RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
La Gazette pour les lunes 8 & 9 est disponible par ici A travers le temps l'amitié subsiste ft. Liane Vance 3725701551
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Conflans et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.
La MAJ aura lieu le week end du 23 et 24 novembre A travers le temps l'amitié subsiste ft. Liane Vance 3725701551

Partagez
 

 A travers le temps l'amitié subsiste ft. Liane Vance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

A travers le temps l'amitié subsiste ft. Liane Vance Empty
MessageSujet: A travers le temps l'amitié subsiste ft. Liane Vance   A travers le temps l'amitié subsiste ft. Liane Vance EmptyVen 2 Mar - 17:48

Liane & Desmera
An 299, lune 6, semaine 1

A travers le temps l'amitié subsiste


Ma très chère Liane,

Voilà des lunes que nous n'avons pas échangé de nouvelles, j'ai le sentiment qu'il me faut remédier au plus vite à cette tragédie, même si je dois vous avouer que la raison qui m'y a poussé n'est pas des plus réjouissantes. Vous n'êtes pas sans savoir que la Reine douairière a fait son dernier voyage, si cela n'affecte en rien mon quotidien je dois bien dire que cela m'a fait penser à vous. Ne vous offusquez guère, je ne pensais nullement à votre dernier voyage mais à celui de votre mère. Je crois aujourd'hui vous comprendre un peu plus. Le temps file si vite que j'ai pu prendre la peine de vous écrire ce qu'il se passe dans mon existence. Il me semble que la dernière fois que nous nous sommes écrits remontent à quelques semaines après le retour de Hobber, tant d'évènements se sont produits que je crains de ne pas avoir assez d'un seul parchemin pour vous en confier tous les tenants et aboutissants. Mais il n'en demeure pas moins que je commence à comprendre la douleur qui fut la votre l'an passé, sans pour autant en ressentir tous les affres. Votre fief a connu le deuil tout comme notre royaume, Mace Tyrell était un homme bon, aimé de tous, plus encore de la jeune treilloise que je suis. Il n'était que mon oncle certes mais je l'aimais sincèrement.

Pardonnez moi si je fais remonter des cauchemars à votre mémoire, ce n'était pas mon but, il n'y a jamais eu de mensonges entre nous, je ne commencerais certainement pas maintenant. Aussi pour vous rendre le sourire vais-je vous confier les évènements manquant à votre chronologie si détaillée de ma vie. Promettez-moi d'être l'auteur de mes mémoires lorsque la vie vous le demandera ! En premier lieu, j'ai enfin quitté le Bief, un véritable exploit je vous l'accorde d'autant plus que ce ne fut l'histoire de quelques semaines, vous allez rire pour le mariage d'une Frey ! Je pense que vous, plus qu'aucune autre, peut y voir l'ironie de la chose. Heureusement que mes pas me portaient en terres de l'Ouest, la beauté de ces lieux compensaient la personnalité des époux. Je suis injuste, et vous le savez, car on ne peut sérieusement pas dire que Ser Tyrion Lannister manque de personnalité. Par ailleurs je dois avouer avoir été déçue par la beauté de ladite épouse. Oui parfaitement, la laideur caractéristique de cette famille, qui a failli être la votre, n'apparaissait aucune dans les traits de cette lady, comme si les dieux avaient extirpé chaque once de beauté de tous les membres de cette maison pour le concentrer en une seule et unique âme. Je serais bien aise de dire que cela compense largement la petitesse de l'héritier des lions pourtant ils forment un couple charmant ! Vous même auriez eu un mot gentil en les circonstances, ne le niez pas, vous n'étiez pas là, je ne peux donc que spéculer sur les bonnes grâces que vous n'auriez pas manqué de leur offrir.

Mon retour au Bief ne s'est fait que pour mieux attendre les nouvelles noces, 299 est sous le signe des mariages... Entre celui de mon cousin, vous ne devez ignorer que Loras a épousé Cersei Lannister, celui du frère de cette dernière et les prochains à venir... Margeary et le prince... j'ai dans l'idée que bientôt vous m'écrirez pour m'annoncer que vous aussi avez été promise à un homme. Je ne parviens cependant pas à imaginer un homme capable de satisfaire vos attentes, vous êtes une femme de caractère qui mérite un époux à votre hauteur. En attendant cette nouvelle, je me contente de préparer sereinement les épousailles de la jeune Rowan, vous savez l'une de mes cousines, celle qui me connaît le mieux avec vous, à l'un des seigneurs des marches. Peut-être vos pérégrinations vous ont conduit à le connaître, Lord Bryce Caron... Il me tarde de rencontrer cet individu qui m'ote l'un des bonheurs de mon existence, ce qui ne saurait tarder puisque tout Boisdorés, où je me trouve actuellement, est en effervescence dans l'attente de leur arrivée prévue dans 3 jours tout au plus.

Donnez moi vite de vos nouvelles, ne restons plus dans l'ignorance l'une de l'autre.

Votre dévouée Desmera

AVENGEDINCHAINS


Revenir en haut Aller en bas
Dame de Bel Accueil
Liane Vance
Dame de Bel Accueil
Valar Dohaeris
A travers le temps l'amitié subsiste ft. Liane Vance C71Y
A travers le temps l'amitié subsiste ft. Liane Vance Tumblr_pnwqfa8JJ41rhgbqpo6_250
Ft : Lana Parrilla
Multi-Compte : Rhaegar Targaryen // Tyrion Lannister // Ellaria Sand // Lanna Cole
Messages : 1231
Date d'inscription : 04/02/2018

A travers le temps l'amitié subsiste ft. Liane Vance Empty
MessageSujet: Re: A travers le temps l'amitié subsiste ft. Liane Vance   A travers le temps l'amitié subsiste ft. Liane Vance EmptyVen 9 Mar - 12:13

A travers le temps l'amitié subsiste

An 299 - Lune 6 - Fin de semaine 1



Feat. Desmera Redwyne

Ma très chère Desmera,

Que vous êtes prévenante… Vos pensées envers moi et ma famille me touchent et sont toutes à votre honneur. Pardonnez-moi… depuis notre dernier échange (en effet peu après le retour de votre frère, je salue votre mémoire !), je n’ai plus guère eu le temps pour écrire à mes si estimés et fidèles amis dont vous faîtes partis. Je le regrette et m’empresse de réserver ce qu’il me reste de parchemins et d’encre pour vous écrire !

J’ai eu vent de cette funeste nouvelle oui et comme vous, elle ne m’affecte guère. Après tout, je n’ai jamais rencontré, de près ou de loin, la Reine-Mère, ni même mes parents ou mon grand-père. En revanche, nous ne pouvons que compatir à la douleur que doit ressentir la famille royale. Cette annonce a fait ressurgir de vives émotions dans notre famille. Cela remonte pourtant à la dernière Lune de l’an passé mais le décès de Rhaella Targaryen nous a prouvé que manifestement, nous n’avions pas encore surmonté notre chagrin. Je tache donc de m’occuper l’esprit en reprenant en charge tout ce que Dame ma mère faisait ici, à Bel Accueil, épaule mon père et le Seigneur mon grand-père comme je le peux et tente de distraire mes jeunes sœurs…surtout Emphyria. Du haut de ses neuf ans, elle souffre énormément de ne plus avoir sa mère à ses côtés. J’envisage de l’emmener avec moi durant mon prochain voyage à Salvemer, maison d’où est originaire ma mère. Elle est assez grande pour entreprendre un tel voyage et je pense que cela lui serait bénéfique de séjourner quelques temps dans ce lieu où a vécu notre chère mère. Vous dont j’estime tant l’avis, qu’en pensez-vous ?

Il est vrai que le décès de Lord Mace ne remonte pas à un passé si lointain que cela…en y repensant bien. Je n’ai malheureusement pas eu la chance de le connaître et ne l’ai vu que de loin lorsque j’étais à Hautjardin, au début de l’An 298. Cependant, je ne doute pas un instant de vos bons sentiments à son égard, ni des siens envers vous, lorsqu’il était encore parmi nous.

Mon amie, si vous voyez mon visage lorsque je vous ai lu et qu’à présent je vous écris, vous pourriez y voir un sourire et même y entendre un rire ! Bien entendu ma chère ! Et quelles mémoires ! Vous n’êtes encore qu’aux prémices de votre vie mais je la prédis riche en belles expériences et rencontres…à commencer par celle qui fut la nôtre ! Je suis en revanche ravie d’apprendre que vous avez pu enfin partir de La Treille. Non pas que votre île ne soit pas dénuée de charmes mais une jeune dame comme vous se doit de voir le monde ! Castral-Roc… Après le Bief, c’est en ce lieu que j’aurais dû me rendre avant de rentrer chez moi mais vous le savez, les Dieux en ont décidé autrement… On dit Lord Tyrion fort amusant et surtout, doté d’une conversation des plus intéressantes. En revanche… si quelqu’un d’autre que vous m’avait dit qu’une Frey pouvait être doté de beauté, je ne l’aurais pas cru un seul instant !! Je vous crois donc sur parole ma chère mais doute sérieusement sur le mot gentil que j’aurais pu avoir si j’avais été là car voyez-vous…tout mon être rejette la maison Frey ! Mes félicitations ne seraient allées qu’aux Lions, pour ne pas froisser les si fiers Lannister.

Oh mais que vois-je ?! Tous ces mariages auxquels vous avez assisté ou aidé aux préparatifs et non des moindres ! Me promettez-vous d’être là lorsque le miens aura lieu ? Car malgré mes trente ans, mon statut d’héritière m’oblige à prendre époux. Lord Karl, mon grand-père, parle souvent avec mon père et j’ai surpris une de leurs conversations il y a peu… même si aucun nom concret ne m’est parvenu ni aucune annonce officielle. Tant que ce n’est plus un Frey, je me contenterai de n’importe qui… Je doute pouvoir être présente au mariage de Lady Abigaëlle, votre chère cousine que j’ai pu rencontrer au fil de mes voyages dans votre si belle région. J’irais cependant avec plaisir lui rendre visite lorsqu’elle sera installée aux Marches avec ce Lord Bryce Caron, que je ne connais absolument pas je dois dire. Nous n’avons que très peu de contacts avec l’Orage. Nous sommes plutôt tournés vers le Val, le Conflans bien sûr, l’Ouest et maintenant le Bief, n’est-ce pas ?! Quant au futur mariage princier de Lady Margaery, je serais ravie d’y assister également, rien que pour avoir le plaisir de revoir Lady Margaery mais surtout de vous y revoir VOUS !

Ma chère vous me manquez tant ! Je n’aurais pas cru un instant, lorsque nous nous sommes vues pour la première fois, qu’un si fort lien d’amitié nous unirait. Surtout, que jamais il ne se brise ! Votre amitié m’est inestimable.

Dans l’attente (ou devrais-je dire…la hâte !) de vous lire, je vous envoie toutes mes meilleures pensées.

Mes plus sincères et profondes amitiés,

Lady Liane Vance
Dame de Bel Accueil.

DRACARYS 2017



The Black-Dressed LadyOut of your Suffering, will rise my Victory.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

A travers le temps l'amitié subsiste ft. Liane Vance Empty
MessageSujet: Re: A travers le temps l'amitié subsiste ft. Liane Vance   A travers le temps l'amitié subsiste ft. Liane Vance EmptyLun 16 Avr - 19:02

Liane & Desmera
An 299, lune 6, semaine 3

A travers le temps l'amitié subsiste


Ma très chère Liane,

Vous me connaissez suffisamment pour savoir que cette prévenance, dont vous m'affublez, est mienne uniquement pour les personnes chers à mon cœur et je pardonne volontiers votre manque d'écriture, si vous êtes prête à pardonner le mien.

Bel Accueil se doit de resplendir d'un nouvel éclat, il est aisé que celui-ci vienne d'une personne telle que vous, même si cela ne fait que vous renvoyer à un chagrin encore trop présent. Je souhaite que votre cœur panse cette blessure, même si le temps seul peut vous être d'un grand secours. Sans doute vos jeunes sœurs tiendront votres esprit assez occupé pour que votre cœur vous laisse un peu de paix. La lecture de votre lettre prouve que vous avez fort à faire néanmoins ce voyage à Salvemer pourrait s'avérer bénéfique, autant pour vous que pour votre cadette. Après la disparition de mon frère, je ne pouvais supporter de vivre en ce lieu chargé de souvenirs, tout m'attachait à lui. Je vous l'accorde, l'Etranger n'a pas voulu de lui, toutefois nul ne savait si la mort l'avait emporté ou non, notre douleur n'était pas feinte, aussi parcourir les couloirs de notre demeure, les terres de la Treille... tout cela ne faisait que nourrir un chagrin trop présent. M'éloigner a été ma solution. votre sœur est jeune, il y a encore tant de choses qu'elle aurait du vivre auprès de feu votre mère, aussi je salue votre initiative, lui faire visiter les terres de vos ancêtres pourraient être salvateur, lui occuper l'esprit. A bien des égards elle vous sera reconnaissante de l'éloigner d'une atmosphère douloureuse, de lui faire voir un peu de ce monde si attirant.

Ma grande amie, je n'ai aucune peine à vous imaginer le sourire aux lèvres, et suis heureuse de vous l'avoir provoqué, d'avoir apporter un peu d'allégresse à votre existence. Toutefois il vous faudra avoir entièrement confiance en mon jugement lorsque j'affirme que votre aversion pour les Frey serait mise de côté si vous étiez amenée à rencontrer la nouvelle lady de l'Ouest. Peut-être, un jour, si les Dieux vous le permettent, vous finirez ce voyage, que vos chevaux vous mèneront à Castral Roc, derrière ses hautes murailles grises, et pourrez constater mes dires. Nous pourrons ainsi comparer nos impressions autant sur les lieux que sur leurs occupants, ainsi les rumeurs ne le seront plus.

Ainsi que mes mots vous l'ont fait savoir les mariages se suivent, c'est une valse dont Westeros se fait le musicien, dont les pères se plaisent à décider du partenaire de l'autre au gré des manœuvres politiques, dont les danseurs n'ont d'autres choix de suivre le rythme de la mélodie jouée. Ainsi va le monde me direz-vous. Je le conçois mais voit mon avenir, celui des miens, celui de mes amies, le vôtre, se dessiner, une esquisse dont les contours me paraissent si floues qu'il m'est impossible de voir l'entière peinture. Il faut croire que nos ainés sont aussi victimes de cette mélopée, c'est pour cette raison que je ne peux répondre favorablement à votre requête, ni vous y être défavorable. Vos épousailles ne sont pas encore à l'ordre du jour, sauf si les évènements ont été modifiés depuis la rédaction de votre lettre, aussi je vais devoir attendre la réception d'une invitation pour vous informer de ma venue ou non à un tel évènement. N'y voyez nullement une marque d'un désintérêt à votre égard, mon destin n'est plus entre mes mains, l'a-t-il seulement été ? Ayez la satisfaction de savoir que bientôt vos relations avec l'Orage votre être grandement améliorées. Je sais que mes mots sont en lieu sûr auprès de vous, aussi suis-je certaine que le secret, que je m'apprête à vous révéler, ne sortira pas de l'intimité de vos pensées. Si le nom de votre futur époux ne vous a pas encore été révélé, le mien ne demeure plus inconnu. Voilà deux lunes que Lord Paxter, mon père, a accepté mon union à une famille orageoise, et si le secret est de mise c'est du fait de ladite famille. Il faut dire qu'être la future épouse de l'héritier de l'Orage peut provoquer certaines jalousies. Vous avez bien lu. D'ici quelques lunes, lorsque lord Stannis aura eu la sa, il ne faut tisfaction de ma dot, j'épouserais Renly Baratheon. Pitié, brûlez cette lettre si vous n'êtes pas certaine de la savoir en sécurité, personne ne doit apprendre la nouvelle avant l'annonce officielle. Je redoute l'annonce qui sera faite tout en espérant qu'elle ne vienne jamais, l'idée que lord Stannis m'exhibe comme un trophée me répugne tout autant que les rumeurs circulant sur son cadet, par dessus tout je suis certaine qu'il attend le bon moment pour montrer que son fief est toujours aussi fort, grâce à moi.

Avez-vous idée que vous me manquez tout autant, votre mordant dans nos conversations me semble si loin à présent, j'ai presque peur de l'avoir inventé, il nous faut nous voir au plus vite, j'ai hâte d'être au mariage du prince Aegon afin de vous voler quelques instant de votre temps.

Tout comme vous j'ai hâte de vous lire.

Votre dévouée Desmera

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Dame de Bel Accueil
Liane Vance
Dame de Bel Accueil
Valar Dohaeris
A travers le temps l'amitié subsiste ft. Liane Vance C71Y
A travers le temps l'amitié subsiste ft. Liane Vance Tumblr_pnwqfa8JJ41rhgbqpo6_250
Ft : Lana Parrilla
Multi-Compte : Rhaegar Targaryen // Tyrion Lannister // Ellaria Sand // Lanna Cole
Messages : 1231
Date d'inscription : 04/02/2018

A travers le temps l'amitié subsiste ft. Liane Vance Empty
MessageSujet: Re: A travers le temps l'amitié subsiste ft. Liane Vance   A travers le temps l'amitié subsiste ft. Liane Vance EmptyMer 2 Mai - 11:35

A travers le temps l'amitié subsiste

An 299 - Lune 7 - Début de semaine 1



Desmera & Liane


Bel Accueil

Ma chère amie,

Votre confirmation me conforte dans mon idée. C’est décidé, j’emmènerai Emphyria avec moi à Salvemer. Cela est encore étrange pour moi, de devoir jouer le rôle d’une mère envers elle. Vous savez, je n’ai jamais eu de forts liens envers mes sœurs, de loin incomparable avec celui qui vous liait à votre regretté frère. Alors devoir être le substitut d’une mère pour ma jeune sœur…malgré mon âge, j’aurais grand besoin d’avisés conseils et c’est dans ces moments-là que la distance qui nous sépare m’exaspère ! Si nous étions plus proches, je serais déjà venue vous quémander votre aide à ce sujet, ma chère Desmera !

Je constate que vous êtes très enthousiaste vis-à-vis de votre séjour sur les Terres de l’Ouest et à Castral-Roc et surtout envers cette nouvelle Lady Lannister…que je dois vous l’avouer, j’ai déjà rencontré… Voyez-vous mon père et le Seigneur mon grand-père ont voulu passer outre mon aversion des Frey…et mon jadis fiancée à un des nombreux rejetons de Lord Walder. J’ai dû me rendre aux Jumeaux pour que Lord Walder « me voit ». Il ne m’a pas seulement vu, mais m’a plutôt reluqué comme on examine une pouliche avant la saillie ! Durant mon (heureusement !) court séjour aux Jumeaux, ce fût à Lady Walda Frey qu’on me confia pour qu’elle me tienne compagnie. Je vous avoue avoir été tellement en colère que je n’ai pas une seule seconde regardé plus avant cette jeune femme et tenais sa politesse à mon égard comme un devoir plus que comme un trait de caractère. A vous lire, il semblerait que Lady Walda soit réellement douce, gentille et charmante. Je vous accorde donc le bénéfice du doute et lui laisserais une seconde chance, si d’aventure je la recroisais.

Mon amie, j’ai dû relire ce passage de votre lettre deux fois pour être sûre d’avoir bien lu ! D’autres femmes seraient aux anges de se voir ainsi si bien promise mais à vous lire, je comprends entièrement ce que vous pouvez ressentir… Car c’est ce que j’ai moi-même ressenti lorsque je fus exhibée devant Lord Walder Frey. Certes, il ne s’agit pas d’un Suzerain de région, mais le sentiment fut le même. Ma douce amie, croyez bien que votre secret est bien gardé avec moi et que votre lettre est en sécurité dans mes appartements. Mes domestiques ont bien trop peur d’être renvoyé de mon service, une main en moins, s’ils s’avisaient ne serait-ce que de toucher à mes affaires ! Soyez également certaine que je serais présente à vos fiançailles ainsi qu’à votre mariage…et même après celui-ci si vous avez besoin de ma présence à vos côtés. Tout Suzerain qu’il est, Lord Stannis ne m’effraie guère et si je puis être d’un quelconque soutien pour vous dans ce nouveau domaine, c’est avec plaisir que je viendrais, aussi souvent qu’il le faudra.

J’y pense ; vous parliez de mon mariage. Je connais enfin le nom de celui qui aura la charge de me supporter jusqu’à ce que la mort nous sépare ! Et je suis heureuse du choix de Lord Karl et de mon père car ils m’ont choisi pour époux Ser Desmond Mallister, un de mes éloignés cousins du côté de Dame ma mère. Je le connais bien pour avoir passé beaucoup de temps en sa compagnie. Un homme bon, calme mais néanmoins possédant suffisamment de caractère pour me tenir tête lorsque la situation l’exige ! Les dates de fiançailles ni même le mariage ne sont pas encore connues (j’imagine fin 299) mais vous aurez évidemment votre invitation ! J’espère juste que vous pourrez être là. Sinon, j’aurais certainement une autre occasion pour vous le présenter ; je suis sûre que vous l’apprécierez.

Dans la hâte de vous lire, je vous envoie mes plus sincères salutations et amitiés.

Votre dévouée,

Lady Liane Vance
Dame de Bel Accueil.

DRACARYS 2018, gif par tumblr



The Black-Dressed LadyOut of your Suffering, will rise my Victory.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

A travers le temps l'amitié subsiste ft. Liane Vance Empty
MessageSujet: Re: A travers le temps l'amitié subsiste ft. Liane Vance   A travers le temps l'amitié subsiste ft. Liane Vance Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
A travers le temps l'amitié subsiste ft. Liane Vance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Virtualité...
» Where is my mind ( Finn Avery )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp abandonnés-
Sauter vers: