RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
La 20e MAJ est terminée les nouveautés sont à lire par ici !
Nous avons besoin de monde dans le Bief, à Dorne et dans le Val ! Points à la clé !
Jusqu'à mercredi les votes aux tops sites, compte double !!
La dernière édition de la Gazette est disponible par ici

Partagez | 
 

 (Rhaenys & Alyria) - l'instinct maternel.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: (Rhaenys & Alyria) - l'instinct maternel.   Lun 6 Aoû - 23:28

“L'instinct maternel.”



Rhaenys Targaryen & Alyria Targaryen



Rhaenys.

Sa belle et brune petite Rhaenys. Désormais adulte et indépendante et dont la présence de manquait terriblement à Alyria. Même si leurs rôles avaient changés, leurs fonctions évoluées, elle restait cette petite fille dont elle avait pris tant de coeur à s’occuper. Celle qui, par sa simple présence, avait pansé les plaies de son coeur lorsque son corps ne lui avait pas encore offert le bonheur d’avoir un enfant. Et pourtant, aujourd’hui, beaucoup de choses avaient changées et la rétrospection était douloureuse. Autrefois entourée d’enfant dans la fleur de l’âge, elle errait désormais bien seule, avec la désagréable sensation que la joie s’était évanouie du Donjon Rouge à l’heure même où “ses” enfants avaient quitté les lieux.Ils étaient partis. Aegon était le seul à ne pas avoir quitté Westeros à son grand bonheur. Il lui en restait un sur les trois. Elle avait senti de nombreuses fois son cœur se serrer en pensant à ce qu'elle avait perdu, non pas à cause de son mariage, mais à cause de la vie, tout simplement. Et seule Rhaenys revenait passer du temps à Port-Réal auprès d'eux, ce qu'il lui procurer bien du réconfort dans sa tourmente. Mais ses retours étaient bien trop espacés au goût d’Alyria…

Lestival était l’occasion pour elle d’imposer sa présence en qualité de Reine des Sept Couronnes, certes, c’est ce que les conseillers lui avaient avancé. Mais pour la Reine, ce voyage était surtout l’occasion de revoir certains visages dont elle craignait que les traits en deviennent flous. Elle craignait d’oublier certains regards, oublier certaines voix. En effet, les correspondances par corbeaux étaient un atout à considérer, mais rien ne valait la rencontre, la vraie. Celle où l’on serre un être cher entre ses bras, où l’on voit son sourire lorsqu’il vous revoit. Non, rien ne valait les étreintes données, les baisers reçus et les gentils mots que l’on pouvaient s’échanger. En soi, Alyria avait bien besoin de ressentir l’affection de ces personnes en particulier. Son rôle de Reine la contraignant à ne rien laisser paraître. L’émotion n’était pas de mise. Pas en public. Alors elle cherchait l’affection où elle pouvait peut-être encore espérer la trouver: dans le regard enfantin de son fils ou dans les yeux de son époux. Un époux qui se détachait d’elle. Comme il se détachait d’autres. Un époux qu’elle sentait se perdre de plus en plus. Un homme en perdition qu’elle tentait de ne pas laisser sombrer. Bien difficilement.

Rhaenys. Cette petite faisait partie des personnes qu’elle affectionnait. De ces personnes qui vous réchauffent le coeur par leur simple présence. Alors Lestival était le lieu où elle souhaitait être en ce moment même. Pas ailleurs, bien ici. Alyria Targaryen avait, de ce fait, prévu de voir ces personnes. Mais la première… oui, la toute première, c’était Rhaenys.

Lorsqu’elle la vit, elle remarqua d’abord son ventre, rond, qui se voyait de plus en plus. Encore surprise par ce changement elle arbora un sourire affectueux tout en se rapprochant d’elle.

« Rhaenys… »
souffla-t-elle en déposant un baiser sur sa joue.

Elle descendit son regard sur son ventre. Rond. Un sourire en coin vint se nicher sur ses lèvres.

« Comment vas-tu, ma douce ?»


Elle l’observa, devinant d’ores et déjà sa réponse, connaissant Rhaenys par coeur.
« Et surtout, comment te sens-tu ? Préfères-tu que nous sortions ou que nous restions à l’intérieur ?»

Attendant sa réponse, elle avait préféré lui donner le choix du programme de leur retrouvaille. Une femme enceinte pouvant avoir certaines envies particulières voire même saugrenues. Et elle savait de quoi elle parlait !

« Hmm.. » murmura-t-elle tout en posant une main sur son ventre, d’un geste doux. « On dirait bien que tu attends... un garçon. » conclut-elle en fronçant des sourcils. « Ton ventre est haut… comme l’était le mien... Nous verrons bien. »

« Comment va ton époux ?»



DRACARYS 2017
Revenir en haut Aller en bas
Le Dragon Ensoleillé
avatar
Le Dragon Ensoleillé
Valar Dohaeris


Ft : Bruna Marquezine
Multi-Compte : Alyx Lefford || Bethany Selmy || Wylla Manderly
Messages : 7205
Date d'inscription : 27/02/2015

MessageSujet: Re: (Rhaenys & Alyria) - l'instinct maternel.   Ven 10 Aoû - 13:46



► Lestival | 301, lune 12, semaine 1
L'instinct maternel
Rhaenys & Alyria Targaryen
Il était enfin arrivé à Lestival, après un long voyage en bâteau qui avait rendu la princesse malade, il avait voyagé plusieurs jours par les terres pour atteindre le palais d’été des Targaryen. Si les températures étaient froides sur les Terres de l’Orage, elle l’était beaucoup moins que dans le Val. Le vent et l’humidité était également moins présent. Si Cassana et Jeyne supportait sans trop de difficulté la froid de l’hiver, Sara et Rhaenys avec leur sang dornien supportait beaucoup moins les températures basses. Dès que les chevaux s’arrêtèrent et qu’il fut permis au dragon ensoleillé de descendre du carrosse, la jeune femme quitta rapidement l’habitacle et alla se réfugier entre les murs du palais où il faisait bon vivre. La princesse avait l’impression d’avoir les os gelaient par le froid et ne rêvait que d’un bon feu crépitant dans une cheminée.

En chemin elle croisa son premier visage familier qui ensoleilla son visage crispé par le froid. Pour beaucoup, il voyait la Reine et les gens derrière Rhaenys s’inclinèrent profondément devant l’épouse du Roi. Mais la fille d’Elia ne voyait pas une Reine, elle voyait sa seconde mère, celle qui l’avait quasiment élevé et qui avait été sa première Dame d’honneur durant plusieurs longues années avant que le mariage avec son père ne les sépare. Mais le cœur de la jeune femme battait avec toujours autant de vigueur quand elle voyait les yeux bleus et les cheveux blonds de cette femme qui avait changé sa vie et qui lui avait permis de tourner la page après la mort d’Elia. Le dragon enseillé vit le regard d’Alyria s’arrêter sur son ventre rond, n’ayant pas revu les siens depuis le début de sa grossesse c’était la première fois qu’elle se montrait officiellement avec son ventre à la cour.
« Contente d’avoir quitté le Val ! »

Rhaenys n’arrivait pas à s’acclimater à cette région et malheureusement pour elle, la saison n’était pas la meilleur pour l’aider à se faire à sa nouvelle maison. Le vent hurlant et l’humidité rapportait par la mer la rendait folle et elle avait l’impression de ne jamais pouvoir se réchauffer. Alors désormais qu’elle était loin de cette région, elle pouvait espérer gouter à un peu de chaleur.
« Glacée jusqu’aux os ! Je ne rêve que d’un bon feu pour tenter de me réchauffer ! »

Le ventre de la princesse tressaillit légèrement quand elle sentit les mains d’Alyria se poser sur son ventre, en dehors du mestre et d’elle-même, personne ne touchait son ventre. Elle baissa les yeux sur les mains de la reine qui était pleine de douceur. Visiblement la forme de son ventre pouvait indiquer le sexe de l’enfant. Un garçon vu qu’elle le portait haut. Mais c’était un détail dont la brune ne se fichait pas mal. Garçon ou fille cela ne changeait rien. Il ou elle serait l’enfant d’un second fils et il n’aurait aucun héritage, aucune importance. Presque Rhaenys priait les Sept de lui donner une fille au moins elle pourrait à la rigueur avoir un beau mariage et avoir un avenir radieux alors que si c’était un garçon…il grandirait dans l’ombre de ses cousins et finirait probablement mestre ou septon ou suivrait les traces de son oncle pour servir la garde de nuit. Rien de plus. La demoiselle haussa légèrement les épaules.
« Ne se faisons pas de faux espoir, même si je prie les Sept de me donner une fille, je préfère ne pas savoir jusqu’au jour de la naissance. »

La fille d’Elia glissa son bras sous celui de la Reine pour entamer le chemin vers un endroit où le sang dornien de la princesse trouverait satisfaction.
« Mon époux…il va…probablement bien…Je n’en sais rien, mais le connaissant il doit fanfaronner qu’il brillera lors des joutes vues que c’est l’un des meilleurs chevaliers du Val… »

CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne





The burning desire, To live and roam free, It shines in the dark, And it grows within me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: (Rhaenys & Alyria) - l'instinct maternel.   Mer 5 Sep - 20:44

“L'instinct maternel.”



Rhaenys Targaryen & Alyria Targaryen



Rien n’avait changé avec Rhaenys et cette constance l’avait de suite rassurée. Beaucoup de gens avaient changés leur comportement depuis que le mariage avait eu lieu. Certains étaient devenus beaucoup mielleux alors que d’autres n’osaient plus lui parler comme antan. Peut-être craignaient-ils le nouveau pouvoir qu’Alyria avait désormais entre ces mains : le Roi et la possibilité d’influencer ses choix. Ou peut-être pensaient-ils qu’Alyria avait désormais des prétentions beaucoup plus élevées et qu’elle allait se détourner de ses anciennes connaissances maintenant qu’elle avait accédé aux plus hautes marches.

Rhaenys, fidèle à elle-même affirma qu’elle était ravie d’avoir quittée le Val. Cette réflexion arracha un fin sourire sur les lèvres de la Reine. Elle avait froid. Il ne fallait pas rester à l’extérieur.

Un garçon, une fille, peut importait pour la jeune femme. Alyria avait instinctivement posé sa main sur son ventre, un signe d’affection évident mais également de confiance mutuelle entre les deux Targaryen.

- J’espère alors que des désirs soient réalité et prions les Sept pour qu’ils te donnent une fille. Bien que je préfèrerais que nous priions pour que ton enfant et toi soient en bonne santé. Crois-moi…

La jeune femme savait de quoi elle parlait et Rhaenys se doutait également. Sa fin de grossesse d’Aerion fut très difficile. L’accouchement également. Alors elle préférait prier pour que sa fin de grossesse se passe mieux que la sienne.

- Viens, nous allons rentrer à l’intérieur et boire quelque chose de chaud, je suppose que tu as plein de chose à me raconter… Alyria posa sa main sur l’épaule de Rhaenys pour l’inviter à marcher et se diriger ensemble vers l’intérieur.

Rhaenys glissa son bras sous le sien et Alyria posa sa main sur la sienne, la caressa du pouce. Arrivées à l’intérieur, la Reine se détacha quelque peut de sa fille de cœur et demanda à l’une de ses servantes en s’avançant vers elle :

- Rajoutez du bois dans le feu et apportez-nous de quoi nous réchauffer et manger.


Un sourire en guise de remerciement, elle rejoignit Rhaenys qui venait de lui parler de son époux. Sa réponse lui serra le cœur. Elle n’était pas heureuse. Ou ne semblait pas vraiment l’être. Peut-être qu’Alyria se trompait, mais au fond d’elle elle avait ce ressentit.

- Bien… ton époux te fera honneur lors du tournois, ce n’est pas plus mal, en soi.

La jeune femme laissa un blanc. Volontaire. Une servante vint déposer des victuailles et de quoi les restaurer. Elle attendit que celle-ci s’éloigne pour poursuivre. Puis rebondit par rapport à son époux.

- …la vie maritale ne semble pas t’épanouir autant que je l’espérais, me trompé-je ?  

Alyria se pencha et servi une boisson chaude à Rhaenys et à elle. Puis, elle piqua une douceur et l’avala. Elle avait faim. La fraîcheur lui avait ouvert l’appétit.

- As-tu pu voir ton père depuis ton arrivée ? demanda la jeune femme. Le sujet était lancé. Rhaegar Targaryen, le Roi des Sept Couronnes. Un homme qui, dernièrement, inquiétait sa fille et son épouse. D’autant plus depuis l’annonce d’Aegon de renoncer au trône de fer. Mais le sujet allait fatalement être abordé.

DRACARYS 2017
Revenir en haut Aller en bas
Le Dragon Ensoleillé
avatar
Le Dragon Ensoleillé
Valar Dohaeris


Ft : Bruna Marquezine
Multi-Compte : Alyx Lefford || Bethany Selmy || Wylla Manderly
Messages : 7205
Date d'inscription : 27/02/2015

MessageSujet: Re: (Rhaenys & Alyria) - l'instinct maternel.   Ven 21 Sep - 17:49



► Lestival | 301, lune 12, semaine 1
L'instinct maternel
Rhaenys & Alyria Targaryen
Rhaenys ne répondit pas sur le fait de rester en bonne santé jusqu’à la fin, c’était sa plus grande hantise, d’avoir hériter de la fragilité de sa défunte mère sur ce point. Pour le moment tout allait bien, mais elle n’était que dans la première partie de sa grossesse, elle n’avait que cinq lunes révolues et attaquait la sixième. Elle ne préférait donc pas s’étendre sur le sujet, de plus la famille Targaryen n’avait vraiment connue le bonheur derrière entre l’accouchement compliqué de Daenerys et Alyria et la perte de l’enfant de Margaery. Elle espérait faire différemment mais seuls les Sept savait de quoi son futur serait fait.

Les deux femmes se mirent en route pour aller se réfugier auprès de la chaleur d’un feu de cheminé et s’éloignait du froid mordant de l’hiver que le dragon ensoleillé avait du mal à supporter. Si à Lestival, les températures semblaient plus douce que dans le Val, elles n’en restaient pas moins froides et frigorifiantes pour la princesse. Alyria demanda à ce que des bûches soient rajouter et que des vivres soient amenés afin qu’elles puissent reprendre des forces. La chaleur des lieux permit à Rhaenys de détendre doucement ses muscles qui restaient contractés sous le froid hivernal. Elle alla rapidement s’assoir afin de soulager son dos à cause du poids de son ventre.

La conversation s’orienta vers Robar. Un sujet délicat au vu de l’animosité que ceux portait les deux époux. Ne se supportant pas mutuellement, il était difficile pour la fille du Roi de parler de son époux sans un poil de mépris dans la voix. Ils se respectaient un minimum mais souvent les voix s’élevaient pour finir en dispute. Une situation pesante pour les deux parties qui restaient fermement camper sur leur position. Aucun rapprochement ne semblait possible entre le valois et la dragonne.
« Faudrait-il encore qu’il soit à la hauteur de sa réputation et pour le moment je n’ai rien vu de telle. »

Elle ne voyait guère le grand chevalier qu’on lui annonçait. Pour le moment, il n’était qu’un homme d’arme lambda, sans talents particuliers à ses yeux. Et il n’avait rien fait pour lui montrer le contraire. Le tournoi lui permettrait peut-être de se révéler aux yeux de son épouse mais il allait devoir y mettre du sien pour l’impressionner. Elle attendait qu’il atteigne au moins les demis finals. Mais au fond d’elle, elle espérait qu’il n’y arrive pas. Juste pour se donner raison. Mais elle attendrait le jugement des Sept patiemment et accrocherait son ruban autour du poignet de son époux comme l’étiquette le désirait.
« Il n’y a que toi à avoir espérer que cela fonctionne et que je puisse m’épanouir. Tout le savait que cette union était voué à l’échec, même père le savait à partir du moment où il m’a annoncé que j’étais fiancée à cet homme. Cela ne fonctionnera jamais et ce n’est guère l’enfant que je porte qui changera les choses. Et c’est réciproque de sa part. Il ne m’aime pas, je ne l’aime pas et c’est à peine si nous arrivons à nous supporter mutuellement. »

Rhaenys prit la tasse fumante que lui tendait la Reine et but une gorgée. Beaucoup se serait brûler mais la jeune femme ne ressentit aucune sensation de brûlure, juste une chaleur douce et réconfortante glissant le long de sa gorge et venir réchauffer son corps de l’intérieur.
« Non je n’ai pas encore eu l’occasion de le voir. Comment va-t-il par rapport à…tu sais quoi ? »

CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne





The burning desire, To live and roam free, It shines in the dark, And it grows within me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: (Rhaenys & Alyria) - l'instinct maternel.   Sam 6 Oct - 0:02

“L'instinct maternel.”



Rhaenys Targaryen & Alyria Targaryen



Il était évident que le visage de Rhaenys se crispa lorsqu’Alyria aborda le sujet délicat de son époux. Il était clair qu’elle ne semblait pas heureuse auprès de Robar. La jeune Reine avait espérait qu’elle s’adoucit avec le temps, mais malheureusement, sa force de caractère avait été la plus forte. Elle n’avait pas tord, Alyria avait su que cette union ne serait pas épanouissante pour la princesse. Aucune surprise, donc que d’entendre sa résignation à l’égard de son mariage. Et pourtant, ce n’était pas ce qu’elle avait imaginé pour Rhaenys. Certes, elle savait que son caractère affirmé allait lui jouer quelques tours, mais la complexité de la jeune femme n’était pas évidente pour tous. Et malheureusement son mari n’avait su l’appréhender. Au-delà de cela, elle sentit son cœur de mère se serrer au creux de sa poitrine.

« J’avais espéré une autre conclusion, effectivement. Bien que l’issue était assez évidente. J’ai toujours voulu le meilleur pour toi. » … mais on ne choisissait pas lorsqu’on était femme dans ce monde qu’était le leur. En cela, Alyria pouvait être satisfaite d’avoir pu avoir le choix. D’avoir pu accepter ou non un mariage. Elle aurait pu refuser. Rien que le fait d’avoir le choix était exceptionnel, en soi. Ils ne s’aimaient pas. Cela semblait réciproque. Elle soupira en entendant qu’il arrivait à peine à se supporter l’un l’autre.

Le sujet de Rhaegar arriva dans la conversation, sans grande surprise. Rhaenys n’avait pas encore eu l’occasion de le voir et Alyria avait donc la responsabilité de lui donner des nouvelles de son père. Elle soupira à nouveau juste avant d’apporter la tasse à ces lèvres, se donnant le temps de réflechir à comment amener la chose.

« C’est comme s’il était tombé dans une longue chute vers les ténèbres. ...lente et latente. »


Elle imaginait bien Rhaenys s’inquiéter également pour son père, d’autant plus qu’elle obtenait des nouvelles en décalé et par corbeaux. Désormais, elle allait pouvoir le voir et constater par elle-même son état.

« Je ne reconnais plus ton père… Je passe mes journées à attendre qu’arrive le pire et à m’inquiéter pour lui. »

Alyria se levait avait une boule au ventre. Une angoisse. Celle de ne pas savoir comment la journée allait se dérouler. La Reine semblait être devenue un tuteur pour ce Roi qu'elle avait connu si grand. Il ne l'était pas moins aujourd'hui : l'homme qui l'était était encore là. Enfoui profondément, elle le savait. Mais qu'il était difficile de percevoir encore cette once de lui-même.

La Targaryen fut brève dans sa réponse. Non pas qu'elle voulait dissimuler certains éléments, mais elle jaugeait, en soi, si Rhaenys allait s'engouffrer dans cette thématique.Si elle souhaitait en savoir plus, elle creuserait. En attendant, elle se contentait d'annoncer le minimum.

Elle posa ses doigts sur ses tempes un instant et se massa. Dieux que cela était libérateur de pouvoir en parler à quelqu’un de confiance. Elle gardait la tête haute, gardait une posture rassurante en public. L’extérieur était irréprochable, une Reine forte et sans faille. Mais à l’intérieur, la peur lui rongeait les entrailles. Aucune personne au donjon rouge n'était digne de confiance. Une Reine, isolée, murée dans le silence, gardant ses tourments pour elle. La vérité était impossible à révéler à qui que soi, hormis une seule personne. Rhaenys. Et elle méritait de savoir dans quel état se trouvait son père.

« Il sera heureux de te voir, ma fille. »

Elle sourit à cet enfant qui n'était pas, certes, la sienne mais qu'elle avait chérie tout comme. Un sourire maternel comme elle était  habituée à offrir à ceux qu'elle aimait. Un sourire sincère et spontané. Bien loin des visages qu'elle offrait à la Cours quotidiennement. Enfin, elle pouvait être elle-même, sans se poser de questions.

Il fallait que Rhaenys aille voir son père et Alyria pensait que plus vite serait le mieux. La vision de sa fille lui serait bénéfique à coup sûr. Rhaegar n'avait que peu de personnes sur qui se reposer : Rhaenys, Aegon, Robb et elle-même. Ce cercle très restreint était source de fiabilité, d'amour et de soutien. Un amour immuable et nécessaire.


DRACARYS 2017
Revenir en haut Aller en bas
Le Dragon Ensoleillé
avatar
Le Dragon Ensoleillé
Valar Dohaeris


Ft : Bruna Marquezine
Multi-Compte : Alyx Lefford || Bethany Selmy || Wylla Manderly
Messages : 7205
Date d'inscription : 27/02/2015

MessageSujet: Re: (Rhaenys & Alyria) - l'instinct maternel.   Lun 12 Nov - 16:04



► Lestival | 301, lune 12, semaine 1
L'instinct maternel
Rhaenys & Alyria Targaryen
Rhaenys n’avait jamais rien espéré de son mariage, dès l’annonce elle savait que c’était voué à l’échec. Peu de personne avait espéré. Il n’y avait eu qu’Alyria pour espérer cela. Mais elle ne releva pas, laissant flotter les derniers mots de la Reine dans l’air, tandis que la jeune femme grignotait une datte.

La conversation dévia sur Rhaegar qui d’après les mots de la blonde, était au plus mal. Cela fit froncer les sourcils sombres de la princesse. Elle le savait instable depuis le procès de Viserys, mais au point de tomber aussi bas ? Durant un instant, elle se demandait si Alyria n’exagérait pas un peu ses propos. Côtoyant le Roi au quotidien, elle n’arrivait probablement pas à prendre du recul sur la situation. Cependant, le dragon ensoleillé ne s’inquiéta pas plus cela. Elle ne pouvait pas se le permettre de toute manière dans son état alors elle préférait relativiser en se disant que c’était juste la pression de la cour de ses dernières lunes qui avaient rendu son père un peu plus irritable et que l’air frais de Lestival lui ferait du bien et éclairerait son esprit.
« J’irais le voir demain, quand j’aurais une mine moins fatiguée. N’allons pas l’inquiéter plus que nécessaire. Mais je suis sûr que l’air de Lestival lui fera du bien. »

Elle profiterait du reste de sa journée pour se reposer et peut-être voir son frère dans la soirée. Aegon lui manquait terriblement. Il était partie ne voyage et ne pouvait qu’échanger que partiellement entre les diverses étapes de son voyage. Mais désormais il se trouvait réunit en un même et seul lieu pour le plus grand bonheur de la princesse.

CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne




HRP:
 



The burning desire, To live and roam free, It shines in the dark, And it grows within me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: (Rhaenys & Alyria) - l'instinct maternel.   

Revenir en haut Aller en bas
 
(Rhaenys & Alyria) - l'instinct maternel.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rhaenys Targaryen
» Rhaenys Targaryen ∾ Fire & Blood
» I told you the words and then knew it was a lie * Rhaenys
» Le jeune lord et le dragon caché (pv Rhaenys Targaryen)
» Père et fille (Rhaenys)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp terminés-
Sauter vers: