RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Toutes les nouveautés de la MAJ sont à retrouver ici ! [FB] Everyone who isn’t us is an enemy (Cersei) 3725701551
La dernière édition de la Gazette est disponible par ici [FB] Everyone who isn’t us is an enemy (Cersei) 3725701551
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)

Partagez
 

 [FB] Everyone who isn’t us is an enemy (Cersei)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Soleil d'Or
Alysanne Lefford
Le Soleil d'Or
Valar Dohaeris
[FB] Everyone who isn’t us is an enemy (Cersei) C2yF
[FB] Everyone who isn’t us is an enemy (Cersei) Tumblr_piv3jrIqi11qazlk1o7_400
Ft : Katie McGrath
Multi-Compte : Magaery Tyrell & Arys Manning & Theon Greyjoy
Messages : 267
Date d'inscription : 13/02/2018

[FB] Everyone who isn’t us is an enemy (Cersei) Empty
MessageSujet: [FB] Everyone who isn’t us is an enemy (Cersei)   [FB] Everyone who isn’t us is an enemy (Cersei) EmptyMer 20 Juin - 14:20

young Cersei &  young Alysanne

Everyone who isn’t us is an enemy


Alysanne grimaça tout en cherchant une position plus confortable. Le fracas des roues du carrosse sur la route commençait à se montrer douloureux pour son fessier depuis bien trop longtemps statique sur la banquette. Si seulement elle avait pu monter à cheval avec les autres ! Les choses auraient été bien plus pratique si on ne lui avait imposé d'être assise dans cette maudite boite à lapin sur roues qui la secouait comme un prunier depuis des jours. Face à elle, sa septa dormait à poings fermés, ronflant par moment et lui tirant des soupirs d'ennuis. La route jusqu'à Castral Roc était donc si longue ? C'était la première fois qu'elle se rendait seule loin de la Dent d'Or: d'ordinaire, la jeune fille ne quittait jamais le château familial sans bonne escorte et qui de mieux que son frère aîné pour assurer sa protection. Cependant, ses affaires le gardait présentement occupé sur ses terres et Alysanne n'aurait jamais accepté qu'il l'accompagne si cela signifiait laisser la jeune Alyx seule chez eux. Une légère anxiété fit son chemin jusque dans son ventre alors que les cavaliers à l'extérieur du carrosse échangeait au sujet de la silhouette de Castral Roc se dessinant devant eux. Ecartant un rideau, Alysanne passa sa tête à travers la petite fenêtre, admirant l'immensité de la capitale de l'Ouest s'offrir à ses yeux adolescents. Une tape sur sa jambe l'interpella, et dans un sursaut, son regard se posa sur sa septa qui, d'un signe de tête désigna ses cheveux emmêlés par le vent. Sortant de sous la banquette un petit coffret, Alysanne fut surprise d'y trouver flacons, fards, brosse et rouge à joues. Sa stupeur tira un ricanement amusé de la part de celle qui se chargeait de son éducation depuis sa plus tendre enfance. S'aidant du miroir se trouvant sur l'intérieur du couvercle du coffret, Alysanne tenta de rafraichir son teint grâce à une eau florale qu'elle appliqua délicatement sur son visage à l'aide d'un linge humide. Se pinçant les joues tandis que sa septa brossait ses longs cheveux noirs, elle appliqua une légère couche d'une crème rouge sur ses lèvres terminant par un trait de charbon au dessus de son yeux bleu. Le carrosse s'arrêta et l'adolescente, inspirant profondément, fini par sortir, plissant les yeux sous la luminosité du soleil de l'Ouest et l'iode présent dans l'air. Un paysage bien différent de celui de la Dent d'Or s'offrait à elle, remplaçant ces montagnes dont elle connaissait par coeur la forme, par l'horizon de ce château surplombant la mer. Les rumeurs voulaient qu'il ait été construit sur des mines d'or qui expliquait l'incroyable richesse de ses propriétaires mais il ne s'agissait que de bruits de couloirs dont Alysanne ne savait que croire. Une main s'offrit à elle, et les yeux de la jeune fille se posèrent sur l'un des hommes de confiance constituant la garde de la maison Lefford. Le capitaine était un homme dont le poids de l'âge se sentait dans son regard blanchissant de lunes en lunes mais qui conservait une force physique exceptionnelle. La noble s'étonnait qu'il soit toujours en service mais le visage familier de cet homme lui permit de reprendre contenance et elle releva la tête. Représentante de la maison Lefford, elle devait faire honneur à son nom et à son frère. Quelques marches séparaient la cour intérieure ou le carrosse s'était arrêté de l'entrée du château et Alysanne les franchit d'un pas qui se voulait assuré, sentant, derrière elle, la présence de sa septa et de son garde. En haut des marches, la silhouette droite du suzerain de l'Ouest imposait le respect et son regard sévère lui inspira à la fois la peur mais aussi l'admiration. Arrivée à la hauteur de l'homme, Alysanne s'inclina dans une révérence gracieuse, digne héritage de Leonella, les jupes de sa robe bleue s'étalant autour d'elle élégamment. « Lord Tywin, c'est un honneur d'être accueillie dans votre maison. » Le regard fixé sur le sol, elle mettait en pratique ce que Leo lui avait enseigné, montrant sa soumission totale au suzerain des terres de l'Ouest et de la maison Lannister. Une main apparue dans son champ de vision et, déposant délicatement la sienne, elle accepta cette dernière qui l'aida à se relever. Loin d'être aussi effrayant qu'on le lui avait dépeint Tywin Lannister salua son arrivée avec politesse et s'écarta pour faire apparaitre, derrière lui, une jeune femme de quelques années son aînée. Elle n'était pas inconnue à la Lefford qui avait déjà été en présence des Lannister une poignée de fois pour des évènements officiels auxquels elle accompagnait son frère. Cersei Lannister avait hérité des cheveux blonds de la famille et de la beauté d'une princesse. Portant les couleurs de sa maison, elle arborait fièrement l'emblème du lion sur un médaillon qui pendait à son cou. Saluant la fille du suzerain, Alysanne réitéra sa révérence, moins basse cette fois. « Lady Cersei. » murmurra-t-elle alors, offrant un sourire de convenance à la blonde.
AVENGEDINCHAINS


brysanne. 'cause i, i feel like i'm ready for love and i wanna be your everything and more. and i know every day you say it but i just want you to be sure that i'm yours ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame
Cersei Lannister
Dame
Valar Dohaeris
[FB] Everyone who isn’t us is an enemy (Cersei) C2yb
[FB] Everyone who isn’t us is an enemy (Cersei) Tumblr_nfu0fq3tdG1tybli3o1_250
Ft : Lena Headey
Multi-Compte : Ramsay Bolton & Donnor Salfalaise
Messages : 752
Date d'inscription : 17/12/2017

[FB] Everyone who isn’t us is an enemy (Cersei) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Everyone who isn’t us is an enemy (Cersei)   [FB] Everyone who isn’t us is an enemy (Cersei) EmptyMer 27 Juin - 21:05

everyone who isn't us is an enemy
avec Alysanne -

Le sommeil agité, Cersei Lannister était la proie d’un cauchemar. Elle revoyait la salle du trône de fer, cette immense salle où l’on était accueilli par une allée faite de crâne de dragons. Reliques de la gloire passé des Targaryen, certains étaient énormes, d’autres, appartenant aux derniers dragons étaient beaucoup plus petits. Cersei avait toujours gardé en mémoire cette allée avec au bout le trône de fer, fait d’épées anciennes. Au bout, il y avait le roi, Aerys le Fol. Ce souverain que Jaime servait n’avait plus l’esprit clair. Il était fou, riait sans cohérence. Jaime était à ses côtés et n’hésita pas une seconde, il tua le souverain, devenant à tout jamais le régicide. Cersei voyait la scène de loin, puis tout s’effaça. Une nouvelle scène se présenta à elle, là Cersei était beaucoup plus proche. Elle se trouvait aux côtés de Jaime, mais elle ne pouvait pas le toucher. Il ne la voyait pas, elle avait beau l’appeler, il ne l’entendait pas. Face à Jaime se trouvait Rhaegar Targaryen, fier vainqueur de la rébellion, il venait d’éliminer Robert Baratheon. Il se trouvait là, avec sur les lèvres le même sourire fou de son père. Le nouveau roi de Westeros sortit son épée et l’enfila dans le corps du Lannister. Jaime ne cria pas, il avait un sourire doux sur les lèvres, puis il s’effondra dans son propre sang. Cersei hurla…

Ce fut dans un bond que la jolie blonde se réveilla. Son corps était couvert de sueur. Ses draps étaient emmêlés, preuve de la nuit très agitée qu’elle venait de passer. Chaque nuit, Jaime lui revenait en songe. D’un côté, elle voulait ces rêves, mais de l’autre, elle ferait n’importe quoi pour y échapper. Revoir son frère toutes les nuits intensifiait la peine dans son cœur. Depuis la mort de son jumeau, qu’elle considérait comme son âme sœur et le seul homme qu’elle pouvait aimer, Cersei se sentait comme brisée. Son cœur tourmenté ne parvenait pas à connaître la paix
La jeune femme quitta son lit et avança au centre de la pièce pour aller picorer un raisin, puis elle fit appeler sa camériste et une servante pour qu’elles la préparent pour cette nouvelle journée. De l’eau chaude fut versée dans une grande baignoire en cuivre. Cersei se baigna, enlevant ainsi la sueur de la nuit, puis en sortant, elle s’enroula dans un linge blanc pour se sécher. Là, sa camériste l’habille d’une robe bordeaux aux bordures faites d’or. Cersei mit elle-même son collier dont le médaillon d’or représentait une tête de lion rugissant, symbole de la famille Lannister. Enfin, une autre camériste lui peigna ses longs cheveux blonds et les coiffa sans trop de fioritures. Cersei n’avait pas à assister à un banquet aujourd’hui, elle n’avait guère besoin d’apporter plus de fantaisie à sa coiffure. Cersei venait de finir de s’apprêter quand une servante entra dans sa chambre pour lui signifier que lady Lefford, sa nouvelle dame de compagnie, venait d’arriver à Castral Roc. Un hochement de tête répondit à la servante, qui quitta les appartements de la jeune lionne. Cersei ajuste ses manches et quitta sa chambre. Dans le couloir, elle croisa une servante qui était en train de faire le ménage. Cette idiote avait laissé son balai au milieu. Cersei se pencha et le ramassa de mauvaise humeur.

« Petite idiote. » Elle claqua le balai dans les jambes de la jeune servante, lui faisant très certainement un bleu. Cette dernière couina de douleur et n’osa pas regarder l’unique fille du vieux lion et se confondit en excuse. « La discrétion doit être votre devise. Si je vous reprends à laisser vos instruments partout, vous serez renvoyés et sans aucune chance de pouvoir retravailler dans une telle maison. » Cersei était exigeante et depuis qu’elle en avait l’âge, elle prenait à cœur son rôle de maîtresse de maison.
Une fois ses remontrances faites, Cersei quitta le couloir et rejoignit son noble père. Elle le salua chaleureusement et s’installa à ses côtés, attendant l’arrivée de lady Alysanne Lefford. Comme beaucoup de jeunes filles, cette dernière avait été envoyée pour devenir la dame de compagnie de la lady de l’Ouest. Il ne fallut guère longtemps à attendre pour que les chevaux Lefford s’arrêtent au bas des marches. Une élégante brune et sa septa se montrèrent. Cersei de toute sa grandeur dévisagea les nouveaux venus. Elle connaissait déjà lady Alysanne et elle lui fit un discret sourire quand cette dernière arriva à sa hauteur. Alysanne salua d’abord lord Tywin, qui la salua en retour, puis elle s’inclina devant Cersei.

« Lady Alysanne, je vous souhaite la bienvenue à Castral Roc, j’ose espérer que votre voyage s’est bien déroulé ? » Cersei tendit son bras à l’intention de la jeune fille, tandis que lord Tywin parlait logistique avec les gardes de la maison Lefford. « Venez, je vais vous montrer votre chambre. » Les deux jeunes femmes gravirent les escaliers et les couloirs, se rendant dans celui juste à côté des appartements de Cersei. La lady poussa la porte de la chambre de lady Alysanne et lui présenta la servante qui lui serait attitrée durant son séjour.
« Je vous laisse vous installer, rejoignez-moi dans mes appartements une fois que cela sera fait. » Cersei fit un nouveau sourire et se retira, laissant Alysanne se remettre de son voyage jusqu’à Castral Roc.




Made by Neon Demon


    Hear me Roar

    code broadsword.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Soleil d'Or
Alysanne Lefford
Le Soleil d'Or
Valar Dohaeris
[FB] Everyone who isn’t us is an enemy (Cersei) C2yF
[FB] Everyone who isn’t us is an enemy (Cersei) Tumblr_piv3jrIqi11qazlk1o7_400
Ft : Katie McGrath
Multi-Compte : Magaery Tyrell & Arys Manning & Theon Greyjoy
Messages : 267
Date d'inscription : 13/02/2018

[FB] Everyone who isn’t us is an enemy (Cersei) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Everyone who isn’t us is an enemy (Cersei)   [FB] Everyone who isn’t us is an enemy (Cersei) EmptyVen 27 Juil - 14:20

young Cersei &  young Alysanne

Everyone who isn’t us is an enemy


Il y avait quelque chose d'incroyablement satisfaisant à grimper les marches de Castral Roc aux côtés de la fille du suzerain, comme une impression de pouvoir. Elle comprenait ce qui poussait Leo à se montrer si loyal envers cette famille: si la Dent d'Or exposait ses richesses, sa puissance militaire et stratégique, cela semblait bien pâle en comparaison du fief Lannister bien plus impressionnant aux yeux de l'adolescente. De même que le lieu, Cersei dégageait une aura de puissance, de noblesse que ne possédait pas le commun des mortels et Alysanne s'en trouva quasi immédiatement admirative. Elle aussi inspirerait, un jour, autant de respect que cette blonde d'une petite vingtaine d'années, elle aussi serait regardé tel un joyaux intouchable par les hommes des alentours. Oui, les dames de l'Ouest avait une élégance rare et une puissance que leurs voisines du Conflans ou du Bief ne sauraient égaler. Il n'y avait qu'à voir Cersei Lannister pour en être convaincu !  « Je regrette que nos domaines ne soient pas plus proches, Lady Cersei. Sans quoi, je serai venue vous rendre visite bien plus tôt ! » répondit-elle avec un sourire. Elle passa sous silence les crampes qui rendaient son fessiers douloureux: ce n'était point des choses dont on parlait avec une dame de ce rang ... Dont on parlait tout court. Elle était sure que son hôte ne se plaignait en aucune circonstance ! Autant tout de suite adopter la même grâce ! Elle fut invitée à la suivre et, à travers un dédale de couloir et de marche qui tenaient, pour Alysanne, plus du labyrinthe que du château, finit par arriver dans une porte que la blonde ouvrit. Lui présentant la chambre qui lui était octroyée durant son séjour et la servante mise à sa disposition, Cersei finit par s'effacer pour lui laisser le temps de se rafraîchir après le voyage qu'elle venait de faire. Désormais seule, Alysanne laissa le châle qu'elle portait autour des épaules glisser le long de ses bras et le déposa sur le lit. Donnant quelques indication à la servante concernant la réception de ses affaires, elle s'approcha d'une coupelle d'eau fraiche et, plongeant un linge d'une blancheur immaculée dedans, tamponna sa gorge, ses bras et son front avec délicatesse. Un coup à la porte attira son attention vers sa septa, lui apportant de quoi se changer avant de repartir, laissant à la servante le soin d'aider la jeune Lefford à enfiler une tenue plus agréablement parfumée que ses jupes de voyage. Arborant le rouge de la maison Lannister, en l'honneur de ses hôtes, Alysanne demanda à la servante de lui indiquer les appartements de la blonde qui, par chance se trouvait juste à côté. Elle y fut introduite l'instant suivant. « Je vous remercie pour votre hospitalité. La chambre est magnifique. » débuta-t-elle avec un sourire tout en s'approchant de la dame de ces lieux. Elle ne savait pas grand chose sur la belle blonde: les Lannister étaient connus de tout Westeros pour leur richesse mais aussi pour les qualités de suzerain de leur seigneur ainsi que leur tragique histoire familiale. Alysanne ne se serait jamais permit de poser quelque question que ce soit à sa potentielle Lady, mais le destin semblait se jouer de cette famille dont la mère était morte en couche en donnant naissance à un enfant difforme. Un nain qui, aujourd'hui, devenait l'héritier de ce grand royaume de l'Ouest depuis la disparition du frère jumeau de celle qui lui faisait face, tué par le Rhaegar Targaryen en personne après avoir ôté la vie du Roi Aerys. Alysanne songea avec tristesse que Cersei devait se sentir bien seule dans ce grand château. « Je n'imaginais point Castral Roc ainsi ! Cela me change de mes montagnes natale. » ajouta-t-elle en faisant référence à l'océan qu'elle n'avait vu avant de prendre la route pour rejoindre le château. Certaines pièces devaient bénéficier d'une vue incroyable ! « J'espère de tout coeur que nous saurons devenir de bonnes amies. » dit-elle avec sincérité.
AVENGEDINCHAINS


(3)


brysanne. 'cause i, i feel like i'm ready for love and i wanna be your everything and more. and i know every day you say it but i just want you to be sure that i'm yours ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame
Cersei Lannister
Dame
Valar Dohaeris
[FB] Everyone who isn’t us is an enemy (Cersei) C2yb
[FB] Everyone who isn’t us is an enemy (Cersei) Tumblr_nfu0fq3tdG1tybli3o1_250
Ft : Lena Headey
Multi-Compte : Ramsay Bolton & Donnor Salfalaise
Messages : 752
Date d'inscription : 17/12/2017

[FB] Everyone who isn’t us is an enemy (Cersei) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Everyone who isn’t us is an enemy (Cersei)   [FB] Everyone who isn’t us is an enemy (Cersei) EmptyLun 27 Aoû - 19:54

everyone who isn't us is an enemy
avec Alysanne -

Entrer dans l’entourage de la noble famille Lannister était un honneur. Cersei accueillait en ce jour Alysanne Lefford, une jeune femme appartenant à une excellente famille de l’Ouest. Des jeunes femmes, Cersei en avait eu de nombreuses tout au long de son enfance, certains sont restées quelques mois, d’autres plusieurs années. Vivre dans l’entourage de l’unique fille de Tywin Lannister n’était guère une chose aisée. Cersei était une jeune femme exigeante, qui souhaitait constamment le meilleur de tout le monde et qui ne pardonnait pas l’erreur. Ses remarques, son ton acerbe avait eu parfois le dessus sur les jeunes femmes les plus fragiles. Néanmoins, pour celles qui tenaient le plus longtemps, vivre dans la maison des Lannister était toujours une noble expérience. Les Lannister étaient riches et on le ressentait dans chaque centimètre carré de leur demeure. Auparavant, partout dans Westeros, les Lannister avaient pour réputation d’être une famille proche de la royauté, mais la rébellion était passée par là. Le sentier rocailleux de la guerre avait conduit les Targaryen à éliminer Jaime Lannister, le fils favoris de lord Tywin. Jaime le régicide avait été exécuté froidement, après qu’il eut tué Aerys le Fol et même la richesse des Lannister ne parvint pas à sauver la tête blonde de son fils. Avec la mort de Jaime, vint le temps de la disgrâce. Tywin quitta Port-Réal et c’était désormais sur ses terres qu’il restait un homme respecté. Ailleurs, on se méfiait de lui. Durant ce temps de la disgrâce, Cersei dut supporter l’absence de Jaime. Même s’il se trouvait à Port-Réal où il avait intégré les Manteau d’or du roi, Jaime et elle s’étaient échangées de nombreuses lettres. Aujourd’hui, ces lettres lui manquaient, la présence de son frère et leurs nombreuses balades dans Castral Roc lui manquait. En ces lieux, Cersei avait l’impression de vivre avec son fantôme. Chaque mur lui rappelait son frère, dans chaque lieu on pouvait y trouver son souvenir. Avec le temps, l’odeur de Jaime avait fini par totalement disparaître de Castral Roc, mais son image était à jamais ancré dans l’esprit de la belle blonde.
Lunatique depuis la mort de Jaime, Cersei voulait tantôt demeurer seule et à d’autres moments toujours être accompagnées de ses dames. Malheureusement, la plupart d’entre elles ne lui plaisaient plus et Cersei les tolérait en sa présence, seulement pour faire plaisir à son père. Toutefois, quelques personnes trouvent grâce à ses yeux, dont Alysanne Lefford, qui était une jeune femme cultivée et ayant une forte personnalité.

« Cela est vrai, mais vous voici à Castral Roc. J’ose espérer que votre séjour en ces lieux sera agréable. » Un sourire sur les lèvres, Cersei appliqua tous les gestes de la parfaite hôtesse qu’on lui avait inculqué durant ses nombreux cours d’éducation.
Cersei quitta les hautes marches du château pour montrer la chambre de lady Alysanne. Tout avait été fait pour que la jeune femme puisse se sentir comme chez elle. Les Lefford étaient les vassaux les plus importants de lord Tywin et tout devait être fait pour mettre dans de bonnes dispositions leur fille. Une fois qu’elle eut montrée la chambre d’Alysanne, Cersei se rendit dans ses appartements, où des musiciens étaient en train de jouer une agréable musique, pour distraire l’entourage de la jeune lady. La Lionne se posa dans l’un des fauteuils en attendant que lady Alysanne se remette de son voyage. Distraitement, la blonde écouta les conversations des autres jeunes femmes, elle était à ce moment-là bien plus concentrée dans ses pensées. Après quelques temps, la belle Lefford revint à ses côtés, changée, elle remercia Cersei pour son hospitalité et commenta la grandeur de Castral Roc, tout en espérant que les deux jeunes femmes puissent devenir amies.
La Lannister se leva et prit le bras de la brune, avec un agréable sourire. Elle sentait qu’en effet, elle pourrait devenir amie avec Alysanne, elle ne ressemblait aucunement à ces nombreuses dindes sans cervelles qui peuplaient son entourage.

« Je n’en doute pas. Venez, je vais vous faire visiter le château. Il serait regrettable que vous vous y perdiez. Castral Roc est une grande bâtisse et quand on ne la connait pas, on peut vite se perdre. » Elle quitta ses appartements et s’engagea dans un couloir, montrant ainsi où se trouvait les appartements de tous.
« Vous aurez le déplaisir de voir mon frère Tyrion, ses appartements se trouvent ici. » Déclara Cersei tout en montrant une porte. « Enfin, vous le verrez seulement si vous baissez la tête ! » Elle ricana, tout en fanfaronna à voix haute, espérant que son frère l’entende. « Vous avez de la chance d’avoir un frère qui ressemble réellement à un homme, malheureusement, nous n’avons guère était chanceux en ce qui concerne Tyrion. » Elle s’arrêta et montra un couloir. « Ici loge nos nombreux cousins quand ils sont en séjour à Castral Roc. Ma cousine Margot Lannister est ici en ce moment, je suis certaine que vous l’apprécierez. » Elles continuèrent de marcher et Cersei s’arrêta devant une porte qui était fermée depuis trop longtemps déjà. « Ici, se trouvaient les appartement de mon frère Jaime… »





Made by Neon Demon


    Hear me Roar

    code broadsword.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Soleil d'Or
Alysanne Lefford
Le Soleil d'Or
Valar Dohaeris
[FB] Everyone who isn’t us is an enemy (Cersei) C2yF
[FB] Everyone who isn’t us is an enemy (Cersei) Tumblr_piv3jrIqi11qazlk1o7_400
Ft : Katie McGrath
Multi-Compte : Magaery Tyrell & Arys Manning & Theon Greyjoy
Messages : 267
Date d'inscription : 13/02/2018

[FB] Everyone who isn’t us is an enemy (Cersei) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Everyone who isn’t us is an enemy (Cersei)   [FB] Everyone who isn’t us is an enemy (Cersei) EmptyDim 2 Sep - 20:10

young Cersei &  young Alysanne

Everyone who isn’t us is an enemy


Ne pas trembler, garder la tête haute et le pas assuré. Les conseils de Leo résonnaient dans sa tête: les Lefford étaient banneret de la maison Lannister depuis des générations. Il avait placé de grands espoirs dans cette alliance, des espoirs qu'elle devait entretenir en se montrant digne de la fille de Lord Tywin. L'idée n'était aucunement de la surplomber ou de se montrer son égale, juste de s'en faire apprécier pour créer des liens d'amitié et de loyauté entre les Lefford et leurs suzerains. La brune remarqua qu'elle était sur la bonne voie quand le bras de Cersei prit le sien, entamant la visite de Castral Roc. « Quelle joie de recevoir pareil accueil de votre part, Lady Cersei ... » Bien plus grand que la forteresse de la Dent d'Or, Alysanne dut admettre que cette visite n'était pas de trop et relégua la fatigue qui menaçait derrière son besoin irrépressible de bouger, après les heures passées sur la route. Cersei s'avérait une hôte particulièrement pointilleuse, montrant chaque porte avec enthousiasme et dévoilant son contenu comme si elle avait, elle même, contribué à bâtir la demeure. Alysanne se dérida quelque peu, se détendant enfin alors qu'elle prenait conscience qu'elles n'étaient au final que deux adolescentes. Se montrant attentive au paroles de la princesse de l'Ouest, elle se prêta a sourire et à hocher la tête aux diverses anecdotes dont la gratifiait l'habitante des lieux. Légèrement mal à l'aise lorsque la blonde arriva aux appartements de son cadet, elle fut surprise cependant de constater qu'elle assumait parfaitement son inimitié à l'égard du jeune Tyrion et n'hésitait pas à hausser la voix comme si elle espérait que les mots traverseraient la porte pour toucher, en plein coeur, le dernier fils Lannister. « Il est vrai que Leo est de grande stature ... » se contenta-t-elle de dire, ne pouvant contredire la jeune femme malgré sa curiosité concernant les relations fraternelles de cette famille. La porte du nain disparue bien vite et elles se stoppèrent bientôt devant une nouvelle porte. « Si votre cousine ne possède qu'un tiers de votre gentillesse, nul doute que nous nous entendrons à merveille. » Il n'y avait jamais eut autant de nobles dames dans l'entourage d'Alysanne. N'ayant qu'un frère, elle n'avait eut la chance de grandir entourée de belles-soeurs ou de cousines à foison. Bien sur, Leonella était longtemps restée à la Dent d'Or, et Orelia avait toujours été charmante avec elle. Alyx était le soleil de son existence avec ses mimiques enfantine et son rire communicatif ... Mais Alysanne manquait de jeunes de son âge. Dernière enfant, qui plus est non attendue, elle avait hérité d'une importante différence d'âge avec sa fratrie, mais également avec ses cousines qui étaient, pour la plupart, déjà toutes mères et mariées. Oh il y avait bien ses neveux, les enfants de Myrranda et de Stafford Lannister, mais tous avaient grandis ici, à Castral Roc. Sa nièce, Cerenna, avait un an de plus qu'elle, quand à son neveu, Daven, il avait rejoint la Dent d'Or depuis quelques années mais Leo veillait au grain et Alysanne ne partageait pas grand chose avec cet adolescent blond qui suivait son frère comme son ombre. « Ma propre nièce doit souvent arpenter ces couloirs ... » dit-elle avec amusement, se demandant à quoi ressemblait Cerenna et si elle avait hérité des cheveux blonds caractéristique de la Maison au Lion. Leur route continua et Cersei se stoppa devant une nouvelle porte. Son attitude était, cependant, bien différente des autres appartements qu'elle avait pu lui montrer. L'arrêt s'était fait doucement, comme si cette porte renfermait un trésor inaccessible subjuguant l'attention de son hôte. Les appartements de Jaime Lannister. Ainsi donc, elle se trouvait devant les quartiers du premier héritier de Tywin, frère jumeau de Cersei. Jaime Lannister que certains affublaient du surnom de "Régicide". Leo n'était pas entré dans les détails de cette histoire, elle la connaissait en ayant écouté les rumeurs et interrogé ses chambrières et les garde de la maison Lefford. Jaime, le prodige des joutes, le soleil de Castral Roc. On le disait doté d'un charme exceptionnel, d'une grande arrogance et d'un talent certain pour le maniement de l'épée. Il avait été nommé parmi les manteaux blancs du Roi Fou, avait quitté Castral Roc pour Port Réal ... Et n'en était jamais revenu. Il avait contribué à l'accession au trône de Rhaegar Targaryen: en assassinant le père de ce dernier. Si son acte avait mit un terme à la folie d'Aerys, il en avait été remercier par une exécution en bonne et due forme et le titre de Régicide. Le reste n'était que rumeurs, bruit de couloirs et racontars de chambrière. « Je ne peux imaginer la peine qui doit être la votre ... » Perdre un frère devait être terrible. Elle n'imaginait pas sa vie sans Leo. Depuis la mort de leur père, son aîné était devenu un point de repère, une bouée de sauvetage et le centre de son univers familial. Mais cette affection et admiration que la brune portait au seigneur Lefford n'avait, disait-on, aucune comparaison possible avec la relation qui unissait des jumeaux. Une vague de compassion l'envahit et Alysanne restera inconsciemment son bras contre celui de Cersei. « Je n'ai jamais eut la chance de le connaitre, comment était-il ? » demanda-t-elle, ignorant totalement si la blonde voulait, ou non, parler de son défunt frère. Elle gageait, cependant, que peu osaient aborder ce sujet, ignorant la position de la famille Lannister quand à la présence, en son sein, d'un fils condamné pour trahison. « Ces gens que l'on aime ... Il n'y a que les kilomètres pour qui nous font nous rendre compte de combien ils nous manquent. J'ai perdu mon père il y a quelques années ... » L'absence avait été terrible pour celle qui, à l'époque n'était qu'une enfant. Habituée à le suivre dans tous ses déplacements au sein du château, du moins quand Leonella était trop occupée pour se charger d'elle, elle gardait le souvenir d'un homme aimant, d'un père attentionné dont le visage s'effaçait chaque jour un peu plus. Un autre visage se faisait insondable, celui de la mère d'Alyx, emportée par sa fragile constitution. « Ainsi que l'épouse de mon frère. Orelia ... Etait comme une soeur pour moi. Et pourtant, j'ai l'impression que votre perte est infiniment plus grande que la mienne. » Il n'y avait nul comparaison, mais quelque part, Alysanne connaissait la douleur de perdre un proche.
AVENGEDINCHAINS


brysanne. 'cause i, i feel like i'm ready for love and i wanna be your everything and more. and i know every day you say it but i just want you to be sure that i'm yours ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame
Cersei Lannister
Dame
Valar Dohaeris
[FB] Everyone who isn’t us is an enemy (Cersei) C2yb
[FB] Everyone who isn’t us is an enemy (Cersei) Tumblr_nfu0fq3tdG1tybli3o1_250
Ft : Lena Headey
Multi-Compte : Ramsay Bolton & Donnor Salfalaise
Messages : 752
Date d'inscription : 17/12/2017

[FB] Everyone who isn’t us is an enemy (Cersei) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Everyone who isn’t us is an enemy (Cersei)   [FB] Everyone who isn’t us is an enemy (Cersei) EmptyDim 14 Oct - 12:59

everyone who isn't us is an enemy
avec Alysanne -

Cela devait être impressionnant pour une jeune fille de pénétrer pour la première fois dans l’imposante demeure des Lannister. Bâtie sur d’anciennes mines d’or, la place surplombait la mer, ce qui la rendait encore plus grande et imprenable. La richesse des Lannister s’est construite sur ses lieux, si bien qu’on racontait par-delà les mers, que lord Tywin Lannister et sa famille vivaient dans un palais d’or et que leurs paysans récoltaient de l’or dans les champs. Cersei Lannister, qui était une jeune fille très orgueilleuse de ses origines, adorait parcourir Castral Roc, comme si elle en était la reine. La galerie d’Or était son lieu favoris, même si elle aimait également la salle des Héros, qui permettait d’avoir une vue imprenable sur la mer. En ces lieux, elle pouvait compter l’histoire de ses ancêtres qui y gisaient, et elle aimait se rappeler qu’autrefois les siens étaient des rois. Cersei était d’autant plus fière, qu’elle savait que personne ne pouvait s’enorgueillir d’avoir un jour fait tomber cette forteresse. Castral Roc était imprenable et pour elle, elle le resterait toujours.
C’était un honneur de servir les Lannister, surtout à Castral Roc, mais c’était également une dose de stresse pour chaque serviteurs. Les Lannister étaient des personnes exigeantes, qui voulaient que tout soit toujours parfait. Pire encore était Cersei qui avait l’exigence d’une souveraine et qui n’admettait aucune erreur. Il lui arrivait souvent d’humilier devant les autres une jeune dame de compagnie qui ne l’avait pas servi comme elle l’entendait. Cersei n’était jamais la dernière pour utiliser la moquerie pour rendre honteuse une jeune personne et pour la servir et être à ses côtés, il fallait avoir un caractère fort et surtout être digne à ses yeux.
Lady Alysanne Lefford était une jeune femme forte. Cersei l’avait vu dès leurs premières rencontres. Elle appréciait cette belle brune issue d’une bonne famille de l’Ouest, ainsi, elle était ravie de la retrouver à ses côtés pour quelques temps.
Après l’installation de la jeune lady Lefford, Cersei débuta la visite des lieux, pour montrer la puissance de sa demeure et également pour que lady Alysanne puisse vite repérer les lieux stratégiques et se sentir à l’aise dans sa nouvelle demeure. Elle présenta la porte des appartements de Tyrion, non sans dédaigner à nouveau son jeune frère. Puis elle montra la porte de lady Margot Lannister, la cousine de Cersei et aussi une fidèle amie. Enfin, elle s’arrêta devant la porte de Jaime. Son ton devient plus mélancolique. Les souvenirs de l’enfance ressurgissaient à chaque fois qu’elle passait devant cette porte. Jaime était tout pour elle, il était son âme sœur, l’homme qu’elle aimait. Sa perte était immense et encore trop douloureuse pour la blonde. Si seulement cela avait été Tyrion le régicide, au moins elle aurait perdu ce frère tant détesté et Jaime serait toujours à ses côtés. Lady Alysanne qui n’avait jamais connu Jaime lui demanda de le décrire. Cersei reprit alors sa marche et se dirigea vers la salle des Héros, un lieu plus prompt pour évoquer les morts.

« Jaime avait les cheveux aussi blonds que les miens. Nous nous ressemblions beaucoup, mais lui était un homme et moi une femme. Il avait tout du preux chevalier, très tôt, il s’était imposé dans l’Ouest comme étant le meilleur combattant. Je n’ai encore jamais vu un homme pouvoir égaler ses talents à l’épée. Il était également bon, il savait voir le bon en n’importe qui, même la plus mauvaise des personnes. C’était sûrement pour cela qu’il appréciait tellement notre frère Tyrion. Il aurait fait un excellent seigneur de l’Ouest, ça c’est certains. » Les deux jeunes femmes arrivèrent rapidement dans la salle des Héros. Le lieu était immense et les grandes ouvertures permettaient de voir la beauté de l’océan. Cersei s’arrêta alors devant un tombeau, celui de son jumeau. « Vous savez Alysanne, quand on a un jumeau, il est comme une moitié de nous-même. Depuis la mort de Jaime, j’ai perdu cette moitié. » Elle posa sa main sur le tombeau de Jaime et la retira aussitôt. Elle ne voulait pas montrer sa faiblesse.
Lady Alysanne avait également perdu des proches. Son père était mort quelques années plus tôt, puis il y avait l’épouse de son frère, qu’elle avait considéré comme une sœur.

« Chaque perte est immense, mais heureusement, il nous reste les souvenirs. Les Targaryen m’ont retiré Jaime, mais mes souvenirs, ils ne pourront pas me les enlever. » Elle sourit et s’approcha de la balustrade. La mer était à perte de vue. Belle, immense. Les bateaux allaient et venaient telles des fournis dans une fourmilière.






Made by Neon Demon


    Hear me Roar

    code broadsword.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

[FB] Everyone who isn’t us is an enemy (Cersei) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Everyone who isn’t us is an enemy (Cersei)   [FB] Everyone who isn’t us is an enemy (Cersei) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[FB] Everyone who isn’t us is an enemy (Cersei)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» If I had a world on my own, everything would be no sens because everything would be what it isn’t. † Theia.
» WOLFENSTEIN ENEMY TERRITORY
» Little sparrow meet the Great Lioness x [Ft. Cersei Lannister] TERMINE
» Arch Enemy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp abandonnés-
Sauter vers: