RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
Nous avons besoin de monde dans à Dorne, dans les IDF et le Bief ! Points à la clé !

Une nouvelle édition de la Gazette a été publiée !! Vite allez la lire
Toutes les nouveautés de cette 19e MAJ sont disponibles ici

Partagez | 
 

 We seek for answers {Wylla}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Héritière du Triton
avatar
Héritière du Triton
Valar Dohaeris


Ft : Anna Popplewell
Multi-Compte : Asha, Lucas & Melara
Messages : 6423
Date d'inscription : 22/08/2015

MessageSujet: We seek for answers {Wylla}   Mer 1 Aoû - 12:22


We seek for answers
Wynafryd & Wylla Manderly


« Porte-Béline | 301, lune 11, semaine 4 »

Porte-Béline. Voilà des années que Wynafryd n’y avait pas mis les pieds. Ses visites chez les Woolfield tenaient sur les doigts d’une seule main. Elle avait plutôt été habituée à les voir venir à Blancport ou à les croiser à Winterfell lorsque les événements le réclamaient. Mais cette fois-ci le contexte était bien différent et le fief de la famille de sa mère dans les Collines des Toisonnées lui avait paru l’issue idéale. La nouvelle n’était pas arrivée il y a bien longtemps jusqu’aux oreilles des Manderly. Robb avait pris une nouvelle fiancée en la personne de Kylis Omble. S’il avait semblé à la nordienne que son coeur avait cicatrisé, l’information l’avait bouleversé au plus haut point. En comparaison, tenter de laisser leur histoire d’amour derrière eux avait été plus simple sans se voir et sans qu’aucun d’eux ne tournent vraiment la page. Robb venait de chambouler tout l’équilibre qu’il lui avait semblé avoir trouvé durant ces deux années. Une partie d’elle comprenait son choix, il était le suzerain du Nord, c’était son devoir. Mais elle ne pouvait s’empêcher de souffrir de cette décision. Après tout, elle était également l’héritière de Blancport et il lui semblait inconcevable de prendre un jour un époux. Elle trouverait une autre solution. Il y avait toujours une autre solution et il avait pris la sienne. Son coeur ne pouvait s’empêcher de souffrir, de penser que ses sentiments n’étaient plus et qu’elle était simplement remplacée. Elle se rendit compte qu’au fond d’elle, malgré les années écoulées et les discussions qu’ils avaient eu, elle avait espéré qu’un jour le ciel finisse par s’éclairer, que les nuages finissent par s’estomper et que miraculeusement, ils retrouveraient leur chemin l’un vers l’autre. A présent cet espoir n’était plus. Étouffé.

C’était exactement ce qu’elle avait ressenti à l’annonce des fiançailles. Soudainement l’air n’était plus entré dans ses poumons et il lui avait semblé que son corset avait rétrécit de plusieurs tailles. Elle avait tenté de garder la tête haute, mais son visage avait viré au blanc et le manque d’air s’était fait trop important. Elle avait voulu quitter la table, sortir pour profiter de l’air marin et vivifiant, mais elle n’avait pu faire plus de deux pas toute seule, Sybelle avait dû la rattraper et c’était finalement Gyles qui avait eu le bon réflexe de couper les lacets de sa robe pour lui permettre de retrouver sa respiration. Si à Châteauneuf personne ne l’avait jugée et tout le monde l’avait regardé avec bienveillance et s’était souciée de son bien-être, cette affirmation ne pouvait cependant pas être étendue au Nord. Et Wynafryd ne se sentait pas en mesure d’affronter la délégation du Nord qui se rendait à Lestival s’ils venaient à choisir de prendre un navire à Blancport. Alors la Manderly prit rapidement ses dispositions et demandé l’autorisation à son grand-père de quitter leur demeure pendant quelques semaines voire quelques lunes, prétextant la volonté de protéger Vraël de la foule. Cette excuse n’en était pas moins vraie, même si ça n’était pas elle qui avait initié la première réflexion. Par chance, Wylla s’était montrée enjouée à l’idée de l’accompagner pour ce petit voyage qui permettrait aussi à Sybelle de renouer avec les siens.

Emmitouflée dans une épaisse cape rehaussée d’une fourrure claire au niveau de l’encolure, Wynafryd se tenait sur les remparts de la forteresse, le regard perdu sur l’embouchure de la Brèchesaigue. Porte-Béline avait quelque chose de très similaire à Blancport, de part son emplacement à la jonction d’une rivière et de la mer, dans les mêmes paysages, et pourtant leur demeure était bien différente de Blancport. La Manderly suivait un temps le cheminement des bateaux à l’horizon, puis observait les vols de Vraël au dessus d’elle l’instant d’après. Elle essayait de profiter de ce séjour pour se rapprocher de sa famille maternelle, mais surtout se vider l’esprit. Un bruit de frottements de tissus lui fit finalement tourner la tête. Bien couverte aussi pour affronter les températures de l’hiver, Wylla venait de paraître à ses côtés. Elle lui offrit un sourire bienveillant et lui tendit une main chaleureuse. “Alors, as-tu réussi à voir des sirènes depuis les remparts où ne sont-elles que l’apanage de Blancport ?” lui demanda-t-elle avec un sourire malicieux, cherchant à savoir si sa soeur avait eu des nouvelles de son triton mystérieux.

[3]
(c) DΛNDELION



Our waters run deep
Don’t make me sad, don’t make me cry, sometimes love is not enough and the road gets tough, I don’t know why, the road is long, we carry on. Come and take a walk on the wild side, let me kiss you hard in the pouring rain, choose your last words, this is the last time, 'cause you and I, we were born to die.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Brave Mermaid
avatar
The Brave Mermaid
Valar Dohaeris


Ft : Freya Mavor
Multi-Compte : Alyx | Bethany | Rhaenys
Messages : 472
Date d'inscription : 06/06/2017

MessageSujet: Re: We seek for answers {Wylla}   Jeu 2 Aoû - 19:39


We seek for answers
Wynafryd & Wylla Manderly


« Porte-Béline | 301, lune 11, semaine 4 »

Quitter Blancport pour la famille de sa mère installée à Porte Beline avait laissé la jeune Wylla dans un état d’esprit étrange. Elle était contente de peut-être éviter la délégation Stark en partance pour le Sud, sachant que cela pouvait être douloureux pour sa sœur de croiser la nouvelle fiancée de Robb. La benjamine des Manderly n’avait par ailleurs pas encore discuter de tout cela avec P’tit Jon, elle lui enverrait probablement un corbeau quand elle serait de retour à Châteauneuf. Mais quitter sa ville et ses alentours c’était mettre ses recherches de côté pour retrouver Eyron. Ce mystérieux jeune supposé triton dont elle était tombeuse amoureuse quelques lunes plutôt. Malheureusement, il avait disparu du jour au lendemain, laissant la sirène aux cheveux verts perplexe, perdue et ne sachant que faire. Alors elle s’était mise à mener l’enquête pour savoir où il était passé ne pensant qu’au début qu’à des histoires, les sirènes n’existaient pas vraiment, ce n’était que des légendes racontaient aux enfants. Cependant, le jeune homme semblait avoir disparu sans laisser la moindre trace. Pour Wylla c’était impossible de disparaître sans laisser la moindre trace, et pourtant personne à Blancport ne semblait connaître le jeune homme ou l’avoir vu récemment. C’était comme si la jeune fille courait après un fantôme, un fantôme qui était pourtant parfaitement réel. Alors le doute avait germé dans son esprit. Peut-être que sirène et triton existaient réellement après tout. Les dragons étaient réels, Vraël en était la preuve, alors pourquoi pas les sirènes ?

Mais respirer l’air frais hors de la ville lui faisait le plus grand bien. S’étant réconcilier avec sa mère, la discussion et les contacts étaient plus tranquille, et les confrontations n’existaient quasiment plus. Leona et Wylla avait peu à peu renouer pour le plus grand bonheur du reste de la famille. Alors finalement faire une pause dans ses recherches n’étaient pas si désagréable, elle pouvait penser à autre chose et profiter de sa famille, passer du temps avec sa sœur et ses cousins. La famille était devenue quelque chose de précieux pour la Manderly, si trois ans plus tôt on lui avait annoncé qu’elle se réconcilierait avec sa mère et deviendrait très attaché à sa famille, elle n’y aurait pas cru. Mais les faits étaient là. Si la jeune fille avait changé, c’était assagit, elle conservait son petit côté sauvage et honnête. Sa franchise avait quelque peu diminué, réfléchissant avant de parler perdant sa spontanéité. Les cauchemars s’étaient atténués, la rancune et la douleur également, bien que cela sommeillait dans un coin de son cœur. Elle refusait de penser au lézard qui pouvait toujours respirer librement. Un jour elle aurait sa vengeance. Un jour….

Vêtue chaudement pour affronter les températures glaciales de l’hiver et les flocons qui tombaient timidement, la jeune fille sortie sur le chemin de ronde, le long des remparts pour rejoindre sa sœur qui avait le regard rivé tantôt vers l’horizon tantôt vers le ciel où volait librement le dragon. Quand Wynafryd s’aperçut de sa présence, elle lui tendit une main que Wylla saisit avec un grand sourire et parcourut le peu de distance la séparant de son aîné. Un léger rire s’échappa des lèvres la jeune fille aux cheveux verts. Sa grande sœur était probablement la seule au courant pour son mystérieux triton. « Figure toi que je n’ai pas encore eu l’occasion de me pencher sur la question. Et voir des sirènes d’ici…j’ai une bonne vue mais pas celle d’un aigle ! Mais peut-être remonte-t-elle le fleuve…Je n’en sais rien. » Elle n’avait pas encore perdue espoir de pouvoir remettre la main sur Eyron. « Et je suis peut-être en train de me dire que nous sommes les seules sirènes au Nord du Neck. Elles sont peut-être plus au Sud, là où l’eau est plus chaude. Après tout, nous sommes originaires du Bief… » Elle priait les Sept pour que cela ne soit pas le cas, elle n’avait pas particulièrement envie de se rendre au Sud, trop proche des dragons de Port Réal. Et si Eyron était partie dans le Sud, tant pis pour elle. Elle tenterait de l’oublier et de tourner la page comme tentait de le faire sa grande sœur avec Robb.

(c) DΛNDELION


true to our word
(c) MΛ☾ΛЯON

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héritière du Triton
avatar
Héritière du Triton
Valar Dohaeris


Ft : Anna Popplewell
Multi-Compte : Asha, Lucas & Melara
Messages : 6423
Date d'inscription : 22/08/2015

MessageSujet: Re: We seek for answers {Wylla}   Ven 3 Aoû - 16:55


We seek for answers
Wynafryd & Wylla Manderly


« Porte-Béline | 301, lune 11, semaine 4 »

Wynafryd reçut l’arrivée de sa petite soeur à ses côtés avec beaucoup de plaisir. Si l’aînée de Wylis et Leona s’était toujours montrée chaleureuse et conviviale avec tout le monde, prête à faire des premiers pas vers tous les inconnus, depuis son départ du Donjon Rouge, les choses avaient changé. Pas qu’il s’agisse de méfiance non, pas comme Wylla. Mais quelque chose s’était brisé en elle lorsqu’elle avait pris toutes ces décisions majeures. Elle avait pris la décision de se concentrée sur Blancport et sa famille et une petite flamme s’était éteinte en faisant ce choix. Peut-être qu’elle brûlerait à nouveau un jour, Wynafryd ne désespérait pas, mais certaines choses étaient encore trop fraîches et d’autres trop inconnues pour le lui permettre. Alors compte tenu de la situation, Wynafryd chérissait tous les bons moments qu’elle partageait avec les siens. Elle était d’ailleurs soulagée que les tensions se soient apaisées entre Wylla et leur mère. Leona était d’ailleurs devenue moins oppressante. La jolie brune avait craint qu’au bout d’un an sa mère ne commence à lui parler d’un mari, mais étonnamment elle ne l’avait pas fait. Avec les nouvelles fiançailles de Robb, Wynafryd avait également eu peur qu’elle ne profite de leur séjour à Porte-Béline pour tenter une nouvelle approche du sujet, mais il n’y avait rien eu de tel ou rien qui n’allait dans ce sens. Quelque chose avait réellement changé chez la née Woolfield depuis que Wylla avait failli mourir. Et elle n’allait pas s’en plaindre puisque cela s’était révélé bénéfique pour l’harmonie familiale.

Alors que la brune saisissait une main de Wylla, elle se sentit un peu plus légère. Même si Wynafryd se montrait particulièrement protectrice envers sa soeur, hormis cela, leurs rapports n’avaient pas particulièrement changé et l’aînée aimait toujours taquiner sa cadette. Cette dernière le lui rendait bien la plupart du temps d’ailleurs. C’est pour cette raison que Wynafryd se mit à évoquer les sirènes. Elle savait les recherches qu’avait effectué Wylla sur ce jeune garçon et sa croyance croissante sur l’existence des sirènes et des tritons. La petite tempête verte en venait presque à faire douter son aînée. Après tout elle n’avait pas tort quand elle argumentait en pointant Vraël du doigt. Tout le monde les disaient morts, disparus pour toujours. Et pourtant elle possédait un dragon bien vivant depuis plus de deux ans. Peut-être que les Sept leur réservait d’autres surprises. “Nous pourrons nous approcher du rivage si tu le souhaites. Je suis sûre que mère ou Sybelle connaissent quelques criques comme à Blancport où nous ne craindrons rien du courant et des marées.” Elle aurait pu proposer de mettre Vraêl à sa disposition, mais même s’ils partagaient un lien unique, elle n’était pas capable de lui dire clairement de chercher des créatures marines pour elles, puis de lui rapporter ce qu’il aurait trouvé. Elle avait fait quelques rêves étranges, où il lui avait semblé être à la place du dragon, de voir depuis ses yeux, mais elle n’était pas certaine de la véracité de ses songes. Elle n’en avait gardé d’ailleurs que quelques bribes de souvenirs, rien de plus. Et Vraël n’était pas encore assez grand pour que Wynafryd puisse le monter et aller explorer les flots depuis les cieux avec lui. Finalement, elle ne savait même pas si monter Vraël, le jour où il serait assez grand, était une option. Elle avait pu donner tort aux légendes qui racontaient que seuls les Targaryen pouvait avoir un lien avec un dragon, mais il y avait une véritable différence à se faire respecter de Vraël et nouer un lien avec lui, puis vouloir le dompter pour le chevaucher.

Wynafryd revint à elle, délaissant ses pensées de promenade à dos de dragon pour se concentrer sur sa soeur qui évoquait la possibilité que les sirènes et leurs compagnons préfèrent des eaux plus chaudes. “Si je ne te connaissais pas, je dirais que tu es en train de me réclamer un voyage dans le Bief.” dit-elle avec un léger éclat de rire. Peut-être que si Wylla avait la certitude d’en trouver sur les terres des Tyrell, elle se laisserait convaincre pour entreprendre le voyage, mais il n’en faudrait pas moins, Wynafryd en était certaine. “Les légendes racontent qu’il y en avait également sur les Îles de Fer… nous devrions peut-être tenter notre chance là-bas, tant que nous y sommes.” ajouta-t-elle avec un air amusé. “Ou alors, quittons les Sept Couronnes pour les Îles d’Été… S’il n’y a pas de sirènes et de tritons là-bas, je suis certaine qu’on y découvrirait tout de même toute sorte de choses intéressantes.” Cela faisait longtemps que les deux soeurs n’avaient pas évoqué l’avenir et de potentielles aventures. Wynafryd était curieuse de voir si Wylla avait toujours le même entrain qu’autre fois pour de nouvelles découvertes.

[5]
(c) DΛNDELION



Our waters run deep
Don’t make me sad, don’t make me cry, sometimes love is not enough and the road gets tough, I don’t know why, the road is long, we carry on. Come and take a walk on the wild side, let me kiss you hard in the pouring rain, choose your last words, this is the last time, 'cause you and I, we were born to die.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Brave Mermaid
avatar
The Brave Mermaid
Valar Dohaeris


Ft : Freya Mavor
Multi-Compte : Alyx | Bethany | Rhaenys
Messages : 472
Date d'inscription : 06/06/2017

MessageSujet: Re: We seek for answers {Wylla}   Sam 4 Aoû - 10:01


We seek for answers
Wynafryd & Wylla Manderly


« Porte-Béline | 301, lune 11, semaine 4 »

Renouer avec sa famille avait un gout particulier surtout après tout ce qu’avait vécu la jeune sirène. C’était bien les seuls en qui la méfiance était réduite à néant, où elle pouvait se sentir en sécurité et où elle pouvait être elle-même. Si le temps avait apaisé sa peine et sa colère, les séquelles restaient présentes et Wylla ne pouvait pas lutter contre son cœur et ce qu’il ressentait. Elle l’écoutait car elle avait toujours été ainsi. Les mots qui franchissaient ses lèvres venaient de son cœur et cela était resté intact mais son cœur battait différemment depuis deux ans. Tout était différent depuis deux ans. Si elle avait retrouvé le sourire et qu’elle avait doucement reprit gout à sa vie, elle n’était pas à l’abris que ses démons refassent surface pour la hanter. Il y avait des jours où tout allait mal et d’autres où tout semblait comme avant, tout semblait normal. La petite Manderly avait grandi, elle s’était assagit même si au fond elle restait là même, toujours. Elle ne pouvait affirmer qu’elle pouvait oublier, elle n’oublierait jamais et guérir était impossible. Elle avait abandonné l’idée qu’un jour tout ce qu’il s’était passé n’aurait plus d’influence sur sa personne, ça serait toujours en elle.

Mais Wylla n’était pas ce genre de femme à baisser les bras, à laisser ses peurs et ses craintes. Elle profitait de sa vie qui était certes différentes mais qu’elle apprenait à aimer malgré tout. Elle profitait de tous les petits plaisirs que la vie pouvait lui offrir et partager des moments seuls avec sa sœur en faisait partie. Elle lui permettait de respirer de l’air en se sentant libre, loin de tout, comme si rien ne pouvait les atteindre. Vivant comme avant entre taquinerie, moments dans les criques et moments complices. La jeune fille profitait de chaque instant pleinement car la vie était bien courte et surtout bien fragile. « Pourquoi pas oui, bien que je ne sois pas sûr de pouvoir tremper un orteil dans l’eau par ces températures ! » Si la glace ne recouvrait pas encore les fleuves et les lacs, la neige s’était installée dans tout le nord et même au-delà du Neck à ce que les gens racontaient. L’hiver se déployait sur Westeros, le premier pour Wylla, elle faisait partie de ses enfants d’été qui n’avait pas de souvenir du froid et la neige de l’hiver. Mais cela ne semblait pas si effroyable que les gens ne le disaient…à première vue. Peut-être changerait-elle d’avis d’ici quelques lunes car elle avait bien remarqué que plus les lunes passaient plus le froid s’intensifiait, plus la neige s’accumulait dans le paysage.

Wylla leva les yeux au ciel à l’idée de faire un voyage dans le Bief. Elle n’avait jamais quitté sa région, si avant cela ne l’aurait guère dérangé de partir à l’aventure, désormais elle préférait y réfléchir plusieurs fois avant de faire son choix. Une grimace traversa le visage de la sirène aux cheveux verts. « Honnêtement…je crois que je préfère encore le bief aux Iles de Fer ! Moins de mauvaises rencontres possibles et j’ai eu mon compte en matière de mauvaises rencontres... » Même si l’histoire entre les Manderly et le Bief n’étaient pas au beau fixe, elle préférait encore se rendre dans le grenier de Westeros plutôt que d’aller visiter les barbares habitants les iles de fer. Surtout avec les derniers évènements. Même s’ils n’avaient pas attaqué le Nord, ils avaient attaqué Westeros et fait de nombreux otages. Quant aux iles d’été… « Les Iles d’été…C’est bien loin de chez nous non ? Je me demande bien ce qu’on peut trouver là-bas. » La curiosité de la benjamine des sirènes de Blancport n’avait pas tari avec les années, seule sa témérité avait grandement diminué et sa soif d’aventure revue à la baisse. « Essos est un continent bien mystérieux avec des légendes intrigantes. Qui sait ce qu’on peut trouver là bas… » Wylla posa son regard bleu vers l’horizon, en inspirant profondément l’air froid de l’hiver. « Mais je doute que ce soit la réponse… » du moins elle l’espérait.


(c) DΛNDELION


true to our word
(c) MΛ☾ΛЯON

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héritière du Triton
avatar
Héritière du Triton
Valar Dohaeris


Ft : Anna Popplewell
Multi-Compte : Asha, Lucas & Melara
Messages : 6423
Date d'inscription : 22/08/2015

MessageSujet: Re: We seek for answers {Wylla}   Dim 5 Aoû - 8:53


We seek for answers
Wynafryd & Wylla Manderly


« Porte-Béline | 301, lune 11, semaine 4 »

L’hiver n’en était qu’à son début, c’était ce que Wynafryd avait entendu dire les mestre. Qu’après le long été qu’ils avaient connu pendant ces dernières années, la saison froide ne pouvait qu’être intense. Il était vrai que la neige n’avait pas tardé à s’abattre durablement sur les terres nordiennes, avant même que les corneilles blanches ne soient lâchées. Les mots des Stark n’avaient jamais été aussi vrais. Pourtant l’aînée des soeurs Manderly se sentait bien dans ce froid et dans cette neige. Il y avait quelque chose de pur et de vivifiant dans cette saison et c’était ce dont elle avait besoin en ce moment. Si Wylla se montra frileuse à l’idée de tremper ne serait-ce qu’un orteil dans la mer, Wynafryd s’imaginait déjà s’avancer dans les vagues jusqu’aux genoux. Evidemment le froid la pinçait les premiers instants, mais une fois passé le choc, la sensation de l’eau froide sur son corps n’avait pas son pareil et elle avait appris à l’aimer plus que tout. Tout se mettait en suspens dans ces moments là, plus rien n’était douloureux, l’eau glacé avait ce don de vitrifier sa peau et ses peines. “Si mère nous indique une bonne crique, je pourrais toujours essayer de demander à Vraël de nous aider avec ses flammes. Sinon tu devras m’attendre sur le rivage, tant pis.” dit-elle avec un air légèrement provocateur pour voir si Wylla y répondrait par le défi ou non.

Comme la jolie brune avait questionné la tornade aux cheveux verts sur l’avancée de son enquête à Porte-Béline, l’hypothèse avait été émise que peut-être les créatures marines comme les sirènes et les tritons avaient une préférence pour le Bief. Wynafryd n’avait pu s’empêcher d’évoquer un voyage dans le Bief avec un air amusé, bien consciente que sa sœur n’avait aucun attrait pour la région de leurs ancêtres. Alors elle avait aussi évoqué la région natale de Theon Greyjoy, puisqu’elle avait déjà entendu le fer-né évoquer les légendes des sirènes de leur Dieu Noyé, à l’époque où il vivait encore à Winterfell sous la protection de Ned Stark. La réaction de la jeune Manderly ne se fit pas attendre et tira un rire amusé de la bouche de son aînée. Cependant, cette dernière ne répondit pas de suite et se perdit quelques instants dans ses réflexions. Certes les fer-nés avaient une réputation des plus sombres, mais au moins ils ne s’en cachaient pas, alors que du côté des biefois, il y avait aussi de terribles manigances mais sous couverts de sourires et d’eaux parfumées. Elle ne savait pas bien desquelles elle devait le plus se méfier. Elle finit par hausser les épaules. “Au moins, avec les fer-nés on est prévenues et on sait à quoi s’attendre… Mais j’imagine que tu as raison, qu’il y a plus d’hommes violents du côté des Îles de Fer, cependant, il y a bien d’autres façons de nuire que par la violence, notre famille l’a appris à ses dépends dans cette région. Oublions l’une comme l’autre finalement, tant pis si nous devons attendre le prochain été pour revoir des sirènes à Blancport ! Non ?” Elle tourna un œil curieux vers sa sœur, un sourcil légèrement relevé. Wylla était-elle capable d’attendre son triton aussi longtemps ? Ou ses sentiments étaient bien plus forts qu’elle ne l’avait compris ? “J’espère que tu ne m’en veux pas de t’avoir éloignée de la maison… Tu veux qu’on aille demander dans le port et les tavernes de Porte-Béline si quelqu’un l’a vu ?” Tenta-t-elle en dernier espoir de cause. Après tout elle l’avait dit elle-même, Essos n’était certainement pas la réponse. Le continent avait beau être vaste, de savoir que c’était là-bas que Viserys vivait son exil, à croupir elle espérait, lui passait bien l’envie de s’y rendre.

Puis resserrant sa prise autour de la main de sa sœur, elle l’entraîna sur les remparts de la demeure des Woolfield. “Allez, viens !” Elles regagnèrent l’intérieur de la forteresse pour pouvoir mieux en sortir, saluant les gardes sur leur passage. “Tu me fais confiance ?” Les deux sœurs n’étaient pas trop sorties de l’enceinte de Porte-Béline, mais Wynafryd retrouvait son envie d’explorer dans ces lieux. Elle avait déjà fait le tour de la forteresse, à présent, elle voulait découvrir la vie qui s’y était développée autour en entreprenant une balade avec sa sœur. Cependant, elle avait bien conscience qu’une telle chose puisse effrayer cette dernière et elle n’obligerait pas Wylla à s’aventurer de la sorte si elle n’en avait pas envie. Elles pouvaient également demander à Gyles ou à Marlon de les accompagner si c’était ce que sa jeune sœur préférait. “Vraël !” appela-t-elle en direction du ciel pour que son dragon les rejoigne. Quelques instants après, un bruit d’ailes puissantes se fit entendre et le dragon d’émeraude et de bronze vint atterrir quelques mètres devant les sœurs. Le visage de la brune s’éclaira et elle laissa sa sœur un instant pour s’approcher de son dragon et le flatter. “On devrait être en sécurité avec lui non ? Notre protecteur de sirènes ?” dit-elle finalement avec un ton enjoué en se retournant vers Wylla. C’était ce que signifiait son nom après tout.

[1]
(c) DΛNDELION



Our waters run deep
Don’t make me sad, don’t make me cry, sometimes love is not enough and the road gets tough, I don’t know why, the road is long, we carry on. Come and take a walk on the wild side, let me kiss you hard in the pouring rain, choose your last words, this is the last time, 'cause you and I, we were born to die.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Brave Mermaid
avatar
The Brave Mermaid
Valar Dohaeris


Ft : Freya Mavor
Multi-Compte : Alyx | Bethany | Rhaenys
Messages : 472
Date d'inscription : 06/06/2017

MessageSujet: Re: We seek for answers {Wylla}   Mer 8 Aoû - 9:04


We seek for answers
Wynafryd & Wylla Manderly


« Porte-Béline | 301, lune 11, semaine 4 »

Sa sœur la provoqua, lui lançant comme un défi. L’eau à cette période de l’hiver commençait à être réellement froide et Wylla s’était assagie et réfléchissait à deux fois avant de faire les choses. Si quelques années auparavant, elle n’aurait pas hésité le moins du monde à se jeter dans les eaux glaciales de l’hiver, désormais elle y hésitait, et même ne préférait pas tenter de s’y mouiller. Les températures n’étaient pas prévues pour une baignade comme en plein été. « Je crois que je préfère te laisser attraper froid et comme ça je pourrais m’occuper de toi ensuite. On inverse les rôles ! » La témérité de la jeune sirène aux cheveux s’était envolée et elle ne la retrouverait peut-être jamais. Elle ne jouait plus avec le feu comme avant, cette flamme s’était éteinte le jour de son empoisonnement, le lézard avait réussi à tuer une part d’elle au final. Il ne lui avait pas pris sa vie mais avait pris une part de son essence. Et entreprendre un voyage dans le Sud n’était pas une bonne idée, que ce soit dans iles de fer ou dans le bief. Mais attendre la fin de l’hiver n’était pas une idée qui réjouissait pour autant la benjamine des Manderly. Elle n’était pas patiente. Mais elle ne pouvait aller contre la volonté des dieux. S’ils avaient décidé que sa route ne recroiserait jamais celle d’Eyron alors elle ne recroiserait jamais sa route et ruminerait ses sentiments perdus. Ses yeux bleus scrutaient l’horizon, une légère lueur de mélancolie dans ses iris. « C’est ce qu’il y a de mieux à faire oui… » Son cœur se serait à l’idée qu’elle ne le rêverait peut-être jamais, mais elle devait se rendre à l’évidence et ne pas lutter contre son destin. Elle finit par tourner la tête vers son aîné, un léger sourire rassurant sur les lèvres. « Non je ne t’en veux pas, cela me fait du bien de respirer un autre air et de penser à autre chose. » Elle avait mis un peu de temps à s’en apercevoir mais faire une pause dans ses recherches ne pouvait que lui être bénéfique. Elle pourrait reprendre ensuite de façon plus sereine, reposer et peut-être avec de nouvelles idées en tête.

Sa sœur lui prit la main et l’entraîna vers l’intérieur de la forteresse en se dirigeant vers la porte principale afin de se rendre à l’extérieur, saluant aux passages les gardes. « Bien sûr que je te fais confiance ! » Avec son grand père et ses parents, sa sœur faisait partie des personnes en qui Wylla avait encore une confiance aveugle, sachant qu’elle pouvait se reposer sur eux aux moindre soucis. Avec Wynafryd, la jeune femme pouvait affronter ses peurs et ses craintes plus facilement. Si elle commençait à ne plus faire entièrement confiance à sa famille, elle laisserait ses peurs dominer sa vie et la jeune sirène aux cheveux verts refusaient cela. Elle voulait continuer de vivre comme si de rien n’était et avec les siens elle pouvait encore y prétendre. Son aîné appela Vraël qui descendit du ciel pour se poser à quelques mettre d’elle. Le dragon avait bien grandi, faisant désormais la taille d’un gros chien. Même s’il était encore jeune et de petite taille, il pouvait commencer à se défendre, à cracher du feu. « Je lui fais confiance pour veiller sur nous. » Même s’il n’y avait probablement pas d’ennemi sur les terres de Woldfield autant se montrer prudente. Wylla s’approcha du dragon vert et bronze avec un léger sourire. « Allons-y ! » C’était partie comme au bon vieux temps.


(c) DΛNDELION


true to our word
(c) MΛ☾ΛЯON

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héritière du Triton
avatar
Héritière du Triton
Valar Dohaeris


Ft : Anna Popplewell
Multi-Compte : Asha, Lucas & Melara
Messages : 6423
Date d'inscription : 22/08/2015

MessageSujet: Re: We seek for answers {Wylla}   Dim 12 Aoû - 20:58


We seek for answers
Wynafryd & Wylla Manderly


« Porte-Béline | 301, lune 11, semaine 4 »

Pendant un instant, l’aînée des soeurs Manderly avait craint que ses propres angoisses n’aient finalement éloignée sa cadette de son véritable chemin en l’emmenant à Porte-Béline plutôt qu’en la laissant continuer ses recherches à Blancport. Mais depuis que Wynafryd avait quitté le service de la princesse Rhaenys pour rentrer dans sa demeure nordienne, sa route ne s’était plus séparée de celle de sa sœur sauf en d’unique occasion qui pouvait se compter sur les doigts d’une seule main. C’était la promesse qu’elle lui avait faite, celle de ne plus quitter ses côtés et de toujours veiller sur elle. Cependant pour ce faire, cette fois ci, elle avait eu besoin que la route de Wylla s’adapte un peu à la sienne pour tenir parole. Elle lui avait expliqué que cela pourrait lui changer les idées ou lui donner une piste inattendue, pour l’aider à garder espoir, mais il s’était surtout agit de ne plus se trouver à Blancport lorsque la délégation nordienne y passerait. Pour la sécurité de Vraël et la sérénité de la future seigneure des lieux. “Merci.” répondit-elle doucement à sa sœur avec un sourire emplit de reconnaissance.

Puis délaissant les pensées moroses qui les habitaient toutes deux, Wynafryd retrouva sa fougue d’antan et entraînant sa sœur dans sa course folle sur les remparts des Woolfield pour sortir de l’enceinte de Porte-Béline. Elle voulait s’approcher de la mer. Tant pis pour les avis de Sybelle et Leona, elles trouveraient bien une crique d’elles-même. L’espace de quelques instants, la Manderly en avait assez de vivre dans la retenue et la foule de questionnements liés à son avenir. Elle s’était persuadée qu’être à Porte-Béline lui ferait du bien et elle voulait rendre cette prédiction réelle. Elle ne pouvait pas continuer à fixer le moindre bateau visible à l’horizon et à se demander si c’était ce boutre ci qui transportait la délégation nordienne, il n’y avait pas plus déprimant au final. Wynafryd était vigilante à ne pas trop brusquer sa cadette mais elle était persuadée qu’un brin de folie et de spontanéité, pour une fois qu’elles n’étaient plus chez elles et ne devaient plus se comporter comme les nobles demoiselles de Blancport, leur ferait le plus grand bien. La jolie brune avait proposé à sa sœur une escorte si le dragon ne lui suffisait pas, mais cette dernière avait une confiance presque totale en la créature magique de son aînée. Wylla donna le signal de départ, finalement la sirène aux cheveux verts s’était laissée prendre par la vague d’énergie. Les deux Manderly se mirent à trottiner joyeusement sur les chemins pour rejoindre les côtes.

“Vraël, si je te demande de nous trouver une crique non loin de là… tu saurais nous guider ?” demanda-t-elle alors curieusement à son dragon. Depuis le premier jour elle avait remarqué et senti la connexion particulière qui l’unissait au saurien, elle n’avait pas besoin de mot la plupart du temps pour se faire comprendre de lui, ses sentiments et ses émotions seuls suffisaient le plus souvent. Et dès qu’elle avait voulu commencer à le dresser, elle s’était rendu compte que cela n’avait rien à voir avec les chevaux. Mais quand il s’agissait d’expliquer des concepts de la sorte, elle ne savait plus vraiment comment s’y prendre et parfois, comme aujourd’hui, elle énonçait sa question à haute voix au dragon et voyait sa réaction. Vraël pouvait-il vraiment savoir ce qu’était une crique ? Wynafryd n’en savait rien, pourtant le dragon pris son envol, moins haut cette fois-ci et partit en direction de l’embouchure de la Brèchesaigue. Wynafryd se tourna vers sa soeur l’air surprise, puis laissa échapper un léger éclat de rire et haussa les épaules. “Suivons-le !” Elle ne savait pas bien ce que son dragon avait comprit, mais il leur servirait tout de même de guide. “S’il nous trouve un petit endroit où se baigner, je pourrais le renvoyer en sécurité à Porte-Béline ensuite et nous pourrons chercher la taverne la plus proche pour poser quelques questions si tu le souhaites ?” Instinctivement, la main de Wynafryd était venue se poser sur sa cuisse, pour vérifier si sous toutes ces épaisseurs, sa lame était toujours là. Depuis qu’elle avait repris les entraînements deux ans plus tôt, elle ne se promenait plus sans armes. Mais surtout, elle n’avait plus peur de s’en servir à présent.

[2]
(c) DΛNDELION



Our waters run deep
Don’t make me sad, don’t make me cry, sometimes love is not enough and the road gets tough, I don’t know why, the road is long, we carry on. Come and take a walk on the wild side, let me kiss you hard in the pouring rain, choose your last words, this is the last time, 'cause you and I, we were born to die.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Brave Mermaid
avatar
The Brave Mermaid
Valar Dohaeris


Ft : Freya Mavor
Multi-Compte : Alyx | Bethany | Rhaenys
Messages : 472
Date d'inscription : 06/06/2017

MessageSujet: Re: We seek for answers {Wylla}   Mer 22 Aoû - 11:16


We seek for answers
Wynafryd & Wylla Manderly


« Porte-Béline | 301, lune 11, semaine 4 »

Wynafryd demanda à la créature de leur trouver une crique. Il n’était pas dressé mais parfois il semblait comprendre ce que la jeune femme lui demandait. Comment et pourquoi, Wylla n’en savait rien mais elle observait cela. Le dragon et la sirène avaient développer un lien particulier que la benjamine ne serait décrire. C’était quelque chose d’unique qui lui était complètement inconnu. Elle ne pouvait que regarder et tenter d’expliquer les choses qu’elle voyait mais quand la magie s’insinuait dans ce genre de chose, trouver des explications rationnelles étaient pratiquement mission impossible. Le dragon finit par s’envoler, avait-il comprit la demande de sa maîtresse ? Aucune des deux sirènes ne pouvaient le dire mais il se dirigeait vers l’embouchure du fleuve alors elles se mirent en route pour suivre l’animal qui volait à basse altitude contrairement à ses habitudes.

La proposition de sa sœur fit réfléchir Wylla. Elle avait terriblement envie de savoir si son triton était passé dans les environs mais sans protection, était-ce une bonne idée ? Les tavernes n’étaient pas toujours bien fréquentées et la méfiance et les craintes de la jeune Manderly remontait souvent à la surface quand il s’agissait d’inconnu. Même si sa sœur savait se battre et qu’elle-même avait appris, si on pouvait dire cela ainsi, à se défendre avec une petite dague, cela ne valait pas la protection d’un dragon ou de soldat entraîné et former à la protection des deux sœurs. « Allez dans une taverne sans escorte…tu es sûr que c’est bien prudent ? » Les yeux clairs de la jeune fille brillaient d’une légère inquiétude. Se réfugier dans une crique sans protection oui, dans une taverne elle était bien moins rassurée à cette idée. Tout cela se serait déroulé trois années plus tôt, elle n’aurait nullement fait cette remarque, elle n’aurait pas hésité une seule seconde et aurait probablement eu un entrain fatiguant pour son aînée. Mais le lézard était passé par là et avait ravagé beaucoup trop de chose sur son passage, changeant la sirène aux cheveux verts.

Si elle avait été enjoué à l’idée de trouver une crique pour se baigner malgré le froid et la neige, la proposition de Wynafryd avait aussitôt fait tout retombé, venant même à faire ralentir la jeune fille dans sa marche pour suivre Vraël qui volait toujours devant elles à basse altitude. Wylla était devenue méfiante, et s’était mise à garder ses émotions pour elle bien qu’elle se confiait aisément à sa grande sœur. Et une taverne sans protection l’effrayait. Viserys vivait toujours et rien ne disait qu’il n’avait pas envoyé un assassin dans les alentours de Blancport pour terminer ce qu’il avait commencé ? Et ce genre d’homme résidait bien souvent dans les tavernes afin de manger, boire et dormir. Ses cheveux verts ne lui permettaient pas de passer inaperçu, il était donc facile de la reconnaître car c’était pas vraiment une caractéristique physique courant les rues. Du coup son amour et sa méfiance s’affrontaient dans une lutte où la méfiance remportait bien trop souvent le combat. « J’ai terriblement envie de savoir s’il a été vu dans les environs mais… » Mais j’ai peur. Avouer ses craintes n’étaient jamais une chose facile, elle, la courageuse sirène de Blancport. Sa fierté coinçait les mots désirant franchir ses lèvres, comme si on lui avait imposer un filtre. Elle n’était pas encore prête pour tout cela.

(c) DΛNDELION


true to our word
(c) MΛ☾ΛЯON

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héritière du Triton
avatar
Héritière du Triton
Valar Dohaeris


Ft : Anna Popplewell
Multi-Compte : Asha, Lucas & Melara
Messages : 6423
Date d'inscription : 22/08/2015

MessageSujet: Re: We seek for answers {Wylla}   Lun 3 Sep - 16:11


We seek for answers
Wynafryd & Wylla Manderly


« Porte-Béline | 301, lune 11, semaine 4 »

Avec un éclat de rire léger, le bras enroulé autour de celui de sa petite soeur, Wynafryd se mit en marche, trottinant derrière la route que Vraël semblait leur indiquer. Tout en progressant, elle exposa sa proposition de programme à Wylla, curieuse de savoir ce qu’elle en pensait. Si comme elle l’avait évoqué un peu plus tôt, elle était enthousiaste à l’idée d’explorer les criques proches de Porte-Béline en compagnie de son aînée et du dragon, elle ne se sentait pas aussi à l’aise à l’idée de découvrir les tavernes environnantes. Sa gêne était évidente alors Wynafryd se stoppa aussi net dans son élan. Son sourire disparu et elle partagea l’air inquiet de son cadette. “Il est encore temps de faire demi-tour pour demander une escorte ? Ou donner des consignes à une escorte pour nous rejoindre plus tard ?” Les lèvres de la sirène brune se pincèrent, contrariée par l’état dans lequel Wylla se trouvait. Voilà deux ans et demi que le terrible drame avait eu lieu et pourtant l’ombre du prince lézard traînait toujours au dessus de la sirène aux cheveux verts, ce qui ne plaisait guère à son aînée. “Oublions la taverne pour le moment si tu préfères. Nous aviserons plus tard notre plan d’action.” Wynafryd avait tenté de retrouver un visage aux expressions plus légères, décidée à rendre le sourire à sa sœur et son insouciance oubliée. Elle voulait passer du temps avec elle, tranquillement, sans qu’aucune préoccupations ne viennent rider leur front ni aucune crainte pour leur serrer le coeur. Sa main quitta son bras pour venir caresser sa joue blanche encore rebondie par l’enfance. Si Wylla avait changé et avait de moins en moins l’air d’une enfant et de plus en plus l’air d’une femme, la particularité bien en chair de leur famille lui faisait conserver ses joues rondes bien plus longtemps que d’autres, tout comme elle, ce qui ne manquait pas de la rajeunir contrairement à une femme comme la princesse Rhaenys.

Les sourcils de Wynafryd vinrent pourtant à se froncer une nouvelle fois lorsque Wylla exprima à la fois son envie de retrouver son triton mais la crainte que cela lui provoquait. Elle ne l’avait dit non, elle n’était pas allée jusqu’à prononcer ces mots, mais l’aînée des Manderly la connaissait. Elle savait la lire et la comprendre, elle n’avait pas eu besoin de l’entendre pour le savoir. Elle lui offrit alors un sourire contrit, glissant ses doigts sous son menton pour lui relever affectueusement le visage. “Ne t’en fais pas, tu finiras bien par savoir de quoi il en retourne.” Si ça n’était pas Wylla qui faisait la découverte, alors ça serait Wynafryd. Elle n’avait pas vraiment les mêmes motivations que sa sœur pour le sujet. Si elle voulait la voir heureuse et qu’elle savait que de telles retrouvailles feraient leur effet, elle était curieuse d’en savoir plus sur ce fameux nordien au nom royal. Tout le monde à Blancport et dans les environs savaient qui était la seule jeune femme aux cheveux verts sur leur terre, il ne pouvait pas l’ignorer non plus à moins d’avoir un défaut de vision. Et si Wylla avait apprit à se montrer plus prudente avec les inconnus, Wynafryd se montrait également d’autant plus protectrice envers sa petite sœur. Elle n’avait pas tant sacrifié en vain ou pour qu’une nouvelle attaque ait l’opportunité de se reproduire. Alors non, Wynafryd n’avait pas particulièrement apprécié d’apprendre après coup que sa sœur avait rencontré ce jeune homme sorti de nul part toute seule, à maintes reprises. Et elle avait encore moins aimé apprendre qu’il avait disparu de la circulation peu de temps après qu’elle ait demandé à le rencontrer pour pouvoir s’assurer de ses intentions envers Wylla. “Si tu préfères, je me rendrais dans les tavernes avec Gyles et Sybelle pour interroger la population. Nous te rapporterons toutes les informations nécessaires.” Elle hocha doucement la tête, cherchant l’assentiment de sa sœur. “Mais commençons pas les criques, s’il s’agit vraiment d’un triton, c’est là que seront nos meilleures chances. Vite, si on veut pouvoir rattraper Vraël avant qu’il ne nous ait totalement semées.” Un nouveau rire léger s’échappa des lèvres pleines de Wynafryd alors qu’elle entraînait Wylla une nouvelle fois.

[2]
(c) DΛNDELION



Our waters run deep
Don’t make me sad, don’t make me cry, sometimes love is not enough and the road gets tough, I don’t know why, the road is long, we carry on. Come and take a walk on the wild side, let me kiss you hard in the pouring rain, choose your last words, this is the last time, 'cause you and I, we were born to die.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Brave Mermaid
avatar
The Brave Mermaid
Valar Dohaeris


Ft : Freya Mavor
Multi-Compte : Alyx | Bethany | Rhaenys
Messages : 472
Date d'inscription : 06/06/2017

MessageSujet: Re: We seek for answers {Wylla}   Jeu 6 Sep - 19:04


We seek for answers
Wynafryd & Wylla Manderly


« Porte-Béline | 301, lune 11, semaine 4 »

Faire demi-tour et demander une escorte ne réjouissait pas plus la jeune femme, car avoir des soldats d’avoir l’entière liberté de complicité avec sa sœur aînée et au fond d’elle Wylla voulait vraiment profiter de ce moment dans la crique avec elle, rien que toutes les deux. Elle n’avait pas réellement envie d’avoir des hommes aux alentours pouvant entre leurs mots qui serait porter plus ou moins facilement par le vent marin qui se dirigeait vers l’intérieur des terres. Et elle voulait un moment loin de regard protecteur des hommes qui étaient prêt à dégainer leur épée pour protéger leur vie. Ressentir de nouveau cette sensation de parfaite liberté. A Blancport, elle connaissait les endroits où elle pouvait être seule, c’était d’ailleurs comme ça qu’elle avait rencontré son triton. La belle aux cheveux verts étaient passés d’une liberté quasi-totale à devoir sortir avec des escortes par craintes que quelqu’un désire finir le travail commencer par le lézard. Alors quand elle pouvait avoir des moments où elle ne pouvait se soucier de rien, elle les prenait.

Finalement Wynafryd chassa l’idée de la taverne, annonçant qu’elles verraient cela plus tard. Un léger sourire apparu enfin sur les lèvres de la sirène aux cheveux verts. La demoiselle se vit relever doucement le visage par sa sœur qui avait glisser ses doigts sous son menton. Les deux yeux clairs des sœurs Manderly se croisèrent. La benjamine de la famille pouvait se reposer sur son aîné qui arrivait à la comprendre même quand les mots ne sortaient plus de la bouche de la jeune fille. Finalement sa sœur lui proposa de se charger elle-même des recherches avec Sybelle et Gyles et de lui rapporter afin qu’elle n’est pas à se préoccuper de sa sécurité et pour que la peur ne vienne pas lui tordre le ventre. Même si cela gênait quelque peu Wylla de voir la brune faire autant pour elle, elle ne put qu’accepter l’offre. « D’accord… » répondit-elle faiblement. Sa sœur relança une nouvelle fois l’insouciance qui pouvait régnait entre elle, afin de faire oublier à la plus jeune ses traquas.

Les deux sirènes se remirent en route, suivant le dragon qui volait devant elle et qui avait pris un peu d’avance. Vraël allait-il réussir à le trouver une crique ? Elles le virent au loin d’écrire un large cercle. Les deux sirènes s’approchèrent et elles virent une sorte de chemin descendant dans la roche. « Il a trouvé ! » Le dragon pouvait être étonnant parfois. Empruntant le petit chemin caillouteux et humide à cause de la neige qui tombait en abondance sur le Nord depuis plus d’un an maintenant, Wylla fit attention à ne pas se tordre de cheville. Le chemin déboucha sur une petite plage de galet où l’eau venait lécher les pierres grises dans un doux bruit familier. « Je vais essayer de trouver des bouts de bois, pour qu’on puisse tenter de faire un feu avec Vraël s’il le veut bien. » Parfois les vagues ramenaient des objets sur les plages, des bouts de bois venant d’une tempête ou de bateau ayant subi un naufrage. La jeune fille réussit à amonceler un petit tas de bois, elle releva la tête pour observer Vraël décrire ses cercles autant de la crique.


(c) DΛNDELION


true to our word
(c) MΛ☾ΛЯON

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héritière du Triton
avatar
Héritière du Triton
Valar Dohaeris


Ft : Anna Popplewell
Multi-Compte : Asha, Lucas & Melara
Messages : 6423
Date d'inscription : 22/08/2015

MessageSujet: Re: We seek for answers {Wylla}   Mar 11 Sep - 16:31


We seek for answers
Wynafryd & Wylla Manderly


« Porte-Béline | 301, lune 11, semaine 4 »

L’idée qu’une gardaison les accompagne ne semblait guère enthousiasmer la plus jeune des filles de Leona et Wylis Manderly. Au moins, l’annonce que les visites de tavernes n’étaient plus au programme eut le mérite de rendre le sourire à Wylla, avec un semblant de confiance en elle. Wynafryd vint même à proposer de mener l’enquête dans les tavernes de Porte-Béline pour elle, en très bonne compagnie. Si l’aînée des filles Manderly se montraient plus suspecte de tout le monde et inquiète pour la sécurité de sa sœur, il n’en allait pas de même pour sa personne. Elle n’était pas non plus inconsciente, à chasser le frisson du danger, mais sa majeure préoccupation n’était plus pour elle à présent et d’une certaine façon, en cela elle s’oubliait. Mais surtout, elle avait appris à craindre bien plus des beaux sourires hypocrites que d’un ivrogne qui lui ferait quelques remarques déplacées. C’était l’avantage que lui avait proféré de reprendre l’entraînement de manière intensive auprès de Gyles et de son père. Elle avait ce rôle de protection à assumer à présent, pour Wylla, mais également pour Vraël et les convoitises qu’il pouvait susciter. Et à présent, elle se sentait à la hauteur. Elle ne craignait plus les armes qu’elle pouvait voir et contrer, mais il n’en était pas de même pour celles qui demeuraient invisibles aux yeux. Wynafryd profita donc de ce relents de confiance chez sa sœur pour l’entraîner à nouveau dans une course folle derrière le dragon d’émeraude.

Alors qu’il leur semblait avoir enfin rattrapé l’écart qu’il avait semé entre eux, les deux soeurs se rendirent vite compte que le dragon s’était tout simplement arrêté. Enfin Vraël faisait du surplace, décrivant des cercles dans le ciel, attendant que les sirènes n’arrivent à sa hauteur. La réaction de la plus jeune Manderly ne se fit pas attendre, sa voix enjouée brisant le silence de leur essoufflement dû à la course. “Il a trouvé…” répéta simplement Wynafryd d’une voix plus douce, comme une fière constatation. Cela avait donc fonctionné. Elle lâcha la main de Wylla pour la laisser prendre la pente escarpée qui permettait de rejoindre la crique, alors que son regard vint se poser affectueusement sur le reptile volant. L’espace d’un instant, le temps se suspendit et il n’y avait plus que Wynafryd pour observer le mouvement gracieux et hypnotisant de Vraël. Il y avait tant de mystères autour de cette créature qu’elle s’était vue offerte. Elle se demandait si le jour de sa mort, elle aurait pu tous les découvrir ou seulement une infime partie. Le bruit des petites roches glissantes sous les pieds de Wylla finit par faire revenir l’aînée des Manderly à la réalité et elle se mit donc à imiter sa sœur, soulevant ses jupes, pour rejoindre la plage. Il ne s’agissait pas de sable blanc se fondant à la neige comme dans ses criques favorites de Blancport mais de petits galets sombres qui semblaient saupoudrés de sucre.

Wynafryd se contenta ensuite de hocher la tête à destination de sa sœur lorsqu’elle se mit en tête de ramasser des bouts de bois. Après leur course, elle avait tout sauf froid, mais elle savait pertinemment qu’il ne serait pas judicieux de se laisser surprendre par sa température corporelle qui allait de nouveau chuter, surtout si elle tenait le pari lancé à sa sœur de se baigner. “Il nous a bien trouvé une crique, mais est-elle avec des courants chauds ?” dit-elle en quittant ses chausses de cuir fourrés pour s’approcher de l’eau. La première vague qui lui lécha le pied la fit se crisper aussitôt. Le baiser était pour le moins glacial. Néanmoins, après une minute minute d’acclimatation, la sirène reprit sa progression, remontant ses jupes au dessus de ses genoux. Elle se promena à gauche puis à droite, cherchant à sonder les courants présents dans la crique. Et puis alors que l’eau de mer lui arrivait à mi-mollets, elle sentit enfin une eau plus tiède et un sourire vint éclairer son visage. “J’ai trouvé !” cria-t-elle pour sa soeur restée sur le rivage avant de rebrousser chemin pour la retrouver. “Il faudra plutôt aller de ce côté, vers les  roches éboulées.” confia-t-elle à Wylla, une fois à ses côtés, en désignant le lieu d’où elle revenait.

Elle se tourna ensuite vers son dragon et l’appela, ajoutant un sifflet musical qu’elle avait pris pour habitude d’ajouter presque à chaque fois qu’elle l’appelait. Elle voulait qu’il reconnaisse son nom, ce qui semblait d’ailleurs être le cas depuis les premiers jours, mais également ne pas avoir besoin de le prononcer pour qu’il sache qu’elle avait besoin de lui. Le dragon s’exécuta et vint se poser à leurs côtés, non sans animer quelques galets sous ses pattes griffues. “Drakarys.” dit alors Wynafryd en désignant le tas de bois que Wylla avait réussi à composer. Dès les premières lunes, Wynafryd s’était mise à collecter tous les mots de Haut-Valyrien qu’elle connaissait et qu’elle avait pu trouver dans les livres de Blancport, finissant même par demander à Theomore d'agrandir sa collection en accord avec La Citadelle. Puis avec le temps, au fur et à mesure que Vraël grandissait, elle en avait essayé certains, quelques uns avec succès et d’autres sans résultats. Drakarys était évidemment un des premiers qu’elle avait tenu à essayer avec lui et un de ceux auquel il obéissait le plus facilement. L’instant d’après, un filet de flammes incandescente quitta la bouche de Vraël pour venir embraser le bûcher de fortune des sirènes. “C’est bien.” souffla-t-elle, admirative encore une fois de l’intelligence de la créature magique. Ses doigts cherchèrent une bourse à sa ceinture, elle en sortit quelques tranches de bœuf séchés qu’elle avait presque constamment sur elle pour féliciter Vraël.

[4]
(c) DΛNDELION



Our waters run deep
Don’t make me sad, don’t make me cry, sometimes love is not enough and the road gets tough, I don’t know why, the road is long, we carry on. Come and take a walk on the wild side, let me kiss you hard in the pouring rain, choose your last words, this is the last time, 'cause you and I, we were born to die.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Brave Mermaid
avatar
The Brave Mermaid
Valar Dohaeris


Ft : Freya Mavor
Multi-Compte : Alyx | Bethany | Rhaenys
Messages : 472
Date d'inscription : 06/06/2017

MessageSujet: Re: We seek for answers {Wylla}   Ven 5 Oct - 11:40


We seek for answers
Wynafryd & Wylla Manderly


« Porte-Béline | 301, lune 11, semaine 4 »

Wynafryd se mit en quête de courant plus chaud le long de la crique, il ne servait à rien de se gelé les eaux dans les eaux glaciales du Nord, mais si elle trouvait une source plus chaude, elle pourrait espérer se baigner sans attraper la mort ensuite. Pendant que sa sœur faisait des va et vient dans l’eau en quête d’une once de chaleur dans les flots, la sirène aux cheveux verts ramassés des brindilles sèches et des morceaux de bois un peu plus gros ramener par la mer. Ils venaient probablement d’arbre ou de navire ayant fait naufrage au large que le courant ramener le long des côtes et venait faire échouer sur les plages de sable ou de galet. Sa sœur finit par trouver un courant tiède et Wylla se retourna un fin sourire aux lèvres. Elle finit de rassembler le bois rapidement pour retourner vers sa sœur. Elles se tinrent prêt du petit tas de bois tandis que Wynafryd appelait le reptile. La jeune femme prononça un mot en haut valyrien en désignant le petit tas prêt à être consumé par la langue du feu. Vraël exécuta une nouvelle fois l’ordre de sa maîtresse laissant échapper de sa gueule un jet de flamme qui vint embraser le bois, produisant une source de chaleur pour les deux Manderly. « Il ne cessera de m’étonner. » confia Wylla qui se demandait comment une telle créature pouvait être dressé. Sa sœur réussissait des choses formidables et probablement plus encore une fois l’animal plus gros.

Ayant désormais une source de chaleur, elle pouvait aller se glisser dans l’eau salé de la mer qui venait s’échouer sur les galets. Wylla ôta sa cape et fit glisser sa robe à ses pieds avant de se diriger vers l’eau là où sa sœur avait trouvé la source. Le froid vint lui piquer la peau mais ce n’était pas glaciale. Elle s’avança dans les remous d’écume, une fois l’eau arrivé à son nombril, la jeune femme s’immergea, disparaissant de la surface de l’eau. Le froid la secoua violemment mais quelques secondes plus tard, elle se sentit vivifier par ses contacts. Elle refit surface en inspirant profondément l’air. « Frais et vivifiant ! » Elle n’y resterait probablement pas pendant des heures mais elle pouvait facilement y rester plusieurs minutes sans que ses lèvres ne deviennent bleues à cause du froid.

Elle attendit que sa sœur la rejoigne dans l’eau avant de retourner sous les flots en quête d’exploration. Le courant n’était pas très fort, apportant juste une légère tiédeur nécessaire à leur baignade, elle pouvait aisément aller sous la surface et ouvrir les yeux pour distinguer les fonds marins et peut-être y déloger un être marin. Wylla voulait également profiter de ce moment avec sa grande sœur, dans quelques lunes, elle n’aurait probablement plus l’occasion de se glisser dans l’eau, les baies seraient peut-être prises dans les glaces, rendant la baignade réellement impossible. Elle pourrait troquer leur activité baignade par une activité de patinage sur la glace mais cela serait moins amusant et plus douloureux pour les fesses qui risquaient de rencontrer la glace plus d’une fois. « Combien de temps penses-tu qu’on pourra profiter des baignades avant que la glace ne vienne recouvrir les criques ? » Sa sœur avait probablement plus de souvenir qu’elle concernant le dernier hiver. Wylla n’était âgé qe d’un an à cette période et elle n’avait aucun souvenir de la neige ou autre détail concernant l’hiver.


(c) DΛNDELION


true to our word
(c) MΛ☾ΛЯON

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héritière du Triton
avatar
Héritière du Triton
Valar Dohaeris


Ft : Anna Popplewell
Multi-Compte : Asha, Lucas & Melara
Messages : 6423
Date d'inscription : 22/08/2015

MessageSujet: Re: We seek for answers {Wylla}   Mer 10 Oct - 17:02


We seek for answers
Wynafryd & Wylla Manderly


« Porte-Béline | 301, lune 11, semaine 4 »

Wylla n’avait pas tort, il y avait de quoi s’émerveiller de voir le dragon grandir, évoluer et surtout d’appréhender ses capacités. Ces dernières ne cessaient jamais de surprendre sa propriétaire. Si elle avait imaginé un jour se retrouver responsable d’une telle créature, elle aurait passé des années et des années à creuser la question et toutes les possibilités. Mais non, cela lui était arrivé sans trop crier gare, comme un signe du destin peut-être et elle n’avait eu que peu de temps et peu de ressources pour se préparer. Alors oui, il y avait beaucoup de choses qu’elle apprenait sur le tas, en voyant Vraël agir et interagir avec son monde. L’aînée des sirènes se demanda alors si c’était cela être parent ? Aimer sans limite, protéger à tout prix et s’émerveiller des moindres actions. Probablement. Tout comme il était fort probable que Vraël soit le seul enfant que Wynafryd aurait jamais. Même si une telle conclusion soulevait d’autres questions sur lesquelles la Manderly n’avait nullement envie de se pencher, pas pour le moment. Elle avait hâte de revoir son amie Dacey Mormont pour l’assaillir de questions et profiter de ses bons conseils. Elle décida donc de ne pas accorder plus de temps à ce sujet qui la troublait, alors qu’elle s’approchait tranquillement de Vraël pour le caresser, une fois qu’il eut déglutit sa dernière bouchée de viande séchée.

Wynafryd n’eut pas le temps de féliciter proprement son dragon que déjà sa sœur avait retiré sa cape et défait son corset pour ôter sa robe et se diriger tout droit d’où son aînée venait. Elle la regarda donc faire un instant en rigolant, avant de s’affairer à la rejoindre. Toujours un grand sourire aux lèvres, elle pénétra à nouveau dans l’eau, ne s’arrêtant cette-fois ci pas à ses mollets et laissant sa longue chemise s’imbiber d’eau. Une fois qu’elle fut assez avancée, comme sa sœur quelques instants avant elle, elle se baissa pour s'immerger complètement et rejoint la sirène aux cheveux verts en quelques mouvements de brasses. Arrivée à son niveau, Wynafryd ne se priva pas de lui projeter une légère gerbe d’eau fraîche au visage avec un nouvel éclat de rire. Elle voyait le regard de Wylla qui ne cessait de passer d’elle, aux profondeurs limpides de la mer. “Toujours aucun triton ou aucune sirène pour te saisir le pied et t’emmener dans leurs palais sous-marins ?” Il n’y avait là aucune mesquinerie dans son propos, son propre sourire était rêveur à l’idée que cela puisse être possible.

Cependant, la voix de Wylla finit par reprendre d’un ton que son aînée trouva empreint de mélancolie, ce qui eut le mérite d’atténuer son sourire. Le dernier hiver ? Elle était née en plein dedans, elle n’en avait conservé aucun souvenir. Elle était née peu de temps après le tournoi de Harrenhal, sa mère s’était trouvé enceinte en pleine année du faux printemps, persuadée d’avoir un bébé d’été, elle l’avait eu d’hiver. Heureusement celui-ci avait été court et peu rigoureux de ce qu’elle en avait entendu. Et depuis elle n’avait connu que l’été, comme Wylla. Wynafryd haussa donc les épaules. “Je n’en sais trop rien. Si l’on se base sur le dernier hiver on devrait pouvoir en profiter tout du long… telle est la réputation de l’embouchure de la Blanchedague ! Mais beaucoup insinue que cet hiver sera différent des précédents, que cela a à voir avec le retour de la magie…” Même si naïvement, la jolie brune ne voyait pas bien le rapport qu’il pouvait y avoir entre la rudesse de l’hiver et le retour des dragons. Elle ne croyait pas aux histoires de marcheurs blancs, contées pour effrayer les enfants de l’été. “On fait une course jusqu’au gros rocher et on se remet au sec ?” reprit-elle sur un air de défi cette fois ci. Elle ne craignait pas la morsure du froid, mais elle ne tenait pas à se transformer en glaçon pour autant.
(c) DΛNDELION



Our waters run deep
Don’t make me sad, don’t make me cry, sometimes love is not enough and the road gets tough, I don’t know why, the road is long, we carry on. Come and take a walk on the wild side, let me kiss you hard in the pouring rain, choose your last words, this is the last time, 'cause you and I, we were born to die.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: We seek for answers {Wylla}   

Revenir en haut Aller en bas
 
We seek for answers {Wylla}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The cave you fear to enter holds the treasure you seek. (23/07, 16h00)
» Bill Clinton, UN chief seek aid for Haiti
» Seek Joueurs PS3 / F1 Championship
» Mass. Dems seek Haiti immigration status
» Fair Elections in Haiti: Imagine the Possibilities

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: Westeros :: Le Nord-
Sauter vers: