RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
Nous avons besoin de monde dans le Val, Dorne, les IDF et l'Ouest! Points à la clé !

Partagez | 
 

 Sur la plus haute branche un rossignol chantait

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le rossignol de l'Orage
avatar
Le rossignol de l'Orage
Valar Dohaeris

Ft : Kate Beckinsale
Multi-Compte : Rhaenys Targaryen || Alyx Lefford || Wylla Manderly
Messages : 1346
Date d'inscription : 16/10/2016

MessageSujet: Sur la plus haute branche un rossignol chantait   Dim 11 Mar - 20:50


Sur la plus haute branche un rossignol chantait
Libre

« Boisdorée | 299, lune 7, semaine 1 »
Boisdorée. Tant de voyage, tant de kilomètre parcourus en l’espace de quelques mois pour son frère. Bethany commençait à fatiguer, elle suivait le rythme sans sourciller, souriante, ignorant les hurlements de colère de son dos qui lui faisait perdre la tête la nuit, obligeant son mestre a augmenté à contre cœur les doses de lait de pavot pour sa patience. La jeune femme s’était amaigris, ses joues s’étaient légèrement creusé, ses courbes moins généreuses. Son alimentation correcte lui permettait de garder une bonne mine mais la fatigue était belle et bien là et la Caron avait hâte de finir avec tous ces voyages, elle désirait se poser et souffler un moment. Profiter des siens, aller voir Ilyn et rester en sa compagnie plus que quelques jours car elle ne faisait que passer par les Eteules. Elle avait vu beaucoup de pays ces dernières lunes et aujourd’hui elle était fatiguée de tout cela, elle voulait prendre un peu de temps pour elle. Mais il fallait d’abord célébrer le mariage de son aîné. La raison de la présence des orageois sur les terres du Bief. Aucun ami proche des Caron n’avait pu faire le déplacement, retenus par d’autres évènements plus important pour eux et ni Bryce, ni Bethany ne pouvait leur en vouloir.

Le grand jour était arrivé, Bethany avait revêtu une robe sobre et confortable, elle ne pouvait plus se permettre des robes qui la serrait pour affiner sa taille et comprimer sa cage thoracique. Son dos ne le lui permettait pas. La couleur vert émeraude du tissu faisait ressortir les yeux de la même couleur de la jeune femme. Bryce lui avait revêtu des habits de couleur beige, finement travailler, valant une fortune. Il était des plus élégant, laissant transparaître son autorité, sa puissance et son rang. Même Rolland avait fait un effort vestimentaire pour le mariage de son demi-frère. Mais à côté des bieffois nobles, il n’avait pas la même allure. Le chevalier restait en retrait de par son statut de bâtard, ne voulant pas offenser les Rowan mais tenant quand même à être présent pour les noces de son frère. Bethany se tenait à côté de Bryce, pour une fois elle n’avait rien organisé, se contentant de suivre. Elle n’était pas l’émissaire aujourd’hui, seulement la petite sœur veuve du marié.

Bryce ne semblait pas particulièrement anxieux, cela ne devait surement pas être le cas de sa jeune épouse, peut-être la rassurerait-il ? Du moins si les homologues de la jeune femme lui laissaient le loisir de profiter de sa future épouse, ce qui n’était pas dit. Bethany avait l’impression que toutes la région était réunie, ce n’était pourtant pas le mariage d’un membre de la famille Tyrell ou royale. Juste d’une lady d’une grande maison. Cela nécessitait-il autant de frasque ? Bethany en doutait mais elle restait silencieuse, se contenant de sourire gentiment et de façon agréable. La cérémonie religieuse n’allait pas tarder à commencer et Bryce se rendit près du Septon laissant Bethany rejoindre les premiers rangs réservaient aux familles et aux personnes importantes d’un point de vue politique. Désormais il ne manquait plus qu’Abigaëlle…

(c) DΛNDELION



Que serais-je sans toi qui vins à ma rencontre, que serais-je sans toi qu'un cœur au bois dormant. J'ai tout appris de toi sur les choses humaines, et j'ai vu désormais le monde à ta façon, j'ai tout appris de toi jusqu'au sens du frisson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bief
avatar
Bief
Valar Dohaeris

Ft : Lili James
Multi-Compte : Boadicée Sand, Arya Stark, Sacha
Messages : 507
Date d'inscription : 11/03/2017

MessageSujet: Re: Sur la plus haute branche un rossignol chantait   Dim 11 Mar - 21:25

Je me regardai dans la classe avec attention, robe d’argent brodés d de fleurs délicates et d’un volage autour de mes épaule et le long de mes bras , le collier des Caron autour de mon cou, mes cheveux relevé en un chignon tressé des plus complexe et piqué de petites épingles bleues rappelant la teinte de mes yeux, un voile léger flottait sur mes épaules retenue par une tirade d’or et de pierres. Je tournai le regard pour observer un instant l’œuf de dragon soigneusement posé dans un coffret paré de satin. Je m’approchai pour le fermer sous le regard de mes servantes sans rien dire. Je relevai une nouvelle fois les yeux pour me regarder encore dans la glace, nulle trace de ma crise de panique qui m’avait secoué en pleine nuit et qui avait obligé les servantes à aller chercher mon frère. Était-ce vraiment moi ? Cette jeune femme en robe de marié ? La porte s’ouvrit et j’entendis les bruissements des couloirs. Dans le miroir je croisais le regard de mon père qui tenait une dernière étoffe dans ses mains. La cape de notre maison. Avec douceur il la plaça sur mes épaules et je me redressai encore. Il était l’heure. Juste avant de sortir je glissais autour de mon poignet le bracelet offert par Margaery : fait en or rose constitué de deux rangs il était sur deux rangs : le premier, un jonc simple, finement gravé de motif floraux, relié à un second rang en chaînette au milieu duquel se trouve une rose sertie de cristaux. C'était comme-ci Margaery me tenait la main, tout irait bien.

Je relevais le menton en prenant une profonde respiration et mon père me déposa un baiser sur la joue. Vêtements raffinés, aux teintes de notre maison, propre, rasé de près, je me demandais quelles teintes mon frère avait choisis … J’espérais le bleu, j’aimais cette teinte. Je repris une profonde inspiration devant la porte de la salle, et mon père attendit que je sois prête avant d’entrer dans la salle. Je savais que toute la demeure avait été décoré pour ce grand jour, et nettoyé dans les moindres recoins. Je gardais la figure bien droite, vers mon futur époux, laissant un simple sourire étirer mes traits. Souris Abigaëlle, soit heureuse. Mon regard balaya les rangs et je croisais des regards Desmera, Willos, Bethany, Andrew, ma mère, Ellyn … Margaery … Même si tu n’es pas là, je sais que tu pense à moi ce soir. Que les sept veillent sur toi princesse.

Mon maris était là, habillé de beige mais avec des habits d'excellentes facture, il était bien sur lui. Mon père déposa ma main dans la sienne en soutenant son regard sans aucune difficulté avant de me laisser seule près de lui et de s’asseoir près de ma mère. Que cette cérémonie se passe vite, je haïssais d’être au centre de l’attention. Je fixais droit dans les yeux le septon, maintenant, dépêche toi !
La robe, merci Zuz :
 



   When is the time to grow up



MARGAERY VIENS ICI !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bief
avatar
Bief
Valar Dohaeris

Ft : Ben Barnes
Multi-Compte : Aegon Targaryen
Messages : 257
Date d'inscription : 10/01/2018

MessageSujet: Re: Sur la plus haute branche un rossignol chantait   Mer 21 Mar - 15:05

Sur la plus haute branche un rossignol chantait




Andrew & cie

Les jours passaient, les couchers de soleil se succédaient inlassablement, rapprochant la date fatidique du mariage de sa soeur. Andrew passait ses matinées avec le maître d’arme, continuant ses entraînements afin de parfaire son talent au combat et ses après-midi avaient pour utilité de rencontrer les différentes personnes qui affluaient au sein de leur demeure, Boisdoré accueillait en ces temps des nobles de plusieurs maisons, venant assister à l’événement qui allait avoir lieu. Le jeune chevalier était peu habitué à autant d’activité, appréciant quand le calme était présent, préférant sa solitude. Mais il comprenait parfaitement les besoins de nouer des liens, qui deviendraient potentiellement des alliances au fil du temps. La veille du mariage, sa soeur vint lui parler d’un sujet qui touchait de près le chevalier, celui qui avait hanté ses songes pendant des années. Elle lui avait parlé de celle qu’il avait aimé, de ce qu’elle pensait et depuis quelques lunes, Andrew n’avait plus eu de nouvelles de la jeune rose. Leurs dernières rencontres n’avaient pas été aussi joyeuses que les premières, brisant le coeur du chevalier. Aux paroles de sa soeur, il n’avait fait que sourire, un sourire sympathique mais au fond, loin enfoui dans son coeur, une plaie s’était rouverte. La nuit suivant, celle précédant le mariage, fut compliquée. Il s’était installé à son bureau et, tenant fermement la plume imbibée d’encre, avait couché ce qu’il souhaitait dire à la rose sur le papier. Mais à chaque fois, il recommençait, froissant le papier. Ce qu’il souhaitait dire, il ne pouvait réellement le faire par écrit, bien trop personnel et même en employant des mots détournés, qu’il savait que la jeune femme comprendrait, cela ne lui allait pas. C’était au bout de plusieurs feuilles gâchées, qu’il avait cessé d’écrire, se dirigeant vers son lit, s’enfouissant à l’intérieur. La nuit fut difficile, dérangée par des pensées sur le mariage futur mêlé à celles sur la rose. Mais une fois le petit matin arrivé, une fois le soleil haut dans le ciel, il avait quitté ses draps et s’était posté devant sa fenêtre, observant les personnes d’ors et déjà debout, gambadant dans l’attente que la cérémonie ne commence. Ensuite, il s’était approché d’une bassine afin de se débarbouiller puis s’était habillé, avec une tenue spécialement conçue pour ce jour particulier. La tenue mêlait habilement plusieurs couleurs, allant d’abord du blanc et de l’or, présent sur le blason de sa maison jusqu’à du bleu ajoutant une touche de couleur différente. Il s’était fait, en prime, couper les cheveux la veille très tard, bien après avoir vu sa soeur de sorte à ce qu’elle ait la surprise pour le mariage, comme il lui avait promis autrefois. Il quitta ses appartements une fois prêt, à l’heure pour la cérémonie où les uns et les autres se réunissaient lentement.

Le jeune chevalier arriva rapidement, se plaçant auprès des siens, au premier rang où étaient conviés les membres de la famille des mariés, mais aussi les personnes importantes dont l’actuel suzerain du Bief, qui honorait les mariés de sa présence. Andrew laissa paraître un fin sourire, observant ce qui allait se dérouler devant ses yeux tandis que le lord Caron avait déjà pris place face au septon, prêt à débuter la cérémonie. Andrew observait sa soeur, dans sa robe démontrant la richesse de la maison Rowan. Elle était radieuse, aussi belle qu’à l’accoutumée, magnifiquement coiffée. Tout était fait en sorte à ce la richesse de la maison qui recevait l’événement soit visible, afin de démontrer leur rang et le jeune chevalier se doutait que cela venait directement de son père. Mais il continuait d’observer, ne manquant rien à ce qui allait se dérouler devant ses yeux. Il regrettait que la rose n’ait pu venir, occupé dans d’autres endroits, préparant son futur destin qui allait davantage encore l’éloigner de lui alors que la distance s’était imposé bien avant cela. Ils ne partageaient plus que des souvenirs, qui se tarissaient. Le souvenir du goût de ses lèvres, de sa chaleur. Leur amour était de l’histoire ancienne, cela s’était fini et il savait très bien qu’elle avait trouvé bien mieux que lui, bien plus intéressant. Mais il ne pouvait s’empêcher de penser qu’elle aurait pu être là, pour partager une dernière danse, discuter une dernière fois ensemble. Mais malgré tout, il demeurait souriant, observant sa soeur et son fiancé.

DRACARYS 2017


† De certains mots, de certains regards, on ne guérit pas. Malgré le temps passé, malgré la douceur d'autres mots et d'autres regards.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Sang de la Vigne
avatar
Le Sang de la Vigne
Valar Dohaeris

Ft : emma watson
Multi-Compte : Robar Royce
Messages : 600
Date d'inscription : 31/05/2017

MessageSujet: Re: Sur la plus haute branche un rossignol chantait   Mer 21 Mar - 21:57

An 299, Lune 7, semaine 1
Sur la plus haute branche
Un rossignol chantait

Une allégresse avait envahi la demeure des Rowan depuis plusieurs jours, poussant chaque occupant à éloigner les pensées négatives, à se plonger dans les festivités. J'étais de ces personnes, pour la première fois depuis bien longtemps je me laissais aller à ne penser à rien d'autres qu'à l'instant présent. J'avais promis d'être présente, je l'étais, ayant attendu des semaines durant le retour de mes cousins et la venue des Caron. Aujourd'hui allait être un jour particulier pour Abigaelle, il m'était impossible de le gâcher par des pensées trop lourdes, elle méritait de sentir le bonheur dans les yeux de ceux qui l'entouraient, qui l'aimaient. Nous avions partagés autant de temps que possible l'une avec l'autre, n'accordant plus de paroles, ni de moment, à l'annonce de mes fiançailles, qui n'avait pas encore officiellement lieu, profitant, autant que possible, l'une de l'autre, nous glissant dans le flot de nos souvenirs, emplissant nos esprits de milles mots qui nous seraient indispensables pour nous soutenir alors que nos vies s'éloignaient. La veille encore, nous avions parcouru les jardins dans une ultime promenade en solitaire, cueillant des petites fleurs bleues que ma petite sœur voulait mettre dans ses cheveux aujourd'hui même. Bien des choses allaient changer mais pas elle.

J'avais laissé de côté la robe que j'avais prévu de porter, celle-là même que j'avais fait faire pour ce jour, au profit de celle offerte par mère, celle qu'elle me voulait voir porter en l'honneur des Redwyne, hommage des miens aux origines maternelles de la mariée. Un moyen de montrer leur soutien, en leur nom, en ce jour. J'avais été étonné de ne pas voir Hobber arrivé, lui qui tenait une place dans le cœur de notre cousine avait fait le choix de ne pas être là, je soupçonnais son amertume de la voir partir alors qu'il n'avait pas encore réussi à se remettre de son séjour à l'étranger. C'était ainsi que je préférais évoquer la disparition de mon frère, il était revenu mais nous avions grandi, changé, nos vies, arrêtées pendant quelques lunes, avait repris leur cours sans lui. Il était normal que lord Mathys en face de même pour les siens. J'étais donc la seule à assister aux noces, une dernière directive en somme, moi qui allait aussi rejoindre l'Orage sous peu. Après un dernier réajustement, une ultime observation dans un miroir en pied, je constatais la beauté du choix de mère, ma peau d'albâtre était mise en valeur par cette robe couleur lie, mon dos se laissait voir, le tissu dessinait mon corps, l'épousait à la perfection.

Je rejoignis les invités, me glissant parmi eux avant qu'une main douce ne se referme sur mon coude, tante Bethany souhaite que je me tienne près d'eux, j'obéis sans broncher m'installant près d'elle alors que Thaddeus s'ennuyait fermement, mieux valait être dans ses bonnes grâces. Beaucoup de monde avait fait le déplacement, j'étais heureuse de voir tout le soutien apporter aux Rowan, montrant aux orageois les liens qui pouvaient unir les membres de notre royaume. Mon regard se porta sur lady Bethany Caron, elle me paraissait heureuse, sans doute éprouvait-elle du bonheur envers son frère, du bonheur de le savoir satisfait de sa future épouse, plus encore elle était magnifique, le souvenir biaisé que je gardais d'elle s'estompant jour après jour depuis leur arrivé à Boisdorés. Bientôt Andrew nous rejoignit, je lui sourit, posant délicatement mon bras contre le sien, nous n'avions pas besoin de mots, juste d'être là. Mon regard se posa sur cette petite sœur qui faisait son apparition, merveilleuse apparition, toute obnubilée par celui qui allait partagé sa vie. Je pouvais voir les regards émerveillés des invités, captant aussi un je ne sais quoi de la part de notre suzerain, qui fut vite repoussé dans mon subconscient par les évènements qui se déroulaient, attendant que le Septon face son office.

AVENGEDINCHAINS



Desmera

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le rossignol de l'Orage
avatar
Le rossignol de l'Orage
Valar Dohaeris

Ft : Kate Beckinsale
Multi-Compte : Rhaenys Targaryen || Alyx Lefford || Wylla Manderly
Messages : 1346
Date d'inscription : 16/10/2016

MessageSujet: Re: Sur la plus haute branche un rossignol chantait   Sam 31 Mar - 12:21


 
Sur la plus haute branche un rossignol chantait
Libre

 
« Boisdorée | 299, lune 7, semaine 1 »
La jeune bieffoise arriva au bras de son père vêtu d’une robe clair sur laquelle quelques fleurs étaient brodées faisant ressortir l’appartenance à cette région. Lord Mathis confia son enfant à Bryce qui prit délicatement la main d’Abigaëlle. Pour se tourner vers le septon. La cérémonie débuta par l’échange des manteaux que le Caron déposa sur les épaules de blonde avant de prendre sa main afin que l’échange des vœux puisse débuter. L’homme religieux commença son récital nouant un ruban autour des mains des deux fiancés pour les unir sous le regard des Sept. D’un voix clairs et distinct l’orageois récita ce qu’il devait dire puis ce fut au tour de la Rowan avant qu’un baiser ne vienne scellé l’union. Un échange court, bref et neutre ne laissant rien percevoir sur les possible sentiment du seigneur de Séréna à l’encontre de sa nouvelle épouse. Comme il était de coutume, le septuaire tout entier applaudi le couple qui remonta les rangs félicités par quelqu’un. Les festivités pouvaient débuter.

Bethany quitta le septuaire en compagnie de Rolland, le Storm restait silencieux. Le frère et la sœur se dirigèrent vers leur aîné qui était toujours en compagnie de son épouse. C’était l’heure des félicitations et un défilé de noble allait passer devant le couple. Bethany entraîna son demi-frère bâtard vers le couple. Sur le moment, elle se fichait de ce que les gens pourraient pensés de Rolland. Il était de la famille et les Caron avaient toujours été une famille soudée, il était donc normal que le chevalier puisse féliciter son frère et sa nouvelle belle-sœur, il se ferait discret pour le reste de la journée veillant de loin sur sa petite sœur comme toujours. Ils arrivèrent vers Bryce et Abigaëlle, les révérences furent de mise.
« Toutes mes félications. Je ne vous accapare pas trop longtemps, nous aurons tout le temps de discuter plus tard. »

Bethany avait un léger sourire sur les lèvres et elle se décala légèrement pour laisser la place à Rolland.
« Mon frère, Lady Abigaëlle, toutes mes félicitations. Puissiez-vous être heureux. »

Les deux hommes échangèrent un léger regard avant que les deux orageois ne s’éloignent du couple pour laisser la place à d’autres invités désirant féliciter les deux époux. Bethany alla chercher un rafraichissement. Elle enchaînait les mariages depuis peu. C'était son troisième en l'espace de six lunes. Les circonstances géographiques ne lui avait pas permis d'être présente au mariage de son amie, Jyana Selmy. Mais peut-être qu'un jour, un mariage aurait lieu aux Eteules pour une certain héritier qui faisait battre son coeur...

(c) DΛNDELION



Que serais-je sans toi qui vins à ma rencontre, que serais-je sans toi qu'un cœur au bois dormant. J'ai tout appris de toi sur les choses humaines, et j'ai vu désormais le monde à ta façon, j'ai tout appris de toi jusqu'au sens du frisson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bief
avatar
Bief
Valar Dohaeris

Ft : Lili James
Multi-Compte : Boadicée Sand, Arya Stark, Sacha
Messages : 507
Date d'inscription : 11/03/2017

MessageSujet: Re: Sur la plus haute branche un rossignol chantait   Sam 31 Mar - 14:55

Je sentis le manteau des Rowan quitter mes épaules et celui des Caron le remplacer. Je ne bougeai pas, résistant à l’envie de me tourner vers mon frère pour chercher son regard et du soutient dedans. Mais je restai immobile, laissant mon époux prendre la main. Allez Septon ! Fais ton office. Je restais bien droite en l’écoutant avec soin, je récitai à mon tours ce que je devais dire, fort et clairement. Je devais assumer ce mariage … Je devais l’assumer et l’accepter. Je levai le visage vers Bryce et le laissai m’embrasser. C’était … neutre ? C’était du moins l’impression qui ressortait du baiser : le simple devoir. Je me retournai cependant vers le public et mon regard bailla les rang, capturant le regard de mon frère quelques secondes, puis celui de Willos. Je suivis le mouvement lorsque Bryce m’entraîna au milieu des rangs des spectateurs, je tiens ma robe d’une main pour ne pas trébucher dessus.

Je m’assis près de mon époux et regardai avec attention la grande salle, il y avait clairement la place de danser. Et l’orchestre. Mon père avait pensé à ça. Enfin, lui ou ma mère. Je m’en fichai un peu de qui avait tout organisé, je savais qu’il y avait eut des disputes, mais je ne voulais pas penser à ça pour l’instant. Il fallait que je me concentre sur le reste de la soirée. Je n’avais pas envie de faire une bourde. Je souris à ma belle-sœur et mon beau-frère les saluant d’un mouvement de tête lorsqu’ils vinrent nous présenter leur félicitations. J’inclinais une nouvelle fois la tête.

« Je vous remercie Lady Bethany, ser Rolland. Je vous souhaite une bonne soirée. »

Je leur fis un petit sourire alors que mon … époux, se contentait d’un hochement de tête. Mon regard parcouru de nouveau les invités arrivant, et mon regard se fixa un instant de nouveau sur mon frère, cheveux courts. J’avais toujours sus qu’il le ferait. Mais je regrettai un peu de ne plus pouvoir passer ma main dans sa crinière, mais cela lui allait bien, il faisait plus adulte. Mes parents vinrent nous offrir leur félicitations mais mon regard cherchait des cheveux blonds bien connus dans la salle. Je sentis la main de mon époux serrer la mienne et je tournai les yeux de nouveau vers lui pour lui sourire avant de tendre la main pour porter ma coupe à mes lèvres. Mon vin avait été coupé, tant mieux. Je fis tourner le cadeau de Margaery autour de mon poignet et son contact me rassura. Tout va bien se passer Abigaëlle. Au fond de moi, la petite fille avait hâte de voir les cadeaux que les invités allaient offrir. Je gardai aux lèvres le sourire qu’on attendait de voir de la mariée. J’avais du temps avant la cérémonie du coucher. Mais je me demandais quand Lord Willos allait venir.



   When is the time to grow up



MARGAERY VIENS ICI !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Sang de la Vigne
avatar
Le Sang de la Vigne
Valar Dohaeris

Ft : emma watson
Multi-Compte : Robar Royce
Messages : 600
Date d'inscription : 31/05/2017

MessageSujet: Re: Sur la plus haute branche un rossignol chantait   Dim 15 Avr - 21:59

An 299, Lune 7, semaine 1
Sur la plus haute branche
Un rossignol chantait

Le manteau des Caron avait été posé sur les épaules de ma cousine, l'espace d'un instant j'eus le sentiment que l'air s'était raréfié, que les Dieux m'ôtait toute vie avant de comprendre que mon corps retenait sa respiration, à l'instar de beaucoup à mes côtés. La sensation de vide s'estompa lors les lèvres de ce nouvel époux se posèrent sur la peau douce et délicate de sa femme, les miennes s'étirèrent en un sourire empli d'un amour profond pour cette douce enfant qu'elle n'était plus désormais. La liesse s'empara plus encore des invités, Andrew m'offrit son bras, m'accompagnant jusqu'au lieu de réception, là où tous festoieraient. Je fis mander la venue des cadeaux afin de pouvoir présenter mes vœux, ainsi que ceux des miens aux nouveaux mariés. Mes yeux avaient déjà observer le ballet incessant qui défilaient devant eux, il me faudrait me glisser parmi cette foule pour faire valoir ma voix, aussi je m'excusais auprès de l'héritier des Rowan, d'autres obligations, que celles de s'occuper de ma petite personne, l'attendaient. Je l'abandonnais, non sans lui avoir promis une danse, un rituel entre nous. Il fallut peu de temps en vérité pour me retrouver face au nouveau couple de l'Orage, leur adressant la révérence qui leur était dû. " Lord Bryce, Lady Abigaelle." Le sourire éclatant nourrissant mon cœur, s'étendait jusque dans mes mots. "Je vous présente toutes mes félicitations ainsi que tous mes vœux." Je me relevais, m'écartant pour permettre aux serviteurs de poser l'énorme coffre devant eux. "C'est un cadeau à ton attention chère Abi, de la part des miens et de moi-même. Le bois utilisé vient de cette terre, celle de ton père, il a été sculpté à la Treille, terre de ta mère, et le décor... n'a besoin d'aucun mot pour être compris." Ce sourire ne cessait de fendre mon visage, là où le bonheur s'étalait, alors que les yeux observaient chaque surface du bois, recouvertes des deux blasons. Rowan et Caron. Dans une harmonie parfaite. Un choix que j'avais moi-même désiré. J'accrochais le regard de l'homme. "Notre famille ne vous a pas oublié Lord Bryce, un cadeau peut en cacher un autre." Je l'invitais à ouvrir ledit coffre qui renfermait une selle de cuir où là encore l'union des deux blasons s'épousaient à merveille.

Je laissais la place à ceux qui attendaient leur tour, consciente que désormais il faudrait attendre ma venue dans l'Orage pour que nous puissions nous revoir, bientôt ma cousine partirait pour sa nouvelle demeure. Pour l'heure les réjouissances étaient de mises, les rires fusaient de-ci de-là, mes pas m'avaient mené au devant de celle qui était l'instigatrice de cette journée. "Lady Bethany, je vous présente mes félicitations. Vous voilà avec une nouvelle sœur."

AVENGEDINCHAINS



Desmera

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bief
avatar
Bief
Valar Dohaeris

Ft : Lili James
Multi-Compte : Boadicée Sand, Arya Stark, Sacha
Messages : 507
Date d'inscription : 11/03/2017

MessageSujet: Re: Sur la plus haute branche un rossignol chantait   Dim 15 Avr - 23:05

J’éclatai de rire devant le présent d’Ellyn et me levai pour la serrer contre moi avant de l’embrasser sur les deux joues en regardant les pots de miels sur la table. Une simple farce entre nous deux. En vrai cadeau elle et son époux nous avaient offert de belles broches représentant un rossignol chantant sur une branche, mais également une paire de chausse de qualité, clin d’œil à nos jeux d’enfants. Ellyn me serra à nouveau contre elle et elle me promit de prendre soin d’elle. Je lui souris et m’ordonna gentiment d’aller m’asseoir près de mon époux. Ellyn … Je retournai m’asseoir en la regardant partir. J’aurais aimé passer plus de temps avec elle, mais d’autres invités attendaient. Mon regard papillonna un instant à la recherche de ma famille et de Willos. Je fis tourner la broche entre mes doigts et l’accrocher à mon corsage. J’allais porter plus de poids de bijoux que de tissu bientôt.

La prochaine à venir fut … Desmera ! Je lui fis un immense sourire ravie de la voir. Je me retiens cependant de lever les yeux au plafond avec son lady Abigaëlle. Même Ellyn s’était pliée, de très mauvaise grâce, à l’exercice. Bon sang ! J’étais juste mariée, je restai exactement la même personne ! Je la remerciais d’un mouvement de tête pour ses félicitations et ses vœux. Une bonne partie de mes cousines étaient venue me les apporter aujourd’hui. Et j’avais presque entendue soupirer Bryce quand je répétais « C’est une cousine ». Ce que je pouvais comprendre. Heureusement il ne devait pas mémoriser les noms, nous ne les verrions plus vraiment.

Cependant c’était à Desmera de paraître devant mes yeux, et je me levais aussitôt pour voir ce que les serviteurs apportaient. C’était un coffre, immense ! Il était magnifique. Je levais aussitôt les yeux vers Desmera et m’approchai de son cadeau pour en admirer les finitions. Je passai ma main sur le bois. Le bois de mon père, gravé sur les terres de ma mère, des blasons de mon père et de mon époux. Qui se leva suite à la proposition de Desmera pour ouvrir le coffre. La scelle était des plus magnifiques ! Portant elle aussi les deux blasons de nos maisons. Je souris à Desmera et l’étreignis avec force, profitant de sa chaleur.

« Je te remercie Desmy, c’est magnifique ! »

Je lui déposai un baiser sur la joue avant de la lâcher. Je me promis de lui réserver quelques heures avant mon départ. Enfin, pas que quelque heures, une journée entière s’il le fallait ! Je regardai les serviteurs emporter le coffre avant tourner la tête vers les autres invités. Je posai ma main sur celle de mon époux.



   When is the time to grow up



MARGAERY VIENS ICI !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le rossignol de l'Orage
avatar
Le rossignol de l'Orage
Valar Dohaeris

Ft : Kate Beckinsale
Multi-Compte : Rhaenys Targaryen || Alyx Lefford || Wylla Manderly
Messages : 1346
Date d'inscription : 16/10/2016

MessageSujet: Re: Sur la plus haute branche un rossignol chantait   Mar 24 Avr - 12:08


 
Sur la plus haute branche un rossignol chantait
Libre

 
« Boisdorée | 299, lune 7, semaine 1 »
Bryce remerciait poliment les invités, parfois un sourire courtois venait étirer ses lèvres fines mais l’Orageois ne laissait rien paraître, restant dans le contrôle le plus parfait de son corps et de ses émotions. Son caractère tempétueux ne pouvait lui permettre de se laisser aller à plus d’extravagance. Avec les bieffois qui était des plus raffinés et dès plus à cheval sur l’étiquette, le Seigneur de Serena se devait de rester calme et de faire bonne impression. Il ne faisait pas d’effort particulier pour mémoriser le nombre bien trop important de cousine ou autre de sa jeune épouse. Il savait que les gens du Bief avait des familles bien trop nombreuses à son gout et que les agrandir les ravissait au plus haut point. Il faisait donc semblant, toujours dans un souci de bienséance. Une autre cousine d’Abigaëlle s’approcha du couple, cette dernière s’appeler Desmera Redwyne venant de La Treille. Elle offrit un présent à sa cousine, un coffre en bois finement travailler avec l’emblème des Rowan et des Caron. Visiblement la jeune demoiselle était ravie car elle oublia les règles et embrassa son amie en usant un surnom. Les yeux clairs du Lord ne trésaillirent pas cependant quand la cousine dont il avait déjà oublié le prénom lui annonça que les Redwyne ne l’avait pas oublié, il haussa un sourcil surpris et alla ouvrit le coffre. Une selle de cheval s’y trouvait, il l’effleura du doigt pour sentir la qualité du cuir et il ne fut nullement déçu. Il retint une grimace à la vision des deux emblêmes mêlés mais il inclina la tête respectueusement envers la jeune bieffoise avec un léger sourire.
« Je vous remercie de votre présent lady Redwyne, mes hommages à votre famille. »

Il retourna s’assoir laissant les serviteurs emmener le présent ailleurs afin de laisser la place à d’autres invités. Le prochain ne fut pas des moindre car il s’agissait du Lord Suzerain du Bief lui-même qui était venu faire le déplacement pour assister au mariage. Un honneur qui intriguait Bryce. Il avait oui dire qu’Abigaëlle avait été dame d’atour de la sœur de Lord Willos Tyrell, il se serait plus attendu à voir la jeune rose en personne plutôt que son frère. Quelle amie ne venait pas assister au mariage d’un de ses siennes ? Certaines choses échappaient à l’Orageois et cela ne lui plaisait pas spécialement. Le Tyrell félicita le couple et leur offrit quelques présents, puis il fit une demande assez surprenante, demandant au marié s’il pouvait faire danser Abigaëlle. Bryce resta quelque instant interdit surpris face à une telle demande compte tenu du handicap du jeune homme. Mais en son rôle de simple seigneur des marches et désirant garder de bonne relation avec le bief, il finit par désigner son épouse :
« Elle est toute à vous Lord Willos. »

Bryce suivit du regard le Lord boitant avec sa canne et son épouse. La danse était sans contact physique pour le suzerain du Bief qui devait garder son appui pour pouvoir se déplacer et ce fut relativement court pour qu’il ne se fatigue pas inutilement.

*********

Bethany observait les invités, les réactions tout en laissant le liquide frais couler dans sa gorge lui apportant un peu de fraîcheur. Son frère était fidèle à lui-même en publique bien qu’elle voyait nettement sa retenue. Le Bief était radicalement différent de l’Orage et elle voyait bien qu’il tentait de faire bonne impression. Une voix la sortie de ses observations, elle tourna son regard vert vers la jeune demoiselle qui l’abordait. Desmera Redwyne, elle avait déjà pu rencontrer la jeune fille lors de son premier passage dans le Bief pour le mariage de Ser Loras et Lady Cersei. La dernière fois, elle lui avait sembler quelque peu froide et distante. Aujourd’hui, elle semblait plus ouverte, la preuve en était, elle venait d’elle-même pour discuter.
« Je vous remercie Lady Desmera. J’espère pouvoir être digne de ce titre de sœur nouvellement acquis. Je désire qu’Abigaëlle se sente chez elle Serena. »

Cette notion de sœur acquis par le mariage était assez étrange pour l’orageoise, mais elle savait que les Bieffois adorait cela, et étant dans le Bief, Bethany se pliait à l’exercice avec sourire. C’était l’un des points qu’elle appréciait dans son rôle d’émissaire, s’adapter aux mœurs et aux différences de chaque région de Westeros.

(c) DΛNDELION



Que serais-je sans toi qui vins à ma rencontre, que serais-je sans toi qu'un cœur au bois dormant. J'ai tout appris de toi sur les choses humaines, et j'ai vu désormais le monde à ta façon, j'ai tout appris de toi jusqu'au sens du frisson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Sur la plus haute branche un rossignol chantait   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sur la plus haute branche un rossignol chantait
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» VOTE DE CENSURE POUR JEA !HAUTE COUR DE JUSTICE POUR RENE PREVAL !
» ATTENTION ,HAUTE TENSION...
» Registres/honneurs de la haute noblesse du Poitou disparue
» Zhaunil Nygurath (aka : Rose d'Agamorr) [Haute prêtresse de Tesso]
» Alyryne Naerth [Haute prêtresse d'Uriz/Calymentar]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: Westeros :: Le Bief :: Boisdoré-
Sauter vers: