RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

La prochaine soirée CB aura lieu dimanche 8 septembre en fin de journée
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
La Gazette pour les lunes 7 & 8 est disponible par ici perzys - [SOLO] Perzys Ānogār 3725701551
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.

L'hébergeur des images du forum rencontre quelques soucis, il est possible que des images aient sautés !
Cela reviendra dans les prochains jours/heures !

Partagez
 

 [SOLO] Perzys Ānogār

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

perzys - [SOLO] Perzys Ānogār Empty
MessageSujet: [SOLO] Perzys Ānogār   perzys - [SOLO] Perzys Ānogār EmptySam 4 Aoû - 3:12

Tournoi de Lestival

Fire and Blood

Aegon & Jaelyx

Les nuits étaient toujours aussi compliquées. Le prince ruminait sa décision, songeant aux conséquences futures de ses actes. Le choix qu’il avait fait aller tout changer. Tout, sans exception... Il connaissait presque parfaitement son épouse, ses rêves, même les plus sombres. L’avenir qu’elle s’imaginait, pour elle, pour eux et leurs futurs enfants ; mais cela n’avait plus aucunes valeurs. Toutes ces nuis où ils avaient discuté de la famille royale qu’ils formeraient dans quelques décennies venaient d’être balayées d’un revers de la main par le prince. Mais le choix qu’il avait fait ne fut pas simple, bien au contraire. Il savait ce que cela impliquait pour les siens, un changement drastique au sein de la maison royale. S’il était certain de ce qu’il venait de faire et qu’il était prêt à le refaire sans hésitation, le prince avait cependant quelques remords, pour ceux qui allaient être influés par ses actes. Plus encore en sachant que désormais, il allait leur mentir droit dans les yeux, car c’était ainsi qu’il percevait la chose, jusqu’à ce que les événement lui permettent de pleinement annoncer la dure nouvelle à tous, sans exception. Dans son lit, le prince ne cessait de tourner, agité. Ses songes, une nouvelle fois, le rappelait à eux.

    Le paysage était clair, bien trop lumineux pour être réel. Contrairement à ses précédents rêves, Aegon vivait directement la scène, marchant dans ce lieu pur, semblable à de la neige. Plus il avançait, plus une silhouette se dessinait. Une femme dans une tenue douce, légère et virevoltante. Sa peau était hâlée, presque mâte et elle était chétive de corps. Le dragon reconnaissait la personne, semblable à sa soeur mais légèrement différente. Il fronça les sourcils, s’avançant presque prudemment avant d’enfin arriver face à la femme. « Mon fils. » dit-elle simplement, d’une voix douce et aimante. Il avait bien trop souvent rêvé de sa mère, sous la forme d’une silhouette vague. Mais des fois, elle était réelle, réaliste. Et c’était lors de ces rêves que la douleur était la plus difficile à supporter, entrevoyant ce qu’aurait pu être une vie avec sa véritable mère. Aegon ne parlait pas, béa. « Tu as tellement grandi, tant évolué... » murmura-t'elle à son adresse, venant s'approcher de lui. Mais il eut un geste de recul, un seul pas en arrière qui intima une distance certaine. La douceur d'Elia venait apporter un contraste certain avec l'homme qui restait neutre, impassible, presque froid. Alors qu'en ces années, tout lui intimait d'être aussi vivace que le feu. « Tu peux désormais être celui que tu veux, mon fils. Tu n'as plus besoin de cette carapace de neutralité et de sourire que tu t'es toujours forgé. » fit-elle avec une bienveillance incroyable, cette fois-ci, ne laissant nullement le choix au prince : elle s'approcha rapidement, déployant ses bras dans une étreinte que seule une mère pouvait offrir. « Mais à quel prix. » asséna-t’il brutalement, comme un marteau frappant une enclume, comme l’orage s’abattant sur un arbre. Assourdissant, féroce. « Aies-je un jour réussi quoique ce soit, mère ? Renouer avec le Nord fut ma seule véritable tâche en autant de temps que je vis et j’ai échoué, marquant ma propre vie et entachant plus encore le règne de mon père. » soupira-t’il, toujours collé contre sa mère, qui posa ses mains sur les épaules de son fils et s’écarta de quelques centimètres. « Mais tu n’es pas ton père, Aegon. Tu prends la décision qu’il n’a jamais su prendre. Tu as toujours fait passer la maison royale et le royaume avant toi. Quand ton père a fait la même chose que toi actuellement, il a déclenché une rébellion en kidnappant une femme, me bafouant et nous abandonnant. Mais toi, tu fais les choses de la bonne façon, dans les règles. Il y aura des conséquences, car tous ne comprendront pas ton choix… » tenta-t’elle de le réconfort. Mais le prince détourna le regard, alors qu’au loin, il voyait d’autres silhouettes ; des personnes comme lui, aux traits semblables. Quelques-unes, particulières, ne possédaient pas ces traits valyriens. « Avez-vous conscience qu’il y aura des mécontents ? Que cela ne satisfera personne, à part moi… » répliqua-t’il simplement en replongeant son regard dans les yeux sombres de sa mère. « Bien-sûr. Mais crois-tu que mon mariage a satisfait beaucoup de personnes au sein du royaume ? Hormis les dorniens, les mécontents étaient nombreux. Mais cela m’importait peu, car j’ai eu mes plus beaux trésors. Sois plus que ce que tu aurais pu être. L’emprunte que tu laisseras sera bien plus importante... » répondit-elle doucement, en retirant délicatement ses mains de ses épaules. Elle souriait, un sourire parfaitement sincère. Alors qu’une brume opaque s’emparait des lieux, camouflant lentement son visage.

Le prince sortit de ses rêves avec violence, haletant, le front suant. Il ravala sa salive, l’esprit embrumé, l’air maussade sur le visage. Si les rêves de ces derniers temps étaient réalistes, celui-là était différent. Il le savait à la fois faux, mais aussi parfaitement ancré dans la réalité ; le contexte n’avait pas de sens véritable, mais les paroles, elles, avaient toutes une part de vérité en ces temps troublés. Lentement, une jambe après l’autre, il quitta ses draps. Il enfila sa chemise de nuit blanche, avant de s’emparer d’une bougie qu’il alluma pour s’éclairer et de quitter ses appartements. Il jeta un dernier regard en arrière, vers son épouse, puis prit une autre direction. Lestival avait été rénovée, entièrement neuve, mais cela ne voulait pas dire que toutes les ailes du château étaient libres d’accès, loin de là. Et le prince avait utilisé une des grandes salles par besoin, s’assurant que personne ne puisse y accéder et ayant poster un garde à l’entrée ; les invités étaient nombreux et il ne voulait pas que, par mégarde, l’un d’entre ne tombe sur le dragon qui sommeillait dans cet endroit. Il avait conscience que bien vite, les rumeurs afflueraient : après tout, il dérobait depuis quelques jours de la viande en cuisine pour nourrir son compagnon et cela allait se savoir, car il le faisait surtout la nuit - et celle-ci ne faisait pas exception. Rapidement, comme une ombre, il se faufila dans l'imposante pièce après être passé dans les cuisines. Il n'eut pas le temps d'allumer le feu de cheminée qu'il vit, à sa gauche, sur un meuble, Jaelyx jaillir en s'approchant. Un sourire se dessina sur les lèvres du prince qui se posa en tailleur au milieu de la pièce. Le dragon s'avança rapidement et il lui tendit le morceau de viande ; violemment, la petite créature noire et dorée se mit à le déchiqueter, le manger férocement. « Mirri ōdria uēpi dōrī drējī zgiēñisi...1 » prononça-t’il méticuleusement, dans un haut valyrien parfait, tant dans la prononciation que dans l’accent. « ...se avy ōdrikosy lī hīghari morghūlilzi.2 » enchaîna-t’il, avec la même voix, le même accent. Le dragon, se nourrissant, tourna la tête vers le prince. Un morceau de viande pendait de sa gueule, presque innocemment. Lentement, le prince se laissa tomber en arrière. Sa tête frappa légèrement le sol tandis qu’un soupire s’échappait de ses lèvres. « Qringōntan.3 » vitupéra-t’il en observant le plafond. Il sentit un poids subtil sur son corps, d’abord sur ses jambes puis sur son ventre et enfin, sur son torse. Mais alors que quelques secondes avant, il semblait être dépité, un sourire vint éclairer son visage. Jaelyx le regardait, penchant la tête sur le côté, rappelant au prince cette naissance somptueuse et miraculeuse. Peut-être avait-il dû procéder à un abandon, mais il commençait à entrevoir une lumière. L’avenir qu’il pourrait forger. Le prince passa le reste de la nuit aux côtés du dragon, comme s'il veillait sur un enfant, son enfant.

1. Certaines vieilles blessures ne guérissent jamais vraiment...
2. …et ceux qui te feraient du mal mourront en hurlant.
3. J'ai échoué.

DRACARYS 2017
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

perzys - [SOLO] Perzys Ānogār Empty
MessageSujet: Re: [SOLO] Perzys Ānogār   perzys - [SOLO] Perzys Ānogār EmptyDim 5 Aoû - 21:59

Tournoi de Lestival

Fire and Blood

Aegon & les nobles de la cour

Trois jours s’étaient écoulés depuis l’éclosion de l’oeuf. Aegon avait passé ces quelques nuits éveillé, partageant une certaine proximité avec la petite créature aux écailles noirs et ors. La veille, il avait mis sa soeur dans la confidence de son choix. Maintenant, il était temps que tout cela soit annoncé à la cour. Son épouse, son père et son frère de l’hiver n’étaient au courant de rien, ne s’étant pas senti la force d’en parler avant toute chose ; on aurait tenté de le faire changer d’avis, de le détourner du chemin qu’il avait décidé de se tracer. Or, c’était irrémédiable : le destin était en marche, son destin. Il ne comptait pas faire marche arrière et il était trop tard pour cela, il avait déjà fait convoquer la cour ainsi que bien d’autres nobles. Le tournoi qui s’était terminé quelques jours auparavant était l’occasion parfaite afin d’annoncer son choix. Il avait parfaitement choisi son moment, de sorte à ce que les membres de sa famille soient occupés à cet instant précis. Son père, le roi, était occupé dans des audiences qui n’en finissaient pas. Et c’était sûrement de lui, de sa réaction, qu’il craignait le plus. La paranoïa le gagnait lentement et il ne savait pas comment il pourrait bien réagir à une telle annonce, qui serait longuement évoquée dans les couloirs de la forteresse et iraient rapidement jusqu’à ses oreilles. Pire encore, en se rendant compte que son héritier ne lui avait rien confié de ses choix. Vêtu de ses vêtements les plus prestigieux, une tenue noire brodée de fils d’or, le prince avançait. Le dos droit, le regard fier face à lui, il ne se détournait pas de son objectif. Il arriva dans la salle où un trône avait été aménagé, se plaçant juste devant. Les nobles étaient déjà là, l’observant, avide de ces nouvelles qu’il apporter. Il n’avait pas caché avoir une annonce à faire, tous attendaient de savoir, pour nourrir leur curiosité envers la famille royale. « Nobles seigneurs, nobles dames. » commença le prince, calmement. Les yeux étaient rivés vers lui, curieux de nouvelles. « Je vous ai convoqué en ce lieu afin de vous faire part d’une annonce importante. » poursuivit-il, droit, tel le dragon qu’il avait toujours été. Il ne savait pas comment dire la chose, s’il devait détourner ses paroles ou même dire les choses clairement, sans faux semblants. Il croisa ses bras dans le dos. « J’ai décidé de renoncer au trône. » lâcha-t’il, brutalement. Cela faisait l’effet d’un feu grégeois qui explosait. Les murmures s’élevèrent soudainement dans la pièce, mais tous voyaient bien que le prince n’avait pas terminé de parler. C’était vrai, il ne comptait pas simplement annoncer cela d’une telle façon. « Depuis ma naissance, on m’a appris les arts de la diplomatie, de la guerre et de la stratégie. J’ai toujours excellé, en tout, que cela concerne les aptitudes de l’esprit ou celle du combat. Mais cela ne veut pas dire que le pouvoir me plaît, je l’ai toujours fait dans l’espoir d’amener un nouvel âge d’or et non pour le pouvoir que l’on me conférait. » tenta-t’il d’expliquer. Ses motivations étaient compliquées à justifier, car tous ne pouvaient pas comprendre sa position : on idolâtrait bien souvent le pouvoir, ainsi que ces rangs de princes et de roi, que tous convoitaient, cherchant à se rapprocher du trône. Un trône qui corrompait plus qu’on ne le croyait. « J’ai toujours agi par devoir, dans les intérêts des nobles et du peuple qui ont toujours vu en moi le prince qui s’intéressait à eux. Cela n’a jamais été faux, mais je ne veux pas héritier du trône. Je ne considère pas avoir besoin d’un trône. » clama-t’il, en s’avançant d’un pas, descendant les marches qui le séparait des nobles présents. « Je n’ai pas été capable de laver le nom de ma famille auprès des nordiens et cela est ma plus grande erreur. Une telle chose ne se reproduira pas. À partir d’aujourd’hui, Aerion Targaryen devient le nouvel héritier du roi Rhaegar Targaryen, car moi, Aegon Targaryen, prince des sept couronnes, je renonce à toutes mes prétentions au trône de fer. » termina-t’il simplement. Les nobles voulaient en savoir davantage, s’avançant vers le prince pour discuter avec lui. Aegon le savait, il ne pourrait quitter la pièce aussi simplement qu’il était entré.

DRACARYS 2017
Revenir en haut Aller en bas
 
[SOLO] Perzys Ānogār
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La liberté ne meurt jamais [RP solo]
» [FB solo] 14 ans, Marine 1ière classe
» Une petite fille sur une Ile tropicale [solo]
» Classement solo en Greater Rift
» variante mode solo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp abandonnés-
Sauter vers: