RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
Nous avons besoin de monde dans à Dorne, dans les IDF et dans le Val ! Points à la clé !

Une nouvelle édition de la Gazette a été publiée !! Vite allez la lire
La MAJ est finie Rendez vous ici pour toutes les nouveautés !!

Partagez | 
 

 [FB] The first day of the rest of our lives [PV Kylis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The Wolf Lord
avatar
The Wolf Lord
Valar Dohaeris

Ft : Richard Madden
Multi-Compte : Edwyn Cendregué
Messages : 1779
Date d'inscription : 24/02/2017

MessageSujet: [FB] The first day of the rest of our lives [PV Kylis]   Mar 31 Juil - 19:50

The first day of the rest of our lives

Winter is coming



Kylis Omble & Robb Stark

Dans le Nord, enchâssé dans l'Hiver comme une obsidienne dans de la nacre, une délégation de voyageurs parcourait la Route royale en direction du Sud. Précédée par un porte-étendard au Loup des Stark et par le son de la course des chevaux sur la route parsemée de neige et du crissement des roues d'une calèche.

Cependant, cette troupe de voyageurs s'arrêta alors que le froid soleil était encore presque haut dans le ciel. Nulle bourgade à proximité, alors des tentes furent montées non loin de la route, de façon à demeurer visible pour des voyageures passant par là.
Harassé par cette journée de route bien qu'il ne fit rien pour le montrer, Robb Stark descendit de son cheval et le confia à un palefrenier pour soin avant d'entrer dans sa tente. Il était vêtu, comme tout Nordien digne de ce nom, d'épaisses fourrures et de vêtements de voyage, et à ce titre il ne se distinguait des autres que par la facture soignée de ces vêtements ainsi que l'emblème au sombreloup sur le thorax. Le Jeune Loup jeta un regard aux alentours avant d'apercevoir Vent Gris, qui sans s'approcher trop du camp, semblait en demeurer visible. Rasséréné à ce sujet, Robb se tourna vers les officiers qui l'accompagnaient afin de s'assurer que tout avait été mis en place comme il convenait pour la nuit...et pour la rencontre qui aurait lieu.

Cette délégation aux couleurs de la maison Stark se rendait à Lestival, pour le grand tournoi qui avait été organisé par la maison Targaryen. Robb ne se réjouissait pas spécialement à l'idée de voir certains des plus grands chevaliers du royaume jouter pour le plaisir d'une foule, néanmoins l'importance diplomatique d'un tel évènement n'était certainement pas à négliger. De plus, ce serait une bonne occasion pour sa douce jeune soeur, Sansa, qui voyageait dans la calèche en raison de son manque de goût pour l'équitation, de découvrir ce Sud qui la faisait tant rêver, et surtout, du moins Robb l'espérait, de commencer à se faire ses armes. Il lui fallait comprendre que le Sud quand lequel elle serait amenée à vivre après son mariage n'était pas que raffinement et délices.

Mais son front était grave pour une autre raison, plus personnelle encore. Après deux ans à repousser l'échéance et à panser ses plaies, il avait décidé qu'il était temps pour lui de se choisir une nouvelle fiancée. Le Jeune Loup aurait préféré qu'on le laisse seul, néanmoins il avait la conscience de son devoir d'assurer la descendance de la maison Stark, et à ce titre il lui appartenait de prendre femme. Et ce quand bien même le visage d'une Sirène s'imposait à lui sitôt qu'il fermait les yeux.
Choisissant de prendre conseil auprès de sa Mère, l'avisée Lady Catelyn, leur choix s'était finalement portée sur une famille ancienne, profondément ancrée dans les traditions nordiennes et historiquement très fidèle à la maison Stark: Les Omble de Atre Lès Confins. C'était d'ailleurs cette même fidélité, d'une façon aussi apparemment paradoxale que limpide, qui avait poussé le Lard Jon se méfier de Robb lors de son retour dans le Nord: Après tout, comment un louveteau élevé à la table de Rhaegar Targaryen aurait-il pu être un vrai Stark? Quoi qu'il en soit, Robb avait travaillé dur durant ces deux années pour être le Seigneur qui était attendu de lui, et sans doute était-ce pour cela que le Lard-Jon avait accepté de lui offrir de la main de sa fille Kylis.

Robb avait croisé la jeune fille, tout au plus. Il se souvenait d'une brève conversation autour d'un livre, lors d'une visite à Atre Lès Confins, et avant cela d'un échange de regard lors du banquet de Winterfell. Rien qui n'eut pu aiguiller le Jeune Loup quant à la personnalité de celle qui était maintenant destinée à devenir son épouse.
Et pourtant, ils allaient maintenant se rencontrer, alors que la délégation Omble allait les rejoindre sur la Route Royale pour se rendre à Lestival. Le Nordien était inquiet et un peu morose. Ses pensées étaient toujours deux ans auparavant, à la capitale ou à Dorne.

Cependant, hors de question de faire payer à la jeune Dame ses pensées. Quand son capitaine vint l'informer que l'étendard Omble était en vue, Robb se composa une mine plus neutre, plus agréable, avant de remonter sur son cheval. Accompagné de quelques gardes et du porte-étendard, il s'en alla à la rencontre de son destin.
Alors que les deux délégations se rencontraient, juste à l'extérieur du camp, Robb chercha instinctivement des yeux sa fiancée -dont il était chanceux d'au moins connaître le visage, se dit-il. Il choisit de prendre la parole le premier.

-Honorés membres de la maison Omble, soyez les bienvenus.

Il tourna ensuite le regard vers la jeune Kylis. Lui offrant un sourire aimable, il s'adressa à elle:

`-Lady Kylis, c'est un honneur que de faire enfin votre connaissance.

Une fois retourné dans l'enceinte du camp, Robb mit pied à terre et s'avança pour tendre sa main à la jeune femme pour lui permettre de descendre de cheval à son tour. Il ne semblait pas déborder d'enthousiasme, mais il déployait un effort certain pour apparaître aimable et respectueux auprès de la Omble. Après tout, ils étaient sans doute destinés à passer le reste de leur vie ensemble, elle n'avait pas à payer pour son histoire passée.

DRACARYS 2017


Leo:
 


Awards 2018:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame
avatar
Dame
Valar Dohaeris
Ft : Jessica Brown-Findlay
Messages : 47
Date d'inscription : 28/07/2018

MessageSujet: Re: [FB] The first day of the rest of our lives [PV Kylis]   Mar 31 Juil - 22:58

Les sabots des chevaux s’enfonçaient dans la neige fraîche par instant, et la bise glacée venue d’au-delà du Mur balayait les visages un brin fourbus des cavaliers qui galopaient depuis Atres-les-Confins, sous l’imposante bannière de gueule ornée d’un impressionnant géant tordant ses chaînes entre ses mains aussi puissantes que des battoirs, à l’image des hommes de la maison Omble qui arboraient fièrement depuis des millénaires cet emblème connu de tous dans le Nord. Kylis y avait toujours lu une promesse de force, bien sûr, mais aussi de liberté. Les Omble étaient des colosses, certes, et même leurs dames étaient la plupart du temps solidement charpentées et plutôt grandes, exceptions mises à part comme la jeune fille elle-même. Pour autant, beaucoup se targuaient aussi d’être des esprits libres, des chasseurs épris de grands espaces, de forêts et de cavernes enneigées qui ne rendaient de compte qu’aux dieux, et qu’aux serments qu’ils avaient prononcés. Il eut été bien naïf de les réduire à de simples brutes aux rires tonitruants, quand ils étaient tellement plus que cette vision étroite d’esprit. Et alors que son destin se rapprochait inexorablement, l’érudite ne pouvait s’empêcher de se raccrocher à ces deux traits : force et liberté. Elle ne montrerait aucune faiblesse, ferait honneur à son rang, à son père, mais elle ne se laisserait pas étouffer, enfermer par qui que ce soit. Elle était Kylis Omble, première fille du Lard-Jon, descendante du grand Harmond Omble le Géant de l’Hiver. Elle ne faillirait pas.

Pour autant, ses mots d’encouragement murmurés entre ses lèvres gercées par le froid, une légère buée se formant devant elles ne pouvaient oblitérer le fait qu’elle se sentait comme une condamnée que l’on conduisait à l’échafaud, ou une pouliche de concours qu’on allait présenter à un acheteur. En un sens, la deuxième comparaison n’était pas éloignée de la réalité. Robb Stark avait besoin d’une descendance et deux années s’étaient écoulées depuis ses fiançailles avortées avec l’héritière du Triton de Blancport. Il était temps, grand temps, de chercher une épouse, et cela, à peu près toutes les maisons nordiennes avaient fini par le comprendre. Elle-même avait plaisanté quelquefois avec ses cousines sur l’identité de la future malheureuse qui aurait comme lourde tâche de succéder à Catelyn Stark comme dame de Winterfell, et à Wynafryd Manderly comme promise aux côtés du jeune Lord suzerain. A présent, elle s’en mordait les doigts, parce que l’heureuse élue se trouvait être sa modeste personne, qui contemplait, à mesure que les bannières ornées du Loup commençait à se dessiner à l’horizon, la concrétisation des tractations entre Stark et Omble. Son père lui avait expliqué que la rencontre post-fiançailles se ferait officiellement là, sur la Voie Royale. Puis elle partirait avec son fiancé dans le sud pour paraître au tournoi de Lestival, et probablement afficher ainsi le choix du Jeune Loup à l’ensemble du royaume. Autant dire qu’elle se demandait ce qui l’angoissait le plus : la perspective de cette rencontre, le voyage vers le sud du Neck, qu’elle n’avait jamais vraiment pensé ou voulu franchir, ou bien encore le fait d’être épiée par tous les sudiers ? Non, à la réflexion, finalement, discuter pour la première fois avec son promis n’était que la partie facile de l’ensemble.

Enfin, discuter pour la première fois … En vérité, ils avaient déjà échangé, de nombreuses lunes auparavant, quand le Stark avait visité ses vassaux et donc séjourné à Atres-les-Confins. Il l’avait surprise en train de lire dans un de ses endroits secrets préférés, et, sans doute un peu étonné d’une telle scène, avait engagé une rapide conversation, s’excusant de l’avoir dérangée. Elle ne se souvenait pas vraiment du reste, hormis que l’échange avait été plaisant, courtois, à tout le moins. S’en souvenait-il ? Sans doute pas. Un Lord Suzerain n’avait probablement pas le temps de s’attarder sur de telles futilités, alors que sa propre existence n’était pas aussi féconde en rencontres sortants de l’ordinaire jusqu’à maintenant. Et le problème, c’était qu’elle aurait préféré que cela reste ainsi ! Sauf qu’elle allait manifestement devoir s’habituer à ce que cela change. A ce que tout change.

Arrivés à l’entrée du camp Stark, son père leva le bras pour faire halte. La troupe s’arrêta, le Lard-Jon et ses plus de sept pieds de haut, arnaché dans son armure la plus rutillante frappé du géant Omble et de ses cuirs devant, tel une vraie tour d’acier plantée dans la Route royale, sa jumelle se trouvant à ses côtés en la personne de son fils aîné et héritier, qui avait évidemment accompagné sa sœur comme la totalité des fils de la maison Omble. Leur présence à tous, en cet instant solennel, donna un peu de baume au cœur de Kylis et la rasséréna. Si jamais elle se mettait à bafouiller, aucun ne la laisserait jamais en paix ! Et enfin Robb Stark fit son apparition, entouré de son porte-étendard et de ses gardes, saluant sa maison puis elle-même. Le Lard-Jon s’exclama, une fois son suzerain salué convenablement de sa voix tonitruante qu’une bière et de la bonne chair ne seraient point de refus après une telle chevauchée et pour voir si son futur beau-fils tenait l’alcool comme il convenait à un homme désireux d’épouser une Omble, ce qui arracha un mince sourire à sa fille. Il y avait finalement certaines choses qui ne changeraient jamais. Etrangement calmée par l’éclat paternel ordinaire, elle inclina légèrement la tête face à son promis – une révérence sur un cheval eut été compliqué !

« L’honneur est pour moi, Lord Robb. »

Pénétrant dans l’enceinte du camp, le Seigneur Suzerain démonta et alors que Kylis s’apprêtait à descendre comme elle en avait l’habitude, étant loin d’être la plus maladroite dans l’exercice de la monte, le jeune homme se fit galant et lui tendit la main. Etant donné qu’elle n’allait évidemment pas le repousser, elle la prit entre ses doigts fins et se retrouva donc en rien de temps les pieds solidement ancrés dans le sol. Se tournant vers le Lard-Jon, elle demanda avec un léger sourire :

« Père, pourrais-je me dégourdir un peu les jambes après cette chevauchée ? Et je suis certaine que mon promis se fera un plaisir d’assurer ma sécurité. »

Le Lard-Jon regarda sa fille, éclata de rire et marmonna quelques mots sur la fourberie des jeunes femmes et des filles qui savaient y faire avec leur vieux paternel. Kylis s’éloigna donc légèrement, avec l’accord parental obtenu, avant de se tourner vers son fiancé et de lui dire, un air d’excuse sur le visage :

« J’espère que vous ne m’en voudrez pas, mais j’ai pensé que nous pourrions converser un peu … Et que ce serait plus agréable loin d’une demi-douzaine d’Omble qui n’attendent que de vous lancer des défis sur le nombre de chopines que vous pouvez avaler en une soirée. Ils sont un brin excités par tout cela. »

Plus qu’elle. Plus que lui aussi, sans doute. Peut-être que Robb aurait dû épouser l’un de ses frères finalement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Wolf Lord
avatar
The Wolf Lord
Valar Dohaeris

Ft : Richard Madden
Multi-Compte : Edwyn Cendregué
Messages : 1779
Date d'inscription : 24/02/2017

MessageSujet: Re: [FB] The first day of the rest of our lives [PV Kylis]   Dim 5 Aoû - 23:55

The first day of the rest of our lives

Winter is coming



Kylis Omble & Robb Stark

Robb ne savait décidément pas à quoi s'attendre alors que les cavaliers à l'étendard du géant brisant ses chaînes s'approchaient de lui. Les Omble étaient de fiers guerriers, des Nordiens dans le moindre de leur geste et de leur pensée, pour le moins sauvages selon les standarts du Sud. Comment devait-il s'attendre à être reçu par une telle maison, et par sa future épouse presque inconnue? Bien sûr, le seul fait que la maison de Atre-Les-Confins en soit venue à accepter cette alliance était en soit une preuve que le travail accompli par le Jeune Loup depuis son retour dans le Nord n'avait pas été vain, en ce que l'une des maisons les plus obstinément Nordienne avait accepté de s'allier avec lui par l'entremise d'un mariage. Néanmoins, cela ne disait rien de ses relations avec sa future famille par alliance, ni avec sa future épouse.

Quand les deux troupes arrivèrent face à face il y eut un échange de paroles officielles, ainsi qu'il convenait. Robb avait le mérite d'exceller à ce petit jeu de par son éducation, et d'être capable sans le moindre effort du subtil mélange de gratitude envers son intelocuteur et de fierté personnelle qui permettait à la situation de se parer du prestige qu'elle demandait. Mais son attention était déjà toute entière, bien qu'il était parvenu à le cacher, vers la jeune fille au milieu de cette troupe de Omble aussi impressionnante que bourrue.

Le Lard-Jon n'avait pas changé au vu des souvenirs de Robb lors de sa visite protocolaire à Atre-Les-Confins. Indépendamment de son côté fort impressionnant, il y avait en lui cette franchise si parfaite qu'il aurait sans doute été incapable de cacher tout mépris ou toute ininimitié pour le Jeune Loup s'il en avait ressenti. Son apparente jovialité rassurait Robb sur son avenir à ce sujet. Il se souvint, l'espace d'un instant, de sa rencontre avec Lord Wyman Manderly, qui aurait du devenir le patriarche de sa seconde famille. Nul océan n'était aussi large en ce monde que celui séparant le Triton de Blancport du Géant de Atre-Lès-Confins. Tout ce que le Lard-Jon perdait à la comparaison en subtilité, en finesse politique, il le gagnait en prestance physique tout à fait nordienne et en charisme plus brut. Robb se plia cependant sans broncher à l'exercice, acceuillant les Omble comme les invités de marque qu'ils étaient.

Quand ils arrivèrent au camp, Lady Omble ne refusa pas la main qui venait l'aider à descendre -encore qu'elle ne l'avait manifestement pas attendu pour apprendre à exceller à cheval et n'en avait donc certainement pas besoin-. Son maintien et sa posture étaient étonnamment élégants et discrets en comparaison de la bruyante famille qui était la sienne. Robb la compara un instant à Sansa dans sa tête avant de se rendre compte de la bêtise de cette idée: Sansa détestait l'équitation, et si leurs ports de tête pouvaient être comparables, la jeune Kylis n'affichait pas la pointe de surprise atterrée que Robb imaginait bien sur le visage de sa jeune soeur en cette occasion.
Une chose est sûre, il ne put qu'accueillir avec un certain soulagement la proposition de sa fiancée de faire quelques pas hors de cette ambiance pour le moins prenante. Assurant au seigneur de la maison Omble qu'il prenait en charge la sécurité de sa fille, il proposa son bras à cette dernière et ils commencèrent à s'éloigner quelque peu du camp. Le Jeune Loup ne put s'empêcher de sourire quand Kylis s'excusa auprès d'elle pour cet accueil.

-Non, vous avez très bien fait, Lady Kylis. Le Seigneur votre Père semble des plus amènes, mais je ne suis pas sûr de me montrer à la hauteur de ce défi qu'il me lance.

Le sourire de Robb s'élargit quelque peu. Ayant grandi bien plus abreuvé de vin de la Treille que d'hydromel nordien, il ne serait certainement pas autour de la table le seigneur tenant le mieux la boisson. Mais cela, les Omble auraient bien vite l'occasion de s'en rendre compte.

-Avez-vous fait bon voyage, ma Dame? J'espère que vous pardonnerez cette rencontre au beau milieu de la Route Royale, malheureusement le tournoi de Lestival est un évènement diplomatique auquel je ne puis me soustraire. J'espère que cela ne vous occasionnera pas trop d'ennui.

Après tout, les Nordiens les plus fiers n'avaient que faire du Sud, et la maison Omble en faisait clairement partie. Robb doutait sérieusement que la jeune Kylis fut intéressée le moins du monde par ce tournoi -sans doute aussi peu que lui. Mais le suzerain du Nord se trouvait confronté à un certain nombre d'obligations, obligations que la jeune femme ne tarderait pas à connaître également.

Les deux jeunes gens firent encore quelques pas sans que Robb ne relance la conversation, laissant simplement Kylis lui répondre. Il affichait toujours cette impertubable politesse, ce masque de porcelaine qu'il avait si bien travaillé à la capitale. Pourtant, entre deux battements de cils, c'était parfois Wynafryd qu'il voyait à son bras.

DRACARYS 2017


Leo:
 


Awards 2018:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame
avatar
Dame
Valar Dohaeris
Ft : Jessica Brown-Findlay
Messages : 47
Date d'inscription : 28/07/2018

MessageSujet: Re: [FB] The first day of the rest of our lives [PV Kylis]   Lun 13 Aoû - 22:14

« Oh, Père n’est peut-être pas le plus à redouter … N’oubliez pas que j’ai cinq frères aînés, et deux fois plus de cousins. Vous avez choisi de vous lier avec une véritable tribu, Lord Robb. »

Les sourcils de Kylis se soulevèrent légèrement alors que ses lèvres s’étiraient délicatement en un sourire légèrement amusé, alors qu’elle pensait avec un sentiment difficile à définir à sa nombreuse et populeuse famille, et plus particulièrement aux mâles de la lignée Omble. Tous étaient de rudes hommes du Nord, et de sa partie la plus septentrionale qui plus est. Bien sûr, elle ne s’entendait pas forcément très bien avec tous, au sens où elle n’avait pas forcément d’atomes crochus avec l’ensemble de la maisonnée, ses goûts ne la portant que peu aux amusements qu’affectionnaient en priorité sa fratrie. Elle savait que Jonothor, par exemple, considérait son amour du savoir comme des plus étranges, et que, longtemps, il avait eu le sentiment que cela ne faisait pas forcément d’elle une vraie Omble. Le fait est qu’elle lui avait prouvé le contraire. D’autres étaient perplexes sur ses passes-temps et marottes, mais considéraient qu’il fallait bien de tout pour faire un monde. Et certains venaient la voir pour parler, discrètement, de tout ce qu’elle lisait, un verre d’hydromel ou de bière à la main, afin de se plonger avec délice dans les récits d’autrefois et autres légendes oubliées. Souvent, elle s’était sentie un peu à part, cela était difficile à nier, et sa constitution fragile l’avait souvent tenue à l’écart des siens, contre sa propre volonté. Et pourtant, elle aimait passionnément sa famille, ses traditions, son histoire, son blason qu’elle quitterait néanmoins pour embrasser le loup des Stark. Serait-elle, un jour, plus louve que géante ? Elle l’ignorait, et il était probable que la réponse dépendrait pour partie de ce que Robb Stark attendait de son épouse. Est-ce que son éducation sudière le portait vers des dames avec lesquelles elle estimait n’avoir rien en commun, hormis certains devoirs ? Son premier choix avait été la maison du Triton, et une femme qui avait séjourné, comme lui, à la cour des Targaryens. Or, il y avait un monde, quoi qu’on en dise, entre elle et l’héritière de Blancport, entre les Omble et les Manderly. Est-ce qu’il attendait … un remplacement ? Est-ce que, au contraire, il ne lui laisserait jamais sa chance ? Sans doute qu’au pire, elle trouverait du réconfort dans l’étude de Winterfell, qui devait être plus grande que celle d’Atres-les-Confins. Elle aimait la solitude, et cette dernière ne lui faisait pas peur. Mais au fond d’elle-même, la jeune femme ne parvenait pas à se résigner à une vie passée entièrement dans l’ombre, à être un fantôme contemplant la vie d’un autre, et vivant la vie d’une autre. Dans ce cas, nul doute que l’ambiance bruyante mais si … clanique de la forteresse de sa naissance lui manquerait douloureusement. Elle avait beau s’en plaindre … Ses frères mettaient de la couleur dans sa vie, comme ses petites ses sœurs, et tous ses cousins et ses oncles. Rien que la perspective de ne plus entendre le grand-oncle Hoster ronchonner sur ces fichus sudiers qui l’avaient mis à la porte de Viellevieille, sur l’autre grand-oncle, Mors, qui se moquait de lui, et sur les fils des uns et des autres qui pouffaient tout en se jetant des défis stupides, à lorgner les jolies filles du village et des cuisines. Elle était différente de la plupart des membres de sa famille, certes. Nonobstant, ils demeuraient sa famille, sa maison … et elle se devait de leur faire honneur, autant pour leur gloire que pour son propre bonheur. Cette pensée acheva de la rasséréner, et elle sentit une sorte de force tranquille, d’assurance douce, irriguer ses veines et son cœur. C’est donc avec le même sourire, quoique cette fois-ci simplement avenant, qu’elle répondit à la question de son fiancé. Elle n’avait plus peur. Pour un temps au moins.

« Aussi bien que possible au vu de l’hiver. Mais ce n’est point un peu de neige qui va faire reculer une Omble, et puis, chevaucher demeure un plaisir certain alors … Il n’y a rien à pardonner. »

Elle inspira profondément … et jeta les dés de sa vie.

« En vérité, la question n’est pas que tout cela me cause de l’ennui … Mais plutôt que je sache ce qui éviterai, de ma part, de vous en causer. Parce que j’ai conscience que si vous avez requis et cette rencontre, et ma présence à ces festivités sudières, c’est que vous en attendez quelque chose de précis. Au-delà, peut-être, d’une simple présentation de courtoisie. »

Nouvelle inspiration. Peut-être qu’elle se trompait complètement, et qu’il avait simplement désiré l’exhiber à tous et montrer sa nouvelle fiancée. Ou bien, peut-être était-il plus fin et tentait d’obtenir de sa femme qu’elle connaisse le sud, noue des liens particuliers …

« En fait … J’espère que vous me pardonnerez cette question directe mais … Si je voulais vous parler seule à seul, ainsi, c’était parce que … J’aimerai savoir ce que vous attendez de moi. »

Pour ce tournoi ? Pour leur vie commune ? Elle n’avait pas précisé. Et à vrai dire, elle se demandait elle-même jusqu’où sa question s’étendait. Un léger rire lui échappa.

« J’espère que vous n’avez rien contre les femmes franches … »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: [FB] The first day of the rest of our lives [PV Kylis]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[FB] The first day of the rest of our lives [PV Kylis]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The first day of the rest of our lives ღ Thomavia
» SUPPRESSIONS ► rest in peace
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]
» IUKHA ⊱ leave out all the rest.
» Baby I'm not like the rest ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: Westeros :: Le Nord-
Sauter vers: