RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Toutes les nouveautés de la MAJ sont à retrouver ici ! [FB] Sweet child o' mine [FB Robb & Arys] 3725701551
La dernière édition de la Gazette est disponible par ici [FB] Sweet child o' mine [FB Robb & Arys] 3725701551
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)

Partagez
 

 [FB] Sweet child o' mine [FB Robb & Arys]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

[FB] Sweet child o' mine [FB Robb & Arys] Empty
MessageSujet: [FB] Sweet child o' mine [FB Robb & Arys]   [FB] Sweet child o' mine [FB Robb & Arys] EmptyJeu 11 Jan - 20:19


Sweet child o' mine



An 291

Robb avait de nombreux souvenirs de son enfance parmi les chevaliers et les gardes du Donjon Rouge, observant les entraînements des nobles de passage ou des courtisans. Même si on lui avait mis une épée en bois dans la main dès qu'il avait été en capacité de la soulever, il ne cessait d'admirer ces combattants, qui lui semblaient tous à ses yeux d'enfants des Aemon Chevalier-Dragon ou des Arthur Dayne. Quand il échappait à la surveillance de sa septa -ce qui était pour le moins fréquent tant il peinait à supporter ses leçons de morale-, il n'était pas rare de le retrouver soit dans le Bois Sacré du Donjon Rouge, soit caché derrière une porte à proximité des lieux d'entraînement du palais, à épier les chevaliers à l'entraînement en se rêvant un jour aussi puissant et fort qu'eux.

Depuis quelques temps, il recevait également des entraînements au combat, en compagnie de son ami le Prince Aegon. Ce dernier avait deux ans de plus que lui, et à leur jeune âge cela avait une importance. Le valyrien le dépassait alors d'une bonne tête, et prenait un malin plaisir à le faire savoir. Mais cela n'empêchait pas le petit louveteau de faire de son mieux, et rien ne le rendait plus ravi que partager ces instants avec son meilleur ami, même si cela impliquait se faire taper sur la tête avec une épée en bois.

Ce jour-là encore, Robb avait échappé à la surveillance de sa septa pour déambuler dans les couloirs du palais. Du haut de ses huit ans, cela faisait longtemps que les courtisans du palais avaient l'habitude de le croiser au détours des corridors et des salons du Donjon Rouge. Certains le regardaient avec bienveillance, comme l'enfant qu'il était, d'autres avec mépris, comme le fils de traître qu'il était. Parfois le petit loup s'en rendait compte, d'autres fois non.
Mais ce jour-là, il était bien trop occupé à épier les chevaliers à l'entraînement pour se soucier des regards qui pouvaient se porter sur lui. Caché derrière l'un des porches, le petit garçon observait l'une des cours du palais, dans laquelle plusieurs membres de  la Garde royale et plusieurs chevaliers échangeaient des passes sous l'oeil attentif du maître d'armes de la maison Targaryen.

Le petit garçon observait la scène, non sans une certaine admiration. Il n'arrivait pas à s'imaginer en lieu et place de ces hommes un jour, quand bien même il savait qu'il devrait lui aussi apprendre à se battre.
Il admirait les chevaliers, ce qui était normal en ayant grandi auprès d'eux. Robb avait été bercé par les histoires de chevalerie, des grands héros des temps anciens qui pourfendaient les dragons, les chevauchaient ou partaient à la découverte d'artfefacts disparus. Le petit garçon se rêvait parfois en grand héros explorateur naviguant sur des mers encore inconnues, quand bien même il savait que ce ne serait pas son destin. Il devrait un jour rentrer dans le Nord, et devenir le Seigneur de Winterfell. Mais cela ne l'empêchait pas de rêver.

Voyant que personne ne le remarquait spécialement, le louveteau fit quelques pas dans la cours, écoutant le fracas des lames de chevaliers, pour s'approcher du râtelier. Il aperçut une lourde épée à deux mains, qui sembla plonger Robb dans une sorte de fascination. Il connaissait l'histoire de Glace, l'épée valyrienne ancestrale de sa famille, qui était en possession de son père, le Seigneur Eddard, et dont il hériterait un jour.
Il tendit les mains dans la direction de l'épée à deux mains, se saisissant difficilement de la garde pour tenter de soulever la lourde arme. Robb parvint à la lever au dessus de sa tête, un sourire de victoire se peignit sur son visage. Mais il n'eut pas plus avant le temps de célébrer qu'il fut entraîné en arrière par le poids de l'épée à deux mains, et le louveteau s'effondra sur son séant, un fracas métallique accompagnant la chute de l'arme dans la poussière de la cour. Quelques rires se firent entendre de la part des chevaliers et des gardes, tandis que le jeune garçon affichait une moue contrariée, un peu triste. Cependant, il ne se laissa pas abattre pas une défaite, et se remit aussitôt sur ses jambes pour tenter à nouveau de manier la lourde épée, comme s'il voulait déjà pouvoir manier Glace, et s'en montrer digne.



©️ Feniix
Revenir en haut Aller en bas
Héritier
Arys Manning
Héritier
Valar Dohaeris
[FB] Sweet child o' mine [FB Robb & Arys] C2yF
[FB] Sweet child o' mine [FB Robb & Arys] Tumblr_ow1dk6TMP91v4pwuno6_400
Ft : François Arnaud
Multi-Compte : Margaery Tyrell & Alysanne Lefford & Theon Greyjoy
Messages : 431
Date d'inscription : 08/12/2017

[FB] Sweet child o' mine [FB Robb & Arys] Empty
MessageSujet: Re: [FB] Sweet child o' mine [FB Robb & Arys]   [FB] Sweet child o' mine [FB Robb & Arys] EmptyLun 15 Jan - 13:54

Young Robb & Arys
 Sweet child o' mine


Arys aimait les temps de paix. Ayant été propulsé très jeune dans l'horreur de la guerre, il ne pouvait qu'apprécier de passer des journées à chevaucher à travers champ ou à s'entrainer dans la cour de Noirport. Cependant, la place occupée par la famille Manning lors de la rébellion de Robert leur avait offert la confiance du souverain et des invitations récurrente à se rendre à Port-Réal. Arys aimait cette ville. Il aimait aussi Noirport, mais la capitale avec quelque chose de spécial, il y trouvait une forme d'impatience et d'excitation qu'il ne ressentait aucunement au sein du fief familial. Il se souvenait de la première fois où la silhouette de Port-Réal s'était dessinée devant ses yeux, de sa première chevauché au sein de la ville, du choc de voir tant de monde attroupé au même endroit. C'était comme un tournoi perpétuel, avait-il pensé en songeant au tournoi d'Harrenhal qui avait accueilli tant de monde. Aujourd'hui, âgé de vingt ans, Arys Manning avait bien changé. S'il restait subjugué par la manière dont tout le royaume était dirigé d'ici, il s'était plutôt bien habitué à la vie de chevalier, titre qu'il avait obtenu quelques années auparavant après des années passées au service de son oncle. Cependant, s'il était chevalier, il restait encore très proche de Bowen Manning, trouvant en la personnalité de l'homme, ce qu'il avait toujours cherché chez son propre père. Etrange chose que d'être l'héritier d'un domaine dans lequel on a peu grandit et de voir un père, en un homme qui ne l'est pas. Arys et Corlys Manning avaient des relations cordiales, mais le fils avait quitté Noirport jeune pour accompagner son oncle sur les routes, ne rentrant que quelques semaines par ci, par là pour prendre la mesure de son rôle d'héritier. Corlys avait ses raisons: il voulait que son fils soit un grand chevalier, un combattant émérite, un guerrier qui parviendrait à étendre l'influence des Manning au delà de leur fief sur la Néra. Pour Arys, les choses étaient plus compliqué. Et dès que l'occasion se présentait, il quittait Noirport. Sur la route, quelques jours auparavant, son oncle Bowen l'avait réprimandé, lui reprochant de ne pas prendre son rôle de futur seigneur assez à coeur: il était l'héritier, pas le second fils. Mais le combat intérieur d'Arys était tel qu'il avait fini par lâcher l'affaire, se promettant d'aiguiller son neveu vers la voie qui lui était destiné plutôt que le laisser n'en faire, comme à son habitude, qu'à sa tête. Ainsi le voilà ici, lui, Arys Manning, chevalier de tout juste vingt-ans, nonchalamment installé dans l'une des cours du palais royal en compagnie de jeunes hommes du même âge. En tournoi, ils s'affrontaient, mais une fois les festivités terminées, la rivalité laissait place à une franche camaraderie. Entouré par deux jeunes chevaliers, Arys ricanait de l'histoire que venait de conter l'un de ses amis à propos des courtisanes de Port-Réal, lui même promettait de faire un comparatif avec celles du Bief lors de son séjour prochain chez son ami Fossovoie quand le troisième larrons lui envoya un coup de coude dans les cotes. Il retint le grognement de douleur et de surprise et chercha la cause d'une telle excitation. Finalement les regards étaient braqué sur un jeune garçon qui tentait de soulever une épée deux fois plus grosses que lui. Au milieu des chevaliers s'entrainant, la silhouette frêle de l'enfant détonnait et Arys observa avec attention ce qui allait se passer. Il étouffa un rire lorsque le garçon finit par tomber: le ridicule de la situation était tel qu'il ne pu s'empêcher de se lever tandis que le bambin en faisait de même pour se lancer dans une nouvelle tentative. « Si tu essaie de la lever au dessus de ta tête, tu finiras toujours sur les fesses. » lâcha-t-il d'un air totalement indifférent alors que le regard du gamin lui faisait penser à celui de son cadet, Godric. Un mélange de fierté et de défi animant de tout petit corps pour une tâche déjà compliqué pour un adulte. « Ce n'est pas vraiment l'endroit pour un enfant ... » commenta-t-il, toujours sur le même ton, tout en désignant les chevaliers qui s'acharnaient les uns sur les autres dans un boucan assourdissant. Un nouveau coup d'oeil à l'intrus et Arys s'interrogea. Il était persuadé d'avoir déjà vu ce gamin à bouclettes quelque part, mais il ne parvenait pas à se souvenir du lieu ou du moment.
AVENGEDINCHAINS


jyarys. she can always hear me. always. wherever she is and she always knows that i am coming for her, do you understand me? always ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

[FB] Sweet child o' mine [FB Robb & Arys] Empty
MessageSujet: Re: [FB] Sweet child o' mine [FB Robb & Arys]   [FB] Sweet child o' mine [FB Robb & Arys] EmptyJeu 18 Jan - 13:38


Sweet child o' mine



Robb avait été déçu d'ainsi tombé en arrière, mais il était bien décidé à ne pas montrer cette déception alors qu'il entendait des rires dans son dos. Se redressant comme s'il n'avait rien entendu, il épousseta rapidement ses vêtements sans se tourner vers les chevaliers à l'entraînement. Il se pencha  vers la lame qu'il avait laissée tomber pour tenter de la soulever à nouveau. Les mains sur le pommeau, il redressa la lame à la verticale. Les muscles de ses bras étaient tendus, et il sentait bien qu'il aurait le plus grand mal à la manier correctement avec son jeune âge. Quoi qu'il en soit, ça ne l'empêchait pas de tenter à nouveau.

Plongé dans ses pensées, il n'entendit pas quelqu'un s'approcher de lui, et ne tourna donc la tête que quand la personne fut proche de lui. Il s'agissait d'un chevalier des Terres de la Couronnes, mais le jeune garçon ignorait son nom. Ce dernier le regardait avec une grande indifférence, se moquant de sa capacité à soulever cette épée. Robb fit une moue déçue, ne comprenant pas ce que le chevalier lui voulait. Il ne répondit rien à l'inconnu, se contentant de le regarder de ses yeux bleus avec l'air d'en attendre plus de sa part.

Il reprit d'ailleurs la parole, pour lui dire qu'il n'avait rien à faire ici. Mais le louveteau, observant le geste large du chevalier, crut que le véritable sens de cette phrase était qu'il n'avait rien à faire au Donjon Rouge. Le visage de Robb se ferma aussitôt, tandis qu'au fond de ses yeux brillaient un peu de colère et de défi.

-Et pourquoi? Je suis chez moi ici, comme tous les autres!

Robb eut un geste rapide de la main montrant le palais derrière eux. C'était bien ce que lui disaient son ami Aegon ainsi que le Roi lui-même. Il ne portait pas le nom de Targaryen, et un jour viendrait où il devrait rentrer dans sa vraie famille, quelque part très loin dans le Nord, mais avant cela, il avait le droit de considérer le Donjon Rouge comme son foyer. Cela certes lui laissait des sentiments mitigés et complexes, mais quoi qu'il en soit cela ne donnait pas le droit aux autres de se moquer de lui. Il n'avait rien fait pour mériter qu'on se moque ainsi de lui.

Soulevant l'épée avec difficulté, lame vers le bas, Robb l'approcha du râtelier pour la remettre en place, avant de se tourner de nouveau vers le chevalier en le regardant avec cette fierté comme seuls des enfants peuvent en arborer. Il savait que que beaucoup d'adultes ne l'aimaient pas, et ne se cachaient pas pour lui montrer. Le louveteau connaissait les regards qui pouvaient le suivre dans les couloirs du Donjon Rouge, même s'il n'était pas sûre d'en comprendre complètement la raison.

Quoi qu'il en soit, il continuait de regarder le chevalier, bien décidé à ne pas se laisser déstabiliser par l'inconnue. Il croisa les bras devant lui. Il n'avait jamais connu d'autre lieu dans sa vie que le Donjon Rouge, c'était à l'heure actuelle le seul endroit qui pouvait s'identifier un tant soit peu à un foyer, et on voudrait lui retirer cela également? Alors où était sa place?

- Ce n'est pas à vous de décider ce qui est un endroit pour moi ou non. Je suis ici chez moi, et je veux m'entraîner pour devenir un grand combattant un jour!



©️ Feniix
Revenir en haut Aller en bas
Héritier
Arys Manning
Héritier
Valar Dohaeris
[FB] Sweet child o' mine [FB Robb & Arys] C2yF
[FB] Sweet child o' mine [FB Robb & Arys] Tumblr_ow1dk6TMP91v4pwuno6_400
Ft : François Arnaud
Multi-Compte : Margaery Tyrell & Alysanne Lefford & Theon Greyjoy
Messages : 431
Date d'inscription : 08/12/2017

[FB] Sweet child o' mine [FB Robb & Arys] Empty
MessageSujet: Re: [FB] Sweet child o' mine [FB Robb & Arys]   [FB] Sweet child o' mine [FB Robb & Arys] EmptyDim 28 Jan - 18:54

Youngs Robb & Arys
 Sweet child o' mine


Arys ne put retenir le sourcil interrogatif qui se leva sur son front, étonné de la réponse donc ce gamin, en apparence fragile, venait de le doter. Le chevalier ne doutait pas qu'un jour, il le reverrait, plus âgé, au cour d'un tournoi, mais pour le moment,  il considérait qu'il s'agissait plus d'une crevette que d'un combattant à craindre et le décalage entre ce qu'il voyait et le ton sec qui lui parvenait aux oreille manqua de le faire s'étouffer. Au moins, il avait du répondant, c'était déjà ça. Néanmoins, un soupire s'échappa de son être, et, levant les yeux au ciel, Arys reprit d'une voix lasse  « Je parlais pas d'ici, Port Réal, bougre d'idiot ! » Il était à des kilomètres d'imaginer l'identité de l'idiot en question. « Tu vas finir en morceau avant la fin de la journée si tu te balades dans cette cour comme si c'était une place de marché ! » soupira-t-il, agacé de se voir tenir tête par un gamin qui devait être à peine plus jeune que Zhoe. Il l'observa donc, bras croisés sur son torse, remettre l'énorme épée à son emplacement initial. Sa fierté, et son caractère légèrement rancunier, lui criait de faire demi-tour, de tourner les talons et de laisser l'arrogant damoiseau se débrouiller sur avec l'énorme glaive qui devait faire deux fois son poids. Une petite voix sans sa tête, néanmoins, lui rappela avec nostalgie combien le petit brun ressemblait à Godric, partageant également, la fougue de l'enfance. Un élan de culpabilité étreint Arys face au sosie rajeunit de ce frère dont il n'avait, enfant, jamais vraiment été proche. Godric était très jeune quand son aîné avait quitté Noirport sur le cheval de leur oncle pour rejoindre le champ de bataille crée par Robert Baratheon. A son retour, Arys avait changé, il n'avait pas la tête à ces jeux d'enfants et il y n'y avait eut que la naissance de Zhoe, et le décès de leur mère, pour le garder sur le domaine familial plus de quelques mois. Le reste du temps, l'apprenti chevalier le passait auprès de son oncle, voyageant à travers le continent, enchaînant les rencontres, créant des liens à travers Westeros. Aujourd'hui, du haut de ses vingt ans, Arys regrettait de ne s'être plus intéressé à son cadet, d'avoir laissé passé ces années qui aurait pu les rapprocher. Ils n'étaient pas en froid, loin de là, mais la petite rivalité qui les animait était le seul fil les reliant encore l'un à l'autre. Alors face à ce gamin, il sentait son agacement fondre. « Certes. Et bien évite de mourrir bêtement ! » rétorqua-t-il, montrant les quelques coups d'épée s'échangeant autour d'eux. « Ce n'est pas le regroupement des fines lames ici et si tu veux devenir un bon combattant un jour, ce serait peut être intéressant de rester en un seul morceaux. » Son regard sombre se posa sur le glaive. Il devait admettre que le gamin avait du potentiel, même pour quelqu'un de son âge, l'arme était compliquée à manoeuvrer. « Combien d'épée as-tu déjà tenu dans ta vie ? » l'interrogea-t-il.
AVENGEDINCHAINS


jyarys. she can always hear me. always. wherever she is and she always knows that i am coming for her, do you understand me? always ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

[FB] Sweet child o' mine [FB Robb & Arys] Empty
MessageSujet: Re: [FB] Sweet child o' mine [FB Robb & Arys]   [FB] Sweet child o' mine [FB Robb & Arys] EmptyMer 31 Jan - 11:37


Sweet child o' mine



Le petit garçon sentait la contrariété monter en lui alors qu'il observait le mépris sur le visage du chevalier. Il avait répondu avec un certain emportement, mais sans cependant se mettre en colère comme il s'en savait capable. Sa septa ne le lui avait jamais assez dit: Il devait être capable de conserver son calme en toutes circonstances, de réfréner l'impétuosité de son sang Nordien, inapproprié à la capitale. Alors le jeune garçon avait juste croisé les bras devant lui avec un air de défi.

Le chevalier le regarda comme s'il était stupide, et le corrigea sur sa compréhension d la précédente remarque. Il ne signifiait pas que le louveteau n'avait rien à faire à la capitale, mais ici, parmi les hommes à l'entraînement. Robb fronça le nez, absolument pas décidé à admettre qu'il avait pu mal comprendre. Il considérait avoir sa place également sur ce terrain, surtout depuis qu'il avait commencé son entraînement avec le Prince Aegon.

-Je ne suis pas un idiot!

Il avait grommelé d'un air contrarié, sans se départir de son attitude fière. Robb ne se laisserai pas marcher sur les pied, même par ce chevalier.
Ce dernier semblait d'ailleurs s'être légèrement calmé, et le jeune garçon remarqua que la lueur de colère dans les yeux de son interlocuteur s'était légèrement calmée. Le louveteau ne baissa pas pour autant sa garde, toujours méfiant quant au chevalier.

Ce dernier lui demanda le nombre de fois qu'il avait tenu une épée dans sa vie. Robb décroisa les bras en serrant légèrement les poings, pas tant comme preuve de colère que de détermination et d'enthousiasme. Il laissa une seconde de silence passer avant de répondre:

-Je m'entraîne tous les jours, avec le maître d'armes du palais, et avec Aegon!

Le louveteau écarquilla légèrement les yeux en se rendant compte qu'il n'avait pas appelé son ami avec les titres dont il devait normalement l'affubler quand ils n'étaient pas juste tous les deux. Il avait encore du mal à parler de son presque frère en tant que le Prince, comme si ce titre instituait entre eux une distance qui n'avait jamais existée, à laquelle il n'était pas habituée. Il se faisait pourtant souvent taper sur les doigts par sa septa à ce sujet, quand il faisait des erreurs de protocole envers les membres de la famille Targaryen, le Roi Rhaegar ou ses deux enfants. Il commençait à comprendre depuis quelques années qu'il ne faisait pas partie de cette famille, qu'il était leur ombre, et destiné à le rester longtemps encore, et cela le perturbait quelque peu. Il savait qu'il portait le nom de Stark, qu'il ne faisait pas partie de la famille royale, mais voir que son rôle officiel devait se conformer à cet état de fait...Etait nouveau et perturbant pour lui.

Il releva ses yeux bleus vers le chevalier avec toujours cette lueur de défi au fond du regard. Sans doute le jeune homme le prenait pour une sorte de morveux impudent, mais il n'en avait cure. Il deviendrait un jour un grand guerrier, tout comme son père le Seigneur Eddard, et alors il leur montrerait à tous!

HRP:
 



©️ Feniix
Revenir en haut Aller en bas
Héritier
Arys Manning
Héritier
Valar Dohaeris
[FB] Sweet child o' mine [FB Robb & Arys] C2yF
[FB] Sweet child o' mine [FB Robb & Arys] Tumblr_ow1dk6TMP91v4pwuno6_400
Ft : François Arnaud
Multi-Compte : Margaery Tyrell & Alysanne Lefford & Theon Greyjoy
Messages : 431
Date d'inscription : 08/12/2017

[FB] Sweet child o' mine [FB Robb & Arys] Empty
MessageSujet: Re: [FB] Sweet child o' mine [FB Robb & Arys]   [FB] Sweet child o' mine [FB Robb & Arys] EmptyLun 5 Mar - 18:44

Youngs Robb & Arys
 Sweet child o' mine


Le chevalier ignorait s'il devait rire ou pleurer de la réaction de la demi-portion qui ne cessait de grommeler et de râler face à lui. A croire qu'ils étaient tous pareils à cet âge: désireux de faire leur preuve sans se rendre compte du danger que cela représentait. Il était, lui même, à peine plus vieux lorsque son oncle Bowen l'avait emmené sur les routes, lui présentant des familles alliées des Manning par delà les frontières des terres de la couronnes, vers des contrées dont Arys n'avait alors entendu parler que dans les chansons et les contes. « C'est impressionnant, les jeunes d'aujourd'hui, votre capacité à tout prendre au premier degré ! » soupira-t-il alors que sa main s'en allait rencontrer son front dans un geste de lassitude la plus totale. En soi, l'enfant ne l'agaçait pas vraiment, mais sa manière quasi-systématique de lui répondre, et son ton perpétuellement sur la défensive lui donnait envie de l'attraper par les épaules afin de le secouer vigoureusement pour lui rappeler où il se trouvait. Bon, il devait avouer qu'il n'était pas particulièrement délicat: mais même si l'enfant ne se trouvait pas au milieu d'une taverne mal famée, il n'avait pas été particulièrement prudent non plus ! Il continuait de pester intérieurement contre l'idiotie inhérente à la jeune génération, trop pressée de faire ses preuves, quand il entendit la réponse du gamin. Eberlué, Arys mit quelques secondes pour réagir « Aegon ?! » demanda-t-il, se sentant soudainement stupide. Combien de personne pouvait porter ce nom à Port-Réal ? Sa raison refusait de voir l'évidence, de comprendre la simplicité même de la phrase prononcé. Aegon. Maître d'arme. Palais. Le chevalier pâlit brutalement alors qu'il prenait conscience que cet enfant qu'il rabrouait plus ou moins gentiment depuis quelque minutes étaient certainement bien plus titré que sa propre personne. « Comme dans Aegon Targaryen, Prince des Sept Couronnes ? » demanda-t-il sans réellement attendre de réponse, comme pour rendre sa pensée plus logique et ancrée dans la réalité. Un coup d'oeil rapide et Arys eut envie de se taper la tête contre le mur le plus proche. L'évidence même. Il était trop bien habillé, trop confiant pour être le frère d'un des chevaliers autour d'eux. De plus, son âge correspondait à celui du prince héritier dont on le savait jamais loin de la pupille royale. Pupille dont Arys ne savait pas grand chose, s'étant rarement intéressé aux affaires de châteaux et de couronnes, le comble pour un futur seigneur de la région.  « Mais qui es-tu, enfant ? » Tâchant de ne pas laisser la légère angoisse qui le prenait s'entendre dans sa voix. Qui avait-il traité d'idiot ? Ne lui restait qu'à prier les Sept qu'il ne soit pas le fils d'un de ces nobliaux à la noix qui ne supportait qu'on contrarie leur progéniture. Le gamin avait du répondant, c'était plutôt bon signe pour la suite, mais restait à savoir s'il serait puni pour avoir parler ainsi à un fils de seigneur ou si passerait entre les mailles du filet. Ne rien laisser paraitre au garçon était la priorité d'Arys en cet instant: car, pire que l'idée de se faire punir, celle d'être moqué par un gamin était bien pire pour sa fierté.
AVENGEDINCHAINS




jyarys. she can always hear me. always. wherever she is and she always knows that i am coming for her, do you understand me? always ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

[FB] Sweet child o' mine [FB Robb & Arys] Empty
MessageSujet: Re: [FB] Sweet child o' mine [FB Robb & Arys]   [FB] Sweet child o' mine [FB Robb & Arys] EmptyMar 13 Mar - 10:35


Sweet child o' mine



Robb ne s'était toujours pas départi de son air boudeur, un éclat de détermination brillant au fond du regard. Il ignorait qui était le chevalier en face de lui. Non pas que cela ne lui importait pas, mais ce gentilhomme sans nom incarnait tous les autres, tous ceux qui avaient pu rire dans son dos dans le passé, tous ceux qui avaient interrompu leurs conversations sur son passage pour le toiser au détour d'un couloir du Donjon Rouge. Certes, il ne semblait pas véritablement savoir à qui il s'adressait, mais cela ne changeait rien à sa suffisance d'adulte qui savait tout face à l'ignorance de l'enfance. Robb ne répondait même plus à ses piques, se contentent de croiser et de décroiser successivement les bras sur son torse sans cesser de défier le chevalier du regard.

Cependant, le fait que le nom sans titres du prince héritier ai échappé au louveteau semblait avoir légèrement perturbé le chevalier, qui lui demanda implicitement de confirmer qu'il parlait bien de Aegon Targaryen, futur Roi des Sept Couronnes. Cela tira au petit garçon un léger sourire moqueur, en coin, de celui qui sentait que la situation se renversait. Le chevalier ne s'attendait certainement pas à ce que le gosse dont il riait depuis plusieurs minutes pouvait se permetre d'ainsi parler du jeune Dragon, et partageait ses entraînements au sein du Donjon Rouge. Bon...Dans les faits, sa septa lui tapait sur les doigts quand il ne nommait pas son ami de toujours avec la titulature qui lui était dûe. Cependant, il ne se gênait pas pour autant, ou souvent oubliait purement et simplement, comme aujourd'hui.

Après quelques secondes de silence, le chevalier tourna de nouveau les yeux vers lui pour -enfin- lui demander qui il était. Sans doute se demandait-il qui pouvait être aussi proche du Prince. Robb prit une inspiration, et s'exclama:

-Je suis Robb de la maison Stark! Héritier de Lord Eddard Stark, et un jour je serai seigneur de Winterfell et suzerain du Nord.

Ce n'était pas de la vantardise dans sa voix, ni même de la fierté mal placée. Mais après tout, après des années à s'entendre rire au nez en raison de son statut de pupille royale, de louveteau déraciné loin d'une famille qu'il n'avait jamais connu, ces titres et cette potentielle reconnaissance auquel il pourrait prétendre était l'une des rares choses auxquelles il pouvait se raccrocher. Bien sûr, il se savait chanceux, quelque part, nourri de l'affection d'Aegon et de Rhaenys, ceux qui étaient ses frère et soeur de coeur. Cependant, et malgré toute leur bonne volonté, celle que le louveteau leur reconnaissait volontiers, ils n'étaient pas toujours à même de comprendre cette mélancolie qui ne se délogeait jamais complètement de son esprit. Le seul héritage de sa véritable famille, ce nom, ce titre, était ce grâce à quoi il tenait, certains jours, qu'importe que le nom de Stark suscite plus le rire ou la pitié dans le Sud ignorant. Un jour il leur montrerait.

-Et vous, qui êtes-vous?

Le louveteau avait fini par retourner la question au chevalier, dont après tout il ne savait pas non plus le nom. Pourtant, en grandissant au Donjon Rouge il avait pu croiser nombre de chevaliers et nobles, qu'il vivent dans le région ou viennent simplement présenter leur respect au Roi Rhaegar. Pourtant, cette haute stature et ce regard perçant lui étaient inconnus. Du moins pour le moment.
Après tout, lui n'avait rien contre l'inconnu, et ne cherchait qu'à se défendre face à ces moqueries. Au fond, il espérait toujours apprendre des gentilhommes qui passaient à la capitale, et souhaitait simplement de leur part qu'ils ne rien pas de lui, de ses rêves fous et de sa cage aux barreaux dorés.



©️ Feniix
Revenir en haut Aller en bas
Héritier
Arys Manning
Héritier
Valar Dohaeris
[FB] Sweet child o' mine [FB Robb & Arys] C2yF
[FB] Sweet child o' mine [FB Robb & Arys] Tumblr_ow1dk6TMP91v4pwuno6_400
Ft : François Arnaud
Multi-Compte : Margaery Tyrell & Alysanne Lefford & Theon Greyjoy
Messages : 431
Date d'inscription : 08/12/2017

[FB] Sweet child o' mine [FB Robb & Arys] Empty
MessageSujet: Re: [FB] Sweet child o' mine [FB Robb & Arys]   [FB] Sweet child o' mine [FB Robb & Arys] EmptyDim 20 Mai - 17:09

Youngs Robb & Arys
 Sweet child o' mine


Plus la discussion avançait et plus le jeune chevalier mourrait d'envie de foutre à ce gamin prétentieux la correction qu'il méritait. Il ne comprenait pas comment un enfant de cet âge pouvait être si arrogant jusqu'à ce que le prénom du prince intervienne dans la conversation. Dès lors, toute la colère et l'agacement d'Arys disparurent pour laisser place à l'incompréhension et encore plus de questionnement. Il n'avait jamais été très intéressé par la politique et les affaires d'état. Rarement en présence de son père à Noirport, il préférait arpenter le continent aux côtés de son oncle, rencontrant ceux qui, dans le domaine familial, n'était que d'abstrait traits d'encre sur du parchemin. Face à l'annonce de l'identité du garçon, Arys eut l'impression qu'il allait s'évanouir. L'héritier Stark. Bien sur qu'il avait entendu parler de la maison du Nord, de la pupille du Roi en la personne de cet héritier qu'Eddard Stark avait eut avec Catelyn Tully ... Mais la sécurité du château ne devait-elle pas garantir la sécurité de cet hôte de marque et de son camarade de jeu à tête couronnée ? L'absence de garde dans les alentours en disait long sur la faille immense de sécurité que connaissait la famille royale ! « Ser Arys de la maison Manning, héritier de Corlys Manning et futur seigneur de Noirport. » répondit-il sur le même modèle ignorant même si l'enfant savait où se trouvait Noirport. Arys finit par se rassoir à même le sol, passant une main dans ses boucles brunes, décontenancé par sa découverte. « J'imagine que tu ne dois pas être habitué à pareil accueil alors ... » dit il en désignant le reste de la cour qui avait repris ses activités, ignorant l'enfant qui se trouvait non loin d'eux. Si Arys restait un héritier de maison mineur, il n'osait imaginer le quotidien du petit Stark, au château royal depuis bien des années. « ... Nous ne sommes pas de mauvais bougres, juste de jeunes chevaliers pour la plupart. Le Roi nous a fait l'honneur de ce titre il y a peu et beaucoup s'entrainent dur ici dans l'espoir de pouvoir montrer leur reconnaissance à notre souverain. » Ils étaient tous de jeunes imbéciles dans la fleur de l'âge, tous préoccupés par les filles et le vin, bien moins par l'avenir et les obligations que certains, comme lui, auraient à remplir un jour ou l'autre. « Ainsi donc c'est toi, Robb de la maison Stark ... Te souviens tu du Nord ? C'est une région qui m'a toujours fasciné et la seule où je n'ai eu la chance d'aller jusque là. » Et pourtant, il en avait vu des villes et des familles, montant des semaines entière le cheval offert par son père à leur retour de la guerre. Il n'y avait rien de plus palpitant que la découverte. Les plaines et montagnes s'étalant à sa vue, l'horizon se rapprochant à chaque lieue parcourue ... Et pourtant, les champs enneigé du Nord lui restait inconnus tandis que les terres de l'Orage n'avaient presque plus aucun secret pour lui.
AVENGEDINCHAINS


jyarys. she can always hear me. always. wherever she is and she always knows that i am coming for her, do you understand me? always ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

[FB] Sweet child o' mine [FB Robb & Arys] Empty
MessageSujet: Re: [FB] Sweet child o' mine [FB Robb & Arys]   [FB] Sweet child o' mine [FB Robb & Arys] EmptyJeu 28 Juin - 17:23


Sweet child o' mine



Le chevalier ne sembla pas très à l'aise quand le petit garçon déclara avec force son nom et son appartenance à la maison Stark. Robb aurait pu en ressentir de la fierté, voire même un malin plaisir tout enfantin, cependant il n'en fut rien. Le louveteau n'était pas profondément prétentieux par nature, et s'il avait pu ressentir une satisfaction peu bienveillante face à ce méprisant chevalier qui se sentait soudain coin face à un simpke enfant, cette dernière fut vite effacée par la curiosité dévorante du bambin face à ce chevalier. On lui avait appris que dans le Nord dont il venait, les titres étaient certes une chose mais le mérite pouvait en être une chose parfaitement différente.

Le chevalier inconnu se présenta comme l'héritier de la maison Manning de Noirport. Robb fronça un instant les sourcils pour se concentrer le temps de se souvenir de la localisation de cette maison. Il se rappela rapidement qu'il s'agissait d'une maison des Terres de la Couronnes, et par conséquent relativement proche de Port-Réal. Le chevalier devait souvent se rendre au Donjon Rouge, simplement sans que l'enfant et le futur seigneur se porte une attention particulière, s'ignorant involontairement comme faisant partie de deux mondes bien différents.

-Enchanté, Ser Arys.

La voix du jeune garçon était certe fluette, mais n'avait pas pour autant pris le ton de la moquerie. Certes, un observateur attentif pourrait entendre dans les accents de son intonation l'infime satisfaction de n'être plus moqué par le chevalier, mais rien de plus, quand bien même cela fut légèrement renforcé par la remarque de Arys concernant son accueil. Le bambin se contenta de hausser vaguement les épaules, comme s'il ne comprenait pas vraiment de quoi il était question.

-J'ai l'habitude qu'on se moque de moi. On dit que je suis un futur traitre, comme mon père.

Il n'y avait plus la moindre trace d'amusement dans sa voix alors que le louveteau évoquait sa terrible vérité. Il entendait les rires et les chuchotements sur son passage, il entendait les courtisans s'exclamer que dans vingt ans, il mordrait la main qui le nourrissait pour l'heure si généreusement. Le petit Robb ne comprenait pas cela, il savait que son père s'était battu et que donc il avait du être envoyé ici, mais en quoi cela faisait-il de lui un traîre? Aucune réponse satisfaisante de lui avait encore été apportée.

Le chevalier évoqua leur nature au fond bonne, et Robb hocha vaguement la tête en signe d'assentimment. Les chevaliers étaient des hommes bons d'après lui, après tout ils prêtaient serment de défendre la veuve et l'orphelin, pour la gloire de leur nom ainsi que de leur Roi, la façon dont ils se comportaient avec lui ne changeait rien à cettz générosité qu'il voyait dans la fonction de chevalier.

-Les chevaliers sont des héros. Ils font le bien et apportent renommée à leur maison.

L'enthousiasme était revenu sur le visage de l'enfant. Il espérait encore -à l'époque- qu'un jour aussi, il serait sous la tutelle d'un grand chevalier qui l'adouberait quand il serait l'heure pour lui de prendre à son tour l'épée, et son cher ami Aegon avec lui. Quelle perspective glorieuse!

Je ne me souviens pas du Nord. Des fois la nuit, j'essaye, mais je n'ai aucune image qui me revient.

Un éclair de tristesse passa dans le regard du jeune garçon, aussitôt chassée par cette éternelle curiosité.

-Vous avez beaucoup voyagé, Ser? Je vous en prie, racontez-moi!

Il en sautillerait presque d'impatience sur place s'il ne s'était pas souvenu de sa septa le rappelant à l'ordre chaque fois que des attitudes trop imparfaites se faisaient voir chez le pupille royal.

HRP: Mes excuses les plus plates pour le retard [FB] Sweet child o' mine [FB Robb & Arys] 3663664295 [FB] Sweet child o' mine [FB Robb & Arys] 1608107938



©️ Feniix
Revenir en haut Aller en bas
Héritier
Arys Manning
Héritier
Valar Dohaeris
[FB] Sweet child o' mine [FB Robb & Arys] C2yF
[FB] Sweet child o' mine [FB Robb & Arys] Tumblr_ow1dk6TMP91v4pwuno6_400
Ft : François Arnaud
Multi-Compte : Margaery Tyrell & Alysanne Lefford & Theon Greyjoy
Messages : 431
Date d'inscription : 08/12/2017

[FB] Sweet child o' mine [FB Robb & Arys] Empty
MessageSujet: Re: [FB] Sweet child o' mine [FB Robb & Arys]   [FB] Sweet child o' mine [FB Robb & Arys] EmptyVen 27 Juil - 18:59

Youngs Robb & Arys
 Sweet child o' mine


Arys commença à se laisser attendrir: au final, ce gamin n'était peut être pas si buté que cela ? Et puis, il y avait une certaine flamme dans ce regard qu'il ne retrouvait pas chez tout le monde et encore moins chez les nobles. Trop gâtés par la vie, certains en oubliaient les responsabilités qui découlaient de pareil pouvoir et se comportait comme des crétins. Une idée qui ne fit que se renforcer alors que le garçon parlait des moqueries dont il était victime. Une vague de colère l'envahit: sans prendre à un enfant était une preuve de couardise et de jalousie. Bien sur, il n'était pas sans savoir ce qui motivait les langues de vipères à adopter ce genre de discours. Eddard Stark était un nom que beaucoup connaissait et l'homme avait la réputation d'être l'un des rares à promouvoir les anciennes traditions de chevalerie et de noblesse comme étant des lois sur son territoire. S'il n'avait pas été seigneur du Nord, peut être qu'Arys l'aurait admiré au même titre qu'il admirait Barristan Selmy. Mais il avait combattu. Il s'était rendu sur les champs de bataille créer par la rébellion de Robert Baratheon. Et Eddard Stark était dans le camp adverse. Il était malvenu, sur ces terres regorgeant de courtisans hypocrites, d'admirer un ancien ennemi de la couronne. Arys s'était toujours dit que les traitres avaient été châtié. Robert Baratheon n'était plus de ce monde. Tout comme quelques uns de ses camarades de lutte, tout comme les Tully. Robb Stark était au carrefour de deux familles que cette rébellion avait entaché. Les Stark, d'un côté, les Tully, de l'autre.« Les gens sont stupides ... » grogna-t-il en songeant aux rictus moqueurs de ces imbéciles en lisant la peine dans le regard de cet innocent. Traitre ? Comment pouvait-il être un traitre ou même l'enfant d'un traitre. Rhaegar avait puni ceux qui avait mit en péril la paix du Royaume ... Eddard Stark était toujours en vie. Fin de l'histoire. « Il leur plait d'avoir une sensation de pouvoir sur les grands de ce monde et ils profitent que tu ne sois encore qu'un avorton pour s'en donner à coeur joie. » expliqua-t-il, se souvenant de quelques cuisantes rencontres où il avait été lui même le sujet de commérages. Avec un sourire pour le petit héritier, il ajouta « Crois moi, quand tu auras atteint l'âge de soulever cette épée ... Je doute qu'ils soient encore très nombreux à railler ton nom. » C'était presque une promesse. Bien que pupille du Roi, il restait une cible facile dans un château comme celui ci. Une fois devenu un homme, rare seraient ceux qui oseraient une fois de plus se railler de lui. Le gamin était plein de surprise et, face à ces yeux brillants, Arys se sentait décontenancé. Agréablement surpris, cependant, d'entendre une tel éloge de ses frères d'armes. « Ha ha, tu as une haute opinion des chevaliers, j'aime ça ! Nous autres protégeons les cités, aidons les seigneurs à gagner des guerres ... » Sans chevaliers, il n'y avait que paysans armés de piques et de faux, de mercenaires sans foi ni honneur, de soldats sans aucune expérience. « Mais certains nobliaux de ce château ont tendance à l'oublier. » ajouta-t-il avec un regard pour le Donjon Rouge où la myriade de courtisans encerclait le Roi à tout moment de la journée. Mais il préférait ne pas trop y penser, cela l'agaçait toujours. Par chance, Robb semblait intéressé par autre chose ce qui offrit à Arys une distraction bien plus intéressante. « Et bien ... Je voyageais beaucoup avec mon oncle Bowen quand j'étais plus jeune. Je connais, bien sur, très bien les terres de la Couronne mais j'ai beaucoup voyage sur les terres de l'Orage ou du Val. Il m'a même été donné de connaitre les raffinements du Bief ! » « Je regrette de ne jamais avoir pu contempler les blanches étendues du Nord ou les déserts de Sable de Dorne ... »
AVENGEDINCHAINS


(2)


jyarys. she can always hear me. always. wherever she is and she always knows that i am coming for her, do you understand me? always ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

[FB] Sweet child o' mine [FB Robb & Arys] Empty
MessageSujet: Re: [FB] Sweet child o' mine [FB Robb & Arys]   [FB] Sweet child o' mine [FB Robb & Arys] EmptyMar 7 Aoû - 14:14


Sweet child o' mine



Pourquoi, alors que les choses avaient si mal commencées entre le chevalier et le gamin, le dit gamin se sentait maintenant presque à l'aise en la compagnie de Ser Arys? Robb ne le savait pas. Pourtant, une fois le malentendu et l'ironie passée, il se sentait empli d'une sympathie toute enfantine pour son interlocuteur. Ce dernier s'était d'ailleurs manifestement attendri en lui parlant, sans doute en pitié pour l'otage de la Couronne. Cependant le louveteau ne voulait pas de la pitié de qui que ce soit. S'il se passait certes bien du mépris des courtisans envers le fils du traître lupin, il ne demandait pas pour autant de pitié. Le Roi Rhaegar lui disait souvent que, qu'importe les raisons de sa présence à Port-Réal, il était le fils d'un homme droit et honorable, au sein d'une maison qui l'était tout autant. Ce discours entrait bien sûr en contradiction avec ce qu'il pouvait entendre ou apprendre dans ses leçons en compagnie d'Aegon, mais il savait que son père adoptif avait raison. Il ne se trompait jamais.

Pourtant, Arys ne lui montrait pas de pitié, mais lui faisait presque une promesse: Un jour, les nobles aujourd'hui si rieurs cesseraient de se moquer de lui, car ils n'en auraient plus la possibilité. Robb n'avait pas encore véritablement conscience que les Stark, en tant que famille suzeraine, faisaient véritablement partie des personnages les plus puissants et les plus influents des Sept Royaume (quand bien même ce dernier rôle leur était souvent indifférent de part leurs origines Nordiennes), au dessus de la plupart des petits nobles qui se permettaient pour le moment de rire de lui. Cela n'était pas encore bien clair dans son esprit d'enfant habitué au pupillage auprès des Dragons. Mais ce temps viendrai. Il comprendrai que son statut de fils premier-né de la maison Stark le destinait à un prestige certain, mais à des devoirs plus grands encore.

La conversation avait dérivé sur la haute opinion en laquelle tenait effectivement le louveteau. Il avait passé des heures entières, à sa fenêtre, à les regarder s'entraîner et s'affronter sur les cours du Palais royal. Cela avait nourri son imaginaire beaucoup plus libre que ses mouvements, et il voulait voir dans ces héros modernes une résonance de la fierté nordienne dont il lui avait parlé -en bien ou en mal d'ailleurs.

-Comment peuvent-ils oublier la mission sacrée qu'ils tiennent des Dieux eux-même?

Il y avait une pointe de surprise outrée dans la voix du petit garçon. Quand bien même il n'était pas un croyant des Sept -raison pour laquelle il n'avait pas spécificé des Dieux dont il parlait dans sa phrase précédente- il considérait avec le plus grand sérieux les serments prononcés par les chevaliers face à ces Dieux qu'ils disaient croire et servir. Et puis, Robb n'avait jamais prié que le barral mutilé des jardins du Donjon Rouge, et assisté à de multiples cérémonies des Sept en compagnie de la famille royale, cette foi avait donc tout son respect. De plus, quelle que soit la religion et les principes que l'on choisissait, Robb avait toujours eu un certain mépris pour l'hypocrisie quelle qu'elle soit.

Mais il souhaitait surtout entendre Ser Arys lui raconter ses voyages, qu'il supposait aussi nombreux qu'enchanteurs. Et le jeune garçon ne fut pas déçu, alors ses yeux s'égaraient dans le vague pour reconstruire sur le paysage alentour les fantasmatiques paysages qu'il imaginait Ser Arys traverser. Oh, parfois, que les murs du Donjon Rouge et les beautés de son Palais lui semblaient bien étroites et étouffantes.

-Moi non plus je ne suis jamais allé dansle Nord. ais je sais qu'un jour, j'y retournerai. Vous pourrezvenir avec moi ce jour là si vous le souhaitez, Ser Arys!

Robb adressa un sourire tout enfantin à son interlocuteur. En fait, cela lui plairait de découvrir sa région natale en compagnie du chevalier, manifestement conscient d son devoir mais avec une pointe d'impertinence ironique qui, maintenant qu'elle n'était plus dirigée contre lui, plaisait assez au louveteau, admiratif de la confiance de son interlocuteur.

-Ca vous plairait, dites? Je vous invite!



©️ Feniix
Revenir en haut Aller en bas
Héritier
Arys Manning
Héritier
Valar Dohaeris
[FB] Sweet child o' mine [FB Robb & Arys] C2yF
[FB] Sweet child o' mine [FB Robb & Arys] Tumblr_ow1dk6TMP91v4pwuno6_400
Ft : François Arnaud
Multi-Compte : Margaery Tyrell & Alysanne Lefford & Theon Greyjoy
Messages : 431
Date d'inscription : 08/12/2017

[FB] Sweet child o' mine [FB Robb & Arys] Empty
MessageSujet: Re: [FB] Sweet child o' mine [FB Robb & Arys]   [FB] Sweet child o' mine [FB Robb & Arys] EmptyVen 17 Aoû - 17:37

Youngs Robb & Arys
 Sweet child o' mine


Comment pouvait-on s'en prendre à un enfant pour se venger d'offenses passées et pardonnées par le Roi lui même ? Les nordiens n'avaient, certes, pas la côte, dans le Sud mais de ce qu'il avait entendu dire, l'enfant n'était qu'un bébé lorsqu'il était lorsqu'il était arrivé à Port-Réal: sa mère était une Tully de Vivesaigues, dans doute n'avait-il jamais connu ville plus au Nord que celle-ci ... Arys songea à son propre père, Corlys, avec qui il ne cessait de se chamailler. Il y avait toujours une bonne raison de se disputer: ses cheveux trop courts pour un héritier, sa dégaine de mercenaire et non de noble, sa fâcheuse tendance à écumer les bordels et, bien sur, son refus d'épouser la dernière prétendante qu'il lui avait trouvé. Tout était sujet à dispute mais au moins, ils se voyaient, ils se connaissaient. Il se souvenait également de sa mère, une femme effacée, au regard souvent triste. Il n'avait jamais demandé la cause de cette tristesse: il était des choses qui restaient secrètes, privées. Il se souvenait de son odeur de fleur, de sa longue chevelure blonde toujours nouée en une tresse et parsemée de d'anneaux d'argent amené de sa famille. Il se souvenait de sa voix alors qu'elle chantait des berceuses à Godric, de ses larmes alors que, serrant sa dernière née dans les bras, elle sentait la vie la quitter. Mais il ne parvenait quasiment jamais à se souvenir de son visage, jamais dans son entièreté. Un visage qui demeurerait à jamais, inconnu à sa cadette, immortalisé dans une peinture qui ne rendait pas grâce au souvenir qu'Arys avait d'elle. Le chevalier songea alors à Robb. Robb qui n'avait nul souvenir autre que ce château, cette famille ... Comme cela devait être dur par moment ...Il se laissa revenir à la réalité par la question, très pertinente, du petit nordien. « Hum ... C'est une question assez compliqué mais ... » Il ne voulait pas détruire l'estime que le noble avait de la condition de chevalier. Bien au contraire: plus d'enfants devraient partager cette image. « Je pense que beaucoup héritent de ce titre sans l'avoir vraiment mérité et puis ... Il y a ceux qui ne le font que pour s'élever socialement. Mais crois moi p'tit gars, enfin euh, petit seigneur, ceux-là, on ne les vois pas par ici ! » Il accentua sa phrase avec un clin d'œil complice. « Ils se terrent dans leurs châteaux pour boire du vin et oublier qu'un jour, leur souverain les appeler pour accomplir leur noble tâche. » Comme il en avait vu, des comme ça: des gringalets à peine capable de tenir une épée, des idiots qui se disaient chevaliers sans jamais avoir été adoubé. Quel monde était devenu le leur ? « Mais les braves que tu peux voir ici sont des fidèles de notre Roi ! Y'a pas plus courageux et je suis sur qu'un jour, tous seront heureux de te considérer comme un frère d'arme. » Au même titre que le prince ou d'autres nobles noms qui, éduqué dans la légende d'homme comme Barristan Selmy, redoreront l'image de la chevalerie. Après son monologue passionné, Robb lui confirma n'être jamais aller dans le Nord. Cette région leur était aussi inconnu à l'un qu'à l'autre. Une vague de sympathie l'envahit pour ce petit garçon si loin de chez lui qui devrait, un jour, y retourner pour en devenir le seigneur. Arys espérait que ce ne serait pas trop tôt, pour lui permettre d'apprendre encore de la vie, avant d'en découvrir la cruauté. Il ne put, cependant, pas cacher la surprise et l'émotion qui le traversèrent alors que, déjà, le petit Stark l'invitait à se joindre à lui. « J'en serai très honoré. » lui dit-il en lui tendant la main comme pour sceller un pacte. « Oui, petit Robb, si quand tu retourne à Winterfell, tu te souviens toujours de moi, tu pourras compter sur mon épée pour assurer ton retour chez toi. » Tout en prononçant ces mots, il toucha le fourreau de son épée.
AVENGEDINCHAINS


(5)


jyarys. she can always hear me. always. wherever she is and she always knows that i am coming for her, do you understand me? always ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

[FB] Sweet child o' mine [FB Robb & Arys] Empty
MessageSujet: Re: [FB] Sweet child o' mine [FB Robb & Arys]   [FB] Sweet child o' mine [FB Robb & Arys] EmptyJeu 20 Sep - 15:25


Sweet child o' mine



Un jour, quand Robb serait grand, il serait comme un chevalier. Bien sûr, pas aboudé, non. Il s'entraînait comme Aegon, mais ce dernier lui avait expliqué qu'il pourrait ne pas être bien vu que lui-même soit adoubé, car c'est une cérémonie liée aux Sept et non aux Anciens Dieux. Le louveteau avait alors compris qu'il vaudrait mieux qu'il ne fasse pas comme Aegon, quand bien même il en avait envie.
Cependant, rien ne l'empêchait de se comporter aussi bien qu'un chevalier. Il pouvait faire sien les valeurs de gloire et de sacrifice qui étaient cher à l'idéal de chevalerie à propos duquel il avait tant lu dans les livres du mestre qui lui fait l'instruction. Les Nordiens étaient des gens fiers et honorables, lui avait dit à plusieurs reprises le Roi Rhaegar. Comment pourraient-ils alors s'offusquer de voir un Nordien comme lui accepter des valeurs de noblesse?

Cependant, Ser Arys avait semblé quelque peu dubitatif et plus mesuré que lui concernant l'honorable mission des chevaliers. Il semblait chercher ses mots avec lui, sans que le petit garçon comprenne véritablement pourquoi. Lui-même peinait à comprendre comment la mission sacrée de ces deniers pouvait être oubliée. Néanmoins, son interlocuteur se voulait rassurant, alors le léger sourire ne quitta pas les lèvres du petit garçon.

Ce sourire s'élargit même alors que le chevalier louait les mérites des combattants à l'entraînement, légèrement gêné alors qu'il était nommé par anticipation, frère d'armes. Il n'en était pas sûr, ces chevaliers riaient souvent de lui quand il les observaient s'entraîner. C'était d'ailleurs pour cela qu'il était à l'origine dissimulé derrière un battant de porte, alors qu'il peu plus tôt il jetait un oeil dans la cour.

-Je ne sais pas vraiment s'ils m'apprécieront...Mais en tout cas je veux leur montrer que je suis, moi aussi, valeureux. Mais c'est gentil de votre part, Ser Arys.

Le regard du louveteau s'égara de nouveau en la direction de ces hommes qui s'entraînaient. Il était impatient de pouvoir lui aussi s'exercer avec une véritable épée,contre Aegon. A n'en pas douter, cela ferait de beaux moments d'épée! Son frère de l'été était, dans ses yeux, le plus grand chevalier en devenir de Westeros. Avec la fierté du sang qui coulait dans ses veines et la noblesse de ses sentiments malgré son jeune âge, le jeune Dragon serait l'un des grands noms des Sept Couronnes, et Robb l'un de ses soutiens les plus fervents.

L'échange dériva ensuite vers Winterfell, cette forteresse comme Robb imaginait presque comme un immense château fait de glace et de neige, inébranlable face à l'Hiver. Il avait l'habitude des beautés du Donjon Rouge, de la majesté de la salle du Trône à laquelle il s'était toujours senti étranger, mais la magnificience des lieux n'était rien face à l'austère élégance qu'il prêtait dans ses rêves au palais du Nord de sa famille.

-J'aimerais bien vous avoir lors du voyagede retour, Ser Arys. En attendant, vous pourrez m'apprendre quelques passes, j'espère? Oh, dites oui!

Au ton de l'enfant enthousiaste et exigeant se mêlait, presque de manière imperceptible, la détermination de la noblesse. Néanmoins, il n'eut pas de temps supplémentaire pour tenter de faire plier le chevalier qu'une voix féminine se faisait entendre. Robb grimaça en reconnaissant la voix de la Septa chargée de sa surveillance, qui fut sur les deux interlocuteurs en un instant.

-Robb! Je vous ai cherché partout! C'est l'heure de votre instruction! J'espère que vous n'avez pas dérangé ce chevalier!

Robb baissa un peu la tête tandis que la Septa lui faisait les gros yeux. Il avait envie de rester discuter avec Ser Arys, néanmoins il était trop bien élevé pour seulement broncher.

-J'espère qu'il ne vous a pas importuné, Ser. Robb, nous y allons maintenant!

Robb se redressa et s'apprêta à emboîter le pas à sa Septa. Mais avant, il se retourna à dit à Ser Arys.

-Merci beaucoup, Ser Arys. On se reverra sur la Route Royale!

Après un dernier large sourire d'enfant et un petit signe de la main à l'intention du chevalier, il suivit la Septa à l'intérieur du château.

HRP: Et voilà, tu peux faire un post de clôture, ou seulement demander l'archivage selon ta préférence [FB] Sweet child o' mine [FB Robb & Arys] 1156090823 Un grand merci pour ce super RP [FB] Sweet child o' mine [FB Robb & Arys] 1960165969



©️ Feniix
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

[FB] Sweet child o' mine [FB Robb & Arys] Empty
MessageSujet: Re: [FB] Sweet child o' mine [FB Robb & Arys]   [FB] Sweet child o' mine [FB Robb & Arys] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[FB] Sweet child o' mine [FB Robb & Arys]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MICHEL OU MIRLANDE ? SWEET MICKY OU GRAND MA ?QUI VEUT,QUI PEUT FAIRE MIEUX ??
» A sweet girl and two bad boys [Kity & Jack]
» 03. [Immeuble Hemmens/Catalano] The girl is mine
» taïam ∞ today you're mine
» I hate everything about you ; you're my nightmare, sweet heart and you have no way to run. (NIKARA)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp terminés-
Sauter vers: