RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
Nous avons besoin de monde dans à Dorne, dans les IDF et le Bief ! Points à la clé !

Une nouvelle édition de la Gazette a été publiée !! Vite allez la lire
Toutes les nouveautés de cette 19e MAJ sont disponibles ici

Partagez | 
 

 Love of a family | Jyarys

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Darkness in her eyes
avatar
Darkness in her eyes
Valar Dohaeris


Ft : Adélaïde Kane
Multi-Compte : Ysilla Rougefort | Daenerys Targaryen
Messages : 1047
Date d'inscription : 07/04/2016

MessageSujet: Love of a family | Jyarys   Lun 30 Juil - 11:55

Love of a family
An 301, lune 12, semaine 1

« Arys Manning & Jyana Manning»

La journée touchait lentement à sa fin, le soleil timide était bas dans le ciel à l’ouest. Jyana était rapidement rentrée sous leur tente quand elle avait senti que les températures commençaient à chuter. Elle s’était immédiatement réfugié près d’un brasero pour se réchauffer les mains avant de retirer sa cape et ses fourrures. Elle entendit des gazouillis d’un bébé un peu plus loin lui tirant un léger sourire. Elle s’approcha du berceau où se trouvait l’enfant qui reconnut rapidement sa mère. La nourrice arriva rapidement mais Jyana avait déjà l’enfant dans ses bras.
« A-t-elle faim ma Dame ? Dois-je la nourrir ?
- Non c’est bon, je te ferais appelé si c’est le cas, tu peux disposer.»

Cela faisait plusieurs lunes que la jeune femme n’allaitait plus elle-même sa fille, ses montées de lait s’étaient rapidement taries la forçant à faire appel à une nourrice pour nourrir son enfant. Si cela lui avait été compliqué dans un premier temps, désormais s’était rentrée dans son quotidien.

La jeune femme regardait sa fille tout en la berçant tendrement. Elle n’avait jamais imaginé pouvoir autant aimer un petit être sorti tout droit de son ventre. Et pourtant, elle sentait ce désir de la protéger envers et contre tout. Huit lunes que la petite Lyessa avait changé leur vie, qu’elle avait apporté la joie après le deuil des morts dus à la peste rouge. Son père n’aurait jamais connu la joie d’être grand-père, mais sa mère pouvait désormais venir tenir sa petite fille dans ses bras. La famille s’était agrandi et bientôt elle s’agrandirait davantage avec l’enfant d’Ilyn et Bethany.

Jyana s’approcha du lit conjugal où elle déposa l’enfant avant de s’allonger à ses côtés, se soulevant légèrement à l’aide de son coude. Elle commença doucement à jouer avec la petite qui répondait à l’aide de sourires et de petits bruits qui faisaient fondre l’orageoise. Il n’y avait rien de plus beau que son enfant, sa vie était si différente de celle qu’elle avait eue dans l’Orage. Elle se surprenait à penser qu’elle préférait sa vie en tant que Manning qu’en tant que Selmy alors que cela faisait à peine deux ans et demi qu’elle avait épousé Arys.

Une vague de vent froid fin les faire frissonner, indiquant que quelqu’un était rentrée dans la tente. Jyana cala sa fille entre des cousins et des couvertures avant de se lever et d’aller voir le nouvel arrivant qui comme elle se doutait n’était d’autre que son époux. Elle s’approcha de lui, souriante et vint déposer un rapide baiser chaste sur ses lèvres glacées par le froid qu’il faisait dehors. Ce contact chaud-froid était à la fois étrange et électrisant. Elle l’aida à ôter sa lourde cape d’hiver qui le protéger des températures basses.
« La journée de mon époux s’est-elle bien passée ? »

Son ton était taquin, un brin charmeur. Elle n’avait pas à le séduire ou à lui plaire, leur amour s’était installée depuis bien longtemps, mais c’était une habitude que la demoiselle avait prise pour le saluer et elle ne comptait pas changer sa manière de faire. Lyessa décida à ce moment-ci qu’elle était restée suffisamment seule et poussa un léger pleur de protestation, faisant soupirer d’amusement la jeune mère.
« Je crois que ta fille te réclame vu qu’elle n’a plus l’attention de sa mère. »

(c) DΛNDELION


( Jyana was a girl, she made mistake, yet she is a mother, a wife too.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héritier
avatar
Héritier
Valar Dohaeris

Ft : François Arnaud
Multi-Compte : Margaery Tyrell & Alysanne Lefford
Messages : 275
Date d'inscription : 08/12/2017

MessageSujet: Re: Love of a family | Jyarys   Mar 31 Juil - 12:08

Jyana & Arys

Love of a family


Les dernières années ne les avaient pas épargnés et, désormais réunis à Lestival, tous les grands noms de Westeros célébraient la fin d'une période difficile. La peste rouge avait fait des ravages au sein du Royaume de l'Orage, royaume dont ils étaient les invités, à l'occasion du grand tournoi qui inaugurait la réouverture de Lestival. Les Manning n'avaient pas été épargné par la maladie: en son sein, la maison avait perdu Bowen, frère bien-aimé du seigneur de Noirport, qui laissait derrière lui, une femme et deux enfants. Arys en avait été particulièrement affecté: Bowen était un second père pour lui, un conseilleur inestimable dont la fin tragique n'était pas à la hauteur des aventures qu'ils avaient pu vivre. Mais sa peine, il avait du la laisser derrière lui lorsqu'une nouvelle fois, de funestes nouvelles avaient atteint leur château. Le père de son épouse, seigneur des Eteules s'était éteint, laissant la famille Selmy dans un deuil immense. Il ignorait ce qui avait été le plus difficile: devoir apprendre à son épouse la mort de son père, ou bien devoir la retenir de se rendre au sein de sa famille pour sa propre sécurité ? Mais le deuil et les jours sombres étaient derrière eux, il voulait y croire. Accompagné de Godric, il arpentait les tentes montées en vitesse pour accueillir la venue de la famille royale et des très nombreux participants au tournoi. La rivalité fraternelle était toujours présente, mais le mariage d'Arys, son assagissement et sans doute les nouvelles opportunités offerte à Godric, les avaient rapprochés. La paternité récente de l'aîné n'était pas sans offrir au cadet des perspectives: Arys préférait rester aux côtés de son épouse, de leur fille, plutôt que de battre la campagne et s'il acceptait toujours avec joie, les missions que lui proposait son souverain, il n'était pas sans désirer que son cadet prenne le relai sur certaines affaires importantes qu'il n'avait plus le temps de gérer. Lestival était l'occasion idéale de présenter quelques lointains amis à Godric et il avait passé sa journée à déambuler entre les tentes et les verres de vin au plus grand plaisir de son frère qui s'enivrait joyeusement. Demain, il s'attarderait sur le cas de Zhoe: Corlys lui avait fait part de son ambition à marier la benjamine à une famille du Val et cela se jouait maintenant que tous les protagonistes étaient réunis. Cependant, alors que le soleil commençait à décliner, Arys refusa la proposition de Godric d'aller fêter cette journée bien remplie, dans les bras de quelques dames qui se feraient un plaisir de les aider à se détendre. Avec un sourire, l'héritier observa son frère partir joyeusement vers l'extérieur du camp et rejoint sa propre tente. Sur le chemin, il s'amusa de soudaine ressemblance que son cadet semblait vouloir créer avec sa propre vie passée. Car depuis ses fiançailles, il avait radicalement changé: lui qui ne refusait jamais un tour dans les bordels déclinait les propositions, cessait de flirter avec les dames de la cour et sa réputation, peu à peu, changeait, suscitant des chuchotements de la part de quelques curieux. Qui était donc celle qui était parvenue à assagir le polisson de Noirport ? Nulle autre que son épouse. Une demoiselle dont certains s'étaient demandé par quel exploit elle était parvenue à s'attirer pareil serment. Arys, lui, tenait cette promesse, faite le jour où il lui avait demander sa main, renouveler sous les arbres du jardin familial: jamais il ne ferait quoi que ce soit qui puisse entacher son honneur. Bien sur, tout n'était pas rose: il y avait eut des tentations une fois l'hystérie du mariage retombée, mais il s'y était tenu et puis, Jyana possédait un certain charme ...  

Poussant la tenture qui interdisait à l'air froid de l'hiver, l'entrée dans la tente, il pénétra dans leur résidence temporaire. Un regard à Jyana le fit sourire. Oh oui un certain charme, et plus que cela. L'attirance qu'il avait ressenti pour sa fiancée s'était transformer en attachement pour son épouse, puis en amour pour la mère de son enfant. Elle était un rayon de soleil dans les heures les plus sombre de ces dernières années et elle lui avait fait, huit lunes auparavant, le plus beau des cadeaux. Corlys s'était réjoui, bien qu'il eut préféré un fils, mais Arys ne parvenait à détacher son regard de la petite merveille qu'elle tenait entre les bras. Lyessa Manning, joyaux de Noirport qu'ils avaient avidement gardé pour eux seuls jusqu'à ce qu'enfin ils aient l'occasion de la présenter à leurs proches. A son arrivée, Jyana se releva du lit où elle dorlotait l'enfant pour venir le saluer, et non sans un sourire, Arys apprécia la chaleur de ses lèvres sur les siennes « Fort bien, chère épouse. » répondit-il avec une pointe de rire dans la voix. « J'ai cru ne jamais parvenir à me débarrasser de Godric ! Il était aussi excité qu'un enfant et j'ose croire que de rencontrer tant de monde lui a été plaisant. » S'il avait tut quelques pans de sa vie, notamment les très nombreuses conquêtes qu'il avait pu avoir, il n'avait pas manqué d'être totalement honnête sur son passé familial. Jyana connaissait tout des rivalités entre Arys et son cadet, mais également de l'affection profonde qu'il avait pour Zhoe. « Et la tienne, ô dame de mes pensées ? Ne t'es-tu point ennuyée ? As-tu été voir ton frère et son épouse ? » Il savait combien ils lui avaient manqué et se réjouissait de la savoir en bonne compagnie durant son absence. Le cri de Lyessa attira leur attention, et Arys se fit moins séducteur, plus paternel. « Comment ai-je pu oublier de saluer la plus jolie enfant de tout Lestival ? » répondit-il taquin, tout en s'approchant du lit où la petite se trouvait. « Puis-je ? » demanda-t-il à la brune avant de prendre leur fille dans les bras. Il se sentait toujours un peu gauche et craignait de lui faire mal, bien souvent, Jyana n'était pas loin, le rassurant sur sa manière de tenir Lyessa, encourageant ses interaction avec la petite. « Vous m'avez manqué toutes deux. J'aurai presque hâte de rentrer à Noirport pour ne vous avoir rien qu'à moi. » Qui aurait pu prédire pareille scène, alors qu'il croisait le regard de Jyana la première fois, lors de la chasse royale.
AVENGEDINCHAINS


(3)



BEAUTY IN HIS DARKNESS

I loved and I loved and I lost you and it hurts like hell. I don't want them to know the secrets, I don't want them to know the way I loved you. I don't think they'd understand it, I don't think they would accept me, no.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darkness in her eyes
avatar
Darkness in her eyes
Valar Dohaeris


Ft : Adélaïde Kane
Multi-Compte : Ysilla Rougefort | Daenerys Targaryen
Messages : 1047
Date d'inscription : 07/04/2016

MessageSujet: Re: Love of a family | Jyarys   Ven 17 Aoû - 15:31

Love of a family
An 301, lune 12, semaine 1

« Arys Manning & Jyana Manning»

Lestival permettait au esprit de s’échapper, d’oublier les temps dure qu’ils avaient traversés ses dernières années. Ainsi les lèvres s’étiraient de nouveaux faisant naître des sourires heureux parfois charmeur ou encore insouciant. Personne n’échappait à cela. Peut-être était-ce une manœuvre de la part de la famille royale afin d’apaiser la colère du peuple et les tensions du Royaume suite aux derniers évènements parfois impopulaire comme l’indépendance des Iles de Fer. En tout cas pour Jyana cela lui permettrait de revoir sa famille, les Selmy qui étaient si loin de Noirport. Elle avait hâte de pouvoir serré son frère dans ses bras, de féliciter son amie de longue date Lady Bethany. Son cœur devenait plus léger et son humeur restait au beau fixe malgré les froides températures d’un hiver qui s’intensifiait lune après lune. Il fallait profiter du moment présent et c’était ce que faisait l’orageoise depuis qu’elle était revenue sur ses terres natales.
« Qui ne l’est pas ? Les évènements de cette envergure permettent bien des rencontres et bien des alliances. Nous sommes les mieux placés pour le savoir. »

Son sourire s’était fait espiègle à l’évocation de leur rencontre quelques années auparavant lors d’une chasse royale donnée en l’honneur des fiançailles de la princesse Daenerys Targaryen et Willos Tyrell, fiançailles avortés quelques lunes plus tard mais qui avait permis à Jyana et Arys de sceller leur fiançailles et d’entamer une nouvelle page de leur histoire. Il n’y avait pas plus merveilleux souvenirs dans l’esprit de la Manning, jamais elle n’aurait pu croire que cette chasse allait bouleverser autant sa vie et que le bonheur y bourgeonnerait à foison.
« J’ai fait une petite ballade, espérant croiser un épi de blé mais rien. Ils ne devraient plus tarder à arriver du moins je l’espère. J’ai vu des hommes portant le symbole du rossignol mais Lady Bethany n’était pas avec eux donc je suppose qu’elle voyage sous les couleurs de mon frère. »

L’épouse de son frère était fragile, Jyana savait que son amie ne supportait que peu les trajets et si elle était véritablement enceinte comme le lui avait annoncé Ilyn, ils devaient redoubler de prudence. Alors la demoiselle avait rapidement prié les Sept pour que leur voyage se déroule sans encombre et désormais il lui fallait attendre de voir leur convoi arriver, cela ne devrait plus tarder vu que les joutes allaient avoir lieu dans la semaine à venir.

Le bébé de huit lunes rappela ses parents à l’ordre, attirant leur attention et leur regard rempli d’amour pour ce petit être qui avait fait éruption dans leur vie. Les deux parents s’approchèrent de l’enfant qui tendit les bras en leur direction. Arys était toujours aussi hésitant et demanda s’il pouvait la prendre ce qui tira un sourire amusé à Jyana qui posa une main rassurante sur le dos de son époux qui prit la petite dans ses bras. Sa remarque créa un léger rire cristallin chez l’orageoise.
« Mais nous ne sommes déjà rien qu’à toi. Et ne désires-tu pas nous couronner reines d’amour et de beauté avant de rentrer ? »

La jeune femme avait hâte de voir les joutes et d’assister à ce spectacle. Elle avait probablement ça dans le sens au vu de son illustre grand-oncle. Il ne joutait pas cette fois mais le nom des Selmy serait représentait par Ilyn. Mais elle voulait voir son époux en action, elle le savait bon chevalier mais n’avait jamais pu le voir jouter et combattre. Elle avait hâte de le voir.
« Et partageant le même sang que le Hardi, je crains que tu n’arrives point à me faire monter dans un carrosse avant les joutes, il faudrait que tu m’enlèves sur ton destrier pour cela ! »


(c) DΛNDELION


( Jyana was a girl, she made mistake, yet she is a mother, a wife too.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héritier
avatar
Héritier
Valar Dohaeris

Ft : François Arnaud
Multi-Compte : Margaery Tyrell & Alysanne Lefford
Messages : 275
Date d'inscription : 08/12/2017

MessageSujet: Re: Love of a family | Jyarys   Ven 17 Aoû - 18:23

Jyana & Arys

Love of a family


Arys hocha la tête, chacun semblait profiter de l'événement à la mesure de ce qu'il représentait. Voilà bien longtemps que le Royaume n'avait pas connu un tel calme. Le chevalier comprenait le besoin que certains avaient de s'enivrer jusqu'au matin, de partager des souvenirs avec des compagnons qu'ils n'avaient vu depuis plusieurs années, ou, au contraire, de combler le temps perdu en discussion interminable. Faire le tour des tentes de ceux qu'il avait été long: et ils avaient partager autant de félicitations que de condoléances pour les mariages et les décès qui avaient pu avoir lieux en une vingtaine de lunes. Le monde avait changé si vite qu'Arys se demandait vraiment s'il l'avait vu défiler. « Cependant, je doute que Godric se cherche une épouse même si cela suffirait pour que Père soit aux anges. » répondit-il avec un sourire nostalgique. Comment ne pas l'être ? C'était lors d'un rassemblement d'une ampleur, certes moins étendue mais non sans importance, qu'il avait rencontré celle qui allait devenir sa femme. Le Arys fougueux et intenable de ces temps là n'avait pas résister longtemps aux charmes de cette inconnue venue de l'Orage qui semblait si secrète et réservée. Mais il était bien placé pour savoir que réservée, Jyana ne l'était surement pas ! Sans doute impressionnée, peut être, mais il avait découvert, avec son mariage, que son épouse était loin d'être une femme effacée et qu'elle avait un caractère bien à elle. S'il souhaitait que son frère connaisse un bonheur similaire au sien, il devait avouer que l'empressement de Corlys était agaçant. Le vieil homme ne cessait de répéter vouloir assister à la naissance d'un petit fils avant que l'Etranger ne l'emporte et Arys ne savait plus que faire pour tempérer l'impatience de son père. Lyessa était très jeune et Jyana à peine remise de ses couches. Ainsi, le seigneur de Noirport avait placé ses espoirs en son second fils, bien plus docile que son idiot d'aîné, pour assurer la descendance d'une manière ou d'une autre. Arys, lui, ne doutait nullement que d'autres enfants viendraient agrandir la famille qu'il construisait avec l'Oragoise: ils étaient jeunes et si les dieux le voulaient, ils auraient rapidement des fils pour contenter cette tête de mule de Corlys. Lassé de songer à son père, Arys écouta son épouse lui conter sa journée et il espérait qu'elle n'était pas trop déçue que son frère ne soit encore arrivé à Lestival. Décidant de la taquiner, il lui demanda « Te lasserai-tu déjà du Lion de Mer, femme ? » Avec un sourire, il reprit son sérieux et réfléchit un instant. Le Rossignol des Caron était arrivé à bon port mais Lady Bethany oeuvrait-elle encore pour son frère ? Ne serait-il pas plus normal qu'elle se trouve auprès de son époux ? « Cela serait logique puisqu'ils sont à présent mariés. Et puis, Serena à une nouvelle Dame depuis plusieurs années ... Peut-être serait-il de bon ton de les inviter à déjeuner pour leur arrivée ? Voilà bien longtemps que nous n'avons pas eut l'occasion de les voir. » proposa-t-il pour lui faire plaisir. A présent qu'Ilyn était devenu seigneur, il semblait important de nouer des relations étroite avec les Selmy: son mariage avec Jyana était un premier pas mais Arys savait que les alliances, comme les sentiments pouvaient rapidement changer. Si un jour il devait compter sur le soutien des Selmy, il voulait qu'Ilyn le voit comme un ami, un frère et non comme l'époux de sa jeune soeur. Le chevalier ne doutait pas que jamais le seigneur des Eteules se risquerait à quoi que ce soit contre les Manning et contre Jyana, mais Arys préférait assurer leurs arrières. Nul ne savait de quoi était fait l'avenir. Un avenir qui reposait dans ses bras maintenant que son épouse venait d'y déposer leur fille. Berçant doucement le bébé, il libéra l'une de ses mains pour la poser sur la joue de la jeune femme. « Si je pouvais, je t'offrirais toutes les couronnes de cette terres mais nulles ne pourraient rendre grâce à ta beauté. Cependant je tâcherai de faire honneur à vos couleurs, ma dame, pour que tous puisse jalouser la joie qui est la mienne de vous savoir mon épouse. » Se reculant, il inclina solennellement la tête en souriant. Se remémorer sa rencontre avec elle le rendait nostalgique de la cour qu'il lui avait fait pour obtenir sa main. Oh oui qu'il mourrait d'envie d'honorer ses couleurs, de pouvoir observer les regards qui se poserait sur elle alors qu'il la désignerait sa Reine. A la fois fier de la savoir sienne et jaloux des regards concupiscent qui pourraient se poser sur sa personne: regards qu'il se ferait un plaisir de fermer à grands coups de poings pour rappeler à l'ordre les odieux malotrus qui auraient l'audace d'avoir une oeillade déplacée envers son époux. Paradoxal sentiment que celui qui l'envahissait. Fierté égoïste qu'il assumait sans la moindre hésitation. Il eut un sourire charmeur à sa dernière phrase. « Cela pourrait-être idée des plus intéressantes ... Peut être devrais-je confier Lyessa à Zhoe et t'emporter loin de ton frère, loin de la cour ? » lui dit-il alors qu'il reposait Lyessa sur les matelas et s'approchait d'elle, dégageant les cheveux de son épaule pour la caresser du bout des doigts tout en chuchotant. « Je t'enlèverai et nous chevaucherions à travers ces terres que tu as connus quand tu était encore une demoiselle. Alors, peut être oserai-je te voler un baiser avant de tenter de ravir ton coeur ? » Il se tut un instant avant de l'embrasser et s'éloigna avec un sourire d'enfant ravi. Ses yeux retournèrent sur la petite qui gazouillait à côté d'eux. « Cette idée me plait bien ! » dit-il d'une voix forte avant de se mettre à rire, songeant combien cela serait difficile d'enlever son épouse à la vue de tous: elle serait capable de se débattre et de le faire tomber de cheval. Ne jamais sous-estimer une Selmy ! Ser Barristan lui même ne pourrait vaincre une telle femme.
AVENGEDINCHAINS


(1)



BEAUTY IN HIS DARKNESS

I loved and I loved and I lost you and it hurts like hell. I don't want them to know the secrets, I don't want them to know the way I loved you. I don't think they'd understand it, I don't think they would accept me, no.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darkness in her eyes
avatar
Darkness in her eyes
Valar Dohaeris


Ft : Adélaïde Kane
Multi-Compte : Ysilla Rougefort | Daenerys Targaryen
Messages : 1047
Date d'inscription : 07/04/2016

MessageSujet: Re: Love of a family | Jyarys   Jeu 6 Sep - 16:37

Love of a family
An 301, lune 12, semaine 1

« Arys Manning & Jyana Manning»

Godric était encore le jeune homme impulsif épris de liberté. Mais il changerait comme tous les hommes, il rêverait de fonder une famille à son tour, de prendre épouse et de voir ses enfants courir dans la cour de Noirport avec leur cousine et peut-être plus si les dieux souriaient au couple. Mais pour le moment, tout le monde le laisser profiter tandis que l’attention se posait plus sur la benjamine de la fratrie, Zhoe qui était en âge de prendre un époux et de voler de ses propres ailes à son tour, comme Jyana l’avait fait en épousant Arys. Chaque chose arrivait les unes après les autres, il fallait s’armer de patience et faire les bons choix. Mais l’orageoise ne doutait pas de l’ambition et des choix stratégiques de son beau-père, même si ce dernier n’était pas dans une grande forme du à sa chute récente, forçant le jeune couple à le seconder dans sa tâche.

A sa réponse, Arys la taquina comme ils aimaient le faire depuis le début de leur relation, c’était sur ce point que reposer leur complicité évidente et forte. Sans cela, ils n’auraient peut-être jamais succomber aux charmes de l’autre. Les dieux étaient de leur côté depuis le début, et pour cela Jyana en serait éternellement reconnaissante. Jamais elle n’aurait cru pouvoir être aussi heureuse quand ces moments de joie et d’allégresse avec ce tournoi organisé par la famille royale.
« Comment pourrais-je me lasser du lion de mer, je me demande même si cela est possible… »

La proposition d’inviter à dîner les Selmy à leur arrivée, fit naître un large sourire sur le visage de la brune. Mais elle se rappela que sa belle-sœur était souvent souffrante après un long trajet et qu’elle devait se reposer durant plusieurs jours avant de pouvoir de nouveau être sur pieds. Même si la jeune femme mourrait d’envie de revoir les siens, elle savait très bien qu’elle ne pouvait pas forcer son amie qui souffrirait d’un dîner aussitôt arrivé. Mais peut-être qu’Ilyn et sa mère pourrait se joindre à eux, si son frère arrivait à lâcher son épouse cinq minutes. Le seigneur des Eteules était fou de son épouse. Il avait eu du mal à déclarer sa flamme à la jolie Caron mais désormais il ne la lâchait plus, surtout depuis qu’elle était tombée enceinte.
« Je ferais la proposition à mon frère. Je doute que Bethany se joigne à nous, elle est souvent convalescente après un long trajet. Et dans le pire des cas, je suis sûre que ma mère serait ravie de se joindre à nous pour profiter de sa petite-fille. »

Sa mère mourrait d’envie de voir Lyessa, il s’en était fallu de peu pour qu’Alia Selmy ne débarque à Noirport pour voir le nouveau-né. Mais avec l’annonce du tournoi, la veuve d’Arstan Selmy avait sagement patienter mais il était presque sûr qu’elle allait se ruer sur sa fille pour voir l’enfant qu’elle avait fait naître.

Un doux sourire flotta sur le visage de Jyana fasse à la promesse d’Arys, d’honorer ses couleurs pour que tous puissent le jalouser. Une marque d’affection dont la jeune femme ne se lassait pas et qui faisait battre son cœur chaque jour un peu plus pour l’homme qu’elle avait épousé. Jamais elle n’aurait cru pouvoir aimer son époux ainsi. Mais tous les jours, il lui donnait une raison de l’aimer un peu plus que le jour précédent.

Il reposa leur fille avec délicatesse tout en parlant de plan diabolique pour la ravir sur un destrier et l’emmener loin pour ne l’avoir rien qu’à lui. Elle l’écouta donc donner ses idées, avec un petit air amusé sur le visage. Il finit par l’embrasser avant de s’éloigner. »
« Et si vous avez déjà ravi mon cœur, que ferez-vous…époux. Oseriez-vous à vous rendre plus loin ? »

Son regard couleur noisette était provocateur, amusé. Imaginer un enlèvement qui n’en serait pas forcément un car il était fort probable qu’elle se laisse faire si c’était son époux lui-même qui cherchait à la ravir pour pouvoir l’avoir rien qu’à lui, à l’abris des regards pouvant le jalouser.

(c) DΛNDELION

5


( Jyana was a girl, she made mistake, yet she is a mother, a wife too.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héritier
avatar
Héritier
Valar Dohaeris

Ft : François Arnaud
Multi-Compte : Margaery Tyrell & Alysanne Lefford
Messages : 275
Date d'inscription : 08/12/2017

MessageSujet: Re: Love of a family | Jyarys   Jeu 27 Sep - 11:08

Jyana & Arys

Love of a family


Le temps filait et n'épargnait personne tant sur le plan physique - il devait reconnaitre avoir été plus que décontenancé en apercevant quelques mèches argentées dans ses boucles noires - que personnel. Zhoe qui hier était encore qu'une enfant lui courant après dans la cour de Noirport était désormais une jouvencelle attirant les regards des hommes. Quand à lui, sa vie de libertin était derrière lui, abandonnée depuis qu'une paire d'yeux bruns avait croisé les siens à la chasse royale lors des fiançailles de la princesse. Tout cela lui semblait remonter à la veille et la brune avait abandonné le nom de Selmy pour prendre le sien. « Et tu le porte mieux que quiconque. » la rassura-t-il en se souvenant de leur mariage. Tout deux tremblant face au mestre alors qu'il déposait sur ses épaules le manteau qui, jadis, avait été posé sur celles de sa propre mère. Le lion de mer de la maison de Noirport, famille mineures, chevaliers gardiens d'une rive de la Nera. Il avait le sentiment que la jeune femme s'était rapidement faite à sa nouvelle vie sur les terres de la Couronne et il ne pouvait nier la fierté de l'avoir à son bras au mariage royal dont ils avaient été les invités. Leur histoire tenait presque d'un rêve. Il avait été plus qu'ébranlé par la beauté mystérieuse de Port-Réal, charmé par l'écriture de l'Orageoise, conquis lorsqu'elle l'avait rejoint sur les terres Manning. Si elle lui plaisait beaucoup avant leur mariage, il ne s'attendait pas à s'en éprendre un jour, et certainement pas si vite. Ils avaient vécut tant de chose en deux années ... Le visage de son épouse s'illumina et lui arracha un sourire: par les Sept, qu'il aimait ce sourire !  « Fais donc, si cela contribue à ton bonheur, je suis prêt à laisser ta mère me voler les deux femmes de ma vie le temps d'une journée ... Peut être serait-ce l'occasion de nouer des liens plus fort entre les Manning et les Selmy ? » L'épidémie les avait tenus éloignés de la famille Selmy durant plusieurs mois et même s'ils s'étaient rendus au mariage du nouveau seigneur des Eteules, il semblait, à Arys, qu'un fossé demeurait entre sa famille et celle de son épouse. Bowen avait toujours mis un point d'honneur à créer des liens solides d'alliance et d'amitié avec différents seigneurs de l'Orage, au nom de Corlys. Peut être était-il temps de reprendre le flambeau ? « Godric ne connait pas encore assez le monde pour prendre le relai de mon oncle ... Aussi me disais-je qu'il serait bienvenue de faire de la famille de ma bien-aimée, un allié de choix sur les terres de l'Orage. Qu'en penses-tu ? » Et cela commençait par nouer une amitié avec Ilyn. Il connaissait l'affection que le Selmy avait pour sa soeur, et réciproquement. Lestival était une occasion unique pour les Manning de se relever du deuil de Bowen. De plus, Ilyn était devenu seigneur, il serait sans doute de bon conseil sur bien des questions qu'Arys pouvait se poser ... Et si cela rendait Jyana heureuse, alors l'opération ne pouvait être que gagnante. Si Arys n'en parlait pas beaucoup, Lestival présentait une autre importance pour le chevalier: Corlys voulait montrer sa progéniture au complet et avait chargé son aîné de commencer des discussions autour d'un mariage pour Godric et Zhoe. Depuis leur départ, l'héritier tentait d'aborder le sujet avec son épouse: avec leur mariage, il fallait trouver à ses cadets des prétendants dans d'autres régions de Westeros et Arys comptait bien sur Jyana pour faire marcher ses relations et ses connaissances et lui indiquer quelles familles avaient des enfants à marier, familles qui pourraient s'avérer être de bons partis. Mais alors qu'il songeait à tout ceci, la conversation prit une tournure bien différente. La dame s'avérait joueuse, au plus grand plaisir de son époux qui, une fois, l'enfant posée en sécurité, s'approcha d'elle. « Dans ce cas je m'assurerai qu'aucun homme posant les yeux sur votre personne ne reparte indemne et en pleine possession de ses moyens . » Ses sentiments pour Jyana avait révélé une nouvelle personnalité dont il ignorait jusque là l'existence. La jalousie était quelque chose avec lequel il n'était pas à l'aise. Bien que de très belles femmes soient présentes à Lestival, Arys n'avait pas cessé de foudroyer du regards les quelques hommes qui avaient regarder son épouse à leur arrivée. S'il n'en disait rien pour le moment, il ressentait une étrange satisfaction à la savoir sienne tant de corps que d'esprit et l'embrassa avec plus de passion alors qu'elle lui avouait lui avoir déjà cédé son coeur. Cela redoubla le besoin qu'il avait d'elle, de sa présence. Chose dont il n'avait parlé à personne par peur de paraitre faible, soumis à sa femme. Ses bras se glissèrent autour de la taille de la jeune femme, la rapprochant de lui alors qu'un sourire provocateur se dessinait sur ses lèvres. « Quand à votre question, douce vision angélique, êtes-vous sur d'être prête à ce genre de chose ? » Jouant le jeu de la courtiser, Arys feignait l'ignorance, la présence même de Lyessa prouvant que leur union avait été largement consommée. Reprenant son sérieux, l'héritier chuchota « Il va sans dire que je ne cache ma volonté de voir Lyessa devenir l'aînée d'une grande fratrie ... » Il allait sans dire que malgré tout l'amour qu'il pouvait avoir pour sa fille, il espérait d'autres enfants. Un fils, il ne pouvait le nier. « Mais l'idée de convoler de nouveau comme les jeunes mariés que nous étions me semble fort plaisante. » C'était sans doute une part de leur mariage qui lui manquait. Lyessa était encore jeune et avait besoin de sa mère. Arys était accaparé par son père ce qui ne leur laissait que peu de temps à passer ensemble et généralement, tous deux étaient trop épuisés pour partager quoi que ce soit d'autre qu'un lit et une nuit de sommeil. Cependant, son désir pour sa femme n'était nullement éteint et son étreinte se fit plus forte alors que son nez se perdait dans la chevelure de son épouse. « Par les Sept, Jyana, parviendrais-je un jour à résister à ton charme ? » Il était comme prisonnier des sentiments qu'il avait pour elle, noyé dans l'océan de l'amour qu'elle lui inspirait.
AVENGEDINCHAINS



BEAUTY IN HIS DARKNESS

I loved and I loved and I lost you and it hurts like hell. I don't want them to know the secrets, I don't want them to know the way I loved you. I don't think they'd understand it, I don't think they would accept me, no.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darkness in her eyes
avatar
Darkness in her eyes
Valar Dohaeris


Ft : Adélaïde Kane
Multi-Compte : Ysilla Rougefort | Daenerys Targaryen
Messages : 1047
Date d'inscription : 07/04/2016

MessageSujet: Re: Love of a family | Jyarys   Aujourd'hui à 11:24

Love of a family
An 301, lune 12, semaine 1

« Arys Manning & Jyana Manning»

Arys était sensible à créer des liens forts avec les Selmy, il avait été bercé par les histoires de chevalerie du grand Barristan, capitaine de la garde royale du Roi. Pourtant la famille de Jyana avait la même importance que celle d’Arys. Elles étaient toutes deux des maisons mineures de leur région, elle avait la même importance et le même impact sur leur région. Mais le chevalier de Noirport était soucieux de ce point. Cela amusait la jeune femme et elle trouvait cela touchant, attendrissant de la part de son époux de désirer si ardemment de conserver de bonne relation avec la famille de son épouse.
« Me voler ? Sans elle, tu n’aurais pas les deux femmes de ta vie très cher… Et ne t’inquiète pas des liens entre nos deux familles. Ils t’ont confié leur joyau… le lien ne peut être plus fort. »

Elle alla doucement déposer un léger baiser chaste sur les lèvres de son époux. Son époux avait déjà tout l’âme d’un seigneur, soucieux de ses relations avec les autres, soucieux du bienêtre de sa famille. Et elle serait là pour le rassurer, l’épauler et l’aider dans cette tâche, c’était son rôle et elle le ferait sans hésiter et sans contrainte, pour l’amour qu’elle portait pour son époux et cette famille qu’il commençait à bâtir à deux. Elle serait son pilier.
« Rassure-toi, les Selmy sont tes premiers alliés. Si tu penses que Godric n’est pas prêt, laisse-moi t’aider à cela. Tu peux affirmer qu’Ilyn est ton allié. Et de par mon lien fort avec lady Bethany, je peux aider à faire en sorte que nous allons de bonne relation avec les Caron. Je ne suis pas qu’à tes côtés pour t’aimer, te rendre heureux et te donner de magnifique enfants. Je suis aussi là pour t’aider dans tes objectifs. »

Elle voulait s’investir dans la politique de son époux, elle voulait partager ses responsabilités pour l’aider et le soulager. Elle refusait de laisser se voir déborder par tout cela. Leur mariage avait fonctionné bien plus que prévu, ils avaient tous deux succombés l’un pour l’autre et cela avait réveiller les envies de Jyana de l’aider davantage et de l’aimer encore plus. Elle le laissa enserrer sa taille de ses bras, sans chercher à lui échapper, laissant ses yeux sombres fixer les prunelles de son époux qui se faisaient joueuses. Tandis que son époux lui avouait désirer d’agrandir la famille Manning.
« Vous n’imaginez pas ce à quoi je suis prête… Et te donnerais d’autres enfants, autant que tu en désireras ! »

Elle eut un sourire en entendant qu’il n’arrivait pas à résister au charme de la belle, elle se rapprocha davantage de lui, venant coller sa poitrine contre son torse. Elle se mit sur la pointe des pieds pour venir capturer les lèvres de l’homme qu’elle aimait, de façon plus passionnée. Ils avaient joué et le feu s’était rallumée entre eux.
Cependant les pleurs d’un bébé stoppèrent leur élan. Jyana soupira, l’enfant commençait à être fatiguer.
« Je vais la coucher, et je compte bien te réchauffer de ce froid que tu as dû affronter. »

Elle prit sa fille contre elle pour aller la mettre dans son berceau, l’emmitouflant dans des couvertures pour la protéger du froid, elle déposa un léger baiser sur son front et retourna prêt de son époux.


(c) DΛNDELION



( Jyana was a girl, she made mistake, yet she is a mother, a wife too.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Love of a family | Jyarys   

Revenir en haut Aller en bas
 
Love of a family | Jyarys
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Let Love Lead The Way [PV]
» 05. I Love Rock'n Roll [PV ERIN]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: Westeros :: Les terres de l'Orage-
Sauter vers: