RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Toutes les nouveautés de la MAJ sont à retrouver ici ! Hymn for the missing (Abigaëlle) 3725701551
La dernière édition de la Gazette est disponible par ici Hymn for the missing (Abigaëlle) 3725701551
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)

Partagez
 

 Hymn for the missing (Abigaëlle)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
and the rose blooms once more
Margaery Targaryen
and the rose blooms once more
Valar Dohaeris
Hymn for the missing (Abigaëlle) C2yF
Hymn for the missing (Abigaëlle) Tumblr_nrn4tyV0m31slec19o6_250
Ft : Natalie Dormer
Multi-Compte : Arys Manning & Alysanne Lefford & Theon Greyjoy
Messages : 781
Date d'inscription : 19/09/2017

Hymn for the missing (Abigaëlle) Empty
MessageSujet: Hymn for the missing (Abigaëlle)   Hymn for the missing (Abigaëlle) EmptyMar 24 Juil - 13:07

Abigaëlle & Margaery

Hymn for the missing


Lestival accueillait l'un des plus grands évènements de l'année pour sa réouverture: un tournoi durant lequel les plus grands noms de Westeros jouterait en l'honneur de la cité reconstruite. Contrairement à ce que l'on aurait pu croire, Margaery n'avait quitté Port-Réal depuis quelques jour, voyageant avec le Roi, sa reine et les nobles et soldat l'accompagnant. Elle avait prit, quand à elle, la route avec son époux voilà de cela bien des lunes. Après sa retraite à Hautjardin, elle ne pouvait qu'apprécier ce voyage qui l'emmenait vers des contrées inconnues: l'occasion de découvrir le continent, d'être présenté au peuple comme aux nobles mais aussi de se rapprocher de son mari. Les tensions et le deuil de leur enfant les avaient profondément éloignés à tel point que lorsque l'ordre tomba, elle crut qu'il l'envoyait auprès des Tyrell pour s'afficher avec une éventuelle maitresse. S'il subsistait encore quelques malaise lorsque le prénom tabou de Gaemon était prononcé, le couple se remettait doucement de cette perte et allait de nouveau de l'avant, ensemble. Ainsi, arrivés à Lestival depuis peu, Margaery se plaisait à paraitre au bras d'Aegon, de nouveau souriante et parée de couleurs vives. Elle se trouvait d'autant plus joyeuse que Lestival était le lieu de rendez-vous de tout Westeros et l'occasion unique de retrouver des amies qu'elle n'avait eu l'occasion de revoir depuis son mariage. Dans sa robe turquoise brodée de dragon en fils dorés, Margaery tournait sur elle même, faisant voler ses jupes en riant. La robe était fluide, loin d'être aussi serrée que les tenues plus près du corps qu'elle avait pu mettre jusque là.  « Tu as eu une brillante idée, Mirena. Pour te remercier, je te laisse ton après-midi: tu pourras aller t'amuser pendant que moi même je serai aux joutes. » La chambrière la remercia: elle connaissait les inquiétudes de sa princesse et avait réfléchis toute la nuit pour trouver la solution. « Bien, je vais sortir, tu pourras te reposer un peu. Juste, fais mander Lady Caron je te prie. » demanda-t-elle avant de sortir, non sans s'être assurée que son diadème était bien positionné sur sa tête. Elle se rendit dans un endroit isolé pour prier l'âme de son fils, une habitude qu'elle avait prit lorsqu'elle se recueillait dans le Septuaire de Baelor, devant l'urne funéraire de son enfant. Quand elle quitta le lieux, une quinzaine de minutes plus tard, elle laissa ses yeux plissés face au soleil. Sa main vint protéger instinctivement son regard, s'habituant à la luminosité. Alester jappa gaiement à ses côtés, lui tirant un nouveau sourire. Elle s'accroupi alors, caressant le dos du chien qui, depuis qu'il lui avait été offert à Hautjardin, avait bien grandit. « Aller, va ! » lui dit elle alors que l'animal, dressé à Port-Réal, se mettait à courir comme un fou sur l'herbe verte. Contrairement à Alester, elle même prit son temps, avançant lentement tout en suivant des yeux la petite bête qui tournait sur elle même en tentant d'attraper sa queue. « Princesse Margaery ? Lady Caron pour vous. » Elle acquiesça et l'homme courba l'échine avant de disparaitre, laissant les cheveux blonds d'Abigaëlle apparaitre dans son champ de vision. « Mon amie ! Comme je suis heureuse de te voir ! » dit-elle tout en ouvrant les bras, s'avançant vers la jeune femme pour l'enlacer.
AVENGEDINCHAINS


(5)


margaery. I've had lots of time to think about how good I was at seeming good. All those stories I told myself about who I was and why I did the things I did. There were so many lies in those stories.. ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roturier
Edrick
Roturier
Valar Dohaeris
Ft : Sam Heughan
Multi-Compte : Boadicée Sand, Arya Stark, Sacha
Messages : 849
Date d'inscription : 11/03/2017

Hymn for the missing (Abigaëlle) Empty
MessageSujet: Re: Hymn for the missing (Abigaëlle)   Hymn for the missing (Abigaëlle) EmptyMar 24 Juil - 13:43

Je regardais avec affection mon fils qui me tournait autour pour avoir un peu d’attention en tirant sur ma robe bleue tendre. Il ne faisait pas ça souvent, mais de temps à autre il le faisait, et je ne résistais jamais pour le prendre dans mes bras. Je m’assis en serrant Erich contre moi, je parsemais son crâne blond de baiser en chantant tout bas pour lui en le berçant. Même lorsque je chantais il avait le même visage qu’Andrew enfant. Mère m’avait confirmé la ressemblance avec mon aîné et j’en étais très heureuse. Je souris à mon fils qui s’était niché contre moi, jouant avec ma longue tresses, profitant de l’absence de Bryce.

« Tu seras aussi fort, aussi intelligent, et aussi bon que ton oncle Andrew mon fils. »

Il me regarda avec de grands yeux brillants d’intelligence et je le reposais au sol quand son père entra. C’était étrange la relation avec Bryce. Aucun amour pour ma part, un certains attachement de lui pour moi sans doute, je l’aimais bien, mais à mes yeux il ressemblait parfois tellement à un enfant piquant des colères que… Je ne serais pas véritablement expliqué mes sentiments pour lui. Pour l’instant, je priais surtout qu’il ne se tue pas durant les joutes. J’entendis mon nom être prononcé et je sortis aussitôt. Une camériste me regarda avec attention et me demanda si j’étais bien lady Abigaëlle Caron. Je confirmais et elle m’avertit que la princesse Margaery m’attendait.

Après avoir vaguement dit où j’allais à Bryce, je me précipitais pour retrouver mon amie. Margaery… Deux ans que je ne l’avais pas vue… Je l’avais abandonné, je l’avais abandonné et elle voulais quand même me voir. Hors de question de la faire attendre, je voulais tellement m’excuser pour tout. Même si elle voulait me gifler je la laisserais faire, parce que je le méritais. On m’indiqua où elle était.

Mon cœur bondit en la voyant et je sentis les larmes monter lorsqu’elle se dirigea vers moi les bras ouvert. Je l’accueillis aussitôt contre moi en me précipitant à sa rencontre et mes larmes se mirent à couler sur mon visage alors que j’inspirais son parfum délicat. « Amie» … Si elle savait comme j’étais heureuse de la voir. Et tellement désolée de l’avoir abandonnée. Je la serrais contre moi en passant mes doigts dans ses cheveux.

« Margaery… Margaery… Tu m’as tellement manqué, je suis tellement contente de te voir. »

Je la lâchai un bref instant, essuyant d’une main les larmes qui coulaient sur mes joues pour la regarder. Elle avait l’air d’aller bien, mais je voyais la douleur dans son regard, j’avalais péniblement ma salive et pris délicatement ses mains entre les miennes avant de poser ma tête contre son épaule, je lui soufflais tout bas :

« Je suis tellement désolée Margaery… Je pourrais jamais me racheter de ne pas avoir été là, avec toi, pour toi. Je m’en veux tellement… J’aurais dû me débrouiller pour venir te soutenir. »

Je me mordis la lèvre, mais les larmes revenaient malgré moi. Je n’avais pleuré que lors de la naissance de mon fils, de douleur, lorsqu’on m’avait annoncé la mort de mon père, et que j’avais appris pour Margaery. Je m’étais interdit de pleurer à Serena, Bryce ne m’avait jamais vu pleurer, je lui avais toujours refusé de voir ça. Mais devant Margaery…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
and the rose blooms once more
Margaery Targaryen
and the rose blooms once more
Valar Dohaeris
Hymn for the missing (Abigaëlle) C2yF
Hymn for the missing (Abigaëlle) Tumblr_nrn4tyV0m31slec19o6_250
Ft : Natalie Dormer
Multi-Compte : Arys Manning & Alysanne Lefford & Theon Greyjoy
Messages : 781
Date d'inscription : 19/09/2017

Hymn for the missing (Abigaëlle) Empty
MessageSujet: Re: Hymn for the missing (Abigaëlle)   Hymn for the missing (Abigaëlle) EmptyMar 24 Juil - 16:50

Abigaëlle & Margaery

Hymn for the missing


En enlaçant Abigaëlle, Margaery eut la sensation de revenir deux années en arrière, alors qu'elle venait tout juste de la voir épouser Lord Caron. En dehors de son apparence légèrement plus âgée mais surtout apprêtée comme une dame de haut rang, la Rose avait l'impression que rien ne pouvait entacher la jeune femme: ni le temps, ni une grossesse. Ses longs cheveux blonds autrefois libres dans son dos étaient désormais attachés en une lourde natte et elle semblait bien moins timide et inoffensive que par le passé. Voir son émoi alors qu'après deux années, elles se retrouvaient la fit sourire: malgré tout, elle restait la petite Abigaëlle qui la suivait partout à Hautjardin. « Et moi dont ! Cela semble faire une éternité que nous ne nous sommes pas vu ! » Tant de choses s'étaient passés depuis qu'elles avaient partagé quelques jours dans la demeure Caron, à Serena. Son mariage, son fils, son repos forcé et le voyage dans tout Westeros ... Elle ne doutait pas que la jeune femme ait au moins autant de chose à lui raconter et une fin de matinée ne suffirait pas à éponger les deux années qui les avaient séparé. Sa peine passée et son deuil bien avancer, Margaery ne redoutait bien de croiser des enfants, des mères et sa jalousie envers la reine, qui avait donné naissance à un fils peu de temps auparavant, était désormais loin derrière elle. Sa colère appartenait au passé, de même que la tristesse et la solitude qui l'avaient assaillie après son accouchement. Aussi, lorsque la blonde se répandit en excuse, cela tira à la jeune femme un air surpris. Pourquoi se sentait-elle donc si concerné par les tristes évènements ? Elle même n'aurait rien pu faire pour empêcher le drame et puis, elle l'avait comprit avec le temps, remuer le passé, imaginer un monde où Gaemon serait en vie ne faisait que la blesser davantage. « Je t'en prie, cesse donc. Mon fils repose auprès de son oncle et de son grand-père. J'ose espérer qu'il me sera permit de le revoir lorsque mon âme passera de vie à trépas. » La formule était quelque peu répété: les condoléances pour le décès du petit prince n'avaient pas été rare ces dernières lunes. Généralement, Aegon à ses côtés, elle incluait les illustres ascendants de la famille Targaryen qui prenaient également soin de cet enfant qu'elles n'auraient jamais connu. Mais pour Abigaëlle, elle savait que seuls les noms de Mace et Loras inspiraient un réel sentiments: elle qui les avait côtoyé également de leur vivant. « Cependant, il me tarde que tu me parles du tien, ma douce. Erich se porte-t-il bien ? Lord Caron doit être fier d'avoir un héritier aussi beau que tu as pu me le décrire dans tes lettres ... » Elle ne parvenait à imaginer à quoi ressemblait ce petit enfant mais son amie en faisait souvent mention dans ses missives. Aussi, une fois sa joie de vivre revenue, elle avait eut hâte de rencontrer le fils de son amie. Avec nostalgie, Margaery repensa au jour où Abigaëlle lui avait annoncé sa grossesse ... Cela lui paraissait si loin ... Et pourtant, le monde avait bien changé depuis ce jour, Westeros avait bien changé. Des mariages en nombre, beaucoup de nouvelles âmes peuplant cette terre, ... Sa vie de jeune fille était bien loin désormais. « Est-il venu avec vous à Lestival ? » demanda-t-elle alors.
AVENGEDINCHAINS


(1)


margaery. I've had lots of time to think about how good I was at seeming good. All those stories I told myself about who I was and why I did the things I did. There were so many lies in those stories.. ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roturier
Edrick
Roturier
Valar Dohaeris
Ft : Sam Heughan
Multi-Compte : Boadicée Sand, Arya Stark, Sacha
Messages : 849
Date d'inscription : 11/03/2017

Hymn for the missing (Abigaëlle) Empty
MessageSujet: Re: Hymn for the missing (Abigaëlle)   Hymn for the missing (Abigaëlle) EmptyMar 24 Juil - 17:33

Je méritais de passer le restant de mes jours à croupir dans un cachots pour ne pas avoir été là pour mon amie. Je me sentais monstrueuse, mais visiblement ce n’était pas le sentiment de Margaery qui me demanda d’arrêter de m’excuser. Elle était véritablement une personne merveilleuse. J’essuyais avec soin mes joues et mes yeux pour qu’on en voit pas que j’avais pleuré. Margaery préféra partir sur une autre musique que celle de son premier enfant, mais elle m’étonna à vouloir parler de mon propre fils. Je pris délicatement le bras de Margaery en chassant de l’autre main une mouche tournant autour de nous. Je souris face à ses questions avant de plisser le nez à l’évocation de mon époux, si on pouvait éviter de parler de lui un moment cela m’arrangerait.

« Erich se porte à merveille, il pousse vite et bien. Je suis particulièrement fière de lui, pour tout t’avouer il ne ressemble en rien à Bryce. »

Il n’était nullement lunatique ou il aurait put être bizarre comme certains enfants de son âge. Mais rien de tout cela ! Ses questions se poursuivirent et je hochais la tête avec un petit sourire.

« Oui ! Erich est là, il a plus d’un an alors nous avons pus l’amener. Il ressemble beaucoup à Andrew, attends, je vais demander à ce qu’on nous l’amène. »

J’attrapais un serviteur et demandais à ce qu’on amène mon fils. Je souris à Margaery et pris un air de confidente et ajoutais à voix basse.

« Pour tout te dire, je suis soulagée qu’il ne ressemble pas à Bryce, ni physiquement ni mentalement. Un vrai Rowan. Mère m’a confirmé que Andrew et moi nous lui ressemblions à son âge. Il aime particulièrement quand je chante pour lui. Et ce n’est pas une… comment a dit la nourrice… Ah oui !  Ce n’est pas une galère à s’occuper de lui. Il a un petit air toujours sérieux sur le visage. »

Le serviteur revient en tenant mon fils babillant dans ses bras, il tendit aussitôt les bras vers moi et je pris mon fils contre moi en lui embrassant la joue, il me fit un grand sourire. Je repoussais doucement ses mèches blondes en arrière avant de le présenter à Margaery qu’il regarda avec attention avant de faire un sourire.

« Erich ? Je te présente la femme la plus merveilleuse au monde. Margaery Targaryen, née Tyrell, la plus belle des roses. Margaery, je te présente Erich Caron, mais qui pourrait clairement être un Rowan ! »

Je tendis mon fils à Margaery pour qu’elle le prenne. Il n’était pas sauvage, et son regard était déjà attiré par le chien qui revenait tranquillement de sa balade. Erich regarda à nouveau Margaery et sourit. Il était adorable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
and the rose blooms once more
Margaery Targaryen
and the rose blooms once more
Valar Dohaeris
Hymn for the missing (Abigaëlle) C2yF
Hymn for the missing (Abigaëlle) Tumblr_nrn4tyV0m31slec19o6_250
Ft : Natalie Dormer
Multi-Compte : Arys Manning & Alysanne Lefford & Theon Greyjoy
Messages : 781
Date d'inscription : 19/09/2017

Hymn for the missing (Abigaëlle) Empty
MessageSujet: Re: Hymn for the missing (Abigaëlle)   Hymn for the missing (Abigaëlle) EmptyMer 25 Juil - 10:08

Abigaëlle & Margaery

Hymn for the missing


Il n'y avait nul comparaison possible entre la Margaery présente au tournoi et celle qui, un an auparavant, portait le deuil de son enfant. Bien que la douleur soit toujours présente, elle s'estompait, lui permettant de retrouver un rythme de vie normal, de pouvoir de nouveau parler de tout et de rien avec les personnes qu'elle rencontrait. En outre, elle se sentait très lié à la famille Caron. Ou peut être était-ce juste à Abigaëlle ? Elle ne parvenait à le définir mais Bryce Caron s'était montré un hôte charmant et sa soeur était une émissaire que nombre de famille devait lui envier. Lorsqu'elle avait apprit la grossesse de son amie, elle s'était immédiatement réjouit pour elle et, à présent, il lui paraissait naturel de prendre des nouvelle de ce petit garçon qu'elle n'avait jamais eut la chance de rencontrer. Il était étonnant pour la brune de se rendre compte que son amie parlait comme toutes les mères: aurait-elle, elle aussi, parlé ainsi de Gaemon s'il avait vécut ? Elle ne put retenir un sourire face à l'éloge que la jeune maman faisait de son fils, riant lorsqu'elle mentionna son manque de ressemblance avec son père.  « Est-ce donc si important pour toi qu'il ressemble à un Rowan ? » Elle n'était pas resté suffisamment longtemps pour trouver du charme à Lord Caron, même si elle admettait volontiers qu'il dégageait une certaine aura. Cependant, pour avoir elle même succomber à la beauté de la famille Rowan, elle ne doutait que Serena devienne le lieu de toutes les convoitises pour les demoiselles en manque de romantisme, d'ici quelques années. Avec un enfant aussi beau qu'elle le disait, Abigaëlle aurait du soucis à se faire ! pensa-t-elle avec humour, se souvenant des camarades de jeux qu'elles avaient pu avoir et qui lorgnaient Loras pendant des heures.  « Sérieux ? A son âge ? Comme c'est drôle à imaginer ... Finalement, ton fils tient un peu de son père. » Dans ses souvenirs, Andrew avait toujours été plutôt aventurier, protecteur voir tête brulé au contraire de sa cadette qui était la timidité incarnée. Erich tenait sans doute plus de Bryce qu'Abigaëlle voulait bien le voir. Elle se sentit fondre quand le petit garçon arrivé, escorté par un serviteur de la famille.  « Qu'il est adorable ! » se réjouit Margaery alors que l'enfant retrouvait avec bonheur les bras de sa mère. Avec ses mèches blondes, il ressemblait effectivement à Abigaëlle et les voir ainsi l'émue bien plus qu'elle ne l'aurait pensé. Elle lança un regard mi-amusé, mi-septique à la blonde lorsqu'elle entendit la description qui était faite d'elle. Elle savait combien Abigaëlle avait d'affection pour elle, affection qu'elle même lui retournait volontiers. Mais, dans un élan d'humilité, elle se sentit gênée d'être prise en si haute estime.  « Bonjour Erich. » adressa-t-elle au petit garçon, plongeant ses yeux noisettes dans ceux de l'enfant.  « Tu es un bien beau petit garçon, tu sais ? Je suis très heureuse de faire ta connaissance. » Elle se sentit néanmoins décontenancée alors qu'Abigaëlle lui tendait son fils pour qu'elle le prenne dans ses bras. L'air de surprise de son visage était non feint et laissa place à quelques rougeurs alors qu'elle attrapait maladroitement l'enfant, tentant de le positionner comme Abigaëlle le lui avait montré. Que c'était étrange. Le poids du garçon dans ses bras, sa chaleur, son odeur ... Elle pensa immédiatement à Gaemon. Gaemon dont les boucles brunes trahissait son appartenance à la famille Tyrell. Gaemon qu'elle n'avait eut le droit de serrer qu'une unique fois contre son coeur. Néanmoins, plutôt que de laisser la tristesse prendre le pas sur ce moment, Margaery se mit à sourire, se balançant instinctivement, attendrie par le sourire que lui offrait Erich. Libérant une de ses mains, elle caressa les cheveux blonds de l'enfant, transférant les attentions maternelles qu'elle n'avait pu avoir avec son fils sur le petit Caron.  « Sa tante doit en être folle ? » demanda la princesse, songeant à Bethany Caron et à sa chance de pouvoir avoir un tel amour à câliner.  « En tout cas, moi je l'aime déjà comme s'il était un de mes neveux ! » ajouta-t-elle en regardant de nouveau l'enfant. Ses frères lui avaient donné de nombreux neveux et nièce. Mina, la fille de Garlan et Leonette était une parfaite petite lady malgré son jeune âge: Margaery avait perçut en elle une future coquette et elle s'était amusée à la parer de ruban sous les rires de la petite fille. Daena et Willos étaient les parents d'un beau petit garçon mais, trop prise dans son deuil, la princesse n'avait oser le prendre dans ses bras. Quand à Loras ... Cersei protégeait jalousement ses trois petits lionceaux.  « Quelle chance tu as, ma douce. Ton fils est un vrai petit ange. » Alester, intriguée de voir sa maitresse dans les bras d'un individu dont il ne savait rien, était revenu et reniflait à présent les jambes de l'enfant avec un intérêt particulier. La truffe humide devait sans doute chatouiller sa peau car Erich se mit à rire en balançant ses jambes. Riant à son tour, Margaery fit descendre l'animal, se tenant sur deux pattes en s'appuyant sur elle.  « Assez Alester ! Assez. Lui aussi a bien grandit n'est-ce pas ? » dit-elle en rappelant à Abigaëlle, ce fameux jour où Alester lui avait été offert, peu avant que Leonette ne parte pour le Conflans.
AVENGEDINCHAINS


(2)


margaery. I've had lots of time to think about how good I was at seeming good. All those stories I told myself about who I was and why I did the things I did. There were so many lies in those stories.. ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roturier
Edrick
Roturier
Valar Dohaeris
Ft : Sam Heughan
Multi-Compte : Boadicée Sand, Arya Stark, Sacha
Messages : 849
Date d'inscription : 11/03/2017

Hymn for the missing (Abigaëlle) Empty
MessageSujet: Re: Hymn for the missing (Abigaëlle)   Hymn for the missing (Abigaëlle) EmptyMer 25 Juil - 11:12

« Oui, ma douce, c’est important. »

Pas que je n’aurais pas aimé un fils ou un enfant ressemblant à un Caron… Mais malgré le nom que je portais, je restais une Rowan, l’arbre était mon symbole, et non pas le rossignol. Cependant, je comprenais la surprise et le rire de Margaery comme j’appuyais sur le fait que mon fils ne ressemblait en rien à son père. C’était bien trop compliqué avec Bryce pour que je veuille un fils ayant le même caractère. Malgré moi, j’étais plus que satisfaite de le voir me ressembler, ou ressembler à Andrew qu’à Bryce, j’avais parfois bien du mal à trouver des qualités à Bryce, même si en société je jouais le jeu. Je fronçais les sourcils et secouais doucement la tête.

« Oh oui ! Sérieux ! Ma mère dit qu’Andrew et moi avions la même bouille tout jeune et qu’il a commencé à galoper partout et à vouloir grimper partout vers ses deux trois ans. J’imagine qu’Erich ferra de même. Du moins si il ressemble à Andrew, sinon, il se jouera comme moi des servantes pour se cacher et profiter des jardins. »

J’avais beaucoup ris en entendant ma mère me raconter à moi les secrets de notre enfance à moi et à mes frères. Je me sentis rosir de plaisir quand Margaery complimenta mon fils. Je n’y pouvais rien, il ressemblait tellement à un Rowan que je ne voulais entendre que des compliments sur lui. Même si je n’oubliais pas de le gronder ou de me fâcher après lui. Même si c’était un événement relativement rare. J’observais attentivement mon amie quand elle prit mon fils dans ses bras, il la regarda un instant un peu surpris puis lui fit un grand sourire charmeur. Margaery avait les joues rouges et j’espérais ne pas avoir commis d’impaire avec elle… Mais un beau sourire illumina son visage et elle se mit à bercer Erich en lui caressant les cheveux. Je ris et hochai la tête.

« Pas que sa tante ! Ses oncles, et sa grand-mère en sont fous. Un peu plus et j’aurais du faire le tour de tous mes cousins et cousines pour le présenter. Monsieur est déjà un séducteur à son âge, j’ai du soucis à me faire pour quand il aura quinze ans ! »

Je fus touché quand elle m’annonça qu’elle l’aimait comme l’un de ses neveux. Malgré moi, une petite phrase remonta dans ma gorge et mes lèvres la soufflèrent tout bas, je n’étais même pas sûre que Margaer ait put l’entendre.

« Il aurait dû être ton neveux… »

Je ris doucement à nouveau, chassant la boule de tristesse et de regret de ma gorge et hochai la tête. J’avais eu beaucoup de chance malgré un accouchement particulièrement horrible dont j’avais tus tous les détails à Margaery.

« J’espère qu’il aura hérité de ma voix ! Ainsi il aura l’apparence et la voix de l’Ange ! »

Le chien revient en courant pour se dresser sur les pattes arrière et renifler les mollets de mon fils qui dû trouver ça amusant car il balança les jambes en tendant une main pour toucher l’animal. Alester. Je tendis la main et flattai le chien qui réclamait de l’attention.

« Oui ! Il est magnifique ! Attends Erich veut le caresser aussi. »

Mon fils n’avait peur de rien et fixait avec curiosité Alester. Il se tortillait pour descendre et dès qu’il eut les pieds par terre, il s’approcha de l’animal qui vient lui faire la fête en le reniflant avant de lui donner un grand coup de langue sur le visage. Bon, il était quitte pour une nouvelle toilette ! Mon fils partit dans un grand éclat de rire et entreprit de caresser le chien. Autant le laisser finir de jouer avec le chien avant de le nettoyer. Je tournai la tête vers Margaery en secouant ma longue tresse.

« J’ai oublié de précisé : il est d’une curiosité insatiable. Erich, doucement avec Alester. »

Mon fils leva la tête vers moi et me fit un grand sourire et reprit plus doucement ses caresses avant de me baragouiner quelques chose du mieux qu’il put et de suivre le chien qui s’éloignait doucement. S’il était très dégourdit au niveau moteur, la parole ce n’était pas encore ça. Je n’arrivais pas à décoder ce qu’il voulait dire.

« Je crois que pour coder les lettres tout le monde devrait utiliser le langage des enfants, personne n’y comprendrait rien du tout ! »

Je surveillais mon fils qui s’amusait avec Alester qui semblait très doux et très gentil avec l’enfant. Les animaux étaient fascinants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
and the rose blooms once more
Margaery Targaryen
and the rose blooms once more
Valar Dohaeris
Hymn for the missing (Abigaëlle) C2yF
Hymn for the missing (Abigaëlle) Tumblr_nrn4tyV0m31slec19o6_250
Ft : Natalie Dormer
Multi-Compte : Arys Manning & Alysanne Lefford & Theon Greyjoy
Messages : 781
Date d'inscription : 19/09/2017

Hymn for the missing (Abigaëlle) Empty
MessageSujet: Re: Hymn for the missing (Abigaëlle)   Hymn for the missing (Abigaëlle) EmptyMer 25 Juil - 15:30

Abigaëlle & Margaery

Hymn for the missing


Elle manqua de soupirer en entendant les mots de la jeune femme. Décidément, ce mariage semblait bien compliqué ! Mais cela ne surprenait guère Margaery qui savait que rares étaient celles qui avaient la chance de faire un mariage d'amour. Beaucoup trop nombreuses, elle subissait les assauts de maris qui ne souciaient guère de leur bien-être et ne trouvaient le bonheur que dans l'éducation de leurs enfants.  « Je vois que les choses n'ont pas vraiment changé entre vous ? » dit-elle, faisant référence à la conversation qu'elles avaient eut à Serena presque deux années auparavant. La brune avait sincèrement espérer que les sentiments éclosent entre le mari et la femme, qu'Abigaëlle connaitrait le bonheur avec Bryce Caron mais cela semblait bien plus compliqué. VU l'état de son propre mariage, elle ne se serait jamais risqué à juger celui de son amie. « Je prie pour que ce petit fasse comme il l'entend. Nous autres parents avons bien trop d'attente envers nos enfants que nous oublions de les laissez être simplement eux même. » Surtout, elle s'inquiétait de cette manière qu'avait Abigaëlle de chercher à faire de son fils à parfait Rowan. Erich portait un nom de l'Orage et elle doutait que Bryce laisse son épouse faire comme bon lui semblait avec son héritier. Elle ne souhaitait pas que son amie déchante d'ici quelques années, lorsqu'elle n'aurait plus voix au chapitre. Mais il y avait bien des années d'ici là, songea-t-elle alors qu'elle câlinait le petit garçon. L'enfant possédait un charme certain, un sourire enjôleur qui la fit rire. Si Aegon était là, sans doute se serait-il également amusé de voir ce petit, peut être aurait-il même fait une remarque sur la mine séductrice de cet enfant envers son épouse. Aegon serait un bon père, elle n'en doutait pas. Elle se tourna de nouveau vers la jeune maman en souriant à sa remarque « Je pensais exactement la même chose ! Votre château sera assiégée par ces dames. » Ou à défaut, il serait entouré de bien des demoiselles cherchant son attention. Une telle vie était enviable mais difficile: les regards se porteraient sur lui et il lui faudrait être en tout point parfait. Comme son époux. Comme son frère. Comme Loras. Elle entendit les mots à demi-prononcés par la blonde. Oui, il aurait pu. Dans un monde où elle n'aurait pas été unie au prince, où on ne l'aurait pas forcé à épouser Renly Baratheon non plus. Elle songea à Andrew. Voilà bien longtemps qu'elle n'avait plus songé à cela, laissant son idylle avec le Rowan derrière elle dès lors qu'elle avait prononcé ses voeux. Elle choisit de ne pas répondre: cela ne les ferait que souffrir, les choses étaient telles qu'elles étaient et elles ne pouvaient rien y faire. Abigaëlle était mariée à Bryce Caron. Elle même avait épousé Aegon Targaryen. Quand à Andrew, il venait de célébrer ses noces avec Ellery Cendregué. Tout le reste appartenait soit au passé, soit à un fantasme.  

Alors qu'Alester se pressait contre eux, elle hocha la tête et s'accroupit, laissant Erich descendre pour porter son attention sur l'animal. Du coin de l'oeil Margaery surveillait son chien: bien qu'elle ait toute confiance en son éducation, il restait un animal et pouvait avoir des réactions inattendu. « Comme vous avez de la chance d'avoir un enfant si intéressé par le monde. » dit-elle en observant avec tendresse l'interaction entre Alester et l'enfant. « Il y a bien trop d'enfant qui craignent l'extérieur et préfèrent rester dans les jupons de leurs mères. Erich sera un aventurier, j'en suis certaine ! » Il n'y avait qu'à voir la manière avec laquelle il caressait Alester sans trace de peur aucune. Elle finit par se relever, épousant ses jupes, le coeur au bord des lèvres. Livide, elle tenta de reprendre son souffle, de retrouver un calme intérieur afin de réduire sa nausée. Voilà plusieurs jours qu'elle se sentait malade le matin ... Rien d'alarmant pour la princesse qui tentait de donner le change. En dehors de Myrena, personne n'avait encore rien remarqué, ni ses dames de compagnie, ni même son mari qui partageait de nouveau sa couche depuis qu'ils avaient entamé leur grand voyage.
AVENGEDINCHAINS


(1)


margaery. I've had lots of time to think about how good I was at seeming good. All those stories I told myself about who I was and why I did the things I did. There were so many lies in those stories.. ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roturier
Edrick
Roturier
Valar Dohaeris
Ft : Sam Heughan
Multi-Compte : Boadicée Sand, Arya Stark, Sacha
Messages : 849
Date d'inscription : 11/03/2017

Hymn for the missing (Abigaëlle) Empty
MessageSujet: Re: Hymn for the missing (Abigaëlle)   Hymn for the missing (Abigaëlle) EmptyMer 25 Juil - 15:47

« Si ce n’est qu’il a enfin arrêté de me prendre pour une enfant, non, rien n’a changé. »

Je haussais les épaules ne voulant pas parler de Bryce plus que de nécessaire. J’eus un petit sourire et hochais la tête. Elle avait raison : le plus important était le bonheur du petit, pas à qui il ressemblait. De plus il devrait se construire pour ressembler à personne d’autre que lui même, c’était ça qui était également important. Mais… S’il pouvait plus ressembler à un Rowan qu’à un Caron, j’en serais satisfaite. Je préférais entendre qu’il me ressemblait ou à son oncle Andrew, qu’il ressemblait à son père. Mon orgueil était bien mal placé, mais c’était ainsi. Je ris, Margaery et moi avions ainsi toujours les mêmes pensées, c’était beau de voir que malgré deux années passées l’une loin de l’autre, nous restions proche. En même temps, au vu du nombre de missives que nous avions échangés, il était plus que normal que notre proximités reste la même malgré ma peur au début.

Je hochais de nouveau la tête, j’avais crains aussi un morveux collé dans mes jupes à chouiner pour un rien à toujours chercher les bras et les câlins, mais ce n’était pas le cas. Il aimait bien sûr les câlins, que je prenne soin de lui, passer du temps calme, mais il courrait vite sur ses petites jambes et n’aimait pas rester en place. C’était une chance d’avoir un tel enfant. Mais je m’en serais voulu de mettre au monde un souffreteux et un enfant faible.

« Oui ! J’avais peur qu’il reste collé dans mes jup… Margaery ! »

Mon amie était devenue livide et respirait rapidement en se relevant. Je lui saisis aussitôt le bras en la regardant avec attention, posant ma main fraîche sur son front. Elle n’était pas chaude. Je lui caressait doucement le dos prête à prendre ses cheveux pour lui dégager le visage au besoin. Je la scrutais avec attention, mes doigts crispés sur son poignet et mon regard tomba sur son ventre. Sa robe avait… J’eus l’impression de prendre une gifle et je regardais à nouveau Margaery.

« Ma rose… Est-ce que cette nausée est en lien avec ce que je pense ? »

J’avais une mine très sérieux, scrutant le moindre trait de mon amie, pour déceler la moindre trace de mensonge, d’hésitation. Je jetais rapidement un regard autour de nous. J’appelais mon fils et le chien avant d’obliger Margaery à marcher un peu avec moi pour l’éloigner de l’agitation et l’obliger à s’asseoir à un endroit calme. Mon fils une fois un peu plus loin reprit ses jeux avec le chien. Je caressais la main de mon amie.

« Ma rose, veux-tu que j’appelle le Mester ? Que je te raccompagne ? Est-ce que je peux faire quelque chose pour t’aider ? Veux-tu que j’aille chercher le prince ? »

J’aurais fais n’importe quoi pour la soulager et l’aider. J’étais tendue, et mon regard azur soutenait celui noisette de mon amie. Si elle était à nouveau enceinte… Je priais les Sept pour que cela soit le cas. Je m'obligeais moi-même à respirer calmement pour ne pas stresser Margaery et pour la calmer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
and the rose blooms once more
Margaery Targaryen
and the rose blooms once more
Valar Dohaeris
Hymn for the missing (Abigaëlle) C2yF
Hymn for the missing (Abigaëlle) Tumblr_nrn4tyV0m31slec19o6_250
Ft : Natalie Dormer
Multi-Compte : Arys Manning & Alysanne Lefford & Theon Greyjoy
Messages : 781
Date d'inscription : 19/09/2017

Hymn for the missing (Abigaëlle) Empty
MessageSujet: Re: Hymn for the missing (Abigaëlle)   Hymn for the missing (Abigaëlle) EmptyMer 25 Juil - 22:46

Abigaëlle & Margaery

Hymn for the missing


Les relations conjugales étaient bien plus compliqués que tout ce qu'elles avaient pu imaginer enfant. Il n'y avait point de prince charmant, point de cheval blanc. Juste des hommes avec leurs fiertés et leurs faiblesses: certains avaient le démon du jeu, d'autres étaient adeptes des femmes de joie ... Dans leurs malheurs, elle avaient de la chance. Margaery avait connu un passage difficile avec Aegon suite à la mort de leur fils: elle l'avait longtemps tenu pour responsable du drame, à tort car il n'y avait rien qu'il aurait pu faire pour éviter cela. Abigaëlle manquait de communication avec son époux, sans doute chacun avait fait des efforts de son côté, mais cela n'avait été suffisant pour qu'ils fassent naitre de vrais sentiments entre eux. « Cela viendra, cela viendra. J'imagine qu'il portera tes couleurs lors du tournoi ? Vas-tu tomber en pâmoison s'il se trouve blessé ? » se moqua-t-elle gentiment. Elle imaginait mal ce genre de relation entre les deux époux Caron, pas après tout ce qu'elle venait d'entendre de la bouche de la blonde.  « Moi qui espérait que l'arrivée de ce petit amour vous aiderait à comprendre que vous pouvez faire de merveilleuses choses ensembles ... » Et les enfants étaient sans doute la plus belle de tous. Gaemon était si beau, emmailloté dans son drap de naissance. Elle n'aurait pas cru que pareille merveille puisse voir le jour et pourtant, il avait été là, tout contre elle. Il n'était pas trop tard: deux années passaient si vite ...  Les rires s'entendaient et la joie était de mise alors qu'elles discutaient gentiment de l'enfant, Alester jappant avec bonheur. Et puis, vint le malaise. Un parmi les nombreux vertiges dont elle était victime. Le bras d'Abigaëlle la rattrapa tandis qu'une de ses mains vint se poser sur son front. Elle allait comprendre. Margaery n'en doutait pas. Ses symptômes, elle les avait sans doute eut, elle aussi. Ordonnant à Erich et Alester de rester près d'elles, Abigaëlle la guida pour une marche visant à lui faire calmer les nausées. « Non, cela ne servira à rien. » répondit la princesse à la proposition de son amie. « J'ai vu un mestre à mon arrivée à Lestival. » Elle avait eut besoin de confirmer ses craintes, d'être certaine avant de pouvoir en parler à quiconque. Mirena n'avait été nullement surprise, mais depuis, elle n'avait trouvé le courage de l'annoncer à son époux. « Tout est normal, je vais bien ne t'inquiète pas. » Les mots ne parvenaient à sortir. Admettre cela, c'était comme renier l'existence de Gaemon. C'était trop tôt, elle venait à peine de finir son deuil, elle venait enfin de retrouve Aegon. « Il y a quelques mois, je me suis rendue compte que je n'avais pas saigné la lune dernière ... » La panique s'était alors immédiatement emparée d'elle et elle s'était mise à constater le moindre petit symptôme: les nausées, une sensibilité particulière que ce soit émotionnellement ou à la vue des plats de leurs hôtes qui, au lieu de la régaler, lui donnait envie de courir dans le bosquet le plus proche. Elle avait peu à peu cesser d'utiliser des eaux de toilettes trop fortes en odeur et, elle avait de plus en plus de mal à lacer ses corsets. « Lorsque le convoi royal est arrivé, mestre Pycelle m'a confirmé ce que je pensais. » Elle n'avait pas pleinement confiance en ce vieil homme: mais il avait toujours été loyal à la couronne et s'était montré très précautionneux avec sa personne suite à son accouchement. « Je porte un enfant. Cela fait deux lunes tout au plus. » finit-elle par, enfin, dire.
AVENGEDINCHAINS


(3)


margaery. I've had lots of time to think about how good I was at seeming good. All those stories I told myself about who I was and why I did the things I did. There were so many lies in those stories.. ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roturier
Edrick
Roturier
Valar Dohaeris
Ft : Sam Heughan
Multi-Compte : Boadicée Sand, Arya Stark, Sacha
Messages : 849
Date d'inscription : 11/03/2017

Hymn for the missing (Abigaëlle) Empty
MessageSujet: Re: Hymn for the missing (Abigaëlle)   Hymn for the missing (Abigaëlle) EmptyMer 25 Juil - 23:17

Je levais les yeux au ciel en secouant la tête, un sourire toujours collé au visage, cependant sa remarque sur Erich me tira un léger soupire et je répondis :

« Margaery… Tu lis toujours trop de romans à l’eau de rose ! Mais oui, il portera mes couleurs, quand à tomber en pâmoisons… Enlève lui vingt ans, ainsi que son mauvais caractère et peut-être que je pourrais en rediscuter. Mais comme tu vois… Même Erich ne nous a pas rapproché. Du moins, pas de quoi en faire naître un amour ardent. Peut-être que s’il gagne le tournois, il sera tellement ardent qu’il me donnera un autre enfant. Peut-être une fille. »

Je fronçais les sourcils en écoutant la rose. Un mester ne servait à rien, elle en avait déjà vu un. Margaery était enceinte. Je n’étais pas stupide et j’avais déjà vécu pareil sensations bizarre pendant ma grossesse. Elle allait bien… Elle allait bien… Je doutais quand même lourdement de cela au vu de ses joues très pâles et j’étais bien heureuse que notre petiteballade nous fasse sortir des sentiers rocailleux et trop foulés du tournois. Elle avait besoin de calme pour l’instant. Si je m’écoutais je l’aurais fais rentrer à toute vitesse pour qu’elle s’allonge et se repose. Je repoussai délicatement une mèche de ses beaux cheveux bruns derrière son oreille en la regardant.

Quelques semaines qu’elle s’était rendue compte qu’elle n’avait pas saigné ? Il y avait dû avoir d’autres choses, comme moi. Mais elle ne voulait pas m’en parler. C’était confirmé, elle portait un enfant. Depuis au moins deux lunes. Je viens aussitôt l’étreindre et la bercer contre moi. Je ne savais pas comment réagir. Elle avait perdu un enfant, et la voilà à nouveau enceinte, cela était bien, montrant qu’elle n’était pas stérile ! Mais… dans ses yeux, je voyais une inquiétude, de la peur, et de la tristesse. Je la gardais serrer contre moi.

« Ça va aller Margaery, je te jure que ça va aller cette fois. Tout ira bien. »

Je la lâchais pour lui prendre le visage entre les mains soutenant son regard. Pensait-elle que cet enfant remplacerait son premier né ? Non, c’était hors de question. Je ne voulais pas qu’elle pense ça. Est-ce qu’elle se sentait coupable à cause de cet autre enfant qui était entrain de grandir en elle ? Je jetais un œil à Erich qui nous regardait, accrochait au chien sans comprendre son air sérieux sur le visage. Tant pis, heureusement qu’il ne parlait pas encore ! Je reviens à Margaery.

« Ma rose, écoute moi, tout ira bien cette fois, d’accord ? Tout. Tu n’as pas à te sentir coupable pour cet enfant. Tu ne remplace nullement ton premier né, il sera toujours dans ton cœur. Cet enfant ne le remplacera pas. Tu n’as pas à te sentir coupable, pour rien. D’accord ? Je te jure, devant les Sept, que je ferais tout, tout, ce que je peux, pour être là à l’accouchement. Je ferais tout pour être prêt de toi et te tenir la main. »

Lors de mon accouchement je l’avais appelé à grands cris, la suppliant de venir entre deux éclats de douleur, mais elle n’avait pas put être là. J’avais eu l’impression d’être abandonné par les miens lors de la naissance d’Erich. La distance était un fléau. Et je ne laisserais pas ce fléau m’empêcher d’être là pour Margaery. Il y en aurait d’autre, mais je ferais tout ce qui était en mon pouvoir pour être là et aider la rose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
and the rose blooms once more
Margaery Targaryen
and the rose blooms once more
Valar Dohaeris
Hymn for the missing (Abigaëlle) C2yF
Hymn for the missing (Abigaëlle) Tumblr_nrn4tyV0m31slec19o6_250
Ft : Natalie Dormer
Multi-Compte : Arys Manning & Alysanne Lefford & Theon Greyjoy
Messages : 781
Date d'inscription : 19/09/2017

Hymn for the missing (Abigaëlle) Empty
MessageSujet: Re: Hymn for the missing (Abigaëlle)   Hymn for the missing (Abigaëlle) EmptyJeu 26 Juil - 11:55

Abigaëlle & Margaery

Hymn for the missing


Elle leva les yeux au ciel avec amusement avant de se mettre à rire. « Point de roman à l'eau de rose, voyons ! Juste mon désir de te savoir heureuse. Qu'y-a-t-il de mal à espérer qu'un jour, ton mariage t'apporte l'amour ? » Elle se savait être une éternelle romantique mais lorsqu'elle avait quitté Port-Réal pour une retraite forcé à Hautjardin, elle avait crut son mariage terminé. Peut être que les Pères avaient raison, au final, de marier leurs filles par intérêt et non par amour, avait-elle alors songé. Qu'est-ce que l'amour lui avait apporté ? Une joie indescriptible mais un bonheur éphémère, prélude d'une plus grande peine. Ce n'était pas l'humiliation qu'elle ressentait alors qu'Aegon avait ordonné son départ, c'était la tristesse, le doute et le désespoir. Pourquoi l'envoyait-il loin de lui, loin de leur vie ? S'était-il lassé d'elle ? Lui en voulait-il pour la perte de leur fils ? Avait-il une maitresse ? Cette dernière idée lui était insupportable justement parce qu'elle était amoureuse. Un époux dont on ne se préoccupait guère pouvait bien aller courir la gueuse, il n'y avait que l'honneur qui était blessé, nullement le coeur. Et pourtant ... Quand il était venu la chercher, entamant leur grand voyage à travers Westeros, elle n'avait pas voulu y croire. Et puis, l'amour était revenu, effaçant la colère et la tristesse. Cette brève séparation leur avait permit, puisqu'ils étaient désormais ensemble, de se soutenir pour affronter ce deuil. Elle qui ne voulait plus entendre parler d'amour retrouver ses émois de jeune fille. Elle voulait croire que l'amour pouvait naitre et renaitre d'une union entre un homme et une femme. Le mariage n'était pas une fatalité et Bryce Caron se montrait visiblement prévenant à sa manière. Restait à convaincre cette tête de mule d'essayer de voir son époux sous un autre angle.

Elle n'eut cependant pas le loisir de philosopher davantage. D'ordinaire, ses nausées la prenaient bien plus tôt le matin. Pas qu'elle désirait dissimuler sa condition à son amie, mais elle n'avait pas particulièrement envie de l'annoncer ainsi. Effrayée à l'idée de faire une fausse-couche, elle préférait attendre encore un peu avant d'officialiser sa grossesse plutôt que de donner de faux espoir à son époux mais aussi au royaume entier. Elle eut un sourire face aux paroles réconfortantes d'Abigaëlle et finit par se détacher d'elle. « Je ne l'ai pas encore dit à Aegon. Je ne sais pas comme le lui dire en fait ... » Aegon, tout comme elle, restait encore très attaché au souvenir de Gaemon. Elle craignait que son deuil soit d'autant plus compliqué que son enfant resterait à jamais un nom, une entité abstraite du fait de son absence lors de l'accouchement. Si Margaery avait pu mettre un visage sur le nom du bébé, Aegon ne pouvait se fier qu'aux récit qu'elle lui en faisait, celle d'un enfant aux cheveux noirs et à la peau très pâle. La nuit, alors que le souffle régulier de son mari aurait du la bercer, elle restait éveillé, imaginant le petit être qui grandissait dans son ventre, se demandant si, cette fois encore, il tiendrait de la famille Tyrell ou s'il ressemblerait davantage aux Targaryen. « Nous avons tous deux été ... Profondément marqué par la perte de Gaemon. D'autant plus que la reine à donner naissance à un fils il y a peu. Je ... C'est trop tôt ! » Elle craignait que son époux rejette ce nouvel enfant, que, comme elle, il soit décontenancé par la nouvelle et ne montre pas la même joie que lors de sa première grossesse. Ils s'étaient tant investi pour l'arrivée de Gaemon ...
AVENGEDINCHAINS


(5)


margaery. I've had lots of time to think about how good I was at seeming good. All those stories I told myself about who I was and why I did the things I did. There were so many lies in those stories.. ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roturier
Edrick
Roturier
Valar Dohaeris
Ft : Sam Heughan
Multi-Compte : Boadicée Sand, Arya Stark, Sacha
Messages : 849
Date d'inscription : 11/03/2017

Hymn for the missing (Abigaëlle) Empty
MessageSujet: Re: Hymn for the missing (Abigaëlle)   Hymn for the missing (Abigaëlle) EmptyJeu 26 Juil - 12:55

« Il n’y a rien de mal à espérer Margaery, rien. Au moins tu y crois pour moi. »

L’amertume ne me va pas, mais je ne voulais plus parler de ce mariage. C’était inutile, il n’y avait rien à dire. C’était un mariage d’alliance et l’amour et l’amitié n’avaient pas réellement leur place malgré mes efforts pour tenter de faire naître quelque chose, mais à part Erich il n’y avait rien eut. C’était ainsi. Je n’étais nullement la seule dans ce cas et je n’étais pas à plaindre. Margaery n’avait pas à s’en faire pour moi, je vivais ma vie, de mon mieux. Nous verrons plus tard si Bryce pouvait m’aimer. Malgré les responsabilités qu’il acceptait de me donner… Rien n’y faisait. Enfin, ce n’était plus le moment de penser à cela.

Je gardais un moment Margaery contre moi avant qu’elle ne se dégage et qu’elle ne m’explique. Je lui souris, rajustant une mèche de cheveux derrière l’oreille. Et hochai la tête. Je ne pus m’empêcher de faire de l’humour pour la détendre.

« Évite de faire comme moi : vomir en pleine nuit n’est pas forcément la meilleure manière d’annoncer un enfant. »

Ah ça ! Non, enceinte de trois lunes, j’avais réussis à le cacher jusqu’à cette nuit là. Et le lendemain j’avais dû garder le lit. Mais au moins je lui avais dis. Mais notre relation n’était pas du tout la même que Margaery et Aegon. Je hochai doucement la tête avant de poser mes mains sur les joues de mon amie. Ce n’était pas trop tôt. Je ne pensais pas. Ils avaient attendu assez longtemps.

« Non Margaery. Si tu pense ainsi, il sera toujours trop tôt. Les Sept vous ont offert ce petit être car ils sentent que pour vous c’est le bon moment. Gaemon sera toujours dans ton cœur, mais laisse de la place aussi pour tes autres enfants ma chérie. Tu n’as pas à te sentir coupable pour cette vie qui grandit en toi. Je suis sûre qu’il vous aidera, toi et ton époux à sa manière. Ces enfants ne sont pas comparables, mais tout ira bien. »

La situation de Margaery n’était pas comparable avec aucune autre, mais c’était Margaery : elle n’était pas comparable. Je ne la lâchais pas des yeux, soutenant et l’encourageant du regard. Je la lâchais un peu pour vérifier qu’Erich ne fasse aucune bêtise. Il jouait sagement avec le chien. Je reviens à Margaery.

« Tu trouvera le moyen de lui dire Margaery, d’accord ? Tu vas trouver. Je ne peux pas te conseiller, je ne connais pas le prince. Mais tout iras bien, ce n’est pas une punition, tu le mérite. Vous le méritez. N’ai crainte. »

Je la soutiendrais jusqu’au bout, elle pouvait compter sur moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
and the rose blooms once more
Margaery Targaryen
and the rose blooms once more
Valar Dohaeris
Hymn for the missing (Abigaëlle) C2yF
Hymn for the missing (Abigaëlle) Tumblr_nrn4tyV0m31slec19o6_250
Ft : Natalie Dormer
Multi-Compte : Arys Manning & Alysanne Lefford & Theon Greyjoy
Messages : 781
Date d'inscription : 19/09/2017

Hymn for the missing (Abigaëlle) Empty
MessageSujet: Re: Hymn for the missing (Abigaëlle)   Hymn for the missing (Abigaëlle) EmptyJeu 2 Aoû - 18:56

Abigaëlle & Margaery

Hymn for the missing


Margaery observa la blonde avec un air septique: dans son ton, la conversation était close sur ce sujet, parler de Bryce ne ferait qu'envenimer sa mauvaise humeur. Néanmoins, de ce qu'elle en avait vu, l'homme n'était pas un mauvais bougre, peut être froid mais fort courtois et éclairé. Que se passait-il donc pour que même une amitié ne parvienne à naitre ? Elle ne désirait mettre en cause Abigaëlle: c'était son amie, l'une de ses plus vieilles connaissances, mais si elle savait que rares étaient les mariages d'amour, peu de femme parlaient ainsi de leur époux, avec une telle indifférence dans la voix. Soit. Si elle ne désirait plus en parler, c'était son choix. La promenade lui faisait du bien: les jours de voyages qu'elle avait effectués pour rejoindre Lestival l'avait épuisé mais elle avait refusé de se laisser aller comme elle avait pu le faire quand elle attendait son premier enfant: Aegon aurait tôt fait de la renvoyer à Port-Réal pour sa sécurité ! Ils avaient entamé leur voyage ensemble, ils le finiraient ainsi. Cependant, elle redoutait la réaction de son époux: ils parvenaient enfin à vivre de nouveau ensemble, à partager la même couche, des discussions et des caresses ... Cette nouvelle risquait de tout chambouler.  « Certes, mais j'ai de la chance, je parviens à me retenir jusqu'à ce qu'il quitte les draps le matin ... ET Myrena m'ait d'une aide précieuse. Pour le moment, je crois qu'il ne se doute de rien. » Aurait-il les mêmes attentions qu'il avait eut lorsqu'elle était enceinte la première fois ? L'abandonnerait-il de nouveau pour un quelconque brasier ? S'ils n'avaient pas reparlé de cela, Margaery restait septique. Il suffisait d'évoquer le départ soudain de son prince pour l'Orage pour qu'elle entre dans une colère noire. « Chaque matin et chaque nuit, je me torture à savoir si c'est le bon moment mais ... Avec les joutes ... » Elle soupira. « Il croit avoir à prouver sa valeur, sa place. Notre mariage n'a certainement pas enchanté Dorne et les évènements avec le prince Viserys ont refroidies les relations avec le Nord ... » Elle ne voulait pas le déconcentrer. De toute façon, il n'était pas sur qu'elle parvienne au terme, encore. Sa grossesse était précoce, beaucoup de femmes étaient victimes de fausses couches dans les premiers mois et elle refusait de donner de nouveau de faux espoirs à Aegon. Pas après avoir lu la douleur de perdre son héritier dans son regard améthyste. « Je lui dirais après les festivités ! Enfin, j'essaierai d'aborder le sujet si nous en avons l'occasion car je doute que Lestival nous offre une once d'intimité. » Depuis leur arrivée, ils n'avaient eut un instant ensemble: Aegon passait ses journées auprès de son père ou d'autres nobles, le soir, tous deux étaient trop épuisés pour quelques conversations que ce soit. Lui par ses journées, elle par les nausées. Elle ne cessait de se dire que, si elle même ne parvenait à accueillir la nouvelle avec une joie franche, son époux serait sans doute tout aussi mitigé qu'elle ne l'était à cette découverte. De plus, un mauvais pressentiment l'assaillait. Non. Elle devait attendre. Attendre et voir. Cacher cette grossesse était la seule chose qu'elle pouvait se permettre de faire pour l'heure. Et même si elle hochait la tête, promettant de dire à son époux qu'il connaitrait le bonheur d'être père, elle se rassurait en pensant n'avoir promis aucune date. Sa main se posa sur son ventre encore plat bien que légèrement gonflé, deux lunes ... Bientôt, l'arrondi de son sein serait visible de tous mais d'ici là, elle tiendrait un minimum de personne dans la confidence: quelque chose lui disait que cela était pour le mieux. « Dis moi, Erich émet-il le désir d'avoir un frère ou une soeur ? J'ai longtemps cru que nous aurions la joie de connaitre la maternité en même temps. » dit-elle en plaisantant. Mais les choses étaient bien loin d'être comme elle l'avait espéré: certes, elle portait un diadème et de beaux bijoux, les gens s'inclinaient devant elle mais ses rêves d'enfants n'étaient plus. Ses amies étaient éparpillées aux quatre coins de Westeros, son premier-né était quasiment déjà fiancé avant même sa venue au monde ... « Comment Bryce se comporte-t-il avec lui ? J'imagine qu'ils doivent commencer à passer du temps ensemble ? » Elle se demandait souvent comment Aegon aurait été si Gaemon avait survécu: s'il aurait eut hâte de le voir grandir, s'il lui aurait apprit à marcher, puis à monter à cheval. Elle aurait, alors, porter l'enfant dans la tente où son père se préparait pour lui montrer quel beau chevalier il était ... Ils auraient pu être si heureux tous les trois ... En dehors de Mace, Margaery n'avait aucun exemple de paternité et l'ancien Lord Tyrell s'était montré plus que présent dans la vie de ses enfants.
AVENGEDINCHAINS


(5)


margaery. I've had lots of time to think about how good I was at seeming good. All those stories I told myself about who I was and why I did the things I did. There were so many lies in those stories.. ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roturier
Edrick
Roturier
Valar Dohaeris
Ft : Sam Heughan
Multi-Compte : Boadicée Sand, Arya Stark, Sacha
Messages : 849
Date d'inscription : 11/03/2017

Hymn for the missing (Abigaëlle) Empty
MessageSujet: Re: Hymn for the missing (Abigaëlle)   Hymn for the missing (Abigaëlle) EmptyJeu 2 Aoû - 21:44

Je hochais la tête en écoutant Margaery. Myrena… Sûrement une de ses servantes, je ne voyais que ça. Je souris et frottai le dos de Margaery amusée parce qu’elle venait de me dire.

« Tu es forte ma belle, cela n’a rien d’étonnant. Et crois moi : les hommes ne voient rien jusqu’à ce qu’on leur pose sous le nez ! Si tu pense qu’il ne se doute de rien, alors il ne se doute de rien. »

Je rassurais de mon mieux Margaery en surveillant le chien et le chiot. Elle avait d’excellentes idées, il lui fallait attendre, trouver un endroit intime, rien qu’à eux deux pour pouvoir lui annoncer et partager cet instant avec lui et rien qu’avec lui. Surtout qu’elle l’aimait. J’espérais qu’elle puisse lui cacher jusqu’à là sans avoir d’ennuis. Mais la connaissant, elle était assez maligne pour cacher sa grossesse jusqu’au terme si elle le voulait. Du moins, c’était moi ce que je pensais ! Mais Margaery ne le ferais pas. Cacher sa grossesse jusqu’au terme. Je répondis avec un sourire :

« Tu as raison, attends la fin des joutes, puis trouve un endroit tranquille, paisible, qui vous rappelle à tout deux de bons souvenirs, puis fais lui la déclaration ! Ce moment ne doit être qu’à vous deux »

Mon regard tomba à nouveau sur mon fils qui leva la tête en entendant son nom. Il m’interrogea du regard puis retourna avec le chien. Émettre une envie d’un frère ou d’une sœur ? Et que quelqu’un lui vole l’affection de sa mère ? Je sentis cependant la pointe de déception dans la voix de Margaery. La culpabilité me tenailla et je détournais les yeux. Rien n’avait changé en deux ans : j’aimais toujours aussi peu les relations de couples avec Bryce, alors je ne faisais que le stricte nécessaire quand il le fallait. Heureusement ce n’était pas un acharné de la chose. Je secouais doucement la tête.

« Navrée ma douce, mais cela ne sera pas pour cette fois. Bryce fait ce qu’il faut, mais les sept ne nous offrent pas un nouvel enfant. Et je pense qu’Erich est ravie de m’avoir pour lui seul. »

Je retiens un profond soupire lorsqu’elle évoqua à nouveau Bryce. Au moins Bryce ne touchait pas un cheveux de mon fils. Il le considérait comme son fils, et il en était fier. Quand à passer du temps avec lui… Je haussai de nouveau les épaules et un souvenir me reviens. Machinalement je touchais ma joue du bout des doigts en fixant mon enfant.

« Comme un père… Il se comporte bien avec lui. Ils passent beaucoup de temps ensemble, Bryce est très gentil avec lui, il s'en occupe bien. Au moins il s'entend mieux avec son fils qu'avec moi. Margaery, il faut que je te raconte une chose… »  

Je pris une profonde respiration avant de lui raconter ce qu’il s’était passé il y a deux ans avec Bryce. Je ne cachais pas que c’était effectivement en partie de ma faute, mais presque mot pour mot, je répétais la menace qu’il m’avait fait avant de gifler sa sœur. Je n’inventais rien et expliquai calmement la scène telle qu’elle s’était passé, n’enjolivant rien disant uniquement et simplement la vérité.

« Et je lui ai clairement dit que le respect n’était pas dû, mais qu’il s’obtenait. Je lui ai juré, droit dans les yeux, que s’il tentait de lever la main sur moi je repartirais au Bief immédiatement. Et ensuite j’ai raccompagné lady Bethany dans sa chambre. Ma septa voulait d’écrire un mot quand elle a sut ce qui s’était passé, je lui ai interdit. Est-ce que tu comprends pourquoi j’évite et je fais en sorte que mon fils passe le moins de temps possible avec lui ? S’il te plaît, ne me parle plus de Bryce quand nous sommes toutes les deux. »

Je me baissai pour prendre ce que Erich me tendait dans sa petite menotte et sourit en voyant que c’était une fleur. Je l’accrochais aussitôt à mon corsage avec un rire. Il revient avec trois fleurs pour Margaery. J’éclatais cette fois de rire et secouais la tête.

« Mais regarde moi ce séducteur ! Pas deux ans qu’il essaye déjà de t’amadouer ! »

Il tenait bien de son oncle, nulle doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
and the rose blooms once more
Margaery Targaryen
and the rose blooms once more
Valar Dohaeris
Hymn for the missing (Abigaëlle) C2yF
Hymn for the missing (Abigaëlle) Tumblr_nrn4tyV0m31slec19o6_250
Ft : Natalie Dormer
Multi-Compte : Arys Manning & Alysanne Lefford & Theon Greyjoy
Messages : 781
Date d'inscription : 19/09/2017

Hymn for the missing (Abigaëlle) Empty
MessageSujet: Re: Hymn for the missing (Abigaëlle)   Hymn for the missing (Abigaëlle) EmptyMer 5 Sep - 16:11

Abigaëlle & Margaery

Hymn for the missing


Jusque là, elle s'était contenté de repousser chaque jour l'inévitable, mais elle ne pourrais tenir Aegon en dehors de la confidence très longtemps. Son époux ne lui pardonnerait pas pareil cachotterie, même si elle avait pour but de protéger leurs coeurs meurtris par la perte de leur premier bébé. Il fallait qu'elle se décide, une bonne fois pour toute. Peut être qu'en faisant une annonce publique cela serait plus simple ? Elle n'en savait rien. N'avoir personne à qui confier ses craintes avait été profondément dur à porter pour la princesse qui, aujourd'hui, espérait juste que tout se passerait comme prévu. La remarque de son amie la fit sourire. Telle une femme mariée depuis des années, Abigaëlle commençait à parler comme sa grand-mère, évoquant les hommes en une généralité peu éclairée et attentives. « Tout de même ... » répondit-elle sans vraiment poursuivre. Les détails de son intimité conjugale n'avaient pas a être révélés dans un lieu ou tous pouvaient les entendre ! Cependant, elle gageait que son époux connaissait suffisamment bien les formes de son corps pour remarquer, prochainement, les rondeurs se dessiner à nouveau sur ce dernier. Mais qu'il le découvre de lui même ou qu'elle le lui annonce, elle ignorait ce qui était le mieux à faire. Malgré leurs retrouvailles, malgré leur amour qui se faisait, chaque jour, plus fort, la Tyrell n'oubliait pas que son mari était un prince, un héritier qui avait des devoirs. Depuis leur arrivée à Lestival, Aegon était étrange, s'éclipsant à la moindre occasion si bien qu'elle avait crut à une maitresse. Mais il ne l'avait nullement trompée durant sa convalescence à Hautjardin et elle avait pu constater qu'il n'en était rien non plus ici.  « J'espère que tu as raison. Mais je craigne qu'il ne disparaisse à nouveau pour l'un de ses nombreux devoirs qui l'appellent si souvent ... Quand ce ne sont pas ses intuitions ! » C'était un fait inexplicable mais les raisons qu'il lui donnait. Il avait quitté Port-Réal pour l'Orage durant la peste, sur une intuition. Désertait les moments avec elle, pour son devoir. Cela frustrait la bieffoise au plus haut point mais, par égard pour leur idylle renaissante, elle s'empêchait de dire quoi que ce soit. Il fallait qu'ils retrouvent leurs marques avec la cour, eux qui en avaient été si longtemps éloignés. La conversation dévia sur un autre couple, un autre problème et alors qu'Erich jouait avec Alester, Margaery tourna le regard vers la blonde.« J'espère tant te voir devenir mère à nouveau, nous avons été séparée si longtemps, ma chère. Peut être serait-ce l'occasion de donner à mon futur fils un camarade de jeu ? » dit-elle en posant rapidement une main sur le ventre de la jeune femme avant de la retirer en riant. Elles en avaient tant parler, adolescentes, des enfants qu'elles auraient et qui grandiraient ensemble, amis comme elles même l'étaient depuis tant d'années. Si elles avaient eut des filles, nul doute que celle d'Abigaëlle serait venue au service de la sienne, répétant le schéma maternel. Si elles avaient eu des fils ... Margaery pensait à ses frères, à son époux et à Robb Stark. Oui, elle aurait aimé savoir ses enfants entourés de cet amour qu'elle avait pu recevoir de la famille Rowan. Elle ajouta alors. « Je te taquine ! Bien sur, tes devoirs te garde à Serena, mais il me plairait que nous puissions nous voir plus souvent. » Il lui aurait plut qu'Abigaëlle puisse avoir une charge à la cour, mais elle imaginait pas Lord Caron s'éloigner de ses terres et le devoir d'une épouse était d'être auprès de son mari, surtout lorsque des enfants en bas âge se trouvaient dans l'équation. Tout ceci n'était plus qu'un rêve, irréalisable. Et le récit de la jeune femme ne rassura pas la jeune princesse.« Qu'as-tu donc fait Abigaëlle ?! Ne te rends-tu pas compte que ces histoires d'alliance nous dépassent ? Si Lord Caron te voulait à son côté, ce n'était sans doute pas sans raison, attiser sa colère ne pourras vous attirez que des problèmes, à ton fils et à toi. » Même si elle n'imaginait pas Bryce Caron s'en prendre à sa famille, elle n'osait penser à l'ambiance qui devait régner au sein du couple de Serena. Elle avait toujours espéré que ce mariage tourne bien, offre à son amie le bonheur et l'épanouissement qu'elle méritait. Et elle avait sincèrement crut que la naissance d'Erich les rapprocherait. Si elle avait la confirmation que c'était totalement l'inverse, depuis le début de leur promenade, elle n'imaginait pas que les choses s'étaient dégradées à ce point. « Je doute qu'il soit homme à répudier une épouse, surtout si cette dernière lui à donner un fils. J'ai entendu dire qu'il était fidèle au Sept. Cependant ... Lady Bethany est désormais mariée à Lord Selmy et ne pourra pas éternellement servir de tampon entre son frère et toi. » Elle ne pouvait que songer aux angoisses qui devaient assiéger cette pauvre femme qui, à présent, se trouvait bien loin de Serena. Si le mariage de Loras n'avait pas été béni d'amour et avait même franchement été difficile, au moins n'avait-elle jamais craint pour son frère ou sa soeur de l'Ouest qui, malgré son caractère, avait l'expérience de savoir comment manipuler un homme. Quand à Garlan aimait bien trop Leonette qui n'avait nullement ce genre de réaction. Ne restait que Willos et Daena. Mais, là encore, Olenna veillait au grain et chacun semblait y trouver son compte. « Un homme peut faire bien pire que de lever la main sur sa femme. » dit-elle, se souvenant de quelques dames qu'elle avait pu rencontrer dans sa vie, des femmes de basse naissance, aussi, fuyant leurs maris avec, parfois, un enfant dans les bras. Tous les mariages n'étaient pas heureux. Mais beaucoup pouvaient mal tourner « Et même si ton époux n'a rien d'une personne cruelle ... Je gage que sa patience à ses limites. » L'inquiétude se traduisait dans sa voix. Elle ignorait ce qu'elle craignait, mais elle savait que tout cela n'augurait rien de bon dans l'avenir. Être une épouse de seigneur était la plus haute place qu'une femme de la noblesse puisse espérer. Mais ses actes, ses paroles, et même ceux de son mari, pouvaient entacher une réputation bien plus vite qu'on ne pouvait le dire. Pauvre Erich, songea-t-elle alors, comment grandirait-il au milieu de cette famille qui ne s'appréciait guère ? Elle s'accroupit devant l'enfant et laissa son doigt venir taquiner son nez. « Pour sur, mon seigneur, si je n'étais déjà mariée je serai entièrement vôtre ! » Le genre de paroles d'une dame à un enfant. Nul doute qu'Aegon en aurait rit, lui aussi. « Avez vous déjà pensé à l'avenir d'Erich ? »
AVENGEDINCHAINS


margaery. I've had lots of time to think about how good I was at seeming good. All those stories I told myself about who I was and why I did the things I did. There were so many lies in those stories.. ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

Hymn for the missing (Abigaëlle) Empty
MessageSujet: Re: Hymn for the missing (Abigaëlle)   Hymn for the missing (Abigaëlle) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Hymn for the missing (Abigaëlle)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Abigaël Faszler, la folle en cage. [ Terminé ]
» It's as if my heart knows you're the missing piece • Oméline
» Abigaëlle "Abby" Sciuto
» I dreamed I was missing || Mike V. Castellucci [FINIE]
» Il a craquer son slip celui là ~ [ PV Abigaëlle]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp terminés-
Sauter vers: