RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Toutes les nouveautés de la MAJ sont à retrouver ici ! Héritière de la Dent d'Or + Alyx Lefford 3725701551
La dernière édition de la Gazette est disponible par ici Héritière de la Dent d'Or + Alyx Lefford 3725701551
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)

Partagez
 

 Héritière de la Dent d'Or + Alyx Lefford

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La fille de la Dent d'Or
Alyx Lefford
La fille de la Dent d'Or
Valar Dohaeris
Héritière de la Dent d'Or + Alyx Lefford C2yZ
Héritière de la Dent d'Or + Alyx Lefford Tumblr_p90f2ibj3K1txd6p7o2_400
Ft : Hanna Mangan Lawrence
Multi-Compte : Rhaenys Targaryen || Bethany Selmy || Wylla Manderly
Messages : 6149
Date d'inscription : 27/08/2015

Héritière de la Dent d'Or + Alyx Lefford Empty
MessageSujet: Héritière de la Dent d'Or + Alyx Lefford   Héritière de la Dent d'Or + Alyx Lefford EmptyDim 15 Juil - 19:53

Alyx Lefford

   
Brillant comme le soleil

   


   

   
feat. Hanna Mangan Lawrence

Prénom Nom : : Alyx Lefford Date et lieu de naissance : Née durant le tournoi d'Harrenhal, durant la sixième lune de l'an 281 Statut de sang :noble Statut social : dame et héritière de son père Situation maritale : mariée à Daven Lannister Allégeance : à son père puis à Tywin Lannister Particularité :Est une véritable peste, sa réputation dans les terres de l'ouest est plus que connue.  

   
caractère

manipulatrice fourbe peste rancunière charmeuse franche observatrice obéissante a cheval sur l'étiquette sans pitié

   

   
   
Votre personnage a-t-il confiance en la politique du Roi Rhaegar ?

   La confiance à un roi est une chose bien étrange. Il est homme ayant exécuté Jaime Lannister, l’homme qui a mis fin à la vie de celui ayant débarrassé le royaume d’un fou. Jaime a permis d’installer la paix sur les Sept Couronnes et Rhaegar l’a exécuté. Alors la confiance envers lui a toujours été toute relative. La position de Tywin a permis de faire baisser la grogne, de baisser un peu les armes face aux dragons. Mais la rancœur reste présente et si l’Ouest su se tenir tranquille, la confiance s’effrita d’autant plus avec l’attaque des fers-nés. Si la victoire à Port Lannis fut retentissante, Salvemer ne fut pas de la même trempe. Alyx vit son père envoyé des troupes, mais quand les forces continentales réussirent à reprendre la cité, les pertes étaient lourdes et surtout, ils avaient pris des otages dont sa cousine, Myrielle Lannister. Six lunes pendant lesquelles le Roi resta inactif, ne faisant rien. Si son père envoya maints et maints corbeaux à lord Tywin, le monarque des Sept Couronnes ne faisaient rien. La grogne montait et la Lefford perdit toute confiance envers le dragon. Et pour terminer par un coup tonitruant, il accorda l’indépendance aux Iles de Fer pour obtenir le retour des otages. Un scandale aux yeux de la jeune femme. Westeros passe pour faible avec cette action. Myrielle put revenir saine et sauve, mais à quel prix ? La loyauté de la fille de la Dent d’Or envers le Roi est clairement diminuée depuis cela.

   
Quel a été l'impact du retour de la magie sur votre personnage ?

  Alyx est une pragmatique. Elle a vu la comète rouge traverser le ciel de Westeros, mais de là à y voir un signe du retour de la magie ? Non. Elle n’y croit pas vraiment. Les dragons ont depuis longtemps disparue, la magie est morte. Et une chose qui est morte ne peut pas revenir à la vie. Cela ne va pas dans l’ordre naturel des choses. Les septons peuvent raconter des mots sur le prince qui fut promis, mais cela laisse la jeune femme septique. Est-ce vraiment une chose relative à la magie ? Une épée ne peut-être pas être enflammé par quelques artifices des yeux ? De plus, cette prophétie semble toucher la famille royale, et la Lefford ne peut s’empêcher de penser que cela serait une manœuvre politique des dragons pour remonter dans l’estime du peuple afin de faire oublier l’attaque des fers-nés sur Salvemer, Port Lannis et les Iles Boucliers. Elle est sceptique sur toutes ces informations, elle n’a eu aucune preuve concrète que la magie était de retour, donc ce n’est à ses yeux que des manœuvres du Roi pour retrouver les faveurs d’un peuple ayant trop souffert en peu de temps. Reste à savoir si les gens sont des moutons ou non. Alyx ne suivra probablement le mouvement générale sans avoir de preuve réelle sous ses yeux.

   
Derrière l'écran

   
Zuz' 23 ans 7 jours sur 7 J'accepte le règlement et la mise en danger de mort de mon personnage


   
Zuz', 23 ans, fondatrice de Dracarys, étudiante en master chimie, passionnée de musique, équitation, lecture et écriture depuis de nombreuses années. J'ai découvert GOT par la série, j'ai avalé saison 1 et saison 2 avant d'attaquer les bouquins et de les dévorer. Puis l'encyclopédie et tous les livres annexes écrits par Martins sur l'univers.

   
DRACARYS, avatar par Shaïra, icone par aslaug


Le temps irrevocable a fui, l'heure s'achève. Mais toi. Quand tu reviens, te traverse mon rêve, tes bras sont plus frais que le jour qui se lève. Tes plus clairs. A travers le passé ma mémoire t'embrasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
La fille de la Dent d'Or
Alyx Lefford
La fille de la Dent d'Or
Valar Dohaeris
Héritière de la Dent d'Or + Alyx Lefford C2yZ
Héritière de la Dent d'Or + Alyx Lefford Tumblr_p90f2ibj3K1txd6p7o2_400
Ft : Hanna Mangan Lawrence
Multi-Compte : Rhaenys Targaryen || Bethany Selmy || Wylla Manderly
Messages : 6149
Date d'inscription : 27/08/2015

Héritière de la Dent d'Or + Alyx Lefford Empty
MessageSujet: Re: Héritière de la Dent d'Or + Alyx Lefford   Héritière de la Dent d'Or + Alyx Lefford EmptyDim 15 Juil - 19:53

Histoire

   
Bright as the sun

   


   

   
   
Chapitre 1 : Une naissance à la Dent d'Or
Le vent secoua doucement les voiles qui servaient de rideau, venant rafraichir l’air chaud de la pièce. L’odeur de la sueur et de la douleur emplissait chaque recoin de la pièce, chaque parcelle d’air. Une jeune femme aux cheveux aussi noirs que la nuit se tordait de douleur, le ventre grossi par neuf mois de gestation. Cela faisait maintenant plus de deux heures que cela durait. Autour d’elle, les sages-femmes s’affairaient. On épongea le front de la dame de la Dent d’Or. On la forçait à s’allonger et à poser sa tête sur les oreilles en plumes qui surélevaient légèrement son buste. À ses côtés une autre Dame lui prenait la main et la lui caressait tendrement, mais elle était bien plus jeune. D'épais cheveux châtains et bouclés cascadaient dans son dos, et ses yeux bleu clair brillaient d’inquiétude. « Respirez, Dame Orelia. Êtes-vous sûr de ne point vouloir de lait de pavot ? » La brune eut un sourire reconnaissant malgré sa crispation et sa respiration haletante. « Je vous remercie Alysanne. Tout ira bien, ne vous inquiétez pas. » Sa voix restait douce malgré l’effervescence autour d’elle et sa douleur. Mais une nouvelle contraction lui arracha un cri de douleur. Ce manège dura encore longtemps, de nombreuses minutes, plusieurs heures. Combien ? Les deux femmes l’ignoraient, la future mère trouvait cela trop long et l’autre interminable. Non loin, un messager avait fait sceller le meilleur coursier de la Dent d’Or. En effet, Lord Leo Lefford n’était pas présent ce jour-là. Comme la moitié des nobles du Royaume il s’était rendu au grand tournoi d’Harrenhal organisé par Lady Whent. Cependant le seigneur y allait en tant que spectateur est pour négocier des alliances. Ce jour-là, alors qu’à plusieurs kilomètres de l’ancienne forteresse des Chenu, son unique enfant naquit et il conclut un mariage pour sa jeune sœur avec la maison Frey.

Quand les cris du bébé retentirent entre les murs de la forteresse, un soulagement épris tout le monde. Le bébé était en bonne santé malgré l’accouchement lent et douloureux. Une petite fille aux cheveux aussi sombre que ceux de sa mère et aux yeux aussi clairs que ceux des Lefford. Et au caractère fort comme son père mais avec les traits délicats de sa tante Alysanne. Cela n’offrait cependant pas un héritier au Seigneur de la Dent d’Or, mais cela ne changea pas les plans. Alors qu’on déposait l’enfant contre la poitrine de la jeune mère, le messager disparaissait dans un froissement de cap. Quelques minutes plus tard, on put entendre le bruit d’un cheval partant dans une course folle sur la route de la Rivière en direction dans la grande forteresse d’Harrenhal où se déroulait le tournoi. Ce fut quatre jours plus tard, que lord Lefford apprit dans le murmure du messager à son oreille la naissance de sa fille. Mais l’homme qui avait parcouru tout ce chemin n’eut le droit qu’un geste de la main indiquant de passer son chemin et un hochement de tête en guise de réponse. Rien ne transparaissait sur le visage du seigneur de la Dent d’Or mais l’heure avait sonné pour lui de se retirer des festivités plus tôt que prévu.

Chapitre 2 : Rencontre avec l'Etranger

« Viens, approche ma petite Alyx. » La fillette de quatre années grimpa timidement dans le lit où était allongée sa mère. Cela faisait plus de deux semaines que la Dame de la Dent d’Or était alitée, prise de forte fièvre et de violente crise de toux. Le mestre était formel, Orelia Lefford n’avait plus beaucoup de temps à vivre. Cela avait rendu l’air lourd dans la forteresse de la famille. La petite fille ne comprenait pas encore ce qui se passait, personne ne lui disait la vérité. Comme si le monde des adultes voulait la protéger de la réalité du monde. Mais elle n’était pas dénué de bon sens, Alyx savait que sa mère était malade. Ce qu’elle ignorait cependant c’était que jamais elle ne guérirait. Sa guérison serait apportée par l’Étranger. Alors en grimpant sur le lit, elle se logea contre la poitrine maternelle. Fermant les yeux et écoutant la respiration difficile de sa mère. « Promets-moi mon enfant, promet moi que tu seras forte quoi qu'il arrive. Que tu seras courageuse, que tu aideras ton père et ta tante. » L’enfant resta silencieuse un moment. Les yeux toujours clos tentant de deviner le sens cacher des paroles de sa mère. « Je vous le promets mère… » La poigne de la Dame de la Dent d’or se raffermit autour du petit corps. Mère et fille restèrent longtemps ainsi. Personne n’osa déranger, laissant l’enfant profiter des derniers instants de vie de sa mère.

Alyx s’endormit, bercer par la respiration de sa mère et ses caresses dans ses cheveux. Les yeux passèrent, la pièce était rythmée par le rythme des deux respirations. Cela semblait créer une parfaite harmonie. L’ancienne Fléaufort céda doucement à la fatigue et ferma les yeux malgré elle. Mais au moment où ses paupières se fermèrent pour l’éternité, sa respiration cessa de bercer l'enfant endormi sur elle qui se réveilla intrigué par ce léger changement. Le soleil amorçait sa descente dans le ciel au moment où la petite brune se redressa pour regarder sa mère qui était immobile, les yeux clos, l’air paisible, un léger petit sourire sur ses lèvres. D’un air innocent, elle secoua l’épaule de sa mère. Mais rien. « Mère… Mère réveillez-vous ! » Son petit cœur s’emballa quand elle comprit que sa mère ne se réveillerait pas. La panique la gagna légèrement. Elle sauta au bas du lit et sortit de la chambre en courant. Elle traversa les couloirs, monta des escaliers avant d’entrer dans la salle de réception où son père s’entretenait avec des hauts notables de Port Lannis.

Leo Lefford n’apprécia pas d’être dérangé, surtout par sa progéniture. Son regard se durcit en se posant sur sa fille. « Pardonnez cette interruption messieurs. Alyx dehors ! » Sa voix était sans appel et cela fit trembler la fillette qui cependant ne bougea pas. Elle leva son regard triste mais dénué de larmes vers son paternel. Elle ne devait pas pleurer, elle avait promis à sa mère d’être forte et courageuse. Alors d’une petite voix elle annonça à sa manière la funeste nouvelle. « Mais mère ne se réveille pas. Et elle ne respire plus. » Un silence de plomb accueillit l’annonce de la fillette. Même le Seigneur des lieux ne sut que répondre. Il ne pouvait qu’observer son enfant qui ne pleurait pas mais où on pouvait son infinie tristesse dans ses prunelles. Des pas rapides suivirent, laissant apparaitre Mestre Orion qui était venu annoncer la même chose que l’enfant. Mais en voyant Alyx et l’ambiance lourde il sut que la nouvelle était déjà parvenue aux oreilles de Lord Lefford. « Venez mon enfant, laissez votre père avec ces messieurs. » Le vieil homme attrapa la main de la fillette et la força à le suivre.

Chapitre 3 : Voyage pour Castral Roc

Les années avançaient et la fillette aux cheveux sombres grandissait. Sa beauté ne cessait de grandir avec elle. À l’âge de dix années, une cascade brune et bouclée parcourait son dos, des yeux clairs et son visage de poupée. Mais à son âge, tout cela lui était inconnu. Elle ne n'avait nullement conscience et vivait donc sa vie à la dent d’Or avec son père et sa tante. Une vie paisible pour une enfant. Curieuse d’apprendre à être une parfaite Lady commence sa tante, elle s’appliquait pour se comporter comme elle. Et dans la pièce où elle se trouvait, elle suivait des regards les mouvements d’Alysanne avec admiration. Ses pas se déplaçaient au rythme de la musique et des tambours, le maître de danse suivait l’évolution de son élève avec une attention toute particulière. Corriger les faux pas et les mauvaises postures pour être parfaite. « Venez donc Alyx, c’est à votre tour. » L’enfant se leva avec douceur et attrapa la main de sa tante. La musique avait cessé le temps que la fille de la dent d’Or ne se mette en place. Les notes de musique de la viole reprirent et les deux Lefford se mirent en mouvement. La plus jeune suivant les pas fluides et aériens de son aîné. Mais la fille du Seigneur des lieux avait des mouvements moins assurés, plus timides. Plusieurs fois, elle sentit son maître de danse passer derrière elle pour corriger sa position. Mais c’était avec un grand sérieux.

Petit à petit la jeune Alyx prenait un peu plus d’assurance même si ce mouvement était moins gracieux que ceux d’Alysanne. Mais la concentration avait envahi la pièce, si bien qu’aucune ne vit Leo entrer dans la pièce et observer les deux femmes danser. Ce fut la benjamine qui remarqua la présence de son paternel. Elle s’arrêta net et un large sourire. « Père ! Vous êtes de retour ! » L’enfant courut rejoindre l’homme qui la souleva du sol facilement et déposa un léger baiser sur son front. Le Seigneur s’était absenté durant plusieurs jours pour régler quelques affaires sur leur terre plus au nord. L’enfant était donc heureuse de retrouver mais cela était réciproque, le père était heureux de retrouver sa famille. « Je vous l’emprunte un instant maître Stephen » annonça le lord de la dent d’Or. « Comme Sa Seigneurie le désire » répondit langoureusement l’homme qui fit une pirouette. Leo Lefford sortit donc de la pièce avec sa fille qu’il avait entre-temps reposée sur le sol. Sagement Alyx suivit son père se demandant bien pourquoi son père l’arrachait à sa leçon de danse. Ils marchèrent en silence jusqu’au petit jardin suspendu de la forteresse qui laissait une vue imprenable sur les montagnes des anciennes mines de sa famille. « J’ai besoin que tu fasses quelques choses pour moi mon enfant. » Le regard bleu du seigneur se baissa sur la fillette qui leva son regard vers son père. « Tu vas aller à Castral roc pour moi et que tu sois mes yeux et mes oreilles durant quelques mois d’accord . Ta tante Myrranda sera ravie de te voir et ta grand-mère également. » L’enfant avait beaucoup de questions et ne comprenait pas pourquoi son père l’envoyait là-bas. Cependant Alyx prenait sa tâche avec un sérieux exemplaire. « Mais que dois-je écouter ou voir père ? » Lord Lefford sourit. « Tout ce qui te semblera important. Ne t’inquiète pas tu apprendras. »

C’est ainsi que la jeune Lefford quitta son domaine familiale pour se rendre à Castral roc, chez ses cousins Lannister. La route lui parut longue pour l’enfant d’une dizaine d’années, ce fut donc un soulagement d’arriver dans la grande forteresse des Lannister. Elle ouvrait de grands yeux face à la beauté et la puissance des lieux. Elle put rencontre ses cousins, du moins Myrielle et revit Daven avec un plaisir non dissimulé. Sa tante l’accueillis avec douceur et sa grand-mère la toisa d’un air supérieur qui immédiatement intimida l’enfant. Elle allait devoir apprendre à apprivoiser la vieille dame de la dent d’Or qui avait posé ses affaires à Castral roc.

Chapitre 4 : Premier Complot

Alyx parcourait les couloirs de la demeure des lions, observant tentant d’écouter tout ce qui se passait autour et faisait également fonctionner sa mémoire pour ne pas se perdre. Cela faisait deux semaines qu’elle était arrivée à Castral roc et pourtant elle arrivait encore à se perdre dans la demeure des Lannister devant l’immensité de la forteresse. Elle arriva dans une petite cour ombragée. Et elle vit deux hommes d'armes qui discutaient à voix basse. L’enfant trouva cela bien étrange alors elle se faufila derrière un pilier de pierres blanches pour écouter. Elle s’assit par terre et fit semblant de lire le livre qu’elle avait emmené avec elle. Mais son oreille trainait. « Lannister… Lefford… À croire que les noms de famille noble commençant par la lettre L sont tous pourris jusqu’à la moelle. » « Certes mais l’on ne peut rien faire. » « Il faudrait les laisser insulter notre maison . Cela fait des années que Tywin Lannister nous rabaisse et son petit tout gardien de la route de la Rivière, vient de nous insulter ! » « Leo Lefford ? On dit que c’est un couard et un bravache ! » « Couard malheureusement c’est qu’une fausse rumeur, bravache oui. Il offre son rejeton et tu sais la dot qu’il a proposée à mon Seigneur . La beauté de sa fille et son absence d’héritage sur la dent d’Or ! » « L’absence d’héritage ? Tu veux dire qu’il la déshéritera en la mariant . » « Non, juste pour les Farman ! » « L’enflure ! Je lui arracherais les yeux avec une fourchette et les ferais bouffer à sa garce de fille ! » Alyx en avait entendu assez. Elle se leva et d’un air innocent passa près des deux comploteurs.

La fillette leva des yeux innocents et naïfs vers les deux soldats. L’un d'eux la lorgna d’un mauvais œil. « Qu’est-ce tu veux toi ? » Alyx serra son livre contre sa poitrine, prenant un air presque terrifié. « Je crois que je me suis perdue. Auriez-vous l’amabilité de me montrer le chemin ? » Ils se regardèrent interloquer. La petite attendit leur réponse en silence. « Dégage de la gamine ! On n’aide pas mi… » « Alyx ! Par les Sept tu es là ! » La jeune fille tourna vers la tête vers sa tante. Mais avant de partir la rejoindre, la petite lança un regard aux deux soldats et sortit d’un ton innocent. « Lord Lefford apprendra que vous refusez d’aider sa fille…et vos petits secrets… » Elle partit en trottinant vers Myrranda laissant les deux hommes d’armes livides. Elle savait que ses trois derniers petits mots avaient fait leur effet. Et le soir même un corbeau quittait Castral roquent pour partir en direction de la dent d’Or. Elle avait compris sa tâche, pourquoi son père l’avait envoyé à sa place à Castral roc. Les Farman n’étaient que peu appréciés par son père. Alors elle surveillerait tous les émissaires envoyés par les habitants de Belcastle.  

Chapitre 5 : Réception à Castral Roc

« Tenez-vous tranquille Dame Alyx, le temps que j’ajuste votre robe. » La jeune fille d’une douzaine d’années arrêta de bouger et laissa la couturière faire les finitions sur le vêtement. Une grande réception était organisée à Castral roc. Et la Lefford devait représenter sa famille. Pour cela, sa robe était bleu pâle et relié avec des fils d’or. Des bracelets, boucles d’oreilles et petits colliers en or vinrent parfaire sa tenue. Ses cheveux furent soigneusement coiffés, laissant ses épaisses boucles brunes tomber librement dans son dos. Toute la fine fleur de la noblesse serait présente ce soir-là à Castral roc pour cette réception. Alors Alyx devrait faire honneur à son père et étant irréprochable. Elle se regarda rapidement dans un miroir avant de sortir de ses appartements. Les festivités allaient se dérouler dans les jardins de la forteresse des Lannister. Elle rejoignit rapidement Myrielle et Myrranda. Tout était si luxueux, si bien décoré. Les Dames avaient rivalisé dans la richesse de leur parure et robe. De mille et une couleurs, de pierre toujours plus extravagante. La jeune fille avait préféré rester discrète malgré les bijoux d’or qu’elle portait.

Un jeune jouvenceau pas plus âgé, l’invita à danser et ce fut avec une révérence parfaite que la brunette prit la main du jeune garçon. Les tambours donnèrent le rythme d’une danse rapide et énergique. À force de pratiquer, l’enfant qu’elle avait été avait progressé. Et si elle n’était pas aussi doué que sa tante, la jeune jouvencelle ne manquait pas de grâce dans ses mouvements. Le jeune homme semblait bien moins à l’aise qu’elle, ses pas étaient timides et peu sûr. Ils s’inclinèrent à la fin de la danse et partirent chacun de leur côté. En se retournant Alyx faillit percuter un noble seigneur mais la voix de l’homme alluma les étoiles dans le regard bleu de la jeune fille. « Ma fille, me ferait-elle l’honneur d’une danse ? » La brunette faillit sauter au cou de son paternel sous l’émotion et la joie de la revoir. Mais elle se reprit bien vite cependant son sourire ne quitta pas son doux visage. « Avec plaisir, père. » Elle glissa sa petite main dans celle de Leo Lefford et père et fille dansèrent. Le sourire d’Alyx ne put disparaitre de ses lèvres. Cela faisait presque deux ans qu’elle n’avait point vu son père.

La fête se continua et tout semblait si parfait aux yeux de la fille de la dent D’Or. Alors qu’elle se dirigeait vers un balcon donnant sur la mer. Mais une dizaine de mettre avant de pouvoir s’engager dans le couloir, un homme d’une vingtaine d’années lui coupèrent le chemin. Alyx fut surprise et ses yeux se portèrent doucement sur lui à la recherche d’un blason. Mais elle ne vit qu’une broche d’argent représentant un navire. Cela lui suffit pour trouver l’identité de l’homme. L’héritier de Sebaston Farman. « Lady Alyx ? Puis-je réclamais votre main pour aller danser . » Il avait parlé bien fort, si bien que les nobles autour s’étaient retournés pour observer la scène. Tous connaissaient les hostilités qui régnaient entre Farman et Lefford. Cependant y vit l’opportunité de faire briller son esprit et son sens de la politique. Elle ignorait que son père l’observait non loin de là. « Devrais-je avoir une raison d’accepter d’offrir une danse à un homme ayant refusé ma main il y a deux ans de cela ? Je pense que je vais refuser votre demande, je préfère danser avec un jouvenceau qui lui au moins, aura le nez au milieu de la figure. » Le jeune homme rougit de honte de s’être fait rabaisser par une gamine de douze ans. La Lefford le contourna la tête haute, légèrement hautaine et s’engagea dans le couloir qui menait au balcon donnant sur la mer. Un vent frais et iodé l’accueillit et un petit sourire en coin parcouru son visage.

« Je dois dire que je suis impressionnée par l’audace de ma fille face au rejeton Farman. » Alyx sursauta légèrement et tourna la tête vers son père. Il vint à ses côtés, s’accouda contre le balcon laissant son regard azur parcourir l’immensité de la mer qui s’étendait à leurs pieds. « Je suis navrée, si je vous ai mis dans l’embarras avec les Farma… » Le seigneur de la dent D’Or attrapa la main de son enfant. « Nullement Alyx. Tu as répondu exactement ce qu’il fallait. Ils t’ont insulté en refusant ta main, tu ne leur dois aucun respect. » L’enfant hocha la tête en souriant timidement. « Tu rentreras avec moi à la dent d’Or dès demain. Tu as appris tout ce que tu devais apprendre ici. Il est temps de retourner chez toi mon enfant. » Le cœur de la douce s’emballa, elle allait enfin rentrer chez elle. Retrouver sa tante et vivre avec son père.

Chapitre 6 : Premier Saignement

Elle avait chaud. Terriblement chaud. Et cela s’ajoutait un mal de ventre affreux. La jeune fille était pliée en deux, la respiration difficile et des grosses perles de sueur coulaient le long de ses tempes. Une douleur lancinante et continue, qui ne se calmait pas qu’importait la position. Elle s’était réveillée au milieu de la nuit avec cette horrible douleur et cela faisait plus de six heures que cela durait. Alyx luttait contre cela et n’avait pas la force de crier pour appeler quelqu’un. Elle ne savait pas ce qu’il lui arrivait et depuis quelques minutes, elle avait l’impression qu’un liquide s’écoulait le long de ses jambes. Incapable de bouger pour aller voir, elle restait pliée, les yeux clos tentant de contrôler sa respiration et priant les Sept pour que cela s’arrête.

Dans la salle de réception, Leo Lefford commençait à s’impatienter de l’absence de sa fille. Pourtant il savait que ce n’était pas dans les habitudes de sa fille d’arriver en retard. Sa sœur Alysanne posa une main apaisante sur son avant-bras. « Calme-toi mon frère. Je vais la chercher. » La femme quitta la pièce et marcha vers les appartements de sa nièce. Elle frappa trois petits coups secs contre la porte. Elle n’eut aucune réponse mais elle entra quand même. La vision de sa nièce pliée en deux dans son lit, fit que son cœur rata un battement. « Alyx ! » Le concerné leva les yeux vers sa tante qui la rejoignit rapidement. Les mains de l’aînée vinrent caresser la chevelure sombre de la jeune fille de treize ans. « Par les sept Alyx que t’arrivent-ils ? » Ce fut avec une voix pleine de douleur que la brunette lui répondit. « Mon ventre…tante Alysanne, j’ai si mal. » La femme fronça les sourcils et souleva les draps d’un coup sec pour les découvrir tâché de sang. Elle soupira de soulagement. « Ce n’est rien ma grande. C’est normal. Tu deviens une femme et pour cela, tu dois saigner à toutes les lunes. » Alysanne se leva et appela une servante, lui ordonnant d’aller chercher mestre Orion et de préparer un bain brûlant pour la jeune fille.

Mestre Orion arriva en même temps que le seigneur des lieux qui commençait à s’inquiéter de ne pas voir revenir sa sœur. « Que se passe-t-il ici ? » demanda-t-il d’un ton sévère scrutant son enfant toujours tordu de douleur tandis que le vieux mestre lui administrait un peu de lait de pavot pour calmer sa douleur. Alysanne aida sa nièce à se lever. « Ce n’est rien mon frère. Alyx a juste fleuri cette nuit. Un bon bain chaud et elle sera sur pied. » La petit Lefford chancela lorsqu’elle se mit debout. Elle était bien pâle mais tint bon jusqu’à la bassine d’eau fumante. Le seigneur tourna alors les talons lançant vivement. « Je ne peux retarder davantage les notables. Je commencerais sans vous. Mais ne traînez pas ! ». La chaleur de l’eau apaisa Alyx qui reprit instantanément des couleurs. Mais son visage était triste. « Pourquoi fais-tu cette tête ma douce ? » La jeune fille garda le silence, baissant les yeux sur l’eau rougit par le sang. Ses mains entourant son bas-ventre là où la douleur avait si lancinante quelques minutes plus tôt. « Tu penses avoir déçu ton père c’est ça . Ôte-toi cette idée de la tête ! » « J’aurais dû affronter la douleur et faire comme si je n’avais pas mal… J...... » « Non ! Les hommes ne connaissent pas cette douleur. Personne ne peut savoir ce que tu as pu ressentir. Je t’interdis de t’en vouloir pour cela. » Résigné Alyx hocha la tête mais ne pensant pas moins qu’elle avait déçu son paternel.
Chapitre 7 : Tel père, telle fille

Alyx tira légèrement sur les rênes de sa jument noire. Elle observa le village en contrebas. Le soleil avait entamé sa disparition à l’ouest et la jeune noble devait trouver refuge pour la nuit. Elle se tourna vers les cinq soldats que son père lui avait confiés pour escorte. « Nous nous arrêterons dans ce village pour y passer la nuit. » Les soldats hochèrent la tête et la brune talonna sa monture pour entamait la descente. Ils étaient encore sur les terres des Lefford, il ne devait y avoir aucun souci et le maître du village devait leur accorder l’hospitalité sous peine de représailles. Un des soldats tenait une bannière aux armoiries de la maison suzeraine de ses terres. Les paysans les virent arriver de loin et ce fut le chef du petit village qui accueillit la fille du Seigneur. « Mes hommages, myladie ! Qu’est-ce que mon humble personne peut faire pour vous servir. » La jeune femme toisa l’homme. Et tandis qu’un de ses hommes tenait la belle jument noire, elle mit pied à terre. Elle s’approcha de l’homme avec un air hautain. « Le logis et le couvert pour la nuit. Pour mes hommes et moi. » « Tout de suite ma Dame. » Ils eurent le droit aux meilleurs traitements comme s’il craignait de mettre la fille de leur maître en colère. Le lendemain matin avant de partir, Alyx se tourna vers le Chef. « Le seigneur mon père entendra parler en bien de votre village. » Il s’inclina et le petit groupe partit en direction de Fléaufort.

Ils arrivèrent à la tombée de la nuit et l’oncle d’Alyx l’accueillit avec un large sourire. Après s’être rafraichi de la longue route, elle put retrouver sa famille maternelle dans les jardins de la forteresse qui surplombait la mer. « Mais regardez-vous ma très chère nièce ! Une vraie femme que vous êtes devenue ! Levons donc un verre en l’honneur de votre père. » Alyx leva son verre à la suite de son oncle et buvait une gorgée du vin de la treille. L’alcool lui brûla la gorge. « Cousine ! » Alyx se retourna surprise. Le fils héritier de son oncle vint vers elle tout sourire. « Cela fait bien longtemps que nous nous étions point vu ! » Le jeune jouvenceau lui baisa la main et Alyx répondit d’un air las. « En effet. » Le jeune homme ne sembla pas s’en formalisé. Il tendit à la main à une jeune fille aux cheveux blonds. « Laissez-moi vous présenter ma fiancée. Anara Farman. » Le nom de la fille assombrit le regard de la Lefford. Tandis que la Farman inclinait respectueusement la tête mais la brune n’en fit rien et préféra la toiser froidement. « Pardonnez-moi, j’ai à m’entretenir avec votre père cousin. » Tournant les talons, la belle retrouva son oncle. L’homme ayant déjà bu plus que de mesure se rapprocha de la jeune femme. « Alors, dites-moi jolie Alyx. Qu’est-ce que veut ce bon vieux Leo pour m’envoyer sa précieuse fille ? » Levant ses sourcils la jeune fille soupira. « Mon père souhaite revoir certains accords du passé entre nos deux maisons et vous rappelez qu’il vaut mieux l’avoir pour ami que pour ennemi. » Le Lord de Fléaufort eut un mouvement de recul face à la surprise. « Comment ça ?! Je ne comprends pas. Nous avons toujours eu d’excellent rapport avec votre maison. » Alyx ricana. « Jusqu’à maintenant il est vrai mon oncle. Mais je pense que certaines choses risquent de faire tomber tout cela à l’eau. Et ce ne sera point la faute des Lefford mais entièrement la vôtre. » Le regard de Quenten était vide et ne percutait rien. « Je pense que je vais laisser la nuit vous porter conseil mon oncle. » Après une légère révérence, Alyx se retira dans ses appartements.

Le lendemain matin, la jeune femme retrouva son oncle dans la salle de réception. Son cousin et sa blonde de fiancé se trouvaient également là. « Bien le bonjour mon oncle. Avez-vous réfléchi à mes paroles et déchiffrer leur sens. » L’homme grogna. Un petit sourire de coin naquit sur les lèvres de la fille de la dent D’Or. « Certes ma nièce. Mais nous les Fléaufort n’avons point la puissance de votre père. Et les insulter ne fera que nous mettre dans une délicate situation. » Alyx soupira aux paroles de son oncle. « Voyons mon oncle. Pensez-vous que le Seigneur mon père laissera son beau-frère dans la difficulté. Vous êtes de notre famille. S’en prendre aux Fléaufort s’est en prendre aux Lefford. » Le seigneur de Fléaufort resta silencieux. Ce fut donc son fils qui prit la parole. « Où voulez-vous en venir cousine ? » Le regard dédaigneux d’Alyx fusilla son cousin du regard. « Retenez-vous les leçons que vous enseigne votre mestre cousin . Retenez donc les alliances entre les différentes maisons de l’Ouest et vous comprendrez immédiatement où je souhaite en venir. » Le jouvenceau déglutit péniblement tandis que la brune avait de nouveau tourné son regard que Quenten. « Vous êtes bien la fille de votre père… » Le Lord se redressa et fixa la Farman et annonça d’une voix autoritaire. « Lady Annara, vous n’êtes plus la bienvenue à Fléaufort, vous retournez chez vous dès demain matin. Les fiançailles sont rompues. » La blonde s’empourpra et ne se laissa point faire. « Et pour quel motif messire ? » « Pour les motifs qui me plairont. Votre comportement à hautement offenser nos invités et certains de mes serviteurs m’a indiqué un comportement indécent. Mon fils n’épousera pas une traînée. » Insulté, la Farman ouvrit la bouche stupéfaite et fusilla Alyx du regard qui elle avait l’air satisfait. « Vous… » « Vous devriez partir rapidement et rappeler à votre frère aîné que je me demande si son nez a retrouvé sa place au milieu de sa figure ou pas. » Le regard de glace de la Lefford ne laissa aucune réponse possible. La blonde se tourna vers Quenten. « Mon père en entendra parler. » Alyx ricana tandis que le Fléaufort hocha la tête.

Chapitre 8: Une nouvelle vie

Les choses changèrent en 297, son cousin Daven Lannister demanda sa main. Chose qui ne pouvait que convenir au père de la jeune femme, la voir épouser un lion afin de renforcer encore plus le lien entre les deux familles. Mais Alyx ne prit pas le nom des Lannister, héritière de son père, elle conserva son nom de famille pour le transmettre à ses enfants. Daven la déflora lors de leur nuit de noce mais la fille de Leo, prit du thé au lune afin de ne pas tomber enceinte, elle voulait choisir le moment où elle tomberait enceinte. La maternité lui faisait peur, terriblement peur. Et voir le ventre de la jeune fille rester désespérément plat ne plaisait guère à Leo et Daven. Si mari et femme s’expliquèrent, la jeune fille conserva sa peur de son père et de sa déception. Elle ne désirait pas d’enfant avant d’être sûr de ses sentiments pour Daven. N’ayant jamais aimé personne au-delà du raisonnable, elle ne savait pas réellement ce qu’était l’amour. Elle découvrit les méandres de ses sentiments avec le lion qui lui fit découvrir des plaisirs et des choses dont elle ne se doutait pas.Petit à petit, elle diminua les doses de thé au lune jusqu’à arrêter complètement, sentant ce drôle de sentiment qu’était l’amour l’envahir.

Ce fut durant un voyage diplomatique dans le bief que beaucoup de chose changèrent, elle était certaine de ce qu’elle ressentait pour le lion, contrastant avec la haine qu’elle éprouvait pour les bieffois. Une altercation eue lieu avec une dame d’atour de Margeary Tyrell, qui lui manqua de respect en lui tournant le dos lors d’une conversation. Il ne fallut que peu de temps à Alyx pour faire remonter l’information. Elle a ouï dire que la demoiselle en question avait été envoyée dans l’orage pour épouser un seigneur des marches, était-ce sa punition ? Probablement. Ce fut durant ce même mariage qu’elle adopta un jeune lynx des fumées dont la mère avait été capturée par un marchand qui l’exposait à la vue de tous, ne se souciant guère de la sécurité des passants. La lynx attaqua la délégation d’Alyx, l’animal fut tué par un soldat Lefford et ils découvrirent que cette réaction n’était motivé que par la protection de son petit. La jeune femme prit le bébé avec elle et le prénomma Iago. Pourquoi s’attarda-t-elle sur un tel animal ? Elle ne sut le dire, mais il resta avec elle.

Quand elle remonta dans l’Ouest et s’arrêta à Montargent pour le mariage de son amie Azilys. La fête ne fut pas des plus joyeuses pour l’héritière de la Dent d’Or qui dus remettre à sa place une Farman qui tentait ouvertement de séduire son époux et elle fut malade. Mais ses nausées n’étaient dues qu’à une, soit disant heureuse nouvelle. La vie avait pris dans son ventre, annonce d’un futur héritier pour les Lefford. Mais cela ne signifiait pas le repos pour Alyx. Tywin vint nommer Daven émissaire de l’Ouest et il demandait leur présence au mariage de Cersei et Loras dans le Bief. Obéissant à leur suzerain, le couple se rendit aux noces malgré les cinq lunes de grossesse de la brune. À leur retour dans l’Ouest, ils enchaînèrent avec le mariage de Tyrion avec Walda Frey à Castral Roc, laissant la fatigue s’installer dans le corps de la jeune femme. Elle put enfin rentrer chez elle, mais les trop nombreux voyages eurent raison d’elle. Elle accoucha prématurément d’un enfant mort-né et faillit rendre son dernier souffle durant l’accouchement douloureux. Elle s’accrocha à la vie grâce à ses proches et à son amie Azilys venue à la Dent d’Or quelques jours auparavant pour la soutenir. Elle dut conserver le lit durant deux lunes avant de pouvoir reprendre ses occupations habituelles non sans se disputer avec Daven avant son départ pour son rôle d’émissaire, jetant un froid sur leur couple.

Chapitre 9 : inquiétude & stratégie

Assise dans le bureau seigneurial en face de son père, Alyx discutait avec son père sur un sujet politique. Une énième leçon pour former la jeune femme à son futur rôle de Dame de la Dent d’Or. Mais ils furent interrompus par le mestre qui était complètement essoufflé par sa course folle. Les deux Lefford se redressèrent intrigués de voir l’homme de science ainsi. « Salvemer mon seigneur… Attaqué…Fer-nés… » Un lourd silence s’abattit dans la pièce. Le regard bleu du lord de la Dent d’Or devint de glace, son visage se ferma. « Et Myrielle ? » Demanda la jeune femme. Sa cousine s’était marié à l’héritier des Mallister quelques lunes plus tôt. « Pas de nouvelle, mais… Surement retenus par ces barbares. » L’inquiétude s’installa dans les iris vertes de la brune qui tourna son regard vers son père. « Envoyez un détachement d’une dizaine d’hommes, dites-leur de voyager léger et le plus rapidement possible, qu’il aille donner mains fortes aux hommes du Conflans pour la défense de la cité. » Le mestre s’inclina et repartit aussitôt. « L’attaque de Port Lannis était une diversion ? » Son père replanta son regard sur elle. « Il y a fort à parier oui. » Il soupira un instant. « Ne dis à rien à Daven pour le moment, il est inutile qu’il se précipite là-bas comme un idiot. Ses émotions lui feront défaut lors des combats. »

3 semaines plus tard

Alyx était assise dans la bibliothèque, un livre sur les genoux. Cela faisait une lune que les Lefford avaient envoyé des hommes à Salvemer pour défendre la cité face aux fers-nés, mais il n’était toujours pas revenu. Ils n’avaient guère de nouvelle. Ils patientaient, inquiet pour la lionne qui se trouvait là-bas. Elle était la cousine et la belle-sœur de l’héritière de la Dent d’Or et elle savait que son époux tenait énormément à sa petite sœur. Son serviteur la sortie de sa lecture. « Des nouvelles de Salvemer Lady Alyx… » Les iris de la peste de l’Ouest se posèrent sûr lui. « Et ? » Il déglutit péniblement. « La cité a été reprise par les forces du Conflans, mais lady Myrielle est toujours retenue par les fers-nés. » La nouvelle tomba comme une pierre dans un lac tranquille. La brune se leva aussitôt et plaqua son livre contre le torse de son serviteur pour qu’il puisse le ranger et elle se dirigea vers le bureau de son père. La porte était ouverte et le mestre était déjà à ses côtés. Les deux hommes semblaient abattus par la nouvelle. « Qu’elle est la réaction de Stafford ? » Questionna Leo. « Pas bonne mon seigneur, d’après le corbeau de votre nièce Cerenna, il se morfond sur le sort de sa fille, elle vous demande de l’aide. » Les points du père d’Alyx se serrèrent de colère. « Quel incapable ! » siffla l’héritière. « Il s’agit de sa propre fille et il ne lève même pas le petit doigt pour trouver une solution pour la sauver ? » Le mestre secoua négativement la tête d’un air résigné. « Je vais écrire à lord Tywin, il est le maître de la Guerre auprès du Roi, peut-être qu’il aura un quelconque pouvoir sur les évènements. Quels sont les autres otages ? » Le vieil homme relut son bout de parchemin. « La servante de votre nièce ainsi que son protecteur, ser Merlon Crakehall. Certains disent qu’un Nerbosc fait partie des otages également. Ensuite beaucoup de conflanais et des femmes des Iles Bouclier. Le nombre d’otages est important, du jamais-vu dans l’histoire de Westeros. » Alyx s’assit dans un siège. Il y avait beaucoup d’information en peu de temps. « Il faut espérer que toutes les familles fassent pression sur le Roi pour qu’il nous aide. Les fers-nés ont démontré qu’ils ont retrouvé leur force depuis leur dernière rébellion. » Déclara la jeune femme. « Nous devons espérer oui et prier les Sept pour qu’ils nous viennent en aide et protègent les otages. »

Chapitre 10 : Deuxième chance

Le mestre avait été formel, ses nausées matinales et ses sautes d’humeur n’étaient du qu’à une grossesse. Les servantes confirmèrent également que cela faisait plusieurs lunes qu’elles n’avaient pas vu de sang lunaire sur les draps de la jeune Lefford. Alyx avait décidé d’annoncer elle-même la nouvelle à ses proches, elle avait envoyé un corbeau à Daven et à Azilys avant de se diriger vers le bureau de son père pour lui dire de vive voix qu’un enfant était en route, mais pour lui demander également de ne pas lui confier de mission diplomatique en dehors des murs de la Dent d’Or. Sa dernière grossesse s’était soldée par un échec, car elle n’avait cessé de voyager. Pour celle-ci, la jeune femme voulait mettre toutes ses chances de son côté en ne quittant pas la forteresse familiale. Elle frappa quelques coups à la porte, quand elle entendit la permission d’entrée, elle pénétra dans le bureau. « Qu’il y a-t-il ? » Demanda son père d’un air presque indifférent et las. « J’aimerais ne pas avoir de mission diplomatique pour l’année à venir, père. » Il releva les yeux surpris par la demande, mais avec une once de colère au fond de ses yeux. « Puis-je te demander pourquoi ? » La brune posa distraitement une main sur son ventre. « J’attends un enfant et au vu de ma dernière grossesse, je préfère ne prendre aucun risque. » Le soulagement pu se lire sur le visage de Leo qui se détendit aussitôt. « Cela va de soi. Je vais nommer Alysanne émissaire de notre famille, le temps de ta grossesse et que tu te remettes de celle-ci. Et je veillerais personnellement à ce que Lord Tywin ne requiert pas ta présence quelque part. » Il avait beau être leur suzerain, il était en parti responsable de la mort de l’enfant dans le ventre de la Lefford. Cela ne se reproduirait plus. « Je vous remercie père. » Un léger sourire était venu étirer les lèvres fines de la brune qui se leva pour laisser son père travailler. « Alyx ?! » « Oui père ? » « Par les Sept donne-moi un petit-fils. » « Je ferais de mon mieux, je vous le promets. »
   

   
DRACARYS


Le temps irrevocable a fui, l'heure s'achève. Mais toi. Quand tu reviens, te traverse mon rêve, tes bras sont plus frais que le jour qui se lève. Tes plus clairs. A travers le passé ma mémoire t'embrasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
L'Émissaire du Conflans
Lucas Nerbosc
L'Émissaire du Conflans
Valar Dohaeris
Héritière de la Dent d'Or + Alyx Lefford C2yZ
Héritière de la Dent d'Or + Alyx Lefford VlNcRS5D_o
Ft : Joshua Sasse
Multi-Compte : Wynafryd, Asha, Melara & Bryce
Messages : 1564
Date d'inscription : 11/05/2017

Héritière de la Dent d'Or + Alyx Lefford Empty
MessageSujet: Re: Héritière de la Dent d'Or + Alyx Lefford   Héritière de la Dent d'Or + Alyx Lefford EmptyLun 16 Juil - 17:03

Validation

voilà pour la plus peste des pestes Héritière de la Dent d'Or + Alyx Lefford 2414428499



félicitations

Félicitations te voilà validé(e) ! Tu vas pouvoir bientôt commencer à RP mais avant quelques formalités administratives ! Pour que votre avatar apparaisse dans le bottin il faut le recenser ici et si vous êtes noble également pour que la famille vous soit réservée et apparaisse dans l'annexe des familles nobles prises du forum. Vous pouvez aussi créer vos scénarios par ici. Attention, lisez bien les règles. Vous pouvez aussi aller lire la base de données si ce n'est pas déjà fait. Nous vous encourageons vivement à vous créer une fiche de liens et une fiche de rp. Vous pouvez aussi aller faire connaissance dans le flood ! Si tu es perdu(e), nous avons une section parrainage ici où des parrains pourront te guider pour te retrouver dans l'univers et le forum ^^

Et la règle la plus importante : AMUSEZ VOUS !

DRACARYS



honor over life
I don't know where you're going but do you got room for one more troubled soul ? I don't know where i'm going but i don't think i'm coming home. I'll check in tomorrow if i don't wake up  dead. This is the road to tuin and we're starting and the end.

RALENTISSEMENT ADMINISTRATIF
merci de MP Alyx Lefford (sauf question IDF)
merci pour votre compréhension et patience
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

Héritière de la Dent d'Or + Alyx Lefford Empty
MessageSujet: Re: Héritière de la Dent d'Or + Alyx Lefford   Héritière de la Dent d'Or + Alyx Lefford Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Héritière de la Dent d'Or + Alyx Lefford
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jade McGrégor, une héritière mystérieuse
» banissez le posteur précédent (autorisé)
» Description des races
» Josh Price [TERMINE]
» Sur la plaine enivrante...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: And now my watch begins :: You win or you die :: Présentations validées :: Ouest-
Sauter vers: