RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Toutes les nouveautés de la MAJ sont à retrouver ici ! [FB] All I gave you is gone (Aergy) 3725701551
La dernière édition de la Gazette est disponible par ici [FB] All I gave you is gone (Aergy) 3725701551
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)

Partagez
 

 [FB] All I gave you is gone (Aergy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
and the rose blooms once more
Margaery Targaryen
and the rose blooms once more
Valar Dohaeris
[FB] All I gave you is gone (Aergy) C2yF
[FB] All I gave you is gone (Aergy) Tumblr_nrn4tyV0m31slec19o6_250
Ft : Natalie Dormer
Multi-Compte : Arys Manning & Alysanne Lefford & Theon Greyjoy
Messages : 778
Date d'inscription : 19/09/2017

[FB] All I gave you is gone (Aergy) Empty
MessageSujet: [FB] All I gave you is gone (Aergy)   [FB] All I gave you is gone (Aergy) EmptyVen 20 Juil - 16:22

Aegon & Margaery

All I gave you is gone


L'aube pointait à l'horizon. Depuis son lit, Margaery observait les premiers rayon du soleil apparaitre, dessinant d'un trait noir la silhouette de Port-Réal. En d'autres temps, elle aurait trouvé cela magnifique. Elle se serait précipitée à la fenêtre pour pouvoir apprécier pleinement le spectacle. Mais le coeur n'y était pas. Enroulée dans les draps, le regard dans le vide, la jeune femme se contentait de rester immobile, comparant la vivacité de ce soleil levant aux flammes qui avaient dévoré le corps de Gaemon, quelques jours auparavant. Ses yeux se fermèrent alors. Elle sentit les larmes lui piquer les yeux et détourna son visage de la vue tout en commençant à sangloter. Voilà des jours qu'elle était dans cet état: muette, livide, éteinte. Les premiers jours, elle avait refuser de quitter la chambre, se remettant de son accouchement, incapable de tenir debout. Le soutient de son beau-père avait été décisif le jour où l'on procéder à la crémation et depuis lors, le même rituel se déroulait chaque jour. Sa chambrière entra et l'aida à rejoindre le fauteuil de sa coiffeuse. Alors qu'elle se brossait lascivement les cheveux, la jeune femme s'affairait autour du lit et revint vers elle pour l'aider à s'habiller. Elle se trouvait irréelle, ainsi vêtue de sa robe sombre aux broderies dorées, un ras-du-cou en diamants et tourmalines noires à son cou: son teint pâle laissait entrapercevoir ses cernes, son air épuisée. Nul ne pourrait prétendre qu'elle feignait son deuil. Comme à son habitude, Mirena tentait de converser. Margaery savait que c'était sa façon de l'aider à se changer les idées, mais elle écoutait rarement. Pourtant, lorsque la jeune servante prit le ton de la confidence, elle sentit son attention s'intensifier autour de ses mots « On dit que le Prince a été aperçu sur la Route Royale. Il devrait arriver d'ici peu ! » Elle sentit son coeur manquer un battement. Aegon. Depuis combien de temps ne l'avait-elle pas vu ? Cela lui semblait une éternité ... Lorsqu'il l'avait quitté, elle portait encore son enfant et un sourire d'une oreille à l'autre. Celle qu'il s'apprêtait à retrouver n'était plus que l'ombre d'elle même.  « Merci, Mirena. Je vais me débrouiller seule pour la suite. » lui dit-elle d'une voix douce alors que la chambrière se retirait non sans une révérence. Jetant un oeil à son reflet, elle termina d'appliquer un trait de charbon sur sa paupière et glissa quelques épingles à cheveux dans le chignon réalisé par son habilleuse. Tombant à point nommé, au bruit de l'agitation hors de la chambre, la princesse quitta ses appartements pour rejoindre le groupe venu souhaiter la bienvenue au prince.

Eblouie par l'éclat du soleil, elle semblait encore plus malade mais gardait la tête haute. Elle les entendit avant de les voir: le cortège accompagnant Aegon arriva à grande vitesse et les cris de joie résonnèrent dans la cour. Avec un sourire forcé, Margaery se joignit à la révérence commune, baissant la tête alors que son époux descendait de cheval. Les salutations d'usage commencèrent, la primauté revenant au monarque qui échangea quelques mots avec son fils. Quand vint son tour, elle se contenta d'une voix éteinte.  « Quel bonheur de vous revoir, mon bien-aimé. » Le vouvoiement mettait une distance qu'ils n'avaient plus connu depuis leur mariage. Relevant les yeux, elle sentit une bouffée de colère l'envahir. Colère qu'elle tenta d'étouffer. Une fois son devoir accompli et la possibilité de s'éclipser, elle regagna a toute hâte leurs appartements. Le revoir était bien plus difficile que ce qu'elle avait pu imaginer.  
AVENGEDINCHAINS


(1)


margaery. I've had lots of time to think about how good I was at seeming good. All those stories I told myself about who I was and why I did the things I did. There were so many lies in those stories.. ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

[FB] All I gave you is gone (Aergy) Empty
MessageSujet: Re: [FB] All I gave you is gone (Aergy)   [FB] All I gave you is gone (Aergy) EmptySam 21 Juil - 2:52

All I gave you is gone

Fire and Blood

Aegon & Margaery

Le temps passait, les choses changeaient et le bonheur demeurait toujours éphémère, car quelque chose finissait toujours par ramener le prince héritier à la réalité. Son mariage avait été célébré, en compagnie de nombreux nobles et de personnes proches, dont le loup, son frère de l’hiver. Et suite à cela, son épouse était tombée enceinte, amenant une grande joie au sein de la maison royale. Mais cela n’avait été que de courte durée, car des événements dramatiques touchèrent le royaume ; la peste rouge s’attaqua à l’Orage, au nord de Dorne et à l’est du Bief, ravageant la population. Et Aegon, s’il était véritablement inquiet pour la population, savait le risque qu’il encourait s’il quittait la capitale. Mais malgré tout, ce fut lors nuit orageuse qu’il s’échappa du donjon rouge, suivant son instinct et  passant par les passages secrets, s’engouffrant dans des endroits étroits avant de pouvoir, enfin, se retrouver à l’extérieur. Puis ce fut à cheval qu’il rejoignait les terres macabres de l’Orage, qui se voyait décimée par la maladie. Là-bas, les événements s’enchaînèrent. Il offrit son soutien totale aux nobles et fut présent quand les prêtres rouges suggérèrent de brûler les cadavres, dont faisait parti le corps de Loras Tyrell. Il y eut plusieurs crémations, mais la dernière de toute fut la plus importante. Car c’est à cet instant, que le temps se figea pour le prince. Que les formes apparurent dans les flammes, celles des animaux en tout genre, de personnes et les voix l’appelèrent à s’avancer. Les cris alentours, bien que puissants, ne parvinrent nullement à le sortir de son état pareil à une transe. Et alors qu’il se trouvait au sein du bûcher, les heures s’écoulèrent avant que les flammes ne s’amenuisent et ne révèlent un corps debout, celui du prince qui tenait fermement, en mains, une épée rougeoyante. Cela attisa les foules, tandis que certains commencèrent à s’intéresser à lui, qu’il réussissait à nouer un lien plus profond avec les nobles et paysans des terres de l’Orage, principalement ceux ayant accepté de se convertir à la religion du dieu rouge. Mais ce qu’il n’avait pas su à cet instant, c’était le drame qui se déroulait à la capitale. La mort de son premier-né, dont il fut informé quelques temps après. La mort passait une nouvelle fois dans son sillage et le prince, bien qu’ayant vécu un événement étrange qui aurait pu être bénéfique, ne put se réjouir longtemps.

Mais désormais, il était de retour, accompagné d’un convoi des terres orageoises. Son arrivée dans les rues de la capitale était saluée, le prince ayant toujours bénéficié d’une grande proximité avec le peuple. Une fois dans la cour, le prince descendit de son cheval. Les salutations débutèrent, commençant par celle du roi. Un sourire d’usage ornait ses lèvres, comme à son habitude, alors qu’il n’avait pourtant pas le coeur à rire. Ce fut une fois face à son époux que son regard devint terne, sans réelle saveur. Le sourire disparut, tandis que seule la neutralité demeurait face au vouvoiement de celle avec qui il avait tant partagé. « Ma princesse, c’est un plaisir de vous revoir. » répondit-il. Il avait tenté d’être doux, mais il était revenu au vouvoiement, sans véritablement sans rendre compte. Puis les nobles se séparèrent, chacun retourna à ses tâches et le prince lui-même s’apprêtait à reprendre quelques activités. Il cherchait à fuir la réalité, à s’en échapper, se sentant coupable de la tragédie qui avait frappé sa famille. Mais quand il chercha son épouse, cette même réalité lui revint au visage. Il se dirigea d’un pas hâtif jusqu’aux appartements qu’ils partageaient, entrant dans la pièce rapidement. Et, tombant nez-à-nez face à la rose devenue dragon, il se figea. Il ravala sa salive. Son regard trahissait son désespoir intérieur, sa propre haine envers lui-même et son action. D’un geste, il retira son épée du fourreau, l’épée caractéristique de ce voyage qu’il avait vécu. Il l’a posa et chercha à s’approcher de la jeune femme. « Je... » tenta-t’il de débuter, vainement. Les mots ne sortaient pas, nulle parole ne voulait franchir ses lèvres alors qu’il commençait à mordiller celle du bas avec celle du haut. Les mots n’étaient pas suffisants. Et comment auraient-ils pu l’êtres en cet instant. « Vraiment… »fit-il, sa voix tressaillant. Il ferma les yeux, ravala sa salive et inspira ; l’épreuve était difficile. Il venait d’échouer. Une nouvelle fois. D’abord le Nord. Maintenant, la protection et le soutien de son épouse. Il n’était, finalement, peut-être pas celui destiné à tant de choses, à unifier ce royaume. Ce n’était peut-être pas en son pouvoir, puisqu’il n’était même pas capable de soutenir son épouse. « J’ai trahi mes voeux. » réussit-il à dire, difficilement. Il observa son épouse. Une distance était instaurée. « Je n’ai su être là dans l’épreuve, pour te soutenir. J’en suis même responsable. » continua-t’il en avançant d’un pas, mais cessant aussitôt de s’approcher, baissant la tête vers le sol. « Il me faut me recueillir au septuaire. Accepteriez-vous de vous joindre à moi ? » demanda-t’il pour changer de sujet, avec des paroles trop polies, comme à l’époque où ils n’étaient encore que fiancés, où la distance devait être apposée. Et à cet instant, il craignait la réponse de son épouse.

DRACARYS 2017
Revenir en haut Aller en bas
and the rose blooms once more
Margaery Targaryen
and the rose blooms once more
Valar Dohaeris
[FB] All I gave you is gone (Aergy) C2yF
[FB] All I gave you is gone (Aergy) Tumblr_nrn4tyV0m31slec19o6_250
Ft : Natalie Dormer
Multi-Compte : Arys Manning & Alysanne Lefford & Theon Greyjoy
Messages : 778
Date d'inscription : 19/09/2017

[FB] All I gave you is gone (Aergy) Empty
MessageSujet: Re: [FB] All I gave you is gone (Aergy)   [FB] All I gave you is gone (Aergy) EmptySam 21 Juil - 13:49

Aegon & Margaery

All I gave you is gone


La perte de Gaemon avait retiré à la vie toute sa couleur. Perdue dans son océan de culpabilité et de colère, elle semblait errer: alors même qu'elle avait trouvé la force de quitter sa chambre, elle semblait demeurer dans une forme de transe dont nul ne pouvait la tirer. Elle n'échangeait que peu, avare de paroles, concise dans ses lettres. Si autrefois, lorsque son père avait quitté ce monde, elle avait été mue de l'élan de solidarité et de compassion qu'elle avait sut trouvé en ses amis, en sa famille et même chez quelques inconnus, elle n'avait aujourd'hui que faire de ce qui lui semblait être de la pitié. Ne répondant qu'à Daena et Abigaëlle, elle avait laissé les autres missives encore cachetés sur un coin de sa coiffeuse, laissant s'amonceler marque de condoléances et de soutient. Ce jour n'était en rien ce qu'elle avait imaginé. La déception de se découvrir seule après le départ d'Aegon, l'incompréhension alors qu'il quittait la sécurité du château royal pour un voyage qui pourrait lui être fatal l'avait plonger dans une inquiétude que seule la venue prochaine de leur enfant parvenait à apaiser. La mort de Loras avait été un choc. Elle n'était pas stupide, elle savait très bien ce qui avait poussé son frère à rejoindre l'Orage malgré l'épidémie ... Mais les nobles intentions n'étaient rien face à la vivacité de la peste rouge et Aegon ne faisait exception à la règle. La nuit, alors que les souvenirs de Loras hantait ses rêves, elle finissait en nage, imaginant celui qu'elle aimait succomber à la maladie loin d'elle, loin d'eux. Le deuil de son frère était lourd à porter mais elle n'aurait supporter le veuvage. Quand elle avait commencé à ressentir des maux de ventre, elle avait mis cela sur le compte de l'angoisse perpétuelle dans laquelle elle était plongée. Si elle avait sut ... Peut être mestre Pycelle aurait-il pu faire quelque chose ? Peut être aurait-elle accueille son époux avec leurs fils dans les bras ? Se retournant pour faire face au dragon, elle entendit ses mots sans réellement les écouter. Il était trop tard pour tout cela, trop tard pour revenir en arrière ... Loras était mort, comme de nombreuses personnes sur cette terre, Gaemon n'était plus et elle, elle était brisée.  « Tu m'as laissé toute seule ... » lui répondit-elle à mi-voix. Ignorant si elle se faisait un constat à elle même, ou si elle tenter de taire son reproche, elle sut que malgré le quasi murmure, il l'avait entendu. « Tu as disparu sans un mot, sans rien me dire de tes intentions. A moi ... Ton épouse ! Tu m'as laissé m'inquiéter pour toi alors même que j'avais besoin de toi ! » Sa voix se faisait plus forte à mesure que les larmes commençaient à envahir son regard noisette. La colère, la frustration, la déception et la tristesse qu'elle ressentait depuis la perte de leur enfant semblaient vouloir sortir. Elle avait trop longtemps garder cela pour elle, taisant pudiquement sa douleur, gardant la tête haute de la future reine qu'elle serait un jour, comme il le lui avait conseillé. Maintenant, dans l'intimité de cette chambre, devant lui qui lui avait tant manqué, ses émotions se déchainaient. Et elles avaient décidé de prendre Aegon comme coupable idéal. Bien sur, Margaery savant au fond d'elle qu'il n'y était pour rien. Peut être que les choses auraient été différentes s'il était resté, mais elle était ainsi et Aegon n'avait nullement tué leur fils à la naissance. « Pourquoi es-tu parti ? Qu'est-ce qui avait tant de valeur là-bas que tu as préféré t'y rendre plutôt que de rester ici ? » Sa grand-mère avait toujours dit qu'il serait un grand roi: il se préoccupait du peuple, de ses futurs sujets de la même manière qu'il s'intéressait aux nobles. La colère laissa place à la tristesse: elle aurait du s'en douter, il était prince, elle n'aurait jamais la valeur de son royaume. Lui tournant le dos, elle tenta de ravaler ses larmes, passant un doigt sous ses paupières pour éponger les éventuelles traces qui pourraient la trahir. Inspirant profondément, elle expira tout aussi fort et pivota pour lui faire face à nouveau. Reprenant le masque d'indifférence qu'elle arborait en dehors de ces murs, mais les yeux rougis par les traces de sa peine, elle acquiesça à sa proposition. « Je m'y rends chaque jour. Notre fils sera sans doute heureux de voir son père lui rendre hommage. » répondit-elle, faisant fi de la distance qu'à son tour, il mettait entre eux.
AVENGEDINCHAINS


(2)


margaery. I've had lots of time to think about how good I was at seeming good. All those stories I told myself about who I was and why I did the things I did. There were so many lies in those stories.. ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

[FB] All I gave you is gone (Aergy) Empty
MessageSujet: Re: [FB] All I gave you is gone (Aergy)   [FB] All I gave you is gone (Aergy) EmptySam 21 Juil - 16:33

All I gave you is gone

Fire and Blood

Aegon & Margaery

Son épouse était différente. Elle ne recelait plus de cette lumière qu’il avait jadis connue, de cette étincelle de joie et d’amour qu’ils avaient partagé ces dernières lunes, après cette annonce qui avait un peu plus uni le couple princier. La rose s’était flétrie, avait perdue une part de son éclat en même temps que leur enfant. Si au fond de lui, l’héritier aurait voulu tout tenter pour lui faire retrouver sa contenance et sa prestance, il ne savait comment réagir, peinait de voir la jeune femme être aussi renfermée. Au plus profond de lui, il se voulait de ce qu’il lui avait fait subir, de n’avoir pu la soutenir face à cette épreuve. Il ne pouvait véritablement justifier de son départ pour les terres orageoises sans passer pour un fou, car tout simplement, c’était son instinct qui lui avait dicté cette conduite dangereuse ; comme si, guidé par la main des dieux, il n’avait été qu’une marionnette vide, sans âme. Il n’arrivait pas à comprendre pleinement ce qui lui était arrivé, mais le fait était là, pour lui : il était sorti d’un bûcher enflammé, une épée à la main et sans une seule trace de brûlure. Mais ce n’était pas une justification, pas à ses yeux. « Effectivement... » dit-il pour seule réponse, quant elle énonçait qu’il l’avait seule. Il ne savait que dire d’autre et n’irait pas la contredire, car elle avait entièrement raison. Il l’avait abandonné. Il l’avait laissé seule au sein de la capitale, sans aucun véritable soutien. Et aujourd’hui, ils portaient le deuil. Le prince arborait une tenue semblable à celle qu’il avait porté le jour de la crémation de sa grand-mère : une tenue d’un noir de jais frappé du blason des dragons au niveau du torse, dans un rouge bordeau sombre peinant à se démarquer. Ses cheveux d’argent et ses yeux mauves contrastés avec ses habits, mais cela faisait aussi ressortir son visage à la peau claire où la fatigue était pleinement lisible, conséquence des nuits à songer et à s’apitoyer sur le sort de son fils. « Je n’ai aucune justification, Margaery. Pas une qui vaille la peine que tu me pardonnes mes actes. Je t’ai abandonné. Qu’importe ce que je pourrais bien te dire, ce fait ne changera pas. Moi-même je ne saurai t’expliquer ce qui m’a poussé à me rendre dans l’Orage, là où la peste rouge ravageait la population. » dit-il en ravalant difficilement sa salive. Il fut présent quand Loras Tyrell mourut, frère de son épouse de qui elle était extrêmement proche. Il n’avait qu’une envie, se laisser tomber au sol. Plus bas, se laisser s’enfoncer. Ayant toujours cherché à être à la hauteur, le prince se sentait faiblir de lunes en lunes, sous le poids de ses propres erreurs. Il se remettait constamment en question, ainsi que ses propres décisions. La voir lui tourner le dos lui déchira plus encore le coeur, mettant une nouvelle distance entre eux. « Je n’ai eu de cesse de lui rendre hommage, de penser à lui, à nous. À l’avenir que nous aurions eu si j’avais été présent. » prononça-t’il en soupirant, puis en ouvrant la porte pour sortir de la pièce. Il entendit les pas de son épouse derrière lui et referma une fois qu’elle fut à ses côtés, mais toujours à une distance imposée par le prince. Le prince se tourna vers un garde. « Nous nous rendons au septuaire de Baelor. Faites préparer un carrosse et réunissez des gardes. » ordonna-t’il, tandis que le garde allait rapidement exécuter les ordres du prince. Ce dernier ne voulait pas prendre de risque, pas en cet instant. En d’autres circonstances, il n’aurait nullement été gêné par le fait de s’y rendre à pied, avec une escort légère. Mais il était en compagnie de son épouse et se refusait à lui faire courir à un quelconque risque, quand bien même le peuple appréciait le couple princier. Un silence s’imposa entre les deux époux alors qu’il avançait lentement dans les couloirs. Aegon tourna la tête vers sa femme. « De qui tenait Gaemon ? De vous ou de moi ? » demanda-t’il d’une voix douce en employant une nouvelle fois le vouvoiement, cherchant à obtenir de plus amples informations auprès de son épouse ; il n’avait pas été présent à ce moment et n’avait pu voir son enfant. Alors peut-être avait-il hérité des cheveux bruns de sa mère, mêlé au regard améthyste des dragons ; le prince ne le savait nullement, mais ne voulait pas ignorer comment était son fils. Celui qui aurait dû être son héritier.

DRACARYS 2017
Revenir en haut Aller en bas
and the rose blooms once more
Margaery Targaryen
and the rose blooms once more
Valar Dohaeris
[FB] All I gave you is gone (Aergy) C2yF
[FB] All I gave you is gone (Aergy) Tumblr_nrn4tyV0m31slec19o6_250
Ft : Natalie Dormer
Multi-Compte : Arys Manning & Alysanne Lefford & Theon Greyjoy
Messages : 778
Date d'inscription : 19/09/2017

[FB] All I gave you is gone (Aergy) Empty
MessageSujet: Re: [FB] All I gave you is gone (Aergy)   [FB] All I gave you is gone (Aergy) EmptySam 21 Juil - 22:04

Aegon & Margaery

All I gave you is gone


Elle était très jeune lorsqu'elle comprit qu'un jour, on l'enverrait loin de Hautjardin, vers sa vie de femme auprès d'un mari qu'on aurait choisit pour elle. Lorsqu'elle avait été en âge de comprendre que l'homme qui lui serait octroyé serait un bon parti pour les Tyrell, elle avait cessé de s'inquiéter, elle savait qu'on ne la donnerait pas au premier venu. Pourtant quand elle avait rencontré Aegon Targaryen, les choses avaient changés. Elle qui jusque là ne pensait qu'à son ascension sociale, aux ambitions familiales, avait succomber au pire de tous les maux, s'entichant de ce regard violet qui se posait sur elle. Malgré l'aveuglante colère qui la dévorait, l'incompréhension qui s'exprimait dans ses paroles, Margaery se savait encore dépendante de cet amour qu'il lui portait. Amour qui semblait avoir déserter ce regard qu'elle aimait tant savoir sur elle. Ce regard qui l'avait accompagné dans ses plus grands bonheur et qui assistait maintenant à son plus grand malheur. La princesse ignorait comment réagir, perdu entre l'envie qu'il souffre autant qu'elle et celle de se jeter dans ses bras pour y retrouver cette plénitude qu'elle ne connaissait qu'auprès de lui. Cessant de crier, elle ne parvint cependant à l'arrêter dans les excuses qu'il lui formulait: ces dernières étaient encore plus douloureuses que tout le reste. C'était leur faute à tous les deux: elle aurait du sentir qu'il s'apprêtait à partir, elle aurait du l'interroger plutôt que de ce noyer dans ce petit monde qui était désormais le sien. Désireuse de se faire bien voir dans cette nouvelle demeure, elle avait étalé ce bonheur conjugal en oubliant tout ce qui faisait la Margaery Tyrell dont la réputation dépassait les frontières du Bief. Elle avait été orgueilleuse, vaniteuse et les Sept l'avait punie.  « Assez. » finit-elle par dire, incapable de supporter qu'il prenne sur lui, la responsabilité de leur malheur. Certes c'était son objectif premier: trouver un coupable pour décharger la culpabilité qui pesait sur son âme. Mais cette dernière ne faisait que grandir à mesure qu'elle sentait la sincérité de son époux, sa peine sincère. Elle n'était pas la seule à avoir perdu un enfant.  « Je t'en pris, n'en dis pas plus. » lui chuchota-t-elle alors qu'elle s'approchait de lui, posant sa main sur l'avant bras du prince.  « A présent tu es là ... Sans doute est-ce tout ce qui compte ? » conclu-t-elle tout en cherchant à se convaincre. L'ambivalence de ses sentiments étaient difficile à supporter et elle avait besoin de temps pour y voir plus clair.  Quittant leurs appartements, ils avançaient d'un même pas, côte à côte comme si la conversation précédente n'avait existé. L'intimité des appartement royaux était le seul endroit où ils avaient l'opportunité de se comporter comme n'importe qui. Alors que quelques uns s'activaient à exécuté l'ordre donné par Aegon, ils reprirent leur route vers la sortie du château dans un silence qui pesait à la jeune femme. Des milliers de questions traversaient son esprit mais plus que tout, l'idée de passer un instant seuls devant l'urne funéraire contenant les restes de leurs fils semblait étrange. Margaery passait plusieurs heures par jour au septuaire, se recueillant avant toute chose dans le columbarium où se trouvait Gaemon avant de passer le reste de sa demi-journée en prière. A son retour, elle s'arrêtait devant quelques orphelinats et passait un instant, toujours sous bonne garde, à parler avec des enfants qui n'avaient la chance d'avoir de parent, elle qui n'avait eut la chance d'avoir un enfant. Les rires, la joie qu'elle y trouvait apaisait son âme, réconfortait son être. Inlassablement le même rituel avant de rejoindre le château où elle demeurait quasi muette, encore aux prises avec la spiritualité de sa journée. Perdue dans ses pensées, elle se tourna vers lui, alors qu'il brisait le silence, lui posant une question à laquelle elle ne s'attendait pas. Ultime preuve de leur perte partagée, cette question sur ce fils qu'ils avaient perdu, qu'il n'avait eu la chance de voir. Sa faute ! Il n'avait qu'à être présent, siffla une voix mesquine à son oreille. Non ! D'abord silencieuse, elle tenta de se remémorer cet instant. Elle revivait tout: la chambre plongé dans l'obscurité, éclairée par les multiples bougies, l'odeur de sang, la chaleur, la douleur qui transperçait son ventre. Elle sentit ses mains trembler mais tacha de ne rien laisser paraitre. Ils n'avaient pas voulu la laisser le voir, au départ. Elle avait ordonner, tempêter, crier et finalement menacer. Elle se remémorait le visage de sa mère, alors qu'elle proférait, à l'attention des sages-femmes, des mots d'une violence rare chez sa personne. « Ils ne voulaient pas me le donner au départ ... » dit-elle d'une voix timide, brisée par les souvenirs qui se bousculaient. « Il était ... Si petit. » Dernière de sa fratrie, elle n'avait jamais vu de nouveau-né d'aussi proche. « Il était magnifique. » ajouta-t-elle d'une voix tendre. Un regard à son époux fit monter la culpabilité. Elle aurait tant aimé qu'il le voit. Ses mains, jusque là jointe sur son ventre, se détachèrent et l'une d'elle alla trouver celle de son mari. Tout en continuant d'avancer, elle continua « Je n'ai pu voir ses yeux mais, il avait les traits d'un Targaryen malgré les quelques mèches sombres qui parsemaient son petit crâne. Un dragon noir, union parfaite des maison Targaryen et Tyrell sans nul doute. » Un héritier qui aurait eu ses cheveux mais, et elle se plaisait à le croire, le regard si unique d'Aegon. « Sans doute vais-je passer pour folle mais ... Je le vois parfois dans mes rêves, j'imagine ce qu'il serait devenu, quel grand prince il aurait été amené à être. » Nul doute qu'il aurait fait leur fierté ...
AVENGEDINCHAINS


(3)


margaery. I've had lots of time to think about how good I was at seeming good. All those stories I told myself about who I was and why I did the things I did. There were so many lies in those stories.. ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

[FB] All I gave you is gone (Aergy) Empty
MessageSujet: Re: [FB] All I gave you is gone (Aergy)   [FB] All I gave you is gone (Aergy) EmptyDim 22 Juil - 2:54

All I gave you is gone

Fire and Blood

Aegon & Margaery

Voilà bien des lunes qu’il n’avait pu été dans ces appartements dans lesquels il avait dormi toute sa vie. Il en contemplait chacun des détails, se revoyant enfant aux côtés de son frère de l’hiver, déambulant dans ces lieux singuliers ou discutant, la nuit tombée. Mais même cela ne réussissait pas à faire naître un sourire sur ses lèvres. Cependant, le simple mot prononcé par son épouse le coupa net dans ce qu’il disait, comme un enfant qu’un père aurait puni. Son regard dériva vers le sol pendant quelques secondes, avant qu’il ne reprenne contenance et ne regarde droit devant lui. La main de jeune femme sur son avant bras lui fit tourner le regard vers elle, mais son visage ne s’illuminait pas, demeurant neutre et impassible. « Je suis là pour te soutenir. » dit-il faiblement. Le prince n’avait nullement l’habitude de s’appitoyer sur son sort, il avait toujours été un pilier imposant, qui se dressait fièrement jusqu’au ciel ; cependant, le marbre semblait s’effriter. Les erreurs s’enchaînaient, marquant le prince qui perdait peu à peu confiance. L’impression de ne rien réussir était présente, quand bien même il avait survécu à un bûcher. Cela n’avait aucune importance, car il aurait préféré mourir et voir son enfant survivre. Ils quittèrent leurs appartements, avançant à une allure modérée côtes à côtes. Les couloirs s’étendaient, les pas des deux membres de la famille royale résonnaient. Le prince serra les dents, quand son épouse lui annonça qu’ils avaient refusé de lui donner l’enfant. Il n’avait pas été là, mais aurait lui-même peu apprécié qu’on lui refuse un tel droit. Il regrettait de n’avoir pu voir le visage du bébé. La tendresse perceptible dans la voix de son épouse lui brisait davantage encore le coeur, alors qu’elle déliait les mains, pour venir attraper l’une des siennes. Aegon posa son autre main au-dessus de celle de la jeune femme. « Il ne pouvait qu’être magnifique, avec une telle femme pour mère. » murmura-t’il d’une voix douce, tournant le regard vers son épouse. Il écouta les dires de son épouse, s’imaginant dans son esprit à quoi pouvait bien ressembler l’enfant. Il voyait parfaitement à quoi aurait pu être sa vie, se voyant jouer dans les jardins en compagnie de son enfant, faisant fi du protocole. Il fronça quelques instants les sourcils quand elle évoqua l’éventualité de passer pour folle. On lui aurait dit qu’il s'engouffrait dans un bûcher, dans un état de transe, et qu’il en ressortirait pleinement indemne, il ne l’aurait pas cru. Sa définition du possible avait changé, plus encore avec la renaissance des dragons. « Il n’y a aucune folie là-dedans, il est normal que cela tourmente ton esprit. » fit-il, changeant une nouvelle fois pour reprendre le tutoiement. Il porta son regard vers le trône de fer, alors qu’ils passaient dans la salle pour se diriger vers la sortie. Il avala sa salive, puis tourna son regard vers son épouse. « Un prince prodigieux. » commença-t’il, en s’arrêtant quelques instants, contemplant les crânes de dragon. « Combien de fois avons-nous discuté de l’avenir, ma douce ? Combien de fois avons-nous seulement imaginés ce que deviendraient nos enfants... » conclut-t’il en reprenant sa marche, quittant la salle du trône pour se retrouver à l’extérieur. Des gardes étaient présents, un carrosse se trouvait déjà prêt. « Le carrosse est prêt, vos altesses. » fit un garde à leur gauche, tandis que le prince héritier acquiesça d’un signe de la tête. Il s’approcha, puis monta dedans, face à son épouse. « Comment se porte mon père ? Fut-il présent pour vous ? » demanda-t’il simplement. Aegon était inquiet, depuis que son père sombrait dans la paranoïa. Il ne savait jusqu’où cela irait, s’il allait devenir semblable à son propre père, le roi-fou ou si seule la paranoïa serait présente. Il savait sa belle-mère, la reine, enceinte d’un nouvel enfant. Cela permettrait peut-être d’aider le roi, de lui rappeler à quel point la famille se devait d’être soudée malgré les épreuves. Cependant, si le prince héritier cherchait à montrer tout son soutien à son père, il n’oubliait pas l’exil de son oncle, une sentence qui ne lui convenait pas. Mais espérait que son père s’en sortirait, car il avait toujours été proche de ce dernier et ne voulait pas qu’une nouvelle crise ne frappe le royaume. Les rues de la capitale se succédaient. Les acclamations se faisaient entendre, la population s’amassant aux abords des allées au passage du carrosse royal.

DRACARYS 2017
Revenir en haut Aller en bas
and the rose blooms once more
Margaery Targaryen
and the rose blooms once more
Valar Dohaeris
[FB] All I gave you is gone (Aergy) C2yF
[FB] All I gave you is gone (Aergy) Tumblr_nrn4tyV0m31slec19o6_250
Ft : Natalie Dormer
Multi-Compte : Arys Manning & Alysanne Lefford & Theon Greyjoy
Messages : 778
Date d'inscription : 19/09/2017

[FB] All I gave you is gone (Aergy) Empty
MessageSujet: Re: [FB] All I gave you is gone (Aergy)   [FB] All I gave you is gone (Aergy) EmptyLun 23 Juil - 17:34

Aegon & Margaery

All I gave you is gone


Depuis combien de temps n'avaient-ils pas parcourut, ensemble, les couloirs de ce château ? Il lui semblait que son mariage appartenait à une autre vie, comme si elle n'avait pu vivre un instant de bonheur pur depuis le départ d'Aegon. Loin était la bieffoise fière de l'ascension qui était la sienne, loin la jeune fille rieuse qui se plaisait à lier, à la rose Tyrell, le dragon Targaeryen sur ses vêtements. Elle désirait qu'ils se retrouvent, qu'ils reviennent l'un vers l'autre, mais tout cela semblait bien trop présent, bien trop récent pour que leurs esprits se contentent de tourner la page et aller de l'avant. Ils étaient jeunes, bien trop jeunes pour que la perte de cette enfant ne soit qu'un mauvais souvenir dans un mariage de plusieurs décennies et la jeune femme, de toute manière, ne parvenait à se projeter plus loin que son rituel quotidien: seule façon qu'elle avait trouvé de tempérer sa douleur. Cette même douleur qui s'atténuait, de jour en jour, restant malgré tout encore bien présent du fait du traumatisme vécu. « Que de flatterie, mon cher ! » ria-t-elle doucement. Loin des éclats qu'elle avait pu laisser échapper, le soubresaut lui semblait étrange, après tant de temps. Cependant, l'effort qu'il faisait la touchait et elle ne se sentait pas de rester figée car si pour elle, la perte s'atténuait, elle ignorait encore ce qu'il en était pour lui. Lui qui n'avait pu voir leur enfant, lui dont le deuil n'avait pu commencer avant ce jour. « Tant de fois, mon aimé ... »  répondit-elle tout en sachant que la question était purement rhétorique. « Gaemon aurait été un prince fort aimé, un grand symbole pour Westeros. » Aegon jouissait déjà d'une belle réputation: certes le Nord et Dorne étaient assez frileux sur la question mais il s'agissait de royaumes compliqués à satisfaire ! Dans l'ensemble, le prince était généralement apprécié, de ce qu'elle avait pu voir, et pourtant, il était handicapé par des évènements qui avaient entacher son nom presque vingt ans auparavant. Jusqu'à la fin de son règne, Aegon aurait à redorer le blason de la maison Targaryen auprès de ceux qui, au fond d'eux, doutait encore de leur légitimité ou entretenaient quelques rancunes. Gaemon aurait, lui, connu un royaume plus apaisé, où tous deux auraient eu le temps de remplir leurs promesses, lui préparant un bel avenir. Oh, comme elle aurait aimé voir cela ! Arrivés devant leur transport, Margaery attrapa ses jupes, les soulevant pour poser son pied sur le strapontin et grimper dans le carrosse. Alors qu'Aegon s'installait face à elle, elle poussa l'un des rideaux du doigt, observant les serviteurs s'agiter sans avoir conscience d'être observés. Le retour du prince mettait le Donjon Rouge dans une effervescence rare. La conversation reprit, s'égarant sur le Roi. Margaery ne savait que penser de cela: à ses yeux, Rhaegar restait égal à lui même et les quelques réactions étranges qu'il avait eut avant qu'Aegon ne parte n'avaient fait que s'accentuer avec les semaines. Cependant, elle ne pouvait nier avoir trouver en sa personne, un certain réconfort dépourvu de pitié et des question que tous Tyrell se posait maintenant que la Princesse qu'ils avaient offert à aux Targaryen avait perdu son premier enfant. « Et bien, je pense pouvoir dire que j'ai la chance d'avoir trouvé dans notre mariage, un second père. » Qu'aurait dit Mace de la situation ? Très dépendant de l'aval de sa mère, l'ancien seigneur se montrait réellement paternel avec ses enfants: certes plus dur avec son héritier avec la benjamine de la fratrie, Margaery savait qu'elle avait son soutien en tout circonstances. Un jour, alors qu'ils riaient de l'union Lannister, Loras lui avait dit que Mace n'hésiterait nullement à lever une armée si elle venait à être en danger ... « Le Roi s'est montré très affecté par la perte de son petit-fils mais il s'est montré très présent lors de la crémation de notre enfant. » lui répondit-elle, songeant qu'en dehors d'Alerie qui l'aidait à se déplacer, le reste de la suite Tyrell n'avait pas été invité à entrer et à assister à cette cérémonie funeste en petit comité. Le souverain faisait preuve d'une grande patience envers sa belle-fille, alors même qu'elle se sentait fautive: son rôle étant de perpétuer la dynastie. « Je pense qu'il doit se rendre contre que la grossesse de la reine m'est ... Difficile. » avoua-t-elle. Bien sur, publiquement, elle ne pouvait se permettre de laisser cette information sortir. Mais la vérité était bien plus difficile à vivre. Voir l'imminence d'une autre naissance la ramenait à ses pensées noires, peuplées de sang et de mort. « Il ne m'a pas caché sa ... Hâte de voir mon ventre s'arrondir de nouveau mais ... Je ne sais pas si ... Peut être que je suis maudite ? Peut être ais-je déjà trop gouter au bonheur ? » Pour la première fois, elle exprimait ses craintes à vive voix: Loras disparu, il ne restait qu'Aegon, Daena et Abigaëlle pour connaitre ses secrets les plus intimes. La présence du prince lui permettait de relâcher une certaine pression, laissant ses émotions sortir après un trop long silence
AVENGEDINCHAINS


(4)


margaery. I've had lots of time to think about how good I was at seeming good. All those stories I told myself about who I was and why I did the things I did. There were so many lies in those stories.. ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

[FB] All I gave you is gone (Aergy) Empty
MessageSujet: Re: [FB] All I gave you is gone (Aergy)   [FB] All I gave you is gone (Aergy) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[FB] All I gave you is gone (Aergy)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "You gave me hope and then you took it away. That’s enough to make anyone dangerous." ( Pv William )
» Tinker Bell ~ You gave away the things you loved, and one of them was me [TERMINE]
» Cave Ne Cadas - Feat Sygrid
» everything you gave me, I took it all, I love it all ▬ Lexa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp abandonnés-
Sauter vers: