience que plus rien ne serait pareil. Son fils adoré allait être élevé par les roses, il allait prendre leurs vices et petit à petit, il allait s’éloigner du lion qu’elle avait tellement imaginé en lui. C’était un déchirement pour Cersei de savoir que désormais, c’était la vieille main ridée d’Olenna Tyrell qui allait serrer la petite main rose de son fils. Elle la détestait, elle les haïssait tous, mais elle maudissait encore plus Tyrion qui la forçait à commettre cet abandon. Est-ce que Tybolt et Tywell allaient être aussi en danger ? Ils étaient petits, ils ne quittaient guère ses appartements et pourtant Cersei doutait de ses mesures de sécurité. Elle avait mis des gardes de confiance. Elle avait engagé une nourrice irréprochable et qui était à sa solde, mais était-ce suffisant ? Devrait-elle contrôler tout le monde pour éviter toute tentative d’empoisonnement ? Cersei pouvait protéger ses petits, elle veillerait sur eux comme de précieux joyaux. Pour Loren, cela était possible. Le petit garçon fuyait trop souvent la vigilance de ceux qui le surveillaient. Le pire a déjà failli arriver. Cersei avait manqué de s’étouffer quand elle avait vu le garçon sur les genoux de son oncle. Le pire dans tout cela, c’était que l’enfant semblait apprécier le gnome. Elle n’avait donc pas eu le choix. De peur de voir son nain de frère assassiner son fils, elle avait préféré l’éloigner d’elle. Il valait mieux toutes les souffrances, plutôt que de perdre à jamais son Loren. Son fils était beaucoup trop précieux à ses yeux.
Quand Cersei regardait Vaelarr, son jeune dragon, elle ressentait l’amour qu’une mère pouvait avoir pour son enfant. Quand elle posait le regard sur le dragonneau, la douleur de la perte de Loren s’amoindrissait. Le jeune dragon lui apportait beaucoup et Cersei voyait en lui un avenir radieux. Avec ce dragon, elle allait pouvoir défendre ses propres intérêts et faire valoir son nom face à son frère. Avec ce dragon, Tyrion ne pourrait rien faire contre elle, il aurait qu’à s’incliner ! La blonde souriait en caressant la petite tête de l’animal et elle regarda Sacha dont le regard incrédule l’amusa beaucoup. Néanmoins le vocabulaire très fleuri de la jeune fille la fit grimacer. Sacha ne faisait décidément aucun effort.

« Langage Sacha ! » Siffla Cersei pour répondre à cette faute de la part de sa protégée. « Je me doute que c’est la première fois que tu vois un tel être, mais une jeune femme qui sait se tenir doit apprendre à maîtriser ses émotions et cela en toute occasion. » Cersei s’avança dans la pièce et alla chercher un morceau de viande cuite. Elle tendit le morceau au dragon qui s’empressa de le dévorer, sous les yeux d’une Sacha qui semblait avoir du mal à croire en l’existence d’un tel être.
« Je te demanderai de garder tes remarques pour toi ! » La voix de Cersei était claquante face à l’impertinence de Sacha. « Oui il est né il y a une semaine et pour le moment Tyrion ne doit pas savoir qu’il existe et personne d’autre dans ce château d’ailleurs. Bien entendu, je sais que je ne pourrais pas garder la nouvelle bien longtemps, mais je dois soigner cette annonce. C’est là que tu entres en action. Je veux que tu protèges plus que ta propre vie cet animal. Vaelarr est mon avenir, tout comme mes enfants, je refuse que quelqu’un d’autre se l’approprie. » Elle parlait sur un ton possessif avant de continuer pour évoquer le départ de Loren. « Mon fils est en danger tant que son oncle sera en vie. Je préfère le voir loin de moi plutôt que mort. Cependant, comme je l’ai promis à lady Olenna avant mon départ, je devrais partager mon temps entre le Bief et Castral Roc, notre séparation sera de courte durée. » Elle voulait se rassurer, mais elle savait que si un jour elle devait se remarier, elle ne pourrait plus voir son fils Loren comme elle le voulait.
« Alors acceptes-tu de protéger Vaelarr ? »

Made by Neon Demon


    Hear me Roar

    code broadsword.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roturière
Sacha
Roturière
Valar Dohaeris
Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha  Octavia-the-100-tv-show-39063000-500-225
Ft : Marie Avgeropoulos
Multi-Compte : Boadicée Sand/ Edrick/ Arya Stark
Messages : 881
Date d'inscription : 27/09/2017

Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha  Empty
MessageSujet: Re: Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha    Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha  EmptyMar 23 Oct - 10:25

J’eus immédiatement le droit à une remontrance de la part de Lady Cersei à cause de ma manière d’exprimer la surprise. Pourtant j’aurais juré de voir une lueur amusée dans son regard. Je n’avais même plus le droit d’exprimer ma surprise comme je le voulais maintenant ? Ah… Bon d’accord, la prochaine fois j’ouvrirais juste la bouche sans rien dire. Si j’arrivais à me canaliser bien sûr. Oui, oui je le savais qu’une jeune fille bien élevée maîtrise ses émotions, ne jure pas, ne pète pas, ne lève pas les yeux au ciel et n’est pas sarcastique. Ah… Dommage. Je n’étais pas très bien élevée. Je faisais des efforts, mais… Il fallait avouer que voir un dragon sous mes yeux, alors que ces créatures sont censées ne plus exister… Mon semblant d’éducation avait tôt fait de prendre la poudre d’escampette et mon langage et mes mauvaises habitudes revenaient au triple galop.

Je joins sagement mes mains dans mon dos en observant lady Cersei nourrir son dragon. Du moment qu’il me grignotait pas les orteils on allait pouvoir être copain. Autant avec ses enfants j’avais du mal, il fallait dire qu’ils adoraient tirer sur ma tignasse et quand je faisais mine de gronder ils riaient. Heureusement Lady Cersei ne me voyait pas faire. En tout cas si un jour ils disaient « putain de bordel de merde » elle saurait d’où cela venait et j’aurais intérêt à courir très vite. J’étais quand même en train de me demander si Lady Cersei n’était pas en train de devenir folle. Un dragon parmi ses enfants. Pourquoi pas. Un peu plus un peu moins… J’écarquillai les yeux en apprenant que nous retournerons bientôt au bief. Ser Garlan ! Je pourrais revoir Ser Garlan ! Première excellente nouvelle de la journée ! J’allais enfin le revoir ! Après tout ce temps ! Je n’avais, certes, pas perdu le contact puisque je lui écrivais régulièrement, mais j’allais le revoir en chair et en os ! J’avais tellement de choses à me faire pardonner ! La mort de Ser Loras dont je me sentais responsable, les problèmes au Conflans…

Je haussais un sourcil quand elle me demanda si j’acceptais de protéger Vaelar. Depuis quand me demandait-elle mon avis ? D’habitude elle m’ordonnait et j’obéissais. Mais là… C’était nouveau… Tellement nouveau que je ne savais pas trop comment réagir. Ah oui ! Je devrais peut-être répondre. Éventuellement cela pourrait être utile. Je finis par sourire.

« Un de vos enfants de plus ou de moins à surveiller et à protéger lady Cersei, ça ne change plus grand-chose pour moi. Du coup je vais veiller sur ce petit dragon. Du moment qu’il ne me grignote pas les orteils, c’est tout ce que je demande ! »

J’avais besoin d’humour pour réussir à reprendre contenance. C’était un moyen de défense je suppose. Enfin… Je supposai ? Je m’approchai un peu du dragon pour l’observer davantage. IL était fascinant. Je n’osais pas vraiment le toucher, même si j’en avais envie. Je finis par regarder la chambre.

« … Vous ne voulez pas que je range un peu Lady Cersei ? »

J’avais besoin de m’occuper les mains pour réfléchir à ce qu’elle venait de dire. Pourquoi éloigner ses enfants de Tyrion ? De ce que j’avais vu Tyrion était gentil avec eux ! Non, il y avait quelque chose que je ne comprenais pas du tout. Je dévisageais Lady Cersei cherchant à sonder ses pensées pour savoir ce qu’elle avait en tête. De ma main gauche je jouais avec le bout de ma chemise légèrement trop grande pour moi et déjà légèrement usée. J’évitais que Lady Cersei ne plonge trop souvent son nez dans ma garde-robe : je n’aimais pas aller faire des courses et des essayages pour rien.J’avais des robes trop petites qui traînaient dans un de mes coffres sans que pourtant je n’en demande des nouvelles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame
Cersei Lannister
Dame
Valar Dohaeris
Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha  C2yb
Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha  Tumblr_nfu0fq3tdG1tybli3o1_250
Ft : Lena Headey
Multi-Compte : Ramsay Bolton & Donnor Salfalaise
Messages : 788
Date d'inscription : 17/12/2017

Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha  Empty
MessageSujet: Re: Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha    Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha  EmptyMer 5 Déc - 22:10

le sacrifice d'un enfant
avec Sacha -

Cersei Lannister appartenait à la maison des lions et pourtant, c’était bien un dragon qui se trouvait contre elle. Certains pourraient voir en cet animal légendaire une menace, après tout, plus tard, d’ici des dizaines d’années, il allait devenir un monstre sanguinaire, mais pas elle. Pour Cersei, Vaelarr était le dragon qu’elle avait fait naître comme ses autres enfants. Vaelarr était le petit dernier d’une famille qu’elle avait construit et qu’elle élevait désormais seule. Ce dragon était là et elle allait tout faire pour le protéger et plus tard faire de lui un instrument de sa revanche. Ambitieuse jusqu’au bout des ongles, posséder ce dragon lui apportait un statut privilégié. Qui pouvait s’enorgueillir de posséder un dragon en dehors des Targaryen ? Cersei était chanceuse et après toutes ces années d’errances, elle sentait que quelque chose allait finir par changer. Le chemin qu’elle souhaitait emprunter allait être semé d’embûche. La présence du petit dragon créait de nombreuses incertitudes. En effet, posséder un dragon était un gage de puissance, mais cela pouvait aussi être très dangereux. Posséder quelque chose de rare et de valeur allait attirer la convoitise de beaucoup de personnes. Cersei se doutait déjà que son père allait désapprouver ce petit dragon. Tywin Lannister était prudent, beaucoup trop prudent aux yeux de son orgueilleuse fille. Les Lannister étaient puissants, ils avaient l’or et Cersei savait que son père pouvait avoir un rôle bien plus important à la cour. Pourquoi se contenter de si peu ? Pourquoi continuer à lécher les bottes des Targaryen qui ont assassiné Jaime. La colère était toujours vive pour Cersei et même si elle renonçait à sa vengeance envers les Dragons, elle souhaitait ardemment que le malheur s’abatte sur eux.
La veuve de Loras Tyrell faisait face à sa jeune protégée Sacha. La jeune femme était la première personne à apprendre l’existence de Vaelarr. Depuis son éclosion, Cersei avait tout fait pour que le dragon reste caché de tous. Cependant, la blonde savait qu’elle ne pourrait cacher l’animal encore longtemps. Ainsi, elle finit par demander à Sacha si elle voulait protéger le dragon, comme elle le faisait déjà avec les fils de Cersei. C’était rare que Cersei proposait quelque chose à Sacha, bien souvent, elle ordonnait. Aujourd’hui, la tâche était trop délicate et elle préférait avoir le consentement de la jeune femme. Sacha répondit par l’affirmative tout en ajoutant qu’elle ne voulait pas se faire manger vivante par le dragon.

« Vaelarr ne sera pas aussi facile à protéger que mes fils. Cet animal sera convoité par de nombreux ennemis en premier par des personnes vivants ici. Tu vas devoir avoir recours à beaucoup de malice et surtout écouter à toutes les portes pour anticiper toute forme de complots. » Le ton de Cersei était grave et la lady ne voulait absolument pas que Sacha prenne la chose à la légère. D’ailleurs, la jeune femme ne semblait pas à l’aise avec cette idée. Elle était nerveuse et l’entendre proposer de ranger la chambre de Cersei était une chose étonnante de la part de la brune. Cette question tira un sourire à lady Cersei dont le visage était toujours marqué par le chagrin provoqué par le départ de Loren.
Pour que Sacha se rende compte de la tâche qui l’attendait, la blonde proposa à Sacha de tenir le petit dragon qui était lové contre sa « mère ».
« Tu ne veux pas le tenir plutôt ? » Elle montra le dragon et le tendit à Sacha ne lui laissa guère le choix de prendre le dragon et de sa familiariser avec lui. Cersei examina la réaction du dragon ne sachant guère comment il allait apprécier une présence étrangère.


Made by Neon Demon


    Hear me Roar

    code broadsword.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roturière
Sacha
Roturière
Valar Dohaeris
Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha  Octavia-the-100-tv-show-39063000-500-225
Ft : Marie Avgeropoulos
Multi-Compte : Boadicée Sand/ Edrick/ Arya Stark
Messages : 881
Date d'inscription : 27/09/2017

Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha  Empty
MessageSujet: Re: Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha    Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha  EmptyJeu 6 Déc - 7:14

Je me demandais bien commet je n’avais jamais fais pour remarquer le côté théâtral et légèrement paranoïaque de ma protectrice. Il serait peut-être temps que j’ôte les œillères ? Non mais après Mel me disait d’être gentille et sage avec elle. D’accord, aucun problème. Mais il fallait à un moment qu’elle arrête de… Je ne savais même pas ce qu’elle devait arrêter, déjà rien que de vouloir me transformer en Lady serait parfait, il y avait beaucoup trop de choses encore que je ne maîtrisais pas dans la noblesse. Et c’était sans doute beaucoup mieux comme ça. Peut-être que je ferais des erreurs, mais je n’étais pas noble et… je crois que mon caractère ne se prêterait jamais nullement à la noblesse. Je ne savais toujours pas ce que serait ma vie après être devenue chevalier, si je le devenais un jour, je ne savais pas si Lady Cersei avait gardé l’idée le me faire rentrer dans sa garde…J’écarquillai les yeux avant de pousser un grondement de contrariété et de répondre à voix basse.

« Non, mais… j’veux bien croire qu’un dragon ça attire l’envie, enfin… moi j’m’en cogne comme ma première beigne, la malice, ça j’veux bien, et donc le protéger au péril de ma vie, tout ça… Mais écouter à toutes les portes ?! J’sais pas m’dédoubler de base… et puis mon entraînement pour devenir chevalier ! J’veux pas l’arrêter ! Pis… Vous savez très bien comment que j’suis quand j’me dépense pas. »

In. Fer. Na. Lle. Tout simplement. Et dans ma non envie de passer ma journée à traîner dans les couloirs pour protéger un dragon d’une quelconque attaque hypothétique… Je serais sûrement encore pire. Mais les nobles étaient… Compliqués. Manquerait plus qu’elle fut au courant pour mon porteur de fleurs mystère dont Félicité était au courant et qu’en plus elle m’oblige à dormir dans sa chambre. Non mais si c’était à ce stade autant me faire tatouer ou marquer au fer rouge son nom sur mes fesses. Il y aurait le même résultat.

Je pris sur moi pour ne pas reculer d’un pas quand elle me tendit le dragon. Mais… Je préférais réussir à caresser Rei moi ! Que ce truc… Mais visiblement je n’avais pas le choix. Je soupirai profondément avant de prendre avec un millier de précautions ce gros lézard noir et rouge. C’était… étrange comme sensation. C’était… ouais un gros lézard avec des ailes. Je le tenais sans savoir trop quoi en faire. J’observais la lady.

« Pourquoi vous tournez toujours vos ordres sous forme de propositions que j’peux pas refuser ? »

Non mais la question devait être posée ! Je me demandais ce que c’était cette manie. Un ordre est un ordre, alors pourquoi le déguiser ? Et ce qu’il se serait passé si j’avais refusé de protéger Vaelarr… Est-ce qu’elle m’aurait fait tuer en faisant passé ça pour un accident ? Pour que je ne dise rien ? Je n’en savais trop rien et quelque part je n’avais pas envie de savoir. Je sursautai et mes dents se plantèrent dans mes joues pour que je ne réagisse pas. Vaelarr venait de me mordre avec férocité le doigt. À sang et il me fixa avec un air curieux, tout en semblant peu ravi d’être dans mes mains.

« Vaelarr… Mon doigt c’est pas une saucisse ! Lady Cersei, voulez pas le reprendre ? Je crois que ça vaut mieux pour tout le monde. »

Surtout pour mes doigts. J’aimerais les garder entier pour me battre. Je tendis à nouveau son dragon vers la lady blonde avec une mine boudeuse. Pourquoi ça tombe toujours sur moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame
Cersei Lannister
Dame
Valar Dohaeris
Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha  C2yb
Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha  Tumblr_nfu0fq3tdG1tybli3o1_250
Ft : Lena Headey
Multi-Compte : Ramsay Bolton & Donnor Salfalaise
Messages : 788
Date d'inscription : 17/12/2017

Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha  Empty
MessageSujet: Re: Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha    Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha  EmptyMar 1 Jan - 22:24

le sacrifice d'un enfant
avec Sacha -

Cersei savait qu’elle pouvait révéler son secret le plus précieux à Sacha et cela avant même les propres membres de sa famille. La jeune fille qui l’avait suivi jusqu’à Castral Roc lui était fidèle et saurait garder un secret. Pour le moment, personne avait eu connaissance de la présence du bébé dragon sur les terres des Lannister, Cersei avait préféré attendre et assurer avant tout ses arrières pour que rien arrive à Vaelarr le jour où elle révèlera à tous son secret.

" C'est certain, tu ne peux pas passer du temps à protéger un dragon, si tu restes tes journées aux écuries à dire des mots doux aux palefreniers ! " Le regard de Cersei était sévère et elle comptait bien faire son petit effet avec ces paroles. Sacha l'avait bien cherché, en plus de reprendre un langage plus que discutable, alors que Cersei avait passé énormément de temps à lui offrir des cours d'expression, elle se permettait de refuser sa demande. La lady n'était pas d'accord et elle comptait bien faire plier la jeune fille à sa volonté, comme toujours. “ Vois ce travail comme un complément. Quelque chose qui améliorera tes qualifications. Bien entendu, tu vas continuer à t’entraîner et Vaelarr passera la majeure partie de son temps à mes côtés, mais il se doit d’être protégé. Un dragon c’est rare et il va avec le temps et les années devenir une arme. Pour le moment il est petit, vulnérable et il va vite devenir la proie de toutes les convoitises. Il va être en danger, tout comme je serai en danger parce que je suis sa mère.” Elle caressa tendrement la tête du petit dragon et dévisagea le visage de Sacha pour y lire toutes les expressions qui y passaient. “ Tu es à mes côtés pour apprendre et cela n’est pas seulement un entraînement par les armes. En espionnant tu apprendras des choses importantes qui pourront modifier le cour des évènements. Tu peux être aussi discrète qu’un chat, c’est pour cela que tu es la mieux qualifié pour cela.” Et aussi, Sacha était maintenant à ses côtés depuis quelques années, Cersei avait fini par s’attacher la fidélité de la jeune fille et elle était certaine que jamais Sacha la trahirait.

Peut-être pour ne pas te laisser le choix.” Répondit sur un ton malicieux Cersei. En effet, elle était une lady, Sacha n’avait pas de nom, son statut était moindre et si Garlan Tyrell ne l’avait pas ramené dans le Bief, elle serait certainement morte dans un caniveau, donc Cersei estimait qu’elle ne laissait pas le choix à Sacha, surtout quand elle voulait qu’elle réalise quelque chose pour elle.
C’était donc, comme si c’était un simple chaton, qu’elle posa délicatement Vaelarr dans les bras de Sacha pour qu’elle s’accoutume à voir souvent le bébé dragon. Cette vision fit sourire Cersei, surtout que Vaelarr ne semblait pas spécialement heureux de quitter les bras de sa maman pour ceux d’une étrangère. Le dragon montra son caractère en plantant ses petits crocs dans le doigt de Sacha qui se mit à saigner. C’était mal partie pour convaincre la jeune fille d’être la gardienne de Vaelarr.
On dirait qu’il t’apprécie bien. “ Ajouta ironiquement la blonde qui reprit le dragon que Sacha lui tendait. Cersei posa l’animal sur son épaule et celui-ci se mit à toiser Sacha tout en mettant sa petite tête de côté, comme pour mieux l’observer. “ Les dragons restent des créatures sauvages et indomptables, mais il m’est précieux, aussi précieux que mes fils, je refuse qu’il me soit arraché un jour. Acceptes-tu de m’aider à protéger ce dragon ? “ Cette fois-ci c’était réellement un question et Sacha avait le choix d’accepter ou non.



Made by Neon Demon


    Hear me Roar

    code broadsword.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roturière
Sacha
Roturière
Valar Dohaeris
Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha  Octavia-the-100-tv-show-39063000-500-225
Ft : Marie Avgeropoulos
Multi-Compte : Boadicée Sand/ Edrick/ Arya Stark
Messages : 881
Date d'inscription : 27/09/2017

Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha  Empty
MessageSujet: Re: Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha    Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha  EmptyMar 1 Jan - 22:57

Je regardais surprise lady Cersei sans comprendre ce qu’elle voulait dire… Déjà mes passages à l’écurie étaient réduits pour juste m’occuper d’Hélios et de Castamere et ensuite… Dire des mots doux ?! Mais… non… Enfin ! Elle me connaissait ! J’avais autres chose à faire de ma vie que de dire des mots doux aux palefreniers ! Je savais très bien que je n’étais pas destinée à me marier et avoir des enfants ou même une relation avec un homme… Là je ne comprenais pas ce que voulait dire Lady Cersei. Et même avec son regard sévère elle ne pourrait rien me faire avouer parce que sur ce coup-là je n’avais rien à me reprocher. Je répondis avec prudence :

« Euh… sans vouloir vous offenser lady Cersei… Quels mots doux ? Je ne vais à l’écurie que pour m’occuper d’Hélios et de Castamere… Pas pour bavarder avec les palefreniers… Puis vous savez très bien que j’ai autant de charmes qu’un tas de fumier, avant que je ne puise dire des mots doux à un garçon… Comptez quelques centaines d’années. »

J’avais bien des vices… Mais la séduction ne faisait pas partie de mes habitudes ! Et puis quoi encore ? j’avais bien d’autres choses à faire que cela ! Je me tus et écoutai avec silence Lady Cersei. D’accord, elle était la mère de ce dragon, si elle le voulait… Et je devais les protéger tout deux… Pourquoi pas. Un complément. D’accord, d’accord. J’avais bien compris. Je hochai la tête sagement sans rien rajouter. J’avais bien compris. Je l’observai sagement en essayant de garder un visage neutre. L’espionnage devait donc maintenant faire partie de mes compétences. Je doutais que ce que je pouvais glaner servirait beaucoup, mais je pouvais toujours laisser traîner mes grandes oreilles partout. Un petit sourire fier étira mes lèvres quand elle reconnue que je pouvais être discrète comme un chat. Si Rey avait été un rat j’aurais put la dresser, mais c’était une petite écureuil.

Je préférais juste laisser un sourire désabusé étirer mes lèvres. Cersei ne me laissait JAMAIS le choix. Même quand elle semblait le faire. Je savais très bien que je ne pouvais dire que oui et amen à ses propos et m’incliner. La différence de rang social et de pouvoir est incroyablement puissant. Puis… Je lui savais redevable sur beaucoup de points, je ne pouvais pas décemment ni la trahir ni même lui refuser quoi que ce soit. Je lui devais sûrement la vie de bien des manières, si elle ne m’avait pas accepté près d’elle à la mort de Ser Loras, j’ignore ce que je serais devenue. Morte peut-être, fille de joie… Bien des choses peu réjouissantes. Comme la morsure d’un bébé Dragon. Je souris à la remarque de la lady et répliquais :

« Il le montre de la même manière que sa mère. »

D’accord ! Je l’admettais, c’était un coup bas ! Mais c’était vrai ! Au vu des cadeaux, je pouvais supposer que Lady Cersei m’aimait bien sans en être totalement sûre. Je rendis son regard au dragon avant de regarder la lady droit dans les yeux. Et de lever les miens au ciel. Avait-elle vraiment besoin de poser la question. Je fis un pas en arrière, portai la main à la garde de mon épée, l’épée magnifique offert par Meliodas d’un métal précieux et ornée de gravure, la dégainai et posai un genou à terre en levant mon épée vers Lady Cersei, l’épée à plat dans mes paumes, tendue vers elle.

« Devant les sept, je vous jure Lady Cersei vous défendre, de défendre vos enfants, de défendre votre dragon et tout ce qui vous est cher par ma lame et par moi aussi longtemps que je vivrais. Que les sept ôtent ma vie et que je passe l’éternité dans les Sept enfers si je viens à trahir ce serment. »

J’avais regardé droit dans les yeux la lady blonde en prononçant mon serment que je respecterais : si on devait toucher à un cheveu de ses enfants, d’elle-même ou de son dragon, je m’opposerais, quitte à y laisser ma propre vie. Il fallait bien qu’elle serve à quelque chose. Je restai agenouillée devant la lady, attendant son autorisation pour me relever. Elle pouvait avoir confiance en moi. Malgré mon mauvais caractère, ma manière d’être brute de décoffrage, je lui étais fidèle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame
Cersei Lannister
Dame
Valar Dohaeris
Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha  C2yb
Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha  Tumblr_nfu0fq3tdG1tybli3o1_250
Ft : Lena Headey
Multi-Compte : Ramsay Bolton & Donnor Salfalaise
Messages : 788
Date d'inscription : 17/12/2017

Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha  Empty
MessageSujet: Re: Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha    Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha  EmptyJeu 24 Jan - 16:36

le sacrifice d'un enfant
avec Sacha -

Cersei Lannister avait besoin de personnes de confiance auprès de qui elle pouvait se remettre à n’importe quel moment. Depuis qu’elle avait rencontré Sacha, elle avait eu la certitude que la jeune fille ferait partie de son précieux cercle tant elle pouvait lui être utile. Même si Sacha était têtue, même si elle avait de trop nombreux défauts au goût de Cersei, elle avait des qualités indéniables pour la noble dame. Sacha pouvait se cacher dans n’importe quelle ombre et écouter aux portes, elle pouvait se défendre seule et pour cela Cersei n’hésitait pas à l’envoyer dans des endroits dangereux. Bien entendu, la jeune fille avait encore de nombreuses choses à apprendre, mais vu les progrès qu’elle avait déjà fait ces dernières années, elle serait capable dans un futur proche de réaliser toutes les missions difficiles ordonnées par Cersei.
En raison de cette confiance, Cersei pouvait que se tourner vers Sacha pour lui proposer cette mission de surveillance de Vaelarr. Les dragons étaient rares, convoités par tous et Cersei ne pourrait bientôt plus se passer de la jeune fille. Ici à Castral Roc, Cersei se méfiait de tout le monde, de son oncle Kevan, qui en tant que Lannister était tout aussi ambitieux que son frère Tywin, mais il y avait surtout Tyrion, lui, il était assez intelligent pour comprendre la valeur que pouvait avoir un dragon, c’était lui la principale menace aux yeux de la blonde.

Sacha venait de prendre le dragon dans ses bras, elle n’était guère rassurée et le dragon lui rendit bien puisqu’il la mordit presque aussitôt. Cersei préféra ne pas relever la pique de la jeune fille et reprit l’animal comme elle le lui demandait. Vaelarr se montrait assez caractériel malgré sa petite taille et c’était ce qui le rendait attachant aux yeux de Cersei.
Cersei demanda à nouveau à la jeune Sacha si elle souhaitait la soutenir dans la protection du petit dragon. Tel un chevalier, elle prit son épée, posa un genou au sol et en fit le serment auprès de la lady. Aux yeux des Sept, ce serment serait inviolable. Cersei eut un sourire aux lèvres et fit signe à Sacha qu’elle pouvait se redresser. La Lionne se dirigea vers un fauteuil et invita sa protégée à s’installer face à elle.

Nous aurons beaucoup de choses à faire dans les jours à venir, voir même les semaines.” Elle servit deux coupes d’un vin doux et en tendit une à Sacha. “ Comme tu dois t’en douter, je ne vais pas pouvoir garder Vaelarr dans cette chambre bien longtemps. Même s’il est petit il est beaucoup trop encombrant. Je vais donc bientôt révéler à mon oncle Kevan et à mon frère sa présence. A ce moment-là nous serons en danger. Mon frère est malin, mais sa perfidie est bien plus grande que sa regrettable petite personne. Il voudra s’approprier ce qui est mien. Vaelarr restera principalement à mes côtés, tout comme mes enfants, tu ne passeras donc pas tout ton temps à nous protéger, tu continueras tes entraînements avec Sir Trant, mais tu devras aussi surveiller mon frère. Tu feras en sorte d’être au courant de tous ses déplacements, tu devras également savoir ce qu’il dit. Pour cela, achète des espions. Des servantes, des enfants que tu pourras mettre sous ta coupe. Je vais qu’en ces lieux, je sois au courant de tout. Toutes les informations doivent me revenir. Si tu peux intercepter des lettres, fait le.” Elle s’arrêta regardant Sacha pour voir si elle avait bien enregistré toutes les informations. “Ton rôle sera important, mais si tu te débrouilles bien, tu seras aussi puissante que moi, puisque tu auras entre tes mains toutes les petites gens de ces lieux. Je pense que tu peux jouer un grand rôle auprès des enfants, ils te feront confiance, j’en suis certaine. Demain tu iras faire le tour de Castral Roc et tu les approcheras. Est-ce que cette mission te convient ? “ Cersei savait qu’elle demandait beaucoup à une si jeune fille, mais elle ne pouvait faire autrement. Sacha était une ancienne enfant des rues, elle était la seule à pouvoir approcher ces personnes des rues et à les convaincre de travailler pour le compte de la fille de Tywin Lannister. En plus, avec Sacha et son franc parlé, elle était certaine que cette mission aboutirait.



Made by Neon Demon


    Hear me Roar

    code broadsword.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roturière
Sacha
Roturière
Valar Dohaeris
Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha  Octavia-the-100-tv-show-39063000-500-225
Ft : Marie Avgeropoulos
Multi-Compte : Boadicée Sand/ Edrick/ Arya Stark
Messages : 881
Date d'inscription : 27/09/2017

Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha  Empty
MessageSujet: Re: Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha    Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha  EmptyJeu 24 Jan - 18:42

Je m’étais attendue à une remarque de la part de Lady Cersei au vu de ce que je venais de dire… mais rien. Tant mieux. Néanmoins, je ployai le genou devant elle pour lui jurer, encore une fois, fidélité en soutenant son regard. Je notai son sourire et me relevai quand elle me l’autorisa. D’un mouvement habituel maintenant, je rengainai mon épée en gardant une main posée sur le pommeau. C’était rassurant de le sentir au creux de ma paume… C’était un peu comme un tallissement, je n’avais pas mieux, à part mon poignard. C’était presque triste que mes seuls tallissements étaient des armes. Je m’assis du bout des fesses sur le fauteuil que me désigna la lady. Je me tenais bien droite, j’avais posé mon épée près de moi, comme une lady se devait d’être. Je pris délicatement la coupe de vin entre mes doigts avec surprise. Depuis quand lady Cersei acceptait que je boive si tôt matin ?

j’aurais adoré m’avachir dans le fauteuil pour écouter, mais je restais bien droite en passant la coupe d’une main à l’autre sans oser en boire une gorgée. Je notai avec attention tout ce qu’elle me disait, acceptant pour une fois de laisser peindre les émotions sur mon visage. Elle voulait que j’achète des espions ? Et que je surveille Ser Tyrion. Bien. Je devrais pouvoir me débrouiller sans… trop de problème. Si j’avais pu parler l’écureuil je me serais servi de ma petite Rei pour m’assurer de le suivre partout. Puis elle ne me coûterait pas chère. Des noisettes. Au courant de tout et intercepter des lettres ? Je retiens une petite grimace, j’ignorais si j’en serais capable… Sans doute… Je fis repasser la coupe dans mon autre main en hochant la tête les sourcils froncés, réfléchissant déjà à qui je pourrais me servir. Quant aux enfants… Je hochai la tête mécaniquement. Un petit sourire étira mes lèvres, je devrais vite pouvoir me débrouiller pour me lier aux enfants, aux petites filles comme aux petits garçons… Puis il y avait… La rue.

« Elle me convient parfaitement lady Cersei. J’ai peut-être quelques connaissances dans la rue qui me doivent… quelques petites faveurs. Si je peux les faire rentrer en tant que serviteurs dans Castral Roc… En plus de me lier aux autres serviteurs et petits gens, je sais très bien que les gens de ce genre-là possèdent les mêmes capacités que moi. Si bien sûr vous m’y autorisez. C’est étrange, vous vous évertuez à me donner une éducation de Lady… Et pourtant à cet instant vous avez besoin mes origines de la rue et de ce qu’elle m’a appris. »

Douce ironie quand tu nous tiens ! Je trempai avec prudence mes lèvres dans le vin. J’avais fait attention à ma diction et à ma manière de parler pour montrer à la lady que j’étais entièrement concentrée sur ce qu’elle disait… et qu’elle pouvait voir que je n’étais pas complètement stupide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame
Cersei Lannister
Dame
Valar Dohaeris
Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha  C2yb
Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha  Tumblr_nfu0fq3tdG1tybli3o1_250
Ft : Lena Headey
Multi-Compte : Ramsay Bolton & Donnor Salfalaise
Messages : 788
Date d'inscription : 17/12/2017

Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha  Empty
MessageSujet: Re: Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha    Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha  EmptyLun 18 Fév - 22:48

le sacrifice d'un enfant
avec Sacha -

Cersei savait qu’elle en demandait beaucoup à sa jeune protégée Sacha, mais toutes ces choses, la lady ne pouvait se permettre de les faire. Aller dans les rues et trouver des espions, s’allier avec des enfants et les plus pauvres, Cersei ne pouvait pas s’atteler à cette tâche. Elle était riche et les pauvres ne lui feraient pas aussi facilement confiance. Sacha serait parfaite pour cette tâche, surtout avec les enfants. La jeune fille avait connu la misère, la vie dans les rues, les larcins, ainsi, elle pourrait s’attirer la confiance de ces enfants et les utiliser comme elle le souhaitait, ou plutôt, comme Cersei le désirait.
Sacha aurait beaucoup de choses à faire et ses journées vont être très remplies, entre son éducation qui restait toujours à parfaire, ses entraînements et les différentes missions que la Lionne lui avait donné, la petite brune ne saurait plus où donner de la tête. Bien sûr, Cersei avait conscience que les choses se feraient lentement, les enfants n’accordaient pas leur confiance facilement et il en irait même du reste du peuple, mais la blonde ferait en sorte de changer sa propre image pour faciliter les choses à Sacha.

Pour ce qui est de recruter de nouvelles personnes en temps que serviteurs, je dois bien entendue être consultée avant, tu cherches les personnes les plus susceptibles de servir ce château et je me chargerai de leur donner un statut. A la cuisine on recherche toujours de jeunes enfants pour nettoyer les cheminées et les écuries peuvent être susceptible de prendre un ou deux enfants.” Cersei réfléchissait en même temps que Sacha lui faisait les propositions. Au début, elle n’aurait pas imaginé recruter de nouveaux serviteurs, mais si elle venait à le faire, elle placerait également de nouveaux espions dans ce château. “ Si tu as besoin de moyens pour t’assurer la fidélité de certaines personnes, tu pourras m’en faire part. Rends-moi également compte si tu découvres une famille dans le besoin, un enfant malade ou un manque d’argent pour payer des impôts. Rendre service, c’est donner des dettes et ces personnes s’acquiteront plus volontier de leur tâche en sachant qu’elles me doivent des faveurs. “ La blonde continuait de regarder sa petite protégée. Parler de missions et de projets lui permettaient de ne pas penser à son fils Loren qu’elle venait tout juste de faire partir dans le Bief. Cela faisait une heure qu’il était parti sur les routes, mais le petit garçon et sa joie de vivre lui manquait déjà.
N’as-tu pas encore compris que je te permettais d’avoir plusieurs cordes à ton arc. Aujourd’hui tu dois te rapprocher du petit peuple, mais si un jour tu dois obtenir l’amitié d’une personne noble, tu devras montrer que tu es aussi intelligente que cette personne. Appartenir aux Lannister et faire parti de leurs proches, c’est savoir se comporter correctement et non pas jurer à chaque phrase. Si tu ne reçois pas l’éducation requise, je ne pourrais par exemple jamais te faire assister aux réceptions qu’offre cette maison. “ Cersei regarda intensément Sacha, espérant qu’une bonne fois pour toute la petite brune ne rechigne plus à réaliser les tâches éducatives que la Lionne peut lui donner.




Made by Neon Demon


    Hear me Roar

    code broadsword.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roturière
Sacha
Roturière
Valar Dohaeris
Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha  Octavia-the-100-tv-show-39063000-500-225
Ft : Marie Avgeropoulos
Multi-Compte : Boadicée Sand/ Edrick/ Arya Stark
Messages : 881
Date d'inscription : 27/09/2017

Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha  Empty
MessageSujet: Re: Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha    Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha  EmptyMar 19 Fév - 9:41

Je restais silencieuse en écoutant Lady Cersei saisissant immédiatement ce qu’elle voulait faire. En se posant comme défenseure des pauvres et des nécessiteux elle s’octroyait beaucoup d’espions en peu de temps, les langues se déliaient facilement dans la rue, surtout quant aux bonnes ou aux mauvaises actions. Si bien qu’aider des familles dans le besoin lui assurerait très rapidement une loyauté des petits gens. Même si je ne pourrais que lui conseiller de parfois si rendre d’elle-même. Et je savais déjà quels gosses lui présenter. Je posai ma coupe de vin sans en avoir réellement but. Tout cela était-ce vraiment pour son dragon ? Ou pour aussi s’assurer d’avoir Castral Roc ? Mmh… Sans doute les deux.

« Je vous présenterais les deux gosses à qui je pense. Teinture sera parfait pour nettoyer les cheminées et laisser traîner ses petites oreilles de souris. Quant à Montagne… Je sais qu’il aime les animaux et il sait tenir sa langue, mais ni ses oreilles ni ses yeux. Et ne me regardez pas comme ça, je n’ai pas choisi leur nom. Je devrais pouvoir vous les présenter rapidement, je leur ai déjà filé un coup de main ou deux. »

J’avais autre chose à faire que de leur donner des noms. Mais j’étais effectivement sûre qu’ils ne diraient pas non à un coin dans l’écurie et une assiette de soupe plus ou moins chaude tous les jours. Et Teinture avait tellement de « dettes » de nourriture avec moi qu’il obéirait sans problème. Et Montagne me serait reconnaissant de pouvoir travailler avec les animaux. Je ne pus retenir ma langue quand elle parla des festivités de Castral Roc.

« Si ne pas y assister m’évite de me ridiculiser en portant des robes et en dansant… C’était une plaisanterie. Je m’occuperais de vous offrir une réputation de Lionne Protectrice du Petit Peuple le plus rapidement possible, même si je ne saurais que vous conseiller de parfois vous-même descendre en ville pour donner tout ce qu’il faut aux familles. Je vais me mettre tout de suite à la tâche. »

Je saluais avec tout le respect qu’il lui était dû la lionne avant de me précipiter dans ma chambre pour passer l’une des pires chemises rapiécé que j’avais et cacher les objets à laquelle je tenais dans mon coffre avant de glisser à ma ceinture ma dague. Me décoiffant d’une main, je m’élançai rapidement dans les couloirs.

Le seul problème de devoir parcourir en long en large et en travers tout Castral Roc pour jouer aux bons samaritains, c’était qu’il m’arrivait de tomber… sur des gens peu fréquentables. Si bien que plusieurs fois je dus me battre comme une gamine des rues pour faire comprendre que je n’étais pas faible. Mais je rependais la bonne parole de Lady Cersei dame de Castral Roc dès que j’en avais l’occasion, suivant sagement ses instructions et vérifiais discrètement qu’on n’essayait pas de m’arnaquer. Disons que mes nuits pouvaient être particulièrement courtes… Surtout quand je devais lire à la chandelle des énormes livres, bien que Lady Cersei appelasse cela des petits livres tout comme Fel, pour le lendemain. Le tout sans arrêter la moindre de mes leçons.

Mon premier jour de repos, du moins d’une mâtinée tranquille, deux jours après mon affrontement avec Ser Tavish, alors que je dormais comme un bébé, roulée en boule dans mon lit. J’entendis quelqu’un entrer dans ma chambre. Je grondais un peu et tâtai sous mon oreiller pour trouver au cas où mon poignard.

« Sacha. »

J’ouvris péniblement les yeux en grognant. Feli était là, debout devant moi. Je grognai un peu plus fort et me tournai. C’était ma matinée de repos ! Je voulais juste un peu me reposer. Mais visiblement, je n’en avais même pas le droit. Elle tira d’un coup ma couverture.

« Sacha ! Debout. Et dépêche-toi ! Lady Cersei t’attends.
- …Dis-moi qu’c’est pas vrai… J’voulais juste dormir un peu…
- Elle n’a pas l’air très contente. »

Je poussais un grondement, un gémissement véritablement, avant de soulever ma carcasse, qu’est-ce que je ne donnerais pas pour quelques heures de sommeil en plus… Qu’est-ce que la bonne mère lionne pouvait bien me vouloir de si bon matin ? Alors qu’elle savait qu’aujourd’hui, rien que ce matin, je pouvais un peu me reposer et que je lui avais fais un rapport il n’y a pas si longtemps que ça, l’après-midi même où je m’étais entraînée avec l’orageois. Vu que je n’avais rien à faire en ville. Je me débarbouillai sommairement avant d’enfiler mes chemises l’une sur l’autre, mes chausses, mes bottes et ma ceinture avec mon épée sous le regard attentif de Félicity qui me sourit un peu en me tressant les cheveux. Elle fit même apparaître une pomme pour moi entre ses doigts. Je la pris et elle fila à ses occupations après un sourire d’encouragement. Je repliais mes doigts et frappai à la porte, ma pomme à moitié mangée dans mon autre main. J’entrais quand elle m’en donna l’autorisation. Oh oh… elle avait l’air d’un ouragan… Je m’inclinai avec prudence, et élégance surtout grâce à la pomme.

« Lady Cersei ? Vous m’avez fait demander ? »

Alors que c’était mon jour de repos… Et que je mourrais d’envie d’aller me recoucher. Autant dire que mes réflexes étaient au plus bas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame
Cersei Lannister
Dame
Valar Dohaeris
Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha  C2yb
Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha  Tumblr_nfu0fq3tdG1tybli3o1_250
Ft : Lena Headey
Multi-Compte : Ramsay Bolton & Donnor Salfalaise
Messages : 788
Date d'inscription : 17/12/2017

Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha  Empty
MessageSujet: Re: Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha    Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha  EmptyMer 13 Mar - 21:35

le sacrifice d'un enfant
avec Sacha -

Cersei Lannister était une femme exigeante. Quand elle donnait une mission à l’un de ses serviteurs, elle s’attendait à ce que celle-ci soit correctement exécutée et que la personne donne toute son âme dans sa réalisation. Quand elle avait demandé à Sacha de prospecter dans les rues de avoisinantes Castral Roc et auprès des petites gens aux alentours, la lady aux cheveux blonds s’attendait à ce que celle-ci s’exécute sans rechigner. Durant ces dernières journées, Sacha avait été peu présente, mais elle trouvait le temps pour travailler ses lettres et pour parfaire son entraînement. Cersei n’était pas peu fière de sa petite protégée et attendait vivement les résultats de sa mission.
Durant la tâche que sa protégée était en train d’exécuter, Cersei en avait profité pour annoncer à son frère et à son oncle Kevan la naissance de son dragon Vaelarr. Cersei savait qu’elle ne pouvait pas cacher plus longtemps la petite créature, elle avait donc choisi le bon moment pour l’annoncer à ses proches et ainsi faire en sorte que son père en soit informé. Tywin Lannister avait déjà envoyé une première missive, annonçant sa désapprobation à sa fille, mais Cersei en avait cure, Vaelarr ne la quitterait pas. Elle avait déjà laissé Loren retourner dans le Bief. Elle avait sacrifié le fait que ses fils ne soient pas élevés comme des liens, elle ne perdrait donc pas son dragon. Pour le préserver, elle était capable de tout et Cersei l’avait fait clairement comprendre à son frère Tyrion. La présence de Vaelarr valait toutes les armes du monde et Cersei comptait bien utiliser tous les atouts du petit dragon. Pour lui, elle comptait être très patiente, mais avant tout elle devait glaner des informations sur les dragons. Cependant, après la lecture de quelques livres précieux, Cersei s’était rendue compte que beaucoup de choses étaient relatives aux mythes et que bon nombre de chose ont fait l’objet de la censure.
Après avoir accueilli en sa demeure un jeune lord ami de Tyrion, du nom de Tavish Cafferen, Cersei fit demander Sacha, pour avoir un compte rendu de ses derniers exploits. Cersei avait entendu dire que la jeune fille avait en effet réalisé correctement sa mission, mais la lady avait eu échos de certains comportements qu’elle désapprouve totalement. Cersei fit alors appeler Félicité pour que cette dernière lui envoie Sacha.

Cersei se trouvait dans ses appartements en compagnie des jumeaux qui étaient en train de jouer gaiement et de faire leurs premiers pas sous la surveillance de leur mère. Vaelarr se trouvait également dans la pièce. Il était posté sur une sorte de perchoir sur lequel Cersei avait fait installer un coussin bien confortable. Le petit dragon était en train de dormir. Quand elle entendit frapper à la porte, Cersei afficha un regard plus dur et dévisagea Sacha froidement quand cette dernière entra dans la chambre. Cersei constata néanmoins que Sacha exécuta parfaitement sa révérence, il restait tout de même un peu de raideur, mais la jeune fille avait parcouru du chemin depuis ses premières fois.

J’ai entendu parler de certains de tes exploits. “ La voix de Cersei était froide, comme si elle était en train de déclarer une phrase cassante à l’intention de son frère. “Voudrais-tu bien m’en faire part ? “ Elle regarda Sacha d’un oeil soupçonneux.

Made by Neon Demon


    Hear me Roar

    code broadsword.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha  Empty
MessageSujet: Re: Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha    Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le sacrifice d'un enfant - avec Sacha
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Danse avec moi, enfant de Dragon. [Elena]
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» PAS DE FAUX RHUM , SANG , KAKA , KOK .......
» Symposium sur le Plan National de Protection de l'Enfant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp terminés-
Sauter vers: