RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
Nous avons besoin de monde dans à Dorne, dans les IDF, dans le Val et le Bief ! Points à la clé !

Une nouvelle édition de la Gazette a été publiée !! Vite allez la lire
La prochaine MAJ aura lieu le 29 & 30 septembre !

Partagez | 
 

 Le temps du départ feat Alyx

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Paon d'Argent
avatar
Le Paon d'Argent
Valar Dohaeris


Ft : Jenna Coleman
Multi-Compte : Dacey Mormont - Andar Royce - Leeven Botley - Blurd Mervault
Messages : 794
Date d'inscription : 30/09/2016

MessageSujet: Le temps du départ feat Alyx   Dim 11 Fév - 15:18


Le temps du départ.

Semaine 3, lune 5, an 299
Des yeux qui se fermaient en pleine journée, des déplacements de plus en plus difficiles, Azilys se sentait de moins en moins à son aise. Cette grossesse commençait à l'empêcher de vivre comme elle l'entendait, mais surtout à lui puiser toutes ses forces. Le mestre de la dent d'or était déjà venu plusieurs fois la voir, craignant peut-être qu'il arrive la même chose qu'à sa maîtresse, mais surtout, il s'interrogeait sur le terme, le ventre d'Azilysétait si rond, si encombrant, il vint même à souffler à l'oreille d'Humfrey qu'il ne serait pas étonnant que plusieurs enfants se trouvent dans son ventre. Bien sûr, aucun des deux, n'osa le dire face à la Serrett, sachant bien les réactions violentes qu'elle pourrait avoir face à cette nouvelle. Un seul enfant lui suffisait bien assez. En tout cas, il fallait vraiment marcher sur des œufs pour pouvoir s'en approcher, il n'y avait qu'envers Alyx qu'Azilysse montrait douce et prévenante. 

Dès qu'elle le pouvait, le Paon d'argent allait lui tenir compagnie, même si la culpabilité pouvait la dévorer. Sa soeur en coeur avait perdu son enfant et elle se retrouvait auprès d'elle, le ventre rond. Un sentiment bizarre la culpabilité, un sentiment peu commun pour Azilys, mais elle avait fait le choix de ne pas l'abandonner. Alyx avait besoin d'elle et pour elle, était prête à escalader des montagnes, même si elle était, en vue de son état, plus capable de rouler comme une barrique pour descendre que de gravir le moindre petit mont. En tout cas, elle n'avait pas été décidée de partir, malgré les recommandations du Mestre de retourner à Montargentjusqu'à l'accouchement, mais après avoir reçu une lettre de son propre homme de lettres et surtout une histoire d'affaire que Tybolt gérait au plus mal, Azilys se résigna à préparer son voyage de retour.

Le départ était pour bientôt, Humfrey préparait déjà le fiacre qui allait les ramener, à l'inverse, après s'être reposé, la Serrett prit la direction de la chambre de son amie pour aller lui dire en revoir. Un réel déchirement de la laisser, mais elle pouvait comprendre que la gérance des mines d'argent devait être reprise par les bonnes mains. Mains posées sur les hanches, son allure au ralenti avait tendance à lui faire lever les yeux au ciel. Vraiment, elle se demandait quelle femme pouvait aimer être dans cet état, et surtout apprécier tous ses mouvements qui pouvaient être très douloureux, si l'enfant était mal positionné.

Arrivée devant la porte, celle-ci s'ouvrit au même moment, une servante sortait de là. Lui laissant la place pour passer, un sourire vint éclairer son visage en voyant son amie dans son lit, ne s'occupant pas de tout de la femme qui avait croisé sa route.

- Tu dois garder le lit encore combien de temps ?

Tant bien que mal, elle arriva jusqu'à elle, s'installant près d'elle dans le lit, sans savoir, si elle allait réussir à se relever seule. Posant sa tête contre l'épaule de son amie, elle vint finalement à souffler :

- Humfrey est en train de préparer notre départ, nous n'avons sûrement pas beaucoup de temps. Il a bien des défauts, mais lorsqu'il a un objectif, rien ne pas l'arrêter.


AVENGEDINCHAINS


the appearances of marriage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La fille de la dent d'or
avatar
La fille de la dent d'or
Valar Dohaeris


Ft : Hanna Mangan Lawrence
Multi-Compte : Rhaenys Targaryen || Bethany Selmy || Wylla Manderly
Messages : 4984
Date d'inscription : 27/08/2015

MessageSujet: Re: Le temps du départ feat Alyx   Jeu 15 Fév - 19:27


Le temps du départ
Daven & Alyx & Azilys| 299, lune 5, semaine 3

Trois longues semaines venaient de s’écoulaient depuis cette terrible journée qui avait fait trembler la Dent d’Or toute entière. Une journée rouge où le sang de l’héritière avait coulé en abondance laissant l’étranger venir ravir son fils qui grandissait dans son ventre depuis sept longues lunes. Souffrance, hurlement et peur avaient envahis les appartements les appartements, laissant dans l’incertitude chaque personne présente. Cependant Alyx s’était battu comme une lionne pour rester parmi les siens, elle avait puisé au-delà de ce qu’elle aurait cru possible, allant chercher chaque parcelle d’énergie que son corps pouvait avoir pour s’en sortir, pour rester consciente le plus longtemps possible pour expulser son enfant hors de son ventre. Après deux longs jours où la jeune femme était restée inconsciente, elle avait fini par revenir, ouvrant ses yeux sur le monde avec de drôle de sensation. Le plus dur était passée, maintenant il fallait patienter avant de pouvoir enfin se lever et quitter son lit. Reprendre un semblant de vie normal. Elle savait très bien qu’il lui faudrait encore de longues semaines pour complètement se remettre. Mais elle était en vie et c’était peut-être le plus beau cadeau qu’elle avait pu faire à sa famille et à sa meilleure amie.

La Lefford n’avait pas encore retrouvé toute sa splendeur, toute son assurance. Si la tristesse n’avait pas atteint son cœur, la culpabilité la rongeait et ce fut encore plus le cas quand elle apprit que l’enfant était un petit garçon. Un fils. Elle avait eu la possibilité de mettre au monde un garçon et elle avait échoué dans sa tâche, dans son devoir d’épouse. L’héritière était toujours sans héritier. La lignée des Lefford étaient toujours menacé par l’absence de garçon. Malgré le fait qu’elle soit jeune, cela taraudait cependant la brune. Elle se devait de donner un fils à la Dent d’Or afin que leur famille puisse continuer de régner en maître sur leur domaine et sur la frontière avec le Conflans. Si elle avait arrêté de prendre du thé au lune, ce n’était pas pour perdre son enfant. Avait-elle bien fait ? Cette question revenait sans cesse dans sa tête. Elle l’avait fait par amour pour Daven mais au final elle était tombée enceinte au mauvais moment. Peut-être que pour sa prochaine grossesse, elle aurait plus de chance que la première fois.

Alyx s’ennuyait ferme dans ses appartements, plus les jours passaient plus ses périodes d’éveil durait longtemps, et elle ne pouvait pas bouger. Elle lisait beaucoup mais cela lui donnait des douleurs dans la nuque. Elle appréciait donc toujours les visites de ses proches qui lui permettait de tuer le temps et de lui faire oublier un peu son alitement peu agréable. Une servante passa le pas de la porte de l’antre de la jeune femme. Cette dernière venait l’aider pour faire un brin de toilette. Un moment où les pauvres servantes repartaient bien souvent tremblante sous la mauvaise humeur de leur maîtresse. Celle-ci ne fit pas exception à la règle. Elle repartit bien vite mais fit place à Azilys. La vision de sa meilleure éclaira le visage de la Lefford. La question de la Serrett fit grimacé la brune.
« Au moins une semaine encore… Mais le mestre aura le dernier mot…s’il juge que je ne suis pas en état de me lever il me fera garder le lit une semaine de plus. »

Azilys la rejoignit dans le lit et son amie posa sa tête sur épaule. Alyx se cala et l’entoura dans ses bras, posant sa joue contre sa tête. Ses petits moments étaient rares mais si précieux aux yeux de la Lefford. Cela lui donnait le courage de continuer d’attendre que les jours passent, que les heures s’écoulent. Cependant son cœur se serra quand elle lui annonça qu’Humfrey préparait leur départ. Sans la présence du paon d’argent, tout serait plus morne. Attendre deviendrait encore plus long. Mais avec le ventre de la jeune femme qui était bien plus imposant que celui d’Alyx au même stade, il était plus prudent pour Azilys de rentrer à Montargent et d’attendre la venue de son enfant là-bas, au calme. C’était bien étrange cependant.
« Tu vas me manquer. Je te promets que dès que je serais en état je viendrais te voir. »

Alyx avait peur pour son amie, elle ne voulait pas la voir subir le même malheur qu’elle. L’idée même de la perdre l’effrayait. L’héritière de Leo Lefford n’avait que peu d’ami mais ceux qu’elle possédait elle les chérissait de tout son cœur et ne supportait pas de les voir souffrir. S’il arrivait quoi que ce soit à Azilys, la jeune fille aurait bien du mal à s’en remettre.
« Soit prudente, je ne veux pas qu’il t’arrive le même malheur. Je ne le supporterais pas. Envoie-moi un corbeau quand tu seras arrivé, que je sois rassurée. »

Le mestre lui avait dit que le stress et l’anxiété ne l’aiderait pas à se remettre sur pieds mais savoir sa meilleure amie sur la route avec son ventre, l’inquiétait forcément. Même si visiblement l’époux d’Azilys avait quelques qualités.
« Il est vrai qu’on ne peut pas lui retirer sa loyauté à ton égard. Ce n’est pas plus mal même si ça ne suffira pas à me rassurer. »

egotrip





Le temps irrevocable a fui, l'heure s'achève. Mais toi. Quand tu reviens, te traverse mon rêve, tes bras sont plus frais que le jour qui se lève. Tes plus clairs. A travers le passé ma mémoire t'embrasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Paon d'Argent
avatar
Le Paon d'Argent
Valar Dohaeris


Ft : Jenna Coleman
Multi-Compte : Dacey Mormont - Andar Royce - Leeven Botley - Blurd Mervault
Messages : 794
Date d'inscription : 30/09/2016

MessageSujet: Re: Le temps du départ feat Alyx   Lun 5 Mar - 17:22


Le temps du départ.

Semaine 3, lune 5, an 299
Il lui était important, pour ne pas dire précieux, de passer un moment avec Alyx avant de reprendre la route pour Montargent. La quitter alors qu'elle n'avait pas encore quitté son lit, lui déchirait le coeur, mais les affaires de son fief l'attendaient, puis cela faisait déjà quelques jours que le Mestre de la dent d'Or poussait le jeune couple à regagner leur terre. La fatigue due à sa grossesse se faisait de plus en plus ressentir, Azilys détestait être dans cet état, était-il réellement possible que des femmes puissent aimer être enceinte ?! Enfin, à ce moment précis, elle était décidée à oublier ses sensations désagréables pour ne penser qu'à Alyx. Il lui était déjà assez difficile de faire face à elle en étant enceinte avec ce qu'elle avait vécu.

Une fois rentrée dans la chambre, elle vint à demander combien de temps sa meilleure amie se devait de rester au lit. Une semaine à deux ! Quelle horreur ! Azilysn'aimerait pas être à sa place, il lui était si difficile de rester cloîtrer à un endroit, quoique qu'en ce moment, elle savourait ses instants dans les fauteuils ou elle pouvait dormir et plus bouger. S'installant auprès de son amie, elle posa sa tête sur son épaule et Alyx vint à l'entourer de son bras. Un rapprochement empli d'émotion et précieux. Azilys ne voulait pas partir, elle aurait voulu être présente le jour ou l'héritière de la dent d'or pourrait quitter le lit, mais tout ne pouvait pas aller dans ce sens.

« Tu vas me manquer. Je te promets que dès que je serais en état je viendrais te voir. »

Sur ces paroles, Azilys vint à attraper sa main libre pour la serrer. Nul besoin de mot pour lui faire comprendre qu'elle avait hâte que cela arrive. Le Paon d'argent n'était pas dupe, elle savait qu'elle ne pourrait plus quitter Montargent avant l'arrivée de son enfant, cela allait lui paraître bien long, bien sûr, elle trouverait de quoi s'occuper, mais Humfrey et Tybolt sous le même toit, si longtemps, cela la fatiguait d'avance, même si c'était bon pour son plan. 

« Soit prudente, je ne veux pas qu’il t’arrive le même malheur. Je ne le supporterais pas. Envoie-moi un corbeau quand tu seras arrivé, que je sois rassurée. »

Le même malheur ?! Sa gorge se serra, elle avait envie de dire à son amie qu'elle aurait d'autres enfants, que celui-ci se devait être oublié, mais elle en était incapable. Ce genre de discours serait venu avant de tomber elle-même enceinte, car malgré qu'Azilys ne soit pas ravi d'être enceinte, une part d'elle voulait déjà protéger son enfant, une toute petite part. 

- Promis.

Et cela serait la première chose qu'elle viendrait à faire. Surement, aurait-elle beaucoup de choses à lui dire ? Surtout un si long voyage en tête à tête avec Humfrey. Il était devenu très prévenant à son égard, mais cela n'empêchait pas qu'elle ne le voyait que comme un moyen de faire souffrir son demi-frère. Oui, malheureusement, son plan de vengeance envers son époux avait l'air d'avoir échoué, il ne paraissait pas si mal auprès d'elle. Lui qui avait plaint celui qui viendrait à l'épouser, quel idiot !

« Il est vrai qu’on ne peut pas lui retirer sa loyauté à ton égard. Ce n’est pas plus mal même si ça ne suffira pas à me rassurer. »

Il fallait vraiment qu'elle rassure son amie, celle-ci ne devait pas s'inquiéter pour elle tout le long de la route de la Dent d'or à Montargent. Alors d'un sourire et d'un ton espiègle, elle répondit : 

- Le seul risque qu'il peut y avoir, c'est qu'Humfrey vienne à se transformer en laquais s'il continue à agir de la sorte.

Là, elle ne put s'empêcher de rire. Humfrey, le chevalier toujours de bonne humeur pouvait devenir insupportable, mais ces derniers temps, il lui avait montré qu'il pouvait prendre les choses en mains et pas forcément que d'exécuter ses ordres. Un peu de défi n'était pas pour lui déplaire. Pouffant un coup, elle ajouta : 

- En vérité, il m'a bien soutenu, ces derniers jours, je lui en suis reconnaissante.


Bien sûr, elle n'irait jamais lui avouer, il pourrait croire qu'elle avait fini par l'apprécier et ce n'était vraiment pas le cas, dans son esprit. Il savait simplement bien la soutenir quand elle en avait besoin et c'était bien suffisant. En tout cas, la position actuelle lui donnait envie de dormir, alors que cela ne faisait pas si longtemps qu'elle s'était réveillé, saleté de grossesse.

- Tu crois qu'on peut continuer une vengeance même en étant épuisée ?

AVENGEDINCHAINS


the appearances of marriage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La fille de la dent d'or
avatar
La fille de la dent d'or
Valar Dohaeris


Ft : Hanna Mangan Lawrence
Multi-Compte : Rhaenys Targaryen || Bethany Selmy || Wylla Manderly
Messages : 4984
Date d'inscription : 27/08/2015

MessageSujet: Re: Le temps du départ feat Alyx   Sam 17 Mar - 17:15


Le temps du départ
Daven & Alyx & Azilys| 299, lune 5, semaine 3

Azilys lui promit de lui écrire quand cette dernière arriverait à Montargent, cela rassurait surement la fille de la Dent d’Or de savoir son amie arrivée à bon port avec l’enfant qu’elle portait. Elle ne désirait pas les dieux se montrent aussi cruel envers le paon d’argent qu’envers elle. Certaines femmes pourraient voir la perte de leur enfant comme la chose la plus triste possible dans ce monde, ce n’était pas le cas d’Alyx. Elle n’avait ressenti aucun instinct maternel particulier, elle n’avait pas cherché à faire vivre son enfant quand son corps avait décidé d’expulser ce corps qui grandissait dans son ventre, elle s’était juste battu pour rester envie. Elle avait échoué à porter ce bébé durant dix lunes mais elle ne voulait pas priver sa famille d’un possible héritier. Rester en vie avait été sa seule option. Son cœur ne s’était jamais serré de tristesse à l’évocation de ce petit garçon qui n’avait jamais ouvert les yeux sur la Dent d’Or.

La plaisanterie d’Azilys étira les lèvres de la Lefford. Humfrey était parfois exaspérant et plein de mauvais surprise avec des paroles pas approprié à un futur lord. Heureusement que le paon dirigerait sa maison et qu’elle dirigeait son couple. L’imaginait prendre le rôle du laquais n’était pas impossible dans l’esprit d’Alyx. Mais pour son amie, elle espérait qu’il n’en viendrait pas à cet extrême et resterait dans le fiacre à veiller sur son épouse afin qu’il ne lui arrive rien jusqu’à Montargent. Même s’il avait la qualité de tenir la Serrett dans son cœur, de veiller sur elle. Il n’avait que cela pour lui. Mais dans un sens, cela rassurait l’héritière de la Dent D’Or, son amie était entre de bonne main, avec quelqu’un qui ne lui voulait pas de mal et c’était l’essentiel pour la brune alitée.
« Cela serait fort gênant s’il arrivait à s’abaisser à une telle chose… Prions pour qu’il est suffisamment d’honneur pour ne pas faire cela. Ce serait fort dégradant pour son image. »

La question que posa son amie, laissa Alyx à sa réflexion. Elle savait que le plan d’Azilys était en cours contre Tybolt. Mais avec son état, il était vrai qu’elles pouvaient se poser cette question, car les plans viendraient à être bouleversé, chamboulé et revu. Si par le passé, rien aurait arrêter le duo de l’ouest, aujourd’hui les choses avaient évolué, changé. La Lefford ne voyait plus vraiment le monde de la même manière depuis sa fausse couche. Une question pouvait se poser, devait-on continuer à obtenir réparation en y laissant sa propre santé ? Sa propre vie ? Est-ce que cela en valait vraiment la peine ? Des pour et des contre venaient jouer dans cette balance à l’équilibre fragile. Chaque situation était différente et devait être traité séparément.
« Je l’ignore. Mais serait-ce grave de reporter la suite de tes plans à après ton accouchement. Vaut-il mieux accueillir ton enfant, ton héritier sereinement plutôt que de rester concentrer sur ta vengeance. Fut un temps, je t’aurais surement dit qu’une grossesse ne devrait rien arrêter mais avec ce qu’il vient de se passer… La prudence serait plus de mise, tu pourrais commettre une erreur avec la fatigue. Mais seule toi peut prendre cette décision. Je te soutiendrais comme toujours quel que soit ton choix. »

Elle ne voulait juste pas que son amie joue avec sa vie. Un esprit fatigué était moins alerte et les erreurs dans ce monde était fatale. Elles n’avaient jamais commis de faux pas, elles ne devaient pas commencer à en faire même si elle se serrait les coudes envers et contre tout. La vie leur apprenait maintes choses et il y avait des leçons à tirer quotidiennement de la vie. Elle était parfois plus compliquée que d’autres apprendre. Mais à la fin, cela finissait toujours par rentrer.

egotrip





Le temps irrevocable a fui, l'heure s'achève. Mais toi. Quand tu reviens, te traverse mon rêve, tes bras sont plus frais que le jour qui se lève. Tes plus clairs. A travers le passé ma mémoire t'embrasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Paon d'Argent
avatar
Le Paon d'Argent
Valar Dohaeris


Ft : Jenna Coleman
Multi-Compte : Dacey Mormont - Andar Royce - Leeven Botley - Blurd Mervault
Messages : 794
Date d'inscription : 30/09/2016

MessageSujet: Re: Le temps du départ feat Alyx   Mer 21 Mar - 10:51


Le temps du départ.

Semaine 3, lune 5, an 299
Pouvoir rire d'Humfrey, un de ces passe-temps favoris. Mais du moins à présent, elle ne faisait pas que la critiquer, Azilys arrivait à lui trouver des petites qualités, s'habituant aussi d'une certaine façon à sa présence auprès d'elle. Bien sûr, il pouvait continuer à l'agacer au plus au point, mais du moins, jusqu'à ce jour, il avait toujours agi pour elle et non contre elle, à l'inverse de Tybolt. La fatigue tirait les traits de son visage, le Paon d'Argent rêvait à la fois de vite expulser l'enfant de son ventre et en même temps craindre l'accouchement, surtout depuis qu'elle avait assisté à celui d'Alyx. La souffrance hantait ses pas, l'héritière de la dent d'or avait été très courageuse, mais la Serrett doutait qu'elle soit capable de se battre avec tant de vigueur. Finalement, la tête posée contre l'épaule de son amie, leurs mains liées, elle vient à l'interroger sur la suite de sa vengeance dans un grand état de fatigue. Azilys commençait à douter de sa capacité à continuer. En même temps, traverser un couloir lui était déjà difficile, tout comme de ne pas sombrer dans le sommeil, alors comment réussir à utiliser son esprit pour une vengeance ?

« Je l’ignore. Mais serait-ce grave de reporter la suite de tes plans à après ton accouchement. Vaut-il mieux accueillir ton enfant, ton héritier sereinement plutôt que de rester concentrer sur ta vengeance. Fut un temps, je t’aurais surement dit qu’une grossesse ne devrait rien arrêter mais avec ce qu’il vient de se passer… La prudence serait plus de mise, tu pourrais commettre une erreur avec la fatigue. Mais seule toi peut prendre cette décision. Je te soutiendrais comme toujours quel que soit ton choix. »

Accueillir son héritier sereinement, la propre grossesse d'Alyx, la prudence, une erreur due à la fatigue, mais surtout un soutient sans failles. Oui, Azilys avait retenu les points forts de la réponse de son amie. Surement, avait-elle raison, mais il lui était si dur de laisser partir sa vengeance, de ne devoir se concentrer que sur son ventre rond les prochaines lunes. Devenir mère n'avait jamais été son objectif principal, mais n'avait-elle pas été la mère de sa jumelle et son jeune frère après qu'Azénor se soit suicidé. À l'âge de six ans, elle avait pris ce rôle de protectrice des siens, de soutiens et de réconfort. Elle avait dû grandir d'un coup, pour leur permettre d'avoir une belle vie sans ombrage. Laisser sa vengeance serait les laisser eux dans son esprit. La voix emplie d'émotion, elle vint à dire : 

- En ce moment, je n'arrête pas de rêver d'eux, je pensais avoir réussi à faire mon deuil, mais dans mes rêves, ils sont près de moi, en vie, on se prépare tous ensemble à accueillir le nouveau Paon et à mon réveil, je les perds à nouveau. La peine, leurs absences, leurs manques revient d'un coup. Il ne me reste que cette vengeance, je ne peux laisser leurs morts impunis.

Des larmes vinrent à couler sur ses joues, encore bien incapables de les retenir. Elle détestait vraiment de ne pas pouvoir maîtriser ses sentiments ces derniers temps, mais n'était-ce pas la preuve de lever le pied ? Alyx n'avait pas tort, même si le Paon d'argent se sentait incapable de le faire.

- Cette grossesse me rend vraiment trop émotive. Nous ne devrions pas parler de ça avec ce que tu as vécu, toi aussi, tu dois te reposer et te ménager. 

Oui, il y avait bien plus que ses tracas. Alyx n'avait pas été loin de rejoindre l'étranger, elle devait simplement à ce moment précis, remercier tout ce qui était possible de remercier, pour avoir laissé la Lefford en vie. 

- Je dois t'avouer, que même si je n'aime pas te partager, ton lion est sûrement le meilleur époux qui tu pouvais avoir, il t'aime d'un amour sincère, je l'ai vu. Tout ira bien pour toi, j'en ai la certitude.

AVENGEDINCHAINS


the appearances of marriage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La fille de la dent d'or
avatar
La fille de la dent d'or
Valar Dohaeris


Ft : Hanna Mangan Lawrence
Multi-Compte : Rhaenys Targaryen || Bethany Selmy || Wylla Manderly
Messages : 4984
Date d'inscription : 27/08/2015

MessageSujet: Re: Le temps du départ feat Alyx   Mar 27 Mar - 19:18


Le temps du départ
Daven & Alyx & Azilys| 299, lune 5, semaine 3

Alyx serra un peu plus son amie dans ses bras sentant qu’elle était submergé par les émotions. La grossesse avait cette inconvénient, elles perdaient tout contrôle sur les réactions émotionnelles, pouvant pleurer pour un rien ou s’énerver pour des broutilles. Tout était amplifié et il n’y avait rien à faire contre cela malheureusement. La Lefford était soulagée de ne plus être soumise à ce genre de désagrément qui pouvait se révéler dangereux quand on jouait dans les intrigues politiques. Il fallait mettre en pause leur activité de femme héritière, devant laisser à d’autres le soin de gérer le contact humain pour sceller les accords et les alliances. Alors les vengeances qui pouvaient les soumettre à des émotions violentes étaient à limiter pour ne pas faire de faux pas et ne pas se laisser submerger par les flots de sentiment qui pouvaient les envahir. Et Azilys était dans ce cas, ses rêves, ses désirs, sa vengeance, tout se mélangeait et se confondait.
« Tu les vengeras, tu en as fait la promesse. Mais tu dois aussi te ménager. Tes émotions te contrôlent et tu sais aussi bien que moi que dans ce genre de situation on ne peut se permettre de perdre le contrôle. Je suis persuadée qu’ils ne t’en voudront pas si tu repousses ta vengeance. Tu la mèneras obligatoirement à sa fin quand tu auras l’esprit plus clair et moins soumis aux aléas de la grossesse. Sers-toi de leur présence pour en tirer force et quiétude. Ils t’accompagnent, te protègent et te soutiennent. Leurs morts seront vengées…juste pas demain car tu as besoin de repos et de tes forces pour accueillir ton héritier dans les meilleures conditions possibles. »

L’héritière de la Dent d’Or ne laisserait pas son amie se mettre en danger. Elle était peut-être alitée, mais ses mots avaient encore du sens pour beaucoup de gens et si elle désirait que quelqu’un se rend à Montargent pour elle afin d’éviter que son amie ne fasse une erreur elle le ferait.

Les lèvres d’Alyx s’étirèrent légèrement, amusée. Elle se ménageait quotidiennement en restant cloué dans son lit sur ordre du mestre. Et son moral n’était au plus bas, elle ne déprimait pas comme beaucoup de mère l’aurait fait. Elle ne pensait que trop peu à cet enfant mort qui était surement enterré auprès de ses ancêtres à l’heure qui l’était.
« Ne t’inquiète pas pour moi, je vais bien. »

Du moins elle allait mieux. Son corps n’avait pas encore totalement récupéré, elle pouvait le sentir de temps à autre au fin fond de ses entrailles, signe que le mestre avait malheureusement raison de la garder cloîtrer au lit. Cela lui coutait de lui donner raison mais parfois elle devait s’avouer vaincu. Sans parler du fait que son père n’apprécierait pas qu’elle désobéisse à l’homme de sciences. Et quand Leo Lefford avait le moindre poids dans une décision, la jeune fille perdait tout son piquant et obéissait comme une enfant sage. Elle n’avait jamais eu le cran de tenir tête à son paternel et elle ne l’aurait probablement jamais.

Daven… Azilys avait pu être témoin de l’amour du lion pour son épouse. Heureusement qu’il n’avait s’agit que du paon d’argent qui n’irait jamais nuire à son amie car ce genre de démonstration pouvait être dangereuse. Le lion était toujours dans l’action, laissant ses sentiments parler avec beaucoup trop de franchise. Alyx l’avait aidé à réfléchir avant d’agir ou de parler, mais il avait encore beaucoup à faire et quand il s’agissait d’elle, il se montrait être un très mauvais élève en la matière.
« C’est bien la seule chose que je ne pourrais jamais lui reprocher. Je suis parfois surprise à voir à quel point je suis importante à son cœur…je ne suis pas vraiment la lady la plus attachante de l’Ouest. Mais je crois que nous nous rejoignions sur un point toi et moi…Nous n’aimons pas partager l’autre. »

Alyx avait émis un léger rire qui se transforma rapidement en gémissement étouffer lorsque de son ventre lui rappela que la contraction de ses muscles n’étaient pas encore la bienvenue.


egotrip





Le temps irrevocable a fui, l'heure s'achève. Mais toi. Quand tu reviens, te traverse mon rêve, tes bras sont plus frais que le jour qui se lève. Tes plus clairs. A travers le passé ma mémoire t'embrasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Paon d'Argent
avatar
Le Paon d'Argent
Valar Dohaeris


Ft : Jenna Coleman
Multi-Compte : Dacey Mormont - Andar Royce - Leeven Botley - Blurd Mervault
Messages : 794
Date d'inscription : 30/09/2016

MessageSujet: Re: Le temps du départ feat Alyx   Lun 9 Avr - 20:39


Le temps du départ.

Semaine 3, lune 5, an 299
Les paroles d'Alyx l'avaient atteint au coeur. Oui, elle allait faire en sorte d'oublier sa vengeance, du moins le temps d'accoucher. Après avoir voulu le faire et y parvenir faisait une grande différence, mais les larmes qui coulaient sur ses joues était bien la preuve qu'elle se maîtrisait beaucoup moins. Une vraie plaie une grossesse dans son esprit. Préférant changer de sujet, ne voulant pas parler plus longtemps de choses fâcheuses surtout en vue de l'épreuve qu'avait traversé Alyx. Pour le coup, la réponse de l'héritière de la dent d'or, ne vint pas à la surprendre. Elle allait bien, elle ne semblait pas se chagriner davantage pour l'enfant perdu. De toute manière, même Azilyspouvait reconnaître que la vie de sa soeur de coeur comptait bien plus que celle d'un enfant. Des petits, elle pourrait en avoir d'autres, mais il n'y avait qu'une seule Alyx. Repensant tout de même à ce jour si marquant, les réactions de Daven lui revinrent à l'esprit, tout comme l'amour qu'il portait à son épouse. La Paon d'argent était très possessive quand il s'agissait de ses proches, mais là, elle était simplement heureuse que son amie soit aussi bien accompagnée. Elle méritait le meilleur et tant qu'il continuait à l'aimer ainsi, Azilys ne doutait pas du bonheur de la Lefford. Tout irait bien pour elle, c'était une certitude. Venant à dire ses pensées à Alyx, celle-ci vint à répondre :

« C’est bien la seule chose que je ne pourrais jamais lui reprocher. Je suis parfois surprise à voir à quel point je suis importante à son cœur…je ne suis pas vraiment la lady la plus attachante de l’Ouest. Mais je crois que nous nous rejoignions sur un point toi et moi…Nous n’aimons pas partager l’autre. »

Répondant à son rire, elle vint même à grimacer pour elle, en entendant son gémissement. Une moue vint à naître sur son visage. C'était sûrement idiot, mais la voir souffrir, lui donnait l'impression de souffrir, comme lorsque Aliénor se faisait mal. Posant sa main sur son ventre, elle pouvait de nouveau sentir le bébé gigoter. Fermant les yeux quelques secondes, elle vint à dire : 

- Si nous ne nous rejoignions, que sur un point !

Oui, elle était semblable sur bien des points. Ces filles de l'Ouest semblaient avoir été façonnées dans la même mine. L'une était faite d'Or, l'autre d'argent, mais leurs caractéristiques étaient les mêmes. Aliénor avait été son miroir physique, Alyx était son miroir de l'âme. Relevant la tête, elle ajouta d'un sourire : 

- En tout cas pour des héritières, nous avons réussi à trouver de bons époux, très différents, il faut le dire, mais qui nous embêtent pas pour nos affaires.


Il était certain dans son esprit que si elle venait à prendre les commandes de Montargent, Humfrey n'aurait pas forcément un point de vue à avoir dans les affaires familiales. Qui était-il pour savoir comment gérer un fief et des mines ? Si elle l'avait épousé, outre pour se venger de cette phrase qu'elle avait vue comme une insulte, c'était bien parce qu'il n'avait pas guère d'ambition. D'un soupir, des images d'un futur lointain lui vinrent à l'esprit.

- Je nous imagine les traits vieillis par le temps, ayant prouvé à tous qu'une femme peut gouverner un fief, tout en gardant sa puissance. 


AVENGEDINCHAINS


the appearances of marriage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La fille de la dent d'or
avatar
La fille de la dent d'or
Valar Dohaeris


Ft : Hanna Mangan Lawrence
Multi-Compte : Rhaenys Targaryen || Bethany Selmy || Wylla Manderly
Messages : 4984
Date d'inscription : 27/08/2015

MessageSujet: Re: Le temps du départ feat Alyx   Jeu 12 Avr - 9:18


Le temps du départ
Daven & Alyx & Azilys| 299, lune 5, semaine 3

Il était bien vrai que les deux jeunes femmes se rejoignaient bien plus que sur un seul point. Elles étaient beaucoup trop semblables dans leur façon d’être, de faire, de gérer les situations, leur vie. Leur fort caractère leur permettait bien des exploits que beaucoup de femmes ne pourraient accomplir et cela allait bien au-delà de leur statut d’héritière qui leur apportait certains avantages. Elles étaient des femmes qu’on ne pouvait museler, effrayé ou effrayé par des menaces car elles répliquaient avec plus de force et de piquant. Elles ne maniaient pas de lame, mais leurs mots pouvaient être plus tranchant qu’une épée et pour Alyx, l’utilisation de ce genre d’arme rendait n’importe qui infiniment plus dangereux qu’un soldat barbare sans état d’âme. Car démuni de son morceau d’acier, il était incapable de faire quoique ce soit. La Lefford avait passé de longues heures avec Daven pour qu’il ne soit plus ce genre d’homme, qu’il pense avec sa tête, qu’il fasse siffler les mots avec dangerosité sans l’aide de son épée. Ce n’était pas un combat gagné d’avance mais le lion avait fait des progrès. Certaines personnes étaient nées pour ça d’autres non et l’apprentissage en était d’autant plus long.

L’emprise des hommes sur les femmes étaient bien souvent un sujet stérile. Beaucoup de femmes étaient soumise à leur époux, fort caractère ou non. L’homme dirigeait mais dans leur cas à elle, c’était elles qui menaient la danse. Ne laissant pas leur époux respectif interférer dans leur affaire. Bien qu’Alyx devait rester prudente avec Daven, l’ambition du lion était dangereuse et devait être maîtrisé. Leur mariage avait anéanti toute prétention possible du chevalier sur le Roc mais il n’en restait pas moins déterminé à s’élevé-là n’était pas sa place. Il se brûlait bien trop souvent les ailes mais n’apprenait pas pour autant. Il retournait toujours à la charge comme un insecte attiré par le sucre. La Lefford surveillant mais ne disait rien tant que cela ne m’était pas en péril sa famille, sa maison, son héritage. Un jour le Lannister apprendrait par lassitude, mais ce jour n’était malheureusement pas encore arrivée.
« Il est vrai que nous avons bien réussi de ce point de vue-là. Le mariage matrilinéaire aide également à calmer les ardeurs de ces messieurs. Cependant je dois surveiller Daven, ses ambitions trop grandes peuvent s’avérer dangereuse. Si ne fait rien ne mettant en danger la Dent d’Or, il en oublie parfois les conséquences qui pourraient en découler. Mais cela doit être normal…éteindre les ambitions d’un Lannister n’est pas chose aisé. »

Même si avec la proposition de Lord Tywin plusieurs lunes plutôt, avait permis de calmer les ardeurs du lion, son rôle le mettrait dans des positions délicates et la diplomatie n’était pas toujours le fort de Daven. Cependant l’expérience ne pourrait que se révéler instructive car elle ne pourrait l’aider dans cette tâche car Alyx avait ses propres devoirs à accomplir auprès des siens et avait encore beaucoup à apprendre. L’apprentissage était continu, même si aujourd’hui on pouvait se demander qu’est ce qui lui restait à apprendre, le seigneur de la Dent d’Or se montrait intraitable sur le sujet et tant que sa fille ne faisait pas des sans fautes, elle continuerait d’apprendre et de suivre les leçons qu’on lui donnait.

La jeune fille tenta d’imaginer son avenir, dans trente ou quarante ans, quand le temps l’aurait transformé en vieille dame, où ses enfants auront eu des enfants qui gambaderaient dans la forteresse et qu’elle manierait toujours son fief avec son éternelle langue piquante. Une vision étrange car l’avenir était bien étrange. Se dire que ce serait elle à la tête de son fief, sans son père, peut-être sans Alysanne… C’était une idée qu’elle n’avait jamais eu.
« Je nous vois encore plus terrible et redoutable qu’aujourd’hui. Les hommes n’auront qu’à bien se tenir. Mais malheureusement je crains que l’histoire ne retienne pas cela, même si nous faisons nos preuves. Ce monde appartient toujours aux hommes et leur violence. Mais nous pourrons partir en paix en se disant que nous aurons accompli de grande chose à notre échelle. »

Une petite satisfaction face un monde stagnant dans le machisme.


egotrip





Le temps irrevocable a fui, l'heure s'achève. Mais toi. Quand tu reviens, te traverse mon rêve, tes bras sont plus frais que le jour qui se lève. Tes plus clairs. A travers le passé ma mémoire t'embrasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Paon d'Argent
avatar
Le Paon d'Argent
Valar Dohaeris


Ft : Jenna Coleman
Multi-Compte : Dacey Mormont - Andar Royce - Leeven Botley - Blurd Mervault
Messages : 794
Date d'inscription : 30/09/2016

MessageSujet: Re: Le temps du départ feat Alyx   Sam 28 Avr - 17:49


Le temps du départ.

Semaine 3, lune 5, an 299
Il était vrai que l'ambition de Daven était dangereuse, un véritable lion dans son coeur, mais un lion qui servait à présent la dent d'or. C'était le lot des hommes qui faisait un mariage matrilinéaire. D'une certaine façon, Humfrey avec son envie d'ambition qui frôlait le zéro lui permettait d'être plus tranquille, même s'il était fort agaçant avec ses paroles de sauvetage de la veuve et de l'orphelin. Là, auprès d'Alyx, elle vint à imaginer le futur. Sans aucun doute que son amie soit toujours présente dans sa vie, rien ne pourrait les séparer hormis la mort et l'étranger n'était pas venu les chercher dans ses pensées. Deux femmes aux traits vieillis, deux femmes qui avaient réussi et surtout gardé la puissance de leur fief. Chacune aurait son héritier, peut-être même des petits-enfants, l'avenir de leur maison restée préserver et leur réputation leur collerait toujours à la peau. Sourire sur le visage, elle écouta la réponse de sa soeur de coeur : 

« Je nous vois encore plus terrible et redoutable qu’aujourd’hui. Les hommes n’auront qu’à bien se tenir. Mais malheureusement je crains que l’histoire ne retienne pas cela, même si nous faisons nos preuves. Ce monde appartient toujours aux hommes et leur violence. Mais nous pourrons partir en paix en se disant que nous aurons accompli de grande chose à notre échelle. »

Les hommes et leurs violences ! Elle n'avait pas tort, de toute manière, vu que c'était des hommes qui écrivaient l'histoire, il était certains que leur nom ne serait pas retenu, hormis si elles iraient accomplir une action grandiose, mais leur but était de s'occuper de leur fief, non de se faire connaitre de tous Westeros. Finalement, d'un regard pétillant de malice, Azilys vint à dire : 

- Ou faire en sorte que des femmes deviennent Mestre peut-être qu'ainsi, on pourrait rentrer dans l'histoire. Rigolant quelques instants elle ajouta : Nous n'avons pas besoin d'être reconnu, de la lumière surgit le danger, de l'ombre, la puissance est préserver. Mon père me disait souvent cela. Laissons les Lannister briller, tant que nos maisons gardes leurs richesses.

L'ouest et ses richesses. Cette région et ses mines. Ceci était la véritable grande histoire de ce coin de Westeros et tous savaient ce qui adviendrait des maisons qui voudraient surpasser le lion, la chanson des pluies de Castamere étant encore chanté à de nombreuses occasions pour ne pas oublier. De toute manière, Azilys de haut de sa montagne, vivait tranquille, préservant les secrets des siens tout en s'occupant des mines d'argent. D'un coup, ça frappa à la porte, une servante annonça que Ser Swyft attendait son épouse pour partir. Le coeur d'Azilys se serra dans sa poitrine, tant bien que mal, elle se redressa pour pouvoir voir le visage de son amie. 

- Tu vas me manquer, prends soin de toi et sors de ce lit.

Là, ses bras vinrent à entourer son cou. Elle avait besoin de ce dernier contact avant de partir, se rassurant elle-même que son amie allait mieux qu'elle pouvait la laisser. Puis le mouvement de l'enfant vint lui faire réaliser une chose. Desserrant son étreinte, la servante vint aider Azilys pour que celle-ci se lève du lit. Une preuve de plus que son ventre devenait bien trop encombrant, avançant d'un pas puis d'un autre. La pensée venue un peu plus tôt ne la quitta pas. Alors tout en fermant la porte derrière la servante pour avoir un dernier instant de paix avec son amie, elle lui annonça : 

- Si on ne se revoit pas avant mon accouchement et qu'il se passe mal, sache que je t'aime et surtout ne laisse pas Humfrey élever mon enfant comme un coq, il devra être un Paon, un véritable Serrett.

Il n'y avait aucune peur dans sa voix, après tout, Alyx savait à présent les enjeux d'un accouchement tout pouvait arriver et Azilys se devait de tout préparer si sa mort venait à venir. Un sourire éclaira son visage sur ses dernières paroles avant de rouvrir la porte et de partir. De toute manière, elle avait promis de lui écrire dès son retour et elle le ferait. 


AVENGEDINCHAINS


the appearances of marriage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Le temps du départ feat Alyx   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le temps du départ feat Alyx
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Missive de départ (Feat. Ryuzoji Yoru)
» Le temps du départ ... Ou presque.[Terminé]
» Nouvel élève ? Nouveau départ ! [Feat Samui Shin]
» [fb] A coeur ouvert Feat Alyx
» Il n'est points de secret que le temps ne révèle ( Aelycia )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp terminés-
Sauter vers: