RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

La prochaine soirée CB aura lieu dimanche 8 septembre en fin de journée
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
La Gazette pour les lunes 7 & 8 est disponible par ici Chasseur de Têtes 3725701551
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.

L'hébergeur des images du forum rencontre quelques soucis, il est possible que des images aient sautés !
Cela reviendra dans les prochains jours/heures !

Partagez
 

 Chasseur de Têtes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Chasseur de Têtes Empty
MessageSujet: Chasseur de Têtes   Chasseur de Têtes EmptyVen 27 Juil - 0:44

Chasseur de Têtes
Avec Sacha
An 301, Lune 10

La lumière - un peu jaune, un peu rouge - peignait les murs d’une couleur chaleureuse. Le spectacle rappela à Alan la vue de sa chambre à Sarschamp, depuis laquelle il pouvait apercevoir la minuscule silhouette de Castral Roc, une moucheture dorée sur un ciel en feu. La forteresse le gonflait d’orgueil ; après tout, elle offrait toujours un spectacle d’opulence et de fierté auquel il aimait s’associer. À moins qu’on ne se trouve à bord d’un bateau, l’on ne pouvait déguster la vue du château que depuis l’Est, comme une jolie jeune fille détournant légèrement la tête, trop peu confiante d’admettre sa beauté... Cela plaisait à Alan.

Des voix s’exclamaient depuis l’écurie ; rien de trop surprenant quelques heures après que le château se soit réveillé. Il se dirigea vers le vacarme d’un pas assuré. Peut-être trouvera-t-il ce qu’il cherchait...
La cour rattachée à l’écurie comptait un vieil homme ronflant sur un bloc de paille, quelques servants s’étant réfugiés dans un coin afin d’échanger les derniers commérages, ainsi qu’un groupe de garçons engagé dans une discussion chauffée.
« Ces écuyers... » murmura le prétendant chevalier d’une voix amusée, ignorant consciemment le fait qu’il était techniquement un des leurs...
Il lui était impossible de discerner la source de leur désaccord, mais il ne pouvait s’agir d’une affaire sérieuse. Ces jeunes gens avaient l’habitude de se quereller à propos d’insignifiants problèmes. Cela faisait plusieurs semaines qu’Alan était à la recherche d’un écuyer. Ce n’est pas qu’il avait besoin de quelqu’un qui le suivrait où qu’il aille, mais avoir un de ces petits servants à sa disposition l’aiderait à sauver la face et concrétiserait ainsi son titre autoproclamé. Il s’était toutefois avéré particulièrement sélectif, changeant d’opinion, ratifiant ses pistes et jugeant ses candidats inadéquats. Peut-être le jeune Sarschamp ne réalisait-il simplement pas qu’il prisait son autonomie et s’inquiétait instinctivement de la possibilité qu’un autre puisse découvrir son secret.

Une bouffée d’air maritime balaya le château. Il pouvait sentir les algues et le sel. Le tout ne fit que chatouiller ses narines.
« Atchoum ! »
Son éternuement fit sursauter le vieil homme qui somnolait près de lui. L’homme lui jeta un regard accusateur, puis émit un grognement animal en guise de plainte.
« Pardon. Dit Alan d’un ton solennel afin d’apaiser le fiel de son accusateur.  
_C’est pas très chevaleresque de vot’part de surprendre les gens comme ça... Ser. L’amertume grisonnante de son interlocuteur ne fit qu’incendier l’hilarité d’Alan qui dû user de tout son contrôle pour ne pas éclater de rire.
_Mes excuses. » Parvint-il à dire tout en adressant au vieillard une railleuse révérence, puis il s’éloigna tout en dissimulant le sourire narquois qui lui étirait les lèvres.

En quelques pas, il s’était distancé du vieil homme et prit place à côté d’un abreuvoir d’où il disposait d’un bon point de vue depuis lequel il pouvait observer le groupe de garçons en silence tout en passant inaperçue. Pas tous étaient des écuyers, mais la plupart étaient certainement susceptible de le devenir. L’un d’entre eux semblait un peu plus présomptueux, abaissant sa voix pour paraître plus âgé et levant légèrement le menton dans l’espoir d’affirmer sa suprématie.
Certainement pas celui-là.
Aussitôt avait-il formulé la pensée que l’intéressé poussa l’un de ses compères. Ce dernier chancela, puis faillit tomber. Enfin, l’attaquant brailla quelques insultes puériles à l’égard de sa victime.
Alan croisa les bras, curieux de voir ce qui promettait de se dénouer...

Revenir en haut Aller en bas
Roturière
Sacha
Roturière
Valar Dohaeris
Chasseur de Têtes Tumblr_p5c4xwbH1w1vhtjdso1_500
Ft : Marie Avgeropoulos
Multi-Compte : Boadicée Sand/ Edrick/ Arya Stark/ Celesse Froideseaux
Messages : 965
Date d'inscription : 27/09/2017

Chasseur de Têtes Empty
MessageSujet: Re: Chasseur de Têtes   Chasseur de Têtes EmptyVen 27 Juil - 10:24

Cela faisait une lune que nous étions à Castral-Roc et je m’habituais doucement à ma nouvelle vie. Je n’avais rien caché depuis le début sur moi aux autres écuyers et pour une fois : tout se passait bien. Je m’entendais bien avec tout le monde et pouvais même dire que j’avais des amis. Enfin… j’avais l’impression. Je n’étais toujours pas douée avec les interactions sociales, mais on s’y faisait. Tout comme le froid de l’Hiver. Cela ne me dérangeait pas plus que ça. Venant d’un endroit plus au nord qu’ici, j’avais l’habitude des températures plus fraîche, même si c’était la première fois de ma vie que je voyais de la neige. Il n’y en avait pas beaucoup, mais j’étais toujours surprise par ça. Plus au nord et au Nord, tout était recouvert de neige au vu des rumeurs. Ici ce n’était que quelques flocons. Même si j’étais prête à parier que dans les montagnes c’était une autre histoire.

Je repoussais en arrière mes cheveux et les attachais machinalement. J’avais interdiction de les couper parce que « Une lady doit porter les cheveux longs ! Une femme doit porter les cheveux longs ! » Félicité… Parfois tu me désespère. Mais en même temps elle adorait jouer avec, du coup je ne voulais pas la priver de ça, surtout que j’adorais quand elle me massait le crâne. C’était aussi pour ça que dans ma crinière sombre j’avais des petites tresses, Elle était venue m’en faire hier. Je rajustais le ruban des couleurs de Félicité autour de mon poignet avant de ceindre mon épée après avoir rajusté ma chemise et ma veste.

J’avais à peine fini mes corvées que je m’étais rendue dans la cours pour retrouver les autres. Qui si hurlaient dessus devant les écuries. Je fronçais les sourcils avant de m’approcher d’un pas vif, main posée sur le pommeau de mon épée. Non, mais … ils se donnaient en spectacle. Je me frayais un chemin par le petit groupe pour voir et retient par le bras celui qui avait été poussé en arrière pour calmer le jeux.

« Nan mais… vous arrêtez de gueuler comme des porcs qu’on égorge ? Qu’est ce qu’il se passe pour que vous hurliez comme ça ? »

Je regardais les deux adversaire, complètement ennuyée de la situation. Ils me regardèrent un peu surpris de mon intervention avant que le grand, j’avais oublié son nom, parle.

« Rien, j’ai juste dis qu’il ne valait pas tripette au combat et il l’a mal prit. »

Tout ça… pour ça. Je lâchais l’autre et haussais les épaules. Ils me fatiguaient parfois, mais je pouvais comprendre l’autre.

« Et donc c’est en vous hurlant mutuellement dessus… Que vous allez régler ça ?
- Pourquoi tu t’en mêle ?
- Parce que vous me cassez les oreilles. Et pas qu’à moi d’ailleurs. Et je crois qu’on nous attends pour l’entraînement. »

Je regardais avec attention les deux coqs qui se retournèrent pour voir qu’effectivement ils étaient au centre de l’attention. Je levais les yeux au ciel et tournais les talons pour aller m’entraîner un peu. Je remarquais un jeune homme aux courts cheveux bruns qui n’avait sûrement rien manqué de la scène. Je fronçais les sourcils avant de m’en désintéresser et d’ôter ma veste épaisse pour ne garder que ma chemise épaisse. Je saisis une épée mouchée pour échauffer mes muscles en regardant machinalement les autres. Mon épée passait de la main droite à la main gauche sans aucune difficulté. Il faudrait que je pense à en toucher deux mots à Meliodas. Le garçons qui avait insulté l’autre me réclama quelques passes avec lui pour finir de s’échauffer et je lui accordais avec un certains plaisir. Son épée finit au sol. Il fallait l’avouer : si je ne me battais plus totalement comme une gamine des rues, j’en avais gardé certains réflexes et mouvements qui surprenait toujours. Je posais à nouveau brièvement la main sur le pommeau de Dent de Lion emmailloté dans des bandes de tissu pour cacher sa richesse. Voyons quelle serait la leçon du jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 
Chasseur de Têtes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un chasseur sachant chasser
» Oba Hama le Chasseur de Primes
» [Terminé] Un chasseur pas vraiment discret [PV : Donovan]
» Quelques PNJs
» La Fiche du Chasseur Aveugle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp abandonnés-
Sauter vers: