RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Toutes les nouveautés de cette 23e MAJ sont à lire ici [FB] we are sachanach here [Eleyna] 3725701551
La Gazette pour les lunes 7 & 8 est disponible par ici [FB] we are sachanach here [Eleyna] 3725701551
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)

Partagez
 

 [FB] we are sachanach here [Eleyna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

[FB] we are sachanach here [Eleyna] Empty
MessageSujet: [FB] we are sachanach here [Eleyna]   [FB] we are sachanach here [Eleyna] EmptySam 27 Jan - 13:19


eleyna

ft. alyssa

chapitre 1
Hier soir, je suis arrivée à la demeure des Dondarrion, c'est un réel plaisir pour moi de les retrouver. Il est vrai que depuis la mort de Steffon, de mon enfant à naître, de Deidre et de son enfant mort-né, je ne suis pas sortie. Je suis restée à Amberly, dans ma prison d’ivoire  pendant deux années…  Deux longues années sans pouvoir revoir mes proches et certaines personnes que j’affectionne tant. Mais, maintenant, je suis dehors, loin de ma cage dorée. Pourquoi maintenant et pas hier ? Peut-être que les plaies sont renfermées. Pour combien de temps ? Je l'ignore.
En revanche, je ne peux pas rester enfermée plus longtemps dans ce mausolée en souvenir de mon bien-aimé époux et de cet enfant. Non, je dois me battre pour mes enfants, ceux qui sont encore en vie. Je dois trouver des maris respectables pour mes filles, des hommes ayant une position élevée. Mais qui ? Comment ? L'une de mes filles sera l'une des dames de compagnie de la jeune rose, grâce à cette position, elle pourra rencontrer des hommes à la court et si un homme lui plaît et qu'il correspond à mes critères, je ferais en sorte qu'il soit l'époux de ma fille. C'est un plan risqué, il est vrai … On ne sait jamais si une rose restera pure ou si elle sera tentée par la vice.
Je fais confiance à mes filles, elles ne sont pas des jeunes filles écervelée, elles se laisseront pas séduire par des hommes. Non, je ferais tout pour éviter qu'elles perdent leur virginité. Or, comment pourrais-je faire si l'une d'elle est loin de moi ? Que faire ? Je l'ignore. Nous verrons bien.
De plus, si l'une d'elle est la dame de compagnie de la Rose, l'autre n'aura pas cette chance. Je dois trouver une idée pour cette dernière. Mais laquelle ?  Je ne sais point.
Je dois également réfléchir pour mes fils. L'un d'eux devra être l'écuyer d'un homme. Mais lequel ? L'héritier de Steffon ou celui qui le remplacera en cas de décès ? Robert ou Andar ? Lequel ? Le cœur d'une mère ne peut pas choisir pour l'un ou pour l'autre. Comment pourrais-je choisir ?
Je ne souhaite que le bonheur de mes enfants. Mais, je sais que je dois privilégier quelques uns et non l'ensemble.  Il faut que je trouve une personne pouvant m'aider à faire ces choix. Une personne pouvant m'aider à tisser des toiles d'araignée auprès des bonnes proies. Je dois bien la choisir pour éviter qu'elle se retourne contre moi.
Après que j'ai pensé ces différents plans, je demande alors à une servante de me préparer un bain pour cette nouvelle journée. Pendant qu'elle s'occupe de mon bain, je respire, je ferme les yeux et je repense à mes prochaines retrouvailles avec ma famille et … Mon retour dans le Val. Suis-je heureuse de pouvoir refouler de nouveau les terres de mes ancêtres ? Bien sûr que oui. Ici, dans l'Orage, je suis qu'une Étrangère. Je ne suis pas née ici mais j'ai réussis à acclimater dans cette région qui n'est pas la mienne. La servante me déclare que le bain est prêt, je la suis et je commence à me laver.
Quelques heures plus tard, je suis enfin prête pour cette journée. Je suis vêtue d'une tenue convenable pour faire de l'équitation. En effet, avec Lady Eleyna, nous sommes convenue de nous retrouver près des écuries.
J'arrive enfin au lieu de rendez-vous, je vois la jeune demoiselle Dondarrion, je lui souris.

Alyssa – Chère amie, je suis heureuse de pouvoir passer un moment avec vous. Je la regarde avec un regard bienveillant.  Comment allez-vous ?

Je me souviens de la dernière que nous sommes vues, nous avons fait une course, dans celle-ci, la jeune fleur de l'Orage a gagné, la fois suivante, c'était moi. Peut-être que cette fois-ci, il n'aura pas de gagnante.

Alyssa – Est-ce que vous souvenez de nos courses ? La dernière fois, vous avez gagné. Dis-je doucement. Pensez-vous qu'il est possible de refaire une course ?




alyssawe are sachanach here
(c) black.pineapple
Revenir en haut Aller en bas
Dame
Melara Cole
Dame
Valar Dohaeris
[FB] we are sachanach here [Eleyna] C71w
[FB] we are sachanach here [Eleyna] Tumblr_msc8awvcU41r6stgeo6_250
Ft : Maddison Jaizani
Multi-Compte : Wynafryd, Asha, Lucas & Bryce
Messages : 1006
Date d'inscription : 15/01/2018

[FB] we are sachanach here [Eleyna] Empty
MessageSujet: Re: [FB] we are sachanach here [Eleyna]   [FB] we are sachanach here [Eleyna] EmptySam 27 Jan - 16:01

Voilà longtemps qu’Eleyna n’avait pas été aussi excitée de recevoir de la visite à Havrenoir. Chaque visite était certes un moment de réjouissement pour la Dondarrion, puisque après tout, l’essentiel de sa vie se limitait à Havrenoir, alors chaque nouvelle apparition était un vent de fraîcheur pour elle. Mais pas seulement. C’était aussi une petite pointe d’angoisse que revenait l’habiter. Et si ce visiteur découvrait par hasard sa véritable identité ? Si ce visiteur venait pour la renvoyer en Essos auprès de ses véritables parents ? Et même sans aller dans de tels extrêmes, l’arrivée de ces visiteurs, était toujours l’occasion pour Béric pour lui rabacher les oreilles sur le comportement qu’elle devait adopter, comme si elle ne le connaissait pas depuis tout ce temps. Mais à défaut d’agacer Eleyna, cette discussion avait le mérite de soulager le seigneur de Havrenoir. Mais cette visite était toute particulière puisqu’il s’agissait de celle d’Alyssa Vanbois. Si la dame d’Amberly était initialement plus proche d’Ilyana, elle avait tout de même particulièrement bien sympathisé avec Eleyna. Cette dernière l’appréciait beaucoup puisqu’elles partagaient des goûts communs. Si elle ne pouvait pas aller chevaucher avec Ilyana, elle savait qu’il en était tout autre avec Alyssa. Sa visite rendait Eleyna d’autant plus heureuse que cela faisait déjà deux années qu’Alyssa ne s’était plus déplacée à Havrenoir ou ailleurs de ce qu’elle savait. Le deuil et la tristesse avaient durement atteint la dame d’Amberly, alors la petite brune était heureuse de constater que ce sombre chapitre semblait derrière elle.

Les retrouvailles avaient été chaleureuses la veille au soir, mais plutôt rapides également, à cause de la fatigue provoquée par le voyage. Eleyna avait fait preuve de compréhension et avait laissé Alyssa se reposer sans insister pour prendre un verre dans ses appartements, espérant entendre toutes sortes de nouvelles histoires. Cependant, elle ne l’avait pas laissé prendre son repos, sans lui avoir fait promettre de partager une promenade à cheval le lendemain. Alors pour une fois, la servante qui s’occupait d’Eleyna au réveil n’avait pas eu besoin de s’y reprendre à plusieurs fois pour sortir la Dondarrion du lit. Cette dernière n’avait jamais été prête aussi rapidement, ni pris sa collation en aussi peu de temps. Eleyna trépignait littéralement de pouvoir se retrouver sur Scarlet avec Alyssa à ses côtés. Si Eleyna savait contrôler ses émotions la plupart du temps, lorsqu’il s’agissait d’émotions vives, telles qu’une surprise, une grande joie ou même une grosse déception, il lui était quasiment impossible de dompter ses sentiments, surtout si la Dondarrion se trouvait dans un cadre privé qui lui permettait de se lacher un peu plus. Ainsi, depuis son réveil, la voix d’Eleyna partait dans les aigus à cause de son excitation et elle ne faisait que sautiller, exaspérant autant qu’elle faisait rire Ilyana qui essayait tant bien que mal de la canaliser.

Ainsi, Eleyna était déjà à l’écurie, la bride de sa jument dans les mains, prête à grimper lorsqu’elle vit Alyssa approcher d’elle. Le sourire que lui offrit la Dondarrion fut si grand que ses muscles lui firent mal. Si la Vanbois voulait parler tristesse et deuil, elle aurait plutôt intérêt à s’adresser à Ilyana, qui saurait faire preuve de compassion et trouver les mots. En cet instant, la jeune Dondarrion ne voulait qu’une chose, passer un bon moment, léger, avec cette femme qui l’avait tant inspirée durant son adolescence. “Et moi donc Lady Alyssa ! Je suis si contente de vous revoir. J’en oublierais presque mes petits tracas du quotidien…” Comme Alyssa s’approchait du cheval qui lui avait été préparé, cette dernière évoqua leurs dernières promenades et les courses qu’elles avaient faites en cette occasion. Les lèvres d’Eleyna s’étirèrent à nouveau en un grand sourire. “Comment pourrais-je les oublier, enfin ! J’ai cru que vous ne me proposeriez jamais.” conclut Eleyna avec un petit éclat de rire. Elle fit ensuite un signe sec à l’écuyer pour qu’il l’aide à monter et elle resserra sa prise sur les rennes. “Je suis contente que rien n’est changé.” ajouta-t-elle en regardant Alyssa avec un doux sourire. La naïveté de son âge avait parlé de la sorte. Si elle avait vécu des choses assez dures pour une jeune fille, il y avait encore tout un tas de choses qu’elle ignorait sans en avoir conscience. “Le temps a été sec cette nuit donc nous devrions rien craindre pour le sol, mais attention, certaines routes sont plus escarpées que lors de votre dernier séjour à Havrenoir, il faudra rester prudente. Enfin, je n’apprends rien à une aussi bonne cavalière que vous, n’est-ce pas ?” Eleyna serra ses talons afin de mettre Scarlet en marche et de sortir de l’écurie. “Allons-y !”



• • • Of lead and steel • • •
Once again my heart was filled with hopes and dreams, I had left all fears behind me. But you did it again, you bargained with my life and left me with no choices. Now I'm nothing more than a scared little girl, wanting her mother's skirts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

[FB] we are sachanach here [Eleyna] Empty
MessageSujet: Re: [FB] we are sachanach here [Eleyna]   [FB] we are sachanach here [Eleyna] EmptySam 27 Jan - 20:32


eleyna

ft. alyssa

chapitre 2
Je suis en présence de la jeune fille, je lui parle avec un regard bienveillant. J'apprécie mes conversations avec la jouvencelle, elles sont différentes de celles que j'ai avec sa mère. Et tant mieux , à quoi cela sert de parler de la même chose à deux personnes diamétralement opposées.

Eleyna - Et moi donc Lady Alyssa ! Je suis si contente de vous revoir. J’en oublierais presque mes petits tracas du quotidien…

Alyssa – Sachez ma chère que nous pourrions en discuter si vous voulez, je serais toujours là pour vous écouter et vous guider.

Je m'approche de mon cheval, je caresse l'encolure puis je repense à mes ballades en compagnie d'Eleyna ainsi qu'à nos courses. Nous aimons les faire seules, sans d'hommes pour nous juger, rien que nous deux. Ensuite, je parle de nouveau à la jeune femme. Je lui parle de nos courses.

Eleyna - Comment pourrais-je les oublier, enfin ! J’ai cru que vous ne me proposeriez jamais. Elle rit.

Je fais de même, il est bon de rire, dois-je rester triste ? Non. un écuyer l'aide à monter puis un autre fait de même avec moi. Nous sommes maintenant sur nos montures. Il ne manque plus qu'à trouver un lieu bien propice à notre course.

Alyssa – Jamais, je n'oublierais nos courses. Dis-je en riant doucement.

Eleyna -  Je suis contente que rien n’est changé. Elle m'offre un sourire. Le temps a été sec cette nuit donc nous devrions rien craindre pour le sol, mais attention, certaines routes sont plus escarpées que lors de votre dernier séjour à Havrenoir, il faudra rester prudente. Enfin, je n’apprends rien à une aussi bonne cavalière que vous, n’est-ce pas ?

Alyssa – Rien ne changera chère enfant. Nous resterons toujours des amies, je lui souris. Je me tais quelques minutes. Puis, je la regarde. Vous avez raison, restons prudentes. Avez-vous une idée du lieu de départ pour notre course puis de notre lieu d'arrivée ? Nous devons parler d'un parcours.

Nous commençons à partir au trot, j'observe la jeune femme. Elle a changé en deux ans. Elle est de toute beauté, j'en suis sûre que bientôt les hommes viendront demander sa main. Je lui souris.

Alyssa – C'est la première fois que je refais une course avec une amie mais ce n'est pas la dernière. Quand je serais de retour chez moi, dans le Val, je pourrais faire une course avec mes sœurs. Je lui souris. Je ne me souviens plus si je vous ai dit que ma petite nièce va se marier. Je viendrais à son mariage. Je la regarde avec un sourire bienveillante. Mais ma chère, dites moi, quelles sont vos nouvelles depuis la dernière fois ? Personne ne vous fait du mal ?

Que pourrais-je faire si on lui faisait du mal ? Je ne sais pas, je peux juste l'écouter et tenter de l'aider. Mais, je ne peux pas interférer dans les choix de sa famille à son encontre. Il m'est impossible en tant d'invitée  d'intervenir dans une maisonnée qui n'est point la mienne.

Nous arrivons enfin au lieu d'arrivée, je la regarde avec un sourire rayonnant. Je caresse ma monture, une jument. Il est dit que certaines personnes ont le don de chuchoter à l'oreille de leur monture. Est-ce vrai ? Quelle importance.

Alyssa – Prête chère amie ? Je souris puis je rajoute. Je la regarde dans les yeux. Nous pouvons pimenter notre course. Le sourire reste toujours sur mes lèvres, il est rayonnant comme un soleil. Celle qui perdra aura droit à un gage. Qu'en pensez-vous ?

Pourquoi pimenter ce jeu ? Et, pourquoi pas ? Est-ce mal de vouloir d'ajouter un peu de piment dans un jeu ? Non, pas du tout. Mais, ce piment doit être raisonnable. Nous ne pouvons pas tout faire. Nous sommes des femmes respectables. Il serait mal vu que nous enfreindrons quelques règles élémentaires de bonnes conduites.




alyssawe are sachanach here
(c) black.pineapple
Revenir en haut Aller en bas
Dame
Melara Cole
Dame
Valar Dohaeris
[FB] we are sachanach here [Eleyna] C71w
[FB] we are sachanach here [Eleyna] Tumblr_msc8awvcU41r6stgeo6_250
Ft : Maddison Jaizani
Multi-Compte : Wynafryd, Asha, Lucas & Bryce
Messages : 1006
Date d'inscription : 15/01/2018

[FB] we are sachanach here [Eleyna] Empty
MessageSujet: Re: [FB] we are sachanach here [Eleyna]   [FB] we are sachanach here [Eleyna] EmptyDim 18 Fév - 18:38

Voilà un certain temps qu’Eleyna n’avait pas ressenti ou exprimer une telle joie. Si Ilyana était son pilier au quotidien, Alyssa représentait quelque chose de différent pour elle. Celle qu’elle aspirait un jour à pouvoir devenir si Béric le lui permettait. Il y avait quelques sujets qu’elle n’osait évoquer avec sa mère, de peur de la blesser compte tenu de l’histoire qui les unissait, mais heureusement c’était des sujets qu’elle pouvait aborder avec la Vanbois qu’elle considérait comme une amie en tout point de vue. Elle espérait donc pouvoir lui raconter beaucoup de choses, comme elle espérait que la veuve en ait tout autant à lui dévoiler durant son court séjour à Havrenoir. Et comme Eleyna avait évoqué quelques tracas du quotidien, Alyssa avait rebondit sur son propos, lui assurant qu’elle pouvait toujours lui en parler. Un sourire gracieux vint étirer les lèvres de l’orageoise. “C’est vraiment aimable à vous, et je n’y manquerais pas tout à l’heure, lorsque nous serons assise confortablement au chaud autour d’un thé. Mais je peux déjà vous dire que dans la liste, il y a la mauvaise humeur quasi permanente de mon cousin à mon égard… si vous voulez déjà réfléchir à une manière de le sermonner la dessus, je vous laisse un peu d’avance.” Eleyna avait éclaté d’un rire innocent. Il n’y avait aucune véhément dans ses propos, aucune agressivité, la Dondarrion aimait Béric comme un frère, c’était simplement sa frustration qui parlait, d’un ton de plaisanterie. Tout le monde savait que Béric aimait aussi sa cousine, il n’était aucunement mesquin vis à vis d’elle, simplement des histoires de famille, comme tout le monde, en tout cas pour un point de vue extérieur.

Et puis finalement, ce fut l’heure pour une nouvelle course, comme elles aimaient tant les partager. Très peu pour elles les simples promenades au pas. Non, l’une comme l’autre appréciait cette petite dose de compétitions pour pimenter leur virée équestre. Les victoires s’étaient plutôt équitablement réparties les dernières fois que les deux jeunes femmes avaient chevauché ensemble, mais Eleyna espérait avoir suffisamment progressé durant ces dernières lunes pour que cela se voit et se remarque. Alors que la Dondarrion venait de mettre Scar au pas, Alyssa l’interrogea sur la piste à suivre. Elle s’arrêta un instant, perdue dans sa réflexion avant de proposer une réponse. “Je vais me montrer fairplay Lady Vanbois en choisissant une piste que vous connaissez déjà.” commença-t-elle avec un radieux sourire sur les lèvres. “Je vous propose la grande boucle qui fait le tour de Havrenoir, au Sud jusqu’au col qui permet d’apercevoir la mer, puis derrière le haut sommet de l’autre côté, pour enfin revenir par ici. Cela vous va ?” Les deux jeunes femmes sortirent pour s’avancer jusqu’à leur ligne de départ imaginaire. Alyssa lui apprenait que cela faisait un moment qu’elle n’avait pas fait de courses, ce qui ne pu que ravir l’orageoise qui sentait ses chances de briller encore plus grande. “Alors tenez-vous prête, parce que vous avez à faire à une compétitrice qui n’a pas manqué de pratiquer ces derniers temps.” dit-elle avec un nouvel éclat de rire coquin. Néanmoins, un voile de tristesse passa sur son visage à l’évocation de l’union de sa petite nièce. Voilà une personne de plus dans son entourage qui se trouvait lié par les liens du mariage. Un avenir qui se faisait de plus en plus incertain pour elle. “Vous lui transmettrez mes félicitations alors. Et j’espère que vous vous amuserez bien aux festivités, j’imagine qu’il sera plaisant pour vous de revoir vos terres natales.” Est-ce qu’Eleyna reverrait un jour Essos ? Ou les gens qu’elle y avait connu ? Nul ne le savait, peut-être le Dieu Rouge, et encore. Mais Eleyna chassa cette idée de son esprit pour se focaliser à nouveau sur son amie.

“Alors il va falloir que je trouve une idée, parce que je suis certaine que le gage sera pour vous lady Alyssa.” reprit finalement Eleyna avec un grand sourire avant de lancer sa monture au galop. Ca n’était pas très fairplay, mais c’était sa façon de donner le top départ, et de mettre toutes les chances de son côté d’arriver la première. Presque couchée sur Scar, Eleyna progressait sur la piste sur laquelle elles s’étaient mises d’accord. Plusieurs fois les premiers mètres, elle se retourna pour voir si Alyssa parvenait à revenir sur elle, mais son avance semblait bonne. Pourtant, une fois passé le col, la Dondarrion entendit les pas de la monture de la Vanbois se faire de plus en plus proche. Était-il possible qu’elle ait trop ralenti sur le chemin pour admirer la vue ? Eleyna se crispa sur sa monture en essayant de lui redonner une accélération, mais cela ne changea rien à l’issue puisqu’elle vit la lady d’Amberly la doubler. Eleyna fit de son mieux pour rester derrière elle, mais ses derniers mois de pratique à elle ne faisait pas le poids face aux années d’expérience d’Alyssa. Une dernière fois, la Dondarrion tenta le tout pour le tout, elle n’aimait pas perdre, pas si elle pouvait l’éviter, pas si elle n’avait pas tout fait ce qui était en son pouvoir pour l’éviter, alors profitant de ses connaissance sur la région, la petite brune prit un raccourci, espérant surprendre la Vanbois à l’arrivée. Mais même cela n’y fit rien et elle se retrouva juste derrière sa compétitrice sur la ligne d’arrivée, l’égo douloureux. Heureusement pour toutes les deux, Eleyna était bien trop essoufflée et fatiguée pour faire un caprice, mais sa déception n’en était pas plus petite pour autant. Elle démonta Scar et la gratifia de plusieurs caresses, ainsi que plusieurs mots d’encouragement, avant de la confier aux bons soins du palefrenier. Eleyna s’était volontairement tenue à l’écart de la Vanbois quelques minutes pour ne pas lui faire subir sa mauvaise humeur. Cependant, elle était bien moins fière et rayonnante lorsqu’elle revint vers elle. “Et si nous rentrions prendre le thé à présent ?” dit-elle simplement, avec un sourire un peu forcé sur les lèvres. Il fallait qu’elle digère sa défaite. “Vous avez fait une très belle course en tout cas Lady Alyssa, on ne dirait pas que vous n’aviez plus couru de la sorte pendant plusieurs années…” Sa mère lui dirait que les Dieux avaient cherché à la punir pour son arrogance, mais elle n’y songea pas plus que nécessaire.



• • • Of lead and steel • • •
Once again my heart was filled with hopes and dreams, I had left all fears behind me. But you did it again, you bargained with my life and left me with no choices. Now I'm nothing more than a scared little girl, wanting her mother's skirts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

[FB] we are sachanach here [Eleyna] Empty
MessageSujet: Re: [FB] we are sachanach here [Eleyna]   [FB] we are sachanach here [Eleyna] EmptyVen 9 Mar - 19:12


eleyna

ft. alyssa

chapitre 3

La douce enfant n'est pas de mon sang ni de ma chaire, elle n'est pas née de mes entrailles, et pourtant, elle m'est précieuse comme lady Connington. Est-ce sincère ? Bien sûre que oui. Je chasse ces idées de mon esprit et je rapporte mon attention sur la jeune femme en face de moi.

Eleyna -C’est vraiment aimable à vous, et je n’y manquerais pas tout à l’heure, lorsque nous serons assise confortablement au chaud autour d’un thé. Mais je peux déjà vous dire que dans la liste, il y a la mauvaise humeur quasi permanente de mon cousin à mon égard… si vous voulez déjà réfléchir à une manière de le sermonner la dessus, je vous laisse un peu d’avance.

Alyssa – Et bien ma chère enfant, je tâcherais de rendre votre cousin plus joyeux. Lui dis-je avec un grand sourire.

Le temps est venu pour nous deux de nous affronter, en effet, nous sommes toutes les deux des cavalières hors pairs et il était hors de question d'éviter nos courses.
Par la suite, je demande à mon adversaire notre parcours. Je la vois s'arrêter, je garde mon sourire impassible.

Eleyna - Je vais me montrer fairplay Lady Vanbois en choisissant une piste que vous connaissez déjà. Elle a un sourire radieux sur ces lèvres. [/i[i]]Elle rajoute par la suite. Je vous propose la grande boucle qui fait le tour de Havrenoir, au Sud jusqu’au col qui permet d’apercevoir la mer, puis derrière le haut sommet de l’autre côté, pour enfin revenir par ici. Cela vous va ?

Alyssa – Je vous remercie Lady Dondarrion, le parcours me plaît bien. Dis-je avec un grand sourire.


Nous avançons alors à la ligne imaginaire, je suis si heureuse d'être sortie de ma demeure. Partir d'Amberly était une bonne idée. De même, je suis heureuse de pouvoir retrouver mes connaissances, amies et surtout ma famille. Il me tarde de parler avec Lady Cersei Lannister ou encore de revoir mes neveux. Mais également de constater la beauté de ma jeune nièce.
Je déclare à ma jeune hôtesse que je n'avais pas eu le plaisir de monter sur ma monture depuis longtemps. Aurais-je du me taire ? Il est vrai que ce n'est pas stratégique de ma part de dévoiler une de mes faiblesses, mais qu'importe.

Eleyna - Alors tenez-vous prête, parce que vous avez à faire à une compétitrice qui n’a pas manqué de pratiquer ces derniers temps. Dit-elle avec un rire coquin.

Alyssa – J'affronte ceci avec grand plaisir dis-je avec un rire. Je suis heureuse de me mesurer avec une cavalière telle que vous. Je souris.


Puis, j'évoque l'union de ma nièce Ysila et de son fiancé, mon retour sur mes terres ancestrales. Je n'ai pas remis les pieds depuis mon union. Je n'ai pas assisté à celle d'Andar et de son épouse. Est-ce que je le regrette ? Évidement. Pourrais-je assister à celle de Robar  ou de Roland ? Je ne sais pas.


Eleyna - Vous lui transmettrez mes félicitations alors. Et j’espère que vous vous amuserez bien aux festivités, j’imagine qu’il sera plaisant pour vous de revoir vos terres natales

Alyssa – Je le ferais ma chère dis-je en lui accordant un grand sourire. En effet, il me tarde de revoir mes terres natales, de fouler les terres de mes ancêtres … Murmurais-je doucement, presque à moi-même.


J'aurais pu dire que là-bas, je ne serais plus une étrangère mais je ne savais pas comment Eleyna allait le prendre. Je décide de changer de sujet et j'aborde la question d'un gage. En effet, à quoi cela sert de remporter une guerre si on ne peut pas imposer sa part de butin. Est-ce que je vois cette compétition comme une guerre ? Non, mais, je trouve qu'il est plus intéressant de se battre pour quelque chose.

Eleyna -  Alors il va falloir que je trouve une idée, parce que je suis certaine que le gage sera pour vous lady Alyssa.
Alyssa – Moi de même Lady Eleyna … J'ai hâte de découvrir ce gage.

La jeune femme donne le signal du début de notre course, au début, c'est ma cadette qui prend de l'avance sur moi, elle m'a bien surprise dans sa démarche, est-ce fourbe ? Je l'aurais fait aussi. Cependant, je ne me laisserais pas faire. Il est hors de question que je la laisse gagner. Moi, mauvaise perdante ? Pas du tout ! Quoique, un peu.
Mais la chance me sourit car j'arrive à doubler la jeune enfant. Je continue de mon chemin, je ne regarde pas si Eleyna est derrière moi.
Puis, j'arrive à la ligne de l'arrivée, j'ai gagné. Je regarde Eleyna, elle s'est bien battue. J'ai ce sentiment de fierté, elle a bien progressé.
Nous regagnons l'écurie, je caresse ma jument, je lui murmure à ces oreilles que je suis fière d'elle. Ensuite, je la confie à un palefrenier. Je ne cherche pas le contact avec la jeune enfant, en effet, elle a perdu et je ne voudrais pas affronter sa colère noire. Je lui laisse donc l'espace nécessaire pour qu'elle puisse se calmer.
Je sors de l'écurie et j'attends son arrivée. Je me tourne quand j'attends des pas, ce sont ceux de la jeune jouvencelle. Je lui accorde un sourire. Il n'est pas rayonnant, loin de là, je ne vais pas lui afficher que je suis heureuse de l'avoir détrônée non. Il est juste amical.  

Eleyna -  Et si nous rentrions prendre le thé à présent ? Elle rajoute. Vous avez fait une très belle course en tout cas Lady Alyssa, on ne dirait pas que vous n’aviez plus couru de la sorte pendant plusieurs années…

Alyssa – Je vous suis Lady Eleyna. Je la regarde dans les yeux avec un sourire sincère. Je vous remercie Lady Eleyna mais sachez que vous êtes une cavalière hors paire. Je suis fière de pouvoir me mesurer avec vous. Je me tais quelques secondes puis je reprends. Mais, je pense que si j'ai eu cette victoire, c'était la décision des Dieux. La prochaine fois, vous me battrez. Je m'inclinerais face à votre victoire.

Ai-je trop dit ? Je ne sais pas, nous marchons en direction de la demeure des Dondarrion. Je réfléchis au gage que je devais donner à la jeune femme. Peut-être que nous pouvons faire un jeu …Où on devrait boire si on avait faux. Comment cela ? La première déclare une affirmation, si la seconde devine qu'elle est fausse et que ce n'est pas cela, la seconde doit boire. En revanche, si elle a gagné, la première devra boire. Quoi donc ? Je ne sais pas … Mais avant, je dois proposer mon idée farfelue à ma cadette.

Alyssa – J'ai une idée pour le gage. Je la regarde avec un léger sourire. Dans ce jeu, vous comme moi, nous allons devoir dire des affirmations, la seconde devra deviner s'il s'agit d'un mensonge ou au contraire de la vérité. Si elle a tord, elle devra boire. En revanche, si elle a raison, j'ai bien peur que la première doit boire également. Je lui souris. Qu'en pensez-vous ? Demande-je avec un regard plein de défi.

Nous approchons de la maison de sa famille, je m'humidifie mes lèvres et je la regarde. Je respire, j'observe le ciel puis je repose mon attention sur elle.

Alyssa – Nous pouvons le faire ce soir si vous voulez … Ou, au contraire, je tenterais de trouver un autre gage. Je me mordille les lèvres. À moins que vous voulez me donner un gage, dites-moi ma chère.



alyssawe are sachanach here
(c) black.pineapple
Revenir en haut Aller en bas
Dame
Melara Cole
Dame
Valar Dohaeris
[FB] we are sachanach here [Eleyna] C71w
[FB] we are sachanach here [Eleyna] Tumblr_msc8awvcU41r6stgeo6_250
Ft : Maddison Jaizani
Multi-Compte : Wynafryd, Asha, Lucas & Bryce
Messages : 1006
Date d'inscription : 15/01/2018

[FB] we are sachanach here [Eleyna] Empty
MessageSujet: Re: [FB] we are sachanach here [Eleyna]   [FB] we are sachanach here [Eleyna] EmptyDim 11 Mar - 15:31

Alors que les deux jeunes femmes s’apprêtaient à prendre le départ pour une nouvelle de leur course, Alyssa s’était mise à évoquer son prochain voyage jusqu’au Val d’Arryn pour assister au mariage de sa nièce. Il n’était pas évident pour la jeune lady de ne pas se laisser décontenancer par de telles pensées. Ces pensée qui la ramenaient encore et toujours de l’autre côté du Détroit, avec ses couleurs vives et ses odeurs épicées. Elle revoyait la chevelure douce et ondulée de sa véritable mère. Mais la Dondarrion chassa rapidement ses pensées de son esprit, avec la course devant elle, elle ne pouvait se permettre la moindre distraction. Surtout qu’Alyssa n’aurait certainement pas compris que cela puisse en être une pour elle. Et comme cette dernière ajoutait un enjeu supplémentaire à la course avec un gage à la clé pour la perdante, Eleyna ne perdit pas la moindre seconde et élança son cheval. Malheureusement, malgré un beau départ, bien que pas totalement dans les règles, la jeune Dondarrion fut rattrapée par son amie et son aînée. Et malgré ses tentatives pour la rattraper à nouveau, quitte à écorcher un bout du parcours prévu, Eleyna n’en arriva pas moins dernière. La jolie brune complimenta son adversaire, bien qu’elle fut extrêmement déçue de ne pas avoir gagné. Ca n’était pas la première fois qu’elle perdait face à Alyssa, cela arrivait d’ailleurs plus souvent que la dame d’Amberly ne gagne plutôt qu’elle lors de leurs précédents affrontements. Mais la célibataire s’était déjà vue gagnante, première sur la ligne d’arrivée, après tous ses efforts ces dernières années et en ayant appris que la Vanbois ne s’était pas vraiment entraînée ces derniers temps. Elle avait vendu la peau de l’ours avant de l’avoir tué et à présent elle devait faire avec le goût amer de la défaite dans la bouche, la douleur de son égo blessé par sa propre arrogance. Néamnoins, la Dondarrion ne voulait nullement infligé ses élans de mauvais caractère à son amie, car ça n’était pas contre elle qu’elle était fâchée, mais bien contre elle même, et un peu envers les Sept aussi. Alors pendant qu’Alyssa avait confié son cheval au palefrenier, Eleyna avait tenu à raccompagner Scarlet jusqu’à son box. Elle avait laissé le garçon d’écurie libérer le cheval de ses équipements, mais la Dondarrion avait tenu à brosser elle même sa jument quelques minutes, cela ayant un effet drastiquement calmant sur elle.

Elle ressortit un peu plus tard et retrouva Alyssa qui l’attendait au dehors, profitant des rayons de soleil qu’un orage ne tarderait pas à faire disparaître plus tard dans la journée. La Vanbois était suffisamment aimable pour ne pas afficher sa victoire sous le nez de la gamine. Eleyna se mordilla un instant la lèvre inférieure avant de prononcer doucement “Merci pour votre modestie Lady Alyssa.” non sans garder ses yeux rivés sur ses propres pieds. Cependant, elle ne voulait pas que cela gâche la journée qu’elle avait prévu de passer avec son amie, alors elle lui proposa de retourner dans le chateau pour prendre un thé calmement. De ce qu’elle avait comprit, plusieurs destinations attendaient la veuve, elle n’allait pas s’attarder à Havrenoir et elle ne serait pas de retour dans l’Orage avant un petit moment, Eleyna en avait bien conscience et ne voulait pas ruiner cette opportunité. Et alors qu’elles reprenaient la direction de la demeure en pierres noires, Alyssa félicita tout de même Eleyna pour sa performance équestre. Un sourire un peu gêné, mais néanmoins gracieux s’afficha sur les lèvres de la jeune femme alors qu’elle tournait son visage en sa direction. “C’est vrai ? Vous trouvez que j’ai progressé ?” demanda-t-elle, ses yeux brillants d’espoir. Cette courses n’était peut-être pas qu’un échec finalement. “Le jour où je vous égalerais Lady Alyssa, je serais on ne peut plus heureuse. Vous êtes un modèle pour moi.” ajouta-t-elle avec un doux sourire. C’était sa façon de s’excuser pour sa petite colère d’un peu plus tôt. Puis Alyssa se mit à reparler du gage. Finalement, avec l’amertume de sa défaite, la petite brune avait déjà totalement oublié qu’elle allait devoir se plier à un gage. Son coeur se serra légèrement. Elle savait qu’Alyssa ne serait pas le genre à vouloir l’humilier ou la mettre dans l’embarras, mais la Dondarrion ne pouvait s’empêcher de penser au pire et avait peur de se retrouver dans une situation qui mettrait son secret en danger. Elle déglutit difficilement et regarda Alyssa avec un sourire maladroit alors qu’elle essayait de garder son calme. “Je pense qu’il va nous falloir une grande quantité de thé pour jouer à cela mon amie.” dit Eleyna avec un petit rire. La pression était toujours sur ses épaules. “Non, j’apprécie cette idée Lady Alyssa, elle nous permettra de nous connaître différemment j’imagine. Et puis je ne vais pas vous donner un gage alors que vous avez gagné la course. Ça n’est pas ce que nous avions convenu.”

Comme elles se trouvaient à nouveau à l’intérieur, Eleyna arrêta la première domestique qu’elle vit et lui confia ses affaires d’équitation. “Nous allons prendre le thé dans mes appartements avec Lady Alyssa, faites monter le nécessaire je vous prie, ainsi que de quoi grignoter.” Arrivée dans ses appartements, Eleyna quitta ses bottines avec un soupir de soulagement, avant de se laisser tomber dans un petit fauteuil en tissu clair, à côté d’un guéridon où le thé serait amené d’ici quelques instants. “Acceptez-vous d’ouvrir le jeu mon amie ? Si j’ai bien compris, vous allez me dire une affirmation et je dois deviner si elle est vraie ou fausse ? Je connaissais un jeu similaire où l’on évoquait trois affirmations et l’autre devez dire laquelle des trois était un mensonge. Mais j’imagine que cela revient sensiblement au même. Je vous en prie, commencez.” conclut-elle en désignant un fauteuil de l’autre côté du guéridon. Il fallait être honnête pour ce jeu, mais Eleyna choisirait en fonction si elle pouvait l’être totalement ou non.



• • • Of lead and steel • • •
Once again my heart was filled with hopes and dreams, I had left all fears behind me. But you did it again, you bargained with my life and left me with no choices. Now I'm nothing more than a scared little girl, wanting her mother's skirts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

[FB] we are sachanach here [Eleyna] Empty
MessageSujet: Re: [FB] we are sachanach here [Eleyna]   [FB] we are sachanach here [Eleyna] EmptyDim 18 Mar - 19:59


eleyna

ft. alyssa

chapitre 4
Avant de commencer cette course, j'évoque que j'étais une étrangère ici. Après tout, je ne suis pas née sur les terres de l'Orage mais dans le Val. Je me suis adaptée à ce climat … Mais, je ne pourrais pas oublier la beauté des paysages du Val. Non …
Je ne peux pas renier mon passé, je n'ai pas la capacité d'oublier tout les événements que j'ai vécu. Ils sont dans mon esprit et dans mon cœur. Ils sont ancrés au plus profond de notre âme. En revanche, ils ne sont pas marqués sur notre peau … Quoique … Certaines cicatrices peuvent être liées à un souvenir de notre vie.
En effet, ma peau n'est plus celle que j'avais autrefois, elle est marquée par les   stries liées à mes accouchements. Quand je me lave, je n'aime pas les regarder. De même, quand je serais vieille, ma peau sera par des rides. Je n'ai pas tellement envie de penser à la femme que je serais ni à la femme que j'étais.
Je me concentre sur la course, au début, la jeune Eleyna est première mais j'arrive à la distancier. Après quelques minutes, je deviens la gagnante de cette course.
Après que je sois sortie de l'écurie, j'attends la demoiselle, puis, nous parlons, j'évoque à la jeune fille que sont les Dieux qui ont appuyé ma victoire. C'était un coup de chance, je n'aurais pas pensé gagner cette course. Comment est-ce possible alors que je n'ai pas pratiqué depuis quatre ans ? Comment est-ce possible ?
La jouvencelle mordille ces lèvres, je la regarde sans rien dire de plus. Que dire ? Je ne sais pas.

Eleyna - Merci pour votre modestie Lady Alyssa.

Elle regarde ses pieds, j'aurais pu relever sa tête mais je n'ose pas faire ce geste. Je continue de la regarder sans pouvoir bouger. Puis, Eleyna propose de rentrer dans la demeure pour savourer quelques mets et boire du thé. Par la suite, je félicite la jeune femme. En effet, elle a fait des progrès et il est de mon devoir en tant qu'aînée de devoir lui dire. Si personne lui dit, comment sera-t-elle qu'elle a progressé ? Il est important de féliciter les personnes afin qu'elles puissent continuer à progresser.

Eleyna - C’est vrai ? Vous trouvez que j’ai progressé ? Elle rajoute. Le jour où je vous égalerais Lady Alyssa, je serais on ne peut plus heureuse. Vous êtes un modèle pour moi dit-elle avec un sourire.

Alyssa – Bien sûre que oui, chère Eleyna. Et ce jour viendra, j'en suis sûre. Je la regarde un instant. Mais, ne partez jamais perdante. Vous devez toujours vous montrer comme une guerrière. Je lui souris. Ne montrez jamais vos faiblesses à vos ennemis. Je rajoute enfin. Vos mots me touchent chère amie, je suis heureuse d'être un modèle pour vous … Je lui souris. Mais, l'élève dépassera le modèle, vous irez plus loin que moi, que vos parents. Je crois en vous Eleyna. J'ai foi en vous.

Pourquoi dire tout cela ? Est-ce que je le pense ? Oui. Elle ira loin cette enfant, je donne ma main à couper que dans dix ans, cette enfant soit propulsée au sommet. Comment ? Je l'ignore. Mais, si elle croit en elle, alors, elle ira loin.  De même, elle devra tisser sa propre toile autour de ces ennemis pour arriver à ses fins. Elle devra jouer à un jeu dangereux. Pour l'instant, elle est encore ici. J'ignore ces plans, son futur, mais, si elle a besoin d'aide, je serais là.
Après ceci, je lui parle du gage, je lui relate les règles de ce jeu. Puis, j'attends sa réponse.

Eleyna - Je pense qu’il va nous falloir une grande quantité de thé pour jouer à cela mon amie. Elle rit. Elle rajoute ensuite. Non, j’apprécie cette idée Lady Alyssa, elle nous permettra de nous connaître différemment j’imagine. Et puis je ne vais pas vous donner un gage alors que vous avez gagné la course. Ça n’est pas ce que nous avions convenu.

Alyssa – En effet, nous allons nous connaître. Je lui souris.

Mais dois-je évoquer tout mes secrets ? Tout mes souvenirs ? Je dois trier ceux que je dois dire et ceux que je dois taire. Je ne peux pas tout lui dire. Et même, si je le dis, son avis sur moi pourra changer. Je ne veux pas perdre son amitié.
Nous arrivons enfin dans le domaine des Dondarrion, elle est bien différente de la mienne. Ai-je une préférence pour une de ces demeures ? Je dois avouer que celle des Dondarrion ne m'évoque pas le souvenir de mon époux. Ce n'est pas le cas d'Amberly … En effet, je n'ai jamais pu me débarrasser de certains objets ni de ces vêtements de ce dernier. Il m'est difficile de le faire. Il faudrait que je le fasse mais je ne me sens pas aussi forte pour le faire.
Pourquoi ? Je l'ignore. Peut-être que c'est encore trop douloureux de jeter des souvenirs de cet époux aimé. Et puis, si je le fais, les enfants n'auront plus rien de leur père. Que dois-je faire ? Je pourrais leur demander de m'aider à faire un tri dans les objets de leur père … Mais, seront-ils d'accord à le faire ? Ce n'est pas évident d'enlever des babioles liés à des souvenirs. Et puis si je le fais, quel objet dois-je garder ? Est-ce raisonnable de conserver un souvenir ? Est-ce immorale d’honorer le souvenir d'un être tant aimé ? Puis-je me résoudre à me séparer de mes bijoux ? En effet, mon feu époux m'avait offert un bijou à chaque naissance des enfants. Dois-je me séparer de ces derniers ? Je pourrais les transmettre à mes filles ou aux épouses de mes fils …
Je décide de chasser ces idées et de me consacrer à l'instant présent. Après tout, pourquoi remuer le couteau dans la chaire ? Cela ne me sert à rien de repenser à ceci. Je dois oublier.
Je remarque enfin la présence d'une domestique, Eleyna lui donne un ordre, nous allons après son ordre dans les appartements de cette dernière.
Après que nous ayons quitté nos bottes et que mon hôtesse soit assise, je la regarde avec un grand sourire attendant qu'elle parle.

Eleyna - Acceptez-vous d’ouvrir le jeu mon amie ? Si j’ai bien compris, vous allez me dire une affirmation et je dois deviner si elle est vraie ou fausse ? Je connaissais un jeu similaire où l’on évoquait trois affirmations et l’autre devez dire laquelle des trois était un mensonge. Mais j’imagine que cela revient sensiblement au même. Je vous en prie, commencez. Dit-elle avant de désigner un fauteuil en face du guéridon.

Je m'assois, puis, je la regarde avec un sourire. Je dois commencer le jeu, mais, par quoi commencer ? Une vérité ou un mensonge ?

Alyssa – J'accepte d'ouvrir le jeu ma chère amie. Dis-je avec un grand sourire. Oui, c'est cela. Mais, nous pouvons en donner trois affirmations. Je plonge mon regard dans le sien. Nous allons devoir énoncer trois affirmations. Serez-vous me percer à jour chère Eleyna ? Questionne-je avec un air de défi dans le regard.

La servante arrive et nous apporte un plateau avec les mets et du thé. Je souris à Eleyna. Je réfléchis à trois affirmations. La soubrette nous sert le thé. Je continue encore à réfléchir sur trois faits de ma vie, l'un devra être faux.  Ou sembler faux. Je regarde la servante partir puis je repose mon attention sur Eleyna.

Alyssa – Je vais vous donner trois affirmations. Est-ce que vous êtes prête chère Eleyna ? Je lui souris. Je respire.  Ma première affirmation est que je porte mon prénom en hommage à Lady Alyssa Arryn. Dans la légende, cette dernière n'a pas pleuré lors du massacre de sa famille. Je me tais un instant, je la regarde avec un léger sourire. Je m' humidifie mes lèvres. Quand j'étais petite fille, je me suis perdue dans les bois, j'ai eu peur car j'avais entendue des orages. Heureusement que mon frère est venu m'aider. Je respire. Et enfin, la dernière est que j'ai rencontré au tournois d'Harrenhal plusieurs individus. Parmi eux, j'ai fait la connaissance du roi Rhaegar Targaryen, Lady Cersei Lannister et Lady Catelyn Stark.. Je souris. Ai-je dit toute la vérité ou ai-je menti quelque part ? C'est à vous d'en décider.

Je bois le thé et je la regarde dans les yeux. Allait-elle me percer à jour ? Je lui souris.  Je mange un biscuit en attendant sa réponse.



alyssawe are sachanach here

(c) black.pineapple
Revenir en haut Aller en bas
Dame
Melara Cole
Dame
Valar Dohaeris
[FB] we are sachanach here [Eleyna] C71w
[FB] we are sachanach here [Eleyna] Tumblr_msc8awvcU41r6stgeo6_250
Ft : Maddison Jaizani
Multi-Compte : Wynafryd, Asha, Lucas & Bryce
Messages : 1006
Date d'inscription : 15/01/2018

[FB] we are sachanach here [Eleyna] Empty
MessageSujet: Re: [FB] we are sachanach here [Eleyna]   [FB] we are sachanach here [Eleyna] EmptyLun 2 Avr - 19:16

Eleyna se détendit progressivement. Sa moue commençait à s’estomper et son visage se relevait petit à petit vers celui de l’ancienne valoise. Si elle avait eu besoin de temps et de distance pour digérer sa défaite et ravaler son égo et sa fierté, les mots encourageant qu’avait la Vanbois à son égard lui réchauffait le coeur. Elle était heureuse que sa petite colère enfantine ne puisse pas gâcher de telles retrouvailles. Alyssa s’en allait même lui donner des conseils bienveillants qu’Eleyna écouta avec une attention toute particulière, les yeux rivés sur elle. S’il y a bien des conseils de vie et de courage qu’elle voulait prendre de quelqu’un, c’était d’Alyssa. Elle avait toujours vu la mère des Rogers comme une femme forte, intelligente et courageuse. Tout ce qu’il lui semblait nécessaire de devenir le jour où il faudrait qu’elle fasse le nécessaire pour redorer le blason de sa famille. “Je ferais au mieux pour cacher mes faiblesses à présent lady Alyssa. Et je retiens tout ce que vous avez dit là. Merci.” conclut-elle en lui saisissant brièvement la main en un geste amical.

Puis les deux amies regagnèrent le confort intérieur de Havrenoir et lady Eleyna donna les différentes directives à une servante pour que tout puisse être installé correctement dans ses appartements. Car même si le goût amer de la défaite lui était passé, il fallait maintenant respecter la parole qu’elle avait donnée et honorer le gage qu’Alyssa avait choisi pour elle. Mais finalement, une nouvelle fois, cette dernière s’était montré particulièrement clémente et avait choisi un gage auquel elle pouvait se soumettre elle aussi. Si bien que cela ne ressemblait plus à un gage punitif pour la défaite d’Eleyna, mais à un jeu auquel deux amies pouvaient se prêter et en profiter pour échanger quelques confidences. La Dondarrion proposa finalement à son amie d’ouvrir le jeu, comme c’était son idée, elle voulait la voir lui présenter les règles de cette façon. Et cette amie n’était pas du genre à la décevoir puisqu’elle accepta sa requête sans rechigner le moins du monde, bien au contraire. Finalement, Alyssa reprit même son idée d’énoncer trois affirmations pour devoir déceler le mensonge du lot ! Et avant de commencer, la Vanbois avait retrouvé son air de défi et demandait à la jeune Dondarrion si elle se sentait capable de déceler le vrai du faux chez elle. Eleyna se dandina légèrement sur son fauteuil. Décidément, il n’y avait aucun défi qu’elle n’aimait pas relever, surtout s’ils étaient présentés de la sorte. Sa défaite équestre l’heure passée ne lui avait nullement ôté le goût pour la compétition.

Finalement l’arrivée de la servante coupe Alyssa dans son élan et Eleyna sentit son coeur s’emballer. Elle ne voulait pas attendre, elle voulait entendre les affirmations de la Vanbois au plus vite, mais le travail de la jeune femme mettez tout cela en latence. “Merci, merci, nous finirons de nous servir toutes seules.” finit par remercier Eleyna, n’y tenant plus de découvrir les secrets de son amie du Val. Une fois la servante sortie, Alyssa commença enfin à parler et Eleyna l’écouta avec une attention débordante. A aucun moment, la Dondarrion n’entendit de changement dans l’intonation de l’épouse Rogers qui aurait pu la mettre sur la piste du mensonge. Même une fois ses affirmations terminée, Alyssa resta d’un calme sans pareil qui tira sur les nerfs de la jolie brunette qui était incapable d’un tel contrôle. Elle sonda un instant le visage maternel d’Alyssa, avant de se mettre à fixer les détails peints sur les tasses de porcelaine qui contenait le thé. Son père lui avait surtout parlé de l’histoire des Sept Couronnes, mais plutôt de la famille royale et de ce qui avait touché l’Orage. Elle n’était pas si familière que cela avec les légendes d’autres régions. Comme pour le tournoi d’Harrenhal, ce qu’elle en savait était des on dit que son père avait eu en Essos, puis les on dit des orageois depuis son arrivée. Elle décida finalement de réfléchir à voix haute, espérant capter des réactions dans le visage de la joueuse alors qu’elle évoquerait ses pistes. “Les Vanbois étant une famille très importante et respectée du Val, je crois que ça ne m’étonnerait pas que vos parents ait choisi votre nom parmi les légendes. Quant à votre escapade dans les bois du temps de votre enfance, je ne sais qu’en penser, vous me semblez si courageuse que j’ai du mal à vous imaginez effrayée de quoi que ce soit, même d’un orage alors que vous n’étiez qu’une petite fille… Quant au tournoi d’Harrenhal je sais que vous y étiez puisque je vous ai déjà entendu en parler avec ma mère… je crois même vous avoir entendu parler de la lionne avec elle. Mais si je me rappelle bien de mes leçons, lady Catelyn n’était pas une Stark à l’époque mais bien une Tully. Alors soit le piège se trouve dans cette appellation, soit vous l’appelez simplement Stark parce que c’est son nom aujourd’hui. Pourtant vous avez bien appelé Cersei Lannister et non pas Tyrell.” Eleyna fit une pause, cherchant plus que jamais à sonder les traits de son amie pour y découvrir une piste, mais cela semblait impossible. “Avec beaucoup d’hésitation, je dirais que la troisième affirmation est la fausse… ?”



• • • Of lead and steel • • •
Once again my heart was filled with hopes and dreams, I had left all fears behind me. But you did it again, you bargained with my life and left me with no choices. Now I'm nothing more than a scared little girl, wanting her mother's skirts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

[FB] we are sachanach here [Eleyna] Empty
MessageSujet: Re: [FB] we are sachanach here [Eleyna]   [FB] we are sachanach here [Eleyna] EmptyMer 25 Avr - 12:05


eleyna

ft. alyssa

chapitre 5

Je déclare à la jeune orageoise qu'elle doit se montrer comme une guerrière. Elle ne doit jamais montrer ses faiblesses. Si elle le fait, ces ennemis pourraient utiliser ses failles pour la détruire. De même, je lui dis ensuite que je suis touchée qu'elle me considère comme un modèle. Après ces mots, je lui fais part qu'un jour, elle me dépassera. Oui, mon élève sera bien meilleure que moi. Je ne l'utiliserais jamais pour arriver à mes fins. Elle ne sera pas mon marionnette, mon patin que je peux manipuler à ma guise.

Eleyna - Je ferais au mieux pour cacher mes faiblesses à présent lady Alyssa. Et je retiens tout ce que vous avez dit là. Merci.  Elle me saisit la main d'un geste amical.

Alyssa – J'en suis persuadée lady Eleyna. Je serais toujours fière de vous dis-je en souriant.

Après ces quelques mots, nous retrouvons dans les appartements confortables de la jeune Dondarrion. La maîtresse de maison donne des ordres à une servante et nous retrouvons seules pendant quelques instants.
La jeune brunette devant moi me propose d'ouvrir le jeu. Après cela, je lui réponds qu'elle devra trouver la vérité parmi trois affirmations. Je la regarde toujours avec ce regard de défi. Arrivera-t-elle à me percer à jour ?
Après mes derniers mots à la jeune femme, la servante arrive et nous apporte différents mets et du thé. Ces plats ne sont pas typiques de ma région de naissance. En effet, je me souviens plus jeune qu'on mangeait souvent des pâtisseries valoises et des gâteaux à base de miel. En plus de cela, il avait des menus composé des morceaux de viande venant de chèvre. Je me revois petite en train de savourer les tartines avec de la pâte à tartiner à base de citrouille.
En revanche, ici, tout est différent … Apprécie les mets de l'Orage ?  Quelques uns oui, d'autres au contraire me dégoûtent. Je raffole en particulier des pommes braisées au fromage de chèvre … Délicieux.
Pour cette collation, nous avons des petits biscuits accompagnés des fruits de saison. Je vois la servante partir après avoir servir le thé. Eleyna remercie la servante puis nous retrouvons seules pour commencer ce jeu.
Par la suite, j'évoque trois éléments de ma vie passé. Je regarde attentivement Eleyna en gardant mon masque d'apparat. Pourra-t-elle deviner ce qui est vrai ou faux dans ma vie malgré ce masque ? Je ne sais pas encore.

Eleyna -  Les Vanbois étant une famille très importante et respectée du Val, je crois que ça ne m’étonnerait pas que vos parents ait choisi votre nom parmi les légendes. Quant à votre escapade dans les bois du temps de votre enfance, je ne sais qu’en penser, vous me semblez si courageuse que j’ai du mal à vous imaginez effrayée de quoi que ce soit, même d’un orage alors que vous n’étiez qu’une petite fille… Quant au tournoi d’Harrenhal je sais que vous y étiez puisque je vous ai déjà entendu en parler avec ma mère… je crois même vous avoir entendu parler de la lionne avec elle. Mais si je me rappelle bien de mes leçons, lady Catelyn n’était pas une Stark à l’époque mais bien une Tully. Alors soit le piège se trouve dans cette appellation, soit vous l’appelez simplement Stark parce que c’est son nom aujourd’hui. Pourtant vous avez bien appelé Cersei Lannister et non pas Tyrell.

J'écoute ces premiers mots concernant la première affirmations, je reste de marbre pendant qu'elle parle. Je mange un petit biscuit et je bois une gorgée du thé. Après avoir fini ceci, je me concentre sur les paroles de ma jeune élève. Elle fait part de ces hypothèses, or, il est difficile d'en faire qu'on a pas de preuves matérielles concernant certains éléments de ma vie.
En effet, elle n'a pas pu connaître les membres de ma famille ni ma maisonnée donc elle ne peut pas connaître des faits de mon enfance. Dois-je continuer à lui parler de mon enfance pour voir si elle arrivera à mieux connaître cette fille d'une autre époque ? Oh … Peut-être.  Et, par rapport au tournois d'Harrenhal … Seulement ceux qui étaient peuvent affirmer des faits.

Eleyna - Avec beaucoup d’hésitation, je dirais que la troisième affirmation est la fausse… ?

Je la regarde longuement puis je mange un biscuit. Je ne dis rien pour l'instant. Est-ce fourbe de ne point lui révéler la bonne réponse ? Ceci fait parti du jeu. Elle pourra me torturer pour que je devine la vérité à son sujet.
Il est vrai que je la fais patienter, mais, la patiente est une vertu qu'une femme doit avoir. Une lady ne peut pas se montrer impatiente. Je prends une profonde inspiration puis je lui accorde un sourire.

Alyssa – Avant de vous donner la bonne réponse chère enfant, je vous félicite pour les différentes hypothèses que vous avez émise me concernant. Vous avez un esprit brillant et je ne doute pas que vous arrivez à briller n'importe où. Je souris. Maintenant, il est temps pour moi de vous dévoiler mes cartes.  Je respire. Pour la première affirmation, vous avez vu juste.  Ma mère m'a donné ce prénom en référence à Lady Alyssa Arryn, cette dernière est connue dans notre région pour n'avoir point pleurer à la mort des hommes de son entourage comme je l'ai évoque précédemment.  Je réfléchis quelques minutes. Je ne sais plus laquelle … Mais bref, ce n'est pas l'important, n'est-ce pas ?  Je ris doucement.  Je rajoute par la suite. Les Dieux ont maudit cette femme après qu'elle soit morte. En effet, elle ne connaîtrait pas le repos éternel jusqu'à que ces larmes atteignent la Vallée d'Arryn … Mes parents m'ont donné ce prénom légendaire et porteur de sens en raison du fait que je pleurais rarement … Enfin, quand j'étais qu'un bébé. Je souris. Mais, ce prénom semble dur à porter …

Je fais une pause. Je la regarde doucement, je mange un petit biscuit puis je respire de nouveau. J'aurais pu lui parler longuement sur le poids d'un prénom pour les jeunes générations mais je ne veux pas qu'elle attende trop longtemps.

Alyssa – Pour les deux autres affirmations, je me désole de vous dire que vous avez faux. En effet, j'ai  mis un piège. Je plonge mon regard dans le sien. Ce n'est rien, ne vous en faites pas. La faute revient à moi. Je respire. J'ai connu Lady Cersei et Lady Catelyn Tully devenue Stark par son mariage avec le suzerain du nord. En revanche, mon piège réside dans le nom de famille de Lady Cersei. Cette dernière s'est mariée avec Lord Loras Tyrell comme nous le savons tous mais quand je parle avec mon amie de l'Ouest, je m'adresse à elle en tant que Lady Cersei Lannister et non Lady Cersei Tyrell. C'est une erreur, j'en conviens. Je soupire.  Je respire. Pour Lady Catelyn, je dois avouer que je préfère évoquer son nom de mariage plutôt que celui de Tully. Ceci m'évoque les souvenirs de cette rébellion … Le souvenir de ces morts. Tant de gens sont morts, Lady Eleyna. Je prie les Sept pour que la nouvelle génération ne connaisse pas cette terrible épreuve. Je prends une profonde inspiration. Je m'excuse de cette méprise concernant ces deux jeune femmes.

Ma jambe commence à trembler, je me sens nerveuse de parler de cette guerre.  Pourquoi ? De nombreuses personnes que je connais sont mortes au cours de cette maudite guerre. Le frère de Steffon, l'héritier d'Amberly est mort dans l'une de ces batailles.
Je respire et je tente de me calmer. Je décide de manger un biscuit puis après que ma jambe ait arrêté de trembler, je repose mon regard en direction de la jeune enfant.

Alyssa – J'ai dû mal à oublier cette guerre mais n'en parlons plus, voulez-vous ? Demande-je en plongeant mon regard dans ses yeux. Je soupire. Il ne reste qu'une affirmation, celle où je suis petite et que je me suis perdue dans les bois. J'étais toute jeune à l'époque, je ne sais plus quel âge j'avais mais je me souviens qu'avec ma famille, nous sommes allés … Je cherche le lieu mais je n'arrive plus à le localiser, je rajoute par la suite. Enfin, je ne sais plus où on était, mais, je me souviens très bien qu'avec mes frères et sœurs ainsi que les enfants de nos hôtes, nous jouons à cache-cache puis je me suis perdue dans les bois. On a eu un orage et mon frère est venu me récupérer …

Je la regarde longuement, je lui souris et je bois une gorgé du thé puis après avoir bu, je repose ma tasse sur la table.

Alyssa – Maintenant, c'est à vous, chère enfant, je vous écoute … Vous pouvez poser des pièges dans vos affirmations. Je lui souris. Soyez fourbe mon enfant, j'en suis sûre que je n'arriverais pas à déceler la vérité dans vos propos lui-dis pour l'encourager.



alyssawe are sachanach here

(c) black.pineapple
Revenir en haut Aller en bas
Dame
Melara Cole
Dame
Valar Dohaeris
[FB] we are sachanach here [Eleyna] C71w
[FB] we are sachanach here [Eleyna] Tumblr_msc8awvcU41r6stgeo6_250
Ft : Maddison Jaizani
Multi-Compte : Wynafryd, Asha, Lucas & Bryce
Messages : 1006
Date d'inscription : 15/01/2018

[FB] we are sachanach here [Eleyna] Empty
MessageSujet: Re: [FB] we are sachanach here [Eleyna]   [FB] we are sachanach here [Eleyna] EmptyLun 30 Avr - 19:14

La Dondarrion avait à coeur de percer à jour la Vanbois, malheureusement la tâche n’était pas des plus aisées. Si Eleyna s’était mise à énoncer ses théories à hautes voix en espérant provoquer des réactions chez Alyssa, elle se rendait bien compte que cela s’était avéré on ne peut plus inutile. La mère de famille restait impassible, buvant calmement son thé, osant même la regarder avec un petit air malicieux illuminant son visage. Eleyna ne le prenait pas mal, au contraire, elle était particulièrement impressionnée et admirative du comportement de l’ancienne valoise. Que ne donnerait-elle pas pour mentir avec cet aplomb et se montrer calme en toutes circonstances ! Certaines personnes comme Blurd pourrait arguer que la jolie brune se débrouillait également très bien avec les mensonges, mais pour la née Cole, il n’y avait rien de comparable à apprendre à vivre comme quelqu’un d’autre et devoir s’adapter pour sa survie, et l’exercice que pratiquait en cet instant même la jolie Alyssa. Chaque fois que quelqu’un s’approchait un peu trop de ses véritables origines, Eleyna n’arrivait pas à demeurer insensible. Le rouge lui montait instantanément aux joues, elle sentait son coeur s’emballer et sa gorge se serrer. La plupart du temps, c’était son imagination qui lui jouait des tours, qui la faisait paniquer, et pourtant, elle se montrait systématiquement sur la défensive. Sa relation avec Aymar Forrest en était d’ailleurs le parfait exemple.

Finalement, Eleyna n’avait pas eu le choix et face à l’imperturbable Lady d’Amberly, elle avait dû jouer le jeu et faire une proposition. Le choix des noms lui avait mis la puce à l’oreille. Elle ne pouvait dire s’il s’agissait d’une erreur de la Vanbois ou une volonté de la faire douter. Puis la brune au caractère piquant se tut, il était temps de laisser sa mentore parler et dévoiler la vérité. La Dondarrion l’écouta avec la plus grande attention. Comme celle-ci commença par la complimenter sur son esprit brillant, elle se redressa aussitôt, ravie, persuadée qu’elle allait lui dire qu’elle avait trouvé la bonne solution au problème. Surtout que les explications commençaient bien, la première piste était effectivement correcte comme elle l’avait imaginer. Malheureusement, Alyssa ne tarda pas à lui révéler qu’elle s’était trompée pour les propositions restantes, bien qu’elle reconnaissait sa maladresse d’avoir appelé l’une des jeunes femmes par son nom d’épouse, mais pas l’autre, comprenant le doute que cela avait pu semer dans l’esprit de l’orageoise. Eleyna baissa les yeux un moment alors que son aînée évoquait les moments troubles de la Rebellion. Elle avait la chance de ne pas avoir connu ces épisodes et de ne pas en porter de stigmates contrairement à la femme qui se tenait face à elle. Mais elle comprenait en un sens ce qu’Alyssa pouvait ressentir, compte tenu de son histoire familiale, même si elle ne pouvait guère lui en parler ouvertement. Puis Eleyna releva doucement le visage vers elle alors qu’elle évoquait le dernier souvenir. Les sourcils d’Eleyna se froncèrent un instant. “Je, je ne comprends pas Lady Alyssa ? Vous voulez dire que vous avez triché et qu’aucune de vos affirmations n’était fausse ? Tout était vrai ?” La jolie bouche rosée de la Dondarrion se pinça en une mine contrariée. Elle n’était pas la première à employer tous les moyens pour parvenir à ses fins en termes de compétition, Alyssa avait pu le voir lors de leur course, mais elle ne s’attendait pas à ce que la veuve joue ainsi dès le premier tour qui devait servir d’exemple. Surtout qu’Eleyna ne voyait pas vraiment ce jeu comme une compétition mais comme une occasion d’en apprendre plus sur la Vanbois d’une manière des plus originales.

Après cela, Alyssa l’encouragea à jouer à son tour, sans avoir peur d’user de ruse. La jeune femme se reinstalla confortablement dans son fauteuil, et sa bouche se pinça une nouvelle fois alors qu’elle cherchait des idées. Il serait si simple d’évoquer son passé en Essos pour fourvoyer la née Vanbois, mais elle ne pouvait pas simplement lui dire qu’elle s’était trompée sans donner d’explications derrière. Or, il était tout simplement hors de question de dévoiler quoi que ce soit de sa véritable identité de la sorte. Il fallait que la jeune femme réfléchisse intelligemment. Après une longue minute de reflexion, elle commença à parler, regardant le vide droit devant elle tant qu’elle faisait ses énoncés. Elle parlait lentement, d’une voix hésitante. “Alors. J’ai commencé l’équitation à l’âge de quatre ans. Je ne suis jamais allée dans le Bief. Ou bien, je n’ai encore jamais embrassé de garçon.” Une fois ses énoncés terminés, Eleyna affichait enfin un sourire fier sur ses lèvres et elle se tourna avec un air satisfait en direction de la Vanbois. Elle prit un biscuit et agita discrètement ses jambes alors qu’elle était curieuse de savoir ce que la Vanbois en pensait.



• • • Of lead and steel • • •
Once again my heart was filled with hopes and dreams, I had left all fears behind me. But you did it again, you bargained with my life and left me with no choices. Now I'm nothing more than a scared little girl, wanting her mother's skirts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

[FB] we are sachanach here [Eleyna] Empty
MessageSujet: Re: [FB] we are sachanach here [Eleyna]   [FB] we are sachanach here [Eleyna] EmptyMar 15 Mai - 22:00


eleyna

ft. alyssa

chapitre 6
Après de longues minutes, je réponds à la jeune jouvencelle en face de moi. Je lui fait part de ma réponse concernant ses hypothèses. Je la félicite pour ces déductions ainsi que son brillant esprit. Ce dernier pourra l'aider quand elle sera confrontée à d'autres individus. Mais, sera-t-elle assez armée ? Je l'ignore.
Je vois que ma jeune protégée se redresser puis je lui parle de sa première hypothèse, elle avait vu juste concernant mon prénom. Cependant, je lui dit que ces deux autres sont fausses. Je lui explique que j'ai bien connu les deux jeunes femmes mais que j'ai fait une erreur dans l'appellation avec les deux femmes. Je lui parle vaguement de cette guerre qui a détruit tant de vie. Je tiens rancune à ces dragons pour cette dernière, si le roi Rhaegar n'avait pas enlevé la louve, il n'aurait pas eu tout ça. Mais, non, il fallait qu'il enlève. Il a déshonoré son épouse, ses vœux de mariage en enlevant la jeune Lyanna Stark.
Mais, qui suis-je pour juger ce roi ? N'ai-je pas aimé un homme avant mon union avec Steffon ? J'ai aimé Arys …Cependant, je ne pense pas que je révélerais mon histoire d'amour à Eleyna. Pas maintenant, pas encore.
Ensuite, je lui parle d'un moment de mon enfance, celui où j'étais perdue et que j'avais peur des orages. Ironie du destin, je suis ici … Dans une région orageuse. Aurais-je été heureuse dans une autre contrée ? La verdoyante région du Bief ? Ou les froideurs hivernales du Nord ?

Eleyna - Je, je ne comprends pas Lady Alyssa ? Vous voulez dire que vous avez triché et qu’aucune de vos affirmations n’était fausse ? Tout était vrai ?

Alyssa – Oui, j'ai triché Lady Eleyna. Je suis une piètre modèle … Je la regarde dans les yeux. Tout est vrai, bien malheureusement. Malgré ma perfidie durant cette première partie de notre jeu, sachez  que je suis fière pour vos déductions. Je sais que je l'ai déjà dit mais je le redis encore une fois. Je lui souris. Voulez-vous que nous buvons ensemble pour que ce soit équitable. Je me tais quelques minutes plus je rajoute en la regardant dans  ses yeux.  Il est toujours difficile de rester de marbre face à certaines rumeurs ou à des choses qu'on nous dit. J'ancre mon regard marin dans le sien. Mais, vous devez vous endurcir pour éviter que des personnes mal honnête vous détruise.

C'est un conseil que je lui donne, elle n'est pas obligée d'appliquer ce dernier. Par la suite, je propose à ma jeune amie de continuer la partie. Je laisse cette dernière réfléchit, pendant que son esprit est en marche pour trouver trois éléments de sa vie, je continue de manger des biscuits puis je bois du thé.

Eleyna - Alors. J’ai commencé l’équitation à l’âge de quatre ans. Je ne suis jamais allée dans le Bief. Ou bien, je n’ai encore jamais embrassé de garçon.

J'écoute ces trois propositions, je la laisse finir puis je pose la tasse de thé sur la table. Je m'installe confortablement et je la regarde dans les yeux. Je réfléchis aux trois informations qu'elle m'ait donné. Je passe ma langue sur mes lèvres.


Alyssa – Je pense qu'en effet, vous n'avez jamais été dans le Bief, si cela été le cas, vous m'en aurez parlé dans vos lettres. Je ne me souviens pas que vous m'avez évoqué ces séjours dans le Bief. Je respire. Pour les deux autres, je suis encore en train de réfléchir.

Je la regarde puis je reprends ma tasse de thé, je bois une gorgée puis je la repose. Je ferme les yeux tout en me massant les tempes. Je prends une profonde inspiration et je me concentre sur les deux propositions restantes de ma cadette.
Je l'imagine en train de monter de cheval à quatre printemps, c'est bien jeune. Mais, est-ce la vérité ? Ou un mensonge de la part de la petite Dondarrion ?  La seconde concerne le fait qu'elle n'a jamais embrassé un homme. Est-ce possible qu'une beauté comme la sienne n'a point connu la douceur des premiers amours, ni les premiers baisers ? Peut-être.
J'étais plus jeune qu'elle quand j'ai eu mon premier baiser avec Arys  … Et, à son âge, j'avais déjà épousé Steffon.  J'ouvre de nouveau les yeux puis je la regarde sans rien dire.

Alyssa – Les deux sont possibles mais je vais opter pour le choix de la troisième. Je pense que vous avez commencé à faire de l'équitation très jeune. Du coup, le mensonge serait que vous n'avez jamais embrassé. Est-ce que je me suis trompée ma chère enfant ? Lui dis-je en plantant mon regard dans le sien.

Après avoir énoncé mes paroles, je me cale de nouveau dans le fauteuil et je la regarde avec attention en entendant la réponse de cette douce enfant. La douce colombe pourra-t-elle devenir une rapace, une vipère ? Peut-être.



alyssawe are sachanach here

(c) black.pineapple
Revenir en haut Aller en bas
Dame
Melara Cole
Dame
Valar Dohaeris
[FB] we are sachanach here [Eleyna] C71w
[FB] we are sachanach here [Eleyna] Tumblr_msc8awvcU41r6stgeo6_250
Ft : Maddison Jaizani
Multi-Compte : Wynafryd, Asha, Lucas & Bryce
Messages : 1006
Date d'inscription : 15/01/2018

[FB] we are sachanach here [Eleyna] Empty
MessageSujet: Re: [FB] we are sachanach here [Eleyna]   [FB] we are sachanach here [Eleyna] EmptyMer 23 Mai - 16:32

Si Eleyna savait la dame d’Amberly intelligent et maligne, elle ne s’était pas figurée un seul instant qu’elle aurait pu tricher dès le début de la partie de la sorte. Elle la savait à l’aise avec les mots, elle lui avait conté quelques exploits et elle avait surpris d’autres conversations entre Alyssa et sa mère qui lui avaient bien laissé comprendre le tempérament de l’ancienne valoise. Mais naïvement, la Dondarrion s’était convaincue que ces manigances ne s’appliquaient pas à elle, pas ici à Havrenoir, pas entre amies. Elle s’était sacrément trompée, de cela elle en convenait. Elle resta un petit moment silencieuse, observant les traits de la Vanbois alors que cette dernière expliquait sa décision. Les sourcils sombres de la jeune femme bougeaient au fil de ses réflexions. Au moins cela lui servirait de leçon pour la prochaine fois et toutes celles qui suivraient. C’était un enseignement qu’elle ne pourrait pas oublier. “Je ne me laisserais pas détruire facilement, cela je peux vous l’assurer.” dit Eleyna avec un certain appoint. Pour Alyssa cela pouvait simplement ressembler à une jeune femme qui avait appris sa leçon. Mais pour la Dondarrion, chacun des mots de cette phrase avait une résonance toute particulière pour elle. Les Cole avaient survécu toutes ces années, et elle avait survécu aussi de l’autre côté de la mer, sans les siens, sous une autre identité. “Comme de toute manière, vous m’aviez condamnée à boire en ne faisant que des propositions exactes, j’estime que oui, la moindre des choses pour vous est de m’accompagner.” La jolie brune s’était redressée, la tête haute et avait parlé avec beaucoup de distinction, marquant un certain écart entre les deux jeunes femmes, bien que son ton ne se soit nullement montré agressif ou réprobateur. Eleyna leva sa tasse de thé au niveau de son visage, la présentant à Alyssa comme elle aurait pu le faire pour un toast, puis porta le liquide brûlant jusqu’à ses lèvres, espérant que l’ancienne Rogers en ferait autant.

Puis ce fut à l’orageoise de se prêter au jeu et de tenter de semer le doute dans l’esprit de son mentor. Elle n’était pas aussi douée qu’elle pour rester impassible mais elle faisait de son mieux. Elle aurait pu facilement la mettre en mal en se servant de son passé pour le moins insoupçonnable, mais cela aurait voulu dire mettre en danger son secret. Et bien qu’Eleyna aimait gagner, elle faisait la distinction entre le jeu et la vraie vie. Elle préférait gagner dans la vie, sur le long terme en restant saine et sauve, en permettant aux Cole de revenir sur leurs terres ancestrales plutôt que pour un banal jeu et se prouver qu’elle pouvait piéger l’intelligente dame d’Amberly. Une fois qu’Eleyna eut réfléchi et énoncé ses vérités, elle demeura à nouveau silencieuse, sans quitter son amie des yeux. Puis ce fut plus fort qu’elle, au fur et à mesure qu’elle entendait Alyssa réfléchir sur ses hypothèses, un sourire prenait doucement forme sur ses lèvres. Stable, impartial, pas plus fort ou plus discret. Elle ne réagissait pas aux remarques d’Alyssa non, elle comprenait simplement le plaisir qu’il y avait à se trouver de ce côté là du jeu, à entrer dans l’esprit de l’autre l’espace de quelques instants pour comprendre son fonctionnement. Une fois qu’Alyssa eut fait son choix, Eleyna demeura silencieuse un instant, savourant sa victoire. Elle prit le temps de grignoter un bout de biscuit, avant d’afficher un fier sourire. Finalement, elle n’avait même pas besoin de mettre son passé en danger pour déstabiliser la Vanbois. “Je suis peinée de voir que vous avez une image aussi dévergondée de moi. Je sais que j’ai partagé une amitié avec lady Jyana durant une époque, ma maison ignorait sa réputation alors, mais cela ne veut pas dire que je partage la même. Vous le savez, Lord Béric n’est pas un seigneur pressé de me trouver un époux, et c’est pour lui que je veux conserver mon premier baiser, alors non, il n’a pas encore eu lieu.” En vérité, il ne s’agissait pas simplement de réputation ou de volonté d’être pure pour son futur époux, à l’origine Eleyna avait surtout voulu se montrer irréprochable. Aussi bien pour se faire accepter à Havrenoir que pour se faire oublier, ne donner aucune possibilité à d’éventuels ennemis d’avoir des armes contre elle. “Et cela doit vous étonner mais mon amour pour l’équitation s’est fait plutôt tardivement. Je n’ai pas monté avant l’âge de mes sept ans. Je crois que cela inquiétait ma mère avant.” Ça n’était qu’une demi-vérité cette fois-ci en explication. C’était surtout qu’à Myr, l’équitation n’avait jamais été une priorité pour son véritable père. “Vous pouvez à nouveau boire Lady Alyssa.” dit-elle avec une voix remplie de malice. “Est-ce que vous voulez faire un nouveau tour ?” demanda-t-elle finalement en terminant son biscuit.



• • • Of lead and steel • • •
Once again my heart was filled with hopes and dreams, I had left all fears behind me. But you did it again, you bargained with my life and left me with no choices. Now I'm nothing more than a scared little girl, wanting her mother's skirts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

[FB] we are sachanach here [Eleyna] Empty
MessageSujet: Re: [FB] we are sachanach here [Eleyna]   [FB] we are sachanach here [Eleyna] EmptyVen 15 Juin - 16:37


eleyna

ft. alyssa

chapitre 7

J'explique à Eleyna que j'ai triché pour ce tour ici. Je déclare dans ce même monologue que je suis fière d'elle. Cette délicate enfant a émis des hypothèses concernant les éléments de ma vie. Après, je lui recommande de se forger une carapace pour éviter que des individus puissent la détruire.
Si des gens connaissent une faille, elle sera détruite en milles morceaux. Elle n'est pas une poupée en porcelaine, ni un verre mais elle doit être forte et rusée.
Je regarde mon élève pendant quelques minutes, je l'observe sans rien dire. Ai-je perdu sa confiance ? Je me demande comment elle me voit maintenant. Suis-je qu'une femme fourbe pour elle ? Je chasse ces idées de mon esprit et je me concentre sur la jeune femme. J'écoute les paroles de cette dernière.
Je lui adresse un sourire, je suis rassurée qu'elle ne se laissera pas détruire. Je la regarde avec attention. Puis, Eleyna parle une nouvelle fois. Je dois boire une tasse de thé. Je pourrais lui dire que je ne souhaite pas l'accompagner. Mais, je décide de lever ma tasse quelques minutes après celle de l'orageoise.

La jeune fille commence à parler, je l'écoute puis je tente de deviner quelle proposition est un mensonge parmi les affirmations qu'elle a évoqué. Par la suite, je reprends la parole. J'élimine l'affirmation sur son voyage dans le Bief puis j'évoque son baiser ainsi que son apprentissage dans l'art de monter à cheval.
Après avoir expliqué mon choix, je me cale de nouveau dans le fauteil et j'attends la réponse de la délicate femme assise devant moi. Cette dernière ne me répond pas toute de suite, elle se contente de croquer un biscuit. Je respire et j'attends avec une certaine patience qu'elle me donne son verdict. L'adorable diablesse affiche un sourire. Ce dernier est précuseur de ma défaite et de ma victoire. Mais, il est possible que je me trompe. Après tout, un geste est codifié de différente manière, il est possible que ce rictus signifie quelque chose que sa victoire.

Eleyna - Je suis peinée de voir que vous avez une image aussi dévergondée de moi. Je sais que j’ai partagé une amitié avec lady Jyana durant une époque, ma maison ignorait sa réputation alors, mais cela ne veut pas dire que je partage la même. Vous le savez, Lord Béric n’est pas un seigneur pressé de me trouver un époux, et c’est pour lui que je veux conserver mon premier baiser, alors non, il n’a pas encore eu lieu.

J'écoute les paroles de mon adversaire. Mes traits se modifient, je la regarde. Je pourrais poser ma main sur la sienne pour lui montrer que je ne pense pas qu'elle soit une fille facile mais je ne pense pas que ce geste soit bien interprêté.
De même, elle mentionne Jyanna Selmy, le nom de cette dernière me fait penser à son futur mariage avec Arys Manning. L'homme que j'avais aimé autrefois. Mon visage de marbre change de nouveau. Je n'arrive pas à rester impassible face à cette donnée. Pourquoi ? J'avais aimé Arys dans le passé mais son prochain mariage me fait penser à notre dernière rencontre lors de mes noces avec Steffon. J'aurais pu fuir avec Arys mais je ne l'ai pas fait. Est-ce que j'aime encore Arys ? Je ne pense pas que ce soit le même qu'autrefois. J'éprouve toujours des tendres sentiments pour lui car c'était mon amour de jeunesse.
Et Steffon ? J'ai appris à aimer mon époux au fils des années. Ce n'était pas le même amour que j'avais éprouvé pour Arys. C'était différent. Je ne saurais décrire ce sentiment que je portais pour mon feu époux.
Pourrais-je aimer un autre homme ? Je l'ignore. Selon certaines croyances populaires, nous avons trois amours. Une stupide supertiction.
Je repose mon regard sur Eleyna, je ne lui avais pas répondu face à sa déclaration.

Eleyna - Et cela doit vous étonner mais mon amour pour l’équitation s’est fait plutôt tardivement. Je n’ai pas monté avant l’âge de mes sept ans. Je crois que cela inquiétait ma mère avant. Puis, elle rajoute. Vous pouvez à nouveau boire Lady Alyssa. Est-ce que vous voulez faire un nouveau tour ?


Je la regarde avec un sourire et je bois un nouvelle fois. Je repose mon verre sur la table puis je me cale de nouveau dans le fauteil.

Alyssa – Vous m'avez eu chère enfant mais sachez que vous ne serez jamais comme lady Jyana. Vous êtes Eleyna Dondarrion. Et personne ne pourra vous remplacer. Enfin, je continuerais à jouer jusqu'à la fin de la nuit sauf si vous êtes fatiguée.


Je réfléchis à trois propositions. Qu'est-ce que je peux dire ? Hum. Je m'hudiphie mes lèvres puis je l'observe avec un sourire.

Alyssa – Plus jeune, j'ai visité l'Ouest. Là-bas, j'ai pu découvrir le fief natal de Cersei Lannister. Je souris. Quand, je déjeune, j'aime manger des œufs et boire du lait avec de la cannelle. Je la regarde dans les yeux. Je me tais quelques minutes puis je la regarde. Enfin, avant de dormir, j'ai un rituel que je fais chaque soir. Si je ne le fais pas, je ne me sens pas bien.


Après mes derniers mots, la porte s'ouvre. Nous voyons la servante, cette dernière s'excuse mais elle nous fait savoir que le repas pour ce soir est bientôt prêt. Je regarde Eleyna. Voulait-elle qu'on se change et que nous dînons en bas ? Ou au contraire qu'on reste ici pour le repas. Je ne sais pas. Je ne suis pas chez moi. Mais, si nous restons ici, j'aimerais que le jeu soit un peu … Plus corsé. Comment ça ? En buvant du vin. Cependant, je ne suis pas sûre que la jeune enfant supporte ce breuvage.


alyssawe are sachanach here

(c) black.pineapple
Revenir en haut Aller en bas
Dame
Melara Cole
Dame
Valar Dohaeris
[FB] we are sachanach here [Eleyna] C71w
[FB] we are sachanach here [Eleyna] Tumblr_msc8awvcU41r6stgeo6_250
Ft : Maddison Jaizani
Multi-Compte : Wynafryd, Asha, Lucas & Bryce
Messages : 1006
Date d'inscription : 15/01/2018

[FB] we are sachanach here [Eleyna] Empty
MessageSujet: Re: [FB] we are sachanach here [Eleyna]   [FB] we are sachanach here [Eleyna] EmptyMar 26 Juin - 20:54

Eleyna pris un plaisir insoupçonné à mettre son mentor à l’épreuve de la sorte. La Dondarrion était une compétitrice dans l’âme. Elle aimait jouer et gagner, elle aimait avoir raison, elle aimait briller et se montrer hors du commun plus que de raison. Elle n’avait pas beaucoup l’occasion de rayonner depuis les murs de sa demeure aux pierres sombres alors la moindre opportunité était à saisir. Mais ce genre de jeu, elle ne l’avait jamais pratiqué jusqu’à présent, c’était une première. Si elle ne doutait pas de l’apprécier lorsque Alyssa le lui avait proposé, elle ne s’avait pas pensé se sentir aussi grisée en émettant ses vérités. Les affirmations étaient plaisantes à décortiquer, mais de tenir le souffle de son partenaire de la sorte pour un mot, une phrase, pouvoir examiner de près ses réactions au fur et à mesure que lui est sorti une histoire, véritable ou fausse… Eleyna en découvrait le plaisir. L’espace d’un instant elle eut hâte de croiser de nouveau la route d’Aymar pour pouvoir appliquer ce qu’elle était en train d’apprendre. A cette pensée, le rouge lui monta légèrement aux joues, mais elle se concentra vite sur la Vanbois pour ne pas laisser son trouble trop paraître. D’ailleurs, alors qu’elle l’observait attentivement, elle remarqua que la mention de Jyana Selmy ne la laissait pas indifférente. Ses yeux noirs se plissèrent alors qu’elle essayait de comprendre la réaction de la veuve, ne sachant guère le lien qui les unissait pour justifier une telle réaction. Cependant, elle n’osa rien demander et continua d’expliquer ses vérités avec son amour relativement tardif pour l’équitation.

Mais une fois ses explications terminées, Alyssa eu à coeur de la rassurer sur ce qu’elle pensait d’elle, de sa réputation, vis à vis des actions de Jyana. Les mots de la Vanbois étaient bons dans le fond, Eleyna en avait bien conscience, mais ils résonnaient plus que de raison pour la jolie brune. Heureusement qu’Ilyana n’était pas avec elles parce qu’elle aurait eu peur de sa réaction en entendant de telles paroles. La gorge de la fausse Dondarrion s’était serrée. Elle sentit ses yeux picoter tant les larmes avaient une soudaine envie d’émerger, mais elle les retint avec force. Elle soupira doucement avant d’offrir un sourire teinté de tristesse à Alyssa. “Votre intention est bien aimable ma chère amie, malheureusement, même si certains d’entre nous sont uniques, personne n’est irremplaçable, je l’ai appris à mes dépends…” Cela pouvait vouloir tout et rien dire. De toute manière, si Alyssa insistait sur ce point, Eleyna aurait tôt fait de changer de sujet et d’écarter celui-ci d’un simple rire et geste du bras. Mais elle se posa la question un instant, si les gens emportés par l’Étranger avaient le loisir d’observer les êtres encore vivants… Qu’aurait pensé la véritable Eleyna d’un tel propos ? Comment l’accueillerait-t-elle le jour où l’Étranger déciderait de la faucher elle aussi. De sombres questions pour lesquelles elle n’avait aucune réponse et surtout, elle ne souhaitait guère y consacrer plus d’attention que cela.

Eleyna eu vite fait de retrouver son sourire charmeur habituel alors qu’Alyssa la soumettait à une nouvelle curiosité. Les sourcils de la jeune femme et les ridules autour de son nez trahirent rapidement le nouvel état de réflexion dans lequel elle s’était plongée, non sans quitter son sourire pour autant. Après un instant de silence et d’yeux perdus dans le vide, elle plongea à nouveau son regard sombre dans les yeux clairs de son modèle, se dandinant sur le fauteuil. Puis alors qu’elle allait prendre la parole pour expliquer son cheminement de pensée, la porte s’ouvrit sur la servante qui les prévenait que le dîner était prêt. “Est-il possible de nous monter quelque chose ici ? Ou cela contrarirait-il Lord Béric ? A moins que vous ne teniez à profiter de tous vos hôtes pour ce dîner plutôt que de vous isoler avec moi Lady Alyssa ? Auquel cas, laissez-moi juste tenter ces propositions et nous descendrons rapidement après, d’accord ?” Eleyna tourna à nouveau son visage poupin vers la servante d’un air entendu, le mot final était entre les mains de leur invité. La Dondarrion reprit la parole, parlant à une vitesse accrue pour leur permettre de rejoindre le repas dans la salle commune au plus vite. “Encore une fois, je sais que Cersei est une de vos proches amies, donc je ne doute pas que depuis le temps, vous ayez visité son fief, vous êtes tellement aventureuse pour que je puisse en croire autrement ! Quant à votre collation, j’ai pu voir de mes propres yeux ce matin que ça n’est pas ce que vous avez pris… pourtant vous auriez pu le demander dans nos cuisines, donc je dirais que c’est celui là le mensonge. Je ne sais pas à quel genre de rituel vous pourriez faire allusion mais je me plais à vous imaginer le faire et j’ai hâte que vous m’en disiez plus !” Eleyna offrit un sourire plus lumineux que jamais, heureuse de ses déductions, qu’elles soient correctes ou non. A présent, elle voulait savoir quels genres de rituels la veuve Rogers pouvait bien pratiquer dans sa demeure d’Amberly.




• • • Of lead and steel • • •
Once again my heart was filled with hopes and dreams, I had left all fears behind me. But you did it again, you bargained with my life and left me with no choices. Now I'm nothing more than a scared little girl, wanting her mother's skirts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

[FB] we are sachanach here [Eleyna] Empty
MessageSujet: Re: [FB] we are sachanach here [Eleyna]   [FB] we are sachanach here [Eleyna] EmptyJeu 19 Juil - 12:26


eleyna

ft. alyssa

chapitre 8

Je rassure la jeune enfant concernant sa réputation. Eleyna n'est pas comme Jyana. Elle ne le sera jamais. Je ne pense pas que la femme devant moi puisse commettre une erreur en se laissant embobiner par un homme. Non, elle est plus intelligente que cela. La jeune orageoise parle. Je l'écoute avec un sourire. Je ne lui réponds pas mais je me contente de lui sourire.

Par la suite, il est temps pour moi d'évoquer les trois affirmations. La première concerne ma visite sur l'Ouest puis sur l'alimentation et enfin mon rituel nocturne. Je me demande si la belle enfant arrivera à devenir la mauvaise réponse parmi les deux vérités. Voulais-je gagner à cette bataille ? Oh  … Il est vrai que c'est plus intéressant de gagner mais je pense qu'en jouant à ce jeu, j'apprends à mieux connaître la fille de mon amie. Vais-je utiliser les confidences de la jeune fille ? Pourquoi ferais-je cela ? Je ne veux pas l'utiliser pour ma marche vers la gloire. Non, pas elle, ni Aelienor.

Je regarde Eleyna réfléchir. Je me demande quelles sont ses pensées concernant mes affirmations. Va-t-elle réussir à démêler le faux du vrai dans cette toile ? Je pense qu'elle est capable de le faire. Elle peut le faire et arriver. J'ai foi en elle. J'ancre mon regard dans le sien, je souris. Cependant, une servante interrompe notre jeu. Je préfère laisser la jeune enfant répondre à ma place.


Eleyna - Est-il possible de nous monter quelque chose ici ? Ou cela contrarirait-il Lord Béric ? A moins que vous ne teniez à profiter de tous vos hôtes pour ce dîner plutôt que de vous isoler avec moi Lady Alyssa ? Auquel cas, laissez-moi juste tenter ces propositions et nous descendrons rapidement après, d’accord ? Puis, elle se tourne de nouveau vers moi. Encore une fois, je sais que Cersei est une de vos proches amies, donc je ne doute pas que depuis le temps, vous ayez visité son fief, vous êtes tellement aventureuse pour que je puisse en croire autrement ! Quant à votre collation, j’ai pu voir de mes propres yeux ce matin que ça n’est pas ce que vous avez pris… pourtant vous auriez pu le demander dans nos cuisines, donc je dirais que c’est celui là le mensonge. Je ne sais pas à quel genre de rituel vous pourriez faire allusion mais je me plais à vous imaginer le faire et j’ai hâte que vous m’en disiez plus ! Me dit-elle avec un sourire lumineux.

Après les derniers mots de ma jeune hôtesse. Je lui souris. Je réfléchis à ces propositions. Je pense que je dois dîner avec mes hôtes mais que je pourrais rejoindre la jeune enfant dans ses appartements après le repas. Oui, c'est une idée que je peux soumettre à Eleyna. Ainsi, je pourrais profiter de ma soirée avec les Dondarrion et continuer mon jeu instructif avec Eleyna. De même, je pourrais révéler les réponses à ma partenaire après le repas. Est-ce cruel de ma part de ne rien dire pour l'instant ? Ou devrais-je attendre quelques minutes avant de lui dévoiler mes cartes ? La patience est un pilier des vertus. Elle doit être patiente. Cependant, ce n'est pas facile de l'être. Il m'arrive également d'être impatience pour certaines choses. Je plonge mon regard dans celui de ma protégée.

Alyssa – Nous pourrions faire acte de notre présence au repas puis nous retournons dans vos appartements à la fin du repas. Et, si vous n'êtes pas trop fatiguée, nous pourrions continuer notre jeu.

Par la suite, je bois une gorgée du thé. Il n'est plus chaud. En effet, il a dû refroidir depuis plusieurs minutes. Je regarde Eleyna avec un sourire bienveillant. Je laisse écouler quelques minutes avant de me décider de révéler la vérité mais j'attends que la servante soit partie. Je n'ai pas tellement envie qu'elle m'écoute.

Alyssa – Pour le rituel, je vous l'expliquerais plus tard dans la soirée. Mais, je dois avouer que c'est un rituel que j'affectionne particulièrement. Je souris. Par rapport aux deux affirmations, vous avez raison. Je n'aime pas du tout le mélange de ces aliments … Je bois une gorgée de ce thé froid. Puis, je me lève et je la regarde. Il est temps pour rejoindre votre mère et votre cousin.

Nous quittons les appartements de la jeune fille. Nous traversons les couloirs puis nous allons dans la salle à manger. Je suis face à Eleyna mais je suis à côté d'Ilyana, la mère de la jeune demoiselle. Je souris à mes hôtesses. Peu de temps après, le repas commence. Les serviteurs déposent les mets. Nous avons une salade de haricots verts, d'oignons et de betteraves puis un cochon de lait farci de champignon farci. Les conversations fusent, je regarde attentivement la jeune enfant. Bientôt, nous reprendrons notre jeu. Elle connaîtra mon rituel.



alyssawe are sachanach here

(c) black.pineapple


Spoiler:
 

[1]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

[FB] we are sachanach here [Eleyna] Empty
MessageSujet: Re: [FB] we are sachanach here [Eleyna]   [FB] we are sachanach here [Eleyna] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[FB] we are sachanach here [Eleyna]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Présentation d'Eleyna Ravenwood [Validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp terminés-
Sauter vers: