RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

La prochaine soirée CB aura lieu dimanche 8 septembre en fin de journée
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
La Gazette pour les lunes 7 & 8 est disponible par ici [FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa  3725701551
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.

Toutes les nouveautés de cette 23e MAJ sont à lire ici [FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa  3725701551

Partagez
 

 [FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Roturier
Edrick
Roturier
Valar Dohaeris
[FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa  ZthySe8J_o
Ft : Sam Heughan
Multi-Compte : Boadicée Sand, Arya Stark, Sacha, Celesse Froideseaux
Messages : 869
Date d'inscription : 11/03/2017

[FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa  Empty
MessageSujet: [FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa    [FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa  EmptyMar 29 Mai - 18:12

J’avais l’impression d’être une petite fille impatiente. Les secondes ressemblaient à des années et je tournai plus en rond qu’un lion en cage. Ce qui amusait mes servantes qui venaient souvent me recoiffer. Aujourd’hui j’avais repris robe et coiffure du Bief. C’était une journée spéciale ! Margaery allait arriver ! Elle venait à Serena pour me voir ! Cela faisait des siècles que je ne l’avais pas vu la plus belle des roses. Je finis par sortir pour me rentre dans ma pièce, suivit de ma septa qui était des plus amusée par mon comportement enfantin. Aujourd’hui je l’assumai totalement. Comme tout les jours je viens prendre un instant l’œuf blanc et le caressais doucement du bout des doigts avant de le ranger avec soin dans son coffret et de ressortir.

Mes pas montèrent rapidement dans la chambre que j’avais fait préparé pour Margaery. Elle était parfaite. Sur la table de nuit, trônait un grand bouquet que j’avais moi-même confectionné. Non c’était faux. Il n’y en avait pas qu’un, mais bien une petite dizaine que j’avais moi-même fait qui embaumaient l’air délicatement. En tournant autour de moi, je pus énumérer les fleurs. : Acacia, acanthe, Allyson maritime, citronnier, crocus, gerbera, gui, héliotrope, muguet, pervenche, thuya. Et le plus beau bouquet était sur la table de nuit : réséda et renoncule. Une chambre des plus fleuris, mais je n’avais pas pus m’en empêcher. J’avais également fait des bouquets pour notre chambre à Bryce et moi, ainsi qu’un pour Bethany. Que je tentais d’aller voir, mais une nouvelle fois le Mester me refusa l’accès de sa chambre. Tant pis.

Je descendis à toute vitesse en tenant ma robe entre mes doigts en voyant par une fenêtre le convois de Margaery. J’attrapai au passage le bras de Bryce et me hissai même sur la pointe des pieds pour déposer mes lèvres sur sa joue. Je descendis vite les marches et attendis que le convois se stoppe et je sentis mon cœur cogner avec violence contre mes côtes quand je vis Margaery apparaître. Je me fis violence pour ne pas lui sauter au cou et l’embrasser. Elle m’avait tellement manqué. Je lâchai le bras pour saluer Margaery comme il se doit, je fis une profonde révérence et lui souris

« Lady Margaery, je vous souhaite la bienvenue à Serena. »

Je lui fis un grand sourire, elle avait l’air d’aller très bien. Je ne savais pas encore si elle oserait me sauter au cou ici et maintenant ou elle préférait attendre que nous soyons que toute les deux.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
and the rose blooms once more
Margaery Targaryen
and the rose blooms once more
Valar Dohaeris
[FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa  C71t
[FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa  Tumblr_nrn4tyV0m31slec19o6_250
Ft : Natalie Dormer
Multi-Compte : Arys Manning & Alysanne Lefford & Theon Greyjoy & Robar Royce
Messages : 934
Date d'inscription : 19/09/2017

[FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa  Empty
MessageSujet: Re: [FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa    [FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa  EmptyMer 30 Mai - 16:05

Abigaëlle & Margaery

Rose et Mimosa


Voilà plusieurs jours qu'ils avaient prit la route et quitter les Terres de la Couronne, et la Route de la Rose, pour entrer dans les Terres de l'Orage. Accoudée nonchalamment à la fenêtre de son caresse, Margaery regardait le paysage défiler sous ses yeux, le même depuis une paires de journées. La petite Ysila Rogers dormait, allongée à son côté, la tête sur ses genoux tandis que de sa main libre la Rose lui caressait distraitement les cheveux. Le temps semblait passer à une vitesse incroyable: il lui semblait qu'hier encore, elle riait dans les jardins du château familial, dansant sur le chant d'Abigaëlle, tournoyant main dans la main avec Daena sous le regard bienveillant d'Andrew Rowan et celui amusé de Willos et Edwyn. La voici aujourd'hui fiancée à un prince, à l'aube d'une vie nouvelle à la Capitale, regardant chacune de ses chères amies la quitter pour rester auprès d'un époux. C'était l'une d'elle que Margaery rejoignant à si vive allure. Son protecteur avait bien tenté de la convaincre de ralentir le pas, arguant que Serena ne disparaitrait pas, que les chevaux s'épuiseraient plus vite, ... Mais la Rose n'en avait cure. Ce qui lui importait était de pouvoir atteindre sa destination au plus vite, de retrouver cette part d'elle même qui se trouvait prisonnière d'une certaine blonde. Lorsque son protecteur avait ralentit le galop de son cheval, s'adressant à elle d'une voix forte pour passer par dessus le bruit des sabots, annonçant que Serena était désormais en vue, elle avait sentit son coeur battre plus vite. Une anxiété soudaine s'était emparée de son être et les multiples questions qu'elle avait refusé de se poser jusqu'alors, s'imposaient à elle sans lui laisser d'opportunité de repli. Quitter Port-Réal avait été plus aisé qu'elle ne l'avait pensé: point d'annonce funeste l'obligeant à rentrer en toute hâte dans son Bief natal, point d'adieux avortés avec un homme qu'elle aimait et qui ne pourrait jamais être à elle ... Aegon avait quitté la capitale quelque jours avant elle, gagnant le Nord sous bonne escorte, accompagnant son frère de coeur dans les froides contrées des Stark. Un baiser, échangé dans l'intimité d'un coin de couloir, à l'abris des regards, plusieurs heures avant son départ officiel, un regard complice alors qu'elle se tenait parmi les nobles présents pour assister au départ du cortège et la chevelure blond blanc de l'homme qu'elle aimait disparaissait. Une fois sa dragonne tentation partie, Margaery avait plus facilement réuni ses effets, les faisant soigneusement emballé, préparant son voyage, indiquant son étape de quelques jours à Serena avait de regagner Hautjardin, impliquant une déviation importante dans leur trajet. Elle peinait à croire qu'ils se trouvaient déjà à quelques minutes de l'arrivée tant attendue. Serena lui était totalement inconnue. Elle savait qu'il s'agissait du lieu de résidence de la famille Caron, famille majeures de l'Orage, dont elle avait déjà vu l'émissaire en la personne de Lady Bethany, soeur de l'actuel seigneur. Réveillant Ysila, Margaery recoiffa ses boucles brunes dont quelques mèches, tressées, avaient été rabattus et attachés à l'arrière de sa tête. Inspectant sa toilette, la Rose fut satisfaite de son apparence et de sa robe verte aux couleurs de la maison Tyrell rehaussée de broderies d'arabesques dorées. Le pas des chevaux ralentit et le carrosse fut secoué par les irrégularités de la route. La petite Ysila voulut se rapprocher d'elle mais elle fut retenue par une autre demoiselle d'atour de la Tyrell qui se préparait mentalement à sa descente. Le convoi s'arrêta et le cocher vint lui ouvrir la porte, offrant une main gantée pour l'aider à descendre. Son pieds trouva rapidement le marche-pied, puis la terre ferme et l'exercice le plus difficile fut alors d'avancer vers ses hôtes sans que ses jambes ne tremblent d'avoir été inactives si longtemps. Se forçant à ne pas fixer ses yeux sur son ancienne demoiselle d'atour, Margaery effectua une élégante révérence, saluant, le regard baissé vers le sol « Lord Caron, Lady Caron ...  C'est un véritable honneur d'être accueillie parmi vous et de pouvoir contempler la beauté de Serena. » Elles n'étaient plus des enfants, ne pouvaient se jeter au cou de l'autre face à un tel public. Les gens du château étaient présent, accueillant la nouvelle venue comme il en était d'usage et, plus que sa propre réputation de Dame de Hautjardin et de future Princesse de Westeros, c'était aussi celle du maitre des lieux et de son épouse qui était en jeu dans cet instant de rencontre.  
AVENGEDINCHAINS


aergy (+) AND I'D CHOOSE YOU ; IN A HUNDRED LIFETIMES, IN A HUNDRED WORLDS, IN ANY VERSION OF REALITY, I'D FIND YOU AND I'D CHOOSE YOU ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roturier
Edrick
Roturier
Valar Dohaeris
[FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa  ZthySe8J_o
Ft : Sam Heughan
Multi-Compte : Boadicée Sand, Arya Stark, Sacha, Celesse Froideseaux
Messages : 869
Date d'inscription : 11/03/2017

[FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa  Empty
MessageSujet: Re: [FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa    [FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa  EmptyMer 30 Mai - 17:00

Je savais que ma Rose était accompagnée de nouvelles dames de compagnie, je ne savais pas encore à toute leur noms. De toutes manière je m’en moquais un peu, Margaery était là c’était le plus important. Les chambres sont prêtes pour tout le monde et un repas était prévu le soir même. L’après-midi était libre pour que tout le monde se repose comme il le souhaite. Même si je grinçai quelques peu des dents par avance de devoir laisser Margaery quelques heures par jours avec ses dames de compagnies. J’en reconnaissais une qui me sourit, j’inclinais poliment la tête vers elle. Au moins elle pourrait occuper la petite aux boucles brunes qui semblait toute jeune. Elle savait mon amitié pour Margaery. Qui se comportait comme une vraie princesse. Mais elle avait toujours été une vraie princesse. Bryce la remercia avec son air habituel de fier seigneur de l’orage et je m’avançai en lui lâchant le bras.

«Je vous en pris Lady Margaery, ladys, veillez me suivre je vais vous montrer vos chambres. »

Je les invitais à me suivre d’un mouvement de main avec toujours un fin sourire au visage. Je crois que je ne pourrais pas l’en ôter avant le départ de Margaery. En bonne lady de Serena, que cela m’avait fait étrange d’entendre Margaery me saluer comme Lady Caron ! Cela avait dû se lire sur mon visage. J’espérais que cela ne c’était tout de même pas trop vu. Je montrai les chambres à chacune des suivantes de Margaery, toutes proche de la sienne, ainsi que les chambre pour les chevaliers. J’attendis que nous fûmes seules pour lui ouvrir la porte de sa chambre. Je lui souris et profitant de quelques instants de notre solitudes, je lui saisis les mains pour les serrer avec affection, un petit sourire aux lèvres. C’était le sourire qui lui était réserve.

« Je suis tellement heureuse de te revoir ! Je te laisse t’installer, je serais aux jardins, il y fait bon. »

Je la laisserais décoder les bouquets de fleurs que j’avais fait. Un jeux d’enfant pour elle. Pour toute bieffoise un peu attentive et habituée à user de ce langage. Je lui lâchais les mains en entendant les serviteurs arriver avec ses affaires. Je la laissai avec le sentiment de vouloir arracher les yeux aux serviteurs de ne pas pouvoir nous laisser tranquilles. Cependant, je descendis rapidement aux jardins. Elle saurait me trouver sans difficulté. De toute manière ces jardins étaient bien plus petits que ceux de Hautjardin. En levant la tête, je vis quelques rossignols dans les branches des arbres et pour la première fois depuis mon départ de Boisdorés, je me mis à fredonner un chant du Bief en attendant Margaery.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
and the rose blooms once more
Margaery Targaryen
and the rose blooms once more
Valar Dohaeris
[FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa  C71t
[FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa  Tumblr_nrn4tyV0m31slec19o6_250
Ft : Natalie Dormer
Multi-Compte : Arys Manning & Alysanne Lefford & Theon Greyjoy & Robar Royce
Messages : 934
Date d'inscription : 19/09/2017

[FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa  Empty
MessageSujet: Re: [FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa    [FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa  EmptyJeu 31 Mai - 19:33

Abigaëlle & Margaery

Rose et Mimosa


Face à tout ce monde, Margaery se sentait mal à l'aise. Si elle avait prit l'habitude de représenter son frère auprès de quelques familles bieffoises ou encore à la cérémonie d'hommage en l'honneur de la défunte reine-mère, elle avait toujours eu l'habitude d'y voir un allié, une personne sur qui compter en cas de pépin, un voie de secours. Si Abigaëlle était l'une de ses plus vieilles amies, la Rose n'oubliait pas qu'elle était également nouvelle ici, qu'elle se devait de l'accueillir comme n'importe quel invité. Au vue de l'air particulièrement enjoué de son époux, Margaery se douta que la blonde ne pourrait faire grand chose si elle venait à commettre un impair. Aussi resta-t-elle sobre, offrant politesse et sourire à son hôte tandis qu'elle sentait, dans les yeux de son ancienne suivante, le trépignement caractéristique de sa joie. Une fois les banalités échangées, elle se contenta d'un signe de tête en guise d'assentiment à l'affirmation de la blonde et effectua une légère révérence face à Bryce avant de suivre la maitresse des lieux dans son nouveau domaine. La transformation d'Abigaëlle était totale: de petite noble timide, elle était devenue une épouse affirmée les guidant dans sa demeure pour offrir aux voyageuses le refuge tant attendu. Elle sentit la poigne d'Ysila sur ses jupes alors que son amie d'enfance ouvrait la porte de la chambre lui étant consacré. Echangeant un bref regard avec la fillette intimidée elle constata que la chambrière affectée à son service s'avançait déjà vers elles, la bienveillance éclairant son visage. Caressant les cheveux de l'enfant, elle lui intima un geste vers la chambre et poursuivit son chemin non sans promettre à la petite de la retrouver prochainement, lui conseillant de retrouver ses camarades de la compagnie des fleurs si elle se sentait seule. Une fois seule avec Abigaëlle, les vouvoiements de rigueur cessèrent et Margaery retrouva avec plaisir celle qui avait été si longtemps sa demoiselle de compagnie. « Moi aussi, mon amie. Je suis heureuse de te revoir, tu semble te porter comme un charme. » la complimenta alors la brune, heureuse de retrouver son amie en de bonnes dispositions malgré son appréhension passée. Bien qu'elles aient beaucoup échangé par corbeaux, Margaery avait hâte d'entendre tout ce que son amie avait à lui dire sur cette nouvelle vie, sur son époux et sur les Caron de manière générale. Beaucoup de questions venaient à son esprit sur la vie dans l'Orage, le mariage et tout un tas de chose que les jeunes filles de leurs positions aiment à échanger dans l'intimité des confidences. Elle regarda néanmoins Abigaëlle partir et ferma la porte sur sa silhouette s'éloignant dans le couloir. Sa chambrière était déjà affairé à installer ses malles et ses robes. Margaery ne pu retenir le sourire qui s'étira sur ses lèvres alors qu'elle remarquait tous les bouquets dont sa chambre était décoré: la blonde la connaissait toujours autant et cette attention la toucha bien plus qu'elle ne l'aurait penser. Changeant de tenue après s'être débarbouillée du voyage, elle s'offrit une promenade dans les couloirs du château, cherchant l'accès aux jardins dans lesquels elle avait rendez-vous. Après quelques minutes et l'aide généreuse d'une servante du palais, elle finit par trouver son chemin, retrouvant sa vieille amie dans un environnement qu'elles connaissaient plutôt bien. « Et bien ... Je dois avouer que si ça n'a la beauté de Hautjardin, Serena dispose d'un jardin tout à fait convenable. » dit-elle avec un sourire taquin telle une experte en espace vert rendant son verdict. Les jardins avaient toujours été ses endroits préférés. Il ne passait une journée sans qu'elle n'aille prendre un bon bol d'air frais, retrouvant son calme au milieu des feuilles et des fleurs. Les jours de pluie étaient de véritables torture pour la fille du suzerain de Bief qui se trouvait dès lors prisonnière des murs du château familial tandis que les gouttes d'eau ruisselaient contre les vitres. « Je suis sur que le château de notre adolescence paraitra bien vide, une fois que nous serons toutes parties ... Cela me manquera quand mon devoir m'obligera à rester à Port-Réal. » Abigaëlle connaissait sa tristesse de ne trouver, en Port-Réal, la beauté des jardins du château Tyrell. Bien sur, le palais royal restait magnifique et les espaces extérieurs restaient un vrai délice pour les yeux. Mais Margaery restait attachée à ceux qui avait rythmé son enfance, à la roserai qui avait connu ses premiers émois, au labyrinthe qui cachait encore ses plus grands secret. Le silence s'installa un instant et la brune repris. « Désolée de n'avoir pu venir plus tôt ... » « Ton ... Mari à l'air de beaucoup tenir à toi ? » Elle ne savait encore quoi penser de Bryce Caron, en dehors de cette rencontre quelques minutes avant, elle ne l'avait jamais vu et ne connaissait l'homme que de réputation ou des récits que sa soeur, Lady Bethany avait pu en faire. Seuls les lettre d'Abigaëlle venait lui donner une idée objective de la personne qu'il pouvait être, bien que la brune les teinte d'une forme de méfiance, trouvant que la blonde était bien trop gentille envers tout le monde.
AVENGEDINCHAINS


aergy (+) AND I'D CHOOSE YOU ; IN A HUNDRED LIFETIMES, IN A HUNDRED WORLDS, IN ANY VERSION OF REALITY, I'D FIND YOU AND I'D CHOOSE YOU ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roturier
Edrick
Roturier
Valar Dohaeris
[FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa  ZthySe8J_o
Ft : Sam Heughan
Multi-Compte : Boadicée Sand, Arya Stark, Sacha, Celesse Froideseaux
Messages : 869
Date d'inscription : 11/03/2017

[FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa  Empty
MessageSujet: Re: [FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa    [FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa  EmptyJeu 31 Mai - 21:53

J’eus l’impression d’attendre pendant des heures, mais la notion du temps n’était plus la même pour moi dés qu’il s’agissait de Margaery. Je n’étais pas du tout raisonnable, c’était ainsi. J’étais sûre qu’elle n’avait pas prit tant de temps que cela, mais … je n’y pouvais rien, j’avais l’impression qu’elle faisait presque exprès de me faire languir. Je jouais presque nerveusement en chantonnant tout bas avec l’ourlet de ma robe en guettant le bruit de ses pas. Je bondis sur mes pieds en la voyant arriver. Un rire m’échappa en l’entendant louer les petits jardins de Serena. Je pris aussitôt son bras mourant d’envie de la serrer contre moi, mais je préférais la guider dans un coin d’avantage tranquille pour l’instant.

« Je ferais de mon mieux pour leur donner un éclat digne de ceux du Bief. Sans que pour autant ils perdent leur identité. Je pensais faire planter quelques mimosas … Qu’en pense-tu ? »

Je serrais doucement la main de Margaery sans rien dire. Je ne voulais pas qu’elle sache que lorsque j’avais dû quitter son service j’avais eu l’impression, les derniers jours, d’évoluer dans un château vide de toute personnes qui auraient put l’habiter. Comme-ci j’étais seule face à ce qui allait se passer. Les seuls moments où le monde semblait exister était en sa présence. Mais ce n’était pas de moi qu’elle parlait à cet instant, mais bien d’elle. Elle allait elle aussi tout quitter pour se rendre à Port Réal qui n’avait pas des jardins dignes d’elle. Je lui souris doucement connaissant quelques uns de ses secrets autour de mon frère. Et j’avais donné l’idée au prince de faire venir quelques rosiers de Hautjardin pour Margaery.

« Ne t’inquiète pas, je suis sûre qu’un certains Dragon comblera ces absences, et en tant que Princesse tu auras fort à faire je pense. »

Je me glissai avec Margaery dans une alcôve fleurie, là où personne ne viendrait nous trouver facilement sans nous chercher. En entendant ses excuses, mes entrailles se tordirent et je passais mes bras autour de son cou pour la serrer contre moi. Je déposai mes lèvres sur son front avant de lui souffler à l’oreille

« Je t’ai pardonné déjà un millier de fois, et je recommencerais s’il le faut. Ne t’excuse pas ma Rose, s’il te plaît. »

Parler de Bryce … Je la fit s’asseoir sur le petit banc et m’installai près d’elle avant d’arranger machinalement les plis de ma robe en mâchouillant ma lèvre inférieure en cherchant mes mots, sans pour autant lâcher la main de Margaery. Il se passa un petit moment avant que je ne réponde à voix basse, elle connaissait mes inquiétudes, je lui en avais fait part dans mes lettres.

« Je crois … oui qu’il tient à moi, mais je n’arrive pas bien à le cerner comme je le souhaite. Cependant, il n’est pas cruel, il est … doux ? dans l’intimité. Mais, ce n’est pas un homme comme les chevaliers du Bief que j’ai appris à côtoyer. Quant à savoir s’il tient ou non à moi, c’est difficile de le dire. J’entends certains serviteurs affirmer que oui … Mais d’un autre côté il ne le montre pas vraiment … Et je ne peux pas vraiment questionner ou essayer d’en savoir plus par Lady Bethany, elle est souffrante et le Mester m’interdit d’aller la voir puisqu’elle a besoin de repos … »

Je regardais ma main libre … Elle tremblait. Je n’aimais pas avouer mes faiblesses, mais devant Margaery, je ne pouvais pas faire autrement.

« Enfin, tu pourras toi-même te faire une petite idée durant le dîner. Rien ne vaut l’avis personnel … Et toi ? Comment vas-tu ? Le voyage n’a pas été trop dur ? Et ton séjour à la Capital avec ton prince ? Raconte moi ! »

J’avais l’impression d’être redevenu à Hautjardin alors que nous discutions de nos chevaliers plus ou moins servants. Enfin, surtout des siens, je n’en avais jamais eu à part mon frère, et peut-être Willos, je n’aimais pas que les hommes s’approchent de moi et je leur faisais bien comprendre par un regard ou une phrase bien sentie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
and the rose blooms once more
Margaery Targaryen
and the rose blooms once more
Valar Dohaeris
[FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa  C71t
[FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa  Tumblr_nrn4tyV0m31slec19o6_250
Ft : Natalie Dormer
Multi-Compte : Arys Manning & Alysanne Lefford & Theon Greyjoy & Robar Royce
Messages : 934
Date d'inscription : 19/09/2017

[FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa  Empty
MessageSujet: Re: [FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa    [FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa  EmptyDim 3 Juin - 16:05

Abigaëlle & Margaery

Rose et Mimosa


En réalité, si Serena pouvait être un bel endroit, Margaery ne s'y sentait guère à l'aise. Le regard de Bryce Caron la dérangeait presque autant de le savoir poser ses mains sur sa si pure amie. Elle comprenait la colère qui avait pu animer Andrew Rowan tout au long de leur voyage jusqu'à Serena mais tentait de garder son calme, remerciant sa grand-mère pour ses leçons. Elle ne connaissait pas l'homme. Elle se le répétait en boucle. Si Abigaëlle était heureuse ici, de quel droit pouvait juger son époux, sa nouvelle vie, sa nouvelle famille ? La blonde était une personne qui aimait les choses simples, qui ne se complaisait pas dans les ragots et les complots. Si Bryce Caron pouvait la protéger de cela, alors elle ne pouvait que s'incliner, laissant au seigneur de Serena le devoir de protéger la jeune femme tandis qu'elle même assisterait son futur époux à devenir un Roi qui resterait dans les mémoires. Laissant sa colère s'apaiser, elle offrit un sourire à la blonde, acquisçant à son idée. « Si la Rose est ma fleur, le Mimosa est la tienne. Je suis sure que cela sierai magnifiquement à ce jardin. » Le compliment était sincère: si elle ne pouvait se dire experte en jardinage, elle reconnaissait volontiers qu'un peu de couleur viendrait animer ce jardin très sérieux. Une petite voix moqueuse -et elle maudissait Daena pour entretenir cette facette de sa personnalité- ricana dans sa tête, trouvant que les jardins étaient à l'image du propriétaire des lieux mais elle relativisa. Tels les mimosas qu'Abigaëlle voulait faire planter dans ces jardins, sans doute venait elle réveiller la morosité des lieux, offrant de sa fraicheur à un endroit qui en avait cruellement besoin. Alors que son fort intérieur était en pleine session de vengeance par moquerie, le visage de son promis s'imposa à elle sous l'impulsion de la question de son amie. Aegon serait sans doute déçu de savoir ce genre de pensées dans son esprit. Penaude, elle verbalisa pour la première fois l'effet de l'absence du Targaryen sur son être. « Il me manque déjà ... Je crois que nous avons bien des choses à nous raconter, mon amie. » dit-elle alors qu'elle culpabilisait un peu: elle était ici sans y être réellement, ses pensées suivant le chemin vers le Nord d'un certain prince aux cheveux or argentés. Il s'était passé tant de chose durant les quelques semaines qu'elle avait passé auprès de son promis et, si elle l'avait regardé partir, sourire aux lèvres agitant une main assurée et enjouée, son départ avait causé un grand vide dans son coeur. « J'ai tant de choses à me faire pardonner auprès de ta famille. J'avais songé à me rendre à Boisdorés en compagnie de mon frère ... Mais je ne pense pas que cela soit une bonne idée. » Elle avait entendu dire qu'Andrew Rowan s'était fiancé à la fille Cendregué, la soeur de Ser Edwyn, un ami de son frère. Margaery ne connaissait que peu Lady Ellery, elle l'avait vu dans l'ombre de sa belle-soeur, Leonette, mais elle n'avait jamais vraiment prêté attention à cette jeune femme discrète qui semblait être d'un caractère totalement opposé à sa personne. Se rendre à Boisdorés risquait d'attirer l'attention de quelques langues de vipères à son encontre, elle ne pouvait se permettre des rumeurs à ce sujet, pas alors que son mariage avec un prince héritier approchait. Elle avait donc songé à une visite officielle, en compagnie de Loras à la demande de Willos, qu'elle saura convaincre. Mais comment regarder cet homme en face alors qu'elle serait bientôt marié à un autre, comment le saluer alors qu'elle bafouait les promesses d'un amour juvénile, alors que sa future épouse se trouvait peut être à ses côtés. Elle ne pouvait pas lui faire cela, elle ne pouvait pas égoïstement se rappeler à lui. de cette manière. Elle avait prévu de lui faire ses adieux lors du mariage d'Abigaëlle, cela n'avait pu être possible. Restait à espérer que les obligations de Ser Rowan le ramènent à Hautjardin où elle pourrait lui parler sans crainte de détruire leurs vies à tous les deux, sans attiser la jalousie d'une promise ou les suspicions de son prince. Changeant brutalement de sujet, Margaery tapa du plat de ses mains contre ses cuisses, se relevant soudainement pour faire les cents pas. « Que cela est étrange ! Toi mariée ! Te souviens tu de nos jeux d'enfants ? Je t'avais dis que je me marierais avant toi, mais il semblerait que tu me surpasse dans ce domaine. » Elle lui accorda un regard taquin alors que la blonde semblait toujours aussi innocente que lors de leurs discussions sur la pelouse de Hatujardin en compagnie de ses cousines et amies. Elle hochait la tête aux remarques de la jeune mariée, comprenant que la situation était trop récente pour que se faire un avis définitif puis grimaça « Par les Sept, Abigaëlle ! Je n'ai nullement envie d'imaginer l'intimité de Lord Caron durant le diner. » dit-elle avec un air semi amusé, semi dégoutée, occultant alors l'état de Lady Bethany. Elle nota cependant ce détail dans son esprit, se promettant d'y revenir plus tard. Pour l'instant, l'idée même d'imaginer Bryce Caron dans le plus simple appareil la faisait rire aux éclats tant l'homme, bien que poli et courtois à son arrivé, semblait crisper. « Ton mariage t'as rendue polissonne dis moi ! » trouva-t-elle le moyen d'articuler entre deux gloussements. Retrouvant son calme, elle finit par s'assoir de nouveau sur le banc de pierre, racontant brièvement son calvaire équestre. « Le voyage je n'ai grand chose à en dire, rien n'aurait pu être pire que l'aller. La route de la Rose sait être agréable, mais il y a une grande différence entre être dans un carrosse et faire de multiples arrêts, et chevauché à toute allure à même un cheval. » Ses fesses se souvenaient encore de cette torture et il lui semblait que ses cheveux étaient plus compliqués à démêler depuis ce fameux voyages. Néanmoins, cela en valait la peine. Rougissante, elle se contenta de dire « J'aurais tant à te dire sur le prince ... J'avais crains de te faire rougir, mais j'oublie que tu n'es plus la jeune fille de Boisdorés ... » avec un clin d'oeil continuant sur le ton de la confidence « Disons que nous avons eu l'opportunité d'apprendre à nous connaitre ... D'une autre manière ... » Un instant de silence et la Rose se rendit compte de combien sa phrase pouvait être suggestive, secouant hystériquement les mains, elle tenta de se justifier « Et avant que tu ne me lance ton regard désapprobateur, non, Abigaëlle Caron, il n'est pas question de buisson et de foret ! » Pas comme les étreintes volés qu'elle avait pu échangé avec le frère de la jeune femme bien longtemps auparavant. Il n'y avait jamais rien eut remettant en cause sa réputation ou sa vertu: quelques caresses, quelques baisers avant qu'Olenna ne mettre fin à ce jeu de séduction qui aurait pu lui couter cher.  
AVENGEDINCHAINS


aergy (+) AND I'D CHOOSE YOU ; IN A HUNDRED LIFETIMES, IN A HUNDRED WORLDS, IN ANY VERSION OF REALITY, I'D FIND YOU AND I'D CHOOSE YOU ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roturier
Edrick
Roturier
Valar Dohaeris
[FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa  ZthySe8J_o
Ft : Sam Heughan
Multi-Compte : Boadicée Sand, Arya Stark, Sacha, Celesse Froideseaux
Messages : 869
Date d'inscription : 11/03/2017

[FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa  Empty
MessageSujet: Re: [FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa    [FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa  EmptyDim 3 Juin - 18:24

Je souris doucement en observant les jardins, il y aurait du travail à faire avant que je n’en sois satisfaite. Et du travail à faire pour convaincre Bryce de me laisser faire entièrement. Cependant, j’étais sûre que les mimosas lui plairaient : ils rappelleraient le jaune du blason des Caron. Du moins c’était un des arguments que je pourrais utiliser au besoin pour le convaincre.

Je saisis doucement la main de Margaery pour lui serrer et la soutenir face au manque de celui qui était son fiancé. Ce n’était clairement pas l’absence de Bryce qui pourrait me provoquer ce manque. Mais c’était bien l’absence de mon frère Andrew ou son absence à elle et Desmera qui provoquait un manque. Je souris doucement en lui caressant le dos de la main. Oui, nous avions beaucoup de choses à nous dire. Tant que je ne savais pas par où commencer et je préférais nettement laisser Margaery mener la chose. Je ne dis rien non plus, je ne trouvais pas qu’elle eut tant de chose à se faire pardonner de ma famille, mais elle pensait à Andrew. Et je sentis mes joues me brûler au souvenir de leur rupture et de ce que j’avais fais. Fort heureusement, elle dormait et personne n’en avait été témoin. Puis maintenant, il y avait également Ellery …

« Non, ce n’est guère une bonne idée, ni pour toi, ni pour lui. Cela ne ravivera que des souvenirs … Et des déceptions. »

J’avais l’impression de me faire avocate du diable en disant cela. J’étais censé l’épauler et non la découragé comme je le faisais à cet instant ! Je l’observais se lever avant de rire de sa remarque. Je me souvenais parfaitement de nos jeux et de nos discussions d’enfants, j’avais l’impression que je ne pourrais jamais en oublier le moindre mot. Je haussais cependant un sourcils avant de répliquer.

« Je te surpasse seulement en terme de rapidité. Tu épouse tout de même un prince héritier il me semble ! »

Je lui fis un petit clin d’œil avant de la regarder sans comprendre rire aux éclats. Je me joignis aussitôt à son rire lorsqu’elle m’expliqua la situation, j’imaginais sans mal la scène qu’elle s’était représentée et la scène que je pourrais voir au dîner avec Margaery évitant soigneusement de trop regarder Bryce pour éviter de rire sans la moindre raison. Polissonne ? Je lui fis un petit sourire taquin et un clin d’œil avant de lui tirer la langue.

« Mais peut-être l’ai-je toujours été un peu ! Qui sait … »

Ce qui était faux. La tentative de viol que j’avais subis ayant glacé beaucoup de chose chez moi, notamment mon rapport aux hommes, j’avais repoussé presque toujours les hommes qui s’approchaient trop près de moi à mon goût. Même sans la moindre raison. À part Willos bien sûr. Et maintenant Bryce. Mais le reste du temps je repoussai le plus loin possible de moi les hommes. Je plissai un peu le nez en l’écoutant me parler de son voyage qui semble ne pas avoir été des plus agréable. Néanmoins … on ne peut pas y faire grand chose ! J’ai un petit sourire taquin lorsqu’elle dit craindre me faire rougir. Elle pourra me faire rougir, je rougis toujours aussi facilement, mais je parlais avec plus de liberté. Je ris doucement :

« Ne t’inquiète pas de mes rougissements ! Je ne les ai juste pas perdu ! »

Je haussai un sourcils face à sa déclaration, un petit air de filoute sur mon visage et lui fis un petit clin d’œil.

« …Oh ! Vous avez eut … l’occasion de vous « connaître différemment » ? Mais dis m’en plus voyons ! »

J’éclatai de nouveau de rire face à sa réaction et lui lançai un petit regard coquin en coin sachant très bien de quoi elle voulait parler. Je pris une mine déçue pour la taquiner

« Oh ? Pas de buisson ni de forêt ? Me voilà bien déçue ! Peut-être une alcôve secrète au cœur du palais pour plus de … frisson … »

Je lui tirai une nouvelle fois la langue avant de glisser derrière son oreille une mèche de cheveux qui lui pendait devant le visage, elle avait les pommettes toutes rouges, comme des pommes. Je lui fis un clin d’œil pour l’encourager.

« Allons ! Raconte moi tout ! Tu sais bien qu’avec moi tous tes secrets sont gardés ! Et si tu me dis tout … peut-être que je pourrais chanter une chanson de ton choix …»

Vilain gentil chantage que voilà, mais je savais qu’elle aimait lorsque je chantais, alors j’en profitais sans honte aucune !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
and the rose blooms once more
Margaery Targaryen
and the rose blooms once more
Valar Dohaeris
[FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa  C71t
[FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa  Tumblr_nrn4tyV0m31slec19o6_250
Ft : Natalie Dormer
Multi-Compte : Arys Manning & Alysanne Lefford & Theon Greyjoy & Robar Royce
Messages : 934
Date d'inscription : 19/09/2017

[FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa  Empty
MessageSujet: Re: [FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa    [FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa  EmptyMer 13 Juin - 15:34

Abigaëlle & Margaery

Rose et Mimosa


La relation qu'elle avait eut avec le frère de sa dame d'atour avait laissé un souvenir à la fois romantique et tragique dans son esprit. S'ils n'avaient jamais donné une dimension charnelle à cette affection, Margaery savait qu'une rumeur à ce sujet pouvait remettre en question son mariage à venir, aussi, rares étaient ceux à qui elle s'était confié pleinement à ce sujet. Hormis Loras, même ses frères n'avaient été mis dans la confidence, leur laissant juste les hypothèses qu'ils avaient pu avoir en les voyant se promener régulièrement ensemble dans les jardins du fief Tyrell. Malgré la fin dramatique de leur idylle, la Rose préférait garder un souvenir heureux de cette relation, tentant d'oublier le chagrin d'amour qui avait été le sien lorsqu'Olenna lui avait imposé la rupture, jugeant qu'une union avec les Rowan n'était pas envisageable pour l'unique fille du suzerain bieffois. Elle préférait garder en mémoire les sourires, les baisers et les caresses qu'ils avaient échangé et reconnaissait volontiers, en son promis, la courtoisie et le respect qu'il avait en commun avec ce premier amour perdu. « J'ai entendu dire que son intérêt s'est posé sur la famille Cendregué ? Je ne connais pas bien Lady Ellery, elle a toujours été très discrète ... Mais je ne doute pas qu'elle sera une bonne épouse. » Le ton se voulait détaché, comme une question posée par politesse alors qu'elle débordait encore d'une curiosité maladive. Bien sur, ses sentiments pour son fiancé était sincère, totalement exclusif. Bien sur, elle n'aurait jamais songé à tromper la confiance dont l'honorait Aegon en folâtrant avec n'importe qui. Mais, au fond d'elle même, une part de sa personne dont elle n'avait conscience était encore attachée à ce premier amour: la rupture avait été brutale et, malgré sa romance avec le prince Targaryen depuis plusieurs lunes, était encore récente pour son coeur adolescent. Si elle admettait quelque points communs entre les deux hommes qui avaient réussi à toucher son coeur, elle s'étonnait des différences l'opposant à la promise d'Andrew. Si elle connaissait davantage Ser Edwyn, elle avait une suffisamment bonne connaissance de la cour de Hautjardin pour visualiser avec précision Lady Ellery. Une demoiselle au physique particulier, exotique, caractéristique d'une mère venue de l'empire Yi-Ti. Une jeune femme aussi effacée et discrète qu'elle même pouvait être lumineuse et extravagante. En son fort intérieur, une once de jalousie l'anima contre sa volonté, se demandant si Andrew en était déjà entiché, s'il l'avait déjà oublié. Décidant que ces réflexions n'étaient pas bonne pour elle, elle secoua la tête, se reconcentrant sur le moment présent et sur le couple nouvellement marié de Serena. Offrant un sourire, elle se contenta de commenter « Nul ne le peut dans ce cas. C'est l'avenir qui nous dira laquelle sera la plus heureuse. Mon amour pour notre prince n'a pas d'égal mais bien que je me plis à la perfection à la rigueur de l'étiquette, tu sais comme moi qu'elle peut être fatale pour une âme romantique. » Quel meilleur parti qu'un prince héritier ? Même Lady Alyria, future épouse du Roi Rhaegar, n'avait pas la chance qu'elle avait. Elle deviendrait princesse de Westeros, un jour Reine. Elle mettrait au monde les enfants de son prince qui seraient, un jour, amené à régner après lui. Elle offrirait au Sept Couronnes leur futur Roi, éduquerait de futures Reines et connaitrait le bonheur d'aimer et d'être aimé de son époux. La barre était déjà bien haute. Elle craignait cependant que cette étiquette les éloigne: pour l'heure, elle maintenait sa vertu inviolée, exacerbait l'excitation de ce mariage à venir, permettait aux deux jeunes gens de jouer le jeu de la séduction. Qu'en serait-il d'ici trois hivers ? L'aimerait-il toujours ? En serait-il toujours épris alors que sa jeunesse se fanerait, abimant son corps des signes du temps et des grossesses qu'elle espérait nombreuse ? Posant une main sur celle de la blonde, Margaery ajouta « Et je trouve la manière dont Lord Caron te couvre d'attention, fort excitant. » Abigaëlle avait encore tout à découvrir de son époux. Ce qu'il aimait ou non, ce qui l'effrayait ou non, s'il était autoritaire, doux, s'il aimait le soleil ou les jours de pluie. C'était une autre forme d'amour, dans un sens, une autre relation à deux. Ils se découvraient au jour le jour, se dévoilant peu à peu, espérant sans doute qu'un jour l'amour véritable les uniraient. « Me serais-je donc tant tromper sur ton compte ?! » plaisanta-t-elle avant de rire bruyamment, cachant derrière sa petite pique, l'embarras que ses pensées provoquaient. Elle qui avait la chance d'aimer son fiancé, elle qui vivait un conte de fée, comment pouvait-elle envier ne serait-ce qu'un instant ce que vivait son amie ? Sans doute était-elle influencée par le sujet de conversation précédent. Elle avait toujours souhaité être sur le devant de la scène, elle avait été éduquée pour devenir une grande dame et elle allait devenir Reine ... Elle avait tout ce qu'elle souhaitait ... Mais ce qu'elle enviait dans le mariage d'Abigaëlle et Lord Caron, c'était l'intimité de cette relation conjugale. En dehors de cet instant qu'ils avaient partagé dans le bureau d'Aegon, ils avaient constamment était en présence d'un chaperon ou d'une foule immense. La discrétion du labyrinthe de Haujardin lui manquait tant ... « Ne te fais pas de fausses idées petit mimosa ! » dit-elle alors qu'elle voyait très bien l'insinuation de sa blonde.  « Le prince n'est pas ce genre d'homme: il fait preuve d'une courtoisie rare et d'une incroyable douceur. Aegon a tout du prince charmant. Te souviens-tu, celui des histoire qu'on nous contait enfants ... » Elle laissa sa phrase en suspens, trouvant cette dernière bien assez significative. Aegon était la perfection incarnée, à ses yeux. Non seulement le prince avait hérité du physique Targaryen, témoignant de son appartenance à une lignée valyrienne, mais il faisait preuve d'une conversation des plus agréables et entrait avec plaisir dans ses jeux de séduction, parvenait à retourner ses charmes contre elle pour son plus grand plaisir. Les souvenirs de cette journée qu'ils avaient passé ensemble, loin des regard lui revenait en mémoire et il lui fallut un effort draconien pour que son visage reste impassible face à la vague de chaleur qui se propagea dans son être. « La chanson a meilleur temps d'être belle car j'ai plein de choses à te raconter. » Que cela était plaisant de retrouver ce temps de confidence. En dehors de Daena, ses dames d'atour avaient toutes changé et la jeune femme ignorait à qui confier ses secrets les plus intimes. Ce genre de choses ne pouvaient s'écrire dans une lettre ... « Par où commencer ? Comme le veux l'usage, dès mon arrivée je me suis présentée au Roi afin de lui transmettre les condoléances de Willos et m'annoncer à sa cour. Mais une fois libérée de ces obligations, je me suis précipitée pour retrouver ce dragon si cher à mon coeur, qui ne se trouvait pas auprès de son père. » Instaurant son contexte, Margaery cherchait à ménager son effet, à créer de l'impatience chez cette amie qu'elle n'avait pas vu depuis bien longtemps. Bryce Caron était bien patient de les laisser discuter ainsi comme les adolescentes qu'elles étaient. La bienséance aurait voulu qu'elles restent près de lui mais elle supposait que l'excuse du domaine à administrer avait été employée pour justifier cet instant à deux. Elle n'aurait jamais pu dire ce qu'elle s'apprêtait à raconter, en présence de l'époux de son amie ! Cela aurait été bien trop embrassant et trop loin du protocole ! « Je l'ai retrouvé dans un couloir désert et nous avons finis par nous isoler dans une salle où il a ses habitudes pour travailler. Et ... Nous avons jouer à un jeu. » Elle admettait pour la première fois avoir été en dehors des règles stricte que son futur mariage princier lui imposait. Néanmoins, à situation exceptionnelle: elle avait voulu son instant seul avec lui, elle l'avait eut et personne n'aurait remis en cause le réconfort qu'elle venait apporter à un prince endeuillé par la mort de sa grand-mère. Avec pour objectif de changer les idées de son promis, elle ne s'était appesantie sur la tristesse et les condoléances, tentant une approche plus joyeuse pour sortir son prince de l'ambiance maussade du château. « Je n'aurai jamais pensé qu'un homme de son rang puisse s'amuser de la sorte aussi longtemps mais sans doute que sa position l'oblige à tenir l'alcool plus rapidement que nous autres. » Confia-t-elle en gloussant, cachant son rire derrière la manche de sa robe. Elle avait été surprise de la durée de leur petit jeu, exposant des affirmations, s'enivrant à chaque fois qu'elles étaient correctes. Elle même avait l'habitude du vin: elle en buvait depuis plusieurs années et avait acquis une certaine tolérance qui lui permettait de garder la tête droite et l'esprit clair lors des soirées mondaine. Elle s'était avouée agréablement surprise de constater qu'elle n'était pas la seule à avoir été élevé ainsi.
AVENGEDINCHAINS


aergy (+) AND I'D CHOOSE YOU ; IN A HUNDRED LIFETIMES, IN A HUNDRED WORLDS, IN ANY VERSION OF REALITY, I'D FIND YOU AND I'D CHOOSE YOU ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roturier
Edrick
Roturier
Valar Dohaeris
[FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa  ZthySe8J_o
Ft : Sam Heughan
Multi-Compte : Boadicée Sand, Arya Stark, Sacha, Celesse Froideseaux
Messages : 869
Date d'inscription : 11/03/2017

[FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa  Empty
MessageSujet: Re: [FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa    [FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa  EmptyMer 13 Juin - 21:11

« Rectification Ma petite rose, les intérêts de mon père ce sont tournés vers les Cendregué, Andrew n’a rien choisi. »

Tout comme moi. Avec Andrew, nous subissions nos mariage, même si lui avait de la chance, Lady Ellery ressemblait un peu à Margaery, même si elle était bien plus … terne ? Ce n’était pas le mot juste, mais je n’en trouvais pas d’autre. Terne … Mais elle était vive d’esprit, agréable à vivre, et proche en âge de mon frère. Nul doute qu’il finirait par la regarder autrement que par une obligation qu’il devait subir. Néanmoins, je disais ça également pour rassurer Margaery. Même si elle n’avait aucune raison d’être jalouse : elle n’était pas femme qu’on oubliait aisément. Je chassais cela de mes pensées pour m’installer confortablement et écouter mon amie.

L’étiquette … Il n’y a pas que l’étiquette qui peut être fatale, mais aussi la différence d’âge. Cependant une nouvelle fois je chasse ces vilaines pensées. Je haussai un sourcils peu convaincue parce que disait mon amie. Me couvrir d’attention ? Je me forçais à ne pas laisser mes lèvres se tordre dans un rictus moqueur et conservai un sourire léger. Ne rien laisser paraître. Ce n’était pas le moment. Je joignis mon rire au sien sans répondre à sa pique. Margaery ne se trompait jamais sur mon compte.

Je lui tirais la langue lorsqu’elle me nomma « Petit mimosa » en gardant un petit air coquin sur le visage. Je l’écoutais avec attention décrire le prince qui faisait battre son cœur et vibrer son âme en hochant la tête. Je me souvenais fort bien de ces histoires, mais néanmoins qu’elle me fasse languir me fis m’agiter un peu, je n’étais pas la patience incarnée et elle le savait fort bien. Mais ! C’était qu’elle me narguait en plus ! Je lui donnais une petite tape sur le bras avec un petit sourire. Dépêche toi Margaery ! Ce n’est pas gentiment de me faire languir de la sorte !

Je m’installais confortablement, le menton entre les mains pour l’écouter. J’avais l’impression d’être une enfant à qui on racontait une histoire parfaitement passionnante. Pourtant, au fur et à mesure qu’elle parlait, je sentais comme une patte griffue déchirer avec lenteur et application mes entrailles. J’avalais difficilement la boule que je sentis monter dans ma gorge. Elle avait l’air tellement … Complice et amoureuse de son dragon … Et c’était tellement réciproque. La bête immonde de la Jalousie avait copulé avec celle de la Détresse et leur petits monstres s’amusaient à me détruire lentement de l’intérieur. Mais je me forçais à sourire, les repoussant loin, je ne voulais pas inquiéter mon amie. Pourtant … Plus elle parlait, plus je me sentais quelque part seule avec mon époux … J’avais tant envie de retourner au Bief … De quitter ce lieux, de partir avec elle. Et pourtant, je restais là. J’aurais aimé dire tout ce que je ressentais à Margaery, le dégoût … la peur … La nuit de noce … Ma gorge se serra de nouveau à cette pensée et ces souvenirs. Je ne laissais rien paraître et saisis la main de Margaery avec un petit sourire polisson.

« Et bien ! Tu me dis polissonne … Mais tu l’es aussi … Une pièce de travail et de l’alcool … Bien que je pense que le contexte n’était propice qu’à ce jeu innocent et pas plus. C’est beau cette complicité déjà entre vous. »

Je lui caressai doucement le dos de la main de mon pouce avant de jeter un œil vers le château, la Jalousie se glissant à nouveau dans mes pensées.

« Et tes nouvelles dames de compagnies ? Ça se passe bien ? Tu as des nouvelles de tes frères ? Comment vont-ils ? »

J’espérais qu’elle me parle de Willos … Je ne lui écrivais que peu, deux lettres depuis mon arrivée ici. Et je les avais envoyé en cachette. Je ne voulais pas de scandale avec Bryce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
and the rose blooms once more
Margaery Targaryen
and the rose blooms once more
Valar Dohaeris
[FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa  C71t
[FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa  Tumblr_nrn4tyV0m31slec19o6_250
Ft : Natalie Dormer
Multi-Compte : Arys Manning & Alysanne Lefford & Theon Greyjoy & Robar Royce
Messages : 934
Date d'inscription : 19/09/2017

[FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa  Empty
MessageSujet: Re: [FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa    [FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa  EmptyDim 17 Juin - 23:07

Abigaëlle & Margaery

Rose et Mimosa


Si la relation lui inspirait de la nostalgie et une pointe de jalousie, ce n'était le sujet central de son esprit. C'était la présence d'Abigaëlle, les conversations qu'elles avaient à rattraper et l'aspect récent de la nouvelle qui avaient engendrer ces pensées négatives. Pourtant, même si elle n'adhérait qu'à moitié aux propos, elle appréciait la manière dont la blonde tentait de lui remonter le moral. Cela n'atteignait pas réellement son humeur, teintant juste de tristesse son regard nostalgique. Elle connaissait un amour sincère et un bonheur qu'elle ne pouvait nier auprès de son prince. Andrew était son premier amour, le souvenir du chevalier vaillant venu conquérir le coeur de sa princesse ... Ils avaient grandit depuis. « Tout comme il s'est tourné vers les Caron ... Je sais. Ne t'en fais pas. » Elle offrit à Abigaëlle un sourire rassurant. Il n'y avait, en son coeur, nulle rancoeur, juste une légère appréhension, une nuée d'interrogation sur quel souvenir elle pouvait bien laisser à ceux qui quittait sa vie pour prendre une autre route. Elle n'avait le temps de s'appesantir: raconter son histoire, ses retrouvailles avec son prince, lui permettait de ne pas s'inquiéter trop longtemps de cette vieille histoire. A chaque mot, elle avait la sensation de revivre cet instant, de sentir le poids de la coupe dans sa main, la raideur de ses cheveux dans sa nuque, de voir, au travers du paysage de Serena, le regard améthyste d'Aegon. Totalement envoutée par le Targaryen, Margaery parvenait sans peine à transmettre toute l'excitation de ce moment d'intimité à travers ses paroles, traduisant son désir et son impatience dans ses souhaits les plus chers. Elle se sentit rougir sous la taquinerie d'Abigaëlle et s'empressa de défendre la pureté de ce souvenir tout en reconnaissant volontiers la complicité exceptionnelle qui l'unissait déjà à son promis. « Que tu dis ! Néanmoins, rien de scandaleux pour ma réputation. Je connais les règles du jeu et je ne risquerai pas l'union des Tyrell avec la Couronne. Pas maintenant que la Princesse Daenerys est promis au Conflans. Willos ne me pardonnerait jamais ... » Willos qui avait sacrifié une union de premier ordre pour elle, pour lui offrir la chance d'être avec celui qu'elle aimait. Si quoi que ce soit venait se mettre en travers de sa route: ne serait-ce qu'une quelconque rumeur sur sa vertu circulait dans le château, ses fiançailles seraient remises en cause, et s'il s'avérait qu'un témoignage vienne corroborer ces horribles accusations, elle ne pourrait plus épouser ni le prince, ni un quelconque autre homme de bonne famille. Elle resterait vieille fille de Hautjardin, peut être Willos la gratifierait-il d'un époux décent et d'une charge lui permettant d'oublier cette vie si parfaite qui aurait pu être la sienne ... Non, elle ne pouvait prendre aucun risque, pas même avec celui qu'elle aimait. C'était une chose que seule une autre femme pouvait comprendre. « Néanmoins, j'admets que je suis chaque jour charmé davantage par sa personne. Je ne pensais pas cela possible mais j'ai la sensation de le découvrir à chaque fois que mon regard croise le sien. » Ce petit jeu, à l'abris des regards et du protocole lui avait permit de découvrir une nouvelle facette de son fiancé. Si elle admirait le prince et aimait l'homme qui avait partagé regards et promenades lors de son premier séjour dans la capitale, elle avait découvert la personnalité profonde du dragon, une part que seuls certains privilégiés de son cercle rapproché avaient eut la chance d'entrapercevoir. Elle l'avait découvert taquin, tantôt moqueur, brillant sans être vaniteux, drôle mais loin d'être inconvenant. Elle avait découvert que derrière le titre, derrière le nom, derrière la charge, il y avait un adolescent, tout comme elle, avec des rêves, des peurs et des désirs. Ils s'étaient ouverts l'un à l'autre, découvrant la part à la profonde de leurs âmes au regard potentiellement critique qui s'offraient à eux et elle n'en était que plus charmée. Margaery aurait pu rester longtemps sur son nuage: parler du dragon était devenue son activité favorite depuis l'officialisation de leur engagement. Néanmoins, elle redescendit rapidement alors que la blonde posait la question qu'elle aurait souhaité à tout prix éviter. D'une voix oscillant entre méfiance et inquiétude, la brune demanda « Es-tu réellement certaine de vouloir parler de cela ? » L'amitié qui unissait les deux jeunes femmes étaient fortes, renforcée par les années de service de la cadette Rowan auprès de la Rose de Hautjardin. Son départ avait été une épreuve pour elles deux mais Margaery savait que la tristesse avait été d'autant plus grande pour son amie, qu'elle quittait tout ce qu'elle connaissait pour un parfait inconnu. Si elle s'entendait plutôt bien avec les quelques demoiselles venues à sa rencontre, mais elle ne souhaitait pas que'Abigaëlle se sente remplacée sur tous les plans. Elle continua malgré tout. « Pour le moment, nulle nouvelle n'a eu de conformation de ma grand-mère sur sa place à mes côtés. Depuis ton départ, et le mariage du Prince Viserys auquel j'ai fais ma première apparition publique au bras d'Aegon ... Il parait que bon nombre de corbeau afflux. » Tous voulaient leurs filles auprès de la future princesse de Westeros, espérant qu'arrivant si tôt, alors qu'elle n'était pas encore mariée, cela serait plus facile d'entrer à son service. Néanmoins, Margaery se refusait à s'attacher: elle ignorait ce que l'avenir lui réservait, ainsi que son arrivée à Port-Réal et les changements qui auraient lieu dans sa vie dès qu'elle entrerait au sein de la famille royales. Les filles de suzerains et les princesses n'avaient pas les mêmes exigences en terme de demoiselles de compagnie. Elle continua de raconter, partageant une question qui, à ses yeux étaient cruciale. « Daena est restée à Hauthjardin mais jusqu'à mon départ pour ma vie de jeune mariée, elle restera avec moi. Je ne sais si le Roi permettra à mes dames d'atour de rester avec moi: peut être a-t-il son mot à dire sur les dames entourant les membres de la famille royale ? » Elle ignorait si le statut de Daena à ses côtés tenait encore de la dame d'atour ou s'il s'agissait juste de sa future soeur. En tant que fiancée de Willos, elle avait sa place au sein des dames de Hautjardin ainsi qu'aux grands évènements, mais tout se précipitait et la jeune noble ignorait vraiment de quoi il en retournait précisément. De plus, elle ignorait qui, de sa suite, pourrait rester à son côté une fois son mariage célébré. Les dames de compagnie de la princesse Rhaenys appartenaient toutes à de grandes familles de chaque royaume ... Elle espérait avoir l'occasion de défendre certaines de ses suivantes. « La petite que tu as vu près de moi se nomme Ysila. C'est la fille de feu Lord Rogers d'Amberlee, elle a été recommandé par Lady Cersei à ma grand-mère et j'avoue qu'elle est adorable ... Pour une orageoise. » Margaery s'était au départ méfié de l'enfant. Ses relations avec sa soeur aux cheveux blonds étaient compliquée et elle ignorait quoi penser de tout cela. Qu'Olenna accès à une proposition de Cersei l'intriguait: était-ce un moyen de l'intégrer à la famille ou plutôt de se mettre dans ses bonnes grâces ? Mais Ysila n'avait rien d'une espionne: c'était une jeune fille terrifiée qui quittait sa famille pour la première fois. Point commun des deux jeunes filles: la perte tragique de leur père dans des circonstances dramatiques. Margaery s'était immédiatement attachée à l'enfant qu'elle plaçait sous sa protection, l'emportant avec elle partout et la laissant même jouer avec Alester, le chiot offert quelques lunes auparavant par Leonette.  « A croire que le Bief était fait pour elle: savais-tu qu'elle tenait un herbier ? Je trouve cela vraiment mignon ! Il parait qu'elle a une jumelle, restée auprès de leur mère, Lady Vanbois. Néanmoins, je suis admirative de son courage, elle ne se plaint jamais de l'absence des siens. Il me plairait de la garder près de moi, j'ai l'impression de nous revoir enfants ... » Elle s'emportait dans son enthousiasme et espérait ne pas blesser la nouvelle mariée. Bien sur, Ysila ne remplacerait jamais Abigaëlle dans son coeur: elles avaient tant partagé ensemble, grandis ensemble et Margaery avait confié bien plus de chose à la blonde qu'à quiconque. Les relations étaient différentes, mais la brune espérait que son amie ne se sentait pas trop seule ici, à Serena, loin de Hautjardin. « Et toi, chère Lady de Serena ... ? Ton époux peut-il se permettre de t'octroyer de la compagnie ? Une camériste au moins ? » demanda-t-elle pour changer les idées de son monologue sur sa nouvelle suivante.
AVENGEDINCHAINS


aergy (+) AND I'D CHOOSE YOU ; IN A HUNDRED LIFETIMES, IN A HUNDRED WORLDS, IN ANY VERSION OF REALITY, I'D FIND YOU AND I'D CHOOSE YOU ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roturier
Edrick
Roturier
Valar Dohaeris
[FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa  ZthySe8J_o
Ft : Sam Heughan
Multi-Compte : Boadicée Sand, Arya Stark, Sacha, Celesse Froideseaux
Messages : 869
Date d'inscription : 11/03/2017

[FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa  Empty
MessageSujet: Re: [FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa    [FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa  EmptyLun 18 Juin - 11:16

Je ris doucement en voyant Margaery piquer un far. Pour une fois que c’était moi qui la faisais rougir et pas l’inverse ! Elle savait très bien comment me faire devenir plus rouge qu’une pivoine et en jouait beaucoup. Mais contrairement à Daena, ce n’était jamais méchant. Ce n’était qu’une taquinerie entre nous deux. Comme un petit jeu auquel elle gagnait beaucoup trop souvent à mon goût. Si je pouvais prendre une revanche je ne m’en priverais nullement ! Et puis, je jouais sur son terrain et je gagnais. Néanmoins ce jeux n’était fait qu’en privé, c’était bien mieux. Je hochais doucement la tête sans m’arrêter de sourire.

« Je me doute petite Rose, je me doute. »

Willos … Je me retiens de baisser la tête et les yeux. Arrête de penser à lui Abigaëlle. Tu te fais du mal. Je reportais difficilement mon attention sur ce que disait mon amie. C’était beau l’amour que je sentais dans la voix de mon amie, j’étais heureuse pour elle. On aurait dit véritablement une princesse des contes que nous lisions enfants. Par les sept ! Que cette époque me semblait loin ! Et pourtant … Cela ne devait pas remonter à si loin que ça … Si ? Je ne pourrais dire. Et je crois que je ne voulais pas savoir. Cela me ferait sans doute du mal. Je fronçais légèrement les sourcils avant de hocher la tête, craignait-elle de me vexer ? Je voulais tout savoir de sa nouvelle vie !

« Je veux tout savoir de ta nouvelle vie, alors oui, parle moi de cela. »

J’imaginais sans mal lady Olena congédier toutes les nouvelles dames de compagnies de Margaery pour d’autres qu’elle jugeait mieux. Et vu le nouveau statu de la rose je sentais que les choix allaient vite se faire pour se faire des alliés et tisser des alliances. Je me retiens de grincer des dents, Daena était encore auprès d’elle. Mais seulement jusqu’au mariage. Après …

« Peut-être en effet … Peut-être devrais tu en toucher un mot au prince ? Ou demander à la princesse Rhaenys. Elle pourra te dire je pense. »

Ysila ? Recommandé par Cersei ? Pourquoi est-ce que je ne sentais pas cette petite ? Cependant, je gardais mon masque sans rien dire. J’allais finir par voir le mal partout … Est-ce qu’elle allait me remplacer dans le cœur de la brune ? On aurait dit un petit chaton cette enfant … Néanmoins, une nouvelle fois, je chassais cette pensée. Ysila était encore une enfant, un chaton, Margaery devait la prendre comme une petite sœur. Je me rassurais de cette manière là. Il n’y avait nulle jalousie dans mon ton lorsque je parlais :

« Je vois … Dit comme cela on dirait un peu une petite sœur ! C’est adorable. »

Ah … Mon époux … Lady de Serena … Dieux ! Que c’était étrange de se faire nommer de la sorte … Je me mordis la langue pour me donner le temps de réfléchir, et je notais au passage qu’elle avait éludé la question sur ses frères. Tant pis, peut-être me répondrait-elle plus tard … Ou peut-être ne voulait-elle pas me faire de peine en me parlant de Willos ? Elle était la seule à qui j’avais avoué pour quel homme je chantais parfois seule des chansons d’amour … Enfin, là n’était pas la question. Je haussais les épaules avant de répondre, je sentais que ma réponse n’allait clairement pas lui plaire.

« Je n’ai pus amené de Boisdorés qu’une septa, en plus des soldats, mais ils me comptent pas vraiment en tant qu’amis. Mes autres servantes avaient des familles, ou des enfants … Elles ne pouvaient venir. Donc, je dois composer avec les servantes de Serena. Et crois moi, j’ai dû leur expliquer quelques coiffures du Bief en leur faisant quelques croquis ! L’imagination des domestiques du bief me manque. Enfin … pas que les domestiques … »

Qu’est ce qui ne me manquait pas du Bief ? Je voulais retourner à Boisdorés, je voulais mon frère, Margaery, Desmera … Je ne me sentais pas chez moi ici. Je savais qu’il fallait du temps, mais tout de même. Je n’avais plus le moindre repère. Je lâchais la main de Margaery pour frotter les miennes l’une contre l’autre comme pour les réchauffer. Je poursuivis.

« Ma Septa me sert de confidente maintenant, de dame de compagnie … D’un peu de tout. Heureusement que j’ai mes livres et les lettres pour m’occuper. Tu sais mon grand amour pour la broderie ou la couture ! »

Je le faisais : mais sans le moindre entrain et le plus lentement possible, je préférais mille fois lire dans un endroit calme, discuter ou chanter. En parlant de chant …

« Et la Septa est la seule avec qui je chante un peu. Je n’ai plus chanter pour personne d’autres depuis mon mariage. »

Et mon chant d’adieu pour Willos. Mais ça c’était autre chose. J’imaginais que son frère lui en avait parlé. Je chantais toujours oui, mais pour moi seule, ou pour la septa, plus pour d’autre. Je poursuivis avant que Margaery ne se fasse des idées ou ne pense que j’étais malheureuse, ce qui était malgré tout quand même la vérité :

« Et ne me fais pas les gros yeux Margaery. J’ai encore besoin d’un peu de temps. c’est tout. Mais honnêtement, je ne suis pas sûre de chanter avant un petit moment. Mais je peux t’affirmer que je fais tout pour m’adapter à ma nouvelle vie. »

Enfin … J’essayai vraiment de toujours trouver des côtés positifs, mais il y avait certains jours où c’était vraiment difficile. Est-ce que c’était ma faute parce que je n’y m’étais pas du mien autant que je voulais le croire ? Ou c’était totalement naturel ? Je ne pouvais rien affirmer. Surtout que pour les servantes, j'avais aussi refusé qu'elles quittent leur famille pour moi. Je n'étais pas égoïste à ce point.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
and the rose blooms once more
Margaery Targaryen
and the rose blooms once more
Valar Dohaeris
[FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa  C71t
[FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa  Tumblr_nrn4tyV0m31slec19o6_250
Ft : Natalie Dormer
Multi-Compte : Arys Manning & Alysanne Lefford & Theon Greyjoy & Robar Royce
Messages : 934
Date d'inscription : 19/09/2017

[FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa  Empty
MessageSujet: Re: [FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa    [FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa  EmptyMer 25 Juil - 10:51

Abigaëlle & Margaery

Rose et Mimosa


C'était comme si le temps n'avait plus d'emprise, comme si elles se retrouvait dans les jardins du château Tyrell, cachées derrières un bosquet. Combien de fois l'avaient-elle fait pour que Margaery puisse échapper aux leçons de Willos ? Si elle adorait ses frères, elle aimait nettement moins être enfermée pendant des heures par un temps si magnifique. Il finissait toujours par les trouver après tout, mais le faire chercher était presque aussi amusant que de parvenir à se dérober aux leçons de son aîné. En réalité, elle était sans doute un mauvais exemple pour le jeune blonde, à l'époque. Ce n'était point une idée de groupe mais bien son entêtement personnel et elle ne laissait pas beaucoup de choix à la jeune fille que de la suivre dans ses tentatives d'évasion. Ceci dit, leur amitié actuelle lui laissait supposer qu'elle ne lui en voulait pas trop de l'avoir forcé à faire l'école buissonnière. Aujourd'hui, Abigaëlle était mariée et elle même en passe de l'être prochainement. Elles n'étaient plus les deux petites filles de Hautjardin mais deux femmes s'apprêtant à faire leur devoir.  « Ma nouvelle vie ? Tu sais, elle n'a pas bien changé depuis ton départ: je ne suis pas encore mariée. Cependant, je voyage beaucoup je dois l'admettre. Lancehélion, Port-Réal, Serena ... Willos me fait émissaire des Tyrell le temps qu'il parvienne à prendre ses marques ... Et que Garlan revienne je suppose. » Sa vie changerait véritablement le jour où elle épouserait Aegon. D'ici là, elle restait une dame de la maison Tyrell, son seigneur était son frère, Willos, et elle était toujours chaperonnée comme une enfant. « Néanmoins, à Port-Réal, il était fort appréciable de pouvoir partager des instants comme celui que j'ai passé avec le prince. Si Willos avait été là, sans doute cela n'aurait pas été possible. » Les convenances, l'étiquette ... Elle s'était permis une légère entorse au code de la parfaite jeune fille mais tout en s'assurant que rien de d'inconvenant ne se produise. Margaery songea à la proposition de son amie: demander au prince d'intercéder en sa faveur ? Non, elle ne pouvait y penser. Elle n'était plus une enfant et ne pouvait se permettre de faire un caprice pour garder ses dames d'atour. « Mes relations avec la princesse Rhaneys sont un peu étrange. C'est une personne très agréable mais ... J'ignore si elle est toujours ainsi ou si elle insiste sur la part dornienne de sa personne pour me déboussoler. » Pourtant, la Rose vouait une grande admiration à la fille du Roi: elle était un modèle pour toute dame de Westeros, filles de seigneurs majoritairement. Détonnant avec le physique Targaryen, Rhaenys avait, parait-il, hérité de la beauté de sa mère, la reine Elia. « Quand au prince, il a bien trop à penser pour que je me permette de le déranger avec de telle futilité. Non ... Même si cela me chagrine un peu, je ne doute pas que bonne-maman sera capable de m'entourer des meilleures dames possible. Loras m'a même dit qu'il pourrait s'agir de certaine de mes cousines! » Cela la rassurait un peu: voir tant de candidature pour devenir une dame d'atour l'inquiétait. Olenna riait des lettres qui arrivaient, qualifiant cela d'opportunisme et Margaery n'était guère enchanté à l'idée d'être suivie par des dames en qui elle ne pourrait avoir pleinement confiance. « Parait-il qu'Elinor a d'ors et déjà préparé ses affaires. » De quelques lunes sa cadette, Elinor Tyrell était aimait se considérer comme l'aînée de ses cousines et dirigeaient les enfants des branches secondaires de la famille, à la lettre. Elle hocha la tête à la remarque de la blonde sur la petite Ysilla. D'abord septique, Margaery avait fondu devant la candeur de cette enfant qu'elle aidait sous son aile. Elle fut triste de voir qu'il n'en était de même pour son amie dont seule la septa semblait être un soutien. « J'imagine qu'elle doit se sentir honorée que tu lui accorde pareille confiance. » réfléchit-elle en songeant à sa propre septa qui avait, depuis bien longtemps, lâché l'affaire en ce qui concernait le fait de la suivre. Margaery était bien trop aventurière pour que la vieille dame puisse la suivre. Sans doute resterait-elle, elle aussi, ç Hatujardin, après son mariage. Elle ignorait les plans de sa grand-mère sur le sujet ... « Tu devrais te montrer plus conciliante: cela t'aiderait sans doute à t'intégrer dans cette nouvelle famille tu sais ? »
AVENGEDINCHAINS


(3)


aergy (+) AND I'D CHOOSE YOU ; IN A HUNDRED LIFETIMES, IN A HUNDRED WORLDS, IN ANY VERSION OF REALITY, I'D FIND YOU AND I'D CHOOSE YOU ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roturier
Edrick
Roturier
Valar Dohaeris
[FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa  ZthySe8J_o
Ft : Sam Heughan
Multi-Compte : Boadicée Sand, Arya Stark, Sacha, Celesse Froideseaux
Messages : 869
Date d'inscription : 11/03/2017

[FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa  Empty
MessageSujet: Re: [FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa    [FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa  EmptyMer 25 Juil - 12:05

J’écoutais Margaery me raconter sa nouvelle vie avec attention. Elle avait déjà de nouvelles responsabilités, émissaires des Tyrell. Mon cœur eut un petit sursaut en entendant le nom de Willos. Je me mordis les joues pour ne rien laisser paraître. Je notais qu’elle avait évité de reparler du prince, je n’insistais pas là-dessus, pas la peine de la fâcher pour rien. De mémoire : nous nous n’étions jamais réellement fâchées… Je crois. Où j’avais préférais oublier ce moment de ma mémoire. Ce qui était possible aussi. Cependant, je me recentrais sur la conversation autour de la princesse Rhaenys.

Je fronçais les sourcils, est-ce que la princesse lui faisait des misères parce qu’elle était jalouse d’elle ? Non, elle n’était pas aussi… Elle n’était pas Daena. Je souris, Margaery avait simplement un peu du mal avec le côté dornien de la princesse. Ce qu’il y avait de quoi : elle était bieffoise après tout ! Je lui serrais doucement la main en caressant son dos de main du pouce. De ce que je savais elle était comme cela avec tout le monde. Je rassurais ma rose.

« Des rumeurs que j’ai entendue sur elle, elle ressemble beaucoup à sa mère, ainsi je pense qu’elle agit avec toi de la même manière qu’elle agit avec les autres. »

Oh ? Elle reparlait du prince. Elle ne voulait juste pas le déranger en parlant des dames de compagnie. Un rire m’échappa quand elle appela Lay Olenna bonne-maman. Cela m’avait toujours fait beaucoup rire ! Et ce n’était nullement contre Lady Olenna que j’admirais beaucoup. Nulle doute qu’elle saura entourée sa petite fille des meilleurs. Je hochais la tête.

« Avec tes cousines autour de toi, tu seras bien entourée ! Et cela ne m’étonne pas d’Elinor. »

J’aimais bien Elinor. J’aimais bien tout les Tyrell en réalité. Même Ser Garlan qui semblait ne pas m’aimer. Mais j’étais fidèle à la cause des roses, c’était ainsi. Enfin, fidèle à la cause de Margaery. J’étais contente de savoir que Margaery serait des mieux entourée avec ses cousines. Une armée de rose au milieu des dragons. Personne ne pourrait lui faire du mal et ses secrets seraient bien gardé. Je n’avais plus de soucis à me faire.

Je haussais les épaules, honorée je ne sais pas, bien obligée oui. Je ne lui disais pas tout, mais Septa Eliana était des plus gentille et des plus agréable. Peut-être pas une vraie amie, pour l’instant, mais cela viendrait. Je fronçais les sourcils d’avantage en entendant Margaery et secouais doucement la tête.

« Oh… ma rose… Me crois-tu vraiment incapable de faire le moindre effort ? J’en fais des efforts.»

Je me levais et me lissais ma robe d’un geste presque nerveux de la main. Je triturais ma manche sans lâcher Margaery des yeux. Elle connaissait mes inquiétudes, ainsi que les mauvaises habitudes que j’avais, comme grimpé sur le bord d’une fenêtre pour regarder le paysage.

« J’essaie de voir le positif Margaery ! Vraiment. Je fais tout pour tout voir pour être… parfaite. Pour m’intégrer. Mais… je… »

J’ouvris les mains dans un geste d’impuissance totale et sentis mon ventre se tordre d’avantage. Je soupirais et tirai à nouveau sur mes manches.

« Margaery… Tu connais tout de moi, le moindre de mes secrets à mes récents doutes… Tu sais bien que je ne ferais jamais rien pouvant causer du tords à ma famille ou même aux Tyrell. Alors oui ! Je me montre conciliante ! »

J’avais presque crié la dernière phrase, je me plaquai les mains sur la bouche avant de revenir m’asseoir près de Margaery.

« Pardon… Je n’aurais pas dû crier. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
and the rose blooms once more
Margaery Targaryen
and the rose blooms once more
Valar Dohaeris
[FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa  C71t
[FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa  Tumblr_nrn4tyV0m31slec19o6_250
Ft : Natalie Dormer
Multi-Compte : Arys Manning & Alysanne Lefford & Theon Greyjoy & Robar Royce
Messages : 934
Date d'inscription : 19/09/2017

[FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa  Empty
MessageSujet: Re: [FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa    [FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa  EmptyMer 25 Juil - 14:58

Abigaëlle & Margaery

Rose et Mimosa


L'inimitié de Dorne et du Bief était bien connu de toutes les Sept Couronnes mais Margaery n'aurait pu dire qu'est-ce qui était à l'origine de pareil mésentente. Sans doute des querelles de royaumes voisins avant que les Sept Royaumes soient unifié par le fer et le feu d'Aegon Targaryen et de ses deux soeurs, des guerres qui avaient cessés une fois les dorniens et les bieffois appartenant au même peuple mais qui laissait perdurer une certaine animosité. L'accident de Willos n'était pas non plus anodin dans leurs relations et elle avait observé, avec beaucoup d'admiration, son frère lors du mariage du prince Viserys. Ce dernier gardait la tête haute, tentant même quelques blagues avec leurs voisins dorniens alors même que l'un de leurs princes était responsable de son état. « Je le pense aussi. Je ne peux croire que la princesse me cherche du mal ou à un mauvais fond. Cependant, j'aurai tant aimé que nous agissions comme de vraies soeurs, un peu comme Leonette, vois-tu ? Je commence a me dire que ce genre de relation n'est pas une norme mais bien le fait de la personnalité de Leonette ... Entre Cersei qui reste glaciale et Rhaenys, j'ai peur de ne point être une soeur que l'on désire. » Elle eut un petit rire nerveux. Bien sur, la princesse n'avait nullement montré d'animosité envers sa personne, elle ne l'avait ni moqué, ni rejeté, mais alors même qu'elles s'apprêtaient à appartenir à la même famille, Margaery avait la sensation que Rhaenys conservait une certaine distance avec elle. Elle avait failli poser la question à Aegon, lorsqu'ils s'étaient retrouvé seuls: pourquoi était-elle si froide ? Ressemblait-elle vraiment à leur mère ? La personnalité de la reine intriguait Margaery qui était encore très jeune lorsqu'Elia Martell avait succombé à la maladie. Cependant, encore marqué par la mort de son père, la bieffoise s'était retenue. Elle ignorait si le sujet était sensible pour son promis et elle ne désirait pas se montrer indélicate: sans doute lui en parlerait-il de lui même ? La perspective de son mariage à venir faisait grandir la liste des choses qu'elle se donnait à faire ou à demander, dans l'intimité de son couple. Et si ce que disait Loras était vrai, alors elle serait bien entourée. Elle acquiesça à la remarque de la blonde « Oui ! Elinor a toujours été empressée ... J'espère qu'Alla sera également présente, elle a toujours sut tempérer ses ardeurs. Cependant je crains que Port-Réal ne soit pas assez grand pour permettre à Elinor de trouver le prétendant parfait ! » ajouta-t-elle en riant, songeant à cette cousine dont le regard azuré attirer bon nombre de garçon. Mon à cheval sur l'étiquette, leur éducation en avaient fait de parfaites suivantes qui garderaient ses intérêts à coeur. Chacune possédait une personnalité bien marquée et Margaery avait hâte de savoir qui l'accompagnerait dans son rôle de princesse.

Sa dernière remarque, cependant, passa visiblement mal chez la blonde qui commença par hausser les épaules avant de partir dans un monologue enflammé. Le changement brusque d'humeur surpris la bieffoise qui ne retint son air de stupeur alors que le ton haussait. « Je ne dis pas que tu ne fais pas d'effort, ma douce. » tenta-t-elle pour la calmer. Le comportement d'Abigaëlle était étrange et inexplicable: la jeune femme n'avait pas l'habitude de voir son amie s'emballer sur pareils sujets. « Je dis juste que ton époux est un homme, non un garçon. Il est plus âgé et attend peut être autre chose de toi que de simple chanson. Avez-vous échanger seuls à seuls en dehors de vos ... Hum ... Devoirs conjugaux ? » Il fallait que la blonde se fasse plus séductrice, plus mystérieuse si elle voulait attirer l'intérêt de son époux. Bryce Caron restait un homme ! Il ne l'avait pas choisit pour rien mais sans doute ne s'attendait-il pas à pareil personnalité venant de sa future épouse. Margaery ne doutait pas des capacités d'Abigaëlle à séduire un homme: elle avait grandi au milieu des plus hautes sphères de Hautjardin, assisté à de nombreux évènements et participé à cette vie de cour. Il fallait juste qu'elle se détende et ait confiance en elle. Cependant, Margaery s'inquiétait. Si son amie partageait sa joie de se revoir, elle semblait fatiguée, anormalement sensible. « Es-tu sur que tout va bien ? Je te trouve un peu étrange. » Que se passait-il ? « Tu n'es pas maltraitée au moins ? » demanda-t-elle en imaginant le pire.
AVENGEDINCHAINS


(5)


aergy (+) AND I'D CHOOSE YOU ; IN A HUNDRED LIFETIMES, IN A HUNDRED WORLDS, IN ANY VERSION OF REALITY, I'D FIND YOU AND I'D CHOOSE YOU ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roturier
Edrick
Roturier
Valar Dohaeris
[FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa  ZthySe8J_o
Ft : Sam Heughan
Multi-Compte : Boadicée Sand, Arya Stark, Sacha, Celesse Froideseaux
Messages : 869
Date d'inscription : 11/03/2017

[FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa  Empty
MessageSujet: Re: [FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa    [FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa  EmptyMer 25 Juil - 15:34

« Peut-être est-ce parce qu’elles sont des femmes de pouvoirs avec de l’ambition et que Leonette a toujours eut un caractère très doux ? Et tu te trompe, beaucoup te désirs comme leur sœur. Moi la première. »

Je ris doucement à sa remarque sur Elinor. Je connaissais un peu sa cousine, plus qu’exigeante envers les hommes, j’avais entendu certaines langues de vipères dirent qu’elle finirait vieille fille à force d’être aussi difficile à en être stupide. Et Alla allait tellement bien avec Elinor… les deux faces d’une même pièce, le même reflet dans le miroir. Du moins d’un point de vue de caractère, physiquement elles étaient différentes, mais elles se complétaient très bien. Je souris, ses cousines, toutes au caractères bien définis, seraient parfaites en tant que suivantes.

« J’espère aussi pour toi ! Mais les deux sont inséparables, l’une n’ira pas sans l’autre. Elles viendront ensembles je pense »

Je n’aurais pas dû m’énerver, je le savais, et pourtant je n’avais pas pus m’en empêcher, la colère était sortie brusquement, sans explication aucune. Et elle était retombée tout de suite après lorsque j’étais revenue près de Margaery que je regardais avec attention. Je hochai la tête sans en dire plus. Nous discutions un peu, j’essayais toujours de le faire parler, mais j’avais la désagréable impression qu’il me prenait pour une enfant inintéressante. J’avalais ma salive en respirant profondément, j’avais toujours le ventre serré.

« J’essaye de lui parler… Que cela soit des sujets sérieux ou des banalités, mais il me regarde comme une enfant, comme-ci je n’avais rien d’intéressant à dire, à penser, ou à faire. »

Quand à nos devoirs conjugaux… Il n’était pas méchant, ni violent, il faisait ce qu’il avait à faire et c’était tout. Cherchant d’avantage son plaisir que le mien. Ce qui étrangement ne m’étonnais même pas de l’homme. Je détournais le regard en inspirant profondément, je ne savais pas quoi faire pour tenter de lui faire comprendre que je n’étais pas une enfant. Je serrais la mâchoire avant de me tourner à nouveau vers Margaery surprise. La seconde partie de ses questions arriva plus rapidement que la première. Je secouais la tête avec un mince sourire.

« Non ! Qu’il lève une seule fois la main sur moi et je te jure, devant les sept, que je retourne à Boisdorés, quitte à ce que je le fasse en cachette, de nuit et seule. Je ne me laisserais jamais maltraiter Margaery. »

Étrange ? Je baissais les yeux de nouveau en inspirant profondément. Cela ne m’arrivait jamais normalement de crier. Jamais. Je lissais à nouveau ma robe, combien de fois l’avais-je fais aujourd’hui ? en réfléchissant. J’hésitais avant de murmurer tout bas.

« En dehors que le Bief, toi, Andrew et Desmera me manquiez horriblement ? Juste que je prends bien vite la mouche en ce moment. »

Je taisais que mon ventre se tordait sous le tissu soyeux de ma robe pour prendre à la place la main de Margaery.

« Je suis désolé, je n’aurais pas dû crier. Vraiment pas. Je ne sais pas ce qui m’a prit. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

[FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa  Empty
MessageSujet: Re: [FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa    [FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[FB] Les retrouvailles de la Rose et du Mimosa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les retrouvailles d'une Rose et de son Bourreau
» Les Retrouvailles ... [Pv WoOd]
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Des Retrouvailles inattendu...[PV Reve du passé]
» Evangelinne, La richesse de la rose, c'est sa fragilité [VALIDEE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp abandonnés-
Sauter vers: