RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
La Gazette pour les lunes 8 & 9 est disponible par ici Le choix de la Harpe ou de l'Epée [FB Edwyn & Andrew] 3725701551
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Conflans et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.
La MAJ aura lieu le week end du 23 et 24 novembre Le choix de la Harpe ou de l'Epée [FB Edwyn & Andrew] 3725701551

Partagez
 

 Le choix de la Harpe ou de l'Epée [FB Edwyn & Andrew]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Le choix de la Harpe ou de l'Epée [FB Edwyn & Andrew] Empty
MessageSujet: Le choix de la Harpe ou de l'Epée [FB Edwyn & Andrew]   Le choix de la Harpe ou de l'Epée [FB Edwyn & Andrew] EmptyJeu 1 Fév - 17:17

Le choix de la harpe ou de l'épée

Our Sun shines Bright



Andrew Rowan & Edwyn Cendregué

Par l'une des grands fenêtres ouvertes du château, une douce brise entrait dans la salle de musique de Cendregué, accompagnée par un rayon de soleil qui tombait sur le marbre du sol. Les lieux semblaient calme, et le silence était brisé seulement par les notes que le jene Edwyn tirait de la harpe au centre de la pièce. Autour de lui étaient disposés violons, luths, flûtes et tambours, et même des instruments typiques de Yi-Ti que Lady Shan Li avaient fait refaire de mémoire par des artisans locaux ou avait amené dans ses bagage quand elle avait quitté l'Empire de sa naissance. Il y avait notamment un sorte de luth dont les cordes se pinçaient avec un plectre de bois pour émettre un son métallique des plus exotiques, avec lequel Edwyn aimait jouer de temps en temps, pour le plus grand plaisir de sa mère.

Mais ce jour là, c'était la harpe qui avait sa présence, comme toujours. L'objet était magnifique, une véritable oeuvre d'art à elle toute seule, sur laquelle le métisse passait ses mains pour en tirer des arpèges avec tant de nonchalance que cela semblait sans efforts. Et pourtant, cela n'était pas temps le résultat d'un quelconque que de longues années de travail et d'exercice.

Le calme musical fut soudain interrompu par le son clinquant d'acier d'entrechoquant Edwyn s'interrompit, se leva et fit quelques pas en direction de la fenêtre, à laquelle il s'accouda.
Cette dernière donnait sur la cour d'honneur de Cendregué, avec au loin les jardins de fleurs qui s'étendaient presque à perte de vue. Une vie entière ne suffirait pas à peindre pour rendre justice à la beauté des lieux, et la maison au blason ensolleilée semblait bénie des Sept.
Le regard bleu glacé du métisse fut attiré vers la cour, d'où il aperçut le seigneur son père, Lord Androw, en plein entraînement avec son jeune écuyer, Andrew de la maison Rowan. Il ne lui faisait manifestement aucun cadeau, bien décidé à tirer le meilleur de son jeune élève. Un coup d'épée d'abattit sur le bouclier d'entraînement de l'apprenti, puis un deuxième qui le fendit quasiment en deux, ce qui seulement parvint à faire interrompre le seigneur, qui rengaina son arme. Edwyn l'entendit lancer au jeune Rowan:

-Plus ferme, la tenue de ton bouclier!

Le seigneur des lieux ne semblait faire aucun cadeau à l'écuyer. Mais Edwyn avait suffisamment observé ses entraînements avec ses frères aînés, avec Ser Willos pendant un temps, pour savoir que l'exigence était une valeur intrinsèque à Androw...Et souvent une marque d'estime des autres. Le fait qu'il ai cessé depuis longtemps d'attendre de lui quoi que ce soit en était d'ailleurs la meilleure des preuves.

Edwyn se désintéressa du spectacle, et se détourna de la fenêtre pour revenir à la harpe, replaçant ses mains autour du majestueux instrument tandis qu'il chantonnait à hauteur moyenne une ballade dont il tentait de terminer la composition. Certains paroles lui échappaient, et cela occasionnait chez le métisse une certaine frustration.

Il perdit la notion du temps, et ne sut donc combien de temps s'était écoulé entre cet instant et celui où il fut arraché à ses pensées artistiques par le bruit de pas qui entraient dans la salle, puis s'arrêtaient. Il se tourna lentement, pour apercevoir nul autre que Andrew, qui avait sans doute terminé son entraînement avec son père. Un léger sourire vint étirer ses lèvres, tandis qu'il l'invitait à entrer d'un signe amical de la main:

-Andrew, ravi de te voir. Tu as survécu à un entraînement de plus, semblerait-il.


Il appréciait le jeune homme, dont il se doutait que son entraîneur cherchait à faire pour son cadet une sorte de source d'inspiration. Edwyn quand à lui, appréciait le jeune homme pour ce qu'il était, et non pour ce qu'il pouvait potentiellement lui apporter.

DRACARYS 2017
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Le choix de la Harpe ou de l'Epée [FB Edwyn & Andrew] Empty
MessageSujet: Re: Le choix de la Harpe ou de l'Epée [FB Edwyn & Andrew]   Le choix de la Harpe ou de l'Epée [FB Edwyn & Andrew] EmptyJeu 8 Fév - 19:07

Le choix de la harpe ou de l'épée.

Le choix de la Harpe ou de l'Epée [FB Edwyn & Andrew] Rowan10



Andrew & Edwyn

Les coups de lames n'avaient eu de cesse de résonner dans l'impressionnante bâtisse de la maison Cendregué, où Andrew effectuait son écuyage auprès du lord. Le jeune Rowan avait l'habitude, même ici, de se lever extrêmement tôt afin de montrer le meilleur de lui-même et le fait de vivre sous le toit avec plusieurs personnes ne faisant pas partis de sa famille, le pouvait à davantage encore se dépasser et à montrer le meilleur de lui-même. Il le savait, si son père apprenait quoique ce soit de négatif, il n'aurait pu le droit de passer autant de temps avec sa sœur à son retour à Boisdoré. Alors il ne se permettait aucune erreur, pas la moindre. Mais au fil du temps, il avait appris à se faire une place ici, alors qu'il n'était qu'un inconnu il y a quelques temps de cela, il avait appris à connaître chacun des membres de cette famille qui pouvait se targuer d'être exotique. Que cela soit les aînés jusqu'aux plus jeunes, dont la douce fille, Ellery, était du même âge que lui. Si au début, il avait eu bien du mal à se résoudre à vivre ici, à devoir tout quitter, il avait pris le pli plus vite qu'il ne l'aurait cru, pour faire honneur aux siens. Mais il vivait des entraînements extrêmement durs, car s'il devait composer avec le caractère compliqué de son propre père, le lord Cendregué était tout autant voire plus difficile. Le fait que Andrew n'était pas son fils ne changeait absolument rien. Et cet entraînement ne changeait rien, chacune des faiblesses du jeune garçon était analysée, jugée, puis pointée par le lord pour que le Rowan puisse les combler. Et Andrew gardait toujours cette mine fermée, trop sérieuse pour un jeune de son âge, préférant se concentrer sur ses objectifs de devenir un excellent chevalier plutôt que sur l'image qu'il devait laisser de lui aux autres, encore plus lors d'un tel moment ; on ne lui demanderait pas de sourire si une guerre venait à survenir. Alors il faisait ce qu'il disait, tenait davantage son bouclier avec une poigne plus forte et ne baissait pas le regard, observant le moins mouvement de son adversaire actuel. Androw était un fier combattant, il n'avait rien à apprendre de personne, il avait fait la guerre et cela, Andrew l'admirait. Il avait tant à apprendre et déjà actuellement, il en avait appris plus qu'avec n'importe qui, son père n'avait jamais réellement daigner l'entraîner alors il nouait ainsi une relation avec son maître.

À la fin de l'entrainement, ce fut lui qui s'occupa de ranger les armes et boucliers, puis il eut un temps libre pour aller voir les autres membres de la maison ou même pour lui-même, pour prendre un moment de repos. Alors il partit se balader dans les couloirs de l'imposante demeure de la maison Cendregué, portant quelques fois son regard à l'extérieur de la demeure, s'arrêtant quelques instants aux fenêtres. Andrew fut attiré par les sons mélodieux d'une harpe et il sut facilement qui en était l'instigateur, cela ne pouvait être que le cadet de la maison, Edwyn. Il s'y dirigea d'un pas doux mais même ainsi, il était lourd et à peine arrivé à la porte, celui qui jouait de la harpe se retourna et l'invita à entrer. Andrew effectua un signe de la tête. « Edwyn. » sa voix avait presque été protocolaire. « Effectivement, plus les jours passent, plus cela est supportable. » Andrew, malgré sa différence d'âge avec le cadet Cendregué, s'était rapproché de lui. Ils étaient extrêmement opposés mais cela n'empêchait pas qu'ils s'entendent. « Ton père est un excellent précepteur, je dois bien avouer. » Le jeune garçon marqua une pause, affichant un sourire. « J'espère que tu vas bien ? L'air que tu jouais été merveilleux, comme toujours avec toi. » Le sourire qu'il avait resté présent sur ses lèvres, tandis qu'il s'avançait un peu plus proche du garçon qui lui faisait face.

DRACARYS 2017
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Le choix de la Harpe ou de l'Epée [FB Edwyn & Andrew] Empty
MessageSujet: Re: Le choix de la Harpe ou de l'Epée [FB Edwyn & Andrew]   Le choix de la Harpe ou de l'Epée [FB Edwyn & Andrew] EmptyVen 9 Fév - 18:14

Le choix de la harpe ou de l'épée

Our Sun shines Bright



Andrew Rowan & Edwyn Cendregué

Edwyn laissa entrer dans la salle de musique le jeune écuyer de son père, laissant ses mains tomber doucement sur ses cuisses en abandonnant, presque à regret, les cordes de la harpe qui se tut.
Le Rowan lui adressa un salut des plus protocolaires. Le Bieffois tourna la tête dans sa direction en lui rendant son inclinaison de tête. Depuis son arrivée à Cendregué, Andrew semblait avoir montré un point d'honneur à se montrer irréprochable en toutes circonstances, et avec touts les membres de la famille. Cette dernière l'avait d'ailleurs rapidement acceptée en son sein. Les aînés, certes bien plus âgés que l'écuyer, acceptaient régulièrement de l'entraîner quand leurs responsabilités ne les attendaient pas ailleurs, trouvant en ce jeune garçon le petit frère qu'Edwyn avait sans doute cessé d'être pour eux il y avait longtemps de cela. Lady Shan Li avait suffisamment d'instinct maternel pour accueillir dans sa famille un fils de plus. Quant à la petite dernière de la maison, l'intelligente et douce Ellery, elle continuait ses apprentissages sous la houlette de Dame sa mère, et seul son proche frère l'avait suffisamment observée pour remarquer les quelques regards qu'elle glissait parfois à l'écuyer paternel quand il avait le dos tourné.

Passant une main dans sa crinière blonde pour retirer de son visage une mèche folle qui se baladait devant ses yeux bleus froid, il acheva de se tourner vers Andrew. Ce dernier évoquait ses entraînements, ainsi que l'enseignement apporté par le seigneur de Cendregué. Edwyn avait pu constater de ses yeux l'exigence de ce père qui nul doute voyait en son élève le cadet que ce fou blond avait remplacé. Le seigneur des lieux avait combattu durant la rébellion du Cerf et du Loup, avait tenté par l'épée de défendre ses propres terres sur lesquelles le feu se déchaînait, protégeant sa propre famille terrée dans les sous-sols du château. Quand cela avait pris fin, il avait tenté de nouer des relations diplomatiques avec d'importantes familles du Bief ainsi que des autres régions -Edwyn se souvenait bien de l'établissement de relations avec la maison Connington de l'Orage-, aussi bien certes pour nourrir une ambition et une soif de pouvoir toutes personnelles que pour faire ce lui semblait juste: Faire rayonner le nom de Cendregué à travers le royaume, servir le Roi Dragon du mieux possible, défendre son héritage pour qu'il perdure à travers les âges.

-Il se montre un professeur à la hauteur de son élève.

Cela n'était pas seulement de la flatterie, mais également la vérité. Androw faisait partie de ces hommes qui se donnent à fond quand la personne en face en vaut la peine. N'avait-il pas abandonné depuis longtemps toute idée que son fils cadet serait d'une quelconque utilité au nom de sa famille?

Le jeune Andrew le complimenta sur sa musique, ce qui tira au métisse un jeune sourire en coin. Ils étaient tous deux bien différents, l'un maniant l'épée et l'autre la harpe. Sans doute ne se comprenaient-ils pas toujours, mais cela ne les empêchait pas de s'apprécier. Cela lui rappelait un peu l'amitié que le cadet Cendregué nourissait avec le futur suzerain du Bief, Ser Willos de la maison Tyrell.

-Tu es bien flatteur.

Edwyn faisait partie de ces artistes qui n'avaient pas besoin de public pour exprimer leur art. Il jouait et chantait pour lui-même avant toute chose. Mais bon, cela était toujours plaisant de savoir que son art était apprécié, et ce d'autant plus quand on vivait dans une famille dont la moitié y était si peu réceptive.

Il fit un signe de la main au jeune écuyer pour qu'il s'asseoie un instant à ses côtés, désignant un autre tabouret un peu plus loin dans la pièce, de ceux utilisé par les harpistes pour s'asseoir au côté de leur instrument. Le Rowan pouvait bien, lui aussi, profiter de la tiédeur de la brise qui s'insinuait dans la salle de musique, après tout.

-J'espère que tu te plais maintenant, chez nous, Andrew.

Après tout, cela devait être difficile de quitter les siens -Edwyn se souvenait avoir déjà entendu mentionner une petite soeur tendrement aimée- pour vivre dans une autre maison, auprès d'une autre famille. Du moins, c'était ainsi qu'il devait en être pour les autres, le fils de Yi-Ti ayant après tout conscience que sa conception propre de la famille et de l'attachement devait apparaître pour déviante à la majorité des nobles gens en Westeros.
Quoi qu'il en soit, sa question n'en demeurait pas moins sincère, et espérait que l'écuyage d'Andrew Rowan se passait ainsi qu'il l'avait espéré.

DRACARYS 2017
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Le choix de la Harpe ou de l'Epée [FB Edwyn & Andrew] Empty
MessageSujet: Re: Le choix de la Harpe ou de l'Epée [FB Edwyn & Andrew]   Le choix de la Harpe ou de l'Epée [FB Edwyn & Andrew] EmptyVen 23 Fév - 1:08

Le choix de la harpe ou de l'épée.

Le choix de la Harpe ou de l'Epée [FB Edwyn & Andrew] Rowan10



Andrew & Edwyn

Le jeune écuyer s'était davantage encore rapproché du cadet de la maison Cendregué, lui offrant toujours le plus beau des sourires. Andrew avait toujours été un jeune garçon naturel, qui préférait se montrer plutôt direct quitte à être abrupt avec les gens mais ici, au sein de ce qu'il pouvait considérer comme une famille adoptive, il était plus souvent protocolaire. Il ne voulait pas faire de faux pas, car il savait ce qui pouvait se passer en retour si son père venait à apprendre le moins sourire de travers qu'il pouvait y avoir. Il savait ce qu'il risquait et ce qui pouvait survenir, chose qu'il ne voulait pas. Il voulait au possible faire la fierté de sa famille, en tant que bieffois, en respectant les valeurs de la chevalerie et cela passait par cela en priorité. Mais avec Edwyn, il se sentait plus libre. Il n'était pas pareil que le reste de sa famille, il le trouvait, depuis l'enfance, bien plus libéré. Pourtant, ce n'était pas pour autant qu'il se permettait des écarts, préférant rester droit. « J'espère que ce que tu dis est vrai, tu sais à quel point je crains de faire regretter à ton père son choix de m'avoir pris comme écuyer. » Il avait déjà fait part de ses craintes à Edwyn qui, s'il était âgé de quelques années supplémentaires, demeurait une oreille attentive. Mais le jeune écuyer s'entendait malgré tout extrêmement bien avec les autres membres de la famille, même s'il n'évoquait pas forcément les mêmes choses. « Ce n'est nullement de la flatterie, seulement un compliment sincère. Je t'ai souvent entendu jouer depuis que je vis avec vous et je dois dire que plus tu joues, plus tu t'améliores. » Il marqua une courte pause, offrant un sourire sincère. « Cela dit, c'est après tout le but. Plus nous nous entraînons, plus nous sommes bons. Mais au moins, ce compliment permet de t'assurer que tu progresses bien, même si je suis persuadé que tu n'as aucunes craintes à avoir. » Ses paroles étaient sincères, il n'y avait aucun faux semblant. Cela aurait pu être le cas, car les convenances rendaient bien souvent ces situations réalisables mais le jeune garçon avait ce défaut de ne jamais aller trop loin dans ce domaine, préférant le minimum et quand il pouvait être sincère, c'était encore mieux. C'était ce qu'il voulait être et il se refusait à devenir comme son père, quelqu'un de menteur qui, même s'il avait des valeurs, flatterait n'importe qui pour obtenir n'importe quoi. Andrew restait bien trop naturel contrairement à celui qui considérait plus réellement comme un simple géniteur. Vint ensuite une question épineuse, posée par son interlocuteur. Celle de savoir si le jeune écuyer se plaisait ici, un endroit totalement différent par rapport à celui où il était né. « Et bien... » Il laissa une courte pause s'installer, regardant Edwyn. « Je dois dire que je me plais énormément, plus que je ne le devrais je crois. Dame Shan Li est une femme fantastique, extrêmement attentionnée à mon égard et, même si cela n'a jamais comblé le manque de ma véritable mère, je dois qu'elle a été d'une grande aide pour cela. » C'était vrai, il ne mentait pas. La mère d'Edwyn était une femme remarquable, il ne pouvait penser le contraire. Elle prenait soin de lui, autant que possible alors qu'elle avait déjà des enfants à s'occuper. « À cela s'ajoute dame Ellery qui est toujours agréable, alors que je ne suis rien pour elle, mais notre proximité d'âge rendait ça plus facile, je suppose. » Il n'y avait pas d'autres véritables explications, c'était forcément dû à cette proximité qu'ils avaient. Bien que pour autant, cela n'avait pas empêché Andrew d'être proche de Edwyn, malgré leur différence d'âge. « Et bien-sûr, ton père est un excellent professeur ! Je n'aurais pu espérer mieux. » Il considérait lord Androw comme un second père, voire avait tendance à davantage le considérer comme un père étant donné le peu de liens qu'il avait avec le sien. « Tes frères sont tout autant d'excellents professeurs, d'ailleurs. » Il n'oubliait pas les aînés de la maison, qui n'hésitaient pas à prendre en charge Andrew quand le lord ne pouvait pas le faire. « Cela dit, la distance que j'ai avec ma sœur est difficile... Je suis extrêmement proche d'elle et je dois dire que j'aimerais pouvoir passer plus de temps avec, même si je ne doute pas qu'une fois mon écuyage, je pourrais en profiter... » Il marqua une nouvelle pause, observant Edwyn. « Mais cela veut dire que c'est vous, que je ne reverrais plus souvent. » Sa voix trahissait le fait que cela l'attristait à cette simple pensée. Il appréciait vraiment cette famille, qui l'avait accueillie.

DRACARYS 2017
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Le choix de la Harpe ou de l'Epée [FB Edwyn & Andrew] Empty
MessageSujet: Re: Le choix de la Harpe ou de l'Epée [FB Edwyn & Andrew]   Le choix de la Harpe ou de l'Epée [FB Edwyn & Andrew] EmptyVen 23 Fév - 20:01

Le choix de la harpe ou de l'épée

Our Sun shines Bright



Andrew Rowan & Edwyn Cendregué

Edwyn fit un signe de la main à Andrew pour qu'il s'asseoit sur un autre des tabourets présents dans la pièce. Il ne serait pas dit qu'il se montrait impoli avec l'une des rares à lui montrer un intérêt qu'il croyait sincère.
Le jeune homme semblait véritablement se soucier de l'opinion que son maître portait sur lui, et nourrir ses inquiétudes. Edwyn secoua doucement la tête, comme pour lui dire de ne pas s'en soucier.

-Si tu ne correspondais pas à ses attentes, tu le saurais d'ors et déjà.


Androw Cendregué ne faisait pas partie de ces hommes faux, ou qui n'ont pas besoin de partager leur avis à la face du monde. Il avait accepté Andrew à son service, si ce dernier n'avait pas convenu, alors le jeune homme n'aurait pas de doutes à ce sujet, seulement des certitudes. Le seigneur de Cendregué ne s'embaraissait pas d'incompétents à ses côtés, alors que son écuyer se rassure.

Le Bieffois le complimenta sur sa musique, insistant sur le fait que ce n'était nullemet de la flatterie. Le métisse était bien disposé à le croire, de toure façon la flatterie n'ayant pas de prise sur lui, il était peu utile d'y recourir avec lui. Et il était vrai qu'Andrew pouvait bien comprendre de quoi il s'agissait, de s'entraîner pour devenir meilleur, de chercher sans cesse à se surpasser. Edwyn avait une certaine admiration pour l'archarnement de l'écuyer de son père, dans lequel il avait vu une certaine rage de vaincre, une faim de gloire et de reconnaissante qui ne l'avait pas particulièrement frappée chez ses frères aînés. Les gens qui poursuivent un but avaient toujours une place particulière dans l'esprit d'Edwyn, peut-être que les rêveurs se reconnaissent entre eux.

Il l'interrogea pour savoir s'il se plaisait dans leur famille pour le moins étrange. Il était certain que les Cendregué étaient une maison pour le moins atypique, même à l'échelle du Bief. Entre les traits étrangers de la Dame des lieux ainsi que de ses enfants, les lubies pour le moins étranges du cadet de la famille, les ambitions dévorantes de leur Seigneur...
Heureusement, Andrew semblait heureux parmi eux. Il était vrai que Lady Shanl Li avait tout fait pour qu'il se sente comme chez lui à Cendregué, comprenant ce que le jeune homme avait pu ressentir. Après tout, elle avait vu trois de ses fils quitter le domicile de la famille pour partir en écuyage, et souhaiterait sans doute les avoir vu traité aussi bien. L'idée tira un sourire au métisse, après tout Shan Li faisait toujours tout pour être parfaite.
Son sourire s'élargit infimement quand il parla de la potentielle proximité avec sa soeur Ellery du fait de leur âge très proche. Oh bie sûr, la jeune fille était bien trop digne pour laisser voir quoi que ce soit, d'autant plus qu'elle n'ignorait pas que son coeur n'entrerait jamais en ligne de compte quand viendrait l'heure pour son père de lui choisir un époux. Mais ses yeux ne mentaient pas, du moins pas pour ce frère qui la connaissait mieux que personne.

-Nous sommes tous ravis de t'avoir parmi nous, Andrew.

Mais bien sûr, aucun d'entre eux ne pouvaient véritablement remplacer pour le jeune écuyer sa véritable famille.

-Veux-tu me parler de ta petite soeur? Abigaelle, c'est bien ça?

Elle semblait être très chère au coeur du jeune garçon, et Edwyn pouvait le comprendre. Son coeur d'égoïste ne battait jamais aussi fort que quand il s'inquiétait pour sa propre soeur cadette.

-Même quand tu retourneras à Boisdorés comme ton devoir te l'ordonne, nous ne sortirons pas complètement de ta vie. Ce sera à toi d'en décider.

Les Cendregué et les Rowan pouvaient demeurer amis si le futur seigneur de Boisdorés le souhaitait ainsi, après tout. Nul doute qu'Alaric Cendregué ne rechignerait pas à conserver des liens forts entre deux familles puissantes du Bief.

DRACARYS 2017
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Le choix de la Harpe ou de l'Epée [FB Edwyn & Andrew] Empty
MessageSujet: Re: Le choix de la Harpe ou de l'Epée [FB Edwyn & Andrew]   Le choix de la Harpe ou de l'Epée [FB Edwyn & Andrew] EmptyMer 21 Mar - 16:07

Le choix de la harpe ou de l'épée.

Le choix de la Harpe ou de l'Epée [FB Edwyn & Andrew] Rowan10



Andrew & Edwyn

Le jeune garçon se mit assis sur l’un des fauteuils quand le cadet de la maison Cendregué lui y invita. Il continuait d’observer celui qui lui faisait face, ne le dévisageant pas comme certaines personnes auraient pu le faire, portant sur ses lèvres un sourire bienveillant qui se voyait dans son regard. Andrew n’avait jamais été méchant, bien au contraire, il aimait faire le bonheur des siens et s’il n’était que l’écuyer du lord, il appréciait véritablement cette famille qui lui avait ouvert les bras. Ce n’était pas seulement un lien d’écuyage, non, s’y sentait chez lui tant il avait été accepté. Et à force de recevoir les enseignements de son maître, le jeune homme avait tendance à devenir comme lui. Les convenances, bien que présentes à certains degrés, n’étaient plus sa priorité et il était plus sincère, évitant les forces interactions. Même s’il restait ce qu’il était, un garçon plus que renfermé, aimant sa propre compagnie avant toute autre, il se fortifiait en compagnie de ces personnes extérieures à sa propre famille. Il évoluait, apprenait les rudiments de la position de seigneur et se montrait bon élève, faisant tout pour être à la hauteur. Quand Edwyn le rassura face à ce qu’il pensait et à ses craintes, son sourire s’étendit. « Oui, tu as raison. » Le jeune garçon jouait avec ses mains, peu habiles dans ces discussions. Cette simple phrase avait pour but de bien marquer qu’il écoutait attentivement son interlocuteur. « Mais ce n’est pas assez, je ne veux pas être un chevalier parmi tant d’autres ! » Le garçon avait des rêves de grandeur, il souhaitait être le meilleur chevalier possible, afin d’être à la hauteur des attentes de sa famille et de celle de son maître. « C’est grâce à lord Androw que je deviendrais meilleur et à tes frères ! » Car quand Androw ne pouvait entraîner son disciple, c’était bien souvent ses fils aînés qui prenaient cette charge et cela ne déplaisait pas à Andrew, progressant malgré tout avec l’aide de deux autres très bons chevaliers. L’écuyage était un sujet important au sein des terres du Bief, chaque jeune homme faisant cela soit sous la tutelle d’un membre de sa famille, soit dans le meilleur des cas, dans une autre grande maison. Rowan et Cendregué faisaient partis des maisons majeurs du Bief, ce qui expliquait que le jeune garçon ait été envoyé auprès d’eux. Le sourire sur ses lèvres ne tarissait pas quand l’homme face à lui évoqua le fait qu’ils étaient tous heureux de l’avoir parmi eux. Puis, le sujet changea, Edwyn posant une question à l’héritier des Rowan. « Ma soeur... » Il laissa s’éteindre ces deux mots, réfléchissant à comment il allait pouvoir décrire celle qui comptait plus que tout à ses yeux. « Abigaëlle est une jeune fille très douce, c’est véritablement ce qui la caractérise le plus. Elle est toujours volontaire et serait même prête à aider les serviteurs s’ils ont besoin d’aide ! » Il marqua une légère pause, gardant sur ses lèvres un sourire sincère. Sa soeur était un modèle de vertu. « C’est aussi grâce à elle, quand je ne suis pas à Boisdoré, que notre père est plus doux avec moi. Combien de fois s’est-elle opposé aux colères de notre père, avec son doux sourire et ses paroles mielleuses… » Elle était la préférée du lord de Boisdoré, avant même son héritier qu’il n’avait eu aucun mal à envoyer au loin. Quand le lord passait ses colères contre Andrew, Abigaëlle s’était plusieurs fois mêlé de cela, sans réel méchanceté, avec douceur, pour éviter à Andrew de subir les méfaits de l’homme méchant que pouvait être leur père. « Je suis sûr qu’elle s’entendrait à merveille avec lady Ellery, bien qu’elles soient différentes, beaucoup de choses peuvent les lier. Je suis sûr qu’un jour, une occasion leur permettra de se rencontrer ! » Il avait dit cela d’une voix enjouée, appréciant véritablement l’idée que sa soeur rencontre la fille de lord Androw. Il ne doutait pas du fait qu’elles pourraient vraiment s’entendre. « Alors vous n’en sortirez pas, je refuse que ça soit le cas ! Je suis sûr que nos deux maisons collaboront à l’avenir, pour la grandeur du Bief ! » Ses rêves ne touchaient pas seulement le point de la chevalerie, il espérait vraiment que la maison Rowan s’éleverait encore, plus loin et avec d’autres maisons, pas en rabaissant les autres.

DRACARYS 2017
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Le choix de la Harpe ou de l'Epée [FB Edwyn & Andrew] Empty
MessageSujet: Re: Le choix de la Harpe ou de l'Epée [FB Edwyn & Andrew]   Le choix de la Harpe ou de l'Epée [FB Edwyn & Andrew] EmptyMar 27 Mar - 12:38

Le choix de la harpe ou de l'épée

Our Sun shines Bright



Andrew Rowan & Edwyn Cendregué

L'enthousiasme du jeune Andrew faisait plaisir à voir pour Edwyn. Certes, ce dernier ne partageait pas les grands rêves de chevalerie qu'il lisait dans ses paroles, comme il avait pu le faire auparavant pour son très cher Willos, avant que les Sept ne décident d'une autre voie pour lui, une voie dans laquelle il excellait d'ailleurs. Néanmoins, quand bien même le Bieffois avait depuis longtemps choisi la Harpe en lieu et place de l'Epée, l'enthousiasme, la détermination et la volonté ne pouvaient être que des démonstrations d'inspirations pour l'artiste, qui trouvait alors de l'art dans les éclats de volonté et de désir dans les yeux de ses interlocuteurs. Et il avait toujours le coeur un peu plus léger après avoir entendu Andrew Rowan clamer ses rêves de chevalerie.

-Je ne doute pas que tu deviennes un jour un grand chevalier, Andrew. Tu es à une très bonne école pour cela, et je vois la détermination qui t'anime. Mes frères seraient honorés d'être vaincus par toi.

L'idée tira au jeune homme un léger rire mélodieux. De toute façon, Edwyn ne pouvait certainement pas juger les capacités martiales réelles du jeune homme, mais cela n'avait pas d'importance à ses yeux. Ce n'était pas ce qui était les grands chevaliers, c'était l'acharnement et la volonté. Ainsi demeurait Ser Willos le plus grand chevalier du Bief à ses yeux, quand bien même ce dernier n'était techniquement même plus capable de tenir une épée.

Le regard du jeune homme se rapporta momentanément sur sa harpe, alors qu'il demandait à Andrew de lui parler de sa soeur. Il n'ignorait pas qu'elle lui manquait, et il pouvait parfaitement le comprendre. Sa propre soeur comptait plus que tout à ses yeux, quand bien même il savait être un piètre grand frère pour Ellery Cendregué. Bien sûr, cette dernière était trop intelligente et trop compréhensive pour lui en tenir la moindr rigueur, néanmoins il le savait, et les Sept qui les observaient le savait.

D'ailleurs, même Andrew faisait de lui-même la comparaison entre Ellery et la jeune Abigaelle, quand bien même les deux femmes semblaient bien différentes de caractère. Pourtant, elles semblaient dotées du même pouvoir: Adoucir pour une seconde leurs difficiles pères respectifs. Bien sûr, jamais Androw ne changerait sur le long terme, il avait trop profondément été marqué par la guerre et par la bataille qui avait ravagé ses terres, des années auparavant. Néanmoins, seul le sourire d'Ellery ou un geste de son épouse parvenait parfois, le temps d'une seconde, le tirer de ses sombres pensées et de ses désirs ambitieux.

-Elle semble une jeune fille tout à fait charmante, Andrew. J'espère la rencontrer un jour.

Edwyn tourna la tête pour adresser un sourire à son interlocuteur. Elle semblait manquer cruellement à l'écuyer de son père, et il serait certainement la dernière personne au monde à rire de lui pour cela.

-Boisdoré et Cendregué collaboreront ainsi pour de nombreuses décennies, je n'en doute pas.

Certes, il y avait une pointe de désintérêt dans cette dernière phrase de la part du métisse. Cela était bien, il n'en disconvenait nullement, cependant tout cela ne faisait pas partie de ses intérêts. Edwyn n'était pourtant pas un idiot, et aurait pu posséder l'intelligence politique de sa mère pour peu qu'il s'en soit donné la peine. Pourtant, son coeur le poussait toujours vers le détail d'un vitrail dans le septuaire familial ou vers les arpèges d'une mélodie que vers les cartes et les arbres généalogiques, c'était ainsi.

-Dis moi, Andrew...N'as-tu parfois jamais rêvé de faire l'inverse de tout ce que ton père avait prévu pour toi?

Leurs regards se croisèrent. Ils se comprenaient sur nombre de points, quand bien même Edwyn avait depuis toujours choisi de ne pas se battre face aux volontés paternelles.

DRACARYS 2017
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Le choix de la Harpe ou de l'Epée [FB Edwyn & Andrew] Empty
MessageSujet: Re: Le choix de la Harpe ou de l'Epée [FB Edwyn & Andrew]   Le choix de la Harpe ou de l'Epée [FB Edwyn & Andrew] EmptyJeu 29 Mar - 16:12

Le choix de la harpe ou de l'épée.

Le choix de la Harpe ou de l'Epée [FB Edwyn & Andrew] Rowan10



Andrew & Edwyn

Andrew appréciait la simplicité de cette discussion, le fait qu’il n’avait pas besoin de faire dans les faux semblants et qu’il pouvait être sincère, partageant ainsi ses craintes tout comme ses joies. Si quelque chose rythmait bien sa vie, c’était ses envies de chevalerie, son rêve de devenir un excellent chevalier comme ceux qu’on entendait dans les légendes ou même comme ser Barristan Selmy, dont les récits ne manquaient pas de parvenir jusqu’aux oreilles du jeune homme. Car il incarnait toutes les valeurs qu’un chevalier devait représenter, la droiture et l’honneur en premier lieu. Le jeune homme avait été bercé par ces récits, comme ceux de la maison royale ou de l’histoire du Bief, ainsi que de sa propre maison. Il entendait encore la voix de son père, clamant qu’ils descendaient de Rowan Arbre-d’Or, fille de Garth Mainverte, le premier roi du Bief. Elle serait, selon les légendes, la fondatrice de cette maison qui dominait une grande partie du nord de la région et c’était sur cet argument que la maison Rowan avait un jour clamé être plus légitime que les Tyrell pour être suzerains du Bief. À l’époque de la conquête, ils avaient été de fervents opposants au fait de voir un Tyrell à la tête de la région. Mais si Mathis Rowan avait des rêves ambitieux, s’il souhaitait voir sa maisons s’élever, Andrew n’arrivait pas à savoir s’il serait prêt à faire défaut à leurs suzerains. Il ne connaissait pas assez bien son père pour être catégorique sur ce point, mais lui, jeune chevalier qui plaçait ses devoirs avant toute chose, était fidèle à la rose d’or. Car contrairement à ses ancêtres, le chevalier savait pourquoi les intendants du Bief étaient devenus suzerains ; cette position, qu’ils avaient longuement tenu, leur assurait une connaissance de Hautjardin et de la région, ainsi que de la gestion des cultures. Et de plus, la rose avait su faire croître sa fortune par leur simple position d’intendants. Depuis, ils géraient habillement le grenier de Westeros et avait participé à la guerre du côté de la maison royale, illustrant le Bief lors d’une bataille. « Je suis encore bien piètre chevalier comparé à tes frères ! Je sais que j’ai encore beaucoup de choses à apprendre avant adoubé et de pouvoir retourner parmi les miens. Mais j’espère, un jour, pouvoir faire honore à vos enseignements en prouvant mes talents que vous m’aurez aidé à forger ! » Car même s’il n’était pas piètre chevalier, c’était bien grâce à eux qu’il se montrait bon élève. Sans leurs enseignements, sans ce qu’ils avaient bien voulu lui apprendre, il ne pourrait prétendre à être un bon chevalier. Andrew rendit son sourire au jeune homme, qui s’était reconcentré sur la harpe. Ils ne manqueraient pas d’occasion de se rencontrer, il en était persuadé. Il écouta attentivement la question du musicien, portant soudainement son regard vers le sol, jouant de ses mains en réfléchissant à sa réponse. « Je... » Il avait murmuré ce simple mot, ne sachant pas réellement comment exprimer son avis à ce sujet. « J’aurai aimé ne pas héritier. » Il faisait tout pour être l’héritier parfait, mais il était pourtant loin d’aimer cela. Son grand rêve était la chevalerie, bien avant tout. « Je me serai rêvé garde royal, non pas lord de Boisdoré. » Il secoua brièvement la tête, reportant ensuite son regard vers Edwyn. « Bien-sûr, c’est un honneur de pouvoir diriger un jour le fief de ma famille ! Mais, ce n’est pas ce dont j’aurai rêvé… » Il avait un regard perdu, se laissant aller à ses rêves d’enfant. « Mais c’est vraiment là que j’aurai aimé être. Être comme Ser Barristan Selmy, protéger la famille royale, faire honneur aux codes de la chevalerie ! » Ce n’était que des rêves d’enfant, car jamais il ne ferait défaut à sa famille. Et, pour être membre de la garde royale, il fallait un véritable talent et il était bien loin d’égaler les pointures de ce moment en terme de combat à l’épée. C’était le domaine où il excellait, n’aimant pas se pavaner dans les tournois, mais il n’en restait pas moins bien plus faible que certains. « Et toi, que rêves-tu de faire ? » Il était intéressé de savoir ce qu’espérait le cadet des Cendregué pour son avenir, lui qui n’était sûrement pas comme sa famille aurait voulu qu’il soit.

DRACARYS 2017
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Le choix de la Harpe ou de l'Epée [FB Edwyn & Andrew] Empty
MessageSujet: Re: Le choix de la Harpe ou de l'Epée [FB Edwyn & Andrew]   Le choix de la Harpe ou de l'Epée [FB Edwyn & Andrew] EmptyLun 23 Avr - 19:01

Le choix de la harpe ou de l'épée

Our Sun shines Bright



Andrew Rowan & Edwyn Cendregué

Il y avait une certaine honnêteté dans ses échanges avec le jeune Andrew, une simple franchise que Edwyn ne retrouvait qu'avec peu de personnes en ce monde. Etait-ce la compréhension mutuelle de leurs différences qui leur permettait justement de ne pas chercher à se changer l'un l'autre, ou plutôt leurs points communs qui créait cette atmosphère d'indulgence partagée? Le Bieffois n'en était pas sûr, et de toute façon, il ne se posait pas véritablement la question. Il se contentait, comme à son habitude, de profiter de l'instant présent. Le jeune Rowan ne serait pas toujours parmi eux, et quand il ne le serait plus, à qui pourrait-il confier ses questions sur le monde?

Le jeune écuyer paternel faisait preuve d'une détermination et d'une joie dans l'effort qui faisait plaisir au métisse, quand bien même il ne partageait pas ses passions pour l'épée. Il ferait, à n'en pas douter, un excellent chevalier dont le Bief ne pourrait que se targuer à l'avenir.

Cependant, Edwyn avait plutôt envie de l'interroger sur la vie que le jeune homme aurait aimé avoir, si son père n'avait tant exigé de lui en lui rendant si peu en retour. C'était une situation, après tout, que le troubadour comprenait plutôt bien, quand bien même il était parvenur à résister aux pressions familiales. Il savait que Androw aurait aimé faire de lui un grand chevalier, comme ses frères, prompt à sauver la veuve et l'orphelin, et à porter vers la gloire les couleurs de la maison Cendregué. Cependant, les Sept en avaient décidé autrement pour lui, et Edwyn demeurait persuadé qu'il lui fallait suivre cette voie, plutôt que celle que les humains, fussent-ils de sa famille, souhaitaient lui imposer.

D'ailleurs, le jeune Andrew avait eu d'autres rêves pour lui. Garde royal, quelle belle et noble aspiration! Bien sûr, il se hâta de modérer cet avis pour ne pas sembler trop ingrat ou rebelle devant Edwyn, qui bien sûr lui adressa un signe de tête et un sourire plein de toute l'empathie qu'il était capable d'offrir à un autre humain -exception faite de sa soeur ou de sa mère, bien sûr. De toute façon, il y avait trop d'étoiles dans le regard d'Andrew alors qu'il évoquait la gloire de Barristan Selmy pour qu'il parvienne complètement à dissimuler son enthousiasme à cette seule idée. Malheureusement, il était le fils premier-né de sa maison, et il était donc né avec un lourd devoir sur les épaules. Edwyn était le quatrième fils, et quand bien même il lui aurait toujours été possible de servir les Cendregué par un mariage avantageux ou une vie pleine de gloire, il savait qu'il n'avait pasle futur de sa maison sur les épaules, ce pour quoi d'ailleurs il remerciait chaque jour les Sept.

-Je ne doute pas que tu aurais fait un grand Garde Royal, Andrew.

Il aurait aimé pouvoir lui conseiller de laisser tout cela derrière lui, de refuser les ordres de son père pour vivre la vie qu'il lui chantait de vivre, malheureusement il n'ignorait pas que les choses étaient bien plus complexes que cela, surtout alors que le futur de la maison Rowan reposait peu ou prou sur ses seules épaules.

-Pour ma part...Il y a tant de vies différentes dont je me languis que je crains de ne pas avoir assez de la mienne seule pour ne pas mourir avec au coeur l'insatisfaction de ceux qui voient trop grands. Mais une seule chose est certaine, c'est que la vie du bon petit noble, me marier à une lady inconnue pour faire plaisir à mon père, me conformer à des convenances qui n'ont aucun sens...Je sais seulement que tout cela n'est pas pour moi.

Edwyn avait prononcé cela avec calme, mais pas avec résignation. Il n'avait pas encore renoncé à l'idée de vivre la vie dont il rêvait. Il ignorait encore comment, mais nul doute que le métisse irait au bout de ses idéaux, quitte à devenir un blasphème.

HRP: Avec toutes mes excuses pour le retard Le choix de la Harpe ou de l'Epée [FB Edwyn & Andrew] 3663664295

DRACARYS 2017
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

Le choix de la Harpe ou de l'Epée [FB Edwyn & Andrew] Empty
MessageSujet: Re: Le choix de la Harpe ou de l'Epée [FB Edwyn & Andrew]   Le choix de la Harpe ou de l'Epée [FB Edwyn & Andrew] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le choix de la Harpe ou de l'Epée [FB Edwyn & Andrew]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Honda, 450 2009 un pas si bon choix...
» Les familles recomposées (ou Barbie invite l'ex-femme de Ken à manger, au choix)
» Choix de repêchage 2020-2021 (Non-nécessaire)
» Top prospect NHL top 5 -Choix personelle
» Le danger est réel, la peur est un choix. | BLAKE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp abandonnés-
Sauter vers: