RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
Nous avons besoin de monde dans à Dorne, dans les IDF et dans le Val ! Points à la clé !

Une nouvelle édition de la Gazette a été publiée !! Vite allez la lire
La MAJ est finie Rendez vous ici pour toutes les nouveautés !!

Partagez | 
 

 [FB] La halte dorée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Dame de Bel Accueil
avatar
Dame de Bel Accueil
Valar Dohaeris


Ft : Lana Parrilla
Multi-Compte : Rhaegar Targaryen / Tyrion Lannister
Messages : 554
Date d'inscription : 04/02/2018

MessageSujet: [FB] La halte dorée    Mar 27 Fév - 12:17

La halte dorée

An 297 - Lune 2 - Semaine 2



Feat. Abigaëlle Rowan


Nous suivions la Mander depuis plusieurs jours, après avoir élu domicile chez les Crane, des gens charmants et courtois. Ils nous ont bien sûr conseillé de visiter le fief de leurs suzerains, mais je désirais autant découvrir les maisons plus simples que les plus importantes du Bief. Je me prenais d’affection pour cette si agréable région. Le climat était bien différent de ce qu’Ellery, Hugo et moi, avions l’habitude d’avoir au Conflans. Dans le Bief, point d’humidité ou de brouillards qui, parfois, ne se lèvent pas de la journée. Ici, si la Mander est parfois recouverte d’un léger voile, celui-ci se dissipe toujours en milieu de matinée, lorsque le soleil vient agréablement réchauffer les terres et champs de ce qu’on appelle si justement le « Grenier de Westeros ». Pour l’instant, nous n’avons encore essuyé aucune averse mais nous pouvions tous les trois voir qu’au loin, le temps se gâtait. Des lourds nuages gris semblaient désireux de déverser leur contenu sur le Bief. Aussi avions-nous pressé le pas pour ne pas nous retrouver sans abris lorsque ces nuages ne pourraient plus se retenir !

Nous avancions donc le long du fleuve au petit trot lorsque je levais un doigt vers une forteresse au loin en m’arrêtant.

Là-bas ! Qu’est-ce donc cette forteresse mes cousins ? questionnais-je essoufflée par notre rythme soutenu.

Hugo sortit une carte du Bief, qu’il tenait de son aîné, Ronald. Il l’a déplia, la consulta un instant puis répondit :

Selon la carte, cela doit être Boisdoré ma cousine, le fief de la Maison Rowan.

Boisdoré ?! Quel nom adorable !

Le vent s’engouffra dans nos capes, signe que le temps tournait à l’averse.

Je serais d’avis que nous nous hâtions vers ce Boidoré avant que nous ne soyez totalement détrempés !

Nous éperonnâmes nos chevaux et chevauchèrent avec grande hâte jusqu’à Boisdoré. Aux portes, les gardes nous permirent d’entrer après que je nous ai présenté dans les formes. Dans la cour, je mettais pied à terre et regardais autour de moi, curieuse de découvrir un autre endroit et de nouvelles personnes. Alors qu’on emmenait nos montures aux écuries, un garde nous demanda de lui suivre jusqu’au hall d’entrée du château où il nous dit d’attendre une certaine Lady Abigaëlle. Je hochais la tête et le remerciait d’un sourire en coin silencieux. Derrière moi, Hugo et Ellery étaient eux aussi tout à l’admiration de l’endroit. Nous discutions ensemble à voix basse, ayant un commentaire sur tout ce qui nous entourait lorsque j’entendis des pas descendre l’escalier en face de nos. Je me retournais pour voir une jeune femme blonde, élégante, venir vers nous. Lady Abigaëlle sans doute… pensais-je, Voyons voir qui vous êtes, ma chère…. Je plaquais un sourire de circonstance sur mon visage et la laissait venir à notre rencontre.

DRACARYS 2017


(1)



   
Liane & Desmond

House Vance & House Mallister Unified
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame
avatar
Dame
Valar Dohaeris

Ft : Lili James
Multi-Compte : Boadicée Sand, Arya Stark, Sacha
Messages : 735
Date d'inscription : 11/03/2017

MessageSujet: Re: [FB] La halte dorée    Mar 27 Fév - 16:03

Je contemplais pensive l’extérieur par la vitre en m mordillant l’intérieur des joues, il faisait gris … J’espérais qu’il pleuve, voilà longtemps qu’il n’avait pas plus, du moins à mon goût, mais la pluie faisait du bien à nos jardins et à nos bois. Mère était avec Père entrain de discuter de je ne sais quoi et mes frères passaient un peu de temps ensembles, pour une fois. Et moi ? Je profitais du calme d’un salon pour regarder le temps, un livre à la main, livre sur Essos que j’avais emprunté en cachette dans la bibliothèque de père. Je n’étais pas sûre qu’il soit heureux de me voir lire ça, mais j’aimais tellement lire ! Je repoussais une mèche de cheveux et lissais ma robe aux couleurs de ma maison, je me sentais bien dans ces couleurs qui ondulaient autour de moi. Je tendis la main et ouvris délicatement la fenêtre avant de m’y appuyer pour observer les jardins qui une fois en hauteur montraient toute leur beauté. Les gouttes commencèrent à tomber et je refermais la fenêtre avec soin avant de me remettre à lire.

Ce fut de courte durée, on frappa à la porte et après que j’eus donné mon autorisation d’entrée, un garde se présenta et me déclara que les ser Hugo, Ellery et lady Liane Vance du Conflan étaient là. Je fronçai les sourcils surprise, je ne me souvenais pas que mon père ait invité des conflannais à venir nous rendre visite, des hôtes imprévus donc ? Peut-être surpris par le mauvais temps … Il ne serait pas dit que les Rowan aient dérogés à leur devoir d’hôte ! Je me relevais et observai le garde qui s’excusa d’être venue, mais que mon père avait interdit qu’on le dérange et que... Je le coupais, j’étais peut-être jeune, mais je savais accueillir des gens. En passant, j’ordonnais qu’on prépare une collation pour nos hôtes, de préférence avec des boissons chaude et de quoi les réchauffer et de quoi les sustenter dans le salon que je venais de quitter.

Ils attendaient dans le hall ? Ils n’avaient même pas pensé à les mener vers un endroit chauffé s’ils étaient mouillés ?! Mais ce n’était pas possible ! Je me retiens de faire claquer ma langue. Abigaëlle, il y a plus urgent ! Je chassais toute trace d’agacement de mon visage et laissai un fin sourire étirer mes lèvres, du haut de mes quatorze ans je devais rendre ma famille fière. Je descendis les escaliers avec calme et m’approchai de nos visiteurs, je fis une profonde révérence en souriant face à la belle Lady qui semblait presque avoir le double de mon âge. J’espérais qu’elle ne me prendrait pas de haut, ni pour une gamine.

«  Je vous souhaite la bienvenue à Boisdorés Ser et Lady Vance. Je suis Abigaëlle Rowan, c’est un honneur de vous rencontrer. Mais je vous en prie, on m’a dit que vous veniez d’arriver, vous devez avoir faim et soif, j’ai fait porter une collation pour vous dans l’un des salons, si vous voulez bien me suivre. »

Je fis une nouvelle révérence toujours aussi souriante et aimable alors qu’en réalité, j’étais dévorée par la curiosité pour leur poser toutes sortes de questions sur leur voyage et leur lieu de vie. Le Conflans  n’était certes pas des plus loin, mais ils n’étaient que trois … J’allais devoir me contenir et rester polie sans les envahir. J’arrêtais au passage une servante pour lui demander d’aller prévenir mes parents que nous avions des hôtes. J’ouvris la porte du salon et souris : nos serviteurs étaient rapides : le plateau était déjà là, avec boisson et biscuits. D’un geste de la main j’invitais mes hôtes à s’asseoir et le serviteur s’enquit de ce que voulait boire les conflannais.



   When is the time to grow up


MARGAERY VIENS ICI !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame de Bel Accueil
avatar
Dame de Bel Accueil
Valar Dohaeris


Ft : Lana Parrilla
Multi-Compte : Rhaegar Targaryen / Tyrion Lannister
Messages : 554
Date d'inscription : 04/02/2018

MessageSujet: Re: [FB] La halte dorée    Mar 6 Mar - 11:17

La halte dorée

An 297 - Lune 2 - Semaine 2



Feat. Abigaëlle Rowan


En voilà une toute jeune fille ! pensais-je en la voyant s’approcher de nous, elle, son sourire et sa cascade de cheveux blonds. Je me tournais à demi vers mes cousins, les regardant en haussant un sourcil d’un air entendu et l’accompagnant d’un pincement de lèvres, l’air de dire : « Ne sommes nous pas suffisamment importants pour qu’on nous envoie la petite dernière qui n’est encore qu’une enfant ?! ». Je me retournais vivement vers cette Abigaëlle Rowan, juste à temps pour l’entendre nous souhaiter la bienvenue et la voir nous faire une jolie petite révérence en guise de salutations. Ravalant mon agacement, je fis apparaître mon plus beau sourire et lui rendis son salut :

Enchantée Lady Abigaëlle. Lady Liane de la Maison Vance de Bel Accueil et voici mes cousins, Ser Hugo et Ser Ellery, de la Maison Vance d’Atranta.

Hugo et Ellery la saluèrent à leur tour et je vis dans les yeux de ce dernier que les charmes de la jeune bieffoise faisaient plus que leurs effets sur mon cousin. Je lui lançais un regard désapprobateur avant de me retourner vers notre jeune hôte :

Voilà qui est très prévenant, Lady Abigaëlle. Nous vous suivons.

Et nous la suivîmes donc à travers un petit couloir avant d’entrer dans une petite pièce élégamment décorée et à l’âtre crépitant. Un plateau contenant des mignardises en tout genre et une boisson chaude nous attendait sur la table basse que nous indiquait la jeune Rowan. Nous primes places dans les fauteuils entourant la table basse et alors que je lissais les plis de ma robe, j’entendis le bruit des gouttes de pluie martelant les carreaux de verre des fenêtres de la pièce :

Par les Sept, je crains fort que nous vous ayons rapporté le temps pluvieux et gris de notre région ma chère !

Hugo se retourna à son tour vers les fenêtres et partit d’un léger rire :

Vous dîtes vrai, cousine. Ce n’est plus une averse ; c’est un véritable déluge !

Les Dieux soient bénis d’avoir mis Boisdoré sur notre route… dit Ellery en rougissant légèrement lorsque ses yeux tombèrent sur le juvénile visage de notre hôtesse.

Je levais les yeux au ciel et tendis la main vers le plateau et me saisit d’un gâteau aux pommes et à la cannelle. Mes cousins firent de même tandis que je goutais ce succulent mets tout en observant la jeune fille assise à ma droite.

Êtes-vous seule, ma Lady ? Ou les vôtres seraient-ils trop intimidés par notre présence ? la questionnais-je sur le ton de la plaisanterie.[/b]

DRACARYS 2017


(2)



   
Liane & Desmond

House Vance & House Mallister Unified
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame
avatar
Dame
Valar Dohaeris

Ft : Lili James
Multi-Compte : Boadicée Sand, Arya Stark, Sacha
Messages : 735
Date d'inscription : 11/03/2017

MessageSujet: Re: [FB] La halte dorée    Mar 6 Mar - 18:24

J’aurais préférais que mes parents soient là, mais ils étaient entrain de discuter quelque chose d’important : il me semblait qu’il s’agissait d’une liaison commerciale importante, mais je n’en étais pas sûre. Je souris à Lady Liane Vance, ainsi qu’à ses cousins : les ser Hugo et Ellery, je trouvais cela étrange qu’un homme se nomme Ellery qui était pour moi le nom de la sœur d’Edwyn Cendregué. Deux lieux pour une seule et même maison … Pourquoi pas ! Je n’avais pas réellement l’impression que cela était commun. Bel Accueil et Atranta, je ne voyais pas où cela se situait, je regarderais sur une carte plus tard. Pour l’instant j’avais des hôtes à distraire !

Je tournais un instant la tête vers la fenêtre pour voir les gouttes de pluie couler le long du verre. Un sourire fleuris sur mon visage : la pluie était nécessaire pour les cultures et les jardins. Un déluge était donc des bienvenus pour notre régions. Je croisai le regard d’Ellery et souris alors qu’il rougissait. Je repris la parole :

« La pluie est nécessaire pour les champs et les jardins. C’est donc un bienfait que vous nous apportez. »

Un compliment léger alors que je saisissais ma tasse fumante qu’un serviteur avait remplis. Je soutiens le regard de Lady Vance sans aucun effort, je notais le reproche sans difficulté : Être accueillis presque par la plus jeune ne devais pas être bien vu, je le savais. J’eus un sourire léger et déposais délicatement ma tasse.

« J’ignore où sont passé mes deux frère Lady Liane, mais je sais que mes parents sont en discussions importantes pour Boisdorés. Rassurez-vous, ils ne devraient pas tarder. »

Et vous n’aurez plus à supporter ma seule compagnie. Je glissais délicatement une mèche blonde derrière mon oreille et observant les conflannais avec attention. Autan les faire parler pour faire passer le temps.. De plus leur voyage m’intéressait au plus au point, j’aurais aimé pouvoir voyager de la sorte.

« Mais dîtes moi, quels sont les endroits que vous avez vu avant d’arriver ici ? »

Il eut une seconde de silence avant que ne la porte s’ouvre sur ma mère. Malgré son sourire et son calme apparent, je notais la rougeur sur ses joues traduisant visiblement un affrontement oral avec mon père. Ma mère fit une révérence devant nos hôtes.

« Je suis désolé du retards Lady Liane, Ser Ellery, Ser Hugo, je devais finir une conversation importante. Je suis Bethany Rowan, je vois que ma fille vous à confortablement installé. Je suis ravie de faire votre connaissance. »

Je doutais que mon père arrive de sitôt, mais ma mère était déjà là. Avec son assurance, son calme, son amicalité et son sourire contagieux. Elle sourit à nos hôtes et s’installa près de moi.



   When is the time to grow up


MARGAERY VIENS ICI !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame de Bel Accueil
avatar
Dame de Bel Accueil
Valar Dohaeris


Ft : Lana Parrilla
Multi-Compte : Rhaegar Targaryen / Tyrion Lannister
Messages : 554
Date d'inscription : 04/02/2018

MessageSujet: Re: [FB] La halte dorée    Lun 19 Mar - 9:51

La halte dorée

An 297 - Lune 2 - Semaine 2



Feat. Abigaëlle Rowan


J’imitais la jeune Abigaëlle Rowan en me saisissant à mon tour de ma boisson chaude. Je l’enserrais des deux mains, n’ayant que faire que mes mains deviennent rouges à cause de la chaleur du gobelet. J’en savourais presque la sensation, mes mains ayant souffert du temps maussade et plutôt frais pour la saison et portait la boisson à mes lèvres tandis qu’Abigaëlle m’assurait que la pluie était plus qu’attendue dans la région et que nous étions porteurs d’un bienfait plutôt que d’un handicap. J’avalais le breuvage chaud et réconfortant et lui souris sans en dire plus sur le sujet. Mes cousins faisaient de même, leur intérêt soudain éveillé par la mention des frères de notre toute jeune hôte. Je la regardais tout en l’écoutant parler. Quelle assurance se dégageait déjà d’elle, même si elle n’en avait pas l’air, de prime abord. Je feignais l’intérêt en hochant la tête et alla attraper un gâteau sur le plateau posé sur la petite table de bois devant nous. Je le grignotais et lui répondis, entre deux bouchées :

Simple curiosité ma chère ; n’y voyez rien d’insultant dans ma remarque. Nous vous sommes reconnaissants pour votre accueil, sans cela nous serions trempés jusqu’aux os. Mes chevaliers de cousins n’en seraient peut-être guère affectés mais il n’en est strictement rien pour ma part ! Je sais ce qu’un domaine peut demander comme attention, étant amenée à hériter du miens. Votre compagnie est plus qu’agréable en attendant vos parents, ma chère. Après tout, notre visite est des plus imprévues…

Je finis mon gâteau et m’en saisis d’un second, tant ils étaient succulents :

Mmmmh ces gâteaux sont exquis ! Vous féliciterez votre cuisinière pour ses dons en la matière !

J’accompagnais mon grignotage de la boisson chaude et sucrée. Hugo et Ellery gardaient le silence et me laissèrent répondre à la question d’Abigaëlle :

Oh nous venons à peine d’arriver dans votre verdoyante région ma chère. Pour l’instant, seuls les Crane ont eu l’honneur d’être nos hôtes ou nous avons eu l’honneur d’être leurs invités. Des gens fort charmants au demeurant. Ils nous ont conseillé maints endroits à visiter si le temps nous le permet, dont Boisdoré. Nous ne comptions pas venir chez vous aussi rapidement mais pour l’instant, je n’ai pas à le regretter. rajoutais-je avec un sourire de circonstance.

Soudain les portes du salon s’ouvrirent sur une femme plus âgée. Tout sourire, elle vint droit vers nous et nous salua d’une gracieuse révérence. Nous nous levâmes et tous trois firent de même envers celle qui, je le devinais, devait être la maîtresse de maison et la mère de Lady Abigaëlle :

Lady Bethany, c’est un plaisir également pour nous de vous rencontrer. Je vois que nos identités vous ont été bien transmises. Nul besoin cependant de vous excuser ; nous avons été plus que bien accueilli par votre jeune et charmante fille. Vous avez là une future hôtesse aussi attentionnée que bienveillante.

Je leur souris à toutes les deux et repris ma place tandis que Bethany s’asseyait aux côtés de sa fille. Elle semblait encore toute animée du devoir qui l’avait retenu et empêché de nous accueillir. Je notais cela mais n’en fis pas la remarque. A l’inverse, je préférais m’excuser pour cette visite impromptue :

Comme je le disais à votre fille, nous sommes désolés d’abuser ainsi de votre hospitalité mais le temps a si vite tourné à l’averse que nous sommes allés au plus proche pour trouver refuge en attendant que la pluie cesse. Nous n’abuserons pas plus de votre toit et reprendrons la route dès que votre radieux soleil sera de retour. dis-je en reprenant une gorgée de la boisson chaude, qui commençait à tiédir.

DRACARYS 2017


(3)



   
Liane & Desmond

House Vance & House Mallister Unified
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame
avatar
Dame
Valar Dohaeris

Ft : Lili James
Multi-Compte : Boadicée Sand, Arya Stark, Sacha
Messages : 735
Date d'inscription : 11/03/2017

MessageSujet: Re: [FB] La halte dorée    Lun 19 Mar - 12:53

Je notai malgré tout qu’être accueillis par moi et non par mes parents ou mes frères les agaçaient légèrement, malgré qu’on m’assure l’inverse. Je pouvais le comprendre cela renvoyait comme message qu’on se fichait d’eux, ce qui n’était pas le cas. Je hochai la tête, je ferais transmettre les compliments à notre cuisine, qui en serait sûrement ravie : les compliments faisaient toujours plaisir.

Les conflannais n’étaient donc allés que chez les Crane qui leur avaient conseillé de venir ici ? Bien, ils n’avaient donc pas vu grand-chose. Pour l’instant. Je crus voir un soulagement dans les yeux de la lady quand elle saisit la tasse chaude, effectivement chevaucher sous la pluie lorsqu’on était une femme n’avait rien d’agréable, jupon et corset collaient à la peau en une gangue glaciale qui mettait des heures à sécher, de quoi attraper la mort !

Ils se levèrent dans un bel ensemble pour saluer ma mère. Je vis dans les yeux de ma mère une petite étincelle quand son regard se porta sur les deux chevaliers et elle remercia chaleureusement Lady Vance pour ses compliments à mon égard. Je baissais la tête en rougissant légèrement face à eux avant de relever les yeux pour croiser le regard du jeune chevalier et lui sourire avant de me tourner de nouveau vers ma mère. Elle avait sur les lèvres un sourire « rayon de miel » face à la femme en face d’elle :

« Voyons ! C’est toujours un plaisir de recevoir à Boisdorés, même si cela est imprévu. Votre présence nous enchante, je vous en prie restez donc autant qu’il vous le plaira, au moins pour la nuit. Et plus si le cœur vous en dit, je suis sûre qu’Abigaëlle et son frère ainé Andrew se feront un plaisir de vous faire visiter nos terres. »

J’eus un mince sourire amusé, j’adorais faire visiter nos terres, en particulier avec Andrew, du moment que Thaddeus n’était pas avec nous, tout allait bien se passer, mon petit frère était bien trop pénible pour nos invités. Au vus du regard de ma mère, je n’étais pas sûre que nos invités aient le choix de rester ici au moins pour la nuit. Si Lady Liane confirmait je savais qu’un serviteur partirait pour prévenir les cuisines ainsi que d’autres pour préparer les chambres. Par contre, je me demandais quand même où étaient mes frères et mon père. Ma mère me fixa quelques secondes et me glissa à l’oreille que mon père finissait une affaire, au vu de son ton cela sentait clairement qu’une nouvelle dispute était en préparation, et quant à mes frères, visiblement ils s’entrainaient. Mais elle dit la dernière partie à haute voix. Ma mère était bien partie pour discuter avec Lady Liane, autant m’occuper des deux garçons, et du plus jeune qui avait visiblement un peu de mal à soutenir mon regard. Autant les faire parler un peu de chez eux. Je croquai délicatement dans une pâtisserie avant de parler aux deux hommes :

« Dîtes moi ser, comment est-ce le Conflans ? Je n’ai jamais eu l’occasion d’y aller, alors je me pose la question. »

Je rêvais de voyager, mais à part dans le bief, je ne voyais pas grand-chose de nouveau, c’était dommage.



   When is the time to grow up


MARGAERY VIENS ICI !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame de Bel Accueil
avatar
Dame de Bel Accueil
Valar Dohaeris


Ft : Lana Parrilla
Multi-Compte : Rhaegar Targaryen / Tyrion Lannister
Messages : 554
Date d'inscription : 04/02/2018

MessageSujet: Re: [FB] La halte dorée    Lun 19 Mar - 16:03

La halte dorée

An 297 - Lune 2 - Semaine 2



Deat. Abigaëlle Rowan


Lady Bethany…Quelle femme exquise ! A présent que je la voyais, je comprenais d’où Abigaëlle Rowan tenait ses charmes et ses bonnes manières. Je l’écoutais parler, un sourire figé sur mes lèvres, hochant de temps en temps la tête pour lui montrer qu’elle avait toute mon attention. J’en avais presque oublié la présence de mes cousins, mais un rapide regard vers la fille de Lady Bethany me rappela qu’Ellery était loin d’être indifférent envers ses charmes. Je reportais mon regard sur la Dame de Boisdoré et haussais les sourcils à sa gentille invitation :

Et bien, très chère Lady Bethany ! Je ne sais quoi répondre à cette si gentille attention ! fis-je, l’air faussement gêné.

En réalité, j’attendais effectivement que l’on nous propose de rester au moins pour cette nuit mais la proposition de Lady Bethany était bien plus grande et longue sur la durée. Je croisais le regard de Hugo et d’Ellery et ce que j’y lus me fit comprendre que nous étions sur la même longueur d’onde. Je me permis donc de répondre pour nous trois :

Nous acceptons avec grand plaisir votre adorable invitation, Lady Bethany. Je suis persuadée que mes cousins trouveront leur bonheur auprès de votre fils et héritier, Ser Andrew. Quant à moi, je suis certaine que Lady Abigaëlle saura me montrer tous les charmes de votre domaine et des environs.

Je tournais mon regard et adressais un sourire ainsi qu’un petit clin d’œil à cette dernière. Elle était certes bien plus jeune que moi, un peu naïve peut-être, mais je la sentais pleine de bonnes intentions et dotée d’un esprit aussi affûté que cultivé. Je finis ma boisson chaude et me permis une question à notre élégante hôtesse :

Me permettriez-vous d’utiliser un peu de votre encre et de votre parchemin ? Il me faudrait écrire à nos familles respectives et je n’ai guère eu de temps de leur envoyer de nos nouvelles depuis notre départ…

Mes valises étaient certes pleines de victuailles, de robes et de capes pour le voyage, mais j’avais omis de prendre suffisamment d’encre et de parchemin pour mes correspondances avec mes parents, sœurs, cousins, oncles et amis. Tandis que je questionnais Lady Bethany à ce sujet, mon ouïe m’informa que mes cousins étaient en grande conversation avec Lady Abigaëlle. Et en effet, celle-ci voulait connaître plus en détail notre région natale. Ellery, trop intimidé par la jeune Lady, ne faisait guère plus que lui lancer de rapides coups d’œil, de petits sourires et de rougir dès que les yeux de la jeune fille s’arrêtaient sur lui. Hugo prit donc le relais pour lui répondre et voler au secours de son timide cousin:

Le temps y est bien plus gris et humide qu’ici, Lady Abigaëlle. Le soleil nous fait bien trop peu souvent l’honneur de sa présence, mais les brumes matinales sont vraiment charmantes, pas vraiment Liane ?

En entendant mon prénom, je tournais la tête vers Hugo et lui demanda de répéter. Après qu’il l’eut fait, je répondis tout autant à Abigaëlle qu’à sa mère :

Ooooh oui, c’est le moment de la journée que j’aime le plus. Le soleil tente vainement de percer les nuages et la lumière qui filtre leur épaisse couche grise et tombe sur les terres recouvertes des brumes de la nuit… c’est un enchantement, vraiment. Il ne pleut cependant pas tous les jours, comme bon nombre d’étrangers le croient. Le temps est le plus souvent nuageux, gris, venteux et humide mais rarement froid. Si un jour vous êtes de passage sur nos terres, n’hésitez surtout pas à venir nous rendre visite. Bel Accueil et Atranta vous accueilleront avec honneur et plaisir, surtout après nous avoir permis d’abuser ainsi de votre hospitalité.

DRACARYS 2017


(4)



   
Liane & Desmond

House Vance & House Mallister Unified
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame
avatar
Dame
Valar Dohaeris

Ft : Lili James
Multi-Compte : Boadicée Sand, Arya Stark, Sacha
Messages : 735
Date d'inscription : 11/03/2017

MessageSujet: Re: [FB] La halte dorée    Lun 19 Mar - 20:31

Je souris à nos hôtes pour quelques jours, d’un mot je vis ma mère demander à ce qu’on prépare les chambre pour nos invités ainsi qu’un repas pour le soir. Le serviteur s’inclina et disparu accompagné d’un remerciement. Bien, nous aurions donc de la compagnie, et des plus agréable, pour quelques jours, si les garçons étaient confiés à mon frère j’étais en charge de lady Liane. J’inclinai la tête avec un sourire en regardant la jolie Lady.

« Cela sera un honneur lady Liane. Je vous montrerais les plus beaux endroits. »

Je laissai ma mère poursuivre la discussion avec la lady, en lui assurant qu’elle ferait porter encre et parchemins dans sa chambre une fois que ses affaires seraient montées dans la chambre qui était entrain d’être préparé, et je me tournai vers les deux chevaliers pour discuter. J’écoutai avec attention sa réponse, amusée par le jeune chevalier incapable de soutenir mon regard, le conflans devait être beau à sa manière !

« Le Conflans à l’air d’avoir un charme tout particulier ! Cela serait plus qu’un plaisir de le découvrir ! Et j’espère pouvoir venir vous voir un de ces jours, je suis sûre que votre région est magnifique. »

Je tournais la tête en entendant une nouvelle fois la porte s’ouvrir. Ah ! Mon père ! Qui esquiva le regard que lui lança ma mère, je ne savais pas ce qu’il s’était dit mais ma mère n’était clairement pas prête à le laisser gagner cette joute, il salua avec politesse nos invités en s’excusant de son retard et se tourna vers moi :

« Abigaëlle, ta septa t’attend pour chanter je crois. »

Ah ! J’allais devoir laisser nos invités, je hochais la tête avant de me lever et faire une profonde révérence avant de me redresser et sourire de nouveau :

« C’était un plaisir de discuter avec vous, nous nous retrouverons au dîner ! »

Je sortis de la pièce pour rejoindre ma septa, en passant je préviens mes deux frères, puant et trempés de sueurs de la présence de nos hôtes avant de rejoindre la septa qui m’attendait avec patience. La leçon se passa sans aucun problème et je montais dans ma chambre pour me changer et ôter ma robe pour en passer une pourpre sombre et libérer en partie mes cheveux qui glissèrent dans mon dos. Il était l’heure de passer à table.

Je descendis lestement pour rejoindre les miens. Je notais les quelques décorations supplémentaires de la pièce. Je saisis au passage la main de mon frère aîné en lui souriant avant de m’installer à ma place du soir, près du jeune Ellery et proche de nos invités. Les tables avaient été disposé de sorte à ce que tous puisse se voir et converser ensemble. À ma droite mon frère cadet et à ma gauche le jeune chevalier, Thaddeus était très calme, je pariais sur une petite leçon de la part de mon frère aîné. Je me tournai vers Lady Liane et ses cousins

« Êtes vous bien installés Lady Liane et Ser Ellery et Hugo ? Avez-vous pus vous reposer un peu ? »

Mes parents les avaient sûrement libéré quelques heures avant qu’ils puissent se reposer, mais c’était mon devoir de m’informer du bien être de nos hôtes.



   When is the time to grow up


MARGAERY VIENS ICI !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame de Bel Accueil
avatar
Dame de Bel Accueil
Valar Dohaeris


Ft : Lana Parrilla
Multi-Compte : Rhaegar Targaryen / Tyrion Lannister
Messages : 554
Date d'inscription : 04/02/2018

MessageSujet: Re: [FB] La halte dorée    Mer 4 Avr - 12:00

La halte dorée

An 297 - Lune 2 - Semaine 2



Abigaëlle & Liane



J’écoutais les babillages de mes cousins d’une oreille, l’autre étant toute à l’attention de Lady Bethany, que j’appréciais décidément de plus en plus. Nous poursuivîmes nos discussions en petits groupes pendant un petit moment, moi toute acquise par la Dame des lieux et mes cousins envers la jeune Abigäelle. Pendant un instant où la conversation s’arrêta entre Lady Bethany et moi, j’entendis la remarque de la jeune et jolie blonde, dont les charmes faisaient tant d’effets à Ellery. Ce dernier rougit et lui offrit un sourire timide tandis qu’Hugo lui assura que les Rowan seraient reçus avec les honneurs à Atranta. Je sautais sur l’occasion pour m’immiscer dans leur conversation :

Assurément ma chère ! Cependant je vous mets en garde ! Atranta est une demeure où le masculin l’emporte très largement sur le féminin. Vos frères s’y plairaient, cela ne me fait aucun doute. Mais pour une délicate jeune dame telle que vous, qui désire apprendre à connaître nos terres, ma demeure, à Bel Accueil, est beaucoup plus indiquée. Dans tous les cas, nous serions plus que ravis de vous y accueillir. Après l’honneur que vous nous faîtes de nous offrir votre toit et votre table, il va de soi que vous méritiez la pareille !

Je lui offris mon plus charmant sourire, à Abigaëlle ainsi qu’à sa mère lorsque la porte s’ouvrit sur un homme qui vint droit vers nous, sans une once de regard envers son épouse. Je fis mine de n’avoir rien vu, me levais, imitée par mes cousins, et nous présentais officiellement devant Lord Mathis Rowan. Poli et courtois envers nous, il s’excusa de son retard et informa sa fille d’une leçon de chant avec sa Septa. Abigaëlle se leva et nous salua, accompagnant son geste d’une élégante révérence. Les Dames du Bief sont décidément exquises ! pensais-je avant de lui répondre en m’inclinant à mon tour devant elle :

Je m’en réjouis d’avance ma chère Lady Abigaëlle. A ce soir !

Nous restâmes encore un moment avec Lord Mathis et Lady Bethany avant de rejoindre nos chambres si gentiment prêtées et préparées. Je découvris dans la mienne un nécessaire pour écrire, tel que je l’avais demandé. Après avoir sortie une nouvelle tenue pour le dîner, je me mis à l’ouvrage et rédigea une longue lettre à destination de Bel Accueil. Lorsque j’eux terminée, j’attendis que l’encre soit sèche pour plier le fin parchemin, faire couler un peu de cire rouge et apposer le sceau de grand-père, qui sera un jour le miens. Je sortis rapidement de ma chambre, hélais un serviteur et lui donnais la lettre, avec ordre de l’envoyer encore aujourd’hui. Puis je retournais dans ma chambre pour me laver, me changer et me coiffer pour le dîner.

Lorsque l’heure du dîner sonna, c’est dans une robe rouge aux détails brodés d’argents et de brillants que je rejoignis la pièce où le dîner serait servi. Sur place, je retrouvais mes cousins, en grande conversation avec Lord Mathis. Lorsque Lady Bethany nous rejoint, accompagnée de sa fille, j’allais vers elles en leur tendant mes mains, un immense sourire plaqué sur mes lèvres :

Mes Dames ! Séparées depuis seulement quelques heures que votre conversation et charmante compagnie me manquaient déjà ! Dîtes-moi, n’avez-vous pas parlé de vos deux autres enfants ? Vos frères, Lady Abigaëlle ? Seraient-ils impressionnés par trois Conflanais dont l’heureux hasard presque plus que la nécessité les a poussé à faire halte en ce lieu exquis ?

DRACARYS 2018, gif par tumblr


(5)



   
Liane & Desmond

House Vance & House Mallister Unified
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame
avatar
Dame
Valar Dohaeris

Ft : Lili James
Multi-Compte : Boadicée Sand, Arya Stark, Sacha
Messages : 735
Date d'inscription : 11/03/2017

MessageSujet: Re: [FB] La halte dorée    Mer 4 Avr - 12:42

Atranta ou Bel Accueil … J’aimais les deux noms et j’aurais adoré pouvoir les visiter tout deux, mais je craignais que cela ne soit possible. Le regard de mon père se braqua pendant une seconde sur Ellery et je me retiens de lever les yeux au ciel. Qu’il ne commence même pas ! Je vis clairement le regard sombre de ma mère sur mon père. Je savais qu’ils s’aimaient, mais comme chacun des deux avaient son petit caractère cela pouvait être particulièrement explosif. Je retiens un petit sourire moqueur avant de me lever pour sortir.

Lady Liane était magnifique dans sa robe rouge et argent. Nulle doute là-dessus. Elle avait une prestance des plus nobles. Ses cousins aussi s’étaient changés et je croisai, une nouvelle fois, le regard d’Ellery mais il détourna vite les yeux en rougissant. Et bien ! Les chevaliers du Conflans rougissaient bien vite ! Pourtant ma robe était ce qu’il y avait de plus sage. À croire qu’il rougissait en regardant la moindre jeune fille. Cela devait quand même être délicat. Je saisis la main tendue de Lady Liane et lui serrai avec amitié, ma mère avait imité mon geste. J’inclinai la tête en souriant pour la remercier. Mes frères ? Où étaient-ils donc encore passés ?! Je fronçai les sourcils avant de répondre.

« Ils s’entraînaient quand vous êtes arrivé, je leur ai fait dire que nous avions des invités. J’imagine qu’ils vont bientôt arriver. Ah ! Les voilà ! »

Thaddeus entra en premier, suivit d’Andrew. Tout deux propres et rasé de frais, et Andrew avait bien peigné ses cheveux. Pour une fois. J’étais mauvaise langue, mon frère aîné était toujours bien peigné. Ils s’approchèrent et saluèrent lady Liane en s’excusant de ne pas s’être présenté avant. Je restais de marbre même lorsque mon petit frère m’écrasa le pied. Lui … J’allais l’étrangler ! Mais je ne laissais rien paraître pendant la courte discussion que mes frères menèrent avec notre invitée et s’en allèrent vers ses cousins après quelques instants. J’avais laissé ma mère faire les présentations. J’aurais pus me montrer quelque peu piquante avec mon cadet. Qui prenait visiblement sur lui pour ne pas réclamer quelque chose. Je me retiens de claquer de la langue et mon père déclara qu’il était temps de se mettre à table.

Mon père voulu tirer la chaise de ma mère, mais son regard glacial le fit légèrement reculer et il s’assit sans rien faire. Ouh ! La dispute n’était pas réglée ? Ou alors elle ne lui avait pas pardonné. Andrew tira la chaise pour Lady Liane et je pris place à la gauche de la lady, Ellery s’étant précité pour tirer ma chaise et avant que je ne puisse le remercier id vira cramoisi et repartis à toute vitesse avec Hugo. Je le suivis du regard, amusée, avant de me pencher vers lady Liane

« Votre cousin Ellery est très prévenant, un vrai chevalier galant. Dîtes moi, avez vous des envies de découverte particulières ? Que je puisse les satisfaire lors de votre séjour ici. »


Je fis signe au serviteur d’arrêter de remplir mon verre, et il me coupa le vin d’eau, comme je le buvais d’habitude. Bientôt les plats fumants furent déposer sur la table. J’espérais pouvoir danser un peu avec mon frère et pourquoi pas le jeune Ellery, peut-être était-il bon cavalier ? Je me penchai de nouveau vers la lady

« Vos cousins sont-ils de bons danseurs ? »



   When is the time to grow up


MARGAERY VIENS ICI !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame de Bel Accueil
avatar
Dame de Bel Accueil
Valar Dohaeris


Ft : Lana Parrilla
Multi-Compte : Rhaegar Targaryen / Tyrion Lannister
Messages : 554
Date d'inscription : 04/02/2018

MessageSujet: Re: [FB] La halte dorée    Ven 20 Avr - 13:51

La halte dorée

An 297 - Lune 2 - Semaine 2



Abigaëlle & Liane



Je tournais la tête vers les nouveaux venus lorsque Lady Abigaëlle nous signala l’arrivée de ses frères. Après les présentations d’usage et une conversation toute formelle, ils nous quittèrent pour faire plus ample connaissance avec mes cousins, qui discutaient avec le Seigneur des lieux. Je reportais ensuite mon attention vers mes deux interlocutrices, parlant de tout et de rien, du temps particulièrement maussade et gris - visiblement, le climat pluvieux du Conflans nous avait réellement suivi jusqu’ici ! - et de nos fiefs respectifs. Bel Accueil et Atranta semblaient particulièrement intéresser Abigaëlle, qui m’écoutait avec attention, les yeux remplis d’une curiosité presque insatiable qui me toucha, et les Dieux savent qu’il en faut normalement beaucoup pour m’émouvoir ! Soudain, la voix forte de Lord Mathis se fit entendre par-dessus nos conversations, nous invitant à passer à table.

Je me dirigeais donc vers celle-ci et remerciais Ser Andrew pour sa galanterie à mon égard. A ma gauche, j’observais, un rien amusé, les efforts d’Ellery pour attirer l’attention d’Abigaëlle, en imitant l’acte du frère de cette dernière et en tirant sa chaise pour l’aider à prendre place à table. Il alla ensuite prendre place en face de moi et je lui lançais un clin d’œil complice. Décidément, je n’avais encore pas eu la chance de voir mon jeune cousin dans cet état…Aaah les premiers émois de l’amour…Sottises que ce sentiment ! La voix d’Abigaëlle me ramena dans la réalité et je me penchais à mon tour vers elle, qui me murmurait un commentaire amusé au sujet d’Ellery. J’étouffais un rire derrière ma main droite et lui répondis, sur le ton de la confidence :

De vous à moi, ma chère, c’est la première fois que je vois mon chevalier de cousin dans cet état !

Puis elle me demanda si j’avais des envies particulières, des choses que je souhaiterais découvrir durant mon séjour à Boisdoré. Je réfléchis un instant avant de lui répondre :

Le Bief est vaste et il me faudra un jour rentrer à Bel Accueil.. Je ne pense donc guère abuser de votre si agréable hospitalité plus de deux jours. Peut-être, si le temps nous le permet, pourrions-nous visiter les environs ? Et…ma chère…le tissu de votre robe est somptueux ! Où l’avez-vous acheté ? Y’aurait-il quelque marché non loin de Boisdoré où je pourrais me procurer pareille étoffe ?

Je ne pris pas la peine de remercier le serviteur qui avait rempli ma coupe d’un vin rouge écarlate. Je pris la coupe entre deux doigts, la porta à mes lèvres et en goûta le bouquet. Succulent… A ma droite se trouvait Lord Mathis. Je me tournais vers lui et le complimentait pour ce vin :

Est-ce un vin des cépages du Bief, mon Seigneur ? Si oui, il vous faudra me confier le nom du domaine où je pourrais en acheter un petit fût à ramener au Seigneur mon grand-père, Lord Karl, particulièrement friand de ce genre de vin !

Je m’étais faite polie, mielleuse, charmeuse envers nos hôtes au départ, mais je m’apercevais que je ne jouais presque plus la comédie tant j’étais à l’aise parmi eux. Mes cousins semblaient particulièrement bien s’entendre avec les deux fils du couple seigneurial. Lord Mathis était certes plus distant mais peut-être le dîner lui égayera un peu ses humeurs. Quant aux Ladies Bethany et Abigaëlle…nul doute qu’elles deviendraient de grandes amies tant leurs côtés raffinés, élégants et érudits me plaisaient. Je me servis de légumes et d’une tranche de côte de bœuf fumante et commençais à en découper délicatement la viande lorsqu’à nouveau, la douce voix d’Abigaëlle se fit entendre à ma gauche. Je terminais de mâcher, avalais ce que j’avais en bouche et lui répondis en souriant, l’air complice :

Le meilleur d’entre eux est malheureusement absent, mais c’est sur ses recommandations que nous sommes venus visiter le Bief car il l’a lui-même parcouru par le passé. Ser Ronald Vance, l’aîné des Vance d’Atranta. Lorsque nous donnons une fête, Ser Ronald est mon cavalier attitré mais je dois dire que ses frères se défendent bien dans cet art… Ser Ellery en particulier… finis-je avec un clin d’œil à l’attention de la jeune Rowan.

DRACARYS 2018, gif par tumblr


(1)



   
Liane & Desmond

House Vance & House Mallister Unified
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame
avatar
Dame
Valar Dohaeris

Ft : Lili James
Multi-Compte : Boadicée Sand, Arya Stark, Sacha
Messages : 735
Date d'inscription : 11/03/2017

MessageSujet: Re: [FB] La halte dorée    Ven 20 Avr - 16:39

Je souris en entendant lady Liane rire en regardant son cousin. Ainsi il n’était pas toujours comme ça ? Voilà qui était amusant, était-ce moi qui provoquais ce changement chez ce jeune homme ? Je demandais à voir lorsqu’il était des plus normal, je devrais peut être me montrer plus discrète, un peu moins présente ? Mon regard croisa à nouveau celui du jeune chevalier et je lui souris. Tiens, il piquait du nez dans son assiette, voilà qui était amusant. Définitivement, je lui faisais perdre la tête. C’était la première fois que cela m’arrivait, c’était des plus amusant, mais au vu du regard que lui glissa ma mère … Npn, il devait éviter de trop s’approcher.

Je hochai la tête, mon esprit sélectionnant déjà les plus beaux endroits que nous pourrions faire en une seule et unique balade, rien que nos bois valait largement le détours. Je ris doucement et baissai les yeux sur ma robe. avant de la lisser du plat de la main, c’était vrai, nos tissus étaient des plus somptueux, et je savais où se fournissaient nos couturiers.

« Je vous remercie, votre robe est splendide également. J’espérais garder secret notre fournisseur de tissu ! Mais je ne puis rien refuser à une invitée, nous irons demain matin, il réside en ville. Et durant l’après-midi je vous mènerais au travers de nos terres. Je suis sûre que nos bois vous plairont. Et je vous conseille de regarder les jardins de votre fenêtre, c’est là que toute leur beautés est révélée. »

Je lui fit un petit clin d’œil tout en remettant en place une mèche de cheveux et pris ma coupe de vin après avoir remercié le serviteur qui me l’avais servi, je la savais couper à l’eau, je n’aimais pas le boire pure. Rien qu’à l’odeur, je savais de quel vin il s’agissait. Et j’entendis la lady poser la question à mon père qui répondit immédiatement avec un sourire :

« Il s’agit bien là d’un vin du Bief. Il nous vient de la plus belle île et des terres de mon épouse. C’est un vin de la Treille. Nous vous offrirons avec plaisir un fût avant votre départ. »

Pour ce que le vin lui coûtait. Mais malgré son air froid, mon père était généreux, sauf avec Andew, à qui je glissai un regard et il me sourit. J’attendis que nos invités se servent pour les imiter et me mettre à manger avec appétit, mon regard parcourant les convives. Je reportai mon attention sur la lady qui répondit à ma question. Un autre de ses cousins meilleurs que ceux présents ? Je fouillais dans ma mémoire, mais je ne me souvenais pas d’avoir déjà croisé ce chevalier ici. Mais c’était visiblement le danseur attitré de Lady Liane, je me le notais. J’eus un petite sourire

« Nous aimons tous danser ici, je sais que mon père a dû prévoir quelques musiciens pour nous faire danser. Andrew est un des meilleurs danseurs et également mon partenaire, je suis sûre qu’il sera ravie de danser avec vous. Et j’espère que Ser Ellery me proposera de danser avec lui, c’est quelque chose que j’aime tout particulièrement. »

Si le jeune chevalier osait venir me le demander. Actuellement il discutait avec Andrew ainsi qu’avec Hugo. Du coin de l’œil je vis ma mère échanger quelques paroles sur la Treille avec Lady Liane, mon père avait l’air heureux, même s’il était silencieux, un mince sourire étira ses lèvres. C’était mon père, il fallait juste le décoder.



   When is the time to grow up


MARGAERY VIENS ICI !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame de Bel Accueil
avatar
Dame de Bel Accueil
Valar Dohaeris


Ft : Lana Parrilla
Multi-Compte : Rhaegar Targaryen / Tyrion Lannister
Messages : 554
Date d'inscription : 04/02/2018

MessageSujet: Re: [FB] La halte dorée    Lun 7 Mai - 11:54

La halte dorée

An 297 - Lune 2 - Semaine 2



Abigaëlle & Liane



Je pris une bouchée de ma côte de bœuf et mastiquais doucement tout en écoutant Abigaëlle me détailler le programme de la journée de demain. A cette perspective, je ne pouvais que me réjouir et remerciais secrètement les Dieux de nous avoir presque forcés de nous arrêter à Boisdoré, faute du mauvais temps. Sans quoi, nous serions certainement passés à côté d’hôtes de qualité, agréables, charmants, accueillants…Je pourrais encore citer de nombreux qualificatifs pour les désigner tous, y compris le plus taciturne Lord Mathis Rowan, mais vous l’aurez compris ; j’étais plus que charmée par le lieu et ses gens. Je finis ma bouchée de viande, offris un sourire à Abigaëlle, but à nouveau une gorgée de vin et reposais mon verre en commentant son programme du lendemain :

Ma très chère Abigaëlle, il n’y a pas un mot dans tout ce que vous venez de dire qui m’a déplu ! Je valide ce programme et m’en réjouis d’avance !

Je me tournais vite vers Hugo et Ellery, tout à leur discussion avec les frères d’Abigaëlle et le Seigneur des lieux :

Hugo ? Ellery ? Pardonnez-moi de vous couper dans votre discussion mais Lady Abigaëlle vient de me proposer une visite du village voisin en matinée et de leur bois l’après-midi. Vous joindriez-vous à nous ?

Ellery sourit à cette proposition, mais sa joie fut de courte durée car il croisa à nouveau le regard de Dame Bethany et, rougissant, garda le silence et laissa Hugo répondre :

Nous vous laisserons entre femmes demain. Lord Mathis vient juste de nous inviter à une partie de chasse demain. Nous partirons aux aurores mais peut-être allons-nous nous croiser durant votre promenade dans les bois l’après-midi ?

Peut-être…Ne nous prenez pas pour du gibier dans ce cas ! fis-je en riant. Hugo rit de même et leva son verre en direction d’Abigaëlle :

Soyez cependant remerciée de cette aimable invitation, Lady Abigaëlle.

De mon côté, je remerciais Lord Mathis pour son offre d’un fût de vin pour mon grand-père. Tandis que je goûtais aux courgettes grillées, ma nouvelle et jeune amie me fit part de la potentielle présence de musiciens pour clore ce dîner.

Dans ce cas j’offrirais la première danse à votre frère, ma chère. Cependant…je ne peux rien promettre pour ce qui concerne Ellery. Il n’est pas très à l’aise avec l’art de la danse…imaginez ce que serait pour lui un tel exercice envers une jeune dame qui, apparemment, lui plaît beaucoup… ! répondis-je, un air taquin et complice sur le visage.

Lady Bethany engagea ensuite la conversation, posant moultes questions sur le Conflans et nos demeures respectives. Je lui répondis avec plaisir tout en finissant mon assiette. Je repris une poignée de légumes et une petite tranche de viandes et, alors que les musiciens commençaient à s’installer, je pris ma coupe de vin et me levais :

Je souhaiterais personnellement et au nom des Vance de Bel Accueil et d’Atranta, remercier chaleureusement nos hôtes pour votre excellent accueil, aussi imprévue que fut notre arrivée en ce lieu. Soyez certains que Lord Karl Vance, mon grand-père, ainsi que Lord Norbert Vance, Seigneur d’Atranta, seront informés de notre séjour parmi vous et de la bonté dont vous avez su faire preuve à notre égard. Lord Mathis, je lève ce soir mon verre à une nouvelle amitié entre Rowan et Vance. Qu’elle soit longue et fructueuse ! A notre amitié !

A notre amitié ! reprirent en chœur Hugo et Ellery, avant de boire une gorgée de cet excellent vin.

DRACARYS 2018, gif par tumblr


(2)



   
Liane & Desmond

House Vance & House Mallister Unified
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame
avatar
Dame
Valar Dohaeris

Ft : Lili James
Multi-Compte : Boadicée Sand, Arya Stark, Sacha
Messages : 735
Date d'inscription : 11/03/2017

MessageSujet: Re: [FB] La halte dorée    Lun 7 Mai - 18:43

Je voyais nos invités manger de bon appétit et je glissai un mot à un serviteur pour qu’il aille prévenir les cuisines que le repas était délicieux. Au moins nous ne dérogions pas à nos devoirs d’hôtes, c’était quelque chose de très importants, pas question de passer pour des être négligeant n’offrant ni pain ni sel à ceux venant trouver refuge sous notre toit. La joie de Lady Liane au sujet du programme me rassura et me fit sourire. Parfait ! J’étais sûre de pouvoir m’en faire une amie. Je la vis même proposer à ses frères de se joindre à nous pour la ballade de l’après-midi, le sourire d’Ellery disparu aussi vite que la lumière en croisant le regard de ma mère.Le fameux regard glaçant. Oh ? Une chasse ? Je tournai le regard vers ma mère qui hocha doucement la tête un fin sourire aux lèvres. Elle serait des notre demain. Cela lui ferait du bien. Je ris à la malice de la lady, tout comme ma mère.

Je rougis délicatement avant de baisser les yeux sur mon assiette lorsqu’elle affirma que visiblement je plaisais beaucoup à ce jeune chevalier du Conflans. Je jetai un regard à mon frère qui me sourit, je lui rendis avant de me tourner la tête vers ma voisine

« Je suis sûre qu’il se débrouille bien, au besoin je pourrais l’aider un peu, j’aime danser. »

Je reportai mon attention sur mon assiette pour continuer mon repas tranquillement, écoutant avec attention la discussion entre ma mère et Liane Vance, de temps en temps je regardais vers les trois chevaliers et mon père qui discutaient. Thaddeus avait l’air de s’ennuyer ferme, mais il restait calme, même s’il ne mangeait pas grand chose. Sale gosse. Il sentit mon regard sur lui et releva le nez avant de me faire une petite grimace discrète auquel je ne répondis pas.

Je me tournai vers la conflannaise quand elle se leva, sa coupe de vin à la main. Je saisis la mienne en l’entendant formuler des remerciements, comme toutes les personnes à cette table, je me redressai en levant haut mon verre en clamant en cœur avec les autres « À notre amitié » et d’un regard vers mon père et ma mère je pouvais presque distinguer les rouages d’idées derrière leur prunelles. Je bus ma coupe de vin avant que mon regard ne tombe à nouveau sur Ellery à qui je souris à nouveau avant de m’asseoir avec grâce. Les musiciens avaient finis de s’accorder et mon père hocha la tête, je glissai à Liane

« Je crois que vous allez pouvoir danser Lady Liane. »

Mon frère, comme assit sur un ressort, s’était levé et s’avançait vers nous alors que les premières notes volaient dans la salle, je soufflais Lady Liane de profiter de mon danseur de frère. Je me tournai un instant vers mon père qui me souffla que je devrais chanter à la fin du repas, lorsqu’il passa en emmenant ma mère qui lui écrasa en toute discrétion le pied au moment de se mettre en place. Ah ? Elle ne lui avait pas pardonné ! J’observai avec attention les danseurs désirant me mêler à eux, mais je n’avais point de cavalier. Je pouvais attendre sans problème, j’en profitai pour demander à un serviteur un lait chaud avec du miel dedans, juste pour ne pas me casser la voix. Andrew dansait toujours aussi bien, et malgré tout ce temps à le voir danser, et danser avec lui, j’avais l’impression qu’il flottait un peu au dessus du sol, virevoltant avec grâce. Même mon père n’était pas aussi gracieux, bien que ma mère fasse tous les efforts du monde pour l’aider. Je battais doucement le rythme du pied tout en le frappant sur la table du bout du doigts. Au besoin mon frère me ferait danser après.



   When is the time to grow up


MARGAERY VIENS ICI !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame de Bel Accueil
avatar
Dame de Bel Accueil
Valar Dohaeris


Ft : Lana Parrilla
Multi-Compte : Rhaegar Targaryen / Tyrion Lannister
Messages : 554
Date d'inscription : 04/02/2018

MessageSujet: Re: [FB] La halte dorée    Ven 18 Mai - 11:20

La Halte Dorée
An 297 - Lune 7 - Semaine 2 ° Feat. Abigaëlle

Me rasseyant, je finis mon assiette, félicitant encore Lord Mathis et Lady Bethany pour la dextérité de leurs cuisinières. Ce repas était tout bonnement exquis ; je n’en avais plus goûté d’aussi bon depuis mon départ de Bel Accueil. Je vidais mon verre de vin lorsque Lady Abigaëlle me glissa discrètement que j’allais pouvoir danser. Bouger un peu avant d’aller dormir était bénéfique. Non pas que le dîner soit lourd à digérer mais j’avais l’habitude de faire une petite promenade dans les jardins de Bel Accueil avant de rejoindre ma chambre. Et ce soir, mes hôtes me ravissaient tant que je me sentais effectivement d’humeur à la danse.

Je me levais donc de table et répondais à la galante invitation de l’héritier de Lord Mathis Rowan, Ser Andrew. Nous dansâmes par trois fois ensemble et, durant la seconde, je ne vis pas l’échange qui avait lieu entre Hugo et Ellery :

Allez ! Qu’attends-tu donc ?! N’as-tu pas honte de laisser cette ravissante demoiselle sans cavalier ?! lui chuchotait Hugo en le taquinant.

C’est que…Je ne suis déjà pas doué d’ordinaire alors là… répondit Ellery, gêné. Et puis sa mère me fusille du regard dès que j’ose poser les yeux sur elle. Vas-y toi ! Danse avec elle.

Hugo soupira et se leva Comme tu voudras mon frère…. Puis il fit le tour de la table et, tendant sa main vers Abigaëlle tout en s’inclinant légèrement : Me feriez-vous l’honneur de la prochaine danse, Lady Abigaëlle ? demanda-t-il galamment.

Et c’est ainsi qu’ils nous rejoignirent pour la troisième danse. A la fin de cette dernière danse, nous applaudîmes les musiciens et regagnâmes nos places. J’avais très chaud et étais plus qu’essoufflée mais je complimentais mon cavalier pour ses qualités de danseur. J’allais donc me rasseoir, demandant un verre d’eau bien fraîche à un domestique et, pendant que je le sirotais, Lord Mathis se leva et, vantant les talents de chanteuse de sa fille, il lui demanda de nous offrir une chanson pou clore cette soirée en beauté. Je posais mon verre et me tournais vers ma jeune voisine, pleine d’excitation :

Oh un rossignol parmi vous ! J’ai hâte d’entendre votre voix ma chère ! Chantez-nous donc une chanson du Bief !
(c) sweet.lips


(3)



   
Liane & Desmond

House Vance & House Mallister Unified
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: [FB] La halte dorée    

Revenir en haut Aller en bas
 
[FB] La halte dorée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Nuage doré
» La retraite dorée de CHIRAC
» Arrivée de la compagnie de bois doré et de ses compagnons
» A la recherche du Gecko géant doré !
» Présentation d`Eclipse Dorée.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: Westeros :: Le Bief :: Boisdoré-
Sauter vers: