RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
Nous avons besoin de monde dans à Dorne, dans les IDF et dans le Val ! Points à la clé !

Une nouvelle édition de la Gazette a été publiée !! Vite allez la lire
La MAJ est finie Rendez vous ici pour toutes les nouveautés !!

Partagez | 
 

 Between mothers and child | ft Liane Vance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ᚠ Les yeux du souvenirs ᚠ
avatar
ᚠ Les yeux du souvenirs ᚠ
Valar Dohaeris


Ft : Hailee Steinfeld
Multi-Compte : Jyana Manning et Daenerys Targaryen
Messages : 541
Date d'inscription : 02/10/2016

MessageSujet: Between mothers and child | ft Liane Vance   Jeu 2 Aoû - 13:21

Between mothers and child
An 301, lune 12, semaine 2

 
« Ysilla Rougefort & Liane Vance»

Le tournoi apaisait les cœurs, apaisait les âmes et les sourires naissaient sur les lèvres suite à des retrouvailles avec des personnes perdues de vue depuis de longues années. Ysilla avait espéré retrouver une amie chère à son cœur, mais les délégations de l’Ouest se faisaient rare. Elle avait vu l’étendard recherché, mais nulle trace de son amie piquante qu’était Alyx Lefford. Elle ignorait les raisons de son absence, elle se promit de lui écrire à la fin du tournoi afin de prendre de ses nouvelles. Les années avaient passé depuis leur dernier échange et beaucoup de choses avaient changé du côté d’Ysilla. Elle avait goûté à la joie de la maternité avec son fils et devenir mère changeait les points de vue, les priorités. La Rougefort n’était pas une mère poule, elle aimait son enfant par-dessus tout, mais elle ne le couvait pas, l’empêchant de découvrir le monde. Elle veillait simplement à ce qu’il ne lui arrive rien de grave.

Les joutes avaient lieu le lendemain et Creighton avait décidé de partir s’entraîner, laissant son épouse et son fils avec le reste de la délégation valoise. Mais le petit garçon aurait bien voulu suivre son père. Bercé par les histoires de chevalerie, il jouait souvent avec des figurines représentant les chevaliers sur leurs chevaux. Certains avaient même des lances lui permettant de recréer des joutes dans son imaginaire. La douce Ysilla avait dû ruser pour éviter un caprice du petit d’un an et demi. Depuis deux lunes, depuis qu’il savait marcher, il s’était mis en tête de suivre les grandes personnes dans tout ce qu’elles faisaient le rendant bien téméraire. N’ayant jamais été au contact d’enfant, la jeune femme était bien perdue sur l’évolution de son enfant. Heureusement, le mestre la rassurait et la conseillait en lui disant de suivre son instinct.

Alors pour changer les idées de son enfant, la Valoise décida de faire une petite promenade dans les alentours de Lestival. Après avoir revêtu une cape bien chaude ainsi que des gants en cuir noir, la brune prit la main de son fils pour commencer la petite balade. Zachery ne supportait plus être porté quand il ne l’avait pas décidé, il n’aimait pas plus donner la main à ses parents, mais Ysilla se montrait inflexible sur ce point, refusant de laisser son petit galoper sans contrôle dans un lieu où il pouvait y avoir des hommes en armure, des chevaux, des carrioles et carrosse. Le petit Rougefort commença à râler, mais la main de la jeune femme se fit ferme sur celle de son fils afin d’être sûr qu’il ne lui échappe pas. Pour tenter de le calmer, elle lui montrait les chevaux destinés aux joutes, les chevaliers qui passaient et cela sembla plutôt bien fonctionner. Le petit trépignait à chaque nouvelle chose que lui montrait sa mère.

L’excitation ne retombait pas, Zachery tirait pour aller voir les chevaliers et les chevaux. Sa petite main commençait à glisser avec le gant de sa mère. L’enfant réussit à s’extirper de la poigne de la jeune femme et se mit à courir en regardant à droite à gauche. Sa démarche n’était pas très stable, mais il s’en fichait, ouvrant des yeux émerveillés sur ce qu’il voyait.
« Zachery ! »

Ignorant les appels de la belle, il continua d’avancer sans faire attention et il finit par rentrer dans une dame et tomba lourdement sur les fesses. L’enfant se mit à pleurer sous la surprise et la douleur du choc arrachant un soupire d’exaspération à Ysilla qui accourut rapidement.
« Excusez-le ma dame, c’est de ma faute, il m’a échappé. »

Tout en se morfondant en excuse, la mère prit son fils dans ses bras pour le consoler et sécher les larmes qui coulaient le long de ses joues rondes.

(c) DΛNDELION


We remember
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame de Bel Accueil
avatar
Dame de Bel Accueil
Valar Dohaeris


Ft : Lana Parrilla
Multi-Compte : Rhaegar Targaryen / Tyrion Lannister
Messages : 554
Date d'inscription : 04/02/2018

MessageSujet: Re: Between mothers and child | ft Liane Vance   Jeu 9 Aoû - 16:17

Between mothers and child
An 301 - Lune 12 - Semaine 2 ° Feat. Ysilla Rougefort

Desmond et moi profitions d’une journée sans joute pour nous offrir une petite promenade dans Lestival et parmi les tentes de nos jouteurs. Bras-dessus bras-dessous, nous déambulions au sommet des remparts de la cité, admirions la vue, relativement dégagée en ce jour illuminé par un froid soleil d’hiver et de temps à autre, nous nous arrêtions pour discuter avec l’une ou l’autre connaissance. Je faisais bonne figure au bras de mon époux, mais mon cœur de mère souffrait. Nous venions de prendre congé de notre dernier interlocuteur, une ancienne connaissance de Desmond quand, n’y pouvant plus, je lui soufflais :

Diana me manque… Et père, et mes soeurs…

Il tourna son visage vers moi: Nous les reverrons tous bientôt. dit-il sur un ton qui se voulait encourageant. Je hochais la tête en soupirant, peu convaincue que j’étais car le temps commençait à me sembler affreusement long. Viens, allons voir les chevaux et si Ser Lucas est libre, nous irons le saluer, lui et Lady Marianne. reprit-il. Cette fois, je lui souris avec plus de conviction et émis une légère pression sur son bras comme pour le remercier de se montrer si attentionné bien que ce ne soit pas dans ses habitudes. Je le suivis donc vers les longues rangées de tentes, à l’extérieur du château, où jouteurs, leurs écuyers et leurs chevaux étaient logés.

Il y avait des blasons que nous reconnaissions, d’autres qui nous étaient parfaitement inconnus. Desmond admirait les bêtes, me faisant ses propres appréciations sur l’un ou l’autre cheval ou jument. Je l’écoutais parler en souriant légèrement. Non pas que son sujet de conversation m’intéressait, mais comme ce n’était pas un homme particulièrement loquace, j’étais heureuse qu’il parle ainsi avec entrain. Cela prouvait qu’il se sentait bien et c’était suffisant pour me donner un peu de baume au cœur. Nous nous arrêtâmes près d’une tente où un magnifique étalon était en train d’être harnaché en vue d’être monté pour quelque entraînement. Desmond parla longuement avec l’écuyer puis son cavalier, abandonnant mon bras pour tâter de ses mains les muscles de l’imposante bête. Je fis un pas en arrière et observais les alentours d’un air distrait, attendant qu’il ait terminé son examen minutieux qui semblait tant le captiver. Les hommes… soupirais-je. Je commençais à m’impatienter lorsque je sentis une brusque secousse au niveau de mes jambes. Je me retournais vivement, une main sur la poitrine pour tenter de calmer mon cœur qui s’était brusquement emballé. Mais le choc laissa vite la place à un profond sentiment de compassion quand je vis la petite chose par terre…et en pleurs. Une jeune femme brune se précipita vers lui et j’entendis un prénom. Zachary Elle se confondit en excuse au nom de son fils et je mis du temps à réagir. Mon regard était resté bloquer sur cet enfant suffisamment grand pour déjà pouvoir marcher et prendre part à un tel rassemblement. Finalement, je souris et répondis :

Ce n’est rien, rassurez-vous.

La jeune mère séchait les larmes de son fils. Dans l’une des poches de mon manteau, j’avais un petit mouchoir propre brodé à mes initiales. Je le lui tendis :

Tenez…Pour le moucher. Et il semblait en avoir besoin. Cependant, les bons soins de sa mère finirent par calmer ses pleurs. Alors je m’avançais et lui caressais la joue du bout de mes doigts gantés :

Zachary…Quel prénom et quel enfant charmant ! Mais prenez garde ma Dame et investissez d’ores et déjà dans l’achat d’un poney ! Il semble que votre fils raffole des chevaux ; il voudra sûrement apprendre à monter dès qu’il sera en âge de le faire ! dis-je en riant légèrement. Lady Liane, de la Maison Vance. fis-je en offrant une petite révérence à la belle inconnue.
(c) sweet.lips


[1]



   
Liane & Desmond

House Vance & House Mallister Unified
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Between mothers and child | ft Liane Vance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cordéliane
» Pauvreté, sport et ... poitrine ;)
» SCULPTURES VEGETALES
» Améliane, La Fée-Elfe
» Thibault de Rochefort [Officier de l'armée odéliane]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: Westeros :: Les terres de l'Orage-
Sauter vers: