RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Toutes les nouveautés de cette 23e MAJ sont à lire ici Sacha - De la rue à l'épée 3725701551
La Gazette pour les lunes 7 & 8 est disponible par ici Sacha - De la rue à l'épée 3725701551
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)

Partagez
 

 Sacha - De la rue à l'épée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roturière
Sacha
Roturière
Valar Dohaeris
Sacha - De la rue à l'épée Tumblr_p5c4xwbH1w1vhtjdso1_500
Ft : Marie Avgeropoulos
Multi-Compte : Boadicée Sand/ Edrick/ Arya Stark/ Celesse Froideseaux
Messages : 922
Date d'inscription : 27/09/2017

Sacha - De la rue à l'épée Empty
MessageSujet: Sacha - De la rue à l'épée   Sacha - De la rue à l'épée EmptyMer 18 Juil - 17:09

Sacha

Seuls les Sept choisissent notre avenir




feat. Marie Avgeropoulos

Prénom Nom : : Sacha Date et lieu de naissance : Quelque part dans le Conflan an 287 huitième lune   Statut de sang : Gosse des rues Statut social : Écuyer, porte les couleurs de Félicité Hill Situation maritale : Célibataire Allégeance : Cersei Lannister et Garlan Tyrell Particularité : possède une épée en acier Valyrien

caractère

 Pieuse Hargneuse Aucune confiance en elle Volontaire Énergique Débrouillarde Sang chaud Résistante à la douleur Combattante née Loyale jusqu’à la mort


Votre personnage a-t-il confiance en la politique du Roi Rhaegar ?

Déjà est-ce que de base j’ai une confiance dans la politique ? Euh … Nan. Tout simplement non. Donc ma réponse est simple : je n’ai pas confiance en la politique du  Roi Rhaegar. De toute manière aucun noble n’a une bonne politique à mes yeux. Je ne suis pas douée en politique, je n’aime pas ça. Alors je ne peux pas dire que la politique du roi Rhaegar me convienne ou même m’emballe. De base, les seuls personnes que je vois sur le trône c’est soit Ser Garlan soit Lady Cersei, les deux sont particulièrement doués, je suis sûre qu’ils feraient des miracles.
Enfin, je ne sais pas quoi penser de cette politique, il a accordé un peu plus de droits aux femmes, c’est déjà bien, le reste, je ne suis pas la politique, je sais pour les femmes parce que cela a fait grand bruit. Pour le reste je suis trop occupée par mes entraînements et par mes différents apprentissages. En soit, je ne comprends pas pourquoi lui est roi et pas un autre, j’ai l’impression que n’importe qui peut poser ses fesses sur le trône de fer et se dire Roi des Sept Couronnes. Peut-être que c’est ça d’ailleurs.

Quel a été l'impact du retour de la magie sur votre personnage ?

La magie n’existe pas ! Elle n’a jamais existé ! Ce n’est pas de la magie ! Mais bien l’œuvre des sept. Je le sais au fond de moi. C’est autres dieux, je veux bien qu’ils existent, mais pour rien ne vaut les sept. Les sept accordent des miracles et punissent les hommes lorsqu’ils le méritent. Pour moi l’Hiver n’a rien à voir avec la magie, mais il s’agit d’une porte des Sept enfers qui s’ouvre en Westeros. Les sept vont lutter, et les autres dieux à leur côtés. Je brandirais mon épée pour défendre nos terres. La magie n’existe pas, il s’agit uniquement des pouvoirs des sep et des sept enfers qui s’affrontent pour posséder la terre. Certains individus viennent de ces sept enfers, d’autres des sept paradis. Des créatures comme les dragons… D’où viennent-ils eux ? Je dirais des sept paradis, ils sont le feu contre la glace. Les sept paradis contre les sept enfers, mais en aucun cas de la magie. Ce n’est que la manifestation des pouvoirs des Sept et rien d’autres. Personne ne peut contrôler les pouvoirs des sept, personne n’est en mesure de prédire ce qu’ils vont faire et décider et ceux qui ce disent capable de le faire ne sont que des charlatant à qui il faut couper la langue.


Derrière l'écran

Boa 20 ans Tout les jours J'accepte le règlement et la mise en danger de mort de mon personnage


La première partie du récit est volontairement embrouillée mais la suite ira mieux promit Smile

DRACARYS, avatar par Poison Ivy, icone par Dracarys
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Roturière
Sacha
Roturière
Valar Dohaeris
Sacha - De la rue à l'épée Tumblr_p5c4xwbH1w1vhtjdso1_500
Ft : Marie Avgeropoulos
Multi-Compte : Boadicée Sand/ Edrick/ Arya Stark/ Celesse Froideseaux
Messages : 922
Date d'inscription : 27/09/2017

Sacha - De la rue à l'épée Empty
MessageSujet: Re: Sacha - De la rue à l'épée   Sacha - De la rue à l'épée EmptyMer 18 Juil - 17:12

Histoire

Je toucherais les étoiles un jour





Si on devait me demander qui étaient mes parents, je jetterais, aux personnes qui me demandent ça, un regard noir. Je n’ai pas de parents. Si ce n’est la Mère et le Père des Sept. Je ne sais pas qui sont mes parents terrestre et je m’en fiche, Ceux d’En Haut veillent sur moi malgré mes erreurs. Oh ! J’me suis pas présentée !  Je m’appelle Sacha ! Et comme vous l’avez deviné, si vous êtes malin, je suis orpheline. Du moins j’ai bien dû sortir d’entre les cuisses de quelqu’un, mais j’ai pas de souvenir de ce quelqu’un de doux avec moi. C’est comme ça. J’ai toujours vécu dans la rue.

Les tout premiers souvenirs que j’ai, s’était quand j’aidais Jojoris à se cacher de gardes qu’il avait volé. Jojoris était stupide, un idiot doublé d’un non croyant, mais il s’occupait malgré bien de moi. Enfin … De nous. On était une bande de sept gamins des rues. Oh ! Ne croyez pas, c’est assez courant. Jojoris était le plus grand, treize ans, et moi la plus jeune, six ans. Des sept, il n'y a que moi de vivante aujourd'hui. Il y a eu des épidémies et moi je m'en suis sortie vivante, j’avais décidé de ne plus jamais faire partie d'une bande. C'est trop difficile de survivre  … J’ai jamais tenue cette promesse.  

J'avais quitté à dix ans « mon village » pour un autre à trois ou quatre jours de Vielles Pierres. Plutôt trois jours en fait. Là bas, au moins, personne ne savait que j'étais une fille et je pouvais tranquillement me faire passer pour un garçon. Ça c'était une idée de Jojoris, faire croire que nous étions tous des garçons, il avait dit dans un de ses rares moments d'intelligences que les filles c'étaient dangereux, parce qu'elles pouvaient être agressé par n'importe qui. Alors, finit les cheveux longs et je ne sais quoi, de toute manière les cheveux long ça attire les poux. Je ne vivais pas dans le village à proprement parlé, juste en périphérie avec d'autres gosses. Toutes mes journées je les passais pas à glander non ! Je me battais pour survivre. J'avais une longue branche de bois épaisse que je maniais comme une épée, et je me battais avec les plus jeunes, et les plus vieux. Je cognais dur et je me foutais de me prendre des gnions. Dans le groupe, j'étais la seule à aller presque tout les jours au Septuair supplier la Mère de pardonner mes péchés et de m'aider à trouver la voies … Je ne voulais pas voler … Mais parfois lorsqu’un marchand passait … Il partait alléger de quelques petites choses.

Je ne voulais ni voler, ni être prise pour une fille, alors je taillais mes cheveux au couteau … Et je suppliais n’importe qui pour avoir un emploi quitte à devoir supporter  des coups car je ne faisais pas bien ou que j’allais pas assez vite, travailler pour pouvoir avoir une vielle écuelle de vielle soupe, si clair qu'on aurait dit l'eau d'une rivière ? C’était déjà ça ! Mais je donnais tout ce que je pouvais aux petits, et je ne volais jamais de l'argent, plus des pommes, ou des vieilles miches de pains le soir, ou brûlée, pas de viandes . Je voulais pas leur mort sur la conscience. Le couteau que j'avais, c'est un grand couteau que Jojoris avait volé. Après, je n'ai jamais braconné, et j'ai toujours accepté la punition. Je crois même que certains marchands avaient de la peine pour nous. Du coup parfois, ils me donnaient simplement. À cause de ma manie de tout donner aux petits je paraissais à peine douze ans, j'avais le visage tout maigre et jamais personne n'a douté que j'étais une fille. J'avais même appris à pisser debout ! Quand à la toilette … C'était tellement une corvée que … Un plouf rapide toute habillée dans la rivière n'était pas trop dur. Une ou deux fois quelques pêcheurs m'ont laissé monter sur leur bateau pour que je pêche avec eux. Le soir, avec les gamins, on avait fait une fritures.

Mais … j’avais tellement de sales manies que …  À un moment j'ai aidé dans la taverne du coin, aux cuisines … J'avais tellement peur pour les petits  que je chapardais toujours les restes. Même les pelures de légumes ! On en faisait de la soupe avec ! Mais … Je devais toujours mendier du travail pour un morceau de pain … Il nous arrivait même de manger des racines ou de l’écorce bouillie. Je vous jure que ça un goût infecte. Je me débrouillais toujours pour ne pas voler … Puis … Un jour …  

Timtim était entrain de mourir de faim. C'était le plus jeune, il devait avoir sept ans. J'ai pas pus faire autrement, je détestais rien que l’idée,  mais il allait mourir si je faisais rien ! Il y avait un pain tout blanc chaud sur le comptoirs d'une boulangerie. Même moi j'ai eu faim. J'ai pas réfléchis, j'ai pris le pain. Et le boulanger, un nouveau m'a vu et il m'a poursuivit. Il m'a fait une croche patte et je suis tombée. Le pain a glissé au sol mais en soufflant la poussière dessus on devait pouvoir le sauver. J'ai voulu prendre le pain, mais l'autre lourd m'a donné un coup de pied. J'ai sortis ma latte en bois pour lui frapper la main alors qu'il la tendait pour prendre le pain. Je me suis remis debout et j'ai repris le pain. J'avais le souffle court et serrais le pain contre moi, l'autre qui m'insultait de voleur. Il avait des mains énormes … Je voulais pas lui faire de mal ! J'avais essayé de lui demander de me le laisser et que je reviendrais travailler ! J'avais supplié mais il avait plus tendance à vouloir m'arracher la tête qu'autre chose. Alors j'ai commencé à frapper sans lâcher le pain. J'essayais juste de partir, mais il était plus vif que sa taille ne laissait penser.

C'est finalement un chevalier qui est intervenu avant les gardes. J'ai crus qu'il allait lui même me trancher la main … Je n'avais jamais eus d’ennuis avec les gardes, de une parce que c'était des fainéants qui laissaient les gens régler ça entre eux , et que comme je ne volais pas, d’habitude, j’étais plutôt tranquille. Et non … Le chevalier est simplement intervenue et après avoir hésité j'avais simplement dit que moi je n'avais pas faim, mais que c'était Timtim qui devait manger, et j'avais dis que c’était le plus jeune ! Je l'avais regardé droit dans les yeux et je l'avais même mené à Timtim qui était roulé en boule dans un coin. Et il m’avait étonné, le chevalier, il avait lui même remboursé le boulanger qui m’avait juré de me casser les deux mains la prochaine fois qu’il me verrait près de sa boutique. Les autres avaient pas aimé me voir avec un gars riche. C'était Tronpom' qui avait parlé, comme à son habitude comme s'il avait une pomme dans la bouche.

« … Sach ' c'qui lui ?
- C'est un c'havlier.
- C'répond pas. Fout'quoi ?
- M'a sauvé le troufion ! Timtim ?
- Vivant … T'd'quoi bouffer ?
- Pour  Timtim.  
- Et l'sautres mômes ? C'ton c'havlier qu'va les n'rir ?
- T'as gueule. »

Là, je méritai une claque, je l'affirme. Mais j'ai tiré Timtim de sous sa couverture, pendant que Tronpom' regardait le chevalier l'air vachement méfiant. Les autres attendaient simplement. J'étais la seule à avoir un vrai couteau, mais je l'utilisais presque jamais, les autres n'avaient que des éclats rouillées, c'était mieux que rien, on creusait la terre et on nettoyer vaguement les racines avec ça, et parfois avec de la chance, beaucoup de chance, on avait un rat dans notre assiette. Après avoir donné le gros pain à Timtim qui s'était endormie en le serrant contre lui j'étais repartie avec le chevalier.

Garlan Tyrell … Je l'avais regardé avec des yeux de poisson mort et grillé. Ah bah ! Pour un noble j'étais tombée sur le gros lot ! Tellement le gros lot,  qu'après avoir discuté, c'était la première fois que je faisais autant d'efforts pour ne pas mâcher mes mots rester bien droite et faire attention à mes manières … Lui non plus avait pas vu que j'étais une fille. J'avais tout de suite adoré son épouse te je l'avais fixé avec de grands yeux en bredouillant toute les formules de politesse que je connaissais. C'était La Mère ! Et  … Après encore pleins de discussions … Ser Galan avait accepté, il m'avait proposé même de devenir écuyer. J'ai hésité à cause des autres mais même Tropom' m'a juré qu'il prendrait soin des gosses. Seul Timtim a pleuré, je lui ai promis d'un jour lui apporter un gros morceau de viande. Puis j'ai dis au revoir, et je suis partie à dos de cheval avec les  bieffois. C'était très étrange ! Mais pour une fois … Les Sept étaient à mes côtés, et je remerciais la Mère et le Guerrier pour tout ce qui m'arrivait. Pourtant, je ne voulais pas dire encore à Ser Garlan que j'étais une fille. Je voulais attendre un peu … Les filles pouvaient pas être chevalier, il allait me renvoyer vite sinon. Je me promis que je lui dirais un jour. Avant de devenir chevalier, et avant de ressembler à une fille. Mais j'avais trouvé mon modèle et plus rien ne m'empêcherais de tout faire pour l'atteindre.

Il y a des jours où je me dis qu’il faut que je me pose pour regarder un peu autour de moi dans ma vie. Ça était un sacré changement depuis deux ans. Bientôt trois je crois ? Je ne suis pas sûre. Commençons par le début.

Au Conflans j’ai dû partir, à cause de garçons qui avaient cru que j’étais une putain. J’avais tellement eu honte de moi, même si Ser Garlan m’avait dit que ce n’était pas de ma faute, je suis donc devenue l’écuyer de Ser Loras et je suis partie dans le Bief. C’était beau le Bief, fleuris, agréable… Désagréablement trop subtile et trop… faux jetons. Mais, au moins j’ai eu la chance de rencontrer deux personnes extraordinaires. Enfin trois. Méliodas. Méliodas, c’est un peu comme un papa que je n’ai jamais eu, il est bourru, grognon, tenace, et tout un tas de choses qui fait qu’il me ressemble un peu. Je l’aime bien, même s’il a sale caractère : mais c’est comme moi ça ! J’aime bien être avec lui : il m’apprend pleins de choses même si on se dispute tout aussi souvent. Puis il y a eut Cersei Lannister, si je trouvais que Lady Leonette ressemblait à la Mère, je la considère plus comme une grande sœur maintenant. Lady Cersei est plus comme la Mère : sévère et exigeante mais juste. Elle me fait rire parce qu’elle souhaite faire de moi une vraie lady : c’est dommage je n’ai pas le bon caractère. Mais avec elle j’apprends beaucoup de choses, utiles ou non !, utiles comme la lecture ou l'écriture, et moins utile comme l'art de la danse.  Ensuite il y a Félicité Hill. C’est une cousine de Cersei qui a mon âge je crois. C’est avec elle que j’ai commencé à avoir des amis. Elle m’aide beaucoup et m’apprend beaucoup de choses elle aussi. J’ai finis par lui confier beaucoup de choses et c’est elle qui réussit à me convaincre de la laisser m’aider à attacher des robes… ce genre de choses. J’ai ensuite accompagné Lady Cersei et Ser Loras à La Treille, là bas aussi tout c’est bien passé même si je me suis fait passée de nouveau pour un garçon. Rien n’avait poussée, j’avais de la chance. De plus à La Treille j'ai fait la rencontre avec Reil, un petit écureuil blessé, je n'ai pas eu le cœur de l'achever, alors je l'ai ramené avec moi et je l'ai soigné, depuis il reste avec moi. S'il viens quand je l'appelle, surtout en réalité quand je lui tend un morceau de nourriture ou des noisettes, et qu'il accepte de rester contre moi des heures durant, je ne peux pas lui donner d'ordre et je suis la seule qu'il permet de toucher. Durant tout ce temps je continuais d'écrire des lettres pour Ser Garlan, je lui racontais tout ce qu'il se passait, ce que je faisais … Ce genre de choses. J'écrivais toute seule et en cachette, je ne voulais pas qu'on se moque de moi.

Puis Ser Loras est parti dans l’Orage alors qu’il y avait cette épidémie, et il en est mort. J’ai caché mes larmes à tout le monde, personne ne m’a vu pleuré sa mort. Sauf Félicité qui est venue me voir en secret, j’ai pleuré dans ses bras plus d’une heure, j’avais l’impression d’être maudite. Félicité m’avait juré que personne ne le saurait et elle a tenue parole. J’ai donc continué mon entraînement. Je me fichais des mariages qui avaient lieux à Hautjardin avant ou après la mort de Ser Loras, j’y assistais sans être là, je me faisais toute petite et c’était bien mieux. Le seul mariage qui a eut de l’importance pour moi ce fut le mariage de Méliodas lorsqu’il est revenu avec une épouse. Épouse qui m’a bien prise en grippe dés le début.

Finalement, je suis partie dans l’Ouest avec lady Cersei et Félicité et Méliodas. Là bas je n’ai pas caché que j’étais une fille et ça se passe plutôt bien. Je fais de mon mieux pour passer inaperçu parmi les « grands » du monde, je me contente d’être proche des écuyers et de me faire oublier. Je fuis aussi discrètement dès que je peux les enfants très, trop, mal élevés de Lady Cersei et également ceux de Lady Walda. Eux sont mieux élevés mais je n’aime pas trop être proche des enfants. Enfin, la vie continue son cours, mes lettres continuent de partir pour le bief et Ser Garlan qui est revenu, je suis un peu triste de ne pas avoir put l’accueillir, mais au moins il est rentré chez lui ! Nous verrons bien la suite.

DRACARYS, gif par no one
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Le Dragon Ensoleillé
Rhaenys Targaryen
Le Dragon Ensoleillé
Valar Dohaeris
Sacha - De la rue à l'épée C71o
Sacha - De la rue à l'épée Tumblr_owphwcI07Y1tk3ugyo5_400
Ft : Bruna Marquezine
Multi-Compte : Alyx Lefford || Bethany Selmy || Wylla Manderly
Messages : 8141
Date d'inscription : 27/02/2015

Sacha - De la rue à l'épée Empty
MessageSujet: Re: Sacha - De la rue à l'épée   Sacha - De la rue à l'épée EmptyVen 20 Juil - 19:02

Alors Smile

Sacha n'ayant aucun titre, pas même celui de bâtarde, les servantes n'ont pas à s'occuper d'elle, à lui lasser des robes. Que Félicité le fasse parce qu'elles sont amis et passent du temps ensemble à la rigueur, mais les servantes non, elles outrepassent leur droit !

Quand tu parles de l'écureuil et que tu dis qu'il vient quand tu l'appelles, c'est du dressage. Hors un écureuil ne répondra pas à un appel en mode :"viens me voir Reil !" Si tu lui temps un bout de nourriture par contre là ok mais c'est tout. Qu'il réponde quand tu l'appelles non, c'était dans nos conditions ^^

Comment Sacha peut écrire des lettres alors qu'elle n'a reçut aucune éducation de ce genre ? Elle est écuyer ok, mais on apprend pas à lire en étant écuyer, on apprend l'art de la guerre^^ C'est pas la même chose Smile

Tu dis que Cersei a confié Sacha à l'un de ses cousins chevaliers. Qui ? C'est une maison suzeraine, de PV, gérer par le staff et j'ai pas souvenir qu'on ait dit ok pour que Sacha soit écuyer d'un Lannister cousin de Cersei Sacha - De la rue à l'épée 1329764525 Car en plus ça court pas les rues les cousins chevaliers Lannister.

Sinon le reste c'est bon Smile


The burning desire, To live and roam free, It shines in the dark, And it grows within me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roturière
Sacha
Roturière
Valar Dohaeris
Sacha - De la rue à l'épée Tumblr_p5c4xwbH1w1vhtjdso1_500
Ft : Marie Avgeropoulos
Multi-Compte : Boadicée Sand/ Edrick/ Arya Stark/ Celesse Froideseaux
Messages : 922
Date d'inscription : 27/09/2017

Sacha - De la rue à l'épée Empty
MessageSujet: Re: Sacha - De la rue à l'épée   Sacha - De la rue à l'épée EmptyVen 20 Juil - 19:27

C'est édité ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Le Dragon Ensoleillé
Rhaenys Targaryen
Le Dragon Ensoleillé
Valar Dohaeris
Sacha - De la rue à l'épée C71o
Sacha - De la rue à l'épée Tumblr_owphwcI07Y1tk3ugyo5_400
Ft : Bruna Marquezine
Multi-Compte : Alyx Lefford || Bethany Selmy || Wylla Manderly
Messages : 8141
Date d'inscription : 27/02/2015

Sacha - De la rue à l'épée Empty
MessageSujet: Re: Sacha - De la rue à l'épée   Sacha - De la rue à l'épée EmptySam 21 Juil - 19:53

Validation

C'est nickel Smile



félicitations

Félicitations te voilà validé(e) ! Tu vas pouvoir bientôt commencer à RP mais avant quelques formalités administratives ! Pour que votre avatar apparaisse dans le bottin il faut le recenser ici et si vous êtes noble également pour que la famille vous soit réservée et apparaisse dans l'annexe des familles nobles prises du forum. Vous pouvez aussi créer vos scénarios par ici. Attention, lisez bien les règles. Vous pouvez aussi aller lire la base de données si ce n'est pas déjà fait. Nous vous encourageons vivement à vous créer une fiche de liens et une fiche de rp. Vous pouvez aussi aller faire connaissance dans le flood ! Si tu es perdu(e), nous avons une section parrainage ici où des parrains pourront te guider pour te retrouver dans l'univers et le forum ^^

Et la règle la plus importante : AMUSEZ VOUS !

DRACARYS


The burning desire, To live and roam free, It shines in the dark, And it grows within me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

Sacha - De la rue à l'épée Empty
MessageSujet: Re: Sacha - De la rue à l'épée   Sacha - De la rue à l'épée Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Sacha - De la rue à l'épée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sacha L'ours-samouraï
» Présentation de Sacha Malkavian
» The reason [PV CHASE]
» Cynthia
» Les chansons du muguet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: And now my watch begins :: You win or you die :: Présentations validées :: Ouest-
Sauter vers: