RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
La 20e MAJ est terminée les nouveautés sont à lire par ici !
Nous avons besoin de monde dans le Bief, à Dorne et dans le Val ! Points à la clé !
Jusqu'à mercredi les votes aux tops sites, compte double !!
La dernière édition de la Gazette est disponible par ici

Partagez | 
 

 Les fleurs de pommier (Abi&Leo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Les fleurs de pommier (Abi&Leo)   Mer 21 Fév - 17:23

À Corneilla, lune 4 semaine 1, an 299
à lady Abigaëlle de la maison de Rowan,
Chère Abigaëlle

Il y a bien longtemps que je souhaite vous envoyer une missive, mais, je n'arrivais pas à trouver les mots. Peut-être, est-ce que je ne voulais pas vous importuner ou je ne sais pas …
De même, je ne sais comment commencer cette missive, dois-je commencer par parler de mon séjour à Corneilla ou par l'heureux événement ?
Oui, chère amie, j'ai l'immense plaisir de vous annoncer que je porte un enfant, je vous remercie pour les conseils que vous m'avez prodigué la dernière fois. Je suis si heureuse de pouvoir vous confier mon état. De plus, j'ignore si je donnerais la vie à mon enfant à Corneilla ou sur nos terres. Mais j'ose espérer vous présenter mon enfant.
Ensuite, je dois vous parler de Corneilla, mon séjour se déroule à merveille. Je me sens bien là-bas, je ne sens pas le regard inquisiteur des femmes sur mon ventre ou je n'entends point des rumeurs sur mon infertilité. Pour occuper de mon temps, je fais quelques travaux de couture ou je joue quelques notes de musique. Je rejoue mes compositions que j'ai souvent joué à Hautjardin. Est-ce que vous souvenez de l'air de fleur de lys ? Ou, du prince et la grenouille ? Je les joue souvent. En revanche, je n'arrive pas à créer une nouvelle composition. J'aimerais pouvoir composer une berceuse pour mon enfant mais je ne sais pas. Est-ce que vous pourriez m'aider à créer cette composition chère amie ?
De même, je dois avouer que nos terres du Bief me manque mais surtout mes proches. Je vous considère comme une proche Abigaëlle. Je ne sais pas pourquoi mais je vous apprécie.
Mais chère amie, comment allez-vous ? Comment s'est déroulé votre périple pour aller à Serena ? Et, est-ce que Lord Caron vous traite bien et sa sœur ? Racontez moi tout si vous le voulez bien.
Pour votre union, j'ignore si je serais là, mais sachez, que même si je ne suis point présente, je penserais à vous. Je ne sais point si je pourrais voyager pour pouvoir venir à votre union mais si je le peux, je le ferais. Je le ferais pour vous voir.
De même, je sais que c'est votre anniversaire, je ne serais point là pour vous offrir ce cadeau mais je vous adresse un colis avec ma présente lettre. Dans le colis, vous trouverez un mouchoir que j'ai confectionné ainsi que des rubans. Certes, c'est un cadeau bien futile, mais, je vous promet de vous offrir un cadeau original pour vos noces. Qu'avez-vous envie ? Voulez-vous un calice ? Une composition musicale ?
J'aimerais tant vous offrir quelque chose pour vos noces, chère Abigaëlle, à défaut d'être là …
De même, je viens de me rendre compte que je ne vous ai point poser de questions sur votre frère, comment va-il ? Est-il avec vous à Serena ? Si oui, pourriez-vous lui transmettre mes amitiés ainsi que celles de mon époux ?

Je dois vous laisser chère amie, je dois vaquer à mes occupation,

Que les Sept vous protège,

Lady Leonette Tyrell
Revenir en haut Aller en bas
Roturier
avatar
Roturier
Valar Dohaeris
Ft : Sam Heughan
Multi-Compte : Boadicée Sand, Arya Stark, Sacha
Messages : 784
Date d'inscription : 11/03/2017

MessageSujet: Re: Les fleurs de pommier (Abi&Leo)   Jeu 22 Fév - 12:18

À Serena, lune 4 semaine 2, an 299
Pour Lady Leonette de la maison Tyrell

Chère Lady Leonette

Je suis heureuse d’avoir de vos nouvelles ! J’ai toujours aimé recevoir des lettres et plus encore lorsque les personnes que j’aime, dont vous, sont loin de moi, j’écris également à Desmera et Margaery, j’aime recevoir de leur nouvelles. Je suis si heureuse pour vous ! Je me souviens encore de notre conversation où vous m’aviez confié vos craintes ! Comme je suis contente de vous savoir enceinte ! Voilà de quoi faire taire les mauvaises langues qui se moquaient de vous ! Vous voilà venger ! Je me souviens bien entendue des airs dont vous me parlez, je les fredonne pour moi quand je suis seule, ou parfois à mon frère cela dépend s’il est présent ou non. Quand à une berceuse pour votre enfant … Je n’ai jamais écris de chanson, mais pourquoi pas ne pas parler des éléments ? Comme le calme des forêts, le bruit du vent et de l’eau, la chaleur du feu ? Je ne sais pas trop … Les berceuses sont parfois si complexes à écrire ! Mais je suis sûre que vous vous en sortirez très bien, et je vous aiderais de mon mieux.

Je suis bien arrivée à Serena, Lady Bethany a profité du voyage pour me faire visiter l’Orage cette région à son caractère bien à elle et il est bien différent de celui du bief. Lord Bryce est un homme agréable tel que lady Bethany me l’avait décrit, ils sont tout les deux charmants et font en sorte que je me sente bien à Serena. Andrew fait la tête dès que Bryce est à proximité et les deux s’entendent comme chien et chat, Aucun des deux ne souhaitent faire d’effort, et je dois jongler entre les deux pour éviter d’en froisser l’un ou l’autre. Lord Bryce me fait visiter Serena dans tous les sens pour être sûr que je le connaisse bien, mon frère lui adore rester avec moi et proposer curieusement les mêmes activités ou presque que Lord Bryce mais à quelques minutes voir seconde d’intervalles. Je ne suis pas dupe et je sais qu’il le fait exprès. Je n’oublierais pas de transmettre à Andrew vos amitiés à Garlan et vous. Je pense qu’il en sera heureux.

Je ne vous en voudrais pas si vous ne pouvez être présente pour mon union je vous assure ! Vous devez vous reposer et prendre soin de vous sans vous fatiguer. Je suis sûre que Ser Garlan s’occupe de vous comme si vous étiez du cristal ! Ne vous inquiétez pas pour mon mariage, une partie de mes cousines seront là, et je crois qu’Ellyn a l’intention de faire quelque chose d’incroyable, je n’ose pas imaginer ce qu’elle à prévu : la connaissant elle pourrait m’offrir des chausses ! Je ne sais pas ce dont j’ai envie, je crois que je n’ai pas envie de grand-chose, on m’offrira sûrement de tout !

Et vous ? Comment allez vous ? Comment se passe la vie à Corneillia ? Votre époux va t-il bien ? J’ai entendue dire que la princesse et la reine mère étaient là ! Est-ce vrai ? Avez vous pus leur parler ? Supportez-vous le climat du conflant ? Pensez vous attendre un garçon ou une fille ? Racontez moi votre vie là bas ! J’aime beaucoup le mouchoir et les rubans ne vous en faîte pas ils sont magnifiques !

Que les sept vous gardent
Avec toute mon affection
Abigaëlle Rowan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Les fleurs de pommier (Abi&Leo)   Lun 19 Mar - 17:22

À Corneilla, lune 5 semaine 1, an 299
à lady Abigaëlle de la maison Rowan,

Chère Abigaëlle,

C'est un plaisir d'avoir des nouvelles de votre part, je me souviendrais toujours de cette conversation que nous avons eu. Je dois vous remercier encore pour les mots que vous avez eu à mon intention, c'était gentil de votre part.
Vous avez bien raison, je suis heureuse d'être enceinte, j'évite de me tracasser sur ce qui peut se passer lors de mon accouchement. En revanche, depuis que je sais que je porte un enfant, je ne suis plus aussi imprudente qu'avant. Je ne veux pas risquer la vie de mon enfant par mon imprudence.
Je suis ravie que vous fredonnez les mélodies que j'ai composé, peut-être que je pourrais en composer une nouvelle. Cette dernière sera pour vous chère amie.
Pour la berceuse pour mon futur enfant, vous avez raison, peut-être je miserais plus sur les murmures du vent ou de la nature. Dès que je commencerais à jouer cet air, je vous enverrais le brouillon de ma partition. Qu'en pensez-vous ?
Pour les terres de l'Orage, comment sont-elles ? Quels sont les fiefs que vous avez visité ?  Quelle sont les personnes que vous avez rencontré lors de votre périple ? Sont-ils gentils ?
Je vous souhaite du courage entre votre frère et votre futur époux, je ne peux pas vous donner de conseils pour ceci. Mais, peut-être avec le temps, votre frère et Lord Bryce pourront s'aimer. Ont-ils une passion commune ? Dans le cas où ils ont cette même passion, elle peut être la base d'une relation amicale ? Je m'excuse de donner ce conseil. Je ne veux pas que vous pensez que je veuille m'imposer dans votre entourage.
Je vous remercie de donner nos amitiés à votre frère, j'espère qu'il se porte bien.
Pour votre mariage, les événements font que je serais là pour votre union, je suis si ravie de pouvoir vous revoir chère Abigaëlle. En revanche, mon époux ne sera point là, il doit continuer à veiller sur son chantier. J'ignore quand il pourra revenir dans notre magnifique région qu'est le Bief mais il vous souhaite que le meilleur pour vos noces.
Comment se porte votre cousine Ellyn ? La dernière fois que je l'ai vu c'était lors du mariage de mon beau-frère Loras et de Lady Cersei Lannister.
De même, avez-vous une idée de votre robe de mariée ? Et, de votre coiffure ?  Je sais d'avance que vous serez magnifique dedans.  
Pour ma part, je me porte bien, je dois avouer qu'il m'arrive d'avoir quelques nausées ou quelques envies de femme enceinte, mais tout va bien. Je vous remercie de vous enquérir sur ma santé. Pour Corneilla, la vie là-bas est bien différente de celle de Hautjardin. Je me sens plus paisible, plus reposée. En effet, chez nous, les gens jasaient sur ma stérilité, ici, les gens sont bien différents d'eux. De même, les deux châteaux sont différents, si Hautjardin possède des magnifiques jardins, ce n'est pas le cas de Corneilla. Ensuite, l'architecture de Corneilla est la suivante, ses tours sont carrées et elle dispose des douves entourant le château. Il possède un bois sacré, je ne suis jamais allée dans ce lieu si sacrée. Pour le climat, j'arrive à le supporter mais je préfère le nôtre. Et vous ma chère, comment est le climat là-bas dans l'Orage ? Je viens de me rendre compte que je ne vous ai pas posé de question là dessus. Pardonnez-moi ma chère.
Pour répondre à vos autres questions, mon époux se porte bien, je le vois de temps en temps mais il est plus souvent à Ville-Pierre pour son chantier. Par la suite, pour la Reine Rhaella et sa fille la Princesse Daenerys, je les ai rencontré lors du banquet pour célébrer les fiançailles de la Princesse Argentée avec l'héritier de Corneilla, Bryden Nerbocs. En revanche, bien que je les ai vu, je n'ai point osé parler avec elles. La reine-mère m'intimide … Vous savez comment je suis quand je ne connais pas les gens … Pour la soirée en elle-même, elle était placée sous les meilleurs auspices. J'ai passé une merveilleuse soirée.
Pour le sexe de mon enfant, je ne sais pas … Je dois avouer que je souhaite juste que cet être soit en bonne santé. En revanche, j'ai quelques prénoms pour ce futur chérubin dont Mina, Rose ou Margaerys pour une petite rose et si c'est un garçon, je pense opter pour Edwyn ou Edwyrd. Que pensez-vous de ces prénoms chère amie ?
Je viens de penser que je n'ai pas mentionner la présence de Loras, ce dernier est ici, il va prendre à sa charge  Sacha, l'écuyer de Garlan. Il m'accompagne pour notre retour à Hautjardin.
À présent chère amie, chère fleur du Bief, je dois vous laisser,
Prenez soin de vous,
Avec toutes mes amitiés
Lady Leonette Tyrell
Revenir en haut Aller en bas
Roturier
avatar
Roturier
Valar Dohaeris
Ft : Sam Heughan
Multi-Compte : Boadicée Sand, Arya Stark, Sacha
Messages : 784
Date d'inscription : 11/03/2017

MessageSujet: Re: Les fleurs de pommier (Abi&Leo)   Mar 20 Mar - 7:52

An 299 Lune 5 semaine 2
À Lady Leonette Tyrell

Chère Leonette,

Je suis contente d’avoir de vos nouvelles, la vie est quelque peu mouvementée en ce moment, je reçois beaucoup de lettres de tout le monde et puisqu’en journée je suis occupée, je profite de la soirée pour répondre.
La nuit ici est très différente de celle du bief, ce n’est ni les mêmes sons, ni les même odeurs, l’air même semble avoir un poids différent, je ne saurais expliquer. La nuit ici semble peu-être plus calme puisqu’il y a moins d’oiseaux, les jardins étant plus petits, et qu’il y a moins d’odeurs de fleurs, cela doit aider aussi sans aucun doute. Les deux ne sont pas réellement comparable et sont toutes deux agréables, mais je crois que j’aimerais la nuit quelque soit l’endroit où je vis. Dans le Nord elle doit particulièrement être silencieuse j’imagine. Je crois que je ne pourrais savoir.

J’espère pour vous que vous n’êtes pas imprudente ! Je n’ai nullement envie qu’il vous arrive quelque chose, ni à vous ni à l’enfant ! Je vois que vous êtes d’accord avec moi, mais je ne peux m’empêcher d’être quelque peu inquiète à ce sujet. J’adorais voir quelle mélodie vous aller nous composer pour votre enfant ! Je suis sûre que même les oiseaux n’auront pas un chant aussi mélodieux que votre mélodie. Vous avez de l’or au bout des doigts pour bien des choses notamment pour la musique. Je pourrais sans doute aussi la fredonner à mon frère pour voir ce qu’il en pense.

Les terres de l’orage, où je suis du moins, sont montagneuses puisqu’elles sont proches de Dorne, de ce que je sais le reste de l’orage est plus verdoyant. Cela à un charme certains, auquel il faut que je m’habitue, après tout, je viens du bief, je n’ai pas l’habitude des terres aussi « arides ». Je n’ai pas visité tout les fiefs mais ceux des Selmy est très agréable, sinon celui des Caron est également très agréable, je crois que je m’y plairais sans difficultés. Les personnes que j’ai rencontré sont tous très agréables et très gentils, ils font tous en sorte que je me sente bien. Le climat quant à lui est plus sec que ce à quoi je m’attendais, la proximité de Dorne aidant à chasser la pluie. Mais comme vous celui du Bief me manque. Quant à votre conseil il est le bienvenu, mais je crois que c’est peine perdu pour que mon futur et mon frère s’entendent, rien de ce que fait l’un ne trouve grâce aux yeux de l’autre ! De vrais enfants.

Je suis heureuse de savoir que vous viendrez à mon mariage ! Je crois que je serais des mieux entourée pour ce jour. Vous verrez donc Ellyn, des dernières nouvelles que j’ai d’elle tout va très bien pour elle et je crois qu’elle va bientôt accoucher, mais pour la citer « Plutôt traverser en rampant le désert de Dorne que de ne pas venir pour ton mariage. » La connaissant elle est capable de traverser Dorne de cette manière là si on lui interdit de venir. Pour la tenue et la coiffure, je ne dirais rien j’ai quelques idées et discussions avec ma mère, mais je tiens cela secret à tout le monde ! Je me dois de faire la surprise à tous ! Même à mes plus proches amies

Je suis heureuse de voir que vous vous plaisez à Corneillia !  Je pense que vous devriez visiter le bois sacré, on en voit peu de nos jours et il serait dommage de laisser passer une occasion pareil. J’aimerais beaucoup voir le Conflans Lady Liane Vance m’avait, il y a quelques années, invité à leur rendre visite à Bel Accueil, j’imagine qu’il est trop tard maintenant. J’imagine sans mal que la fête a dû être merveilleuse, la reine-mère doit effectivement être impressionnante, je ne l’ai jamais vu, mais j’ai bien souvent entendu parler d’elle, en termes élogieux. Malgré son éloignement j’espère que Ser Garlan prend soin de vous comme il se doit ! Sinon je lui écrirais moi-même une lettre ! Je crains être trop protectrice envers ceux que j’aime !

Bien que vous deviez rentrer à Hautjardin, votre grossesse sera une jolie revanche face à ceux qui se jasaient dans votre dos. Montrez leur votre ventre et votre fierté ! Les noms sont tous très beaux, mais j’ai une petite préférence pour Mina pour si cela est une petite rose et Edwyn pour un petit garçon. Vous avez de jolies idées de noms ! Si cela n’est pas indiscret quelles sont donc vos envie ? Je suis toujours curieuse de ce genre de détail.

Je suis étonnée de voir que ser Garlan abandonne son écuyer, est-ce par manque de temps ? Si cela avait été un soucis de discipline il ne l’aurait pas confié à son frère. S’est-il passé quelque chose avec ce jeune homme pour qu’il soit obligé d’être éloigné de Ser Garlan ?

Que les sept vous protègent !
Avec mon amitié
Lady Abigaëlle Rowan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Les fleurs de pommier (Abi&Leo)   Dim 15 Avr - 11:31

Corval, lune 6 semaine 2 an 299
à Lady Abigaëlle Rowan
Chère Abigaëlle,

Je m'excuse du temps de ma réponse ainsi que je ne pourrais pas assister à votre union, je pensais pouvoir venir mais le temps de trajet est bien trop long pour venir. Je me sens coupable de vous faire une fausse joie. Je m'excuse de cette tromperie. Pour l'instant, je suis à Corval sur les terres de l'Ouest. Je reprendrais la route d'ici quelques jours.
Ma chère et douce amie, je m'en veux encore de ne pas être présent pour ce jour de liesse. Peut-être si je peux, je viendrais à Boisdorée. Mais avant cela, combien de temps restez-vous sur vos terres natales ? Si le temps de trajet me le permet, je viendrais vous voir avant votre départ … De même, est-ce que vous viendrez à Hautjardin ? J'ose espérer que les Sept puissent nous permettent de nous voir malgré les aléas de la vie.
Par rapport à votre précédente missive, chère amie, j'imagine votre quotidien quand vous me décrivez la tranquillité des terres des Caron. Parlez-moi de la nourriture, est-elle bonne ? Quels sont les mets qu'on ne trouve pas chez nous ?
Je vous promet Abigaëlle que je ne me mettrais pas en danger, j'ai tellement désiré cet enfant que je ne souhaite pas le perdre à cause de mon imprudence. Et, dès que j'aurais écris ma composition, je vous la ferais parvenir. Vous êtes la gentillesse incarnée Abigaëlle mais je ne mérite pas vos louanges … Je ne suis qu'une femme qui souhaite jouer de son instrument. De même, vous savez, je suis gênée de recevoir autant de compliment concernant mon art. Ceci me rappelle ma rencontre avec le roi Rhaegar Targaryen … Nous avons joué de la musique ensemble lors de notre voyage dans la belle capitale. Je ne pensais pas pouvoir jouer avec lui et les Sept ont permis cette rencontre. Mais, ne parlons plus de ce passé … Pour votre frère, pensez-vous qu'il aime ce que je joue ? Comment va-t-il depuis la dernière fois que nous avons correspondu toutes les deux ? Je sais que je pourrais correspondre avec lui mais je n'ose pas lui parler.
Par la suite, vous m'avez parler de la description des terres des Selmy et des Carons ainsi que de la mésentente entre votre frère et votre futur époux. Je suis ravie que vous ne m'en voulez point à ce sujet. En revanche, j'ose espérer qu'un jour prochain, ils puissent s'entendre et que vous vivez tous en harmonie. Il n'est pas bon de vivre dans une atmosphère querelleuse ou des querelles intestines brisent des familles. Que les Sept puissent apporter la paix entre ces deux hommes.
Pour votre cousine, je suis heureuse que sa grossesse se passe bien. Ainsi, cette année, de nombreux enfants verront le jour sur le sol de Westeros. Ceci me permet de faire le lien avec ma grossesse, tout se passe. Le bébé bouge, il me donne des coups. D'ici cinq mois, je pourrais serrer dans les bras de mon enfant … J'aimerais tellement que vous puissiez voir mon enfant mais je ne vous oblige à rien.
Pour votre robe, j'en suis sûre que vous serez magnifique dedans. Bien que je ne pourrais pas la voir, peut-être pourriez-vous m'en parler dès que vos noces seront terminées.
Malheureusement pour Corneilla, je n'ai point visité les bois sacrés, je n'osais pas entrer dans un lieu sacré et vénéré. Peut-être que votre époux et vous-même iraient dans les Conflans, si c'est le cas, tenez-moi au courant. J'ignore encore si Garlan restera là-bas pour les chantiers, j'ose espérer qu'il sera présent pour la naissance de son enfant. De même, je ne sais pas si je reviendrais dans les Conflans, peut-être que oui ou peut-être que non. Mais, dans tout les cas, si je retourne dans les Conflans, je vous tiendrais informée. De même, si je peux, je viendrais vous voir à Serena.
Ma chère amie, je m'en sens encore désolée de ne point venir … Cela me fait du mal … Je m'égare dans mes pensées, pour me recentrer sur votre dernière missive, Garlan correspond avec moi quand il a le temps. Je ne peux pas lui en vouloir d'être rester là-bas ni de ne point m'écrire plus souvent. Ne vous en faites pas chère Abigaëlle.
Je vous remercie pour les prénoms, vous avez raison, je pense que Mina irait bien pour une petite princesse. Pour mes envies, je dois avouer que je suis friande des œufs de cailles ainsi que fruits. Je n'ai pas d'envies étranges.
Pour son écuyer, il y a eu une affaire concernant un vol, des personnes malhonnêtes ont accusé cet orphelin de vol, or, ce n'était pas le cas. Après, la conclusion de cette affaire, Garlan a préféré demander à son frère de prendre sous son aile, le petit Sacha.
Prenez soin de vous chère amie,
Que les Sept vous accordent le bonheur, la joie et la félicité,

Lady Leonette Tyrell
Revenir en haut Aller en bas
Roturier
avatar
Roturier
Valar Dohaeris
Ft : Sam Heughan
Multi-Compte : Boadicée Sand, Arya Stark, Sacha
Messages : 784
Date d'inscription : 11/03/2017

MessageSujet: Re: Les fleurs de pommier (Abi&Leo)   Dim 15 Avr - 15:20

An 299
Lune 6
Semaine 4


Chère Leonette

Je vous en pris, ne vous excusez pas tant. Je connais maintenant le voyage et je sais que parfois le voyage est plus long que ce que nous pouvons imaginer. J’en tiens pour preuve que nous somme parmi début de la sixième lune et que nous approchons seulement de Boisdorés . J’ai vraiment hâte d’arriver, tout en le craignant un peu à cause du mariage. Pour tout vous dire j’ignore exactement combien de temps nous resterons, peut-être une lune. Je l’espère en tout cas. J’espère également que nous passerons au retour à Hautjardin, mais je ne peut rien promettre, je ne décide pas du trajet, Lady Bethany ne peut voyager trop longtemps sans souffrir

Quand aux repas de l’Orage je ne sais que vous dire, je ne suis pas une fine gourmets, les plats sont bons et préparé certes différemment, mais pas plus que cela … Je m’attendais à avoir beaucoup plus d’épices, puisque nous sommes près de Dorne, mais de nouveau pas tant que ça. Peut-être les Caron ne voulaient-ils pas brusquer mon palais ? Je ne saurais vous dire. Je demanderais à l’occasion.

J’ignorais que vous aviez pus jouer de la musique avec notre roi ! Voilà un grand honneur que vous avez eu. Et apprenez donc à accepter les compliments ! Je ne suis pas gentille je ne dis que la vérité.

Concernant mon frère j’ignorais que vous aviez correspondu, je suppose qu’il sera ravi de converser de nouveau avec vous, je lui en toucherais un mot à l’occasion. Il est si impatient en ce moment de revenir à Boisdorés, un enfant ! Je suis comme lui, je ne peux pas réellement le critiquer, j’ai envie de revoir nos jardins. Quant à faire la paix avec Bryce … J’ignore si cela est possible, prions les sept qu’un jour ils soient d’accord sur une chose.

J’espère voir un jour votre enfant ! Je suis sûre qu’il vous ressemblera ! Ellyn va toujours très bien, c’est une jeune femme des plus énergiques et des plus délicieuses. J’ai hâte de la revoir comme vous. Je ferais quelques broderies pour votre enfants ! Je vous ferais un petit croquis de la tenue une fois le mariage passé, je vous le promets.

Je vous en pris, ne vous excusez plus de ne pouvoir venir. Cela arrive à tous, les voyages sont ainsi. Je suis heureuse de voir que vous correspondez avec votre époux. Je suis sûre qu’il viendra vous retrouver lorsque votre enfant sera né. Il semble très attaché à vous.

Et vous avez écris la petite Sacha. Est-ce une erreur de votre part ? Ou l’écuyer de Ser Garlan était une jeune fille ? Je croyais que seul les hommes pouvaient devenir chevalier ? Et comment cet enfant est-elle devenue écuyer ? Voilà qui me surprend !

Je vous remercie !
Que les sept vous gardent et vous amènent paix, et amour
Avec toute mon affection.
Lady Abigaëlle Rowan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Les fleurs de pommier (Abi&Leo)   Mar 8 Mai - 12:30

Hautjardin, lune 7 semaine 3, an 299
à la destination d'Abigaëlle de la maison Caron

Ma chère amie,

Je m'excuse du temps de la rédaction de ma missive … Je suis arrivée hier à Hautjardin et je n'ai pas eu le loisir de pouvoir correspondre avec vous. J'aurais aimé pouvoir venir sur vos terres natales malheureusement je devais rentrer à Hautjardin. Je m'excuse …
Pour votre retour à Hautjardin, je serais heureuse de vous accueillir ainsi que votre nouvelle famille. Avez-vous discuté des modalités de votre voyage avec Lady Bethany ?
Je vous remercie pour les détails que vous m'avez donné concernant les plats typiquement de la région de l'orage.
Pour notre roi, c'était un merveilleux moment … J'aimerais revoir sa majesté mais je ne pense pas que cela soit possible pour l'instant. De même, j'avais appris le décès de l'auguste mère de notre bien-aimé monarque, j'aurais aimé faire quelque chose pour adoucir ce triste moment. Mais, je ne suis pas une intime du roi, je ne peux pas faire quelque chose pour l'aider dans son deuil. C'est toujours difficile de perdre un membre de notre famille … Mais, ne parlons plus de cela ma chère amie.
Concernant les compliments, je me sens toujours gênée de recevoir ces derniers. Qu'ai-je fait pour mériter de tels louanges ? Je ne suis rien comparé à certaines personnes. Mais, je vous remercie ma chère.
Pour votre frère, je dois avouer que j'avais commencé une correspondance avec lui à un moment donné mais j'ai arrêté. Ne vous en faites pas, personne n'est obligé de correspondre avec moi.
Mais chère amie, parlez-moi de votre mariage, racontez-moi tout … Qu'ai-je raté ? Est-ce que vous êtes de nouveau sur les terres de votre époux ?
Ma chère amie, vous êtes trop bonne avec moi, j'accepte avec grand plaisir votre futur présent pour la naissance de mon enfant. Votre cousine a-t-elle accouché ? Comment va-t-elle ?
Je prie les Sept pour que Garlan puisse venir voir notre enfant … Je me demande si mon fils ou ma fille ressemblera à son père ou à moi-même. Mais, d'ici quatre lunes, je pourrais enfin prendre mon enfant dans mes bras … J'ai si hâte ma chère amie de pouvoir serrer mon enfant, de le cajoler et de l’inonder de mon amour maternel.
Je ne pensais pas avoir dit que Sacha était une fille … Je … Je crois que j'ai fait une erreur d’inattention mon amie. Mais, que pensez-vous qu'une fille puisse devenir un chevalier ? Est-ce que cela vous semble immorale mon amie ?
Pour ma part, je pense que si Sacha était une fille, cela me dérangerais pas qu'elle puisse apprendre à devenir un chevalier.
Mais, qu'importe si Sacha est une fille ou un garçon, cela ne change pas que je souhaite l'éduquer. Je souhaite pouvoir l'aider à lire et à écrire. Est-ce mal ?
À présent, je dois vous laisser ma chère amie, vous me manquez et j'aimerais faire quelque chose pour que nous puisons nous revoir … Or, les Dieux ne nous laissent pas le loisir de nous rencontrer. Nous devons donc nous contenter de ces quelques missives …

Que les Sept vous bénissent chère amie et qu'elle vous apporte joie et bonheur dans votre union,

Lady Leonette Tyrell
Revenir en haut Aller en bas
Roturier
avatar
Roturier
Valar Dohaeris
Ft : Sam Heughan
Multi-Compte : Boadicée Sand, Arya Stark, Sacha
Messages : 784
Date d'inscription : 11/03/2017

MessageSujet: Re: Les fleurs de pommier (Abi&Leo)   Ven 18 Mai - 14:17

An 299
Lune 7 semaine 3

Mon amie,

Je vous en pris, je sais que lorsque nous voyageons il est parfois difficile d’écrire et lorsqu’on arrive, nous sommes si fatiguée, nous ne pouvons penser à tout. Vous deviez vous reposer et prendre soin de vous, c’était plus important que de m’écrire. Malheureusement nous ne passerons pas à Hautjardin,Lady Bethany et Lord Bryce souhaitent rentrer au plus vite ce que je peux comprendre, nous partons très bientôt d’ailleurs. Je suis navrée nous ne pourrons nous voir pour l’instant.

Vous n’avez pas à rougir des compliments que les gens vous font mon amie. S’ils vous en font c’est qu’ils sont mérités. Vous n’êtes pas rien mon amie, vous êtes vous, vous êtes une dame des plus charmante ! Et beau nombre des langues de vipères qui vous critiquez pour votre soi-disant infertilité étaient, et le sont toujours, jalouses de vous.

J’ignorais que mon frère correspondait avec vous, il ne m’en avait rien dit. Mais je suis sûre qu’il était ravi de correspondre avec vous. Tout comme moi je suis ravie de correspondre avec vous.

Concernant mon mariage … C’était une belle fête, ma mère a mit sans dessus, dessous, Boisdorés pour rendre la cérémonie parfaite. J’avais une robe argenté brodé de fleurs rouges, bleus, et jaune. Mon père avait insisté pour un petit diadème pour tenir un petit voile léger argenté aussi. La cérémonie s’est très bien passé. Nous avons été couverts de cadeaux. Quand à ma cousine elle va bien, elle a accouché d’un petit garçon, elle est toujours aussi resplendissante que d’habitude !

Je suis sûre que vous serez une mère magnifique ! Et je prie avec vous que Ser Garlan sera là avec vous. Il serait dommage pour lui de louper la naissance de son enfant.

Je pense qu’une fille peut devenir devenir chevalier si elle en a le ferme désir et la ferme motivation. Je ne pense pas que cela soit immorale … Si elle respecte les codes de la Mère et de la Jouvencelle. Pourquoi ne pourrait-elle pas être chevalier ? Je pense que vous avez une merveilleuse idée de vouloir l’éduquer. Elle était orpheline ! Si elle veut être un chevalier digne de ce nom elle doit être éduquée, savoir lire, écrire, et compter. Ce n’est pas un mal mais un bien.

Je vais vous laisser je dois continuer le petit cadeau que j’ai prévu pour votre enfant, je suis toujours ravie de prendre la plume pour écrire avec vous. Nous nous reverrons j’en suis sûre ! Il y aura bien une occasion où nous nous reverrons.

Avec toute mon amitié,
Que les Sept veillent sur vous, votre époux et votre enfant
Avec mon affection,

Abigaëlle Caron
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Les fleurs de pommier (Abi&Leo)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les fleurs de pommier (Abi&Leo)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Estimé,Magloire Que sont devenues les fleurs du temps passé?
» Un intrus dans mes parterres de fleurs
» Vin de fleurs de sureau
» Le langage des fleurs... Petit test...
» Lui dire avec des fleurs...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp abandonnés-
Sauter vers: