RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

La prochaine soirée CB aura lieu dimanche 8 septembre en fin de journée
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
La Gazette pour les lunes 7 & 8 est disponible par ici I Have no rival (RP SOLO) 3725701551
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.

L'hébergeur des images du forum rencontre quelques soucis, il est possible que des images aient sautés !
Cela reviendra dans les prochains jours/heures !

Partagez
 

 I Have no rival (RP SOLO)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Paon d'Argent
Azilys Serrett
Le Paon d'Argent
Valar Dohaeris
I Have no rival (RP SOLO) Tumblr_pmf47rOPvZ1vfye0do6_540
Ft : Jenna Coleman
Multi-Compte : Dacey Mormont - Andar Royce - Leeven Botley - Blurd Mervault
Messages : 860
Date d'inscription : 30/09/2016

I Have no rival (RP SOLO) Empty
MessageSujet: I Have no rival (RP SOLO)   I Have no rival (RP SOLO) EmptySam 5 Mai - 20:50



I have no rival


«
«La fin d'une vengeance, le début d'une vie»

Semaine 3, lune 8, An 299  Les mains posées sur son ventre, l'air frais qui vint lui picoter le visage. Le Paon d'argent ferma les yeux, savourant le calme environnant. Le soleil disparaissait au coeur des montagnes, la nuit allait prendre place. La fatigue pouvait se lire sur son visage, elle n'avait qu'une hâte, retrouver une vie normale, se débarrasser de son ventre et reprendre sa vengeance-là où elle l'avait laissé. Oui, Azilys avait dû prendre du recul, prendre soin d'elle. Là, elle était loin d'imaginer qu'au fil de ses dernières semaines, son demi-frère et son époux continuaient son œuvre. La jalousie leur soufflait à l'oreille de bien vilaine chose et surtout Humfrey ne supportait plus de voir le seigneur être si proche de son épouse. Malgré leur mariage tumultueux, elle demeurait sienne devant les sept et si quelqu'un devait prendre soin d'Azilys, c'était lui. Alors tandis que le Paon d'argent se trouvait sur le balcon, le ton était monté dans la salle principale, mais ce fut le bruit sourd de coup d'épée qui vint interpeller la future mère. Intriguée, elle suivit la direction des sons et ne fut pas étonnée de voir que même les serviteurs étaient venu voir ce qui se tramait. Laissant passer la dame des lieux, son coeur se serra face à la scène. Tybolt et Humfreys'affrontaient, là devant tous, ils se donnaient en spectacle. Oui, c'est ce qui l'agaça en premier, avant de voir la colère dans leurs regards. Azilys ne comprenait pas ce qui se passait, mais quand Tybolt désarma Humfrey, le propulsa au sol et fut prêt à frapper. Un cri s'échappa de sa gorge, ce qui le stoppa net.

Les deux hommes la regardèrent, tandis que son visage devenait livide. Une douleur lancinante dans le ventre la figeait sur place, mais ce ne fut pas le plus terrible. Elle sentit un liquide étrange lui couleur entre les jambes. La peur saisissait son regard, Azilys ne se sentait pas prête, elle voulait une explication sur leurs comportements. La douleur revint une nouvelle fois et ce fut Humfrey qui vint à la prendre dans ses bras pour la mener jusqu'à leur chambre. Laissant Tybolt en arrière qui semblait sous le choc et finissais seul dans la grande salle. 

Tous s'activaient autour d'elle, Azilys ne contrôlait plus rien, il n'y avait que la douleur dans son esprit. Une voix rassurante à ses côtés, il ne pouvait s'agir que de Marianne, mais elle était incapable de lui répondre, ne faisant que pousser quand elle entendait le mestre dire ce mot. Combien de temps était passé ? Elle l'ignorait, ses cris se percutaient sur les murs, tandis qu'à bout de souffle, les pleurs d'un bébé vinrent à prendre place. Un Garçon, tous semblaient se ravir devant cette nouvelle, mais Azilys ne sentait pas assez en forme. Une servante voulue lui montrer l'enfant, mais le Mestre l'arrêta. Il y avait un souci, le Paon d'argent comprit que ce n'était pas fini, qu'elle allait encore devoir être forte. Là, elle rêvait de faire ravaler ses mots à la personne qui les prononçait. Par les sept, elle se sentait incapable de pousser davantage, l'épuisement la fit fondre en larmes, avant que la douleur vienne à réapparaître, mais comment continuer à pousser ? Là, un regard l'interpella. Ce stupide d'époux, mais qu'est-ce qui faisait face à son visage ? Elle lui cria sans se retenir qu'elle terminerait l'oeuvre de Tybolt s'il continuait à être près d'elle ainsi, mais il ne se recula pas pour autant et cela donna la force à Azilys de pousser, encore et encore. Là, d'un coup, elle ressentit comme un froid dans la pièce, plus aucun bruit, aucun pleur comme au premier. Azilystenta de se révéler pour voir ce qui pouvait bien se passer. Une panique s'empara d'elle. Demandant sans arrêt, qu'est-ce qui se passait ? L'enfant ne pleurait pas, l'enfant ne respirait pas. Des bras vinrent à l'entourer, tandis que le Mestre s'occupait de l'enfant qui vint d'un coup à prendre des couleurs rosée. Une fille, c'était une fille, là dans le regard du Mestre, elle comprit qu'une chose clochait, l'enfant était en vie, mais il ne présageait rien de bon. Dans sa tête, Azilys se persuada que la deuxième allait mourir, elle refusa donc dans la voir, n'acceptant qu'on ne lui donne dans ses bras que son fils, son héritier. Un enfant qu'elle nomma Albion, en l'honneur de son père, Albéric. Il serait l'avenir de Montargent. Elle ne le garda pas longtemps dans ses bras, la nourrice trouvée par Marianne serait s'en occuper, tandis qu'Azilys ne souhaitait que dormir.

Elle sentit bien à un moment, un baiser sur son front, mais le Paon d'argent n'eut pas le courage d'ouvrir les yeux. Si elle aurait su sûrement se serait-elle forcée, mais Tybolt avait agi ainsi en sachant ce qu'il faisait. Près de sa tête, il posa une lettre et ce ne fut que quelques heures plus tard qu'Azilys la trouva quand elle vint à ouvrir les yeux. Curieuse, elle s'installa au mieux dans son lit pour la lire. Personne autour d'elle. Où étaient-ils tous passés ? Là, en haussant les sourcils, elle se disait qu'ils se devaient d'être en train de chouchouter son fils, évinçant totalement de son esprit, la petite fille qui était sienne.
Du premier coup d'oeil, elle remarqua l'écriture de Tybolt. À chacun des mots, sa respiration se faisait plus rapide. Il l'abandonnait, il la laissait en arrière. Il choisissait son honneur à elle tout en prétendant l'aimer comme jamais il n'avait aimé personne. Azilys n'arrivait pas à y croire, il était impossible qu'il soit parti rejoindre la garde de nuit. Des larmes vinrent à s'écouler sur ses joues, tandis que la colère prenait place dans son coeur. Elle se sentait si seule à ce moment précis, la dernière des enfants d'Albéric. Pourquoi sa famille s'évertuait à l'abandonner ? Le début de ses tourments avait commencé par le suicide de sa mère, puis une nouvelle fois, elle était laissée par un des siens. Oui, le détruire était son objectif, mais il serait toujours resté près d'elle. Sa vengeance prenait fin. Lucian et Aliénor étaient bels et bien partis, comme tous partaient. Malgré la douleur, Azilys se leva et attrapa le premier objet pour le balancer contre la porte. Un bruit qui vint à faire venir Humfrey. Là sans aucun contrôle, elle s'effondra dans ses bras. Il lui jurait de ne jamais la quitter, d'être auprès d'elle dans sa nouvelle charge de seigneur, mais à ce moment précis, Azilys ne réalisait pas sa nouvelle place, non, elle ne voyait que la vengeance qu'on lui avait pris..
- Adrenalean 2016 pour Bazzart



I have no rival
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
I Have no rival (RP SOLO)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Urban Rival
» La liberté ne meurt jamais [RP solo]
» [FB solo] 14 ans, Marine 1ière classe
» Une petite fille sur une Ile tropicale [solo]
» J’embrasse mon rival, mais c’est pour l’étouffer ▬ Colin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp terminés-
Sauter vers: